AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sombrals, je vous aime! [Luny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Ven 8 Juin - 19:34

Je suis perdue. Si si. J'ai réussi alors que je viens, pour ne pas dire continuellement, souvent dans la forêt interdite, à me perdre. Sérieusement? Bon, voyons le bon côté, j'ai pu faire ma récolte personnelle, mais au bout de deux heures, j'ai des plantes à ne plus savoir quoi en faire. Bah, ça me permettra de tester les potions de septième année, restons au maximum positive, m'énerver ne me fera de toute façon pas retrouver le bon chemin. Cependant, la forêt est de plus en plus sombre, ce qui vous permet d'en déduire que je ne cherche plus vraiment la sortie. Non, c'est eux que je cherche.

Mais, pourquoi le troupeau a décidé de changer de coin? Me voilà bonne pour chercher un petit moment. Malgré tout, je le fais, probablement parce qu'ils sont les créatures auxquelles je suis le plus attachés. Pip's m'a fait une crise de jalousie à cause de ça au début de ma cinquième année, pourquoi croyez vous qu'il soit si collant?
C'est finalement un peu par hasard que j'arrive dans la clairière où ils se trouvent. Satisfaite, je ne peux m'empêcher de laisser un grand sourire apparaître sur mon visage, chose assez rare, vous en conviendrez, alors que j'approche prudemment du troupeau quelque peu habitué à ma présence presque hebdomadaire. Dès que je viens dans la forêt, je passe systématiquement les voir, mais ça c'est mon secret à moi. Ils ne sont pas beaucoup, trois quatre, mais c'est suffisant.

Je n'y peux rien, j'adore les animaux. Ils ne mentent pas comme les humains, et on n'a pas à s'en méfier comme s'ils allaient t'attaquer en traître. Et surtout leur affection est sincère, bien que parfois difficile à avoir. Bref, j'en viendrais presque à les préférer aux humains.
L'un des sombrals lève un instant la tête pour me regarder, intimant le troupeau de faire de même, mais très vite ils se désintéressent de moi, ne me considérant pas comme une menace. Pourquoi le ministère a pu classer une créature pareille comme dangereuse? J'ai rarement vu plus passif. Tant qu'on ne les embêtes pas, ils sont aussi doux que des agneaux... Enfin, ''doux''...

M'asseyant sur une racine d'un arbre dont j'ignore la taille exacte, je reste là, à les regarder. Je n'approcherai pas tout de suite. Je ne saurais dire d'où me vient cette fascination pour ces créatures, mais j'en suis tombée amoureuse dès notre première rencontre. Ils ont quelque chose de majestueux et parfaitement dérangeant. Est-ce leur apparence repoussante ou leur statue d'incompris qui me plaît tant? Je ne sais pas, mais dans un sens, je trouve qu'on se ressemble. Car qui mieux que moi est incomprise ici? Mais qu'importe, je n'ai de toute façon jamais eu l'envie de m'expliquer.

Fouillant dans mon sac, je trouve un morceau de viande faisandée que je lance doucement à l'un d'eux m'approchant. A force, ils ont bien compris, au fil des années, que je ne viens jamais les mains vides, et s'ils sont omnivore, j'ai pu rapidement déceler chez eux une préférence certaine pour la viande. Chose assez ironique pour une créature aussi squelettique...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Dim 10 Juin - 21:51

    Un large sourire s'afficha sur le visage de Luna tandis qu'elle regardait la créature voleter en cercle au-dessus du même recoin de la forêt. C'est donc ici qu'ils se cachaient !
    Elle n'avait pas eu l'intention d'aller les voir, pas au début. Elle était venue en haut de la tour nord du château dans l'espoir de retrouver ces quelques joncheruines qui, lui semblait-il, et au nom de calculs qui étaient trop longs et improbables pour vous les expliquer, avaient construit un nid, quelque part sous la toiture. C'était alors que les yeux presque naturellement écarquillés de la blondinette balayaient le ciel du regard (à travers ses lorgnospèctres, bien sûr) dans l'espoir de trouver l'une de ces minuscules créatures (qui, Merlin, étaient bien difficiles à dénicher), qu'elle l'avait vu. Un sombral, qui volait lentement et paisiblement au-dessus de ce qui devait certainement être son lieu d'habitat actuel. Luna, depuis son arrivée dans cette époque, n'avait plus eu l'occasion de revoir de ces créatures, pas depuis que celles-ci, scellées aux dilligeances l'avaient conduites jusqu'au château le jour de la rentrée. C'était avec un certain chagrin qu'elle n'avait pas réussi à trouver leur territoire actuel, qui visiblement, n'était plus le même que celui où ces chevaux ailés, bien différents de Pégase avaient élu domicile à son époque. Elle avait bien songé à demander à Hagrid leur localisation (comme elle l'avait à vrai dire fait lors de sa première année à l'école de magie) mais elle s'était retenue de lui poser la moindre question. Pour une simple question de prudence. Elle avait dans le demi-géant une confiance infaillible, mais par respect envers le mensonge qu'elle s'était construit, elle devait éviter d'attirer l'attention (comme si ce n'était pas le cas!). La mère d'Aulne était toujours vivante. Luna n'avait logiquement aucune raison de voir ni de connaître l'existence des sombrals.

