AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître des farces et attrapes.
avatar
▌ Messages : 242
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

Message#Sujet: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Dim 24 Juil - 21:15

Poudlard était... Calme. Terriblement calme. Pas de bombabouse au détour d'un couloir. Pas d'avalanche de neige à l'ouverture d'une classe. Aucune grenouille sautant gaîment avant d'exploser. Non, rien, vraiment rien. Poudlard était donc calme. À tel point que tout le monde en était un peu surpris. Voilà bien quatre jours que la chose duraient : Sebastian ne faisait aucune farce ! Pas de nouvelles inventions, pas d'idée saugrenu, ni même de plan génialissime. C'en était presque inquiétant, mais le gamin n'avait pas la tête à ça, à tel point qu'il ne se baladait même plus avec sa sacoche à farce. Non, dans sa tête tournaient et retournaient les mêmes informations, les mêmes questions, et les mêmes solutions, sans qu'il ne puisse se décider. A qui devait-il dire ce qu'il savait ? Il avait d'abord pensé le dire à Jedusor, mais plus le temps passait et plus il hésitait. Peut-être plutôt à un professeur ? À un ami ? À personne ?

Dans le doute, il s'était même rendu à la bibliothèque (À LA BIBLIOTHÈQUE !) pour emprunter l'histoire de poudlard. Oui, le livre aussi gros qu'un pavé. Bon, il n'avait lu que ce qui l'intéressait, mais maintenant il en était sûr : Le Salazar serpentard, le fondateur, le seul, l'unique, il parlait fourchelangue lui aussi. Seb en aurait mis sa collection de bombabouse au feu que le tout cela avait un lien avec la chambre des secrets et l'héritier de serpentard. Et bah, vous n'y croirait pas, mais, savoir tout ça bah... Bah ça lui faisait peur à Sebastian. Pour une fois il aurait préféré reste ignorant de la vérité. Non sérieusement, il en menait pas large, lui qui d'habitude riait au nez des professeurs, pour le coup il avait du mal à trouver le sommeil, se tournant et se retournant dans son lit.

Donc, forcément, avec tout ça, Seb n'avait pas le temps de s'amuser à faire des farces alors qu'il imaginait déjà ce qu'il y avait dans la chambre des secrets le tuer, comme il avait tué Mimi. Un frisson glacé le traversa. Il était certain que Jedusor en était capable. Voilà pourquoi il n'avait pas parlé de ce qu'il savait a aucuns professeur, ni même Miss Sun (qu'il aimait bien). Il venait en cours, puis dès que ce dernier finissait, il se réfugiait dans une salle vide, pour lire et re relire l'histoire de Poudlard (ce qu'il était en train de faire à l'instant), pour voir s'il ne s'était pas trompé, s'il n'y avait pas une erreur dans tout ça. Merlin qu'il aurait aimé être aussi Inversioné (du verbe Inverso, oui oui) que le reste de poudlard ce soir-là, au moins, il n'aurait pas cette phrase qui lui pèserait sur la conscience, au point qu'il en était venu à éviter ses rares amis, c'est-à-dire Morgan, Melody et Brittanie, de peur que sa langue fourche et qu'il révèle un secret qui pourrait être la cause de sa mort. La peur, un sentiment nouveau, désagréable à souhait duquel il se serait bien passé... Seb s'était même mit à éviter les sixièmes années de peur de croiser l'un deux fourchelangue. C'est pour dire. Il ne se reconnaissait plus...

Certes, il ne savait pas ce qu'il allait faire de tout ça, mais une chose était certaine, pour l'instant, il n'en parlerait à personne...

_________________




Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Lun 25 Juil - 15:34

    Brittany poussa un soupir qui n’était ni discret, ni élégant, et jeta un nouveau regard critique et ennuyé à sa Salle Commune. Il n’y avait pas la moindre ambiance alors que les Gryffondor étaient réputés pour être sympathiques et doués pour les fêtes. Et ben ça ne se voyait pas du tout, tant l’ambiance de la Salle était morne : le silence régnait, Brittany ne voyait que quelques rouges et or sérieux qui travaillaient. Aelycia Swan était juste devant elle, en train de lire un bouquin sur l’arithmancie. Beurk. Britt ne comprenait pas ce qu’il pouvait y avoir d’intéressant dans cette matière, tous ces chiffres, qui étaient vraiment trop compliqués. Oui, Swan était définitivement folle. Enfin ça c’était pas nouveau.

    Tout semblait désespérément fade et plat depuis quatre petits jours qui lui avaient semblés durer bien plus longtemps pour Brittany, qui commençait même, pour passer le temps, à critiquer ses camarades dans ses pensées. Elle aurait pu travailler mais… Non, elle n’avait pas envie, et de toute façon elle était en avance sur le programme de métamorphose, et avait terminé ses devoirs de sortilège et de DCFM. Pour les potions, il y avait Tom qui était là pour l’aider, même si ça ne l’emballait pas. Non, Brittany était (presque) au bord de la crise de nerfs tant elle en avait marre de ne rien faire. La jeune fille envisageait presque de se faire punir par Montgomery pour pouvoir s’occuper, mais cette solution était peut-être un peu trop drastique. Ouais, valait mieux trouver autre chose.

    D’un bond, Brittany se leva du fauteuil dans lequel elle était affalée quelques instants plus tôt à se plaindre de sa situation ; et se dirigea en sautillant vers la porte : elle ne supportait plus de rester sans bouger. La blondinette crut pendant quelques secondes voir le regard d’Aelycia la suivre, mais en regardant plus attentivement, sa camarade était toujours plongée dans sa lecture… Bizarre. Elle se mettait même à avoir des hallucinations maintenant.
    Bon, peut-être Britt exagérait, mais il était vrai que sur une longue période, ne rien faire devenait lassant. Elle avait envie de parler, de bouger, de blaguer bon sang !! Pas de rester allongée comme un légume dans son dortoir. Non, ça c’était pour les feignants (elle était feignante et alors ?).

