AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Sam 23 Fév - 16:38



Les secrets sont découverts un jour ou l'autre...



Pénélope ne savait plus vraiment de quoi était entrain de parler le professeur. En fait, cela faisait déjà un petit moment que la jeune fille n'écoutait plus le moindre mot qui concernait le cours qu'elle était en train de suivre. Elle était bien trop occupée à faire autre chose, même si elle savait que ce n'était pas très raisonnable mais elle ne pouvait pas faire autrement. En fait, c'était comme un aimant qui attirait son regard dans cette direction en particulier mais elle n'avait pas non plus très envi d'y résister.

La chose ou plutôt ce la personne qu'elle regardait n'était autre que Steve. Les élèves de septième année des maisons Gryffondor et Poufsouffle étaient réunis pour un cours. Et Steve n'était pas assis très loin de la blonde. Alors pendant toute l'heure, elle n'avait pas cesser de jeter des coups d’œils rapides en sa direction. De toute façon il ne remarquait rien et puis le professeur Mathews non plus.

Pénélope était en pleine réflexions, elle savait qu'il faudrait qu'elle lui parle de ses sentiments un jour ou l'autre, mais elle ne savait même pas si il savait qui elle était, il ne lui avait jamais parlé en plus et elle non vrai dire. Mais il fallait bien qu'elle commence surtout avec ce qu'il se passait en ce moment avec Zadig...

Le cours finit enfin et elle rangea ses affaires décidée à adresser la parole au Gryffondor. Elle le suivit quelques instants et elle remarqua avec étonnement et soulagement que pour une fois le jeune homme était seul. D'abitude il était toujours entouré de sa bande d'amis avec laquelle il était inséparable mais bon, elle allait pouvoir sauter sur l'occasion dans ce cas là.

Elle s'approcha donc de lui. Plus la distance diminuait entre les deux adolescents, plus sa confiance en elle diminuait aussi. C'est donc les joues rosies par la gêne et le regard incertain qu'elle lui adressa enfin la parole.

« Salut, heu je ne sais pas si tu sais qui je suis mais heu... en tout cas je me présente, Pénélope Brett »

Elle tendit un main un peu tremblante au jeune homme qui lui faisait face en se maudissant elle-même. Non mais pourquoi est-ce qu'il fallait qu'elle bégaye?Pour le coup elle se sentait vraiment ridicule. Elle regrettait presque d'être venue lui parler. Il allait la prendre pour une folle c'était certain... Enfin, autant être ridicule jusqu'au bout !

« Heu... J'ai déjà essayé de te parler plusieurs fois mais tu étais toujours entouré de tous tes amis et comme là, tu étais seul, j'en ai profiter pour t'aborder. »

Déjà qu'elle avait un caractère qui la rendait timide, elle ne savait même pas comment elle avait fait pour aligner tous ces mots devant LUI. Il fallait qu'elle réussisse à lui dire ce qu'elle a toujours voulu lui dire, mais elle ne pouvait tout de même pas lui balancer comme ça alors qu'il ignorait sûrement qui elle était. Si elle faisait cette absurdité il lui rirait au nez et la prendrait en plus pour une folle, alors non ce n'était pas une bonne idée. Il fallait qu'elle attende un peu qu'ils soient plus « avancés » dans leur discussion. Elle attendit donc qu'il réponde à ses paroles.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Dernière édition par Pénélope Brett le Sam 2 Mar - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Ven 1 Mar - 9:51

Mathews est une vraie psycho-dingue. Assister à l'un de ses cours, c'est comme s'infliger à soi-même un châtiment tellement cruel qu'on pourrait presque l'assimiler à de l'auto-mutilation. Voir à un suicide. Et non, je n'exagère pas. Si vous ne vous souvenez pas de la petite escapade bien dangereuse et mortelle qu'elle nous a fait faire dans la forêt interdite, moi je m'en souviens comme si c'était hier. Je ne sais même pas pourquoi j'assiste à ces cours. Quand elle n'essaie pas de nous tuer, elle passe son temps à nous balancer des vacheries à la figure et à nous exposer son blabla non sans nous rappeler, l'air de rien, qu'on est une fichue bande d'incapable. Je vous jure que si je n'avais pas mes ASPIC à la fin de l'année et préférait éviter de redoubler (Clyde avait pas l'air de l'avoir mal prit, lui, ce qui n'empêche pas que je préfère m'abstenir), j'enverrais paître son cours à la nuit et j'irais comater tranquillement dans mon dortoir. J'adresse un regard blasé à Taylor, mon voisin de table, qui me le rend, même si lui-même ne semble pas aussi dépité que moi par ce fichu cours. Pour cause, il prend plaisir à faire les yeux doux à Ophélia, quelques rangées plus loin. Ah l'amour, j'vous jure! ça arrive à rendre idiot n'importe qui. Merlin m'épargne d'éprouver la même chose un jour. Le flirt, c'est quelque chose que j'apprécie, mais dès qu'il s'agit de sentiments, et surtout, de s'engager (entendez comme ce mot a des sonorités absolument terribles), je préfère passer mon tour.

