AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 19 Juil - 17:24

Melody était impatiente. Plus qu’impatiente, en fait. Elle avait eu du mal à contenir son enthousiasme, et ce depuis la veille. Passé le léger instant de frayeur qu’avait occasionné chez elle son passage par le bureau du directeur et la menace d’une punition octroyée par Beresford, l’excitation avait repris sa juste place dans l’esprit de la rouquine, au point qu’elle n’avait pas réussi à fermer l’œil de nuit, trop occupée à imaginer comment les choses se dérouleraient le lendemain. Sachant que sa farce de la veille l’avait dors et déjà poussé à rester éveillée très tard, elle ne trouva le sommeil que vers cinq heures du matin. Autant dire qu’elle ne fut donc pas matinale, en ce premier jour de février, car une fois le sommeil trouvé, elle ne voulut pas le perdre, au point qu’elle parvint à faire abstraction de tous les bruits extérieurs qui auraient pu la perturber. Elle fit mine de ne pas entendre ses camarades de dortoirs quand, une à une, elles se levèrent de leur lit et se préparèrent à profiter de leur début de week-end. Elle ne fit pas preuve de davantage d’énergie et de volonté quand, à plusieurs reprises, les allers et venus de ces mêmes camarades dans le dortoir auraient pu la déranger. Quand elle accepta enfin d’ouvrir des yeux vitreux pour les poser sur la montre posée sur sa table de chevet, elle réalisa qu’il était quinze heures. Cette information lui fit l’effet d’un choc électrique. Autant elle aimait dormir, autant elle ne supportait pas de perdre ainsi sa journée. Elle se leva donc d’un bon, glissa hors de son lit, et choisit d’enfiler directement ses vêtements (ses habituelles ablutions matinales lui auraient pris du temps). Après s’être assurée qu’elle était un tant soit peu présentable, et avoir tartiné ses paupière de maquillage dérobé à sa mère pour donner l’illusion que son visage était moins cerné qu’el réalité, elle se redressa, se demandant ce qu’elle devait faire et où se rendre. Lysandre ne l’avait évidemment pas attendu, la pauvre, et elle avait eu la gentillesse de la laisser dormir (alors que Melody, à sa place, l’aurait sûrement bousculé dans tous les sens pour qu’elle se réveille en même temps), elle n’avait aucun moyen de savoir où elle était, ou où était Linus.

Comme elle n’avait rien de mieux à faire (à part dormir) et que rester inactive aurait, pour elle, été une torture, elle entreprit de les trouver. Poudlard était grand, certes, mais ce n’était pas une raison pour qu’elle ne les trouve pas. Oui, elle avait beaucoup d’espoir. Arrivée dans sa salle commune, elle croisa Catharina, une de ses grandes amies. Ne pouvant résister à faire un brin de conversation avec elle, elle prit un peu de son temps pour discuter de tout, de rien, surtout de rien, avant de finalement reprendre son activité initiale, à savoir retrouver sa jumelle et son petit ami. Elle entreprit d’abord de descendre à la bibliothèque, il était toujours possible qu’elle y croise Lysandre. Malheureusement, elle n’y était pas. Mais Piper, oui, et comme elle aimait bien Piper, elle choisit de lui causer jusqu’à ce qu’on la vire de la bibliothèque. Elle faisait trop de bruit, semble-t-il. Alors, elle décida d’aller dehors, puisque c’était apparemment ce qu’avaient choisi de faire la plupart des élèves, et dehors, elle avait croisé Yuûki, et finalement, ce fut avec elle qu’elle passa presque toute son après-midi, après avoir renoncé à l’idée de retrouver ses deux favoris. Plus on approchait de l’heure fatidique, plus Melody devenait difficile à contrôler (et à supporter), il lui fallu fournir maints efforts pour ne pas craquer et garder ce qui allait se passer pour elle, elle avait hâte. Tellement hâte.

Un peu avant le dîner, elle était retournée à sa salle commune et à son dortoir. Elle tira de son sac les quelques réserves qu’elle s’était faite la veille (elle en avait laissé une moitié à Sebastian, au cas où ils ne se revoyaient pas avant l’heure H du jour J, ce qui semblait devoir être le cas). Elle avala rapidement un peu de pain, ainsi qu’une pomme et du chocolat, histoire d’être certaine que son estomac ne ferait pas des siennes, puis quitta à nouveau en trombes son dortoir, elle ne voulait pas manquer une miette de ce qui allait se passer. C’est un peu éssouflée qu’elle arriva dans la grande salle, où quelques élèves avaient déjà pris place, la nourriture n’était pas encore apparu sur les tables. Elle s’assit à la table des serdaigles et attendit, son attention fixée sur la porte de la grande salle, guettant l’arrivée de Lysandre et Linus, où encore celle de Sebastian. Elle avait vraiment hâte d’assister à ce spectacle en sa compagnie.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 19 Juil - 19:12

    Brittany était fatiguée. Ce qui n’empêchait pas ses camarades de dortoir de passer dedans ‎comme si c’était un moulin. Non mais oh, y en avait qui voulaient dormir ! Elles ne ‎comprenaient pas ça ces idiotes !!! Le mot grasse matinée n’était pas dans leur vocabulaire ? ‎Sûrement pas, vu qu’elles étaient réveillées depuis des heures déjà. Soupirant, Brittany ‎s’emmitoufla encore plus si c’était possible dans sa couverture, grognant contre ses ‎camarades, le soleil qui entrait par la fenêtre et tombait juste sur elle, la faisant chauffer ‎comme un toast, et surtout contre Slughorn à cause de qui elle ne pourrait bientôt plus avoir ‎de samedi matin tranquille. Ah la la, le monde était vraiment trop cruel ! Ce fut sa dernière ‎pensée avant que la petite brunette ne s’endorme à point fermée, bercée par les gloussements ‎de ses camarades...‎