    Tout ça c’était à cause de Melody. Et de Sebastian. Et aussi de Morgan qui était introuvable. Oui, si ils n’avaient pas tous soudainement décidés de devenir bizarre ou de disparaître de la circulation, Brittany n’en serait pas là à marcher au hasard dans les couloirs de Poudlard à la recherche de quelque chose d’intéressant.

    Celui qui avait commencé était Sebastian. Son ami de Serdaigle avait étonnement arrêté toute bêtise, ce qui donnait cette ambiance fade à l’école. Plus de blagues, plus de bombabouses qui explosaient dans les couloirs, de marécages magiques ou tout autres sortes de choses qui arrivaient habituellement quand Sebastian traînait dans les parages. Et tout cela, en plus d’embêter Brittany car il n’y avait plus rien d’amusant, l’inquiétait. Le comportement de Seb était illogique et étrange, et Brittany ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Etait-il malade ? Avait-il des problèmes avec sa famille ou avec des amis autre que Britt ? Oui, la jeune Gryffondor s’inquiétait beaucoup pour son frère de cœur, et se demandait ce qui n’allait pas. Le problème était qu’elle avait l’impression qu’il l’évitait… En effet, à chaque fois qu’elle s’approchait, il disparaissait. C’était rageant. La petite commençait même à se demander si ce n’était pas elle qui avait fait quelque chose de mal, sauf qu’elle ne voyait pas ce qu’elle aurait pu dire ou faire qui mettrait Sebastian dans cet état.
    Ensuite, Melody s’y était mise. Comme Brittany s’ennuyait, elle avait été voir son amie mais après s’être fait crier dessus, était repartie, en colère, et surtout sans comprendre. C’est en observant Mel de loin qu’elle avait remarqué qu’elle semblait au bord de la crise de nerfs elle aussi, tout le temps en colère ou morose. C’était trèèès bizarre.
    Et Morgan était tout simplement introuvable. Après deux essais ratés pour s’occuper, Britt était partie à la recherche du très énervant Serdaigle, car elle préférait se faire charrier toute la journée que ne rien faire. Mais à son grand damne, elle avait encore foncé dans un mur : pas de traces du Serdaigle. Rien. Nada. Grrrr.

    Elle avait l’impression que tout s’acharnait contre elle, ces derniers jours. Et franchement, Britt n’aimait pas ça. Ce qui, en y réfléchissant, était normal.

    Poussant un nouveau soupir quelque peu désespéré, Britty s’engouffra dans le couloir de troisième étage, sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait, mais plutôt perdue dans ses pensées, son esprit tentant de mettre un marche un plan diaboliquement amusant, pour s’occuper et en plus essayer d’impressionner Seb, afin de lui prouver qu’elle était capable de participer aux gros coups. Bon sang, ce n’était plus une gamine !

    C’est donc grâce à un pur hasard que Brittany découvrit, dans une salle vide et peu fréquentée, Sebastian, qui semblait perdu dans une profonde réflexion, au point qu’il ne l’entendit pas arriver. Tout d’abord étonnée, Brittany resta quelques temps à fixer son ami pour tenter de deviner ce qu’il faisait là (et sans sa sacoche à blague !), puis un grand sourire victorieux apparu sur les fines lèvres de la rouge et or : elle avait trouvé son occupation ! Et pas n’importe qui en plus, puisque c’était Seby. Un grand élan d’affection et de joie poussa Brittany à entrer dans la salle et à s’asseoir en face de Sebastian : finalement la chance lui souriait, elle n’allait pas manquer l’occasion de s’occuper, et de demander des explications sur son étrange comportement au Serdaigle. Oui cette fois, il ne pourrait pas l’éviter. Et Britt pourrait comprendre le pourquoi du comment.


    " Seb ! Quelle bonne surprise, je voulais justement te parler ! Ca va ? " demanda Brittany sur un ton enjoué qui n’arrivait pas à effacer complètement son inquiétude qui s’entendait parfaitement. Son ton était bien trop nerveux. Enfin, Brittany allait savoir ce qui tracassait Sebastian. Elle allait l’aider, ou du moins essayer. " J’ai l’impression que quelque chose te tracasse, mais je ne sais pas quoi, et ça m’énerve ! J’y réfléchit depuis deux jours mais je ne voie vraiment pas ce que c'est, j'espère au moins que ça n’a pas de rapport avec moi. " expliqua franchement Brittany, qui n’arrivait jamais à ne pas dire ce qu’elle pensait. Ah, ça en devenait vraiment désespérant. Plus franche qu'elle, c'était impossible!


Dernière édition par Brittany Carlson le Mer 20 Juin - 10:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
avatar
▌ Messages : 242
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Mer 27 Juil - 3:29

C'était rare que Seb ne remarque pas la présence de quelqu'un, lui qui était habitué à surveiller de partout que Môsieur le concierge ne surgisse pas pour le prendre en flagrant délit. Même quand il semblait insouciant, il prenait bien soin de faire attention, l'oreille toujours attentive aux pas s'approchant... Sauf là, manifestement. À croire que son esprit était tellement prit par sa réflexion du moment, par la recherche d'une bonne solution pour que l'héritier ne décide pas de le zigouiller, qu'il n'avait pas entendue Brittany arriver. Il sursauta donc légèrement en voyant quelqu'un s'asseoir face à lui. Levant brutalement son regard du livre (qu'il ferma dans la seconde, juste pour pas qu'elle ne sache la page), Sebastian fixa un instant la rouge et or de ses yeux devenus aussi rond que des soucoupes. Mais juste l'espace d'un instant, car dès qu'il comprit qui lui faisait face, il se détendit et se permit même un soupir de soulagement. Merlin qu'elle venait de lui faire peur. Il ne savait pas lui-même qui il avait imaginé s'asseoir là, mais pas Brittany en tout cas.

Britty, tu m'as une de ces peurs...