Le cours s'achève enfin. Dans le soulagement le plus total, pour ma part, je fourre mes affaires à la va-vite dans mon sac, et je m'apprête à quitter au plus vite cet endroit maudit. Je n'attend pas Taylor, je suppose qu'il va passer cette fin de journée avec Ophelia... Bah! De toute façon, je m'entend avec Taylor comme avec beaucoup de gens de cette école. J'ai des conversations sympathiques avec lui quand je le croise, on se marre bien, mais on est pas les meilleurs amis du monde. Je réserve ce privilège à Dora. D'ailleurs, je file la rejoindre dans la salle commune des rouges et or.

-Salut, heu je ne sais pas si tu sais qui je suis mais heu... en tout cas je me présente, Pénélope Brett


Ou pas... J'entends une voix m'interpeller, et tombe alors sur Pénélope Brett. Je ne connais pas très bien cette fille, je dois dire. ça fait sept ans qu'on fréquente l'école, et qu'on a quelques cours en commun, donc forcément, je la connais de nom et de visage (très joli visage, d'ailleurs), mais sans plus. La miss m'a l'air très timide, en fait, et comme moi, je suis plutôt du genre à ne pas l'être DU TOUT, j'ai jamais supposé qu'elle viendrait me parler. Je la regarde donc, un peu surpris.

-Quand même, j'ai une mémoire de poisson rouge mais je sais comment tu t'appelles, Pénélope.
dis-je dans l'espoir de détendre un peu la demoiselle, qui a l'air complètement paniquée.

-Heu... J'ai déjà essayé de te parler plusieurs fois mais tu étais toujours entouré de tous tes amis et comme là, tu étais seul, j'en ai profiter pour t'aborder.


Je ne comprend pas. Qu'est-ce qu'elle peut bien avoir à me dire qui soit susceptible de la mettre dans un état pareil? Non parce que, je vous jure, on dirait vraiment qu'elle n'est pas bien dans ses baskets.

-Y'a quelque chose que tu veux me dire? Je mords, pas, tu sais.


J'ai un peu du mal avec les tempéraments comme ceux de Pénélope. Faut dire que, de mon côté, je suis du genre à avoir un caractère radicalement opposé, alors forcément... Cela dit, effectivement, je ne mords pas (même si y'a des morsures qui se perdent), et Pénélope, même si je ne la connais pas très bien, m'a l'air d'être une fille très sympathique, alors quoi qu'elle ait à me dire, elle le peut.

...enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Sam 2 Mar - 20:54



Les secrets sont découverts un jour ou l'autre...



- Quand même, j'ai une mémoire de poisson rouge mais je sais comment tu t'appelles, Pénélope.

Etre plus rouge que rouge, croyez vous que cela soit possible ? A voir la teinte des joues de la jeune fille, je dirai que oui. Pourtant elle n'avait pas non plus l'habitude de rougir pour un oui ou pour un non, même avec son caractère un peu timide, mais là... D'accord, résumons la situation de son point de vue. Elle se sentait idiote, idiote et idiote. En fait, elle n'avait qu'une seule et unique envie c'était de partir loin très très loin d'ici et prier pour qu'il ne se souvienne jamais qu'elle a un jour osé lui adresser la parole. Mais elle ne pouvait pas faire ça. D'abord, parce qu'elle était un peu incapable de bouger. Oui, ça lui faisait un peu drôle aussi qu'il lui parle directement. Ensuite parce qu'elle aurait encore plus l'air d'une idiote, et d'une folle en prime. Non, il fallait qu'elle soit courageuse au moins une fois dans sa vie et qu'elle lui dise ce qu'elle ressentait. Mais elle n'y arrivait pas, ce n'est pas qu'elle ne voulait pas mais elle ne savait pas comment lui dire. Elle n'avait jamais fait ça au par avant et franchement c'était une situation très désagréable dans laquelle elle se trouvait.


Il fallait qu'elle dise quelque chose, n'importe quoi, mais qu'elle parle ! Non pas non plus n'importe quoi parce que ça pourrait très mal tourner et là ce serait le drame. Bon réfléchissons, mais vite parce que ce silence, ça commençait à devenir pesant.


