AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 724
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Sam 24 Aoû - 12:07

★ Never forgive, never forget ★


Louisa serrait les poings. Elle n'aurait jamais dû accepter. Elle se souvenait des conseils du professeur Mathews. Elle aurait dû aller plus loin, ne pas se contenter de faire la moue et de grincer des dents, mais lui dire qu'elle ne voulait pas passer cette soirée avec elle. Passer la soirée d'Halloween ensemble, quitter l'école un moment, et tant pis si des gamins devaient s'étouffer en l'absence de l'infirmière, Louisa était convaincue que c'était une mauvaise idée... Et en même temps... Au fond d'elle, la bleue et bronze avait ressenti un léger pincement, quand sa mère lui avait fait cette proposition, comme une once d'espoir. On oublie pas les liens du sang si facilement. Et qu'elle le veuille ou non, Louisa était et demeurerait très attachée à sa mère, quand bien même elle fournissait tous les efforts du monde pour la haïr et le lui montrait. Toute l'ambiguïté d'une relation qui n'était pas faite pour aller en s'améliorant, surtout depuis que le professeur de défense contre les forces du mal de Poudlard encourageait grandement l'animosité qu'il pouvait y avoir entre les deux Sparkley, et que Louisa avait apprit quelle liaison (dégueulasse, répugnante et inhumaine) sa génitrice osait entretenir avec le concierge de l'école.

Depuis qu'elles étaient arrivées en transplanant (transplanage d'escorte pour Louisa, bien sûr) sur le chemin de traverse, aucune d'elles n'avait pipé mot. Ça valait mieux. Leur relation était au point mort, et savoir comment décanter tout cela semblait presque impossible. En ce qui concernait la bleue et bronze, elle n'avait pas l'intention de faire le moindre effort pour rendre cette soirée agréable, bien au contraire. C'était même hors de question. Trop de rancune accumulée et trop de fierté des deux côtés faisaient qu'elle ne se sentait pas prête à faire le moindre effort. Et ce qui allait se passer ce soir là n'allait pas aider leurs relations. Pour certains ayant un minimum de ressentiments l'un envers l'autre, les toxines qui flottaient dans l'air pouvaient déjà faire des ravages. Mais pour la mère et la fille, qui n'avaient jamais eu besoin de prétexte pour s'engueuler, elles pourraient bien les mener jusqu'à ce point de non retour que, déjà comme ça, elles n'étaient pas prêtes d'atteindre.

-Je veux passer à la librairie.
dit-elle sans compter sur l'avis de sa génitrice. Elle était déjà en train de passer le pas de Fleury & Bott's.

Louisa adorait les bouquins. Si elle devait passer une soirée barbante à souhait avec sa "mère adorée", elle préférait être parée, quitte à l'ignorer et à se plonger dans la lecture du livre qu'elle obligerait l'infirmière à lui offrir. Quoi que bizarrement, elle se sentait soudainement non pas d'humeur à ignorer sa mère, mais à lui balancer ses quatre vérités à la figure avec violence. Elle ne savait pas d'où ça lui venait. ça lui avait prit comme ça, mais ça devenait une idée fixe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Lun 26 Aoû - 0:07

Passer du temps hors de Poudlard toutes les deux, loin de la pression qu'imposait forcément l'école, sur un terrain neutre, ça semblait être une excellente idée à Zelda. Faire ça le soir d'Halloween encore plus. Parce qu'en période de fêtes, on est toujours de meilleure humeur, non ? Et puis, elles s'éviteraient l'une comme l'autre l'assommant banquet annuel que cet événement invoquait toujours. Tous les éléments étaient réunis pour qu'elles passent une bonne soirée, non ? Enfin... Je veux dire... une soirée vaguement moins pourrie, plutôt. Parce que quand elles étaient ensemble, on ne pouvait pas franchement dire que le temps était au beau fixe, il virait plutôt et incommansurablement à l'orage. L'infirmière avait retenu à grand peine un large soupir de soulagement quand sa fille avait dit qu'elle acceptait qu'elles passent la soirée ensemble. Elles ne s'étaient plus vraiment reparlées, depuis que Louisa l'avait surprise avec Montgomery, et qu'elles puissent enfin avoir une conversation plus posée (ahem) qui ne soit pas déformée par le prisme d'une rage et d'une incompréhension soudaine, ne devrait leur faire que du bien. Ou pas.

