AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evil Doll ~♥
avatar
▌ Messages : 76
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : ... C'est compliqué...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27,4 cm, bois de roseau et cheveux de Velane
Camp: Mal
Avatar: Amanda Seyfried

Message#Sujet: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Dim 31 Juil - 4:39

[Ce rp ce passe en janvier, ne l'oublions pas, à peine deux mins après celui avec Jo xD]

D'un pas rapide, Inès commença à ratisser tout le château, complètement hors d'elle. Il parait que les Velanes, une fois en colère, ressemble plus à des monstre. Inès aussi, une fois complètement remonté, ressemblait à une harpie tant ses yeux fusillaient la moindre personne qui osait se mettre sur son chemin, que ce soit pour la draguer ou lui parler. Lançant même des chauves-furies aux plus impétueux. Elle n'était pas d'humeur, C'ÉTAIT PAS ASSEZ VISIBLE ?!

DANIEL EVAN CHASER !

Cria-t-elle dans les escaliers menant au second étage, se faisant d'ailleurs enlever dix points par un professeur qui la sermonna tout en lui disant qu'il n'était pas bien de crier dans les couloirs. Qu'est-ce qu'elle en avait à faire de ce qui était bien ? Hein? Hein ?! Serrant les dents pour ne pas laisser sortir un chapelet d'injure, elle l'envoya tout de même sur les roses (ce qui valut encore cinq points de moins). Pff, mais qu'est-ce qu'elle en avait à faire des points de sa maison ? Au pire, Fitz ou Alliane récupéraient ça en un deux cours. Non, elle, ce qu'elle voulait, c'était un certain brun de septième année qu'elle devait trouver à cet étage, et qui d'ailleurs avait dû l'entendre crier, il y a un instant. Le cherchant un instant dans la foule d'élève qui quittait la salle de cours de DCFM, elle ne prit pas longtemps le repérer. Là ! À bâbord (ou tribord, qu'importe) ! Elle aurait reconnue cette silhouette entre mille pour le nombre de fois où elle l'avait enlacé. Et pour le nombre de fois où elle lui avait manqué. Sa colère fit fondre tout cela en un instant, ne laissant que sa jalousie possessive prendre le dessus. Elle courra plus qu'elle ne marcha.

DANIEL !

Cria-t-elle avant qu'il n'ait le temps de se filer (si jamais l'idée lui était venue) pour un autre cours. Attrapant sa manche fermement, Inès regarda son petit ami avec des yeux disant clairement qu'il pourrait sortir la meilleure défense du monde digne du plus grand avocat, il allait quand même passer un sale quart d'heure. Et elle en avait rien à faire qu'il est cours ensuite, com-ple-te-ment rien à faire, qu'est-ce que c'était les cours, les ASPICs et toutes les autres conneries du genre face à l'avenir de leur couple ?! Rien, évidemment.

Toi. Il faut qu'on parle. Main-te-nant.

Continua-t-elle d'un ton qui ne permettait aucune réplique (enfin si, mais seulement si on se sentait capable de la voir exploser en public contre soi). D'un pas rapide, Inès se fraya un chemin dans la foule d'élève, certaine que Daniel n'oserait pas se défiler (elle ne répondait plus de rien sinon). Jamais la blonde ne s'était sentie aussi remontée... Aussi... Hors d'elle. Si Daniel était connu pour être jaloux, Inès n'avait rien à lui envie de ce côté-là, surtout que pour ce coup-ci, elle n'avait rien vu venir. C'était effrayant. Et si... Et si cette petite peste de Jo avait réussi son coup ? Et si elle avait réussi à lui voler Daniel avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Jo avait profité qu'Ines soit en deuil de sa mère, en position de faiblesse, pour essayer de lui voler son petit ami, la blonde en était certaine. Aurait-elle pu réussir? Daniel l'aurait quitté? Cette idée lui glaça le sang, juste avant de le rendre encore plus bouillant, alors qu'elle avançait vers le seul couloir qu'elle savait vide tout le temps, ou presque.
En arrivant dans l'aile droite, Inès vit bien deux jeunes de Serdaigles qui semblaient vouloir sécher, mais vu son regard et sa main serrée sur sa baguette, ils ne préfèrent ne pas s'éterniser, disparaissant en laissant les deux tourtereaux seuls en tête-à-tête. Se retournant enfin pour lui faire face, Inès fusilla Daniel du regard encore un instant, les bras croisés, avant de lancer d'une voix aussi glacial que colérique.

