AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux armes citoyens! (Lysandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Pomona Fitz
▌ Messages : 1681
Humeur :
Aux armes citoyens! (Lysandre) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Aux armes citoyens! (Lysandre) Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Aux armes citoyens! (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Aux armes citoyens! (Lysandre)   Aux armes citoyens! (Lysandre) Icon_minitimeMar 20 Mar - 18:33

De la fatigue. Il était rare que Pomona soit ainsi exténuée. La dernière fois où elle s’était retrouvée dans un tel état de fatigue mentale datait, à vrai dire, de novembre dernier, où peu après l’agression de Jo, le jour de son anniversaire, elle n’avait plus trouvé le sommeil et ressentit une profonde lassitude alimentée par sa crainte.

Aujourd’hui, sans avoir rien vécu de plus grave que ce jour-là, elle ressentait exactement le même état de fatigue. Elle espérait d’ailleurs que rien ne serait jamais plus grave que ce moment de sa vie…

Elle était rarement fatiguée d’habitude, pourtant, sans pour autant être la personne la plus énergique du monde. Elle possédait une hygiène de vie rigoureuse qui lui évitait les coups de mou ou même de tomber trop souvent malade. Elle mangeait sainement, veillait rarement. Ce genre de règles de vie qui en auraient importuné plus d’un mais qui en quelque sorte, la rassuraient Elle aimait qu’il y ait un certain ordre dans son existence. Elle ne supportait pas le désordre.

C’est certainement, d’ailleurs, parce qu’elle ne supportait pas le désordre, qu’elle se sentait si mal dernièrement. L’ordre de son existence était complètement bouleversé, elle ne s’y était pas attendue, et en faisait désagréablement les frais.

Voilà tout à coup qu’elle était fiancée. À quelqu’un qu’elle n’appréciait même pas (mais quel garçon ou être humain appréciait-elle? À choisir, il valait certainement mieux que son destin soit malgré elle lié à Morgan qu’à un imbécile tel que Caleb). Voilà qu’elle se retrouvait au cœur d’un combat qui échappait à son contrôle : entre ses planifications avec Miyria, son association avec les nouveaux, le journal de Jedusor et les révélations déroutantes qu’elle avait découvert dans le dossier personnel d’Olive, sa vie partait à volo.

Alors forcément, elle se sentait exténuée. Elle avait du mal à se concentrer en cours, et ses résultats commençaient à s’en faire sentir. Rien de gravissime, mais passer de notes optimales à des efforts exceptionnels lorsqu’on était habitué à la première option, cela n’avait rien de bien agréable, surtout au regard d’une perfectionniste telle que Pomona Fitz.

En cours, ce jour-ci, elle parvenait à peine à demeurer attentive aux propos de Mrs Mathews tant ses yeux la menaçaient de se fermer d’eux-mêmes. Elle espéra que cela ne se voyait pas trop, le professeur de défense contre les forces du mal était de ces personnes dont il ne valait mieux pas être dans le collimateur. Elle était déjà dans celui d’un prédateur suffisamment dangereux pour ne pas vouloir en ajouter un autre.

Elle fut heureuse que le cours soit fini. C’était le dernier de la journée, et elle ne demandait qu’à aller se reposer. Elle hésitait à aller voir Mrs Sparkley pour lui demander un médicament miracle qui la remettrait d’aplomb, mais elle oublia cette possibilité. Elle n’avait pas la moindre envie de la voir l’assaillir de questions comme la dernière fois qu’elle lui avait proposé son aide.

Elle fut des premières à quitter la salle de classe, chose très rare, chez elle, puisqu’elle ne se précipitait pas, généralement, et ne se joignait pas à la cohue dont la vie semblait dépendre de leur sortie express de leur salle de classe.

C’est à peine si elle remarqua que l’une des jumelles Farnsworth attendait à l’entrée dans la salle. Comment aurait-elle pu deviner que c’était elle qu’elle attendait ainsi, de pied ferme?

Elle ne le comprit que lorsque Lysandre le lui signifia clairement.

_________________

There's a beast running wild, there's no question. But I fear the wrong monster's released.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au bal masqué ohé ohé!
[Last]Lysandre Farnsworth
▌ Messages : 479
Humeur :
Aux armes citoyens! (Lysandre) Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Aux armes citoyens! (Lysandre) Right_bar_bleue

En couple avec : Nobody, nobody...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Neutre
Avatar: Kathryn Prescott

Aux armes citoyens! (Lysandre) Empty
Message#Sujet: Re: Aux armes citoyens! (Lysandre)   Aux armes citoyens! (Lysandre) Icon_minitimeJeu 22 Mar - 9:32

    Cela faisait quelques minutes que Lysandre patientait dans le couloir. Pourquoi ? Pour attendre Pomona, et lui parler. Là encore, cela soulevait des questions. Certes, Lysandre avait déjà parlé quelques fois à la serpentard, et elle l'avait trouvé plutôt sympathique, mais pas au point de se retrouver à l'attendre aux fins de ses cours...