« Oui, excuses moi ce n'est pas ce que je voulais dire. Je... désolée »


Pourquoi est-ce qu'elle s'excusait ? Et bien parce que... elle même ne savait pas, mais bon elle avait trouvé quelque chose à dire. Même si cela ne la faisait pas beaucoup avancer dans sa « mission ». Comment pouvait-elle le lui dire ? Elle n'allait quand même pas balancer un « je t'aime » comme ça, il la prendrait pour une dingue si cela n'est pas déjà fait... Il fallait faire plus subtile mais assez clair pour qu'il comprenne. Super comment est-ce qu'on fait ça ? Elle commençait légèrement à paniquer toute seule mais elle essayait tant bien que mal de ne rien laisser paraître. Il fallait qu'elle lui dise ou elle allait finir par exploser, et elle n'avait pas très envi que cela arrive. Bon soyons objectif, combien avait-elle de chance de se faire rejeter. Environ... 9/10 Franchement pourquoi s'intéresserait-il à elle ? Il ne la connaissait même pas, à part un nom un âge et une maison il ne savait rien. Alors pourquoi se donner tant de mal si c'était pour se faire rejeter au final et souffrir ? Mais, il y avait toujours une minuscule chance pour qu'il ne la rejette pas, et même si elle était quasi inexistante, elle existait et Pénélope décida de se raccrocher à cette idée.


-Y'a quelque chose que tu veux me dire? Je mords, pas, tu sais.


Nouveaux rougissements, bon sang ! Elle ne pouvait pas se calmer deux secondes ? Elle réussit tout de même à lui accorder un faible (très faible même micro) sourire.Enfin bref, il avait raison, elle avait quelque chose à lui dire et il fallait qu'elle le dire. Elle décida de respirer un bon coup avant de prononcer des mots qu'elle regrettera sûrmement.


« Oui, j 'ai quelque chose à te dire. Mais je ne sais pas trop comment m'y prendre mais... tant pis. »


Elle leva un regard incertain vers le jeune homme et elle lui dit d'une petite voix.


« Qu'est-ce que tu penses de moi honnêtement ?Je veux dire physique et psychologiquement? Je suis plutôt ton style? »

Evidemment elle avait dit tout ça en balbutiant et en rougissant comme pas possible mais c'était mieux que rien. Sa réponse serai déterminante dans la suite de la conversation. Elle ne savait pas encore si elle lui avouerait toujours ses sentiments, si jamais il lui disait qu'il la trouvait débile, moche et tout ce qui va avec. Mais bon, on verra bien !

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Mer 6 Mar - 18:30

-Oui, excuses moi ce n'est pas ce que je voulais dire. Je... désolée.

Bon, je sais que Pénélope Brett n'est pas la plus bavarde et la plus expansive du monde, en cours on l'entend rarement parler, et elle n'est pas du genre à se faire remarquer (contrairement à moi, quoi), mais là, sa gêne me semble quand même excessive vu la situation : elle s'excuse, bafouille, s'excuse à nouveau... Je ne la croyais pas aussi timide, on dirait presque une petite fille effrayée, alors que franchement, il n'y a pas de quoi avoir peur. Je n'ai pas l'air méchant, tout de même, si? Je ne ferais pourtant pas de mal à une mouche (à moins que ce soit une mouche vraiment vicieuse, le genre qu'il faut frapper avant qu'elle ne vous pique, ce qui, franchement, ne s'assimile pas du tout à la charmante demoiselle que j'ai sous les yeux). Je déteste voir les gens dans l'embarras ou mal à l'aise, sauf quand j'ai voulu qu'ils le soient. J'aimerais bien trouver un moyen de détendre ma pauvre interlocutrice qui semble rassembler tous les efforts du monde pour prononcer deux phrases... et en attendant, je ne sais toujours pas de quoi elle veut me parler.
Ah! Elle va peut-être m'éclairer à ce propos.

-Oui, j 'ai quelque chose à te dire. Mais je ne sais pas trop comment m'y prendre mais... tant pis.

Ou pas! Qu'elle arrête de tourner autour du pot comme ça ou 'est moi qu'elle va finir par rendre nerveux. J'essaie d'interpréter les signaux, de comprendre ce qu'elle recherche... sauf que je suis nul à ça, alors ce n'est pas bien concluant. Du regard, j'invite ma camarade de poufsouffle à ne rien craindre et à poursuivre. Même si elle me disait quelque chose que je sois susceptible de trouver ridicule, je serais totalement incapable de me moquer d'elle. Là, je ne demande qu'une chose, qu'elle cesse de s'affoler en ma présence. Je sais que je suis trop parfait pour être vrai, mais tout de même! Oui oui, je plaisante... un peu... quand même.

-Qu'est-ce que tu penses de moi honnêtement ?Je veux dire physique et psychologiquement? Je suis plutôt ton style?


