AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Easy Target [pv Anya / fifille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Easy Target [pv Anya / fifille]   Sam 16 Nov - 19:52


Easy Target
L

a vie à Poudlard suivait son cours, et si la situation, pour Dippet, demeurait toujours peu glorieuse, l'on pouvait dire qu'il se trouvait au moins dans une période de calme relatif, où tous les embarras du monde ne lui tombaient pas dessus. Il ne se leurrait pas, il faudrait un véritable miracle pour qu'il retrouve son intégrité et qu'il soit considéré comme un directeur légitime à la tête de Poudlard (s'il avait seulement été considéré ici un jour), au point où il en était, il se contentait de ces moments d'accalmie, où le regard des sorciers était orienté ailleurs, et où personne ne s'intéressait plus à sa petite personne, et en profitait autant qu'il le pouvait. Les morts suspectes s'étaient, fort heureusement, arrêtées, ses professeurs se tenaient suffisamment calmes pour qu'il n'ait pas à les "remettre en place" à la moindre bévue (dans la faible mesure de ses capacités, nous sommes bien d'accord), et si la Guilde avait fait des siennes une fois de plus lors de la soirée d'Halloween, il semblait que ses membres se soient, depuis, calmés... Bien sûr, ça ne signifiait en rien qu'ils ne recommenceraient pas, mais ça lui laissait au moins un minimum de répit, qui était loin de lui être désagréable.

Somme toute, le directeur de Poudlard, sans être d'excellente humeur, n'était au moins pas de cette humeur maussade qui avait un peu trop tendance à le caractériser, et ce depuis un moment déjà (depuis la mort de Myrtle McGrow, à vrai dire). Au point même que ses activités quotidiennes, qui n'avaient rien de bien glorieuses, parvenaient à le satisfaire. De la paperasse, de la paperasse, et encore de la paperasse. Personne au monde ne pouvait avoir affaire à autant de démarches administratives, et en temps normal, Dippet serait du même avis, mais c'était si agréable d'avoir affaire au train-train, par moments, qu'il parvenait à trouver de l'intérêt même à ces tâches purement ingrates, qui étaient au moins moins contraignantes que celles auxquelles il avait pu avoir affaire en d'autres circonstances.

Même le rendez-vous qu'il avait accepté dans son bureau lui promettait moins de contrariétés que toutes les convocations qu'il avait bien pu organiser, et qui l'obligeaient sans cesse à faire montre d'une autorité qui était bien loin d'être naturelle chez lui. Cette fois, il avait rendez-vous avec Anya Armyanski, qu'il connaissait avant tout de nom, mais qu'il était plutôt curieux de rencontrer en chair et en os. Il ignorait alors, bien sûr, que cette femme dont la visite, pensait-il, changerait agréablement son quotidien, serait très certainement sa perte. Quand on toqua à la porte de son bureau, il afficha un léger sourire.

-Entrez, je vous prie.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Dim 17 Nov - 13:45

Les jours passaient et Anya avait certainement battu son record de célibat entre deux meurtre... enfin, deuils... Ce n'était pas que cela la dérangeait, loin de là, mais il fallait tout de même songer à remettre ça. Pas à cause de l'argent, non, de ce côté-ci tout allait bien. Mais pour l'image. Une réputation et une apparence à garder pour certains sorciers qui ne la connaissaient pas autant que d'autres. Et ces autres la connaissaient trop bien pour apprécier cette idée. Que la vie était compliquée. Mais la belle continuait à chercher un coin où se caser bien gentiment avant de recommencer le macabre schéma. Elle s'était dit que le troisième serait le dernier, qu'elle allait se calmer. Mais dès qu'il avait commencé à lui parler plus souvent d'enfants, allant même lui reprocher de ne pas en avoir, elle avait dit stop. Enfin, dit, c'était un peu plus que cela. Mais le résultat était le même: pas de saleté de gosses et plus de mari.

Ces derniers temps, elle faisait un peu comme du tourisme. Voyant quel homme serait le plus réceptif et accessoirement avec un peu d'argent... et puis il y avait aussi l'intérêt qu'elle pourrait avoir à être proche de cet homme. C'était important. Le petit cireur de chaussures ne serait par exemple pas une idée excessivement bonne. Alors que son rendez-vous de la journée pouvait être plus intéressant. Armando Dippet était directeur de Poudlard. Certainement pas le meilleurs, c'était une évidence, mais tout de même. Anya ne le connaissait pas, ne l'avait même jamais vu. Mais c'était une option comme une autre. Lorsqu'elle lui avait demandé un rendez-vous, il lui avait fallut quelques instant pour trouver un prétexte... Mais Anya étant Anya, cela n'avait pas été un trop grand obstacle. De toute façon, lorsque l'on a un minimum de motivation, ce n'est jamais bien difficile.

Pour ce que l'ukrainienne savait du directeur, ce n'était pas un très grand homme. Relativement peu considéré, ses employés pouvaient faire pas mal de choses sans être inquiétés. Elle avait notamment entendu parler de l'infirmière ou du professeur de défense. Dans un sens, cela serait un bon point pour lui. Si Anya pouvait être à peu près certaine de pouvoir le mener à la baguette, c'était bien aussi. Enfin, elle verrait le côté technique plus tard.

Habillée de manière assez banale (pour elle bien sûr) elle avançait dans les couloirs du château. On ne manquait pas de se retourner sur son passage, ce qui la faisait toujours un peu sourire. Mais en même temps, comment vous réagiriez vous si une femme comme Anya débarquait devant vous alors que vous sortez du cours de potions? Elle effectua la longue montée qui la séparait du bureau du directeur et finit par arriver devant la porte. La belle remit en place ses cheveux et sa robe avant de toquer à la porte.

-Entrez, je vous prie.

Une voix trainante qui venait du fond de la pièce. Anya pris une grande inspiration avant d'entrer, changeant également son petit air satisfait en visage doux. Les cours de théâtre que lui avaient fait prendre ses parents prouvaient une fois de plus leur utilité.

-Bonjour monsieur le directeur, ravie de vous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Dim 17 Nov - 19:27


Easy Target
A

nya Armyanski avait une réputation qu'elle défendait plutôt bien. La réputation d'une femme riche, intelligente, séduisante, un brin sulfureuse, qui en amour, n'avait jamais été bien chanceuse, si l'on considère le sort de feu ses anciens époux, mais qui, au moins, avait pu se consoler par l'intermédiaire de conséquents héritages. Somme toute, Dippet devinait qu'il devait s'agir d'une personne haute en couleurs, de ce genre de personnes, donc, aux antipodes de ce qu'il était lui-même : plat, ennuyeux et soporifiques. Il avait été curieux de la rencontrer en chair et en os. Et sitôt qu'elle eut passé le pas de la porte, il ne fut pas déçu. Elle était à l'image même de ce qu'il s'était imaginé. Belle, plantureuse, il se dégageait d'elle une indéfectible assurance, à mille lieux de l'aura qui pouvait traîner autour du directeur de Poudlard, qui était l'incarnation même de l'inconfort. Il lui adressa un sourire de circonstance ainsi qu'un baise-main (de circonstance, également, pour l'époque tout du moins) avant de l'inviter à prendre place sur la chaise laissée vacante en face de son bureau.

-Ravi également. Installez-vous, je vous prie.
Quand bien même ce bureau était élégamment décoré, Dippet avait ce vague sentiment que Mrs Armyanski n'y était pas tout à fait à sa place. Elle avait le don d'attirer à elle tant d'attention que tout ce qui l'entourait semblait soudainement perdre en intérêt, en charme, et en luxe, pour que le tout soit seulement reporté sur sa personne. Un talent qu'il n'avait jamais découvert chez aucun autre. J'admets que recevoir votre lettre m'a agréablement surpris. Il est rare que qui que ce soit se soucie de cette école, pour d'autres raisons que celui d'accabler la direction de reproches.

S'il donnait l'air d'en plaisanter (dans la mesure de ses capacités), c'était pourtant bel et bien vrai. Les missives qu'il recevait étaient rarement plaisantes à la lecture. Quand elles n'étaient pas purement administratives, elles venaient l'accuser de ne pas être l'homme de la situation, à l'heure où Poudlard se devrait d'être sous la houlette d'un homme d'exception - et bien sûr, nombreux étaient ceux qui voyaient Albus Dumbledore à sa place, et ne manquaient pas de le faire remarquer. N'importe quelle lettre qui soit un peu plus aimable était de ce fait la bienvenue. Celle d'Anya avait fait partie de cette catégorie, et il l'en remerciait. Il ignorait, bien sûr, que les intentions de cette femme à son égard étaient tout sauf pacifiques, et qu'il risquait fort de regretter amèrement (mais bien trop tard) ces ronds de jambe qu'il était en train de lui faire. Pour le moment, il la pensait tout simplement altruiste, généreuse, susceptible de la tirer d'un mauvais pas, soucieuse du sort de ses élèves. En bref, sa vision de la réalité était complètement faussée. Mais après tout, il ne fallait pas s'attendre de la part d'Armando Dippet, le benêt directeur de Poudlard, qu'il fasse preuve de beaucoup de jugeote.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Dim 17 Nov - 21:34

Depuis le temps, les gens savaient à peu près à quoi s'attendre avec elle. Une réputation se fait et se tient facilement. Certains en seraient bien déçus, mais pas elle. C'était le genre de choses qu'Anya avait eut du mal à mettre en place et qu'elle entretenait avec soin. Une fois de plus, elle avait mis en valeur son apparence et sa richesse. Le directeur devait déjà connaître son nom, il la connaîtrait elle. Et, au fond, elle ne savait pas encore à quel point elle pouvait être différente de cette homme. Lui, si plat, si commun, si peu... enfin, presque inintéressant finalement. Mais sa couverture était sans faille. La pauvre veuve entendait bien entrer dans la petite vie tranquille de Poudlard et de son directeur. Oui, n'oublions pas Poudlard. C'était là qu'attendait bien sagement l'homme qui avait fait basculer sa vie. Mais pour l'heure, il n'était plus sa cible principale.