    Quelques heures plus tard, Brittany se réveilla en se délectant du silence qui baignait le ‎dortoir. Enfin... Elle avait dormi comme un bébé, et ne s’étonna pas en voyant qu’il étant ‎midi passé : c’était pour ça que son estomac criait famine. Dommage, si elle connaissait ‎l’endroit ou se trouvaient les cuisines, elle aurait pu aller déjeuner tranquillement. ‎Maintenant il était trop tard, et elle allait crever de faim toute l’après-midi. Mince ! De plus, ‎Brittany était une vraie morfale lorsqu’elle le voulait, et manquer un seul repas la mettait ‎dans une humeur noire. Cette journée était vraiment pourrie...‎
    Au moins, il faisait beau. Heureusement qu’elle n’était plus en hiver, là elle aurait vraiment ‎fait une dépression. Allant prendre une douche chaude bien méritée (ou pas), Brit s’habilla ‎rapidement et se rendit tranquillement dans le parc. Elle n’avait rien à faire, et se sentait ‎vraiment seule pour le coup. Si seulement elle pouvait mettre la main sur Sebastian ou ‎Melody, tout s’arrangerait ! La petite Gryffondor se mis à chercher dans le parc, puis ne ‎croisant personne d’autre que le calamar géant (non, je vous rassure, elle ne plongea pas ‎dans le lac), décida de mener ses investigations à l’intérieur. Dommage, elle qui voulait ‎profiter du soleil. Malheureusement, il semblait que Melody et Sebastian avait complètement ‎disparus de la circulation. Au sixième étage Brittany croisa Yseult, avec qui elle commença à ‎discuter mais dont elle se lassa bien vite en voyant qu’elle n’était pas du tout concentrée sur ‎ses paroles. Le cas d’Ys’ était vraiment inquiétant, Brittany ne comprenait pas pourquoi son ‎amie avait changé si radicalement du jour au lendemain. Et malheureusement jusqu’à ‎présent, ses efforts pour la faire redevenir comme avant restaient vaincs.‎
    Désespérée à l’idée de ne voir personne avec qui parler, Brittany décida d’aller s’entraîner ‎un peu au balais sur le terrain, seule. Elle n’était pas encore dans l’équipe, mais espérait ‎bientôt y entrer, alors un peu d’entraînement ne lui ferait pas de mal. Les heures passèrent ‎rapidement, et Brittany se rendit compte que le repas serait bientôt servit en voyant au loin ‎des élèves rentrer au château. Soupirant, la jeune fille alla ranger son balais dans la réserve et ‎pris elle aussi la direction de la grande salle. Après ces quelques heureuse sur son balais, elle ‎avait mal aux fesses, et en plus, mourrait encore plus de faim qu’auparavant.‎
    Brittany croisa Yuûki alors qu’elle s’apprêtait à entrer dans la Grande Salle. Elle discuta un ‎peu, sans se disputer au sujet de Sebastian (oh miracle !), et appris que son amie de ‎Poufsouffle avait passé une bonne partie de l’après-midi en compagnie de Molody. Raaah ! ‎Etait-elle la seule à manquer de chance ?! Soupirant, Brit pris congé de Yuûki pour aller ‎parler un peu à Melody, assise à sa table.‎


    ‎« Salut Mel’. Je t’ai cherchée toute l’après-midi. Tu t’es caché ou pour disparaître ‎comme ça ? » dit la petite Gryffondor en souriant. Puis, son regard fut attiré sur un ‎magnifique poulet qui trônait là, juste en face d’elle. Le regard brillant, Brit entendit le ‎gargouillement de son estomac. Après un instant d’hésitation et un regard lancé autour d’elle ‎pour vérifier que personne ne l’obervait, la rouge et or s’assit à côté de Melody sans lâcher ‎un instant du regard le magnifique poulet. Si beau... et sûrement si bon ! Avec un petit sourire ‎malicieux, elle expliqua à sa voisine :‎

    ‎« J’ai pas mangé depuis hier soir, et je meur de faim,j’ai pas envie de retourner à ma ‎table, et je m’entend bien mieux avec vous. Et puis, qui a dit qu’on avait pas le droit de ‎manger à la table des autres ? »‎

    Souriante, riant à moitié, la jeune fille attrapa une cuisse poulet et la mis dans son assiette, ‎pour ensuite la manger. Enfin non, le terme exact était dévorer. Hmm... Qu’est-ce que c’était ‎bon !! Brittany mangeait, sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait, et comme si ça ‎vie en dépendait. Mais bientôt, une sensation étrange la pris, quelque chose qu’elle e pouvait ‎bien définir... Si, Brittany posa soudain la cuisse dans son assiette en jetant des regards ‎paniqués autour d’elle. Mais qu’elle mouche l’avait piqué pour qu’elle vienne manger à la ‎table des Serdaigle ! Personne ne le faisait ! Oh mon dieu, elle avait désobéi au règlement, ‎elle allait être punie, et on lui ferait du mal. Attrapant vivement le bras de Melody, Brit la ‎regarda avec des yeux suppliants et humides de larmes qui allaient sûrement bientôt couler :‎

    ‎« Oh Melody ! Je suis vraiment une fille indigne ! Et je suis méchante, je désobéis tout le ‎temps au règlement ! Protège moi je.. j’ai peur que les professeurs viennent me punir !! »‎

    Refoulant, un sanglot, la jeune fille s’accrochait toujours à Melody comme si c’était une ‎bouée de sauvetage, sans se rendre compte que sa réaction était contraire à son caractère, et ‎que tout le monde commençait doucement à agir bizarrement...‎


Dernière édition par Brittany Carlson le Ven 29 Juil - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1078
Humeur :
60 / 10060 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 17.5 cm en Vigne avec un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aaron Taylor-Johnson

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 19 Juil - 22:40

    Linus marchait dans le couloir, plutôt satisfait de sa journée. Il avait été collé qu'une heure pour ne pas avoir fait son devoir de sortilèges comme il faut, il avait donc dû le faire pendant l’après midi. Mais seul à seul avec le professeur, il avait pu lui poser des questions plus facilement que si il y avait eu toute la classe. La plupart du temps, assis à côté de Dora, il s'arrangeait pour lui demander à elle des explications quand il ne comprenait pas quelque chose. A force qu'on lui dise qu'il était un cancre et qu'il ne comprenait rien, il avait finit par le croire, et ses facultés intellectuelles s'en étaient retrouvées amoindries, inconsciemment. Il devait effectivement un cancre de plus en plus, bien que grâce à Melody, et peut-être aussi à Lysandre, il se sentait de plus en plus en confiance. Même si Daniel venait encore parfois mettre son grain de sel, et faisait retomber le jeune homme vers le bas. Mais de moins en moins vers le bas, et il montait de plus en plus haut, enfin de façon imagé bien sûr.

    Donc nous en étions, à l’après-midi plus conquérante que le jeune homme avait passé, il se sentait plutôt bien aujourd'hui, comme si quelque chose de bien aller lui arrivée. Il entra et repéra de suite Melody, il vint vers elle, pour s'asseoir en face d'elle. C'était assez étrange de voir la jeune Brittany collée à elle de cette façon. Linus savait qu'elles étaient amies, enfin qu'elles faisaient des farces aux autres, mais quand même, la petite gryffondor de seconde année, semblait vraiment trés étrange dans son attitude.

    "Qu'est ce qui lui arrive?" demanda-t-il quand même inquiet en mangeant son entrée, dés la première bouchée, il se sentit étrange, comme diffèrent. Il se leva de sa chaise et se mit à chanter dans une grosse voix. Pourquoi se soucier de ce que les autres pouvaient penser de lui, hein pourquoi est-ce si important. Et puis où était Lysandre, il faut qu'il lui dise, non mieux qu'il l'embrasse et chante ses louanges, qu'il jette des fleurs là où ses pieds touchent le sol... Et Mélody, il regarda la jeune femme et lui prit la main pour lui faire un baiser sur sa belle main, sur ses jolis doigts, sur sa douce paume... ...
    "Oh ma douce Melody..." fit-il dans un air chantant, et tout guilleret...


[HJ: il va d'abord la faire monter dans la joie, et la faire rougir, si c'est possible, avant de la faire descendre en enfer... hihihi, il est cruel le petit Linus!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au bal masqué ohé ohé!
avatar
▌ Messages : 479
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Nobody, nobody...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Neutre
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mer 20 Juil - 13:32

    Ce matin tout avait plutôt bien commencé. Mis à part le fait que Melody semblait partie pour un marathon du sommeil et que du coup, Lys' allait devoir se passer de sa jumelle pour une bonne partie de la journée, tout allait pour le mieux. Mais bon, pour sa défense, on pouvait toujours relever le fait qu'elle s'était couchée assez tard, rentrant au dortoir en plein milieu de la nuit sur la pointe des pieds mais réveillant cependant Lysandre, qui ne tarda pas à se retourner et à se rendormir.

