AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The lobster quadrille [pv Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Clyde Hornby
▌ Messages : 1220
Humeur :
The lobster quadrille [pv Luka] Left_bar_bleue90 / 10090 / 100The lobster quadrille [pv Luka] Right_bar_bleue

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeDim 8 Jan - 17:40

    Quoi de mieux que les vacances? Rien de mieux, vous dirait Clyde. Comme le commun des mortels, il attendait toujours les vacances avec impatience. Qui, après tout, n’apprécie pas de ne pas avoir cours toute une semaine durant? Bon… étant donné que Clyde n’attendait jamais après personne pour s’octroyer quelques jours de congés, il pouvait se considérer en vacances quand il le voulait, mais quand on est seul dans un château rempli d’élèves studieux, c’est quand même moins drôle… Ses vacances s’étaient bien passé. Il n’était rentré chez ses parents qu’une moitié de semaine, malgré la demande express de ses parents de rentrer en même temps qu’Olive. C’est pas qu’il n’aimait pas rentrer chez lui, mais il tenait à sa liberté d’action, et on ne pouvait pas dire que dans l’antre des Hornby, « liberté » était le mot d’ordre. C’était même tout le contraire, et même si le jeune homme n’avait aucun mal à passer outre l’autorité parentale, il y avait bien certaines choses qu’il ne pouvait tout simplement pas faire, malgré toute la mauvaise volonté du monde. Il avait donc passé la moitié du temps à Poudlard, à flâner tranquillement dans les couloirs, quand il ne paressait pas dans un dortoir totalement vide. Le bonheur. Il était rentré quelques jours, le temps de signaler à ses parents qu’il était toujours vivant (sans l’intervention de ses sœurs, ils auraient pu en douter, étant donné qu’il ne répondait jamais aux lettres que lui envoyaient Mr et Mrs Hornby), et le temps, aussi, d’embêter ses petites sœurs, Olive en tête. Là, elles n’avaient pas moyen de lui échapper.

    Il était rentré depuis deux jours, maintenant, et les cours avaient repris la veille, mais Clyde avait pris la décision (qu’il trouvait sage et réfléchie) de prolonger un petit peu ses vacances. Après tout, où était le mal? D’accord, partout… mais ce n’est pas franchement comme si Clyde en avait quelque chose à faire. Déjà d’ordinaire, les cours l’ennuyaient, mais ces derniers temps, ils l’assommaient. Tous ses professeurs s’étaient mis en mode « répétons en boucle que les ASPIC ont lieu bientôt et que vous êtes tous susceptibles de vous planter, toi en particulier, Clyde ». Il n’avait besoin de personne pour savoir qu’il allait planter ses ASPIC, il s’en doutait, il n’y avait que peu de chances pour qu’il réussisse mieux que l’année précédente, étant donné le travail magistralement absent qu‘il avait fourni… Qui plus est, il n’avait pas vraiment envie que les choses aillent mieux. Ses parents criseraient certainement en l’apprenant, mais leur fils se foutait royalement de faire de grandes études ou pas, il avait la ferme intention de se trouver un boulot facile et qui ne demande aucune qualification. Ça leur fera les pieds. Tiens, il devrait demander son niveau d’étude à Beresford… juste pour voir sa réaction.

    À une heure où la plupart des élèves étaient en cours, donc, Clyde, lui, était dehors, et il ne regrettait pas une seule seconde d’avoir choisi de continuer un peu ses vacances. Ces premiers jours d’avril étaient ensoleillés. Quelle pitié de devoir rester enfermé dehors! Et dire qu’il y en avaient qui ne sortaient jamais de leur tanière sombre et décrépie (oui oui Olive, je parle de toi)! Oh, Clyde n’était de loin pas le type de personnes qui considérait que rien ne valait un bon bol d’air pur et le doux bruit de la nature, il était du genre procrastinateur et vénérateur de Dlud, mais quand même, s’allonger dans l’herbe et profiter des rayons du soleil sur sa peau, c’était plutôt plaisant. Et en parler à Olive par la suite l’était plus encore.

