AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrons dans la ronde [pv Péné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Sam 23 Fév - 0:00

Entrons dans la ronde
I
l était certaines choses dont on ne pouvait pas douter, concernant Tom Jedusor, et quelque soit l'opinion qu'on avait de lui (contre des centaines d'autres dont on ne pouvait absolument pas se douter), le jeune homme était intelligent, brillant... et avait, au moins en apparence, l'air irréprochable. Qu'il soit devenu préfet de la maison serpentard n'avait surpris absolument personne, le fait qu'on le nomme, cette année, préfet en chef de Poudlard n'avait pas étonné davantage. Il semblait avoir en effet toutes les qualités requises... et l'on supposait qu'il en voulait après ce titre plus que n'importe qui d'autre. Ce dernier point était-il véridique ? Oui et non... Il était évident que son amour propre aurait mal toléré que quelqu'un d'autre obtienne le poste de préfet en chef et non lui, mais les tâches qui lui incombaient à présent l'arrangeaient plus à un titre purement honorifique que pratique. Car oui, être préfet en chef avait d'évidents avantage. Tom allait pouvoir circuler librement dans le château, et à toute heure, sans rendre de comptes à personne... ce qui allait pouvoir donner justifications à ses plans les plus sombres et alambiqués... Il allait également disposer d'une autorité supérieure à presque tous les élèves du château, et pour un mania du contrôle tel que l'était l'Héritier de Serpentard, croyez-bien que cette perspective était jouissive. Cependant, être préfet en chef allait également le contraindre à plus d'obligations encore que lorsqu'il était seulement préfet. Cette idée le réjouissait beaucoup moins. Non pas parce qu'il était de ces personnes que la flegme gagne en continu (ce serait vraiment mal le connaître que de voir les choses ainsi), mais parce qu'il avait bien plus important à faire. Avoir le contrôle sur l'école de magie, ou au moins sur ses élèves semblait être une maigre satisfaction pour quelqu'un qui escomptait bien assujétir le monde dans son intégralité (pourquoi ne pas viser large, après tout?).

Parmi ces obligations navrantes qui n'étaient un tant soit peu distrayantes que lorsqu'un inconscient était prit sur le fait (ce qui, en définitive, arrivait rarement, surtout en début d'année, contrairement à ce que devaient fantasmer beaucoup de ces élèves qui auraient voulu voir l'insigne de préfet briller à leur potrine), il y en avait une qui plaisait moins que les autres à celui qui se faisait désormais appeler Voldemort auprès de ses « sujets ». Cette obligation consistait en ces rondes qu'il convenait de faire afin de s'assurer qu'aucun inconscient ne violait le couvre-feu, ou ne comettait l'une de ces frasques qui lui vaudrait à coup sûr une retenue. En soi, cela n'aurait guère dérangé Tom que de patrouiller seul dans Poudlard. Seulement voilà... Il n'éétait pas toujours seul. On lui imposait une partenaire de ronde.

Et cette partenaire de ronde était l'autre préfète en chef de Poudlard, celle que Tom ne s'abaissera jamais, bien sûr, à qualifier de son homologue féminin, considérant être unique, et ne pouvant être égalé de personne (mégalomanie, quand tu nous tiens). La demoiselle avec qui il devait, à contrecoeur, évidemment, partager son titre honnorifique était une poufsouffle du nom de Pénélope Brett. À vrai dire, Tom ne savait pas grand chose d'elle, son nom et sa maison mis à part. Et franchement, il trouvait cela très bien ainsi. Malheureusement, étant donné qu'il allait devoir passer l'heure qui venait avec elle, elle risquait de ne plus lui être aussi agréablement étrangère qu'auparavant.

À 22 heures moins quelques minutes, heuresoù les élèves ne devaient plus quitter leurs dortoirs tandis qu'eux, commenceraient à peine d'y vadrouiller à loisir, Tom attendait Pénélope dans ce couloir qui devait être, entre autres, leur secteur d'activité. Elle ne tarda pas à faire son apparition. Bien que le cœur n'y soit pas du tout (mais de quel cœur parlons nous, de toute manière ?) , il adressa à la jeune femme un sourire amical qui semblait des plus sincères et la salua avec tout autant de politesse et d'amabilité.


« Bonsoir. »


L'hypocrisie était un art. Tom le maitrisait à la perfection.


code by Mandy

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Elvis Jedusor le Mar 7 Mai - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Dim 24 Fév - 19:16

    Pénélope essayait tant bien que mal de se dépêcher. Elle devait retrouver Tom, qui était le deuxième préfet en chef avec elle, pour faire sa ronde. Et elle s'était mise en retard toute seule, (elle n'était pas vraiment en retard mais disons qu'elle était un peu paranoïaque sur ce sujet là, et arriver en retard à un cours ou autre était une hantise pour elle) alors du coup, elle se dépêchait.

    Elle ne connaissait pas grand-chose de Tom à vrai dire. A part son nom c'est-à-dire Tom Jedusor, qu'il était Serpentard et qu'il était en septième année, comme elle. Elle ne lui avait adressé que quelques mots en tant que "collègue" mais c'est tout. Elle savait qu'il était plutôt entouré et qu'il sortait avec Lou Hamilton mais pas plus que cela c'est-à-dire, pas grand-chose. Mais de toute façon ce n'était pas comme si elle cherchait à tout prix à connaître sa vie dans les moindres détails. C'était juste un camarade, voilà tout! Et puis, de toute façon, peut être qu'ils auraient l'occasion de faire plus ample connaissance lors de leurs rondes (tu parles!). Elle ne savait pas quel était le caractère du garçon, mais elle ne pensait pas qu'il pouvait être quelqu'un de méchant ou de mal intentionné, elle pensait que c'était plutôt quelqu'un de bien.