Pour le moment, en ce qui concernait la conversation en elle-même, ça semblait mal parti. Louisa ne prononçait pas le moindre mot, et Zeld', elle, avait un peu de mal à savoir comment amorcer convenablement la conversation. Il y avait tellement à se dire, et en même temps, la moindre maladresse pourrait avoir l'effet d'une bombe. Avec sa fille, elle devait prendre mille pincettes. Et encore, ça suffisait pas toujours. Zeld' avait décidé d'amener sa fille sur le chemin de traverse, l'occasion de faire un peu de lèche-vitrine, d'observer les décorations, et de manger un bout au chaudron baveur. Bref, l'occasion de se changer les idées. OU PAS. Si elle avait su qu'elle ne savait pas quel tordu avait décidé de foutre son bordel dans tout ça, elle se serait épargnée la promenade de santé.

Elles avaient à peine mit un pied dans la ruelle sorcière que déjà, quelque chose se passait en Zelda. Elle ne savait pas quoi, elle ne s'en rendait pas vraiment compte. Mais tout à coup, en regardant sa fille, elle ne voyait plus en elle que le petit démon qui lui avait fait subir tant de sales coups depuis le départ de son père. Et la patience dont elle s'était promise de faire preuve s'estompait tout à coup. Quand Louisa la pressa de se rendre chez Fleury & Bott, histoire de se trouver de la lecture.


"Non. "


Le mot était sorti tout seul. Comme un besoin irréprescible de dire non, même si, en soi, le fait que sa fille veuille un livre ne lui faisait ni chaud ni froid, elle l'aurait laissé faire sans problèmes en d'autres circonstances, mais là non, elle ne voulait pas. Elle attrapa sa fille par le bras et la tira hors de la librairie.


"J'ai dit qu'on allait d'abord manger, alors on va manger."
ajouta-t-elle en haussant le ton, le regard noir.
Ce n'était qu'un échauffement, sans nul doute. Le pire était à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 724
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Mer 28 Aoû - 10:03

★ Never forgive, never forget ★


-Non.

Pardon ? PARDON ? C'était quoi, là, ce non direct et catégorique ? Bon d'accord, elle était sa mère, elle était parfaitement en droit de lui interdire des choses si elle considérait que c'était pour le bien de sa progéniture. Mais là, en l'occurrence, elle ne lui avait dit "non" que pour les lui hacher menu. C'était un concours, c'est ça ? À qui emmerderait le plus l'autre ? Eh bien dans ce cas, l'infirmière n'avait pas la moindre chance de gagner, c'est moi qui vous le dit. Louisa était fermement décidée à mener cette guerre et à la gagner. Oui, on parlait bien de guerre. Ça ne vous aura pas échappé, apparemment sans raison (mais il y en avait une, et ça aussi vous le savez), Louisa se sentait d'une humeur exécrable, et prête à tout faire exploser si besoin était, le tout pour emmerder sa génitrice au maximum, pour qu'elle n'ait rien d'autre que "ce qu'elle méritait". Elle avait décidé qu'elle irait s'acheter un livre, et par Merlin, elle irait s'acheter un livre. Rien à fiche du blabla de sa génitrice.

-J'ai dit qu'on allait d'abord manger, alors on va manger.


Eh ben non. Ce n'était pas parce que Zelda Sparkley parlait que Louisa Sparkley devait écouter. Elle ne voulait pas écouter. Elle ne le ferait pas, un point c'est tout. Et si sa génitrice n'était pas contente, eh bien peu importe, le résultat serait sensiblement le même. De toute façon, elle n'avait pas faim. Son envie de faire payer sa mère était bien au-delà de n'importe lequel des besoin purement primaires qu'elle aurait pu éprouver.

