AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des blessures étranges (pv Gwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 29 Mai - 11:38

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
C’était une journée comme une autre pour la jeune Sasha, qui se trouvait à Sainte Mangouste pour son travail. Elle était stagiaire à l’hôpital magique, afin de devenir bientôt une vrai médicomage. Comme dans beaucoup de métier, les stagiaires étaient les personnes qui faisaient le sale boulot. Du moins, ils réalisaient les tâches que les guérisseurs ne voulaient pas effectuer. Et bien sûr, c’était toujours les choses les moins intéressantes à faire sinon les médecins se les gardaient. Mais bon, la jeune femme n’avait pas vraiment trop à se plaindre, elle était tombée sur une tutrice plutôt sympathique. Un peu trop parfois, mais elle n’était pas méchante alors Sasha l’aimait bien. En plus, elle avait toujours de gentille intention envers elle. Bon après, ce n’était pas non plus sa grande amie et en temps normal il y avait de forte chance pour qu’elle n’en ai rien à faire d’elle.

Sasha se trouvait à l’extérieur de l’hôpital en compagnie de d’autre stagiaire, en train de fumer une cigarette. Ils avaient le droit à une pause avant de commencer les visites quotidiennes des patients à longue visite. Certain restait leur vie dans cet hôpital, tellement fou ou atteint pour avoir une vie normale. Parfois en les voyants, Sasha se disait qu’à leur place, elle préfèrerait mourir. Ses camarades de stage étaient en train de discuter tranquillement, pendant que la jeune femme était un peu à l’écart. Elle ne les aimait pas trop eux par contre, bien trop prétention à son goût. La prétention était un défaut qu’elle ne supportait pas quand elle le voyait chez les autres personnes, puisqu’elle en était également atteinte. Chez elle ce trait de caractère ne la dérangeait pas du tout, mais chez les autres cela l’agaçait fortement. Il lui arrivait régulièrement de se prendre la tête avec ses camarades, mais comme elle faisait du bon travail les médecins ne lui disaient pas grand-chose. Contrairement aux autres, elle était toujours volontaires pour les tâches ingrates même si cela l’énervé au plus au point. Cependant, elle avait l’art de se faire passer pour une parfaite jeune femme, prête à aider tout le monde.

Alors que l’ancienne Serpentard venait d’écraser sa cigarette sur le sol, un médicomage fit son apparition informant les stagiaires de venir immédiatement pour donner un coup de main. Un patient venait d’arriver dans un état critique et plus de mains ne feraient pas de mal. Mais surtout, c’était un bon moyen d’apprendre encore quelque chose. Sainte Mangouste était pleine de cas étrange, comme un homme arrivant avec des ailes de mouche greffé sur son dos, mais ils avaient rarement d’urgence intéressante. Parfois le travail était même plus qu’ennuyeux et Sasha se demandait bien souvent ce qu’elle faisait là. Cependant quand elle arriva dans la pièce où se trouvait ce nouveau patient, elle se rappela des raisons qui l’avaient poussé à devenir médicomage. L’homme était plein de blessure étrange, mais surtout il pissait le sang. Il y en avait partout sur le sol et Sasha dut se retenir pour ne pas afficher un sourire. Elle aimait ce spectacle, voir ce liquide rouge couler du corps de quelqu’un. Oh bien sûr, elle avait en partie décidé de devenir guérisseuse pour aider les autres et soigner les sorciers du pays. Mais cela lui permettait aussi d’assouvir cette vision de sang sans avoir besoin de tuer quelqu’un. Elle ne l’avait jamais fait et pour le moment ne voulait pas le faire.

En tant que stagiaire, le jeune femme n’avait pas grand chose à faire pour ce patient. Elle se contentait de donner quelques outils aux médecins qui s’occupaient de soigner l’homme. Cependant, elle ne le lâchait pas des yeux afin de bien observer ce qu’ils faisaient. Mais surtout, elle trouvait qu’il y avait quelque chose d’étrange dans ses blessures. Les médicomages avaient déduits que l’homme avait eu un accident, mais c’était loin de blessures accidentelles. Sasha avait déjà eu l’occasion de voir quelque chose ressemblant, sur son frère. Angus faisait du trafic en plus de son travail au ministère et il fréquentait des personnes plutôt louches. Ainsi donc, il lui arrivait de rentrer dans un sale état et heureusement que Sasha avait des notions de médecine.

“Davis, tu vas t’occuper du patient. Il n’y a pas grand chose à faire, juste t’assurer que les coupures ne s’ouvrent pas et nous prévenir quand il sera réveillé. Je veux que tu restes bien dans la chambre pour le surveiller, on va pouvoir se passer de toi pour les visites.”

Sa tutrice lui adressa un sourire avant de rejoindre les autres et de sortir de la pièce. Sasha se retrouva rapidement seule dans cette pièce légèrement dégoutée de devoir jouer les baby-sitter avec un patient qui dormait. Soupirant longuement, elle s’installa sur une chaise se contentant d’attendre.


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 29 Mai - 23:39

Des blessures étranges
S
a nouvelle vocation comportait des risques, Gwendall l'avait su dès lors qu'il avait prit la décision de rejoindre les néo-grindelwaldiens. Néanmoins, il avait été convaincu de pouvoir faire front. Armé d'une fierté souvent bien trop grande, il admettait rarement que certaines choses pouvaient être hors de sa portée, ou que d'autres pouvaient mal se passer pour lui, il avait tendance à distordre les choses (les règles, la morale...) de sorte qu'elle aille à son avantage... Mais la plus profonde des convictions ne suffisait pas, parfois, à vous mettre à l'abri des plus impardonnables erreurs... Il en avait commis une, ce soir là. Il avait pensé être de taille contre ces hommes qu'il avait eu pour mission d'éliminer, quand bien même ils étaient deux et qu'il avait voulu s'engager seul dans la bataille. Il supposait que l'entraînement qu'il avait reçu en tant qu'auror, ainsi que cette conviction inébranlable qui l'animait à chaque fois qu'il était temps pour lui de défendre la "juste cause" qu'il avait embrassé jusqu'à finir complètement dépossédé par elle de cette capacité à penser en tant qu'individu qu'il pensait pourtant non pas seulement présente en lui, mais également exhacerbé.

Oui, il avait échoué. Ou selon ses critères, du moins. Car si les deux hommes à qui il avait promis de réserver la plus cruelle des morts avaient bel et bien rendu l'âme de sa main ce soir là, il ne s'en était pas sorti sans la moindre séquelle, bien au contraire. S'il avait su se débarrasser du premier en un temps record, lui tranchant la jugulaire avec une précision et une dextérité chirurgicale qui en disait long sur les prédispositions que pouvait avoir l'auror en la matière, le deuxième lui avait donné plus de fil à retordre, et pour bon nombre de coups et de plaie, son ennemi avait su lui en rendre autant. Quand il était enfin parvenu à lui faire rendre son dernier souffle, lui-même était très largement affaibli. Il avait perdu beaucoup de sang, et presque manqué de s'évanouir. Il ne devait son salut qu'à quelques vagues sorts de guérisons à peine efficaces qu'il s'était lancé à lui-même, et à son amour propre, qu'il avait su mettre un peu de côté en daignant transplaner jusqu'à Sainte-Mangouste. À choisir entre son excessif sens de l'honneur et l'envie de vivre, le choix était vite fait, il faut dire.

Il avait été directement prit en charge, et Gwendall bénissait le serment d'Hipocrate, qui lui évitait de penser que l'affaire puisse s'ébruiter. Il avait plaidé l'accident sans détailler davantage, ça ne les avait pas forcément convaincu, mais qu'importe, vu son état critique, le plus urgent était de le soigner, pas de débattre sur ce qui avait pu lui arriver... au pire, si l'on se montrait trop insistant, il plaiderait qu'il était de l'autre côté de la barrière et mettrait en avant son statut d'auror... mais il n'en était pas là. Là, en fait, il n'en était nulle part, abandonné aux soins des infirmers et médicomages, plus vraiment à même de penser à autre chose sinon espérer que la douleur se calme enfin. Elle se calma. Il put se reposer.

Quand il rouvrit les yeux, et reprit conscience du lieu où il se trouvait, sa première réflexion fut qu'il avait été faible. Remplacée par quelques seconde de la plus totale absence de réflexion quand son regard tomba sur la charmante infirmière qui veillait sur lui.

-Je n'ai pas besoin d'être veillé, je ne suis pas à l'article de la mort.
dit-il d'un ton qui n'avait rien de très aimable, encore piqué dans sa fierté. Il tenta de se redresser mais, sous l'effet de la douleur, ne put s'empêcher de grimacer douloureusement. Et encore moins dans la capacité de fuir de cette chambre...



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Jeu 30 Mai - 12:31

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Rester planter dans cette chambre à ne rien faire, Sasha bouillait de l’intérieur. Le moment de frisson qu’elle avait ressenti en voyant les blessures du patient, lui donnant presque envie de s’en réjouir, avait bien disparu depuis le temps. Elle n’en avait que faire de lui maintenant qu’il était guérit. La stagiaire avait espéré au fond que ses blessures s’ouvrent de nouveau, que le sang recommence à couler, et qu’un peu d’animation ait lieu dans cette maison. Mais ce ne fut pas le cas, l’homme se contenta de dormir dans son lit et rien ne se passa. Sasha trouva le temps long et soupirait bien souvent. Pour une fois la visite quotidienne des patients à longue visite lui manquait. Alors c’était bien, sa tutrice lui faisait confiance pour ça, mais cela l’ennuyait fortement. En plus le type dormait encore et encore sans bouger le moindre cil. Plusieurs fois, elle s’approcha de lui afin de vérifier qu’il respirait bien et qu’il n’était pas juste mort. Cela aurait été bien idiot de veiller sur un cadavre. Mais non, il continuait de respirer et surtout de dormir encore et encore. Plusieurs fois sa tutrice vint la voir dans la chambre, lui demandant des nouvelles du patient. Sasha lui répondait à chaque fois que rien n’avait bougé et elle s’en allait, lui demandant encore de le veiller. La jeune femme commençait à se demander si elle ne devrait pas ouvrir elle-même les blessures de l’homme pour créer un peu d’action. Se disant qu’elle devait encore attendre un peu, elle attrapa un exemplaire de la Gazette afin de passer un peu le temps.

Ce fut finalement quand elle était plongée dans sa lecture qu’elle entendit des mouvements venir du lit. L’homme était en train de se réveiller, enfin ! Sasha lui lança un rapide coup d’œil avant de replonger dans son article, qui était vraiment intéressant en plus. Il fallait qu’elle prévienne sa tutrice que le patient était réveillé, mais elle pouvait bien attendre un peu. C’était un risque que l’homme se rendorme et qu’elle vienne pour rien. L’inconnu se réveilla vraiment et s’adressa même à Sasha. Cette dernière n’apprécia pas du tout le ton qu’il employa à son égard. C’était à se demander pour qui il se prenait cet idiot.

