AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
[Last]Montgomery Beresfor
▌ Messages : 253
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue10 / 10010 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeLun 18 Juil - 11:51

    Oh, il avait bien penser à les séparer. Mais bon, au final, il s'en fichait un peu. Après tout, il font les bêtises ensemble, ils en subissent les conséquences ensemble... Tous dans la même galère, quoi.

    Aussi, le concierge était venu les voir, le mardi midi, pour leur indiquer les détails de leur retenue. Il n'avait rien trouvé de concluant dans les cuisines, et était donc resté sur deux heures de colle, qui allaient se dérouler le jeudi soir, de 20 heures à 22 heures, et tant pis s'ils avaient déjà quelque chose de prévu. Le rendez-vous avait été fixé au cachot du cours de potion. Au moins, ils ne seraient pas dépaysé, les pauvres chou.

    A 19 heures 57, Montgo' était entré dans le cachot. D'un coup de baguette magique, il avait isolé deux tables assez longues, et les avait disposé chacune à un bout de la salle. Avec une grimace de dégoût, il avait fait lévité un bocal de verre tout gluant sur l'une, puis un bac assez imposant sur l'autre, d'où montait une odeur particulièrement désagréable. Rangeant sa baguette, il déposa sur les deux tables un grand bocal de verre propre. Bon. Ne restait plus qu'à attendre les punis.

    Il s'assit sur le rebord d'une des tables pour faire passer les quelques minutes, et se redressa quand Sebastian et Melody débarquèrent, tous les deux ensemble. Typique. Les gamins collés qui arrivaient en groupe, pour ne pas s'ennuyer en restant tout seuls.

    - Bien. Bonsoir à tous les deux. Vos baguettes s'il vous plaît, vous n'en aurez pas besoin ce soir...

    La main tendue, il attendit que les gamins lui tendent leur bien, avant de se retourner et de marcher vers l'armoire du fond.

    - Je vous les rendrais ce soir, quand vous aurez fini. Le professeur Slughorn m'a fait savoir qu'il commençait à manquer d'yeux de poisson fumeur et de cerveaux de rat. Je lui ai indiqué que vous seriez ravis de l'aider à refaire ses stocks...

    Revenant vers les gamins, il fourra dans les bras de la rouquine un bocal rempli d'eau de saumure.

    - Miss Farnsworth, vous vous occuperez des cervelles de rat. Elles se trouvent dans ce bocal-ci. Il désigna le bocal gluant qui trônait sur la table du fond. Elles sont imbibées de graisse pour leur faire supporter le voyage jusqu'à Poudlard, mais elles ne peuvent pas rester ainsi. Il faut enlever la graisse et les rincer, en disant cela il lança le sortilège d'Aquamenti pour remplir le bocal vide d'eau, avant de les mettre dans votre bocal de saumure. Il désigna le bocal qu'elle tenait. Allez-y.

    Se retournant vers le gamin, il lui tendit un bac vide.

    - Quant à vous, les yeux de poissons vous attendent. Il pointa du doigt la table la plus proche, d'où l'odeur nauséabonde montait.

    - Il s'agit d'une des réserves d'Horace. Seulement, il y a toujours un fort pourcentage de pertes. La conservation des yeux est pénible, voyez-vous. Un magnifique sourire naquit sur ses lèvres charnues. Il vous faudra les trier. Les moisis atterriront dans votre bac. Les autres, mettez les dans le bocal vide.