C'est QUOI cette histoire avec Jo ?!

Merlin, qu'il était dur de ne pas crier comme une hystérique. Elle ne savait plus trop si elle voulait hurler, crier, ou pleurer. Un peu des trois, sûrement. Évidemment, elle n'en fit rien. Ahlala, amour propre, quand tu nous tiens...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Sam 6 Aoû - 17:11

L’avantage, quand on sort avec quelqu’un depuis un petit moment, c’est qu’on décrypte plus facilement cette personne. À force de fréquenter Ines, Dan connaissait très exactement les moments où il devait être là pour elle, les moments où il fallait lui foutre la paix, les moments où il pouvait lui demander quelque chose, les moments où elle voulait lui demander quelque chose… et les moments qui allaient forcément finir en engueulade, il le voyait à l’expression de son visage, il l’entendait au son de sa voix. Dès qu’il entendit sa belle l’appeler une première fois depuis les escaliers (en utilisant son deuxième prénom, qui plus est), il su tout de suite qu’il allait passer un sale quart d’heure. Donc, l’idée (puisque Dan était lâche, faudrait pas l’oublier), pour lui, c’était de fuir à toute vitesse et de prier pour qu’elle ne le repère pas. Il sortait tout juste de son cours de défense contre les forces du mal, pas trop mal, comme d’habitude, en serpentard pur jus qu’il était, Mathews le chouchoutait, forcément ça aidait, et entendant la voix douce et mélodieuse de sa dulcinée, il avait eu l’intention de tracer le plus loin possible d’Ines, en faisant comme si il ne l’avait pas entendu, histoire de rejoindre le cours qu’il avait ensuite (pour une fois qu’il avait l’air pressé d’aller en cours). Mais Ines le rappela à l’ordre une deuxième fois, et il ne pu pas faire comme s’il n’avait rien entendu. Oh, mince. Accrochant le léger sourire type "Oh Ines, quelle joie de te voir" à son visage, il se retourna, histoire de se retrouver face à une Ines remontée comme jamais.

Mince, elle avait vraiment l’air en rogne. Dan fouilla dans sa (petite) cervelle pour trouver ce qu’il pouvait bien avoir fait pour la mettre en colère comme ça. Pour une fois qu’il avait pas l’impression d’avoir fait quelque chose de mal… Ines se chargea bien vite de lui faire comprendre de quoi elle voulait parler, ne lui laissant même pas l’occasion de lui dire au moins "bonjour". Son faux sourire de circonstance disparut dès qu’Ines prononça le nom de Jo. Oh merde! Oh merde!! Jo n’avait pas osé quand même?
Apparemment si, il n’y avait rien d’autre qui puisse expliquer que sa belle soit dans une telle colère. Jo avait dû lui dire qu’elle lui avait dit que… oh bref, vous voyez bien de quoi je parle! Génial, voilà, il était dans la merde. Et pas qu’un peu! Il connaissait bien Ines, j’vous l’ai dit, alors il savait très bien qu’il allait en baver dans les prochaines minutes. Mince, autant il aimait bien Jo, autant là, elle aurait vraiment mieux fait de se taire. À quoi elle s’attendait en disant ça à Ines, à part foutre la merde?


"C’est rien du tout". Dan se gratta l’arrière de la tête, geste typique de quand il était gêné. "Jo m’a dit que je lui plaisais, je lui ai dit que c’était pas réciproque, que je t’aimais, et puis voilà."