Alors là, j'avoue qu'elle me prend totalement au dépourvu, je m'attendais à tout sauf à une question de ce genre. Je reste complètement dubitatif, et pendant quelques secondes, je ne dis rien. Je ne comprends pas trop le pourquoi de sa question : est-ce que mademoiselle est complexée? Ou est-ce qu'elle a le béguin pour moi? Très franchement, je ne sais pas trop ce qui vaut le mieux. Bon, arrêtons de gober des mouches (moi non plus je ne sais pas ce que j'ai avec les mouches, aujourd'hui) et répondons.

Déjà, comment je la trouve physiquement... jolie, c'est certain. Elle n'a rien à envier aux autres beautés de Poudlard, elle a tout ce qu'il faut, un visage charmant, un corps parfaitement proportionné... c'est sûr, Pénélope Brett est une jeune femme attirante, et celui qui dira le contraire est ou un aveugle, ou un sombre idiot. Et ce que je pense d'elle psychologiquement? Là, c'est plus dir. C'est pas contre elle, mais je ne la connais pas, moi, cette fille! Je ne sais rien d'elle, en plus de six ans, on a presque échangé aucun mot. Alors il se peut qu'elle soit une fille géniale et intéressante, mais je ne peux pas y mettre ma main à couper quand même (d'autant que j'y tiens, moi, à ma main!). Est-elle mon "style de fille", enfin... la question n'est pas simple. Surtout que je ne suis pas sûr d'avoir un "style de fille". En fait, j'aurais plus de facilités à décrire le type de fille que je déteste (les serpentardes arrogantes et superficielles) que celui que j'apprécie. Aucune des filles avec qui je suis sortie ne se ressemblaient vraiment. Disons que ce qu'elles avaient en commun est qu'elles étaient pour moi de bonnes petites amies. Pour moi, une copine, c'est une super pote avec des avantages. C'est sûrement pour ça que j'arrive à m'entendre avec mes ex (avec Bonnie, par exemple). C'est peut-être pas de l'amour, ça je dis pas, mais si l'amour est autre chose, je ne l'ai jamais ressenti. Ne connaissant pas grand chose de Pénélope, et pouvant seulement affirmer qu'elle est incontestablement jolie, je répond comme je peux.

-Ben... je te trouve très jolie, ça c'est sûr, mais je ne te connais pas vraiment, alors je peux pas trop dire...


C'est un peu direct, comme réponse, mais je ne vois pas quoi dire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Jeu 14 Mar - 16:14



Les secrets sont découverts un jour ou l'autre...



-Ben... je te trouve très jolie, ça c'est sûr, mais je ne te connais pas vraiment, alors je peux pas trop dire...

C'est pas vrai, voilà qu'elle rougissait encore. Mais c'est pas possible. Elle ne ressemblait plus à une tomate là, c'était carrément tout le champs ! Pourquoi elle rougissait à chaque fois qu'il prononçait un mot bon sang ! D'accord, le sujet de conversation était « légèrement » embarrassant pour elle mais bon... Elle avait vraiment l'impression de se taper la honte de sa vie. Attendez, peut être que ce n'était pas qu'une impression... Elle avait vraiment envi de disparaître pour le coup, elle avait vraiment des idées stupides des fois. Pourquoi est-ce qu'elle ne s'est pas contentée de rester seule dans son coin, elle ne lui aurait jamais parlé et tout se serait mieux passé. Elle avait l'impression que là c'était une catastrophe totale, ou pire un cauchemar.

Attendez, il avait vraiment dit qu'il la trouvait jolie ? Elle était tellement obsédée par autre chose qu'elle n'avait pas vraiment conscience de ce que le jeune homme avait dit. Elle le regarda et rougit un peu plus (non c'est pas possible, elle est déjà au maximum). Bon, c'était déjà ça même si en fin de compte, cela ne l'aidait pas vraiment dans sa décision de lui avouer ou non ses sentiments. Au pire, si elle ne le lui dit pas aujourd'hui elle le lui dira.... jamais. Elle était sûre d'une chose, elle ne reviendrait jamais, lui parler et surtout pas de ça.

Évidemment qu'il ne la connaissait pas, en même temps, ils s'étaient parlés deux fois dans leur vie sur sept ans, c'est un peu juste quand même. En même temps elle n'avait pas très grand espoir. Mais dans quelle situation s'était-elle encore fourrée ? Si Clio la voyait... Bon, il fallait peut être qu'elle se décide à dire quelque chose.

