AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rivale ? (Nemesis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Rivale ? (Nemesis)   Lun 30 Sep - 17:18

Les nausées du matin étaient une choses que les femmes enceintes semblaient passer sous secret, ou en tous cas minimiser. De ses connaissances qui étaient passées par la même chose qu'elle, toutes avaient omis de lui dire à quel point c'était désagréable et récurrent... L'une de ces joyeusetés pour lesquelles on ne signait pas, lorsqu'on prenait la décision d'avoir un enfant.

Décision que Lindsay ne devrait pas regretter... mais regrettait, déjà, bien malgré elle. Parce que les choses, comme à chaque qu'on les planifiait, ne s'étaient absolument pas déroulées de la manière qu'elle avait supposé, c'était même tout l'inverse, désespérément l'inverse.

Elle allait faire naître un enfant au sein même d'un mariage qu'il aurait dû sauver, mais qu'il était en train de détruire plus encore, elle allait mener la vie de famille qu'elle avait rêvé, sauf qu'en lieu et place d'un mari attentif et prévenant, elle ne saurait plus voir en lui que l'homme adultère, qui lui avait apprit ses "écarts de conduite" d'une façon absolument cruelle.

Le temps penserait les blessures, qui sait ? Mais Lindsay doutait fort qu'il suffise à tout résoudre. Non, si l'on voulait que les choses s'améliorent, il allait falloir mettre la main à la pâte, et comme l'initiative et les efforts, de toute évidence, ne viendraient pas de la part de James, à moins d'un miracle, c'était à elle de prendre les choses en main.

Et la première chose qu'il fallait qu'ils fassent, c'était de retrouver leur complicité d'avant. Tous les deux s'étaient égarés sur des chemins qu'ils n'auraient pas dû suivre, et sur des pentes bien trop glissantes, mais il n'était pas trop tard pour faire marche arrière, s'amender quant à ses erreurs, et retrouver un équilibre. Elle savait qu'elle le pouvait, James le pouvait tout autant. Cette leçon aurait peut-être dû lui apprendre qu'elle avait toujours été la seule à se battre pour leur couple, et que si les choses allaient si mal, c'était peut-être qu'il ne fallait pas insister... mais c'était trop tard. Elle devait se battre, ne serait-ce que pour la vie qui se développait en elle.

Alors la première étape, la plus importante, lui sembla être de dire à la personne qu'elle considérait comme l'élément perturbateur tout le mal qu'elle pensait d'elle. Et cet élément perturbateur, c'était bien sûr l'"autre femme", ou c'était en tous cas ce que pensait Lindsay, qui n'aurait pas pu se tromper plus.

Elle n'avait pas longtemps hésité quant à l'identité de celle qu'elle suspectait le plus. Il n'y avait presque pas de femme dans l'entourage de James, ou du moins dont il soit vraiment proche, à part Nemesis, qui par la même était également sa meilleure amie... Lindsay avait toujours éprouvé une certaine jalousie à l'égard de la jeune femme, qu'une personne aussi belle et brillante s'intéresse de trop près à son mari n'était pas pour lui faire franchement plaisir, cela peut aisément se comprendre... Elle ignorait que Nemesis était justement la personne de l'entourage de son époux dont elle pouvait le moins se méfier...

Elle lui avait donné rendez-vous pour prendre un café, sans plus de précision. Si elle avait directement annoncé la couleur, Lindsay était convaincu que l'avocate n'aurait même pas prit la peine de répondre à sa missive.

Elle l'attendait donc à une table du café, guettant sa venue par la fenêtre près de sa table, qui donnait sur la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mar 1 Oct - 11:10

 
rivale ?




Les yeux de la petite poupée s'étaient arrondis avant que ses lèvres ne s'étirent en un rictus. Puis ses doigts s'étaient crispés sur ce parchemin qui venait de lui être envoyé. Alors que Tristan, visiblement étonné par la si vive réaction de sa promise, avait voulu la questionner, Nemesis s'était levée et, sans un mot, avait quitté la table. S'en allant rejoindre cette chambre qui était la leur elle avait lu, encore et encore, ces quelques lignes que cette adorable pintade de Lindsay venait de lui faire parvenir. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Les deux femmes ne s'appréciaient pas, cela était presque de notoriété publique. Si Nemesis ignorait les raisons pour lesquelles elle n'avait pas la chance de compter parmi les amies de cette horripilante brunette, la jeune femme savait en revanche tout ce qu'elle avait à lui reprocher ! Et qui, en réalité, se bornait à cette simple constatation : Lindsay était la femme de son meilleur ami ! Et Nemesis, légèrement possessive et exclusive dans ses inclinations, n'aimait pas l'idée de devoir partager son ami avec qui que ce soit ! Et encore moins avec une femme aussi insipide que Lindsay !

Elle avait néanmoins accepté cette bien étrange invitation se disant que cela pourrait sans doutes se révéler amusant. D'autant plus maintenant que Nemesis avait découvert cette hideuse fêlure dans un couple aux apparences si parfaites ! James avait beau souffrir de ce qu'il avait fait, il n'en demeurait pas moins qu'il ne pouvait revenir en arrière. Il avait trahi la confiance de son épouse et il ne l'avait pas fait avec n'importe qui ! Et, oui, il avait raison de craindre que son aventure ne s'ébruite au point d'être étalée sur la place publique ! Si jamais cela venait à se savoir, alors James et l'objet de son désir seraient perdus. Il était des choses que la société londonienne n'était pas vraiment à accepter ! Non, personne ne pardonnerait ! Et James serait villipendé, honni et traité en paria ! Et, cela, Nemesis s'y refusait ! Les gens avaient beau ne pas comprendre ce qui les liait, lui et elle, la jeune femme s'en moquait. James était son meilleur ami et, à ce titre, elle se devait de le protéger. Même contre lui-même puisque son ami, dieu qu'il pouvait parfois se montrer idiot par moments, avait trouvé cela intelligent d'avouer sa faute à Lindsay ! Il espérait quoi ? Son absolution ? Stupide !

C'était bien là la seule et unique raison qui l'avait poussée à se rendre à ce rendez-vous avec une femme qu'elle méprisait au plus haut point. Nemesis était une femme et si elle se mettait à la place de Lindsay, il était évident qu'elle remuerait ciel et terre pour découvrir l'identité de celle qui lui avait ravi son époux ! Enfin celle... Quelle ironie... Lindsay pouvait toujours cherché, elle ne trouverait pas ! Et quand bien même Nemesis découvrirait que la femme bafouée se rapprochait un peu trop de la vérité, elle se ferait une joie de l'en détourner ! Son métier ne consistait qu'en cela après tout : détourner l'attention des juges de son client souvent coupable en leur donnant une autre chèvre  en sacrifice ! Et cette fois James était son client. Alors qu'elle arrivait au café elle ne mit guère plus de quelques secondes à apercevoir Lindsay. Celle-ci s'était installée de façon à pouvoir la voir arriver... Bien sûr... Quelques soient les raisons pour lesquelles Lindsay l'avait faite venir il était plus qu'évident que ce n'était pas pour prendre un thé ! Nemesis sourit, presque affable, tout en s'asseyant et en allumant une cigarette. Puis, toisant avec une once de gentillesse feinte celle qui se trouvait en face d'elle, elle dit de sa voix enjouée

- Lindsay Hopkirk... Comment vas-tu ? Cela fait si longtemps que nous ne nous sommes vues ! Et, pardonnes ma franchise, mais bien que James et moi nous voyons régulièrement, j'ignore pourquoi, mais je ne pense jamais à lui demander de tes nouvelles. Ce n'est guère sympathique de ma part je l'avoue... Mais je compte bien me rattraper... Alors... Que puis-je donc faire pour toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Sam 5 Oct - 18:36


- Lindsay Hopkirk... Comment vas-tu ? Cela fait si longtemps que nous ne nous sommes vues !