Pour faire très court, hein, parce que dans le texte, c’était quand même un peu plus compliqué que ça, mais le fond de l’affaire y était. Dan aimait Ines, il la trouvait belle, même quand elle était en colère, il n’avait aucune intention de la quitter, jamais. Ce n’était pas Jo, en tous cas, qui lui ferait faire ce choix. Il n’y avait qu’une seule personne à en être capable.


(désolée d'avoir été si longue, j'ai du mal à gérer tous mes rps en ce moment :/ )

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evil Doll ~♥
avatar
▌ Messages : 76
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : ... C'est compliqué...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27,4 cm, bois de roseau et cheveux de Velane
Camp: Mal
Avatar: Amanda Seyfried

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Ven 4 Nov - 4:17

Rien du tout… Rien du tout ? Rien du tout ?! Qu’il n’y est plus de jus de citrouille un lundi matin, c’est rien du tout. Rate des soldes, c’est rien du tout. Qu’Ines se casse un ongle en cours de vol, c’est (presque) rien du tout. MAIS qu’une fille qui se dit être l’amie d’Ines tourne autour de Daniel et qu’elle ose (la garce) lui avouer ses sentiments en espérant la détourner d’Ines, ça, c’est tout sauf rien du tout ! La blonde fulminait sur place, tremblante de colère. Pire, pour peu, elle aurait mérité le surnom de dragonne tant sa fureur était palpable, donnant à son habituelle beauté quelque traits rappelant une harpie.

Rien du tout…. Rien du tout ? Mais ma parole, vous me prenez tous pour une cruche, c’est ça ?!

Fit-elle entre ses dents pour ne pas crier. Ines n’était pas une idiote, loin de là. Pour peu, elle aurait lancée tout ce qu’elle avait sous la main sur Daniel, ou alors elle serait finalement repartie à la recherche de Jo pour la noyer dans le lac… La deuxième option était d’ailleurs très TRÈS tentante. Mais non. Il fallait, dans l’immédiat, qu’elle se calme, et vite, avant de commettre un crime passionnel, si possible. Fermant les yeux un instant, la jeune fille prit sur elle, respirant doucement pour retrouver un semblant de calme, pour quelques minutes au moins. Ce n’était pas de sa faute, des que ça touchait Daniel, la serpentard avait le plus grand mal du monde à se contrôler, elle pouvait facilement devenir hystérique, malgré la peur qui lui dévorait le ventre : et si en voyant ça, Daniel décidait de la quitter pour l’autre sainte ? Oui, après tout, Jo ne se mettait jamais en colère. Jo était compréhensible et gentille à faire vomir des arcs-en-ciel. Jo était d’une perfection écœurante, et cette vérité accablante fit naitre un frisson glacé dans le dos d’Ines. Depuis combien de temps, depuis combien de mois elle essayait de lui prendre son chou ? Mais Jo n’était pas faite pour Daniel ! Ines en était persuadé, pourrait-elle accepté ses cotés les plus noirs ? Supporter de voir Jedusor plus que nécessaire ? La jeune fille se persuada que non. Elle pouvait supporter de partager Daniel avec Jedusor parce qu’elle s’y était résignée, mais de là à le partager avec une autre fille…

Avant, Ines n’avait peur de rien, elle se croyait toute puissante, parfaite et imbattable. Depuis que Tom était rentré dans son monde, cette impression s’était doucement émoussée, s’émiettant comme de l’argile. Plus le temps passait, et plus elle voyait la menace grandir, au point d’en devenir un peu parano, redoutant la séparation avec Daniel comme si elle pouvait arriver d’un jour à l’autre à cause de la première venue. Et Si Jo réussissait elle aussi à devenir plus important qu’Ines aux yeux de Daniel ? Et si ? Et si ? Trop de si. Trop de peur, aussi. Ça peut paraitre bizarre, mais Ines avait parfois besoin comme à chacun d’être rassuré. Mais on ne lui avait pas appris à demander cela. Non, on lui avait juste apprit à montrer les crocs, à crier au lieu de pleurer.

