AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Fêtes de Pâques du club de Slug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Horace Slughorn
▌ Messages : 46
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm, bois de Noisetier & Peau de Salamandre.
Camp: Neutre
Avatar:

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeSam 7 Jan - 21:07

    Horace vérifia une dernière fois sa tenue. Une fois de plus, il n’avait pas lésiné sur les moyens afin que sa soirée se déroule à la perfection et que ses élèves en ressortent pleinement satisfaits. Rien n’avait donc été laissé au hasard, pas même sa robe de sorcier : une horreur pourpre brodée de fils d’or, qui donnait l’impression que le professeur de potions était encore plus enrobé (pour être polie) qu’il ne l’était en réalité. Si un œil extérieur aurait rapidement pu juger de l’étendue des dégâts, Slughorn, lui, trouvait sa tenue parfaitement approprié à la situation, et se considérait d’une élégance folle. Satisfait, donc (pour on ne sait quelles raisons) de son reflet dans le miroir, le professeur se retourna, afin de contempler la pièce, et de s’assurer qu’il n’y manquait rien. Les elfes de maison, qu’il avait recruté pour l’occasion, s’affairaient à disposer les divers amuses-bouches nécessaires à une soirée réussie sur la grande table de hêtre adossée à l’un des murs de pierre de son cachot, qu’il avait agrandit magiquement pour l’occasion, afin que ses invités aient tout l’espace qu’il souhaitait.

    Une fois de plus, Slughorn n’avait pas choisi la sobriété, pour décorer son nouvel espace. Une banderole gigantesque était attachée au plafond. On pouvait y lire en lettres mordorées un « Joyeuses Pâques » si imposant qu’on ne pouvait qu’apercevoir ce message, où que l’on se situe dans la pièce. Des arbres de Pâques étaient disposés à chaque coin de mur, et diverses cloches argentées, ne produisant aucun son (c’eut été incommodant) , pendaient du plafond. N’auraient manqué que des lapins, gambadant joyeusement entre les jambes de ses élèves, pour qu’on atteigne les sommets du kitsch, mais Slughorn s’était heureusement abstenu. Oh, il y avait pensé. Mais des lapins, c’est salissant, tout de même. La disposition des meubles était la même qu’à chacune de ses soirées, une table réservées aux boissons et à la nourriture, autant de chaises que d’invités, et un espace libre assez large pour que chacun puisse vaquer à sa guise, danser si besoin… Sur la table, on trouvait tous les meilleurs mets possibles, comme toujours. L’exception étant que cette fois, le chocolat était bien évidemment à l’honneur : œufs en chocolat, lapins en chocolat, cloches en chocolat, chocolat blanc, noir, au lait, aux noisettes… et même d’autres goûts moins conventionnels : chocolat au piment ou à la citrouille… Bref, tout ce qu’il fallait pour régaler les palais les plus exigeants (le sien y compris).

    Peu à peu, les elfes de maison finirent leur travail, et furent invités à quitter la pièce. Slughorn s’assit sur la chaise la plus confortable à sa disposition, et fixa l’horloge accroché au mur le moins chargé. D’ici quelques minutes, ses invités allaient faire leur entrée. En les attendant, le professeur de potions s’autorisa à fermer les yeux quelques secondes, se laissant légèrement bercer par la musique légère, à peine audible qui devait servir de fond à leurs conversations au cours de la soirée, il manqua presque de s’endormir, quand quelques coups frappés à la porte le tirèrent de sa somnolence. Il se redressa d’un bond, et ouvrit la porte, prêt à accueillir ses premiers convives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Pomona Fitz
▌ Messages : 1739
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeMar 10 Jan - 16:38

C’est sans vraiment de motivation que Pomona avait bien voulu se rendre à la fête organisée pour les membres du club de Slug afin de célébrer Pâques.

D’un point de vue sociologique, la vert et argent trouvait les réunions organisées par leur professeur de potion intéressantes, mais à force de participer à chacune d’entre elles, elle n’y trouvait plus rien de nouveau, c’était toujours ces mêmes courbettes complaisantes, cette volonté de plaire à tous prix.

Ce n’était pas vraiment l’envie d’assister une fois de plus à un tel spectacle qui l’avait motivé à se rendre au cachot où étaient d’ordinaire les cours de potions, mais celle de faire progresser, encore et toujours, l’enquête qu’elle menait avec Pomona.

S’il y avait bien une personne qui ne pouvait pas se permettre de ne pas se rendre aux événements du club de Slug, c’était bien Tom Jedusor. Pomona savait pertinemment qu’il tenait à la réputation qu’il s’était façonné auprès du directeur de leur maison.

Il serait là, et elle avait donc l’intention de ce qu’elle faisait toujours le mieux, observer et tirer des conclusions. Son rapprochement avec les nouveaux avait sérieusement aidé la septième année et sa meilleure amie, mais la partie n’était pas gagné.

Pomona était à présent en possession d’un journal, qui portait les initiales du préfet des serpentards, et qui avait une importance qu’elle ne pouvait malheureusement pas comprendre, Meredith ayant obstinément refusé de lui en dire plus.

Elle voulait savoir quel importance avait ce journal aux yeux de Jedusor, et pour cela, il n’y avait pas de meilleurs moyens que d’évaluer ses moindres faits et gestes.

Si cette perte était compromettante pour lui, il y aurait forcément un indice quelconque dans son attitude qui permettrait à Pomona d’en avoir le cœur net… malheureusement, elle savait très bien que dans l’art de la dissimulation, Jedusor était passé maître, il savait ne rien laisser paraître.

Il allait falloir la jouer fine… et affronter ses peurs. C’était la part la plus complexe de son entreprise.

Pomona n’avait fait aucun effort d’habillement particulier, cette soirée en elle-même importait peu pour elle. Elle s’était contentée de se vêtir d’une robe noire, plus qu’austère.

Elle ne s’était pas non plus cherché de cavalier. Il y a bien longtemps que l’idée même de se trouver un cavalier résonnait en elle comme quelque chose d’absurde.

Elle ne voyait pas plus d’intérêt dans le fait de célébrer Pâques. Dans sa famille, personne ne l’avait habitué aux chocolats en forme de lapins ou d’autres traditions du même genre, elle n’accordait donc pas même une valeur affective à cette fête appréciée par tant de personnes. Aucune valeur du tout.

À l’heure annoncée (Pomona était quelqu’un de très ponctuelle), la jeune femme était devant la porte du cachot des potions, prête à supporter Slughorn le temps nécessaire (pas trop longtemps, osait-elle l’espérer).

Le professeur lui ouvrit la porte. Comme souvent, elle était la première arrivée. Il n’était pas rare que la ponctualité la perde, cette fois-ci n’était qu’un exemple parmi tant d’autres.


"Bonsoir professeur."

_________________

There's a beast running wild, there's no question. But I fear the wrong monster's released.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12066
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 13 Jan - 11:06

    Assis face à l’une des tables de la salle commune des verts et argent, Tom faisait ce que tout bon élève se devait de faire pour rester un bon élève : il travaillait, plus précisément sur un devoir d’arithmancie qu’il devait rendre dans la semaine suivant celle-ci. Quand beaucoup dirait que le préfet des serpentards s’y prenait excessivement tôt, lui, déjà, considérait qu’il s’y prenait bien trop tard. Le perfectionniste qu’il était ne faisait jamais rien, et d’ordinaire, quand un devoir lui était donné pour après la rentrée, il l’avait déjà achevé et peaufiné dans les premiers jours des vacances. Cette fois avait fait exception, car ses vacances, il les avait passé à faire ce qui lui avait semblé prioritaire. La recherche de son journal était encore et toujours à l’ordre du jour. Il avait profité de l’absence de la plupart des élèves pour arpenter librement les couloirs de l’école, et en examiner chaque pièce, et chaque étage, très minutieusement. Poudlard était grand, ses recherches lui prenaient tout son temps. Elles auraient sans doute été plus fructueuses si les nouveaux ne passaient pas également leurs vacances à Poudlard…
    Il s’était seulement mis au travail il y a quelques heures, car il fallait bien prendre ses devoirs en considération, quand bien même pour le moment, il les mettait sur un plan largement secondaire. L’ambiance dans la salle commune était d’un calme le plus total, en partie parce que beaucoup d’élèves n’étaient pas encore rentrés, choisissant de passer les fêtes de Pâques en famille, mais aussi parce que les rares personnes attablées dans la même pièce que l’Héritier travaillaient, eux-aussi, ayant retardé leur travail pour des raisons très certainement différente. Il n’était pas rare, dernièrement, qu’une telle ambiance règne parmi les verts et argent, les examens de fin d’année approchaient, et certains venaient soudainement de réaliser qu’il serait temps de se mettre au travail.

    Tom jeta un coup d’œil à la montre qu’il portait au poignet. Il allait bientôt être l’heure, si du moins, elle était à l’heure, non pas la montre, mais Lou, avec qui il devait se rendre au cachot du cours de potion, où Slughorn, comme à son habitude, organisait une petite fête. Pour Pâques, cette fois. Tom eut le temps de noter encore quelques phrases sur son parchemin avant que sa petite amie fasse son apparition, prête à le suivre pour l’une de ces soirées protocolaires auxquelles l’Héritier devait bien se forcer de participer, en dépit d’un grand manque de motivation. Il commençait seulement à regagner le respect du professeur de potion, il se devait de continuer sur sa lancée. Voyant Lou se diriger vers lui, il rangea précautionneusement dans son sac en bandoulière, qu’il fit remonter dans sa chambre d’un coup de baguette magique, et s’empara de la boîte d’œufs en chocolat fourrés à la praline qu’il avait acheté pour l’occasion. Appâter Slughorn était d’une simplicité enfantine, il faut bien le dire.
    Silencieusement, ils quittèrent tous les deux la salle commune et se rendirent au cachot où avait lieu leur petite soirée. Il était tôt encore, pour le moment, seule Pomona (toujours ponctuelle, il l’avait remarqué, et toujours effrayée? Il osait l’espérer) était là, ainsi que leur professeur, bien entendu.


