AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Beware of the wolf in a sheep's clothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Lun 28 Mai - 10:42

Finalement, on se fait à tout, dans la vie. L'être humain a une capacité d'adaptation hors normes, on pense qu'on le pousse aux limites de ce qu'il est capable de tolérer, et pourtant, il sera capable de retrouver un semblant de normalité. Ce type, Darwin, doit avoir raison. Tenez, prenez mon cas. Bon! Je n'ai pas été amputé des deux jambes, mes parents sont en vie et je n'ai jamais perdu d'amis proches, n'empêche que je pensais que je ne me ferais jamais à ce qui s'était passé l'année dernière. Mon meilleur ami a été envoyé en prison par un crétin arrogant, je n'avais plus la moindre chance de le rencontrer au détour d'un couloir, même après son retour à Poudlard, et je me souviens m'être dit en mon for intérieur, en septembre dernier, que je ne m'y ferais jamais, parce que me faire au fait de devoir entendre les pires rumeurs au sujet de Rubeus, et à ne plus pouvoir le voir qu'aux alentours de sa cabane, ce serait comme le trahir, accepter l'inacceptable. Et pourtant, je m'y suis fait... et ce que je ne voulais pas voir devenir normal est devenu une routine.

Je me suis habitué au fait que, invariablement, chaque mardi et jeudi soir (ainsi que les samedi après mon entraînement de Quidditch), j'attende Dora dans notre salle commune afin que nous nous mettions tous les deux en route en direction du parc. Nous n'avions pas vraiment eu envie de ritualiser nos visites à Rubeus, mais ça s'était finalement fait tout seul, parce que c'étaient les soirs qui nous arrangeaient le plus, tous les trois. Ça me dérange un peu, de réagir comme ça, et même de faire de ces visites une obligation. Détrompez vous, j'adore les moments que je passe avec Dora et Rubeus, ce sont les meilleurs de tous, même, mais avoir régularisé le tout.. c'est comme si j'allais rendre visite au chevet d'un malade. J'espère que Rubeus comprend que je ne vois absolument pas les choses comme ça. Ce sont seulement les circonstances qui font que.

Je sors plus tôt de mon cours d'étude des moldus, prétextant une quelconque urgence, histoire d'avoir le temps de préparer mon sac avant que Dora ne se pointe à son tour dans la tour des rouge et or. Au cours de notre dernière sortie à Pré-au-lard, j'ai dévalisé les boutiques, et préparé à mon meilleur ami une réserve des meilleures friandises de chez Honeyduke, des meilleures farces et attrapes de chez Zonko, des meilleurs... bref, tout est forcément meilleur quand c'est moi qui l'offre, hein! Moi qui adore nos sorties dans le village magique, je me doute que Rubeus doit être plutôt frustré de ne pas en être, alors je fais ce que je peux pour qu'il y soit par procuration. J'ai tout juste le temps de fourrer le tout en désordre dans mon sac en bandoulière (après en avoir éjecté les livres, plumes, et morceaux de parchemeins qui s'y trouvaient), de quitter mon dortoir et de rejoindre la salle commune. Quand j'arrive en bas, Dora traverse tout juste l'entrée de la salle commune.

Je lui adresse un grand sourire. Je n'aime jamais rien d'autre autant que ces soirées là, et je n'ai jamais connu de personnes aussi exceptionnelles que la jolie brune et le demi-géant. Même si nous ne pouvons plus être aussi inséparables qu'autrefois, je tiens à ce qu'on soit ensemble le plus possible. Alors que nous nous mettons en route en direction du parc, je lui pose les questions habituelles : comment elle va, comment a été sa journée... Questions en apparence banales, mais qui virent toujours au délire le plus totale quand c'est à ma meilleure amie que je m'adresse. Une fois devant la cabane de Hagrid, je toque à la porte en une dizaine de coups successifs, je suis impatient de le voir, qu'il nous offre l'une de ses tasses de thé géantes qui vous donnent l'impression de boire dans un arrosoir ou l'un de ses immangeables biscuits fait maison. Sauf que personne ne répond.

-Il doit être allé faire un tour dans la forêt.
Fais-je à Dora dans un haussement d'épaules.

Certes, je suis un peu déçu qu'il ne soit pas là, mais il est encore possible qu'il arrive. Je m'assois donc sur le palier de la cabane, la tête appuyée contre la porte, tirant de mon sac deux chocogrenouilles. J'en tend un à Dora avant que de manger le mien. D'accord, c'était pour Rubeus, à la base, mais il avait qu'à être là, hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 350
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Poum poum poum...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'Aubépine, 32cm, Plume de Focifère
Camp: Bien
Avatar: Emily Browning

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Lun 25 Juin - 18:50

    Mardi soir. Enfin ! Mine de rien, Dora avait appris à apprécier profondément la venue de ce jour là. Ce n'est pas que les autres soient plus déprimants, ou autre chose. Après tout, il y avait tellement à faire au château et de personnes qu'elle appréciait que les journées s'écoulaient agréablement pour notre petite Gryffondor. Mais bon, autant l'avouer, aucun camarade de classe n'arrivait à égaler l'affection qu'elle éprouvait pour ses deux meilleurs amis. Et si Dora s'était mis à apprécier autant le mardi soir (ainsi que le jeudi et le samedi), c'était parce qu'ils lui annonçaient une bonne nouvelle. Ces jours-là, c'était ses jours Hagridiens, comme elle en était venue à les appeler. Et même les BUSE qui approchaient pourtant dangereusement maintenant n'auraient pu la dévier de ce rituel à présent bien ancré dans son quotidien. Cela lui permettait de se retrouver seule avec les deux garçons, et Merlin seul savait à quel point la présence de Rubeus lui manquait parfois...