« Comme si j’avais envie de vous veiller. » Répliqua-t-elle sèchement sans lever les yeux de son journal. « Mais je n’ai pas le choix. »

A ça non, elle n’avait pas le choix. Même si elle n’aimait pas recevoir d’ordre et qu’on lui dicte ce qu’elle devait faire, elle mettait cela de côté quand elle se trouvait à l’hôpital. Son but était de finir ses études et devenir un vrai médicomage. Elle pouvait donc très bien mettre un trait de son caractère de côté le temps de parvenir à son but. Parfois, il fallait savoir faire des sacrifices. L’homme tenta de se relever sans succès, ce qui arracha un sourire à la stagiaire. Elle tourna enfin son regard vers lui, un sourire en coin.

« Fuir ? Pour un patient qui a juste eu un accident, il est étrange de vouloir fuir de cette chambre n’est-ce pas ? A moins… que cela ne soit pas vraiment accidentel. »

Sasha ferma son journal et le jeta sur la table à côté du lit. Finalement, elle était bien plus intéressé par l’homme allongeait sur ce lit que par l’article qu’elle était en train de lire. Elle n’allait pas encore prévenir sa tutrice du réveil de l’homme, cela serait bien dommage. Sans quitter l’homme des yeux, la stagiaire appuya son dos contre le dossier de sa chaise avant de croiser les jambes et les bras.

« Cela expliquerait un peu mieux vos blessures. Ou alors vous devez être un malchanceux pour vous retrouver dans cet état à cause d’un simple accident. Tout ce sang que vous avez perdu… »

Une petite lueur traversa les yeux de la jeune femme alors qu’elle repensait à ce liquide rouge qui avait envahi le sol de la pièce.


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Ven 31 Mai - 20:19

Des blessures étranges
L'
amabilité n'était pas le for de Gwendall. Oh, il pouvait l'être, il savait même être charmant et poli, parfois, mais il se comportait toujours avec plus ou moins de capital sympathie selon l'interlocuteur qu'il avait en face de lui, et en l'occurrence, une infirmière qui venait le placer face à ses échecs sans même s'en rendre compte n'avait pas de quoi lui donner l'envie d'être aimable - au delà du fait qu'elle était évidemment très séduisante. Il s'était donc montré le moins agréable possible, et avait eu l'intention de continuer. Mais il réalisa alors que quand il s'agissait de négliger la politesse, la demoiselle n'était pas en reste... Et à vrai dire, cela fit remonter très légèrement la jeune femme dans son estime. Il n'aimait pas ceux et celles qui au nom des conventions, poussaient l'hypocrisie jusqu'à se montrer agréables et polis avec ceux que, pourtant, ils exécraient, ceux qui les exaspéraient. Elle lui fit clairement comprendre qu'elle aurait voulu être ailleurs qu'ici. Cela leur faisait un point commun. Lui aussi aurait largement préféré pouvoir s'épargner cette scène, il aurait voulu s'en sortir comme il se doit, ne commettre aucun impair, et avoir seulement laissé derrière lui deux cadavres parfaitement assassinés. La vie n'avait pas voulu se dérouler selon son bon vouloir, et se retrouver à la merci d'une femme en blanc, incapable même de se redresser tant la douleur le tiraillait.

Même le fin sourire qui, en dépit des circonstances, s'afficha sur son visage quand la jeune femme émit l'hypothèse que les raisons de sa venue pourraient ne pas être accidentelles, lui fit mal. La douleur s'atténuerait bientôt, dès que les potions qu'on lui avait fait avaler feraient effet. Ce qui pourrait malheureusement prendre du temps. Effectivement, ses blessures étaient loin d'être anodines. Les mettre sur le compte d'une chute anodine n'était valable que si l'on s'accordait à ne pas y regarder de trop près. Elles étaient trop dispersée, trop singulières... Elle ne pouvaient être que le souvenir de quelqu'un qui avait voulu l'attaquer... Ou bien se défendre. Dans ce cas précis, on pouvait sans craindre de se tromper se dire qu'il s'agissait un peu des deux. Et la jeune femme le devinait. Elle insinuait ce que la discrétion professionnelle aurait pu l'inviter à taire. Là où tous s'accordaient à ne plus poser de question, elle mettait le doigt sur ce qui pouvait déranger. Ce qui devrait le déranger, car cela compromettait sa couverture... Et pourtant, Gwendall ne se sentait en rien en danger ou menacé, comme si quelque chose l'invitait à penser que si son secret devait être trahi un jour, ce ne serait pas par elle.

-Je n'aime pas les hôpitaux.
répliqua-t-il très simplement, comme si cette seule réplique pouvait tout justifier.

Gwendall crut déceler quelque chose, comme une étincelle dans le regard de la demoiselle quand elle évoqua tout le sang qu'il avait pu perdre. Il se trompait peut-être... mais elle semblait si proche de celle-là même qui savait briller dans ses yeux quand la perspective de voir s'écouler un peu d'hémoglobine s'offrait à lui.

-Vous avez des suggestions, peut-être?
demanda-t-il l'air soudain plus curieux et intrigué qu'agacé. Sur la façon dont j'aurais pu me faire ses blessures.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Sam 1 Juin - 19:59

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Il était clairement idiot de se laisser marcher sur les pieds, c’était un comportement de lâche que Sasha ne supportait pas. Il lui arrivait d’être plus conciliante avec certaine personne quand cela arrangeait ses intérêts. Elle n’allait donc pas forcément répondre à l’un des tuteurs de stage de la même manière qu’à un patient qui osait manquer de respect à son égard. Et l’homme sur ce lit ne lui servait donc à rien, elle ne manqua pas de le rembarrer comme il le fallait. Il n’avait pas envie que quelqu’un veille sur lui, mais elle n’avait aucune envie de se trouver dans cette chambre non plus. Il n’y avait pas pire tâche que devoir surveiller les blessures d’un patient alors que rien ne se passait. Pendant que les autres stagiaires se trouvaient peut être confronté à des cas intéressants, elle était enfermée dans cette chambre avec ce malade. Et ce dernier lui manquait de respect en plus, elle n’allait donc pas se montrer aimable envers lui.

Cependant, malgré qu’elle soit bien en colère d’être enfermée dans cette chambre et de ne pas pouvoir travailler comme convenu, elle était quand même intrigué par l’homme allongé dans ce lit. Son histoire d’accident ne tenait pas debout, Sasha se doutait bien que l’homme s’était retrouvé confronté à une ou plusieurs personnes. Elle ne connaissait bien sûr pas les circonstances de cela, mais elle pouvait émettre des hypothèses. De toute façon, elle n’était pas dupe. Même si un médicomage normal aurait pris soin de faire comme s’il croyait en l’histoire de l’homme, elle ne prit pas cette peine. Elle se lança donc dans des sous entendus assez clair. Elle était curieuse et avait bien envie d’en savoir un peu plus sur ces blessures. Cela n’avait rien à voir avec l’homme en question, elle n’en avait que faire de lui. Même s’il fallait avouer qu’il n’était pas trop mal à regarder même dans cet état. La stagiaire rebondit donc sur la fuite que l’homme semblait vouloir avoir. Son histoire ne tenait pas debout et son désir de fuite en disait long également. S’il n’avait rien à se reprocher, il n’avait aucune raison de vouloir partir. Surtout que Sainte mangouste était un hôpital pas trop mal quand même, les médicomages prenaient bien soins de leurs patients. Cependant, l’homme semblait vouloir justifier cela par une simple appréhension des hôpitaux. Mais ça ne justifiait rien du tout. Sasha ne prit cependant pas la peine de relever cette fausse excuse. Elle était plus intéressé par son souvenir des blessures de l’homme ouvertes et surtout de tout ce sang qui coulait sur le sol.

“Et bien...” Commença la jeune femme avant de se lever et de faire les cents pas dans la chambre. Elle avait du mal à rester inactif quand elle réfléchissait et cela lui permettait de ne pas trop penser à ce liquide rouge qui la fasciné tant. “Il y a plusieurs choses qui pourraient expliquer vos blessures.”

Sasha tourna ses yeux bleus vers l’homme, tentant imaginant la scène qui aurait provoqué ces blessures. Elle fit le parallèle avec Angus, qui était le genre d’homme à se mettre dans des positions délicates également. Heureusement qu’il avait une soeur dans la médecine, sinon il s’en serait beaucoup moins sortit sans attirer l’attention sur lui.

“Je vais cependant pencher plus sur une confrontation entre vous et... plusieurs personnes. Vous étiez en faiblesse numérique, mais il semblerait que vous vous en soyez quand même bien sortie. Je pense que vous ne seriez pas ici mais à la morgue si les choses n’avaient pas tourné à votre avantage. Même si... vous ne vous en êtes pas sorti indemne.”


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Dim 2 Juin - 19:53

Des blessures étranges
I
l y avait chez Sasha, et si exaspérante son attitude pouvait-elle être, quelque chose qui plaisait de plus en plus à Gwendall. Au-delà de ce que son côté "fouineur" aurait pu lui inspirer d'exaspérant, il lui semblait cerner en elle quelque chose qui allait au-delà du comportement basique de l'infirmière moyenne. De toute évidence, son bien-être était la dernière de ses préoccupations. Elle n'était pas tant intriguée par les blessures en elle-même que par leur cause. Et, d'une manière ou d'une autre, Gwendall trouvait cette perspective plutôt séduisante... De même que ce jeu qu'il avait lui-même initié en demandant à sa belle interlocutrice de deviner comment il avait pu se retrouver dans un tel état. C'était un jeu dangereux, il en avait conscience, la mener sur la piste de ses propres méfaits pourrait aussi bien compromettre sa couverture que sa carrière, mais quelque chose en lui parvenait à se convaincre qu'il parviendrait à ne pas laisser la situation lui échapper. Il voulait... juste savoir. La belle infirmière l'intriguait, elle avait su éveiller une curiosité qu'il cherchait à présent à satisfaire en tentant de mieux la comprendre, et de savoir ce qui l'intriguait chez lui également. Car en effet, si Gwendall ne dissimulait pas sa curiosité, il ne semblait pas être le seul à en ressentir.

Elle se leva de sa chaise, fit quelques pas, le temps de réfléchir, visiblement. Elle décréta envisager plusieurs possibilités. Gwendall aurait prit plaisir à les entendre toutes. Son regard suivait la demoiselle du regard, exercice assez difficile, étant donné qu'il ne pouvait que la suivre des yeux, le moindre mouvement qu'il pouvait imposer à sa tête ou à son cou lui faisant plus de mal que ce qu'il s'autorisait à admettre ressentir. Fiinalement, de ses différentes hypothèses, elle n'en retint qu'une seule. Et elle visa juste. Un fin sourire s'étira sur le visage endolori de Gwendall. Effectivement, il avait eu affaire à plusieurs adversaires. Et il apprécia qu'elle affirme qu'il avait su les dominer en dépit de la supériorité numérique. En effet, si tel n'avait pas été le cas, ce ne serait plus là. Une fois de plus, elle avait vu juste. Elle envisageait un combat où le sang avait été versé jusqu'à la mort. Et c'était vrai. Elle en devinait trop, c'est ce qu'il pensait, c'est ce dont il aurait dû s'inquiéter, et pourtant, aucune crainte ne l'animait, et lorsqu'il reprit la parole, il ne nia rien des affirmations faites par son interlocutrice.

-Et pourquoi m'amuserai-je à me battre à mort avec des individus supérieurs en nombre?