-Sois pas idiote, maman. Enfin, si c'est dans tes cordes. Tu veux passer du temps avec ta fille chérie ? Très bien. Mais dans ce cas, on fait selon mes règles. J'en ai marre que tu me prennes pour le petit chien que tu peux traîner partout avec toi sous prétexte qu'on partage les putains de même gênes.


Oups. Un gros mot ! Bah c'était sorti tout seul, tiens ! Pourquoi est-ce qu'elle devrait jouer les petites filles gentilles, proprettes, et bien sous tous rapports, de toute manières. Son infirmière de mère ne se gênait pas non plus quand il s'agissait de proférer des jurons à tout va. Qu'elle s'abstienne du moindre commentaire, ou elle le payerait cher.

-Donc t'avises pas de m'empêcher de faire quoi que ce soit ce soit où je vais dire à Dippet que tu te fais le concierge.


Et elle le pensait. Vous imaginez bien qu'elle avait encore cette sinistre affaire en travers de la gorge, elle qui n'avait fait qu'accentuer le dégoût et la rancoeur que la fille pouvait avoir pour sa mère. Oui, animée par une monstrueuse colère, elle se sentait prête à commettre ce genre de redoutables erreurs. Elle était même convaincue qu'elle n'éprouverait aucun regret à le faire. Évidemment, c'était faux. Heureusement, c'était faux.
Sans prononcer un mot de plus, elle entra pour de bon dans la librairie, et se dirigea instinctivement vers son rayonnage préféré. Ceci dit, elle se sentait tellement énervée qu'elle n'arrivait pas du tout à s'intéresser aux livres sur les présentoirs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Lun 2 Sep - 0:17

Attends. Elle avait bien entendue, là ? La chaire de sa chaire venait vraiment de la traiter de demeurée ? Et elle pensait peut-être qu'elle allait s'en tirer à si bon compte. Aux dernières nouvelles, le schéma familial traditionnel veut que le parent ait l'ascendant sur son enfant et pas l'inverse. D'accord, l'homme avait plus de pouvoirs que la femme, mais puisque l'homme de la maison avait passé l'arme à gauche, c'était elle qui avait le pouvoir, elle qui avait l'autorité. Voir cette dernière flouée avec autant d'insolence ne l'avait jamais autant exaspéré qu'à cet instant. Mais qu'est-ce que ça l'exaspérait.

Louisa dépassait les bornes. Elle était en train d'insulter l'intelligence de la personne qui lui avait donné le jour, elle passait outre toutes les règles de bienséances, crachait sur son propre sang... Une chose était clair et nette, ça n'allait pas se passer comme ça. Oh que non ! Et puis quoi encore ? Et elle ne se contentait pas que de ça, en plus. Elle osait lui faire du chantage. Comme si elle était en position pour ça ! Si elle l'avait cru, eh bien elle avait eu tort ! Elle n'allait quand même pas se laisser avoir par des menaces pareilles ! C'était honteux et dégradant. À la base, déjà, Zeld' n'était pas du tout calme, et était dans une colère noire. En entendant le nom de Montgomery, utilisé dans l'unique but de la provoquer et d'enfoncer le clou, le coup partit tout seule, et la main de l'infirmière vint s'écraser violemment sur la joue de sa fille.