    « Bonsoir professeur. »
    fit Tom du ton aimable qu’il usait toujours en présence du maître de potions, tout en lui tendant ses chocolats.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeSam 14 Jan - 21:14

    Les vacances s'étaient terminées, et Olive est retournée à Poudlard la veille au soir. Depuis qu'elle avait obtenu son permis de transplanage, elle ne s'embarassait plus de la compagnie de son père, qui pesait autant aux deux. Elle était donc arrivée à Pré-au-Lard une fois que le soleil s'était couché, et avait franchit les grilles de l'école, prétextant au garde chasse avoir raté le Poudlard Express du retour. La nomination d'Hagrid à ce poste ne lui facilitait pas vraiment la vie... Auparavant, soit il n'y avait personne, soit c'était Beresford qui s'occupait des grilles. Lui devait être bien content de ne plus devoir traverser le parc pour de telles futilités. Mais au moins, lui ne cherchait pas à établir une conversation. Il se contentait d'envoyer cette affaire le plus rapidement possible, et c'était tout.

    Elle avait retrouvé sans grand enthousiasme la présence de Mimi Geignarde. Elle s'y était préparée, ayant fait en sorte de dormir toute l'aprèm midi. Alors aujourd'hui, ou plutôt ce soir, Olive n'était pas trop fatiguée. Les lourdes cernes qui ornaient en général ses yeux s'étaient estompées. Pour faire plaisir à ses parents, la demoiselle avait enfilé pour l'occasion une robe marron, simple mais différente de l'uniforme imposée aux élèves. N'ayant pas tellement envie de se retrouver seule avec le professeur, elle s'était posée dans la salle commune, un livre à la main, et avait attendu que l'heure défile.

    Au fil de sa lecture, elle avait ainsi vu Pomona, puis Tom prendre le chemin du cachot. Délaissant finalement son spectre de la mort et ses innocentes victimes, notre Serpentard abandonna le livre sur une table. Personne n'aurait l'audace de le lui prendre... Et puis, si c'était le cas, elle le ferait regretter à la personne en question. Surtout que l'histoire était assez prenante, et qu'elle se demandait vraiment combien de pages Magdalena allait encore bien pouvoir survivre... Passant le mur-illusion, Olive déboucha sur le couloir et se dirigea vers l'endroit où le Club de Slug' ne manquerait pas de se réunir.

    Ses parents lui avaient laissé une boîte d'oeuf en chocolat pour son professeur. Le problème ? Elle l'avait oublié chez elle en partant la veille. C'est donc les mains vides qu'Olive entra dans le cachot, la porte étant ouverte. Seuls des Serpentards étaient présents. Ce fut donc sans surprise qu'elle découvrit Pomona, Tom et Slughorn dans la pièce. Elle adressa un sourire à son professeur.

    - Bonsoir Monsieur. Vous avez passé de bonnes vacances ?

    Ayant tout de même des principes, Olive attendit la réponse avant de s'éloigner. De toute manière, elle n'avait envie de rejoindre aucun des deux invités présents... Concernant Tom, et bien... Elle avait des choses à lui dire. La question qu'il se posait sur Morgan avait désormais une réponse. Une réponse qu'elle devrait lui fournir sous peu, et cette idée ne lui plaisait que très moyennement. Et pour Pomona... La confiance qu'elle éprouvait envers sa camarade de dortoir s'étant envolée, elle lui laissait un arrière goût quelque peu amère. Alors dans ces conditions, autant rester un petit peu avec son professeur, en attendant que quelqu'un qu'elle appréciait pointe le bout de son nez.

_________________
Fêtes de Pâques du club de Slug Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 480
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeSam 21 Jan - 18:24

Lou n’était pas la jeune fille la moins intelligente du monde mais ne brillait malgré tout pas toujours par ses résultats en cours, en potion plus encore que dans toutes les autres matières, et pourtant, voilà qu’elles se rendait presque systématiquement aux soirées organisées par Slughorn, ce grâce à Tom (c’est ce qu’on appelle se faire entretenir).

À vrai dire, Lou était venue tant de fois au bras de Tom, qui rappelons-le était le favori de Slughorn, que la jeune fille était prête à parier que le professeur de potions avait dû oublier qu’elle ne faisait pas partie de ses invités à l’origine.

Lou aimait bien les soirées de Slughorn, elle appréciait cette idée d’être intégrée à un cercle privilégié que beaucoup ne pouvaient pas atteindre.

Elle appréciait le professeur de potions également, même s’il lui arrivait d’être trop condescendant envers elle à son goût. Il savait organiser ses soirées. Il invitait souvent des personnalités prestigieuses, et le buffet était toujours des plus remarquables.

Comme toutes les fois où Tom lui demandait d’être cavalière à ce genre de festivités, elle se fit belle. Elle ne sortit pas sa tenue de bal mais peu s’en fallut, elle choisit une robe bleue marine, ornée de dentelles élégantes, qu’elle assortit avec un collier de perle. Inès et Olive lui avaient depuis longtemps appris l’importance de l’apparence, elle accordait donc un soin tout particulier à sa toilette tous les jours, et encore plus en ce genre d’événement.

Tom travaillait dans la salle commune quand Lou, tout en élégance, vint lui faire remarquer qu’il était l’heure d’y aller. Ce furent les seules paroles, d’ailleurs, qu’elle prononça à son intention, car le reste ne fut que silence.

Ils parlaient rarement, tous les deux. Lou n’avait rien contre le silence, elle savourait chaque instant qu’elle pouvait passer en compagnie de son petit ami, mais elle craignait toujours qu’elle l’ennuie.

Ils n’eurent pas à marcher longtemps, la salle commune et le cachot du cours de potion se trouvant à quelques mètres. Quand ils entrèrent, il n’y avait pour le moment que Slughorn, qu’elle gratifia d’un sourire, et Pomona, cette jeune fille bizarre et totalement inadaptée qu’elle n’aimait pas beaucoup.

"Bonsoir professeur, comment allez-vous?"

De même que son compagnon, elle fit preuve d’une immense politesse avant que de laisser à Tom l’occasion d’offrir au professeur ses œufs en chocolat. Tom avait toujours ce petit plus qui lui permettait sans problèmes de se faire apprécier des autres.

À leur suite arriva Olive, Lou lui adressa un léger sourire, difficile de dire s’il était sincère ou pas, non sans attraper très soudainement la main de Tom afin que le spectacle ne puisse échapper à sa camarade.

Olive ne sembla guère vouloir s’attarder et Lou choisit d’y déceler une hostilité qui n’existait peut-être pas. Ce n’était sans doute pas ce soir qu’elles parviendraient à repartir sur de bonnes bases toutes les deux, si elles devaient y parvenir un jour.

_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Horace Slughorn
▌ Messages : 46
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm, bois de Noisetier & Peau de Salamandre.
Camp: Neutre
Avatar:

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeMer 25 Jan - 13:11

    Aucune surprise à l’horizon, les premiers invités à faire leur apparition au cours des soirées qu’il organisait étaient toujours les mêmes. La première venue était presque toujours Pomona. Une jeune fille ponctuelle, en sept années d’étude, elle n’était jamais arrivée en retard, pas une seule fois. C’était tout à son honneur,, son assiduité, en plus de ses excellents résultats, et de sa famille, l’avait poussé à l’inviter à rejoindre son club. À ce jour, il n’était plus vraiment certain d’apprécier la jeune fille, elle était certes très intelligente, mais elle était également étrange, et peu sociable, Slughorn avait déjà songé plus d’une fois à la retirer de son club, mais conscient qu’elle pourrait malgré tout accomplir de grandes choses, il s’était toujours abstenu. Le but de toutes ces réunions et festivités était de se faire des relations, après tout. Il la salua aussi poliment qu’elle le fit, lui demandant, pour la forme, comment allaient ses parents. Connaissant le manque de loquacité de la jeune fille, il doutait fort que sa réponse soit d’un grand intérêt pour lui.

    Celui qui arrivait généralement en second, s’il n’était pas le premier à être là (ce qui arrivait aussi) était Tom. S’ils avaient eu une conversation pour le moins dérangeante il y a quelques mois de cela, la gêne qu’il avait ressenti à l’idée d’engager de nouvelles conversations avec lui avait disparu. Les questions qu’il lui avait posé sur les horcruxes, cette forme de magie noire extrêmement puissante et néfastes, qu’il avait trouvé si dérangeantes, avaient été posées par simple curiosité, il en était certain, à présent. Il pouvait donc s’adresser à lui avec beaucoup plus de légèreté qu’auparavant. Cela lui était d’autant plus simple que le préfet des verts et argent avait toujours su le caresser dans le sens du poil, il le prouvait une fois de plus avec les délicieux œufs de pâques en chocolat qu’il lui avait apporté. Il le gratifia d’un « merci beaucoup, mon garçon », et pour réponse, reçut un sourire respectueux.