Il voulait la voir aller jusqu'au bout de ses suggestions. Il avait sa parade, si les choses dégénéraient : il était un auror. Mais en attendant, il voulait savoir jusqu'où les réflexions de l'infirmière pourraient bien la mener, et surtout, quelle attitude elle finirait par adopter s'il tardait à nier la vérité pour lui servir l'unique mensonge qui pourrait lui sauver la mise, et qui lui prouvait qu'il avait parfaitement choisi sa carrière, quand bien même on pourrait la trouver parfaitement incompatible avec ses aspirations et convictions récentes, celles qui l'avaient mené tout droit dans ce lit d'hôpital.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mar 4 Juin - 16:04

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Clairement, Sasha aurait pu se contenter de prévenir sa tutrice que le patient était réveillé et ainsi elle serait tranquille. Elle aurait pu retourner à quelque chose de plus intéressant. Mais en même temps, quelque chose l’intrigué. Il n’était pas difficile de se rendre compte que l’homme n’avait pas eu juste un accident et que ses blessures étaient bien étrange. Malheureusement la plupart des médecins de l’hôpital préféraient se taire que de creuser un peu pour découvrir la vérité. Ce n’était pas le cas de Sasha, qui avait cette curiosité en elle débordante. Cela lui attirerait peut-être des ennuis mais tant pis, elle prenait le risque. D’ailleurs, elle plongea rapidement dans le petit jeu que lança le patient. Ce dernier sembla vouloir voir si la stagiaire était capable de découvrir les raisons de ces blessures. Sasha annonça donc ses hypothèses et toucha juste aparamment.

Du moins elle était persuadée d’avoir raison. Le fait que l’homme ne nie pas semblait vouloir lui donner raison. Au fond, la jeune femme était parfaitement satisfaite de cela. Elle aimait quand elle avait raison, quand son égo pouvait être flatté de la sorte. Cependant, l’homme voulait aller plus loin puisqu’il se contenta de demander les raisons de ce “combat”. Sasha ne lâcha pas l’individu des yeux, réfléchissant aux raisons qui le pousseraient à se battre contre plusieurs personnes. Il était quasiment impossible de deviner pourquoi l’homme s’était retrouvé à se battre au point d’arriver à l’hôpital dans cet état. Du moins, Sasha en voyait un paquet. Il faut dire qu’elle avait l’occasion de voir le côté sombre de cette vie de sorcier. La plupart des sorciers vivait leur vie tranquille en suivant les règles de la société, mais d’autre non. Sasha ne le faisait pas directement bien sûr, elle ne voyait pas ce qu’elle pourrait faire encore pour le moment. Mais elle connaissait les trafics de son frère et les dangers que cela apportaient. Cela ouvrait donc la voie à de nombreuses possibilités. Sans savoir pourquoi, la stagiaire voyait de l’obscurité autour de l’inconnu allongé sur ce lit. Cette part d’ombre qui recouvrait son monde également.

“Il y a un tas de raison.” Commença la jeune femme. “Vous pouvez vous amuser à vous en prendre à d’autres personnes, et quoi de mieux qu’un handicap pour s’amuser ? Ou bien une querelle dans une affaire. Un règlement de compte à donner.”

Pour autant, la jeune femme connaissait parfaitement le métier de l’homme mais étrangement elle ne s’imaginait pas un rapport avec ses blessures. Et pourtant, c’était bien plus logique du moins pour une personne normal. Cependant, quelque chose la poussa à aller quand même dans ce sens.

“En tout cas, vous avez un métier difficile également.”

Ce fut à ce moment là que la porte s’ouvrit pour laisser entrer la tutrice de la jeune femme. Sasha se retourna afin de lui adresser un sourire, même si elle n’était pas très contente de la voir. Elle coupait la discussion entre elle et le patient alors que celle-ci devenait vraiment intéressante. La femme s’approcha du lit et de l’homme, sans adresser le moindre regard à Sasha. En même temps, le patient était bien plus important au vu de la situation dans laquelle il s’était retrouvé.

“Je vois que vous êtes enfin réveillé, vous avez eu de la chance vous savez ?”


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 5 Juin - 19:59

Des blessures étranges
C
ette jeune femme était décidément fascinante. De toute évidence, elle était convaincue que, quelles que soient les raisons qui l'avaient mené jusqu'ici, ces dernières étaient loin de lui conférer les meilleures intentions du monde. Elle le pensait criminel, susceptible, en tous cas, de s'en prendre à plusieurs individus en employant la violence plutôt que la diplomatie. Elle le pensait cruel, capable de tuer de sang froid, pour le simple plaisir d'administrer la souffrance, et sans autre intention... Cela faisait en tous cas partie de ses suggestions. Elle voyait en lui le psychopathe, l'être assoiffé de sang qu'il refusait encore complètement d'admettre qu'il était, préférant penser se justifier via les "bénéfices" de sa cause que via cette violence qu'il y avait en lui, et le poussait au pire. D'une certaine manière, elle semblait deviner mieux que lui ce que renfermait l'être (forcément méprisable qu'il était)... Et pourtant, elle ne semblait pas le moins du monde le craindre. Elle parlait avec pragmatisme, employait le ton du constat, comme si tout cela n'avait rien, au fond, de contre-nature. Et en cela, elle devenait aux yeux de Gwendall plus intrigante qu'agaçante. Elle le cernait si bien... ce ne pouvait être sans raison. Si elle reconnaissait cette part de monstruosité en lui, c'était peut-être parce qu'elle-même en dissimulait une qui n'était pas très éloignée de la sienne.

Il s'apprêtait à prendre la parole, et à justifier (en y mettant que peu de convictions, afin de laisser planer le doute) ce qui avait bien pu se produire en évoquant son métier d'auror, pensant que l'infirmière l'ignorait, mais elle le devança... et le surprit par la même, en parlant d'elle-même de sa profession... Ainsi elle savait. Il aurait dû s'en douter, en fait, ce devait être noté dans son dossier médical, mais que voulez-vous, la dose impressionnante de médicaments qu'on lui avait administré n'aidait de tout évidence pas sa capacité de réflexion. Elle savait, et malgré cela, elle n'évoquait pas l'hypothèse qu'il ait pu se faire ce genre de blessures en mission. Étrange demoiselle... il y avait tant de questions qu'il voulait lui poser... Mais lorsque la première d'entre elles voulut franchir la barrière de ses lèvres, il fut à nouveau interrompu dans ses intentions. Cette fois par l'intervention de l'infirmière en chef. Et son propos lui sembla vraiment bien moins intéressant que celui de sa belle stagiaire. Si attendu... si habituel.
Oui, il avait eu de la chance. Et bien sûr, il en avait parfaitement conscience.

-J'ai cru le comprendre.
répondit-il en affichant même un sourire poli. Mais cette charmante demoiselle a parfaitement su veiller sur moi. Bien qu'elle n'ait pas eu l'obligeance de se présenter.

La présence de l'intruse l'ennuyait quelque peu. Cette conversation commençait seulement à devenir amusante. Il n'avait pas l'intention de la voir être contrariée par cette nouvelle venue. Il voulait savoir qui elle était. Et pas seulement en apprenant son nom et son prénom, bien sûr. En apprenant ce qu'elle dissimulait sans en avoir peut-être même conscience, comme lui-même n'avait pas encore conscience de tout ce qu'il découvrait en elle.

-Quand pourrais-je sortir d'ici ?


S'il en avait la possibilité physique, Gwendall n'aurait sans doute pas résisté à l'envie d'employer la manière forte afin de faire partie l'intruse.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Jeu 13 Juin - 23:06

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Est-ce que les personnes attiraient par le sang pouvaient se reconnaitre entre eux même si pour le moment, ils ne se l’avouaient pas du tout tous les deux. En tout cas Sasha était bien loin de réaliser à quel point elle était avide de sang. Elle se rendait bien compte qu’elle avait cette attirance envers ce liquide rouge qui coulait dans les veines des êtres humains. Elle appréciait encore plus quand celui ci coulait sur le sol comme quand il y avait quelques minutes avec cet homme allongé sur ce lit. La jeune stagiaire médicomage était donc parfaitement consciente de son plaisir à voir couler le sang, et d’ailleurs c’était bien pour cette raison qu’elle avai suivit la voir de la médecine. Mais elle ne se rendait pas encore compte qu’elle prendrait un plus grand plaisir encore à le faire couler elle-même. Pour le moment, cette face de sa personnalité était encore caché au fond d’elle mais qui ne demandait qu’à sortir. Il ne faudrait pas grand-chose pour que cela arrive.

Dans tout les cas, Sasha se rendait bien compte et cela depuis toute petite que le monde était mauvais. Que dernière les gens hônete pouvaien se cacher des monstres. Elle ne se faisait aucune illusion sur ce monde horrible et sur ces sorciers et moldus horribles. Pour ce que son père lui avait fait, elle le détestait et une haine des moldus étaient née dans son coeur. Mais elle n’était pas niaise au point de penser que les sorciers étaient tous bons eux, bien au contraire. C’était pour cette raison qu’elle n’avait eu aucun mal à imaginer cet inconnu faire des choses sombres alors qu’il était un Auror. Angus était bien un membre du ministère de la magie et cela ne l’empêchait pas de faire du trafic afin d’arrondir un peu les fins de mois. Il n’était donc pas impossible que ses théories soient bonnes, bien au contraire. Sasha, au vu de la réaction de l’homme, savait qu’elle avait raison. Cependant, ils n’eurent pas l’occasion de poursuivre cette petite discussion puisque la tutrice de Sasha entra dans la chambre.

La stagiaire n’apprécia pas l’apparition de sa tutrice, mais bon en même temps ce n’était pas tellement étonnant. Elle devait s’occuper de patient et elle pensait surement qu’il dormait encore et venait voir comment allait sa stagiaire. Sasha l’observer s’approcher du patient et lui parler, sans lui prêter attention. C’était mieux ainsi, la jeune femme n’avait aucune envie de parler à sa tutrice pour le moment. L’homme allongeait sur le lit répondit à la femme en précisant que Sasha avait bien veillé sur lui même si elle ne s’était pas présenté. La stagiaire fronça des sourcils à ces mots. Normalement qu’elle n’avait pas donné son nom, il ne lui avait pas demandé non plus. La médicomage s’approcha alors de Sasha et posa une main sur son épaule.

“Excusez là, Sasha Davis, elle n’est sans doute pas encore habitué à la relation avec les patients. Mais c’est une bonne stagiaire, elle a de grande capacité.”

Sasha ne savait pas vraiment si elle devait s’énerver de cette conversation sur sa personne sans qu’elle n’intervienne dans le dialogue. Elle ne supportait pas de se sentir à l’écart comme cela. Par chance, sa tutrice n’était pas le genre de femme à remarquer quand elle tirait la tronche. L’homme dans le lit demanda alors quand est-ce qu’il allait pouvoir sortir. La femme répondit alors qu’il allait avoir besoin de quelques jours pour se remettre principalement physiquement. Puis finalement, elle se retira en informant Sasha qu’elle devait encore rester un peu. La jeune femme commençait à se demander si elle ne voulait pas juste l’isoler quelque part pour pas l’avoir dans les pattes. Sasha croisa les bras au moment où sa tutrice refermait la porte derrière elle.

