AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4218
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeJeu 19 Juil - 14:55

    Luna ne trouvait pas matière à être rassurée à l'idée de recevoir de la part de Ginny une lettre dans laquelle elle lui disait qu'elle voulait qu'elles se voient. Il n'était pas dans la nature de la rouquine d'envoyer ce type de missives. En fait, il n'était pas dans la nature de la cadette de la famille Weasley d'envoyer la moindre lettre, pas depuis plusieurs longs mois en tous cas. Elle était plutôt du genre solitaire (sans blague?), à préférer ne demander son aide à personne. C'était du moins ainsi que le voyait la bleue et bronze, et c'est pour cette raison qu'elle accepta immédiatement de retrouver sa meilleure amie dans l'ancienne salle d'étude. Elles n'avaient pas vraiment eu l'occasion de se reparler depuis son anniversaire, et au cours de ce dernier, elles n'avaient pas tellement eu plus que cela la possibilité de ce parler, étant donné le nombre conséquents d'invités qui avaient été conviés à la fête. Elle était plutôt heureuse à la perspective de passer un peu de temps avec elle, même si son amie était toujours autant à prendre avec des pincettes, Luna et sa patience légendaire était bien capable de venir à bout de ses crises de colère et d'hystérie. Elle pouvait tout à fait l'écouter et tenter de la rassurer sans rentrer dans son jeu, moins prompte à l'emportement que pouvait l'être Harry.

    Elle quitta son cours de défense contre les forces du mal de l'habituelle démarche sautillante qui la caractérisait (pourtant, sautiller en sortant d'un cours du professeur Mathews pouvait semblait très singulier), et se rendit jusqu'au cinquième étage. Il régnait dans les couloirs et escaliers un calme étonnant, comme de ceux qui précèdent les tempêtes, mais Luna ne fit pas le rapprochement. Nul doute que si elle avait su ce qui l'attendait, et ce qui allait attendre ses amis, elle ne se serait pas aventuréee à cet étage étrangement désert. Elle ne se posa pas plus de question que cela quant au fait qu'elle soit à ce point seule à une heure où la plupart des élèves sortaient pourtant de cours. Les bizarreries du quotien l'intriguaient rarement, elle y trouvait toujours une forme de normalité qui échappait aux autres.

    Elle entra dans cette salle de classe qui était globalement laissée à l'abandon, quand elle n'était pas occupée par quelques élèves ayant été punis pour des raisons et d'autres. Ginny n'était pas encore là. Rien d'anormal à cela, Luna était en avance sur l'heure que la jeune fille avait fixé. Elle attendrait donc. Elle s'assit sur un pupitre près de la fenêtre et s'amusa à balancer ses jambes d'avant en arrière tout en fixant du regard le bouchon de bierraubeurre qui ornait son collier. Le soleil filtrait à travers les fenêtres, la journée avait été belle, presque trop chaude, même, même pour un mois de juin. Difficile d'en vouloir à ceux qui ne voulaient pas travailler par un temps pareil, à l'approche de l'été. Beau temps, donc. Annonciateur d'une soirée qui le serait tout autant ?
    Il ne faut pas rêver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ron Weasley
▌ Messages : 757
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeJeu 19 Juil - 18:26

    Ron tenait dans sa main une lettre d'Hermione, qui lui donnait rendez-vous dans l'ancienne salle d'étude au cinquième étage. Sa première réflexion avait été de se demander ce qu'il avait encore fait comme bêtise, sinon pourquoi Hermione lui dirait de la rejoindre en salle d'étude si c'était pour lui dire une chose banal, elle aurait pu le faire dans leur salle commune. Sa deuxième idée avait été qu'elle aurait pu avoir trouver une solution pour rentrer chez eux, mais Harry n'avait pas reçu de lettre d'Hermione, donc c'était forcément autre chose, sinon elle aurait dit aussi à Harry de venir. Aprés son autre idée, bien que plus étrange que les autres, avait été un rendez-vous amoureux, mais sans doute qu'il prenait ses rêves pour des réalités. Hermione ne pouvait pas être amoureuse de lui, Hermione était bien trop intelligente et bien trop belle pour aller avec quelqu'un comme lui. Il avait pensé qu'elle irait bien avec Harry. Il secoua sa tête, pour chasser cette pensée de sa tête, trop occupé dans ses réflexions, il ne remarqua pas le silence qui régnait dans le couloir avant d'entrer dans la pièce sans frapper.

    Il y avait bien quelqu'un dans la pièce, mais ce n'était pas la jeune fille à laquelle il s'attendait à voir. Luna était assise sur un pupitre et regarder par la fenêtre.

    "Luna"? fit-il surpris. Il se gratta la tâte, est-ce elle qui lui avait envoyé le message en se faisant passer pour Hermione. Non, c'était pas le genre de la jeune fille, quand elle avait quelque chose à dire, Luna le disait, sans se préoccuper d'autre chose.
    "Qu'est ce que tu fais ici?" demanda-t-il en laissant sa main retombée, il était un peu déçu, il aurait bien aimé passé un moment avec Hermione, seul à seule, mais sans doute avait-elle envoyé cette lettre à tout le monde. Harry ne devait pas encore l'avoir reçu au moment où il le lui avait demandé tout simplement! Quand même pourquoi ce mystère?