Même si elle était avenante et que son ton était sympathique, dès qu'elle se présenta à elle, Lindsay eut immédiatement envie d'étrangler Nemesis. Ce n'était pas seulement dû aux soupçons qu'elle avait à son sujet, non, c'est aussi qu'elle la trouvait naturellement et fondamentalement hypocrite.

Nemesis Colloway endormait son monde avec de beaux discours et quelques ronds de jambe, et tout le monde disait Amen à tout ce qu'elle faisait ou disait, c'est du moins ainsi que Lindsay voyait les choses, et ça l'insupportait cruellement.

Bien sûr, il y avait forcément de la jalousie dans tous les reproches qu'elle avait à lui faire : Nemesis était une femme sublime, sûre d'elle, indépendante, cultivée... sa situation était enviable et admirable... Lindsay, elle, n'était peut-être pas la personne la plus laide du monde, mais elle se contentait de vendre des sucettes et des dragées surprise de Bertie crochue. C'est sûr, il n'y avait pas photo.

Elle pouvait trouver mille raisons qui faisaient que James lui avait (peut-être) préféré son interlocutrice, mais ce n'était pas pour autant qu'elle baissait les armes. Elle lui avait juré fidélité devant Dieu, et pour elle, ça comptait. Ça comptait vraiment.


-Et, pardonnes ma franchise, mais bien que James et moi nous voyons régulièrement, j'ignore pourquoi, mais je ne pense jamais à lui demander de tes nouvelles. Ce n'est guère sympathique de ma part je l'avoue...

Mais c'est qu'elle avait l'air d'en jouer, en plus ! C'était franchement agaçant ! Lindsay avait dû serrer les dents avec vigueur quand elle avait glissé son "nous nous voyons régulièrement" qui, pour la commerçante, était chargé de beaucoup trop de sous-entendus pour qu'elle puisse laisser passer ça.

C'était comme si elle savait, et se délectait de la position dans laquelle elle se trouvait. Au final, il ne serait pas vraiment étonnant qu'elle sache effectivement. James lui avait peut-être appris avoir déballé toute la vérité à sa femme , peut-être s'étaient-ils même délecté de la stupidité de cette dernière, buvant à la santé du futur nouveau né en se fichant royalement de son avenir...

Non, sur ces derniers points, elle fabulait sans doute. Il n'empêche qu'en de nombreux points, Nemesis arborait l'attitude fière et victorieuse de celles qui sont convaincues d'avoir déjà remporté la partie sur leurs rivales et ne cherchent même pas à masquer leur culpabilité.


-Mais je compte bien me rattraper... Alors... Que puis-je donc faire pour toi ?

Alors... il était question d'amener le sujet avec subtilité, maintenant. Un "je sais que tu couches avec mon mari et je te somme d'arrêter sur le champ n'aurait sans doute pas été du meilleur effet", surtout que son interlocutrice se serait certainement contenté de tout nier en bloc. Non, le plus "simple" était logiquement de la piéger.

"Je suis contente de te revoir aussi, Nemesis."
Elle marqua une pause. "Tu dois t'en douter, je voulais te parler de James. Et d'une décision dont je voudrais te parler, également."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Lun 7 Oct - 0:07

 
rivale ?




Etonnant comme les mots les plus aimables pouvaient s'écouler de ces lèvres qui auraient aimé, en vérité, dire tout le mal qu'elles pensaient de cette femme assise et encore relativement sereine. Nemesis le savait, tout cela n'était qu'un bien hypocrite jeu où ni l'une ni l'autre des participantes n'était réellement dupe. Elle s'efforçait de masquer son mépris et d'étouffer ces rires moqueurs qui montaient dans sa gorge, chatouillant dangereusement cette dernière. Et Lindsay, de son côté, tentait de contenir une colère que la sulfureuse blonde pouvait sentir sans même avoir à se servir de son don de Legilimens ! La femme était jolie... Très jolie même... Du moins pour qui aimait ce genre de beauté naturelle et candide qui donnait juste la nausée à l'avocate. Tant de douceur et de gentillesse concentrées en une seule personne ? Cela était à vomir !

Plus d'une fois l'héritière s'était demandée ce que son meilleur ami avait bien pu trouver à cette fille insipide et fade. Mais, aujourd'hui, cela devenait plus évident. Même si cela avait été inconscient de la part de James, il avait trouvé en Lindsay le plus parfait des alibis sociaux. Ho non, cela n'avait certes pas été prémédité, Nemesis le savait : James était incapable de faire sciemment du mal à qui que ce soit. Sauf à lui-même visiblement mais cela était une toute autre histoire ! Lindsay était donc belle selon des canons que Nemesis ne reconnaissait pas, Lindsay était gentille, douce, amoureuse et possédait ce petit côté maternel -et le terme était définitivement de circonstances- qui faisaient d'elle une épouse parfaite. Le genre de femme que n'importe quel homme, pas trop regardant ou désireux de mener une vie des plus paisibles et mornes, se réjouirait d'avoir à ses côtés. Le verre servi quand il rentre du boulot, un bon dîner en train de mijoter dans la cuisine, une femme suspendue à ses lèvres... Le rêve. Du moins pour qui aimait les femmes soumises ! Ou les femmes tout court. Et cela ne concernait pas le moins du monde James. Car quoique puisse lui dire son meilleur ami Nemesis avait maintenant la certitude que la préférence de son ami allait aux hommes tout d'abord et, plus précisément, à Ethan !

- Tu m'as l'air si sérieuse d'un coup que j'en serai presque effrayée ! Il n'y a rien de grave j'espère ? Vous formez un si beau couple tous les deux ! Tristan et moi espérons pouvoir connaître votre bonheur quand nous aurons enfin échangé nos voeux !
puis, laissant un silence s'installer, feignant la plus parfaite des inquiétudes, elle poussa jusqu'à prendre la main de la brune alors qu'elle murmurait Je t'en prie... Parles Lindsay ! Tu sais que tu peux tout me dire, n'est-ce pas ?

Ce que Nemesis était en train de faire était positivement odieux mais cela l'amusait follement ! Puisque Lindsay voulait jouer les drames qu'elle le fasse donc ! Que la tension monte et atteigne son paroxysme ! Nemesis n'avait rien à perdre et tout à gagner. Car si ce qu'elle soupçonnait se réalisait alors Lindsay lui apporterait la solution à tous ses problèmes. Protéger James et son bien sulfureux secret et évincer Tristan de sa vie sans même que Kieran y soit seulement mêlé ! Diabolique ? Non. Machiavélique plutôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mar 8 Oct - 10:57

-Tu m'as l'air si sérieuse d'un coup que j'en serai presque effrayée ! Il n'y a rien de grave, j'espère ? Vous formez un si beau couple, tous les deux ! Tristan et moi espérons pouvoir connaître votre bonheur quand nous aurons enfin échangé nos vœux.

Le ton de sa voix semblait des plus sincères, laissant supposer que, effectivement, elle s'inquiétait sincèrement pour James... Mais Lindsay n'arrivait pas à la croire pour autant, aveuglée par un certitude pourtant fausse, celle que la femme en face d'elle était à la cause de de tous ses maux, et la trompait quasi-ouvertement à son mari.

