AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I hope you don't mind that I put down in words...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: I hope you don't mind that I put down in words...   Mar 18 Juin - 14:27

-Non, c'est un plaisir de sortir avec toi.

Elena fait venir à elle son sac à main, apparemment décidée à me suivre au-dehors, quelle que soit la destination que je choisirais. Tant mieux, même si je me serai satisfait de rester là, puisque Elena y est, je préfère de loin pouvoir m'écarter un temps de ce lieu d'une réunion dont nous accusons encore tous les deux le choc. Il sera plus simple de se parler librement et de parler d'autre chose si nous ne restons pas là. Je n'ai aucune idée d'où nous allons, j'ai juste envie d'un endroit qui soit un peu à l'écart, où nous pourrons parler en toute en intimité sans être constamment dérangés.

-On va où alors?

Bon, il faut donc que je choisisse notre destination. Je me laisse le temps que nous quittions l'imposante villa des Gordon pour me laisser le temps de la réflexion. Tous les lieux auxquels je pense sont soit bondés, soit trop bruyants... Je préfère que nous nous isolions. Cette nuit, et à présent que tout cela est passé, je ne veux être qu'à elle, et n'être dérangé de personne. Alors que nous mettons un pied dehors, que je constate que l'air est encore doux, une idée me vient aussitôt. J'attrape la main d'Elena, la serre doucement contre la mienne, et lui adresse un fin sourire.

-C'est une surprise.

Décidée dans la seconde qui venait de s'écouler, mais soit. Je fais transplaner ma charmante petite amie. Lorsque nos pieds touchent à nouveau le sol, un sol totalement différent, ils entrent en contact avec une gazon parfaitement entretenu. Hyde Park est de loin l'un de mes endroits préférés de Londres. L'on peut être des milliers à s'y promener, et quand même trouver un coin de verdure où ne respire aucune âme. Le soir, ce parc est encore plus parfait, car seuls ceux qui ont le don de transplaner peuvent s'y rendre, et l'on est alors parfaitement seuls. Libres de contempler le reflet de la lune sur le lac, les étoiles par delà les branchages, les bruits d'une nature qu'on pourrait croire oublier au milieu d'une ville si imposante... Je suppose que c'est un cadre suffisamment romantique pour qu'Elena ne regrette pas son chez-elle, j'ose l'espérer, en tous cas. Mes mains ne quittent pas celles de la jolie blonde. J'aime sentir la chaleur de sa paume contre la mienne, même si ce n'est trois fois rien. J'aime tout autant sentir sa présence à mes côtés même lorsqu'on ne se dit rien. D'accord, c'est parfaitement niais. Mais ma foi, je choisis de l'assumer. Un peu de naïveté dans un monde qui nous a fait grandir bien trop vite, c'est loin d'être un mal en soi. Tout comme un brin de douceur dans ce monde fait de dépravation et de corruption dont nous avons choisi de faire partie des promulgateurs, est loin d'être désagréable.

Un long moment, je ne dis rien. J'aime le silence, c'est un fait, même si je sais que beaucoup y voient l'inexorable vide et cherchent à le combler par des mots. Je pourrais ne jamais parler, si c'était possible, mais je sais bien que s'exprimer trop peu mets autrui mal à l'aise. Alors je parle.

-L'endroit te convient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Ven 21 Juin - 19:19


    Je souris lorsqu'il m'annonce que c'est une surprise. En toute autre situation je me serais braquée, mais j'ai confiance en Caleb, je sais que je ne vais pas être déçue. Sa main autour de la mienne est grande, forte et chaude. Ce simple contact suffit à me détendre. J'ai envie de profiter de l'instant présent et tant pis pour les conséquences. Après tout je ne vois pas quel mal il peut y avoir à vouloir sortir avec son amoureux, surtout après des événements aussi perturbants. Caleb transplane en m'entraînant avec lui, je me laisse faire, je ferme les yeux, appréciant cette étrange mais habituelle sensation de tourbillon intérieur. Lorsque mes pieds rencontrent la surface fraîche et humide de l'herbe, j'ouvre de nouveau les yeux, agréablement surprise. Mon regard tombe sur un spectacle époustouflant. Les yeux de Caleb qui me fixent reflètent un millier de points argentés brillant. Je lève la tête en souriant et contemple le ciel étoilé.

    Pendant un long moment le silence règne entre nous, comme si cette vision nous ôtait toute envie de communiquer. Une légère brise joue avec ma robe longue et mes cheveux et je soupire d'aise. J'aime la nuit, tendre et mystérieuse, elle nous entoure et nous protège. A la lumière de la lune, mes cheveux sont presque argentés. J'avais oublié à quel point les petites choses sont les plus délicieuses. Ici, je me sens proche de la nature, je sens la terre sous mes chaussures ouvertes, l'eau de la rosée sur mes pieds, le vent sur ma peau et le feu qui inonde mes veines. Ce n'est pas un silence lourd ni un silence gêné. C'est un silence doux, enjôleur, pur. Je n'ai pas besoin de parler pour savoir ce que Caleb ressent. Je sens les battements de son coeur dans ses veines, j'entend son souffle calme et régulier. Cet endroit est parfait, il a quelque chose de magique. Je souris d'autant plus lorsqu'il pose la question que j'attendais tellement.