    Le mardi soir avait cela de particulier qu'il lui laissait deux heures de libres avant que Steve ne soit opérationnel. L'avantage d'avoir choisi comme options l'étude des runes et les soins aux créatures magiques... Et puis bon, étudier les moldus alors qu'elle baignait dedans, ce n'était pas très motivant (même si ça aurait pu lui faire obtenir des notes mirobolantes avec très peu d'efforts... Mais sur le coup, elle n'y avait pas vraiment pensé.) Elle en avait profité pour s'installer dans une salle de classe vide en compagnie de son binôme de Serdaigle pour mettre au point les derniers détails de leur travail sur la traduction d'un court texte scandinave. Mais en deux heures, si le travail était terminé, ils avaient surtout passé la bonne moitié du temps à discuter et à rigoler... Le principal, toutefois, c'était que ce soit terminé, et suffisamment tôt pour que Dora ne soit pas en retard. S'excusant auprès de son camarade, elle prit le chemin de la tour Gryffondor. Steve devrait bientôt avoir fini son cours... Et effectivement, en passant la tête par le portait de la Grosse Dame, elle aperçut son ami qui descendait les escaliers des dortoirs. Parfait. Elle répondit à son sourire et les deux rouges entamèrent la descente des escaliers de Poudlard, discutant de tout et de rien.

    Le chemin, ils commençaient à le connaître maintenant. La cabane de Rubeus aussi, ils la connaissaient... Sauf que là en l’occurrence, la cabane elle est fermée. Et même la série de coups dont Steve assaillit la porte n'y changea rien. Rubeus n'était pas là, et le fait de frapper à la porte n'allait pas faire apparaître Hagrid de nulle part... Malheureusement. Au fond, Dora est un peu déçue. Elle s'était habituée à voir Rubeus, et le fait qu'il ne soit pas là, ça lui faisait un peu bizarre... Ça perturbait leur routine.
    Steve avait haussé les épaules avant de se retourner vers elle.

    -Il doit être allé faire un tour dans la forêt.

    Oui, c'est sûrement l'explication la plus logique. Mine de rien, Rubeus a encore un peu de mal avec le Château. Alors s'il n'est pas chez lui (ce qu'elle comprend parfaitement en fait. Tourner en rond dans cet espace tous les jours, ça doit être usant à la longue), c'est qu'il doit être partit crapahuter dans la foret ou dans le parc. Et qu'il n'a pas vu passer l'heure. Ou qu'il a eu un impératif.

    - Ouais sûrement... C'est dommage. Surtout qu'on aura du mal à le revoir avant jeudi ou samedi...

    Elle passa sur le fait qu'avec les BUSE qui arrivait, elle avait l'intention de dire à Hagrid qu'elle pensait ne pas venir jeudi. Tant pis. Elle viendrait le voir, et reporterait ses révisions... Les aléas de la vie. Décidée à l'attendre un moment, elle s'assit à côté de Steve sur la marche avant de poser son sac à ses pieds.
    Elle accepta avec un sourire la chocogrenouille offerte par son ami.

    - Merci.

    En déballant la friandise, Dora se fit la réflexion qu'elle était heureuse d'être amie avec deux garçons... Mine de rien, c'était plus reposant. Si on avait fait ce coup là à une fille de son dortoir (manger la Chocogrenouille qui lui était destinée), il y aurait sûrement eut une mini-crise et quelques ressentiments passagers. Avec eux, il n'y avait rien de ça. Et Dora appréciait ce climat. Naturellement, elle lui adressa un sourire. Elle était bien avec eux...

    - A ton avis, urgence animale ou exploitation de la part du corps enseignant ?

_________________

Do what is right, not what is easy
.



