AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Banquet de début d'année [Tout le monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Lun 4 Fév - 19:02

    Une nouvelle année... Et une fois de plus, elle ne commençait pas sous les meilleurs hospices pour notre bon vieux directeur, qui trouvait de plus en plus tentant de laisser sa place prestigieuse à Poudlard au premier qui en voudrait, Dumbledore, certainement. Si Dippet se retenait de prendre ce genre de décision, c'était au nom de cette fierté mal placé dont il ne parvenait pas à se débarrasser qui le forçait à vouloir trouver un moyen de passer pour un bon directeur avant que de prendre sa retraite. Je sais, je sais, à ce rythme là, il cassera sa pipe avant d'abandonner son poste, mais laissez-le rêver, ce pauvre bougre. En ce moment, il n'avait que ça... Deux criminels dans l'école, cela ne l'aidait guère à maintenir Poudlard à son plus haut niveau de réputation, il faut dire... Mais soyons un brin optimistes, voulez-vous : il avait touché le fond, non ? Comment les choses pourraient-elles raisonnablement être pires ? Elles ne le pouvaient pas. Cette année scolaire se déroulerait donc forcément mieux que la précédente, ça devait être ainsi. Personne ne pouvait avoir aussi mauvais karma, même lui.

    C'était ce dont Dippet essayait (assez vainement, tout de même) de se convaincre tandis que, trônant à la table des professeurs, il regardait les futures premières années se faire répartir dans les différentes maisons de l'école. Au moins, ils restaient des parents d'élèves pour confier leurs enfants à l'école. C'était plutôt une bonne chose non ? Oui. Disons que oui. La cérémonie s'acheva, le choixpeau se figea jusqu'à l'année qui suivrait, Et le banquet de début d'année commença.

    Que dire du discours inaugural que prononça le directeur de Poudlard ? Cela vous intéresse-t-il vraiment ? Il n'avait rien de passionnant, je peux vous l'assurer, d'autant plus que Dippet était loin d'être le plus brillant locuteur qui soit, et ne possédait pas un sens de la rhétorique très prononcé. Il se contenta des quelques mots d'usage (« bienvenue », « une nouvelle année s'annonce » « il est interdit de pénétrer dans la forêt interdite » et autres banalités...), il ne fit pas mention la moindre seconde de Morgan Ciallmhar, ou des événements qui avaient pu agiter cet été. Omission volontaire, bien sûr. Oh, il savait qu'elle ne serait pas du goût de tout le monde, mais qu'importe. Choisir la voie... de la prudence (d'autres diraient de la lâcheté) lui semblait être plus prudent, s'il ne voulait pas créer une émeute quelques minutes seulement après que ses élèves aient intégré son école.

    Une fois qu'il eut parlé, les plats auparavant vide posées sur les différentes tables de la grande salle se remplirent, comme toujours (au moins, les rituels ne changeaient guère) de mets qui semblaient plus délicieux les uns que les autres. Dippet invita les adolescents qui lui faisaient face à remplire leur panse. Et ainsi, une nouvelle année pourrait commencer... et qui sait, peut-être s'avérerait-elle aussi normale et routinière que le déroulement de ce banquet... Ou en tous cas la façon dont elle se déroulait pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 870
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Lun 4 Fév - 22:29

    Après des vacances riches en évènements, je me dirigeais de nouveau vers le château qui avait vu mes débuts dans la magie, les changements dans ma personnalité, mes premiers pas dans le monde de la magie noire et mes histoires de coeur assez abracadabrantes. Contrairement à d'habitude, je fus invitée à arriver à l'école en avance avec les autres membres du personnel. La bibliothécaire ne m'avait jamais vraiment portée dans son estime, surtout depuis la fois où je lui avait craché au visage parce qu'elle me parlait mal. J'ignorais encore aujourd'hui pourquoi cette vieille folle avait acceptée ma candidature en tant qu'assistante, mais au fond c'était surtout parce que je n'avais pas cherchée la réponse à cette question. J'en avais plus ou moins rien à foutre. Lorsqu'elle m'eu montré mon humble appartement situé non-loin de la bibliothèque, elle me laissa défaire mes bagages. C'était une jolie pièce plutôt bien entretenue, assez spacieuse pour se promener autour des meubles sans se cogner mais assez petite pour former un cocon agréable. J'allais passer ici la majeure partie de mon temps, alors autant m'y installer comme une princesse. Une fois mes bagages défaits, mon petit appartement ressemblait plus à une chambre d’hôtel quatre étoiles. Puisque mon chien était mort pendant l'été, ma tante m'avait offert un fléreur noir doté de parole appelé Kuro. Ce dernier s'installa sans attendre sur mon lit et se mit à roupiller. Finalement les élèves arrivèrent à l'école soit en barques soit en carrosses. Installée avec les professeurs, le concierge et l'infirmière, je regardais les bambins et les adolescents avec un brin de nostalgie. Mon regard capta automatiquement les autres membres des Chevaliers de Walpurgis et plus particulièrement celui à qui je devais tout ce que j'étais devenue : Tom Jedusor.

    Comme chaque année le discours de Dippet n'apporta aucun sourire. Tout le monde l'écouta dans le silence en fixant le sol, le plafond ou les assiettes en attendant poliment qu'il ai fini de rabâcher les mêmes sottises. Le problème avec ce directeur, c'est qu'il était trop prévisible. Froussard, discret, il n'avait pas la carrure pour endosser de telles responsabilités et au fur et à mesure que les jours s'assombrissaient, il tombait un peu plus dans la terrible ombre que nous représentions. Bientôt, quand le temps sera venu, nous prendrons les rênes de cette école et ce n'était pas ce crétin qui allait nous en empêcher. Je fis un rapide sourire à ceux que je reconnaissais, mais je ne pouvais guère faire plus pour le moment. Je faisais partie de personnel à présent, donc je n'avais pas de favoritisme à faire ( officiellement en tout cas ). Quand Dippet acheva son épuisant blabla, la nourriture apparut et beaucoup mangèrent avec joie plus que ce que leur estomac pouvait contenir. Pour ma part, je n'avais pas très faim. J'étais perturbée par la distance entre mon ancienne table et celle où j'étais installée ce soir. Je pensais à Caleb qui devait certainement s'ennuyer autant que moi là-bas au ministère, à une place que son père lui avait réservée sans lui demander son avis. Mon regard allait d'un élève à l'autre, puis s'attarda sur Tom. Perdue dans mes pensées, je fus surprise lorsqu'une main se posa sur mon épaule.

    « Tout va bien mademoiselle Gordon ? » dit la voix.

    Qui pouvait bien s'occuper de mon état, à cette table de dégénérés mentaux qui avaient le toupet de s'appeler " professeurs " ?


[ Si quelqu'un veut faire la voix, la place est libre... ^^ ]

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 335
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Mar 5 Fév - 20:24

Lou n'était pas mécontente de rejoindre à nouveau les bancs de l'école de magie. Certes, elle n'était pas des plus enthousiastes à l'idée de devoir retourner en cours, elle qui était une élève plutôt médiocre. Ou du moins, en tous cas, dont les résultats laissaient quelque peu à désirer.

Elle était tout de même heureuse d'être de retour. Son été avait été des plus ennuyeux. Elle avait été cloîtrée chez ses parents pendant deux longs mois, et il ne s'était rien passé de plus. Vous parlez de vacances palpitantes!

Et s'il n'y avait eu que cela! Mais dès lors que les résultats de ses BUSE étaient arrivés (et que ses parents avaient pu constater ses faiblesses évidentes dans à peu près toutes les matières), ses parents n'avaient plus voulu la laisser tranquille, et la moindre occasion, la moindre réflexion, était une occasion parmi d'autres de remettre sur le tapis ses piètres résultats scolaires.

Lou peinait à comprendre pourquoi ses géniteurs se montraient si stricts et autoritaires à ce sujet. Après tout, qu'est-ce que cela pouvait bien leur faire, hein? Ils ne la destinaient pas à travailler, c'était même tout l'inverse, elle avait été préparée dès l'enfance à devenir une parfaite femme au foyer, comme sa mère avant elle.

Alors quoi? Une femme au foyer n'avait pas besoin de résultats très brillants. Et le rôle auquel on la destinait, elle le remplissait à la perfection. Elle avait même trouvé à ses parents le gendre idéal. Alors de quoi se plaignaient-elles?

Oui, se défaire du regard désapprobateur de ses parents était pour elle un soulagement, mais ce n'était pas tant pour cela que pour revoir Tom qu'elle avait eu hâte de retourner à Poudlard. Et à présent qu'elle se trouvait juste à ses côtés, elle se sentait parfaitement bien.

Cette année allait être étrange, Lou le préssentait, cela se remarquait déjà à l'organisation de la table des verts et argents. Une partie de leur groupe n'était plus là. Il n'y avait plus Daniel, plus Vincent, plus Caleb, plus Olive...

Bon, Lou se passerait très bien de Daniel (et elle était ravie que lui et Ines ne soient plus ensemble) mais les choses étaient en train de changer. C'était une période de changement... de renouveau, également. Pour le meilleur?

Lou voulait y croire. En fait, il suffisait de se tourner en direction de Tom, et de constater à quel point il semblait, comme toujours, sûr de lui, pour qu'elle ne doute plus.

