AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crazy attempt (pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Crazy attempt (pv Luna)   Sam 7 Avr - 23:31

Ça faisait le tour de tout le château. Si le but avait été de faire oublier l’affaire Grindelwald, c’était efficace, tout le monde ne parlait plus que de cet échange scolaire avec l’école de magie égyptienne. Dan n’était pas aussi enthousiaste que la plupart des élèves. Déjà parce qu’il faisait pas partie des gens qui partaient, et j’avoue, il aurait bien aimé, et ensuite parce que pendant que les autres allaient se la couler douce sous le soleil d’Egypte, lui, allait devoir se coltiner un fichu correspondant H24... Comme s’il avait besoin de ça, en ce moment. Il devait vraiment commencer à se mettre à ses révisions. C’était un glandu, mais quand même, il avait pas l’intention de redoubler. Et puis, maintenant que les ambitions du groupe de son grand manitou prenaient de l’ampleur, il consacrait encore plus de temps à Tom, ça n’aidait pas. Comment il allait faire, si un égyptien n’arrêtait pas de lui coller aux basques? Bref, il verrait ça en temps voulu, il avait pas vraiment le choix.

En attendant, il comptait bien profiter des derniers jours de répit qu’il lui restait avant que s’installe ce joyeux bordel pour se montrer utile et gagner quelques points auprès de Tom. Même s’ils avaient crée une sorte de communauté, Dan continuait de penser que c’était chacun pour soi, et que tout ce qui comptait, c’était de montrer qu’on était le plus loyal et patron le plus efficace. Pour réussir, Dan savait qu’il devait s’attaquer à ce qui posait le plus de problème à son grand patron, c’est-à-dire ces nouveaux beaucoup trop fouineurs. Le problème, c’était qu’à cause de sa maladresse (pour pas dire son foirage), avec Aulne, il était grillé auprès de tous les nouveaux. Il pensait quand même pouvoir avoir une petite chance de rattraper le coup. Avant que les choses dérapent, Aulne appréciait Daniel, même si ce serait difficile, il pouvait réussir à faire tourner le vent en sa faveur. Il fallait juste qu’il réussisse à être un peu plus diplomate, et à y mettre les formes. Ça faisait plusieurs jours qu’il potassait sur ce qu’il allait dire. S’il se débrouillait bien, ça pourrait le faire. Et au pire, ça ne l’empêcherait quand même pas d’apprendre quelque chose.

Tout ce qu’il fallait, c’est qu’il réussisse à se retrouver seul à seul avec Aulne, sans aucun de ses petits copains pour l’influencer. Il choisit la stratégie suivante : il se pointerait dans le couloir de l’aile droite un peu avant la fin du cours de défense contre les forces du mal des cinquièmes années. Pour se rendre à sa salle commune, Aulne devrait passer par là, et comme sa folle de camarade de cinquième année devait passer par un autre couloir pour se rendre chez les rouge et or, il devrait la retrouver seul, sans personne pour lui sauter à la gorge, et en pouvant faire semblant de la croiser par hasard.

Son plan fonctionna à merveille, apparemment, puisque, après quelques minutes, il reconnut la silhouette de la blondinette, qui se rapprochait de lui, sans le voir encore, pour l’instant. Il s’avança aussi, l’air de rien, les mains dans les poches. Impact imminent.


"Salut, Aulne, ça faisait longtemps."


Puisqu'il fallait être hypocrite, autant l’être jusqu’au bout.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Mar 17 Avr - 22:03

    Luna trouvait le professeur Mathews moins agaçante et mauvaise que d’habitude ce jour là… mais ce n’était peut-être qu’une impression. La bleue et bronze constatait une certaine instabilité chez cette femme pourtant si jeune… peut-être subissait-elle l’attaque constante de joncheruines? Cela expliquerait sa triste situation. C’est parce que Luna avait pour le professeur Mathews la sympathie que l’on nourrit envers ces personnes atteintes de maladies incurables qu’elle entendait à peine les réprimandes qu’elle lui faisait, alors qu’elle lui reprochait de mal tenir sa baguette magique au cours d’un exercice pratique. Ma foi, Luna n’était déjà pas d’ordinaire de nature à réagir excessivement aux brimades de ses professeurs (qui n’étaient au fond pas si nombreuses que cela), son naturel doux et tranquille lui assurait de pouvoir rester calme en n’importe quelle situation, même dans celles qui pouvaient sembler les plus désespérées. En somme, pour la jeune fille, le cours de défense contre les forces du mal s’était plutôt bien passé, et c’était à peine si elle voulait bien comprendre les quelques regards compatissants que certains de ses camarades lui avaient lancé après l’avoir vu se faire réprimander par son professeur.