    Bref… Clyde se baladait dans une cour presque déserte, seuls quelques premières années discutaient quelques mètres plus loin. Clyde hésita entre se poser sur un banc et aller les déranger, mais ils étaient à quelques mètres.. Et la flemme prit donc le dessus. Il choisit donc de s’asseoir, ou devrais-je dire de s’étaler sur le banc le plus proche, baillant aux corneilles comme s’il n’avait pas assez dormi, alors qu’il avait bien dû enchaîner dix heures de sommeil la nuit passée (Ah les joies de la grasse matinée!)… enfin non, il ne baillait pas, il s’aérait le cerveau, comme il se plaisait à le dire.
    Il s’ennuyait un peu… heureusement, ça n’allait pas durer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeDim 8 Jan - 21:46

Les vacances, période de l’année tant redoutée par Luka, s’étaient mal passées comme d’habitude ? La condition sine qua none de l’entrée du serdaigle à Poudlard était de rentrer chez son oncle à chaque vacance. Autant dire que le jeune homme était sincèrement content de rentrer et de s’accorder de vraies vacances. Ainsi les professeurs ne s’étonnaient plus de ne pas le voir en cours les deux ou trois jours suivant la rentrée. Ils avaient finis par s’habituer à ses absences. Luka profitait de que le château soit vide durant les heures de cours pour monter sur les toits ou aller jouer du piano. Il récupérait les sujets des cours auprès de ses camarades une fois ses « vacances » terminées, et ne se préoccupait pas outre mesure du retard qu’il avait -selon les professeurs- sur ses camarades, puisqu’il continuait à les aider quand même.

Après sa grasse matinée bien méritée et un petit déjeuner obligeamment offert par les elfes de maison, le serdaigle était parti s’isoler dans une salle pour jouer. Une façon d’évacuer tout le stress accumulé chez son oncle. Son dos gardait encore les traces de l’accueil qu’il avait reçu et la douleur n’était pas entièrement partie. Jouer du piano avait le don de lui faire oublier tout le reste et surtout celui qui s’occupait de lui depuis la mort de ses parents. Cela lui rappelait aussi les bons souvenirs qu’il gardait enfouis en lui, quand sa mère lui apprenait à jouer. Il passa la matinée à jouer et venue l’heure du repas de midi il retourna dans les cuisines piquer à manger puis direction le parc pour manger tranquille, la plupart des élèves préférant manger dans la grande salle.

L’après midi se présentait un peu moins bien que la matinée puisque Luka erra comme une âme en peine pendant une bonne heure cherchant quoi faire d’intéressant. Aller sur les toits ? Bof, il y était déjà allé, et rien que l’idée de monter le fatiguait déjà. Le parc ? Il en venait et il n’allait pas faire demi-tour. Le château ? Mouais, avec les élèves qui braillent, non merci, il voulait être tranquille. Finalement il jeta son dévolu sur la cour, c’était un endroit calme, peu fréquenté par les élèves et où l’on pouvait de dorer la pilule. Replaçant la sangle de son sac sur son épaule le russe partit en direction de la cour du château.

Avançant dans la cour Luka parcourut du regard la place, ses yeux se posèrent sur un petit groupe d’élèves, un groupe de premières années ? Non merci. Continuant son inspection il tomba sur une forme allongée sur un banc. Il reconnut Clyde, un camarade de Poufsouffle de deux ans son ainé, Clyde était un je-m’en-foutiste de première classe qui préférait faire la grasse matinée plutôt que d’aller en cours. Ce à quoi Luka répondrait que c’est une excellente idée. A la différence de sa soeur, Olive, Clyde s'entendait bien avec Luka, très bien même... Il s’approcha de son camarade à pas de loup, un sourire s’étirant sur son visage. Luka se planta à côté du banc, debout juste au dessus de la tête du dormeur, il se pencha légèrement faisant de l’ombre à Clyde.

-Alors chéri, on fait une petite pause ?