Avoua-t-il en passant une main dans ses cheveux, l'air un peu gêné. C'est vrai que ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu... Enfin si, il l'avait croisé samedi, mais elle, évidemment, ne se souvenait de rien. Tandis que lui ne faisait que penser à cette soirée. Devant le ton faussement enjoué qui ne cachait rien de l'inquiétude de Brittany, Seb se sentit un peu coupable. C'est vrai que couper les ponts comme ça pour réfléchir, ça aurait pu faire penser qu'il ne voulait plus être son ami. C'était faux. Seb avait très peu d'amis, mais ceux qu'il avait, il y tenait, Britty comprise dans le lot. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne trouva pas bon de lui donner la réelle raison de son bouleversement. Moins elle en serait, plus elle pourrait rester insouciante de toute cette histoire. Et en sécurité. Jamais le gamin ce serait pensé un tant soit peu protecteur, mais comme quoi... Cependant, il fallait la rassurer, elle n'y était pour rien.

C'est compliqué. C'est pas à cause de toi, t'inquiète, j'te l'aurais dit.

Dit-il pour répondre à question. Il aimait la franchise chez sa cadette, au moins, il n'avait pas à chercher de sens caché sous ses paroles. Rien. Elle disait les choses comme elle était, c'était agréable, bien que parfois, un peu surprenant. Elle était peut-être d'ailleurs la mieux placée pour l'aider à faire un choix. Quoi que serait sa réponse, elle serait franche... Même s'il ne savait pas vraiment s'il l'écouterait, au moins, un avis extérieur pourrait toujours être utile. Mais prudence. Il ne fait rien dire. Bien compliqué ça, demander conseil sans dire mot... Il y avait bien une solution pour qu'elle ne sache rien, mais lui fasse confiance, une solution qui le répugnait, mais c'était un cas de force majeur.
Avec regret, Seb opta pour le mensonge. Il mentait beaucoup, c'est vrai, mais aux autres, pas à ses amis. Pourtant, cette fois, il allait le faire, pour la protéger. Ainsi, il n'y aurait aucun risque qu'elle devine la vérité. Surtout que ce n'était un secret pour personne, Brittany était incapable de tenir un secret. Un défaut compensé par une tonne de qualité, certes, mais qui faisait bien comprendre au serdaigle qu'il ne pouvait rien lui dire. Pour ce coup, il sera tout seul.
Réfléchissant à comment présenter les faits, il fit mine de se décider à si oui ou non il devait lui dire ce qui lui trottait dans la tête. Une idée lui vint. Pour éviter les questions et l'empêcher de chercher des informations de son coté, quoi de mieux qu'utiliser sa famille moldu ? Content intérieurement de son idée, Seb commença.

En fait c'est mon frère. Il est mon ainé, mais on s'entend super bien depuis tout petit.

Ouais, c'était la seule idée qui lui était venu. Seb détestait son frère, mais puisqu'il ne parlait jamais (au grand jamais) de sa famille, personne ici ne le savait qu'il s'entendait pas du tout avec elle( et aussi qu'il avait un frère, grande nouvelle). S'il prenait son frère pour exemple, Brittany ne pourrait pas remettre en cause qu'il s'inquiète ainsi pour une personne de sa famille, logique non ? En plus, elle ne rencontrerait jamais ledit frère, puisque ce dernier considérait les sorciers comme des monstres... Pour l'instant son mensonge tenait la route. Avec prudence, il continua, réfléchissant un instant sur comment formuler le tout.

Disons qu'il a des ennuis et ça m'inquiète. Il... A des problèmes avec une personne dans son école moldue. Un gars dangereux, mais adoré de tous dans son université. Mais tu vois, quand je dis dangereux, c'est dangereux, hein ? Dans son courrier il m'a dit qu'il avait appris un truc sur lui, il veut pas me dire quoi, mais il à peur que ça lui retombe dessus si l'autre apprend ce qu'il sait. Et il me demande conseil. Et comme l'autre est super bien vue, pas moyen d'avoir l'aide des profs.

Rajouta-t-il précipitamment, pour être certain qu'elle ne lui proposerait pas une idée stupide de le dénoncer ou un truc du genre. Si Seb dénonçait Tom, il était certain de ne pas passer la nuit. Les murs ont des oreilles. D'ailleurs à cette pensée, Seb ne put s'empêcher de lancer un oreillard rapide vers la porte.

Et... Il se racla la gorge avant de continuer, essayant de ne pas s'y perdre dans son mensonge. C'est dur de mentir à quelqu'un qu'on aime. Je cherche ce qu'il pourrait faire. Ça m'inquiète tu comprends, c'est mon frère. Il veut pas le dénoncer, ça, c'est certain, mais il a peur que l'autre apprenne qu'il sait... Son secret. Il cherche un compromis pour que l'autre décide pas d'utiliser une solution radicale, malgré ce qu'il sait...

Il avait une voix tellement crédule que ça lui fit mal au coeur. Il mentait impunément, faisant tout pour qu'elle y croit, à tel point qu'il ne s'était jamais douté être si bon acteur. Elle n'avait pas le droit de douter de sa parole, il ne fallait pas. Si elle venait à soupçonner quoi que ce soit, il inventerait une excuse comme quoi il a besoin d'y réfléchir seul. Il n'était pas encore trop tard pour ça.

_________________




Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Mer 27 Juil - 15:13

    Alors que Brittany aurait du être amusée par le comportement de Sebastian, le fait qu’il avoue avoir eu peu d’elle et qu’il la regarde avec des yeux de Merlan fris, mais non, pas vraiment. Cela ne fit que raviver l’inquiétude de Britt à l’égard de son ami. Pourquoi ? Car Sebastian n’était pas du tout du genre à se laisser surprendre, il était habituellement toujours sur ses gardes au cas ou le concierge ou un professeur le surprenne en plein acte illégal. Brittany s’inquiétait maintenant encore plus, se demandait ce qui pouvait tracasser Seb au point qu’il soit perdu dans ses pensées, et ne fasse plus attention à ce qui l’entourait, et arrête ses blagues. C’était très bizarre.
    Mais il était bien vrai que le voir passer sa main dans ses cheveux avec un air tout gêné était amusant, et mignon. Et Britt adorait le surnom qu’il était le seul à lui donner : « Britty ». C’était trop mignooon !!! Ah, Brittany se disait qu’elle avait bien choisi son « grand-frère ».