Depuis douze année que Zeld' élevait et aimait sa fille, même dans les pires moments, jamais elle n'avait levé la main sur sa progéniture. C'était une chose qu'elle s'était toujours refusé catégoriquement de faire. Elle trouvait ça bas et idiot. Mais voilà qu'elle s'adonnait sans mal à cette bassesse. Et là, sur le moment, elle ne regrettait même pas son geste. Tout ce que son esprit paralysé par une rage inhumaine, provoquée par cette substance qui flottait dans les airs parvenait à intégrer, c'était qu'elle l'avait bien mérité. Ses yeux brillaient d'une lueur mauvaise, et satisfaction et soulagement se lisaient dans son regard, comme si elle venait d'accomplir quelque chose dont elle rêvait depuis une éternité.
Bien sûr, elle n'était pas elle-même. Dès qu'elle aurait recouvert ses esprits, elle allait amèrement regretter son geste. Elle qui avait été toujours convaincue qu'elle n'aurait jamais à recourir à la violence, avait cédé à cette pulsion avec beaucoup trop d'aisance. Elle aurait dû mal à s'en justifier ensuite, toxines dans les airs ou pas.

En tous cas, elle ne chercha même pas à s'excuser, elle se contenta de se redresser, l'air même assez fier d'elle. Qu'elle y aille de nouveau de ses menaces, et c'était une nouvelle raclée qu'elle allait se prendre.


"Vas-y, ne te gênes pas."
Ses poings étaient crispés. "À la prochaine, je garantis pas que t'arrives à te relever."

Le plus effrayant, c'est qu'elle se sentait vraiment capable d'aller très très loin. Bien trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 724
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Sam 7 Sep - 12:15

★ Never forgive, never forget ★


-Vas-y, ne te gênes pas.

Oh bah si elle avait son aval, alors d'accord ! Pourquoi se gêner, dans ce cas, hein ? Très franchement... Ainsi dénoncer sa mère et lui faire courir le risque de perdre son job lui aurait peut-être traversé l'esprit en temps normal, mais jamais elle n'aurait mis l'idée en application. Oui parce que bon, sous ses dehors exécrables et impolis, elle aimait évidemment sa mère, elle ne voulait pas lui causer d'ennuis (et en plus, ces ennuis pourraient techniquement retomber sur elle, donc). Mais là, elle se sentait totalement capable de courir sur le champ dans le bureau de Dippet pour sceller négativement le destin de sa pauvre génitrice. Comme quoi, heureusement que toute cette affaire avait eu lieu sur le chemin de traverse et pas à Poudlard. Même si elle se décidait maintenant à faire le chemin jusqu'au bureau du directeur de l'école, il y avait de fortes chances, et heureusement, que les effets de la toxines aient disparu, ou se soient en tous cas atténués, heureusement pour elles deux. Parce que pour l'instant, elle était vraiment assez remontée pour se lancer dans ce genre de conneries inéluctables. Oui, ça, c'était de ce genre de choses qui seraient vite oubliées une fois que les esprits échauffés ne le seraient plus.

-À la prochaine, je garantis pas que t'arrives à te relever.


D'autres choses ne s'oublieraient pas si vite. Louisa, quel que soit le contexte, et quelques soient les excuses qui sauraient données après, ne pouvait tout simplement pas excuser certaines attitudes. Parmi elles, elle ne pouvait pas oublier la gifle monumentale que sa mère venait de lui administrer. Et non seulement elle l'avait frappé, mais en plus, l'infirmière menaçait de le refaire ! Leurs altercations n'avaient jamais été aussi violentes. Celle-ci allait marquer un tournant, créer une fracture encore plus grande qu'avant. Aucune d'elle n'avait voulu ça, c'est sûr, mais maintenant c'était fait. Et c'était trop tard pour rebrousser chemin. Le regard que Louisa lança à sa mère était chargé d'une haine intense. Si elle avait pu la tuer d'un seul regard, elle l'aurait fait. Oui, elle en était là.

-C'est bien maman, tu peux être fière de toi. T'as gagné le statut de putain de mère indigne et violente. Finalement, c'est peut-être pas à Dippet que je devrais aller me plaindre.