    « Oui c'est parfait. » Je marque un temps, caressant sa main de mes doigts. « Merci. »

    J'ignore si je dois lui confier mes craintes et mes sentiments tout de suite. Je ne veux pas que les choses aillent trop vite non plus mais pour le moment je dois avouer que je reste perplexe. Suis-je suffisamment importante à ses yeux ? Qu'est donc devenue celle à laquelle il donnait tant de crédit ? Avons-nous au moins un avenir stable sur lequel compter lui et moi ? Je ne suis pas du genre à faire la vierge effarouchée ou quoi que ce soit de ce genre mais je n'ai pas envie de revivre la même histoire qu'avec Vincent. A notre époque, une fille qui voit un homme sans être fiancée au minimum n'est qu'une traînée. Au final je me demande si cette réputation n'est pas déjà en train de se répandre à mon sujet. Je me racle la gorge, soudain un peu mal à l'aise. Techniquement ce n'est pas à la femme d'aborder ce genre de sujet. Comment lui expliquer que c'est à lui de faire le premier pas, tout en ne le faisant pas moi-même ?

    « Je... Je suis vraiment heureuse d'être ici, avec toi. »

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Mar 25 Juin - 14:52

-Je... Je suis vraiment heureuse d'être ici, avec toi.

Moi aussi, évidemment, moi aussi. Ces derniers temps, la vie a perdu de ce souffle routinier qui me confortait au moins dans l'idée que j'avais le contrôle sur mon existence. Les événements se bousculent, chahutent en un vacarme abominable... Je suis poussé dans mes retranchements, forcé de croire en l'incroyable, forcé d'admettre l'inadmissible... et de réaliser l'irréalisable. Je l'ai voulu, j'ai voulu que ma vie prenne ce tournant radical, et quoi qu'il advienne, je ne le regretterai jamais... seulement voilà, ce chaos des plus total a peut-être du bon, je ne le ressens pas comme quelque chose d'agréable pour autant. Heureusement, il y a Elena, et quand elle est auprès de moi, les démons s'apaisent, le bruit devient silence, et le trop-plein laisse place au vide le plus agréable du monde. Elle m'est devenue si rapidement indispensable, a changé ma vie si rapidement, sans me laisser la possibilité de m'y attendre, que je me demande comment j'ai pu faire sans elle avant, et surtout, passé autant d'années à vivre non loin d'elle sans même remarquer à quel point elle peut être exceptionnelle. Je l'aime, un point c'est tout, et ce sentiment me maintient à flot quand la tempête fait rage à l'intérieur.

-Moi aussi.


Je ne comprends pas ce qu'elle attends de moi, je ne devine pas qu'elle souhaite voir notre relation clarifiée. Et pour cause, pour moi, elle l'est. En termes de sentiments, je n'aime pas avoir à mettre une étiquette sur l'évidence, c'est comme dénaturer quelque chose qui n'a pas besoin de cela pour exister, bien au contraire. À l'instant où j'ai dit vouloir être avec Elena, je me suis engagé à être à elle, le plus longtemps possible, à jamais si possible. En termes de relations amoureuses, et contrairement à ce qu'on pourrait peut-être croire, je suis quelqu'un d'entier. Je ne sortirais pas avec quelqu'un en n'étant pas sincère... Vous me direz, Ashley en est un piètre exemple, mais nous savions l'un comme l'autre à quel jeu nous jouions. Pour moi, il n'y a rien à clarifier parce que tout est clair, et je crois qu'au fond, je me sentirai un peu blessé d'entendre Elena penser les choses différemment. Et en même temps, c'est légitime. Qui donc sinon moi, crétin fini, irait dire à sa petite amie qu'il en aime une autre ? Sauf que ce que je ressens pour Pomona ne peut pas être de l'amour. C'est quelque chose de fort, de violent, d'extrêmement agaçant, mais si c'est de l'amour, ce n'est pas ce que je veux. La présence de Pomona n'est bonne qu'à me détruire, bonne qu'à me faire souffrir. Celle d'Elena est l'exacte opposé. Je ne me sens jamais aussi bien, calme et apaisé, qu'en sa présence. Elle me fait du bien. Si elle a la moindre inquiétude à ce sujet, elle a tort de s'en faire, c'est elle que je privilégierai toujours. Mais ces inquiétudes, je ne les saisis pas. Je me contente de profiter du moment qui nous est offert et, après avoir déposé un baiser dans son cou, de prononcer ces trois mots pour moi évidents :

-Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Mar 9 Juil - 21:27


    Je me trouve à un embranchement important de ma vie. Les deux parties de moi se déchirent chacune dans une direction et j'ignore laquelle écouter. La Elena raisonnable et sans émotions m'a toujours apporté la sécurité et le pouvoir. Mais la Elena douce et aimante m'apporte tout ce dont j'ai toujours rêvé. Je ne peux vivre qu'avec ces deux personnalités complètement différentes en moi. M'en arracher une serait détruire tout ce qui fait que je suis moi. Mes pensées s'envolent vers le peu d'amis qu'il me reste, vers le maître que j'ai juré de service pour le restant de ma vie, à toutes ces épreuves qui vont encore bouleverser mon destin. Quel choix m'apportera le bonheur ? Je l'ignore. En cet instant, je sais juste que je n'ai jamais aimé autant. Je ne pensais pas qu'on puisse survivre à un attachement aussi fort et aussi brutal. Je me sens liée à Caleb d'une façon incontrôlable et inévitable, comme s'il avait toujours été une partie de moi-même et qui aurait repris sa juste place. Mon regard passe dans le sien et j'y lis une tendresse infinie. Comment ne pas tomber amoureuse de tels yeux ? La lune elle-même devient déjà moins lumineuse et moins scintillante lorsque son regard est là pour tenir la comparaison. Mes inquiétudes sont légitimes, je sais que je n'ai pas à en avoir honte étant donné ce qu'il m'a dit sur cette mystérieuse femme qui l'obsède. Alors pourquoi est-ce-que je n'arrive pas à lui dire que j'ai peur ? Pourquoi je n'arrive pas à avoir un raisonnement logique une fois logée dans ses bras ?

    Lorsque ses lèvres atteignent la peau délicate et sensible de mon cou, je ferme les yeux en souriant. Délicatement, je l'enlace et pose mon menton sur son épaule. J'aimerais qu'on puisse rester ainsi ensemble pour toujours. Dans un sens, il y a un moyen de réaliser ce vœu. J'y ai déjà pensé mais rien que ce mot me file de l'urticaire. Le mariage. Et là je pense à Abraxas. Comment pourrais-je lui imposer cela ? Caleb ne comprendrait pas que notre meilleur ami ne soit pas de la fête, mais mon ancien amant pourrait-il seulement supporter la vue la fille qu'il aime rejoindre l’autel auprès de son ami ? Je ne crois pas, non. Surtout si on se base sur le fait que je comptais sur lui pour m'y escorter à la place de mon père décédé. Je lui avait pourtant bien interdit de tomber amoureux. Pourquoi est-ce-que de toutes les filles qu'il s'est tapé sans la moindre émotion, il a fallu qu'il se mette à aimer ? Et pourquoi moi ? Tout ceci est bien compliqué. Ça me donne presque mal à la tête. Je chasse ces pensées et retrouve très vite mon calme. Heureusement que je sais me contrôler, c'est un avantage certain dans la vie. La voix de Caleb murmurant à mon oreille me fait frissonner et je l'enlace un peu plus fort. Ces trois petits mots, il ne les avait encore jamais prononcés distinctement. Je dois avouer que je les attendait avec beaucoup d'espoir. Mais dans ce cas, qu'est-ce-qui nous retient ? Pourquoi n'aurions nous pas droit à une vie de couple comme celle des autres ? Même le pire être vivant sur Terre mérite d'être aimé de quelqu'un. Je prends une grande inspiration et me recule doucement. Je viens de prendre une décision importante. Le second chemin se dissipe dans l'obscurité du destin et une boule d'angoisse se forme dans ma gorge. Et s'il disait non ? J'expire lentement, chassant une fois de plus ma négativité maladive. Pourquoi dirait-il non ? Il vient de dire qu'il m'aime et je doute que ce soit son genre de dire ça à la légère. Mon regard tombe lourdement sur le sol alors que mes mains saisissent les siennes tendrement. J'inspire encore profondément avant de commencer.

    « Je t'aime aussi Caleb. » Je marque une pause. « Je... Je crois que c'est ce qui fait que j'ai tellement peur. »

    J'ai du mal à démêler cette vague d'émotions et de sentiments qui s'entremêlent dans ma tête. J'abandonne l'idée de parler sans bafouiller, c'est une chose que je n'arriverai pas à faire, c'est clair. Mon dieu pourquoi je me retrouve dans une telle situation ? C'est embarrassant pour une femme d'être obligée de faire ce genre de déclaration elle-même. Néanmoins je sens que cela doit être fait.

    « J'ai peur pour l'avenir. J'ai... J'ai peur d'être effacée de ton coeur par cette femme dont tu m'as parlé. Je ne sais pas qui elle est et... et c'est sûrement mieux ainsi, mais le doute me ronge à chaque seconde. Je te sais loyal et je n'ai pas peur que tu trompe ma confiance, mais... j'ai envie d'être égoïste. J'ai envie de t'avoir rien que pour moi. J'ai... J'ai envie que ces instants de bonheur soient éternels. »

    Seule une grande dose de volonté m'empêche de pleurer, mais je ne peux malheureusement pas empêcher ma voix de trembler un peu tandis que mon regard reste ancré dans l'herbe, loin de ses yeux où je refuse de lire l'incompréhension et l'agacement que j'ai peur de susciter.

