AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Good Morning, Good morning we talked the whole night through

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Procrastinateur de génie
avatar
▌ Messages : 206
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Fiancé à Pomona...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne(26,25 cm) et plume de sphinx
Camp: Bien
Avatar: Johnny Depp

Message#Sujet: Good Morning, Good morning we talked the whole night through   Ven 18 Mai - 16:51

Rp Libre \o/

    Un jus de citrouille, un toast, un jus de citrouille, un toast, un jus de citrouille, un muffin, un jus de citrouille, un regard vague, un thé... non pour une fois il prendrait un café. Il n'aimait pas ça le café, ce goût âcre, amer, c'était même assez insupportable. Lui préférait la douceur du thé, la couleur ambrée, le tintement de la cuillère dans la tasse même n'était pas similaire. Le café c'était noirâtre et dégueu, c'était immonde et avait un parfum écœurant. Mais il fallait avouer que pour réveiller son troll en hibernation c'était l'arme parfaite... Il leva la tasse de café jusqu'à ses lèvres, ferma les yeux... L'impression d'avaler du jus de doxy le fit grimacer, il se fit violence avala le reste de la tasse d'une traite. Lorsqu'il reposa le récipient vide, il se retint de tirer la langue démesurément pour exprimer son dégoût. Il savait bien qu'il aurait dû piquer à sa mère cette potion dont il s'était tant servi au premier trimestre et qui donc était maintenant vide... Sortes de vitamines concentrées, ça lui avait permit de tenir les journée après 2, 3 ou même 4 nuits particulièrement courtes. La faute à Momo, il n'avait qu'à faire ses devoirs à l'avance... Mais pour un maître de la procrastination c'était une tâche impossible. Alors voilà il était parvenu à achever ses 10 mètres de parchemin... 10 ou quelque chose du genre, chut laissez-le il n'est pas encore bien réveillé, le café devrait faire effet sous peu. Bref il était parvenu à achever tout ses devoirs enfin! Cela lui avait coûté plusieurs nuits de sommeil et cette affreuse tasse de café. Il espérait qu'elle ait un effet quelconque, de ne pas avoir sacrifié ses papilles pour rien. Ça le mettrait de mauvaise humeur pour toute la journée. Il s'humecta les lèvres pour faire disparaître ce goût qui persistait et qui persisterait il le savait. Humpf... il avança sa main au-dessus de la table, saisit une orange qu'il entreprit d'éplucher. Enfin, le jeune homme arrêta son mouvement. Il jeta un regard aux alentours pour s'assurer que personne ne le regardait, et se mit à inspecter l'orange. En fondateur de la Guilde, Morgan connaissait les petites farces de ses membres... Et l'orange qui explose entre les mains de son propriétaire il savait qu'il n'avait pas forcément envie de tester. Il sorti sa baguette, tapota le fruit. Rien... Il rangea sa baguette et repris ce qu'il avait commencé.
    Ce serait bientôt l'heure des cours, enfin bientôt, pour le moment il faisait parti de ceux qui se levaient tôt, faute de s'être lui-même couché cette nuit, et qui donc venaient petit-déjeuner l'aurore. C'était généralement les solitaires, ceux qui n'aimaient pas parler aux autres, qui évitaient la compagnie des hommes d'une manière générale. Ou aussi ceux qui aimait être en avance tout simplement. Lui n'en faisait d'habitude jamais parti, et il voyait des têtes qu'il n'avait parfois vu que rarement. L'orange fut épluchée en un long serpentin, il aimait faire comme ça, les courbes de la pelure du fruit étaient jolies, et puis ça l'occupait. Tiens il n'avait jamais remarqué que les oranges pouvaient avoir des teintes aussi flashies. Le rose au cœur de la pulpe qu'il entrapercevait était amusant... C'était drôle il avait même le sentiment qu'il palpitait, qu'il grossissait... Furoncle de...!
    Il eut tout juste le temps de fermer les yeux. Il senti le fruit se désintégrer dans la paume de sa main dans un sprotch ravissant, le jus du fruit lui frapper le visage, la chair orangée se répandre sur ses joues, ses vêtements... puis glisser paresseusement le long de son cou. La main sanglante d'une pauvre orange kamikaze, il rouvrit les yeux, les lèvres pincées d'agacement, agita ses doigts pour faire tomber les cadavres de chair. Il souffla, chercha une serviette pour essuyer le jus sur son visage qui lui coulait dans les yeux et lui brûlait ses prunelles vertes. Il s'était trompé dans la formule akay!!? C'est tout! Alors ouais évidemment l'orange n'avait pas réagit et lui était tombé dans le panneau. Bon peut-être que cela le maintiendrait éveiller. Où était sa baguette qu'il puisse lancer un recurvite rapide... Ses yeux lui brûlaient un rien il tâtonnait ses poches pour trouver la baguette qui se trouvait sagement sur la table du buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Good Morning, Good morning we talked the whole night through   Lun 25 Juin - 14:59