Son sourire toujours collé sur le visage Luka attendait patiemment que le poufsouffle daigne se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Clyde Hornby
▌ Messages : 1220
Humeur :
The lobster quadrille [pv Luka] Left_bar_bleue90 / 10090 / 100The lobster quadrille [pv Luka] Right_bar_bleue

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeMar 10 Jan - 15:38

    Distrait, perdu dans des pensées inutiles, il fallut un certain temps à Clyde pour sortir de l’état larvaire où il se trouvait.; Même lorsqu’une voix s’adressa directement à lui, qu’il reconnut immédiatement comme celle de Luka, il mit une certain à bien daigner ouvrir les yeux. Certes, ne s’étant pas attendu à être dérangé, il avait été légèrement surpris. Mais habitué à somnoler dans n’importe quelles conditions, il lui en fallait plus pour s’effrayer, et il prit donc tout son temps pour ouvrir un œil, puis l’autre, afin que son regard se pose enfin sur le serdaigle. Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres. Clyde appréciait la solitude, mais être dérangé par son camarade de jeu ne le dérangeait pas outre mesure, il avait du temps à perdre, autant le perdre en bonne compagnie.

    « Que veux-tu, mon mignon! Un cerveau surentraîné comme le mien, ça se ménage! »
    fit-il sans daigner se relever, tout en étirant ses bras en arrière.

    Quiconque connaissait un peu Clyde Hornby savait qu’il était impossible de prendre ce qu’il venait de dire au sérieux. Si le cerveau du Poufsouffle s’entraînait à quoi que ce soit, ça se saurait. C’était bien ce qui lui était souvent reproché, d’ailleurs. Le septième année avait de l’intelligence à revendre, il le savait, mais il ne l’exploitait jamais. Ce pourquoi on lui demandait de mettre son intelligence à profit ne l’intéressait pas, l’aspect très théorique des cours enseignés au château l’ennuyait profondément, même les professeurs qui préféraient la pratique (comme cette folle de Mrs Mathews qui avait presque envoyé ses élèves à la mort - s’il avait su, Clyde serait sûrement venu, mais on ne le fait certainement pas sortir de son lit à minuit, c’était sacrilège) l’ennuyaient. Non, vraiment, son cerveau aurait mérité d’être entraîné davantage… mais l’ironie avait toujours été le for du poufsouffle, qui savait toujours se trouver des excuses vaseuses quand il s’agissait de justifier sa flemmardise. Son cerveau, en vacances depuis des lustres, aurait davantage eu besoin d’une remise en marche que d’un peu de repos.

    Acceptant enfin de se relever (du moins à moitié, puisqu’il se contentait, en vérité, de redresser la tête et de s’appuyer sur ses avant-bras), il planta son regard dans celui de son interlocuteur. Il brillait dans ses yeux, comme souvent, une lueur amusée.

    « Tu ne devrais pas être en cours, toi? »
    demanda-t-il tout innocemment, comme si lui-même n’était pas en train de négliger totalement son avenir scolaire au profit de sa paresse maladive.

    À vrai dire, il pouvait bien être probable que Luka n’ait pas cours à cette heure-ci, mais connaissant le personnage d’autant mieux que tous les deux ne manquaient pas d’avoir des points communs, il n’y aurait rien eu d’étonnant à ce que lui-même ait choisi de faire l’école buissonnière.. De tempérament, ils se ressemblaient beaucoup, notamment en ce qui concernait leur mépris total de l’ordre établi. Et c’était certainement la raison pour laquelle Clyde n’aurait pas pu trouver de camarade de jeu plus approprié.
    Refermant aussitôt les yeux, comme s’il n’y avait personne dans les environs qui puisse attendre de lui un minimum de réaction, il attendait tranquillement la réponse de Luka, laissant les rayons du soleil glisser sur ses paupières.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeMer 11 Jan - 10:21

Clyde avait pris son temps pour se réveiller, comme à chaque fois que Luka le surprenait à somnoler. Un autre que lui aurait certainement été vexé du temps qu’il prenait à considérer sa présence mais le serdaigle était habitué et faisait, en général, exactement la même chose que son camarade. Ils se ressemblaient beaucoup et aimaient enquiquiner le monde, c’était clairement plus intéressant que les cours.

« -Un cerveau surentrainé ? Laisse-moi rire, ton cerveau n’est entrainé qu’à ne rien faire. » Luka émit un petit rire.