La belle entra après y avoir été invitée et laissa au directeur de lui faire un accueil convenable. Léger sourire et baise-main tout à fait conventionnel. Tout à fait correcte dans ce type de situations.

-Ravi également. Installez-vous, je vous prie.

La belle s’exécuta bien sagement, prenant soin d'adopter une posture qui saurait la mettre en valeur tout en essayant de conserver une certaine dignité. Elle n'avait plus aucun doute quand au fait que cette rencontre marquerait l'esprit du directeur. Il n'était visiblement pas très à l'aise d'ailleurs. Mais cela faisait partie du jeu. Et c'était son jeu.

-J'admets que recevoir votre lettre m'a agréablement surpris. Il est rare que qui que ce soit se soucie de cette école, pour d'autres raisons que celui d'accabler la direction de reproches.

Ce côté de la vie du directeur n'était pas inconnu pour elle. Et c'était encore une chose qu'elle saurait tourner à son avantage. C'était même évident. Et c'était tout l'attrait de ce rendez-vous. Admirer cet homme qui ne savait plus où ce mettre était fabuleux. Voire même jouissif. Sans compter que d'utiliser une communication manuscrite devait le mettre un peu en confiance. Mais non, son apparence devait trop l'impressionner. Quel plaisir de pouvoir encore décontenancer un homme à quarante ans.

-Oui, je sais bien, et j'en suis désolée. Mais c'est aussi pour cette raison que je vous ai demandé un peu de temps. Vous savez que j'ai pour habitude d'organiser des soirées de charité pour diverses causes qui me tiennent à cœur. Cette fois, j'avais dans l'idée d'offrir un peu de soutient à votre école. Un soutient aussi bien moral que financier. Et je souhaiterais que vous y preniez part. Non pas pour flatter un quelconque égaux, mais plus simplement pour représenter votre établissement et... faire quelques rencontres bien placées. Je sais à quel point c'est important en ce moment.

Quelques vérités, mais aussi de belles paroles en l'air. Après tout, Anya était ce qu'elle était. Et elle avait besoin de cet homme pour faire ce qu'elle avait à faire. Même si ce n'était pas de bonnes actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 18 Nov - 13:40


Easy Target
S

i Anya n'avait pas complètement explicité les raisons qui l'avaient poussé à demander un rendez-vous avec le directeur de Poudlard dans la lettre qu'elle lui avait envoyé, mais Dippet avait tout de même deviné ce que devaient être ses intentions (du moins le croyait-il) et c'est parce qu'elles lui semblaient profitables (du moins le croyait-il), et susceptibles de le tirer, au moins un peu, du mauvais pas dans lequel elle se trouvait (du moins le croyait-il) qu'il n'avait pas rechigné à lui donner rendez-vous en ces lieux même et à cette heure même. Il était au fait, effectivement, des différentes soirées et autres cocktails qu'organisaient cette femmes aux airs bien plus attentionnés qu'elle ne l'était en réalité. Et si l'une de ces soirées pouvaient être employées aux fins de redorer le blason de son école, qui en avait plus que jamais besoin, ce n'était pas le directeur de l'école de magie qui allait y rechigner. C'était une opportunité en or, et si bête pouvait-il être, même lui savait qu'il n'aurait pas été dans son intérêt de passer à côté. En théorie, tout du moins, car en pratique, il aurait clairement mieux fait de s'abstenir.

-Je ne saurais trop vous remercier pour votre générosité. Cette soirée de charité ne pourrait effectivement faire que du bien à notre école. Et dans l'intérêt de Poudlard, il est évident que je serai présent, et aiderai à l'organisation si de l'aide vous est nécessaire.


En la matière, il n'était pas certain qu'Anya y gagne à accepter l'aide d'Armando Dippet. Quelques mauvaises langues diraient certainement que s'il ne savait pas gérer son école correctement, accepter sa contribution à l'organisation d'un événement, quel qu'il soit était une très mauvaises idées... Mais Dippet osait croire qu'Anya Armyanski n'appartenait pas à cette catégorie de personnes... À tort, c'était probable. Quoi qu'il en soit, il était manifeste qu'il participerait effectivement à cette soirée de charité. Il serait le premier concerné par cette dernière, il était de son devoir, donc, d'y tenir un rôle, et véritablement la moindre des choses que d'y faire acte de présence. D'autant que, effectivement, il pourrait peut-être compléter son carnet d'adresse de quelques relations qui pourrait lui être fortement profitable en ces heures trouble. Peut-être serait-ce, par ailleurs, l'occasion de modifier l'exécrable image que l'on se faisait de lui ces derniers temps ? Peut-être... mais pour ce faire, il faudrait sûrement bien plus qu'une simple soirée. Même s'il se promettait déjà de se présenter sous son meilleur jour.

-Quand pensez-vous organiser cette soirée, avez-vous déjà envisagé les détails de l'organisation, ou voulez-vous que nous y travaillions ensemble ?


Il n'était pas sûr d'être d'une grande aide pour Anya, même si, d'un autre côté, il trouvait logique qu'elle attende, ne serait-ce qu'un peu, après lui. Même s'il avait plus d'une fois assisté à ce type de soirée, il n'en maîtrisait pour autant pas les rouages, loin s'en faut.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 18 Nov - 19:26

Ce pauvre directeur n'avait aucune idée de ce qui l'attendait. Anya savait se montrer excessivement persuasive. Dans toutes les situations. Cette soirée servirait bien à aider l'école et son directeur... mais pas que. Après cela il lui ferait confiance et elle en ferait ce qu'elle voudrait. Du moins, à peu près. Elle savait qu'il y avait des limites. Autrement même lui risquait de se rendre compte de quelque chose... quoique...
Mais cela partait déjà bien. Le rendez-vous était pris et commencé sans aucune difficulté. Mais il faut dire que les raisons qui motivaient cette entrevue était tout à fait honorables... enfin presque. Anya laissait croire à un nouvel acte de générosité de sa part. Sauf que ce n'était pas le cas et que tout le monde le croirait tout de même. Que c'était bon d'avoir une bonne réputation.

-Je ne saurais trop vous remercier pour votre générosité. Cette soirée de charité ne pourrait effectivement faire que du bien à notre école. Et dans l'intérêt de Poudlard, il est évident que je serai présent, et aiderai à l'organisation si de l'aide vous est nécessaire.

Et bien voilà une histoire qui se présentait bien. Il la croyait donc toute gentille et pleine de sympathie. Il lui proposait même de l'aide. Qu'il était mignon cet homme. Maintenant il fallait savoir si c'était une bonne idée ou non. D'un côté, Anya n'avait pas besoin d'aide, habituée comme elle l'était. Mais en même temps, si elle lui demandait de venir l'aider, elle pourrait jouer à la pauvre petite femme seule qui n'attend que l'aide d'un homme qui aurait la gentillesse de lui accorder un peu de temps. Oui, c'était bien aussi ça comme idée. C'était un peu osé mais après tout, le but ultime de toutes ces petites entrevues était bien plus osé encore.

-J'en suis ravie et vous en remercie. Il est en effet probable que je vous demande de venir un peu plus tôt que les autres si cela reste envisageable pour vous. J'imagine que vos journées sont déjà bien occupées.

Occupées dans les papiers et les embêtements oui! Mais c'est comme cela qu'il faut faire pour obtenir ce que l'on veut. Brosser la bête dans le sens du poil et être l'innocence même. En gros, l'art du léchage de pompes. Et à ce niveau, Anya était une artiste confirmée. Mais pour être sûre, elle veillerait à faire le plus gros avant. Juste au cas où. C'était peut-être censé être pour lui, mais elle ne supporterait pas de la voir gâchée par ce pauvre type. Elle avait aussi ses limites tout de même. Enfin, elle verrait bien.

-Quand pensez-vous organiser cette soirée, avez-vous déjà envisagé les détails de l'organisation, ou voulez-vous que nous y travaillions ensemble ?

