AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Why can't we be friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Why can't we be friends ?    Mar 7 Mai - 10:06

Je crois bien que je suis un peu sans gêne. Un peu beaucoup, en fait. Bon, j'argue que ça fait partie de mon charme, mais si on y réfléchit bien, là je fais fort, quand même. Non seulement j'invite la préfète en chef de Poudlard à faire le mur en ma compagnie, à sécher les cours pour venir à Pré-au-lard avec moi, ce qui va à l'encontre de je sais pas combien d'articles du règlement de l'école, mais en plus, je lui propose une virée alors qu'elle vient de m'avouer ses sentiments et que j'ai répliqué ne pas suffisamment la connaître. En fait, je dois être aussi un sacré sagouin. Il aurait été sûrement plus sain pour elle que je décide de mettre de la distance entre nous, histoire de ne pas lui donner de faux-espoirs. Mais qu'est-ce que vous voulez? Je ne sais pas fuir les problèmes ! Je ne suis pas un Gryffondor pour rien, je fonce toujours dans le tas sans jamais me soucier des conséquences. Et en l'occurrence, pour moi, Pénélope n'est pas un problème. Je suis convaincu que nous pouvons vraiment devenir de bons amis, et qu'en me connaissant mieux, la jaune et noir ne voudra plus de moi pour petite amie. Bon, de toute façon, il est un peu tard pour se poser des questions, là! Surtout qu'on est plus qu'à deux pas des Trois-balais. Puis, se poser des questions, c'est pas mon truc. J'agis toujours à la va-vite. Je pèse pas le pour et le contre, je fonce et puis c'est tout. Et oui, je reste convaincu que je vais passer un très bon moment en compagnie de la jaune et noir, que nous deviendrons de bons amis s'il le faut, des connaissances positives au pire, et qu'il n'y aura rien d'ambigu dans tout ça (d'accord, c'est vrai, je suis aussi pas mal naïf).

Nous entrons dans les Trois-balais. J'ai rarement vu ce pub aussi vide. C'est pas la première fois que j'y mets les pieds hors des sorties à Pré-au-lard, non, mais là, c'est carrément désert. Il n'y a que deux clients à par nous et la serveuse. Tant mieux, d'un côté, on va pouvoir se parler sans avoir à hurler pour que nos voix dépassent le brouhaha qui règne forcément à heure d'affluence ici. Je prends place à une table près de la fenêtre, et j'invite ma camarade à s'asseoir en face de moi. La serveuse (visiblement ravie qu'on lui donne un peu de travail) s'empresse de prendre nos commandes. Je demande deux bierraubeurres que je compte, bien sûr, payer de ma poche.

En attendant que nos commandes arrivent, je choisis de meubler au mieux la conversation. Je ne veux pas qu'un vide gênant s'installe entre nous, même si nous avons décidé de faire plus ample connaissance dans des circonstances un peu étranges.

-Bon alors, dis-moi tout. Tes passions, tes phobies, tes hobbies. Si on veut rattraper six années sans avoir prit l'occasion de se connaître, il va falloir qu'on carbure pour rattraper le rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Ven 17 Mai - 22:07

    Le fait est que Pénélope se demandait toujours ce qu'elle était en train de faire. Elle devait sûrement avoir perdu la raison, il n'y avait pas d'autre explication. Parce que pour qu'elle sèche les cours et en plus fasse le mur... Elle était tombée bien bas. Décidément le Gryffondor pouvait lui faire faire n'importe quoi. N'empêche qu'elle était là, à le suivre sans aucune résistance. En fait elle ne réfléchissait même pas, elle marchait sans s'en rendre compte. Si quelqu'un allait l'apprendre, c'est était fini pour elle, et là ça serait vraiment la catastrophe. En plus ses parents seraient sûrement très déçus de son comportement, elle qui est normalement tellement irréprochable... Ça ne luis ressemblait pas du tout.

    Ils arrivèrent enfin à Pré-Au-Lard, et le jeune homme l'amena dans un endroit bien spécifique. Les Trois Balais. On ne peut pas dire qu'elle y était venue de nombreuses fois. Une ou deux peut être, d'ailleurs elle n'allait pas souvent à Pré-Au-Lard, préférant réviser, elle n'y allait que très rarement. Quand on la forçait vraiment, ou qu'elle n'avait rien d'autre à faire.