Cette année serait la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 487
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Jeu 7 Fév - 23:39

Retourner à Poudlard... Si vous ne vous doutiez pas que Gin n'avait pas la moindre envie de retourner à l'école de magie, c'est que vous n'avez pas encore compris le personnage. Les deux mois qu'elle venait de passer n'avaient absolument pas été de tout repos, c'était même tout l'inverse, mais il n'en demeurait pas moins que la rouquine préférerait, à l'heure actuelle, se trouver dans la demeure des Alliane plutôt que dans la grande salle de l'école de magie. Le seul fait qu'il s'agisse du seul festin de début d'année laissait entendre qu'elle avait de longs mois devant elle à subir. Et cette année promettait d'être encore plus infernale que la précédente. Cette histoire de procès avait complètement affaibli leurs groupes, et même s'ils avaient maintenant de sérieux alliés, des alliés qui connaissaient leur secret, même, ils étaient plus en danger que jamais. Gin' avait bien repéré tous ces regards qui s'étaient tournés sur le passage de Luna quand celle-ci avait rejoint la table des serdaigles. D'ailleurs, c'est en saisissant quelques bribes de conversations au sujet de la pauvre Luna que la rouquine avait décidé de dîner à la table des bleus et bronze même si là n'était pas sa place, afin d'apporter un peu de soutien moral à la blondinette qui, comme toujours, avait l'air bien moins ébranlée que ne l'était Ginny, en fait. Luna, sous ses aspects fragiles, était en fait extrêmement forte.

La rouge et or s'était donc installée parmi les serdaigles, adressant un regard noir à tous ceux qui feraient ne serait-ce que songer à les regarder de travers, elle et Luna. Son regard évita cependant soigneusement la table des serpentards. Elle se doutait que Jedusor devait y être, et il était hors de question pour elle de s'obliger à le regarder si elle pouvait se l'éviter. Bien sûr, soutenir son regard avec honneur et fierté aurait été mieux que d'agir quelque peu en lâche, mais elle s'en foutait. Tant qu'elle ne le voyait pas, elle pouvait faire mine de ne pas se soucier de son existence. Avoir pu passer deux mois sans le voir était ce qu'elle retenait de meilleur dans cette situation. Situation pourrie jusqu'à la moelle.

Gin n'écouta rien du discours de toute façon bancal du directeur de l'école de magie. Elle voulait juste qu'on l'autorise à rejoindre rapidement son dortoir. Encore que non. Elle avait redoublé, à cause de ses ignobles résultats aux BUSE (rendre copie blanche à tous ses examens n'avait pas dû aider), elle n'avait pas très envie de se retrouver avec des camarades de dortoir tout neufs, qu'elle n'aimerait de toute façon pas.
Et vive cette nouvelle année. Elle allait être horrible à souhait, et si cette fois Gin' y survivait, ce serait un véritable miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss je sais tout.
avatar
▌ Messages : 1888
Humeur :
100 / 100100 / 100

En couple avec : L'amour c'est tellement compliqué dirait Hermione. Elle ne cesse pourtant de rêver d'une personne... de l'un de ses amis... du rouquin national... mais cela veut il dire qu'elle l'aime ? Hermione ne sait pas.
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: EMMA W.

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 9 Fév - 18:15

    Hermione n’était pas des plus satisfaite de revenir à Poudlard. Depuis l’affaire avec Luna, ils étaient en permanence pointés du doigt et elle devait reconnaître qu’elle commençait à douter de leur sécurité dans le château. Bien entendu, la jeune femme toute confiance dans le professeur Dumbledore, mais elle continuait à penser que le cerveau inventif de Jedusor le rendait encore plus dangereux. Hermione était persuadée qu’à son époque, il avait vieilli et de par sa réussite de premier coup d’Etat, il se laissait surement sur ses acquis, bien qu’il restait toujours très créatif. Cependant, Jedusor était ici vif et particulièrement déterminée. Elle savait à quel point il fallait se méfier.

    Cependant, et bien qu’elle avait du mal à le reconnaître, elle était heureuse de cette trompée et que Luna avait pu s’en sortir. Elle était heureuse de voir Luna libre, même si cela avait impliquée désagréablement de devoir avouer leur état de voyageur dans le temps. Depuis s’être énervée contre les voyageurs pour décider de quoi faire pour Luna, Hermione était restée silencieuse. Elle avait eu ce besoin de se recentrer sur elle même durant toute la période du procès de Luna. Elle avait passé son temps dans le parc ou encore à dormir dans sa chambre. Mais aujourd’hui c’était la rentrée et bien qu’elle s’était éloignée des voyageurs, ils allaient devoir se montrer aussi soudés que possible.

    Assise à la table des gryffondor, Hermione était loin d’être souriante. Elle se contentait d’attendre que le moment passe avant de pouvoir aller se coucher. Lorsque les plats apparurent, Hermione les regarda maussadement et joua un peu avec avant de les manger mollement. Il était clair qu’Hermione n’avait clairement pas le moral. La jeune femme se sentait tellement loin des autres dans cet instant. En particulier de Ginny. Cet éloignement n’était pas nouveau et c’était d’abord la rouquine qui avait engagé l’éloignement mais aujourd’hui, c’était à Hermione d’engager la suite. La jeune femme observa de loin Ginny à la table des serdaigles. Hermione se sentait honteuse de la crise de nerfs qu’elle avait passait pour autant, elle n’était pas prête à faire des excuses pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Dim 10 Fév - 21:13

[C'est bon Elena, je prend la voix si tu veux.]
    Ah, Poudlard. Cette chère école. Serya aimait la rentrée. Il est vrai que l'année précédente avait été... plutôt mouvementée. Mais là c'était repartit pour un tour! Même si des visages avaient quitté les quatre tables qui se trouvaient devant elle, d'autres étaient en train de les remplacer. Et oui, elle adore les nouvelles têtes...

    Au moment de la répartition, elle prenait toujours un grand plaisir à découvrir les nouveaux élèves. Mais quand l'un d'eux rejoignait le maison Poufsouffle, elle applaudissait avec frénésie et un grand sourire illuminait son visage décidément de plus en plus marqué par le temps. Puis était venu le discours habituel du directeur. Toujours un moment de silence et d'écoute. Un moment où Serya avait été rassurée de constater que Mathews n'était pas directrice de maison et heureuse de voir une nouvelle tête dans la grande famille du personnel de Poudlard. Et oui, elle est comme ça notre Serya. Elle n'est peut-être pas la plus appréciée mais restait dans les plus accueillante!

    Le fait est qu'au moment où les plats se remplirent comme chaque année, le bruit arriva presque comme par réflexe. Entre les discutions et le bruit des couverts dans les assiettes, il y avait de quoi faire quand même! Et puis il y avait la jeune Gordon qui semblait perdue dans des pensées peu agréables ou au moins préoccupantes. Serya avait donc posé la main sur son épaule dans le but de lui paraître plus amicale qu'alors qu'elle était encore son enseignante.

    « Tout va bien mademoiselle Gordon ? »

    Ces gestes pouvaient sembler difficiles à comprendre comme ça mais cela faisait partie du caractère du professeur de SACM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Lun 11 Fév - 20:06

Blanche comme neige, j'étais si stoïque et si refroidie que l'on aurait pu croire que j'allais m'évanouir. Il n'en était rien. Néanmoins, je replaçai délicatement la cape sur mes épaules, et soupira un bon coup. Un peu de calme ne faisait de mal à personne, hein ? Je relevai ma tête et mon regard s'arrêta douloureusement sur l'homme assis là, sur le fauteuil, comme une loque. Il fallait qu'il parte. Ma mère n'aurait pas supporté de le voir là. Mais tant pis. C'était les affaires de ma mère, pas les miennes. Encore heureux, je ne sais pas comment j'aurais fait si j'avais du m'occuper des affaires de ma mère en plus ds miennes, ma vie était déjà assez compliquée comme ça. Et encore, je n'étais pas au bout de ma septième année, dont je sentais qu'elle allait être juste affreuse. Je n'avais aucune envie de retourner à Poudlard. Et surtout, je n'avais pas envie de voir et revoir, tout les jours, tout ces gens débiles qui allaient me pourrir la vie par la simple vue de leur visages; oh, j'en étais déjà malade. Un rentrée de plus. Oh Poudlard avait fini par me sortir par les yeux, c'était indéniable. Je ne savais pas vraiment pas pourquoi. Je faisais une sorte d'allergie à l'école, certainement. Quelque chose du genre; ça ne m'étonnerais même plus. J'étais fatiguée de tout cela, certainement.