… Alors qu'elle même était fiancée, de surcroit ! C'était une chose que Lindsay avait manqué d'oublier, tant elle avait été concentrée sur les conséquences du “faux pas” de James sur son mariage. En fait, cette histoire ne concernait pas que trois personnes, elle en concernait quatre. Lindsay se demandait si elle ne devrait pas avoir une conversation avec Tristan, de fait, elle avait bien besoin d'un allié, dans cette affaire, et si elle parvenait à avoir le fiancé de Nemesis de son côté, peut-être qu'elle parviendrait plus rapidement à ses fins, et aussi que Nemesis parviendrait plus rapidement aux avoeux.

Car pour l'instant, ce qu'elle entendait comme un mensonge particulièrement culotté et éhonté lui hérissait le poil. Comment osait-elle dissimuler la vérité avec une telle impudence ? À lui dire, même, que le couple qu'elle formait avec James était un exemple pour elle ! C'était au-delà de la simple effronterie, Lindsay y voyait une provocation dissimulée.

C'était voir très loin, d'accord. Le fait est qu'elle n'y pouvait rien. Elle n'avait pas la moindre confiance en Nemesis, et persuadée de ce qu'elle avançait en fait bien trop hâtivement, rien ne semblait pouvoir lui permettre d'en démordre. Elle était la maîtresse, elle était la coupable, un point c'est tout.


-Parles, Lindsay ! Tu sais que tu peux tout me dire, n'est-ce pas ?

Ah oui ? Et depuis quand, hein, exactement ? Elles n'avaient jamais été amies, toutes les deux, elles s'étaient toujours considérées avec immensément de froideur et à peine ce qu'il fallait de politesse. Si James ne s'était pas attachée à cette petite dinde, jamais Lindsay n'aurait fait l'effort de ne serait-ce que prendre la peine de lui adresser la parole. Toutes deux étaient de natures bien trop différentes pour espérer s'entendre. Et aucune d'elles ne l'espérait vraiment. Sans James, elles s'en seraient moquées.

Mais puisqu'il était plus aisée de s'adresser à la Nemesis hypocrite et faussement bienveillante qu'à celle qui lui tournerait le dos sans écouter ce qu'elle avait à dire, la jeune femme choisit de faire avec ce qu'on voulait bien lui accorder.


"Pour être honnête, je n'en sais rien. On sait l'une comme l'autre que je ne me serais sans doute pas tournée vers toi en d'autres circonstances. Non pas que j'ai quoi que ce soit contre toi."
Mais si." Mais si j'ai demandé à te parler, c'est parce que c'est pour James." Elle marqua une pause. "Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Il a une maîtresse, je le sais, il l'a avoué." Le regard de Lindsay en disait long sur ses suspicions. Elle guettait la réaction de la jeune femme, une fois placée face aux faits les plus incontestables (pour elle en tous cas). "Tu es sa meilleure amie, alors j'ai supposé, qu'il t'en aurais parlé... Je sais que je ne devrais pas agir dans le dos de Jame, mais il est de plus en plus difficile de lui parler, et... enfin, tu peux te mettre à ma place, non ? Mettons qu'il t'arrive la même chose avec Tristan... Et puis... avec le bébé..."

Jouer les confidentes desespérées (elle n'était pas loin de l'être) lui semblait le meilleur moyen de tirer les vers du nez de son interlocutrice. Grossière erreur, certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mar 8 Oct - 22:55

 
rivale ?




Selon certains récits, la première trahison jamais commise l'aurait été par cette si perfide Eve qui aurait fait succomber le pauvre et innocent Adam par le biais d'une vilaine pomme rouge... Et tout le monde oubliait le serpent bien évidemment ! Il était tellement plus aisé d'incriminer la femme ! La femme... L'éternelle succube qui causait toujours la perte de ces pauvres messieurs pas même fichus de résister à une tentation, aussi sublime soit-celle ci ! Que des mâles drapés dans leurs fiertés souvent si mal placées puissent y croire cela n'avait en soi rien d'étonnant ! Mais qu'une femme telle que Lindsay puisse y prêter foi elle aussi... Cela dépassait l'entendement de Nemesis qui n'en éprouvait que plus de mépris encore pour son interlocutrice ! Son mari la trompait et, bien évidemment, tout était de la faute de la maîtresse ! Que James et elle puissent aussi avoir leur part de responsabilité dans toute cette histoire ne lui venait pas même à l'esprit ! Même si, et cela l'avocate en était persuadée, était le cas. A ses yeux tous étaient coupables. James de s'être menti à lui-même aussi longtemps... Lindsay de n'avoir pas même vu que son mariage reposait sur une illusion... Seul Ethan lui semblait innocent. Il n'avait fait qu'être lui-même !

Là, la situation, si elle ne se corsait pas, devenait bien plus épineuse. Nemesis avait le choix : feindre d'ignorer ce qu'elle savait pourtant être vrai ou alors avouer le savoir. La première solution aurait été des plus simples et sans doutes des plus raisonnables mais Nemesis n'en voulait pas. Premièrement elle aimait pouvoir dissiper quelques étincelles de vérité dans ce discours qui en manquait singulièrement. Deuxièmement elle avait besoin de savoir ce que Lindsay savait très précisément. Non pas pour se délecter des souffrances de cette femme -et dieu savait à quel point elle aimait sentir la souffrance de Lindsay !- mais bien plus pour trouver la meilleure des façons de protéger James. Nemesis avait peu d'amis mais, ceux-là, elle était prête à tout pour les aider ! Et, en l'occurrence, elle aimait James. Mais certes pas de la façon dont Lindsay semblait le penser ! Il était de plus en plus évident que la pauvre petite marchande de bonbons ne l'avait faite venir que dans un seul but. Non pas pour demander conseil à une meilleure amie de son époux mais pour tenter de confondre celle qu'elle prenait pour la succube perfide ! Si seulement elle avait pu savoir ! Jamais Nemesis et James n'auraient pu coucher ensemble ! Ils s'aimaient mais certes pas ainsi ! Et c'était de ce côté là que les deux amis tiraient leur force !

- Je suis désolée pour ce qui vous arrive à James et toi. Sincèrement...
dit-elle en ne mentant qu'à moitié. Après tout, oui, elle était désolée. Pour lui ! Si tu me demandes si j'étais au courant... la réponse est oui. Ton mari et moi ne nous cachons jamais rien et pareille chose ne pouvait demeurer longtemps secrète. puis, sans même se trouble le moins du monde, le visage toujours aussi serein et l'attitude toujours aussi détendue, elle demanda, l'air plus ingénue que jamais Mais comme je me doute que tu ne cherchais pas la confirmation de ce que tu sais déjà... Permets-moi d'énoncer une autre de ces questions que tu dois te poser : avec qui ? allumant une autre cigarette elle tira une longue bouffée elle lança souriant de la plus sibylline des façons Est-ce si important de savoir qui ? Quand il s'agirait de savoir plutôt pourquoi et comment y remédier . Puisque j'imagine que c'est ce que tu souhaites, non ? Que James te revienne et sois le plus parfait des pères pour cet enfant que tu portes. Je me trompe ? puis elle but posément son verre avant de demander, sournoise mais souriante Je n'excuse pas James, loin de là-même... Mais si jamais j'apprenais que Tristan m'a trompée je me demanderais surtout pourquoi. Et je me demanderai si je n'ai pas moi aussi ma part de responsabilité dans cette trahison. Ne te méprends pas Lindsay mais ... Pardonnes ma franchise : James a commis une erreur et il en souffre énormément. Bien plus que tu ne le penses ! N'as-tu jamais commis la moindre erreur toi aussi ? Je ne parle pas de liaison bien sur mais... Personne n'est irréprochable. Personne. Pas plus toi que moi, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Lun 14 Oct - 10:25

- Je suis désolée pour ce qui vous arrive à James et toi. Sincèrement...