Pomona avala une large gorgée de jus de citrouille, tout en regardant ce qui se passait autour d'elle. Elle ne prenait même plus garde à ce réflexe qui faisait partie d'elle, mais la vert et argent ne pouvait s'en empêcher, s'empêcher de constamment regarder et examiner les gens qui l'entouraient.

Il est vrai que cette vieille habitude l'avait un petit peu abandonné à force d'être assaillie par ses tracas divers, mais pas au point qu'elle ne puisse s'empêcher de jouer les ethnologues à ses heures perdues.

Il était encore tôt. Pomona était habituée au fait d'être parmi les premières à aller prendre son petit-déjeuner. Elle dormait toujours à heures fixes, avait toujours son quota de sommeil, et ne voyait donc pas prétexte à râler lorsqu'elle quittait les bras de Morphée, d'autant plus qu'assister à une journée de cours ne la dérangeait pas outre mesure.

Il n'y avait pas encore grand monde à la table des serpentards... ni même aux autres. Distraitement, et par une sorte de réflexe, la jeune femme s'attardait sur chaque visage, identifiait chaque personne, et se remémorait les quelques informations qu'elle connaissait sur chacun d'eux. Il était assez remarquable de noter qu'au terme de sept années d'études, il n'y avait plus beaucoup d'élèves qui soient pour elle de total inconnus. Elle savait au moins mettre un nom sur chaque visage.

Cet exercice matinal savait parfaitement l'occuper, et elle aurait pu démarrer cette journée du bon pied... si son regard n'était pas alors tombé sur Morgan. Ou son futur époux.

Bien qu'ayant tous deux une épée de Damoclès commune flottant au-dessus de leurs têtes, ils ne s'étaient pas réadressé la parole depuis qu'elle lui avait annoncé leurs fiançailles forcées. Entretemps, elle avait essayé de calmer le jeu, de lui écrire... sans jamais obtenir de réponse. Soit il l'évitait (elle ne pourrait pas vraiment lui en vouloir, elle faisait à peu près de même), soit sa lettre s'était perdue (ce qui était concevable étant donné qu'à cette période, les hiboux de Poudlard avaient perdu la tête).

Elle hésita. Il était à l'écart des autres, elle aussi. Il y avait une conversation qu'ils avaient laissé en suspens et qu'il serait bon de reprendre. Elle n'était pas certaine d'en avoir envie, cependant...

Elle fut finalement décidé par l'incident de l'orange. Voir ainsi Morgan se démener pour trouver sa baguette après s'être prit du jus d'orange en plein visage... l'agaçait, à vrai dire.

Elle se leva donc de sa table, rejoignit la table des serdaigle tout en sortant sa baguette de sa poche, et alla s'asseoir en face du bleu et bronze.

Pointant sa baguette sur le visage de Morgan, elle prononça la formule de nettoyage d'un ton légèrement las.


"Récurvite."