    C'est compliqué. C'est pas à cause de toi, t'inquiète, j'te l'aurais dit.

    A ces mots Brittany se sentit un petit peu plus légère, et l’ombre d’un sourire se dessina sur ses lèvres : au moins ce n’était pas à cause d’elle. C’était déjà ça. Mais bon, maintenant la petite Gryffondor se posait encore plus de questions si c’était possible, se demandait qui d’autre avait mis Sebastian dans cet état. Jo, cette ridicule Serpentard qui semblait étrangement plaire à Seb ? Si elle lui avait fait quoi que ce qoit, Brittany allait lui régler son compte une bonne fois pour toute. Oh ne vous inquiétez pas, pas de meurtre en vu, mais pas loin…
    La petite blondinette s’installa un peu plus confortablement dans la chaise, observant avec attention Sebastian, qui semblait réfléchir. Peut-être pensait-il à lui expliquer ce qui n’allait pas ? La petite fille avait du mal à tenir assise dans l’excitation était forte à l’idée que Sebastian lui fasse confiance en se confiant à elle. Ce serait tellement merveilleux, enfin le jeune garçon accepterait de lui dire de choses importantes. Il lui ferait confiance, même si elle n’était la personne la plus à même de garder un secret. Bon d’accord, elle ne pouvait s’empêcher de raconter tout ce qu’on lui disait, mais c’était plus fort qu’elle. Et puis si elle faisait des efforts, de GROS efforts elle pourrait peut-être y arriver, qui sait ?


    En fait c'est mon frère. Il est mon ainé, mais on s'entend super bien depuis tout petit.

    A ces mots, les yeux de Brittany se mirent à briller. Un frère ?! Elle n’avait jamais entendu Sebastian parler de sa famille avant le jour même, c’était très étonnant. Britt ne savait même pas qu’il en avait un. Mais en tout cas elle était heureuse que Sebastian semble avoir finalement décidé de lui parler. Et elle se sentait très flattée que ce soit à elle plutôt qu’à Morgan, Melody, ou dix fois pire, Jo. Oui, elle était heureuse. Oui elle sentait les coins de ses lèvres s’étirer en un grand sourire sincèrement joyeux. Elle était digne de confiance. Elle allait aider son frère de cœur. Et elle appréciait à leur juste valeur les mots qui sortaient de la bouche de Seby, se disant que c’était le résultat de tous les efforts qu’elle avait fait pour lui montrer qu’elle était là pour l’épauler en cas de problème.
    Soudainement attentive, Brittany se concentra bien sur les paroles du Serdaigle, sur le fait que son frère avait des problèmes avec quelqu’un de vraiment pas très gentil, et qu’il demandait conseil à son petit frère. Sebastian semblait vraiment inquiet, alors le « méchant » de l’histoire devait vraiment être mauvais, et dangereux. Britt sentait son estomac se tordre un peu : elle devait l’aider à trouver la meilleure solution. Elle écouta la suite de ses explications.


    Je cherche ce qu'il pourrait faire. Ça m'inquiète tu comprends, c'est mon frère. Il veut pas le dénoncer, ça, c'est certain, mais il a peur que l'autre apprenne qu'il sait... Son secret. Il cherche un compromis pour que l'autre décide pas d'utiliser une solution radicale, malgré ce qu'il sait...

    Hochant la tête, Brittany plissa les yeux et se mordit la lèvre inférieure, signe qu’elle réfléchissait. Elle ne s’imagina pas une seule seconde que Sebastian pouvait lui mentir, ayant en lui une confiance quasi aveugle, elle ne contesterait jamais ses paroles. Seby lui mentir ? C’était invraisemblable ! Si seulement elle savait qu'il lui mentait vraiment, la jeune Gryffondor n’aurait jamais été aussi heureuse et excitée à l’idée d’aider son ami.

    Je comprends Seb, s’il arrivait une chose pareille à Joyce, je ferais aussi tout ce que je peux pour lui venir en aide, même si elle est parfois très énervante. Tu as de la chance de bien t’entendre avec ton frère. Alors je vais t’aider à trouver une solution, parole de Carlson !

    Souriant doucement, Brittany se mis rapidement à se creuser la tête, mais c’était difficile. Elle comprenait bien que le frère de Sebastian ne voulait pas dénoncer le garçon sont il avait découvert le secret, de peur que cela retombe sur lui. C’était une réaction normale, même si le côté fonceur de Britt ne le comprenait pas trop. Elle aurait elle-même été directement avertir le directeur, ou quelque chose dans le genre, mais si il était si apprécié que ça, cela ne servirait à rien… Don il valait mieux oublier cette idée.

    Bon procédons par élimination : déjà c’est sur que ton frère ne doit pas dire à tout le monde le secret de l’autre. Mais es-tu sur qu’il n’y a personne à qui il puisse se confier, un ami proche en qui il peut avoir entière confiance ? Déjà cela lui ferait un allié à l’intérieur de l’école, et il pourrait déjà réfléchir plus facilement. Mais si tu dis que l’autre est aimé de tout le monde, j’imagine que cette solution est aussi compromise…

    Brittany avait l’impression de parler comme un psychomage. En plus, elle ne savait même pas comment elle pouvait parler dans un langage si… soutenu. Enfin tout le monde savait que quand quelque chose lui tenait à cœur, elle se donnait à fond dedans !
    Plissant les yeux, Brittany continua à réfléchir, parlant parfois à haute voix pour mettre tout au clair. Définitivement, ce n’était pas simple du tout. Mais Sebastian semblait si inquiet, si grave, que Britt voulait se donner à fond et trouver la meilleure solution possible pour que son frère puisse s’en sortir.