Oh, vraiment ? Lindsay continuait peut-être à jouer les paranoïaques, mais elle n'arrivait pas à y croire une seule seconde. Elle avait l'impression que Nemesis se moquait ouvertement d'elle... Ce qui ne changeait pas vraiment de d'habitude.

Elles n'avaient jamais pu s'encadrer, toutes les deux, c'était de notoriété publique, elles avaient des tempéraments trop différents, et James avait toujours était obligé de faire avec ces deux caractères incompatibles pour ne perdre ni l'une ni l'autre. Mais... peut-être... peut-être s'était-il dit qu'il fallait faire un choix, finalement ? Alors, il  avait choisi la belle et brillante avocate.

Ou peut-être était-ce elle, cette femme hautement prétentieuse que Lindsay ne savait voir autrement que comme une rivale, qui lui avait imposé ce choix ? Ce choix qui était en train de faire éclater un mariage, et bientôt, une famille...

- Si tu me demandes si j'étais au courant... la réponse est oui. Ton mari et moi ne nous cachons jamais rien et pareille chose ne pouvait demeurer longtemps secrète.


Mais de quoi je me mêle ? C'était elle, la femme de James, c'était elle qui devait tout savoir de ce qu'il avait sur le coeur ! Les secrets, dans le mariage, étaient la pire erreur qui puisse être. Ils étaient inévitables, selon certains, mais Lindsay avait toujours eu le sentiment qu'elle et James ne se cachaient rien, étaient honnêtes l'un envers l'autre.

...Pour sa part, elle lui disait tout. Enfin... presque. D'un autre côté, ce qui s'était passé avec Jacob n'aurait jamais eu lieu si James n'avait pas lancé les hostilités le premier (l'on se rassure comme on peut).

-Est-ce si important de savoir qui ? Quand il s'agirait de savoir plutôt pourquoi et comment y remédier . Puisque j'imagine que c'est ce que tu souhaites, non ? Que James te revienne et sois le plus parfait des pères pour cet enfant que tu portes. Je me trompe ?

Lindsay grimaça. Non seulement, elle était la maîtresse de son mari, mais en plus, elle venait lui faire des leçons de moral ? Pour répondre au "pourquoi", il fallait bien connaître le "qui", non ? Dieu qu'elle pouvait être exaspérante !

-Je n'excuse pas James, loin de là-même... Mais si jamais j'apprenais que Tristan m'a trompée je me demanderais surtout pourquoi. Et je me demanderai si je n'ai pas moi aussi ma part de responsabilité dans cette trahison. Ne te méprends pas Lindsay mais ... Pardonnes ma franchise : James a commis une erreur et il en souffre énormément. Bien plus que tu ne le penses ! N'as-tu jamais commis la moindre erreur toi aussi ? Je ne parle pas de liaison bien sur mais... Personne n'est irréprochable. Personne. Pas plus toi que moi, n'est-ce pas ?


Qu'est-ce qu'elle croyait ? Que Lindsay ne s'était jamais remise en cause, qu'elle ne s'était pas demandé cent fois ce qu'elle avait mal fait ?  Elle se sentait au plus mal, elle ne cessait de cogiter.

Elle se disait que c'était peut-être elle qui s'était faite moins présente, ou moins à l'écoute, même s'il lui avait semblé être le prototype même de l'épouse idéale, celui qui ennuie tant d'hommes. En fait, elle se disait que c'était certainement ça, il la trouvait profondément plate et ennuyeuse. En comparaison, partager le lit de Nemesis devait être un bonheur.

Elle s'était également dit que c'était la perspective d'avoir un enfant qui l'avait effrayé, mais il ne pouvait rien en être. Le comportement de James datait malheureusement d'avant, et donc, ce devait être le cas de sa liaison également.

-Non, personne n'est irréprochable. Et si je voulais condamner James sans procès, je n'aurais pas demandé à ce que nous nous voyons, tu ne crois pas ? Oui, bien sûr, je veux connaître l'identité de cette personne, parce que je n'arriverais pas à comprendre si je ne sais pas de qui il s'agit, parce que je ne vois pas comment lui apporter ce dont il a manqué pour se précipiter dans d'autres bras si je ne mets pas de nom sur cette maîtresse. Je veux seulement que les choses aillent mieux entre nous, c'est tout.


Autrement dit : "jamais je ne renoncerai à James, ne rêve pas, pétasse".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Ven 18 Oct - 14:25

 
rivale ?




Nemesis avait toujours été fascinée par cette faculté que les gens si bien pensant comme Lindsay avait de retourner si promptement leur veste et se faire les pires des menteurs ou des manipulateurs pour parvenir à leurs fins. Voir la vertu se vautrer dans la fange de ces mensonges qu'elle honnissait pourtant tellement … La voir réprimer une furieuse envie de lui sauter à la gorge... Oh oui ! Tout cela était aussi délicieux que délectable ! Et Nemesis ne se privait pas de jouir de ce spectacle que lui offrait, à chaque instant, son interlocutrice. La femme bafouée bataillait ferme pour obtenir cette si précieuse information. Celle qu'elle espérait lui arracher. Le nom de cette maîtresse fantasmée et fantasmatique qui n'existait pas même en réalité. Celle qui devait, dans son esprit, incarner le mal en personne. Le Mal qui lui avait dérobé son mâle... Pauvre Lindsay ! Si seulement elle réalisait ce qu'il se tramait, là, juste sous ses yeux ! Si seulement elle pouvait savoir à quel point elle se leurrait ! Et à quel point cela arrangeait cette interlocutrice qui ne laissait toujours pas transparaître la moindre des émotions ! Nemesis ne lâcherait rien. Pas un nom, surtout pas le sien ni encore moins celui d'Ethan. Mais elle prendrait le plus pervers et perfide des plaisirs à semer les plus grands des doutes dans l'esprit de cette femme enceinte et désespérée.

Le doute suffirait amplement. Que Lindsay s'énerve et s'emporte ! Qu'elle s'imagine que James et elle avaient une liaison des plus torrides ! Nemesis n'espérait que cela. Car si Lindsay succombait au démon de la jalousie irraisonnée alors elle finirait tôt ou tard par commettre cette erreur qui finirait par la perdre ! Soit elle exploserait et tenterait de s'en prendre à celle qu'elle prenait déjà pour sa rivale et alors Nemesis la ridiculiserait sur la place publique en prouvant qu'il n'en était rien, preuve à l'appui. Soit elle se montrerait pour une fois intéressante en versant dans une perfidie qui la perdrait tout autant. Divorcer n'était pas concevable certes. Mais si la femme plongeait dans les méandres d'une folle jalousie qui lui faisait commettre les pires des erreurs alors, juridiquement, une dissolution serait peut-être envisageable. Ou, au pire, James verrait la face hideuse de son épouse et la quitterait peut-être vraiment ? Peu importait à Nemesis qui savait que, d'une façon ou d'une autre, elle ruinerait ce couple. D'une part parce qu'elle ne supportait pas cette mijaurée et bécasse. D'autre part parce qu'elle aimait sincèrement James et qu'elle savait trop bien à quel point on pouvait souffrir d'être aliéné à un être que l'on aimait plus. A un être que notre nature profonde, si on ne l'avait pas si bien refoulée, on aurait jamais aimé ! Elle n'aimait pas Tristan mais Kieran. James aimait Ethan et non Lindsay. A partir de là il n'y avait pas trente-six solutions...