La question était un peu plus compliquée. Non pas qu'elle n'y avait pas pensé. Au contraire. Mais il fallait que cela convienne au directeur. Mais au fond, ce n'est pas comme si il avait autre chose à faire. Sauf qu'il fallait se montrer diplomate. Et ça, elle savait bien le faire. C'était pour ainsi dire sa spécialité même. Ou une de ses spécialités disons. Les autres ne méritent pas d'être divulguées en public.

-Et bien, j'avais pensé à faire cela assez rapidement. L'année scolaire n'est pas encore trop entamée et les parents d'élèves sont encore relativement libres et sereins. Sans compter que pour vous aussi cela serait plus évident qu'en période d'examens... et puis, il y a la période de noël pour alléger certains esprits.

Anya faisait mine d'être un peu timide et mal à l'aise. Tout un schéma bien calculé qu'elle s'efforçait de respecter comme elle l'avait prévu. Et jusqu'à maintenant, cela se passait plutôt bien en fait. Elle savait que son petit accent (enfin, petit...) et ce regard un peu hésitant pouvait lui donner un air jeune, voire enfantin. Mais c'était amusant.

-Peut-être pourrions-nous organiser cela un week-end, comme cela vous serez peut-être plus libre. Mais arrêtez-moi si je me trompe. Je ne voudrais pas commettre d'erreurs. Quand à l'organisation générale, j'avais pensé à un buffet classique. Le but principal étant d'échanger avec les personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mar 19 Nov - 15:03


Easy Target
C'

est certes triste à dire pour un homme de sa condition, mais c'est pourtant le cas, Armando Dippet n'était guère habitué à être traité avec autant d'égard et de respect que n'était en train de le faire Anya Armyanski. Pour quelqu'un qui, ces derniers temps, avait le sentiment d'être sans cesse floué et roué dans la fange, croyez bien qu'il en fallait bien peu pour flatter un bien maigre égo. Son interlocutrice savait parfaitement le caresser dans le sens du poil, et le pitoyable caniche qu'il était se laissait faire sans deviner la moindre ruse ou la moindre manipulation dans les gestes et propos de son interlocutrice. Oui, définitivement, et à n'en point douter, le directeur de l'école de magie était la cible la plus facile que l'on puisse imaginer. En plus de flatteries qu'il acceptait comme le plus beau des présents et absorbait donc comme le plus doux des alcools. Sa façon de s'exprimer, à la légère hésitation dont elle faisait preuve... Bref, tout inspirait à Dippet une confiance qu'il ne devrait pas accorder à son interlocutrice. Oui, il était séduit. Comment ne pourrait-il pas l'être, après tout ? Son interlocutrice était belle, intelligente, elle semblait avoir à son égard une sympathie qu'on ne lui accordait que très rarement. Pour quelqu'un qui manquait si cruellement de confiance en lui, il n'en fallait pas plus. Et la perspective de collaborer avec Anya afin d'organiser cette soirée lui était de plus en plus plaisante. Un moyen agréable de changer son quotidien monotone, et pour ainsi dire désagréable. Cette soirée aurait lieu bientôt, donc.

C'était effectivement une bonne idée. L'occasion était idéale. Les événements obscurs qui avaient terni la réputation de Poudlard étaient loin d'avoir été oubliés, mais ils seraient déjà moins présents dans les esprits, sans être pour autant occultés. La rentrée scolaire n'était pas encore loin derrière eux, les fêtes étaient en approche, mais ne préoccupaient pour autant pas encore les esprits au-delà du raisonnable, aucun examen non plus ne venaient compliquer la vie scolaire. La période idéale, somme toute... Oui, tous les arguments de son interlocutrice tenaient la route, et il ne pouvait que hocher la tête en signe d'assentiment (il faut aussi admettre que, à l'heure actuelle, Anya aurait pu lui suggérer à peu près n'importe quoi, il l'aurait accepté, tant il était influençable, et, surtout, pitoyable). De même pour l'idée qu'elle venait d'émettre d'organiser le tout un week-end. En termes de disponibilités, c'est certain, c'était mieux pour lui... Et sans doute pour beaucoup d'autres. Et puisqu'il était question d'inviter le plus de personnes possibles.

-Tout cela me semble très réfléchi, je ne peux qu'approuver. Je serai prit le week-end de la semaine prochaine, une sortie à Pré-au-lard est prévue pour les élèves. En dehors de ça, je peux me rendre disponible sans aucun problème.
Il mettait clairement plus d'enthousiasme et moins de réserves à cette perspective qu'à beaucoup d'autres. Qui pensez-vous inviter ?



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mar 19 Nov - 22:35

Que c'était facile. Cet homme était tellement bas qu'un rien suffisait à le relever. Et le trop facile, ça pouvait aussi avoir du bon. Le pauvre homme en avait vécu des moments difficiles, et même si il pensait enfin sortir de cette mauvaise période, il était loin du compte. Armando Dippet avait tout simplement l'air d'être sous le charme. Mais n'était-ce pas le but? Et si. Alors Anya était sûre de pouvoir laisser ce nom sur la liste des possibilités. Bon, cela poserait peut-être un petit problème à cause de son fils. Mais après tout, elle était assez grande pour faire ses choix toute seule. Et puis, il faudrait aussi qu'il apprenne à se débrouiller seul. Parce que seul, il risquait de l'être dans moins en moins de temps. Ce cher petit était déjà grand et sa mère n'entendait pas le garder près d'elle très longtemps. Elle n'était pas contre l'idée de lui donner un coup de main pour le début, mais après il se débrouillerait... ceci dit, le problème était qu'il resterait encore quelques temps et que sa mère envisageait son directeur comme partenaire potentiel...
Toute sa réflexion quand à la date de cette soirée était bien pensée et repensée ces derniers jours. Il fallait que tout soit prévu. La première impression, pour Anya, c'était très important. Alors comme elle ne l'avait encore jamais rencontré avant cela, elle préférait prévenir que guérir. Mais il ne devait pas y avoir de problèmes à ce niveau.

-Tout cela me semble très réfléchi, je ne peux qu'approuver. Je serai prit le week-end de la semaine prochaine, une sortie à Pré-au-lard est prévue pour les élèves. En dehors de ça, je peux me rendre disponible sans aucun problème. Qui pensez-vous inviter ?

Enfin, mais pour qui la prenait-il. Bien entendu que c'était réfléchi. Bon, Anya passerait outre cette réflexion un poil vexante. Après tout, il ne la connaissait. Et ce n'était peut-être pas plus mal. Quelqu'un qui connaissait vraiment Anya Armyanski aurait refusé toute forme de contact avec elle. Et ils auraient tellement raison. Mais puisque le directeur avait l'air de pouvoir se contenter de belles paroles, soit. Il allait en avoir des belles paroles.

-Alors, peut-être pourrions-nous prévoir cela la semaine suivante. Si cela vous convient bien entendu. Quand aux invités, ce sont un peu toujours les mêmes. Les familles qui savent rester sous les projecteurs en ce moment, certains membres du Ministère peut-être, quelques politiciens, en clair ceux qui pourrons vous aider.

Le carnet d'adresses d'Anya Armyanski était plus que bien fourni. Alors ses petites soirées, quelques soient leurs buts, connaissaient toujours un franc succès. Celle-ci n'avait aucune raison d'être différente. Sauf si le monde entier décidait soudainement d'abandonner l'école anglaise. Mais elle en doutait sérieusement tout de même. Parce que même dans ce cas, les gens viendraient à la soirée pour le principe d'être reçus par Anya Armyanski. Vraiment, un telle réputation faisait plaisir.
Le belle ukrainienne profita de cette confiance qu'elle commençait à avoir et à cette attention soumise auxquelles elle avait droit pour venir, mine de rien, positionner sa main droite sur son pendentif. Ce petit geste serait certainement passé tout à fait facilement. Mais il s'agissait d'Anya Armyanski et de ses décolletés plongeants. Attendant de voir la réaction de son interlocuteur, elle allait rapidement voir si cet homme pourrait éventuellement faire l'affaire ou si ce n'était pas la peine d'insister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Jeu 21 Nov - 15:52


Easy Target
L

e fait est que, plus la conversation progressait, moins Dippet parvenait à focaliser son attention sur ce qui devait pourtant en être l'objet. Oh, il était convaincu du fait que, effectivement, cette soirée de charité servirait parfaitement les intérêts de son école, et pouvoir profiter d'une telle opportunité semblait à ses yeux une véritable aubaine, d'autant que les événements organisés par Anya Armyanski étaient toujours très réputés, et à chaque fois couronnés de succès, mais voilà... Maintenant que l'essentiel avait été dit, que le reste des détails semblait avoir une importance moindre, il ne pouvait s'empêcher de laisser son esprit vagabonder vers d'autres contrées. Ayant bien moins de rapports avec son avenir professionnel... peut-être assuré pour plus tard (pour peu que l'on puisse encore parler d'avenir à son âge), mais pour le moment des plus caduques.