    Elle s'était réveillée sur le coup de dix heures. Elle avait poireauter quelques minutes sur son lit, essayant de déterminer l'heure à laquelle se lèverait sa jumelle. Ayant décidé que ça ne serait pas pour tout de suite, elle s'était levée en silence, avait enfilé une jupe marron et un pull bleu foncé avant de descendre prendre son petit-déjeuner. Lorsqu'elle était remontée pour prendre un livre pour le lire dans la salle commune, Mel' dormait toujours. Et elle dormait encore quand elle était revenue chercher ses affaires scolaires, après le déjeuner. Grosse marmotte va. La salle des Serdaigles étant trop bruyante à son goût, elle avait fuit au cinquième étage, pour retrouver le calme dans l'ancienne salle d'étude. Et puis, les heures s'écoulant, elle en eu assez de peaufiner son croquis de Salamandre et ne trouvant aucune autre caractéristique à rajouter à sa liste déjà bien fournie, Lysandre referma le cahier et monta au sommet de la tour d'astronomie, laissant les timides rayons de soleil courir sur sa peau et le vent encore trop frais à son goût emmêler ses cheveux. Il faisait beau. Un sourire heureux affiché sur le visage, la demoiselle profita pleinement du paysage et de l'air vivifiant qui soufflait en haut de la tourelle.

    Un grognement de son estomac la ramena à des impératifs humains et, ramassant son sac, elle prit le chemin de la grande salle. Elle rejoignit Yseult et Sean, Melody n'étant toujours pas arrivée. Et ben... Pourvu qu'elle ne soit pas encore en train de dormir, ça finirait par devenir inquiétant tout ça. La voyant finalement arriver et s'asseoir un peu plus loin, Lys' se détendit et commença à manger. Une bonne assiette d'haricots verts, cuits à point et succulents. Que demander de mieux?

    Entendant Linus chanter, la miss releva la tête de son assiette. Et lorsqu'elle posa les yeux sur le Poufsouffle, elle sentit une bouffée de chaleur l'envahir. Plaquant un baiser sonore sur la joue d'Yseult qui se trouvait à ses côtés, elle adressa un clin d'œil aux deux amis.

    - Je reviens tout de suiiiite!

    Et hop, voilà notre serdaigle partit, les bras écartés, son sac à la main, sautillante comme une gazelle à chaque pas. Quelques élèves plus tard, elle se jeta dans le dos du Serdaigle en pouffant de rire.

    - Heey, devine qui c'est?!

    Sans attendre qu'il lui donne la réponse, elle poussa un peu le voisin du jeune homme, sans faire vraiment attention à qui il s'agissait, pour se ménager une petite place. Satisfaite, elle s'assit sur le banc, une jambe de chaque côté. Avec un sourire malicieux, elle posa une main sur sa joue. Tendrement, son pouce effectua des va et vient, caressant la pommette du jeune homme.

    - Linus, t'es beau.

    Elle s'esclaffa un court instant, puis se pencha vers le garçon, pour murmurer quelques mots à son oreille, sans pour autant faire attention aux oreilles qui traînaient.

    - Dis, tu sais que tu me plaît beaucoup, toi?

    Se redressant, elle lui adressa un petit sourire coquin.

_________________



Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n'existe pas. L'amour est impossible. Rien n'est grave.
[Frédéric Beigbeder]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Jeu 21 Juil - 18:06

    Attentive, Melody regarda autour d’elle, guettant la première réaction suspecte qu’elle observerait. Elle était presque certaine qu’il y avait déjà du mouvement, à la table des serpentards, mais quand elle fut tentée de quitter sa place pour aller voir ce qui s’y tramait, elle fut rejointe par une Brittany pas encore intoxiquée. Afin de faire bonne figure, et pour ne pas donner l’air de savoir quoi que ce soit, elle abandonna ses projets, du moins pour le moment, afin de s’intéresser à cette rouge et or haute en couleur, que Melody appréciait beaucoup. Elle devait admettre qu’en dépit de tous ses efforts, elle avait du mal à contenir son impatience, elle n’avait pas envie de ces conversations banales qui ponctuaient la plupart de ses repas, elle voulait de l’action, de l’imprévu, des fou-rires… Elle allait être servie. Pour l’imprévu surtout. Il fut également difficile pour elle de ne pas regarder Brittany avec trop d’insistance quand celle-ci entama son repas… elle se posait beaucoup de questions. Comment le changement s’opérait-il? Était-ce graduel, ou brutal? Elle eut bien rapidement sa réponse, quand Brittany lui adressa un regard apeuré. Wouw, c’était flippant. Elle n’avait jamais vu Brittany comme ça, et avec du recul… c’était vraiment poilant. Melody dû se retenir pour ne pas rire à la figure de son amie. D’accord, ça n’aurait pas été très grave, au fond, puisque le lendemain, la rouge et or ne se souviendrait de rien, mais Melody n’était pas encore très à l’aise avec cette idée, et avait encore l’impression de devoir prendre des gants, pour ne heurter la sensibilité de personne. C’est tout de même avec un très large sourire qu’elle accueillit la réaction de sa cadette, ça fonctionnait. À merveille, même, et une sorte d’aura d’étrangeté envahissait progressivement la grande salle, donnant presque à Melody l’impression d’être dans un asile. Les plus discrets riaient aux éclats, les moins sociaux serraient n’importe qui dans leurs bras, les plus timides se dévergondaient…

    …Et à propos de timides soudainement dévergondés, Linus était un exemple du genre. Melody devait bien admettre que, parmi les réactions qu’elle attendait le plus au cours de cette soirée, il y avait celles de Linus, mais aussi de Lysandre, eux qui étaient généralement si réservés allaient sûrement devenir de vraies bombes à retardement. L’attitude de Linus dépassait ses espoirs les plus fous. C’était… mignon, mais hilarant, aussi. Melody éclata de rire, et eut bien du mal à se contenir quand Linus s’adressa directement à elle, avant de couvrir sa main de baisers. Le rouge était monté aux joues de la jeune fille, et elle ne savait pas si cela était tant dû à la légère gêne qu’elle avait ressenti qu’à ce fou-rire qu’elle retenait, et qui menaçait à tout moment d’exploser. Ce fut quand elle entendit une réprimande étrangement forte pour une voix qui lui était familière que le fou-rire éclata finalement. À la table des serpentards, la petite Lauraleen était en train de copieusement engueuler le préfet des verts et argent. C’était tellement comique que Melody crut qu’elle allait tomber à la renverse.

    Ce qui l’en empêcha fut le moment où elle se retourna là où était Linus, et remarqua que Lysandre était avec lui, et lui soufflait quelque chose à l’oreille… De façon clairement trop sensuelle à son goût. Melody préféra ne pas se prononcer trop vite, même si ce tableau lui fit l’effet d’une douche froide, ce n’était peut-être rien, il était difficile de juger une telle situation, compte-tenu du contexte. Mais quand même. Les poings serrés, crispés, le teint légèrement plus pâle, elle attendit, le visage fermé, la suite des événements, comme on regarde un film d’horreur, conscients qu’une scène sanglante est toute proche d’arriver, résignés à la regarder tout de même, aussi éprouvante puisse-t-elle être.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 26 Juil - 9:48

    Dans son état normal, Brittany n’aurait jamais agit de cette manière. Avoir peur des conséquences de ces actes, se mettre à pleurer pour quelque chose d’aussi futile lui aurait paru ridicule, et si on lui avait dit qu’un jour cela lui arriverait, elle n’aurait jamais cru ces paroles et serait plutôt partie dans un fou rire avant d’aller voir Sebastian et Melody pour une nouvelle blague.