    Oui, il était évident qu'elle avait un problème, chez elle toutes les personnes que les autres évitaient pour diverses raisons, étaient des personnes biens pour la jeune fille. Et le pire c'est qu'elle ne le faisait pas exprès. Elle était tellement naïve par moments que cela en devenait presque attendrissant… Après il ne fallait pas s'étonner qu'elle se fasse manipuler aussi aisément! Enfin que voulez vous? On ne la changera pas…

    Elle sortit enfin de la salle commune et marcha d'un pas pressé vers le premier étage, lieu de son rendez-vous avec le Serpentard. Elle arriva donc devant le jeune homme qui lui afficha un sourire amical qu'elle lui rendit avec joie.

    « Bonsoir. »

    Il avait parlé d'une voix calme et amicale. Voilà, elle savait bien que c'était un garçon bien et gentil! On croirait revoir le scénario avec Manfred! Non, mais sérieusement, elle faisait presque de la peine à croire des choses aussi… futiles. Mais bon, elle découvrirait bien assez tôt qu'elle se trompe. Ou pas d'ailleurs! Elle est naïve ne l'oublions pas, et Tom était quelqu'un de doué pour tromper les gens, alors il n'aurait pas de mal à lui montrer une image de lui qui n'est pas la vraie.

    Elle regarda un instant le jeune homme et son sourire s'élargit encore un peu plus, et elle répondit toujours souriante.

    "Bonjour, j'espère ne pas t'avoir fait trop attendre, Tom. Enfin si tu veux bien que je t'appelle Tom?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Jeu 28 Fév - 18:44

Entrons dans la ronde
P
énélope daigna pointa le bout de son nez, lui adressa un sourire niais... Bon, d'accord, il ne l'était sans doute pas, niais, ce sourire, mais pour l'Héritier de Serpentard, n'importe quel sourire un tant soit peu sincère s'accompagnait de la plus évidente des naïvetés. Quiconque comprenait tout de la vie et du monde... ou du moins, tout autre que lui comprenant tout de la vie et du monde (car ce qui distinguait le préfet des verts et argent, à ses yeux du moins, c'est que lui, à l'inverse de tous les autres, était capable de prendre le contrôle) ne trouvait pas de prétexte à sourire aux anges, comme son interlocutrice à ce moment précis. Comment avait-elle fait pour devenir la préfète en chef de cette prestigieuse école de sorcellerie? Elle lui semblait si... commune, si banale. C'était à n'y rien comprendre. Cela étant, tout ce que Tom pouvait avoir d'à priori négatif sur son interlocutrice fut gardé consciencieusement pour lui. Là était l'une de ses plus grandes forces. Il savait sans mal prétexter la gentillesse, sous des atours polis et aimables. Sa gueule d'ange, par ailleurs, aidait beaucoup aussi. A quelques (méprisables) exceptions près, on lui aurait donné le bon dieu sans concessions, à ce charmant garçon, qui, une fois de plus, se montra poli, presque enjoué, comme si rien ne pouvait lui faire plus plaisir à cet instant que de perdre deux heures de son si précieux temps avec cette demoiselle envers laquelle il ne ressentait ni sympathie, ni amitié (qu'était-ce, ressentir, d'ailleurs?). Il arbora à son tour un sourire de circonstance, tandis qu'il lui répondait.

"Je t'en prie, Pénélope."


Si elle pouvait l'appeler Tom, le nommer par ce prénom si détestable... si courant? Ce prénom qui ne dévoilait rien de ce qu'il avait d'unique et d'exceptionnel. Comment pouvait-elle vraiment croire qu'il veuille que cette demoiselle issue de la maison la plus indigne de tout Poudlard insulte son intelligence et foule au pied sa superbe en l'appelant Tom? Un jour, elle l'appellerait sous un tout autre nom, ou plutôt... elle ne le nommerait pas, elle tremblerait rien qu'en l'entendant.

"Tu peux m'appeler Tom, bien sûr."


Que ne fallait-il pas faire pour sauvegarder les apparences? Par moments, l'idée de jeter son maque, de dévoiler son vrai visage, et de faire savoir qui il était vraiment le démangeait, c'est vrai. Mais il s'abstenait toujours. Quelle vanité et quel gâchis ce serait que d'abandonner d'un coup tant d'années d'efforts. C'était hors de question.
Ces quelques mondanités effectuées, le vert et argent ouvrir la marche, et ils se mirent à évoluer dans les couloirs. S'il n'espérait rien d'autre que le plus pesant des silences, il savait bien que s'il n'engageait pas la conversation sur quelques banalités, cela semblerait suspect. Il lança donc, et il n'appréciait vraiment pas d'avoir à la faire, une conversation qui deviendrait, il en était sûr, d'un ennui mortel.


"Tes vacances se sont bien passé?"