[HJ : Bouh, c'est pas génial]

_________________

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] 308922Ron001s
Ma fiche - Mes RPs - Mes liens - Mon Journal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Elu entre tous, génie du balai, Brave parmi les braves...
[Last] Harry Potter
▌ Messages : 477
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeJeu 19 Juil - 19:24

Harry avait rangé bien au fond de son uniforme rouge et or la missive qu’il avait reçu un peu plus tôt de Ginny. Bon d’accord, ce n’était pas vraiment un mot doux, puisque la lettre se composait de trois phrases laconiques. Mais tout de même -il décida d’ailleurs de la ranger au fond de sa valise, aux côtés de tous les objets auxquels il tenait, dès son retour dans le dortoir-... Et puis un rendez-vous signifie toujours quelque chose, non ? Enfin, elle pouvait tout aussi bien lui demander de venir pour passer ses nerfs sur lui, mais même dans ces circonstances, il doutait que ce soit le genre de la demoiselle. Et si elle voulait s’excuser pour son comportement de ces derniers mois –ou simplement faire la paix, il n’était pas difficile-, le jeune homme aurait volontiers mis son amour propre et sa rancune de côté pour les beaux yeux de Ginny.

Il avait donc quitté la salle commune des Gryffy avec des suppositions plein la tête, et surtout après avoir vérifié trois fois que personne ne regardait dans sa direction. Car il y avait une personne qui ne devait rien savoir de l’intérêt que Harry portait à la cadette des Weasley. Il était en effet de notoriété publique que Ron se mettait à haïr sur le champ quiconque s’approchait de trop près de sa sœur. Et s’il existait une personne au monde que le Survivant refusait de se mettre à dos, c’était bien Ron. Leur amitié et l’affection qu’il lui portait était bien trop importante à ses yeux pour qu’il se sépare de son meilleur ami à cause d’une fille. Harry refusait donc d’envisager tout rapprochement avec Ginny… tout en ne pouvant s’empêcher d’espérer.

Perdu dans ses pensées, il se retrouva donc bien vite devant l’ancienne salle d’étude du cinquième étage, qu’il connaissait bien pour y avoir trié des intestins de crapauds morts au cours d’une de ses retenues. Le cœur battant, il poussa la porte, pour se retrouver devant… Ron. Il pensa aussitôt que celui-ci lui avait tendu un piège –dans lequel il était d’ailleurs lamentablement tombé- pour voir quels étaient exactement les sentiments de Harry pour la jolie rousse. Il s’apprêtait donc à se justifier, lorsqu’il aperçut Luna. L’angoisse laissa la place à la déception : Ginny les avait sans doute tous conviés pour passer une fois de plus ses nerfs sur eux en pensant assez justement que plus on est de fous, plus on rit. Il tenta de prendre un ton dégagé pour demander aux deux autres :


- Vous aussi, vous avez reçu la lettre de Ginny ?

[C'est court pour moi aussi, mais au moins on avance Razz]

_________________
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Signat40

Albus Dumbledore est le plus grand sorcier du monde!
Dumby Team.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ginny Weasley
▌ Messages : 523
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeJeu 19 Juil - 22:50

Une lettre de Luna. Ginny était un peu étonnée qu'elle lui ai demandé de la rejoindre dans une salle abandonnée par lettre, alors qu'il aurait sûrement suffit qu'elle lui donne rendez-vous pendant l'un des cours qu'elles avaient en commun. Mais bon, en même temps, est-ce que Gin' s'attendait vraiment à ce que Luna fasse quelque chose de cohérent, logique, et normal, comme la plupart des êtres humains ? Elle restait Luna en toutes circonstances, après tout. Gin' avait donc décidé d'oublier ses interrogations. Elle aurait tout le temps d'avoir les réponses aux questions qu'elle se posait quand elle verrait la serdy. Si ça se trouve, d'ailleurs, Luna voulait juste qu'elles discutent un peu ensemble toutes les deux. Bah oui, c'était pas à exclure. Ça faisait un moment qu'elles n'avaient pas parlé, et d'ailleurs, ça manquait un peu à Gin'.

Elle se dit donc qu'elle pouvait faire l'effort de se rendre au rendez-vous, ne serait-ce que pour savoir ce qu'elle lui voulait. C'est vrai, ça pouvait être juste pour la voir, mais si c'était ça, la rouge et or restait convaincue qu'elle n'aurait pas utilisé une lettre. C'était peut-être pour quelque chose de plus important, qu'elle voulait la voir. Peut-être que les autres lui avaient parlé d'elle, et comme Luna était celle que Gin supportait le mieux, ils avaient décidé de passer par elle. Non non, c'est pas du tout sa paranoïa qui prenait le dessus, vous pensez. Bref, il se pouvait aussi que Luna ait un problème (on ne sait jamais), et dans ce cas
il était évident qu'il fallait qu'elle se bouge. Elle verrait sur place, en gros.