    Seulement, là, tout de suite, Brittany était effrayée. Le ventre tordu par le stresse, les joues dégoulinant de larmes, la petite s’accrochait très fort à Melody, jetant des regards paniqués autour d’elle. Elle était devenue une petite fille fragile qui avait peur de tout et de rien. Son véritable contraire. Malheureusement, les effets de la potion faisaient qu’elle ne se rendait compte de rien, et ne se rappellerai sûrement rien de tout ceci. Comme le reste des élèves.

    Mais là Brittany ne pensait qu’à une chose : la peur qui la tenaillait, et la punition qui risquait de bientôt lui tomber dessus. Après tout, elle était venue manger à la table des Serdaigle alors que ce n’était pas sa Maison… Ce n’était peut-être pas dans le règlement mais Britt avait peur tout de même, son esprit étant trop embrumé par ce sentiment pour penser logiquement et sereinement (ce qui ne lui arrivait que rarement même lorsqu’elle était dans son état normal, sereinement, faut pas trop exagérer hein…). Et il n’y avait pas que ça. La jolie blondinette repensait à toutes les bêtises qu’elle avait faites depuis l’année dernière, son arrivée à Poudlard : poser des Bombabouses dans les couloirs pour rire en voyant des élèves se faire prendre au piège, aider Sebastian à préparer des blagues qui, même si elles n’étaient pas de très grande envergure, étaient hilarantes… Non, pas hilarantes ! C’était mal, très mal de faire tout ça. Brittany s’en voulait, regrettait énormément d’avoir accompagné Seb, Melody et Brook dans ces coups foireux. Elle ne voulait pas être méchante, ne voulait pas être punie.
    Elle regrettait aussi de mener toujours la vie dure à sa sœur Joyce, et de traîner avec Olive juste pour l’embêter (en plus Olive n’était même pas sympa !). La Gryffondor s’en voulait aussi d’avoir mentie à ses parents pendant les vacances de noël, en leur disant qu’elle avait envoyé elle-même les lettres (de la manière moldue) alors que c’était faux, elle avait obligée le fils du voisin à le faire pour pouvoir s’entraîner au quidditch dans le mini terrain protéger du regard des moldus dans le jardin. Elle était définitivement cruelle, menteuse, mauvaise, rebelle… Non, elle l’avait été, mais ne le serait plus !!

    Brittany, qui pleurait encore un instant plutôt, se mis à essuyer ses larmes, et laissa un grand sourire apparaître sur ses lèvres. Maintenant, elle serait une élève modèle, qui ferait toujours ses devoirs, les rendraient même en temps et en heure ; ne mentirait plus jamais à ses parents et à sa sœur, ni à personne d’autre ; et arrêterait les blagues foireuses en compagnie de Seb, Mel et Brook. Oui, elle deviendrait la meilleure élève, la meilleure fille, meilleure en tout, même en potion !!! Oui, oui, oui !

    Se tournant vers sa voisine, Brittany s’apprêta à lui expliquer toutes ses bonnes résolutions lorsqu’elle entendit une voix qui chantait. De nouveau prise d’un sursaut e peur, Brittany resserra encore plus son étreinte sur le bras de Melody, et regarda l’étrange scène qui se déroulait devant ses yeux : Linus, le petit ami de Melody, et par la même occasion un jeune homme très timide, était en train de lui faire du charme et était devenu tout extraverti. Bizarre, aurait pensée la Brittany normale, mais là, la jeune fille trouva cela tout à fait normal, même si elle continuait d’avoir peur… Et si ce n’était pas le vrai Linus, mais un extraterrestre venu l’enlever et l’emmener dans l’espace pour faire sur elle toutes sortes d’expériences… " Aaaah ! " 'écria Brittany dans un cri d'effroi qui résonna dans la Grande Salle. Brittany lâcha Melody et plaqua ses mains devant ses yeux pour arrêter de voir l’extraterrestre. Et comme ça, peut-être qu’il n’allait pas la remarquer…

    La petite demoiselle attendit quelques minutes avoir d’oser jeter un coup d’œil à ce qui l’entourait et là, horreur : Linus l’esxtraterrestre avait été rejoint par une compagne de la même race, Lysandre aux cheveux roux qui agissait elle aussi d’une manière étonnante… Mais cela Brittany ne le remarqua pas, trop effrayée par ces deux jeunes gens qui étaient maintenant trop nombreux pour qu’elle espère pouvoir s’enfuir. Elle allait être emmenée sur leur soucoupe volante !!

    Si Britt avait été dans son état normal, elle n’aurait pas été si étonnée que cela de voir Lysandre faire du charme à Linus, puisque la jeune Gryffondor avait découvert depuis quelques temps que Linus, en plus d’aimer Melody, éprouvait aussi des sentiments pour sa jumelle. Enfin Brittany n’en était pas sûre, mais là, il n’y avait plus de doutes possibles… La vraie Brittany aurait sûrement aussi essayé de faire quelque chose, n’importe quoi, pour empêcher Linus et Lysandre de faire une telle bêtise, car elle ne voulait pas que son amie ne souffre, mais elle n’en fit rien car elle n’était plus la « Furie » que tout le monde connaissait. Non, Britty comme l’appellait affectueusement Sebastian, avait été complètement étouffée par une « elle » pleurnicheuse et trouillarde, et en plus paranoïaque sur les bords.

    Tout ceci pour dire que Brittany se contenta d’observer le carnage qui se déroulait devant elle d’un œil humide et en tremblant de tous ses membres, espérant seulement que personne ne fasse attention à elle et qu’on la laisse tranquille. Elle avait peur des extraterrestres…


Dernière édition par Brittany Carlson le Ven 29 Juil - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1078
Humeur :
60 / 10060 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 17.5 cm en Vigne avec un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aaron Taylor-Johnson

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 26 Juil - 14:50

    Linus se rassir sur le banc, quand il entendit une voix, il se retourna et vit que Lysandre était entrain de s'asseoir, en face de lui. Elle mit une jambe de chaque côté du banc, et regarder le jeune homme. Ce dernier continuait de voir en elle, un magnifique ange. Il lâcha la main de Melody et sentit celle de Lys se posait sur sa joue, et la caresser doucement avec son pouce. Linus lui fit un grand sourire, qui s'élargit d'avantage, quand elle fit :
    - Linus, t'es beau.
    Bien sûr qu'il était beau, quelle question franche. Il était beau, intelligent, drôle, et amoureux... Il était temps que le monde sache qu'il était amoureux de Lysandre, même si il y avait Melody. Il se tourna vers la jeune fille en question. Et vit la petite Brittany assis à ses côtés, elle avait la tête dans ses mains, et semblait pleurer... Il se mit à pouffer de rire, qu'est-ce qu'elle pouvait être ridicule...
    "Brittany, le gros bébé" se moqua-t-il en riant. Quand une voix à son oreille, lui susurra..
    Dis, tu sais que tu me plaît beaucoup, toi? fit la jeune Lysandre. Linus la regarda et en oublia complètement la pauvre Brittany qui criait et pleurait dans son coin. Il en oublia aussi la douce Melody, avec qui il sortait habituellement. Elle n'était pas si extraordinaire que ça, en comparaison de Lysandre. La belle Lys, une magnifique fleur...
    "Toi aussi, tu me plais beaucoup, ma douce Lys, ma belle fleur" fit-il à son tour au cœur de son oreille, de manière trés sensuelle, et trés coquine. Se reculant, il lui fit le plus beau de ses sourires, un sourire aguicheur. Il aurait bien amené la jeune fille, avec lui, dans un endroit tranquille, pour... pour s'amuser avec elle... Mais d'abord, le monde devait savoir... Il se leva, monta debout sur le banc... se racla la gorge....
    "Excusez-moi, je demande votre attention, s'il vous plait... Je tenais à vous faire part d'une nouvelle importante.... Je suis amoureux... Oui, je suis amoureux d'un des sœurs Fransworth... Je vous laisse deviner la quelle... Les paris sont ouverts"! dit-il en regardant alternativement les deux jumelles, lui aussi un peu inquiet de savoir laquelle des deux, il préférait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au bal masqué ohé ohé!
avatar
▌ Messages : 479
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Nobody, nobody...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Neutre
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mar 26 Juil - 15:45