Pendant qu'elle rangeait sa baguette, son regard ne quittait pas Morgan. Elle n'entamait pas la conversation, mais il était manifeste qu'elle ne pouvait pas retourner à sa place comme si de rien n'était.

Pourquoi dire quoi que ce soit ? Le serdaigle trouverait sûrement une approche contestablement subtile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procrastinateur de génie
avatar
▌ Messages : 206
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Fiancé à Pomona...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Chêne(26,25 cm) et plume de sphinx
Camp: Bien
Avatar: Johnny Depp

Message#Sujet: Re: Good Morning, Good morning we talked the whole night through   Dim 1 Juil - 6:21

    Promis il ne se moquerait plus de ceux qui se prendraient des giclées traîtresses d'agrume dans les yeux, parce que nom d'un troll en tutu ça fait Mal. M-A-L. aim ah elle. Vicieux une orange, vicieux! Enfin... Sebastian était vicieux... L'orange en soi n'aurait jamais... Elle était innocente la pauvre, et lui l'accusait injustement alors que le principal facteur de causalité était un blondinet de deux ans son cadet, au sourire espiègle et qui s'il le voyait maintenant aurait sans doute trouver ça très drôle. Ce n'était certainement pas cette misérable petite boule orangée qui aurait pu être responsable... Pas entièrement.
    L'autre facteur étant sa fatigue et sa propre connerie.
    La deuxième vicieuse était sa baguette. Pourquoi il ne la trouvait pas?! Il commençait à s'énerver et à se sentir un rien ridicule aussi. "La baguette choisit son sorcier et pas l'inverse." Si elle pouvait le rechoisir là maintenant tout de suite, bein ça l'arrangerait pas mal. Sérieux, il n'avait pas vraiment envie de se montrer vulgaire, alors petite baguette soit gentille et vient trouver la main de ton joyeux propriétaire.
    Morgan allait être à la limite de perdre son flegme habituel, lorsqu'une voix accompagnée d'un soulagement sensible au niveau de ses yeux se fit. Le serdaigle, les paupières fermement closes jusqu'à présent pour éviter une invasion supplémentaire d'agrume dans ses pupilles brûlées au 47e dégrès (d'après l'estimation très profesionnelle du jeune homme) n'avait donc rien vu rien entendu. Les lèvres légèrement entrouvertes, il finit par cligner doucement des paupières pour retrouver une vision plus agréable. Machinalement il se frotta les yeux, se pinça l'arrête du nez.
    La première chose que vit Morgan lorsqu'il rouvrit les paupières se fut sa baguette posée sur la table, la deuxième fut le regard de Pomona sur lui. C'était bien la dernière personne qu'il aurait pensé voir en face de lui. Et le jeune sorcier se figea légèrement, un rien stupéfait. Il écarta doucement ses doigts de son visage, ramenant ceux-ci sur la table devant lui. Son visage était marqué par une douce surprise, un "oh" silencieux sur ses lèvres.


    -Je t'ai pas répondu.

    Pas une question mais un constat. Il n'avait répondu ni à sa question lors de leur dernière rencontre, ni à sa lettre envoyée un peu après. Il eut une moue gênée? embarrassée? Tout à la fois sans doute. Qu'est-ce qui lui prenait avec cette histoire de fiançailles? Il n'agissait pas comme ça d'habitude... Et là il était en déni total. Il avait juste murmuré un "je vois" à sa confession, peut-être l'une des rares que la serpentard ait faite dans sa vie, et était parti. Il avait "oublié" sa lettre.
    Morgan poussa un soupir.


    - Tu vas te retrouver mariée à un abruti. Je n'ai pas besoin de te dire tout mes problèmes... Je pense que tu les as suffisamment analysés comme ça. Et quand tu te dévoile un peu quant à notre mariage... futur mariage... Je pars comme le dernier des trolls.

    Le serdaigle croisa ses bras, se pinça les lèvres un moment.

    -Je ne veux pas me marier non plus Pomona, je ne veux pas oppresser quelqu'un d'autre et moi avec... Mais si ce n'est pas toi, ce sera avec quelqu'un d'autre, que je ne choisirai pas... Alors...