Merlin savait qu'il se fichait royalement des vacances de la jaune et noir, mais faire illusion était le mot d'ordre. Oui, Tom donnait sans cesse des directives aux autres, mais celles qu'il s'imposait à lui-même n'étaient pas forcément plus agréables.



code by Mandy

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Elvis Jedusor le Mar 7 Mai - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Ven 1 Mar - 22:21

    "Je t'en prie, Pénélope."

    Elle lui adressa un nouveau sourire. Bon cela faisait peut être un peu beaucoup de sourire surtout devant un garçon de la maison Serpentard qu'elle connaissait à peine mais c'était comme ça ! Elle était comme ça. Surtout que Tom paraissait être un garçon vraiment charmant. Mais cela n'était que son avis, et encore une fois, elle le connaissait à peine.

    "Tu peux m'appeler Tom, bien sûr."

    Elle fut ravie du fait que le jeune homme accepte. Cela pourrait peut être les rapprocher un peu. Bon d'accord elle rêve mais laissons là dans son délire, pauvre petite... Bref ! Tom « tait vraiment quelqu'un de bien, continua-t-elle de se dire. Elle s'étonnait quand même qu'ils ne se soient pas plus parler les années passées. Vu le caractère du garçon, ils se seraient sans doute bien entendus. Malgré la différence de maison. Pénélope ne faisait pas partie deces gens qui jugeaient les personnes sur leur maison ou leur sang, ou leur situation fianncière.... Elle se basait sur le caractère et les les choses qu'ils dégageaient. Et elle sentait que Tom était quelqu’un de bien.

    Ils commencèrent leur ronde, et Pénélope n'osa pas engager la conversation car elle ne connaissait pas les goûts du préfet en chef et elle ne souhaitait pas lancer un sujet qu'il n'aimait pas. Mais heureusement pour elle, Tom se lança avant elle.

    "Tes vacances se sont bien passé?"

    Sujet banal, entre deux personnes qui se connaissaient que depuis peu. Normal, en même temps, de quoi pouvaient-ils parler d'autre ? A vrai dire, elle n'avait pas l'intention de lui raconter ses vacances dans les moindres détails. D'abord parce qu’elle savait que cela ne l'intéressait pas vraiment et qu'il le faisait par pure politesse et deuxièmement parce qu’elle n'aimait pas parler d'elle. Elle se contenta donc d'être polie à son tour.

    « Bien. Et toi ? »

    Si ils continuaient comme ça, la soirée finirait par être longue. Le problème c'est qu'elle ne savait pas vraiment de quoi parler avec Tom. C'est vrai, elle le connaissait que très peu. Et puis même si elle était à l'aise avec lui qu'elle savait qu'elle pouvait discuter amicalement avec le Serpentard, elle ressentait quelque chose de bizarre, une sorte de malaise qu'elle avait du mal à qualifier. Elle ne savait même pas pourquoi elle ressentait ça. C’est vrai après tout, Tom était quelqu'un de sympathique, amical, il mettait les gens en confiance, alors pourquoi ce malaise ? C'était tellement étrange qu'elle ne savait pas sur quel pied danser. Au pire elle le laisserait tout mener, se contentant de répondre à ses questions, si questions il y avait et puis voilà. Peut être qu'elle en apprendrait plus sur lui aussi au cours de la soirée. Il s'ouvrirait peut être (bien sûr...). Même si au premier abords elle l'avait trouvé plutôt renfermé et empreint d'une solitude très présente en lui. Elle avait tout de suite remarqué. Mais en le côtoyant comme elle le faisait en ce moment, elle ne savait pas pourquoi il était seul. Il avait plutôt un caractère facile à aborder. Tout cela était quand même un peu étrange si on y réfléchissait bien. Mais Pénélope n'y fit pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Dim 3 Mar - 21:19

Entrons dans la ronde
C
omme de bien entendu, la conversation s'annonçait déjà des moins passionnantes. Comment aurait-il pu en être autrement? Tom ne trouvait ni substance, ni intérêt à la demoiselle qui lui tenait compagnie. Faire l'effort de se montrer agréable avec elle éveillait en lui un agacement et un ennui qu'il ne savait réprimer que parce qu'il était excellent comédien. Combien de banalités allait-il falloir qu'ils échangent afin de combler un silence qui, aux yeux des préfet en chef, aurait largement été préférable à cette conversation vide de sens. Mais on ne pouvait pas tout choisir. Il allait donc devoir faire preuve de la plus proverbiale des patiences, d'autant que Pénélope ne s'était même pas donné la peine de développer quant au sujet des vacances. Même de conversation, il la trouvait ennuyeuse... Pourquoi diable, vraiment, ne pouvait-il pas faire cette ronde tout seul? A quoi bon imposer ainsi qu'ils la fassent ainsi? De toute évidence, tous les deux n'avaient rien en commun (même si Tom s'arrangeait pour que la jaune et noir ne s'en rendent pas comptent), pourquoi s'imposer leurs présences mutuelles pour faire un travail qu'ils pouvaient très bien faire chacun dans leurs coins, ce qui ne les aurait rendu que d'autant plus efficaces, d'ailleurs. Enfin bon, puisqu'il fallait en passer par là, Tom répondit à la réponse de Pénélope.

"Mes vacances ont été assez ennuyeuses, en fait. Je dois admettre que je ne suis pas mécontent d'avoir retrouvé Poudlard."