HJ// Désolée, c'est un peu court Oo

    Son sourire coquin toujours affiché aux lèvres, Lysandre regarda le jeune homme en face d'elle en mordillant légèrement sa lèvre inférieure. Merlin qu'elle l'aimait. Elle avait l'impression d'avoir passé tant de mois à l'observer, tant d'heures, qu'elle pensait connaître une bonne partie de ses expressions, qu'elles soit faciales ou verbales. Tant de mois... Mais pourquoi avait-elle attendue aussi longtemps, hein? La question retint toute son attention, tellement elle la trouvait saugrenue. C'était un véritable mystère. Pour elle en tout cas. Mais elle y réfléchirais plus tard. Car après tout, elle se trouvait près de lui en ce moment. Posant ses mains à plat sur le banc, juste entre ses cuisses, elle se pencha légèrement vers le Poufsouffle lorsqu'il fit de même pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille.

    - Toi aussi, tu me plais beaucoup, ma douce Lys, ma belle fleur.

    Appréciant les mots à leurs juste valeur, Lysandre se mit à glousser bêtement. Qu'est-ce que c'était bon de se savoir aimée. Un sourire stupide fit son arrivée sur ses lèvres rosées, s'étirant presque d'une oreille à l'autre. Elle se délecta des intonations qu'il venait d'utiliser, se plaisant à faire repasser une nouvelle fois la phrase dans sa tête. Un mouvement du banc eut le mérite de la ramener parmi les siens. Un raclement de gorge se fit entendre. Si masculin, si viril... Lysandre ne put s'empêcher de jeter un regard enamouré au jeune homme qui surplombait la masse étudiante, assise à table.

    - Excusez-moi, je demande votre attention, s'il vous plait... Je tenais à vous faire part d'une nouvelle importante.... Je suis amoureux... Oui, je suis amoureux d'un des sœurs Farnsworth... Je vous laisse deviner laquelle... Les paris sont ouverts!

    Lorsque les beaux yeux vert du Poufsouffle se posèrent sur elle, Lysandre se sentit pouffer légèrement. Qu'il était charmant! L'annonce publique était si... Romantique. Et il était si expressif, si spontané!
    Ce fut lorsque le regard du jeune homme dévia vers une autre personne que Lysandre se rappela la présence de sa sœur. Melody. Un petit sourire accroché aux lèvres, notre rouquine posa un coude sur la table des Serdaigles, et appuya sa tête contre la paume de sa main. Elle tourna ensuite le regard vers sa sœur, assise de l'autre côté de la table. Elle afficha une mine étonnée à la vue de sa jumelle.

    - Ooh, tu as une mine affreuse. T'es toute crispée, on dirait que tu as un balai dans le... Enfin, tu me comprend, n'est-ce pas?

    Elle étouffa un léger rire, puis sembla se rendre compte que sa sœur sortait avec le Poufsouffle à ses côtés. Se reprenant rapidement, Lysandre se pencha vers sa jumelle, la bouche en cœur.

    - Ecoute, Melo'choupinette, c'est pas contre toi, hein... Tu sais que je t'aime beaucoup, mais... Il faut avoir des priorités dans la vie, c'est tout.

    Et sa phrase terminée, Lysandre conclut en adressant une œillade peu discrète au magnifique Linus.

_________________



Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n'existe pas. L'amour est impossible. Rien n'est grave.
[Frédéric Beigbeder]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mer 27 Juil - 2:34

    Heureusement que Linus n’était pas… cette chose en temps normal, ou il était clair et net que jamais, au grand jamais Melody ne serait sortie avec lui. Au lieu de trouver la façon dont il traitait Brittany amusante, elle ne put s’empêcher de ressentir une certaine colère à son égard, sûrement parce que le spectacle qui s’était déroulé devant ses yeux un peu plus tôt lui avait coupé toute envie de rire. Elle aurait presque prit la défense de la rouge et or, si elle n’ignorait pas que c’était inutile. Le lendemain, plus personne ne se souviendrait de rien, alors à quoi bon perdre son temps à défendre une cause perdue? Sans compter que, autant Melody aimait beaucoup Brittany, autant, à cet instant précis, elle était véritablement le cadet de ses soucis. Melody sentait qu’une catastrophe était éminente, et qu’elle allait y assister, impuissante. Elle ne croyait pas si bien dire. Le plus éprouvant pour elle, fut évidemment le moment où Linus décida de faire sa « déclaration officielle ». Melody n’avait pas le semblant de début de vague espoir qu’elle puisse être la « jumelle Farnsworth » dont Linus était amoureux…Mmm.. Vins-je de dire que le plus éprouvant fut cette fameuse déclaration? À vrai dire. Non. La réaction qu’eut Lysandre ensuite était nettement plus désagréable. Soudain, elle n’existait plus. Melody, ne pas exister? Et aux yeux de sa jumelle, en plus? On était proches de l’oxymore, elle ne pouvait pas, ne voulait pas le concevoir. Melody avait beau espérer que le sort dont sa sœur était la victime était la seule raison de son comportement, elle ne pouvait s’empêcher de douter… et plus encore d’avoir mal. Car si Linus et Lysandre étaient seulement devenus plus… extravertis, cela devait signifier que ce qui arrivait à la surface était ce qu’ils pensaient tous deux depuis longtemps. Tous ces mensonges auxquels elle avait cru… elle se sentait idiote.

    Melody passait par plein d’états d’esprits différents. La déception, bien sûr, car autant le dire, elle tombait de haut, et n’aurait jamais imaginé une chose pareille. La tristesse, évidemment, car quand bien même Linus et Lysandre auraient tout oublié demain, Melody, elle, ne le pourrait pas, et cette soirée remettait tout en cause : son histoire avec Linus, à laquelle elle était évidemment décidée à mettre fin, sa relation avec Lysandre… elle avait le sentiment qu’elle ne saurait plus jamais être proche d’elle comme elle l’était auparavant. La remise en question aussi, évidemment. Elle se demandait comment elle avait fait pour être aussi aveugle, tout ce temps… pourtant, il y avait bien eu quelques signes, quelques moments de doutes, mais elle les avait occulté. Et pourquoi? Parce que d’une certaine manière, elle espérait valoir mieux que sa jumelle. Ce qui était détestable. C’était peut-être sa punition pour être aussi égoïste. Et est-ce que elle, était aussi désagréable que Lysandre quand elle était avec Linus en sa présence? Peut-être souffrait-elle comme elle, à ce moment précis, depuis le tout début?
    Elle ressentait beaucoup de douleur, aussi, évidemment. Car la souffrance causée par le fait d’avoir été trahi n’est jamais bien simple à supporter, et, dans le cas de Melody, lui faisait l’effet d’un couteau tranchant planté au cœur de sa colonne vertébrale.