    Il adressa un sourire moqueur aux garnements, et alla s'asseoir derrière le bureau, posant les baguettes dessus. Sortant de sa poche la Gazette du Sorcier, il commença à lire, vérifiant toutefois que les gamins se mettaient bien au travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue80 / 10080 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeMer 20 Juil - 18:10

    Put*** de con**** de vie de m**** à la c**. Sal***** de frangine de mes c**** avec ses airs innocentes, Co***** de prétendu petit ami, avec ses airs de cr**** sur le retour. Qu’ils crèvent tous les deux! Et dans les pires souffrances, si c’était possible! Si vous ne l’aviez pas compris, Melody était en rogne. Et plus les jours passait, plus ce sentiment s’intensifiait. Voilà plusieurs jours qu’était arrivé ce qu’elle appellerait désormais « le jour le plus horrible de ma vie » ou encore « le jour où ces pu**** de traîtres m’ont poignardé dans le dos ». Bande de crevards! Elle avait eut tellement hâte d’assister à ce dîner, le week-end dernier! La soirée promettait d’être hilarante au possible, et effectivement, dans un premier temps, Melody avait cru se fendre quelques côtes, tant la situation l’avait fait rire aux larmes. Mais les larmes de rire s’étaient rapidement transformées en larmes de colère quand, sous son nez, Lysandre et Linus, les deux amours de sa vie, avaient commis l’irréparable. Depuis, Melody passait par différentes phases, souvent courtes, mais intenses : une phase de rejet, où elle tentait de se convaincre que le produit qu’ils avaient mis dans les aliments avaient donné à sa jumelle et à son (ex) petit ami des sentiments qu’ils n’avaient pas, une phase de colère agressive, où elle réfléchissait aux manières les plus cruelles qu’elle pourrait trouver de se venger, et une phase de déprime, où elle constatait que plus rien ne serait comme avant, et se demandait si elle n’y était pas pour quelque chose… Remarquons tout de même que, globalement, c’était la colère qui, le plus souvent, animait l’esprit de Melody. Depuis samedi soir, elle n’adressait plus la parole ni à Lysandre, ni à Linus, le temps de réfléchir à l’attitude à adopter avec eux. C’est vrai, ils ne se souvenaient de rien, mais ça ne changeait rien à la donne. Melody se moquait bien qu’ils soient attristés de la voir se détourner d’eux du jour au lendemain sans qu‘ils puissent savoir pourquoi, c’était une bien maigre compensation pour la souffrance qu’elle avait dû endurer ce soir là. Toutes ses belles illusions, qu’elle avait mis tant de soin à se créer, avaient disparu avec brutalité, et elle avait du mal à se remettre du choc, et n’avait pas envie de s’en remettre, d’ailleurs. Désormais, elle et les deux autres, ils étaient ennemis, pour toujours.

    Oui, elle était en colère, et sa rage ne se dissipa certainement pas quand elle fut rappelée à l’ordre par Beresford, qui l’obligeait à assumer les conséquences de ses actes en assistant à une retenue. C’était d’humeur particulièrement mauvaise, et certainement pas décidée à nettoyer docilement des cervelles de rat, qu’elle se rendit à sa retenue. Elle avait bien eu dans l’idée de fuir ses responsabilités et de ne pas y aller, mais elle ne voulait pas faire ça à Sebastian, sans compter qu’il était à peu près la seule personne qu’elle acceptait de voir depuis ce qui s’était passé. Si quelqu’un pouvait lui remonter le moral, c’était bien lui, sans compter que Melody espérait bien que le garçon l’aide à élaborer une vengeance digne de ce nom à l’encontre de ses deux camarades. Entrée dans le cachot, et sa tâche attribuée, ce fut de très mauvais cœur qu’elle se mit au travail. Et tandis qu’elle s’occupait de ses cervelles de rat, elle se demanda si elle ne pouvait pas réussir à en garder quelques unes de côté, qu’elle ferait avaler de force aux deux traîtres qui lui avaient brisé le cœur. Finalement, elle choisit d’abandonner cette idée, garder des cervelles de rat dans sa poche aurait pu tâcher ses vêtements. Ils ne méritaient pas qu’elle sacrifie une de ses tenues. Peut-être parviendrait-elle à faire voler un de ces cerveaux jusqu’à la tignasse de Beresford sans que celui-ci s’en aperçoive? Le monde entier aurait enfin une vision plus nette de ce qu’était son cerveau atrophié. Au final, elle se contenta de faire ce qu’on lui demandait, même si ça n’avait rien de drôle, et ne lui vidait pas vraiment la tête. De temps à autres, elle lançait des regards en biais à Sebastian, dans l’espoir que celui-ci trouve le moyen de rendre ces deux heures moins longues et soporifiques.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
Sebastian McFadden
▌ Messages : 242
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeDim 24 Juil - 3:00

