AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia ) Empty
Message#Sujet: Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )   Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia ) Icon_minitimeJeu 1 Sep - 23:49

    Un pas , dix centimètre , une seconde le séparait du vide . Fièrement dressé au bord d'un gouffre Alexander fixait le sol avec un air de suffisance . Les bras en croix , tendu de chaque coté . Se balançant très légèrement et trop dangereusement d'avant en arrière , une fausse manœuvre et il chuterait de plusieurs dizaine de mètres . Allait-il se suicider ? Dire adieu a ce monde qui le tourmentait depuis toujours , qui lui avait prit ces parents et qui n'était que déception ? La mort serait une réponse a bien des problèmes , tous le monde souhaite un jour ou l'autre mourir . Certain ont le courage ou la folie de se suicider mais ce n'est pas réciproque . En effet , aucun mort n'est revenue a la vie , la preuve que ça ne doit pas être si mal . La mort est par moment si bien accueillie , les vivants l'attendent espérant un monde meilleur , comme si le trépas n'était que la première partie du chemin de la vie . D'autre la redoute , craignant de se retrouver en enfer, damné a jamais , condamné éternellement au pire torture . Les options de la mort ne le dérangeait nullement Alexander , dans un cas comme un autre sa perfection continuera a se manifesté et se préserver pour la nuit des temps . Malheureusement il n'avait pas cette foi aveugle , lui croyait seulement qu'au moment ou l'on rend son dernier souffle on sombre dans un sommeil éternel dénué du moindre rêve . Il ne reste qu'une chose : le néant .

    Pour en revenir a cet interrogation silencieuse . Non Alexander ne va pas se jeter dans le vide , et pour plusieurs raisons qui sont les siennes . D'une a cette hauteur il ne restera que très peu de chose de son corps et ce serait un gâchis considérable , d'autant plus que son uniforme était neuf , il ne manquait plus qu'il soit salie par plusieurs litres de sang et par l'éclatement de tous son corps . De deux il tenait trop a la vie pour ça , il n'avait qu'à peine commencé a déverser sa haine envers le monde , et les générations futurs se lamenterais pendants des siècles de sa tragique disparition .

    Alors pourquoi se trouvait-il en haut de la tour astronomie au bord du vide ? Déjà ce n'était pas pour admirer la vue sublime , toute beauté qui n'était pas d'origine humaine n’intéressait guère le serpentard même s'il trouvait ce cadre assez charmant en cette superbe après midi , juste au couché du soleil .Et ce n'était pas non plus pour s'isoler , afin de retrouver cette solitude qu'il chérissait tant . La raison de sa présence était délicate a comprendre , surtout pour lui . Depuis des années il bannissait de sa vie tous ce qui le rendait faible , sentiment inclus . Seulement depuis jours il se donnait l'impression d'être un automate avec un morceau de glace a place du cœur dénué de la moindre candeur , trop calculateur pour agir sans arrière pensé , a cheval entre la vie et la mort . Non pas que cela lui dérange , ce qui le tourmentait c'était de savoir s'il pouvait ressentir encore quelque chose . Avoir le moindre désir , sentir la peur , profiter simplement de la vie . Et surtout n'avoir plus l'impression d'être un zombie , vivant mais mort intérieurement .

    La seule réponse qu'il avait pu trouver avait été de se mettre a l'épreuve , au porte de la mort afin de ne plus avoir le moindre doute . Plus il prenait des risques en se penchant dans le vide plus il la sentait . Ce désir de vivre qui émanait de lui , son corps qui manifestait sa peur . Son cœur battait la chamade , devant cette émotion si intense . Son cerveau lui ordonnait l'ordre de reculer . Ses muscles se faisait de plus en plus raide et lourd , trop peu enclin a suivre ses ordres . Sa respiration se faisait de plus en plus rapide et bruyante comme s'il avait fournit un effort physique . Non il était encore vivant a l'intérieur , attaché a la vie et a son désir de vengeance . Prenant enfin conscience du ridicule de la situation le sorcier éclata de rire . Le sorcier qui se croyait le plus parfait que le sol est jamais foulé cette terre , déterminé a tuer énormément de monde pour se venger , avait besoin de se sentir vivant pour tuer d'autre personne . Une tragique ironie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia ) Empty
Message#Sujet: Re: Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )   Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia ) Icon_minitimeDim 4 Sep - 12:50