    De son habituel pas légèrement sautillant, la jeune fille avait quitté la salle de classe, plutôt satisfaite de sa journée de cours, bien qu’elle eut pu mieux se passer. Bien que ses yeux semblaient fixer un point en face d’elle alors qu‘elle s‘avançait dans le couloir, Luna avait l’esprit ailleurs, et regardait le vide, raison pour laquelle, très certainement, elle ne remarqua pas la personne qui ne se trouvait désormais plus qu’à quelques mètres de lui. C’était caractéristique de la jeune fille. Elle pouvait passer plusieurs heures à observer, à regarder en détail et avec minutie l’endroit dans lequel elle se trouvait, tout comme elle pouvait choisir de plutôt contempler son univers intérieur, et dans ce cas, elle ne réalisait plus rien de ce qui se passait autour d’elle. En l’occurrence, il aurait mieux valu qu’elle s’y intéresse… Si elle avait remarqué la présence de Daniel, nul doute qu’elle aurait immédiatement tourné les talons… Luna était certaine de pouvoir citer une centaine de raisons qui faisaient que la compagnie de Daniel Chaser était tout sauf la bienvenue, outre l’humiliation qu’elle lui avait fait subir (et pourtant, elle était coutumière aux humiliations) et son implication dans le camp inverse, elle ne supporterait pas qu’il puisse l’imaginer simple d’esprit, capable de tomber dans son piège une nouvelle fois, après en être sortie de justesse.

    À vrai dire, elle ne s’était pas attendue à ce qu’il lui adresse la parole, leurs entrevues avaient au final été autant une erreur pour elle que pour lui, elle avait certes commis des maladresses, mais il avait également fait son lot d’erreur. Il n’avait pas cherché à lui reparler après l’incident du bureau du concierge, et Luna avait fait d’eux-mêmes, ils s’étaient ignorés plusieurs mois durant, cela lui avait convenu parfaitement, et elle ne pensait plus qu’aucun d’entre eux d’eux n’ait de véritables raisons de vouloir encore s’infliger la présence de l’autre. Elle avait tord. Et elle le comprit immédiatement lorsque, l’air de rien, Daniel s’adressa à elle comme à une vieille amie que l’on aurait depuis longtemps perdu de vue, omettant tout de leur contentieux.

    Luna se figea immédiatement lorsqu’elle entendit cette voix qu’elle reconnut immédiatement, bien qu’elle ne l’ait pas entendu depuis longtemps. Elle leva les yeux vers le vert et argent, qui le dépassait de quelques tailles. Ses yeux écarquillés et globuleux fixèrent les siens quelques secondes avant qu’elle ne prenne la parole. Elle s’exprima de cette voix qui lui était caractéristique : douce, cristalline, mais quelque chose différait dans son timbre malgré tout : c’était presque imperceptible, mais sa voix était légèrement chevrotante. Elle avait, à vrai dire, redouté un tel face à face avec lui depuis la dernière fois...


    « Je n’ai pas envie de te parler. »
    décréta-t-elle, en penchant légèrement sa tête sur le côté. « Alors je vais m’en aller ».