Quelque heures plus tard, me voilà donc confortablement ( non, cela me semble un peu excessif ), donc, globalement bien assise sur les bancs des noirs et jaunes. Nous n'avons visiblement pas à rougir de notre maison. Après tout, les autres, les soit-disants plus méritantes, comportent soit des meurtriers, des psychopathes, ou des abrutis. Mon regard glisse sur notre illustre directeur. Pendant un instant, il attise ma curiosité. Qui est vraiment cet homme, gras, inintéressant et inutile, qui est en train de parler sans que personne n'écoute ses paroles creuses ? Je le fixe, pendant quelques secondes, et manque de m'endormir. A table, mes compagnons jacassaient des pies, ils commençaient à s'agiter. Hors de question de se faire remarquer maintenant, quoique, ça ne changerait pas grand chose après tout, vu l'ambiance glacée dans la salle. Ma voix s'élève au milieu de mes camarades. ♫ C'est fou comme il est langue de bois, hein ? ♫ Oh, oui, fermez vos grandes gueules, et rentrons dans le vif du sujet. ♫ Sincèrement. Vous n'en avez pas marre de passer pour des perdants ? ♫ Je reprends discrètement mon souffle, et sourit à mon auditoire. Pour la plupart, ce sont des amis. Les autres, il faut les railler à ma cause. ♫ Moi j'en ai assez, pas vous ? Il faut qu'on se démarque, cette année. Regardez. Dans les autres maisons, qu'est-ce qu'ils sont ? Des fous. Des tyrans. Des meurtriers. ♫ Nouveau sourire amical, et parfaitement sincère. Pour la plupart, ils ont tous mon affection. ♫ Moi, ça me fait chier, j'ai l'impression d'être nulle. ♫ Et j'attends. Leurs réponses. Leurs suggestions pour redorer notre blason. Ça va être dur, mais j'leur fait confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Mer 13 Fév - 15:02


Elle s'était assise sur le banc en bois, et n'avait presque plus bougé. Elle avait observé en silence la salle, ses occupants, et les avait trouvés parfaitement... fades. Ce nouveau début d'année, qu'elle avait cru formidable, s'avérait plus compliqué que prévu. Elle n'aimait rien plus que résoudre des situations impossibles, mais on lui avait promis un avenir excitant, des complots à tramer, des intrigues à démêler, et elle se retrouvait entourée de crétins pubères qui s'empiffraient. Il y avait une différence, quand même ! C'était une lamentable farce. Comment des personnes aussi sous-développées avaient-elles pu atterrir à Serpentard ? Sa réputation d'excellence était-elle usurpée ? L'avait-on odieusement arnaquée ? Lorsqu'elle jetait un regard au "gorille" assis devant elle, elle devait se contrôler pour ne pas lever les yeux au ciel. Elle pouvait comprendre qu'il y ait quelques éléments... différents des autres. Mais des incapables ? Elle pouvait le dire dès qu'elle les apercevait. Ceux qui n'avaient presque aucune puissance. Ceux qui manquaient cruellement d'intelligence. Ceux qui étaient simplement trop innocents et naïfs, ce qu'elle avait d'ailleurs du mal à comprendre car "Serpentard" et "naïf" dans la même phrase lui semblait contre nature. Merlin ce qu'elle en avait assez !
La cause de cette humeur morose ? Les personnes intéressantes, ceux dont le QI dépassait au moins 80 et qui pouvaient se révéler utiles, étaient clairement hors d'atteinte. Ah, et elle était nouvelle, seule, sans personne à qui adresser la parole et sans aucune chose à faire. L’ennui, est la plus harassante des occupations. Elle se décida à « s’intégrer » mais elle hésita : trouver Ginger ou rencontrer quelqu'un d'autre ? Plongée dans ses pensées, elle ne vit pas une main se tendre devant elle pour prendre un pichet, mais elle perçut très bien le bruit de porcelaine brisée et put observer le jus de citrouille qui se répandait devant elle, vers elle. Agacée, elle leva la tête, cherchant le malotru des yeux :

_ Lorsqu'on est maladroit, on utilise un sortilège d'attraction au lieu de salir le mobilier et les éventuelles personnes qui se trouvent là.

Elle n'espérait même pas qu'il se vexe ou se sente offensé, elle désirait juste qu'il... Au fait, elle n'avait pas vérifié si c'était une élève ou un élève. Peu importait, en anglais pas de genre. Au moins, il/elle l'avait sortie de sa monotonie; peut-être que tyranniser quelques élèves lui ferait du bien, après tout c'était un de ses passe-temps favoris. Elle sortit sa baguette et aspira le reste de la boisson avant qu'une seule goutte n'atteigne sa robe, heureusement :
_ Evanesco.





Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3940
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Jeu 14 Fév - 23:07

    Luna n'avait pas appréhendé outre mesure le fait de retourner à Poudlard. N'allez pas croire qu'elle n'avait pas conscience de ce que les choses allaient être lorsqu'elle retrouverait l'école de magie. Elle avait toujours été une marginale, et une paria, de fait, il y avait longtemps qu'elle supportait sans broncher le jugement d'autrui. Elle laissait glisser sur elle les reproches comme de la pluie sur un imperméable, elle ne les entendait même plus. On ne lui reprocherait plus les même choses, c'est vrai. Cette fois, les griefs étaient beaucoup plus violents. Mais qu'est-ce que ça changerait pour elle ? Elle ferait face. C'était ainsi que les choses devaient se passer, et elle préférait subir le regard de mépris ou de haine de certains de ses camarades que ceux de pitié que le reste des voyageurs temporels risquaient forts de lui adresser. Elle ne voulait pas qu'on la prenne en pitié. D'autant plus qu'elle allait bien. Quitte à se soucier du sort de quelqu'un, la bleue et bronze préférait qu'on le fasse de celui de Ginny, dont l'état ne semblait pas s'améliorer avec le temps, ou encore de celui d'Hermione, la relation de cette dernière avec le reste des voyageurs étant des plus tendues depuis la fameuse conversation du petit groupe au sujet de ce qui allait advenir de la blondinette. Jamais elle n'avait voulu causer tant d'ennuis.

    Elle n'eut pas vraiment l'occasion de réaliser l'ineluctable tant qu'elle cheminait à bord du Poudlard-Express en compagnie de ses camarades. C'est quand elle mit un premier pas dans la grande salle, et sentit foule de regards tomber sur elle, qu'elle pu vraiment prendre conscience de ce qui risquait fort de l'attendre tout au long de l'année. De folle douce, on la qualifierait sûrement à présent de folle meurtrière. Non, elle ne s'inquiétait pas. Même s'il y avait toujours mieux que ces murmures derrière ces pas. Elle s'assit à la table des serdaigles, et fut surprise de voir Ginny s'asseoir à sa suite. La demoiselle lui adressa un pâle sourire. Elle appréciait tous les efforts qu'elle faisait pour elle. Elle n'en avait jamais attendu autant de sa part. Elle était vraiment devenue la plus précieuse des amies, et l'avoir à ses côtés lui faisait du bien.

    Dippet prononça son discours. Il ne fit pas la moindre mention de la mort de Morgan. Ce pouvait sembler un peu irrespectueux, mais Luna était plutôt satisfaite qu'il ne se soit pas épanché sur le sujet. Il n'y avait pas besoin de propos de ce genre pour attiser le mépris ou même la haine qu'elle pouvait déjà susciter. Luna ne dit pas grand chose, se contentant de remplir son assiette. Elle n'était pas certaine que Ginny parlerait davantage. En ce qui concernait Luna, cela importait peu, le silence ne la dérangeait pas. Il lui tenait compagnie très souvent, et elle l'aimait. Tout comme se perdre dans son imaginaire quand celui-ci se faisait très présent. Et elle risquait fort de l'embrasser, cet imaginaire, malgré la présence de la rouquine à ses côtés. Le dîner passerait plus vite.

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parasite social
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 centimètres de Noisetier et Poils de Boursouf
Camp: Neutre
Avatar: Ed Westwick

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 16 Fév - 22:19




Banquet de début d'année



    Au final, l'année avait recommencée. L'année scolaire bien sûr. Et Manfred l'avait abordé différemment des autres rentrées. Parce que, tout simplement, il s'était promis d'essayer. Alors et bien... La tête de mule qu'il était s'y efforçait. C'est hésitant qu'il s'était dirigé vers le Poudlard Express. D'ordinaire, il aurait su comme agir. Afficher un air bougon, bousculer quelques personnes au passage sans s'excuser, lancer des regards à qui le regardait de trop près et shooter dans quelques valises qui trainaient dans les couloirs avant de regagner sa place et de n'en pas bouger du voyage, les bras résolument croisé. En s'attendant à passer une année longue.

    Essayer de voir la chose autrement était difficile. Perturbant même. Il se forçait à se dire qu'il y aurait peut être quelque chose d'intéressant cette année... Alors qu'au même moment, son cerveau niait fermement et s'indignait de la chose, en bon habitué. Un peu perturbé par tout ça, il était passé à côté de Melwyn et Goderick sans même les saluer. Il n'avait pas shooter dans l'affreuse valise orange d'une deuxième année, et s'était posé dans un compartiment vide en espérant pouvoir passer le voyage au calme à réfléchir à tout ça. Ca avait tenu jusqu'au départ du train. Et puis ses illusions avaient volées en éclat en même temps qu'une bande bruyante de premières années avaient débarqué en fanfare dans son compartiment. Il s'était retenu. Un peu. Dix minutes plus tard, il explosait, criant sur les gamines sans la moindre discrétion et sortait en défonçant à moitié la porte. Son voyage, il l'avait passé à l'avant du train, assis sur sa valise à grincer des dents dans son coin. Même en y mettant du sien, il lui restait un long chemin à accomplir... Et Manfred était malheureusement tout sauf patient...

    Et à présent qu'il avait regagné ce qu'il avait toujours considéré comme une prison, Manfred se sentait comme un étranger. Assis sur ce banc, parmi ses camarades, il ne se sentait tout simplement pas à sa place. Et dans son coin, il ne put s'empêcher de grommeler sur Aelycia et ses idées stupides.

    - C'est fou comme il est langue de bois, hein ?

    Il relève la tête vers sa voisine d'en face. Ah. Elle. Il hésite un instant à se désintéresser totalement de la conversation et de continuer à remarcher ses idées noires, comme à son habitude. Les discussions de filles, de toute manière...