    « Ce que j'essaye de te dire est difficile. En fait je... je voudrais plus de stabilité. Je sais que ça va probablement beaucoup trop vite, mais je n'ai jamais aimé quelqu'un comme je t'aime et... » je déglutis douloureusement. « J'aimerais être unie à toi. Je veux dire...dans les règles. »

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Mar 16 Juil - 12:00

-Je t'aime aussi Caleb. Je... Je crois que c'est ce qui fait que j'ai tellement peur.

Peur ? Je sais, c'est une sensation que beaucoup trouvent légitime quand un sentiment aussi fort et aussi puissant entre en ligne de compte. Mais l'idée qu'Elena puisse éprouver de l'angoisse pour moi... à cause de moi, me met plutôt mal à l'aise. Pour la simple et bonne raison qu'elle me procure l'effet complètement inverse. Il m'arrive d'être suffisant, jamais d'être sûr de moi, la crainte est loin de m'être étrangère, et c'est en son nom qu'il m'est arrivé de faire dans ma vie plusieurs choses dont je ne suis pas fier, et pour m'exempter d'elle par ailleurs que j'ai rejoint les chevaliers de Walpurgis. Mais quand je suis en présence d'Elena, je n'ai pas peur, et c'est ce que j'aime dans ma relation avec elle, je ne sens nulle insécurité, nulle possibilité de me perdre moi-même dans une idylle destructrice, juste un bonheur honnête et la certitude de vouloir rester avec elle le restant de mes jours. C'est là, une nouvelle fois, ce qui la distingue de Pomona, dont le simple fait de me trouver à moins d'un mètre d'elle m'angoisse. J'aime l'idée que nos sentiments soient si évidents et simples que la peur n'ait pas sa place dans tout cela. Malheureusement, si c'est ainsi que je vois les choses, Elena, elle, n'est pas de cet avis. Et ça m'attriste, je ne veux pas que l'idée d'être avec moi et de m'aimer l'angoisse. Qui voudrait cela, d'ailleurs ?

-J'ai peur pour l'avenir. J'ai... J'ai peur d'être effacée de ton coeur par cette femme dont tu m'as parlé. Je ne sais pas qui elle est et... et c'est sûrement mieux ainsi, mais le doute me ronge à chaque seconde. Je te sais loyal et je n'ai pas peur que tu trompe ma confiance, mais... j'ai envie d'être égoïste. J'ai envie de t'avoir rien que pour moi. J'ai... J'ai envie que ces instants de bonheur soient éternels.


Elle ne comprend pas qu'elle n'a pas la moindre raison de s'angoisser. Si elle savait de qui il s'agit, si elle comprenait cette inadéquation, cette impossibilité naturelle, elle comprendrait peut-être. Mais je ne sais l'expliquer, et je ne peux me résigner à prononcer le nom de celle pour qui j'ai trop longtemps soupiré. J'aimerais pouvoir lui faire comprendre cette divergence d'émotions qui m'envahissent lorsque je me trouve auprès de l'une ou auprès de l'autre. C'est comme s'il fallait trouver au mot "amour" deux définitions radicalement opposées, puisque celui que je porte à l'une ressemble si peu à celui que je porte à l'autre. Ce que je sais avec certitude, c'est qu'Elena est la seule à pouvoir m'apporter un peu de bonheur tandis que Pomona, pour peu que j'envisage une réciprocité longtemps fantasmée mais tout à fait absurde me consumerait et dévorerait l'âme en une fraction de seconde. Non, elle n'a rien à craindre. Je veux le lui faire comprendre. J'ignore comment. Tout comme j'ignore qu'Elena, elle, a une idée très précise quant à comment s'y prendre.

- Ce que j'essaye de te dire est difficile. En fait je... je voudrais plus de stabilité. Je sais que ça va probablement beaucoup trop vite, mais je n'ai jamais aimé quelqu'un comme je t'aime et...J'aimerais être unie à toi. Je veux dire...dans les règles.
-Tu veux dire... tu veux qu'on se marie ?

Ben oui, idiot! Elle ne vient pas de suggérer de prendre des cours de tricot avec elle ! Je me sens... totalement décontenancé, prit au dépourvu. Décidément, cette soirée ne m'aura épargné aucune émotion. Cette angoisse que je ne pensais pas ressentir chemine jusqu'à mon cerveau. Se marier, c'est logique, c'est de notre âge, et je ne veux pas d'autre épouse. Mais je ne m'attendais pas à ce que les choses soient si brusques et précipitées.
De mon mieux, je reprend contenance. Le sujet est intervenu si abruptement que je me sens complètement prit au dépourvu.

-Ce n'est pas de cette manière que je comptais te faire ma proposition. J'envisageais plutôt... de me mettre à genou, de t'offrir une bague, ce genre de choses...


Ainsi, je lui fait comprendre que mon intention de l'épouser ne date pas de cette seconde. Et c'est vrai. Notre relation est récente, certes, mais tout à fait sincère. Alors n'est-ce pas ce qui doit tout naturellement nous attendre ?