    Oui, tous ces sentiments la traversaient l’un après l’autre, mais vite, très vite, alors que Melody se remémorait les très désagréables paroles prononcées par sa jumelle, ce fut la rage et la colère qui prirent le dessus, alimentées par une haine sans fin. Ils lui faisaient mal et c’est elle qui devrait culpabiliser? Et puis quoi encore? Depuis quand lui mentaient-ils comme ils le faisaient. Comment osaient-ils la regarder en face, et dans un même temps fonder leur relation sur une gigantesque mascarade? Non, si quelqu’un y était pour quelque chose, c’étaient eux, certainement pas elle. Et Linus en premier. Un moment, la pensée lui vint que ce crétin (voilà, les insultes commençaient) n’était peut-être sorti avec elle que parce qu’elle était plus accessible que Lysandre, mais lui ressemblait comme deux goutes d’eau physiquement.
    Bientôt, une seule pensée envahit l’esprit de la rouquine. Se venger. Et ce serait sûrement d’autant plus simple qu’elle aurait l’avantage d’être la seule à se souvenir… enfin, « chance »… c’était un terme à employer avec prudence, car à choisir, Melody aurait préféré subir le même sortilège d’amnésie que celui qui avait réduit Yseult à l’état de larve.

    D’un geste un peu brusque, et sans trop savoir ce qu’elle avait l’intention de faire, elle se leva de sa place, adressant simultanément à Linus et Lysandre son regard le plus noir. S’abandonnant à sa colère, elle fourra sa main dans un plat de spaghettis et en écrasa successivement sur la tête de sa sœur et de son ancien petit ami (car il ne pouvait clairement plus être son actuel). Il y aurait sûrement eu une attitude plus mâture à adopter, mais Melody n’en trouvant guère, elle se contenta de ce geste, qui lui avait été dicté par l’impulsion du moment.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Jeu 28 Juil - 16:35

    Mais à son grand malheur, sa prière ne fut pas entendue. En effet, Brittany n’était pas si discrète que ça, à pleurer et à trembler comme une feuille sur le banc de la table des Serdaigle. Quelques élèves la regardaient en riant, d’autre avec pitié, certains avec dégoût, tout dépendait des nouvelles personnalités des autres jeunes gens. Mais Brittany était trop concentrée sur la scène qui se déroulait devant elle pour faire vraiment attention à tous ces gens qui la dévisageaient comme une bête de foire. Non, son attention était focalisée sur le trio qui se trouvait juste là, et malgré son état d’esprit complètement embrumé, elle sentait l’ambiance lourde et tendue qui régnait.

    "Brittany, le gros bébé" ricana méchamment Linus. A ces mots, Brittany qui avait pourtant réussi à se calmer un peu éclata en gros sanglots incontrôlables. Elle n’arrivait pas à empêcher les larmes de couler, et les paroles du Poufsouffle lui faisaient mal. Et peur. Comme tout le reste.
    La vraie Brittany aurait sûrement dégainé sa baguette tout de suite pour régler son compte à Linus, et n’aurait pas pleuré pour tout l’or du monde. Mais Brittany n’était pas normale, et les mots de Linus la blessaient énormément, tandis qu’elle continuait à pleurer et à se plaindre sur son sort.

    Ce n’était pas de sa faute, elle ne contrôlait plus rien, ses émotions, ni ses réactions. Elle voulait juste qu’on la laisse tranquille, qu’on ne la punisse pas ni lui fasse du mal. Qu’on la protège. Ne jamais être seule, abandonnée. Etre entourée de dizaines d’amis qui seraient gentils avec elle et la protégeraient de la mauvaise influence de Sebastian et de Brook, qui la forçait à faire des blagues et à être méchante. Oui elle voulait être pardonnée, enfin, que sa sœur soit fière d’elle. Oui, elle voulait ressembler à Joyce, si sérieuse, si intelligente, un model de sérieux pour tous. Ses parents seraient si heureux !!!!

    Grâce à ces pensées joyeuses, Brittany réussit à tarir son flot de larmes, et s’essuya d’un geste énervé ses yeux humides. Se détendant légèrement –dans la mesure du possible lorsqu’on était aussi peureux qu’elle- Britty releva la tête en entendant le bruit de quelqu’un montant sur la table. Elle se figea de stupeur et de peur en voyant que c’était Linus qui était en train de… De déclarer sa flamme à Lysandre ?! Ah non, il laissait le doute planer en ouvrant des paris.

    Les sourcils froncés, Britt regarda Linus redescendre, la visage choqué de Melody et Lysandre qui semblait contente d’elle…


    - Ecoute, Melo'choupinette, c'est pas contre toi, hein... Tu sais que je t'aime beaucoup, mais... Il faut avoir des priorités dans la vie, c'est tout.

    L’expression blessée qui apparut sur le visage de Melody fit mal au cœur à Brittany. Même si c’était à cause de Seb, Brook et Mel qu’elle était une méchante fille, indigne et mauvaise, elle n’aimait pas voir quelqu’un souffrir… Surtout quand c’était de la part de Lysandre. Brittany n’aimait pas trop la Serdaigle et préférait largement sa jumelle.

    Brittany observa attentivement, attendant la réponse de Melody : qu’allait-elle dire ? Pas quelque chose de méchant comme même hein ? Britt ne voulait pas être punie car elle se trouvait trop prêt de ces troubles fêtes, elle espérait donc que la réaction de Melody ne ferait pas trop de vagues et resterait discrète. Encore une fois son espoir fut de courte durée.

    En effet peu de temps après, Melody se leva brusquement, et la petite Gryffondor l’observa avec horreur écraser des plats de spaghettis sur les visages de Lysandre et Linus. La vraie Brittany aurait rit de cette scène qui était particulièrement amusante (bien que le contexte lui, ne le soit pas), mais là… Elle allait être punie à cause de leurs bêtises !!! C’était inconcevable, elle n’allait pas faire honte à sa sœur en restant à les observer sans rien faire ! En plus si elle faisait quelque chose, peut-être deviendrait-elle préfète ? Et ses parents seraient si fiers, aaah…

    Le regard déterminé, la blondinette se leva et du haut de sa trop petite taille, se place antre Melody d’un côté et Lysandre et Linus de l’autre.