Elle se rendit au cinquième étage. Elle crut voir entrer quelqu'un dans la salle, quelqu'un qui ressemblait horriblement à Harry. Luna n'avait pas invité qu'elle ? Gin' n'y avait pas réfléchi, mais maintenant qu'elle y pensait, peut-être que Luna avait voulu qu'ils se voient tous. Ou peut-être, de nouveau, que c'étaient les autres (Harry) qui avaient voulu qu'ils se voient, sûrement pour parler de leur logement de l'été, puisque c'était le sujet de conversation préféré du survivant, en ce moment. Ils (Harry) avaient dû se dire qu'elle ne viendrait peut-être pas si ce n'était pas Luna qui proposait. Comment ça, elle était à nouveau paranoïaque ?

Quand elle entra dans la salle, elle comprit qu'elle ne se trouverait effectivement pas seule avec Luna. Harry et Ron étaient là, Hermione et Neville n'allaient sûrement pas tarder.


"Sérieusement, vous pouviez pas dire clairement que vous vouliez qu'on se voit tous ensemble ?"


Son regard visait surtout Harry, elle était certaine que c'était encore l'une de ses combines foireuses.

_________________
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Ginny_13

<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
[Last] Hermione Granger
▌ Messages : 1888
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeDim 22 Juil - 14:08

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Hermio21
Et maintenant, on peut paniquer ?ft Hermione et le reste des voyageurs

Hermione se dirigeait vers une ancienne salle d'étude du cinquième étage. Si elle se rappelait ces souvenirs, cette salle était délaissée depuis très longtemps. Oui, à son époque comme à celle de Jedusor, cette salle était abandonnée. La jeune femme sortait de cours et n'avait donc pas pris le temps de ce changer. Sa journée était certes terminée mais elle se disait que la missive qu'elle avait reçu était suffisamment urgente pour qu'elle s'empresse d'y aller à la fin de son cours.

Hermione avait reçu ce mot le matin même. Il était signé Harry et cela perturbait assez Hermione. En effet, Harry avait toute la journée agit comme si il ne lui avait rien envoyée. Elle ne comprenait pas ce côté secret. Voulait-il que cela reste secret aux yeux des autres ? elle n'en avait pas la moindre idée. Cela ne ressemblait pas à Harry de faire des secrets dans notre groupe. A moins que ce dernier avait quelque chose de particulier à lui dire... peut être en rapport avec Ginny ? Hermione n'avait pas loupé le côté protecteur refoulé qu'avait Harry envers Ginny. La rouge et or était persuadée que son meilleur ami voulait être un peu plus proche de Ginny. Peut-être était ce pour cela ? Mais Hermione en doutait car elle connaissait son meilleur ami. Et dans la situation dans laquel il était, il ne se permettrait pas d'être aussi frivole. Tout comme elle préférait éviter penser à ces rêves à propos de Ron.

Quoiqu'il en soit, la jeune femme arriva devant la salle de classe. Elle respira un bon coup et ouvrit la porte. C'est alors qu'elle vit avec surprise qu'il y avait quasiment tout le monde à l'exception de Neville. Hermione ne comprenait pas. Pourquoi avoir autant de secret dans cette réunion. Etait-il surveillé par Jedusor ? bien que cela pouvait être possible, elle en doutait. Depuis le début de l'année, ils avaient tous fait particulièrement attention... à l'exception de Luna et Ginny peut être.

«Pourquoi tant de secret autour de cette réunion ?»

Oui Hermione était véritablement perplexe. Mais au vue des regards ahuris et en colère pour certains, ils ne semblaient pas comprendre ce qu'il se passait. Hermione avait fermé la porte et c'était avancée jusqu'au centre de la pièce. Si aucun de ces amis ne comprenaient ce qu'ils faisaient tous ici, cela voulait dire que c'était ... un piège ? ou du moins rien de bon.

_________________

You said "I love you" and I said "I love you back"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4218
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeMer 25 Juil - 11:07

    Neville arriva à la suite des autres voyageurs, visiblement surpris, lui aussi, de les voir tous là. De toute évidence, quelque chose ne tournait pas rond. Même pour Luna, adepte des situations un peu loufoques, quelque chose clochait. Elle regarda alternativement chacun de ses camarades, se demandant si un seul d'entre eux avait la clé de cette énigme, mais visiblement, il n'en était rien. Une fois n'est pas coutume, ils semblaient sur le point de gérer cette situation de crise sans chercher à modérer leur tempérament : Ron semblait à la fois déçu et paumé, Harry et Ginny seraient tout à fait capables d'en venir aux mains si on les laissait faire, et Hermione, comme toujours, paraissait être la seule à vouloir porter un regard analytique sur la situation. Luna analysait, elle aussi. Avec certainement bien moins de logique mais bon... Il n'était pas si difficile que cela de comprendre ce qui était en train de se passer. Ils avaient tous reçu une lettre d'un même destinataire, il n'avait tout simplement pas signé de son nom. Falsifier une écriture, dans le monde des sorciers, n'était pas si complexe que cela, rien d'anormal, donc, à ce qu'ils se soient tous fait avoir. On les avait duper. Et qui, à part Tom Jedusor lui-même, aurait intérêt à les prendre dans son filet ?