Dernière édition par Brittany Carlson le Mer 20 Juin - 10:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
avatar
▌ Messages : 242
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Mer 27 Juil - 16:45

C’était dur de se sentir à l’aise alors que Britty souriait, toute contente qu’il lui parle, lui faisant ainsi « confiance » alors qu’il lui mentait de long en large. C’était vrai, il lui avait presque confiance en elle, mais sur ce sujet, même à Morgan (qui était capable de garder un secret) il n’aurait pas dit la vérité. Non, en fait il n’en aurait même pas parlé à Morgan, ce serdaigle était bien trop perspicace pour son propre bien, et Seb ne voulait créer d’ennui à personne. Ou du moins, pas à ses amis, déjà qu’il n’en avait pas beaucoup. C’est d’ailleurs pour ça qu’il grimaça devant l’idée de la Gryffondor de partager son secret avec une personne. Pour le mettre en danger elle aussi ? Pour qu’elle ait peur elle aussi en imaginant Jedusor en héritier de Serpentard ? Hors de question, c’était son problème, il s’était mis dans la bouse dragon tout seul comme un grand, hors de question de dire à qui que ce soit ce qu’il avait compris, il se sortirait de la seule… Avec un peu d’aide pour trouver la façon de faire, certes. Tout le monde n’aurait pas la merveilleuse idée comme lui de fermer sa bouche et de ne pas courir dire ça à un professeur. Au début il y avait pensé, mais la seule chose qu’il gagnerait, c’est qu’on ne le croit pas, et qu’en plus, Jedusor sache qu’il sait. Seb entendait déjà d’ici Dippet : « Tom ? Allons McFadden, c’est l’élève le plus brillant et un modèle de perfection pour vous tous ». Bravo la gueule du modèle ! Faisant non de la tête, Seb expliqua son choix (qui était celui de son frère, rappelons).

Non, il ne veut pas impliquer d’autre personne la dedans. Imagine que quelqu’un se décide à aller voir les profs ? Comme je t’ai dit, il est super bien vu ce mec, s’il dit quoi que ce soit, mon frère sera traité de menteur et l’autre saura qu’il… Sait ce qu’il devrait ignorer. Ça pourrait mal finir.

Dit-il en sentant une boule se former dans son estomac. Il n’avait vu qu’une fois le vrai visage de Jedusor, et encore, il n’avait eu qu’un avant-gout, et il n’était pas pressé de savoir ce que ça donnerait quand il comprendrait qu’il n’aurait plus besoin de le cacher à Seb. Le gamin senti une vague de peur le clouer sur place. Lui qui avait été si longtemps sans peur ni reproche. C’était… Déroutant…
Avec un soupire de réflexion alors que Brittany continuait à réfléchir à voix haute, il posa un de ses bras sur le livre, fermant sa main en poing pour poser son menton dessus. Lui aussi réfléchissait pour trouver une solution. Une chance que Brittany est complètement mordue à l'hameçon, même si Seb se sentait un peu coupable d’ainsi lui cacher la vérité, au moins, elle n’était pas en danger. Et une chance aussi qu’elle aussi est une sœur, ainsi elle était plus amène à comprendre pourquoi il semblait si inquiet. Si elle savait… Si elle savait. Mais non, elle n’avait pas besoin de savoir, surtout que ça aurait surement enlevé son air joyeux et franchement, il était quand même mieux qu’un des deux ne fasse pas la tronche plutôt qu’ils soient tous les deux à tirer des têtes d’enterrement…

Je me demande s’il pourrait pas négocier…

Dit-il à voix basse, plus pour lui qu’autre chose. Y avait-il matière à négocier ceci dit ? La première fois après tout Jedusor ne l’avait pas dénoncé en échange de quoi Seb avait dû mettre ses farces à son service. Que pouvait-il lui donner d’autre ? Aujourd’hui c’était Seb qui ne dénonçait pas le serpentard, et pourtant, il avait l’impression que c’était plutôt lui qui devrait lui être redevable s’il le laissait tranquille malgré tout ça, c’était à lui de donner quelque chose alors que c’était lui qui lui sauvait la mise (ouais personne l’aurait cru de toute façon, mais bon). Le monde à l’envers… En tout cas, Sebastian commençait à comprendre pourquoi il n’y avait autant de personne autour de l’héritier… Combien d’entre eux savaient que Jedusor était un fourchelangue ? Un frisson glacé passa dans le dos du Serdaigle qui se releva soudainement, commençant à faire les cents pas tout en passant une main dans ses cheveux.

Cette histoire est trop compliquée ! Je n’aime pas ça. Ça m’soule.

Oui, Seb aussi ne passait pas par quatre chemins quand il avait quelque chose à dire. Toute cette histoire l’agaçait, il aurait donné cher pour oublier tout ça et retrouver son quotidien de farce et d’inconscience, à faire des blagues avec Brittany. Mais la peur dans son ventre n’était pas de cette avis. Elle lui rappelait à chaque fois qu’il croisait Tom. Un soupir lasse lui échappa.

_________________




Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Ven 29 Juil - 11:38

    Non, il ne veut pas impliquer d’autre personne la dedans. Imagine que quelqu’un se décide à aller voir les profs ? Comme je t’ai dit, il est super bien vu ce mec, s’il dit quoi que ce soit, mon frère sera traité de menteur et l’autre saura qu’il… Sait ce qu’il devrait ignorer. Ça pourrait mal finir.

    Hochant la tête, Britt se dit que son hypothèse avait effectivement été idiote. Si le frère de Sebastian ne voulait même pas donner les détails à son propre petit frère, c’est qu’il n’avait pas l’intention de se confier à l’un de ses amis. En plus, il ne pouvait pas savoir si ceux-ci n’étaient pas non plus à la botte de celui dont il voulait révéler le secret. Non, il devait garder cela pour lui, et se débrouiller tout seul. Le pauvre, cela devait vraiment être dur. De plus, avoir le poids d’un secret, aussi lourd en plus, n’était jamais bon. Pauvre Sebastian… Enfin frère de Sebastian.