“Ca va, vous vous êtes amusés ?”


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Sam 15 Juin - 21:49


Des blessures étranges
S

asha Davis. Un prénom qu’il aurait très bien pu oublier sitôt entendu, comme il le faisait souvent quand on se présentait à lui, usant d’une bien pratique mémoire sélective, mais non, il décida de le garder précieusement en mémoire. D’une manière ou d’une autre, et même s’il ne savait pas exactement laquelle encore, elle devait importer. Cette aura, ses réflexions, il ne pouvait pleinement justifier les raisons pour lesquelles elle l’intriguait, même s’il en entrevoyait certaines, mais le fait était qu’il la trouvait intéressante, vraiment intéressante. Bien plus que sa patronne, que Gwendall avait une furieuse envie de vider de son sang à la moindre réflexion qu’elle lui faisait, quand bien même aucune d’elle n’était impolie, et quand bien même elle se montrait infiniment respectueuse à son égard. Céder à ses pulsions meurtrières lui semblait plus tentant encore quand elle décréta qu’il faudrait qu’il reste là plusieurs jours encore... Plusieurs jours, vraiment? Qu’elle n’y compte même pas. Dès qu’il aurait retrouvé le minimum d’aptitude physique qui lui permettrait de sortir de ce lit, il était bien décidé à s’en aller. Quelques jours... Autant dire une éternité. Que pouvait-on faire, coincé dans un lit d’hôpital ? Quelle faiblesse, d’être dans un lit d’hôpital. Oui il n’avait aucune patience. Et si la situation était moins délicate (notons quand même qu’il pouvait très bien être démasqué, et ses blessures être interrogées par un autre que la belle stagiaire), il n’aurait pas manqué d’apprendre le fond de sa pensée à cette imbuvable femme qui, fort heureusement, décida assez rapidement de quitter la pièce, le laissant à nouveau sous la surveillance de la dénommée Sasha, ce qui n’était pas le moins du monde pour déplaire à l’auror. Quand elle lui demanda s’il s’était bien amusé, un nouveau sourire ne put que naître sur le visage de Gwendall, amusé.

-J’ai atteint des summums d’hilarité, ça ne se voit donc pas ?


Au prix de nombreux efforts et d’une douleur lancinante au niveau des cotes, il parvint à s’appuyer sur ses avant-bras et à se redresser légèrement. Il était déjà plus agréable de se trouver ainsi. Il n’aimait pas l’idée de faire montre d’un désavantage physique trop marqué.

-Alors, où en étions-nous ?
Il fixa intensément Sasha. Ah oui. Le combat sanglant que j’aurais mené pour le plaisir. Le fait que je sois auror n’est donc pas un argument acceptable à vos yeux... à tes yeux ? Tu me permets de te tutoyer, Sasha ? Bien sûr, il ne lui demandait pas vraiment son avis. Que ferais-tu, si je te disais que tu as raison? Tu irais prévenir ta si charmante patronne? Tu me dénoncerais? Il était évident qu’il jouait avec le feu. S’il s’avérait qu’il se trompait sur sa personne, il y avait de fortes chances pour qu’elle aille référer de ce qu’elle avait entendu aux autorités compétentes. À ses collègues, donc. Et il n’était pour le moment pas vraiment en position de se débarrasser d’elle, tout comme il n’en avait pas spécialement l’envie...Même s’il agirait en conséquence si elle ne lui laissait pas le choix. À moins que tu ai également des choses à te reprocher?

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Lun 17 Juin - 22:48

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Sasha avait beaucoup de mal à apprécier les discussions sur sa personne sans qu’elle n’y prenne par, alors qu’elle se trouvait dans la même pièce. Elle ne supportait pas que les autres fassent comme si elle n’existait pas. Et cela l’agaçait encore plus quand des informations sur sa personne étaient dévoilés sans qu’elle n’ait son mot à dire. La stagiaire n’avait pas forcément envie que son nom soit dévoilé à cet homme qu’elle ne connaissait pas du tout. Enfin, elle le connaissait via son dossier et ce qu’elle avait pu découvrir sur lui. Elle avait aimé ce petit jeu de deviné qu’ils avaient eu, parce que cela allait dans un sens qui l’arrangeait. Elle devait deviner des choses sur cet homme allongé sur ce lit sans donner d’information sur sa personne. Par chance, sa tutrice décida enfin de sortir de cette pièce même si malheureusement elle voulu que Sasha reste avec l’homme. La jeune femme ne voyait vraiment pas pourquoi cette femme lui demandait de rester encore. L’homme était maintenant réveillé et malgré le fait qu’il avait mal, il n’allait pas trop mal. Il n’avait pas besoin de quelqu’un pour le “garder”. Sasha aurait bien mieux à faire dans d’autre chambre de l’hôpital. Mais non, la médicomage voulait qu’elle reste en sa présence. Et donc forcément, elle ne tarda pas à lancer un peu de venin sur l’homme. Et elle n’apprécia pas du tout le sourire qui apparu sur Gwendall.

Elle ne prit pas la peine de répondre à la remarque de l’homme. De toute façon, elle n’avait rien à dire dessus. Sasha reprit la direction de la chaise afin de s’y asseoir. Il semblerait qu’elle allait devoir rester dans cette chambre encore un moment et donc autant qu’elle se mette à l’aise. Pendant ce temps, avec un peu de mal, le patient se releva un peu. La jeune femme ne pouvait qu’imaginer sa douleur mais elle se doutait qu’elle était importante. En même temps, au vu de ces blessures il serait étonnant qu’il ne recente rien. Gwendall devint alors bien plus locasse à présent. Il revint sur la discussion que les deux sorciers avaient eu juste avant que la médicomage entre dans la pièce.

“Si tu veux.” Répondit-elle à la demande de Gwendall de la tutoyer, avec un léger sourire sur le visage. Même si sans son accord, il l’aurait fait quand même.

La question de l’homme étonna légèrement la stagiaire médiocomage. Ce dernier n’essayait pas de se défendre, de faire comprendre à la jeune femme qu’il était hônette. Il se contentait de savoir ce qu’elle allait faire si jamais il avouait qu’elle avait raison. Ainsi donc, elle avait raison. Si cela n’était pas le cas, il aurait niais les faits et il faisait complètement le contraire. Mais alors qu’elle s’apprêtait à répondre à l’homme, ce dernier reprit la parole sous entendant qu’elle avait quelque chose à se reprocher. Un nouveau sourire apparu sur le visage de la jeune femme, alors que son regard se tournait vers le sol.

“Moi quelque chose à me reprocher ? Non rien du tout.” Ses yeux se relevèrent vers Gwendall. “A part me défendre, je ne fais rien.”

Evidemment, elle faisait référence au jour où ses parents étaient morts tous les deux. L’homme avait perdu la vie parce qu’Angus s’était acharné sur lui et la femme parce qu’elle avait été boussé par la petite fille qu’elle était. Au fond, ils les avaient tué mais cela avait été considéré comme de la légitime défense puisque le mort n’était autre qu’un monstre.

“Pour répondre à votre... ta question, non je n’ai aucune intention d’aller te dénoncer. De toute façon, tu peux très bien dire que  tu es un Auror et que tu étais simplement dans l’exercice de tes fonctions. Mes... collègues sont quand même bien plus crédule que moi.”

Sasha ne pensait pas que cet homme était complètement blanc, il y avait quelque chose dans son regard qu’elle avait déjà vu ailleurs. Cette flamme de haine...


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mar 18 Juin - 21:06


Des blessures étranges
A

u moment même où Sasha affirmait qu'elle n'avait rien à se reprocher, Gwendall était de plus en plus persuadé du contraire. Ce n'était qu'une intuition, évidemment, quelque chose qu'il sentait mais ne pouvait en rien justifier concrètement, d'autant qu'elle ne payait en apparence pas de mine, semblant calme, pondérée, normale au possible. Il ne pouvait expliquer logiquement pourquoi il voyait tout cela en elle. Tout comme elle ne pouvait pas expliquer logiquement pourquoi elle voyait tout cela en lui alors que son statut d'auror pouvait parfaitement justifier ses blessures. Peut-être que là se trouvait la clé. S'ils avaient été des individus normaux, jamais ils n'auraient vu dans l'autre ce qu'ils voyaient. Ils se reconnaissaient l'un l'autre, étaient les mêmes. Plus ou moins assumés, c'était tout.

Peut-être, oui, Gwendall était-il complètement à côté de la plaque, il ne pouvait pas parier là-dessus. Mais il se plaisait à l'imaginer. Plus il conversait avec elle, plus elle l'intriguait, plus il voulait qu'elle soit ce qu'il pensait qu'elle était. Et si le contraire s'avérait être vrai, il serait clairement déçu. Mais il avait bon espoir. Ne serait-ce que parce que la phrase qu'elle prononçait ensuite lui laissait envisager foule d'hypothèses qui lui plaisait beaucoup. Quand elle disait ne rien faire d'autre que se défendre, il se disait qu'elle ne faisait pas seulement mention d'une défense à ses "attaques" verbales, mais de quelque chose qui lui échappait. Et une fois de plus, elle l'intriguait. La demoiselle savait exercer sur lui une fascination qu'elle ne devait même pas soupçonner. Et tant mieux. Il se plaisait à imaginer ce que cette bribe de phrase qui ne lui semblait en rien anodine pouvait signifier, au point qu'il prêta à peine attention à ce que son interlocutrice lui dit quant au fait qu'elle ne le dénoncerait pas (étrangement, il n'en avait jamais douté) et au fait que ses collègues, crédules, préfèreraient le croire lui plutôt qu'elle.

-Tu sais... au fond, on agit toujours pour se défendre. Ou pour défendre quelque chose, tout du moins.
Un nouveau sourire naquit sur son visage. Défendre quelqu'un qui nous est proche, défendre sa vie, son honneur... défendre ses intérêts, ses convictions... Ou en tous cas on tente de s'en convaincre. Il est bien plus probable, en fait, qu'on agisse seulement par pure vanité. Par pur égoïsme. Et se défendre, ce n'est rien d'autre qu'un prétexte qu'on se donne pour faire ce qu'on a vraiment envie de faire.

Sur ce point, il ne pensair pas avoir tort, même s'il venait de dire tout haut ce qu'il daignait à peine penser tout bas, à savoir qu'il ne faisait peut-être pas tout ce qu'il faisait au nom de ses seules aspirations idéologiques. Il se pouvait également qu'il le fasse au nom de son simple plaisir. Tout comme Sasha, quoi qu'elle ait fait, si tant est qu'elle ait fait quelque chose, n'avait peut-être pas agit seulement pour se défendre mais au nom de ce qu'elle était sans l'assumer encore, sans doutes.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 19 Juin - 19:51

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Peu de personne était au courant de l’histoire de Sasha. Elle n’avait pas l’habitude de parler de ces évènements. Le fait que son père avait abusé d’elle alors qu’elle n’était qu’une petite fille encore, une simple chose innocente. Et aussi le fait que son frère avait tué le monstre et elle tuait sa mère. Le deuxième point était encore moins abordé par la jeune femme que le premier, elle ne voulait pas que les autres puissent penser que son frère et elle étaient des meurtrier. Ce n’était pas le cas d’après les autorités mais Angus avait quand même bien pris cet objet pour le fracasser contre la tête de l’homme. Et Sasha avait pris la décision de pousser sa mère, provoquant la fin de sa vie. Même si la stagiaire de Sainte Mangouste faisait comme si cela n’avait pas trop changé sa vie, elle savait parfaitement que quelque chose s’était brisé en elle ce jour là. Outre le fait qu’elle avait perdu son innocence déjà bien bafoué par son père, elle s’était retrouvée avec ce plaisir de voir le sang couler. Elle n’avait pas eu de la joie à tuer sa mère, mais elle avait été heureuse de voir son père mort sur le sol. Il ne méritait pas mieux de toute façon.