    « Il nous a tendu un piège... »


    Le ton de Luna tenait plus du constat qu'autre chose, un constat qu'ils auraient sûrement tous fait en même temps qu'elle, mais qu'il fallait bien que l'un d'entre eux articule à haute voix. Son ton demeurait serein, malgré l'aspect hautement critique de la situation, et c'est tout aussi sereinement qu'elle s'avança jusqu'à la porte que Neville avait refermé derrière lui. Elle appuya sur la poignée. Bien sûr, sans que personne n'ait eu l'air de la fermer à clé, elle était verrouillé. Luna sortit sa baguette magique de sa poche.


    « Alohomora. »


    Bien sûr, le sortilège n'eut pas le moindre effet, et la porte demeura résolument closes. Luna finit par abandonner au prix de quelques nouveaux essais, son regard se tournant vers ses camarades, et plus particulièrement vers Hermione, qui avait toujours été la plus avisée d'entre eux. Luna ne laissait comme d'habitude rien paraître d'une éventuelle inquiétude, il n'empêche que la situation n'avait rien de rassurante.
    ...Elle n'allait bientôt faire qu'empirer.
    Luna, à cet instant, était encore capable de relativiser la situation, sous peu, ce deviendrait beaucoup plus difficile. Ce que les voyageurs ne savaient pas, alors, c'est que Sebastian vient de propager dans l'air une substance qu'il a joyeusement nommé SGCA (Super Gaz à Crise d'Angoisse). Comme son nom l'indique, ce gaz (aux effets graduels) diffusé dans l'air réveille les plus grandes angoisses de ses victimes et les exacerbe à leur plus haut point.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ginny Weasley
▌ Messages : 523
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeSam 28 Juil - 23:08

Pour être un sacré bordel, c'était un sacré bordel. Visiblement, les soupçons de Gin' n'étaient pas fondés. Mais si Luna ne lui avait pas écrit, si Harry ne lui avait pas écrit, si Hermione... bref, vous m'avez compris, alors qui ? C'est Luna qui fut la première à dire à haute voix ce qu'ils pensaient tous tout bas. C'était Jedusor. C'était forcément lui. C'était toujours lui. Evidemment ! Ce qu'ils étaient bêtes, aussi, de penser qu'ils pouvaient le provoquer, comme ça, mine de rien, sans craindre une riposte de sa part. C'était bien beau, de voler son journal (et d'ailleurs, ça leur faisait une belle jambe, parce qu'il n'en avaient rien retiré, si ce n'est le fait d'avoir été découvert par futur face de serpent) mais Jedusor avait des méthodes plus vicieuses et plus expéditives que les leurs. Il était capable du pire, elle le savait bien. Elle avait été sa victime, et encore récemment, il n'avait pas hésité une seule seconde à la harceler moralement, alors qu'elle était à l'infirmerie.

Ça ne sentait pas bon... Pas bon du tout. Comment Luna pouvait-elle rester aussi calme face à une situation si critique ? Gin' regarda son amie tenter d'ouvrir la porte, et se sentit blanchir en remarquant qu'elle ne s'ouvrait pas. Piégé, ils étaient piégés. Qu'allait-il leur faire ? Le pire était à envisager. La rouquine, qui ne manquait pas d'imagination en la matière, supposait en tous cas qu'ils allaient être exposés au pire des châtiments. Comme souvent, elle dissimula sa peur derrière un accès de colère. Elle ignorait, bien évidemment, qu'un gaz dissimulé dans l'air commençait à augmenter son angoisse. Pour une grande psychoteuse telle que Ginny, ajouter encore un soupçon de psychose, c'était une très mauvaise idée. Elle était déjà excessive en temps normal, alors là...


"Il va tous nous tuer."


Qu'est-ce que je vous disait ? Et encore, là, son angoisse n'en était pas du tout à son paroxysme. Attendez que tout ça ait atteint son climax, certains risquaient effectivement de mourir, dans le petit groupe des voyageurs. Prise d'un accès d'effroi, elle s'avança à son tour vers la poignée de la porte, et accumula sortilège sur sortilège pour la faire céder. Sans succès, évidemment. Il était plus malin que ça, malheureusement. Elle s'acharnait sur cette pauvre poignée, elle se sentait presque au bord des larmes. Ce n'était pas normal.