    Ces mots prononcés, elle contourna Daniel, et décida de poursuivre son chemin. Alors qu’elle avait fait quelques pas, elle comprenait déjà que les choses ne se passeraient pas si facilement… Mais après tout, qui ne tente rien n’a rien.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Mar 24 Avr - 22:51

Dan s’y attendait, le réflexe d’Aulne - ou de Luna était de le fuir. Normal, s’il avait été à sa place, il aurait sûrement prit ses jambes à son cou. Enfin, il n’aurait pas non plus réagi tout comme elle, mais ça c’est normal, vu que la serdy était complètement timbrée et que Dan était certain d’être totalement sain d’esprit (ça, c’est ce qu’il croyait), il se serait sûrement contenté de faire comme s’il ne remarquait pas son existence, aurait accéléré le pas, et se serait tout simplement barré. Aulne, elle, adoptait une autre vision des choses (comme tout le temps), et préférait lui dire en face qu’elle n’avait pas envie de lui parler. Franchement, c’était plutôt désarmant, comme attitude, Dan avait tellement l’habitude des menteurs, des dissimulateurs… qu’entendre quelqu’un lui parler aussi franchement était étrange, surtout Aulne, qui n’avait pas arrêté de lui mentir depuis qu’ils avaient fait connaissance tous les deux. Il n’allait pas abandonner aussi facilement, il avait l’intention de mettre les choses à plat avec elle. C’est sûr, elle se méfierait. C’était encore plus sûr qu’elle ne lui ferait sans doute plus jamais confiance, mais il fallait qu’il tente le coup. Pour Tom, pour les chevaliers de Walpurgis, et pour sa fierté personnelle. Pas d’autres alternatives. Il ne laissa donc pas la blondinette partir, et quand elle tourna les talons, il la retint par le bras, en attrapant son poignet.

"Attends, Luna… Je peux t’appeler Luna?"

C’est sûr, il prenait des risques, Dan s’en rendait bien compte, mais il voyait la jeune fille comme une fille douce, fragile, influençable, et qui serait incapable de se défendre contre lui, autant y aller directement. Ça ne servait à rien de faire comme si de rien n’était, comme s’il n’y avait pas tous ces contentieux et ces mensonges. Il allait falloir faire avec. Et essayer d’en tirer profit si c’était possible. Dan n’était vraiment pas sûr d’arriver à ce qu’il voulait, mais bon, il valait mieux essayer et se prendre une raclée monumentale que de ne même pas tenter.

" Ecoute… Je sais que j’ai joué aux cons, avec toi. Mais tu n’as pas été honnête avec moi non plus…" il marqua une pause, avant de planter son regard dans celui de la nouvelle qui ne l’était plus tant que ça, maintenant. Il fallait tenter le tout pour le tout. "Tu sais, j’aimais bien, quand on discutait ensemble… Je pense qu’on devrait mettre les choses à plat, ou au moins en discuter."

Dan ne l’avouera jamais, mais il y avait un petit fond de vérité dans ce qu’il disait. Même s’il avait décidé de parler à Luna par obligation, la première fois qu’il lui avait adressé la parole, ce temps passé avec elle ne lui avait pas complètement déplu. La serdy était quelqu’un de… surprenant, et même s’il la trouvait dérangée, il n’avait jamais réussi à la détester. Mais la question n’était pas là, elle était son ennemie quoi qu’il en soit, puisque son grand manitou le lui demandait, et qu’il ne faisait jamais que l’écouter et exécuter ses ordres comme si c’était la seule et la meilleure chose à faire.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Jeu 26 Avr - 15:57

    Luna sentit son sang se glacer quand il l’entendit l’appeler par son vrai prénom, et lorsqu’elle sentit ses mains enserrer son poignet, l’empêchant toute esquisse de mouvement. Elle n’avait toujours pas envie de lui parler. Moins encore qu’il y a quelques secondes, d’ailleurs. Elle n’avait pas l’intention de mettre carte sur table, elle n’avait pas la moindre envie de dire lui parler, de lui parler en étant Luna et non Aulne, lui étant le toutou de Jedusor et non le jeune homme gentil et prévenant qui lui avait adressé la parole la première fois. Elle ne voulait pas de ce face à face, elle voulait oublier qu’ils s’étaient seulement un jour adressé la parole. Qu’il puisse croire que sous prétexte qu’elle était douce et dans la lune, elle accepterait un entretien avec lui en oubliant ce qui s’était passé, c’était presque injurieux. Daniel n’avait pas du tout compris qui était Luna. Il pouvait la trouver naïve, mais en vérité, la bleue et bronze était loin d’être aussi ingénue et simple d’esprit que tout le monde voulait bien le croire, elle ne se laisserait pas embobiner deux fois par les beaux discours de Daniel, et il ne serait jamais rien d’autre désormais pour elle qu’un mangemort en puissance, qu’une personne fausse, mauvaise, possédant deux visages, et ne voulant montrer que le plus bon des deux à la blondinette. Elle ne lui ferait plus jamais confiance. Plus jamais.

