AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Lun 3 Juin - 0:35

Pendant qu'elle reboutonnait sa chemise, Zelda examinait son reflet dans la minuscule glace de cette salle de bain exiguë accolée à ses appartements, à laquelle elle s'était habituée, même si elle râlait encore et toujours pour avoir quelque chose de plus grand et de plus confortable, en récompense des nombreuses années de bons et loyaux services qu'elle avait donné à cette école qu'elle adorait par moments, et détestait à d'autres. Le miroir lui renvoyait l'image de cette femme qu'elle était, jeune, mais au visage si fermé et sévère qu'on lui aurait facilement donné dix années de plus que celles qu'elle avait en vérité. La seule différence avec d'habitude? Les quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son front, et qu'elle essuya rapidement avec sa serviette, et sa chevelure blonde généralement très strictement coiffée (et attachée la plupart du temps, ce qui était plus recommandé, d'ailleurs, quand on était infirmière) qui était complètement en bataille, lui donnant un peu l'allure d'une crinière de lionne. Elle l'arrangea très rapidement, passa un peu d'eau sur son visage, et une fois rhabillée, retourna dans sa chambre où Montgomery, également venait de se rhabiller.

Elle ne prononça pas le moindre mot. C'était inutile. C'était l'avantage de la relation que partageaient l'infirmière et le concierge, l'accord avait été passé tacitement, mais ils n'avaient jamais eu besoin de l'expliciter pour qu'ils le sachent l'un comme l'autre. Montgomery était marié, Zelda était très attachée à sa liberté, aucun d'eux n'aurait gagné à laisser les sentiments s'immiscer dans toute cette affaire, ou même l'affaire s'ébruiter. Mais même quand on essaie d'être le plus discret possible, les mensonges peuvent rapidement vous rattraper. Et ça, Zeld' allait l'apprendre rapidement. Mais pour l'instant, bien sûr, elle n'en savait rien du tout. Elle était tellement habituée à cette sorte de rituel, même s'ils ne prévoyaient jamais rien à l'avance, ils étaient si habituée à ce que rien n'enraye cette mécanique bien huilée, qu'elle ne s'était pas du tout attendue à ce qui allait suivre.

Zeld' ouvrit la porte de ses appartements, qui menaient directement à l'infirmerie (vide, quel soulagement ! C'était suffisamment rare pour que l'infirmière le savoure quand ça arrivait, quand elle pouvait enfin avoir la paix), elle accompagna Montgomery jusqu'à la sortie. Il était approximativement deux heures du matin. S'il avait été plus tôt, si le couvre-feu était passé depuis plus longtemps, Zeld' aurait fait plus attention, mais certaine qu'il n'y aurait personne pour les surprendre. la caresse plutôt déplacée qu'elle fit à l'égard du concierge en guise de bonne nuit aurait dû donc passer inaperçue. Dans le meilleur des mondes.
Mais on ne vivait pas dans le meilleur des mondes. Ou sinon, ça se saurait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
avatar
▌ Messages : 254
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Mer 3 Juil - 13:17




« You shouldn't have seen that »




    Elle s'était isolée dans sa salle de bain, comme d'ordinaire. Et il ne l'avait pas suivit, lui laissant cet espace et cette liberté qu'elle appréciait. Les yeux mi-clos, Montgomery s'était laissé allé un instant, allongé sur ce lit qui n'était pas le sien. Il aimait ces instants qu'il passait avec elle, cette mécanique si bien huilée qu'ils avaient acquis avec le temps. Leurs rendez-vous avaient pris le goût d'une habitude, parsemée d'une incertaine insécurité toutefois qui l'excitait bien plus qu'il ne l'avouait. Le danger, l'interdit, sans toutefois s'y aventurer trop loin. Le frôlant du bout des doigts sans pour autant s'y brûler les ailes...

    Roulant sur le côté pour se rapprocher du bord du lit, le concierge laissa l'une de ses mains glisser vers le sol, farfouillant un instant avant de sentir le toucher familier de sa chemise. Se redressant enfin, s'asseyant sur le bord du matelas, Montgomery enfila paresseusement le vêtement, masquant en partie sa nudité. Il finissait de boucler sa ceinture lorsque Zelda reparut dans la chambre. Son regard sombre examina sans la moindre gêne la silhouette féminine qui se dressait devant lui, un sourire appréciateur s'étirant sur ses lèvres. Elle était belle, c'était un fait. De cette beauté singulière et froide, qui mettait parfois mal à l'aise. Elle paraissait moins sévère qu'à l'ordinaire, sa coiffure stricte défaite et sa blouse d'infirmière abandonnée quelque part. Et il aimait à savoir qu'il était à l'origine de cet état.