Dernière édition par Dora Stevens le Sam 20 Oct - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Jeu 28 Juin - 15:09

    Tom appréciait l'ambiance qui précédait toujours les examens. Même s'il y avait toujours de fortes têtes pour décider de ne pas en foutre une et de perturber le silence, le calme restait le maître mot, l'ambiance était studieuse, on le laissait en paix. La tranquilité était l'une des choses que le préfet des serpentards préférait au monde, malheureusement pour lui, il aimait le pouvoir plus encore, et l'un et l'autre n'étaient pas vraiment compatibles. La majeure partie de ses larbins s'apprêtant à passer leurs ASPIC, il avait la paix, et les laissait globalement en paix eux aussi. L'heure était grave, certes, mais tant qu'il ne parvenait pas à obtenir d'informations supplémentaires sur les voyageurs (et autant dire que pour l'instant, les choses stagnaient), ils ne pouvaient pas vraiment avancer. Qu'ils privilégient leurs examens lui laissait le temps de réfléchir... en solitaire. Sans compter que lui-même devait bien travailler un minimum, pour obtenir des résultats au maximum. Certes, il était naturellement très intelligent (Tom, grand modeste devant l'éternel), mais même lorsqu'on était extrêmement intelligent, on ne pouvait être cultivé de façon innée. Les révisions concernaient donc le jeune homme au même titre que ses camarades... à la différence qu'il considérait assimiler ses cours beaucoup plus vite et en comprendre beaucoup plus de choses que le commun des mortels. Bref.

    Donc, les examens approchaient, et au sortir des cours, Tom profita des deux heures de libre dont il disposait du fait qu'il n'assistait pas au cours des moldus pour lire quelques livres qui lui permettraient de compléter ses révisions. Il s'interrompit sur les coups de dix-huit heures, quand, tous les cours étant finis, moults élèves se rendaient dans cet endroit qu'ils avaient pour habitude de déserter quand aucun examen décisif ne les attendait. Certes, les épreuves qui attendaient Tom étaient moins conséquentes que s'il avait à passer ses BUSE ou ses ASPIC, mais il tenait à avoir des résultats irréprochables, pour sa réputation et pour son amour propre. Il en avait suffisamment fait pour aujourd'hui, cependant. Satisfait de lui-même (comme toujours), il choisit de profiter du calme ambiant pour se préoccuper de ses propres affaires. Et il y en avait de nombreuses, qui devaient éveiller son intérêt. Il y avait toujours ce journal, qu'il devait trouver, et puisqu'il n'étaient ni dans le dortoir des gryffondors, ni dans le dortoir de la serdaigle, il fallait croire que quelqu'un d'autre avait été mis dans la confidence... dans une certaine mesure. Tom avait établi une liste des possibles, et il avait songé à Hagrid. Sans qu'il sache vraiment pourquoi, il avait tout de suite remarqué la proximité inexplicable qui existait entre les nouveaux et le demi-géant, et qui pouvait s'expliquer en partie par le fait qu'ils savaient. Alors la cabane du garde-chasse n'était pas forcément la cachette la moins appropriée. Ça valait au moins le coup de vérifier.

    Il quitta donc la bibliothèque, en direction du parc de Poudlard. Mais arrivé près de la cabane, son regard tomba sur Dora et Steve, les deux meilleurs amis devant l'éternel d'Hagrid, qui attendaient devant le palier. Qu'Hagrid ne soit pas là aurait pu être une bonne chose, mais c'était sans compter sur ces deux fouineurs, qui, pour une raison tout à fait étrange, ne les portait pas dans son cœur. N'ayant pas de temps à perdre, il passa en face d'eux, faisant mine de les ignorer, espérant qu'il lui foutraient la paix. C'était sans doute trop demander.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Sam 30 Juin - 12:24

-Ouais sûrement... C'est dommage. Surtout qu'on aura du mal à le revoir avant jeudi ou samedi...

Tu l'as dit, bouffi ! Ces derniers temps, nos emplois du temps sont plus chargés que la moyenne, et voir notre ami commun tient plus du parcours du combattant qu'autre chose. Les examens ne sont plus très loin, alors... En ce qui me concerne, ça m'est un peu égal. Enfin non, je veux les réussir, mes examens, mais je n'ai jamais été un fervent adepte des révisions, en fait, le concept même de révision a le don de me hérisser le poil. J'ai la chance d'obtenir de bons résultats en fournissant le minimum d'effort, alors je ne m'embête jamais vraiment. Je révise juste qu'il faut, mais le concept de bachottage, ça ne me connaît pas. Ma mère me répète souvent, d'ailleurs, que si je voulais, je pourrais être le plus fort de ma classe. J'en doute très largement, mais je la laisse parler, c'est toujours agréable d'entendre quelqu'un vous dire qu'il croit en vous, même si ce quelqu'un, c'est votre mère, et que donc elle n'est absolument pas objective. Je sais qu'à l'inverse, Dora est du genre à réviser à mort, alors que je pense qu'elle n'en aurait pas forcément besoin, en fait... Mais en même temps, pourquoi se contenter d'un A ou d'un E quand on peut avoir un O, hein ? Je crois qu'elle pense un peu de cette manière, même si je ne m'avancerai pas là-dessus. Elle passe ses BUSE en fin d'année. Grosse pression. Beaucoup plus que pour moi. Pas étonnant qu'elle préfère privilégier ses révisions. N'empêche que Dora ou pas, je serais là jeudi. Je ne lui en voudrais pas de ne pas venir (les études, c'est important, quand même!), mais comme les vacances approchent aussi vite que les exams, je veux profiter du temps qu'il me reste pour être avec Rubeus. L'été, les choses allaient se compliquer. Il n'aime pas trop écrire, et moi non plus d'ailleurs, alors pour échanger des hiboux... ça va être dur, sans lui. Et sans Dora aussi, d'ailleurs. Merlin, mais qu'est-ce que je vais bien réussir à faire le jour où je quitterai Poudlard et qu'ils seront encore tous les deux à l'école !
Dora me remercie pour le chocogrenouille puis me demande :

- A ton avis, urgence animale ou exploitation de la part du corps enseignant ?