    « Il n’y a rien à mettre à plat. Tu m’as beaucoup déçu. Et je me suis déçue aussi de t’avoir laissé me décevoir. »
    déclara-t-elle tout en plantant ses yeux globuleux dans ceux de son interlocuteur;

    Elle avait prononcé ces mots d’une voix douce, monocorde, une fois de plus, il aurait été difficile de savoir si elle abordait gravement ou non le sujet tant il y avait de légèreté dans le son de sa voix. La vérité était tout de même qu’elle venait d’exprimer le véritable sentiment qui l’avait animé après avoir découvert les véritables intentions de Daniel à son égard. Beaucoup de rancœur, oui, mais de la déception, surtout, et aux yeux de la cinquième année, c’était l’un des pires sentiments qui existe au monde.


    « Et je préfère que tu m’appelles Aulne. »


    Si elle devait parler avec lui, elle le ferait masque relevé. Il pouvait blesser Aulne tant qu’il le voudrait, mais elle ne le laisserait pas atteindre Luna. Ce nom, cette nouvelle identité, c’était sa carapace, et plus personne ne la transpercerait jamais, elle s’en était faite la promesse. Si au début de son voyage, s’imaginer être Aulne, et s’approprier cette nouvelle identité, lui avait plu et l’avait même enthousiasmé, il n’en était plus rien à présent. Une vie à prétendre n’était pas une vie… comment Daniel faisait-il? Comment Jedusor et tous ceux qui l’entouraient faisaient-ils? Tous ces mensonges avaient failli la bouffer. Ils étaient en train de dévorer Ginny… elle ne voulait pas vivre comme cela.

    Et c’était aussi pour cela qu’elle devait s’éloigner de ceux qui pouvaient lui sembler hostiles. Elle voulait aider les voyageurs dans leur combat contre le futur Voldemort, certes, mais elle voulait se protéger elle-même par-dessus tout, ne plus retomber dans le même piège… Elle n’avait pas le tempérament d’ Hermione et d’Harry, elle n’était pas capable de manipulation. Accepter de renouer contact avec Daniel pour se servir de lui pouvait servir le groupe, mais elle ne le ferait pas. Elle ne voulait plus se tromper elle-même plus longtemps. Luna, oui, voulait d’une vie saine et équilibrée… au sens lovegoodien du terme, qui ne voulait donc pas dire grand-chose. Comme elle commençait à admettre l’idée qu’elle ne rentrerait peut-être jamais, qu’elle ne verrait plus jamais son père, elle voulait faire au mieux pour s’en sortir dans cette nouvelle vie.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Jeu 3 Mai - 23:42

Bon, la carte de la franche camaraderie et de l’argument : « mais on était super potes toi et moi. Vaguement. Durant une époque lointaine durant laquelle t’as appris que je me foutais de ta gueule » ne marchait pas (allez savoir pourquoi, hein!). Dan n’avait pas mis trop d’espoir là-dessus, donc ça le surprenait pas vraiment. Il considérait que Luna était une jeune fille beaucoup trop naïve, mais se faire rouler deux fois dans la farine de cette manière et par la même personne, ce n’était pas de la naïveté, c’était de la bêtise pure et simple, et Aulne/Luna n’était pas une idiote, même si beaucoup le disaient en se moquant d’elle. Il allait devoir passer au plan B, à l’autre stratégie, la moins bancale, qu’il s’était bien senti obligé de préparer, vu qu’il savait bien que la blondinette ne se laisserait pas avoir si facilement, pas cette fois en tous cas. Elle lui compliquait la tâche, mais c’était logique.