C’était surement parce qu’elle avait vu les horreurs du monde qu’elle ne pensait pas que l’homme allongé sur ce lit puisse simplement être un Auror normal. Et au vu de ses réponses, elle avait eu raison. Et cela, Sasha adorait. Elle aimait vraiment avoir raison, son égo était parfaitement comblé comme cela. En tout cas, elle s’amusait de ce petit jeu qui s’était crée entre les deux sorciers. Et pourtant, cela avait quand même le don de l’énerver. Finalement, elle pouvait très bien sortir de cette chambre et aller trouver sa tutrice pour lui dire qu’elle en avait marre de le surveiller. Mais elle n’allait pas le faire, parce qu’au fond elle était curieuse d’en savoir plus sur Gwendall. Il n’était pas un simple auror, cela s’était certain. Mais elle ne savait pas encore ce qu’il était vraiment. Et c’était justement parce qu’elle n’arrivait pas à complètement percer la carapace de l’homme qu’elle resterait dans cette chambre le temps qu’il faudrait.

Sasha justifia le fait qu’elle n’avait rien à se reprocher en expliquant qu’elle ne faisait que se défendre. Elle en était persuadé encore, puisque pour le moment elle ne se rendait pas compte de ce qui se cachait vraiment en elle. La jeune femme ne savait pas vraiment quoi penser des paroles que prononça l’homme ensuite. Il n’avait surement pas tord au fond, mais elle ne voulait pas se l’avouer. Pour le moment, elle était loin d’être capable de vraiment réaliser ce qu’elle avait au fond d’elle.

“Je n’ai pas peur d’avouer que je suis égoïste. Je ne vois pas l’intérêt de se leurrer en affirmant qu’on pense aux autres avant soit. Ce n’est pas mon cas personnellement. Je n’ai pas l’intention de faire passer quelqu’un avant ma propre personne.”

Il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait passer avant elle, c’était Angus. Sinon elle ne voyait pas l’intérêt de se mettre de côté. Elle avait bien souvent pris son bien être après d’autre chose avant et elle ne ferait pas la même erreur.


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Ven 21 Juin - 0:05


Des blessures étranges
A

u fur et à mesure de leur échange, Gwendall était de plus en plus  persuadé que Sasha avait quelque chose de différent, quelque chose qui la distinguait du commun des mortels et faisait d'elle quelqu'un d'infiniment intéressant. Elle ne remettait pas en cause son raisonnement, ne l'accusait pas de nihilisme, ne s'offusquait pas de telles réflexions qui pourraient sembler plus que malvenues de la part de quelqu'un qu'elle connaissait à peine... Rien de tout cela, non. Au lieu de ça, il rencontrait même son approbation, Sasha se targuant d'être effectivement un être égoïste. Une lucidité sur elle-même qui ne déplaisait pas à Gwendall. Ce genre de lucidité qui, au fond, vous faisait progresser plus que reculer. Elle avait un fort potentiel, et un avenir prometteur pour peu qu'elle choisisse d'utiliser à bon escient toutes ces vertus qui la caractérisaient et faisait d'elle quelqu'un d'unique autant que difficile à cerner.

-Tu es intelligente, Sasha. Tu perds vraiment ton temps ici.


Gwendall ne mentait pas lorsqu'il disait ne pas aimer le moins de monde lorsqu'il affirmait détester les hôpitaux. Certes, il était louable de sauver des vies. Mais il n'appréciait pas l'atmosphère de ces lieux, pas parce qu'il trouvait ça angoissant, comme beaucoup d'autres, mais parce que de tels endroits le plaçaient face aux faiblesses qu'il ne voulait pas avoir, face à une douleur physique qu'il ne voulait pas ressentir. Si beaucoup louaient le métier de médicomage, Gwendall considérait qu'il y avait bien mieux à faire de sa vie. Et le potentiel de Sasha était totalement gâché par cet endroit et le métier qu'elle s'était choisi. Elle était capable de grandes choses, ou en tous cas de choses bien moins ordinaires que de veiller à ce qu'un patient aussi impertinent que lui ne décide pas de quitter son lit contre les indications du corps médical.

-Être si peu altruiste et avoir choisi le métier de médicomage, c'est irrésistiblement ironique.
Il lui adressa un nouveau sourire. Enfin, ne faire passer personne avant autrui ne signifie pas qu'un idéal ne puisse pas prévaloir sur nos intérêts. Il faut croire que tu as choisi la guérison comme idéal... c'est... noble, après tout... Quant à moi... Il marqua une légère pause, fixant un moment son interlocutrice du regard sans pour autant prononcer le moindre mot. Il haussa légèrement les épaules. Il semblerait que j'ai choisi une autre voie.

Il se sentait de plus en plus proche de tout avouer à Sasha, et advienne que pourra. Mais il était évident que ce serait particulièrement stupide. Avoir la satisfaction de pouvoir seulement guetter sa réaction ne justifiait pas qu'il compromette sa couverture ainsi que tous ceux qui à présent faisaient partie de ce nouveau cercle auquel il s'était joint avec plaisir. Il possédait certes un goût certain pour le jeu, mais pas au point, c'est évident, de tout foutre en l'air. Il allait donc devoir se contenter de disperser quelques indices et de tout nier en bloc, quand bien même l'envie d'en dire bien plus qu'il ne le fallait serait des plus grandes.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Ven 21 Juin - 15:55

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Sasha avait eu peu souvent de rencontrer quelqu’un comme Gwendall, il était différent des nombreux patients qu’elle avait eu l’occasion de croiser dans cet hôpital. Et en même temps, il y avait quelque chose qui l’énerver chez lui. Elle n’aimait pas l’idée qu’il parvienne à lire aussi bien en elle. La jeune femme ne voulait pas être trop percé par un inconnu comme lui, même si ce n’était qu’une revanche normale. La stagiaire avait, semble-t-il puisqu’il n’avait pas vraiment confirmé, réussit à déchifrer quelque chose en lui. Elle n’avait pas été dupe comme la plupart des autres personnes de cet hôpital. Bien sûr, peu pensait vraiment qu’il avait eu juste un accident comme il l’avait dit en arrivant. Mais ils n’allaient pas pour autant chercher plus loin, contrairement à Sasha qui s’était amusé à deviner ce qu’il avait fait pour avoir de telles blessures.

Un sourire apparu sur le visage de la jeune femme quand l’homme lui annonça qu’elle était intéligente et qu’elle perdait son temps à Sainte Mangouste. Le compliment était flateur même si Sasha ne pensait pas du tout la même chose. C’était elle-même qui avait choisi de faire ses études dans la médecine et de travailler à Sainte Mangouste. Elle ne pouvait bien sûr pas affirmer qu’elle se plaisait ici tous les jours, mais elle aimait quand même ce qu’elle faisait. Sans savoir vraiment pourquoi elle avait décidé de suivre cette voix (ou plutôt en se la cachant). Sasha ne répondit pas à l’homme qui d’ailleurs ne tarda pas à reprendre la parole. Elle était curieuse et plus il parlait, plus elle avait envie d’en savoir plus. Il n’avait pas tord quand il parlait, une femme égoïste qui décidait de faire médecine c’était contradictoire. Et pourtant, c’était loins d’être impossible. Sasha ne reculerait pas si elle pouvait descendre ses collègues afin de prendre les lauriers et arriver à ses fins. Mais bon, ces mots sur sa personne n’était pas ceux qui l’intéressait le plus. Elle était bien plus curieuse par ce qu’il dit sur la fin. Elle avait prit le chemin de la guérisson et lui ? La jeune femme n’aimait pas ce suspense, elle avait envie de savoir ce que Gwendall avait dans la tête pour comprendre vraiment.

Elle le savait que l’homme n’était pas un simple Auror, qu’il y avait quelque chose d’étrange chez lui. Cette lueur dans son regard, il n’était pas comme les autres “bons” sorciers. Il y avait quelque chose de bien différent chez lui et Sasha voulait en savoir plus. Elle avait plus ou moins réussit à deviner qu’il n’était pas “normal”, mais sans pour autant connaitre ses motivations. Et il lui semblait que le patient était bien proche de lui faire des révélations importantes. La stagiaire avait comme idéal la guérisson et elle se demandait bien quelle voie il suivait. Elle était différente c’était la seule chose qu’il avoua. Sasha pinça ses lèvres, bouffée par cette curiosité. Elle ne pouvait pas laisser cette phrase en suspens, elle devait en savoir plus. Cependant, elle était bien trop fière pour montrer qu’elle s’accrochait aux paroles de l’homme. Elle ne voulait pas que Gwendall pense qu’il avait un certain contrôle sur elle, parce qu’elle voulait en savoir plus sur lui. Alors, elle devait noyer le poisson d’abord.

“Travailler à Sainte Mangouste et porter l’uniforme de médicomage ne signifie pas se contenter de la guérison. Il y a tellement plus dans ce métier, dans cet hôpital. Et malheureusement, on ne peut pas toujours nos patients.”

En temps normla, n’importe quel médicomage aurait un air triste en disant cette dernière phrase. Il n’était pas simple de se sentir impuissant face à la mort d’un sorcier qu’on tente de sauver. Mais ce n’était pas le cas de Sasha qui restait de marbre. Ses motivations n’était pas que de sauver des personnes, mais aussi d’avoir un certain contrôle sur ces vies. Maintenant qu’elle avait changé un peu de sujet, elle allait pouvoir revenir sur celui qui l’intéressait vraiment.

“Et... quel voie tu as suivi alors ? Je suppose que ce n’est pas la paix dans le pays comme la plupart des Aurors.”


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Lun 24 Juin - 20:23


Des blessures étranges
C

e fut un regard curieux que Gwendall adressa à Sasha quand cette dernière lui dit qu'il ne fallait pas restreindre le métier de médicomage à la mission que ce corps de métier avait de soulager autrui de sa douleur. Non, il n'était pas surpris de cette réponse. Sasha avait admit elle-même agir la plupart du temps par égoïsme et privilégier son intérêt avant celui d'autrui. Mais il était curieux, en contrepartie, de savoir ce qui la poussait à penser que ce qu'elle était en train de faire relevait d'une véritable vocation, si guérir était une formalité du métier pour elle. Il devait y avoir autre chose, et il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus pour le moment. Mais il y avait forcément autre chose. Et allez savoir pourquoi, il était convaincu que ce quelque chose était fascinant.

