AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]   Ven 15 Juil - 17:27

    Le directeur de Poudlard s’était couché tard. Pas aussi tard que certains autres, mais à une heure qu’il considérait tout de même excessive, lui qui appréciait le sommeil par-dessus tout. Il s’était couché d’autant plus fatigué que les affaires dont il avait traité jusque là faisaient partie de celles qui l’épuisaient le plus. Le budget de l’école. Proposer une part égale de moyens à ses différents professeurs, conjuguer avec les cours qui demandaient le plus d’accessoires (la divination et ses boules de cristal et réserves géantes de thé, l’astronomie et ses caméscopes hors de prix…), c’était un véritable calvaire pour Dippet, qui, à cet infini succession de chiffres, préférait les listes claires et explicites de tâches à accomplir. Ce fut donc avec un certain soulagement qu’il mit un point final à ce qu’il était en train de faire et s’apprêtait à rejoindre Morphée. Pour cela, rien de plus simple, la chambre du directeur était mitoyenne à son bureau. Oui, l’expression « passer sa vie au bureau » prenait ici tout son sens, il ne pouvait jamais se permettre de quitter les lieux, car c’est bien sûr toujours lorsque vous les abandonnez, ces lieux, que tout le monde s’y précipite avec quelque chose à réclamer. Il enfila son pyjama, qui ressemblait à s’y méprendre à une vieille chemise de nuit rayée bleue et blanche, ainsi que son bonnet de nuit, et s’apprêta à passer une nuit d’un sommeil bien mérité.

    Il ne pu malheureusement savourer la douceur de ses draps et l’absence du rêve qu’un temps trop court, en fait, il était plus assoupi que véritablement endormi lorsque des coups brusques et répétés se firent entendre à sa porte. Dans un grommellement, et dans un accès de gaminerie, Dippet fit mine de ne rien avoir entendu. Enfonçant la tête plus profondément dans son oreiller, da ns l’espoir que cette fois-ci, il pourrait échapper à ses responsabilités. Apparemment, c’était une erreur que de le croire, des coups plus espacés, mais également plus forts que les précédents se firent entendre. Rappelé à ses responsabilités administratives, et dans un bougonnement mécontent, Dippet se décida donc à ouvrir les yeux, les dirigeant vers la pendule à coucou suspendue au dessus de son lit, à laquelle il adressa un regard distrait. Il était particulièrement tard, à cette heure-ci, il n’existait qu’une personne au monde dans tout Poudlard pour venir le déranger : Montgomery Beresford, le concierge de Poudlard. Une chose était certaine, il n’avait absolument pas à se plaindre de son efficacité, mais ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait tiré du lit par un excès de zèle de la part du concierge.

    Comme les fois précédentes, Beresford avait du coincer un élève alors qu’il violait le couvre-feu… pour la nième fois. Le concierge allait lui envoyer un récidiviste, c’était l’évidence, les élèves qu’il ne surprenait qu’une fois, il se chargeait lui-même de les punir. Dippet ne se sentait vraiment pas d’humeur à traiter de ce genre d’affaires, mais puisqu’il n’avait pas véritablement le choix, il abandonna son lit, enfila une ample robe de sorcier qui avait le grand avantage de couvrir entièrement son pyjama au demeurant très laid, ainsi que ses pieds, qui n’étaient pas chaussés. Quittant sa chambre, qu’il prit le soin de refermer très précautionneusement, il se dirigea d’un pas légèrement précipité vers la porte.

    Quand il l’ouvrit, il comprit que ses suppositions étaient fondées, c’était bel et bien Beresford qui l’attendait de l’autre côté, accompagné de deux gamins, un garçon et une fille, que le directeur était loin de ne pas connaître, surtout en ce qui concernait ce gosse du nom de McFadden, connu dans tout Poudlard pour en être le plus grand farceur, il avait été traîné plus d’une fois dans son bureau, c’était certain. Il était accompagné d’une serdaigle de quatrième année, comme lui, à la chevelure d’un roux flamboyant, qu’il avait aussi quelque fois eu l’occasion de recevoir dans son bureau : Melody Farnsworth. 


    « Eh bien, que se passe-t-il? » demanda-t-il du ton qu’il tenta de rendre le plus éveillé possible.

    Il voulait en effet faire croire à Beresford qu’il avait passé ces dernières heures à travailler, et qu’il ne venait absolument pas de se réveiller. Il aurait presque pu être convaincant… si l’immonde chapeau mou qui lui servait de bonnet de nuit ne siégeait pas encore en haut de sa tête, dissimulant sa calvitie plus que prononcée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
avatar
▌ Messages : 254
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]   Ven 15 Juil - 20:23

    Oh, pour ça, il était heureux! Et c'était presqu'un euphémisme. Notre agréable concierge rayonnait d'autosatisfaction à l'idée de tenir l'infâme Serdaigle. Oh, bien sûr, s'il avait eut le choix, il aurait largement préférer être encore dans son lit, à se prélasser paresseusement du sommeil du juste... Mais bon, quitte à être debout et bel et bien réveillé à cette heure tardive, autant réussir à mettre la main sur les élèves rebelles.

    En ronchonnant contre les deux gamins qui lui imposaient cette corvée, il avait monté les sept étages, entraînant à sa suite Melody Farnsworth et Sebastian McFadden. Quelle idée saugrenue d'établir le bureau directorial aussi haut! Posté devant la gargouille, Montgomery avait murmuré le mot de passe, jetant un regard suspect aux deux gamins. Manquerait plus qu'Armando oublie de changer le mot de passe et que les mioches l'entendent...

    Les poussant sans violence dans l'ouverture qui venait d'apparaître, il fit grimper les deux Serdaigles devant lui. Et lorsqu'ils arrivèrent en haut de l'escalier en colimaçon, le concierge se posta entre les deux gamins désobéissants et frappa à la porte. Pas de résultat. Allez, on recommence, toujours plus loin, toujours plus hauuut, toujours plus fooooort!

    Bref. Toujours est-il que la porte finit par s'ouvrit sur le directeur de Poudlard, qui les invita à entrer d'un geste. Laissant entrer les serdaigles en leur jetant un regard satisfait, Montgo' entra et referma le battant derrière lui.

    - Eh bien, que se passe-t-il? 

    Délaissant les gamins pour se focaliser sur Dippet, Montgomery eut un temps d'hésitation en avisant le couvre chef du directeur... Avant de se reprendre. Après tout, sa tenue à lui laissait aussi fort à désirer. Des charentaises violettes à sa chemise de nuit blanchâtre en passant par son bonnet de nuit, il n'était pas au sommet de sa gloire. M'enfin, Zelda ne l'avait pas vu, l'honneur était sauf.

    - Ils étaient hors de leur dortoir Monsieur le Directeur. Hors de leur dortoir. A deux heures trente-sept du matin... On se demande bien ce qu'il leur passe par la tête.

    Il adressa un regard particulièrement venimeux au mioche et continua

    - Ils ont fait un raffut de tous les diables dans les cuisines. Je m'étonne même que ça ne vous ait pas réveillé. Les Poufsouffles et les Serpentards ont dû se retourner dans leurs lits d'ailleurs...

_________________
~ Triple Compte d'Olive Hornby & Lysandre Farnsworth ~