Il y avait une part de vrai et une part de faux dans ce que disait Tom. On ne pouvait guère dire en effet que ses grandes vacances aient été ennuyeuses, bien au contraire. Durant le temps qu'il avait dû passer à l'orphelinat, il est vrai qu'il s'était senti envahi du plus profond des ennuis, il n'avait d'ailleurs aucun regret à l'idée de ne plus être obligé de remettre les pieds au milieu de tous ces moldus. Et tous ces moldus ne le regretteraient certainement pas non plus. D'un autre côté, trop d'événements étaient survenus durant l'été pour que l'on puisse qualifier ce dernier d'ennuyeux. Ses projets commençaient à prendre corps, tandis que l'opposition se renforçait. Il n'avait vraiment pas de temps pour se tourner les pouces. Et tant mieux, d'ailleurs, car s'il était une chose qu'il ne supportait pas, c'était bien l'inactivité. Dans ce qu'il y avait de vrai dans ce propos, il y avait aussi, bien sûr, le fait qu'il avait eu hâte de retrouver l'école de magie. Poudlard était peut-être la seule chose au monde que Tom aimait. Quitter Poudlard à la fin de cette année scolaire allait d'ailleurs être pour lui chose désagréable.

Tom s'apprêtait à ajouter autre chose. Une nouvelle banalité, évidemment, mais alors, des échos de voix se firent entendre. Celles d'élèves qui n'avaient rien à faire là à cette heure-ci. Les deux préfets s'avancèrent dans leur direction. L'Héritier choisit de laisser à Pénélope l'honneur de lancer les hostilités. Il peinait à l'imaginer faire preuve d'une réelle autorité. Et pourtant, il devait y avoir en elle, sinon on ne lui aurait jamais confié ce poste. Il attendait donc de voir.



code by Mandy

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Elvis Jedusor le Mar 7 Mai - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Jeu 14 Mar - 13:41

    "Mes vacances ont été assez ennuyeuses, en fait. Je dois admettre que je ne suis pas mécontent d'avoir retrouvé Poudlard."

    Pénélope lui adressa un faible sourire en guise d'accord. C'est vrai que elle aussi était heureuse de retrouver Poudlard. Une dernière fois... Même si elle était heureuse de passer ses vacances avec ses parents bien entendu. Enfin, les vacances étaient finies et les cours avaient repris.

    « C'est sûr que Poudlard est une deuxième maison pour la plupart des élèves »

    Des vois se firent entendre et ils se dirigèrent vers elles. Pénélope vit bien que Tom n'avait pas envi d'intervenir et qu'elle allait donc devoir le faire. Cela la rendait un peu mal à l'aise, pas le fait de devoir dire quelque chose aux élèves mais le fait que le jeune homme l'observe. Pourquoi ? Elle ne savait pas vraiment, cela l'avait toujours rendue mal à l'aise quand quelqu'un la regardait faire quelque chose, et Tom avait un léger côté intimidant. Enfin, ce n'est pas vraiment important. Il ne fallait pas y penser.

    Ils arrivèrent devant deux élèves de cinquième année qui faisaient... Pénélope n'arrivait pas à distinguer ce qu'ils faisaient mais elle voyait bien qu'ils riaient comme des bossus. Ils devaient sûrement prévoir quelque chose. Elle lâcha un soupir. Elle n'aimait pas faire la police. Enfin, ce n'est pas qu'elle n'aimait pas mais, elle trouvait ça légèrement désagréable. Mais il fallait prendre sur soi et puis c'est tout.

    « On peut savoir ce que vous faîtes ? Vous devez savoir que vous n'avez rien à faire ici non? »

    Elle avait tachée de faire preuve d'autorité. Elle savait être autoritaire même si cela ne se voyait pas quand on la regardait. Et il faut dire, qu'elle ne l'était pas avec tout le monde. En fait, elle l'était plus facilement avec les gens qu'elle ne connaissait pas qu'avec ceux qu'elle connaissait bien. Et elle l'était plus facilement en présence de personnes qu'elle n'aimait pas. Et elle n'avait jamais compris pourquoi. Question de caractère sûrement. Par exemple, elle était incapable de l'être avec Clio. C'est pour ça qu'elle se laissait faire sans broncher. Ou alors c'est parce qu'elle ne remarquait pas qu'elle se faisait un peu exploiter.

    « Ou alors, vous êtes juste un peu idiots ? »

    Oui, elle était agacée d'être obligée d'intervenir. Et quand elle était agacée elle était beaucoup moins joviale et gentille avec celui ou ceux qui avaient causé cet agacement. Mais elle ne devenait pas non plus la pire des garces.Mais elle n'allait pas leur sauver la mise en tout cas. Elle espérait aussi que Tom intervienne, car malgré tout elle n'était pas très sûre de l'effet qu'elle produisait chez les élèves. Mais Tom saurait sûrement comblé le manque de fermeté si manque il y avait.En attendant elle se contenta de regarder les deux élèves, attendant l'explication des deux élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Mar 19 Mar - 21:55

Entrons dans la ronde
P
oudlard, une deuxième maison pour beaucoup? Sans doute, oui, mais pour Tom, c'était bien plus. Elle n'était pas qu'une seconde maison. Elle était sa première, l'unique... Si Tom Jedusor devait ressentir de l'attachement envers quelque chose (et il n'admettrait jamais autrement qu'en mentant avoir des sentiments pour qui que ce soit ou quoi que ce soit), ce serait envers cette école,qui lui avait permis de développer ses pouvoirs, de découvrir ses origines, de trouver sa voie, de savoir à quoi il était destiné. Il aurait eu beaucoup de choses à dire en ce qui concernait son rapport avec l'école de magie, mais toutes ces choses, il ne les confierait jamais à personne, encore moins à la jaune et noir, dont il ne savait pas grand chose, ce qui lui convenait parfaitement. Il se contenta de répondre avec un léger sourire, un sourire hypocrite qui n'avait évidemment pas l'air de l'être, comme il savait si bien en faire.