Il savait son ami intelligent mais tellement désintéressé par les cours qu’on se demandait souvent pourquoi il était encore là. Le serdaigle ne se posait pas la question, il était bien content que Clyde soit toujours à Poudlard pour égayer ses journées. En y repensant cela faisait un petit moment que le jaune et noir et lui ne s’étaient amusés. Et Luka avait un sérieux besoin de se changer les idées. Il posa son sac à terre, pas qu’il était lourd mais le russe n’aimait pas être encombré, et puis quitte à glander autant le faire correctement, sans rien qui rappelle les cours.
Clyde se releva, sur ses coudes, grand effort de sa part et regarde Luka avec des yeux amusés, lui demandant s’il ne devrait pas plutôt être en cours. Le serdaigle passa sa main dans ses cheveux en souriant, question idiote -surtout venant de la part de Clyde- mais, encore une fois le jeune homme avait l’habitude. Son camarade était la personne avec qui Luka passait le plus de temps et avec lequel il discutait beaucoup, il pouvait donc se vanter de connaitre une grande partie de ses réactions et de sa façon de faire. Même s’il n’était pas trop dur de deviner ce que faisait le poufsouffle, soit il dormait soit il embêtait un pauvre élève passé au mauvais endroit au mauvais moment.

« -Si… Mais je fais comme toi, je m’octroie des vacances supplémentaires. On peut pas dire que ce soit reposant chez moi. » Le serdaigle poussa un soupir. « Tu me laisses une place ? »

La question était totalement rhétorique et Luka s’installa sur le banc, là où Clyde était précédemment allongé. C’était comme ça entre eux, ils ne s’embarrassaient pas de blabla inutile et de fausse timidité. Ils savaient tout deux à quoi s’en tenir et si les autres ne les voyaient pas comme des amis, ni même comme des connaissances (il fallait bien sauver les apparences, surtout que Luka n’était pas très apprécié de la sœur Hornby et qu’elle n’hésiterait certainement pas à accuser Luka de tous les maux si elle savait, et Lulu n’en avait franchement pas besoin), les deux garçons étaient bien plus complices qu’on ne pourrait le penser. Le russe renversa la tête en arrière et ferma les yeux avant de poser sa question, un petit sourire toujours collé aux coins des lèvres.

« -Depuis combien de temps on n’a pas joué tout les deux. »

La question innocente pour quiconque passerait à côté d’eux ne l’était pas ni pour Luka ni pour Clyde. Leur petit ‘’jeu’’ était devenu une sorte de rituel, souvent ils se voyaient après les vacances, au retour de Luka. Le poufsouffle devait être l’un des rares à savoir se qu’il se passait pendant les vacances du russe, mais bon les circonstances faisaient qu’il n’avait pas pu ne pas en parler. Et Clyde devait bien être le seul à pouvoir le charrier sur ça s’il le voulait sans que Luka ne réplique, mais pas en public, cela faisait partie de leur accord, chacun respecte la vie privée de l’autre.


[HRP : sur le dernier paragraphe, si t’es pas d’accord je change hein ‘_’]
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Clyde Hornby
▌ Messages : 1220
Humeur :
The lobster quadrille [pv Luka] Left_bar_bleue90 / 10090 / 100The lobster quadrille [pv Luka] Right_bar_bleue

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeSam 14 Jan - 18:10

    Clyde lança à Luka son regard le plus innocent lorsque ce dernier lui fit remarquer que son cerveau était sans arrêt en veille. Bien sûr, c’était vrai, il était en veille depuis tellement longtemps d’ailleurs que la seule raison de supposer qu’il n’était pas éteint était le fait que ses capacités motrices fonctionnaient toujours, quoiqu’à un rythme assez alarmant. En je-m’en-foutiste accompli, Clyde ne s’énervait jamais, et ne se vexait pas non plus lorsqu’on soulignait ses défauts, que ce soit gentiment ou de façon malintentionnée. Il assumait parfaitement les plus mauvais de ses traits de caractère, la procrastination en tête.