    À son bras, comme très souvent, il y avait Lou Hamilton, une jeune fille bien, le préfet l’avait bien choisi. Elle était issue d’une bonne famille, et même si ses résultats en potion ne lui avaient jamais valu assez d’estime de sa part pour qu’il la trouve digne d’intégrer son club, sa présence ne le dérangeait pas, bien au contraire, raison pour laquelle il l’accueillit avec autant de chaleur qu’il avait accueilli Tom.

    Enfin arriva Olive Hornby, la seule de sa fratrie à véritablement faire honneur à la famille dont elle était issue. Comme à son habitude, elle se montra polie et parfaitement bien élevée. Elle lui demanda comment s’étaient passé ses vacances, et le professeur de potions ne se fit pas prier pour lui répondre.


    « J’ai passé d’excellentes vacances et vous-même? J’ai passé quelques jours chez Tilly Toke et son épouse, une femme charmante au demeurant. »


    Slughorn avait un sens inné de l’esbroufe, rien ne lui plaisait davantage que de faire savoir à autrui qu’il avait dans son répertoire des noms célèbres, et des illustres individus qu’il côtoyait régulièrement. Le récent détenteur de l’ordre de Merlin était l’une des relations qu’il était le plus fier de mettre en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 3 Fév - 13:33

    La fameuse fête de Slug. Depuis le temps que Melody en entendait parler sans jamais y avoir mis les pieds, elle était heureuse d’enfin pouvoir assister à l’une d’entre elles. Bien sûr, elle n’avait absolument pas été officiellement invitée par le professeur de potions, qui, très clairement, n’aurait jamais vu le moindre intérêt à la faire intégrer son petit groupe d’élite. Melody n’avait jamais été bonne dans cette matière, et elle était même une experte en matière de chaudrons qui explosent (on ne peut pas être bon partout). Elle avait donc vécu les dernières réunions de Slug par procuration, par l’intermédiaire de ce crétin de Linus, qui avait fait le service pendant la dernière fête de Noël de ce brave Sluggy, de Seb qui avait accompagné l’autre bêcheuse de Jo à cette même fête, et enfin par l’intermédiaire de Morgan et d’Olive, les seuls de ses amis à faire partie de cette bande de privilégié. Même si elle se doutait que l’événement était formel et sans saveur, elle avait toujours eu très envie d’y aller au moins une fois. Juste pour voir… Elle allait enfin en avoir l’occasion.

    Comment? Me demanderez-vous. Eh bien, rien de plus simple. Elle était venue en tant que cavalière. Cavalière de Morgan. Oh, n’allez rien imaginer. Il était tout simplement inconcevable que ces deux là finissent ensemble, ça ne leur avait jamais effleuré l’esprit, d’ailleurs, déjà parce que Melody aimait trop charrier Olive et Morgan pour se priver de son sujet de chamaillerie favori, et ensuite parce qu’il était hors de question pour elle de ressortir un jour avec un mec. JAMAIS. Les mâles, c’était le mal. Bref, si elle escortait son camarade de Serdaigle pour l’occasion, c’était par curiosité (pour elle, la fête de Slughorn était un événement auquel il fallait assister au moins une fois dans sa vie), et parce que ce jour particulier n’était pas un jour comme les autres, non messieurs! Aujourd’hui, nous étions le premier avril, le jour des farces. Depuis longtemps, Melody avait abandonné le coup des poissons dans le dos, et à présent qu’elle appartenait à ce tout qu’était la guilde des farceurs, il était évident qu’il n’était plus que question de frapper fort. Quel était le meilleur endroit, pour semer le trouble, que cette manifestation assommante?

    Considérant que l’occasion était particulière, elle s’était, pour la circonstance, cousu une robe dont elle était particulièrement fière. À l’inverse des vêtements qu’elle avait l’habitude de créer, celui-ci était plutôt neutre. Une robe grise à volants, sur laquelle, pour toute fantaisie, elle avait cousu une ceinture en ruban gris. Il fallait qu’elle ait l’air irréprochable. Elle savait déjà que la fureur de Slughorn, quand ce qui devait arriver arriverait, s’orienterait directement vers elle, l’intrus au sein de ce groupe snobinard (si on exceptait Morgan, bien sûr - et Olive, aussi, elle l’aimait bien, Olive), elle allait devoir paraître le plus innocent possible.

    Peu avant l’heure de la soirée, Melody était prête, et attendait tranquillement Morgan dans la salle commune. Ils se rendirent ensemble au cachot, où plusieurs invités se trouvaient déjà. Il y avait Jedusor, bien sûr, le fayot par excellence, et son autre gourdasse de petite amie. Il y avait aussi Fitz, cette fille bizarre et extrêmement coincée , selon elle. Et enfin, il y avait Olive. La seule que Melody soit vraiment heureuse de voir parmi ce flots de serpentards.


    "Bonsoir professeur. Joyeuses Pâques." salua très poliment Melody, histoire de faire les choses bien comme il faut.

    Le professeur de potion se contenta de lui dire rapidement bonjour, la regardant légèrement de travers. Melody n’insista pas, c’était parfait comme ça; elle s’éloigna, voyant que Jedusor, sa pouffe toujours au bras, accaparait la parole. Voyant Pomona un peu à l’écart, comme d’habitude, elle choisit d’accaparer très innocemment l’attention d’Olive.


    "Salut ma grande. T’inquiète, Morgan a bien voulu que j’l’accompagne parce que je l’ai tanné. Depuis le temps que je veux assister à une soirée de ce cher Sluggy! Tu m’en veux pas, hein? Il est tout à toi, tu sais…"

    Elle avait toujours adoré charrier Olive et Morgan quant au fait qu’ils iraient très bien ensemble. Elle pensait seulement les embêter, elle ignorait que son discours se rapprochait de la réalité. Elle parlait à continu (exercice qui n’était pas bien difficile pour elle), tout en s’assurant que tout le monde était occupé dune manière ou d’une autre, et que personne ne faisait attention au fait que Morgan, négligemment accoudé au buffet, mettait tout en place.
    Le spectacle allait commencer.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joke-R
▌ Messages : 11
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue


Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 3 Fév - 13:58

Peu à peu, les derniers invités attendus par le professeur Slughorn firent leur apparition. Les conversations pompeuses et formelles s’enchaînaient, le buffet se vidait lentement, mais sûrement. Personne, sauf peut-être deux personnes dans l’assistance n’aurait pu s’attendre à ce qui se déroula alors, sans prévenir.

Tout à coup, les animaux en chocolat qui décoraient la table s’animèrent. Les poules chocolatées donnaient des coups de becs aux convives, les lapins en chocolat lançaient des œufs pralinés à la figure de tous ceux qui se trouvaient sur leur chemin.

Comme si cela ne suffisait pas, comme venue de nulle part, une pluie de poissons (morts, certes) rouges orangés s’abattit sur les invités paniqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeLun 6 Fév - 17:18

    Aelycia vérifia une dernière fois son allure, plissant légèrement ses yeux bleus pour ne rien oublier. Car après tout, son apparence se devait d’être irréprochable devant le professeru Slughorn, afin de conserver l’excellente réputation qu’il s’était fait d’elle. Aujourd’hui, les alliés que l’on se faisait, les amis plus ou moins haut placés permettaient d’ouvrir des portes de plus en plus grandes. D’un geste mécanique, la jeune femme passa sa main sur les plis qui parcouraient tout le bas de sa robe couleur carmin, touchant délicatement le doux tissu, parcourant de son regard l’œuvre sur laquelle elle travaillait depuis quelques minutes. La mère d’Aelycia avait toujours été là pour l’aider à choisir ses tenus afin d’être parfaite pour toutes les soirées mondaines et ennuyeuses auxquelles elle était bien mal gré obligée de participer (alors qu’elle aurait préféré rester dans la bibliothèque familiale à respirer l’odeur des livres et à dévorer roman sur roman). Mais cette fois, elle était seule pour trouver une tenue qui, elle l’espérait, irait avec l’ambiance festive mais guindée de cette partie. Ce qu’elle appréhendait le plus ? Devoir passer plusieurs heures en compagnie de personnage qui, pour la plupart, ne l’aimaient pas. Certes elle avait peu d’amis, n’étant ni des plus sociables ni des plus agréables. Et cela ne lui posait habituellement pas de problèmes, elle se contentait des rares qu’elle supportait et qui la supportait, et c’était parfait. Mais la différence était grande lors des soirées organisées par le professeur de potion, car tous les invités, sois disant destinés à devenir des « grands », étaient soi des Serpentard maniérés au sang-pur mais surtout, qui n’aimaient pas les individus des autres Maisons ; soit simplement des élèves qui n’appréciait pas son côté « rat de bibliothèque ». Heureusement qu’Aelycia était elle-même de sang pur et de plus, d’une famille plus que renommée, sinon quoi s’adapter n’en aurait été que plus complexe. Mais après tout, qu’elle était l’importance ? Elle se moquait comme de son premier (et dernier) balais de ce qu’autrui pouvait penser d’elle. Mais comme sa mère l’avait élevée ainsi, la jeune Gryffondor avait fait un effort vestimentaire en enfilant cette robe aux couleurs du blason de sa famille qui s’accordait parfaitement avec la rose rouge glissée dans son chignon. En réalité, rien que le fait qu’elle se soit attachée les cheveux était un exploit digne d’une récompense.
    Secouant la tête, comme si elle se moquait elle-même de la bêtise qui la poussait à suivre l’exemple de ses camarades de classe qui étaient tous obsédés par leur apparence, Aelycia se détourna finalement du miroir pour commencer à descendre les marches menant à sa salle commune. Elle avait passé plus de temps que prévu à se préparer, boucler ses cheveux mèche par mèche n’étant pas des plus rapide, et l’heure était déjà bien avancée. Aussi, soulevant son jupon, la jeune femme tenta d’aller un peu plus vite qu'en temps normal, espérant seulement que Luka ne l’avait pas attendu trop longtemps. En effet, pour une fois, Lycia ne se rendait pas toute seule à la fête du professeur Slughorn, elle avait pensé à envoyer un courrier à Luka, se disant qu’ils s’amuseraient plus à deux que chacun exilés de leur côté. Et même si les parties de Slughorn servaient avant tout à montrer sa supériorité ; qu’elle soit sociale, psychique ou physique ; par rapport à autrui, ou bien à jouer l’élève modèle, elle appréciait pour une fois de ne pas se sentir tout à fait seule au monde, incomprise en compagnie des autres. Et aussi, peut-être, parce que sa dernière rencontre avec Tom Jedusor n’avait été des plus agréable, et que la mauvaise impression qu’elle ressentait à son égard grandissait de jour en jour. Elle ne comprenait pas ce sentiment qu’elle avait de ne pas être en sécurité, ce mal être certain lorsque le préfet des Serpentard passait près d’elle. C’était inexplicable. Chose qu’elle abhorrait par-dessus tout, car chaque chose en ce monde devait être expliquée, logique d’une manière ou d’une autre. Malheureusement le mystère Jedusor semblait loin d'être résolu, et pendant ce temps là elle devait continuer à faire comme si rien ne la tracassait. Plus facile à dire qu'à faire.