    Elle était assise en face de Steve mais elle n'osait même pas le regarder. Elle trouvait cette situation vraiment bizarre et embarrassante. Et le pire c'est qu'elle ne savait pas du tout quoi dire. Elle n'était pas du tout habitué à ça. Mais, il y avait un début à tout... malheureusement. La voix de Steve la sortit de ses pensées.

    -Bon alors, dis-moi tout. Tes passions, tes phobies, tes hobbies. Si on veut rattraper six années sans avoir prit l'occasion de se connaître, il va falloir qu'on carbure pour rattraper le rythme.

    Elle leva vers lui un regard incertain, puis détourna une nouvelle fois le regard. Elle n'avait pas l'habitude de parler d'elle et franchement, là elle était un peu perplexe. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle pouvait lui dire. Elle n'était même pas sûre de pouvoir encore parler. A tous les coups, la seule qu'elle pourrait arriver à dire ce sont des onomatopées incohérentes et elle se ridiculiserait un peu plus. Réfléchir, elle devait réfléchir. Mais elle avait l'impression que son cerveau et sa raison l'avaient abandonné et qu'elle était seule, face à Steve qui attendait sûrement une réponse à sa question.

    Au pire elle pouvait toujours essayer d'improviser quelque chose. Il la prenait déjà pour une folle alors cela ne risquait pas de s’aggraver. Du moins elle l'espérait.

    « Et bien... je n'ai pas vraiment de passion en fait. Je... je me suis toujours concentré sur les études ce qui ne me laissait pas beaucoup de temps pour autre chose. Même si on peut dire que j'adore lire. »

    Il allait sûrement trouvé ça ringard mais sur le coup, elle n'avait rien de mieux. Et puis il devait sûrement se douter qu'elle n'était pas la fille hyper cool toujours prête pour faire la fête. C'était tout le contraire.

    « Et je déteste... le noir et être enfermée quelque part. »

    Oui, c'était un peu la honte d'avouer qu'elle ne supportait pas le noir et encore moins être enfermée. Mais bon, autant être franche.

    « Oui, je sais je ne suis pas très... intéressante et... cool. Mais voilà. »

    Pitoyable, franchement. Et sa foutue timidité qui l'empêchait de parler sans bégayer et sans rougir comme une écrevisse.

    « Et toi ? »

    Voilà, autant rediriger l'attention et surtout la parole sur lui, au moins elle n'aurait qu'à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Lun 20 Mai - 19:21

-Et bien... je n'ai pas vraiment de passion en fait. Je... je me suis toujours concentré sur les études ce qui ne me laissait pas beaucoup de temps pour autre chose. Même si on peut dire que j'adore lire.

Je... vois. Bon, je suis bien obligé de l'avouer, de ce qu'elle me dit, Pénélope n'est vraiment pas le genre de personnes qui attirent mon attention généralement. Ce n'est pas contre elle, hein. C'est même mieux pour elle, je pense, d'ailleurs. Il n'y a pas de mal à être quelqu'un de très sérieux. Il n'y a pas de mal à aimer lire. J'avoue juste avoir un penchant pour les personnalités plus... explosives. Mais bon, je veux poursuivre mes efforts. Cette demoiselle a eu le cran de m'avouer qu'elle m'aimait (ce que je trouve toujours parfaitement incompréhensible). Pour moi, c'est la moindre des choses que d'essayer d'apprendre à mieux la connaître. J'aurais trouvé plus cruel de la rembarrer et de l'ignorer pour de bon. Je la laisse donc parler, convaincu qu'elle me cache encore des choses sur elle, des choses véritablement intéressantes. Et je suppose que la grande timidité que je sens en elle ne l'aide pas à être complètement sincère avec moi. En creusant un peu plus, je peux encore déceler quelques trésors, j'en suis sûr et certain.

-Et je déteste... le noir et être enfermée quelque part.


Et voilà une information que j'aime entendre de sa bouche. Ça n'a l'air de rien, mais je trouve ça assez mignon qu'elle m'avoue d'emblée sa plus grande peur, une peur dont j'aurais facilement pu me moquer (d'autant que je suis vraiment un sombre crétin dans l'âme). Non, je ne me moquerais pas. En fait, je me promets de ne jamais me moquer de Pénélope Brett à partir de maintenant. Heurter certaines sensibilités ne me dérange pas outre mesure. Mais la sienne, si j'aurais pu me permettre avant, je ne le ferai plus désormais.

- Oui, je sais je ne suis pas très... intéressante et... cool. Mais voilà.