À vrai dire, Seb aussi n'était pas au mieux de sa forme depuis ce fameux soir. À croire que Merlin se moquaient d'eux. Sebastian et Melody qui auraient dû s'amuser et rire jusqu'à ne plus pouvoir, tiraient, pour des raisons diverses, des têtes d'enterrement... Enfin non, pas vraiment d'enterrement, mais sombre, très sombre, au point que Seb n'avait plus fait une seule farce depuis ce fameux samedi. Pourquoi me direz-vous ? Peut-être à cause de ce qu'il avait entendu, peut-être parce qu'il avait promis avec Melody de ne pas en parler, et peut-être, un peu, parce qu'il avait la nette impression qu'il savait une information capitale et ça, ce n'était pas son truc. En plus, ce n'était pas le genre "capitale" qui va permettre à une bombabouse d'exploser, non, c'était le genre "capitale" qui permet d'inventer la nouvelle blague qui va révolutionner le monde des farces (exagéré ? Si peu). Il ne savait pas pourquoi, mais vu la réaction de Jedusor sous la poudre Inverso quand William lui avait appris cette information, C'était important... Et si Seb le lui disait-il peut-être qu'il... Il quoi ? Qu'est-ce qu'il avait à gagner à lui dire de toute façon ? Sebastian n'attendait pas grand-chose de Jedusor... Rah, tout ça était trop compliqué !

C'est donc dans la morosité et la sale humeur que le farceur de Poudlard rejoignit la salle de colle en compagnie de son acolyte du moment. C'était pas vraiment drôle les colles, raison pour laquelle en général Sebastian n'aimait pas se faire prendre (ça et le fait que son père devenait exécrable quand il recevait une lettre du directeur, surtout qu'il possédait la faculté incroyable de garder sa mauvaise humeur pour quand le garnement rentrait à la maison). Seb ne se gêna pas pour fusiller Montgomery du regard quand il lui prit sa baguette chérie, lui promettant mille farces silencieuses pour se venger de la colle qu'il allait devoir endurer... Enfin, au moins, tant qu'il sera occupé avec les yeux de poisson, il ne pensera pas à Jedusor et à toute cette histoire qui n'a strictement aucun rapport avec lui. À croire qu'à chaque fois qu'il se faisait prendre, il en résultait quelque chose de catastrophique. Pour lui, entendons-nous bien.

S'asseyant de mauvaise grâce sur la chaise face aux yeux de poisson, il commença à trier. Non en fait tout ce qui était gluant et visqueux, il aimait bien, donc trier des yeux de poisson, forcement ce n'était pas trop mal (si on excluait l'odeur) sauf que... bah ça glisse. À peine en attrapa-t-il un dans sa main que ce dernier glissa et fila dans un plop presque marrant avant d'atterrir sur la table dans un bruit humide. Seb eut un léger sourire devant ça et leva la tête vers son amie. Pour elle aussi ce n'était pas la forme, Sebastian avait tout vu, et même s'ils n'en avaient pas encore parlé, il se promettait de mettre tout son talent en œuvre pour l'aider à se venger de sa traîtresse de soeur et de son con de (ex?)petit copain. Comment peut-on tromper Melody avec sa jumelle qui est vachement moins cool? Seb n'y comprenait rien, mais voulait l'aider venger. Entre amis, c'est bien normal non ? En plus, ça lui changerait les idées. En tant que farceur, s'il décidait de retourner sa lame contre quelqu'un, le serdaigle pouvait bien mener la vie impossible à n'importe qui... Pomona, Montgomery, Jedusor, Yuûki, bref, les victimes sont nombreuses, et bientôt, peut-être, deux nouvelles feront leurs apparitions... Tant que Melody retrouve sa joie, qu'importent les raisons et les façons, il sera content...