Son plan B? Abandonner la carte de la gentillesse, et se la jouer plus franc, voire plus agressif, si besoin. Il n’avait plus rien à perdre. C’était maintenant ou jamais qu’il pouvait extorquer des informations à la jeune fille, même si ça devait être par la force. Il allait quand même y aller graduellement, pour la retenir le plus longtemps possible. Sa main restait serrée autour du poignet de la serdaigle, qu’il n’était pas décidé à lâcher.

"Tu n’es pas blanche comme neige non plus, Luna. Je ne t’ai pas plus menti que tu ne l’as fait. D’ailleurs, je t’ai sûrement caché beaucoup moins de choses que tu ne l’as fait à mon égard."

Dan avait délibérément fait l’impasse sur le fait que Luna préférait être appelée Aulne. Il n’avait plus aucune raison de faire semblant de se soucier de ses états d’âme. Et ce n’était pas en étant coulant avec elle que les choses iraient mieux, visiblement, alors il fallait y aller franco, attaquer, se montrer en position de supériorité, profiter des faiblesses de son interlocutrice : en tirer avantage. Pour la manipulation et les rapports de force, son grand manitou était plus doué que lui, Dan était plutôt du genre force brute, mais il allait faire un effort.


"Et ce que je ne t’ai pas dit, tu le savais déjà, ce qui est encore plus vicieux."


L’idée que Luna puisse avoir des informations sur Tom, et donc par extension sur lui, ça lui faisait bizarre, et ça ne lui plaisait pas du tout. Surtout qu’ils ne savaient toujours pas le pourquoi du comment.


"Tu m’as déçu aussi. Mais surtout parce que je m’attendais à obtenir votre secret beaucoup plus facilement. Tu es une sacrée manipulatrice dans ton genre, tu le sais, ça? "


Inverser les rôles pour mieux la déstabiliser, voilà ce qu’était plus ou moins sa stratégie. Et il s’y collait avec plus ou moins de finesse, sans être sûr que Luna cèderait et que ça porterait ses fruits.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Dim 6 Mai - 18:39

    Il ne l’écoutait plus. Il n’essayait même plus de faire preuve de sympathie avec elle. Sa main serrait si fort son poignet qu’elle commençait à en sentir la brûlure. Il se montrait tel qu’il était, mais tenait à ce que, en contrepartie, elle lui montre son vrai visage. Il persistait à l’appeler Luna. Il n’avait pas le droit de lui appeler Luna, elle le lui interdisait. Ce nom, c’était sa possession, ce qu’il lui restait d’identité, elle ne laisserait pas n’importe qui en disposer, surtout pas le vert et argent, qui avait déjà piétiné le peu d’honneur qu’elle possédait et osait maintenant inverser les rôles comme si c’était elle qui était en faute. Elle n’avait rien fait de mal. Elle s’était protégé d’une personne qui lui était nocive, et elle s’était mal protégée, qui plus est. Elle avait baissé sa garde, elle s’était trahi, et il avait fallu cela pour qu’elle découvre ses mauvaises intensions. Non, le plus vicieux, c’était bien lui, puisqu’il avait joué tout du long. Elle, elle avait certes menti, mais elle avait baissé sa garde, elle avait fait confiance, et lui, il en avait abusé. Elle avait été comme un nargole prit en chasse par un chat. Un chat (un chien, plutôt) dirigé par un serpent. Elle n’avait pas la moindre chance de s’en sortir face à de tels prédateurs. Ce n’est pas qu’elle n’avait pas la capacité de se défendre, c’est surtout qu’elle n’avait pas envie d’avoir à le faire.

    « Je ne veux pas que tu m’appelles Luna. »


    Ses yeux globuleux fixaient Daniel sans le lâcher du regard. Elle s’en moquait bien, que Tom lui ait tout dit, qu’il sache son vrai nom, qu’il sache qu’elle ne venait pas de Salem, qu’il sache qu’ils avaient pénétré dans la chambre des secrets… Il pouvait savoir la vérité, ce n’était pas pour autant qu’ils avaient pour obligation d’en parler, ou de parler tout court. La présence de Daniel n’était pas bonne pour lui, alors elle ne voulait pas arrêter de lui mentir, même si ces mensonges étaient éhontés, c’était le seul rempart qu’elle pouvait dresser entre eux deux, et elle ne se priverait pas de le faire.