_________________
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Ginny_13

<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Elu entre tous, génie du balai, Brave parmi les braves...
[Last] Harry Potter
▌ Messages : 477
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeLun 30 Juil - 19:54

Ginny déboula juste derrière Harry. Tant mieux, se dit ce dernier : elle allait leur expliquer de quoi il retournait. Mais au contraire, la remarque qu’elle lança –sur un ton absolument horripilant, qui lui donna sur le champ l’envie de l’égorger- lui fit comprendre qu’elle n’avait pas plus d’informations que les trois autres sur le but de cette réunion. Le jeune sorcier lui lança un regard assassin. Elle allait encore lui mettre ça sur le dos, à tous les coups ! Tout était prétexte à le blâmer, on aurait dit qu’elle le détestait encore davantage que Jedusor… Il s’apprêtait à répliquer de manière acerbe lorsque Hermione fit son entrée dans la salle, suivie de près par Neville. La surprise prit alors le pas sur la colère, et Harry tenta de réfléchir. Ron, à en juger par son air déçu, avait probablement reçu une lettre de la part d’Hermione. Ginny avait dû recevoir la même, mais envoyée par Harry, puisqu’elle s’énervait contre lui – ou pas, d’ailleurs, puisqu’elle était parfaitement capable de l’engueuler même si il n’y était pour rien. Quand à Luna…

Bref, ils avaient tous reçu une lettre provenant en apparence d’un de leurs amis, et en réalité… De qui ? Il n’était pas très difficile de le deviner, songea aussitôt Harry avec effroi. Il y avait eu plusieurs gaffes de la part des Voyageurs, ils avaient éveillé son attention, puis l’avaient provoqué en volant son journal au nez et à la barbe (bon d’accord, il n’a aucun des deux, mais inutile de changer la formule pour lui) du petit protégé qui squattait la chambre des secrets… Ils ne pouvaient pas penser qu’il n’y aurait aucune riposte. Mais, les vacances et la fin de l’année approchant, Harry s’était risqué à espérer que la contre-attaque du clan Jedusor attendrait l’année prochaine, et qu’ils auraient ainsi le temps de se préparer pendant l’été. Dans le cas présent, ils n’étaient ni préparés ni soudés, et c’était…

Le Survivant fut soudain interrompu au beau milieu de sa profonde réflexion par une phrase de Luna qui, fidèle à elle-même, déclara tout haut ce que tout le monde se disait tout bas. Ce qui eut le mérite de ramener chacun à la situation présente. Les Voyageurs semblèrent s’éveiller d’un mauvais rêve… Sauf que la réalité était pire que le cauchemar. Luna et Ginny essayèrent tour à tour d’ouvrir la porte, et échouèrent, bien évidemment. La première renonça, mais pas la deuxième, qui se mit à aligner les sortilèges devant le pauvre panneau de bois qui n’avait rien demandé. Et ne bronchait toujours pas. La rouge et or commençait à raconter n’importe quoi, ce qui poussa Harry à surmonter son envie de l’assommer pour s’approcher d’elle. Il devenait urgent de l’arrêter avant qu’elle ne mette le feu à l’étage.


- Ne dis pas n’importe quoi, il ne va pas nous tuer. Il veut juste…

Il veut juste nous torturer, nous rendre fous, nous… Ou, qui sait, peut-être allait-il les laisser mourir de faim ici ? Et ils seraient obligés de s’entre-tuer pour manger un peu ? Harry posa alors un regard tout nouveau sur Ginny, les imaginant en train de tirer à la courte-paille pour savoir qui serait mangé. Il n’aurait jamais dû venir ici. Sans cette foutue lettre, il serait resté bien au chaud dans son dortoir.

- En tous cas il faut espérer. Parce-que s’il veut nous tuer, il a mille façons de le faire !

Cette déclaration ne ressemblait pas du tout à ce que le jeune homme aurait dit en temps normal, mais il ne le remarqua pas.

[Pardon pour le retard, je croyais qu'on répondait tous dans l'ordre, donc j'attendais que Ron réponde ^^]

_________________
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Signat40

Albus Dumbledore est le plus grand sorcier du monde!
Dumby Team.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ron Weasley
▌ Messages : 757
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeSam 4 Aoû - 14:57

    Ron était littéralement paniqué, lui qui s'était imaginé une soirée romantique avec Hermione, se retrouver enfermer dans une pièce avec tout le groupe, entre Luna et Ginny qui s’énervaient après la porte de mille et une façon possible, mais qui ne parvenaient à rien. Le jeune rouquin ne voulait vraiment pas resté dans cette pièce pour le reste de sa vie, c'était bien possible avec l'esprit retors de Jedusor. Aprés tout il était le futur Voldemort, et il n'était pas connu pour sa gentillesse, de venir en aide au plus démuni. Non il était plutôt du genre à écraser ceux qui étaient déjà à Terre. Il était du genre à enfermer les gens dans une pièce, et la regarder paniqué, à se crier dessus.
    "Vous croyez qu'il peut nous regarder?" demanda Ron en tournant la tête dans tous les sens, il était sûre d'avoir deux yeux rouges dans la coin du mur, il sortit sa baguette et s'approcha, mais il n'y avait rien. Il soupira de soulagement, mais en se retournant vers ses amis, il vit à nouveaux les yeux rouges dans un autre coin de la pièce. Son soulagement avait été vraiment de courte durée.
    "C'est sûr, il nous regarde." fit-il en tenant fermement sa baguette en main, même si il n'était pas du tout rassuré, il ne pouvait rien faire contre lui, et lui il pouvait les tuer quand il le voulait.