« M...merci »

C'est la seule chose qu'elle réussit à dire, déjà pas mal. Enfin dire est un bien grand mot ! Plus... bégayer serait le bon terme. Bon, que faire ? Elle avait la vague impression d'être dans une impasse sans issue de secours. Si elle ne le lui disait pas, elle ne lui dirait jamais et si elle ne le lui disait jamais... Allez, il fallait qu'elle fasse preuve de courage, au moins une fois dans sa vie. Elle venait de le faire mais il lui fallait une nouvelle dose encore plus forte. Comment lui dire ça ? C'était toujours la grande question qu'elle se posait depuis tout à l'heure et elle n'avait toujours pas la réponse malheureusement. Il fallait qu'elle trouve quelque chose et vite. Enfin là, il fallait surtout qu'elle se calme parce que elle cédait lentement à la panique et ça c'était très mauvais signe, car elle allait sûrement faire une bêtise si elle se mettait à paniquer. Elle respira profondément en essayant de calmer ses joues en feu.


« Voilà, je ce que je voulais te dire c'est que... »

Elle n'arrivait pas à continuer sa phrase. Pour elle c'était vraiment trop dur pour elle. En plus elle était sûre qu'elle allait se prendre un vent monumental. Steve n'était pas du genre à avoir des relations amoureuses durables. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe amoureuse de lui ?

« Ça fait longtemps que je t'observe et... »

Super, maintenant il allait la prendre pour une tarée qui l'espionne. La première chose qu'on remarque c'est qu'elle n'est pas douée. Cela se voit que c'est la première (et sûrement la dernière) qu'elle fait ça.

« Enfin, je t'observais pas vraiment, juste... de temps en temps pendant les cours et.... quand je te croisais... »

Allez, encore un petit effort. Il faut qu'elle lui dise, elle y est presque.

« Et, je suis tombée amoureuse de toi. »

Voilà, maintenant elle allait recevoir le plus grand râteau de sa vie et elle irait se cacher loin très loin pour pleurer.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Ven 15 Mar - 15:29

« M...merci »

Je ne savais pas qu'un visage humain pouvait devenir aussi rouge. Non mais, très sérieusement, les joues vermeilles de Pénélope sont telles qu'on pourrait faire cuire des oeufs dessus. Je me sens limite mal pour elle tant je sens qu'elle n'est pas bien, voire embarrassée. Je ne comprends pas pourquoi elle se met dans un tel état. Je suis quand même pas si intimidant que ça, si? Si c'est le cas, je vais avoir des choses à corriger, parce que c'est pas du tout mon but, là. Et je m'en veux franchement de la mettre dans un tel état. Je vous jure, c'est comme assister à l'explosion imminente de quelque chose, sauf que je ne comprend rien à ce qui a pu la déclencher. Je veux répondre par un "de rien" totalement détaché accompagné d'un sourire mitonnée aux petits oignons histoire de détendre une atmosphère bizarrement tendue, mais comme elle prend la parole, je ne fais rien. Et je m'en veux de rien faire, je vous jure, quand je la vois dans cet état.

« Voilà, je ce que je voulais te dire c'est que... »


Je sais ce que vous voulez dire, n'importe qui de normalement constitué, aux vues de la situation, serait capable de restituer cette phrase sans avoir besoin d'aide. Mais j'ai jamais dit que j'étais normalement constitué, moi! Alors je persiste et signe, je ne comprend pas quel est le problème, et pourquoi le fait qu'elle ait quelque chose à me dire lui demande de bafouiller à ce point, dans une sorte d'attitude qui me fait presque penser à de l'effrayer. Je me suis réveillée avec un masque d'Halloween à la place du visage ou bien?

« Ça fait longtemps que je t'observe et... »

Houla... Là, c'est à moi qu'elle commence à faire peur. Comment ça, elle m'observe depuis longtemps? On dirait la réplique d'un mauvais roman noir. Ai-je affaire sans le savoir à une mini stalkeuse? Si c'est le cas, oui, je commence à m'inquiéter...
Non... mais je ne suis pas aussi bête que j'en ai l'air, en fait, je commence (c'est pas trop tôt) à comprendre où Pénélope veut en venir, et ça me plonge dans un profond malaise, parce que je sens d'avance qu'il va falloir que j'arrive à dire non avec tact, et le tact, c'est pas vraiment dans ma nature, en fait. Je la sens déjà si mal, j'ai pas envie d'empirer les choses.

« Enfin, je t'observais pas vraiment, juste... de temps en temps pendant les cours et.... quand je te croisais... »

Et pourtant, ça devient de plus en plus inévitable, car même si le propos n'est pas clair, l'intention est évidente. Mais quelle idée, Pénélope, que de t'être entichée de moi? ça va ne t'apporter que des déceptions. Je suis un mec décevant.

« Et, je suis tombée amoureuse de toi. »


Voilà, le verdict tombe, implacable, et il est évident qu'il ne peut pas être mal interprété, cette fois. Je ne dis rien pendant quelques secondes, histoire de m'éviter surtout de dire une ânerie plus grosse que moi, je passe une main dans ma tignasse emmêlée, comme à chaque fois que je me retrouve dans une situation embarrassante, et j'essaie de trouver des mots qui ne soient pas trop blessants. Après tout, elle a l'air adorable, cette fille, ça me fait pas spécialement plaisir de lui briser le coeur.