    Oui, Luna faisait partie de ces personnes (et en vérité, elle avait toujours pensé être la seule à faire cela) qui se plaisaient à rendre visite aux créatures magiques de la forêt. Certes, la blondinette passait souvent plus de temps en présence d'animaux inexistants, mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier ceux qui n'étaient pas l'unique produit d'une imagination trop débordante. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle était allé rendre visite aux sombrals de la forêt au cours de sa scolarité (pourquoi les aurait-elle compté, d'ailleurs?).
    Avec cette même joie que l'on ressent lorsqu'on retrouve un ami perdu de vue depuis longtemps, elle descendit quatre à quatre les marches de la tour, traversa précipitemment (et de son habituel pas sautillant) les couloirs et passages secrets qui pouvaient la faire se rendre plus vite au lieu escompté, et courut à travers le parc jusqu'à la forêt interdite. Elle ne s'arrêta de courir qu'une fois à sa lisière. Par une sorte de respect, elle considérait que seule une démarche lente et contemplative pouvait être de mise lorsqu'on pénétrait dans ces lieux où la nature avait encore tous ces droits.

    Elle su s'orienter proprement jusqu'à la clairière au-dessus de laquelle elle avait vu la créature. La forêt revêtait encore beaucoup de mystère pour elle, mais elle disposait d'un sens de l'orientation que très peu lui soupçonneraient tant elle semblait en permanence déboussolée. Son regard se posa tout d'abord sur les créatures, qui se disputaient une pièce de viande, ce ne fut qu'ensuite qu'elle remarqua la présence de Miyria. Une légère surprise anima l'expression de son visage, à moitié dissimulé par la paire de lorgnospèctres qu'elle portait toujours. Elle n'était pas habituée à ce que qui que ce soit d'autre ne se préoccupe de ces créatures (si ce n'était elle), elle semblait avoir trouvé (du moins dans ce domaine) son alter ego. Elle s'avança doucement vers la vert et argent, à qui elle n'avait pas reparlé depuis leur mémorable conversation aux Trois-balais, lui adressant au passage un sourire amicale.


    « Je ne savais pas que tu venais les voir... »
    déclara-t-elle du ton léger qui lui était coutumier, comme s'il y aurait eu une quelconque raison pour que la jeune femme l'informe de ce genre de choses.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Lun 11 Juin - 2:52

Je n'ai pas pour habitude d'avoir de la compagnie quand j'admire les sombrals, aussi, je suis des plus surprise en voyant Aulne avancer vers moi... En fait, ce qui me choque encore plus, c'est la sorte de choses complètement grotesques qui lui sert de lunette. Je ne sais même plus si je dois m'étonner ou non des bizarreries de Aulne. Cette fille est vraiment la personne la plus incroyablement bizarre qu'il me fut donné de connaître. Pourtant, je l'aime presque bien. Nous n'avons pas le même grain de folie, certes, mais elle est intéressante. A sa façon.
Je ne fis donc aucune remarque à son approche, et ne fuis pas pour autant. Bon, il fallait bien qu'un jour ou l'autre quelqu'un découvre ma fascination pour les sombrals, mais tout de même, qu'est-ce que le hasard aime bien frapper ironiquement dans cette école. Combien y avait-il de chance pour que les deux seules élèves mordues des bébêtes en tout genre viennent admirer les sombrals à la même heure et le même jour? Laissons tomber, il n'y a aucun hasard, que de la fatalité.

Je l'écoute me parler, mais ne peux pas détacher mes yeux de la chose étrange qui lui couvre les yeux. Limite si je ne suis pas aussi fascinée que désabusée par tant de bizarrerie. J'aurais presque tendance à dire que cette fille est totalement en avance sur son temps. Vous ne trouvez pas? De tous, pour moi, Aulne est celle qui fait la plus tache, en cette année 1945. En fait, cela m'amuse plus qu'autre chose. ça fait du bien de voir un peu de folie qui ne rime pas avec "psychopathe en devenir" ou "allumé du citron" à Poudlard.

Aulne qu'est-ce.... Qu'est-ce que tu as sur les yeux?

Cette chose m'intrigue trop pour que je ne demande pas. Même si, au fond, je ne suis pas certaine de vouloir connaître la réponse. A tout les coups, elle va encore me parler de ses nargoles et autres jonch-je-sais-plus-quoi que je n'ai jamais vu (mais dont je ne remets plus en cause l’existence depuis la dernière fois). Ceci me rappelle d'ailleurs notre conversation aux trois balais... Conversation que j'aurais préféré oublier à jamais. Quoi que, maintenant que les voyageurs sont devenus nos alliés, je comprends un peu mieux pourquoi elle ne m'avait pas traité de paranoïaque ce jour-là. Je crois qu'au fond, elle sait aussi. Non. Ils savent. Mais pourquoi?