    Maintenant, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire? Ils étaient là tous entassé dans une pièce, bien que grande, Ron avait l'impression que les murs se rapprochaient, et la pièce paraissaient de plus en plus petite. Il secoua sa tête et ferma les yeux pour les ré ouvrit espérant que ce serait une illusion d'optique, ou son imagination. Pendant une minute, les murs furent "calmes", avant de se remettre à bouger pour réduire encore la pièce.

    "Les murs bougent" s'écria Ron en se mettant au centre de la pièce, ils ne voulaient pas se faire écraser. La vie de Ron Weasley fut courte, et il allait mourir écraser par des murs de pierre sans avoir pu revoir ses parents, ses frères, et ses amis du Poudlard de son époque. Il s'accroupit sous une table. Si il avait été croyant, il aurait sans doute entamé une prière...

[Petite Question : Qu'est-ce qu'on peut dire ou pas dire, pour l"intrigue. Je veux dire, on parle ou pas du voyage dans le temps dans notre panique ou pas? ]

_________________

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] 308922Ron001s
Ma fiche - Mes RPs - Mes liens - Mon Journal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
[Last] Hermione Granger
▌ Messages : 1888
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeLun 13 Aoû - 21:11

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Hermio21
Et maintenant, on peut paniquer ?ft Hermione et le reste des voyageurs

Hermione regardait tout autour d'elle. Elle sentait que ce n'était absolument pas bon. Ils étaient tous entrain de ce faire piéger et cela de façon particulièrement stupide. Mais pourquoi n'avait-elle pas demandé confirmation à Harry pour le rendez-vous. Elle aurait vu immédiatement le problème à ce moment là. Hermione observa Luna s'approcher de la porte pour essayer de l'ouvrir. Sans vraiment l'étonner, elle échoua. Pas qu'Hermione trouvait que Luna était une mauvaise sorcière... non loin de là... mais c'était surtout parce que si il s'agissait d'un piège, probablement de Jedusor, un simple sort n'aidera pas à se sortir de là. D'ailleurs, si cela venait de Jedusor, ils devaient se mettre à craindre le pire. Sentant légèrement la panique venir à elle, Hermione respira un bon coup. Mais la rouge et or n'eut pas le temps de paniquer plus que cela puisque Ginny craqua la première en hurlant qu'il allait tous les tuer. C'était effectivement une possibilité mais Hermione était persuadée qu'avec tous les cerveaux présents dans la pièce, il pourrait déjouer celui de Jedusor. Après tout, il était pas non plus un géni ce type, il était machiavélique, c'est certain mais rien n'a été prouvé comme quoi il était supérieurement intelligent comme l'était Einstein. Hermione failli tomber face à l'optimisme débordant d'Harry. D'ordinaire, Hermione avait toujours tendance à être pessimiste ou plutôt réaliste et elle était souvent la première à casser le trip de ces amis. Mais dans la situation actuelle, Hermione avait parfaitement conscience qu'il ne fallait pas engendrer de la psychose mais il fallait plutôt donner de l'espoir. C'était au tour de Ron de se mettre à paniquer. Il alla même jusqu'à se cacher sous la table imaginant que les murs se rapprochaient de lui. «Mais que se passe t'il ?» finit-elle par demander en se posant sur le rebord d'une table de classe. La jeune femme sentit alors sa respiration s’accélérer. Que lui arrivait-il ? elle faisait une crise de panique ? non ce n'était pas son genre de faire cela. Elle plaça une main sur sa poitrine, sa respiration de plus en plus forte. La jeune femme n'arrivait pas à calmer sa respiration.«Je sais pas... je sais pas...»murmura t-elle. Elle regardait autour d'elle et essayait de se calmer, mais c'était véritablement sans succès.«Oh mon dieu, je ne sais pas! je ne sais pas! J'a... j'arrive pas à penser. Ah, mon dieu j'arrive pas à penser.» Hermione s'était laissée tomber le long de la table pour finir assise par terre de façon très peu gracieuse. Elle s'était pris la tête entre les mains et était à la limite de se tirer les cheveux. Ne pas réussir à penser la faisait littéralement paniquer, elle ne comprenait pas ce qui se passait et cela ne faisait que la stresser un peu plus. Dans sa panique, elle n'arrivait quasiment plus à reprendre sa respiration comme si on essayait de la noyer. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Elle ne savait pas...