    « Je m’appelle Aulne, je n’ai plus envie de te parler parce que je n’ai plus confiance en toi, et je veux que tu lâches mon poignet. »
    fit-elle d’une voix sans timbre, toujours avec cette légèreté qui lui était coutumière.

    Elle ne lâcherait pas le morceau. Il n’obtiendrait plus la moindre piste de sa part, et comme tout le groupe des voyageurs ne lui faisait plus confiance (si quiconque d’autre qu’elle l’avait jamais fait), il rentrerait bredouille, et si en contrepartie de cela, il se faisait houspiller par le futur seigneur des ténèbres, eh bien tant mieux! Luna était loin d’être une mauvaise personne, désirer le malheur des autres n’était ni dans ses habitudes, ni dans ses principes, mais elle avait une rancœur tenace envers Daniel. Elle aurait pu passer outre ses actes et l’ignorer tout simplement, mais il allait trop loin, maintenant. La bleue et bronze n’en montrait rien, mais elle avait plus de jugeote que beaucoup le pensaient. Et une véritable propension à s’indigner ou à réagir quand une situation lui était déplaisante, ou quand la façon d’agir de quelqu’un n’était pas à son goût. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’appréciait certainement pas la manière d’agir et de parler de celui qu’elle avait à tord prit pour un ami il y a quelques mois de cela.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Ven 11 Mai - 23:25

Coriace. C’était beaucoup plus difficile que ce qu’il avait pensé. Bon, il s’était pas attendu à y arriver en gardant ses mains dans ses poches et en attendant que les choses se fassent d’elles-mêmes, mais il avait quand même cru que la donzelle montrerait une faille quelconque qu’il se serait fait un plaisir d’exploiter. Mais non, il la mettait face à ses mensonges, et elle niait obstinément, elle ne se souciait même plus d’avoir l’air crédible ou pas… et Dan, lui, ne savait plus trop à quelle tentative d’approche s’essayer. Il avait tenté successivement la manière douce et la manière forte, aucune des deux n’avait porté ses fruits, maintenant, il se sentait un peu bloqué. Pas question d’abandonner pour autant. Il fallait qu’il trouve un moyen, n’importe lequel, d’exploiter l’une de ses faiblesses, de l’inviter à se trahir. C’était pas seulement pour son grand manitou, qu’il faisait ça (même si ça jouait pour les trois quart de la tentative) c’était aussi parce qu’il était très curieux, à force d’en apprendre chaque fois de plus belles sur le petit groupe des nouveaux, ils étaient arrivé à éveiller sérieusement son intérêt. Ils ne venaient pas de Salem, ils connaissaient la chambre des secrets, savaient y accéder, savaient plein de choses sur Tom, avait volé son journal (par pour rien, on l’imagine)… ça devenait vraiment louche, cette affaire, et plus le temps passaient, plus les théories de Daniel s’effondrait. Du coup, il n’avait plus la moindre idée. Toutes les hypothèses devenaient bancales. Y’avait rien qui puisse justifier qu’ils en sachent autant, ça même s’ils avaient été des legilimens surpuissants et avaient lu dans les pensées de son maître vénéré.

Il regardait Aulne/Luna se débattre pour libérer ses poignets de l’emprise de ses mains. Il voulait qu’elle crache le morceau. Il fallait qu’il lui fasse boire du veritaserum, c’était ça la solution! Malheureusement, c’était rare de se balader avec une fiole de cette potion dans la poche, et la serdy n’accepterait surement plus jamais de boire quoi que ce soit si ce quelque chose lui était servi par lui. Finalement, il libéra Luna de son emprise. Il garda les mains levées en l’air pendant qu’il prenait la parole, parlant à tout vitesse pour que la jeune fille ne lui file pas entre les pates entre temps.