Faisant un bref signe négatif de la tête pour détacher mon regard de ces lunettes aussi moches qu'hypnotique, je retourne regarder les sombrals pour remarquer qu'ils ont déjà presque finis de se battre pour le morceau de viande, et que d'ailleurs un des petits du groupe n'a rien eu. Par réflexe, je sors un autre morceau de viande (viande acheté par l’intermédiaire de Poyo, je ne suis pas une voleuse... De nourriture), que je lui lance doucement, le regardant l'attaquer alors que je réponds enfin à la première question de la serdaigle.

Je pourrais te retourner la remarque. Il y en a d'où... Tu viens?

Ne parlons pas de Salem, je sais depuis la fin du début de l'année qu'ils ne viennent pas de la-bas... Ce qui d'ailleurs m'a valu quelque question de mon père, questions vite détournés. S'ils ne veulent pas dire d'où ils viennent, soit, mais par pitié, je préfère de loin un silence qu'un mensonge éhonté. Je déteste les mensonges. Ironique pour quelqu'un qui passe dernièrement son temps à cela, non? Mais je déteste encore plus qu'on me mente. Elena m'a suffit. c'est surement pour cela que je ne lui ai toujours pas reparlé. J'ai peur que malgré tout mon contrôle, j'explose, face à elle

Je ne souris pas pour répondre à celui amical d'Aulne, mais me déplace un peu sur ma racine semi-géante, lui laissant une place pour s'asseoir. Disons que c'est ma façon à moi de lui dire que sa présence me fait plaisir... En quelque sorte. Certes, il y a plus expressive que moi.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Jeu 14 Juin - 20:17

    Quand Miyria demanda à Luna ce qu'elle avait sur les yeux, la bleue et bronze fronça les sourcils, ce qui ne devait pas vraiment se voir aux vues de la superficie de ses lorgnospèctres, qui lui bouffaient la moitié du visage. Elle les avait complètement oublié, et ce quand bien même les verres de ces lunettes lui offraient une vision des choses très différente à la normale et totalement déformée. Elle comprit tout de même de quoi il était question et leva donc ses lorgnospèctres, qu'elle laissa reposer au dessus de sa tignasse blonde. Elle ne s'en excusa pas, elle n'avait pas de raisons de s'excuser, au nom du droit inaliénable de porter des lunettes qui permettent de repérer les joncheruines, hein !

    Miyria lui demanda s'il y avait des sombrals... d'où elle venait, et Luna se trouva fort dépourvue. Elle n'avait absolument pas songé à cela lorsqu'elle avait posé sa question, mais elle n'avait aucune idée de si les sombrals vivaient ou non en Amérique. En dépit de toutes ses connaissances en soin aux créatures magiques, elle ne savait pas. Etait-ce vraiment important qu'elle mente encore ? Elle voyait bien que la vert et argent n'était pas convaincue quant à l'endroit d'où ils venaient, comme beaucoup d'autres, mais la différence était que Miyria n'était pas son ennemie, elle était son alliée, alors le fait qu'elle sache qu'elle mentait était du coup moins grave. Ce n'était pas pour autant qu'elle allait commencer à lui sortir des énormités plus grosses qu'elle ou à se montrer négligeante. Prudence (le substantif, pas Hermione) était devenu pour elle le maître mot, par la force des choses. Elle n'allait pas baisser sa garde sous prétexte qu'elle était en présence amie. Elle opta donc comme souvent pour une alternative confortable, pour un semi-mensonge.


    « Je n'avais jamais vu de sombrals avant Poudlard. »


    Techniquement, c'était vrai. C'était lors de sa première année à l'école de magie qu'elle s'était retrouvée confrontée à ces créatures, quand elle les avait vu attelées aux diligeances. Elle en avait entendu parler auparavant, notamment par son père, fasciné comme chacun sait par les créatures magiques... Elle n'avait jamais vu de sombrals ailleurs qu'à Poudlard, ce n'était pas un mensonge... Quoique... cette fois mémorable où ils s'étaient rendu au ministère de la magie, ils étaient en dehors de l'enceinte de l'école, donc... Mais elle n'entrerait bien sûr pas dans ce genre de débats avec son interlocutrice (sa folie avait des limites).

    Lentement, elle se rapprocha d'un des créatures, tendant doucement la main dans sa direction. Celle-ci recula d'un pas, visiblement craintive. À son époque, Luna avait progressivement su apprivoiser plus ou moins les sombrals de l'école, même si elle mettait toujours la même douceur à les approcher afin de ne pas les effrayer. Il n'en était rien alors. Là, ce n'était pas tout à fait vrai, mais qu'importe, ces créatures n'étaient pas vraiment agressives, contrairement à ce beaucoup pensaient, et même à ce que décrétait le ministère de la magie. La bête se laissa finalement approcher, et Luna lui caressa distrairement la crinière tout en reportant son attention sur Miyria.