    Comme prévu, Aelycia retrouva Luka qui l’attendait devant le portrait de la Grosse Dame, comme un parfait gentlemen se le devait (même si Ae’ doutait qu’il en soit vraiment un depuis qu’il lui avait volé son lapin pour l’embêter). Après s’être excusée pour ce retard, les deux jeunes gens partirent en direction de la salle qu’avait préparé exprès le professeur pour l’occasion. A cause d’elle, tous les autres invités étaient déjà arrivés, et Monsieur Slughorn allait sans doute être mécontent, surtout qu’habituellement elle était tout ce qu’il y avait de plus ponctuel.
    Mais rien ne se passa vraiment comme prévu. Au moment où Luka et Lycia tournaient à l’angle du couloir menant à la salle, des cris commencèrent à retentir, accompagnés d’un vacarme qui ne présageait rien de bon. Les prunelles d’Aelycia se mirent tout de suite à briller de cette étincelle si particulière qui signifiait qu’elle avait l’intention de comprendre ce qu’il se passait, son côté curieux prenant le pas sur tout le reste. Avançant à pas rapides, courant presque et ce malgré sa robe, la jeune femme arriva au moment même où une pluie de poissons morts s’abattait sur la salle, et sur elle par la même occasion, leur odeur nauséabonde lui montant immédiatement aux narines. Mais loin d’être distraire par ce « petit incident », le regard de la Gryffondor était fixé sur la poule en chocolat qui picorait le crâne d’une élève malchanceuse à quelques pas de là. Toutes les douceurs préparées soigneusement par le professeur de potions semblaient s’être retournées contre leur créateur même, attaquant tous ceux présents dans la salle, réduisant la décoration en morceaux. Ou plus précisément, la faisant se recouvrir peu à peu de chocolat.

    Ce n’était pas exactement ce à quoi elle s’était attendue en venant ici. Ni les autres invités d’ailleurs vu leurs expressions plus ou moins amusantes, certains étant paniqués à cause de l’effet de surprise. Sauf quelques exceptions dont elle nota la visage qui n’avaient pas l’air tant étonnés que cela.
    Un lapin en chocolat remarqua enfin la nouvelle arrivante plantée à l’entrée, le visage résolument impassible, d’un air qui ne laissait rien transparaître, la robe si belle auparavant se recouvrant peu à peu de marron et blanc chocolaté. Aussi le petit malin commença à la viser avec ses oeufs au praliné, son manque de cerveau l’empêchant de deviner que ce n’était pas une bonne idée.
    Lycia, qui était à dix milles lieus de son impassibilité apparente, s’agaçait rapidement de la situation. Elle avait passé de très longues minutes à se casser la tête pour se vêtir correctement, et voilà que tout son travail était gâché par une farce stupide. Elle avait toujours détesté le premier avril, les blagues qui amusaient les autres enfants ne faisaient que l’ennuyer, elle qui était peut-être un peu trop sérieuse pour son bien. Peut-être dénuée de sens de l’humour. Mais en attendant, elle était comme ça, et c'était tout. Et elle n'était pas contente. Du tout.
    Attrapant sa baguette, glissée dans une poche invisible au creux de son jupon, Lycia la pointa vers le pauvre lapin qui explosa, littéralement, arrosant généreusement de chocolat l’élève juste à côté. Puis la demoiselle tourna le visage vers son compagnon, qui l’avait enfin rejointe.


    « Je ne sais pas toi Luka, mais cette fête m’a l’air plus intéressante que prévu. »

    Avec un petit sourire crispé, Aelycia attrapa fermement de sa main droite sa baguette, soulevant son jupon de la gauche afin d’avancer plus facilement. Au moins n’allait-elle pas s’ennuyer s’il fallait régler le sort de toutes ces choses.
    Beaucoup de personnes se seraient amusées de la situation. L’auraient même appréciés. Car après tout, c’était le premier avril, le jour dédié aux farces en tout genre et aux œufs en chocolat. Mais il y avait un problème. Un tout petit problème.

    Aelycia n’aimait pas les farces.
    Et encore moins le chocolat.


Dernière édition par Aelycia L. Swan le Lun 6 Fév - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Pomona Fitz
▌ Messages : 1739
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeLun 6 Fév - 17:28

Pomona ne resta pas seule avec le professeur de potions très longtemps, ce qui l’arrangeait plutôt. Elle n’appréciait guère la conversation de Slughorn, tout comme elle n’appréciait pas vraiment les soirées qu’il organisait. Même l’intérêt social de ces soirées commençait à lui échapper tant elles se ressemblaient toutes.

Jedusor et Hamilton furent les suivants à venir, comme toujours, et comme toujours, le préfet des serpentards avait apporté avec lui quelques sucreries afin de flatter le directeur de leur maison, qui n’avait pas besoin de cela pour avoir une haute estime de lui-même.

Pomona ne se rapprocha pas d’eux, et profita de leur intervention afin de se mettre un peu à l’écart. Elle s’installa près du buffet et entreprit de se servir un verre de jus de citrouilles. Elle n’avait pas l’intention de rester trop longtemps ce soir, juste assez pour faire l’inventaire des invités qui seraient là, et s’assurer qu’il ne se passerait rien de plus ce soir là que ce qui s’y passait d’habitude.

Olive arriva ensuite. Pomona ne put manquer le geste que fit Lou, se rapprochant au plus près de son psychopathe de petite amie, observant visiblement Olive comme une menace. Elle avait sûrement raison de le faire, non pas que les rumeurs qui circulaient sur Jedusor et Olive avaient quoi que ce soit de véridiques (elles étaient même plutôt risibles), mais Pomona était certaine que dernièrement, Olive avait bien plus d’utilité pour Jedusor que sa petite amie, qui se contentait uniquement de faire tapisserie;

Pomona ne bougea pas de sa place en voyant Olive. Elle aurait aimé lui parler, mais à quoi bon. Etant donné la façon dont s’était terminée la dernière conversation qu’elles avaient eu toutes les deux, elle avait conscience qu’insister était profondément inutile… même si c’était malheureux. Elle avait de l’attachement pour Olive, à vrai dire, à présent que leur contentieux avait eu lieu, elle réalisait qu’elle avait plus d’affection pour elle qu’elle ne l’aurait soupçonné. Pour preuve, à force de ne rien vouloir dire de la place d’Olive dans le cercle Jedusor, c’était elle-même qu’elle pouvait mettre en danger.

Morgan, escorté par Melody Farnsworth, furent les suivants à faire leur entrée dans les cachots. Voyant Morgan, Pomona choisit immédiatement de porter à son verre de jus de citrouilles un intérêt totalement démesuré. Ils ne s’étaient plus reparlé depuis qu’elle lui avait annoncé la décision de leurs parents de les fiancer… et elle n’était pas certaine d’avoir envie de lui reparler.

Le reste des invités fit peu à peu son apparition. Pomona n’y prêta plus vraiment garde, trop occupée à éviter le regard de Morgan et d’Olive. Elle n’était pas du genre à fuir, mais en l’occurrence, elle préférait.

Voyant le serdaigle se rapprocher du buffet. Elle choisit, nonchalamment, de s’éloigner. Elle s’adossa à un mur et se contenta d’observer. Elle observa clairement au mauvais endroit, car elle ne vit pas arriver ce qui se produisit ensuite.

Un éclat de voix se fit entendre au niveau du buffet. Mécaniquement, elle tourna son regard vers l’endroit d’où il provenait. La nourriture s’était… animée. Un coq en chocolat vint voler tout droit vers elle, et commença à lui attaquer le visage.

De surprise, il fallut un certain temps à Pomona pour réagir. Elle parvint enfin à tirer sa baguette de sa poche, mais à ce moment précis, l’animal en chocolat fut arrêté de lui-même. Par un poisson visqueux qui atterrit tout droit sur son visage. Même si la vert et argent avait du sang froid, elle trouvait cela répugnant.

Elle décolla le poisson de son visage et se redressa, baguette en main. Occupée à dresser une barrière entre elle et les agressions de nourriture, elle n’avait pas remarqué l’arrivée d’Aelycia et de son cavalier.