Sous-entendu, tu me touches encore, je vais me plaindre aux autorités compétentes et je t'accuse de me battre. C'était extrême. Mais dans cette situation un peu à part, tout était extrême, de toute manière. Et les conséquences risquaient d'être très très douloureuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Dim 15 Sep - 22:07

Elle avait franchi la ligne. Ce qu'elle venait de faire était à l'encontre d'absolument tous ses principes, mais elle n'avait pas réfléchi la moindre seconde, elle avait cédé à l'impulsion du moment, elle avait commis une erreur grave, et rien de ce qu'elle pourrait essayer de faire pour la réparer n'y changerait jamais rien. Il aurait fallu qu'elle ressente cette hantise envers elle-même, pour l'acte terrible qu'elle avait commis, seulement voilà, il n'y avait en elle aucun remord et aucun regret. Ça viendrait sûrement, mais pour l'instant, la colère était seule maîtresse de ses émotions, et de sa raison qu'elle aimait pourtant tellement solliciter en temps normal. Une mère indigne et violente, voilà ce qu'elle était devenue aux yeux de sa fille. Elle aurait dû ressentir de la honte, un normal dégoût d'elle-même, mais ce n'était pas du tout le cas. Elle n'arrivait pas à réaliser qu'elle avait commis une faute grave, elle n'y arrivait pas. Ça lui retomberait dessus, c'est sûr, et à ce moment là, c'est elle qui se prendrait une gigantesque claque, mais c'était loin d'être encore le cas. Et pour l'instant, c'était juste de la rage qui s'accumulait, et qui voulait exploser encore et encore. Comme si elle n'avait pas encore fait suffisamment de mal, comme s'il était impératif et nécessaire qu'elle pousse encore plus loin ses limites, histoire que sa fille la déteste à tout jamais.

"Tu ne parlera à personne, ma fille ! Si tu t'avises même d'essayer, tu sauras vraiment ce que le mot "punition" signifie."

À côté d'elles, deux hommes qui ne s'étaient jamais parlées de leurs vies étaient en train de s'engueuler violemment, sous prétexte que l'un d'entre eux avait prit le livre que l'autre voulait acheter. La querelle devenait physique de leur côté aussi, et l'un des deux entreprenait d'assomer l'autre à coups de volume de plus de cinq cent pages. La situation aurait pu paraître comique, si de leur côté, les deux Sparkley n'étaient pas à ce point sur les nerfs. Zeld' attrapa le poignet de Louisa, l'attrapant fermement entre ses doigts.

"Maintenant, tu vas me suivre et arrêter avec tes caprices de gamine mal élevée. C'est pas comme ça que je t'ai éduqué."


L'infirmière était bien décidée à ne pas se laisser avoir par une pauvre gamine en pleine crise d'adolescence. Tant pis si elle devait la corriger de nouveau, à l'heure actuelle, ça ne la dérangeait pas du tout. Finalement, oui, elle l'avait peut-être mal éduquée. Peut-être que quelques claques supplémentaires n'auraient pas fait de mal à son éducation. Comment est-ce qu'elle avait pu finir par être à ce point grossière et malpolie ? C'était juste totalement honteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 724
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Jeu 26 Sep - 11:53


★ Never forgive, never forget ★



-Tu ne parlera à personne, ma fille ! Si tu t'avises même d'essayer, tu sauras vraiment ce que le mot "punition" signifie.


De menaces en menaces, leur prise de bec devenait de plus en plus violente, et plus la violence s'immiscait dans leur conversation, moins Louisa se sentait prompte à écouter ou céder au chantage. Les choses pourraient aller très loin, pas seulement en mots mais en actes aussi, Louisa choisissait de l'assumer totalement. Elle changerait sans doute d'avis tout à l'heure, mais pour l'instant, elle trouve que c'est vraiment une bonne idée, de se dire en face toutes ces quatre vérités désagréables, infectes, ignobles, qu'elles s'étaient gardées de se dire sans raisons apparentes, ça faisait mal, ça on pouvait pas en douter, mais qui sait ? Il se pouvait que ce soit un mal pour un bien. Au moins, elles savaient à quoi s'en tenir lorsqu'elles étaient en présence l'une de l'autre, elles arrêteraient peut-être pour de bon de se mentir inutilement, d'essayer de préserver entre elles un semblant de relation mère-fille qui les bouffaient de l'intérieur. Vivre leurs vies chacune de leur côté sans plus jamais chercher à se rejoindre, sauf en cas d'extrême nécessité, c'était ça qu'il fallait qu'elle fasse. Tiens, c'était presque une réflexion raisonnée que Louisa venait d'avoir ! La preuve que les effets de la toxine maudite s'estompaient, peut-être ?