    « Les sortilèges impardonables ne sont pas impardonnables pour rien : l’utilisation de l’un de ces sorts était égale à un aller direct à Azkaban. Le premier, le sortilège d’Impérium permet de mettre la victime sous le contrôle total de l’auteur du sort, qui peut ainsi lui faire tout ce qu’il souhaite. La formule est Impero. Le deuxième est le sortilège du doloris, dit Endoloris. Ce sortilège inflige à la victime une douleur presque intolérable. Certains sont devenus fous à cause d’être rester trop longtemps sous la torture du sort. Et le troisième la pire de tous, l’Avada Kedavra. Imaginez-vous tenir dans le creux de la main le pouvoir de vie ou de mort de votre adversaire ? Ce sortilège est la mort instantané réincarnée en un éclair vert, dernière vision que la victime à avant de trépasser. Les sortilèges sont... »

    La jeune fille referma le livre d’un geste sec, un air agacé sur son visage. Elle connaissait déjà tout cela, l’avait lu à de nombreuses reprises. N’y avait-il rien d’inédit dans cette bibliothèque ?! Poussant un soupir déçu, Aelycia se dirigea vers la bibliothécaire, et rempli le formulaire pour pouvoir emprunter ce manuel de magie. Elle le connaissait déjà par cœur mais au moins aurait quelque chose à lire avant de s’endormir, ce qui était toujours mieux que rien.
    Il n’y avait pas de livres sur la magie noire dans la bibliothèque, et cela était particulièrement rageant. Aelycia allait devoir rentrer en douce dans la réserve pour dérober quelque chose d’intéressant et d’instructif à se mettre sous la dent. Elle n’avait rien d’autre à étudier et cela l’énervait. En effet la jeune fille avait déjà terminé tous ses devoirs de la semaine, et ce n’était pas son genre d’aller aider les autres dans leur travail. Sauf avec l’unique exception, Laury puisque grâce à elle Lycia s’entraînait à son futur métier de professeur de sortilèges. C’était un bon échange de procédé puisque grâce à elle Lauraleen s’améliorait, Lycia n’avait donc pas à s’en vouloir de se servir de la petite Poufsouffle. Cela servait ses intérêts, et c’était tout ce qui comptait. Ou en tout cas, Ae’ tentait de s’en convaincre.

    Son livre sous le bras, la belle jeune fille se mis à se balader au hasard dans les couloirs de Poudlard, sans but précis. Déambuler ainsi lui permettait de réfléchir, d’être au clair dans ses pensées. Plus ou moins. C’était trop enfermé ici, l’endroit était clos et il n’y avait pas de ciel. Lycia avait du mal à penser convenablement sans pouvoir observer le ciel. Trois options s’ouvraient donc à elle : la parc, les créneaux ou la haute tour. Elle pouvait d’hors et déjà éliminer le parc, il y avait bien trop de monde par un tel temps et pas asser de calme. Quand aux créneaux... Aelycia avait déjà eu la dernière fois la mauvaise surprise de se voir rejointe par Tom Jedusor, et n’avait pas du tout envie de réitérer l’expérience. Plus tard peut-être, mais pas maintenant. Oh, elle se sentait beaucoup mieux après avoir confié ce qu’elle avait sur le cœur à Dora, mais la douleur et le trouble n’avait pas disparu pour autant. Tant d’histoire pour une si petite chose !!! Enfin petite, non, le fait était que si cela ce pouvait, Ae’ n’était même pas de sang pur. N’avait peut-être aucun sang sorcier en elle ! C’était si étrange...

    Puisque qu’il lui était impossible de se rendre dans le parc ou sur les créneaux, il ne restait plus qu’à Ae’ l’option de grimper les interminables marches menant à la haute tour. L’idée n’était pas très tentante, mais c’était un effort obligatoire si elle voulait passer un peu de temps dans un endroit ou elle verrait le ciel et ou elle pourrait méditer en silence. Aelycia n’était –et ne serait jamais- une sportive. La demoiselle trouvait que le quidditch était un sport ridicule juste bon à se taper dessus et à régler les rivalités inter Maisons ou inter pays, et c’était la même chose pour les sports moldus. Ensuite, Ae’ n’avait pas du tout le goût de l’effort, et un constitution pas faite du tout pour courir, ou voler. Oh non elle n’était pas en surpoids –Lycia avait une silhouette longiligne dont elle était très fière même si ce n’était pas d’une très grande importance-, mais elle s’était toujours fatigué plus rapidement que les autres jeunes de son âge. Son père disait qu’elle lisait trop et ne faisait pas asser d’exercices. Cela était la vérité, mais la jeune Gryffondor n’avait pas l’intention de changer ses habitudes et sa façon de penser : étudier la façon dont fonctionnait le monde était bien plus important que se dépenser avec le sport.

    Enfin l’élève blonde aperçut la dernière marche qui lui tendait les bras. Dans un dernier effort, la demoiselle mis les pieds tout en haut de la tour. Un étourdissement la pris et Lycia du s’aider du mur pour rester debout. Encore une raison pour laquelle elle détestait faire du sport : elle avait toujours eu une tension bien plus basse que la moyenne, ce qui lui donnait fréquemment des étourdissements et manquait de peu de la faire s’écrouler à terre. Ce qui n’était vraiment pas pratique.