    Il se tut et se mordilla les lèvres.

    -... un compromis. C'est tout ce que je vois.

    Peut-être éventuellement, après un peu de temps, peut-être qu'il y aurait éventuellement autre chose, mais faute de mieux, ils feraient peut-être avec... Il poussa un nouveau soupir, voilà qui était dit et fait. Il se rendit compte que cela lui avait bien trotté dans la tête en fait... Abruti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Good Morning, Good morning we talked the whole night through   Dim 1 Juil - 15:36

-Je t'ai pas répondu.
Une chance pour Morgan, Pomona n'était pas prompte à s'exaspérer, il n'empêche qu'elle était à l'instant très tentée par le fait de lui renvoyer au visage une pique des plus grinçante.

À la place, son visage gardait une expression des plus neutre. Intérieurement, elle n'était pas si calme.

Il ne lui avait pas répondu, merci pour l'information! Elle le savait bien. Et avait toujours, d'ailleurs, en travers de la gorge la réplique évasive qui avait conclu leur dernière conversation quand elle-même, pour l'une des rares fois de sa vie, avait prit le parti de se dévoiler, et d'admettre son ressentir.

Une chose était certaine, plus jamais elle ne se laisserait aller aux confidences, baisserait sa garde, ou laisserait quelqu'un franchir cette barrière qu'elle avait dressé entre elle et les autres (du moins tant qu'il ne s'agissait pas de Miyria).

Au moins ne fuyait-il à présent plus le sujet, c'était déjà cela. Pomona n'était pas tellement plus enthousiasme, mais s'ils devaient se marier, il semblait nécessaire qu'ils en parlent, quand bien même cette conversation promettait d'être désagréable et inconfortable pour tous les deux.

Tu vas te retrouver mariée à un abruti. Je n'ai pas besoin de te dire tout mes problèmes... Je pense que tu les as suffisamment analysés comme ça. Et quand tu te dévoile un peu quant à notre mariage... futur mariage... Je pars comme le dernier des trolls.


Ça ressemblait presque à des excuses, et Pomona les prenait pour telles.

Cependant, même s'il lui serait venu l'envie d'approuver, elle ne voyait pas en Morgan l'abruti fini qu'il prétendait être. Elle le trouvait même remarquablement intelligent. Leurs caractères semblaient seulement difficilement compatibles, même si la vert et argent mettait de l'eau dans son vin avec l'espoir que cela calmerait le jeu.

Elle n'était pas rancunière, n'empêche qu'elle lui en voulait quelque peu. L'annonce de leur fiançailles n'était pas chose à prendre à la légère, tout de même!

-Je ne veux pas me marier non plus Pomona, je ne veux pas oppresser quelqu'un d'autre et moi avec... Mais si ce n'est pas toi, ce sera avec quelqu'un d'autre, que je ne choisirai pas... Alors...

Pomona hocha très légèrement la tête. Sur ce point, ils étaient tous deux dans la même galère. Ses parents ne tarderaient pas à lui trouver un autre époux si ses fiançailles avec Morgan en venaient à être brisées. Elle ne pouvait pas échapper à ce fardeau familial.

Morgan n'était en la circonstance pas le pire époux qu'elle puisse espérer, bien que leurs antécédents ne permettait pas d'envisager la relation la plus sereine du monde.

-... un compromis. C'est tout ce que je vois.


Un compromis? Voilà vraiment sur quoi allaient reposer les fondations de leur situation future?

En même temps, elle était d'un avis similaire. Que pouvaient-ils faire, quoi qu'il en soit?

“Ta réponse arrive des semaines trop tard.”
répliqua-t-elle un peu sèchement. “Mais puisqu'on en est là...” Elle marqua une pause. “Tu entends quoi par “compromis”, exactement?”

Pomona était une personne entière, le mot “compromis” en lui-même lui hérissait le poil, mais quels autres choix avaient-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Good Morning, Good morning we talked the whole night through

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-