Et quand bien même tu trouverais l'identité de cette personne, qu'en ferais-tu ? Penses-tu réellement que la confronter, aussi directement que tu me parles en ce moment même, t'aidera ? Comment penses-tu que James réagira en apprenant cela ? Penses-tu qu'il s'émerveillera de t pugnacité à vouloir le garder malgré le fait évident que, lui, souhaite recouvrir sa liberté ?
avait-elle dit en la regardant avec une douceur feinte et une réelle nonchalance avant de se commander une vodka et d'inviter Lindsay à prendre autre chose elle aussi Sans compter que qui que soit cette femme, elle ne se laissera certainement pas faire. Si tu aimes James dis toi qu'il doit en être de même pour elle ! Es-tu certaine d'être prête à l'affronter ? Elle pourrait être coriace, non ? puis elle acheva en sirotant sa vodka Enfin je dis cela mais qui te dit seulement que je sais de qui il s'agit ? puis, lançant un énième pique Je sais que cela n'a rien à voir avec tes soucis mais... Tristan et moi souhaitions vous recevoir à dîner James et toi... Dois-je annuler ?

Nemesis atteignait des sommets d'ignominie et vous savez quoi ? Elle adorait cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Sam 19 Oct - 8:33


Et quand bien même tu trouverais l'identité de cette personne, qu'en ferais-tu ? Penses-tu réellement que la confronter, aussi directement que tu me parles en ce moment même, t'aidera ?

Et donc, elle continuait de jouer avec ses nerfs. Et le pire, c'est qu'elle y parvenait particulièrement bien. C'était encore l'une des choses sur lesquelles Nemesis avait l'avantage sur Lindsay (ce qui faisait enrager cette dernière, qui aurait trouvé une raison pour que James la préfère elle à celle qu'il qualifiait de sa « meilleure amie » ), elle savait manier les mots à la perfection... en avocate brillante, il fallait bien, après tout, mais la commerçante se le serait vraiment épargné, là.

Lindsay était de plus en plus convaincue, en effet, que son interlocutrice était cette fameuse « autre femme », même si elle ne le lui disait pas directement...

Que se passerait-il si elle apprenait l'identité de cette fameuse maîtresse ? Bonne question. Elle ne savait pas trop. Elle n'y avait pas vraiment réfléchi, même quand elle avait demandé à voir Nemesis en étant persuadée qu'elle était celle qui avait ruiné son couple. Elle voulait juste... elle ne savait pas trop, cesser de se faire des films, savoir à quoi s'en tenir... et dire à cette bécasse de se mêler de ses affaires et de ne plus poser ses sales pattes sur James si elle ne voulait pas en souffrir ensuite. Lindsay n'était pas partageuse. Et non, elle ne comptait pas se séparer de son mari, quoi qu'il arrive. À ce combat là, elle gagnerait, jamais elle ne les laisserait divorcer, encore moins maintenant qu'un enfant devait naître de leur union.

Comment penses-tu que James réagira en apprenant cela ? Penses-tu qu'il s'émerveillera de t pugnacité à vouloir le garder malgré le fait évident que, lui, souhaite recouvrir sa liberté ?

Et une fois de plus, elle semblait lui dire en filigrane qu'elle était celle qu'elle cherchait. Parce que, après tout, pourquoi James devrait l'apprendre, sinon ? Et même si elle l'apprenait, où était le mal, au fond ? Sa curiosité était légitime, et sa démarche aussi. Il n'avait rien à en dire. Après tout, c'était lui le fautif, pas elle ! … Enfin si, elle l'avait été aussi, dans tous les domaines, mais ça, elle préférait ne pas y penser. C'était toujours plus simple de se faire passer pour l'oie blanche.

Sans compter que qui que soit cette femme, elle ne se laissera certainement pas faire. Si tu aimes James dis toi qu'il doit en être de même pour elle ! Es-tu certaine d'être prête à l'affronter ? Elle pourrait être coriace, non ?

Elle était coriace ? Eh bien, Lindsay l'était encore plus. Elle aimait James depuis des années, en fait, elle l'aimait depuis toujours. Elle n'allait pas renoncer à lui sous prétexte qu'elle avait une rivale, qui qu'elle soit, et encore plus si c'était Nemesis. Cette autre femme aimait James ? Et alors ? Avait-elle vécu avec lui toutes ces années ? Attendait-elle son enfant ? Non. Alors elle gagnait, un point, c'est tout.


"Enfin je dis cela mais qui te dit seulement que je sais de qui il s'agit ?"

Bien sûr qu'elle le savait, c'était l'évidence même ! Et Lindsay n'en était que plus énervée et agacée.
Je sais que cela n'a rien à voir avec tes soucis mais... Tristan et moi souhaitions vous recevoir à dîner James et toi... Dois-je annuler ?

Et voilà qu'était donné le coup de grâce. Décidément, elle ne manquait pas de culot, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais à ce jeu là et en dépit des apparences, Lindsay savait ne pas en manquer non plus quand la situation l'exigeait.


"Pourquoi devrais-tu annuler ? Au contraire, c'est une excellente idée."
Elle accompagna ces mots d'un sourire hypocrite."C'est vrai, James et moi traversons une mauvaise période, et c'est uniquement pour pouvoir passer outre et résoudre nos différends qu'il me semblait important de connaître cette autre femme dont il a lui-même qualifié la fréquentation « d'erreur »." Non, il n'avait jamais dit ça, mais autant enfoncer le couteau dans la plaie – enfin c'est ce qu'elle pensait. "Mais ça ne va pas altérer notre vie sociale. Au contraire, ça nous fera le plus grand bien. Et puis, il y a longtemps que je n'ai pas vu Tristan, je serai ravie de pouvoir le revoir."

Et lui apprendre la trahison de son épouse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Dim 20 Oct - 2:06

 
rivale ?




Le même sourire, empreint de toute la retenue et de l'élégance qui seyait à la situation, toujours accroché à ses lèvres, la demoiselle Colloway jubilait intérieurement. Elle le sentait, son ennemie du moment fulminait et sa frustration à ne pas pouvoir la déstabiliser ou lui faire avouer ce qu'elle n'aurait pu confesser quand bien même elle l'aurait seulement voulu était des plus délicieuses. A quoi s'attendait donc Lindsay en la faisant venir sous un prétexte aussi grossier que stupide ? Elles ne s'étaient jamais entendues, que difficilement supportées et, comme par enchantement, la commerçante lui envoyait une missive des plus aimables -bien que laconique- pour l'inviter à prendre un café ? Même le plus candide et stupide des êtres y aurait flairé un piège ! Et Nemesis, étant très loin d'être née de la dernière pluie, l'avait senti venir de très loin. De toutes façons, à partir du moment où James lui avait tout avoué, y compris sont stupide aveu à cette femme qu'il avait si bien trahie, Nemesis savait que celle-ci finirait par venir lui demander des comptes. De toutes les personnes que James fréquentait l'avocate était la seule que son époux voyait régulièrement et dont il était proche au point d'en agacer sérieusement Lindsay. Si soupçons celle-ci devait avoir alors Nemesis était la cible parfaite. Et, loin de s'en offusquer, la poupée blonde s'en amusait. Ouvertement et follement même !