Oui, bon, j'ai bien envie de la rassurer... mais effectivement, elle vient de me dresser d'elle le portrait d'une fille banale. Bon... en même temps, je pense qu'elle l'est beaucoup moins que ce qu'elle veut laisser croire. Si elle prétend être banale, c'est uniquement parce qu'elle pense l'être et n'a pas une grande estime d'elle-même. Et ça, ça ne veut pas forcément dire grand chose.

- Et toi ?


Bon ben, puisque vient de m'être fournie l'occasion de détendre un peu l'atmosphère, et de détendre Pénélope, qu'elle s'ouvre peut-être plus, elle qui aurait plus tendance à se refermer comme une huître.

- Alors... j'adore le Quidditch - je suis pas dans l'équipe pour rien, hein - les cartes explosives, dévaliser Zonko... Et faire le mur pour aller boire des verres aux Trois-balais.
Je lui adresse un clin d'oeil amusé. Et je n'ai peur de rien, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Dim 2 Juin - 12:50

    - Alors... j'adore le Quidditch - je suis pas dans l'équipe pour rien, hein - les cartes explosives, dévaliser Zonko... Et faire le mur pour aller boire des verres aux Trois-balais.

    Ouais... Ce que l'on pouvait dire c'est que les deux jeunes gens étaient plutôt contradictoires. Steve était d'avantage... extraverti et ''cool'' que Pénélope. Il faut dire aussi qu'ils n'avaient pas les mêmes projets et les mêmes centres d'intérêt. Elle, était beaucoup plus tournée vers les études. Lui, vers... en fait elle ne savait pas trop, mais à priori elle dirait vers la décontraction et l'amusement. Steve était une personne qui aimait la vie et qui voulait à tout pris en profiter. Cela le voyait. Un peu le contraire de la blonde en fait. Décidément c'est vrai que quand on y réfléchissait on pouvait se poser la question de savoir pourquoi elle avait bien pu tomber amoureuse de lui. Certes, il avait un physique avantageux mais... niveau caractère, il était tout ce qu'elle n'était pas. Mais après tout ne dit-on pas que les opposés s'attirent ?

    « Je vois... tu es quelqu'un qui aime profiter de la vie. »

    Il était bien plus intéressant qu'elle. Pas étonnant qu'il ne ses soit jamais intéressé à elle en même temps. Elle était totalement invisible et inutile pour quelqu'un comme lui. Elle ne pourrait rien lui apporter de bénéfique pour lui. Peut être à part faire ses devoirs. Ses pommettes devinrent légèrement rosées au clin d'oeil que lui adressa son camarade. Foutue timidité à la noix!Il y en avait assez là vraiment elle en avait marre de rougir pour rien, elle ressemblait à une gamine... Le Gryffondor avait vraiment un effet bizarre sur elle.

    Et je n'ai peur de rien, évidemment.

    Elle se permit un léger sourire quand il lui dit ça. A vrai dire elle s'y attendait. Elle ne le voyait pas trop lui dire qu'il avait peur de quelque chose. Steve avec sa fierté avouer une quelconque peur ? La chose serait amusante à voir mais impossible.

    « Du genre dur à cuir ? »

    Elle les connaissait les discours du style ''je n'ai peur de rien ni de personne'' et cela l'avait toujours fait sourire, et c'est vrai que quand on y réfléchissait bien. Steve faisait parti de cette catégorie de personne. Mais elle avait quand même apprécié le fait qu'il ne se moque pas d'elle, cela prouvait qu'il avait bon fond. Mais il l'avait déjà prouvé quand il ne s'était pas seulement contenté de lui dire qu'il ne voulait pas d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Mar 11 Juin - 15:06

« Je vois... tu es quelqu'un qui aime profiter de la vie. »

Voilà qui est un résumé plutôt sensé de ce que je suis. Je ne peux pas le nier à moins de jouer les hypocrites de très bas étage, oui, j'aime la vie. Et par moments, la vie me le rend bien, je crois. Je suis optimiste, fonceur, je préfère agir avant de réfléchir afin de ne jamais manquer aucune occasion. Oui, c'est bien ainsi qu'on peut me décrire. J'aime la vie au point d'accepter de la risquer, dans l'unique but d'en apprécier encore plus la saveur, j'aime la vie dans ce qu'elle a de plus simple et de plus compliqué, ce qui fait de moi, au fond, un individu plutôt naïf, quand on y réfléchit. Mais c'est une chose que j'assume totalement. Je n'irais jamais dire le contraire, je suis parfois un peu idiot, et il y a beaucoup de choses dont il faudrait que je me soucie que je préfère ignorer royalement, parce que je n'aime pas me faire de bile. Et où est le mal, après tout ? Cette vie précieuse, justement, on ne la vit qu'une fois, alors autant le faire à fond, même si l'on passe pour le pire des inconséquents, pour une tête brûlée ou pour une tête à claque. Je me demande ce que Pénélope pense de cet état d'esprit. J'ai l'impression qu'elle est du genre à se poser trop de questions, quand moi je ne m'en pose pas assez. À nous deux, on se complèterait plutôt bien en fait. Elle parviendrait à réfréner mon tempérament, et moi, à la faire sortir un peu de sa coquille sous laquelle je présume encore que se dissimule une demoiselle plus que sympathique.