    Luka justifia ensuite le fait qu’il n’ait pas été en cours, et son excuse était bien meilleure que celle de Clyde (qui se résumait en ces deux mots : « pas envie »). Le poufsouffle savait en effet que les vacances de son camarade n’étaient jamais de tous repos, étant donné sa situation familiale. À côté, Clyde qui ne pouvait reprocher à sa famille que le fait que ses parents aient une mentalité un peu trop arrêtée, n’avait vraiment pas de quoi se plaindre. Clyde adressa au serdaigle un regard compréhensif (il lui arrivait de l’être), sans rien dire malgré tout. Il n’était pas du genre à plaindre les autres ou à les inviter à s’apitoyer sur leur sort, bien au contraire. Il était d’ailleurs le type même de personne qui fuyait les problèmes, qu’il s’agisse des siens, ou de ceux des autres. C’était pour cette raison qu’il charriait sans arrêts sa sœur au sujet de sa maladie, et pour cette raison également qu’il lui arriver de plaisanter sur les problèmes de Luka.

    Clyde ne dit donc rien, et laissa le serdaigle s’asseoir, n’ayant pas véritablement le choix, devant donc abandonner sa position avachie pour une position vaguement moins avachie (mais qui l’était tout de même un peu, parce qu’il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin, hein!). Luka engagea alors un sujet bien plus… léger . Depuis combien de temps n’avaient-ils pas joué? Un moment, tiens. Un sourire qui ne manquait pas de sous-entendus s’accrocha aux lèvres du poufsouffle, il voyait parfaitement où son interlocuteur voulait en venir.


    « Pas devant les enfants, mon grand. »
    fit-il de son habituel ton désinvolte, en désignant d’un vague signe de tête la bande de premières années qui continuait de discuter à quelques mètres d’eux.

    Bien sûr, il aurait été très simple de quitter la cour et de trouver un endroit plus… tranquille. Et isolé. Mais il ne fallait pas sous-estimer l’immense flemmardise de Clyde Hornby. En fait, il attendait surtout de voir quels arguments Luka pourrait bien employer pour le convaincre. Oui, c’était un défi silencieux, qu’il venait de lui lancer - il aimait les défis - restait à savoir si d’une, Luka comprendrait que c’en était un (Clyde ne sous-estimait pas l’intelligence de Luka, bien au contraire, mais il avait une logique bien à lui, c’était certain), et si de deux, il accepterait de le relever.
    En attendant, il croisa ses bras derrière sa tête et attendit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeMar 7 Fév - 11:59

Luka admirait Clyde qui pouvait se tenir dans des positions totalement improbables et tout cela au nom de sa plus grande maîtresse : la flemme. En bon sans-gêne qu’il était Clyde pouvait à tout moment décider qu’il en avait marre de faire des efforts et s’affaler, à nouveau, sur les genoux de Luka. Ce devait être l’une des rares, non pardon, la seule personne à s’autoriser ce genre de choses avec le serdaigle, il parait que Luka n’est pas du genre aimable quand on fait ça… Il parait.

Mais l’heure n’était pas à la réflexion sur son amabilité, elle était au jeu, et pas n’importe lequel. Un sourire malicieux prit place sur le visage de Clyde et Luka lui répondit par le même sourire, une chose sur laquelle ils s’entendaient à merveille. ‘’Pas devant les enfants.’’ Ça c’est un défi ou Luka n’est pas russe, un défi qu’il allait s’empresser de relever. A croire que Clyde n’éveillait son cerveau que pour les défis. Et puis sincèrement, venant de Clyde cette phrase avait un semblant d’ironie. Le poufsouffle n’était pas du genre à se soucier des autres ou alors rares étaient ceux qui avaient droit à son attention, et les élèves dans la cour n’en faisaient pas partie, Luka en était certain.

-Depuis quand tu te soucies des autres ? Si ça les dérange ils n’ont qu’à partir, je suis bien ici, pas toi ?

Son sourire s’élargit un peu plus. Un rapide coup d’œil lui indiqua que les premières années en question les regardaient en en essayant d’être discrets –en essayant. Luka esquissa un grognement de félin et les petits se retournèrent précipitamment rouges comme des tomates. Le serdaigle se mit à rire, ça y est il était de bonne humeur, ce que c’est bon de faire peur aux plus jeunes. Le russe reporta son attention sur son camarade et attendit patiemment de savoir si sa réponse était celle qu’il attendait.