    - Sincèrement. Vous n'en avez pas marre de passer pour des perdants ? Moi j'en ai assez, pas vous ? Il faut qu'on se démarque, cette année. Regardez. Dans les autres maisons, qu'est-ce qu'ils sont ? Des fous. Des tyrans. Des meurtriers. Moi, ça me fait chier, j'ai l'impression d'être nulle.

    Les sourires qu'elle balance à tout va lui tire une mine légèrement sarcastique et les coins de ses lèvres s'étirent en un léger sourire.

    - Tant que ça reste qu'une impression...

    Il n'a pas pu s'en empêcher, c'était sortit tout seul. Fiente de hibou. Dire qu'il était censé faire des efforts... Il accrocha un sourire angélique parfaitement chimique à son visage. Le sourire qu'il destinait d'ordinaire à sa mère pour couvrir l'une des nombreuses frasques qu'il faisait avec son frère. Le genre de sourire que Poudlard ne lui connaissait pas. Allez, on y croit, elle le prendra bien.





Dernière édition par Manfred Oliver le Jeu 28 Fév - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Dim 17 Fév - 18:24


    Morose, Eden Crisford avait écouté le discours du directeur d'une oreille attentive, attendant le moment ou il citerait Morgan... Moment qui n'arriva jamais. Outrée, Eden n'en revenait pas. Un élève était mort, et il n'en parlait même pas, comme si c'était un fait normal, habituel. Non! Son père se démenait pour retrouver l'assassin, de nombreuses personnes étaient touchées par cet évènement, mais le directeur préférait se taire. Tout comme la majorité de ses camarades de Serdaigle, la jeune fille n'en revenait pas. Tous ceux qui étaient assis à cette table avaient côtoyés le défunt depuis des années, mais Mr Dippet ne lui accordait pas même une parole, pas même un hommage. C'était insultant.

    Mais elle n'avait pas assez d'énergie pour s'en agacer réellement. Eden avait passé de terribles vacances, si cette dénomination pouvait encore convenir. Cloîtrée dans son manoir trop grand pour une personne seule (son père lui ayant interdit de sortir, par mesure de sécurité), elle s'était contentée d'étudier, de travailler ses lacunes afin de faire honneur à sa Maison la rentrée venue. Enfin seule, pas exactement, il y avait bien sa belle mère et son fils mais... Disons qu'Eden faisait tout son possible pour éviter ce dernier, trop insistant à son goût, et sa belle mère qui avait réussit à conquérir son père en si peu de temps alors que l'adolescente s'y attelait depuis des années... sans le moindre résultat.
    Comble du bonheur, les révélations d'Olive l'avaient tenues éveillées presque toutes les nuits. De profondes cernes soulignaient le regard fatigué de la demoiselle, qui se sentait terriblement lasse. Sa trop grande sensibilité faisait qu'elle n'arrivait pas à rester imperméable à la triste ambiance qui régnait d'ors et déjà dans la salle, et encore moins depuis qu'elle savait que sa plus proche amie était atteinte d'une maladie grave et non identifiée. Ces interminables vacances avaient au moins eu le mérite de lui permettre de réfléchir du mieux à ce que cela signifiait. Olive risquait de mourir. Son père ne s'intéressait pas à elle. Elle n'avait personne à qui confier ce qu'elle avait sur le cœur, ayant promis à Olive de garder le secret et ne pouvant pas lui en parler avant les prochaines vacances. Elle ne savait plus quoi faire.

    Eden balaya lentement sa tablée du regard, remarquant qu'elle était de loin la plus calme, comme toujours. Les Serdaigle étaient plus posés que les autres, plus portés sur la réflexion. Ainsi la plupart pouvait mesurer dans une certaine mesure les conséquences de ce dernier décès. En deux ans de temps, deux élèves de Poudlard étaient morts. L'école de magie la plus réputée du monde magique devenait inquiétante. A force d'observer ses camarades, le regard d'Eden vint à se poser sur une en particulier... Aulne Quibber. La brune ne savait pas que penser de l'étrange fille. Elle n'avait jamais pensé qu'elle puisse être une meurtrière folle furieuse, ni même une meurtrière tout court. Après tout, côté bizarrerie, elle était pas mal dans le genre aussi, et ce n'était pas pour autant qu'elle allait tuer quelqu'un. Mais l'accusation de Ministère était troublante, d'autant plus que son père était à l'origine de l'arrestation de la Serdaigle. C'est qu'il devait y avoir une raison, non? Pourtant, elle avait été relâchée. Et Eden connaissait son père, elle savait qu'il était d'un sérieux exemplaire lorsqu'il s'agissait de la justice et qu'il n'aurait jamais laissé un coupable en liberté, encore moins lâché dans l'école. Non, il y avait trop de zones d'ombre pour qu'elle croit simplement en la culpabilité de Aulne. Mais quoi qu'il en soit, Eden défendrait le parti de son père. S'il avait cru bon de la relâcher, alors elle était avait lui. Kieran Crisford n'était pas homme à agir avec légèreté; et bien que les commérages n'allait pas manquer, Eden ne faiblirait pas.

    Elle continua à fixer quelques minutes encore Aulne, songeuse, jusqu'à ce qu'elle se fasse surprendre par la furie rousse à côté d'elle. Aussitôt, Eden se détourna, secouée par les menaces dissimulées dans ce regard furieux. Non, s'il y avait eu quelqu'un à accuser ici, cela aurait plutôt été cette Striff.
    Attrapant un verre d'eau, Eden se força à avaler, espérant que ce dîner sans joie aucune se finisse bientôt. Elle voulait dormir. Ou au moins essayer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Jeu 21 Fév - 21:47

L'année semblait commencer bien mal. Mes camarades semblaient frappés d'une apathie mortelle et totale. Bon sang, je sais que retourner à Poudlard en ces temps n'était une partie de plaisir pour personne, mais quand même ! Un petit effort de contenance, était-ce trop leur demander ? Probablement. Non mais franchement, quelle bande de... Je ne trouvais même pas de mots. D'accord, deux élèves de l'école étaient morts cette année. Pour ma part, je n'en connaissais aucun, ce qui faisait que je n'étais pas très affectée outre mesure. J'avais assez de deux morts dans ma vie pour me formaliser de ceux qui comptent pour les autres et pas pour moi, quand même. J'étais juste un peu scandalisée ( et pour que je sois outrée, je le dis tout de suite, il en faut beaucoup ) que celui qui était mort, là, son nom m'échappe déjà n'ait droit qu'à un silence révélateur. Aucune parole d'hommage. D'accord, cela aurait sûrement entraîné un déluge de larmes de la part de personnes trop sensibles, mais au moins, il y aurait eu quelque chose, histoire que l'on se souvienne. Il n'y avait plus rien, juste un vide et un silence pesant. Et il restait la meurtrière. Je ne pus m'empêcher de sourire. Je ne pensais pas que cette drôle de fille aux cheveux sales et emmêlés soit une meurtrière. Peut-être était-elle folle, certes, mais pas assez pour commettre un meurtre. Ce n'était pas le genre, elle respirait la naïveté, la rêverie et l'innocence. Mon regard clair s'attarda un peu trop longtemps sur elle. Assez pour remarquer que cette folle de Striff était à ses côtés. Je n'étais sûrement pas la seule à penser que des deux, c'était la rouquine qui était la plus apte à tuer quelqu'un. Mais revenons à mes petits blaireaux. Certes, vous me direz, ce n'était certainement pas de leur faute si ma 7ème année à Poudlard allait probablement être aussi râtée que les 6 précédentes. Ce n'était pas de leur faute si tout me passait au dessus de la tête ou me laissait un goût amer dans la bouche. D'ailleurs, je regrettais mon petit speech de tout à l'heure. Je ne pensais pas que j'étais nulle. Je ne doutais pas de moi. Enfin, pas trop. Du moins, pas à cause de mon appartenance à la maison des jaunes et noirs. Au final, je me contredisais beaucoup. Un sourire amusé se posa sur mes lèvres, qui s'intensifia lorsque j'entendis les paroles du garçon en face de moi.

J'aimais son ironie. Mais j'aimais beaucoup moins ce qu'il était. Manfred Oliver. Parasite social, catastrophe ambulante, honte de notre maison. Mon regard clair étincela d'une colère sourde. J'aurais pu graviter autour de Manfred Oliver comme un papillon attiré par la lumière, sauf que moi, ce serait par la violence et la haine qui émanaient autour de lui. J'avais en effet ressenti depuis toujours un certain vide en moi. Les émotions fortes et les expériences me le faisaient oublier pour quelques malheureuses minutes. Mais lui et moi, en partie à cause de Linus, ça ne collait pas. ♫ Evidemment, pour moi, il ne s'agit que d'une impression... ♫ Je le laissai apprécier le sous-entendu. Et il était très clair. ♫ Mais dis-moi, Manfred, que me vaut l'honneur d'entendre ta voix ?Je ne suis pas très habituée, tu as décidé de sortir de ton coin ? ♫ C'était une simple curiosité, hein. N'y voyez rien de méchant, car j'étais sincèrement surprise. Soudain, je me surpris à mater Oliver. Rien de pervers ou quoi que ce soit. C'est juste qu'il était plutôt baraqué, surtout au niveau des épaules, et j'avais besoin d'un second batteur. Dans un duo de batteurs, il en faut un qui vise bien et qui est stratège, et l'autre qui tape fort. Vous me suivez ? ♫ Dis-moi, Manfred, tu aimes l'altitude ? ♫
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 870
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 23 Fév - 11:55

    Même si je n'avais aucune estime pour le corps enseignant de cette école, il était évident que j'allais agir avec beaucoup de gentillesse et de patience avec la dame qui s'adressait à moi. En fait, je n'étais pas une grande fan de ses cours étant élève mais j'avais néanmoins eu que des bonnes notes durant ma scolarité. Il n'y avait aucune raison pour que ça se passe mal entre nous. Plus je créerai de bonnes relations avec les autres adultes et plus je serai mêlée aisément aux réunions du personnel et mise dans les plus infimes confidences. Je voulais qu'ils me fassent confiance afin de pourvoir donner de réels renseignements aux chevaliers de Walpurgis. Je fis donc un grand sourire empreint de sincérité à Serya Sundarkens, professeur de soins aux créatures magiques, grande dame blonde incroyablement naïve et collante ( une sorte de Luna à qui on aurait donné de l'autorité ). Après tout, nous étions collègues à présent et rien ne m'interdisait de l'appeler par son prénom et de me montrer courtoise.