_________________

There's a beast running wild, there's no question. But I fear the wrong monster's released.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Tom Elvis Jedusor
▌ Messages : 12066
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 17 Fév - 15:03

    La soirée semblait de prime abord devoir se dérouler de la même manière que n’importe laquelle des soirées de Slughorn auxquelles Tom avait déjà pu assister (et mine de rien, il y en avait eu beaucoup), le professeur de potion se perdait déjà dans des discours plus inutiles que jamais sur les quelconques personnalités un peu importantes qu’il avait pu rencontrer au cours de son congé. Tom ne retint que vaguement les informations qu’il apprenait, au cas où celles-ci pourraient lui servir à un moment ou à un autre, ce dont il doutait fortement. Slughorn aimait faire l’étalage de ses relations diverses et variées, et bien qu’il en possédait beaucoup, il avait été très rare jusqu’ici qu’elles servent à l’Héritier de Serpentard. Cela arriverait peut-être plus tard, lorsqu’il aurait quitté le château… savoir se servir des relations d’autrui, c’était la base…

    Enfin…le professeur de potions n’eut pas davantage l’occasion de s’étendre sur ses vacances, puisqu’il se produisit alors un phénomène… inattendu, mais peut-être pas inexplicable. Les animaux en chocolat étaient en train de s‘animer, les poules en cacao agitaient leurs ailes et s’envolaient en direction des élèves et du professeur, plantant leurs becs chocolatés sur les visages à leur portée, des œufs en chocolat étaient lancés à toute vitesse dans leur direction… Et Tom (aussi merveilleux soit-il), ne fut pas épargné par ces saillies chocolatées. Plusieurs œufs lui atterrirent sur le crâne, et une poule blanche lui béquetait la jambe. À grands renforts de sortilèges, il parvenait à se débarrasser au fur et à mesure des rongeurs et des volatiles en chocolat.

    Une farce telle que celle-ci semblait signée. De la main de Sebastian. Certes, il n’était pas dans les parages, mais Ciallmhar, lui, était là, accompagné de Melody Farnsworth, autrement dit deux membres de son entourage, connus pour ne pas être les derniers à vouloir l’aider dans ses frasques. Une fois de plus, l’événement témoignait de compétences magiques tout à fait remarquable. Le problème était que cet acte était en partie orientée contre lui, et qu’il ne pouvait pas le tolérer : il avait passé un marché avec McFadden, et même s’il nierait certainement, on ne revenait pas si facilement sur sa parole, pas avec Tom… si on craignait des conséquences, du moins.

    Ne serait-ce que pour guetter les réactions de Farnsworth et de Ciallmhar, Tom décida de supporter encore un peu les assauts de sucreries, se protégeant toujours à l’aide de sa baguette. L’idée n’était certainement pas aussi bonne qu’il l’aurait voulu, puisque quelques instants plus tard, une multitude de poissons tombèrent du plafond. L’un d’entre eux, visqueux au possible, atterrit sur l’épaule de Tom, mais celui-ci s’en souciait bien peu. Ce genre de choses ne l’effrayaient ni ne le dégoûtaient vraiment, Tom avait l’intuition que rester, quand bien même cela représentait une certaine humiliation, n’était pas une entreprise vaine. L’Héritier était toujours disposé à tourner la situation à son avantage…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 17 Fév - 16:04

    Elle avait répondu amicalement au sourire esquissé par Lou. Mais ne s'était pas pour autant approchée du couple. D'abord parce que s'approcher de Tom était tout sauf ce qu'elle voulait faire. Ensuite parce que le geste de la jeune fille marquait très clairement sa possessivité et qu'elle n'avait aucune envie que Lou prenne son arrivée comme une tentative pour s'immiscer entre elle et le préfet... Elle se contenta donc d'attender la réponse à la qestion qu'elle venait de poser, réponse qui ne tarda pas d'ailleurs.

    - J’ai passé d’excellentes vacances et vous-même? J’ai passé quelques jours chez Tilly Toke et son épouse, une femme charmante au demeurant.

    Tilly Toke... La Gazette avait rabattu les oreilles de toute la populace sorcière d'Angleterre en 1932. Dix ans plus tard, un article du même journal revenait sur l'événement, interviewant l'éminent sorcier et retraçant les grandes lignes de l'incident. Elle afficha un grand sourire à l'adresse de son professeur, qui le prendrait peut être pour une sorte d'admiration ou quoi que ce soit d'autre. Après tout, les relations de Slughorn arrivaient parfois à la surprendre par leurs gigantismes. Mais peut être que le professeur exagérait certaines de ses connaissances...

    - Oh, elles se sont très bien passées, même s'il me m'est rien arrivé de palpitant.

    L'arrivée de Melody lui servit d'échappatoire, et elle accompagna la Serdaigle jusqu'au buffet. Elle attrapa sans trop y réfléchir un petit lapin de chocolat et croqua un petit bout. Le chocolat avait toujours était l'un de ses petits pêchés mignons, et elle adorait le goût sucré de ces friandises... D'ailleurs, si la boîte de Pâques était toujours dans sa chambre lorsqu'elle retournerait chez elle, nul doute que les chocolats ne tiendraient pas longtemps. Et tant pis s'ils étaient à l'origine destinés à son professeur...

    - Salut ma grande. T’inquiète, Morgan a bien voulu que j’l’accompagne parce que je l’ai tanné. Depuis le temps que je veux assister à une soirée de ce cher Sluggy! Tu m’en veux pas, hein? Il est tout à toi, tu sais…

    Olive manqua de pouffer. Décidément, Melody ne savait pas à quel point sa blague était proche de la réalité... Se contentant de sourire, elle la poussa légèrement du coude avant de s'intéresser de nouveau à son lapin.
    Elle lui posa quelques questions, lui demandant comment elle allait, et ce qu'il se passait de nouveau dans sa vie... Une fois lancée, Olive se contenta d'écouter son amie parler, d'hocher la tête quelques fois ou de l'interrompre pour lui demander des précisions... Jusqu'à ce que cette conversation soit interrompue par un jet d’œuf chocolaté qui passa juste entre leurs deux visages.

    Interloquée, elle resta un instant les yeux écarquillés avant de pousser un cri et de secouer sa main. Le lapin chocolaté, dont seule la partie supérieure avait survécu, avait commencé sa vengeance et venait de mordre sauvagement l'index de la Serpentard. Au prix d'une ultime secousse, elle envoya valdinguer le pauvre chocolat par terre et tira sa baguette avant de la pointer vers le buffet, dangereux repaire des bestioles animées.

    Une pluie de poiscaille tomba soudainement du plafond. Et ce fut avec une moue dégoutée qu'Olive ôta le poisson rougeâtre qui s'était échoué sur sa tête, du bout des doigts. Elle adressa un regard soupçonneux à sa camarade, avant de chercher Morgan du regard.

    - Erk. Visqueux.

    Elle lâcha le poisson mort qui s'étala par terre, flasque. Beurk.

_________________
Fêtes de Pâques du club de Slug Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Lou Hamilton
▌ Messages : 480
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Abraxas Malefoy

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 24 Fév - 16:21


Comme à son habitudes, le professeur de potions se targuait d’avoir passé ses vacances avec les grands de ce monde.

Comme beaucoup, Lou savait pertinemment qui était Tilly Toke, qui avait reçu l’ordre de Merlin il y a quelques années de cela. Il n’en fallait pas beaucoup pour impressionner la cinquième année et si, en effet Slughorn côtoyait régulièrement cet illustre personnage, elle était admirative.

Avec Lou, le professeur de potions trouvait son public. La jeune fille aurait beaucoup aimé, elle aussi côtoyer le commun des immortels. En fréquentant Tom, elle se rapprochait de cette ambition, même s’il ne sortait pas avec lui par pur opportunisme. Il aurait mieux valu pour elle.

Petit à petit, la salle se remplit, à peu près tous les convives étaient à présent là, y compris les plus inattendus.

Melody Farnsworth, jeune fille qui insupportait fortement la vert et argent, et qui selon elle n’avait rien à faire ici, fit son entrée en compagnie de Morgan..

Morgan… après les confidences que lui avait fait Olive à son sujet, elle le voyait d’un tout nouvel œil. Elle ne pu s’empêcher de guetter la réaction de sa camarade (si ce n’est amie, difficile à dire) lorsqu’elle le vit entrer au bras d’une autre fille.

Elle ne pu pas en découvrir grand-chose, puisque Farnsworth se rua littéralement sur Olive. Comment cette dernière parvenait-elle à tolérer la présence de la serdaigle hyperactive? C’était un véritable mystère, pour Lou. Elles étaient de tempéraments si différents…

Considérant qu’il ne servait plus à rien de lorgner du côté des deux jeunes filles, elle refocalisa son attention sur Tom. Elle s’apprêtait à lui demander s’il souhaitait quelque chose à boire quand le chaos vint s’imposer, à la surprise presque générale.

Cela commença par l’assaut des friandises en chocolat. Lou se prit un éclat de cacao dans l’œil, de sorte qu’elle ne voyait plus grand-chose à ce qui se passait, el ne pu éviter les œufs en chocolat qui s’écrasèrent sur son ventre.

Elle sentit la pluie de poisson morts sans pouvoir la voir. Sentant cet amas visqueux se déposer sur sa tête, elle poussa un hurlement dégoûté.