-Hum.. écoute... Pénélope... T'as l'air d'être une fille bien, et tout mais... on se connaît pas, c'est l'une des premières fois qu'on se parle... Je sais pas quoi te dire, là.

Voilà, c'est embrouillé et maladroit. Tout moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Sam 23 Mar - 17:45



Les secrets sont découverts un jour ou l'autre...



-Hum.. écoute... Pénélope... T'as l'air d'être une fille bien, et tout mais... on se connaît pas, c'est l'une des premières fois qu'on se parle... Je sais pas quoi te dire, là.

Bon, en soit ce n'était pas dramatique. Elle s'attendait même à pire. Et puis le contraire l'aurait vraiment étonné. Il ne fallait pas s'attendre à des miracles... Mais un « événement » ou plutôt sensation qu'elle connaissait très bien prit place en elle. Malheureusement elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Et s'est ainsi qu'elle commença , légèrement, à pleurer. Ce n'est pas tant la réponse de Steve qui la mit dans cet état là mais c'était plus la pression et l'émotion qu'elle a ressenti au moment où elle avait fait l'erreur de venir lui adresser la parole. Oui, elle regrettait amèrement. Elle se maudissait même ! Elle avait envi de se donner des gifles d'autant plus qu'elle était en train de pleurer devant le garçon de ses rêves. Quelle journée pourrie !

« Je suis désolée... Je sais pas... pourquoi je réagis comme ça. Je... je ne vouai pas pleurer... Je ne sais même pas pourquoi je pleure... »

La honte, elle était en train de se taper la honte de sa vie. Heureusement qu'il n'y avait personne pour assister à ce massacre. Enfin si il y avait une personne et sans doute la plus importante de sa vie. Pourquoi elle avait fait ça ? Et pourquoi avait-elle fait la bêtise absolue de tomber amoureuse de lui ? Qu'est-ce qu'elle s'en voulait... Elle n'aurait pas du lui parler, elle aurait dû rester dans l'ombre. Comme elle le fait la plupart du temps.

Elle se trouvait tellement nulle en ce moment. Pourquoi ce mettait-elle à pleurer ? Elle ressemblait plus à une gamine de dix ans qu'à une adolescente de dix-sept ans. Ce n'était vraiment pas sa journée. Elle se fit mentalement la promesse de ne jamais raconter ce qui se passait en ce moment à personne et elle espérait que Steve ne dise rien non plus. Mais bon pourquoi le ferait-il ? Pour se moquer d'elle ? Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes mais bon.

Elle essuya brièvement ses larmes d'un revers de manche avant d'essayer de sourire faiblement.

« Tu dois me trouver complètement idiote et aussi un peu folle. »

En même temps, n'importe qui l'aurait pensé. En tout cas c'est ce qu'elle pensait d'elle en ce moment. Et encore, les mots qu'elle avait employé étaient gentils. Elle savait très bien que s'énerver contre elle même ne servait à rien et qu'elle le regretterait une fois ce moment difficile passé. Mais elle ne pouvait s'en empêcher c'était plus fort qu'elle. Comme elle regrettait de pleurer et d'être venu lui parler. Cela faisait beaucoup de regrets pour une seule personne en une seule journée mais c'était comme ça. Et la jeune fille avait déjà essayé de changer quelques traits de sa personnalité qu'elle trouvait désagréables mais sans succès.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Mar 26 Mar - 11:32

Oh non... Je sais, il m'arrive d'être cruel, parfois, mais c'est toujours à l'égard de personnes que je déteste (bizarrement, ces personnes sont souvent à Serpentard). Mais à Pénélope, je n'ai pas la moindre intention de faire du mal. Après tout, même si je ne la connais pas, je la trouve plutôt sympa, moi, cette fille. Ce qui est certain, c'est que je n'ai jamais eu la moindre intention de la voir pleurer, et voir toutes ces larmes s'écouler de ses yeux, et par ma faute, en plus, ça me met hyper mal à l'aise. J'ai l'habitude de faire rire les gens, moi, pas de les transformer en tuyau d'arrosage. Je reste interdit. Au moment où il faudrait que j'ai le mot pour faire rire, il ne me vient pas. Je regarde autour de nous. Heureusement, il n'y a personne pour assister à ça. La pauvre... je me doute que ça ne doit pas être facile de se prendre un râteau, comme ça (même si j'ai essayé d'y aller en douceur et de mettre les formes, là). Mais qu'est-ce qu'il fallait que je dise? Que j'accepte de sortir avec elle alors que je ne sais rien d'elle, que je ne la connais pas? ça finirait sûrement par la rendre plus malheureuse encore.