    « Oh oui ça va, je suis juste un peu déstabilisée par mon nouveau rang. Bon nombre de ces élèves étaient des camarades de classe, c'est étrange de me retrouver si loin d'eux. »

    Mon visage était très calme, mes yeux brillaient d'une fausse bonté très convaincante. Personne n'aurait pu se douter de ce qu'il se passait dans ma tête. Comme mon maître, j'aspirais à cacher ma véritable identité afin de mieux attaquer de flan. Je n'étais pas aussi douée que lui, mais j'avais néanmoins conscience de mon talent pour ce qui était de cacher mes pensées et mes émotions. La manipulation des êtres vivants était ma spécialité. La seule tâche au tableau provenait de Luna, assise là-bas à la table des serdaigles. Elle connaissait ma vraie nature désormais et même si je doutais que quelqu'un croie ses paroles, elle s'était sortie indemne du procès pour le meurtre de Morgan. Ma priorité cette année serai de la tenir au silence par n'importe quel moyen. Mon attention se reporta de nouveau sur ma collègue. Mon sourire s'étira un peu plus.

    « Mais je vous en prie, appelez moi Elena. Nous sommes dans le même camp à présent, ce serait bizarre de ne pas s'appeler par nos prénoms, n'est-ce-pas ? »

    Je savais que Tom était quelque part en train de m'observer par intermittence depuis la table des serpentards. Je n'avais pas le droit à l'erreur. Mon intégration dans le personnel devait se faire vite et bien pour que nous puissions commencer dès les premiers jours à échafauder un plan.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 23 Fév - 12:53

    « -Oh oui ça va, je suis juste un peu déstabilisée par mon nouveau rang. Bon nombre de ces élèves étaient des camarades de classe, c'est étrange de me retrouver si loin d'eux.
    -C'est tout à fait normal au début. Vous vous y ferez très vite, vous verrez. »

    La mettre en confiance dès le départ ne lui ferait pas de mal. Et puis si elle s'en sortait bien, Serya y voyait une occasion de trouver une collègue amicale. Et puis c'était aussi une habitude qui faisait encore surface. Elle se sentait obligée d'aider tout le monde, même quand ils n'en avaient pas besoin du tout. Et tout cela avec une naïveté incroyable! Mais après tout, elle voulait juste bien faire... Serya voulait vraiment être aimée par les autres et ne pas être prise pour se qu'elle n'était pas. (Très bonne remarque avec Luna!)

    « -Mais je vous en prie, appelez moi Elena. Nous sommes dans le même camp à présent, ce serait bizarre de ne pas s'appeler par nos prénoms, n'est-ce-pas ?
    -Très bien Elena. Je vous inviterais donc à faire de même avec moi. Quand au camp, il n'y en a pas réellement, ce ne sont que des bruits qui courent. »

    Serya étendit une sourire déjà très prononcé et se sentait d'une grande légèreté. Elle plongeait dans la gueule du loup et avec le sourire. Mais jamais elle ne s'en serait douté parce qu'elle avait bien trop envie de voir tout le monde plus sympathique qu'il ne l'était vraiment.


[Un texte très faible quand même... Je crois que je suis malade...Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Parasite social
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 centimètres de Noisetier et Poils de Boursouf
Camp: Neutre
Avatar: Ed Westwick

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Ven 1 Mar - 17:29




Banquet de début d'année



    Visiblement, cela semblait lui faire plaisir qu'il ait prit la parole. Etrange. D'ordinaire, les gens s'offusquait plus qu'il ne lui souriait de la manière dont Zadig l'honorait à présent. A croire que ça l'amusait. Et après tout, tant mieux.

    - Evidemment, pour moi, il ne s'agit que d'une impression...

    Manfred se contenta de lui envoyer un sourire ironique. Oui, bien sûr... Il n'avait jamais vraiment prit la peine de parler plus que ça à Zadig Cavendish. Peut être parce qu'il boudait l'ensemble de l'école. Peut être aussi parce qu'elle n'était pas de son année. Sans doute un mix des deux. Là, il n'aurait sut dire s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise chose. Ses piques mordantes, il ne savait comment y réagir. D'un côté, il avait envie de s'énerver à l'idée qu'elle puisse sous entendre qu'il soit nul. De l'autre, il arrivait à percevoir un petit quelque chose chez elle qui l'intriguait. Et qui, bizarrement, lui faisait penser à ... lui même. Ils étaient deux petits palmiers, perdus dans une forêt entière de chênes et de bouleaux...

    - Mais dis-moi, Manfred, que me vaut l'honneur d'entendre ta voix ?Je ne suis pas très habituée, tu as décidé de sortir de ton coin ?

    Il hésita un court instant, s'autorisa même une légère grimace. Il ne savait pas trop quoi lui répondre. A vrai dire, il n'avait pas vraiment envie d'expliquer le pourquoi du comment. D'une parce que cela ne concernait qu'Aelycia et lui, et de deux parce qu'il avait la sensation qu'il passerait pour un imbécile finit s'il se mettait à raconter ça. Et sa foutue fierté mal placée s'y refusait farouchement. Et encore moins lorsqu'il était à table, au beau milieu d'une masse compacte d'être humains jaunes et noirs.

    - Parfois vaut mieux apprécier ce qu'on a sans poser de questions.

    Il avait marmonné ces quelques mots, sans vraiment leur donner plus de crédit. C'était ce que sa mère leur répétait souvent, et il ne s'était qu'approprié ces mots.

    - Dis-moi, Manfred, tu aimes l'altitude ?

    Oula. C'était quoi ça? C'était lui, ou elle sautait du coq à l'âne là? Il fallait la suivre la Zadig. Et là, pour le coup, Manny était un peu perdu. Pourquoi elle lui posait cette question? Est-ce qu'il lui demandait si elle avait un jour visité la Géorgie, lui? Non. Ben voilà.

    - C'est quoi ta question qui sort de nulle part?

    Et, en bon buté qu'il était, Manfred se garda bien de répondre, attendant d'avoir plus de détails sur cette question incongrue, tombée du ciel. Et, fixant Zadig du regard, il délaissa totalement le plat d'artichaut qui lui faisait de l'oeil depuis quelques minutes. Oui. Car les artichauts, ça peut être bons, mais ca ne vaut pas non plus l'occasion de voir la jeune fille s'emmêler les pinceaux. Sait-on jamais...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 870
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Dim 3 Mar - 9:36

    Globalement, je n'avais pas de difficultés à cerner le personnage de Serya. Elle était loin d'être idiote mais elle préférait rester dans son petit monde imaginaire où tout était plus beau et plus joyeux. Pas de problème, car pour garder sa confiance il me suffisait de rentrer dans ce monde un peu bizarre où personne n'avait ni haine ni soif de vengeance. Un exercice assez simple pour une personne comme moi capable de cacher ses émotions et ses pensées les plus secrètes. Je n'avais pas l'intention de faire avec cette dame la même erreur qu'avec Luna. Mon masque ne tombera pas de sitôt. Avec un immense sourire à l'apparence très sincère, je hochais la tête.

    « Bien sûr, je ne pensais pas à de véritables camps. Disons simplement que je vais voir l'envers du décor à présent. »

    Honnêtement, j'étais pas peu fière de mon subterfuge. Même la vieille bibliothécaire sénile s'était attachée rapidement à cette fausse Lena et lui avait pardonné ses actes agressif et irrespectueux de l'année précédente. Petit à petit, je prenais une place de confiance parmi le personnel. Ma cible principale restait Dippet, mais l'obstacle le plus dangereux et le plus complexe allait être l'infirmière. Zelda n'était pas une personne facile à amadouer comme le reste des adultes postés à cette table. Elle avait les yeux en face des trous et un cerveau trop grand pour essayer sur elle la même méthode qu'avec Serya. Cette dernière continuait de me regarder avec un air protecteur. C'était à gerber, mais nécessaire pour pouvoir apporter toutes les informations utiles aux Chevaliers de Walpurgis.