Il voulut satisfaire sa curiosité en lui posant la question qui lui brûlait les lèvres, mais Sasha fut plus rapide à parler que lui, retournant la situation en sa faveur, puisque ce fut elle qui l'interrogea au lieu de l'inverse. Elle lui demanda quelle voie il avait choisi, plus que jamais, visiblement, convaincue qu'il était loin d'être un auror modèle. Et évidemment, elle avait tout à fait raison. Il était tout sauf un auror modèle... ce n'était pourtant pas faute d'y avoir cru à un certain moment de sa vie, pourtant. Car oui, quand il s'était engagé parmi les aurors, Gwendall avait cru dur comme fer à leur cause, et il y a peu encore, il vous aurait assuré que rien, jamais rien, ne le détournerait de ce qui est juste, et que jamais il ne rejoindrait le "côté obscur"... Et pourtant, il avait suffi que Declan entre dans sa vie, et lui parle de la manière la plus convaincante qui soit des néo-grindelwaldiens pour qu'il en oublie toutes ses sages résolutions. Se révélant plus influençable qu'il ne le croyait. D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, Declan était médicomage. Peut-être lui et Sasha se connaissaient-ils ? Encore une question qu'il faudrait qu'il lui pose. Mais d'abord, répondre à la sienne.

-Je me suis engagé en tant qu'auror à protéger et à servir mon pays et c'est une voie que je compte fuir, un serment sur lequel je ne compte pas revenir.

Dans la mesure du possible, étant donné qu'il avait déjà enfreint de nombreuses règles, en s'engageant dans le camp adverse à celui des aurors.

Il avait prononcé ces mots avec un brin d'insolence, et il y en eut encore plus dans le ton de sa voix quand il ajouta cette phrase à la précédente, bien plus ambiguë que la précédente, et chargée de sous-entendus de plus en plus évidents.

-Mais il est très possible que j'ai choisi une autre voie en parallèle. Que beaucoup n'estimeront sans doute pas compatibles avec le métier d'auror.

Et à raison. Au bureau des aurors, dernièrement, ses collègues n'avaient plus que les neo-grindelwaldiens comme sujets de conversation et lui, devait être celui qui aimait et haïssait les deux camps à la fois. Une situation que beaucoup pouvaient considérer comme inconfortable mais qui en vérité, lui apportait immensément de satisfaction.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Lun 1 Juil - 14:49

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Le monde était régit par l’argent, n’importe qui devait à un moment ou un autre choisir sa voie professionnelle, que ce soit les moldus ou les sorciers c’était la même chose. Les enfants magiques passaient sept ans à Poudlard apprenant de manière générale la magie du monde, puis au bout du chemin ils devaient faire un choix définitif pour leurs carrières. Certain devenait Auror ou encore dresseur de dragon, d’autre n’était que des presses papiers. Sasha comme n’importe qui avait donc fait ce choix et c’était comme cela qu’elle se trouvait maintenant à Sainte Mangouste. Mais il ne fallait pas croire qu’elle avait le désir de sauver un tas de vie. Il ne fallait pas être trop idéaliste pour devenir médicomage. Sinon, on ne pourrait pas supporter la perte d’un patient et il était impossible de sauver tout le monde. La jeune femme n’avait pas suivi la voie de la médecine juste pour soulager autruit de la douleur. Il y avait quelque chose de plus sombre au fond. Elle était faciné par les blessures.

Sasha n’avait pas de suite posé cette question qui se tenait sur le bout de sa langue. Elle attendit le bon moment, qui finit par arriver. Elle se demandait vraiment quelle voie l’homme qui se trouvait dans ce lit avait choisi. Il n’avait pas été difficile pour la stagiaire de voir qu’il y avait quelque chose d’étrange chez lui. Il n’était pas juste l’homme qu’il prétendait être. Gwendall n’était pas simplement un Auror. L’homme prit alors la parole, Sasha avait hâte de découvrir cette voie et enfin assécher sa curiosité. Mais les premiers mots de Gwendall ne lui plut pas du tout. Ce dernier se contenta de donner la raison qui l’avait poussé à devenir Auror. Il avait choisi cette voie pour protéger et servir son pays et ne comptait pas trahir son serment. C’était tellement niais comme raison, tellement héroique. Comment ces sorciers pouvaient affirmer protéger le pays sans être capable de protéger les sorciers y vivant. Bien souvent, le loup était caché directement dans la bergerie et les Aurors ne pouvaient rien pour l’empêcher de s’en prendre à un faible agneau. Mais alors que la réponse de Gwendall laissait Sasha perplexe, l’Auror reprit la parole. Il y avait bien plus d’insolence dans sa voix.

Ainsi donc l’Auror, qui avait juré de protéger son pays, suivait bien une autre voie. Il ne se contentait donc pas d’être dans un seul camp. Même si la stagiaire appréciait cette réponse, elle restait quand même sur sa faim. Elle n’avait pas de vraie réponse, même si elle avançait un peu. Cependant, cela n’allait vraiment pas assez vite pour elle. La curiosité continuait de monter en elle, chose qu’elle détestait vraiment. Elle n’appréciait pas de dépendre d’une autre personne et pour le coup, Sasha avait besoin que Gwendall lui parle. L’Auror, qui n’était pas que cela donc, cachait encore bien trop son jeu.

“Une voie parallèle hein ? Comme un agent double ou quelque chose comme ça ?”

Sasha n’avait aucune idée du deuxième camp auquel Gwendall appartenait. Mais au vu de ses paroles, ils étaient opposés. Il n’y avait pas beaucoup de raison d’appartenir à deux “équipes” rivales à part glaner des informations.  



“Et sans vouloir être trop indiscrète...” Sasha marqua une pause, plongeant son regard dans celui du patient. “Quelle est donc cette voie si peu compatible ?”


Dernière édition par Sasha Davis le Jeu 4 Juil - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 3 Juil - 19:11


Des blessures étranges
U

n agent double ? La suggestion faite par Sasha séduisait Gwendall au plus haut point, même si la vérité était bien éloignée d'une hypothèse qui aurait pourtant pu être la bonne... et aurait par ailleurs été susceptible de lui faire honneur. Non, Gwendall ne se servait pas des deux allégeances qu'il avait pu prêter pour servir un camp plutôt que l'autre. Jamais il ne s'était servi des informations recueillies dans un cercle pour que l'autre en pâtisse. En vérité, il établissait une très nette distinction entre ses agissements en tant qu'auror et ses agissement en tant que neo-grindelwaldien. Si contradictoire cela pourrait-il paraître. Il ne voulait pas qu'un camp empiète sur l'autre, même si il avait tendance à laisser sa dernière "lubie" l'emporter sur la précédente. Bien sûr, par la force des choses, il faudrait sûrement qu'il fasse un choix un jour, mais tant que l'anonymat lui permettait de conserver sa situation actuelle, alors il n'y changerait rien. Car la situation lui convenait ainsi, lié au bien comme au mal, il lui semblait trouver un certain équilibre, même s'il en faudrait peu, certainement, pour que la balance penche d'un côté ou d'un autre... La noirceur qui l'habitait peu à peu, bien plus qu'auparavant, semblait très clairement en témoigner.

-Crois que je suis un agent double, je trouverais peut-être alors grâce à tes yeux. Ou alors peut-être te décevrais-je ? Non Sasha, je ne suis pas un agent double, je ne trahis personne.


Enfin, tout était question de point de vue, et beaucoup vous diraient que dès lors qu'il avait rejoint les neo-grindelwaldiens il avait trahi d'office les aurors et le ministère. Mais Gwendall préférait sa vision des choses, qui contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'était pas moins manichéenne.

-Et qu'aurais-je à y gagner, en te révélant cette autre voie ?


Qu'y gagnait-il, déjà, à lui révéler tant de choses qui avaient toutes les chances du monde de lui retomber dessus ? Pourquoi se plaisait-il tant à se compromettre en la présence d'une jeune femme qu'il connaissait pourtant si peu ? Il n'en savait trop rien. Il la trouvait juste... trop fascinante pour entretenir avec elle une conversation bien trop banale.

-On a jamais rien sans rien. Convaincs-moi de te le dire. Ou essaye de deviner par toi même.

Une fois de plus, c'était un jeu, toute cette discussion, d'ailleurs, n'était rien d'autre qu'un jeu. Pour le moins malsain, c'est certain, mais auquel Gwendall prenait le plus grand des plaisirs. Il se fichait, à cette seconde, de devoir se mordre les doigts d'avoir été aussi bavard. Déjà alité, et donc en position de faiblesse, il semblait en rajouter une couche en se livrant ainsi à une presque inconnue. Gwendall ne prenait jamais des risques que sciemment, et celui-ci, il le prenait avec une certaine satisfaction. Il était d'ordinaire prudent, mais pour cette fois, il acceptait sans mal d'abandonner précautions et modérations. Parce que d'une manière ou d'une autre il avait l'impression qu'elle en valait la peine. Même s'il ne savait pas pourquoi. Et l'impression également qu'elle ne le trahirait pas.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Jeu 4 Juil - 1:20

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Rester des heures à discuter avec un patient dans sa chambre n’était pas du tout le genre de Sasha. Elle préférait l’action, quand il y avait un patient blessé gravement qu’il fallait soigner rapidement au risque de le perdre. Quand il fallait courir dans tout l’hôpital pour rassembler les affaires utiles pour une opération d’urgence. Beaucoup croyait que les médicomages faisaient tout avec leurs baguettes magiques, mais ils se trompaient lourdement. Bref, non ce n’était pas son genre de rester discuter comme cela avec quelqu’un et perdre ainsi du temps. Alors bon, dans un sens, elle n’avait pas tellement le choix puisque c’était sa tutrice qui lui avait demandé de rester ici afin de garder un oeil sur l’Auror. Mais elle savait qu’en forçant un peu, elle aurait trouvé le moyen de sortir de cette chambre. La jeune femme savait se rendre persuasive quand elle désirait quelque chose, surtout que sa tutrice l’adorait vraiment. Cette femme l’avait prit sous son aile, appréciant son travail et sa façon d’être (heureusement qu’elle ne lisait pas au fond de l’âme de Sasha). Il n’était donc pas trop difficile pour elle d’obtenir ce qu’elle voulait, dans ce cas précis sortir de cette chambre. Et pourtant, elle ne le faisait pas. Elle ne quittait pas cette pièce à le recherche de sa tutrice pour lui demander d’arrêter de surveiller Gwendall. Non, elle restait dans cette chambre à discuter à l’homme, apprenant un peu plus sur lui à chaque parole sorti de sa bouche.

Le pire dans tout cela, c’était qu’elle voulait continuer de discuter avec l’homme. Cela ne lui ressemblait pas, mais elle désirait en apprendre d’avantage sur lui. Elle était curieuse au point de sacrifier une partie de sa journée à glander dans cette chambre avec lui. Elle ne savait pas ce qu’il cachait vraiment au fond de lui, mais elle avait bien envie de le découvrir. Un peu comme se prouver à elle même qu’elle était capable de lire dans le coeur des gens. Si elle sait parfaitement comment lire dans l’âme des autres, elle pourrait verrouiller la sienne. Il était hors de question que quelqu’un en dehors d’Angus sache réellement ce qu’elle avait au fond d’elle. Du moins, pas avant qu’elle ne le découvre d’abord elle même. Malheureusement, la discussion ne tournait pas vraiment comme elle le voulait. L’homme n’en disait pas assez ou trop à la fois. Il en disait tellement qu’elle avait envie d’en savoir d’avantage mais cette curiosité n’était jamais satisfaite. Elle pensa, à tord, que Gwendall jouait les agents doubles en étant dans deux camps différents. Mais apparemment, elle s’était trompé puisque ce n’était pas le cas. L’Auror lui annonça qu’il n’en était pas un et qu’il ne trahissait personne. Un léger sourire apparu sur le visage de Sasha, qui trouvait cela bien étrange quand même. Normalement, rien que le fait qu’il fasse partie d’un groupe opposé aux Aurors faisait de lui un traitre.