Son premier réflexe fut de chercher, à tâtons, la main de Tom. Après avoir longuement palpé du vide, sa main finit par enserrer quelque chose, le poignet de quelqu’un. Était-ce celui de son petit ami, elle n’en savait rien, et ne voyait toujours rien.

_________________
There's a difference between knowing the path and walking the path...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Horace Slughorn
▌ Messages : 46
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm, bois de Noisetier & Peau de Salamandre.
Camp: Neutre
Avatar:

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeJeu 1 Mar - 11:45

    Ah! Pavoiser, être au cœur de toutes les attentions! Qu’est-ce qui pourrait faire davantage plaisir à Slughorn? Pas grand-chose. Les grand plaisirs de la vie du professeur de potions se résumaient à faire étalage de ses relations et à manger des ananas confits. Il entreprit de raconter en détails le merveilleux week-end (d’une mondanité à faire bailler le moins fatigué d’entre vous) qu’il avait pu passer en présence de la très fameuse Tilly Toke, assez reconnue pour que chaque élève en présence, en entendant son nom, ne puisse ignorer de qui il s’agissait (il s’agissait de savoir correctement faire son petit effet, et en la matière, ce brave Slug se targuait d’être plutôt doué).

    Tandis qu’il parlait, d’autres élèves faisaient leur entrée. Le professeur s’exprima de fait plus fort afin que le récit de ses vacances n’échappe à personne. Il salua les arrivants d’un sourire ou par un geste de la tête, selon son degré d’estime pour l’arrivant en question (il ne prit pas la peine d’adresser plus qu’un rapide regard à Farnsworth, la jeune fille n’avait jamais vraiment brillé par son attitude et ses résultats, et n’inspirait au professeur qu’un certain mépris qu’il déguisait à peine). Tout se passait comme d’ordinaire, une soirée orchestrée à la perfection… et que rien n’aurait dû venir entacher.

    Sauf que dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévue. La longue expérience de Slughorn le lui avait pourtant déjà appris. Et une avalanche de catastrophe se déclencha, transformant sa soirée paradisiaque en enfer miniature. La première réaction de Slughorn fut d’afficher une grimace épouvantée quand les premiers assauts de lapins en chocolat se firent. Sous la surprise, il resta un moment l’air ébeté, des œufs en chocolat écrasés (suivi d’un poisson sentant passablement mauvais) sur la tête, avant de retrouver ses esprits. Il tira sa baguette de la poche de sa robe de sorcier, et entreprit de remettre les choses en ordre.

    Ce n’était pas une mince affaire. Le sortilège utilisé était apparemment complexe, S’il parvint rapidement à figer en l’air les poissons qui plus tôt tombaient du ciel, s’occuper des animaux en chocolat était une autre paire de manche, à part en s’occupant de chacun d’eux individuellement. Oh, ce n’était pas qu’il n’en avait pas la capacité, il était facile de sous-estimer Slughorn, mais il était en vérité un sorcier très doué. Seulement, ce genre de maléfices non répertoriés ne s’annulaient qu’à l’aide de sortilèges qui ne l’étaient pas davantage. Il arriva malgré tout à limiter en partie les dégâts. Le plus difficile était à présent de calmer les élèves qui s’agitaient en tous sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeJeu 8 Mar - 14:46

    Olive monopolisait l’attention de Melody, souriant à sa blague qui, bien qu’elle n’en sache rien, était très proche de la réalité, lui posant des questions sur comment elle allait… c’était parfait. Tant qu’elle serait occupée à parler innocemment avec Olive, personne ne pourrait avoir la preuve tangible qu’elle était impliquée dans ce qui allait se produire (même s’ils seraient sûrement très nombreux à avoir des doutes, elle ne se faisait aucune illusion là-dessus). Elle avait son alibi, et c’était un alibi tout sauf désagréable puisqu’elle appréciait toujours beaucoup discuter avec la vert et argent. Elle avait énormément à dire, d’ailleurs. Il s’était passé tant de choses dans sa vie dernièrement, qu’elle pouvait bien parler une heure sans s’arrêter… et une fois que le moulin à paroles est enclenché, difficile de l’arrêter. Pour ne pas dire impossible.

    Quand ce qui devait arriver arriva, Melody était donc en train de donner à Olive toutes les raisons qui faisaient de Linus et de Lysandre des crétins fini - elle qui aimait casser du sucre sur le dos des gens en sa présence… on ne change pas les vieilles habitudes. Avec un peu de chance, même, la septième année déciderait de l’aider à ruiner les réputations du poufsouffle et de la serdaigle. Ou pas. Peu importe, ce n’était pas le but initial de la manœuvre (même si elle adorait discuter avec Olive, et se sentait un peu plus proche d’elle à mesure que les jours passaient et qu’elle-même évoluait). Le but de la manœuvre allait rapidement être aperçu.

    Tout était calculé à la seconde près, même si personne à part Morgan et elle-même, ne pouvait le savoir. Au terme des quelques secondes qu’elle compta dans sa tête à partir du moment où le serdaigle s’était avancé en direction du buffet, l’offensive fut déclarée. Melody vit de loin les premiers animaux en chocolat mais fit mine de ne s’être aperçu de rien. Elle attendit impatiemment d’entendre les premières exclamation surprises et/ou terrifiées des invités de ce cher Sluggy…. Une impatience heureusement rapidement satisfaite. Un jet d’œufs en chocolat se déversa entre elles. Melody s’amusa du cri surpris de sa camarade face à cette soudaine agitation. Un lapin de Pâques mordit Olive au doigt, et cela rappela à Melody qu’elle n’était pas seulement heureuse spectatrice de ce qui était en train de se passer, elle était aussi une victime potentielle. Ils en avaient longtemps discuté, avec Morgan et Sebastian, avant d’en arriver à la conclusion que s’ils ne voulaient pas éveiller plus de soupçons qu’il n’en éveilleraient déjà, il valait mieux éviter de mettre en place un sortilège qui les préserveraient de leurs attaques chocolatées.

    Elle sortit donc sa baguette magique de sa poche, se défendant contre les quelques poules brunes qui s’avançaient droit vers elle. La deuxième partie de leur plan se mit alors en marche, et une pluie de poissons visqueux s’écrasa sur les têtes, y compris sur la sienne. Elle reconnut un peu plus loin le cri d’Hamilton. Melody ne put s’empêcher d’éclater de rire, bien qu’elle-même aurait grand besoin d’une longue douche et d’un bon shampooing. Olive avait toutes les raisons du monde d’être soupçonneuse, pendant que tout le monde s’agitait, elle, ne pouvait s’empêcher de rire aux éclats. C’était si comique, de les voir tous, ces gens qu’elle méprisait pour la plupart, et qui le lui rendaient bien, courir dans tous les sens, complètement dépassés par la situation. C’était trop beau.

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joke-R
▌ Messages : 11
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue


Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeJeu 8 Mar - 15:06

Alors que chaque invité se démène comme il le peut pour échapper aux animaux en chocolat et aux poissons tombés du ciel, l'agitation règne en maître.

A son apogée, la table du buffet se met soudainement à vibrer. De deux saladiers disposés de part et d'autre de la table s'échappent soudainement des gerbes de lumières, qui s'agrandissent à mesure qu'elles s'élèvent dans le ciel.

Le traits de lumière s'assemblent, finissent par former des lettres, puis des mots, le tout constituant une phrase, très lisible, flottant en lettres d'or au-dessus des têtes de tous les convives :

VOUS VENEZ D'ETRE VICTIMES DE LA GUILDE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Caleb I. Lestrange
▌ Messages : 749
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 9 Mar - 15:24

J’observe longuement mon reflet dans le miroir, enfermé dans la salle de bain des verts et argents. Je ne suis pas vraiment narcissique, il est même très rare que mon regard rencontre la surface polie d’une glace. Mon reflet ne me fait pas horreur, je ne m’y intéresse tout simplement pas. Le matin, je me lave, me brosse les dents et passe un rapide coup de peigne dans mes cheveux qui, très lisses, se remettent naturellement en place. Je fais en somme le strict minimum, je n’accorde pas une grande importance à ma personne physique. J’aime me fondre dans la masse, ne pas attirer l’attention sur moi. Quoi de mieux, pour se faire, que d’assumer un style discret et d’éviter toute forme de fantaisie vestimentaire ou capillaire? Je ne me regarde presque jamais dans le miroir. Cette fois fait exception, car le moment est particulier. Je m’apprête à assister à l’une des traditionnelles soirées organisées par Slughorn. Je me dois d’être irréprochable, car je préfère faire bonne figure face à mon professeur de potions. J’ai choisi de revêtir une tenue sobre mais élégante. Un pantalon noir, qui m’avait été confectionné sur mesure, taillé à la perfection, et une chemise blanche, soyeuse et impeccablement repassée. Je n’ai aucune difficulté à m’habiller de façon coûteuse et élégante. Mes parents ne manquent pas de moyens financiers, ils ne supporteraient pas que leur fils unique s’habille en guenilles. Je lance un dernier regard à mon reflet. Mon reflet me toise. Je pense que je suis prêt. Je suis élégant sans être excessif. Je suis correct. Je ne suis pas laid. Je peux y aller. Il est largement l’heure, d’ailleurs. J’aurai sûrement un peu de retard.