Tu ne pouvais me faire plus plaisir en acceptant ce dîner Lindsay !
répondit-elle avec un enthousiasme non feint pour une fois. Puis, sirotant doucement sa vodka, laissant un silence s'installer entre elles, elle patienta. De très longues secondes et son regard rivé à celui de son interlocutrice avant de se décider à reprendre Je suis certaine qu'il se ferait même le plus grand des plaisirs de parler à James et de plaider en ta faveur. Tristan porte une admiration sans bornes à celui qui est et demeurera à jamais mon meilleur ami ! Savais-tu que nous comptions lui demander d'être le second témoin de la mariée pour notre propre mariage ? puis souriant plus encore elle ajouta, les joues rosissant comme si elle avait commis une erreur et sur le ton de la confidence Je sais que je n'aurais pas du mais j'ai parlé de vos malheurs à mon fiancé. Et il en est aussi désemparé et attristé que moi ! Vous êtes notre modèle et nous aimerions tant vous voir heureux tous les deux !

Ouh que cela devait faire mal à entendre ! Surtout quand, comme dans le cas de la jolie brunette, on était si fermement persuadée qu'on avait en face de soi une traîtresse ! Nemesis n'était pas dupe de l'enthousiasme si soudain de Lindsay à venir dîner avec eux. Pas plus que toutes les deux ne partageaient la moindre chose, le moindre centre d'intérêt, Tristan n'avait quoique ce soit à voir avec le monde si pâlot dans lequel évoluaient Lindsay et son époux. Et, pour être franche, il se contrefichait pas mal d'eux. Voilà bien une chose que tous les deux avaient en commun : ils ne s'intéressaient aux gens que pour deux raison. Le pouvoir ou les sentiments. Ce couple Hopkirk ne leur était d'aucune utilité d'un point de vue social et, si Nemesis tenait tendrement à James, Tristan n'avait que faire de ces deux êtres. Alors Lindsay pouvait bien aller lui raconter ce qu'elle voulait, tout ce qu'elle risquait était de se ridiculiser et de s'humilier seule ! Et quand bien même Tristan l'écouterait Nemesis gagnait encore. Il la quittait ? Elle était libre !

- Que dirais-tu de faire cela la semaine prochaine ? Et, rassures-toi, je m'assurerai que James n'a pas autre chose de prévu. Comme aller à la rencontre de cette erreur. La plus belle et la meilleure qu'il aurait pu faire selon lui.
mentit-elle à son tour et en affichant une mine si contrite qu'on ne pouvait qu'y croire. Soupirant tout en levant un instant les yeux au ciel elle reporta ensuite son attention sur Lindsay et roposa Cette conversation si sérieuse m'a ouvert l'appétit. Nous déjeunons tu veux bien ? Je t'invite bien sur … Et ainsi nous pourrons continuer de papoter tout en nous régalant. Il serait peut-être temps que nous apprenions à nous connaître ne penses-tu pas ? James en serait si heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mar 22 Oct - 11:03

-Tu ne pouvais me faire plus plaisir en acceptant ce dîner Lindsay ! Tristan porte une admiration sans bornes à celui qui est et demeurera à jamais mon meilleur ami ! Savais-tu que nous comptions lui demander d'être le second témoin de la mariée pour notre propre mariage ?

Chacun des mots qu'elle prononçait transpirait l'hypocrisie, c'était parfaitement insupportable, mais puisqu'elle ne pouvait faire autrement que d'entrer dans ce jeu vicieux pour ne pas passer pour la femme hystérique que, elle en était sûr, Nemesis considérait tout de même qu'elle était, quoi qu'il arrive.

Ce dîner, elle le savait déjà, allait être tout bonnement insupportable. Mais si, après tout, cela lui permettait de parler à Tristan de ses soupçons, et par la même de se trouver un allié, alors ces mondanités auraient au moins le mérite de ne pas être vaines.

Lindsay se força à sourire lorsque Nemesis parla de sa décision de prendre James en second témoin. Ben voyons ! Il était donc possible d'être à ce point vicieux et calculateur ! En la matière, Nemesis était apparemment experte. Lindsay n'était pas certaine de pouvoir rivaliser dans ce domaine. Mais que ne ferait-elle pas pour James, après tout ?



- Je sais que je n'aurais pas du mais j'ai parlé de vos malheurs à mon fiancé. Et il en est aussi désemparé et attristé que moi ! Vous êtes notre modèle et nous aimerions tant vous voir heureux tous les deux !

Cette fois, Lindsay ne put retenir une grimace de faire irruption sur son visage. De quel droit étalait-elle leur vie privée sur la place publique ? À ce rythme là, la rumeur allait se répandre comme une trainée de poudre. Amante ou non de son époux, Nemesis confirmait au moins qu'elle était une véritable garce.

Si elle et James étaient vraiment leurs modèles, alors elle daignerait leur foutre une paix royal et leur laisser vivre leur vie. Mais c'était exclu. Lindsay savait malheureusement que James ne voudrait pas perdre son amie (qui était certainement plus), et si elle lui imposait un choix entre elles deux, elle craignait fort de le perdre pour de bon.


- Que dirais-tu de faire cela la semaine prochaine ? Et, rassures-toi, je m'assurerai que James n'a pas autre chose de prévu. Comme aller à la rencontre de cette erreur. La plus belle et la meilleure qu'il aurait pu faire selon lui.

Oui, ce n'était qu'une pique agressive comme elle l'avait fait plus tôt, et Nemesis mentait sans doute, mais Lindsay eut l'impression d'entendre son coeur craqueler malgré tout, et les larmes poindre au coin de ses yeux.

Les poings serrés, elle devait faire de nombreux efforts pour ne pas se laisser gagner par la colère et / où les désespoir, ces deux sentiments étant fortement liés et présents dans son esprit.

Mais qu'elle ne se laisse pas influencer, Nemesis n'en valait pas la peine, et si belle ait pu être l'erreur, elle saurait la réparer malgré tout. James l'avait trompé, mais Lindsay savait par la même qu'il ne voulait pas la quitter, l'avantage lui revenait donc de droit, même si le coeur de son mari avait bien trop tendance à s'égarer.


"Oui... la semaine prochaine, c'est très bien."



-Cette conversation si sérieuse m'a ouvert l'appétit. Nous déjeunons tu veux bien ? Je t'invite bien sur … Et ainsi nous pourrons continuer de papoter tout en nous régalant. Il serait peut-être temps que nous apprenions à nous connaître ne penses-tu pas ? James en serait si heureux !

Intenable, proprement intenable, mais il ne fallait pas qu'elle se laisse démonter. C'est donc avec le sourire qu'elle daigna prendre la parole.


"Avec plaisir, je commence à avoir faim, moi aussi. Depuis les débuts de la grossesse, je mange pour dix."


Rappeler à Nemesis cet avantage, cet enfant qu'elle attendait de James, lui semblait sa meilleure arme, à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Dim 3 Nov - 21:19

 
rivale ?




Alors que la sulfureuse avocate hélait avec courtoisie un serveur afin de lui demander la carte des menus, elle ne put réprimer un franc sourire devant la réflexion de son interlocutrice quant à cet appétit qui était le sien et semblait ne pas connaître de limites depuis le début de sa grossesse. Avec un manque conscient de tact, la poupée blonde se saisit de la carte et marqua une pause afin de dévisager plus en détail la silhouette de Lindsay.

Il paraît que cela fait partie des joies inhérentes à toute grossesse, non ? En tous cas je suis soulagée de voir que cet épaississement de ta personne est dû à cet événement plutôt qu'à une vilaine prise involontaire de poids ! Enfin... Il est vrai que l'embonpoint te sied à ravir ! Tu sembles aussi épanouie que tes formes ma chère ! Peut-être les trais vaguement tirés mais je suppose que la nouvelle de la liaison de James a du te causer bien du souci ! Allez ! Oublions cela quelques instants et mangeons !