-J'aurais aussi préféré te le proposer sans que tu m'y invites.


J'avoue que sur ce point (comme sur beaucoup d'autres), je suis très respectueux des traditions. L'idée de m'être un peu fait couper l'herbe sous le pied, de n'avoir pu lui réserver de surprise, de donner l'impression de faire ma demande uniquement parce qu'elle m'a fait comprendre que c'est ce qu'elle veut, ça a le don de blesser un peu mon orgueil.

-Mais soit. Je te promets de faire ma demande dans les formes, de la façon que tu mérites, mais je veux que tu en sois sûre.
Je prends ses mains dans les miennes. Il est vraiment étrange de vivre un moment pareil, et qui plus est d'en être l'acteur. Si tu veux bien de moi, alors tu fera de moi le plus heureux des maris qui puisse être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Jeu 18 Juil - 17:58

    La toute première réaction de Caleb à ma déclaration me fait plus rire qu'autre chose. Bien évidemment que je parle de se marier, je parle pas de la météo ! Je lève les yeux au ciel en souriant. En fait, sa question est tellement inutile que je la trouve presque attendrissante. Mon amoureux d'ordinaire calme et assuré a l'air soudainement tout retourné. Ah, de toute façon les hommes sont tous comme ça je pense, c'est la peur de s'engager. Je le laisse digérer l'information, ce qui n'est de toute évidence pas gagné pour le moment. Mon regard se lève une nouvelle fois vers la lune toute ronde et toute brillante comme une perle de nacre sortie tout juste d'une huître. Un nouveau silence s'est installé et cette fois-ci il est bien plus lourd. Je me demande si c'était vraiment une bonne idée de me jeter à l'eau. Et s'il me répondait " non " ? je crois que je supporterai pas de croiser son regard à nouveau si c'était le cas. J'inspire profondément et reporte mon attention sur lui alors qu'il reprend la parole.

    « Ce n'est pas de cette manière que je comptais te faire ma proposition. J'envisageais plutôt... de me mettre à genou, de t'offrir une bague, ce genre de choses... »

    Mes yeux s'grandissent et je déglutis quand je discerne dans cette phrase l'absence du refus que je redoutais tant. Alors comme ça il le voulait aussi ? C'est vrai que l'idée de le voir s'agenouiller et ouvrir un écrin pour me présenter une bague me plait assez. Mais dans ce cas, n'ais-je pas tout gâché en me précipitant ? La surprise ne sera plus entière, bien que je ne saurai pas à quel moment il le fera. J'imagine déjà les larmes dans mes yeux débordant d'amour et la bague ornant mon doigt tout en finesse. J'aimerais lui dire que ce n'est pas trop tard, qu'il pourra le faire à sa façon plus tard, quand je m'y attendrai pas. Pourtant, je n'ai pas le temps de prononcer un seul mot puisqu'il continue.

    « J'aurais aussi préféré te le proposer sans que tu m'y invites. »

    Je rougis, honteuse. Mon regard s'ancre une fois de plus dans le sol et que me balance d'un pied sur l'autre, mal à l'aise. C'est vrai, je lui ai un peu volé son moment. Et puis ce n'est pas dans les traditions que la femme soit à l'origine de la demande en mariage. Pourtant je n'avais nullement l'intention de l'humilier ou quoi que ce soit de ce genre. Au contraire, j'aimerais tant qu'il fasse sa proposition dans les règles...

    « Désolé... » Je murmure confuse, de façon presque inaudible.

    Mais alors que me voilà prête à m'enfoncer 20.000 lieues sous la terre pour cacher ma honte, le voilà qui prend mes mains dans les siennes et me rassure en me disant qu'il le fera plus tard dans les formes. Je n'ai pas envie qu'il pense que je lui force la main en quoi que ce soit. Ce genre de décision doit être prise en commun, sans obligation. En fait, il aurait très bien pu me rejeter. Sa déclaration qui suit me fait monter les larmes aux yeux alors que je l'enlace un peu plus fort que tout à l'heure.

    « C'est déjà tout réfléchis, et je te promets de prendre un air surpris le moment venu. Oh Caleb je suis désolée d'avoir gâchée la surprise... Je me suis laissée emporter, c'est la faute de tes yeux qui brillent et de ce clair de lune, c'est trop romantique comme ambiance, j'ai craqué. »

    La joie inonde le sang qui bat dans mes veines. Je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse.

    « Je suis la femme la plus chanceuse du monde. »

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Ven 19 Juil - 11:54

- Désolé...