    Il la suivit du regard alors qu'elle regagnait l'infirmerie, avant de finalement la suivre tout court. Il traversa la pièce à sa suite, sans vraiment se presser. L'heure était tardive, il y avait fort à parier que personne ne les surprendrait. Les préfets devaient même avoir finis leurs rondes à présent. Et même s'il avait manquer une partie de la sienne avec cette histoire (dont il ne regrettait pas la moindre seconde, en vrai) les élèves de Poudlard devaient roupiller bien au chaud sous leurs couettes. Et il lui tardait de faire de même...

    Il accueillit de bonne grâce le geste de l'infirmière, faisant glisser sa main le long de son cou en guise de réponse, avant de se rapprocher pour déposer un léger baiser sur ses lèvres. L'équivalent d'un merci et la promesse d'une prochaine fois. A moins que...






_________________
~ Triple Compte d'Olive Hornby & Lysandre Farnsworth ~



xXxxXxxXx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 730
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Ven 12 Juil - 9:47

★ You should'nt have seen that ★



Louisa avait passé une sale journée (bon, je vous l'accorde, il était très rare qu'elle finisse sa journée un sourire béat aux lèvres, satisfaite de ce qui s'était passée dans sa vie, elle qui était habitée de pessimisme, mais passons), le genre de journée qui vous faisait amèrement regretter d'avoir daigné vous lever de votre lit le matin (mais en même temps, elle n'aimait pas non plus traîner au fond de son lit). Ça avait commencé dès le réveil, quand les jacasseries stupides de ses petites camarades de dortoir qui ne savaient parler que chiffon, breloques et gentes masculines avaient décidé d'entamer plus tôt leur fameux rituel du "racontons-nous-les-derniers-potins-dont-personne-n'a-rien-à-carrer"). Vous pensez que ça ne lui fait pas une belle jambe, à Louisa, de savoir que Carthridge sort avec Miss Autriche 1945 ? Ben détrompez vous, ça lui fait une jambe si belle qu'elle n'aura sûrement plus jamais besoin de s'épiler de toute son existence. Visiblement, ce nouveau potin hautement barbant méritait qu'on se lève aux aurores, des fois qu'il n'y aurait pas suffisamment de temps avant les cours, sinon, pour commenter la compatibilité de leurs coupes de cheveux.

Aterrée et profondément exaspérée par ces stupides comérages, elle avait décidé d'abandonner le doux confort de sa couette pour prendre son petit-déjeuner à l'avance... le tout pour se prendre une gigantesque fiente de hibou sur sa tignasse dorée lors de la distribution du courrier. Vous conviendrez que sa journée avait mal commencé, n'est-ce pas ? Eh bien ce n'était qu'un début ! Le monde entier s'était visiblement ligué contre elle ! En cours, après deux interrogations surprise sur les seuls sujets qu'elle s'était pour une fois autorisée à ne pas réviser, elle avait reçu ses pitoyables résultats à son dernier contrôle de potion. Vous me direz, pour beaucoup, qu'avoir un A n'est pas si grave, mais pour quelqu'un qui est habituée au minimum aux efforts exceptionnels, c'était le drame. À la fin des cours, elle songea qu'il serait vraiment temps que cette journée se termine. Elle ignorait alors que les choses n'allaient faire qu'empirer... Même si elle avait déjà un sérieux doute alors qu'elle se rendait, sans le moindre enthousiasme, à l'infirmerie. Entre autres promesses stupides qu'elle avait rapidement regretté, elle avait dit à sa mère qu'elle la tiendrait au courant de chacune de ses notes. Déjà, quand les notes étaient bonnes, ça tenait pas loin du supplice, mais là...

Et elle était loin, très loin, d'être au bout de ses surprises, au bout de son horreur... Car si elle avait imaginé les pires possibilités quant à la manière par laquelle sa journée pourrait être plus gâchée encore, celle-ci les devançait toutes en horreur. C'est la mâchoire à moitié décrochée, l'air dégoûté et les poings serrés qu'elle avait assisté à ce spectacle contre nature. Sa mère et le concierge ? Non mais ils avaient bu ou quoi. Non. Le pire dans tout ça, c'est que visiblement, ils étaient parfaitement sobres. Beurk.