Les propos étaient volontairement sibyllins, des propos anodins mais tellement mouillés d'acide qu'elle savait ne pouvoir que blesser un peu plus encore cette femme qu'elle avait presque vue aux bords des larmes quelques instants auparavant. L'épouse de James pouvait faire ou dire ce qu'elle voulait, durant cette confrontation Lindsay était la seule à souffrir et, quand cette comédie prendrait fin, cette petite vendeuse de bonbons repartirait avec un cœur en miettes et pas la moindre certitude. C'était cruel et même sadique mais Nemesis savait que c'était la seule des solutions possibles. James et elle avaient décidé de mettre son plan machiavélique en action et l'avocate ne reculerait pas. Elle ne reculait jamais ! D'autant plus quand, comme maintenant, elle s'amusait follement, tirant une jouissance impressionnante de la douleur qu'elle infligeait à Lindsay.

Je prendrais une salade avec des gambas s'il-vous-plaît et je laisse mon amie se faire plaisir : elle dévore en ce moment, cela se voit, non ?
puis elle soupira avant de se pencher vers Lindsay et de regarder son ventre encore assez plat . Secouant ses boucles blondes en riant elle reprit sa place et poursuivit J'avoue que je t'admirerais presque ! Subir toutes les déformations dues à la grossesse … Voir son corps changer, gonfler... Ses traits s'épaissir et chasser toute beauté de mon visage... J'aurais trop peur de ne plus plaire à mon homme... Quoique un jour peut-être j'offrirais à l'homme que j'aime le bonheur de devenir père. Nemesis afficha un air outrageusement peiné quand elle ajouta la tête légèrement inclinée James m'a dit qu'il ne se sentait pas le moins du monde prêt à assumer ce rôle mais, qui sait, peut-être cela changera-t-il ? Après tout cet enfant est aussi un peu le sien quand même ! Et puis quand nous en avions parlé cela n'était peut-être pas encore d'actualité en fait... Nous nous parlons pratiquement tous les jours du coup je m'emmêle souvent ! Tu en es à combien au fait ? Pas trop de nausées ? Il paraît que c'est atroce !

Puis, alors que les commandes arrivaient l'avocate fit mine de se concentrer quelques minutes sur sa salade des plus légères. Ses yeux avaient délaissé sa proie pour se concentrer sur ces feuilles et ces gambas qu'elle ne faisait pourtant que picorer. Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger ! Levant le nez de cette assiette qu'elle repoussait du bout de ses doigts si parfaitement manucurés elle s'accouda sur la table et, laissant sa tête adorable de poupée sadique venir y reposer elle soupira avant de dire

La semaine prochaine donc ! Le rendez-vous est pris ! Je m'en réjouis d'avance ! Tristan ne me refuse rien : c'est un amour ! Je suis la plus chanceuse des femmes, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mer 13 Nov - 13:57

Entretenir une conversation toute entière avec Nemesis Colloway était une véritable torture. Chacune de ses paroles en apparence agréables et polies dissimulaient un poison qui n'échappait pas à l'oreille de Lindsay, qui avait toutes les peines du monde à afficher un sourire serin et sympathique quand elle se sentait à ce point, et même si c'était indirectement, agressée.

Qu'elle fasse des remarques désobligeantes sur son poids était une chose. Il était toujours possible, pour Lindsay, de passer outre, étant donné qu'elle savait n'avoir pris que quelques grammes qui n'avaient rien de superflus, étant naturellement filiforme, depuis le début de sa grossesse. Ce n'était pas agréable, évidemment, aucune femme n'aime ainsi à être jugée sur son physique, mais ça pouvait encore passer.

Elle tolérait plus difficilement ses insinuations suivantes qui, elle en était tout à fait convaincue, maintenant, n'étaient proférées que dans le but de lui faire directement du mal.

Nemesis était intelligente, bien plus, malheureusement, que Lindsay ne l'était elle-même. Elle avait dû voir clair dans son jeu, et comprendre qu'elle la soupçonnait d'être l'amante de son époux.

Alors, bien sûr, elle en jouait, et plus elle en jouait, plus la commerçante était convaincue d'avoir vu juste. Qu'est-ce qui pourrait autrement justifier qu'elle agisse ainsi à son encontre. Elle voulait sûrement lui apprendre qu'elle avait déjà remporté la victoire, dans ce combat où elles se disputaient l'une comme l'autre le coeur d'un homme qui (si elle l'avait su, cela aurait changé bien des choses), était tout simplement et naturellement incapable d'aimer aucune d'entre elles de la façon dont, Lindsay en tous cas, l'avait attendu.

Qu'elle ose insinuer que James n'accepterait pas son enfant, qu'il n'était pas prêt à être père non pas parce qu'il était de manière général angoissé par cette perspective, mais parce qu'il n'avait pas la moindre affection pour la mère... Somme toute, qu'elle ose dire à mi-mot que, si elle-même avait porté son enfant, il l'aurait immédiatement accepté, voilà autant de réflexions qui donnaient à Lindsay grande envie de sauter à la gorge de sa rivale. Mais il fallait qu'elle s'abstienne. Ce n'était pas de bon ton, et par ailleurs, elle le sentait, c'était une chose qu'attendait trop son interlocutrice pour qu'elle daigne lui faire un tel plaisir.


"J'en suis bientôt à un mois et demi de grossesse, c'est encore très récent. Mais c'est une chose que tu ne dois pas ignorer, puisque toi et James partagez tout."
Elle s'autorisa un sourire qu'il fallait bien qu'elle force. "Et oui, tu es chanceuse, tout comme l'est Tristan de t'avoir, ou James de t'avoir pour amie. "

Bien sûr, des réflexions si agréables à l'encontre de cette femme qu'elle détestait pourtant plus que tout n'étaient pas prononcées sans raison.

"Parce que tu es une personne fiable, tu vois. Jamais tu ne ferais volontairement du mal à autrui, tu es intègre, tu ne mettrais jamais à mal la dignité d'autres personne ni ne tolèreraient qu'ils soient humliés ou bafoués. Je ne m'étonne pas qu'il t'ait parlé de sa liaison. Avec toi, il savait que le secret serait bien conservé, car tu as conscience des conséquences désastreuses que pourrait avoir ce secret s'il s'ébruitait, de l'impact qu'il aurait sur temps de personne, et de la souffrance qu'il pourrait bien engendrer."
Oh, mentir était parfois le plus difficile des exercices ! "Oui, nous avons vraiment de la chance, de t'avoir pour amie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
avatar
▌ Messages : 586
Humeur :
22 / 10022 / 100

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Dim 24 Nov - 11:25


rivale ?