    « Je n'avais pas réussi à trouver leur repère jusqu'à aujourd'hui. »

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Ven 15 Juin - 9:26

Sans explications sur ses lunettes étranges, Luna les mets dans ses cheveux. Bon. Tant pis, je me suffirais de ne plus les voir sur ses yeux, bien que mes yeux ne cessent de lancer des petits regards intrigués sur la chose qu'elle porte sur la tête. C'est la première fois que je vois ça. Je me demande à quoi cela peut servir, mais je préfère ne pas lui demander d'explication. Parfois l'ignorance vaut mieux. Surtout avec Aulne.
J'hoche de la tête devant sa réponse. Elle me va. C'est tout bête, mais elle me va. Moi aussi je ne connaissais pas les sombrals avant d'arriver ici, et c'est un peu par erreur que je l'ai est trouvé la première fois. Si j'ai eu peur? Dire que non, serait mentir.... Quoi que. Disons plutôt que j'ai été... Impressionnée par leur apparence, mais moi et les animaux c'est une grande histoire, et une semaine plus tard j'étais de retour pour les regarder après avoir lu tout ce que j'avais pu trouver sur eux.

Je pense qu'au vu de leur... Différence, ils évitent en général d'approcher les humains, et vice versa...

Pourquoi les gens reportent toujours ce qui est noir ou terrifiant à la mort? Chez les moldus, c'est les corbeaux qui ont mauvaise réputation (et qu'on tue parfois injustement...). L'apparence, toujours l'apparence... Inévitablement, je pense à Jedusor. Lui aussi, il est doué au jeu des apparences. Je dirais même qui excelle.

Je regarde, avec un amusement dissimulé, Aulne approcher d'un Sombral. En tant normal, je me serais aussi laissé prendre par l'envie de les caresser. Mais j'ai plus de mal à me laisser aller en la présence de quelqu'un, aussi, je reste sur ma racine. Ce n'est pas très important, au pire, je pourrais les voir un autre jour. Pourtant, ça me démange de me lever et d'aller les voir...
D'ailleurs, tout en continuant distraitement les attentions qu'elle prodigue à l'animal, la serdaigle me parle, m'informant qu'elle n'avait pas trouvé leur repère jusqu'à aujourd'hui. Je fronce des sourcils, surprise par ses paroles sans trop savoir pourquoi. Il y a quelque chose qui cloche. Elle vient de me dire qu'elle n'avait vu les sombrals qu'à Poudlard, et que jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait pas trouvé leur repère? Je reste silencieuse, mais me mets rapidement à réfléchir à ce que je viens d'entendre. Sa façon de les approcher pour les caresser démontre une certaine assurance envers ces bestioles. Certes, elle approche avec douceur, mais je ne sens ni hésitation, ni crainte dans son geste, voir une presque assurance discrète tiré de l'habitude, non? Habitude Qu'on ne peut pas avoir juste en les ayant vus tirer une diligence... Non? Quelque chose ne va pas. Mais on parle d'Aulne, là.
Peut-être que je me trompe, c'est sûrement ça, ma paranoïa me joue probablement des tours. Je secoue la tête, mais je garde ce début d'hypothèse, ceci dit, pour moi dans un coin de ma tête. Il manque trop de pièce au puzzle, pour l'instant, de toute façon.

Ils étaient vers l'ouest jusqu'à il y a peu. Je ne sais pas pourquoi ils se sont déplacés si soudainement.

La nourriture meilleure ici? Trop de passant? Un nouveau colocataire? Qui sait, il doit y en avoir des choses dans cette forêt. Elle n'est pas interdite juste parce que ça sonne bien... Il faudrait qu'un jour je cesse de venir dedans, ceci dit, ce serait plus raisonnable.. Sauf que je ne crois pas, justement, être quelque de raisonnable, sur ce point.
Je regarde Aulne et hésite un instant à parler de tout ce qui s'est passé, entre les voyageurs et Pomona, mais aussi entre elle et moi. Tout ce qu'on ne dit pas, au fond. Il y a, bien sûr, la conversation de la dernière fois, mais aussi, un peu, cette histoire d'alliance. J'aimerais poser mes questions, et paradoxalement, je ne veux pas empiéter sur le terrain de Pomona. Je ne sais pas, je pense qu'elle pourrait mal le prendre... Moi, ce serait le cas, si elle faisait le contraire. Alors, autant continuer à parler de choses anodines. Enfin, ''anodines''...

Les autres aussi voient les sombrals?