Il osait penser qu'elle en jouait sans même s'en rendre compte, de son physique on ne peut plus avantageux, lui prêtant une humilité qui lui ressemblait bien mal, pour ne pas dire pas du tout. Oui, évidemment, le physique absolument impeccable d'Anya ne laissait pas le directeur de Poudlard indifférent. Comment aurait-il pu résister à ses charmes quand tant d'autres hommes y avaient déjà succombé ? (pour leur plus grand malheur). Il aurait fallu qu'il ne soit pas humain (ou possède quelques tendances pour l'époque clairement amorales) pour cela. Et s'il y avait quelqu'un en ce monde auquel le terme humain pouvait coller comme un adjectif, c'était bien Armando Dippet. Humain ou sous-humain... certainement pas surhumain. Le regard du directeur s'était perdu un temps bien trop indécent pour être innocent dans le décolleté de son interlocutrice, et c'est les joues légèrement rosies qu'il reprit ses esprits, replongea son regard dans le sien, et prononça ces quelques mots :

-Très bien. En tous les cas, je vous fais entièrement confiance.
Bien plus, déjà, qu'il ne le devrait. Au fait, j'ai manqué à toute civilité. Vous voulez boire quelque chose ? Du thé, du café ... ?

Le fait est qu'il n'était pas vraiment pressé de voir Anya quitter son bureau. De toutes les personnes qu'il avait pu y croiser, elle était, et de loin, la personne la plus agréable. Cela lui changeait agréablement que de pouvoir avoir ce genre de discussion, civilisées, sympathiques... Somme toute, il n'avait pas l'intention de la voir s'en aller trop vite, même s'il devait trouver un prétexte quelconque pour la retenir.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Jeu 21 Nov - 21:54

Au moins, la réaction du directeur ne se fit pas trop attendre. Alors que le sujet de la conversation devait le passionner et prendre toute son attention, le directeur avait l'air ailleurs. Son regard bien que fixe semblait voyager agréablement dans une douce rêverie.
Anya l'avait fait exprès, c'est vrai, et d'autres se seraient laisser prendre moins facilement. Mais lui, cet homme, ce pauvre être influençable, Armando était la proie la plus facile du monde. Une petite amorce gestuelle et il se perdait littéralement à des kilomètres de leur discution. Que c'était agréable. D'autres femmes auraient certainement réagit par une gifle bien placée, mais pas elle. Non, l'ukrainienne était satisfaite. Elle regardait avec satisfaction ses joues se teinter de rouge alors qu'il s'était égaré dans son décolleté. Lorsqu'il remonté son regard vers ses yeux, elle fit mine de n'avoir rien remarqué. Ce n'était pas le moment de l'effrayer. Oui, Anya était une allumeuse finie. Mais elle ne pensait pas cela comme une mauvaise chose. Du moins pas tout le temps.

-Très bien. En tous les cas, je vous fais entièrement confiance.

Voilà qui confirmait sa pensée. Cet idiot fonçait dors et déjà dans la gueule du loup et avait l'air tout à fait ravi de le faire. Quel délice. Ce cher Dippet était tout à fait distrayant, mais ce rendez-vous touchait à sa fin. Ils avaient parlé du principal et il avait eut le temps de se pencher sur les formes de la belle étrangère. En clair, c'était court mais intense. Et cela suffisait. Mais ce cher Armando ne semblait pas voir les choses ainsi.

-Au fait, j'ai manqué à toute civilité. Vous voulez boire quelque chose ? Du thé, du café ... ?

Il semblerait que cet homme ne voulait pas la voir partir aussi facilement. Ce n'était pas une mauvaise chose. Anya pourrait aller plus loin, tellement plus loin. Et cet abruti ne verrait rien. Ou alors serait trop content pour y mettre un terme. Une femme telle qu'elle qui s'intéressait à sa petite personne ne devait pas arriver tout les jours. Il ne pouvait pas laisser passer une telle opportunité. Et elle comptait bien en profiter d'ailleurs.

-Et bien, si vous me le proposez, je prendrais bien un thé.

Si il voulait la voir rester, il devrait respecter ses règles. Mais cela ne devrait pas être trop pénible. Pas pour lui en tout cas. Anya serait une vrai crème au physique avantageux qu'elle était bien décidée à ne pas trop cacher en sa présence. Elle commença donc par se pencher un peu en arrière en croisant les jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 25 Nov - 0:55


Easy Target
L

e plus important avait été dit. Puisque Dippet avait donné son accord à Anya ainsi que la promesse de l'aider pour cette soirée de charité qui devait servir à son école, il était complètement en droit de lui demander de prendre congé. Mais il n'en avait nullement l'intention. Le fait est que la compagnie d'Anya lui était bien plus plaisante que toutes celles qu'on avait pu lui imposer en ces mêmes lieux, et cela n'était pas seulement lié au fait que, en effet, il la trouvait particulièrement séduisante, fait qu'il ne pouvait nier. Il appréciait tout simplement d'être ne serait-ce qu'un minimum estimé et respecté. En gros, il aimait qu'on lui offre ce que personne ne daignait lui accorder depuis bien longtemps. En présence d'Anya, il n'avait plus le sentiment d'être seulement un pathétique individu qui n'était bon qu'à être constamment moqué. Il devenait quelqu'un. Pas l'être le plus exceptionnel de la terre, certes, il savait qu'il en était bien loin, mais au moins autre chose qu'un misérable cloporte, juste bon à être écrasé sous la semelle du premier venu. Quand elle lui demanda de lui préparer un thé, il s'exécuta immédiatement, s'affairant du mieux qu'il pouvait avant que de déposer sur son bureau deux tasses remplies d'eau chaude, dans lesquelles infusaient du thé aux fruits rouges.

-Vous voulez du sucre, du lait, avec votre thé ?
Ces quelques formalités passées, et après que le directeur ait agi en fonction de ces quelques questions de principes, il déposa une cuillerée de sucre dans sa propre tasse et en bu une gorgée avant de reprendre la parole. Puis-je me permettre de vous demander pourquoi vous tenez tant à redorer le blason de Poudlard ?

C'était autant une façon de faire la conversation qu'une question posée par véritable curiosité. Beaucoup se contentaient de faire le constat d'un déclin sans chercher à y remédier, pas elle. Elle pouvait arguer, il est vrai, qu'elle agissait au nom de son statut de parent d'élève, puisqu'elle avait effectivement un fils, mais cela ne suffisait pas à justifier qu'elle choisisse de se mettre en quatre pour l'école. Elle aurait pu décider, comme beaucoup d'autres parents d'élèves au demeurant, de transférer son enfant dans une autre école (il n'aurait guère trouvé étonnant qu'Andreï Armyanski aille finir sa scolarité à Durmstrang, par exemple). Il lui était d'autant plus reconnaissant de lui venir en aide pour cette raison.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 25 Nov - 21:15

Anya avait tout son temps. Que ce rendez-vous traîne en longueur ne la dérangeait pas. Elle l'avait un peu prévu tout de même. Si la mayonnaise prenait, c'était la moindre des choses. Et vu la tournure des événements, ils n'avaient plus qu'à aller chercher les œufs. Et beaucoup même. Le directeur Dippet était tout simplement sous le charme des fausses attentions qu'elle lui accordait. Quoi de plus satisfaisant que de voir un plan se dérouler exactement comme il avait été prévu. Tout un tas de choses, mais en ce moment cela restait agréable.

Figurez-vous que flatter cet homme n'était pas si facile. On pouvais croire le contraire en voyant la belle brune le faire si bien depuis le début de leur entrevue. Mais arriver à flatter un homme qui ne méritait plus aucune considération n'était pas si évident. Il fallait trouver matière à flatter. Et puis là, c'était franchement compliqué. Sauf qu'elle était maîtresse dans le domaine. Le thé n'étant qu'un prétexte pour rester un peu plus longtemps, Anya se mit à l'aise sur sa chaise, détendant un peu les muscles de son dos qui était resté désespérément raide depuis le début. Enfin, désespérément... ça dépend pour qui. Elle, cela ne la dérangeait pas. Mais comme cela, sa robe faisait ressortir sa poitrine. Cet effet n'était bien entendu pas du tout prévu, n'est-ce pas? Bien sûr que non. Enfin, presque.

-Vous voulez du sucre, du lait, avec votre thé ?
-Non, je vous remercie.

Le thé, ça se prenait toujours nature avec elle. C'est qu'Anya aimait bien sentir un minimum ce qu'elle buvait. Le sucrer ou y ajouter du lait aurait été mal venu. Prenant sa tasse, elle reposa de nouveau son dos sur le dossier et croisa les jambes.

-Puis-je me permettre de vous demander pourquoi vous tenez tant à redorer le blason de Poudlard?

Et bien voilà une question qui méritait un peu plus de réflexion. Il y avait bien sûr Andreï pour motiver un minimum son geste. Mais elle ne pouvait pas non plus dire que cette soirée n'avait pour but que de le séduire un peu plus gentiment. Cela ne ferait que gâcher les choses qui étaient si bien parties. Il fallait trouver autre chose.