    Oui, désolée, c’était débile. Je comprends qu’il ne veuille mêler personne à cette affaire, ne serais-ce que pour les protéger. Mais n’empêche, ça doit être dur…

    Il y avait aussi le fait que parler de ce secret à quelqu’un le mêlerait à l’affaire, et donc la personne risquait d’être en danger, ou du moins de subir des dommages collatéraux.
    Brittany se mis à se ronger les ongles, même si elle s’était promis d’arrêter. Lorsqu’elle stressait ou qu’elle était inquiète, elle ne pouvait s’empêcher de se ronger les ongles, au grand damne de sa sœur. Au début Britt le faisait rien que pour l’embêter, mais si elle voulait que Darryl la considère plus que comme une amie, il avait fallu qu’elle laisse ses ongles pousser. Bon cette fois, c’était exceptionnel, car la situation était elle-même incroyable. Après elle arrêterait, promis !

    Cette histoire était un véritable casse tête (et Britt n’avait jamais été douée aux jeux de logiques, fallait voir comment Morgan gagnait haut la main à chacune de leurs parties d’echecs). Pfff. Britty désespérait de plus en plus car trouver une solution était vraiment difficile, surtout s’ils n’avaient pas tous les éléments. Si seulement elle avait le contexte, la manière dont le frère de Sebastian avait découvert le secret, et quel était-il justement, ce serait bien plus simple… Raaah !


    Je me demande s’il pourrait pas négocier…

    Négocier ?! Oui, ça pourrait être possible, mais si l’autre était si dangereux que le lui disait Seb, ça risquait d’être risqué et dangereux. Cette histoire était vraiment compliquée, et Britty sentait que sa patience se consumait lentement mais surement. Mais elle devait faire des efforts pour son grand frère de cœur ! Il comptait sur elle pour l’aider, et elle ne voulait pas de décevoir, pour une fois qu’il avait placé sa confiance en elle. Non, elle allait l’aider à régler cette histoire, à redevenir le joyeux luron qu’il était habituellement, puis il lui confierait des tâches importantes dans ces meilleurs blagues. Sebastian irait mieux, et Britt aurait enfin eu ce qu’elle voulait. Tout dans le meilleur des mondes.

    Ah tant d’optimiste ! Si seulement la pauvre Brittany avait su qu’elle se faisait royalement manipuler et qu’elle était l’ampleur de l’histoire qui se tramait… Mais elle n’en savait rien, et la jolie blondinette était encore innocente, sans savoir que l’obscurité risquait à tout moment d’engloutir son ami… Quel dommage.

    Soudainement Sebastian se leva et se mis à faire les cent pas dans la salle. Brittany sentait que sa patience à lui était à bout, et qu’il allait bientôt le dire… Elle avait bien raison, puisque quelques instants plus tards :


    Cette histoire est trop compliquée ! Je n’aime pas ça. Ça m’soule.

    Brittany eu un léger sourire en constatant qu’elle avait deviné avant qu’il ne le fasse la réaction de Seb. Amusant.
    Mais la Gryffondor retrouva bien vite une expression sérieuse et un peu pensive, fronçant les sourcils et jetant un regard réprobateur au Serdaigle :


    C’est pas en jurant comme ça qu’on va régler le problème, Seb. Si tu veux aider ton frère faut qu’tu restes patient, et que tu ne t’énerves pas. C’est p’têtre un vrai casse tête, mais quand c’est pour une bonne cause faut faire des efforts, et faire fit des obstacles !

    Son ton était légèrement énervé, aussi Britt repris un peu son souffle, et rougit un peu. Elle venait bien de faire une leçon de moral à Sebastian là ? Bon sang, son manque de patiente se manifestait juste d’une autre manière que son ami. Elle se mettait à s’énerver un peu, maintenant. Soupirant, Britty continua :

    Négocier peut être une bonne idée, mais ça risque d’être dangereux… Alors j’suis pas sûre que ce soit la solution idéale. Après si y a que ça… Si seulement on avait plus de détails, on pourrait vraiment l’aider ! Là on ne sait même pas quel est l’ampleur de ce secret, ni comment ton frère l’a découvert… T’es sur qu’il n’y a que lui qui sait ? Peut-être qu’un autre élève dans l’école connaît ce maudit secret, ou à au moins des doutes ?

    Passant sa main dans ses cheveux d’un geste qui ressemblait étrangement à celui de Sebastian quand il était gêné, Brittany pris une expression un peu perdue. Elle n’était pas vraiment du genre à se montrer très logique, non c’était plutôt une fille d’action. Elle était à Gryffondor après tout. C’est pour cela que la jeune fille se disait que peut-être, Seb aurait du plutôt en parler à Morgan, qui était lui très intelligent et qui n’aurait sûrement pas eu de mal à trouver la solution tant recherchée. C’était rageant, de se sentir inutile alors que Seb voulait de son aide. Elle se sentait bête et avait l’impression que ces paroles ne servaient à rien.