J'ai hésité à lui demander qui est la personne qu'elle a vu mourir mais... ça me semble trop personnel pour être demandé. Je manque certes de délicatesse sur bien des points, mais à choisir, je ne m'émisse jamais dans la vie intime des gens tant qu'elle n'a aucun rapport direct avec la mienne... Enfin si elle me dit qu'ils les voient tous, je commencerai quand même à m'inquiéter.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Mer 20 Juin - 18:58

Luna haussa les épaules lorsque Miyria dit à Luna qu'elle ignorait les raisons qui avaient poussé les sombrals à changer de lieu de vie. Il en était de même pour la bleue et bronze. Si sa fascination pour ces créatures singulières ne datait pas d'hier, elle n'avait pour autant jamais véritablement su grand chose à leur sujet, pas plus en tous cas que ce qu'on lui en avait appris en cours de soin aux créatures magiques. Elle ignorait donc s'ils avaient des habitudes migratoires... Il ne lui semblait pas, cependant, quand la blondinette venait les chercher, à son époque, il était rare qu'elle ne les trouve pas dans cette clairière où elle allait à leur rencontre. Ils avaient l'air plutôt sédentaires, à leur manière... mais une fois de plus, ce n'était qu'une intuition, elle n'en savait rien, en vérité. Elle soupçonnait malgré tout que s'ils avaient changé de lieu de vie, ce devait être parce qu'ils avaient été délogé de celui où ils se trouvaient auparavant par d'autres créatures. Luna songeait vaguement à Aragog, peut-être qu'Hagrid lui avait déjà apporté sa compagne accromantule, et que leur famille devenait trop grande pour quelques sombrals. Encore une fois, ce n'étaient que spéculations. Après tout, ils ne seraient plus dans cette même clairière dans cinquante ans, alors allez savoir... Débattre de la migration des sombrals n'aurait pas été le sujet de conversation le plus captivant du monde (quoique, ça pouvait l'être pour Luna), alors la blondinette n'argumenta pas à ce sujet (elle ne pouvait pas parler d'Aragog, de toute façon).

De toute manière, Miyria axa le sujet sur un sujet un brin plus délicat, mais auquel Luna s'était attendue. Enfin non, elle ne s'était pas attendue à ce que la vert et argent lui parle en ces termes... mais elle s'était attendue à ce qu'elle lui parle du fait de les voir. Se retrouver à deux au milieu des sombrals et les voir, ça prêtait forcément à interrogation. Même Luna était curieuse de savoir pour quelles raisons son interlocutrice pouvait voir ces créatures. La formulation de sa question était plus étonnante, par contre. Comme si elle les imaginait liés au point d'avoir tout vécu ensemble, y compris les pires drames. La vérité, c'est qu'ils n'avaient tous jamais été aussi proches que depuis cette année. Enfin... certes, ils s'étaient rapprochés grâce à l'AD, mais leur amitié, par la force des choses, avait atteint un degré supérieur. Surtout pour elle, en fait, qui avant eux n'avait pas le moindre ami. Ce n'était pas pour autant qu'elle aurait pu savoir s'ils voyaient des sombrals ou non. En fait, si elle le savait, c'était uniquement parce que c'était au dos de ces créatures qu'ils étaient tous allé au ministère, et parce qu'auparavant, elle avait discuté de ces créatures avec Harry. Comme elle n'allait évidemment pas répondre dans le détail (surtout que ça ne permettrait pas à ses camarades d'ajuster leurs mensonges s'ils le désirait), elle se contenta d'une réponse qui se voulait encore un peu honnête (après tout, Miyria restait son alliée), bien que très évasive.


« Je ne sais pas... je n'en avais jamais vu avant ma rentrée à Poudlard. Et je ne leur ai pas demandé. »


Luna étant Luna, le fait qu'elle ne se soit pas étonné ni n'ait hurlé partout ce qu'elle voyait pourrait sembler crédible. D'ailleurs, la première fois qu'elle avait vu ces créatures, elle n'avait interpellé personne, son père lui avait parlé des sombrals bien avant qu'elle mette un pied à l'école. Elle attendait de les voir.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Ven 29 Juin - 3:27

Je ne peux retenir un sourire devant sa remarque. J'ai bien compris qu'elle ne voulait pas s’étaler sur le sujet, mais sa façon d'insister (probablement involontairement) sur le fait qu'elle n'en avait jamais vu avant poudlard à quelque chose d'absolument pas naturelle, mais de presque mignon. Enfin, être naturelle, ça n'existe pas chez Aulne. Elle ne sait qu'être bizarre (ce n'est pas forcement un défaut). Je ne sais pas quoi penser de tout ça, mais ce n'est de toute façon pas à moi d'y penser. C'est bon, c'est bon, je laisse tomber ce sujet, j'ai bien compris que c'est à Pomona de jouer les diplomates avec les voyageurs. Mais je ne perds pas mon petit sourire quand même.

Tu te répètes, fais attention, à ton age.