_________________

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Seb_si11


Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
[Last]Montgomery Beresfor
▌ Messages : 253
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue10 / 10010 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeMar 26 Juil - 18:11

    Distraitement, Montgomery tournait les pages du journal. La Gazette ne racontait rien de bien intéressant aujourd'hui... La une était occupée par la percussion de deux sorciers dans le réseau de Cheminettes. C'était pour dire. Tous les deux avaient été amenés à l'hôpital sorcier, et bien que leurs jours ne soient pas en danger, l'une des familles menaçaient de porter plainte à l'encontre du Département des Transports Magiques. Rien de passionnant. Après avoir lu en diagonale l'article, Beresford avait sauté les pages concernant le courrier des lecteurs. On trouvait ensuite un article commémorant le trente-cinquième anniversaire de la mort de Leopoldina Smethwyck, dont notre concierge n'avait pas grand'chose à faire et l'interview de Justus Pilliwickle, l'ancien directeur de la Justice Magique qui donnait son avis au sujet des nouvelles lois proposées par son successeur. Notre homme marqua un temps d'arrêt pour lire l'en-tête puis, s'avisant que le projet de loi ne le concernait nullement, il tourna la page... Et cela continuait ainsi sur plusieurs pages. Jetant un rapide coup d'œil à la publicité vantant les mérites du Magifood, un restaurant sorcier, Montgomery poussa un soupir et replia la Gazette.

    Le monde se voilait la face. Au lieu de se préoccuper des agissements de Grindelwald en Europe, et de Numengard, sa fameuse prison, le monde sorcier préférait papoter à propos de Tugwood et de ses prétendues potions miracles, qui seraient sur le marché dans moins de trois mois... Et ce depuis plus d'un an. Enfin... Il jeta un regard dédaigneux à la une où une confusion sans nom montraient des médicomages transplaner sur les lieux de l'accident avant de lever la tête pour observer les gamins.

    Ils étaient assis à leurs places. Bon. Surprenant un regard de la petite Melody vers son acolyte d'infortune, Montgomery ne pu s'empêcher de lui adresser un sourire mielleux. Allez hop, on retourne à son boulot! Il ne fallait pas jouer à la plus fine avec lui, non mais... Elle avait joué, et avait perdu. (ça, c'était ce qu'il croyait xD) alors elle devait en assumer les conséquences...

    Un plop gluant lui fit tourner la tête vers la première table. Une grimace dégoutée sur la face, il fixa un instant le serdaigle qui se dépatouillait tant bien que mal avec les ingrédients visqueux. Une once de pitié germa en lui, qui s'évanouit très rapidement lorsqu'il se rappela qui était le gamin en face de lui.

    - McFadden, soyez un peu plus soigneux avec ces yeux... Il vous faut les trier, pas les rouler dans la poussière.

    Il n'avait pas pu s'empêcher d'intervenir... Jetant un regard condescendant au gamin, il tapota du bout des doigts le rebord du bureau. Surveiller les mômes n'était décidément pas son passe temps favori. Les élèves de Poudlard craignaient d'avoir affaire à lui pour leurs retenues, et ça lui allait très bien. La dissuasion, c'est une grande force. Non, généralement, il préférait déléguer. Trouver les punitions, puis remettre les gamins à ses collègues. Mais bon, il fallait trouver des volontaires. Et quand McFadden faisait partie du lot, il y en avait tout de suite moins. Et Horace s'était défilé. Tant pis pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue80 / 10080 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeJeu 28 Juil - 1:22