Allez savoir. Je préfère croire à l'urgence animale. Hagrid tient tellement à ses bêbêtes, c'est un plaisir pour lui de secourir les animaux blessés. Ouais, pour son bien, j'espère que c'est ça, parce que les profs... Il n'y avait que Dumbledore pour rehausser le niveau. Je suis fan de Dumbledore. Je veux dire, depuis qu'il a sauvé la peau de mon meilleur ami et lui a évité la prison, je serais prêt à ériger un autel en son honneur, quoi. J'hausse les épaules en mordant dans un chocogrenouille. J'envisage de partager avec Dora le fil de mes pensées, mais c'est ce moment là que Jedusor choisit pour débarquer, l'interrompant tout net. Grrr !! Je le hais je le hais je le hais ! À ce stade, c'est viscéral. L'histoire de la chambre a beau avoir eu lieu il y a un an, je le déteste autant que le jour où j'ai appris qu'il avait dénoncé mon meilleur ami.

-Tu viens te délécter des dégâts que t'as causé, Jedusor ? Je demande d'un ton agressif, voyant que son regard s'était tourné un tiers de seconde vers nous.

J'aurais pu le laisser passer, et la conversation se serait arrêté là. Mais vous pensez bien que c'est sans compter sur l'animosité qu'il m'inspire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 350
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Poum poum poum...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'Aubépine, 32cm, Plume de Focifère
Camp: Bien
Avatar: Emily Browning

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Dim 12 Aoû - 17:14

    Elle joue un instant avec l'emballage coloré de la friandise, lissant machinalement le papier un peu abîmé. Décidant de s'intéresser finalement à son contenu, elle le retourne et s'empare de la carte qu'il contient, y jetant un coup d'œil. Oh. Fulpert le Peureux. Bon, ce n'est pas comme si elle faisait véritablement la collection de ces cartes-là, mais celles qu'elle a finissent toujours dans le tiroir de sa table de nuit. Il y a toujours des anecdotes amusantes au dos... Mais là, en l'occurrence, elle est déjà tombée dessus. Pliant la carte en deux puis en quatre, elle fourre le tout dans la poche de sa robe de sorcière. A la prochaine poubelle...

    -Tu viens te délécter des dégâts que t'as causé, Jedusor ?

    Le ton agressif de Steve la surprend, lui faisant lever la tête vers son ami, un air interrogatif sur le visage. Voyant son regard tourné résolumment vers une direction, elle détourne la tête, et finit par apercevoir Jedusor à son tour. Bon, certes, avec la phrase prononcée par Steve, elle aurait pu tout aussi bien comprendre. Le fait est qu'elle s'attendait à une réponse amicale de sa part à la question peu importante qu'elle venait de lui poser... Autant dire que le changement de sujet a été des plus brutaux.

    Avec le recul, cela n'étonne pourtant pas plus que ça notre Gryffondor. La haine que voue son ami au préfet des verts et argents est plutôt importante. A vrai dire, Dora ne l'avait jamais vu en vouloir autant à quelqu'un avant l'épisode de l'arrestation de Rubeus. Certes, il est déjà arrivé qu'il n'apprécie pas une personne...Plus d'une fois même. Mais à ce point, c'était une première. Enfin, il faut aussi avouer que Jedusor avait frappé fort ce coup-ci...

    D'un autre côté, Dora ne l'apprécie pas particulièrement non plus. En voyant, son visage s'était fermé. Son expression était devenue sévère et froide. Jedusor. Comme si ce simple mot résumait à lui seul tout ce qu'il inspire aux deux Gryffondors. Il ne semblait pas avoir l'intention de pousser son chemin jusqu'à la cabane de Rubeus. Grand bien lui en fasse. Si Dora pouvait s'arranger pour que jamais plus son ami ne croise la route de cette vipère, le monde serait bien plus beau... Seulement, il n'a fallut qu'un regard de Steve pour que la machine ne se lance. Et pour une fois, Dora n'a pas du tout l'envie de tempérer son ami...

    Elle s'était redressée, tendue, puis avait croisé les bras sur son ventre, une lueur de défi dans le regard. Non, décidément, elle ne l'aimait pas...

    - Qu'est-ce que tu viens faire ici?

    Une voix froide, où les émotions paraissent absentes. La seule que l'on pourrait peut être y percevoir serait cette colère et ce dégout qu'elle tente de refouler.


HJ/ Désolé pour le retard et la qualité/longueur :/

_________________

Do what is right, not what is easy
.