"Voilà, j’t’ai lâché, t’énerve donc pas comme ça!"
Il marqua une pause. "Je suis pas ton ennemi, contrairement à ce que t’as l’air de croire. Je suis curieux, c’est tout. Je pensais bien te connaître, puis je découvre tout ce tissus de mensonge. J’ai le droit de vouloir savoir, y’a aucun mal à vouloir connaître la vérité. Tu dis que je t’ai déçu, mais je ne t’ai pas menti. Tu m’as demandé si je connaissais Tom, je t’ai répondu que c’était mon meilleur ami, je me suis présenté à toi sous mes vrais noms et prénoms, tu savais qui j’étais. Si j’ai finis par remarquer que tu me menais en bateau, c’est quand même pas ma faute!"

Et voilà qu’il tentait de rejouer la carte du sentimentalisme. La vérité, c’est qu’il commençait à manquer d’arguments.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Dim 13 Mai - 16:12

    Il lâcha son poignet, Luna voulut en profiter pour rebrousser chemin illico, mais Daniel s’empressa si rapidement de prendre la parole qu’elle abandonna cette tentative. Même si elle ne croyait plus en lui, et même si chacun des mots qui sortaient de sa bouche étaient comme autant de piqures d’abeilles lunaires, elle ressentait une certaine curiosité. Leur amitié, si courte et incroyablement fausse fût-elle, avait eu de l’importance pour la bleue et bronze, à l’époque, et au nom de cette importance, elle avait envie d’entendre ce qu’il avait à dire. Même si c’était du poison. Même s’il devait lui dire les pires mensonges de la création. Peu importe, puisqu’elle n’y croirait plus! Même s’il disait la vérité (et il ne semblait pas vouloir le faire), elle n’y croirait plus jamais. Daniel commença d’ailleurs sa réponse par la pire ineptie qui puisse exister.

    Evidemment, ils étaient ennemis! Même s’ils avaient voulu ne pas l’être, ils le seraient tout de même. Ils n’appartenaient ni à la même époque, ni aux même camps, ni aux même cercles sociaux : ils n’avaient pas les mêmes idées, les mêmes souhaits, la même philosophie de vie… C’était déjà une aberration que Daniel soit parvenu à la supporter, même si c’était au nom de celui qu’il considérait comme son maître. Ils étaient ennemis car voués à se faire du mal l’un à l’autre, voué à des causes différentes. Oui, ils étaient ennemis. Premier mensonge.

    Il affirmait que la curiosité était le seul moteur de ses actes, Luna ne pouvait pas douter du fait qu’il s’agissait d’un nouveau mensonge. Oh, Daniel pouvait bien être curieux, elle ne disait pas le contraire, mais s’il l’avait abordé, s’il s’était montré sympathique avec elle, s’il l’avait mené en bateau, c’était pour la seule et unique raison que Tom Jedusor le lui avait demandé. Il ne se serait pas montré si coriace, ni manipulateur, si celui qui contrôlait sa vie toute entière ne lui en avait pas donné l’ordre. C’était plutôt triste. Il y avait longtemps que Daniel ne devait plus réfléchir qu’en fonction de ce que penserait le préfet de Serpentard. Quelle vie étrange devait-il mener. Luna aurait presque été capable de le prendre en pitié si, en contrepartie, il ne lui avait pas fait tant de mal.

    Sa façon d’inverser les rôles, de se victimiser, sûrement dans le but de la faire culpabiliser, aurait pu être efficace si le temps ne lui avait pas appris à comprendre à qui elle avait affaire. Elle ne voulait pas devenir comme Ginny, elle ne voulait pas perdre son incommensurable foi en l’humanité, mais le tour que prenait les événements l’obligeait à perdre certaines de ses illusions. Elle ne pensait pas que Daniel était quelqu’un de fondamentalement mauvais, mais il n’en restait pas moins qu’il n’était pas bon pour elle, et elle en était à un point de son aventure où il valait mieux éviter toute fréquentation nocive… fréquentation nocive… elle commençait vraiment à penser comme Ginny. C’était un brin effrayant.

    "Je ne te dois rien, ni la vérité, ni quoi que ce soit d’autre." Ce n’est pas parce qu’il avait conscience de tous les mensonges qu’elle lui avait adressé qu’elle devait faire preuve de plus de transparence à son égard. "Et tu me mens, tu es mon ennemi." Il était étrange d’entendre Luna prononcer de tels mots, et encore plus sur ce ton détaché et rêveur, qui ne dévoilait ni agressivité ni rancœur. "Alors je ne te dirais rien."