    « Calmez-vous bon sang ! Je veux pas être punie à cause de vos idioties, alors allez casser plus loin (ça c’était pour Mel et Linus), et vous mettre ensemble ENCORE plus loin (Lys et Linus, cette fois), ok ?! J’ai pas envie qu’on se fasse remarquer par vot’ faute. »


Dernière édition par Brittany Carlson le Jeu 25 Aoû - 13:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1078
Humeur :
60 / 10060 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 17.5 cm en Vigne avec un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aaron Taylor-Johnson

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Jeu 28 Juil - 20:55

    - Ooh, tu as une mine affreuse. T'es toute crispée, on dirait que tu as un balai dans le... Enfin, tu me comprend, n'est-ce pas? fit Lysandre. Pendant que Linus descendait de son piédestal, il était tout sourire. Oui, il était amoureux de la jeune jumelle, de sa jolie fleur, Lys. Le jeune homme se rassit en face de Lysandre, et jeta un vague coup d'oeil à Melody.
    - Ecoute, Melo'choupinette, c'est pas contre toi, hein... Tu sais que je t'aime beaucoup, mais... Il faut avoir des priorités dans la vie, c'est tout. continua Lysandre, aprés avoir pouffer de rire, qu'est-ce qu'elle pouvait être mignonne quand elle faisait ça. Bon d'accord, se moquer de sa sœur, ce n'était peut être pas cool, mais tant pis. Sa belle fleur, avait totalement raison, il y a des priorités dans la vie. Il avait été un peu bête de ne pas voir que Lysandre était sa priorité, pourtant malgré tout. Melody restait elle aussi une priorité. C'était peut-être un peu arrogant, prétentieux et matcho de vouloir les deux filles pour lui.

    Il regarda sa petite amie, elle semblait effectivement crispé. Linus s'avança au dessus de la table, pour l'embrasser. Aprés tout c'était sa petite amie, il était normal de vouloir l'embrasser. Quand des spaghettis s'écrasèrent contre son visage. Il sentit son sang faire qu'un tour. Il crispa ses mâchoires, et prit la serviette à ses côtés pour enlever le plus gros, puis jeta un sort de nettoyage sur son visage. Il fallait qu'il reste beau. Il se leva d'un bon, pour dire tout le bien qu'il pensait de la jeune fille. Lui qui voulait lui donner une chance d'être à ses côtés, elle aussi. Quand la petite Brittany prit la parole.
    « Calmez-vous bon sang ! Je veux pas être punie à cause de vos idioties, alors allez casser plus loin (ça c’était pour Mel et Linus), et vous mettre ensemble ENCORE plus loin (Lys et Linus, cette fois), ok ?! J’ai pas envie qu’on se fasse remarquer par vot’ faute. »
    "Le petit bébé, tu te la fermes, avant que je le fasse moi-même" la menaça t-il sur un ton trés froid et autoritaire, que personne ne lui connaissait, en effet, jamais, il aurait pu sortir une telle phrase dans un contexte ordinaire. Mais ce soir, les choses étaient différentes. Il vit que Lysandre avait aussi reçut sa part. Il aurait peut-être rit, si il n'était pas aussi en colère. Il tenait toujours sa baguette en main, et regardait Melody dans un regard méprisant et hautain. Il ne valait pas trop en faire finalement. L'ignorance était le meilleur des mépris. Il se rassit en face de sa belle fleur, et tendis la main amoureusement vers elle, pour enlever une dernière spaghetti qu'elle avait dans les cheveux...
    "Il t'en restait encore une, jolie fleur" dit-il dans un ton cajolant, décider à ignoer la petite.... p*s*e qui les avait arrosé de spaghetti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Jeu 25 Aoû - 13:42

    "Le petit bébé, tu te la fermes, avant que je le fasse moi-même" la menaça Linus d’un ton froid et cinglant qui fit sursauter Brittany. Immédiatement, la Gryffondor sentit les larmes de nouveau envahir ses yeux. Sa petite pointe de courge n’avait pas duré bien longtemps, et Britt’ se sentait encore plus déçue, effrayée et inutile qu’auparavant. Elle ne pourrait jamais être préfète, elle était bien trop petite, ridiculement invisible. Elle n’était bonne qu’à servir de bouc émissaire, sans une once de courage. C’était la personne la plus peureuse qu’il existait. Respecter le règlement ne servait à rien puisqu’elle n’arrivait pas à être aussi digne que Joyce, à être digne de sa famille.

    Pleurant maintenant à chaudes larmes, Brittany s’éloigna des trois élèves qui la tyrannisaient d’un pas chancelant, elle se sentait sur le point de s’écrouler en pleur sur le sol. Ne faisait plus attention à ce qu’ils pouvaient faire, la petite fille tentait de ne pas tomber malgré les larmes qui lui brouillaient la vue. Tâtonnant sur la table, faisait tomber de nombreux aliments et vaisselles sous le regard courroucé des autres élèves, Britt réussi à attraper l’objet de son désir : un énorme muffin à la fraise dégoulinant de sucre qu’elle enfourna dans sa bouche très peu élégamment.

    Puisque tout le monde semblait la considérer comme un bébé, comme une chose inutile, elle n’allait pas essayer de respecter le règlement et de démontrer sa supériorité à laquelle elle ne croyait pas. Non, elle allait partir loin d’ici, car personne ne la regretterait, et noyer son chagrin avec l’aide de ce muffin qui lui, ne l’ignorait pas.

    Reniflant piteusement, la bouche toujours pleine, Britty s’adressa pour la dernière fois à la bande de troubles fêtes qui lui faisaient mal :


    « V’sêtes content, grâce à vous j’pars, et j’reviendais pas... Croch croch... Adieu ! »

    Tout en mâchant et pleurant, Brittany se détourna et se mis à marcher –plutôt se traîner- vers la sortie d’un pas peu sur, comme si elle avait trop bu. Elle était trop vilaine, trop méchante pour pouvoir rattraper ses fautes. Elle irait en Enfer pour expier ses fautes car elle était une incapable, égoïste et mauvaise... Oui elle devait partir pour ne pas faire encore plus honte à son unique model, sa sœur, qu’elle admirait plus que tout, tout le monde le savait...

    Le pas de la porte passé, Brittany éclata en gros sanglots dignes d’un bébé, et se mis à courir au hasard dans les couloirs...

    Cette potion n’avait vraiment pas un bon résultat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au bal masqué ohé ohé!
avatar
▌ Messages : 479
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Nobody, nobody...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Neutre
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Sam 27 Aoû - 16:38

    Paisible, Lysandre regardait sa jumelle sans trop la voir. Elle était un peu dans la lune en ce moment. Après tout, elle avait dit ce qu'elle avait à dire et maintenant... Et bien, maintenant, elle se contentait de rêvasser. Ce fut Melody qui, lorsqu'elle se leva brusquement du banc la fit relever la tête, suivant du regard sa jumelle. Un court instant, elle se demanda ce qu'elle avait fait pour mériter ce regard noir... après tout, elle n'avait qu'été franche sur ses sentiments, et par égard pour sa jumelle, elle n'avait même pas touché à son soi-disant petit ami. Sincèrement, elle ne comprenait pas trop. Ou alors, peut être que Melow était jalouse de l'intérêt que lui portait Linus? Sans doute ce cadeau de Noël, qui refaisait surface...

    Et les choses se déroulèrent à un rythme trop soutenu. Sans qu'elle ne s'en rende compte, des spaghettis firent leur apparition sur sa tête. Sur SA tête. S'entremêlant à SES cheveux. Des spaghettis pleins de sauce tomate. Bouche bée, comme si la surprise combattait encore la colère imminente, Lysandre fixa sa jumelle, totalement ébahie.

    Son regard figé dans les prunelles de Melody, elle devint hermétique à ce qui se passait à côté d'elle, la fureur qui déferlait en elle empêchant son cerveau d'analyser clairement la situation. Des bruits de fond parsemaient ses ressentis. Et son cerveau restait braqué sur les quelques pâtes qui pendouillaient devant ses yeux.