Dernière édition par Dora Stevens le Sam 20 Oct - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Lun 13 Aoû - 12:12

    Bien sûr, c'était pur illusion que de penser qu'il pourrait passer à côté de Steve Johnson et de Dora Stevens sans avoir à subir au passage quelques remarques désobligeantes de leur part. De ceux qui ne le portaient pas dans son coeur, Dora et Steve (Steve en tête) étaient certainement les plus hargneux (oublions Richard, le fantôme paranoïaque). Pour cause, s'ils ne s'appréciaient déjà pas particulièrement avant (gryffondors et serpentards font rarement bon ménage, et ce même lorsqu'on est le plus exemplaire des verts et argent), les choses n'étaient allées qu'en empirant depuis qu'il avait malencontreusement fait emprisonner leur meilleur ami (oups...). Sur ce point, ils n'y avait qu'à eux-mêmes qu'ils devaient s'en prendre. Qu'ils aient pu s'enticher d'un demi-géant dépassait complètement la compréhension du préfet qui, de ce fait, n'avait ni Steve, ni Dora en grande estime. Ils n'étaient pas idiots, certes (ou c'est du moins ce que leurs résultats scolaires disait d'eux), mais fallait-il être abruti pour se lier d'amitié avec une créature inférieur, qui en plus de cela, ne pouvait même pas se vanter d'avoir l'intelligence ou la clairvoyance d'un centaure. Rubeus Hagrid était idiot, il n'y avait pas d'autres mots pour définir son degré d'ânerie. Ne fallait-il pas être le crétin le plus fini de l'univers pour garder une accromantule sous son lit? Il n'avait eu que ce qu'il méritait. Et ce qu'il méritait, c'est d'être puni pour offrir au monde le spectacle de tant d'ignorance. Oui, il était le pigeon idéal. Et à quoi cette créature inférieure pouvait-elle bien servir d'autre? Le demi-géant n'avait eu que ce qu'il méritait, ni plus ni moins. Quand bien même il n'avait rien fait, la place d'un individu comme lui n'était certainement pas dans le monde sorcier, et encore moins dans une école de renom comme Poudlard. Que Dippet ait cédé si facilement à la volonté de Dumbledore et ait bien voulu faire de lui le garde-chasse de l'école ne faisait que prouver son incompétence... Incompétence dont il n'allait pas se plaindre pour autant (sans elle, il ne serait peut-être pas libre comme l'air, comme il l'était aujourd'hui).

    Mais ce que Tom voyait de plus pathétique en Hagrid semblait totalement échapper à Stevens et Johnson. Et toute la haine qu'ils auraient pu diriger à l'encontre de leur stupide meilleur ami lui était donc destinée. Ils ne pouvaient jamais se croiser sans qu'on lui saute à la gorge. Bien sûr, ce n'était jamais lui qui lançait les hostilités. Il n'était pas pour les manifestations de haine en public, il préférait largement agir vicieusement, à l'abri des regards. Il attendait son grand moment pour faire ce genre de choses au grand jour.

    Ce fut, sans surprise, Steve qui lança les hostilités. De ses deux futurs interlocuteurs, il était le plus sanguin, et le plus prompt à s'emporter à chaque fois qu'il se voyait. Et une fois de plus, ses griefs avaient rapport avec Hagrid. Ne pouvait-il donc pas changer de refrain? Cette histoire datait d'il y a presque un an. Il était peut-être temps de passer à autre chose, non? Bien sûr, sa présence près de la cabane de Hagrid ne semblait s'expliquer que si l'on en venait à supposer qu'il avait eu l'intention de rendre une visite surprise au demi-géant... C'était le cas, bien sûr, mais le préfet n'était pas idiot au point de dire aux deux rouge et or qu'il se demandait si son journal intime (son horcruxe au demeurant) n'aurait pas atterri par le plus grand des hasards dans la cabane de leur meilleur ami... Il n'était pas idiot du tout, d'ailleurs.
    ...à bien y réfléchir, ces deux-là aussi étaient des suspects potentiels dans cette affaire de vol (même s'il les imaginait très mal, l'un comme l'autre, entrer par effraction dans sa précieuse chambre des secrets), il faudrait peut-être qu'il songe à les sonder... subtilement. Mais pas tout de suite. N'avoir l'air de rien, pour le moment, et garder son calme face à l'emportement de Johnson, était le mieux à faire.


    "Que je sache, j'ai autant le droit d'être ici que vous."
    dit-il du ton le plus calme et le plus posé du monde.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Sam 18 Aoû - 11:47

- Qu'est-ce que tu viens faire ici?