Il n'y avait nul besoin, de toute manière, de s'attarder sur la question, et de disserter pendant des heures, puisque le travail les appelait. Et en l'occurrence, l'Héritier n'en était pas mécontent. Il préférait, et de loin, un peu d'action à une conversation complètement vide de sens qui se serait prolongée jusqu'à ce que l'heure les autorise enfin à prendre congé l'un de l'autre.

Les préfets en chef s'avancèrent tous les deux en direction des deux élèves en train d'enfreindre le couvre-feu. Ils étaient clairement en train de préparer quelque chose de louche, même si aucun des septième années n'était parvenu à savoir ce qu'ils préparaient. Pénélope fut la première à intervenir.

Elle ne semblait pas totalement à l'aise, alors qu'elle réprimandait ses camarades, de quelques années seulement ses cadets. Elle n'appréciait visiblement pas d'être observée dans son exercice. Néanmoins, Tom devait bien admettre qu'elle ne se débrouillait pas si mal que cela. Elle n'était pas devenue préfète en chef pour rien. Elle savait faire preuve d'une certaine autorité, et de discipline... L'Héritier demeurait sur la réserve malgré tout. Pour lui, elle ne possédait pas toutes les qualités que se devait d'avoir une personne à laquelle on avait octroyé un tel rang. Mais elle pouvait encore le surprendre, après tout. Il ne prononça pas le moindre mot, attendant de voir si les deux élèves pris sur le fait allaient ou non se justifier.

L'un d'eux tenta de balbutier deux-trois mots, le regard de l'autre avait parcouru les lieux, comme un la recherche d'une échappatoire. Puis, constatant qu'il n'y en avait pas, il accepta de répondre, ou de mentir, du moins.


"On... on a pas vu l'heure qu'il était."


Il ne disait clairement pas la vérité.


"Que caches-tu derrière ton dos?"
demanda Tom d'une voix doucereuse.

Celle-ci n'avait rien d'agressive ou d'autoritaire, mais elle n'avait pas son pareil pour lui permettre de dire ce qu'il voulait. Et le gamin ne mit pas longtemps à admettre qu'il avait tenté de dissimuler un sachet de bombabouses.Tom le lui confisqua, avant d'ajouter, d'un ton égal au
précédent.

"Je vais devoir le signaler."



code by Mandy

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Elvis Jedusor le Mar 7 Mai - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Dim 21 Avr - 15:28

    "On... on a pas vu l'heure qu'il était."

    Mais bien sûr, pourquoi les élève savaient toujours cette manie de vouloir prendre les autres pour des abrutis ? Ou alors ils ne le faisaient pas exprès. Instinct de survie peut être, ou la peur... Plusieurs options étaient plausibles mais c'était tout de même toujours agaçant. Elle lâcha un soupire blasé, ce qui reflétait un peu le non désir qu'elle avait de se retrouver dans cette situation avec deux imbéciles qui avaient essayé de faire une blague.

    "Que caches-tu derrière ton dos?"

    La voix du garçon n'était pas particulièrement autoritaire ou quoique ce soit mais on n'avait pas vraiment envi d'aller à l'encontre de ce qu'il souhaitait. Pénélope fut même parcourue d'un frisson. Oui, elle était impressionnée pour un rien mais bon... cela n'avait pas vraiment d’importance après tout.

    Elle reporta son attention sur les deux élèves, et elle vit bien qu'ils n'avaient guère envi de mentir à Tom. C'est fou l'effet qu'il faisait aux autres !

    "Je vais devoir le signaler."

    Vraiment ? Et c'est tout ce qu'il disait ? Il n'essayait même pas de les réprimander ou quoique ce soit d'autre ? Bon il faut dire que vu les têtes des deux personnes en face d'eux, elles avaient eu leur dose et elles regrettaient déjà leur blague débile qui en soit s'était avéré être un échec. Mais bon, il n'allait tout de même pas s'en tenir à ça ? Ou alors il attendait qu'elle dise quelque chose ? Ou alors il s'en fichait royalement.

    Elle décida tout de même d'ajouter quelque chose, pour ne pas donner l'impression qu'elle ne servait à rien. Même si c'était peut être déjà le cas.