« Je suis désolée... Je sais pas... pourquoi je réagis comme ça. Je... je ne voulais pas pleurer... Je ne sais même pas pourquoi je pleure... »


Toujours un peu décontenancé, je lui tend le mouchoir en tissu que j'ai dans la poche afin de lui permettre d'essuyer ses larmes.

-T'excuse pas, c'est moi qui suis désolé.


Désolé de ne pas avoir compris qu'elle était amoureuse de moi, et désolé de devoir briser son pauvre coeur. Mais c'était sûrement mieux pour elle, maintenant, elle pourrait le guérir, son coeur, et jeter son dévolu sur quelqu'un d'un brin moins handicapé sentimental que je le suis (ça doit pas être bien difficile à trouver). Je lui adresse adresse un sourire d'excuse. Merlin, c'est embarrassant, comme situation!

« Tu dois me trouver complètement idiote et aussi un peu folle. »


Non, je ne la trouve pas idiote... mais folle...

-Oui, je suppose qu'il faut être un peu cinglée, pour tomber amoureux de moi. Je te promets que je suis pas quelqu'un de bien, et en couple encore moins, je suis chiant, agaçant, je t'ennuierai au bout d'une heure. Je m'excuse, j'avais pas l'intention de... tu sais, de te faire du mal.
Je marque une légère pause. Dis-moi, ça te dis qu'on sèche le prochain cours et qu'on fugue aux Trois-balais? Comme ça on fait connaissance, et tu pourras constater par toi-même que tu n'as rien perdu.

Je lui adresse un clin d'oeil, espérant que cette alternative la console un peu. Je ne sais pas si le fait de boire un verre avec une fille qui a le béguin pour moi est une bonne chose. Mais je ne vais pas non plus l'ignorer tout le reste de l'année. Autant essayer de faire connaissance, au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Dim 21 Avr - 17:52



Les secrets sont découverts un jour ou l'autre...



-T'excuse pas, c'est moi qui suis désolé.

Elle prit le mouchoir qu'il lui tendait et s'essuya les yeux doucement.

Désolé ? De quoi pouvait-il être désolé ? Si quelqu'un devait s'excuser dans cette histoire ce n'était certainement pas lui . Après tout il n'y était absolument pour rien, il n'avait rien fait de mal. La jeune fille ne devait s'en prendre qu'à elle même. Quelle idiote d'être tombée amoureuse ! Elle s'en voulait vraiment, et encore plus de l'ennuyé ainsi. Il avait sûrement beaucoup mieux à faire que de l'écouter et de la voir se ridiculiser de la sorte. Parce que ridicule, pour l'être, elle l'était ! Elle se sentait tellement ridicule et honteuse qu'elle avait envi de disparaître sous terre immédiatement.

-Oui, je suppose qu'il faut être un peu cinglée, pour tomber amoureux de moi. Je te promets que je suis pas quelqu'un de bien, et en couple encore moins, je suis chiant, agaçant, je t'ennuierai au bout d'une heure. Je m'excuse, j'avais pas l'intention de... tu sais, de te faire du mal.

La jeune fille n'osa même pas le regarder. Ça c'est clair qu'elle « tait complètement cinglée, même lui le reconnaissait. Elle était vraiment dingue... dingue de lui... Elle savait très bien que Steve n'était pas la personne possédant le meilleur caractère qui puisse exister, mais c'est aussi cela qui faisait son charme, ce pourquoi on ne s'ennuyait pas avec lui... C'était une des raisons pour laquelle Pénélope l'aimait. Elle aurait voulu lui dire mais elle n'en eut pas le courage, s'obstinant à regarder ses chaussures qui sur le coup semblaient être la chose la plus intéressante dans ce monde.

Dis-moi, ça te dis qu'on sèche le prochain cours et qu'on fugue aux Trois-balais? Comme ça on fait connaissance, et tu pourras constater par toi-même que tu n'as rien perdu.

Pénélope mit un certain temps à réaliser ce qu'il était en train de dire. Il proposait vraiment de sécher les cours ? Et... et en plus de fu..fuguer ? Nan mais il était tombé sur la tête ou quoi ce garçon ? Se rendait-il compte qu'elle était préfète-en-chef ? Elle pourrait très bien lui mettre une retenue rien que pour avoir suggérer cette idée. Non, elle ne pourrait pas, elle ne pourrait jamais lui mettre une retenue... Elle était déjà pas capable de lui parler sans bégayer tous les trois mots, alors avoir un minimum d'autorité et le réprimander ? Jamais de la vie, même si elle le voulait elle ne le ferait jamais.