-Maintenant, tu vas me suivre et arrêter avec tes caprices de gamine mal élevée. C'est pas comme ça que je t'ai éduqué.


Elle osait encore parler d'éducation ? Si elle l'avait éduqué tout bien comme il faut, elles n'en seraient certainement pas là. Louisa considérait que sa génitrice avait tout sacrifié au profit de son travail, même sa relation avec elle. Elle considérait s'être éduquée toute seule, après la mort de Mr Sparkley. Encore une chose qu'elle pourrait mettre à plat, puisque l'occasion de se dire en face tout ce qu'elles avaient gardé beaucoup trop longtemps pour elles. Tant pis si après ça, elles n'arrivaient jamais à retrouver leur chemin l'un vers l'autre.

-Arrête tes conneries, tu ne m'as pas éduqué du tout ! C'est à peine si tu t'es souciée de moi, après la mort de papa ! Y'a rien qui compte, pour toi, moi encore moins que les autres. T'es devenue vieille et aigrie avant l'âge, t'es une mère absolument pitoyable ! Tu m'as totalement délaissé au moment où j'avais le plus besoin de toi ! Je te déteste.


Elle pensait absolument chaque mot (à part les trois derniers) de ce discours incendiaire. Sa rancoeur avait atteint son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Mar 1 Oct - 1:07

Alors là c'était la meilleure ! Louisa avait le culot de lui dire qu'elle ne l'avait jamais éduqué ? On aura tout entendu ! Qu'on voit ce qu'elle aurait fait et ce qu'elle serait devenue, si Zeld' n'avait pas été là pour elle ! Elle ne s'en serait certainement pas aussi bien sortie ! C'était même une certitude. Zeld' avait tout donné à sa fille : le gîte, le couvert, une éducation décente, et ce qu'elle pouvait d'affection. Alors c'est vrai, elle n'était pas aussi présente qu'elle l'aurait voulu. Mais si elle travaillait si dur, si elle était si souvent absente, c'était justement parce qu'elle tenait au bien être de sa fille et voulait qu'elle ne manque de rien. Autant d'ingratitude de la part de Louisa, c'était vraiment regrettable, agaçant, énervant... Tout en même temps.

Mais qu'elle se débrouille toute seule, si elle avait l'impression de l'avoir fait jusque là, on verrait bien si elle trouverait si simple au bout du compte. Zeld' était convaincu qu'elle ne mettrait pas vingt-quatre heures avant de revenir la voir en rampant. Peut-être qu'elle n'était pas la mère idéale, c'est sûr, mais elle faisait vraiment de son mieux pour l'être. Alors sérieusement, qu'elle lui sorte pas ce genre de conneries ! Et ce n'était pas le pire. Voilà, en plus, qu'elle lui disait qu'elle la détestait ! Mais si elle voulait une autre mère, qu'elle aille s'en chercher une autre, hein ! À ce moment là, peut-être qu'elle réaliserait enfin à quel point elle lui était dévoué.

"Petite ingrate ! J'ai mis ma vie entre parenthèse, pour toi, j'ai fais des sacrifices dont tu n'as même pas idée !"