« Du genre dur à cuir ? »


Ça, je suis moins sûr que ça me définisse, même si c'est moi qui ait induit cette réflexion en disant n'avoir peur de rien. En fait c'est faux, bien sûr, personne n'a peur de rien. On a tous quelque chose que l'on craint, et je ne fais pas exception. Mais j'aime me donner des airs de gros durs, quitte à paraître prétentieux (ce que je suis un peu, en même temps), c'est une chose que la jaune et noir finira par apprendre et comprendre pour peu qu'on finisse vraiment par apprendre à se connaître ainsi que je le souhaite.

-Du genre tête brûlée.
je réplique dans un sourire.

Je la regarde quelques secondes. J'ai l'impression qu'elle est quelque peu intimidée. Et j'ai le sentiment, également, qu'elle ne se pense pas à la hauteur de moi. Ce qui est stupide, au-delà de mes grands airs (mais ne le répétez pas, hein), je ne suis pas grand chose, au fond. Et on sait tous que ce ne sont pas les fauteurs de troubles qui réussissent dans la vie mais les gens posés comme Pénélope, qui ont les capacités mentales et intellectuelles de prouver qu'ils sont des gens brillants. À ce sujet...

-Au fait, tu comptes faire quoi après Poudlard ?


C'est un peu un sujet bateau comme un autre, mais qui, je pense, peut m'en apprendre beaucoup sur elle. Alors j'attends de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Dim 22 Sep - 17:51

    -Du genre tête brûlée.

    Pénélope se permit un petit sourire à la remarque de Steve. Un Gryffondor reste un Gryffondor peu importe la situation dans laquelle il se trouve. Et le jeune homme n’échappait pas à la règle ce qui n’était pas vraiment étonnant. Pénélope avait toujours trouvé que Steve reflétait à la perfection le Gryffondor dans toute sa splendeur. L’envoyer dans une autre maison, aurait été une erreur monumentale.

    Etrangement, plus le temps passait et plus Pénélope se sentait à l’aise avec le jeune homme. On ne pouvait pas non plus dire, qu’elle avait l’impression d’être avec un ami qu’elle connaissait depuis toujours et pour qui elle n’avait aucun secret. Elle n’avait pas oublié que c’était Steve en face d’elle soit le garçon dont elle était amoureuse et qui avait gentiment repoussé ses avances, qui lui avait dit qu’il voulait apprendre à la connaître pour qu’ils soient amis, et qui l’avait convaincue de faire le mur et de sécher les cours pour la première fois de sa vie. Merlin, rien que de penser tout ça donnait le tournis à la jeune fille. Evitons de tomber dans les pommes, cela pourrait être gênant et déplacé vu la situation. Surtout que Steve ne comprendrait sûrement pas.

    -Au fait, tu comptes faire quoi après Poudlard ?

    Bonne question, car à vrai dire, Pénélope ne savait pas trop. Pourtant elle savait que c’était sa dernière année et qu’il fallait qu’elle y réfléchisse au plus vite. Seulement, ce n’était pas facile. Il y avait tellement de voix possibles… Et Pénélope était une fille qui mettait du temps à se décider, se lançant que quand elle était vraiment sûre que cela en valait la peine. Et elle essayait toujours d’envisager une sortie de secours en cas de besoin. Mais là… Il s’agissait de son avenir, et c’était plus délicat que toutes les autres décisions qu’elle avait dû prendre. Bref, c’était un fouillis sans nom, dans lequel il fallait qu’elle mette de l’ordre au plus vite.

    « Et bien, à vrai dire, je me pose la même question. Mais toi, je suppose que tu as une idée de ce que tu vas faire non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Jeu 26 Sep - 15:28

-Et bien, à vrai dire, je me pose la même question. Mais toi, je suppose que tu as une idée de ce que tu vas faire non ?