    « Vous êtes au courant que vous allez avoir des ennuis ? Et tout ça pour quoi ? Pour une farce ratée qui vous aurait fait rire deux minutes ? Franchement, je ne vous comprends pas très bien. Enfin bref, vous n'aurez qu'à vous en prendre à vous même en retenue. »

    Elle était un tout petit peu agacée. En fait cela l'énervait vraiment d'avoir à punir des élèves qui ne cherchaient juste qu'à s'amuser. Mais en même temps ils l'avaient bien cherché! C'était ce qui l'agaçait le plus dans son rôle de préfète en chef, celui de devoir punir des élèves.
    Bon, ce qu'elle venait de dire ne servait peut être à rien mais au moins elle avait dit quelque chose. Les deux élèves la regardaient avec des airs de poisson fris. Ben quoi ? Qu'est-ce qu'ils avaient ? Et puis pourquoi ils restaient plantés là comme deux idiots qu'ils étaient ? Enfin... Elle attendait et surtout espérait que Tom dise ou fasse quelque chose parce que là franchement, elle ne savait plus trop quoi ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Mar 23 Avr - 20:09

Entrons dans la ronde
T
om n'avait jamais été partisan des engueulades en bonne et due forme, faire preuve de colère, ou du moins la manifester, c'était déjà s'autoriser bien trop d'émotions, se permettre une humanité dont il ne faisait preuve que lorsqu'il la feignait. Personne ne l'avait jamais vu se mettre en rogne, réprimander quelqu'un ou faire preuve de la moindre violence verbale. En apparence toujours irréprochable, il savait parfaitement garder son calme, du moins de ce que l'on pouvoir en façade, en n'importe quelle circonstance, c'était l'un des rares points de sa personnalité qu'il n'abandonnait pas même lorsqu'il feignait d'être l'irréprochable élève de serpentard, bien sous tous rapports, qu'il n'était évidemment pas. Ne pas être un individu colérique lui servait quel que soit le visage qu'il voulait présenter à autrui. C'était un fait, il disposait d'un charisme et d'une autorité naturelle (je sais, paye ta modestie) qui lui permettait de se faire entendre et respecter sans jamais hausser le ton. C'est ainsi qu'il avait su convaincre bon nombre de ses fidèles à le suivre, c'est ainsi également qu'il savait, sans user de réprimandes superflue, susciter la crainte chez les élèves les plus impressionnables. Auprès des plus fortes têtes, il fallait parfois hausser un peu la voix, il est vrai. Mais les deux gosses pris sur le fait qu'ils avaient devant les yeux ne demandaient pas de gaspiller tant d'énergie. Il suffisait de les voir, bafouillant, bredouillant des excuses auxquelles personne ne pouvait croire, encore moins les deux préfets en chef de l'école.

Pénélope était moins sur la réserve qu'il pouvait être lui-même. Quand Tom s'était contenté de suggérer la punition qu'ils allaient avoir, la jaune et noir lui donnait un aspect plus... concret. Aucune de ces deux façon de faire n'était mauvaise, bien sûr, mais Tom appréciait la sienne : plus vicieuse, plus insidieuse... Laisser aux deux jeunes soupçonner le pire, ne rien leur apprendre sur ce qui leur arriverait, laissant libre cours à leur imagination, c'était ainsi qu'il gardait un contrôle appréciable sur les esprits. Il les manipulait sans même qu'ils s'en rendent compte. Manipulation mise à mal par la présence de son antithèse, présente à ses côtés, et qui mettait du sable de son côté de la balance pour créer cette forme d'équilibre... équilibre qui, à l'amateur des chaos les plus terrifiants qu'était Tom Jedusor ne convenait pas forcément.


"On... on recommencera pas."
pleurnicha l'un des pris sur le fait.

Ils n'en menaient vraiment pas large. Ils avaient dû se sentir très fiers, pour le moment, pensant avoir un moyen de briller et de se faire entendre et observer, comme parvenaient à le faire sans mal les membres de la Guilde. Démunis face aux représentants de l'autorité, ils en perdaient toute leur verve. Pitoyable. Comment pouvait-on à ce point manquer d'estime de soi.


"Donnez-moi vos noms, et ne songez même pas à mentir."
Grâce à ses pouvoirs récemment acquis, il l'aurait su. Les deux gamins semblèrent ne même pas songer à nier la vérité, ils se présentèrent. Une fois que ce fut fait, Tom leur rendit congé. "Retournez tout de suite à vos dortoirs."


code by Mandy

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Elvis Jedusor le Mar 7 Mai - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Dim 28 Avr - 21:23

    "On... on recommencera pas."

    Ils avaient l'air tellement apeuré que cela en devenait presque pathétique. Ils n'avaient que ce qu'ils méritaient après tout, ils n'avaient qu'à s'en prendre à eux-mêmes. Et avec un peu de chance cela leur servira de leçon, et ils ne recommenceraient plus. Du moins avant un moment. Parce que c’était quasiment sûr que ces idiots allaient recommencer un jour ou l'autre. C'était comme ça les élèves, il fallait toujours qu'ils veuillent braver les interdits et faire ce qu'on leur interdisait. En même temps, il n'y avait pas que les élèves qui faisaient ça. Après tout l'homme en général voulait défier les lois. Et toute sorte de loi. De la plus rationnelle à la plus irrationnelle. Défiant même parfois les lois de la nature...

    "Donnez-moi vos noms, et ne songez même pas à mentir."