Elle n'a pas à l'être. Si du moins elle s'excuse pour ne pas m'avoir laissé l'occasion de lui faire ma demande dans les formes et de la surprendre. Dans le fond, je la comprend. Je suis loin d'être quelqu'un d'expansif. Je doute fort, de ce fait, d'avoir laissé quoi que ce soit dans mon attitude deviner que je la veux pour épouse. D'ailleurs, ce n'est pas comme si je comptais faire ma demande aussi vite. Épouser Elena oui, dans la seconde ... ? Bah non, il me semblait de bon ton d'attendre plusieurs mois encore. Même si je suis certain et convaincu de vouloir rester avec elle, nous ne sommes tout de même en couple que depuis très peu de temps. Le mariage a beau être une chose logique, je n'avais pas l'intention de me précipiter. Je sais que je n'ai plus d'autre choix que d'accélérer les choses, à présent. Je ne peux pas la faire mariner plusieurs mois après de telles déclarations. Et à vrai dire, fort de la décision que je viens de prendre, je n'en ai pas envie. Qu'elle me mette ainsi au pied du mur m'a invité à imaginer plus concrètement notre vie en tant que mari et femme. Et ce que j'y ai entrevu a le don de me plaire énormément, en fait. Je nous vois emmenager ensemble, et même fonder une famille. Elle sera l'équilibre dont j'ai besoin, elle l'est déjà. Elle rend ma vie... plus simple. Alors transformer les quelques mois que j'avais envisagé en quelques semaines ne me dérange pas, en fait.

- C'est déjà tout réfléchis, et je te promets de prendre un air surpris le moment venu. Oh Caleb je suis désolée d'avoir gâchée la surprise... Je me suis laissée emporter, c'est la faute de tes yeux qui brillent et de ce clair de lune, c'est trop romantique comme ambiance, j'ai craqué.

Mes yeux qui brillent? ... le clair de lune? N'en ferait-elle pas un peu trop, là ? J'aime l'Elena douce et fragile qu'elle ne dévoile qu'à moi (du moins je le crois) mais là, j'ai quand même un peu de mal à la reconnaître. C'est un peu trop mielleux pour elle, ça l'est même trop pour moi, et pourtant, Merlin sait que je gagnerais à être un peu moins romantique, parfois. Enfin, étant donné la situation plus qu'exceptionnelle, j'accueille plutôt son attitude avec enthousiasme. Qu'elle m'aime autant me dépasse toujours. Mais je ne peux définitivement pas nier que c'est agréable.

- Je suis la femme la plus chanceuse du monde.


Je ne peux qu'avoir des doutes sur ce point, même si je veux vraiment tout faire pour qu'elle le soit effectivement. En mon for intérieur, je me jure de faire en sorte qu'Elena considère que chaque jour de sa vie vaut la sentence qu'elle vient de prononcer. J'attrape doucement sa main.

-Il faudra encore que j'obtienne la bénédiction de ta tante, pour cela.
Il est après tout de bon ton de demander la main de la fille à son père, et comme Elena n'en a plus. Je pense d'ailleurs qu'il est grand temps que tu rencontres ma famille, tu ne penses pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Sam 27 Juil - 16:11

    Pour un instant, pour un instant seulement, je goûte au bonheur d'être un peu niaise, un peu mielleuse, comme n'importe quelle fille normale. J'ignore ce qui nous attend vers l'avenir, mais je suis suffisamment réaliste pour savoir que les obstacles à surmonter seront nombreux. Qui sait ? Peut être que je n'aurai plus la possibilité d'être moi-même aussi librement après ce soir. Je l'entend, la Elena sadique qui rit depuis les tréfonds de mon âme, complètement abasourdie par l'idiotie dont je fais preuve. Elle a raison, je le sais, j'en fais beaucoup trop, mais je veux profiter du peu de temps que j'ai de liberté pour agir comme je n'ai jamais pu le faire. En fait, je sens déjà la mauvaise Elena reprendre le dessus, comme si elle jugeait que mes faiblesses avaient été suffisamment exposées comme ça. Peu à peu, je la laisse pénétrer de nouveau mon esprit, mes pensées, mes réactions. Je me recule un peu de Caleb et pouffe de rire en mettant ma main devant mes lèvres en songeant qu'il va falloir effectivement qu'il demande ma main à ma tante. La façon dont j'imagine cette scène est assez horripilante, à vrai dire ! Je vois très clairement le visage de ma tante s'illuminer à l'idée de marier sa petite nièce avec un garçon de sang-pur comme Caleb. Une opportunité en or de récupérer l'honneur de la famille qui a été bafoué par mes parents !

    « Hm, disons que je doute qu'elle ne te l'accorde pas, cette bénédiction. » dis-je amusée.

    Elle qui grogne à chaque fois qu'elle apprend qu'un sorcier s'est lié à une moldue et qui passe son temps à me chercher un bon parti dans les fêtes superficielles du gratin sorcier, voilà qui devrait la satisfaire et la rassurer ! En revanche, moi, je crains un peu de ne pas plaire à la famille de mon " fiancé ". Je ne pense pas me présenter comme une sang-mêlée puisque personne ne le sait, mais j'ai peur de me montrer maladroite. Et s'ils ne m'aimaient pas ? Je ne suis peut être pas assez bien pour leur fils. La méchante Elena me met soudain une grande claque mentale. J'avoue que je l'ai méritée celle-là ! Après tout qu'est-ce-que j'en ai à foutre de leur avis ? Et puis y a pas de raison qu'ils ne veuillent pas de moi, je suis une sorcière sérieuse et responsable, avec une dot très conséquente et une attitude respectueuse avec les personnes qui le mérite. Une vague s'assurance m'envahit et je fais un large sourire ravit à Caleb.