Fis-je pour me moquer doucement, mais sans méchanceté réelle. Je ne suis pas une personne vraiment mauvaise, plus incomprise qu'autre chose, au final. Mais bref, je regarde les sombrals, là, et... J'ai envie de montrer dessus. Regardez-les! Ils ont des ailes! Si c'est pas un signe ça. Ce n'est pas fait pour les chiens, non? Je ne suis pas une fan des balais, et depuis la course (où j'ai perdu contre Daniel, merde!), je ne suis plus remontée sur aucun balai. Très peu pour moi les sports, moldus ou sorciers.
Je me demande si on peut domestiquer un sombral. Vu leurs caractères très passifs, je ne pense pas que ce soit impossible mais... Comment? Je croise les bras et les regarde, penchant un peu la tête sur le côté alors que je pars dans un projet dont je ne connais même pas la fin. Oh je ne pense pas le faire un jour, mais j'aime bien parfois imaginer toutes les possibilités. Au cas où. Toujours au cas où.

Ils doivent faire de bonnes montures.

Fis-je à haute voix, plus pour moi que pour Aulne. Enfin, bonne monture, pour peu qu'on la voit, car être en train de flotter dans les airs en position assise, tout de suite, c'est moins classe. Et je ne suis pas sûr que voler debout, en équilibre dessus, le tout juste pour avoir du style, soit une bonne chose non plus. Imaginez en plus, si vous n'avez jamais vu la mort? Pratique pour s'occuper de l'animal. D'ailleurs, un des Sombrals vient de rejoindre le sol. C'est quand ils volent qu'ils sont les plus beaux. Soudainement, ils perdent cette impression dérangeante qui leur colle à la peau, alors qu'ils se muent avec une grâce majestueuse. je soupire.
... Je veux un sombral. Je ne suis pas sûre que mon père acceptera, ceci dit. Mais je veux un sombral. Si j'en appâts un avec un morceau de viande jusqu'à chez moi? Hum. Je secoue la tête, je pars bien trop loin là, bientôt je vais commencer à chercher comment le cacher dans le poudlard express. C'est mieux que je m'arrête là. J'aime trop les Sombrals, c'est dangereux.
Pour me changer les idées, je me concentre sur la serdaigle de nouveau, me décidant à poser des questions pour alimenter la conversation, sans pour autant la mettre dans l'embarra. C'est toujours un peu compliqué de parler avec Aulne, car il en faut peu pour qu'elle commence à me parler de choses plus bizarres les unes que les autres. Et ça je m'en rends compte qu'une fois les mots ayant quitté mes lèvres.

Dis-moi Aulne, quel est ton animal préféré?

A votre avis, Nargole ou Joncheruine? Pourquoi je pose la question, franchement...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Mar 10 Juil - 13:59

    Elle se répétait ? Ah oui ? Oui. C'est vrai, elle se répétait. Elle n'avait pas remarqué... en même temps, elle ne réfléchissait pas toujours à ce qu'elle disait, même si elle considérait que ce qu'elle disait était toujours réfléchi. Ce devait être une sorte de réflexe inconscient. Elle était soucieuse de n'avoir l'air de rien, mais son naturel la rattrapait, parfois... Mentir n'était pas quelque chose de naturel, pour elle... ou du moins, quand elle mentait, elle-même n'en avait pas conscience (un mensonge est-il un mensonge si celui qui le prononce tient ce qu'il dit pour vrai, après tout?). Elle forçait sa nature, et cela se manifestait par des écarts de langage comme celui-ci. Elle fit cependant mine de rien, et ne se laissa pas perturber par sa propre erreur, se contentant d'un très léger haussement d'épaule. L'avantage, quand on s'appelait Luna Lovegood (ou Aulne Quibber, en l'occurrence), c'est que l'on pouvait à peu près dire et faire tout et n'importe quoi sans que cela ne choque outre mesure. Comme quoi la bizarrerie avait du bon, même si (et l'inverse aurait peut-être été souhaitable, des fois que l'on se soucie de son état mental) Luna n'était jamais comme elle était intentionnellement.

    Luna s'abstint de toute remarque quand Miyria fit remarquer que les sombrals feraient de bonnes monture. Effectivement, elles en faisaient. La blondinette faisait partie de ces rares personnes ayant un jour eu l'occasion de faire une balade à dos de sombral. Mais évidemment, étant donné les circonstances dans lesquelles tout cela s'était produit, il était hors de question qu'elle en parle à son interlocutrice. Sans compter que bon, elle n'avait jamais vu de sombrals avant d'arriver ici, hein ! (quoi, elle se répète encore ? Vraiment ?). Elle approuva malgré tout d'un signe de tête, puisque, après tout, avant d'avoir mené son expédition à dos de cheval ailé, elle s'était fait la même réflexion... et les faits lui avaient donné raison. Enfin... Il n'était pas dit que ses camarades aient apprécié le voyage autant qu'elle, mais pour sa part en tous cas... Bref, ce n'était pas la question. Elle songea un moment à suggérer à Miyria de faire une balade à dos de sombral. Mais même pour elle, cette décision tenait de l'absurde et de l'inconscience. Mieux valait les laisser là où ils étaient. Surtout que ceux-ci, elle ne les connaissait pas, et elle n'avait pas eu le temps de les apprivoiser.