    Les yeux de Melody se levèrent vers Beresford, curieuse qu’il trouve à leur faire le moindre reproche, étant donné la surprenante application avec laquelle les deux élèves faisaient le travail qu’on leur avait confié, sans rechigner à la tâche… Il fallait vraiment qu’il cherche la petite bête juste pour les emmerder (excusez-moi du terme)! Non mais c’est vrai, il allait pas commencer à leur chercher des noises sous prétexte que quelques petits globes oculaires de rien du tout avaient glissé dans la poussière! Melody était, à l’heure actuelle, à fleur de peau, c’était peu de le dire. Alors la moindre contrariété pouvait la faire exploser… même l’aura dissuasive qui entourait le concierge ne suffisait pas à calmer la serdaigle, qui lança à ce dernier un regard mauvais. Elle cherchait, depuis quelque jour, la personne idéale sur qui elle pourrait cracher son venin. Et Beresford était le candidat parfait : déjà parce qu’elle ne l’aimait pas, et l’attitude triomphale qu’il adoptait à l’idée de les avoir coincé encore moins, et ensuite parce que Beresford n’était rien qu’un co**** de frustré de la vie qui se vengeait d’avoir eu une vie merdique en pourrissant la vie d’élèves qui n’avaient rien fait à personne. Y’avait-il un seul élève dans tout Poudlard qui n’avait pas un jour rêvé de lui tenir tête, de lui envoyer une réplique bien cinglante à la figure, faute de lui envoyer autre chose? (genre une caisse remplie de veracrasses…). Melody se sentait d’humeur à faire ce genre de conneries, qu’elle regretterait sûrement cinq minutes plus tard. Malheureusement, elle n’avait pas de veracrasses sous la main.

    « Oh ça va, vous, un accident, ça arrive, non? »


    D’accord, il y avait plus cinglant, comme réplique, mais étant donné que quelques yeux poussiéreux engendraient des répliques désagréa bles, ce genre de remarques allait sûrement être très mal accueilli.
    Bon, alors. Il ne fallait pas être l’individu le plus intelligent de Poudlard pour savoir que s’adresser aussi effrontément à Montgomery Beresford était un acte d’une idiotie sans nom. Mais si vous saviez à quel point, à cet instant précis, Melody n’en avait rien à fiche! C’est sûr, elle s’en moquerait sûrement moins quand elle aurait écopé de quelques heures de colle supplémentaire, mais pour le moment, elle était dans un tel état de colère à peine contenue qu’elle était décidé à passer ses nerfs sur le premier venu le méritant un tant soit peu… ou ayant fait un début de presque quelque chose susceptible de l’agacer. Cette phrase prononcée, Melody se redressa sur sa chaise et, comme si de rien n’était, retira une nouvelle cervelle de rat de son bocal, elle s’apprêtait à la nettoyer, mais loin d’être calmée, bien au contraire, elle se sentait plus énervée que jamais, au point que ce fut avec des gestes brusques qu’elle entama sa corvée… Tant de brusquerie que la cervelle n’y survécu pas. Elle explosa, et gicla bientôt en quelques minuscules morceaux visqueux qui se répandirent bientôt sur la table. L’un d’eux atterrit même sur le bras du concierge. Consciente qu’une réflexion (tout à fait méritée, mais passons) allait lui tomber dessus d’un moment à l’autre, Melody prit les devants.


    « Je sais, laissez moi deviner… Il faut être plus soigneuse avec ces cervelles? Il me faut les laver, pas vous arroser avec? »

    Au point où elle en était, croyez-le ou non, Melody était blasée. Ce qu’elle voulait, ce n’était pas forcément multiplier le temps de sa punition par trois (bien que cela risquait d’arriver) mais davantage trouver une raison d’en vouloir à la terre entière. Pouvoir l’exprimer, après s’être contenue pendant plusieurs jours, lui semblait la chose la plus raisonnée et la plus saine qu’elle puisse faire. Ce qui en disait long sur ce qu’elle aurait fait si elle avait choisi d’être malsaine et irraisonné, ce qui était encore susceptible d’arriver. Quand la machine était lancée, il était difficile de l’arrêter. Et puis, franchement, ça faisait du bien de râler un bon coup, d’être un peu insolente, ça lui aurait presque remonté le moral, en fait. Presque, parce que pour lui remonter le moral, il lui faudrait au moins dix tonneaux d’hydromel et un vieillard édenté déguisé en cupidon.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
Sebastian McFadden
▌ Messages : 242
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue50 / 10050 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeDim 31 Juil - 1:21