Et depuis combien de temps ?! Depuis combien de temps sais-tu qu’une de mes amies t’aime ? Évidemment, il ne te serait pas venu à l’esprit de me le dire ?! Oh, et ne me sort pas le coup du « ce ne sont pas tes affaires », c’était mon amie, ça me regardait pleinement. Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Pourquoi c’est elle qui l’a fait ?!

Fit-elle d’une voix qu’elle essayait de garder basse, sans pour autant cacher son amertume. Daniel venait peut-être de lui dire que c’est elle qu'il aimait, la peur au fond d’elle n’en était pas convaincue. Elle ne le serait jamais, au fond. Et pourtant, Merlin, qu’est-ce elle, elle pouvait l’aimer!

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Dim 6 Nov - 23:15

Un flot de paroles ininterrompu s’échappait des lèvres de sa belle, si bien que quand Dan commençait à vouloir répondre à l’une de ses questions, il était déjà trop tard, Ines en avait posé une nouvelle. D’un côté, ça l’arrangeait un peu, parce que s’il avait dû répondre clairement à chaque question qu’elle venait de poser, il aurait passé des heures à bafouiller pour donner des excuses moyennement crédibles. Parce que dire la vérité, ça n’allait que l’enfoncer encore plus. Lui dire depuis quand ça durait, par exemple… parce que ça faisait plusieurs mois, maintenant, que Jo lui avait avoué ses sentiments, ça la fichait mal de lui dire ça. Et lui dire que non, jamais il n’avait eu l’idée de le lui dire la fichait mal aussi, même si c’était vrai. Dan aurait voulu, dans un monde idéal (mais depuis quand il existait un monde idéal? À force de s’en prendre plein la tronche, il devrait le savoir, pourtant), que Jo se taise, et qu’Ines ne sache jamais rien. Décidément, Dan ne comprenait pas du tout ce qui avait poussé Jo à parler à sa petite amie. Dans ce genre de situation, on sait qu’il faut se taire, non? Elle avait tout gâché.

Bon, Dan aurait éludé la question, mais jamais il ne lui aurait sorti que ce n’était pas ses affaires. C’est vrai, c’était ses affaires… mais si elle avait pu ne pas les connaître quand même, ça aurait été tellement mieux. Pourquoi est-ce qu’il n’avait rien dit? Mais pour sauver sa peau, bien sûr! Quand on voyait l’état dans lequel elle se mettait, franchement, Dan était peut être stupide, mais pas au point de vouloir déchaîner la fureur de sa belle, qui pouvait être une vraie dragonne, quand elle s’y mettait. Il savait bien, lui, que ne pas enterrer profondément toute cette histoire allait grandement foutre la merde, et il avait voulu s’épargner une scène de ce genre, il arrivait déjà fréquemment à Dan et Ines de se prendre la tête, il détestait ça, pourquoi est-ce qu’il aurait eu envie d’en rajouter? Pourquoi Jo lui en avait parlé, ça, c’était une autre question. Jo était vraiment trop honnête et trop gentille, comme fille. Ouaip, ça faisait p’têt partie de son charme, mais à certains moments, vraiment, il aurait aimé qu’elle se réveille un peu, qu’elle réalise une bonne fois pour toutes qu’ils ne vivaient pas dans un monde de bisounours, que l’intégrité et la franchise, c’était bien joli en théorie, mais que ça ne donnait jamais rien de bon en pratique. Parfois, il aurait juste voulu qu’elle soit un peu moins humaine, un peu plus cruelle… à moins? Quelques rapides secondes, Dan se demanda si Jo ne l’avait pas fait exprès. Pour que lui et Ines se prennent la tête. Mais juste quelques secondes. Non, Jo n’était pas une manipulatrice, mais elle avait été clairement beaucoup trop naïve, sur ce coup et venir nettoyer après qu’elle ait foutu le bordel, c’était moyennement son truc.