    « Dites moi Serya, vous qui êtes si douée avec les animaux, peut être saurez vous régler mon problème. Je possède un chat enchanté qu'on a doté de parole, mais il est un peu insomniaque. Comment pourrais-je soigner ses nuits agitées ? »

    Et bim, en plein dans le point sensible de cette grande idiote. Les animaux, c'était sa spécialité. L'idée que je sois proche d'un chat parlant au point de vouloir son bien-être total allait la faire tomber directement dans les filets. La partie était gagnée d'vance, c'était presque trop simple. Vivement le niveau suivant que je m'amuse un peu.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 245
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Angus James Potter (décédé)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23, 5 cm, bois de chêne, cheveu de leprechaun. Baguette élégante et ouvragée.Nerveuse et solide, pratique pour le duel.
Camp: Bien
Avatar: Eve Myles

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Lun 4 Mar - 16:30

Ca y est on y était, la famille Potter était au grand complet sur le quai 9 ¾ prêt à partir pour Poudlard. Pour la première fois depuis une bonne trentaine d'années le château des Camron était vide et le serait pour quasiment toute l'année. Il était laissée à la charge des elfes de maison qui devait l'entretenir pour le retour de leurs maîtres pendant les vacances. Purdey avait retourné le problème dans tous les sens, comment déposer ses enfants à la gare (car il n'était pas question de ne pas être présent en ce jour historique) en sachant qu'elle devait elle-même aller à Poudlard en tant que professeure de vol sur balai et directrice des Gryffondor. Cette dernière nouvelle étant LA surprise auquel Purdey ne s'attendait pas du tout, elle n'avait que quelques mois d'ancienneté et venait tout juste d'être titularisé sur le poste.

C'était environ un mois avant que 5 lettres de Poudlard étaient arrivés au petit déjeuner, 2 pour les mères et les autres pour les enfants. Elle prit connaissance de la missive et faillit s'étrangler en buvant son thé, que le directeur la titularise au poste de professeure ça elle s'y attendait (la dernière lettre de son prédécesseur indiquait clairement qu'il ne pouvait plus voler sur un balai) mais directrice des Gryffondor ! Purdey flaira le coup de pub pour redorer de Mr Dippet pour redorer un peu son blason après une année (pour faire court) désastreuse. Bien qu'honorée elle pensait fortement que c'était une manière de dire aux parents « Ouais j'ai merdé les années précédentes mais regardez l'ancienne chef des Wardens fait partie de mon équipe et protège vos élèves ». Joli coup de pub mais bon la réputation de Dippet était tellement pourrie qu'une nomination ne le remettrait pas dans le positif. Enfin bref avançons jusqu'aux traditionnelles courses au Chemin de Traverse où Purdey ne regarda pas à la dépense pour équiper ses enfants, En plus des fournitures usuelles elle leur acheta un magnifique balai à chacun ainsi qu'un hibou, après tout ça n'est pas tout les jours qu'on rentre à l'école. Elle fit envoyer au domicile de Zelda un splendide briquet avec un mot « Autant s'intoxiquer avec classe non ? » pour l'infirmière et un cadeau pour sa fille.

Revenons maintenant au quai, je disais donc que la famille Potter était au grand complet. Purdey serra fortement chacun d'eux, si Rhian semblait stressée Cenlyn trépignait d'impatience. Sa mère dû la rattraper pour avoir un bisou là où Rhian semblait s'éterniser un peu. Elle rassura son fils en lui rappelant qu'elle était aussi à Poudlard. Le contrôleur siffla, Rhian monta rejoindre sa sœur qui l'attendait puis le train parti. Purdey le regarda partir puis quitta le quai pour aller aux toilettes, personne ne remarqua le corbeau s'envoler d'une des fenêtres de la gare de Londres...

Le soir même...

C'était une sensation que de voir la grande salle de Poudlard de ce point de vue, pas un seul instant elle n'avait imaginé se retrouver un jour à la table des professeurs. La galloise adressa un clin d'oeil discret à Louisa après avoir salué sa mère. Elle reconnut sans mal ses enfants parmi les premières années qui arrivaient et constata en souriant que Cenlyn était maintenant aussi terrifiés que son frère. Ce fut elle qui coiffa le choixpeau magique en premier, il y eut plusieurs minutes de silence avant que la maison de Poufsouffle soit décidé, une décision qui surprit Purdey mais bon c'était le choixpeau (une explication qui se suffit à elle-même). Sa fille lui adressa un regard contrit et térrifié, elle répondit par un sourire chaleureux et un pouce levé, Cenlyn sourit. Rhian alla presque tout de suite à Gryffondor, Purdey dut alors admettre qu'elle s'était planté sur ses estimations (elle avait vu le contraire) et adressa le même signe à son fils.
A la fin de la répartition vint le discours d'Armando Dippet, attentive aux débuts Purdey se sentit lentement couler dans les limbes avant de brusquement se réveiller à la mention de son nom. Ah on en était sûrement à sa présentation, une véritable ovation venant des rouge et or suivit l'annonce de Purdey comme nouvelle directrice des Gryffondors. Purdey s'inclina plusieurs fois en souriant puis se rassit et retomba progressivement dans les limbes jusqu'à l'apparition des plats. Elle se servit copieusement, rien de tel qu'une bonne grosse part de bœuf Wellington avec des baked beans, des pommes de terres et haricots verts pour se mettre en jambe. Est-ce utile de préciser que cela n'était que le hors d'oeuvre ? Purdey avait cette particularité que toutes les femmes voudrait avoir, elle mangeait beaucoup mais grossissait peu. Oui des fois la nature est cruelle et inégale...

(HJ: Libre à toi Louisa de choisir qu'elle est le cadeau de Purdey^^. Pour les damoiselles Sparkley j'ai supposé que vous aviez passé els vacances au château, en cas de réponse négative je modifierais le poste en conséquence)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 6233
Humeur :
55 / 10055 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, avec un crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jodelle Ferland

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Jeu 7 Mar - 14:31

    Et voilà, une nouvelle année commençait. Jo avait passé le trajet de la Gare de King's Cross à Poudlard, cachée dans un compartiment du Poudlard Express, avec ce qui s'était passé l'année dernière entre elle, Lou et Ines. Bref, elle ne voulait pas vraiment se retrouver face aux deux filles. Pourtant, elle savait que ce serait inévitable. Car Lou partageait son dortoir, et Ines trouverait bien le moyen de lui rendre la vie impossible. Elle n'avait pas pu dire au revoir à Daniel, et ne l'avait pas vu de toutes les vacances. Il faudrait qu'elle s'y fasse, c'était fini. Il faut qu'elle tombe amoureuse de quelqu'un d'autre, qu'elle vive une autre histoire d'amour. Mais qui, avec qui, pouvait-elle nouer des liens avec tout ce qui était arrivé l'année dernière. Autant dire que c'était impossible, les rumeurs, les dires des autres. Mouais, aucune chance. Si encore, elle pouvait passer cette année, certes seule, mais tranquille, se serait déjà ça. Mais elle n'avait même pas cette chance, avec Lou et Ines. Elle posa son bagage avec ceux des autres, il serait monté dans les chambres au cours du repas, et elle les retrouverait bien sagement dans son dortoir. Puis, prenant une grande inspiration, elle entra dans la Grande Salle, il y avait déjà plein de monde, et Jo regarda vaguement les têtes des Serpentards, c'était les mêmes que l'année dernière, sauf une. C'était quelqu'un que Jo n'avait pas croisé dans les couloirs de l'école. Peut-être que...

    Elle s'avança vers elle, quand soudain, elle vit un autre élève de la table, un petit quatrième année, qui avait le chic de faire des mouvements rapides sans trop faire attention à ce qu'il faisait. Le jeune garçon en question, avait renversé son jus de citrouille sur la jeune fille en face de lui. D'ailleurs, personne ne s'était mis en côté de lui, il n'y avait eu que la nouvelle pour s'asseoir en face, car elle ne savait pas. Mais elle ne se gêna pas pour le rabrouer. Jo soupira, elle n'aimait pas trop ça, l'année dernière elle aurait peut-être rit, mais aujourd'hui, elle comprenait le sentiment d'être mis à l'écart, et ce n'était pas drôle. La jeune fille se débarrassa du jus de citrouille, et Jo décida de s'asseoir à ses côtés. A prés tout, ici ou ailleurs, il valait peut-être mieux ici!