_________________

You said "I love you" and I said "I love you back"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Luna Lovegood
▌ Messages : 4218
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue98 / 10098 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : ...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 11:56

    "Il va nous tuer"... Luna ne voulait pas penser comme Ginny, son éternel optimisme voulait faire barrière à une idée aussi morbide. Non, ils n'allaient pas mourir ici, pas aussi bêtement, pas comme ça... Ils ne pouvaient pas mourir, ils ne pouvaient... En fait si, évidemment, ils le pouvaient. Harry avait raison. Jedusor s'y connaissait en magie noire, il n'aurait aucun mal à les tuer, puis à faire accuser quelqu'un d'autre à sa place, Hagrid, sûrement. Et cette fois, il n'écoperait pas d'un rapide séjour en prison, ce serait le baiser du détraqueur, pour lui. Et eux, ils ne pourraient rien du tout pour l'aider, rien du tout, puisqu'ils seraient morts. Oui, évidemment que c'était pour les tuer qu'on les avait piégé dans cette pièce. Pour quoi d'autre? Il avait tout intérêt à les voir mourir. Ils étaient au courant de son secret, ils avaient les moyens de le faire couler. Tom Jedusor était intelligent et impitoyable, les deux ne font pas bon ménage. Ce n'était rien d'autre que Voldemort avec une gueule d'ange, alors forcément, oui, ils allaient mourir ici. Et évidemment, ce crime resterait impuni... ou mal puni, plutôt. La bleue et bronze s'imagina alors tous les moyens que le préfet pourrait utiliser pour les faire souffrir avant que de les tuer. Parce qu'il allait les torturer, c'était sûr. Peut-être même leur soutirer des informations par la force avant que de les envoyer dans l'autre monde. Les battements de son coeur s'étaient accélérés tandis qu'elle fermait les yeux, attendant le moment où il arriverait. Elle n'avait pas peur de la mort, non, mais Merlin, elle ne voulait pas mourir maintenant, encore moins voir ses amis mourir sous ses yeux. Cette fois, c'est sûr, elle ne verrait plus jamais son père... Comme si elle avait cru pouvoir le revoir un jour. Dans ce temps comme dans cette pièce, ils étaient piégés. Piégés à tout jamais.

    Elle ne rouvrit les yeux que lorsqu'elle entendit Ron affirmer que les murs se rapprochaient. Comment ça, les murs se rapprochaient? Il voulait les tuer en les écrasant, voilà ce qu'il comptait faire. Luna tourna la tête à droite et à gauche... Non, les murs n'avaient pas bougé. Et pourtant, Ron en semblait intimement convaincu, au point d'aller se cacher sous une table. Pour la serdaigle, il n'y avait qu'une seule explication possible. On manipulait l'esprit de Ron. Et il n'y avait qu'une seule façon de provoquer ce genre d'illusions d'optique chez quelqu'un...
    ... son cerveau avait été envahi par des joncheruines! Voilà donc comment Jedusor comptait mettre en place son plan machiavélique. Il les avait enfermé dans un pièce remplie de joncheruines, et à présent, ils allaient se glisser au creux de leurs cervelles, les rendre fous, jusqu'à ce qu'elles explosent. Ses lorgnospèctres... pourquoi est-ce qu'elle n'avait pas ses lorgnospèctres sur elle? Elle les avait toujours sur elle...
    Il le savait. Il lui avait volé ses lorgnospèctres! C'est comme ça qu'il avait pu les conduire jusqu'ici...

    Oui, ils allaient mourir, et dans les pires souffrances. Luna lança un regard désespéré à Hermione. Elle était la seule à pouvoir les sortir de là.
    ... Mais son pauvre cerveau devait déjà être envahi, la pauvre n'arrivait plus à réfléchir. Une nouvelle vague d'angoisse envahit la bleue et bronze. Cette fois, ils ne pouvaient plus rien faire. Ils allaient mourir.


    "C'est fichu..."
    dit-elle dans un souffle.

    Elle s'assit sur la première table à proximité. L'inéluctabilité de leur mort prochaine avait provoqué en elle une désagréable sensation de vertige. Elle ne les voyait pas, mais elle savait qu'ils étaient partout, l'air en était chargé. Elle se boucha les oreilles et ferma la bouche, la voie d'accès préférée des joncheruines. Il fallait qu'elle leur résiste...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ginny Weasley
▌ Messages : 523
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue10 / 10010 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeVen 17 Aoû - 1:00

Du bruit... Ils faisaient tous trop de bruit. Gin' n'entendait qu'un brouhaha indistinct, elle ne savait plus ce qu'ils disaient, elle se fichait de ce qu'ils disaient. Qu'est-ce que ça pouvait faire, les conneries qu'ils allaient déblatérer. Qu'est-ce que ça changerait, à présent? Ils allaient tous crever. Voilà comment s'achever leur grande, stupide et vaine épopée : ils allaient mourir, comme des pauvres crétins. Gin' avait l'impression que l'air lui manquait, soudainement, comme si on avait enfilé un sac en plastique sur sa tête, à chaque inspiration qu'elle prenait, c'est comme si moins d'air parvenait à circuler dans ses poumons. Elle sentait des larmes poindre au coin de ses yeux. Comment est-ce qu'elle avait pu vouloir mourir? Elle était à présent plus proche de la mort que jamais, et tout ce qui s'imposait à elle, c'était une ignoble angoisse. Et si ce qui l'attendait n'était qu'un vide immense? Est-ce que, d'ici quelques secondes, ils se feraient tout simplement happer par le néant? Il ne subsisterait rien d'autre d'eux qu'un vague souvenir qui s'effacerait, car la vie d'adolescents de quinze et seize ans n'a rien de mémorable... Sa conscience allait disparaître, il n'y aurait que du vide, et elle ne ressentirait même pas ce vide, puisqu'elle ne serait plus. Un grain de poussière insignifiant dans l'univers... Et Tom Jedusor, victorieux, immortel, aurait aboli sans le savoir le seul obstacle qui le séparait d'une victoire évidente. Il avait gagné la bataille, le monde des sorciers était condamnée, et tout ça à cause d'eux. Et ils mourraient sans avoir eu la possiblité de se défendre.