Dan, pas très sûr de lui, craignant très sérieusement de se prendre une baffe en pleine figure, s’approcha d’Ines et lui prit la main. La voir fâchée le rendait malade, et en même temps, il savait que c’était plutôt flatteur, au fond. Au-dessous de toute cette colère et de cette amertume, il y avait de la jalousie, et en dessous de cette jalousie, encore plus en dessous, ses sentiments pour lui. Dan était bien placé pour savoir à quel point la jalousie était un sentiment désagréable, mais aussi combien d’amour elle dissimulait.


"Je suis désolé, j’aurais dû t’en parler, c’est vrai."
en fait, sur ce point, il n’était toujours pas convaincu, mais il valait mieux calmer le jeu, là, ce n’était vraiment pas le moment de faire le con. "Je sais que Jo et toi êtes amies, je voulais pas foutre la merde entre vous."

Ou étaient amies, plutôt, Dan connaissait bien sa belle, il était sûr qu’après ça, Jo avait du soucis à se faire. Mais pourquoi est-ce qu’elle n’y avait pas réfléchi, aussi? On ne raconte pas ce genre de choses à Ines Stinwick sans craindre des représailles, elle était l’une des plus grandes colporteuses de ragots de tout Poudlard! Bien sûr, s’il n’avait rien dit à Ines, c’était en partie pour ne pas qu’elles s’embrouillent (même si c’était aussi pour ne pas s’embrouiller avec elle, loupé). Il avait tenté de sauver Jo de la fureur de sa jolie blonde, et elle, sautait à pieds joints dans un volcan rempli de lave en fusion.

"Excuse-moi, c’était bête. Je t’aime, je n’aurais pas dû te cacher une chose pareille."

Ou PAS, c’était justement parce qu’il l’aimait qu’il aurait préféré qu’elle ignore à tout jamais ce que Jo avait pu lui dire. Mais comme je l’ai déjà dit, il aurait d’autres occasions de faire le con, mais pas maintenant.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evil Doll ~♥
avatar
▌ Messages : 76
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : ... C'est compliqué...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27,4 cm, bois de roseau et cheveux de Velane
Camp: Mal
Avatar: Amanda Seyfried

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Lun 14 Mai - 0:57

C'est terrible d'aimer quelqu'un, cela finit toujours par faire mal. Et on en redemande en plus. Ne sommes-nous pas, tous, une belle bande de masochiste, à s'accrocher quand même ? Daniel a beau s'excuser, ses paroles sonnent creux au fond de moi. Ça ne me suffit pas. Il n'y a que du vent. Face à ce qui vient de se passer, ce n'est pas quelques mots en l'air qui vont me calmer. Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal, cette boule viscérale de colère sur mon estomac, ou celle de peines refoulées dans ma gorge ? Les deux me font aussi mal, je crois. Pourtant, je ne fais rien pour libérer ma main de la sienne. Sûrement parce que malgré tout ça, je l'aime toujours, et probablement pour toujours. Et pourtant c'est sur son visage que j'ai envie de la lui coller ma si jolie main parfaitement manucurée. Sérieusement. « Pas foutre la merde entre Jo et moi » ? Non mais, en ne disant rien il n'a fait qu'empirer les choses au centuple. C'est l'effet boule de neige. Daniel est fort pour ça. Je suis en tout cas bien décidé à pourrir la réputation de Jo jusqu'à la moelle pour me venger. Et même faire en sorte que cela la suive même après Poudlard. C'était elle la première coupable dans cette histoire, après tout. Elle était coupable de l'aimer, l'une des pires faute qui soit au monde. Personne à part moi n'a ce droit !
Mon regard est toujours aussi dur. Si je lui pardonne maintenant, comme cela, en un claquement de doigt, il prendra cette histoire à la légère peut-être. Peut-être même ira-t-il voir Jo, à l'instant, pour lui dire que tout va bien et que tout est arrangé. Et peut-être qu'elle lui sautera dessus pour l'embrasser. Et qu'il craquera pour elle une fois pour toute... Je suis certaine qu'à cet instant, mes cheveux se dressent sur ma tête. Il dit m'aimer, il dit s'excuser, mais je veux plus. Égoïstement, je veux plus. Je baisse les yeux, semblant accepter ses excuses sans un mot. Ce serait mal me connaître, et je sais qu'il me connaît trop bien pour ça. Non, en fait je réfléchis

Prouves le moi.