Je sors de la salle de bain et me met en route après avoir récupéré dans mon dortoir la bouteille d’hydromel vieilli en fût (cinquante ans d’âge), que mes parents ont acheté, mit de côté, et m’ont donné exprès pour l’occasion. Mes parents savent qu’appartenir au club de Slug, c’est côtoyer du beau monde et mettre un pied dans le grand monde. Devenir quelqu’un (ce que je ne compte pas vraiment faire). Ils savent également que le directeur des serpentards est un bon vivant et apprécie le bon alcool. Je ne désobéis pas à mes parents et n’en voit pas l’intérêt. Je lui offrirai donc cette bouteille. Je pars sans attendre personne. Je ne vais jamais accompagné aux fêtes du club de Slug. C’est vrai, j’aurai pu demander à Ashley de venir avec moi, elle m’aurait certainement servi de cavalière avec grand plaisir, mais j’ai pris pour habitude de toujours venir seul à ces soirées. J’ai plusieurs raisons de le faire. J’ai ma raison officielle, celle que j’ai servi à Ashley pour ne pas la blesser : ces soirées sont ennuyeuses et je ne veux pas lui imposer cela, je n’y vais moi-même que pour faire plaisir à mes parents. Cette raison-ci est composé de beaucoup de mensonges. La raison que je me donne à moi-même est différente, elle n’est pas emprunte d’une grande vérité non plus : j’ai déjà eu deux petites amies, je n’ai jamais voulu m’investir dans aucune de ces relations, quelle réputation cela me ferait auprès de Slughorn? Par ailleurs, ma situation avec Ashley se fonde sur une duperie. C’est un jeu de rôle, je ne lui dois pas ce genre de preuves d’amour. Il reste une dernière raison, mais celle-là, personne ne la connaît, moi-même je fais mine de ne pas la comprendre. À ces soirées, il y a Pomona, et absurdement, me montrer au bras d’une autre en s présence me dérange.

Seul et correctement habillé, je quitte donc l’antre des serpents, et parcourt les cachots jusqu’à me trouver dans la salle du cours de potions. Devant la porte, j’entend de la musique et des éclats de voix. Visiblement, les festivités ont déjà commencé. Avant d’appuyer sur la poignée, je débarrasse ma chemise de grains de poussière imaginaire d’un geste détaché. Enfin, je rentre.

Tous les convives ou presque semblent être là. Tom Jedusor, mon maître, est évidemment présent, il ne manque jamais aucune de ces soirées. À son bras, la ravissante Lou Hamilton le dévore du regard, je leur adresse un signe de tête afin de les saluer. J’en adresse un autre à Olive, restée à l’écart, mais je ne suis pas sûr qu’elle m’ait aperçu. Elle est occupé à parler avec Melody Farnsworth, une serdaigle à la chevelure flamboyante. Du moins je pense que c’est elle, et non sa sœur jumelle, avec qui je joue aux échecs, parfois. Les raisons de sa présence m’échappent, elle ne fait pas partie du club. Elle doit accompagner quelqu’un. Peut-être Morgan Ciallmhar, qui traîne du côté du buffet, mais il ne semble pas se soucier d’elle. En dernier, mon regard s’attarde sur elle. Isolée, elle ne voit pas que je la toise du regard, et que je brûle de l’intérieur, c’est mieux ainsi. Je reprend mes esprits, et me détourne d’elle. Il y a trop longtemps que je reste planté sur le pas de la porte, j’espère que personne n’a repéré mon attitude. Je me reprend et m’avance vers Slughorn, afin de pouvoir lui remettre son présent.

-Joyeuses Pâques, professeur. Avec les compliments de mes parents.


Si je n’avais pas évoqué mes parents, j’aurais mal agi. J’attend un assentiment de la part du professeur, quel qu’il soit, afin de s’assurer que mon cadeau lui plaît. J’accorde beaucoup d’importance à son opinion, j’apprécie tout simplement qu’il m’apprécie. Ces soirées collet-monté en ennuient plus d’un, elles me plaisent. Je les trouve valorisantes. Ma réponse ne vient pas, non par la faute du maître de potions, mais parce que quelque chose se produit alors qui surprend tout le monde, moi en premier.

Des animaux en chocolat se mettent à nous attaquer. Je ne comprend ce qui se passe que lorsqu’une friandise en forme de lapin décide de me gifler à l’aide de ses oreilles. Au moins, cela me remet les idées en place. J’entreprend de chasser la bête avec ma baguette avant de me rendre compte que je ne l’ai pas prise avec moi. Finalement, c’est un poisson visqueux qui met KO mon agresseur. Je ne suis pas phobique, mais ce qui est visqueux me dégoûte. Je reste impuissant, arrosé de poissons morts, attendant que ça s’arrête. Ça s’arrête en un feu d’artifice : « vous venez d’être victimes de la guilde ». Quelle guilde? J’entend Farnsworth rire aux éclats. Si c’est elle, j’aurai sa peau. Je reste immobile, j’attend que quelqu’un réagisse. M’habiller pour ça!

_________________
Fêtes de Pâques du club de Slug Tumblr_m07whkLwmE1qjx6jmo1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeDim 18 Mar - 11:12

Les fêtes du professeur Slughorn, pour certain c’était une chose attendue avec impatience, pour d’autre c’était tout à fait inconnu. Pour Luka ça l’était jusqu’à il y a peu, lorsqu’il reçu une missive de son amie Aelycia pour être précis. Y aller ne l’enchantait guère mais la perspective d’une soirée en compagnie de sa louve valait bien de supporter le professeur de potion et ses invités. Et puis, ne serais-ce que pour voir le déplaisir se peindre sur le visage du professeur Luka irait à cette petite fête, comme dans tous les cours Luka n’était pas le plus assidu, il n’écoutait pas et ne prenait pas toujours la peine de faire ses potions, pourtant il avait de bonnes notes et cela faisait enrager Slughorn. Rapidement briefé sur ces petites sauteries Luka en avait retenu que Slug’ n’invitait que des sang-purs, serpentards si possible, il n’avait jamais considéré Luka comme un sang-pur –ce qu’il n’était pas- ni même comme un élève digne de son intérêt. La perspective de s’incruster était donc des plus réjouissantes.

Sachant qu’Aelycia était une élève appréciée du professeur de potion Luka avait fait un effort vestimentaire, plus par égard pour son amie qu’autre chose. Il avait donc revêtu une chemise bleue nuit par-dessus laquelle il avait enfilé une veste de costard noire, un pantalon à pinces de la même couleur et un mouchoir en soie bleu électrique glissé dans sa poche révolver complétait sa tenue. Il avait discipliné ses cheveux tant bien que mal et sa coiffure était à peu près présentable. Il passa sa main sur sa veste pour chasser une poussière inexistante avant de partir en direction du dortoir des gryffondor où il devait passer chercher Aelycia. Il avait décidé de se comporter en gentleman pour l’occasion. La rouge et or ne tarda pas à franchir le portrait de la Grosse Dame, il ne put s’empêcher d’admirer la tenue de la jeune fille, une robe rouge qui se mariait parfaitement avec la rose glissée dans ses cheveux montés en chignon, le tissus chatoyant de sa rose épousait parfaitement les courbes de son corps, elle était très en beauté et Luka se félicita d’avoir opté pour une tenue habillée.

Les jeunes gens se dirigeaient vers la salle de classe du professeur lorsque des bruits étranges parvinrent à leurs oreilles, en tournant la tête vers sa cavalière Luka aperçut cette petite étincelle caractéristique qui s’allumait lorsque la curiosité de Lycia était piquée. Le serdaigle sourit lorsque son amie se précipita vers la salle au risque de s’entraver dans sa robe, quand à lui il continua son chemin au même rythme les mains glissées dans les poches. Luka arriva juste au moment où un lapin furieux commençait à les bombarder avec… des œufs pralinés, grand dieu ce genre de tour ressemblais beaucoup à ce que pouvais faire Brittany. A côté de lui Ae était d’un calme olympien mais lorsqu’elle occis le lapin d’un geste habile de sa baguette le jeune homme revis son jugement, la demoiselle semblait plutôt agacée.

« Je ne sais pas toi Luka, mais cette fête m’a l’air plus intéressante que prévu. »

Douce ironie, sa camarade n’était pas du genre à s’amuser, Luka sortit à son tour sa baguette et désintégra une poule qui voulait l’attaquer à coup de becs.

« Vraiment très intéressante mais il semblerait que cela ne soit pas encore fini… »

Et Luka avait vu juste dans sa supposition…
Revenir en haut Aller en bas
SORCIER
Horace Slughorn
▌ Messages : 46
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm, bois de Noisetier & Peau de Salamandre.
Camp: Neutre
Avatar:

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeVen 23 Mar - 17:50

    « Merlin! »

    La situation échappait complètement au contrôle du professeur de potions. Armé de sa baguette magique, il tentait de mettre un terme aux différents sortilèges dont il avait été fait usage, mais sans succès. Aucun « finite incantatem » ou autre sortilège d’annulation ne faisait son effet. Ce sortilège devait nécessiter un contresort spécifique, qui n’était malheureusement pas en sa possession. Quelque soit la ou les personnes qui avaient mit cette immonde farce en place, ils étaient indubitablement doués. Slughorn dû se rendre à l’évidence quand, cerné de part et d’autres par des poules en chocolat blanc qui lui béquetaient les jambes, et un poisson mort sur chacune de ses épaules, il enchaînait les sortilèges inefficaces. L’un de ses pires cauchemars se réalisait : l’une de ses soirées se transformait en gigantesque fiasco. Sans être un perfectionniste dans l’âme, Slughorn mettait un point d’honneur à ce que les soirées et dîners qu’il organisait se déroulent à la perfection, sans la moindre anicroche. Il avait une réputation à préserver, que diable! Voir sa fête ainsi ruinée par quelques galopins, c’était tout simplement inadmissibles. Dès qu’il aurait fait évacuer les élèves hors de la pièce, il irait immédiatement en référer au directeur de Poudlard. Il était hors de question que ce genre de choses se reproduisent encore, pas dans son bureau, pas au cours de l’une de ses soirées privées! C’était une question d’honneur.