-Je crois que je vais dégobiller.
furent les seuls mots qu'elle parvint à articuler tandis que, figée, elle assistait à l'horreur des horreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Mar 23 Juil - 23:46

Il y a toujours quelque chose de traître dans ce qui est familier, quotidien, habituel. On est tellement habitué à répéter les mêmes gestes, on les maîtrise si bien, que commettre la moindre erreur nous paraît parfaitement stupide et impensable. Sauf que du coup, on oublie que la vie se fiche comme de l'an quarante de venir foutre son bordel dans une scène qui nous est quotidienne ou non. La plupart des accidents ont lieu sur des routes qu'on a l'habitude de prendre tous les jours. Et c'est quand on s'y attend le moins que les plus grosses galères nous tombent sur le coin de la figure. Zeld' avait été certaine, vraiment certaine, que personne ne découvrirait jamais ce qui se passait entre elle et le concierge, et pour cause, il fallait beaucoup d'imagination pour imaginer ces deux là ensemble, et encore plus d'imagination pour penser qu'ils puissent se retrouver dans l'enceinte du château afin de se livrer à des activités... peu catholiques, on va dire. Déjà qu'on les imaginait célibataires endurcis, tout sauf capable d'avoir des partenaires dans la vie, qu'ils soient sexuels ou non (on oubliait rapidement que Zeld' avait été marié et que Montgomery, lui, l'était toujours). Eux qui avaient su passer entre les mailles du filet toutes ses années, et éviter le scandale sans éveiller même un début de soupçon, voilà qu'ils se faisaient avoir de la pire des manières possibles. Et découvrir par la pire des personnes possibles.

"Louisa..."


En reconnaissant la voix de sa fille, Zelda pâlit instantanément. Elle ne pouvait malheureusement pas envisager l'hypothèse qu'elle ne l'ait pas vu, les propos de Louisa en disaient suffisamment long. Impossible, non plus de l'embobiner avec des excuses idiotes qui n'auraient marché que si elle avait eu cinq ans de moins. Fini cet âge où elle aurait pu lui parler d'une quelconque pièce de théâtre à répéter (ce genre de prétextes stupides ne valaient que pour les gens tout aussi stupide comme Herbert Beery) ou d'elle ne savait pas quel bouche-à-bouche, elle ne croirait en aucune excuse. Elle était bien trop intelligente pour ça, Zeld' ne le savait que trop bien. Mais du coup, elle se retrouvait comme deux ronds de flanc, incapable de savoir ce qu'elle devait dire ou faire. Si elle avait été (encore) plus ironique, elle aurait sûrement répondu qu'elle avait des anti-vomitifs dans son armoire à pharmacie, mais elle ne se sentait pas d'humeur à faire de l'ironie. En fait, c'était elle qui aurait eu bien besoin d'un médicament contre la nausée, là, tout de suite. Il fallait qu'elle parle, qu'elle dise un truc... ah non, qu'elle s'éloigne de Montgomery, tout d'abord, ce qu'elle fit en toute brusquerie. Qu'est-ce qu'elle pouvait dire pour sa défense ? Rien. Absolument rien. Elle qui se vantait toujours d'avoir un excellent sens de la répartie ne savait vraiment plus quoi dire. Si ce n'est la phrase la plus stupide qui lui vint en tête, malheureusement.


"Qu'est-ce que tu fais ici ?"


À trop vouloir trouver quelque chose à dire, voilà qu'elle avait prononcé les mots les plus stupides possibles. Elle aurait mieux fait de se taire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
à concierge hargneux, châtiments douloureux.
avatar
▌ Messages : 254
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Avec sa femme, malheureusement...
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 18.00 cm, bois de Chèvrefeuille, tentacules de Murlap.
Camp: Neutre
Avatar:

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Sam 21 Sep - 13:40




« You shouldn't have seen that »





    Et voilà, il ne lui restait plus qu'à se séparer en douceur de Zelda, de lui adresser un rapide sourire et de filer dans le couloir. Était-il assez motivé pour faire tout de même un rapide tour des couloirs avant de rejoindre ses appartements et se couler dans ses draps ? C'était la question qu'il était en train de se poser lorsque toute leur belle scène de film à l'eau de rose vira subitement au drame.