    « Oh bien entendu, avec plaisir ! Je suis sûr qu'ils vont m'adorer. »

    Puis, avec un air sombre et sadique :

    « Et puis si ma tante ne consent pas à notre union du premier coup, je m'arrangerai pour qu'elle change radicalement d'avis... »

    Je dis cela sur un ton humoristique, mais en fait je suis très sérieuse. J'ai beau aimer énormément cette femme qui m'a élevée quand mes parents n'en étaient pas capables, je ne la laisserai pas gâcher mon avenir. Bien que je n'ai aucun doute sur son accord, je garde cette solution de secours dans un coin de mon esprit. Ben quoi ? On se refait pas, hein.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Jeu 1 Aoû - 14:49

-Disons que je doute qu’elle ne te l’accorde pas, cette bénédiction.

Vraiment ? Tant mieux, alors. Je dois dire qu’avoir affaire à une famille réfractaire m’aurait grandement compliqué la tâche. Je sais, il y a peu de raisons pour que l’on me refuse la main d’une femme quelle qu’elle soit (en toute humilité). Je suis de sang pur, poli, scrupuleux des convenances, je suis plutôt intelligent (pour ne pas dire que je le suis plus que la moyenne - en toute humilité, une fois de plus). En bref, je  suis le gendre idéal (toujours en toute humilité, évidemment). Mais quand bien même, certaines familles ont plus de mal que d’autres à accepter l’idée d’un mariage qu’ils n’aient pas complètement contrôlé. Les mariages d’amour sont les plus dangereux, c’est bien connu, car si la passion meurt, il est plus difficile d’accepter de conserver sa position... alors que deux fiancés contraints à leurs noces et n’ayant d’autres choix que de s’y plier se contenteront d’une silencieuse résignation, prêtant moins à risques. Quoi qu’il en soit, les mots d’Elena me rassurent, oui. Toutefois, je n’oublie pas, demeurant moi-même, de conserver une part d’angoisse en mon for intérieur. Je ne serai rassuré qu’une fois que j’aurais parlé à la tante d’Elena. Et pour tout vous dire, cette femme m’impressionne un peu. Mais advienne que pourra, je suis à présent plus confiant, et puisqu’il faut en passer par là... Cela aurait beau être un témoignage d’affection très romantique aux yeux de beaucoup, jamais je n’épouserais quelqu’un sans que sa famille y ait auparavant consenti. Certaines traditions ont la vie dure.

-Oh bien entendu, avec plaisir ! Je suis sûr qu'ils vont m'adorer.

Je n’en doute pas non plus. Même si certains aspects du caractère d’Elena auraient des chances de déplaire à ma famille (ou du moins ma famille le prétendrait-elle), je suis certain qu’ils ne transparaitront jamais lors d’un dîner d’introduction ou tout autre moment qu’elle devrait passer avec mes parents. Elena sait exactement comment il convient de se comporter dans telle ou telle situation, il n’y a vraiment que peu de chances pour que ma famille ne l’apprécie pas. Ou alors il faudrait vraiment un malheureux concours de circonstances, auquel je ne crois pas le moins du monde.

-Et puis si ma tante ne consent pas à notre union du premier coup, je m'arrangerai pour qu'elle change radicalement d'avis...


J’entends la plaisanterie dans sa voix, mais j’ai également l’impression qu’elle est plus sérieuse qu’elle veut le laisser croire. Ça me touche. Je vois l’importance que je revêt à ses yeux, à tel point que ma crainte de la décevoir se fait de plus en plus grande à mesure que le temps passe. Mais il n’y a pas de raisons pour que cela arrive, n’est-ce pas ? Non. Je veux être un petit ami irréprochable, et devenir un mari qui le sera tout autant. Parce qu’elle mérite de ne plus subir aucune déception amoureuse. Et parce qu’aux vues de ce qu’elle me prouve de sentiments à son égard, je ne peux me permettre d’y faillir.

-On va éviter d’en arriver là.
je lui répond sur ce même ton de plaisanterie. Après tout, qui ne voudrait pas de moi pour gendre ?

Petit moment d’auto-consécration, ça fait toujours du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Ven 30 Aoû - 15:08


    Ma proposition était à double tranchant, à la fois ironique et très sérieuse. Ce serait pas de la tarte de me débarrasser de ma tante qui est clairement encore bien plus puissante que moi, mais je pourrais y arriver avec une bonne préparation et un plan en béton. Après le risque ce serait d'attirer l'attention sur le fait que mes parents ET ma tante seraient morts de façon obscure avec très peu de temps de décalage et dans mon entourage le plus proche. Je préfère éviter d'avoir des soupçons et passer devant le jury du Ministère de la Magie.