Levant les yeux au ciel devant la remarque bien mal venue du concierge, Sebastian laissa échapper un soupire d'agacement. Il n'était vraiment pas d'humeur à se prendre des sermons, déjà qu'il avait réellement eut envie de sécher cette colle, prendre un passage secret pour rejoindre près-au-lard et ne rentrer que le lendemain. Seb était un esprit libre, il n'obéissait à personne et faisait ce que bon lui semblait, tout le temps, pour ne pas dire toujours, alors autant dire qu'il détestait les colles... Il aurait dû parler avec Melo de cette escapade tiens, vu la merveilleuse humeur dans laquelle se trouvait la rousse, aucun doute qu'elle aurait acceptée pour fuir cette colle. Si autrefois l'idée d'amener Melody dans ses sales coups les moins bénins ne lui était jamais venue à l'esprit, le fait qu'elle n'ait parlé à personne de ce qu'il avait fait samedi avait scellé sa confiance envers elle. Un peu comme Morgan, il avait totalement confiance en elle maintenant... Mais ce n'est pas pour autant qu'il lui parlerait de ce qu'il avait entendu ce fameux samedi. Sur ce coup-là ce n'était pas vraiment une histoire de confiance, mais réellement de peur. Quelque chose en lui, lui disait que moins il en parlerait, mieux ce serait pour tout le monde, et surtout pour lui.

Levant les yeux de son bocal quand la jeune fille se mit à rouspéter contre Montgomery, Seb n'en revenait pas. C'était bien la gentille Melo hyperactive qui venait de tenir tête au « démon de Poudlard » ? Une fois la surprise passée, c'est un sourire qui vint s'afficher sur son visage alors qu'il ricanait doucement. Sebastian retenait une leçon de tout ça : Que quoi qu'il arrive, il valait mieux éviter d'être dans la ligne de mire de Melody quand elle était remontée. Levant les yeux vers elle, Sebastian examina un instant son amie qui venait d'être trahit... En fait c'était un peu dur pour lui de comprendre la haine qui devait être la sienne. La seule personne qu'il n'eut jamais aimée était Jo, Jo qui ne l'aimerait jamais. Seb ne s'était jamais fait d'illusion à ce sujet. Il ne pouvait donc pas savoir ce que ça faisait de se sentir trahit (on ne trahit pas Seb sauf si on tient à mourir asphyxié par des bombabouses)... C'était compliqué comme histoire. Mais bon, pas besoin de comprendre pour être solidaire avec les potes hein ? D'ailleurs, en parlant de solidarité, en voyant la cervelle de rat exploser, Seb eut l'impression que c'était le bon moment pour l'être sinon Melo allait se faire plus engueuler que lui...
Profitant que Montgomery fusillait Melody du regard, d'un geste qui se voulait faussement maladroit, Seb renversa le bocal contenant les yeux de poisson moisi, laissant par la même occasion l'eau verdâtre les contenant s'étaler sur la table et le sol, laissant une odeur insoutenable envahir la pièce. Il dû se mordre la lèvre pour ne pas rire.

Ah, c'pas possible comme j'suis maladroit...

Dit-il d'un air faussement désolé, regardant Montgomery en levant un sourcil, avec un regard de pur défi. "Quitte à aller en enfer, autant que ça vaille le coup". Non?

_________________

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Seb_si11


Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
[Last]Montgomery Beresfor
▌ Messages : 253
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue10 / 10010 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeJeu 1 Sep - 10:44

    Le soupir d'agacement du Serdaigle lui fit froncer les sourcils, bien qu'un sourire hautain fasse son apparition sur ses lèvres charnues. Et si le regard de l'un montait vers le plafond, l'autre avait aussi levé les yeux de sa tâche pour le fixer, d'un regard qui était tout sauf amical. La dévisageant avec morgue, il s'apprêtait à reporter son attention sur le journal quand elle prit la parole.