C'était le cas, même si les reproches de Louisa détenaient une part de vérité qu'elle était dans l'incapacité de nier. Après la mort de son mari, c'est vrai que Zeld' s'était renfermé dan le travail. Ce n'était pas qu'elle voulait négliger sa fille, au contraire, elle était tout ce qu'il lui restait. Mais à certains moments... elle avait seulement besoin d'être seule. Louisa, et ça se confirmait d'années en années, était le portrait craché de son père, elle lui ressemblait sur beaucoup d'aspect. La voir, c'était la joie de contempler la prunelle de ses yeux, et la souffrance d'y voir les traits de son mari... Mais ça, elle l'avait toujours gardé précieusement pour elle.

"Vas-y, débrouille toi toute seule, puisque tu es si maligne ! Le jour où je ne serai plus là pour toi, tu comprendras peut-être enfin à quel point cette mère qui, selon toi, ne t'as pas éduqué, a pu t'être dévouée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 724
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Sam 12 Oct - 15:01

★ Never forgive, never forget ★


-Petite ingrate ! J'ai mis ma vie entre parenthèse, pour toi, j'ai fais des sacrifices dont tu n'as même pas idée !

Y'avait-il pire chose pour une mère à dire à sa fille ? Non, Louisa ne voyait pas ce qui pouvait être pire. Sa génitrice venait de battre absolument tous les reconrds, et pour la demoiselle, elle était de plus en plus prête pour concourir afin d'obtenir le statut de la plus mauvaise mère du monde. Elle était allé loin, depuis le début de leur discussion (bon, Louisa n'y était pas allée de main morte non plus, mais passons ce détail), en passant même par l'"agression physique" (grand mot, mais au point où on en était), mais là, ça dépassait très franchement les bornes. Lui dire qu'elle s'était sacrifié pour elle, c'était ni plus ni moins qualifier sa fille de fardeau. Bah merci du compliments ! Si elle lui avait à ce point gâché la vie, pourquoi s'était-elle encombré à prendre le minimum syndical de soin qu'elle lui adressait ? Franchement, c'était trop. Et au lieu de l'énerver et de décupler encore une colère qui était allée crescendo depuis qu'elles s'étaient toutes les deux retrouvées sur le chemin de traverse, pour un moment passé en famille qui aurait dû se dérouler beaucoup mieux que cela (pas à merveille, il y avait longtemps que leur petite famille ne ressemblait pas à une pub pour de la chicorée), ces mots venaient de profondément la blesser. Ça y est, cette fichue substance qui flottait dans l'air et rendait tout le monde maboule était en train de se dissiper. Et maintenant, il ne restait que les regrets, la rancoeur, et des mots qui ne pouvaient pas être oubliés. Le mal était fait.

-Vas-y, débrouille toi toute seule, puisque tu es si maligne ! Le jour où je ne serai plus là pour toi, tu comprendras peut-être enfin à quel point cette mère qui, selon toi, ne t'as pas éduqué, a pu t'être dévouée.

Maintenant que la bleue et bronze était un peu plus lucide que tout à l'heure, elle était bien obligée d'avouer que sa mère n'avait pas tort, même pas le moins du monde. Elle n'avait que douze ans. Elle avait beau être débrouillarde, jamais elle ne s'en soucierait sans le soutien, même discret, de celle qui l'avait mis au monde et élevé. Mais trop fière, Louisa choisit de ne pas baisser les armes.

-Arrête de dire des conneries plus grosses que toi.
Elle poussa un large soupir. Écoutes, je retourne au château, d'accord, et ne cherche pas à m'accompagner, je connais le chemin. Tu m'étouffes, j'ai besoin d'air. On en reparlera quand t'auras récupéré tes esprits, je sais pas ce que t'as ce soir, mais t'es pas nette. Putain ! C'est pas moi qui devrait te demander de grandir un peu !