    La réponse était un peu particulière, et Lysandre n'était pas encore tout à fait sûre de ses conclusions. Parfois, elle se demandait si elle ne devenait pas parano... Mais tout de même, les faits étaient là. Yseult, bien qu'elle ne soit pas dans sa classe, était dans sa maison. Elle la voyait assez souvent, et s'entendait assez bien avec. Bon, Melody était plus proche d'Yseult qu'elle, et du coup, Lysandre avait un peu plus de mal à l'approcher depuis que Melody ne voulait plus voir sa sœur...

    Pourtant, il aurait fallut être myope pour ne s'apercevoir de rien. Tout Poudlard s'était rendu compte du changement qui s'était opéré en elle après le drame de la Chambre de Serpentard de l'année dernière. Ce boute-en-train était devenu une fille morne et triste. Et cela avait un peu inquiété Lysandre, bien que sur le coup, elle avait mis ça sur le compte des événements particuliers du moment.

    Au début du mois, tout avait changé. Ou plutôt, tout était revenu à la normale. Yseult, la vraie Yseult, telle qu'elle la connaissait, était réapparue. Le sourire aux lèvres. Lysandre s'en était réjouie, mais n'avait pas pu s'empêcher de trouver étrange et dérangeant ce qu'elle avait vu ce 5 avril. Voir une Yseult sortir en sautillant des toilettes de Myrtle, suivie quelques instants plus tard par ce type de Serpentard. La première question qu'elle s'était posé avait été « Qu'est ce qu'il foutait dans les toilettes des filles ? ». Mais cette question avait vite était remplacée par une autre lorsqu'elle s'était retrouvée non loin de la serdaigle au dîner du soir.

    C'est un peu perturbée qu'elle s'était couché ce soir là, ayant du mal à trouver le sommeil. Elle avait laissé passer quelques jours avant d'aller demander à Sean, l'un de ses amis, quand exactement Yseult était redevenue elle-même. La réponse ne fit qu'augmenter le mystère, car il s’avéra qu'elle coïncidait avec l'épisode des toilettes, faisant remonter à la surface ses questions concernant Daniel Chaser.

    Elle avait essayé de comprendre le lien entre ces deux là, se donnant des claques mentales quand son imagination mettait en place des situations totalement improbables. Elle en venait même à se dire qu'il s'agissait d'une simple coïncidence et se traiter de folle paranoïaque. La vue de Miyria dans les couloirs lui remémora la conversation qu'elles avaient eu au début de février, à l'infirmerie. A partir de cet instant, les idées de Lysandre ne lui semblaient plus si stupides que ça... Miyria lui avait dit que Pomona et elle combattait plus ou moins un serpentard. S'agissait-il de Chaser ? Après tout, Miyria et Daniel ne s'entendaient tout simplement pas du tout. Alors se faisait-elle des films ?

    Elle avait pesé le pour et le contre toute la semaine, avant de se décider. Autant être fixée. Ayant un peu peur de passer pour une idiote avec ses théories bizarres auprès de Miyria, elle préféra opter pour Pomona Fitz. Alors elle avait demandé à un septième année de Serdaigle ses horaires. Et voilà où elle se trouvait à présent.

    La porte s'ouvrit soudainement, lui faisant tourner la tête. La silhouette de Pomona sortit de la salle. N'hésitant pas, sachant que si elle se laissait un temps mort, elle finirait sans doute par abandonner ses plans foireux, Lysandre l'interpella. Contente qu'elle ne l'ignore pas complètement et s'approche d'elle, la serdaigle lui adressa un rapide sourire un peu nerveux.

    Elle patienta quelques secondes le temps que le flot d'élève s'éloigne légèrement. Parler fort de ce genre de choses l'embêtait un peu. Après tout, elle n'était sûre de rien, et ne voulait pas passer pour une psychoteuse de première.

    - Euh, salut. Désolée de te déranger, je... Enfin, j'espère que ça t'embête pas.

    Après tout, elle avait peut être d'autres choses de prévues. Et peut être aussi pas trop l'envie de perdre du temps avec elle... Lorsque Melody n'était pas à ses côtés, elle n'était jamais vraiment sûre d'elle. Mais si le clash n'était pas arrivé, c'était à sa sœur que Lys' aurait parlé, et non à Pomona. (ce qui en soit aurait été largement moins intéressant:) )

    - Tu as parlé à Yseult récemment ?

_________________
Aux armes citoyens! (Lysandre) 815947Sanstitre2