-Et bien, je sais que cela n'est peut-être pas facile à comprendre, mais votre école a une portée symbolique pour moi. Ces lieux ont une histoire et leur réputation.

Premier jet d'un beau ramassis de bêtises. Voilà qui suffirait à lentement endormir sa vigilance déjà bien peu vivace. Mais cela ne lui coûtait rien. Anya n'avait rien à perdre avec ces petits mots doux.

-Sans compter qu'il y a Andreï. Je ne le vois pas changer d'établissement maintenant. Il a pris ses marques et apprécie ces lieux. Je le fait aussi pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Ven 29 Nov - 18:15


Easy Target
L

es raisons que lui donnaient Anna, venant justifier son geste des plus altruistes, bien que très différentes de celles qui l'animaient en réalité, plaisaient au plus haut point au directeur de Poudlard. Bien plus que ne l'auraient pu des mots bien plus sincères, c'est évident. Ses arguments étaient ceux que lui-même aurait avancé pour justifier une telle soirée de charité s'il en avait eu l'initiative. Mais autant dire que celle-ci aurait certainement fait un flop s'il s'en était chargé. Il avait des relations, bien évidemment, mais également une réputation qui se faisait un peu plus déplorable à chaque jour qui passait.  Il ne pouvait guère se permettre d'organiser ce genre de festivités, il passerait directement pour quelqu'un de vénal et d'intéressé. Le fait qu'une tierce personne se charge de tout organiser témoignait de toute la bonne volonté mise dans cette entreprise, et c'était une excellente chose. Oui, ses raisons étaient louables, celles-là mêmes qui motivaient également le directeur de l'école de magie (en plus des charmes manifestes de son interlocutrice qui ne le laissaient définitivement pas indifférent).

Oui, Poudlard était une école de prestige, au passé faste, à l'Histoire glorieuse. Elle était connue dans tout le monde magique comme l'une des meilleures écoles de magie qui puisse exister, si ce n'est, même, la meilleure. La gloire de l'école s'était quelque peu émoussée ces dernières années, malheureusement, et le professeur Dippet en faisait tristement les frais, mais il ne désespérait pas de redorer ce blason d'ordinaire si brillant de cet établissement qui était dans ce que Dippet voulait pouvoir appeler une mauvaise passe, quand bien même elle commençait à se faire longue, et qu'il vivait de nombreux et intenses moments de doute, dernièrement, qu'Anya savait taire avec une facilité des plus déconcertantes. Évidemment, à titre personnel, le fait que le fils d'Anya, Andreï, soit encore étudiant à Poudlard, était également et évidemment un excellent prétexte.

-En plus d'être une femme d'exception, vous êtes une mère dévouée. Possédez-vous seulement le moindre défaut ?

Oui. Elle était une dangereuse psychopathe, qui avait la fâcheuse tendance à assassiner quiconque lui passait la bague au doigt. Et il avait toutes les probabilités du monde d'être le prochain sur sa liste. Mais évidemment, ça, le grand benêt qu'il était ne s'en rendait pas compte le moins du monde. À la place, il s'essayait à cette sorte de flatterie pour laquelle il n'était que peu doué, en toute maladresse, cela va sans dire.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Ven 29 Nov - 20:16

Grâce à de simples raisons qu'il n'était pas difficile de trouver, le directeur de l'école se détendait encore un peu plus. Lentement, il glissait sur cette pente critique qui le mènerait un jour jusqu'à la tombe. Oui, Anya le considérait désormais comme un proie prioritaire. De toute façon, les prétendants seraient très faciles à départager. Ils étaient plus ou moins réceptifs et seraient donc plus ou moins faciles à manipuler plus tard. Armando Dippet était tellement bas dans l'estime publique et même dans la sienne que cela serait un vrai jeu d'enfant... à condition d'avoir un peu de savoir faire. Et après trois maris trompés à la perfection (dans tous les sens du terme), la belle ukrainienne avait vraiment de l'expérience à revendre.
Dans cette histoire, son fils serait à la fois une aide et un obstacle. Et oui, il lui donnait un excuse de rêve pour voir ce directeur, mais arriverait bien un moment où elle aurait à lui parler. Si Armando devait bel et bien partager sa vie (du moins dans les apparences...) Andreï devrait en être informé. Et ça, la brune était plus que persuadée que cela ne passerait pas comme ça. Il serait très capable de lui faire la tête quelques temps. Le tout serait de savoir le récupérer après. Même si cela ne se voyait pas, elle ne le voyait pas partir définitivement tout de suite. Juste quelques jours, à peine...

-En plus d'être une femme d'exception, vous êtes une mère dévouée. Possédez-vous seulement le moindre défaut ?

Roooo, le flatteur. Le moins que l'on puisse dire c'est que lui aussi essayait de se mettre le belle dans la poche. Était-ce seulement dans le même but qu'elle? Si oui, Anya avait tout gagné. Bah oui, séduire en étant séduite serait tellement plus facile. Sinon, tout ne serait pas perdu pour autant. Il serait au moins désireux de l'avoir de son côté. Le reste viendrait bien.
Anya rit légèrement à cette remarque. De ce petit rire léger qui faisait fondre bien des gens. Celui qui lui faisait baisser un peu la tête et teinter ses joues.

-Bien entendu, comme tout le monde. Mais tout comme certains semblent passer au dessus de vos qualités, la plupart des gens oublient mes défauts.

Et c'était bien vrai tout ça. Elle était menteuse, manipulatrice, meurtrière, sadique et tout un tas d'autres choses. Pourtant, la plupart des gens l'appréciaient et allaient jusqu'à franchement l'aimer. Anya était une petite chose fragile en pleine détresse émotionnelle n'ayant pas la moindre chance côté cœur. Une riche héritière aux airs exotiques et touchants.

-Ne vous méprenez pas, je ne suis qu'une femme. Avec ses qualités, et ses défauts. Et je suis aussi une mère comme les autres qui aime son enfant.

Une femme, il n'y avait aucun doute. Dans toute sa complexité. La tête bien remplie et certains points stratégiques de son anatomie aussi. Des qualités, oui, sans aucun doute. Après, cela dépendait aussi du point de vue. Le sadisme impressionnant dont elle pouvait faire preuve n'était pas une qualité pour tout le monde. En revanche, son caractère de feu l'était bien pour tout le monde. Anya était bien une femme pleine de surprises.
Restant dans une pose avantageuse, Anya se sentait définitivement dans son élément dans ce bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 2 Déc - 12:00


Easy Target
O

h la sombre vérité voulait qu'Anya avait bien plus de défauts qu'il n'en faut à une seule femme, cette sorte de défauts qui vont au-delà des petits travers de caractère, mais sont révélateurs d'une âme des plus obscures. Mais cela, bien sûr, parfaitement aveugle qu'il était, complètement obnubilée par les charmes manifestes de son interlocutrice, Armando Dippet ne le voyait pas. Une fois de plus, il s'enfermait dans une bulle de parfaite illusion, et le jour où celle-ci éclaterait, il s'en mordrait les doigts, à n'en point douter... Pas longtemps, néanmoins, car ce genre de gestes est des plus difficiles à faire lorsqu'on est mort. En toute humilité, une humilité fausse, bien sûr (mais cela non plus, le directeur de Poudlard ne le voyait pas), sa respectable interlocutrice lui affirma disposer de défauts dont il n'avait pas idée, oui, n'omettant pas au passage de flatter son si pathétique et impressionnable égo en affirmant au passage que ses qualités à lui étaient totalement sous-estimés au profit de ses défauts... Cette dernière sentence n'était peut-être pas complètement fausse, même si Anya avait pu ne rien en penser. Il est vrai qu'Armando Dippet n'était, au fond, pas aussi abruti que ce que la communauté sorcière dans son ensemble paraissait penser. Il était tout de même assez intelligent (l'on atteint pas le titre qu'il a obtenu en étant un véritable abruti de bas-étage), il s'avérait seulement qu'il manquait complètement de confiance en lui. Aussi, inévitablement, il se faisait systématiquement marcher sur les pieds. Question de caractère plus de d'habilités, donc... Notons également qu'il était d'une naïveté à faire peur, et c'est celle-là même qui l'invitait ainsi à accorder si légèrement sa confiance à celle qui causerait sa perte.

-Votre fils a bien de la chance, en tous les cas.

Bien plus en tous cas que ses défunts maris dont elle faisait la plus sublime et impeccable des veuves. C'était sans doute cela le pire. Dippet était parfaitement au courant de la situation de cette femme qui avait perdu à la suite ses différents maris... Mais le pauvre ne nourrissait pas le moindre soupçon pour autant. Personne n'en nourrissait, après tout. S'il ne pourrait jamais se targuer d'être un esprit brillant, au moins pourrait-il se targuer d'avoir eu une raison de ne rien avoir vu venir (bon, en fait, il ne se targuerait pas de grand chose le moment venu mais passons). Faible consolation, pas vrai ? Le directeur de Poudlard porta à ses lèvres une nouvelle gorgée de thé, sucrée à souhait.