Dernière édition par Brittany Carlson le Mer 20 Juin - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
avatar
▌ Messages : 242
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Dim 31 Juil - 3:44

C'est bizarre, le fait de se faire gronder par Britty, de deux ans sa cadette, aurait dû faire rire Seb, avant qu'il ne retourne à ses cent pas... Oui mais... Mais c'était tellement surprenant, qu'il ne trouva pas matière à rire, ni même à répliquer. Baissant les yeux en se sentant coupable un instant, il réalisa qu'elle avait raison. S'énerver n'allait pas aider son frère (donc lui) à se sortir de tout ceci. Avec un soupire de résignation, Sebastian retourna s'asseoir à sa place, ne disant rien, écoutant ce que elle, elle avait à dire. De toute façon il était tellement accablé intérieurement qu'aucune idée ne lui venait. Il avait juste l'impression d'être un énorme morceau de gruyère, à peine une idée lui venait pour résoudre tout ça, que déjà elle repartait aussi vite qu'elle était venue, jugé nulle par son cerveau. Cerveau qui ne souhaitait qu'une chose : oublier tout ça.
Son amie pensa que négocier était une mauvaise idée. Seb trouvait aussi, mais c'était la seule idée qui lui offrait une perspective de vie plus longue que trois jours. En fait ce qui faisait peur à Seb, c'était plus le fait que Tom découvre ce qu'il savait. C'était un peu idiot, comment le préfet aurait-il fait pour le deviner ? Si Seb n'en parlait à personne, il n'y avait aucun risque ? Oui, mais voilà, la peur le rongeait doucement, et viendrait un moment où il finirait bien par craquer, ou avouer ce qu'il sait à quelqu'un. La question était, à qui le dirait-il ? Brittany avait raison, le dire à Tom et négocier pour sa survie était risqué, mais cette histoire allait plus loin que les petites chamailleries de Poudlard. Si Tom était bien l'héritier, ce dont Seb ne doutait plus, il avait tué quelqu'un. Il avait tué Mimi. Il avait fait quelque chose qui aurait dû le faire mettre en prison. C'était un meurtrier. Et il continuait à jouer l'élève parfait comme si de rien n'était, sans l'ombre d'un remord. Un autre frisson lui parcourra l'échine.
Et si Seb partait vivre en France ?

Chercher si d'autres personnes savaient pour le secret de Tom ? Pff, cette idée le fit presque rire, ce que bien sûr il ne fit pas, ne voulant pas vexer Brittany (c'était son amie tout de même, cela n'aurait franchement pas été sympa de se moquer d'elle alors qu'elle faisait de son mieux pour trouver une solution à son problème, problème qui ne la concernait pas, c'était vraiment une amie en or). Si quelqu'un savait alors... Alors, elle serait aussi effrayée que lui par jedusor... Qui pourrait bien... Quoi?
Soudainement une image d'une certaine rousse lui revint en tête. Celle qui semblait toujours partir très vite en la présence de Tom. Celle qui criait sur tout le monde, mais blanchissait a vu d'oeil quand elle voyait le préfet apparaitre. Celle qui n'était là que depuis très peu de temps...
Meredith Stiff.

Un immense sourire apparu sur le visage de Sebastian, trop content d'avoir enfin trouvé (peut-être) la réponse à toutes ses questions. S'il restait une seule autre solution que négocier, elle en était la détentrice...

Mais oui ! Tu as raison Britty ! Merci! T'es géniale.

Dit-il tout souriant, tout en se levant pour la prendre dans ses bras, dans un soudain élan de joie mélangée à l'affection. Quelle fille géniale ! Il avait bien fait de lui parler. Elle avait mis le doigt sur la seule chose à laquelle il n'avait pas pensé. Et s'il n'était pas le seul à savoir la vérité ? Soudainement, le monde lui sembla un peu plus joli. Un peu moins froid, aussi.

_________________




Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Un grain de Magie pour cinq grains de Malice
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
0 / 1000 / 100

En couple avec : Darryl! \o/ Enfin j'aimerais bien...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27 cm, acajou, crin de licorne. Très flexible, est idéale pour les métamorphose.
Camp: Mal
Avatar: Chloe Moretz

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Dim 7 Aoû - 19:21

    Brittany commençait sérieusement à être à cours d’idées. Bah oui, elle était pas censé être une sage, intelligente et réfléchie Serdaigle, mais plutôt une fonceuse Gryffondor. C’était Seb qui aurait du trouver la solution tout seul, ou du moins, qui aurait du demander de l’aide à quelqu’un de sa Maison qui était bien plus à même de l’aider. Britt se sentait bien inutile, surtout que Sebastian n’avait aucune réaction à ses paroles. Et là elle ne savait plus du tout quoi dire, et avait l’impression que ce qu’elle disait ne servait à rien, et qu’ils tournaient en rond…
    C’était vraiment rageant de chercher quelque chose avec tout son cœur, avec application, et de ne pas être capable de le trouver. Brittany n’était en plus pas le genre de personne qui se satisfaisait du minimum, non elle voulait le meilleur, tout comprendre, aider ceux qui avaient besoin d’elle. Alors ne rien trouver… Grrrr, elle commençait à s’énerver, tout comme Seby quelques minutes plus tôt ! Mais non, elle devait garder son calme, essayer de rester sereine et lucide pour pouvoir aider de son mieux son ami. Essayer de suivre son propre conseil, même si c’était plus simple à dire quà faire. C’était toujours comme ça.

    Et puis soudainement le regard de la jeune Gryffondor fut attiré par l’immense sourire qui apparaissait sur le visage de Sebastian. Euh, ok, elle avait manqué un épisode là ? Pourquoi souriait-il ? Avait-il trouvé la solution ? Pourtant elle n’avait rien dit de particulièrement intéressant ni intelligent… Bizarre. Enfin, peut-être que Sebastian avait eu une super idée, ce qui expliquerait son sourire et son air soudain si joyeux (qui en passant faisait très plaisir à Britt, même si elle ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi).


    Mais oui ! Tu as raison Britty ! Merci! T'es géniale. S’exclama le jeune Serdaigle en la prenant dans ses bras. D’abord étonnée, Britty ne réagit pas, toujours en train de s’interroger sur la réaction de Seb (quelqu’un lui aurait-il jeté un sort ?). Qu’avait-elle dit de si bien ?! Oh et puis elle s’en fichait, elle était géniale après tout !!! Avec un grand sourire (Seb la contaminait avec sa joie), Britt lui rendit son étreinte, profitant de ce moment tant qu’elle le pouvait. Ce n’était pas tous les jours que Sebastian se laissait aller comme ça, mais franchement, c’était super. Elle était dans les bras de son grand frère ! Youpiii !! Et elle avait réussi à l’aider, c’était formidable ! Bon, elle ne comprenait toujours pas comment mais…

    Je sais, je sais, je suis géniale, il était temps que tu t’en rendes compte… commença Britty en pouffant légèrement à sa propre blague, en serrant toujours son ami dans les bras. … Mais là tout d’suite, je vois pas ce que j’ai dit de si formidable. Tu m’éclaires ?