Ouais, c'est vrai que, généralement, quand on demande à quelqu'un ce qu'il veut faire plus tard, c'est que soi-même, on sait ce qu'on va faire. En fait... c'est pas vraiment mon cas, j'avoue. J'ai une idée très claire de ce que je ne veux pas faire (en gros, tous les boulots qui nécessitent de passer son temps à s'ennuyer derrière un bureau sont à proscrire), de ce que j'ai envie de faire, beaucoup moins... Je suis du genre à vivre au jour le jour, me préoccuper de l'avenir, ce n'est pas franchement mon truc. Je m'attendais, pour être totalement honnête, à ce que ce soit plutôt le truc de mon interlocutrice.

Je l'imagine prévoyante, à avoir déjà planifié une bonne partie de sa vie pour ne pas avoir à en subir les aléas. Une fois de plus, elle me surprend. Et ça me plaît bien. Finalement, je lui répond dans un haussement d'épaule par les quelques idées qui me viennent en tête sans qu'elles soient vraiment précises.

-Bah j'y ai pas trop réfléchi, j'avoue, même s'il faudrait peut-être que je m'y mette sérieusement.


Dora me dirait la même chose.

- J'ai déjà pensé au métier d'Auror... enfin, comme les trois-quart des élèves de Poudlard, quoi, mais je pense pas que j'ai le niveau. Ce qui est sûr, c'est que je préférerais un travail de terrain. Genre... dresser des dragons, par exemple, ça me plairait bien. Enfin j'ai envie de bouger, de voyager... Je crois que rester assis derrière un bureau à longueur de journées, ça m'ennuierait royalement, tu vois.

Je lui adresse un sourire et je finis mon verre. Je suis sûr que, au fond, même si Pénélope n'a pas d'idée précise, elle en a quand même un début. Il est clair et net qu'elle a dû y réfléchir, même moi je l'ai fait... et pourtant, c'est moi !

-Tu dois quand même avoir un début d'idée de ce que tu veux faire, non ? Même si c'est complètement fou ou irréalisable ?


Je ne pense pas que qui que ce soit n'ait pas le rêve d'un travail secret. Avec tous ces gens qui veulent devenir écrivains, peintres.... ou aurors, comme moi (ouais, je sais que tout le monde veut faire ça et que c'est pas original, mais j'y peux rien, moi), j'ai bien l'impression qu'on a tous des rêves d'avenir inavoués, qu'on laisse dans un coin de notre tête parce qu'on les trouve totalement irréalisables, mais qui son bel et bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Ven 25 Oct - 19:38

-Bah j'y ai pas trop réfléchi, j'avoue, même s'il faudrait peut-être que je m'y mette sérieusement.

Pénélope était un peu surprise vu que c’était sûrement une des choses les plus sérieuses que Steve avait pu dire. Du moins devant elle. Elle ne voulait pas non plus dire que Steve ne disait que des choses insignifiantes ou idiotes. C’est juste qu’elle savait qu’il… préférait rire avec ses amis et faire le pitre. Chacun ses préférences après tout. Et puis elle ne pouvait pas trop le critiquer vu qu’elle-même ne savait pas ce qu’elle ferait de son avenir. Cela la préoccupait un peu aussi il fallait le dire.

- J'ai déjà pensé au métier d'Auror... enfin, comme les trois-quart des élèves de Poudlard, quoi, mais je pense pas que j'ai le niveau. Ce qui est sûr, c'est que je préférerais un travail de terrain. Genre... dresser des dragons, par exemple, ça me plairait bien. Enfin j'ai envie de bouger, de voyager... Je crois que rester assis derrière un bureau à longueur de journées, ça m'ennuierait royalement, tu vois.

Cette réponse ne la surprenait pas trop à vrai dire, elle imaginait mal Steve ne pas bouger de toute la journée et cela presque tous les jours de la semaine.

« Tu sais, je pense que tu pourrais avoir le niveau pour être Auror. Surtout que tu as beaucoup de détermination. Et puis avec un peu de travail je pense que tu pourrais y arriver »

Elle disait cela pour essayer de lui donner du courage. Même si elle ne connaissait pas ses notes.

-Tu dois quand même avoir un début d'idée de ce que tu veux faire, non ? Même si c'est complètement fou ou irréalisable ?

Heu… ben non en fait elle ne savait vraiment pas. Elle s’était tellement investie dans son travail personnel qu’elle n’avait pas réfléchi à ça. Mais elle savait tout de même ce qu’elle ne voulait pas faire. Par exemple, affronter le danger et tout ça ce n’était pas pour elle. Mais elle ne voulait pas non plus rester dans un bureau.