    - Oh ça va, vous, un accident, ça arrive, non? 

    Son regard se focalisa immédiatement sur la rouquine, un rictus mauvais déformant ses traits. La miss s'était déjà redressée, retournant par la même occasion à sa tâche. D'un air hautain, il la regarda sortir une cervelle, prêt à lui servir des remontrances dès la moindre faute.. Faute qui ne tarda pas, bien qu'il eut préféré qu'elle ne l'atteigne pas de cette façon là.

    L'organe sembla imploser, se répandant dans le cachot en plusieurs petits bouts. L'un d'eux accompli une magnifique courbe avant de venir s'écraser insolemment sur sa manche. Il lança un coup d'œil dégouté à son bras...

    - Je sais, laissez moi deviner… Il faut être plus soigneuse avec ces cervelles? Il me faut les laver, pas vous arroser avec?

    C'en était trop! Le plat de ses mains vinrent s'écraser sur le bois du bureau dans un fracas qui aurait réveillé l'élève le plus endormi, tandis que repoussant la chaise de ses jambes il se levait.

    - Ah, c'pas possible comme j'suis maladroit...

    L'odeur parvint en effet jusqu'à son nez, lui donnant presque instantanément envie de vomir. McFadden avait renversé un bocal. Le mauvais bocal, qui plus est, puisque des yeux de poisson moisis se trouvaient à présent sur le sol...

    - Ca suffit!

    Se tournant vers Melody, il pointa son index décharné sur elle, les traits déformés par une rage bien existante.

    - Vous! Votre attitude est tout simplement inacceptable! Quant à vous, il prit le temps de renifler dédaigneusement, la maladresse n'explique pas tout, n'est-ce pas...?

    La lueur de défi qui pointait au fond des prunelles de Sebastian l'emplit d'une colère qu'il peina à retenir. Oh non. Pas d'enfants. Jamais, jamais, jamais! Et sa femme pourra toujours dire ce qu'elle voudra, il ne changerait pas d'avis. Bien au contraire... Toutes ces années ne faisait que le conforter dans son choix. Et tant pis pour la mégère!

    Prenant sur lui et inspirant un bon coup, il se rassit avec une lenteur délibérée. Agitant sa baguette, il lança le sortilège Têtenbulle sur lui, s'immunisant ainsi de l'odeur pestilentielle qui régnait à présent dans le cachot mal aéré.

    - Nettoyez vos dégâts. Et nous verrons bien, ensuite, s'il vous reste du temps pour terminer votre tâche initiale. Quoiqu'il en soit, je crois bien que vous n'avez pas fini de me voir cette semaine, garnements!

    Il les fixa l'un après l'autre dans les yeux, puis baissa les yeux sur sa manche. L'immondice était toujours là. D'un coup de baguette, il fit disparaître la chose. Tergeo était vraiment un maléfice pratique, qui aurait bien servit à ces indisciplinés... Dommage que ce soit lui qui détienne leurs baguettes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Left_bar_bleue80 / 10080 / 100On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitimeSam 3 Sep - 9:13

    Melody adressa à Sebastian un regard reconnaissant. Elle avait agi sous le coup de l’impulsion, et trop remontée, elle regrettait à peine son geste, ceci dit, elle avait bien besoin du soutien de Sebastian, pour ne pas avoir à subir seule les foudres du concierge… qui ne tardèrent d’ailleurs pas à tomber. C’était prévisible, bien sûr, Beresford condamna leur attitude, leur demanda de tout nettoyer, et de se remettre au boulot… Ce qui donnait à la rouquine l’envie d’en rajouter une couche et de renverser tout son bocal de cervelles sur la tête du concierge. Mais elle se retint. C’était un cercle vicieux. Plus ils feraient de conneries, plus ils se feraient engueuler, plus ils recevraient de punitions au cours desquels elle aurait toujours envie de faire des conneries… consciente que tout de même, tous les défouloirs du monde ne valaient pas de passer ses soirées à récurer des cervelles plutôt que de les passer dans sa salle commune, à ruminer des projets d’homicide, elle décida de se calmer. Melody, en guise de réponse au concierge, ne pu malgré tout s’empêcher de pousser un profond soupir, mais elle ne fit plus mine de faire la moindre idiotie. Ne serait-ce que par respect envers Sebastian, il fallait qu’elle se calme, même si ça lui en coûtait, elle était presque certaine que Sebastian aurait toléré d’écoper de quelques heures de colles en plus pour elle (et elle lui en était infiniment reconnaissante) mais au nom de cette reconnaissance, elle préférait ne pas empirer leur cas.