    -Je crois que je vais dégobiller.

    Ces quelques mots avaient suffit. Cette voix n'appartenait pas à la belle infirmière blonde et caractérielle qui tenait l'infirmerie.  Non, c'était la voix d'un intrus, d'une intruse pour être plus précis. La voix de...

    - Louisa...

    De Louisa, comme venait de le faire remarquer sa propre mère.  Le teint pâle qu'il vit arriver sur le visage de son amante fut le prélude du désastre qui suivit. Elle s'écarta soudainement de lui, faisant prendre conscience à Montgo de la situation. Il s'écarta d'un pas vers le mur de l'infirmerie, s'éloignant un peu plus de Zelda et se retourna ensuite, faisant enfin face à la sortie... Et à Louisa qui se tenait entre elle et lui. Il reconnaissait certains traits de la mère dans la fille. Leurs cheveux blonds... et leur caractère aussi, malheureusement.

    - Qu'est-ce que tu fais ici ?

    C'était une bonne question. A cette heure là, Louisa devait se trouver dans son lit en toute logique. Mais le faire remarquer n'arrangerait surement pas les choses. A vrai dire, le concierge doutait qu'un quelconque mot de sa part arrangerait n'importe quoi. Il avait l'impression que, quoi qu'il dirait, cela ne ferait qu'empirer la situation. Alors il résolut de se taire, tout simplement, et de regarder les choses suivre son cours. Il n'était pas bien à laisse ici. Il faut dire que se faire surprendre par un élève dans ce genre de situation, ce n'était pas la joie, mais si en plus il s'agissait de la fille de Zelda...

    Voilà. C'était un motif de plus qu'il ne manquerait pas d'ajouter à sa liste. Un motif de plus qui ne convaincrait pas sa femme de refuser à la maternité, mis qui en revanche renforçait considérablement ses déjà trop conséquentes réticences... Faites des gosses, qu'ils disent !


HJ/ Désolé de l'attente :s





_________________
~ Triple Compte d'Olive Hornby & Lysandre Farnsworth ~



xXxxXxxXx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 730
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Jeu 26 Sep - 14:29

★ You should'nt have seen that ★



-Louisa... Qu'est-ce que tu fais ici ?

C'est tout ce qu'elle trouvait à lui dire ? Sérieusement ! Genre, c'était à elle de se justifier !! il y avait clairement deux poids deux mesures, là ! Non parce que franchement, l'individu en faute, entre tous les trois, ce n'était pas elle. Elle, elle s'était contenté de respecter à la lettre l'une des conditions idiotes imposées par sa mère : celle de lui montrer ses notes, comme si elle en avait sincèrement quelque chose à fiche (ce dont la bleue et bronze doutait très clairement, vu que l'infirmière était visiblement bien plus occupée à faire d'ignobles cochoncetés à ce concierge moche et crétin). Quel couple horrible, sérieusement ! Mais qu'est-ce qu'ils avaient dans le crâne ? Comme Zelda pouvait-elle seulement choisir que cet espèce de relique dégueulasse (oui, elle était en colère) succède à son père. En plus, il était pas supposé être marié, l'autre ? C'était juste... inhumain ! Ou alors, il n'était pas le seul. La délicieuse envie de vomir de Louisa refit surface à l'idée que tout le corps enseignant se plaisait peut-être à passer sur le corps de sa chère et tendre mère. Beurk. Cent fois beurk. Mille fois beurk ! Mais qu'est-ce qu'elle avait dans le crâne, sérieusement ?

-Qu'est-ce qu'on s'en tape, de ce que je fiche ici ! T'as une excuse pour ce que je viens de voir ? Nan parce que t'as intérêt à me donner une explication, et surtout, elle a intérêt à être bonne.


À son grand dam, Louisa savait déjà, malheureusement, qu'aucune explication ne saurait lui être satisfaisante là, maintenant, tout de suite, tant ce à quoi elle venait d'assister lui semblait tout simplement inhumain. Rien au monde, même le meilleur bobard de la terre, ne saurait effacer cette vision d'horreur de sa mémoire.

-Et vous... Son regard s'était tourné vers ce concierge auquel elle venait de se jurer intérieurement, à cette exacte seconde, de rendre la vie impossible. Vous avez pas honte, sérieusement ! Je me demande ce que pense votre femme de votre attitude dégueulasse, sale pervers !