    "Je pense pas qu'il est fait exprès" dit-elle en s'installant prés de la jeune fille. Jo, se présenta-t-elle dans un maigre sourie et toi? demanda-t-elle à sa peut-être seule camarade qui lui adresserait la parole disons de façon polie de toute l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Ven 8 Mar - 2:35

C'était vraiment très étrange, comme situation. Ou alors, c'était Oliver qui était étrange, allez savoir. Après tout, les rares fois où nous nous étions adressés la parole, ça avait mal fini pour l'un de nous deux. La faute à nos caractères respectifs, très certainement. Evidemment. Ni lui ni moi n'étions soumis ou faibles. Ce qui donnait, forcément, des confrontations certes inutiles mais électriques à souhait. C'est à dire de quoi à me distraire de mes mornes pensées durant quelques minutes. Nous avions du nous parler deux fois dans notre courte vie, mais ça avait été violent. Or, Manfred Oliver semblait tirer son épingle du jeu dans un domaine : celui qui consistait à pourrir les vies des autres et à leur tenir tête. Autant dire qu'il y avait de bonnes chances pour qu'il me sorte par les yeux d'ici la fin du repas. Ou alors que je commence à l'apprécier. Tout était possible, après tout. Fallait dire, il était presque aussi bizarre que moi. Déjà, j'avais remarqué... Hého, je vous vois venir. Non pas que je passe mon temps à décrypter ses faits et gestes, mais tout de même, lorsqu'on croise les mêmes personnes tout les jours dans les mêmes circonstances et dans les mêmes endroits, on fini par un peu les connaître. Or, j'avais observé qu'en plus d'être (mais ça, visiblement, c'était avant ) un asocial total, Manfred Oliver n'aimait pas la magie. Ce qui était tout de même un point négatif, lorsqu'on passit neuf mois dans un endroit totalement coupé du monde moldu. Moi, j'aimais la magie. La magie était comme une amie qui m'avait sauvée d'une vie morne et prévisible. En simple réponse à ma pique, Manfred m'adressa un sourire ironique. Je laissai échapper un petit rire clair; rien de mieux pour faire douter le jeune homme devant moi. Vrai gentilesse ou fausse méchanceté ? Ironie ou vérité ? Pendant un instant, je m'amusais à imaginer ce qu'il devait penser, le Oliver. Oh, loin de moi l'idée qu'il puisse être stupide ou quoi que ce soit d'autre. J'étais prête à parier que Manfred était trop malin pour son bien. Etait-ce une bonne chose ? Probablement. Manfred était-il capable de me mettre à terre ? Etait-il plus intelligent, plus fort, plus impitoyable ? Allais-je perdre ? Niveau cervelle, il est évident que j'étais assez intelligente pour le tromper et gagner la partie, nan mais ho. Et ni lui ni moi n'étions des enfants de choeurs. Des monstres, de la haine, et des fantômes cohabitaient en nous, comme pour tout le monde. Et ça ne donnait pas un bon résultat. Et, pour finir, évidemment qu'il était plus fort que moi. Oui, c'est vrai, j'suis batteuse, j'ai de la force dans les bras, je sais me défendre, mais, définitivement non, si Manfred était pris de l'envie de me casser la figure, et bien je n'aurais aucune chance. Ainsi, décidai-je en me servant allégrement une portion de légumes, allais-je éviter les répliques trop vexantes ou cassantes. Etre une peste n'entrait pas dans mes plans aujourd'hui.

Oh, comme c'est curieux, monsieur se met à la philosophie ou quoi ? Dans le fond, il n'avait pas tort. J'avais même moi commis l'erreur de ne pas assez profiter de ceux qui m'avaient été arrachés. Papa. Heathliff. Maman, qui semblait glisser lentement dans une sorte de depression. Mais j'étais humaine, et même si je ne pouvais plus rattraper le temps perdu, je pouvais encore m'occuper comme il le fallait de maman. Je sais, il y a peu j'avais dit que je ne m'occuperais plus jamais d'elle, même que cette pensée m'a traversé l'esprit tout à l'heure. Mais c'est impossible, abandonner un proche qui avait besoin de moi, j'en suis incapable. Après avoir mastiqué mes légumes, je finis par sussurer d'une voix aux intonations légèrement ironiques, mais pas tant que ça : " Alors, tu as décidé d'apprécier notre compagnie. Je vois. " Mais il n'allait pas m'avoir comme ça. Ce n'était pas Oliver qui avait parlé, mais quelqu'un d'autre, c'était des paroles pensées et préparées, elles n'étaient pas spontanées. Me penchant pour attraper un gratin qui trônait à côté de mon voisin : " Ou alors, il y a autre chose, évidemment. On m'la fait pas à moi, Manfred. En ce qui s'agit de faire semblant, je suis la reine. Tu peux tromper qui tu veux. Mais pas moi." J'avais prononcé son prénom d'une voix chaude, et mon attitude était devenue, tout d'un coup, tout, sauf distante. C'était fait exprés, bien sûr. Car n'importe qui, de loin, pouvait penser que je le draguait indécemment. Me rendant compte de toutes les rumeurs qui pouvaient enfler, je me reculai, le visage fermé et les yeux brillants. Or, mon voisin ne tarda pas à repasser à l'attaque. Ouais, ma question sortait de nulle part, c'était vrai. Mais hors de question de l'admettre. Après avoir attaqué le gratin, je répliquai d'un ton égal : " Simple curiosité. N'y vois pas un sous-entendu subliminal ou quoi que ce soit, il n'y en a pas... A part si tu décides qu'il y en ait un. Ça change tout. "Je ponctuai ma phrase d'un petit clin d'oeil, histoire de bien l'embrouiller. Parfois, être moi, c'était indécemment drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Lun 11 Mar - 12:11

    « Bien sûr, je ne pensais pas à de véritables camps. Disons simplement que je vais voir l'envers du décor à présent. »

    C'était tout à fait ça. Serya était toute contente que quelqu'un prenne au sérieux ce qu'elle disait. Des gens comme Dippet lui auraient répondu qu'elle était bien gentille mais que des élèves restent des élèves. Mathews lui aurait dit qu'il y avait plus d'un camp et que Serya était bien trop idiote pour s'en rendre compte. C'était parfois désagréable pour elle. Profondément optimiste, Serya aimait chercher le côté positif des gens et se contenter de ne voir que lui. Pourtant loin d'être folle, c'était ce que les autres se contentaient de voir chez elle. Finalement, elle essayait de ne plus y faire attention.

    « Dites moi Serya, vous qui êtes si douée avec les animaux, peut être saurez vous régler mon problème. Je possède un chat enchanté qu'on a doté de parole, mais il est un peu insomniaque. Comment pourrais-je soigner ses nuits agitées ? »

    Un chat parlant? Super! C'était de quoi l'intéresser un petit moment. Et puis, quelqu'un qui possède un tel animal et s'en soucie ne pouvait être que sympathique. La pauvre. Je ne suis pas sûre que l'on puisse appeler ça de la naïveté.

    « Et bien la parole peut tout à fait vous servir dans ce cas. Peut-être est-il préoccupé par quelque chose ou une vielle phobie qui remonte. Cela peut aussi être à cause d'un aliment que vous lui donnez et qu'il ne supporte pas bien. En tout cas vous pouvez toujours essayer des infusions ou des tisanes le soir. Les plus connues sont celles de camomille ou de tilleul mais un mélange valériane et passiflore ou verveine mélisse et aubépine sont égalment d'une grande efficacité. Certains utilisent aussi des infusions de cônes de houblon. Mais je vous déconseillerait les médicaments que l'on peut vous conseiller. Les animaux ne réagissent pas toujours bien et il est mieux pour eux des rester naturel. »

    Avec ça, Elena avait de quoi faire. Serya était ravie de l'avoir renseigné! Enfin une personne qui admettait qu'elle savait y faire avec les animaux. Sue le coup Elena lui semblait être la personne la plus saine d'esprit du château. Il y avait aussi une pointe de fierté dans les yeux de Serya.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 870
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 16 Mar - 11:52

    En vérité, l'explication de Serya n'était pas inutile puisque j'avais réellement des problèmes avec mon chat. En dehors de sa stupidité et de sa naïveté presque accablante, elle savait ce qu'elle disait et j'avais un peu de respect pour ses connaissances. Aucun être humain n'est vraiment inutile, du moment qu'on leur demande pas de sortir de leur petit monde personnel. Même Luna que je pensais moins importante qu'un légume représentait aujourd'hui pour moi une menace que je ne pouvais pas me permettre d'ignorer. Mon regard glissa vers la table des serdaigles. Je n'y connaissais presque plus personne en dehors que la blondinette. En fait, je n'avais laissé aucune trace de mon passage parmi eux, comme une ombre qui se serait glissée le long des murs pendant sept ans. Cette idée ne me plaisait guère, mais de toute façon je n'avais aucune raison de regretter mes choix. Abandonner ma popularité n'avait pas été simple, mais ma place dans l'équipe des Chevaliers de Walpurgis compensaient ce sacrifice. Je ne pu retenir un soupir en me disant que j'aurais aimé que Caleb soit ici. On ne s'étaient pas revus depuis ce fameux dernier jour de cours l'année dernière. Pourtant il n'avait jamais quitté mes pensées. Mon côté pensif et déprimé n'échappa pas à ma collègue qui m'observait de façon soucieuse. Je fis un petit sourire rassurant pour la forme.

    « Merci beaucoup, j'essaierai ça pour régler le problème. »

    Quand la situation l'exigeait, je pouvais faire preuve d'une attitude chaleureuse. En fait, ce n'était pas si dur, il me suffisait de laisser celle que j'étais autrefois prendre le dessus. Nul doute que l'ancienne Elena allait plaire à Serya. J'avais déjà laissée cette partie enfouie de moi sortir face à Caleb, alors il n'y avait pas de raison pour que je ne puisse pas le faire maintenant. Mon sourire se fit encore plus sincère et plus radieux. Mes yeux pétillaient d'un innocence pure. Ainsi, je ressemblais presque un peu à Luna.

    « Je suis contente de me faire une amie dans le personnel. J'avais un peu peur de me sentir seule cette année... »



_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Mer 20 Mar - 17:26

    En regardant la jeune fille, Serya la trouvait bien soucieuse. Quelque chose n'allait pas mais elle ne voyait pas ce que cela pouvait être. Le début de leur conversation semblait si bien partie. Et puis, d'un seul coup, son visage s'éclaira.