    « On va éviter d'en arriver là. »

    Oui, en effet ce serait une bonne idée. Caleb n'est pas officiellement au courant que je suis à l'origine du meurtre de mes parents, même s'il a bien du voir que je ne suis pas très affectée par la nouvelle. Même si nous allons finir par découvrir un aspect sanglant et monstrueux de nos personnalités à un moment donné, je préfère éviter de lui dire que cet aspect existe déjà chez moi. Épouser une fille avec un fort caractère et des idées bien arrêtées c'est une chose, mais épouser une meurtrière s'en est une autre. Vincent et Tom sont les seuls à avoir eu la confirmation des événements de l'année dernière. D'ailleurs je crains un peu que mon ex petit-ami ai la langue un peu trop pendue pour mon bien.

    « Après tout, qui ne voudrait pas de moi pour gendre ? »

    Je souris et passe mes bras autour du cou de mon amoureux. J'ai beau y réfléchir avec soin, je ne vois pas une seule personne qui pourrait avoir une raison justifiée de refuser la présence de Caleb sur son arbre généalogique. Ou alors il faudrait avoir des griefs envers l'intégralité des Chevaliers de Walpurgis. Tendrement, je pose mes lèvres sur les siennes et plonge son regard dans le sien, au plus près possible. Je chuchote.

    « En tout cas, je connais quelqu'un qui veut de toi, tout court. »

    A bien y réfléchir, je crois que c'est la nuit les plus agréable de ma vie, même si elle n'a pas démarré de façon très agréable. Je sais que les soirées à venir n'auront pas cette douceur ou cette magie actuelle, alors autant en profiter à fond. Malheureusement ce soir chacun devra rentrer chez lui pour respecter la tradition, il faudra attendre d'être mariés pour vivre ensemble. Je veux passer un maximum de temps avec lui avant d'être séparés à nouveau pour une durée indéterminée. Je prend délicatement la main de Caleb dans la mienne et mêle mes doigts aux siens sans serrer.

    « Tu veux qu'on se balade un peu avant de rentrer ? »



[ HJ : Tu clôtures, mon chou ? ]

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 629
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   Mer 4 Sep - 13:22

-En tout cas, je connais quelqu'un qui veut de toi, tout court.

Je répond à son baiser. En dépit du noeud qui s'est créé dans mon estomac à la perspective d'avoir demandé, quoique de prime abord indirectement, sa main à Elena, je me sens bien. C'était inévitable. Je n'envisage pas de passer ma vie avec qui que ce soit d'autre, en tous cas pas en me montrant réaliste, alors pourquoi attendre ? C'est dans l'ordre des choses, et le jour de notre mariage sera, à n'en pas douter, le plus beau jour de notre vie. Quoi qu'il en soit, cet instant est parfait. Il est même étrange de parvenir à un tel état de félicité après la réunion qui avaient eu lieu entre les chevaliers de Walpurgis, et les révélations qui nous avaient été apprises. Je ne pensais pas ça possible, mais c'est un fait, à l'heure actuelle, tout ce qui a été dit ce soir avant que nous choisissions de nous isoler dans ce parc a l'air de ne pas avoir existé. Nous vivons un moment suspendu dans le temps et l'espace, et j'aime ça. J'aime ne penser à rien d'autre si ce n'est à elle, me perdre, tout simplement, dans son regard, et oublier que des problèmes plus graves m'attendent dans une dimension que je prends toutes les précautions du monde à ignorer. J'ai sous les yeux ma future femme. Elle est belle, parfaite, brillante... elle me rend abominablement niais et ridicule. Bref, ce moment est parfait.

-Tu veux qu'on se balade un peu avant de rentrer ?


À vrai dire, oui, je n'ai aucune envie de rentrer maintenant. Je ne me sens pas fatigué du tout, et je n'ai pas la moindre envie de briser cet instant magique (parce que quand la magie est notre quotidien, le terme même de "magie" prend un sens différent, il se fait plus rare et plus précieux, et quand ce genre d'instant vous arrive, il ne faut pas le laisser filer). Il peut encore durer de nombreuses minutes, voire des heures, ça ne me dérange pas. J'ignore quand nous aurons à nouveau l'occasion de passer un moment comme celui là, alors je n'ai vraiment pas l'intention de tout gâcher en affirmant vouloir m'en aller tout de suite. Si je pressentais que c'est dans les intentions d'Elena, je lui suggérerai de partir, mais j'ai le sentiment que, tout comme moi, elle veut rester encore un peu. Alors pourquoi s'en priver ?

Sans lui répondre verbalement, j'attrape sa main dans la mienne et fait quelques pas, ma façon de lui faire comprendre que je veux rester là encore un moment. Le silence s'installe, mais c'est un silence agréable, qu'aucun de nous n'a envie de rompre, je crois bien. Et la nuit laisse place au matin, l'air de rien.
Une nuit parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: I hope you don't mind that I put down in words...   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hope you don't mind that I put down in words...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» 01. Losing your mind
» • I hope that tomorrow will be better
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-