    La jeune fille ne put s'empêcher de penser que personne n'oserait le faire. Tom était bien trop... convaincant. Et c'était peut être une des raisons pour laquelle il n'avait aucun mal à se faire respecter. Tom était droit, autoritaire, calme... On avait pas vraiment envi de lui chercher des noises. Ce qui n'était pas trop le cas de la jeune fille. Elle peinait un peu à se faire entendre auprès de certains élèves. Évidemment des personnes qu'elle ne pouvait pas supporter. Elle enviait parfois Tom pour ça. Après tout, elle était sûre que personne ne voudrait lui manquer de respect, même la personne la plus abrutie du monde ne songerait pas à le faire. Quoique, on ne sait jamais avec ces gens là...

    "Retournez tout de suite à vos dortoirs."

    Les deux élèves s'en allèrent sans plus d'insistance, et les deux préfets en chef se retrouvèrent seuls une nouvelle fois. Et un silence un peu pesant prit place dans le couloir. Un silence gênant, le genre de silence qui montrait bien que les personnes autour ne savaient pas quoi se dire. Et Pénélope détestait ce genre de silence. Elle réfléchit à un quelconque sujet de conversation qui pourrait meubler ce silence un peu pesant pour les deux jeunes gens.

    « Bon, et bien que fait-on maintenant ? »

    D'accord, il y avait mieux comme sujet de conversation mais là tout de suite, rien d'autre ne lui venait à l'esprit. Elle ne se souvenait même plus de ce dont ils parlaient avant de croiser les deux jeunes ''délinquants''. Cela devait être une autre chose banale, sûrement sans importance. Comme toute leur conversation, elle n'avait pas réellement d'importance. C'était juste deux... camarades qui discutaient, faisaient connaissance. Et de ce qu'elle avait vu, Pénélope ne trouvait pas que Tom était un garçon désagréable. Il était tout à fait charmant. Même si cette sensation bizarre indéfinissable persistait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Mar 7 Mai - 18:10

Entrons dans la ronde
D
eux natures aussi différentes que celles de nos deux protagonistes n'étaient, c'est évident, pas faites pour s'entendre, ou du moins pas faites pour s'entendre si n'étaient pas employés des trésors d'hypocrisie et de réserve de la part de l'un, de l'autre, ou des deux. L'un comme l'autre faisaient des efforts à leur échelle, et de fait, ces deux caractères antagonistes ne semblaient pas devoir se diviser en rixes violentes. Il n'était pas dans la nature de Tom, de toute façon, de déclencher les bagarres ou d'insulter ouvertement. Il préférait de loin les attaques subtiles, qui souvent, s'avéraient bien plus violentes que ces simples batailles de collégiens, sans raisons ni conséquences. Enfin, en l'occurrence, il n'avait aucune raison d'en vouloir à Pénélope, de quelque manière que ce soit. Elle était... un élément de son paysage avec lequel il fallait bien qu'il compose, puisqu'ils avaient, au sein de Poudlard, des rôles similaires, ceux de préfets en chef. Néanmoins, cette absence d'animosité comme de sympathie, faisait que, au final, ni l'un ni l'autre n'avait grand chose à se dire. En quelque sorte, la présence des deux fauteurs de trouble de tout à l'heure leur avait servi, elle avait empêché que s'installe entre eux le plus long et pesant des silences. Mais à présent, ils n'étaient plus là, et le silence menaçait à nouveau de pointer le bout de son nez.

En soi, cela ne dérangeait pas Tom, il était adepte de l'économie de salive, et n'appréciait pas outre mesure les bavardages qui prenaient place pour, au fond, ne rien vouloir dire du tout. Il aimait employer ses propos à des fins utiles... néanmoins, il s'avérait que passer pour un être sociable faisait partie de ces choses qui pouvaient être plus qu'utiles au quotidien, si l'on voulait avoir de l'emprise sur ses pairs, en sachant se faire apprécier d'eux (tentez de manipuler quelqu'un qui, pour vous, n'a aucune estime, c'est bien moins simple). C'est pour cette raison qu'il n'imposait pas le calme le plus total, quand bien même il le préférait aux conversations creuses, à ces banalités que devaient forcément s'échanger deux inconnus. Pour rompre le silence, Pénélope demanda ce qu'ils faisaient à présent.

Question anodine, certes, mais qui plaçait Tom en position décisionnaire, ce qui était loin de lui déplaire, bien au contraire. Ce même si, au fond, ils n'avaient pas grand chose à faire à part poursuivre leur ronde jusqu'à l'heure indue par l'administration. Et s'ils voulaient s'épargner le sentiment de n'être seulement accompagnés que par le bruit de leurs pieds martelant le sol, il fallait bien qu'ils meublent.

"On poursuit du côté de l'aile ouest?"
suggéra-t-il d'un ton des plus neutres. Ils firent quelque pas dans la direction suggérée. "À moins que tu ne veuilles qu'on se partage les zones de ronde ?"

C'était au fond, une suggestion dissimulée, qui épargnerait à l'une la gêne, à l'autre l'ennui. Il était conseillé qu'ils opèrent ensemble, mais rien ne les empêcher de se séparer pour surveiller en même temps plusieurs secteurs... Et ainsi n'auraient-ils plus à se chercher en vain des centres d'intérêt communs (à moins que Pénélope ne lui avoue tout à coup qu'elle entretenait une passion secrète pour le meurtre et la manipulation).

code by Mandy

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 182
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Sam 18 Mai - 18:15

    Décidément, elle n'aimait vraiment pas ce silence qui c'était installé entre les deux élèves. Elle était de plus en plus mal à l'aise, et lui.... lui il semblait, calme comme toujours et indifférent à la situation.