« Je pense que… j’aimerais bien faire quelque chose qui soit en contact avec les autres. Je ne sais pas encore bien quoi exactement. Mais bon… Je me doute que tu trouves cela moins… « cool » que s’être auror. »

C’est vrai qu’elle avait toujours imaginé un métier où elle pourrait se rendre utile envers les autres. Bien qu’elle ne se voyait pas vraiment professeur, c’était aussi une des possibilités même si cela n’était pas son premier choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Mar 29 Oct - 14:24


-Tu sais, je pense que tu pourrais avoir le niveau pour être auror. Surtout que tu as beaucoup de détermination. Et puis, avec un peu de travail, je pense que tu pourrais y arriver.

Ça c'est sûr, de la détermination, j'en ai. Et à revendre, même. Je l'oriente souvent très mal, il n'est pas rare que je l'emploie à des fins stupides, déraisonnables et sans intérêts, mais oui, je suis du genre déterminé, buté, même. On m'a fait plus d'une fois la réflexion qu'aucune maison n'aurait pu mieux me correspondre que celle des gryffons, et je ne peux pas y redire grand chose (pourquoi j'y redirais quoi que ce soit, au passage ? Gryffondor est la meilleure de toutes les maisons!), c'est vrai que pour ce qui est d'être fier, obstiné, têtu, et du genre à foncer tête baissé (dans les pièges y compris), j'ai tout bon. Malheureusement, être déterminé ne suffit pas. Je veux dire, j'ai vraiment la motivation, hein, même si devenir Auror n'est pas une obsession non plus. Le truc... c'est que les résultats scolaires ne suivent pas toujours (même si je suis le genre de type qui s'en sort toujours à assez bon compte sans fournir le moindre effort, ce qui a le don d'exaspérer mes camarades les plus studieux). Oui, je suis déterminé, mais non, je ne suis pas travailleur. Ça risque de me poser problème à un moment ou à un autre. On ne s'est pas privé de me le faire remarquer lors de mon rendez-vous d'orientation, d'ailleurs. Mais advienne que pourra, hein. Je saurais bien me débrouiller en fonction de mes résultats aux ASPIC. Ça fait plaisir, en tous cas, d'entendre quelqu'un avoir autant confiance en moi. Même si je sais qu'elle n'est pas objective du tout, étant donné les sentiments qu'elle a pour moi, pour une raison qui continue de m'échapper complètement.

-Je pense que... j'aimerais faire quelque chose qui soit en contact avec les autres. Je ne sais pas encore bien exactement. Mais bon... je me foute que tu trouves cela moins “cool” que d'être Auror.

À sa réflexion, je ne peux m'empêcher de lever légèrement les yeux au ciel. C'est pas contre elle, hein... mais bon ! Je ne sais pas trop quelle image elle a de moi, ni si cette image est vraie ou fausse, mais ce qui est certain, c'est que je ne suis pas sûr de vraiment l'apprécier, cette image. J'ai l'impression qu'elle me prend pour un type un peu pédant, qui ne prend pas la peine de connaître les gens s'ils ne prennent pas la peine de correspondre à ses critères de “coolitude” (ça se dit, ça ? ). Ce n'est peut-être pas complètement faux, mais en ce qui concerne Pénélope, je ne me permettrais jamais de la dénigrer volontairement. Elle ne mériterait vraiment pas ça.

-Bon, Péné – je peux t'appeler Péné ? - je sais que je suis excessivement cool, comme gars, et tout, mais n'abuses pas non plus, hein ! Personnellement, je te trouve très intéressante.

D'accord, peut-être que je la drague un peu. Mais c'est plus fort que moi, ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Dim 10 Nov - 22:22

    Quand Steve leva les yeux au ciel, elle réfléchit à ce qu’elle avait pu lui dire de déplaisant mais elle ne voyait pas vraiment à vrai dire. En même temps, elle n’était pas dans la tête du jeune homme et ne pouvait décemment pas savoir ce qu’il pensait. Néanmoins, elle ne dit rien, craignant de le froisser encore plus. Peut-être avait-il levé les yeux au ciel car il était tout simplement ennuyé par sa présence. A vrai dire elle n’en savait rien du tout. Et étant donné qu’elle n’avait pas une très haute opinion d’elle-même, elle avait du mal à dénigrer les autres.

    -Bon, Péné – je peux t'appeler Péné ? - je sais que je suis excessivement cool, comme gars, et tout, mais n'abuses pas non plus, hein ! Personnellement, je te trouve très intéressante.