Après avoir dit ces mots d'un ton franchement cassant, elle décida de tourner les talons, espérant que sa mère aurait prit ses remarques pour ce qu'elles signifiaient vraiment et ne chercherait pas à la retenir. Elles étaient trop énervées, ça ne servait à rien. Il allait bien falloir qu'elles en reparlent, oui, mais quand elles se seraient calmées, pas avant. Pour l'instant, leurs esprits étaient trop échauffés. Alors mieux valait que Louisa s'en aille et retrouve sa salle commune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 398
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : mon travail. ça suffit.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24, 163 cm, bois de houx et plume de sombral.
Camp: Bien
Avatar: Melanie Laurent

Message#Sujet: Re: [EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget   Jeu 17 Oct - 23:25

Elle sentait les effets du produit répandu dans l'air s'atténuer comme l'on passerait lentement mais sûrement d'une douche chaude à une autre de plus en plus froide, pour être finalement glaciale. Quand elle eut l'impression de redisposer de tous ses moyens, l'infirmière ressentait en effet comme les effets d'un bain glacé, qui faisait courir un grand frisson tout au long de son échine. Et tout devenait plus froid que froid à mesure qu'elle prenait l'ampleur de toutes les horreurs qu'elle avait dite à sa propre fille, cette fille qu'elle aimait pourtant plus que n'importe qui d'autres, à qui elle avait et voulait sacrifier sa vie toute entière, pour qui elle abandonnerait ou prendrait tout, cette-même fille qu'elle avait pourtant frappé en plein visage, et devant public. Elle ne se reconnaissait pas elle-même. Comment avait-elle pu aller si loin ? Elle n'était même plus capable d'en vouloir à Louisa pour les mots incendiaires qu'elle lui avait balancé au visage. Tout à coup, même s'ils étaient durs, elle les trouvait amplement mérités. Elle n'avait plus qu'une chose à coeur à l'heure actuelle : se faire pardonner... Sauf qu'il semblait un peu trop tard, maintenant. Même débarrassée des effets de la toxine, la bleue et bronze restait furieuse contre elle, et à juste titre. Il faudrait plus que quelques mots d'excuse pour décanter la situation.

Zeld' n'avait jamais vu autant de haine dans les yeux de sa fille. Plonger dans ce regard désagréable, c'était lire tellement de ressentiment que ça la rendait malade. Au final, l'infirmière n'eut même pas à coeur de retenir Louisa. Pour l'instant, le dialogue était vain, ça ne mènerait à rien. Il allait falloir qu'elles laissent à leurs esprits le temps de se calmer, déjà, si c'était possible. Pour le reste, elles verraient ensuite, même si cette discussion houleuse ne laissait rien présager de bon.
C'est dépité, alors qu'elle avait laissé sa fille prendre de l'avance sur elle pour retourner au château qu'elle choisit elle-même de trainer faiblement la patte jusqu'à l'école de magie, sans aucune volonté ni aucun enthousiasme. Qui d'enfants n'avait jamais eu ne pouvait pas comprendre. Mais Zeld', à l'heure actuelle, souffrait terriblement, et rien ne semblait pouvoir calmer sa douleur... si ce n'était le fait de la placer face à des obligations plus grandes encore.

Au final, c'est ce qui arriva. Alors qu'elle quittait tout juste Pré-au-lard, elle vit l'un de ses collègues, essoufflé, courir à elle. Apparemment, il avait eu la même cadence depuis qu'il avait quitté le château. Entre deux bribes de phrases, elle comprit que quelque chose était arrivé à Poudlard, et qu'on avait besoin d'elle.
Apparemment, la Guilde avait fait des siennes une fois de plus.
Ma foi, au moins, elle pourrait se rendre utile, et peut-être réussir à oublier cette soirée qui lui laissait un sentiment intense d'amertume, de colère (contre elle-même, surtout) et de regrets... Décidément, être une bonne mère, ça ne s'improvise pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[EVENT] ZELDA & LOUISA ★ Never Forgive, never forget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» STEVE & LOUISA ★ Aucun service n'est gratuit
» MORTICIA & LOUISA ★ Aurions-nous un point commun?
» HELENA & LOUISA ★ Esprit, es-tu là?
» zelda picross
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Fleury & Bott
-