Dis-je d'une voix ferme, mais soudainement charmeuse, tout en relevant les yeux vers lui, M'approchant un peu plus, n'étant plus qu'à quelques millimètres de celui que je considérais déjà comme mon futur fiancé (et même qu'on aura trois enfants, et un chien du nom de Merlin, avec un manoir et un jardin). Je souris même. Je le charme, en soit. Je plisse un peu les yeux, passant mes bras autour de son cou.

Tu dis être désolé, alors prouves le moi, et fait ce que tu aurais dû faire dès la première fois : Promets moi de ne plus revoir Jo.

Une voix trop charmeuse pour bien trop de poison. De colère De trahison. J'ai mal, mais je ne le montre pas. Je suis forte à ce petit jeu. C'est ma seule condition, ma seule demande, aussi légitime que ma voix se fait basse, cachant ma colère sous une pluie de fleur. Je n'avais jamais pu m'imposer entre lui et Tom, d'accord et, avec le temps, à défaut d'accepter, je m'étais résigné pour ne pas le perdre. Mais là je refuse catégoriquement de le partager encore une fois. Je ne veux pas. Il me restera quoi à moi si elle me le prend ?! Pire, je refuse de perdre face à Jo. Mon regard est déterminé comme jamais, mais ma façon d'agir est presque amoureuse. Presque... Tendre. Ce qui a dû le déconcerter un peu. Mais je joue la carte que je maîtrise le mieux. Le charme.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Jeu 17 Mai - 23:57

Mmm… Dire que Dan ne l’avait pas senti venir aurait été mentir. Non, il connaissait parfaitement Ines, aussi bien ses qualités que ses défauts. Et ils avaient tous les deux les mêmes genres de défauts : l’exigence et la jalousie. Ce n’était pas pour rien que le septième année s’était bien gardé de dire à sa petite amie que Jo lui avait déclaré sa flemme, il avait tout de suite su que dès l’instant où la jolie blonde aurait vent de cela, elle ne voudrait plus jamais qu’il la revoit, et Jo faisait typiquement partie de ces personnes que le vert et argent ne voulait pas perdre. Mais pour Ines, oui, il acceptait de renoncer à l’une des rares amies qu’il avait dans tout Poudlard. Pour elle, il aurait renoncé à à peu près tout. À tout sauf à Tom. Il l’aimait, qu’est-ce que vous voulez? Qui aurait pu lui refuser quoi que ce soit de toute façon? Lui en était presque incapable. Il lui suffisait de battre des cils et il était à sa merci. Merlin, est-ce qu’il était le seul à réaliser à quel point elle était belle? Daniel était faible, que voulez-vous, il avait placé Tom et Ines sur un piédestal, et chaque jour de sa vie, c’était comme un nouveau jour à lutter pour ne pas perdre leur considération.

Il acquiesça. Ce n’est pas comme s’il avait l’impression d’avoir le choix, de toute façon. Oui, Jo était une amie exceptionnelle, et il n’avait pas envie de la perdre, mais Ines, elle, était la femme de sa vie. Bien sûr, c’est idiot de dire ce genre de choses lorsqu’on a à peine dix-sept ans (et quand on a des inclinations un peu louches), mais après tout, Daniel était idiot. Et s’il devait absolument faire un choix, alors oui, il la choisissait elle, et c’était normal. Elle était sa petite amie, sa merveilleuse, incroyablement belle, certes capricieuse mais si parfaite petite amie.

"Oui, je la reverrais plus."


Pour donner plus de poids à sa promesse, il déposa un baiser sur les lèvres de la belle. Oui, ses désirs étaient des ordres.

"J’aurais dû arrêter de la revoir dès qu’elle me l’a dit, et j’aurais dû t’en parler. Mais je te promets que je ne lui adresserai plus la parole."