    Alors là, elle fut sidérée. Tout d’abord, elle commença par rougir quand il lui demanda s’il pouvait l’appeler par l’un de ses diminutifs. C’est bête mais elle avait l’impression qu’ils étaient plus proches. Mais elle se faisait sûrement des idées et qu’elle prenait ses rêves pour des réalités en vue de l’amour qu’elle lui portait. Elle se trouva soudain stupide d’avoir de telles pensées. C’était sans doute une façon pour lui de la mettre à l’aise ou alors d’être sympathique avec elle.

    Par contre, il n’avait pas laissé sa légendaire « modestie » de côté. Mais bon, ce ne serait pas vraiment Steve sinon, et c’était aussi ce qui faisait son charme. Et puis, au moins il avait confiance en lui et il savait ce qu’il voulait, ce qui n’était pas le cas de la jeune fille malheureusement.

    Pff… Intéressante elle ? On aurait tout vu ! Mais bon, c’était gentil de sa part de faire semblant au moins… Enfin, peut-être qu’il ne faisait même pas semblant et qu’il le pensait. Cette idée la fit d’autant plus rougir et elle baissa les yeux devant le regard du jeune homme en face d’elle.

    « Oui bien sûr, ça ne me dérange pas ! Hum… Je suis sûr que tu dis ça pour me faire plaisir, mais… c’est gentil quand même. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Sam 16 Nov - 12:20

-Oui bien sûr, ça ne me dérange pas ! Hum… Je suis sûr que tu dis ça pour me faire plaisir, mais… c’est gentil quand même.

Vraiment, Pénélope est une fille très sympathique, mais c'est dingue ce qu'elle peut être peu sûre d'elle ! Je n'avais jamais vu ça auparavant . Je veux dire, des gens peu sûr eux, j'en ai déjà vu, hein, mais dans l'art de s'auto-dénigrer, j'ai quand même l'impression que la pauvre jaune et noir est passée professionnelle. J'ai du mal à concevoir qu'on puisse se déprécier à ce point, mais ça doit être parce que, de mon côté (sans blague ? ) je ne manque pas d'estime de moi-même. J'en ai peut-être même trop, oui, mais c'est comme ça que l'on avance, dans la vie. Si l'on se freine au nom de la simple idée que l'on ne sera pas suffisamment fort pour atteindre ses objectifs, alors on ne va nulle part, on fonce droit dans le mur. De ce que je sais de mon interlocutrice, elle est douce, intelligente... et disons les choses crument, elle est également très belle. Elle pourrait vraiment aller loin, si elle gagnait un peu en confiance en elle. Je crois que c'est vraiment ce qui lui manque. Juste une petite pointe de confiance en elle. Si elle avait ça pour elle, je crois que personne au monde ne lui résisterait. Bon ben voilà, je me suis trouvé un nouvel objectif, Pénélope doit gagner en assurance, et je vais l'y aider.

-Péné, je crois qu'il est grand temps que tu prennes conscience de tes atouts et que tu prennes un peu confiance.
Je lui adresse un sourire. J'ignore si ma proposition sera du goût de la jeune poufsouffle, mais moi, c'est sûr, elle m'amuse déjà. Et puis, c'est pour son bien, après tout. Elle ne va pas me le refuser ! Elle a admit avoir le béguin pour moi, alors je suppose que si je lui propose de passer un peu plus de temps avec moi, elle ne va pas me le refuser ! Tu sais quoi ? Si tu veux, je peux devenir ton coach. T'en penses quoi ?

C'est une proposition honnête, et sans arrières-pensées. Mon avis concernant Pénélope reste assez partagé pour le moment. Je suis sûr qu'on peut devenir des amis très proches. Plus que proches ? Ça j'en sais rien. En fait, je pense qu'il vaut mieux pour Pénélope qu'elle passe à autre chose. J'ai jamais su rester en couple avec une fille. J'ai su rester en bons termes avec la plupart des donzelles avec lesquelles je suis sorti, mais j'ai aussi brisé quelques coeurs, j'aimerais bien épargner ça à mon interlocutrice, surtout qu'elle m'a l'air assez sensible. Mais dans tous les cas, rien ne nous empêche de passer plus de temps ensemble, et l'objectif que je nous ai fixé me semble pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 181
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Mer 29 Jan - 14:56

    -Péné, je crois qu'il est grand temps que tu prennes conscience de tes atouts et que tu prennes un peu confiance.