    - Calmez-vous bon sang ! Je veux pas être punie à cause de vos idioties, alors allez casser plus loin, et vous mettre ensemble ENCORE plus loin, ok ?! J’ai pas envie qu’on se fasse remarquer par vot’ faute.
    - Le petit bébé, tu te la fermes, avant que je le fasse moi-même.

    Et puis, la connexion finit par se faire.
    Melody.
    Spaghettis.
    Attaque dégoulinante.

    Et un cri.

    - Mel!!!

    Effarée par ce que venait de faire sa sœur, Lysandre venait enfin de réagir.

    - T'es dégoutante!

    Et elle le pensait. Au sens propre comme au figuré. Et Lysandre, pleine de spaghettis, honteuse à souhait d'être ainsi exposée à la foule d'étudiant, sentit les larmes lui venir aux yeux. Elle lança un regard écœuré et déçu à sa sœur enleva le plus gros d'un geste de la main et commença à regrouper ses quelques affaires. Pas question qu'elle reste ici un instant de plus.

    - Il t'en restait encore une, jolie fleur.

    Levant théâtralement les yeux au ciel, Lysandre explosa finalement. Attrapant ses affaires, elle partit en hurlant

    - Mais vous êtes tous des malades!

    Et franchement, tant pis si Linus s'en prenait aussi. Tant pis si Melow faisait partie des malades. Entre les spaghettis et les remarques stupides et désobligeantes du Poufsouffle, sa patience pourtant légendaire en temps normal avait fondu comme neige au soleil.

    D'un pas décidé et énervé, Lys' se dirigeait droit vers son dortoir.
    Et plus précisément vers une cabine de douche...

_________________



Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n'existe pas. L'amour est impossible. Rien n'est grave.
[Frédéric Beigbeder]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Dim 28 Aoû - 17:11

    Bon ben ça y est, c’était la fin, Brittany avait choisi, très judicieusement, de s’en aller, et Melody n’avait pas cherché à la rattraper. Elle avait raison, mieux valait être ailleurs, n’importe où ailleurs sauf ici. Sans compter que ça ne servait à rien de compatir ou de se montrer gentille avec la blondinette, le lendemain, elle ne se souviendrait de rien, et de toute manière, Melody avait la tête à tout sauf à ça. Elle laissa donc la jeune fille s’en aller, sans même chercher à la retenir. Pour quoi faire? Ce fut ensuite au tour de Lysandre de s’en aller, et la voir partir provoqua chez Melody un immense soupir de soulagement, elle n’aurait pas pu tolérer plus que le spectacle que Linus et elle lui avaient déjà offert. En fait, elle n’avait plus qu’une envie, à présent, partir, partir d’ici, aller se coucher, fermer les yeux et faire comme si rien de tout ça n’avait eu lieu. Oublier. Elle était presque tenté de boire au premier verre de jus de citrouille qu’elle trouverait afin d’oublier à son tour. Il était bon d’être ignorant, parfois. La vérité faisait si mal qu’elle n’était pas loin de vouloir se consoler par l’amnésie. Mais non, elle ne le ferait pas. C’était une solution lâche, et qui ne ferait que retarder l’échéance. Un jour ou l’autre, elle le découvrirait, de toute manière, mieux valait maintenant que trop tard, même si c’était douloureux…

    Elle se leva donc à son tour, prête à partir, avant, elle chercha tout de même Sebastian du regard, afin de lui signaler son départ. Elle l’aperçut à la table des serpentards, et attendit que leurs regards se croisent afin qu’il comprenne qu’elle en avait vu assez, et qu’elle était à présent décidée à s’en aller. Et dire qu’elle s’était réjoui de cette soirée! Finalement, il s’avérait qu’elle serait sûrement l’une des pires de toute son existence. Ces regards échangés, elle tourna les talons, sans adresser ni un mot ni un regard à Linus, elle ne voulait plus rien lui devoir, et quitta la grande salle d’un pas décidé, mais qui se le fit moins quand, montant les escaliers qui devaient la mener à la tour des serdaigles, elle songea à ce qui l’y attendait.

    Elle ne se sentait pas la force d’affronter encore sa jumelle ce soir, et elles partageaient le même dortoir… Elle poussa un soupir. Non, elle ne dormirait pas dans le dortoir, cette nuit. Mais où, alors? Elle choisit d’y réfléchir plus tard. C’est vrai qu’elle aurait voulu dormir, pour tout oublier, mais sans doute aurait-elle eu du mal à s’endormir, ou tout cela aurait-il fini en cauchemar… autant veiller. Elle descendit donc les marches qu’elle avait monté plus tôt, et choisit de quitter le château, pour prendre un peu l’air. Un peu d’air frais lui ferait du bien, oui. Elle se dirigea donc vers le lac. Elle n’avait pris avec elle ni sa veste, ni son écharpe, il faisait froid, mais tant pis. Plutôt crever de froid dehors plutôt que d’avoir à supporter l’insupportable qui l’attendait dans son dortoir. Elle entreprit donc une promenade autour du lac, elle était prête à en faire le tour tout entier, s’il le fallait, et marcher jusqu’à l’épuisement. Fatiguée, triste, énervée…. Elle ne voyait pas quoi faire d’autre.


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 1078
Humeur :
60 / 10060 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 17.5 cm en Vigne avec un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aaron Taylor-Johnson

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   Mer 31 Aoû - 11:54

    Et voilà Linus se retrouvait tout seul au milieu de la Grande Salle. Il haussa les épaules en levant les bras.
    "Elles sont toutes parties"... Il avait quand même l'impression d'avoir fait une bêtises avec Melody, sa petite amie, il faudra vraiment qu'il lui parle demain, pour essayer d'arranger les choses. Il ne savait pas trés bien encore, comment faire. Et puis maintenant, que Lysandre savait qu'il la trouvait mignonne, et qu'il était amoureux d'elle. Et que c'était réciproque, ça le jeune homme ne s'y attendait pas du tout... Il faudrait qu'il lui parle, à elle aussi. Mais bien sûr le lendemain matin, il ne se souviendrait de rien, tout comme Lysandre, seule Melody garderait un souvenir amer de cette journée, qui aurait pu être une journée drôle pour elle.

    Pauvre Lysandre des spaghettis dans les cheveux, à cette idée, il eut un petit sourire idiot et retourna s'asseoir à sa place. Et un autre poufsouffle un petit de troisième année, du nom de Léopold s'approcha de lui. Il avait assisté à toute scène, et ne pouvait s’empêcher de rire, un peu bêtement...

    "Eh, Linus, appela-t-il... Tu ne nous toujours pas dit laquelle des deux sœurs tu préfères..." demanda-t-il en posant ses fesses aux côtés du pauvre garçon, qui venait de chasser deux lapins, et ces deux derniers étaient partit, sans même qu'il eut le temps d'apprécier la chasse.
    Mais la question du jeune Léo resta sans réponse, car il était bien incapable de dire laquelle des deux, ils préféraient. Elles étaient toutes les deux présentes dans son cœur. Et cela ne semblait pas être de bonne augure. Car il y a des chances qui se retrouvent à nouveau tout seul, exactement comme maintenant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» It's Gonna Be Legen..wait for it..Dairy ! (or not)
» It's gonna be legen... wait for it... dary ! #Andy
» It's gonna be legend-... wait for it...- DAIRY! ›› Cillian
» It's gonna be legen...|feat. Ken & Tae Hwan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle. :: Sens dessus dessous [Terminé]
-