Elle pouvait dire adieux à tous ses rêves, à tous ses espoirs. Elle n'en avait déjà plus beaucoup, depuis qu'ils avaient atterri dans ce temps infernal, mais toujours un peu, ce petit sentiment, infime, mais suffisant pour lui faire tenir le coup. Elle n'aurait pas pensé que les choses s'arrêteraient si tôt, pour elle... Elle n'accomplirait rien de ce qu'elle aurait voulu accomplir : elle ne deviendrait jamais un célèbre auror, elle n'aurait jamais d'enfant, de maison à la jolie barrière blanche... Elle ne verrait plus jamais ses parents, ni ses frères... Harry ne saurait jamais...

... En fait, c'était mieux qu'il ne sache pas. Il mourait en croyant qu'elle le haïssait, et c'était mieux comme ça... Parce que s'ils mourraient tous, ce soir (et ils allaient tous mourir), c'était entièrement sa faute. C'est lui qui les avait conduit dans ce traquenard, c'est lui qui les avait entrainé jusqu'au ministère alors qu'au final, son parrain ne s'y trouvait même pas. Tout était à cause de lui. C'était Jedusor qui les tuait, mais indirectement, c'est Harry qui avait signé leur arrêt de mort. Comment était-il possible d'aimer et de haïr quelqu'un en même temps, et si intensément?
Le regard de la rouquine croisa celui du survivant. Et sans qu'elle sache pourquoi, elle explosa, littéralement.


"Tout ça, c'est de ta faute! Tu es en train de nous tuer."


Ces mots prononcés, elle se précipita sur Harry, prête à le rouer de coups.

_________________
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Ginny_13

<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
Ron Weasley
▌ Messages : 757
Humeur :
Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Right_bar_bleue

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitimeMer 5 Sep - 22:41

    Ron était sous la table, tremblant de peur, il voyait les murs se rapprochaient de plus en plus de lui, les autres, ne semblaient rien remarquer, mais il les oublia vite, quand le mur le poussa. Il allait mourir écraser à cette époque de malheur, alors qu'il était théoriquement même pas né. il ne devrait pas être ici.
    "On devrait pas être là, on ne devrait pas être là, on ne devrait pas être là.... répéta-t-il encore et encore comme une prière qui allait le renvoyer chez lui, à son époque. Qu'il pourrait manger un part du gâteau que sa mère préparait toujours, il avait envie de retrouver sa chambre, même la goule au grenier de sa maison lui manquait. Même le dégnomage du jardin, lui manquait, faire tourner les gnomes au dessus de tête pour les chasser du jardin. Tous ses frères lui manquaient, et toute cette histoire lui donnait vraiment des frissons. Ils étaient entrain de mener une guerre, encore plus difficile qu'à leur époque. Parce que à leur époque, il y avait des adultes pour les aider, là ils étaient presque tout seul. Parce qu'à leur époque, et bien tout le monde sait qui est Voldemort. Ici, ils le prennent tous pour un charmant jeune homme, ambitieux, qui irait loin. Oh oui, il y irait loin, beaucoup trop loin. Hermione, Harry, Neville et Ginny voulaient en finir avec lui, mais Ron voulait rentrer chez lui...

    "Je veux rentrer chez moi" cria-t-il, alors que les murs continuent de bouger et de faire rétrécir la pièce. Dans quelques minutes, ils seraient tous écrabouillés comme de la chair à pâté, et il aurait gagné. Harry ne voyait pas que cette guerre, ils ne pouvaient pas la gagner, que c'était Jedusor qui menait la danse, qu'il savait tout, qu'il comprenait tout. Il n'était pas devenu le plus grand mage noir par hasard, il était bien trop puissant pour eux, bien trop fort. Luna avait raison, tout cela est fichu... Fichu, leurs vies était fichue, ils allaient mourir. Ron se leva, se mit à courir vers la porte et tenta de l'ouvrir à nouveau, en tirant, en poussant, en gémissant, en psalmodiant des prières...
    "Je veux sortir, laisse-moi sortir", fit-il en tirant de toutes ses forces du la pognée de la porte... On n'est pas d'ici, on devrait pas être là... "continuait--il à s'énerver vainement et désespérément.


_________________

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] 308922Ron001s
Ma fiche - Mes RPs - Mes liens - Mon Journal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Empty
Message#Sujet: Re: Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]   Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Cinquième étage :: L'ancienne salle d'étude.
-