Elle leva vers lui un regard apeuré et un peu incertain. Il lui demandait quelque chose d’insurmontable, là. Elle n'avait jamais sécher un cours en sept ans, et encore moins fuguer ! Et puis l'idée de passer du temps avec Steve la faisait flipper aussi. Elle ne savait pas du tout quoi lui dire, et surtout elle avait très peur de tomber dans les pommes. Ce qui pouvat arriver à chaque instant vu dans l'état dans lequel elle était.Et pour être honnête, elle ne pensait pas le revoir après ce... cette déclaration cahotique, elle pensait l'éviter et ne plus jamais lui adresser la parole. Oui, elle voulait fuir, c'était lâche mais c'était comme ça. Elle n'y pouvait rien. Elle ne s'avait aps quoi faire, elle était carrément perdue, surtout que tout commençait à tourner autour d'elle. Non, ne pas s'évanouir, ne pas s'évanouir. Elle respira un bon coup, ferma les yeux et regarda Steve.

« Heu... je n'ai jamais fait ça de toute ma vie. »

Elle re-respira un bon coup avant de déclarer.

[color=green]« Mais, je veux bien. »[/colo]

Elle rougit au clin d’œil de son camarade sans vraiment savoir pourquoi.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]   Mar 30 Avr - 11:54

-Heu... je n'ai jamais fait ça de toute ma vie.

Un sourire en coin s'affiche sur mon visage. Je dois avouer, en fait, que ça ne me surprend pas le moins du monde. Je sais bien, dans le fond, pourquoi Pénélope et moi, après tant d'années passés ensemble à Poudlard, nous ne nous sommes jamais vraiment parlé. C'est l'évidence même, je dois dire : nous sommes l'antithèse l'un de l'autre, deux parfaits opposés. Elle est le calme, le sérieux, la modération, quand moi-même je suis l'irrévérence, l'insolence, l'égo surdimensionné... Bref, je suppose que si je n'ai jamais songé à aller directement parler à Pénélope, c'est parce que je pensais que nous ne pourrions pas nous entendre. Et ce que j'en pense maintenant? J'en sais fichtrement rien. C'est soudain, inattendu... Comment est-ce que j'aurais pu savoir qu'elle était amoureuse de moi tout ce temps, hein? (oui, bon... en interprétant les signaux, peut-être...). Je ne sais pas où ça va mener, cette affaire, mais je me dis que c'est mieux comme ça, j'ai moins l'impression d'être un mufle avec elle, et je me dis que si nous sommes vraiment incompatibles, elle se guérira de moi... dans le cas inverse, on pourra toujours travailler à transformer ce sentiment en belle amitié, hein? Elle m'en remerciera plus tard. Non, parce que sérieusement, je suis définitivement loin d'être une affaire. Je lui filerai des témoignages de mes ex, si elle veut, des fois qu'elle ait des doutes à ce sujet. Je me demande si elle va accepter, puisqu'elle me semble un peu hésitante, elle me surprend agréablement en me disant qu'elle vient avec moi.

-Mais, je veux bien.


Je souris. Je sais qu'elle est préfète, qu'elle est réservée, qu'elle doit être à cheval sur le règlement, je sais qu'elle enfreint plein de ses règles personnelles pour me faire plaisir, et ça me plaît. N'allez pas croire que je profite de la situation, hein! J'aime juste révéler aux introvertis la part la plus extravertie de leur personne, et j'aime aussi me laisser surprendre par autrui. Avec Pénélope, je suis servi. Je ne sais pas à quoi va nous mener notre discussion mais j'en viens déjà à regretter de ne pas avoir songé à la connaître mieux avant. Maintenant, il ne nous reste plus qu'un an d'étude. Si ça se trouve, je vais me découvrir le genre d'amis qu'il aurait fallu que je me fasse six ans plus tôt.

-On y va, alors?

Et sur ces mots, je lui tends mon bras, en tout bien tout honneur, hein! Je ne vais quand même pas commencer à mettre dix mètres de distance entre nous sous prétexte qu'elle a le béguin pour moi, ce serait parfaitement ridicule. Nous faisons ensuite moins que plus discrètement le mur en direction de Pré-au-lard, ou nous attend une bièraubeurre bien mousseuse.

[HJ : Si tu veux, on continue ce rp à Pré-au-lard?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les secrets sont découverts un jour ou l'autre [PV Steve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» [Underland] Ce qui est rare est à moi et tes secrets seront miens ! [PV: James Wolf & Lena Carter]
» james&astaria ~ les secrets sont faits pour être révélés, de toutes façons.
» Henriette Cavendish ? On dit que les rêves sont les souvenirs d'une autre vie.
» [RP Uridan & Alekseï] « Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Deuxième étage :: Le couloir de l'aile droite.
-