-Vous pouvez être fier de lui, par ailleurs, c'est un excellent élément.
Quoi qu'un peu distrait dernièrement, mais rien de grave, c'est certain.  dit-il, arrondissant évidemment les angles.

Pas sûr que parler du fils Armyanski (qui était un peu le cadet des soucis du directeur à l'heure actuelle, pour être tout à fait honnête) soit le meilleur moyen de s'attirer les faveurs de la jeune femme (car au fond, il était bien question de cela), mais il n'avait pas trouvé meilleur sujet de conversation.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 2 Déc - 14:13

La comédie devenait difficile à différencier de la réalité chez Anya. Pour elle c'était tout à fait gérable. Mais pour son entourage, c'était une autre paire de manches. Depuis toute petite elle l'avait toujours fait. Certains parents donnent des cours de danse, d'équitation, chez elle, c'était le théâtre, et cela avait toujours été ainsi. Du coup, prétendre la connaître était toujours discutable. On pouvait la connaître en partie, croire la connaître, mais jamais savoir précisément le fond de sa pensée. Aussi trouvait-elle la position du directeur très amusante. Lui qui pensait pouvoir lui faire confiance et essayait même de rentrer dans ses bonnes grâces.
Il devait être très loin de se douter que dans son cas, cela risquait de se retourner contre lui. Avec une femme comme elle, on n'avait jamais rien sans rien. Et le directeur finirait par le payer de sa vie. Et c'était tellement simple. Au fond, il ne lui restait plus grand chose à faire. Il viendrait tout seul se fourrer jusqu'au cou dans les ennuis. Et pourtant, il s'y prenait bien mal le bougre.

-Votre fils a bien de la chance, en tous les cas.

Et bien à ce sujet-là, Anya aimait savoir qu'elle faisait les choses un minimum correctement. D'accord elle avait tué son père, d'accord elle avait tué les hommes qui étaient censé le remplacer, d'accord elle n'était pas toujours aussi attentive et câline qu'il le demandait. Mais tout de même. C'était important pour elle de savoir qu'il allait bien. C'était son bébé, son petit chéri, son fils adoré. C'était le seul à être vraiment important à ses yeux. Et bien qu'elle laisserait croire à Dippet et au reste du monde qu'il avait un minimum d'importance, rien ne serait plus faux. Il pourrait faire ce qu'il voudrait, jamais personne ne passerait avant Andreï.

-Je vous remercie. J'ai essayé de faire au mieux avec lui.

Et pour une fois, ce n'était pas tout à fait faux. Ce n'était pas tout les jours facile avec lui, mais tant pis. Si son garçon aimait toujours sa maman, c'était tout ce qui comptait. Et encore, si elle savait. Dippet n'était pas le seul à ce bercer d'illusions sans le savoir. Mais cela viendrait bien assez tôt. Un peu trop tôt même...

-Vous pouvez être fier de lui, par ailleurs, c'est un excellent élément. Quoi qu'un peu distrait dernièrement, mais rien de grave, c'est certain.

Oh, être fière de lui, elle le faisait avec plaisir. Et Anya faisait attention à ce qu'il travaille correctement. Parfois un peu durement peut-être. Mais elle l'aimait tellement et voulait qu'il la rende fière. Cela ferait de lui un garçon bien plus épanoui qu'il ne l'imaginait. Les habitudes qu'elle lui donnait ne pourraient pas être perdues et feraient de lui un homme responsable et sérieux.
Ceci dit, que ce type ne se permette de parler de son fils en disant de lui qu'il était distrait. Bon, elle savait qu'il n'était pas bien depuis quelques temps, mais tout de même. Ce n'était pas à lui de le faire remarquer. Enfin, Anya passerait outre cette remarque pour cette fois. Elle préférait croire qu'il était juste nul pour les relations humaines. Ou alors idiot. Mais dans tout les cas, elle resterait dans sa première idée et ferait mine de ne rien avoir à lui reprocher. Que c'était dur de tenir une conversation avec lui.
Prenant un air un peu inquiet, elle répondit à sa remarque, espérant qu'il répondait à la sienne.

-Oui, il est bizarre en ce moment. Je ne sais pas ce qu'il a... je dois admettre ne pas vraiment savoir comment faire.

Oui, c'est vrai qu'elle avait un peu de mal. Et elle ne savait pas encore à quel point. Mais ça ne l'empêchait pas de déjà se faire du soucis. Bon, d'accord, en parler au directeur était peut-être un peu calculé. Et ce n'était pas uniquement parce qu'elle s'inquiétait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 2 Déc - 16:56


Easy Target
I

l arrivait, à quelques rares moments, qu'il accueille des parents d'élève dans ce même bureau pour parler de leurs enfants comme il le faisait maintenant, mais cela arrivait toujours dans le cas où l'élève en question manquait cruellement et constamment à la discipline et devenait difficile à gérer, ce n'était pas le moins du monde le cas d'Andreï qui, certes, se comportait plus étrangement que la normale depuis peu, mais restait un élève assez agréable avis. Jamais il n'aurait eu besoin de voir Anya Armyanski s'il n'y avait eu que ce seul prétexte, mais c'était le seul qui lui était venu à l'esprit, au moment de parvenir à prolonger au possible cette conversation qu'il ne voulait pas voir s'achever. Le fait est, malheureusement, qu'il manquait cruellement de tact (ce n'était pas une nouveauté), et il ne s'en serait pas forcément tiré à si bon compte si son interlocutrice n'avait pas d'idée précise derrière la tête. Le pire ? C'est puisqu'il ne réalisait pas qu'il s'était possiblement montré déplacé, il n'hésitait pas à en rajouter une couche supplémentaire. L'on ne se refait pas, la diplomatie ne faisait pas non plus partie des qualités du directeur de Poudlard.

-Vous savez, l'adolescence est une période délicate pour tous les étudiants, il n'est pas rare que l'on constate une modification dans le comportement de nos élèves. Ils se cherchent, c'est normal.


Oui, oui, il était en train de s'enfoncer, je ne vous le fais pas dire.  Que voulez-vous, il n'était vraiment pas fait pour ça. Vous pensez bien qu'Armando Dippet n'était pas un dragueur dans l'âme. Il suffisait de voir avec quelles difficultés il était finalement parvenu à s'attirer les faveurs de celle qui avait été son épouse. Non, vraiment, à ce jeu là, il jouait dans une division loin d'être professionnelle.

-Je suppose également que l'absence d'une autorité masculine doit lui manquer. Toutes mes condoléances pour votre époux, d'ailleurs.


Et il s'enfonçait, encore et encore. Somme toute, il creusait le trou dans lequel il s'enfonçait. Ça ne déplairait pas forcément à Anya, après tout, c'était elle, en définitive, qui envisageait de le voir finir six pieds sous terre. Le pire, c'est qu'il s'imaginait certainement très fin psychologue en agissant ainsi qu'il le faisait. Il n'était armé d'aucune mauvaise intention, vraiment (pour en avoir de mauvaises, encore faut-il en avoir les capacités, il faut dire), au contraire, il pensait bel et bien agir de la manière qui convenait. Ce qui ne rendait, bien sûr, son attitude que plus pathétique, cela va sans dire.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Lun 2 Déc - 20:56

À la base, Anya n'avait aucune envie d'aller voir cet homme pour parler de son fils. Mais alors pas du tout. Le pire qu'elle avait pensé faire serait d'éventuellement le draguer ouvertement... ce qu'elle ne ferait pas non plus. Mais Anya n'était pas de ses parents qui venaient à la première occasion parler de sa progéniture devant le directeur. Son fils, c'était son affaire. Tant que ce type ne venait pas se plaindre de son comportement, il n'avait pas à en parler outre mesure. Et là, il dépassait un peu les bornes quand même. C'était son territoire et on ne devait pas y toucher. Surtout pas ce pauvre type.

-Vous savez, l'adolescence est une période délicate pour tous les étudiants, il n'est pas rare que l'on constate une modification dans le comportement de nos élèves. Ils se cherchent, c'est normal.

Ah bah il ne manquait plus que ça. Il lui donnait des cours d'éducation maintenant. Et puis il y avait de très grandes chances pour qu'il n'ait même pas d'enfants. Surtout que son chéri était, justement, son chéri. Un garçon intelligent et bien élevé. Sans compter que ce comportement devait bien avoir une explication. Et puis qu'est-ce qu'il voulait dire par il se cherche? C'était lui qui était en train de la chercher. Anya voulait bien être gentille, mais il ne fallait pas pousser non plus. Et dire qu'il avait été marié. C'était pas gagné cette histoire...

-Je suis sûre que cela finira par lui passer... c'est qu'il a déjà eut son lot d'épreuves. Il doit avoir un peu de mal...