[HRP : c’est court, c’est mal je sais, toutes mes excuses]
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Clyde Hornby
▌ Messages : 1220
Humeur :
The lobster quadrille [pv Luka] Left_bar_bleue90 / 10090 / 100The lobster quadrille [pv Luka] Right_bar_bleue

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitimeDim 12 Fév - 15:34

    Luka avait évidemment compris que Clyde le mettait au défi, et les propos qu’il prononçait signifiaient à demi-mot que le serdaigle acceptait de relever le défi. L’aîné de la fratrie Hornby l’avait bien compris.
    Depuis quand se souciait-il des autres? C’était une excellente question. Depuis… jamais, en fait. Il n’en avait jamais vu l’intérêt, se soucier de lui-même (quand il le faisait) lui demandait déjà trop de temps pour qu’il songe en plus à autrui. Elles étaient rares, les personnes qui éveillaient suffisamment l’intérêt du Poufouffle pour qu’il choisisse de se soucier d’elles. Et même ceux qui ne l’indifféraient pas, il n’hésitait pas à les malmener. Olive pouvait en témoigner. Autant dire que les premières années qui se trouvaient à quelques mètres d’eux ne représentaient absolument rien pour lui, sinon des cibles potentielles, heurter leurs sentiments et leur sensibilité ne le dérangeait pas le moins du monde. Quoique s’il voulait pouvoir continuer leur petit jeu sans trop de dommages, il valait mieux qu’ils aient le moins de témoins possibles. Ce à quoi ils aimaient s’amuser n’était disons… pas vraiment conforme aux mentalités de leur époque. Les mœurs de son époque… Clyde n’en avait cure, mais quand bien même, il ne pouvait qu’en être victime s’il ne s’accordait pas un minimum de discrétion.


    « Tu parles beaucoup… »
    constata-t-il calmement. « …mais je sais qu’en toi sommeille un trouillard invétéré qui n’oserait jamais heurter la sensibilité de pauvres premières années impressionnables, mon chaton. »

    Chaton pour minimiser l’attitude féline, supposée tenir plus du lion, dont avait fait preuve son interlocuteur un peu plus tôt. Evidemment, il ne pensait pas grand-chose de ce qu’il venait de dire, Luka avait su, à plusieurs reprises, lui prouver qu’il était capable de beaucoup d’audace. S’il s’était exprimé ainsi, c’était par pure et simple provocation. Oui la provocation, ça le connaissait, il s’agissait même d’un art où il était passé maître, pas tant par conviction que par simple plaisir. Il aimait l’idée de déranger, de bouleverser l’ordre établi et de pousser certaines personnes dans leurs derniers retranchements… Enfin… Il aimait ça du moment que cela ne lui demandait pas un effort trop grand et n’était pas contraire à sa flemmardise et à sa philosophie d’épicurien invétéré.

    Il lança à Luka un regard chargé de sous-entendus. Certes il aurait tout aussi bien pu démarrer les festivités lui-même, mais il était bien plus amusant de tester Clyde, de le provoquer, puis de guetter son attitude. Autant le dire, ça lui demandait également moins d’efforts de laisser Luka prendre les initiatives pendant que lui-même ne faisait que les suggérer. Que voulez-vous, il possédait une foi inébranlable et injustifiée dans son pouvoir de persuasion. Après tout, il avait bien fait croire à Gracker que les gargouilles du château étaient contrôlé par des fantômes malfaisants., alors il pouvait bien y croire un peu, non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

The lobster quadrille [pv Luka] Empty
Message#Sujet: Re: The lobster quadrille [pv Luka]   The lobster quadrille [pv Luka] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The lobster quadrille [pv Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The lobster quadrille [pv Luka]
» On danse !
» Luka __ •°•°• Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes (DÉLAIS JUSQUE LE 12/08)
» Oups... grillée dans les couloirs ? [Pv Luka]
» W E N D Y • Let me hunt you, darling.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
La corbeille
-