Merci Dora! Vous pouvez toujours courir pour que je le répète, mais je suis quand même content d'avoir une alliée, dans toute cette histoire. Parce que, ça me tue d'avoir à le dire, je ne sais pas si je ferai le poids seul face à Tom Jedusor. Je le hais d'autant plus qu'il sait parfaitement se défendre, toujours avec une nonchalance qui me donne envie de lui foutre une bonne centaine de baffes en pleine tronche. Il est intelligent. Plus intelligent que moi, malheureusement, et plus calme, ce qui fait qu'il a souvent l'avantage sur moi dans nos conversations. Avec Dora à mes côtés, je me sens plus à même d'affronter mon adversaire. Elle est mon intelligence, ma force tranquille. Et avec elle, je gagne encore plus en assurance tout en réussissant quand même à me maîtriser. Oui, vraiment, je ne suis pas mécontent qu'on puisse être à deux contre un dans cette discussion qui s'annonce houleuse et animée.
Mais comme d'habitude, je vois bien que c'est moi qui vais me donner d'emblée le mauvais rôle quand le vert et argent persistera dans sa posture toute innocente. Il me le prouve dès les premières secondes, en nous parlant tout calmement, et comme si de rien n'était.

-Que je sache, j'ai autant le droit d'être ici que vous.


Par la barbe de Merlin, ce que ce type peut m'exaspérer, avec ses airs suffisants et son air de ne pas y toucher, alors que moi, je suis sûr que Tom Jedusor est tout sauf blanc comme neige.beaucoup de chefs d'accusation contre lui, mais il ne faut pas avoir une très grande conscience morale pour coller un innocent en prison. Quand je pense à ce que Rubeus a dû subir, et à quel point ça devait être horrible, d'être au milieu de tous ces fous furieux, dans une cellule humide et trop petite, gardée par des détraqueurs vous mettant au désespoir.... j'ai envie d'arracher les yeux à ce préfet si propre sur lui qui fait absolument comme si de rien n'était.

-T'as pas répondu à notre question! Qu'est-ce que tu veux? Voir Rubeus? Déblatérer des excuses hypocrites? Un conseil, fous lui la paix!


Je sais bien qu'il se moque complètement de mes conseils, mais peu importe, je veux qu'il laisse mon meilleur ami tranquille, et si en contrepartie, c'est moi qui doit être dans son collimateur, eh bien tant mieux! Je préfère ça, je sais mieux me défendre que Rubeus. Sous ses airs de gros durs, c'est juste un garçon sensible, qui aurait bien des difficultés à se défendre tout seul. Je joue les gardes du corps avec lui, c'est vrai, mais je ne veux pas le laisser seul dans la mouise C'est à ça que servent les amis, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 350
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Poum poum poum...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'Aubépine, 32cm, Plume de Focifère
Camp: Bien
Avatar: Emily Browning

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Jeu 25 Oct - 18:48

    Bon, il est vrai que comme entrée en matière, il y a mille fois mieux. (mille fois pire aussi, mais bon...) Cependant, le fait est que Dora n'a pas vraiment envie de faire dans la politesse avec Tom Jedusor. Elle aurait l'impression de ne pas être honnête. Tout simplement. Pas honnête vis à vis de lui, mais aussi vis à vis d'elle-même. Et à vrai dire, c'est surtout cette dernière partie qui l'intéresse. Et aussi, Dora sent qu'au fond, elle se serait sentie un peu coupable par rapport à Rubéus si jamais elle n'avait pas agit de la sorte.

    De toute manière, la question n'est pas là. S'ils voient le Serpentard ici, c'est qu'il a forcément une idée derrière la tête. Il n'agit jamais pour rien. Et dans le coin, à part la nouvelle cabane du nouvellement promu garde-chasse, il n'y a pas grand chose...

    - Que je sache, j'ai autant le droit d'être ici que vous.

    Alors oui, il en a le droit. Puisqu'il est toujours élève à Poudlard, le parfait préfet a le droit de vadrouiller à sa guise dans le parc, même si sa promenade l'emmène vers des endroits assez étranges. Il en a le droit. Autant que Steve et elle ont le droit de trouver ça louche et de lui parler. De lui conseiller d'aller voir ailleurs et de lui préciser qu'Hagrid a, en dépit de ce qu'il aurait peut être espéré, encore des amis. Et des amis qui entendent bien ne pas le laisser tomber, non mais oh! Et pas question qu'un serpentard ne vienne le perturber avec ses paroles mielleuse et sa langue de vipère. Dora croise les bras et affiche un air buté. Certes, il est dans son bon droit, mais qu'il ne s'imagine pas la leurrer avec ses airs de sainte-nitouche. Bien sûr qu'il est venu jusqu'ici pour voir Hagrid. En tout cas, la miss en est intimement persuadée. Et ce n'est pas pour lui plaire...

    - T'as pas répondu à notre question! Qu'est-ce que tu veux? Voir Rubeus? Déblatérer des excuses hypocrites? Un conseil, fous lui la paix!

    Et visiblement, ce n'est pas le cas non plus de son ami. Malheureusement, il ne faut pas non plus oublier que le cher Tom est aussi préfet de son état. Et qui complique un peu les choses et leurs rapports. Oh, Dora n'est pas persuadée qu'il ferait jouer son statut si les choses devaient dégénérer. Mais... Sait-on jamais? Elle n'a jamais vraiment réussi à cerner totalement le vert et argent... Alors, ne cachant rien des sentiments que lui inspire le sixième année, Dora répond:

    - Je pense pas que tu aimes notre compagnie, à vrai dire. Alors bon, mieux faut pour tout le monde que tu t'en ailles.