Anya était persuadée que ce n'était qu'une mauvaise passe que le jeune homme traversait suite au décès de ce troisième mari. Il devait être un peu retourné. Mais sa mère arriverait à l'aider à passer ça. Ils avaient toujours fait comme ça. Il n'y avait aucune raison pour que cela change. La belle restait calme malgré les propos dérangeants de son interlocuteur. Mais il avait tout intérêt à faire un peu plus attention.

-Je suppose également que l'absence d'une autorité masculine doit lui manquer. Toutes mes condoléances pour votre époux, d'ailleurs.

Bon, là, il devait sérieusement chercher les problèmes. Ne serait-ce que la première partie de sa phrase. Même si l'ukrainienne n'en avait pas grand chose à faire, parler ainsi du fait qu'elle était seule une fois de plus n'aurait pas été apprécié par beaucoup de femmes. Et puis la suite, alors là, c'était presque de l'art. À croire que monsieur Dippet cherchait à faire d'elle une ennemie redoutable ou une femme définitivement brisée. Mais il n'aurait ni l'un ni l'autre. Et non, parce qu'une cible reste une cible. Et pour se venger un peu tout de même, Anya baissa la tête, visiblement touchée par les propos ravivant une douleur encore trop fraîche. Ce qu'elle pouvait être garce parfois.

-Je vous remercie... j'imagine que cela ne l'a pas aidé en effet...mais il n'est pas le seul à en souffrir malheureusement. Et j'ai peur que cela ne m'empêche de l'aider.

Voiiiilà. Maintenant, si il ne comprenait pas qu'il y avait un truc, c'est qu'il avait un problème. Non mais. C'était bien fait tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mar 3 Déc - 14:47


Easy Target
A

nya Armyanski était une excellente comédienne, c'est une évidence, mais même une piètre actrice aurait pu faire le poids face Armando Dippet tant ce dernier se montrait crédule quand la situation exigeait pourtant qu'il se méfie au plus haut point. À cet instant, quoi qu'il en soit, son interlocutrice feignait si bien la tristesse, le deuil et la contrition qu'un intense élan de compassion avait envahi le directeur de Poudlard. Oh, qu'elle lui semblait plus attirante encore quand elle dévoilait ses failles, ce mélange de force et de faiblesses qui, à ses yeux, constituaient un être exceptionnel. Il se prenait dans les filets de la belle à une vitesse monstre, c'est certain, il ne doutait de rien. Comment l'aurait-il pu ? Elle lui semblait tout à coup si amoindrie, si fragile... Elle lui donnait véritablement l'impression d'avoir tenu à chacun de ses maris, et d'avoir joué d'une malchance telle qu'elle en souffrait à présent terriblement, peinant à ouvrir à nouveau son coeur et à gérer cet enfant qui lui aussi avait dû subir le départ d'un homme qu'il avait aimé. Ses mots résonnaient forcément, même aux esprits les moins cupides, comme une sorte d'invitation implicite. Elle lui laissait entendre qu'il manquait d'un homme dans sa vie, de quelqu'un qui pourrait l'aider dans les moments difficiles, et qui saurait redonner à son fils cette joie de vivre qui semblait l'avoir déserté. Bien sûr, il n'avait pas la présomption de se penser homme qui puisse plaire à une femme tel qu'elle, mais on ne pouvait l'empêcher de se montrer intéressé, non ? Dans une sorte d'élan d'assurance aussi présomptueux que déplacé, le directeur posa sa main sur celle d'Anya, en un geste qu'il voulait apaisant, même s'il s'avérait avant tout maladroit.

-Vous êtes une femme forte, vous vous en sortirez quoi qu'il en soit.


Il le pensait en partie, oui. Si après toutes ces épreuves, Anya n'avait toujours pas lâché prise, c'est qu'elle était capable de tout affronter... Là où il commettait une véritable erreur, c'est qu'il avait véritablement tendance à la croire vulnérable, alors qu'elle était bien loin de l'être. Il ressentait l'envie de la protéger, il avait eu plus que tort, elle n'avait nul besoin d'un chaperon... mais lui,  en aurait davantage eu besoin, même s'il ne s'en rendait pas compte. Si l'un des deux avait toutes les chances du monde de se faire dévorer tout cru, c'était lui, pas elle.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mar 3 Déc - 22:35

Armando Dippet était un bel imbécile tout de même. Je l'ai déjà dit, c'est vrai, mais une fois ne suffirait pas à le souligner. Ni même cent d'ailleurs... c'était à croire qu'il le faisait exprès tout de même. Il y avait eut le Dippet discret, le Dippet mal à l'aise, le Dippet boulet, et maintenant le Dippet mal à l'aise. Si il l'avait fait exprès il aurait été un très bon acteur. Sauf que non seulement il ne le faisait pas toujours exprès, mais en plus il ne s'en rendait pas compte. Quel horreur. Tout de même, il fallait également noter que peut-être sans le vouloir mais certainement sans le savoir, il allait tout à fait dans le sens de son interlocutrice.
Sans l'avoir cherché, Anya avait réussit à se rendre plus attirante encore. Son petit instant de faiblesse purement fausse ne devait servir qu'à le mettre mal à l'aise à la suite d'une remarque déplacée. Mais bon, ce n'était pas elle qui allait s'en plaindre non plus. Jouer la pauvre petite femme fragile et seule était un peu ce qu'elle faisait de mieux. Et c'était distrayant aussi. Et un peu amusant... enfin bref, elle le faisait bien et aimait bien le faire.
Le directeur qu'elle avait momentanément quitté des yeux pour faire sa petite malheureuse vint poser sa main sur la sienne. La belle avait réussit à retenir un sursaut de surprise. Depuis quand se permet-il de la toucher celui-là? Il ne doutait de rien dites-moi...

-Vous êtes une femme forte, vous vous en sortirez quoi qu'il en soit.

Il était certain que la belle s'en remettrait. Elle était même tout à fait remise depuis que son dernière mari avait été mis en terre. Mais Anya le laisserait croire qu'elle avait encore du mal à accepter cette épreuve encore trop récente et trop vive. Si cela pouvait lui faire plaisir et le flatter dans son égaux sous-développé, pourquoi pas. De le voir dans cet état la motivait encore plus. C'était un objectif qu'elle attendrait.
Adoptant un léger sourire encore un peu triste, elle retira tout de même sa main avec douceur. Une femme véritablement brisée n'aurait pas laissé durer ce contact physique trop longtemps.

-Je vous remercie. Il le faudra bien, je ne peux pas laisser Andreï tout seul. C'est à moi de me relever pour lui. Il doit pouvoir s'appuyer sur moi. C'est mon rôle.

Ouais, bah finalement son fils était un bon sujet de conversation. Elle pouvait laisser s'exprimer son côté de mère dévoué qui était peut-être le moins faux de tous. Puisqu'il était jusqu'à maintenant le seul point commun des deux adultes qui se tournaient autour depuis quelques instants, ce n'était peut-être pas un si mauvaise idée. Mais qu'il ne se remette pas aux critiques, hein. Autrement il s'attirerait de petits ennuis...
Mais finalement, il y avait peut-être mieux à faire tout de même. Bah oui, le sujet serait vite épuisé. Son garçon était sage et travailleur. Il ne devait pas non plus passer son temps dans le bureau de son directeur. Dans un petit sourire, Anya passa à autre chose... comme elle le pouvait... un peu n'importe comme... mais cela passerait peut-être quand même. De toute façon il s'agissait d'Armando Dippet.

-Mais je ne suis pas venue pour vous ennuyer avec mes histoires. Vous devez dors et déjà avoir votre lot de problèmes à gérer.

Buvant une gorgée de son thé, elle espérait que cela serait suffisant. Mais elle verrait bien. C'est qu'il était un peu long à la détente celui-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mer 4 Déc - 16:28


Easy Target
L

e visage du directeur se rembrunit légèrement quand il sentit le contact de sa main rompu par son interlocutrice. Au fond, c'était tout à fait normal, une femme digne, brisée, en deuil, ne pouvait se permettre de se laisser aller aux élans d'affection et de compassion (ne parlons pas de lubricité ainsi, quoique le geste de Dippet en dissimulait peut-être) de ce directeur mésestimé. Soit, au moins, elle ne lui tenait pas rigueur de son attitude, qu'elle avait peut-être jugé parfaitement déplacée (ce qui serait compréhensible en  soi), elle se contentait de dire qu'elle allait s'en sortir, qu'elle devait se montrer forte pour le bien-être de son fils et à cet instant, même le plus brillant des legilimens n'aurait pu douter de la sincérité de la veuve noire. Car en effet, elle l'était, peut-être pour la première fois de cette conversation qui n'était jusqu'alors qu'une gigantesque mascarade, un jeu de dupe où Dippet jouait les bouffons de bas étage, avec une parfaite crédulité, qui dépassait de loin l'entendement. Dippet voulut ajouter quelque chose, la couvrir une nouvelle fois de compliments, mais Anya ne lui en donna guère l'occasion. Jouant les modestes, les modèles de vertu, de politesse et de dignité, elle décréta qu'elle ne voulait pas l'ennuyer avec ses problèmes, d'autant que lui-même ne devait pas en manquer. Effectivement. C'était le cas, n'importe qui le savait, elle la première, sinon elle ne lui aurait pas offert d'organiser cette soirée de charité pour lui, ou du moins pour son école. Mais qu'importaient ses problèmes pour l'heure. Pendant plusieurs longues et agréables minutes, la belle ukrainienne avait su lui faire oublier le moindre de ses ennuis, et il y avait si longtemps qui n'avait su penser à autres choses qu'à ses trop nombreux problèmes. Il n'en appréciait que d'autant plus (malheureusement pour lui) la compagnie d'Anya.