    « Sortez tous! »


    Il avait mit un certain temps avant de prononcer cette phrase, jusqu’à la dernière secondes, il avait espéré qu’il parviendrait à trouver une solution à ce problème (après tout, il n’était pas si mauvais sorcier que cela, bien au contraire. Les apparences sont parfois trompeuses), et qu‘ils pourraient tous en rire autour d‘un bon verre. Malheureusement, sa soirée tombait effectivement à l’eau. Tous ces efforts pour cela! Et quelle image donnait-il à ses élèves? La première fois qu’il prononça cette phrase, il n’y mit pas l’intention ni le timbre suffisant pour que quiconque l’entende parler, tous trop occupés à lutter chacun de leur côté pour faire attention à ce que lui-même pouvait bien dire ou faire. Le feu d’artifice qui suivit n’aida pas.

    « Vous venez d’être victimes de la Guilde ». La Guilde. Ces garnements étaient donc plusieurs, et s‘étaient même donné un nom, par-dessus le marché. ce pouvait expliquer le degrés de complexité des sortilèges effectués. Son regard se posa successivement sur ses différents invités. L’un d’eux savait-il? Il avait confiance en ses favoris, il les avait lui-même trié sur le volet… mais leurs cavaliers ou cavalières… Les sourcils du professeur se froncèrent quand son regard se posa sur Melody Farnsworth. Cette gamine était proche de Sebastian McFadden, que l’on connaissait comme étant l’un des pires farceurs que Poudlard ait jamais vu. Elle ne semblait pas aussi surprise ou inquiète que ses autres camarades, elle paraissait même amusée. Il en prenait note, cela aussi il ne manquerait pas d’en référer au directeur.


    « Sortez tous! »
    répéta-t-il d’une voix que, cette fois, tout le monde pouvait entendre.

    Pour illustrer son propos, il entrouvrit la porte de son bureau. Pas trop tout de même, pour que toutes les créatures en chocolat ne s’échappent pas et n’en profitent pas pour semer la pagaille dans d’autres lieux du château. Juste assez pour que les élèves puissent se glisser dans l’ouverture et s’en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
[†] Olive Hornby
▌ Messages : 3701
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeSam 24 Mar - 11:37

    L'air amusé de Melody et son petit rire ne fit que renforcer ses soupçons. Et Olive n'était pas sûre d'apprécier réellement la farce... Certes, elle aimait bien la rouquine de Serdaigle. Mais bon, il y avait des limites à sa capacité d'encaisser. Recevoir des poissons morts et visqueux sur les épaules n'en faisait clairement pas partie. La chance de Melody résidait dans le fait que notre Olivette l'appréciait plutôt bien. Nul doute qu'elle se serait défoulée sur l'auteur de la farce s'il avait s'agit d'une personne qu'elle n'aimait guère comme... Luka, par exemple. Mais non, c'était Melody.

    Elle lui adressa tout de même un regard ennuyé. Pourtant, elle aurait pu trouver la chose drôle si elle n'avait pas fait partie des victimes... Comme quoi, tout était relatif. La vibration provenant de la table lui fit oublier la rouquine. Un peu anxieuse, elle observa les saladiers d'un air soupçonneux, prête à se baisser rapidement si des fusées ou des cornichons géants se mettaient à en sortir.

    Rien de tel ne se produisit toutefois. Il en sortit néanmoins quelque chose, et Olive se rendit compte que ce n'était pas dangereux lorsque des lettres de lumières se formèrent dans les airs. Elle n'était pas d'humeur à apprécier la chose, mais elle devait bien le reconnaître. C'était de la belle magie. Et même si les lettres qui oscillaient la narguait dans son amour propre, il n'en restait pas moins qu'elle admirait les auteurs. Créer une pareille chose avait dû leur prendre du temps. Et il avait sûrement du y avoir des essais infructueux qui s'étaient retournés contre eux. Réconfortée par cette idée, Olive tourna la tête vers Morgan, repérant ce qui lui semblait être un air satisfait. La voix de Slughorn l'arracha au Serdaigle.

    - Sortez tous!

    Il venait d'ouvrir la porte du cachot, et Olive ne se fit pas prier. La baguette toujours sortie en prévision d'éventuelles attaques retardatrices, elle se hâta vers la sortie et se coula dans l'ouverture, débouchant sur le couloir. Un court instant, elle pensa à attendre ceux qui lui semblait être les auteurs de cette blague... Et puis, se rendant compte de l'état pas très glorieux dans lequel elle se trouvait – une douce odeur de poisson pourri agrémentée de tâches chocolatées un peu partout – la miss décida de retourner dans son dortoir pour se changer et prendre une bonne douche. Une conversation avec Morgan dans cet état, ce n'était pas vraiment l'idée qu'elle préférait.

    Délaissant la fête, qui avait de toute manière tournée au fiasco, elle mit son plan à exécution, remontant le couloir jusqu'à l'entrée de la salle commune des verts. Bon... Cette soirée de s'était pas vraiment déroulée comme elle s'y attendait. Et c'était sûrement aussi le cas du pauvre professeur Slughorn...

    Restait tout de même un petit mystère. Qu'était donc cette fameuse Guilde ?

Désengagée ~ ^^

_________________
Fêtes de Pâques du club de Slug Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilde Serdaigle
Melody Farnsworth
▌ Messages : 2971
Humeur :
Fêtes de Pâques du club de Slug Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Fêtes de Pâques du club de Slug Right_bar_bleue

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitimeMar 27 Mar - 15:12

    Melody ne put s’empêcher d’afficher un sourire satisfait, emprunt d’une grande fierté, même, en voyant les lettres dorées danser dans les airs. « Vous venez d’être victimes de la guilde », c’était encore plus beau dans les faits que lorsqu’ils avaient planifié la chose, tous les cinq, à l’abris des regards et des oreilles indiscrets. À la hauteur de toutes ses espérances. Leur premier coup d’éclat… et qui ne serait certainement pas le dernier. La rouquine adressa discrètement un clin d’œil à Morgan avant de remarquer que le professeur de potion regardait dans sa direction, avec ce même air soupçonneux que lui avait lancé Olive un peu plus tôt. Olive qui, d’ailleurs, ne semblait pas goûter à cet humour que Melody trouvait si délicieux. Certes, elle sentait le poisson mort et était couverte de chocolat fondu, mais il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi fière, aussi heureuse. La Guilde était de très loin la meilleure chose qui lui était arrivée depuis bien longtemps. À en juger le regard presque méprisant de ce bon vieux Slug, elle avait de fortes chances d’être dans sa ligne de mire un certain temps. Bah! Elle assumait. Ils avaient pris toutes les précautions du monde, ils n’auraient aucune preuve matérielle, et sans preuve, elle n’était pas inquiétée. Elle ne tenta pas le diable malgré tout et évita toute éventuelle provocation en quittant docilement le cachot en même temps que les autres élèves, à la demande de leur professeur. À sa sortie de la salle du cours de potions, elle voulut poursuivre sa discussion avec Olive, mais visiblement, la jeune fille n’était pas de cette avis. Melody aimait beaucoup Oly, mais quand même, un peu plus de sens de l’humour ne lui ferait pas de mal. Ce fut donc Morgan qu’elle attendit, et elle se rendit dans la salle commune des serdaigles en sa compagnie, commentant leurs exploits avec enthousiasme.

    Le regard de Tom s’arrêta quelques instants sur les mots inscrits au ciel. « La Guilde ». Il ne s’agissait donc pas de McFadden. Ou plutôt, correction, il ne s’agissait donc pas que de McFadden (pour l’Héritier, il ne faisait aucun doute que quoi qu’il en soit, le serdaigle était mouillé jusqu’au cou dans ce qui venait de se passer). Il s’était entouré… et cet entourage devait certainement comprendre Ciallmhar, et Farnsworth, à en voir leurs airs satisfaits. Cet incident, Tom le pressentait, ne faisait sûrement qu’amorcer une longue série de frasques similaires. Ce qui signifiait que non seulement McFadden ignorait ses menaces (il était parfaitement conscience que Tom se trouverait à cette soirée et ne l’avait guère épargné) mais qui plus est, il fondait cette organisation secrète de farceurs gaspilleurs de temps précieux. Certes, Tom le reconnaissait, c’était une excellente maîtrise de la magie. Mais tant que celle-ci n’était pas mise à son service, il n’irait certainement pas de ses compliments (comme s’il lui arrivait de le faire). Sachant qu’il était plus correct d’obéir à son professeur, et n’ayant de toute façon pas l’intention de s’attarder plus longtemps, il quitta les lieux en même temps que les autres. Ressentant comme tout un chacun, il faut bien le dire, l’envie de se débarbouiller. Ce ne serait pas du luxe.

    Peu à peu, les élèves s’éparpillèrent, et rentrèrent chacun de leur côté dans leur salles communes respectives. C’est certain, cette soirée resterait dans les mémoires. Mais pas pour les raisons que Slughorn aurait voulu.


[sujet clos, je pense Wink ]

_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Fêtes de Pâques du club de Slug Empty
Message#Sujet: Re: Fêtes de Pâques du club de Slug   Fêtes de Pâques du club de Slug Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Fêtes de Pâques du club de Slug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Les sous-sol :: Le cachot du cours de potion.
-