    Hum… Facile à dire pour lui en même temps ! Steve avait tout pour plaire et pour réussir. Il était déterminé, sûr de lui, drôle, joli garçon… Elle rougit légèrement à cette dernière pensée. Le genre de garçon que tout le monde apprécie. Quelqu’un de normal et de sympathique en somme. Mais elle… Pénélope était tout à fait le contraire du portrait qu’elle venait de décrire. Elle était calme, posée, réservée, sérieuse. En fait, elle se demandait ce qu’il lui avait pris de déclarer sa flamme au Gryffondor tellement elle se sentait nulle par rapport à lui.

    Tu sais quoi ? Si tu veux, je peux devenir ton coach. T'en penses quoi ?

    Quoi ? Son coach ? Il était tombé sur la tête ou quoi ? Sincèrement, elle doutait du fait qu’il puisse changer quelque chose dans sa façon d’être. Même si elle ne doutait absolument pas de sa capacité en tant que coach. Il avait déjà réussi à lui faire enfreindre le règlement, doublement en plus. De plus, ils risqueraient de passer du temps ensemble. Ce n’était pas pour lui déplaire, mais elle avait peur de se faire d’autant plus de mal, si elle devenait « proche » du jeune homme. De l’autre côté, passer du temps avec lui était une proposition tout à fait alléchante.

    « D’accord je veux bien. Mais tu vas avoir beaucoup de mal à me faire changer je pense. »

    Elle le gratifia d’un sourire, en se demandant ce qui avait bien pu se passer dans la tête du jeune homme pour qu’une telle idée intervienne dans son esprit. Enfin bon, ce n’était pas comme si cela avait beaucoup d’importance. Elle était plutôt heureuse qu’il lui ait fait cette proposition. Cela voulait dire qu’il ne se fichait pas totalement d’elle. Steve était un gentil garçon, elle n’en doutait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 314
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Why can't we be friends ?    Mer 5 Fév - 11:38


« D’accord je veux bien. Mais tu vas avoir beaucoup de mal à me faire changer je pense. »


C'est possible qu'elle ait raison, ouais. Ce n'est pas contre elle, parce qu'elle prouve tous les jours qu'elle n'est pas du tout mauvais élève. Mais il s'avère que moi, franchement, je suis un bien piètre professeur. Tenez, je viens de lui proposer de me la jouer coach personnel pour aider la jaune et noir à se sentir mieux dans sa peau, et je ne sais pas du tout par quoi il faudrait que je commence. C'est la première fois que je me lance dans un truc pareil ! Pour autant, n'allez pas croire que je ne prends pas ça au sérieux, hein. C'est même tout le contraire, si vous voulez tout savoir. De ce que je découvre de mon interlocutrice, je me trouve face à quelqu'un de vraiment sympa, bourrée de qualités, en plus d'être très agréable à regarder. Si elle gagne, ne serait-ce que juste un peu en confiance en elle, elle pourrait avoir le monde à ses pieds. Après tout, elle possède déjà toutes les bases : jolie, intelligente, sympathique. Il faut juste qu'elle prenne conscience de ses atouts, qu'elle sache se regarder dans le miroir et se voir comme elle est. En bref, un étape en-dessous de moi (parce que quand je me regarde dans le miroir, j'ai tendance à me trouver mieux que ce que je suis, donc c'est clair, je suis pas du tout une référence, mais alors absolument pas).

-Bon ben première leçon à retenir, ton coach est capable d'absolument tout.


Quand je vous dis que je manque singulièrement de modestie, hein. Mais bon, pour le coup, c'est une leçon qui pourrait bien lui servir, elle.

-Bon, en fait, plus sérieusement, ta première mission, c'est de ne plus jamais prononcer la moindre phrase qui te dévalorise, d'accord ?


Non, parce que c'est à limite de l'exaspérant, cette tendance qu'elle a à sans cesse se dénigrer. C'est que je veux bien l'aider et faire preuve de patience avec elle... mais la patience, c'est quand même vraiment pas mon fort. Pas du tout, même.

-Tu sais quoi, on va faire un premier exercice.
Je la regarde droit dans les yeux, et espère bien qu'elle ne détournera pas le regard, même si c'est l'apanage des gens timides, que de ne pas vouloir soutenir le regard de leurs interlocuteurs. Je veux que tu me cites au moins dix qualités qui te correspondent. Et je refuse tout net les réponses type : "c'est trop difficile", "je sais pas", "j'ai pas autant de qualités" ou je sais pas quoi, d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Why can't we be friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-