    Melody, se donnant complètement l’air d’une souillon, se retrouva donc à genoux sur le sol, à ramasser des œufs de poissons visqueux et dégueulasses. À cet instant précis, elle aurait vraiment tout donné pour pouvoir s’aider de sa baguette, mais il était clair que pour Beresford, la punition serait bien moins amusante s’ils ne devaient pas s’abaisser à ce genre de choses. Tous les yeux ramassés, et le sol à peu près nettoyé là où le liquide verdâtre s’était répandu, Melody se rassit à sa place, le visage fermé. Ses yeux lançaient des éclairs en direction du concierge, au fond d’elle, le vague espoir de pouvoir le désintégrer par son simple regard. Tu parles que ça marchait! Cela ne devait que faire gonfler l’orgueil de Beresford. Grrr… Détournant son regard du concierge, elle se remit au travail. Même s’ils devaient subir encore plusieurs heures de retenue similaires à celle-ci, elle préférait finir au moins cette tâche ingrate pour ce soir, même s’il s’agirait de passer à une autre la prochaine fois.

    À plusieurs reprises, elle fut tentée de répondre à l’appel de son amour propre, qui l’invitait très clairement à continuer de rendre cette heure impossible au concierge. Ensuite, elle calculait les risques. Bon, elle ne serait pas renvoyée pour si peu (il s’agissait de la pire des options), même si à Poudlard, la menace d’être renvoyé de l’école figurait au palmarès des menaces préférées de tous professeur et membre du personnel de cette école de magie, mais tout de même. Elle ne voulait pas passer des mois entiers en retenue, et elle savait que Beresford serait bien capable de leur faire subir cela. Elle ne tenait pas non plus à ce qu’une lettre soit envoyée à ses parents. Elle n’avait aucune envie de justifier son comportement auprès d’eux, elle craignait déjà les grandes vacances, quand elle se retrouverait dans cette île trop petite pour échapper à la présence de sa jumelle. Elle n’avait pas la moindre envie que ses parents soient mêlés à leurs histoires, aussi elle ne leur dirait certainement rien, mais faire mine de s’entendre encore avec Lysandre alors que sa seule envie serait de lui arracher les yeux et de les conserver dans un bocal tel que celui que Sebastian avait renversé… ses vacances allaient être difficiles.

    Conscientes de ces quelques aléas qui l’avaient invité à se calmer, elle ne prononça plus le moindre mot, ni ne fit de gestes déplacés. Elle parvint même à s’occuper de toutes ses cervelles. Le temps passait plutôt vite, en fait, lorsqu’on s’adonnait à ce genre de tâches répétitives, aussi ignobles soient-elles. Leur retenue toucha bientôt à sa fin. Et ce fut non sans un certain soulagement que Melody, accompagnée de Sebastian, quitta ce cachot, qu’elle risquait de retrouver bien trop vite à son goût.


[HJ : Voilà, je me suis permise de clotûrer le sujet, je pense qu'il n'est pas nécessaire de faire durer ce sujet davantage Smile ]

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Empty
Message#Sujet: Re: On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }   On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' } Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

On n'échappe pas à son destin {Seb' / Melo' }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Les sous-sol :: Le cachot du cours de potion.
-