Cette promesse n’était pas facile à faire. Evidemment, Daniel ne partageait absolument pas les sentiments de Jo, mais elle était une amie précieuse, l’une de ses meilleures amies… pourtant, à cet instant, il était décidé à tenir son engagement. Bien sûr, nous savons tous ici que Daniel allait très rapidement revenir sur sa promesse, et revoir Jo de temps à autres, même si leurs rencontres seraient moins courantes, et loin des regards, évidemment. Mais cela ne l’empêchait pas d’être sincère. L’espace d’un instant, il avait été convaincu de pouvoir répondre à la requête de la jeune fille. Il s’était montré le plus sincère du monde (oui, ça lui arrivait). L’espace d’un instant…

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evil Doll ~♥
avatar
▌ Messages : 76
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : ... C'est compliqué...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27,4 cm, bois de roseau et cheveux de Velane
Camp: Mal
Avatar: Amanda Seyfried

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Sam 19 Mai - 1:13

Un soupir de soulagement, un vrai. Pendant un instant, un instant terrible, j'ai cru qu'il n'accepterait pas. Ma fierté ne l'aurait pas supporté, je ne sais ce que j'aurais fait, mais je l'aurais fait, sans la moindre hésitation. Seulement par fierté. Un jour cela me perdra. Mais pas aujourd'hui. Pas maintenant alors qu'il promet de ne plus voir Jo. Que ses mots sont délicieux. Peut-être aurais-je dû éprouver de la culpabilité en détruisant ainsi une si ''belle'' amitié uniquement par jalousie mais... Non, tout au contraire, j'éprouve une joie sereine et quelque peu sadique en imaginant la détresse de Jo quand elle verra Daniel l'éviter. Tout est de la faute de Jo, elle n'avait qu'à ne pas l'aimer. Qu'elle idiote, qu'elle traîtresse! Me faire ça à moi, alors que je suis son amie. Jamais, jamais je ne lui pardonnerais. Mais l'heure n'est plus à la colère, il serait malvenu de s'énerver maintenant alors que Dan a accepté ma seule (mais lourde) condition. Alors, je souris, d'un sourire satisfait.

Tu as fait le bon choix Chou'.

Fis-je en posant ma tête contre lui, mes bras toujours autour de son cou. Pendant un instant l'image fugace d'un serpent entourant sa proie me rappela notre situation, mais je ne m'y attarde pas. Évidemment qu'il a fait le bon choix. C'était le seul possible, n'est-ce pas? Surtout avec les rumeurs que je vais mettre sur le dos de Jo. Une amie des moldus amoureuse des sang-de-bourde et autre cracmol... Brrr, je n'aimerais pas être à sa place, et pourtant, l'idée de faire de sa vie un enfer me donne tout simplement envie de rire. Oeil pour oeil, dent pour dent, n'est-ce pas? Je n'ai d'angélique que l'apparence, et il est imprudent de l'oublier. Je pense qu'il est grand temps de le rappeler à cette chère petite.

Peut-être qu'on m'aurait pensée naïve, mais, à cet instant, je croyais réellement dans la promesse de Daniel. J'étais persuadée qu'il accepterait, pour moi, rien que pour moi de se défaire de son amie. Je suis bien plus importante qu'elle, après tout! Je suis... Non, je ne suis pas tout à ses yeux, et je ne le serais probablement jamais, mais lui, si. Je ne veux pas le perdre, mais je refuse de tout accepter pour autant. Peut-être par fierté, mais sûrement par orgueil. Tantôt partagée entre l'envie de tout le laisser faire, alors que l'instant d'après, j'ai plus envie de tout lui interdire. Mais c'est Dan. Mon Dany chou, si parfait et pourtant si lâche. J'aurais dû savoir, à cet instant, que la faiblesse qui caractérisait sa personne l'empêcherait de tenir sa promesse, et qu'à la moindre occasion, il aurait cédé. Mais non. Je voulais y croire, ma propre fierté me voilant la face. Je voulais croire en lui... Non, en vérité je voulais croire être plus importante que tout le reste à ses yeux. Quelle grave erreur. Mais à qui dois-je en vouloir pour cela? A lui, elle ou moi?