    La blondinette préféra donc laisser Miyria poser une nouvelle question. Son animal préféré ? ...Bonne question. Oh, Luna adorait les animaux, qu'ils soient réels ou non, toute créature vivante obtenait d'emblée son respect, et elle ne s'accordait pas le fait de ne pas aimer une créature ou une autre. Ni d'en privilégier une. Elle n'avait pas la moindre phobie animalière. La présence d'insectes, de serpents, d'araignées, ces bestioles incomprises et detestées, ne dérangeait en rien la jeune fille. Pour elle, l'âme d'une limace valait autant que celle d'un hypogriffe, celle d'un nargole valait celle d'un ronflak. Non, en fait, elle n'avait pas d'animal préféré, elle les aimait tous. Les yeux ronds de la bleue et bronze se posèrent sur Miyria. Et elle ? Elle avait le sentiment de pouvoir ressentir la fascination qu'exercait les créatures qu'elles avaient en face d'elles sur la vert et argent. Peut-être que c'étaient eux, ses animaux préférés. Ça se comprendrait. Aux yeux de Luna, du moins. Ces créatures étaient incomprises, mais d'une majesté hors normes.


    « Je n'y ai jamais réfléchi. »
    Répondit-elle tranquillement. « C'est toi qui a une chauve-souris, non ? Tu n'aimes pas les hiboux ? »

    Un simple « et toi ? » serait sans doute davantage rentré dans les conventions, c'est vrai, mais Luna ne faisait jamais grand chose de bien conventionnel.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphiste suprême.
avatar
▌ Messages : 3201
Humeur :
5 / 1005 / 100

En couple avec : ...Socrate

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if et crin de Sombral, 33 cm
Camp: Bien
Avatar: Kristen Bell

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Mar 4 Sep - 5:59

Ah. Bon, on entame un sujet compliqué, au temps pour moi. Je vous ai déjà expliqué la raison de ma peur, si je me souviens bien? (mais si, dans un autre topic, vous dis-je!) Aussi, ne reviendrais-je pas dessus. Pourtant, le seul fait d'en parler me met mal à l'aise, et inconsciemment, je passe une main sur ma nuque, comme pour me détendre. Je n'aime pas les hiboux. ni les chouettes. A chacun sa phobie, n'est-ce pas? Certains c'est les araignées, d'autres les serpents, moi, c'est les hiboux. Chose assez comique quand on sait que le blason de ma famille en est un... Oui, oui, je sais, mon père aussi fut assez dubitatif quand il me vit sortir en criant du magasin d'animaux, au chemin de traverse.
Je n'ai plus jamais mis un pied dans le magasin.

Oui. Il s’appelle Pip's.

Pip's. Si vous me demandez pourquoi, je vous répondrai pourquoi pas? De toute façon, j'ai passé une bonne partie de mes premières années sans vraiment parler, alors son nom importait peu. Je dois d'ailleurs avouer qu'il ne fut pas très utile, au début. Je n'avais aucun amis à contacter, et mon père m’encourageait à ne pas faire changer les choses. Puis, il y a eu Daniel. Et Catharina. Je ne sais pas avec lequel des deux j'ai le plus échangé de lettres, mais Pip's a eu beaucoup de travail cette années là. J'ai toujours aimé écrire, et pendant mes premières années, cela m’entraînait à maîtriser l'anglais. Apprendre une langue sur « le tas », comme on dit, est un peu dur au début, mais rudement efficace.
Cependant, désormais, Pip's envoie bien moins de courrier. Il se contente bien souvent de se reposer. En fait, pour envoyer des messages dans l'école même, Socrate est beaucoup plus efficace, est bien plus discret. Et comme je n'ecris presque jamais à mon père, Pip's n'a pas de travail. Il faut bien l'avouer, Socrate est d'une utilité remarquable pour entretenir une correspondance avec Pomona. Et puis, autant en profiter tant qu'il est mignon et dynamique. Vous verrez, dans quelques années...

J'avoue ne pas apprécier outre mesure les hiboux, mais garde cela pour toi, s'il te plaît. Ah, mais tu sais, j'ai aussi un chat maintenant, il s'appelle Socrate. Il m'aide aussi à faire passer mon courrier.

A Aulne, je peux dire ma peur, de toute façon, Horby connaît mon secret, je m’étonne d'ailleurs que ce dernier n'a pas encore fait le tour de l'école.... Je ne peux pas vraiment dire que je fais plus confiance à Aulne qu'à Hornby, mais en tout cas, je m’efforce de le faire. Après tout, il faut bien un début. Si personne ne fait le premier pas, on n'avancera en rien et Jedusor gagnera encore plus vite du terrain... Ah, non! Ne pas penser à lui maintenant.
Zut, cette seule pensée arrive à me mettre légèrement en boule, aussi, je retourne a la contemplation des sombrals, pour oublier de nouveau ce désagrément.