    Cette conversation tournait en rond. Luna pouvait se montrer très obstinée, quand elle le voulait, plus qu’on pourrait le croire. Quand quelque chose lui tenait à cœur (comme l‘affirmation de l‘existence des nargoles), elle ne lâchait rien. Là, c’était pareil. Les voyageurs, ceux à qui elle avait fait courir trop de risques, c’était pour eux qu’elles s’obstinaient. Pour les seules personnes de cette époque auxquelles elle pouvait se fier sans jamais craindre de se tromper et d’être trompée.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Crazy attempt (pv Luna)   Dim 20 Mai - 1:58

Rageant… Oui, c’était le mot, rageant. Il n’arriverait plus rien à tirer de la caboche dérangée de la donzelle. Il faut croire qu’elle était moins naïve et influençable qu’il le pensait. Pas au point de tomber deux fois dans le même piège. Ça l’emmerdait franchement de devoir s’arrêter maintenant et d’admettre qu’il avait échoué, mais si ça servait à rien d’insister, autant essayer plutôt avec l’un des autres nouveaux (même s’ils devaient tous les détester, maintenant, c’est qu’ils étaient tous solidaires, dans leur petit groupe. Plus que dans celui de son grand manitou, c’est ce qui pourrait leur faire défaut, d’ailleurs) et lui foutre la paix. Il avait essayer la violence, les menaces, la gentillesse, en avait appeler à leur ersatz d’amitié passé… Rien ne fonctionnait. Quand c’était foutu, c’était foutu. Il y a un dicton qui dit qu’il faut savoir admettre sa défaite. Dan n’aimait pas ce dicton, il ne supportait pas l’échec. Mais échouer et ne l’avouer à personne, ça il savait faire. Ce ne serait ni la première ni la dernière fois qu’il le ferait, d’ailleurs.

Il allait donc devoir foutre la paix à la blondinette, et Merlin ça l’agaçait! Il aurait bien aimé qu’elle soit de nouveau cette proie facile qu’elle était lors de leurs premières rencontres, quand elle lui faisait aveuglément confiance, sans se rendre compte qu’elle pénétrait tout droit dans la gueule du loup. Ils étaient ennemis. Elle avait prononcé le mot, et le mot était juste. Même s’ils avaient voulu s’entendre, ils n’auraient pas pu le faire, parce que leurs deux camps étaient clairement opposés l’un à l’autre. Même si Dan ne comprenait pas encore tout à l’implication des voyageurs, il en savait assez pour comprendre que leurs intentions étaient de contrer Tom, et c’était suffisant pour qu’il ne puisse que naturellement les haïr.


"C’est toi qui vois."
Dan mit ses mains dans ses poches, histoire de faire comme s’il s’en foutait, comme si la situation l’indifférait. Mais en vrai, il était en colère contre lui-même, parce qu’il n’arrivait à rien. À rien du tout. "C’est quand même dommage d’être aussi butée, mais bon…" Il marqua une pause. "Je comprends. Si tu mens comme tu respires, t’as peut-être peur de manquer d’oxygène en me disant la vérité." Une nouvelle pause, puis un dernier regard. "Allez, va-t-en puisque tu le veux tellement!"

Il la laissait filer entre ses doigts, tout à fait. Il se détestait de faire ça, de la laisser partir en ayant rien obtenu du tout de sa part, mais il faut croire qu’il avait sous-estimé sa cible. Aulne, ou Luna, c’est selon, était finalement plus coriace qu’elle en avait l’air, sous ses allures fragiles. Elle cachait bien son jeu! Comme son grand manitou, au fond. Si avec le temps, il n’avait toujours pas comprit qu’il ne fallait pas se fier aux apparences, cette expérience toute neuve le lui rappelait. Ils vivaient tous dans un monde où tout le monde portait des masques. Certains se soulevaient tout doucement, mais par moments, Dan avait juste l’impression que lorsqu’on levait complètement le masque, on ne faisait que tomber sur un deuxième masque.

_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Crazy attempt (pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Deuxième étage :: Le couloir de l'aile droite.
-