“Ce que je peux bien penser de toi n’a aucune importance je pense. Cependant, il semblerait que tu ta voile la face. C’est une trahison en soit de ne pas être fidel aux Aurors à cent pour cent. Mais je ne serais pas la première à te jeter la pierre, je m’en contre fou que tu ne sois pas fidel aux Aurors, ils ne m’intéressent pas de toute manière.”

Sasha n’avait aucune confiance en eux, elles ne les pensaient pas vraiment capable de “protéger” le pays. Ils ne servaient vraiment à rien, à part faire bonne figure. Malheureusement, il y en avait un qui était bien tenace. Gwendall ne semblait pas vouloir dévoiler aussi facilement à la médicomage stagiaire ce deuxième groupe à qui il avait prêté allégeance. Cela énerva la jeune femme, qui tenta de le cacher. Elle ne voulait pas que cet homme se rende compte à quel point elle voulait avoir cette information. Elle n’avait aucune idée de la manière dont elle allait l’utilser, pour le moment elle ne savait pas du tout qu’elle allait rendre visite à Tom une fois qu’elle en saurait plus, mais elle désirait hardement avoir cette information. Cela en était presque vital même. Le pire fut le fait que Gwendall chercha à être convaincu, il voulait que Sasha lui montre ce qu’il avait à gagner en lui révélant cette information. Clairement, il n’avait rien à gagner c’était sûr et certain. Il risquait même de perdre. La stagiaire allait donc devoir être convaincante et persuasive.

“A moins d’être doté d’un pouvoir de voyance, je ne vois pas comment je pourrais deviner cela. Je ne suis pas certaine que tu ais grand chose à gagner en me disant quelle est cette voie. A part éventuellement une petite aide, tu sembles en avoir besoin.”

Un sourire en coin apparu sur le visage de la jeune femme. Elle s’approcha du lit, s’installant carrément dessus dans une zone où le corps de Gwendall ne se trouvait pas. C’était une chance que les lits de Sainte Mangouste soient aussi grand.

“Ou sinon, on peut faire donnant-donnant. On a rien sans rien ? Demande moi quelque chose, je te révèle une chose sur moi en échange de cela. Ca te tente ?”

Ce petit jeu commençait à sérieusement l’amuser, d’où le fait qu’elle se trouvait bel et bien encore dans cette chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Sam 6 Juil - 18:54


Des blessures étranges
C

e que Sasha pointait du doigt était évidemment juste. Il ne pouvait se prétendre fidèle à la cause des aurors alors qu'en rejoignant l'ennemi, il les trahissait naturellement et par principe... C'était une chose qu'il n'ignorait pas, pas complètement du moins. Mais faute d'avoir encore des principes et des valeurs reconnus par tous auxquels se vouer, il avait dû se dresser un propre code, une propre morale, et c'était celle-ci qu'il cherchait à respecter, une morale qui devait permettre la conjugaison en apparence improbable de celle des valeureux défenseurs de la loi et de celle des criminels assoiffés de sang qu'étaient les néo-grindelwaldiens. Gwendall la laissa parler sans même chercher à la contredire ou à défendre sa cause, ce qui, quand on le connaissait bien, était plutôt surprenant  puisqu'il n'était pas de nature à laisser quelqu'un d'autre lui donner tort. Preuve en était que la jeune femme avait sur lui une influence surprenante. D'elle, et sans raison apparente, il acceptait même d'être contredit sans broncher, ce même si dans son esprit germaient déjà mille arguments pour donner raison à son alambiqué système de valeur qui le laissait à penser (à tort, sans le moindre doute) que son attitude était tout à fait justifiable, et qu'il n'était pas la moindre seconde question de trahison.

Qu'il ait voulu parler ou non, il n'en aurait pas eu le temps quoi qu'il en soit. L'agacement naissait déjà sur son visage à l'idée de devoir deviner quel était cet autre groupe auquel Gwendall avait prêté allégeance, contre l'intérêt de tous les aurors du ministère. Un agacement que Sasha se plaisait à découvrir, car si la jeune femme avait certainement sur lui cet avantage qui résidait dans le fait qu'il se laissait un peu trop aveugler par l'évidente fascination qu'elle savait exercer sur lui, il appréciait, par moments, de savoir qu'il était susceptible de la décontenancer, de quelque manière que ce soit. Elle n'en gardait pas moins l'avantage, autant physique (car parvenu à peine à se redresser sur son lit d'hôpital, souffrant à chacun de ses mouvements, il ne pouvait guère espérer s'imposer de ce point de vue là) que moral, car quand lui-même se laissait prendre à un jeu dangereux, qui pourrait même lui faire compromettre une couverture, qu'il s'était pourtant toujours appliqué à le pas compromettre... Certes, elle lui avait plus ou moins juré de ne rien rapporter, que ce n'étaient pas ses affaires et qu'elle s'en fichait ? Mais fallait-il vraiment qu'il y croit ainsi qu'il le faisait, alors qu'il ne savait absolument rien d'elle ?

Et pourtant, plus le jeu avançait, plus il était prêt à prendre ce risque inconsidéré... Mais bien sûr, il n'oubliait pas ce principe d'équité auquel il tenait tant, il devait obtenir de Sasha une révélation de même valeur que celle qu'elle s'apprêtait à lui faire... Dès lors qu'il l'aurait, et quand bien même il y aurait de fortes probabilités pour qu'elle lui sorte un mensonge, il lui dirait tout. Tout et même le pire.
Et puisqu'elle lui proposait si généreusement cet échange de bons procédés...

-Très bien, j'accepte ton marché...
Il planta son regard dans celui de la belle stagiaire. Contre mon plus grand secret, je veux le tien. Ce secret qui fait de toi ce que tu es aujourd'hui...



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Lun 8 Juil - 23:13

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Il était impossible en effet de faire parti de deux camps opposés et ne pas trahir l’un des deux. C’était ce que pensait Sasha, mais apparemment ce n’était pas le cas de Gwendall. La jeune femme avait un peu de mal à comprendre cet Auror, qui venait de lui annoncer qu’il faisait parti d’un camp différent des Aurors et pourtant ne semblait pas être gêné. On ne pouvait pas dire que la stagiaire en médicomagie était un modèle de vertue, mais au moins elle ne se la jouait pas agent double. Du moins, pour le moment puisqu’elle n’avait pas encore parlé à Tom et qu’elle ne connaissait pas encore la mission qu’il allait lui donner. Sasha ne comprenait donc pas l’homme se trouvant allongé sur ce lit, incapable de bouger. Et c’était le fait qu’elle ne le comprenait pas qu’elle avait besoin d’en savoir plus sur lui. Il y avait peut être cette explication dans le nom de ce deuxième groupe qu’il taisait pour le moment. Et même si ce n’était pas le cas, la jeune femme avait quand même bien envie de le savoir. Elle n’avait aucune idée encore des conséquences que cette révélation allait avoir sur sa vie et sur celles d’autres personnes, mais elle mourait d’envie d’assoiffer cette curiosité. Malheureusement, Gwendall était plus muet qu’une tombe. Il donnait quelques indices par ci par là, sans aller au bout et sans révéler l’information importante. Il se contentait de petites brides qui avaient le don d’attiser encore plus cette horrible curiosité qui s’était emparée de la médicomage en étude.

Alors forcément, au fond d’elle, Sasha brulait complètement. Et cela se voyait certainement sur son visage, mais elle n’y pouvait rien. Elle avait tellement envie de savoir quel était ce deuxième camp pour qui Gwendall travaillait. Pourtant, l’information en elle même lui était égal (du moins pour le moment). C’était simplement d’arriver à faire craquer l’homme qui l’intéressait le plus. Alors elle trouva une petite entrée. Un moyen de parvenir à ses fins même si pour cela, elle allait devoir faire une chose qu’elle n’aimait pas... parler d’elle. C’était un risque que prenait Gwendall en donnant cette information, mais Sasha avait bien vu qu’il avait lui aussi une curiosité en lui. Et il fallait d’abord arrêter la sienne pour obtenir ce qu’elle voulait. Alors pour avoir ce qu’elle voulait, elle allait devoir faire un sacrifice. Surtout que Gwendall sembla très content de cette proposition. L’homme demanda donc à la jeune femme de lui donner son plus grand secret, afin d’obtenir le sien.

Un fin sourire apparu sur le visage de Sasha, même s’il était complètement factice. Elle n’aimait pas cela mais en même temps, c’était elle qui l’avait proposé. Elle ne pouvait pas revenir en arrière, surtout que cela voudrait dire qu’elle n’aurait pas cette information qu’elle désirait tant. Alors, elle allait lui dire, cette chose qui l’avait changé et fait ce qu’elle était aujourd’hui. Immédiatement, le visage de son père lui vint en tête. Les images de ces nuits qu’il avait passé dans sa chambre, à la toucher et à s’en prendre à elle tel le monstre qu’il était. Sasha serra son poing droit, alors qu’elle avait l’impression de sentir encore les mains de cet homme sur son corps, ainsi que son odeur. Tant de chose aurait été différente si son père n’avait pas été le pervers qu’il était.

“Marché conclu alors, mon secret contre le tien.”

Commença la stagiaire. Les viols qu’elle avait subit étaient une grande part dans ce qu’elle était devenu aujourd’hui, mais cela n’avait rien à voir avec la fin de la vie de ses parents. C’était ce jour là, ce moment et cette action, qui avait changé la fille qu’elle était. C’était cette vision qui faisait qu’elle travaillait à Sainte Mangouste et qu’elle était loin du médecin idéal.

“J’ai commis un meurtre...” Sasha marqua une courte pause avant de reprendre. “Mon frère et moi, nous avons tué nos parents. Mon frère pour empêcher notre monstre de père de poser encore ses mains sur moi, et moi... pour me venger du silence de ma mère. Ce jour là, j’ai vue une quantité de sang couler du corps de mes parents et... j’ai adoré ça. On les a tué, on a commis un meurtre, mais on a pas été dérangé puisqu’ils ont considéré que c’était pour nous défendre.”

C’était dit, la première fois que la jeune femme racontait cela à quelqu’un. Personne d’autre ne le savait, du moins la version officieuse. Jamais encore Sasha n’avait exprimé tout haut la joie qu’elle avait ressentit en voyant le sang couler de ses parents.