Elle n'y allait pas avec le dos de la cuillère, oui, mais elle ne voyait aucune raison de prendre des pincettes, en même temps. Ce à quoi elle venait d'assister, c'était la plus grosse connerie de l'univers. Il était absolument hors de question qu'ils recommencent, jamais. Elle veillerait au grain, et si elle devait utiliser la menace pour prouver qu'elle ne mentait pas, alors d'accord ! C'était très loin de lui faire peur. Et ce serait un très maigre compensation, d'ailleurs, pour la scène d'horreur à laquelle elle venait d'assister.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   Ven 4 Oct - 1:08

C'est vrai, Louisa avait raison, la question qu'avait tout juste posé Zelda était complètement stupide, vraiment, vraiment stupide. Mais quand on se fait prendre la main dans le sac, il est rare qu'on trouve un truc intelligent à dire, vous avez remarqué ? La plupart du temps, on se retrouve à bafouiller de véritables inepties. Là, c'était le cas de l'infirmière de l'école qui avait fait une sorte de tentative complètement vaine de faire oublier à sa fille ce qu'elle venait de voir en détournant la conversation. Évidemment, c'était totalement impossible. Mais bon, dans l'énergie du désespoir, qu'est-ce qu'on ne ferait pas, hein ? Déjà que Zeld' se surprenait à vouloir posséder le moyen de remonter le temps illico presto pour ne pas avoir à gérer une telle situation. Mais non, il allait falloir assumer ses actes. Elle aurait pu se satisfaire d'une réflexion de type "il fallait bien qu'elle l'apprenne un jour", mais ça ne marchait pas, non. Parce qu'elle n'aurait jamais eu d'intérêt à l'apprendre un jour. En fait, les choses auraient été certainement plus faciles à justifier si les choses entre elle et le concierge avaient été vraiment sérieuses, si elle avait vraiment eu autre chose que... des explications d'adultes, on va dire, à fournir à son interlocutrice, bien trop jeune pour les entendre. Mais non, bien sûr.

Non, elle n'avait aucune excuse valable à donner, à part le sempiternel "tu comprendras quand tu sera plus grande", qui pouvait peut-être marcher avec des gamines plus impressionnables, mais certainement pas avec Louisa. Des fois, Zeld' se disait que c'était quand même vraiment un comble pas possible que sa fille ait hérité de son intelligence (oui, paye ta modestie, je sais), au point de ne pouvoir se laisser entendre des discours qui auraient pourtant pu sauver la mise de sa très chère mère à cette seconde. Ça empira encore quand Louisa fit mention de la fameuse femme de Montgomery. Ah oui. C'est vrai que c'était un aspect du problème auquel elle n'avait pas songé, mais qui avait son importance. Il était marié, et Louisa le savait. Merveilleux. Ajoutez un soupçon d'adultère par-dessus le marché, comme si le reste ne suffisait pas ! Difficile de se défendre à son sujet. Zeld' ne voyait pas d'autres solutions que de dévier le sujet, vu qu'elle ne pouvait évidemment pas donner à sa fille ces explications qu'elle lui demandait très clairement.


"Toi, ma fille, tu vas montrer un peu plus de respect à tes aînés. Et ne t'emballe donc pas, ce que tu as vu, c'était rien."


Bon, d'accord, ce n'était pas tout à fait rien, et quelles que soient les suppositions de Louisa, elles n'étaient pas très éloignés de la vérité, à son humble avis. C'est qu'en plus d'être intelligence, Zelda avait pondu une gamine perspicace. Par moments, tout ce qui faisait la fierté de l'infirmière vis à vis de Louisa était ce qui faisait aussi son exaspération. Rarement. Mais là, maintenant, oui. Et puisqu'en plus du reste, elle était tenace, Zeld' l'imaginait mal lâcher le morceau trop facilement. C'était bien sa veine, vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)   

Revenir en haut Aller en bas
 

You shouldn't have seen that (pv Montgo & Louisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]
» STEVE & LOUISA ★ Aucun service n'est gratuit
» Louisa Loulou [SERDY]
» MORTICIA & LOUISA ★ Aurions-nous un point commun?
» Cours particulier... : Avoir de la répartie feat Louisa
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Troisième étage :: Infirmerie.
-