    Aelycia attendit que sa vue soit redevenue nette pour s’approcher du bord et se figer sur place lorsqu’elle remarqua qu’elle n’était pas si seule que ce qu’elle croyait : un garçon était perché sur le bord de la tour, et il était très près de basculer par-dessus la barrière. Oh ! La jeune Gryffondor resta immobile en fixant d’un regard acéré le dos de l’inconnu, comme si elle pouvait lire ses pensées et savoir qui il était juste en le fixant des yeux. Ce qui était faux, bien sur. De là ou elle était, Ae’ ne pouvait même pas dire de qu’elle Maison il était. Alors qu’il soit sur le point de se suicider ou qu’il ait juste eu une soudaine envie de tester les limites qu’il y avait de se pencher avant de dégringoler... Elle n’en avait aucune idée.

    Effectivement, cette réaction n’était pas vraiment celle attendue. La plupart des gens auraient crié (ce qui est ridicule puisque cela aurait pu faire sursauter le garçon et le faire basculer dans le vide, ce qui serait vraiment idiot), ou bien courir dans sa direction pour le rattraper. Personnellement Lycia n’allait pas faire quoi que ce soit d’irréfléchi avant d’avoir toutes les cartes en main, même si les apparences penchaient fortement vers le côté « il veut se suicider ». Enfin les apparences sont trompeuses, Aelycia savait bien de quoi elle parlait. Elle-même ne se faisait-elle pas passer pour une simple asociale de service pour dissimuler toute l’étendue de sa soif de connaissance, de sa curiosité furieuse, de sa folie... ? Si. Donc il ne servait à rien de se précipiter alors que le garçon était peut-être juste en train d’observer la vue ou d’avoir un débat avec son soi intérieur. Son pragmatisme naturel lui permettait au moins de rester calme en (presque) toute circonstance.

    Toujours sans un bruit et sans un mot, Lycia s’approcha doucement du garçon, et toujours sans qu’il la remarque (du moins c’est ce qu’elle pensait), elle se positionna à ses côtés, juste au bord de l’interminable gouffre dont la chute se terminerait mal. Ae’ n’avait pas peur du vide, mais elle aurait tout de même aimé sur le coup avoir la forme d’un animal ailé comme animagus. Cela aurait pu lui servir dans ce genre de scénario... Mais malgré toutes ses pensées pas très gaies, Lycia ne pouvait nier que la vue valait le détour. C’était ce qu’elle pensait à chaque fois qu’elle venait ici, seulement elle ne s’était jamais autant approché du bord. Pas par manque de courage, c’était une Gryffondor après tout, mais parce qu’elle n’en avait pas vu l’utilité. Autant éviter de courir des risques inutiles, c’était son mot d’ordre.
    Se détachant de la vue, Aelycia tourna la tête vers l’ « inconnu » et –oh surprise !- manqua de dégringoler vraiment de la tour en constatant que ce beau jeune homme ténébreux n’était autre qu’Alexander. Ae’ fixa son visage pendant quelques instants, cherchant peut-être à découvrir ce qui se cachait derrière son regard bleu glacial. Finalement, elle n’était pas celle qui basculait le plus vite dans la folie. C’était bon à savoir.

    Reprenant le contrôle de ses émotions, Aelycia laissa –oh miracle !- un véritable sourire amusé s’étaler sur ses lèvres. Pas l’un de ces sourires faux qu’elle avait appris à faire sur demande, mais un qui était sincère. C’était souvent ainsi qu’elle réagissait avec Alex, et c’était l’une des raisons qui faisait qu’elle l’appréciait plus que le commun des mortels. Elle lui mentait, lui dissimulait un tas de choses, mais arrivait comme même à être à peu près vraie avec lui. Par exemple, elle ne dissimulait pas son attirance ou la joie qu’elle ressentait à jouer leur jeu d’attirance et de « révèle moi ton secret » mutuel.


    « Je ne savais pas que tu avais des tendances suicidaires, Alex'. Comme quoi on en apprend un peu plus chaque jour. » dit enfin Aelycia de la voix douce et calme dont elle avait le secret. C’était sa façon bien à elle de lui dire qu’il perdait la tête, et qu’elle était étonnée de le trouver ici. Après qu’il comprenne ou pas n’avait pas d’importances. Sa séance de méditation était râpée, mais au moins elle allait avoir l’occasion d’interroger Alex. Il avait des secrets à révéler. Elle avait des questions à poser.
    Ils avaient tous deux un jeu à jouer. Un jeu dangereux, mais oh combien passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )
» "L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle." (Philippe d'Arty)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» (SDA) Gondor 500 points
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
La corbeille
-