    A vrai dire, ça rendrait l'air plus sain... Certes, il est seul et ils sont deux. Mais... Steve et elle ne s'abaisseront pas à lui sauter dessus, baguettes à la main... Non?

_________________

Do what is right, not what is easy
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Mer 31 Oct - 18:01

    Dora et Steve étaient deux parfaits chiens de garde. Pour Tom, leur façon de défendre bec et ongle ce demi-géant de Hagrid resterait à tout jamais un mystère. Si l'affection en lui-même était un sentiment qu'il se refusait à comprendre, celle que l'on pouvait ressentir à l'égard d'un hybride, d'une erreur de la nature comme celui qu'il avait fait accuser de la mort de Myrtle, lui était parfaitement incompréhensible... Merlin l'en préserve. Ne réalisaient-ils pas à quel point ils agissaient bêtement ? À quel point ils perdaient leur temps ? Visiblement non, ils insistaient, il s'embourbaient dans la bêtise la plus crasse. Grand mal leur fasse. Tom considérait que son temps à lui méritait d'être employé à autre chose qu'à tenir tête à ces deux rouge et or à qui il serait de toute manière impossible d'entendre raison tant ils s'obstinaient... D'un ton agressif, ce sang de bourbe de Steve demanda à Tom de répondre à sa question : que faisait-il ici ? Bien évidemment, l'Héritier ne répondrait pas à cette question, parce qu'il était évident qu'il ne dévoilait pas ses plans au premier venu, bien sûr, mais aussi parce qu'il estimait que le rouge et or ne méritait de sa part ni attention, ni réponse à ses questions. Il s'abstint donc de dire quoi que ce soit, laissant à Dora tout le temps de l'attaquer à son tour, lui faisant comprendre qu'il était indésirable, et qu'aucun des deux ne voulait de sa présence. Le préfet ne s'en serait pas douté, tiens. L'héritier les regarda l'un après l'autre. Il était évident qu'ils ne céderaient pas un pouce de terrain, hargneux qu'ils étaient. Qu'importe. Ses plans étaient compromis, il n'avait aucune raison de perdre davantage de temps en compagnie de ses deux camarades, dont il s'épargnait facilement la présence. Certes, il n'appréciait pas de battre en retraite au cours d'une joute verbale qu'il s'estimait certain de pouvoir gagner, mais c'était perdre son temps que de rester inutilement.

    « Je ne voudrais pas vous importuner. »
    répliqua-t-il très poliment, un sourire parfaitement innocent à la commissure des lèvres. « Passez le bonjour à notre ami commun lorsque vous le verrez. » ajouta-t-il, conscient, bien sûr, de l'agacement que provoquerait cette remarque chez ses interlocuteurs. « Bonne journée ! »

    Et sur ces mots, il abandonna donc les deux rouge et or à leur sort et à leur attente stupide. S'il était un peu frustrant de n'avoir pu fouiller la cabane du garde-chasse comme il le voulait, il savait qu'il trouverait bien d'autres occasions de vérifier que son journal ne s'y trouvait pas, ce dont, de toute manière, il doutait (même les voyageurs devaient comprendre qu'il était trop benêt pour que lui confier un objet d'une telle valeur ne soit pas sans risque.

    Sans plus adresser de regards à Dora et à Steve, il retourna donc au château, décidé à retrouver la bibliothèque... faute de pouvoir convenablement poursuivre ses recherches physiques, il se contenterait des recherches intellectuelles qu'il devait mener à bien. En soi, c'était déjà une bonne chose
    .


[HJ : désolée de couper court au rp comme ça, mais étant donné qu'il traîne depuis des mois, je me suis dit qu'il ne serait pas plus mal de commencer à le conclure ^^]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Lun 12 Nov - 16:54

-Je pense que tu aimes notre compagnie, à vrai dire. Alors il vaut mieux pour tout le monde que tu t'en ailles.

Exactement ! Bien dit, Dora ! Je hoche vigoureusement la tête, pour soutenir le propos de ma meilleure amie. Comme toujours, la rouge et or arrive à transcrire à la perfection ce que moi-même je pense mais n'arrive à exprimer qu'en braillant et en lançant des piques désagréables. Elle marque un bon point, pas la peine de se chercher des noises, alors qu'il nous suffit simplement de nous ignorer royalement et de passer nos chemins. Bon, si je suis un peu sincère avec moi-même, je dois avouer que je le cherche un peu, le conflit. J'aime bien me prendre la tête avec Jedusor. C'est un ennemi à ma hauteur. Ne croyez pas que j'aime le détester, non, s'il pouvait disparaître à jamais de nos vies, je n'en serais que trop heureux, mais en attendant, c'est une consolation au fait de le voir tous les jours que de lui pourrir royalement l'existence à chaque fois que nous nous retrouvons l'un en face de l'autre.