D'ailleurs, en parlant de créature équidés, n'y en a-t-il pas d'autre dans la foret interdite? J'ai entendu dire qu'on pouvait y trouver des licornes... Oh, je rêverais d'en voir une, bien que je doute d'être assez pure pour qu'elle me laisser approcher (pureté et serpentard ne vont pas ensemble). Ce serait génial d'en voir une, n'est-ce pas? Dangereux vu toutes les choses dont regorge la foret, certes, mais tellement bien. Je jette un bref regard à Aulne, hésitant sur la démarche à suivre. Je suis partagée entre mon envie et ma raison. Cela me paraît fort déraisonnable, c'est un fait, mais... Je sais! Je n'ai qu'à laisser Aulne choisir. Si elle vient avec moi, alors nous partirons à l'aventure, si elle refuse, je resterai alors à contempler les sombrals encore une bonne heure (histoire de mon esprit trouve le calme absolue avant de retourner dans la gigantesque théorie du complot qu'est devenu Poudlard).

Dis Aulne... ça ne te plairait pas de voir une licorne sauvage? Je me suis toujours demandé s'il y en avait réellement dans cette foret... Et puisque je ne crois qu'en ce que je vois...

Je devrais peut-être être plus clair? J'ai un doute sur le fait qu'elle comprenne ma demande implicite...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Sombrals, je vous aime! [Luny]   Jeu 6 Sep - 15:29

    Luna comprit, quand Miyria lui avoua ne pas trop apprécier les hiboux, et l'invita à ne pas le répéter, que sa distance à l'égard de ces volatiles tenait plus de l'aversion que de la phobie. La bleue et bronze trouvait cela étrange (oui, elle osait trouver certaines choses étranges), les chouettes et hiboux étaient, à ses yeux, des créatures pour le moins majestueuses... mais elle avait conscience que s'il y avait bien une chose qu'il était difficile de maîtriser, c'était ses peurs. Luna ne pouvait pas vraiment en juger d'expérience. Il n'y avait que peu de choses qui parviennent à l'effrayer... sauf peut-être l'idée de voir mourir quelqu'un qui lui était proche, son père en tête. Mais elle comprenait malgré tout. Il faut dire que s'il y avait bien une personne qui sache se montrer compréhensive à l'extrême, c'était bien Luna. Miyria n'aimait pas les hiboux. Soit. Si elle ne voulait pas que la blondinette en parle, elle n'en parlerait pas. Ce n'était pas comme si colporter des ragots était dans ses habitudes, de toute manière. Luna fut intriguée en apprenant qu'elle avait un chat, à qui elle avait donné le nom d'un célèbre philosophe, et surtout, que ce chat était capable d'apporter du courrier. Elle ignorait qu'un félin puisse être dressé à cet effet. Pour le coup, elle avait très envie de voir ce chat, peut-être pourrait-elle demander à la vert et argent de le lui présenter ? Mais à un autre moment.

    La conversation déviait vers autre chose, autant oublier Socrate un moment, donc, d'autant plus que Miyria n'avait pas l'air très à l'aise avec l'idée de s'exprimer au sujet de la façon dont elle envoyait son courrier. À la place, elle changea de sujet... assez radicalement. Luna ne s'en formalisa pas la moindre seconde, s'il y avait bien quelqu'un qui soit capable de passer du coq à l'âne (en l'occurrence du chat à la licorne) en trouvant cela parfaitement logique, c'était bien elle. La vert et argent dit à Luna qu'elle aimerait bien avoir la confirmation qu'il y avait bien des licornes sauvages dans la forêt interdite. La bleue et bronze aurait pu immédiatement lui en donner confirmation, elle avait entendu parler de la licorne morte qu'Harry avait vu lors de sa première année, sans compter qu'elle avait eu l'occasion de voir des licornes de très près lors de l'un de ses cours de soin aux créatures magiques en troisième année. Mais bien sûr, elle n'allait pas parler de ce qu'elle n'était pas supposée savoir, et ferait mine de partager la même curiosité que Miyria. De toute façon, quand il s'agissait de courir dans la nature après une créature fantastique, la voyageuse temporelle était toujours partante. Car c'était bien cela qu'implicitait la remarque de Miyria, non ? Partir à la recherche d'une véritable licorne sauvage... Encore fallait-il en trouver, ceci dit, ces équidés étaient connus pour être des plus farouches.


    "J'aimerais beaucoup en voir une, moi aussi."
    approuva-t-elle de son habituel ton rêveur. "Mais les licornes sont des créatures farouches, on aura du mal à en trouver." ajouta-t-elle, déçue par son propre constat.

    Il fallait admettre ce qui était. Elles auraient plus de facilité à tomber nez à nez avec une créature extrêmement dangereuse, ou du moins hostile qu'avec une licorne... Mais semblait-il que les sorcières avaient déjà plus de chances que les sorciers de parvenir à leurs fins, c'était déjà ça.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sombrals, je vous aime! [Luny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sombrals, je vous aime! [Luny]
» Je vous aime. Oui, je suis originale pour les titres, merci, merci.
» 8 SIGNES QUE VOTRE CHAT VOUS AIME
» Je vous aime, mais je pars ?
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: La forêt interdite.
-