    "On poursuit du côté de l'aile ouest?"

    Oui, dans la logique cela serait la meilleure chose à faire. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait posé la question. Ah oui, à cause du silence oppressant. Elle avait dit n'importe quoi comme d'habitude. Il fallait vraiment qu'elle réfléchisse avant de parler à l'avenir. Cela devenait inquiétant et surtout très embêtant à force, elle allait finir par s'attirer des ennuis.

    "À moins que tu ne veuilles qu'on se partage les zones de ronde ?"

    Ah oui, ça aussi c'était une très bonne idée. Au moins, ils ne se gêneraient plus l'un l'autre. Ce n'est pas qu'ils se gênaient, mais c'est juste que.... on voyait bien qu'ils n'étaient pas à l'aise ensemble, enfin plus elle que lui. Lui avait l'air encore une fois indifférent à la situation. Elle sourit au jeune homme. Et parla d'une voix calme.

    « C'est une très bonne idée, au moins on ira deux fois plus vite comme ça. »

    ça aussi faisait parti des avantages de leur séparation. Ils pourraient retourner à leurs vies respectives plus rapidement, et surtout ils pourraient dormir plus rapidement.

    « Tu veux t'occuper de quelle partie ? »

    En fait, quelle que soit la réponse de Tom, cela lui irait.Elle n'aillait pas faire la difficile ou la casse-pieds, elle lui laissait le côté qu'il voulait. Parce qu'en tout cas, elle cela l'importait peu, cela reviendrait au même de toute façon au final.

    « Pour moi, cela m'est égal.»

    Elle regarda Tom dans l'attente d'une réponse. Espérant seulement que le Serpentard ne lui réponde pas ''cela m'est égal à moi aussi'' parce que sinon ils allaient y rester encore des heures et des heures. Et au final, ils n'auraient pas fini leur ronde. Mais le jeune homme était une personne intelligente, donc il n'allait sûrement pas dire ça et exprimer ses préférences ou alors choisir au hasard un coin du château.

    En tout cas, Pénélope trouvait que Tom était une personne plutôt charmante. Et elle était assez contente qu'on ne l'ai pas affilié avec un abruti de première mais en tant que préfet-en-chef cela était peu probable qu'ils aient choisi quelqu'un comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11259
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Entrons dans la ronde [pv Péné]   Mer 22 Mai - 22:08

Entrons dans la ronde
T
om crut cerner un soupçon de soulagement dans le regard de son interlocutrice après qu'il lui ait proposé que leurs chemins se séparent. Ce n'était peut-être qu'une fausse interprétation des faits, une impression, au fond, mais si tel était le cas, c'était compréhensible. Si l'Héritier s'était appliqué, comme toujours, à ne rien faire qui puisse rendre son interlocutrice mal à l'aise, et s'était fait aussi charmant et prévenant que ce que le rôle qu'il s'était donné exigeait de lui, il n'en demeurait pas moins qu'ils n'avaient, dans les faits, rien à se dire. Leurs naturels, même lorsque Tom jouait à celui qu'il n'était pas, étaient bien trop différents... Et ce n'était pas un mal en soi, après tout. Il arrivait souvent aux individus de ne pas être faits pour se fréquenter. Ce n'était pas pour autant qu'ils se détestaient, ils n'avaient juste pas grand chose à faire l'un avec l'autre. Rien de grave en somme.

Qu'elle ait été soulagée ou non de la suggestion que venait de faire le préfet en chef, son homologue féminin répondit en tous cas par la positive. Ils allaient donc poursuivre leurs rondes chacun de leur côté, sous le prétexte évident (car qui aurait pu nier qu'il s'agissait d'un prétexte ? ) qu'ils iraient plus vite en se séparant. Au fond, Tom se moquait que la ronde dure ou pas. Mais pouvoir renouer avec cette solitude qu'il aimait tant était tout sauf fait pour lui déplaire. Il répondit donc à sa remarque par ce sourire charmant qu'il avait appris à fixer sur son visage à force de mimétisme vis à vis d'un genre humain que, pourtant, il exécrait, et d'un jeu d'acteur dans lequel il finissait par exceller par la force de l'habitude.

-Tu t'occupes de l'aile ouest et moi des étages, alors?


S'il avait utilisé une intonation interrogative, ce n'était que par pure rhétorique. Dès lors que la jaune et noire avait affirmé se moquer de la répartition de leurs tâches, peu importait ce qu'elle lui répondrait. En fait, ce serait forcément oui. Lui aussi s'en moquait, d'ailleurs, bien sûr, mais il aimait jouer les décisionnaires (cela peut servir lorsqu'on souhaite assujettir l'humanité), alors cela ne le dérangeait pas du tout que de décider pour eux du chemin qu'il fallait qu'ils empruntent l'un l'autre.

Cette décision prise, chacun partit donc de son côté. Et Tom ne manqua pas d'adresser un "aurevoir" ce qu'il y a de plus chaleureux et sympathique à la préfète en chef avant que de disparaître à un angle de mur.
Et une formalité de remplie, une.

code by Mandy


FIN

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entrons dans la ronde [pv Péné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entrons dans la danse.
» La religion / les divinités dans la Légende.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Premier étage :: Couloir du premier étage.
-