    « Merci beaucoup, j'essaierai ça pour régler le problème. »

    Bien sûr qu'elle allait régler le problème. Avec les conseils de Serya, son chat dormirait comme un loir en moins d'une semaine. Et encore, la semaine n'était nécessaire que pour trouver les bons dosages. Il lui arrivait de se servir des ces recettes pour elle de temps à autres. Le fait est qu'il n'y aurait bientôt plus de problèmes. Serya jetait un petit regard dans la grande salle et n'y voyait que joie et énergie. Jamais elle n'aurait pensé que quoi que ce soit se passait derrière le dos de tous les professeurs de l'école. Et pourtant, il s'en passait des choses. Mais ça, jamais elle ne l'aurait imaginé.

    « Je suis contente de me faire une amie dans le personnel. J'avais un peu peur de me sentir seule cette année... »

    C'était presque irréaliste. Elena ne pensait tout de même pas passer son année d'enseignement sans la moindre amie? Serya ne pouvait pas le concevoir. Elle laissa échapper un petit rire avant de confirmer l'idée de la jeune fille.

    « Allons, il n'y avait aucune raison que tout le personnel soit contre vous. Croyez-moi, vous serez bien entourée ici. Et puis, vous vous ferez très vite à ce nouveau rythme. »
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 870
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Jeu 21 Mar - 12:09

    J’apprécie réellement les efforts aveugles que fait Serya pour m'intégrer à l'équipe du personnel de l'école. Elle croit en ma bonne volonté et dans un sens je crois en la sienne. Ce n'est pas la plus intelligente du groupe ni la plus forte, mais elle a un côté très humain que je respecte. En fait, je déplore presque que cette grande dame soit si seule dans sa vie. Je ferai en sorte de lui tenir compagnie en dehors de mes activités malveillantes. Caleb n'est pas ici pour m'aider à rester une jeune femme normale, alors je pense qu'une amie comme Serya me fera du bien même si ça doit être fatiguant sur le long terme. Je souris donc et hoche la tête affirmativement.

    « J'espère que nous allons devenir de grandes amies toutes les deux. Puis-je me permettre de te tutoyer ? »

    Ma délicatesse et ma prestance me vient de l'enseignement de ma tante. Une dame au sang-pur doit rester naturellement douce et donner une impression avenante. Les pensées doivent rester secrètes pour permettre de se faire une place dans la ronde sociale de tous les jours. Je crois que Serya a remarqué ma mine triste tout à l'heure, mais j'hésite à lui expliquer la raison. Présenter mon coup de coeur pour Caleb à cette femme serait lui donner un moyen de m'atteindre si les choses venaient à mal tourner. Néanmoins, ça me donnerait un air normal d'une jeune femme de mon âge. Rien ne doit trahir notre groupe.

    « Je suis désolée pour ce léger moment d'absence. C'est difficile de rester dans cette école quand mes êtres chers en sont partis. Je n'ai pas eu de nouvelles du garçon que j'aime depuis la fin des cours de l'année dernière et je m'inquiète un peu. C'est stupide, n'est-ce-pas ? »

    Tante Pearl affirme que le meilleur moyen d'être forte, c'est de ne pas cacher ses faiblesses. Au contraire, en les acceptant, on montre qu'on est pas différentes des autres et on attire moins l'attention. Je vais suivre ce conseil sagement, pour le moment.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Ven 22 Mar - 18:51

    Pour Serya, il était important que la jeune enseignante se sente bien à sa nouvelle place. Autrement, elle se ferait bouffer par les élèves dès le départ. Il est vrai que la plupart des élèves, Elena les connaissaient. Mais certains pourraient en profiter pour l'atteindre. Une bonne confiance en soi était important dans ce type de métiers.

    « J'espère que nous allons devenir de grandes amies toutes les deux. Puis-je me permettre de te tutoyer ? »

    Bonnes amies? Mais Serya ne demandait que cela. Habituellement seule, ça la changerait un peu. Et puis il n'y avait aucune raison de ne pas se rapprocher. Et puis Elena était repartie dans ses pensées torturées. Complètement absente de la grande salle pendant quelques secondes. Serya était peinée de la voir comme ça et sentait bien que quelque chose n'allait pas chez son interlocutrice.

    « Je n'ai aucun doute là-dessus. Et puis, tu sais, ça me fait plaisir que tu te laisses un peu aller avec moi. »

    Ce qui était logique. Pour des personnes comme Serya, cela peut-être très gratifiant d'inspirer une certaine confiance naturelle.

    « Je suis désolée pour ce léger moment d'absence. C'est difficile de rester dans cette école quand mes êtres chers en sont partis. Je n'ai pas eu de nouvelles du garçon que j'aime depuis la fin des cours de l'année dernière et je m'inquiète un peu. C'est stupide, n'est-ce-pas ? »

    Tout s'expliquait. L'amour est l'un de ses états où il arrive de ne plus vraiment être maître de ses actes ou de ses émotions. Serya ne s'y connaissait pas, mais alors pas du tout en amour. Elle n'était jamais tombé amoureuse et d'ailleurs, personne n'était jamais tombé amoureux d'elle. Il lui arrivait de se sentir vraiment très seule dans sa vie. De toute façon, la plupart du temps, elle se consolait avec ses animaux. Le fait est que la réaction de la jeune femme n'avait rien de stupide et que, même avec son manque d'expérience, Serya ne se serait jamais permis de le dire.

    « Ce n'est rien. Et n'ayez pas peur de vous exprimer. L'éloignement peut être réellement difficile à surmonter. Seul, cela devient impossible. Si tu veux en parler tu sais où me trouver. Et je t'en pris, s'inquiéter pour quelqu'un que l'on aime n'a strictement rien de stupide. »

    En disant cela, elle se voulait rassurante et pleine de bonne volonté. Malgré tout, on pouvait nettement sentir une petite gêne dans le fond de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Parasite social
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 centimètres de Noisetier et Poils de Boursouf
Camp: Neutre
Avatar: Ed Westwick

Message#Sujet: Re: Banquet de début d'année [Tout le monde]   Sam 13 Avr - 10:27




Banquet de début d'année



    - Alors, tu as décidé d'apprécier notre compagnie. Je vois.

    Cette simple phrase eut le don de le mettre mal à l'aise. Oui, car à elle tout seule, elle venait de lui rappeler ce qu'il avait décidé de faire cette année. Ou plutôt d'essayer de faire. Car d'un coup, cela lui semblait être une tâche titanesque... Et, au fond, il n'appréciait pas tellement que quelqu'un le remarque. Pire, qu'on le voit, et qu'on décide de le lui faire remarquer. Il avait l'impression d'être... stupide. Ce qui l'agaçait profondément.

    - Ou alors, il y a autre chose, évidemment. On m'la fait pas à moi, Manfred. En ce qui s'agit de faire semblant, je suis la reine. Tu peux tromper qui tu veux. Mais pas moi.

    Oui, c'était bien sûr à présent, Zadig voyait clair dans son jeu. Il lui adressa un regard noir... avant que se dernier ne vienne s'agrémenter un sourire en coin, un brin sournois. Certes, la poufsouffle devinait des choses... Mais jusqu'à quel point avait-elle poussé son raisonnement, ses idées? Car le tout était un brin trop loufoque pour que Manfred puisse penser que la miss en avait tout deviner. Il lui faudrait du temps avant de découvrir les tenants et les aboutissants... Si tant est qu'elle y parvienne un jour.

    Et c'était ce qui plaisait à Manfred à vrai dire. Jusqu'ou serait-elle prête à aller pour découvrir ça? Etait-elle trop curieuse pour sa propre sécurité? Ou bien abandonnerait-elle l'énigme sans s'y intéresser plus que ça?
    Il pouvait tromper qui il voulait. Mais pas elle.

    - Vraiment?

    Le mot avait franchit la barrière de ses pensées, en un murmure à peine audible. Et puis, la connexion se fit dans son cerveau. Il cherchait quelqu'un. Pour parfaire son plan d'immersion dans le monde sorcier. Arriverait-il à faire croire à Zadig qu'il éprouvait quelque chose pour elle, sans finir par s'engluer dans cette histoire? Pouvait-il la tromper, sans se tromper lui-même? Et surtout, pouvait-il s'insérer dans ce monde qui le rebutait? Certes, ce n'était pas forcément la meilleure façon qui existait de répondre aux attentes d'Aelycia. Mais même s'il n'y avait pas de sentiments, se rapprocher ainsi de Zadig ne ferait que le rapprocher du reste de la population des étudiants de Poudlard...

    - Simple curiosité. N'y vois pas un sous-entendu subliminal ou quoi que ce soit, il n'y en a pas... A part si tu décides qu'il y en ait un. Ça change tout.

    Et visiblement, ça serait moins difficile qu'avec quelqu'un d'autre. Zadig provoquait. Sa phrase en elle-même n'était qu'un gros sous-entendu. Et c'était sûrement pour cela que son choix s'était porté sur elle. Plus facile. Aller faire la cour à une minette effarouchée quand vous vous coltiner une réputation pareille depuis plusieurs années vous!

    - Vraiment tout? Et puis, redevenant sérieux, il finit tout de même par répondre à sa question. Après tout, peut être qu'elle lui fournirait un élément de réponse une fois qu'elle aurait la sienne. L'altitude ne me dérange pas. De là à dire que je l'aime...

    A vrai dire, Manfred n'était pas sûr d'aimer grand chose, ce qui rendait sa réponse plutôt difficile...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Banquet de début d'année [Tout le monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bonne année !!! TOUT LE MONDE !!!!
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-