Le regard de la poupée s'illumina plus encore alors qu'elle sentait celui de Lindsay venir s'ancrer au sien. Et Nemesis y plongea, avec le plus grand des délices même. Oh que oui c'était enivrant que de lire cette tempête qui rugissait dans l'esprit de la future mère ! La femme de James se perdait en conjonctures toutes plus fausses que les autres, aveuglée par cette jalousie aussi infondée qu'erronée. Mais très loin de la blonde l'idée de seulement chercher à la détromper ! Pourquoi l'aurait-elle fait ? James et elle avaient convenu d'un plan et elle entendait bien s'y tenir. Que Lindsay vilipende et aille trouver son fiancé pour lui conter quelle vilaine petite tricheuse elle était ! Qu'elle aille lui confier ses soupçons et trouve auprès de lui la plus réconfortante des épaules ! Cela n'en serait que meilleur encore ! Tristan souffrirait et cette pensée la fit grimacer intérieurement mais, Nemesis le savait, elle n'avait pas le choix. On ne faisait pas d'omelettes sans casser des œufs, n'est-ce pas ? Et puis, en bonne égoïste, Nemesis privilégiait sans honte son propre bonheur à celui de cette femme à laquelle elle ne vouait que mépris et dédain ! Que Lindsay et ce mioche qu'elle portait aillent au diable ! Elle n'en avait cure ! Se retenant de rire aux propos aussi hypocrites que les siens que lui adressait maladroitement l'épouse bafouée, Nemesis s'essuya doucement les commissures de ses lèvres avant que de répondre avec une modestie perfide

Oh tu sais nos conversations ne s'attardent pas à ce genre de basses contingences ! Un mois, deux mois ou trois mois... Quelle importance ? Pour James cela ne semble, hélas, pas en avoir la moindre... Sans vouloir t'offusquer ou te blesser bien sûr


Nemesis avait souri tout en posant une main amicale sur celle de Lindsay. Plus le temps passait plus elle jouissait de cette bonté et de cette candeur que lui opposait, pour seules armes, celle que l'avocate considérait comme une ennemie à abattre. Lindsay était absolument tout ce que Nemesis méprisait et la poupée ne prenait que plus de plaisir encore à lui faire endurer les pires des tourments, jouant sans vergogne sur toute une palette d'émotions et de peurs légitimes. Oh oui, elle était douée pour faire mal ! Et cela ne faisait que commencer ! Aujourd'hui, demain, Nemesis ne cesserait son manège pervers qu'une fois ce qu'elle désirait obtenu ! Ce qui signifiait ni plus ni moins la dissolution du mariage de son meilleur ami, l'explosion de ses propres fiançailles. Et, aux vues des paroles de Lindsay cela était en bonne voie. Quand une femme aussi intègre que la vendeuse de bonbons cédait à l'appel du mensonge, la perversion n'était jamais loin !

Je ne mérite pas toutes tes louanges et je ne suis pas parfaite. Très loin de là même. Et Tristan et James, qui me connaissent mieux que personne, le savent fort bien. Mais sais-tu ce qui nous lie et nous liera à jamais ton époux et moi ? La sincérité et la franchise. James ne me cache rien et j'en fais de même. Voilà pourquoi notre relation perdure et perdurera toujours. Nous pouvons mentir au monde entier, nous ne nous mentirons jamais l'un à l'autre.
puis marquant une pause, juste le temps de s'allumer une cigarette Quant à Tristan... Nous sommes pareils. Notre sang, notre statut social et notre ambition nous dévore, nous consume et nous réunit. Nous formons un couple que beaucoup envient, l'alliance la plus parfaite de l'argent et du pouvoir. Et je plains sincèrement la personne qui oserait seulement tenter de s'immiscer entre nous. Nous le détruirions sans la moindre vergogne ni honte. enlevant sa main de celle de la jeune femme elle acheva Voilà ma vision de l'amitié et de l'amour Lindsay. Entier, passionné et ravageur. Je suis une louve qui protège les rares membres de sa meute et dévore ceux qui ont l'inconscience de se mettre sur ma route ! Mais, bien sûr, cela ne te concerne pas ma chérie... toi et moi sommes amies, n'est-ce pas ?

Nemesis sourit. Au moins Lindsay était prévenue maintenant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
SORCIER
avatar
▌ Messages : 271
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Rivale ? (Nemesis)   Mar 3 Déc - 10:45

"Je ne mérite pas toutes tes louanges et je ne suis pas parfaite. Très loin de là même. Et Tristan et James, qui me connaissent mieux que personne, le savent fort bien. Mais sais-tu ce qui nous lie et nous liera à jamais ton époux et moi ? La sincérité et la franchise. James ne me cache rien et j'en fais de même. Voilà pourquoi notre relation perdure et perdurera toujours. Nous pouvons mentir au monde entier, nous ne nous mentirons jamais l'un à l'autre. puis marquant une pause, juste le temps de s'allumer une cigarette Quant à Tristan... Nous sommes pareils. Notre sang, notre statut social et notre ambition nous dévore, nous consume et nous réunit. Nous formons un couple que beaucoup envient, l'alliance la plus parfaite de l'argent et du pouvoir. Et je plains sincèrement la personne qui oserait seulement tenter de s'immiscer entre nous. Nous le détruirions sans la moindre vergogne ni honte. Voilà ma vision de l'amitié et de l'amour Lindsay. Entier, passionné et ravageur. Je suis une louve qui protège les rares membres de sa meute et dévore ceux qui ont l'inconscience de se mettre sur ma route ! Mais, bien sûr, cela ne te concerne pas ma chérie... toi et moi sommes amies, n'est-ce pas ? "

Étaient-ce ses hormones qui la travaillaient au point de brûler d'envie de pleurer à chaudes larmes là, maintenant, ou Nemesis était-elle simplement douée ? En tous les cas, partagée entre un profond mépris, les doute, une rage sourde, et une tristesse quasi palpable, ce tourbillon d'émotion mettait à mal tout son être, et risquait fort d'exposer à tous moments sa faiblesse à son interlocutrice. Oh, elle se contenait encore, mais ce devenait de plus en plus difficile pour elle.

L'entendre faire l'apologie de sa prétendue amitié avec James (et encore, elle ne prétendait même pas), prenant grand soin d'insinuer tout ce que Lindsay ne comprenait que trop bien, c'était définitivement trop dur pour elle.

Elle avait eu tort. Elle n'aurait pas dû chercher  à rencontrer Nemesis. Elle avait voulu se confronter à elle, et maintenant, elle comprenait qu'elle ne faisait pas le poids, en dépit de tous ses efforts. Ce n'était pas nouveau, en même temps. L'une des raisons pour lesquelles elle n'aimait pas outre mesure la jeune femme, c'est qu'elle lui faisait peur. Elle ne soutenait pas la comparaison intellectuelle... et physique, cela pouvait porter à débat.

Il était encore plus terrible pour Lindsay de comprendre les raisons qui avaient pu pousser James à se détacher d'elle pour aller vers cette femme... qui restait tout de même une belle manipulatrice à ses yeux (et elle n'avait même pas idée).

Elle envisagea de lui apprendre de but en blanc ses soupçons, mais elle s'abstint. De toute façon, Lindsay en était certaine, Nemesis avait déjà deviné. Et depuis un moment déjà.

Il suffisait de l'entendre parler de sa conception de l'amour pour comprendre. Dieu qu'elle la haïssait. Avec quelle absence totale de vergogne elle se jouait de ses sentiments et de ses émotions ! Mais ce tempérament n'était de loin pas celui de James. C'était sa seule consolation. Sur la durée, James et Nemesis ne pouvaient absolument pas être compatibles.


"Bien sûr, nous sommes amies."
dit-elle avec cette mièvrerie dans le ton qui lui donnait envie de vomir. Jamais elle ne s'était montrée à ce point hypocrite, jamais. "Et je sais que tu sera là pour moi, à l'heure où il faudra garder la petite et prendre soin d'elle. Je pourrais compter sur toi, n'est-ce pas ?"

Personne ne pouvait s'immiscer dans leur vie, à elle et James ? Vraiment ? Faux. Il y avait cet enfant, cet enfant dont elle comptait bien avoir la garde complète si divorce il devait y avoir, et qui pèserait comme un poids sur la conscience de James jusqu'à la fin de ses jours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rivale ? (Nemesis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rivale ? (Nemesis)
» 06. Ça te dit de devenir ma rivale?
» Bourg Palette, la ville rivale
» Nemesis Atelier [Fermé, le temps que je finisse tout :V]
» Deff Dred Nemesis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-