“A toi maintenant !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Mer 10 Juil - 20:03


Des blessures étranges
L'

attitude de la stagiaire sembla changer du tout au tout tandis qu'elle appréhendait l'issue du marché (pour le moins malsain) qu'elle avait plus ou moins accepté de passer d'office avec l'auror. Visiblement, Gwendall avait vu juste. Il s'était bien passé quelque chose dans le passé de la jeune femme qui l'avait rendue ainsi qu'elle était, aussi sombre, aussi... spéciale... et ce souvenir était de toute évidence douloureux, en tous cas difficile à évoquer. Elle aurait très bien pu lui mentir, lui inventer une histoire sordide qui aurait pu alimenter ses hypothèses les plus folles et lui permettre d'obtenir gain de cause, mais tandis que la demoiselle s'apprêtait à lui faire part de son récit, Gwendall était entièrement convaincu qu'elle était sur le point de lui apprendre la vérité, et qu'à ce jeu elle ne tricherait pas et serait honnête. Mais au fond, il aurait très bien pu se tromper. Sans savoir exactement pourquoi,  il mettait Sasha sur cette sorte singulière de piédestal qui faisait qu'il ne lui prêtait jamais que les intentions qu'il voulait bien.

Les révélations de Sasha étaient à la hauteur des ... espoirs (? ... le mot était un peu fort) de Gwendall, au delà de ses attentes, en tous cas. Il s'était préparé à entendre beaucoup de choses, d'autant qu'il était intimement convaincu que cet événement qui avait modifié en profondeur son existence devait forcément être des plus marquants et des plus terribles... Il n'aurait cependant pas misé sur ce qu'il était en train d'entendre. Ainsi, tous deux avaient un point commun. Ils avaient tous les deux fait couler le sang. Et Gwendall gageait avant même qu'elle ne le lui avoie qu'elle y avait prit autant de plaisir que lui-même l'avait pu au cours de ses missions.. spéciales. C'était bien ce qu'il pensait. Il avait reconnu cette spécificité chez elle comme les monstres savaient se reconnaître entre eux. Et leur amour commun du sang était ce qui lui avait fait comprendre qu'elle était digne d'intérêt. Bien sûr, elle, au moins, avait une excuse, une excellente excuse, même, on l'avait privé de son innocence, et elle s'était vengée comme ce gros porc qui avait osé la toucher le méritait. À la seule pensée, d'ailleurs, qu'on ait pu profaner le corps de son interlocutrice alors que celle-ci n'était encore qu'une enfant, le néo-grindelwaldien sentait son sang à lui ne faire qu'un tour. Étrange, décidément, cette influence qu'elle savait avoir sur lui.

-Ce n'est pas le genre d'informations qu'on devrait avouer à un auror.
déclara-t-il tranquillement même si, évidemment, il n'avait pas la moindre intention d'incriminer son interlocutrice.

Elle lui avait avoué son plus noir secret, Gwendall était intimement convaincu qu'elle lui avait dit la vérité. Par conséquent, un marché est un marché, c'était ) son tour de passer aux aveux.

-Je suis l'allié de mes ennemis, l'ennemi de mes alliés...
Il marqua une légère pause. Je ne l'ai pas prémédité. J'ai appris à entendre la cause de néo-grindelwaldiens, j'ai appris à la comprendre, à la soutenir. Je suis devenu l'un des leurs. Il marqua une nouvelle pause. Je suis désolé de ce qui t'es arrivé.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Jeu 11 Juil - 13:59

Des bléssures bien étranges.
Gwendall & Sasha
Parler de son passé n’était jamais simple pour Sasha. Mentionner son père était toujours difficile même si cela faisait bien longtemps qu’elle était passé au dessus de ce qu’elle avait vécu. Elle s’était remise et les blessures qu’elle avait été soigné depuis longtemps. Et cela principalement parce qu’Angus l’avait sauvé et qu’il avait toujours été là pour elle. Sans lui, elle ne serait pas où elle était aujourd’hui. C’était rare que la stagiaire en médicomagie parle ainsi de son passé, surtout des meurtres commis dans cette maison. Pour la simple et bonne raison qu’elle avait le sentiment que c’était sa faiblesse. Ce passé et ce meurtre était les points noirs de sa vie. Elle n’avait pas de culpabilité, mais elle n’aimait pas avouer que son père avait eu le dessus sur elle. D’ailleurs, elle ne laissait plus jamais personne la contrôler et décider pour elle. Même Angus ne pourrait le faire, elle avait décidé de choisir elle même son destin. Et depuis qu’elle n’avait plus ses parents, c’était le cas. Et pourtant, il lui arrivait quand même de faire des choses qu’elle n’aimait pas vraiment.

Elle avait elle même proposé ce pacte avec Gwendall, elle lui disait quelque chose sur elle et il devait lui dire quel groupe était ce camp mystérieux. Cependant, elle n’aimait pas trop devoir révéler son grand secret. Elle aurait très bien pu mentir et sortir un bobard. Cependant, la jeune femme avait une parole et n’aimait pas la rompre. Et puis, c’était elle qui avait lancé l’idée de ce deal, elle devait donc assumer. Et puis, elle se doutait bien que Gwendall serait capable de se rendre compte qu’elle mentait, même s’il semblait quand même capable de croire à une histoire fausse. Afin de s’assurer d’avoir l’information qu’elle cherchait à avoir, elle dit donc la vérité. Elle parla du meurtre de ses parents et du fait que les frangins n’avaient eu aucun souci. Alors qu’ils avaient quand même prit du plaisir à tuer ces monstres, elle mentionna même son plaisir à voir le sang couler alors qu’elle avait du mal à se l’avouer elle même. Il était assez risquer d’avouer cela à un Auror et ce dernier le fit remarquer d’ailleurs. Mais Sasha, sans savoir vraiment pourquoi, avait confiance en la capacité de l’homme à se taire. Après tout, elle connaissait des choses sur lui aussi même si normalement le secret médical la forçait à ne rien dire.

Sasha ne prit pas le temps de répondre à la phrase de l’homme, de toute façon elle savait qu’il ne dirait rien. Et puis au pire, elle pourrait toujours dire qu’il avait halluciné parce qu’il était sous médicament. Enfin le moment de la déclaration de l’Auror arriva. Il était temps pour lui d’annoncer à la stagiaire dans quel camp il se trouvait en dehors des Aurors. La réponse finit par arriver, enfin. Sasha était contente de le savoir enfin, sa curiosité était enfin asséché. On ne pouvait pas dire que l’étudiante était calé dans le domaine des groupes qui cherchaient à avoir le pouvoir. Cependant, elle avait déjà entendu parlé de ces personnes et il était évident qu’un Auror chez eux n’était pas normal. Alors que Sasha ouvrait la bouche pour répondre à l’homme, ce dernier fut plus rapide qu’elle.

La jeune femme ne savait pas ce qui l’énerva le plus. Que Gwendall revienne sur sa vie à elle, alors qu’ils étaient enfin arrivé à parler de son secret, ou bien qu’il soit désolé pour ce qu’elle avait eu. Cela ne servait à rien d’être désolé, c’était inutile et ça ne changeait rien. Sasha avait été violé par son père c’était un fait, personne ne pourrait revenir en arrière pour changer cela. Personne n’avait rien fait à l’époque pour la sauver, il était bien trop tard pour agir. Cela était inutile d’être désolé surtout pour quelqu’un qu’on ne connaissait même pas.

« C’est idiot et inutile d’être désolé, c’est du passé... on ne peut rien y faire. »

Sasha se leva rapidement, au moment même où la porte s’ouvrait de nouveau. Sa tutrice était de retour et annonça à la stagiaire qu’elle allait faire autre chose. En même temps, Gwendall n’avait pas besoin de chaperon. La jeune femme était bien contente de pouvoir enfin quitter cette chambre, c’était devenu un peu trop intime comme conversation là. Elle était ravie d’avoir eu l’information qu’elle cherchait, elle partait donc sans aucun regret même si elle ne savait pas encore comment elle allait l’utiliser. Il était temps pour Sasha de partir et éviter de recroiser l’Auror, puisqu’elle n’avait pas du tout envie de s’attacher à lui. Or, c’était tout à fait probable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   Jeu 11 Juil - 23:36


Des blessures étranges
S

asha ne fit aucun commentaire quant aux révélations que Gwendall venait de lui faire. Ce dernier y perçut un signe, le signe qu'il avait eu raison, et avait raison de lui faire confiance. Il était à présent convaincu qu'elle ne le trahirait pas, et qu'entre ses mains, son secret serait le mieux gardé du monde (évidemment, il ne pouvait pas se tromper davantage). Au lieu de réagir à ses confessions, donc, elle préféra réagir à ses excuses. Des excuses qu'elle n'était de toute évidence pas prête à accepter. Et c'était une réaction que l'auror ne comprenait que trop bien. Que valait le fait qu'un inconnu lui dise qu'il était désolé, alors qu'elle avait vécu des années de souffrance auprès d'un père qui l'avait complètement brisé moralement ? Rien du tout. Et ça, de toute évidence, elle était prête à le lui faire comprendre. Et pourtant, quand Gwendall avait présenté ses condoléances à la jeune femme, il avait été sincère. Plus sincère qu'il ne pensait pouvoir jamais l'être en prononçant ces quelques mots. Elle présentait décidément à ses yeux un intérêt tout à fait démesuré, mais qui n'était pas pour lui déplaire. Au fond, il aurait peut-être pu rendre grâce à ce père qu'il choisissait de détester, car sans lui, jamais il ne se serait senti aussi proche de cette jeune femme qui, d'une manière ou d'une autre, devait prendre beaucoup d'importance dans sa vie.

-C'est faux et tu le sais très bien, on peut toujours y faire quelque chose. Et c'est ce que tu as fait, d'ailleurs... Ce que vous avez fait, toi et ton frère, en choisissant de prendre les choses en m...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, étant donné que ce fut ce moment que la tutrice de Sasha, toujours là pour gâcher les meilleurs moments de leur conversation, fit irruption dans sa chambre, lui demandant si il allait mieux, et aussi et surtout, autorisant la belle stagiaire à prendre congé de lui. Elle ne semblait attendre que cela. Pas lui. À vrai dire, il avait beau mieux comprendre ce qui la fascinait chez elle, cela n'avait rien terni de cette influence étrange qu'elle savait exercer sur lui, et qui, très certainement, finirait par causer sa perte, même s'il ne voulait pas y croire encore. Faute de trouver un prétexte pour la retenir, il la laissa s'en aller, non sans lui adresser quelques derniers mots.

-À bientôt, Sasha !


Car évidemment, il comptait bien sur le fait que cette conversation ne soit pas leur dernière, il ne savait pas comment il s'y prendrait, mais puisqu'il connaissait son nom et son prénom, il ne lui serait pas difficile de remonter jusqu'à elle. S'ils ne se recroisaient jamais par hasard, alors il forcerait le destin. Mais dans tous les cas, il savait qu'il fallait qu'il la revoit. Qu'il la revoit, parce que les choses ne pouvaient pas s'achever ainsi. Et il avait raison de penser ainsi, car leur histoire, qu'elle ait été forcée ou non, était loin, très loin d'être terminée. Et elle promettait d'être pleine de rebondissements.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Des blessures étranges (pv Gwen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des blessures étranges (pv Gwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» nouvelle table des blessures pour les héros
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» Une histoire de clés! [Stan & Gwen ♥]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Quatrième étage
-