    Se dégageant juste asser pour pouvoir voir le visage de Sebastian, Brittany le fixa, interrogative. Elle aimerait bien comprendre qu’est-ce que Seb avait réussi à trouver grâce à son aide.

    M’enfin, j’suis contente d’avoir pu t’aider. T’as vu que j’suis digne de confiance, tu peux maintenant me laisser participer à tes coups les plus brillants, hein ? demanda la petite blonde avec un grand sourire. Même pendant une telle situation, elle tentait de monter à Sebastian qu’il pouvait la faire participer à ses blagues les plus gigantesques, au lieu de la mettre à l’écart comme il le faisait à chaque fois. Elle en était parfaitement capable, et se sentait prête. En plus les professeurs avaient plus confiance en elle qu’en Seb, Brook ou Melody qui étaient réputés pour être de grands blagueurs, tandis qu’elle n’avait pas (encore) grande réputation. Ce qu’elle espérait, n’allait pas durer, elle voulait devenir aussi forte que lui, Mel’ et Brook. Son futur métier ? Arnaqueuse. Quoique Ce n’était pas bien sur qu’elle y arrive puisqu’elle avait la très mauvaise tendance de dire tout ce qu’elle pensait. Mais bon, c’était bien de rêver !


Dernière édition par Brittany Carlson le Mer 20 Juin - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des farces et attrapes.
avatar
▌ Messages : 242
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ha ha ha!

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,5 cm, Bois de lierre et larme de Narf
Camp: Mal
Avatar: Thomas Sangster

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   Lun 14 Mai - 0:00

Spoiler:
 

J'étais content plus que jamais d'avoir Britty comme amie. Elle venait de trouver, bon, pas la solution qui tue, mais une solution, même si c'était involontairement, mais quand même, c'était cool de sa part. Cependant, je ne pouvais pas répondre à sa question franchement. Je continuais à penser que moins de monde serait au courant, moins je risquerais gros, si un jour "il" apprenait que je sais son secret. Au fond, j'avais envie de déballer le tout pour plus être le seul dans la merde, mais ça aurait été méchant de ma part. J'dis pas que j'le suis pas, mais pas avec mes amis. Pas avec Britty. C'pendant, en attendant que je contacte cette Meredith, je pouvais bien répondre brièvement à Britty, non ? Pour peu, elle ne se doutera de rien. C'est de mon frère qu'on parle, non ? J'aurais pu en rire de tout ça, quand j'y pense, je détestais mon frère, et là, soudainement, j'arrivais à jouer le petit frère inquiet pour son modèle trop génial de frère. Plutôt crever qu'être à son image. Égoïstement, il n'y avait que pour moi que je m'inquiétais, mais après tout, lui il ne risquait pas grand-chose, dans son petit monde moldu. Du moins, pour l'instant...
Lâchant enfin Britty, je m'éloigne un peu, tout sourire. C'est pas dans mes habitudes de faire des câlins aux gens (surtout aux filles), mais là c'est parti tout seul. Décidément, cette journée qui commençait affreusement mal pourrait, contre toutes attentes, être plutôt bonne, finalement. Je me sens même d'humeur à refaire des farces, si c'est pas magnifique ? Si je trouvais le courage nécessaire d'approcher l'autre folle de gryffondor, la journée pourrait finir par être parfaite.

Je pense que je vais lui conseiller de voir s'il n'y a pas d'autres personnes dans son cas, qui sait, ça pourrait lui être utile, non ?

Évidemment que si, et je n'avais pas besoin de sa réponse pour en être convaincu, bien qu'une partie de moi continuait à se dire que c'était là, la pire fausse bonne idée que je n'avais jamais eu (si on exclu les guimauves qui font vomir des arc en ciel, ça avait bien foiré ça, mais bien comme il faut, j'ai brulé la recette). Bizarre hein ? Mais cette partie, presque craintive de moi, pourrait bien faire la différence, si, pour une fois, je décidais de me murer dans le silence. Moi qui parle toujours à tord, mais surtout de travers, ce serait une première.
La seconde remarque de Britty me fit pouffer de rire. C'est vrai qu'elle voulait à tout prix participer au gros coup. Jusqu'alors je ne lui faisais pas réellement confiance pour ça, vous savez, si on se fait prendre parfois on risque gros, cependant elle méritait très bien de participer, je la testais depuis trop longtemps. C'était ma façon a moi de la remercier pour ses conseils...

Ok, ce soir à 01h, dans la grande salle. Ils auront une belle surprise à leurs réveilles, mais si t'es en retard je commence sans toi, tant pis.

Fis-je avec mon habituel sourire espiègle, mettant déjà une magnifique farce en place pour qu'on s'amuse un maximum. Il n'y a rien de mieux que de faire des bêtises pour oublier ses soucies en tout genre. Après quoi, j'reprends mon livre. Il ne me sert plus à rien, j'vais le ramener à la bibliothèque. Quoi ? Vous vous attendiez à ce que je le cache quelque part ? Je ne tiens pas vraiment à me faire coller pour une chose aussi banal. Moi je vise haut, messieurs dames, parfaitement. Me faire coller d'accord, mais avec l'honneur et le mérite d'avoir fait rager plus de vingt personnes en un coup. Au minimum.
Avec un sourire, je dis au revoir à Britty, j'ai pas mal de choses à préparer et à penser d'ici ce soir, pas le temps de flemmarder.

_________________




Fan:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ignorance est un luxe, le savoir un fardeau [Britty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» question sur : le savoir construit les hommezs
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Troisième étage :: Une salle de cours déserte.
-