C'est à mon tour de poser un chaste baiser sur ses lèvres, avant de me détacher de mon Daniel avec mon sourire le plus adorable, n'étant plus la lionne mais le chaton qui ronronne en sa présence, ma colère enfin assouvie devant sa promesse et l'idée de tout le mal que je vais faire à Jo.

Parfait, tout est parfait. On parlera plus amplement après les cours, si tu veux bien. Je ne voudrais pas que tu sois en retard par ma faute.

Même si c'est déjà le cas. Mais ce n'est pas de ma faute voyons, tout est uniquement celle de Jo. Mais ne t'en fais pas Dany chéri, elle paiera amèrement pour ce qu'elle a fait, j'en fais la promesse...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]   Lun 21 Mai - 23:27

Daniel fut soulagé de voir sa belle se radoucir et rentrer ses griffes. C’est vrai qu’il l’aimait aussi pour son fort caractère, mais il est tout aussi vrai qu’il aimait davantage quand sa petite amie se mettait en colère contre quelqu’un d’autre que lui. Elle lui disait qu’il avait fait le bon choix. C’était sûrement vrai, mais ce n’était pas comme si Dan avait eu l’impression d’avoir le choix. La fin de l’année se rapprochait, la perspective de la perdre aussi, mais en attendant, il voulait tout simplement profiter d’elle tant qu’il le pouvait encore, alors il fallait qu’il saisisse chaque occasion de l’avoir auprès d’elle… et pas fâchée, de préférence. C’est vrai, il aimait beaucoup Jo, mais Ines, il l’aimait tout court. Et la sentir, plus docile et amoureuse entre ses bras était tellement plus agréable que de l’écouter l’ensevelir sous tous les reproches de l’univers.

Elle l’embrassa, puis finalement, elle lui dit qu’elle ne voulait pas le mettre en retard pour ses cours. Bah, ce ne serait pas le dernier où il arriverait en retard, et d’ailleurs il l’était déjà de plusieurs minutes, mais bon. Même s’il avait très envie de profiter de la présence de sa belle un peu plus longtemps, maintenant qu’ils étaient réconciliés, il se disait qu’il faisait sûrement mieux de s’en aller tant que la jolie blonde lui laissait l’occasion de ne pas partir fâchés. Ils avaient tous les deux une capacité à s’emporter particulièrement vive, alors ce n’était pas parce que sa belle s’était adoucie qu’elle n’allait pas se remettre en colère dans la minute qui suivait. Il valait mieux saisir l’occasion qui se présentait et l’abandonner sur un baiser.

"À ce soir."


En espérant qu’il n’allait pas être appelé à quelque chose de plus urgent au cours de la soirée (et par urgent, il entendait Tom, évidemment), sinon, ça allait à nouveau lui retomber sur un coin de la tronche. Il lui lança un dernier regard (aucun regard n’était jamais de trop dans sa direction, elle était tellement belle… - oui je sais, on ne répètera jamais assez à quel point Ines était une jeune femme magnifique physiquement) avant de tourner les talons, en direction de sa salle de classe. Aucune envie d’aller en cours, après tout ça, mais bon, il n’avait aucune excuse pour ne pas y aller, maintenant, et si sa belle apprenait qu’il avait séché sans lui… Bref, au moins, il aurait manqué une partie du cours, ça le ferait passer plus vite. Les études étaient définitivement à classer très bas sur l’échelle de ses priorités. Tom et Ines en étaient des bien plus grandes, et le seraient toute sa vie (mais au risque de me répéter, elle sera courte, sa vie, de toute façon… est-ce que je vous ai déjà parlé d’un certain caniveau?).

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» L'amour conduit à la haine. La haine conduit à la colère. La colère conduit au côté obscure.
» (M) SEBASTIAN STAN ~ l'amour est borgne, la haine est aveugle
» Une larme entre amour et haine
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Deuxième étage :: Le couloir de l'aile droite.
-