-Je ne voudrais pas vous importuner.


Grrr.. je déteste qu'il fasse ça ! Qu'il réponde poliment à nos piques hargneuses ! On a l'impression que rien ne peut l'atteindre, comme s'il était imperméable à la moindre critique, comme s'il était incapable de sentiments, trop fier de lui pour se remettre en cause un jour. Bon, en fait, plus j'y pense et plus je me dis que ça doit être le cas. Ce type est une pierre, incapable de ressentir quoi que ce soit. Et plus il reste insensible à ce qu'il nous dit, plus ça m'énerve, et ça, je suis sûr qu'il en est fier, ce pauvre crétin.

-Passez le bonjour à notre ami commun lorsque vous le verrez.


Non mais il veut mon poing dans la tronche, ou quoi ? Si ça ce n'est pas de la provocation, ça, je ne m'y connais pas ! Je le déteste. Merlin, je le déteste ! Vous n'imaginez même pas ce que je me sens capable de faire à cet instant précis. Si je m'abstiens, c'est uniquement parce que Dora est là, et que je sais qu'elle désapprouverait mon attitude. Elle a toujours eu le temps de modérer mon tempérament.

-Bonne journée !


Et il s'en va, comme ça, la tête haute... je vous jure, je le déteste !

-C'est ça, barre-toi, pauvre crétin.
Je marmonne entre mes dents tout en le regardant s'éloigner.

Ce type est un véritable emmerdeur, un connard prétentieux. Un jour, c'est inévitable, les choses allaient partir en vrille, entre nous, et même si ça ne finirait pas dans le sang, croyez-moi, ce serait extrêmement violent.

-Bon...
j'ajoute, en me relevant. Je pense pas qu'on pourra voir Rubeus aujourd'hui, et y'a un jeu de cartes explosives qui m'attends dans la salle commune. J'adresse à Dora un regard accompagné d'un sourire. Tu me suis ? Je demande.

Non non, on ne passe pas tout notre temps ensemble.
...mais pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 350
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Poum poum poum...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'Aubépine, 32cm, Plume de Focifère
Camp: Bien
Avatar: Emily Browning

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   Mar 1 Jan - 17:45

    L'avantage d'avoir Steve comme ami, c'est qu'il ne vous laissera jamais tomber. En tout cas, c'est ce que croit Dora, et elle y croit dur comme fer. Que ce soit pour une broutille, ou pour quelque chose de bien plus important. Et en l'occurrence, face à Jedusor, la Gryffondor est encore plus sûre de ses idées. Peut être parce que c'est Steve qui, en quelque sorte, lui a fait ouvrir les yeux sur le préfet. Et que peu à peu, le ressentiment qu'il éprouvait contre lui s'est transmit à elle.

    -Je ne voudrais pas vous importuner.

    Non, bien sûr. Comme si les importuner le dérangeait vraiment... Mais bon, comme toujours, il reste de marbre. Préserver les apparences, même si ici, personne ne risque de les voir. Les élèves (ou même les professeurs d'ailleurs) qui viennent pousser leur promenade jusqu'à la cabane d'Hagrid sont plutôt rares. Et parfois, on souhaiterait tout de même qu'ils soient encore moins nombreux, si vous voyez ce que je veux dire...

    -Passez le bonjour à notre ami commun lorsque vous le verrez.

    Et en plus, il se permet de les chercher! Intérieurement, Dora ne peut s'empêcher de fulminer. L'amitié, çà a toujours été important pour elle. Encore plus lorsque ses amis se retrouvent en difficulté. Que Jedusor s'en moque à demi-mot ne réussit qu'à l'irriter davantage s'il le fallait. Mais bon, supporter les piques du préfet est préférable pour le moment. Surtout que pour réussir à prouver cette ironie-là au corps enseignant en matière de justification, il faut y aller...

    - Tu peux toujours rêver, murmure t-elle.

    Elle lance un coup d'œil à Steve tout de même, histoire de voir comment son ami réagit. Il a l'air bien crispé, le pauvre...

    -C'est ça, barre-toi, pauvre crétin.

    Dora se contente de soupirer. Et ce n'est ni d'ennui, ni par rapport à ce que son ami vient de dire. C'est juste que les entrevues avec Jedusor lui font presque toujours cet effet là. Elle réagit comme une cocotte minute, emmagasinant la vapeur jusqu'à ce qu'il parte, et expulsant toute la pression ensuite en soupirant...

    -Bon... Je pense pas qu'on pourra voir Rubeus aujourd'hui, et y'a un jeu de cartes explosives qui m'attends dans la salle commune. Tu me suis ?

    Se levant à son tour, Dora hoche la tête. Se défouler sur un jeu pareil leur détendront les nerfs. Et Dora doit une petite revanche à son ami...

_________________

Do what is right, not what is easy
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Beware of the wolf in a sheep's clothing   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beware of the wolf in a sheep's clothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» You should never trust a wolf in sheep's clothing ? Dorian
» (+) beware of the wolf
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: La cabane du garde-chasse.
-