-Vous ne m'ennuyez pas le moins du monde.
dit-il en toute sincérité. Au contraire, ces derniers temps, vous vous en doutez, les ennuis sont légions, j'ai mille affaires à gérer en plus de celles incombant à mon statut de directeur, et je dois dire que j'apprécie vraiment de pouvoir penser à autre chose. Et n'allez pas croire que vos ennuis m'indiffèrent, bien au contraire.

Même s'ils se connaissaient à peine, le directeur de Poudlard se sentait en effet concerné par ce qui pouvait potentiellement troubler son interlocutrice. C'est ce qu'on appelle l'empathie. Ou l'attirance, si l'on veut être plus trivial.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Mer 4 Déc - 23:57

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette chère Anya faisait de l'effet au directeur. Et pourtant, même si c'était le but ultime, ce pauvre type aurait du mal à l'avoir. Une femme comme elle était un véritable défi. Et même si elle était volage, tout le monde ne pouvait pas se vanter de l'avoir eut quelques instants. C'était un peu une femme de luxe, vivant dans et pour ce luxe. En clair, tout l'inverse de ce pauvre homme devenu plus coloré encore depuis qu'elle avait rompu le contact physique. Contact qui était bien déplacé tout de même. Il n'avait pas le droit de la toucher outre mesure. Il lui restait un minimum de fierté.
Dire qu'elle était un pilier pour son fils n'était pas un si gros mensonge. Il ne l'était même pas toujours. Il arrivait qu'Andreï ne se retrouve assez bas et que sa mère ne vole à son secours. En revanche, elle n'avait pas besoin de beaucoup se relever. Anya était déjà debout et bien droite. Enfin, c'était comme ça.
Changer de conversation était brillant. Entamer cette nouvelle conversation par sa modestie la plus fausse était génial. Cela lui permettait de remettre une couche de crème sur son égaux toujours aussi pitoyablement bas et facile à flatter.

-Vous ne m'ennuyez pas le moins du monde. Au contraire, ces derniers temps, vous vous en doutez, les ennuis sont légions, j'ai mille affaires à gérer en plus de celles incombant à mon statut de directeur, et je dois dire que j'apprécie vraiment de pouvoir penser à autre chose. Et n'allez pas croire que vos ennuis m'indiffèrent, bien au contraire.

Euh, comment ça bien au contraire? D'accord, ce type voulait vraiment se mêler de ses affaires. Armando Dippet était soit naïf, soit totalement stupide... ou les deux. Il devait aussi être un peu ambitieux malgré tout. À en croire son regard toujours un peu plus porté vers sa poitrine tout du moins. Et oui, cet homme ne pouvait pas se prétendre totalement innocent. Et même si c'était un peu gênant, Anya s'en moquait un peu. Voire même beaucoup.
Riant (toujours aussi faussement bien entendu) à la remarque du directeur, Anya tenta de détendre un peu l'atmosphère déjà guindée qui était devenue un peu lourde au fil de leur conversation.

-Et bien, je suis ravie d'être capable de vous distraire... même si j'admets ne pas vraiment l'avoir fait exprès.

Ce petit rire léger se faisait toujours un peu rare en période de deuil public. Anya sembla un peu confuse de l'avoir laissé échapper et mis sa main devant sa bouche, toujours visiblement amusée. Mais cela contrastait bien avec son attitude précédente. Il y avait eut l'ukrainienne sérieuse, la gênée, la triste et maintenant l'amusée. Elle avait au moins autant d'expressions que son interlocuteur sauf qu'au moins, elle, elle était capable de les choisir et de les contrôler.

-Mais je vous remercie pour l'attention que vous acceptez de me porter.

Anya voulait bien faire l'effort de le souligner. Cela ne pourrait que l'aider, les aider tout les deux.  Lorsqu'elle posa sur le bureau sa tasse de thé, elle ne pris pas la peine d'avancer sa chaise, préférant se pencher délicatement en avant. Bien entendu, ce petit geste n'avait pour but que de se montrer sous un autre angle. Ou, disons de montrer un certaine partie d'elle sous un autre angle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Jeu 5 Déc - 15:25


Easy Target
À

l'instant même où les mots avaient franchi la barrière de ses lèvres, il réalisa qu'il s'était certainement mal exprimé... pour ne pas changer. À se demander comment il était parvenu à cette marche précise de l'échelle sociale, si élevée, alors que son talent pour la rhétorique laissait très franchement à désirer quand son don pour mettre les pieds dans le plat était, lui, plus que prononcé. Un véritable mystère... Qu'il ne saurait jamais résoudre, de toute évidence. Le drame de sa vie. Au moins, cette fois, contrairement à d'autres, il avait conscience d'avoir été maladroit dans ses propos, et Anya sembla le confirmer en se qualifiant elle-même de "distraction". Non, ce n'était pas ce qu'il avait voulu dire, ni ce qu'il avait voulu lui faire comprendre. Il se sentait tout simplement bien, à l'aise, en sa compagnie, pourquoi était-il si compliqué de parvenir à l'exprimer sans passer pour ce qu'il n'était pas ? ... Ou pour ce qu'il était (à savoir, un idiot fini, et complètement irrécupérable, irrémédiablement perdu pour l'Histoire, si ce n'est pour l'Humanité toute entière).

-Vous méritez bien plus d'attention que je n'en mérite moi-même, si vous voulez mon avis.
dit-il, espérant que ce compliment serait cette fois comprit en tant que tel (bien que le fait qu'il ait, en prononçant ces mots, bien peu discrètement lorgné sur sa poitrine, mise en évidence - involontairement, le pensait-il -  lorsqu'elle s'était penchée pour poser sa tasse de thé sur la table). J'aimerais parvenir à me faire oublier, parfois, mais je suppose que lorsqu'on a choisi d'assumer des fonctions telles que les miennes et des responsabilités telles que celles qui m'incombent, c'est bien trop demander.

Il pensait chacun de ces mots, bien sûr, plus d'une fois, il aurait rêvé d'être un anonyme, de ne pas être placé sous le feu des projecteurs, mais il faut dire ce qui était, il n'aurait pas prit la peine de les prononcer s'il s'était retrouvé en présence de n'importe quel interlocuteur, pas s'il s'était retrouvé en présence de quelqu'un qui ne l'attirait pas comme elle savait l'attirer, elle le miel et lui la mouche. Il n'avait pas besoin de témoigner de sa faiblesse pour qu'on la pointe du doigt, jamais, chacun savait très bien le faire quoi qu'il en soit (les journalistes en premier), mais pour une fois, il décidait d'en jouer... à dessein. Oui, il voulait s'attirer la compassion et l'empathie de son interlocutrice. Une technique telle que celle-ci était très clairement l'apanage des apathiques. Mais ce serait mentir des plus effrontément que de dire qu'il n'était pas de cette catégories de personnes.





code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Ven 6 Déc - 13:18

Anya avait très clairement fait exprès de souligner la maladresse de son interlocuteur. C'était tellement facile et tentant aussi, il fallait la comprendre. Mais le fait qu'elle ne lui ai pas flanqué une gifle plus que méritée en partant dans la précipitation devrait rassurer le directeur. La belle avait plutôt bien pris les choses, avec humour même. Et elle pensait bien se faire comprendre de cette manière. À en croire le regard qu'avait maintenant ce pauvre Dippet, c'était chose faite. Finalement, c'était lui la distraction. L'ukrainienne jouait avec lui sans aucune difficulté et en profitait beaucoup. Une fois qu'on avait compris à quel point ce type était un idiot fini, c'était un vrai jeu d'enfant.

-Vous méritez bien plus d'attention que je n'en mérite moi-même, si vous voulez mon avis. J'aimerais parvenir à me faire oublier, parfois, mais je suppose que lorsqu'on a choisi d'assumer des fonctions telles que les miennes et des responsabilités telles que celles qui m'incombent, c'est bien trop demander.

Une fois de plus, sa manœuvre physique avait parfaitement réussit. Anya avait pris son temps pour poser cette tasse qui n'était pas si gênante au final. Le directeur était tombé droit dans le panneau, et donc dans son décolleté. Comme la première fois, la belle fit mine de ne rien remarquer.... ce qui était franchement compliqué. Aucune discrétion. Absolument pathétique. Ceci dit, c'était instructif. Ah il voulait se faire oublier le petit chou. Un homme tel que lui à côté d'Anya passerait tout à fait inaperçu. Pas plus important que la tapisserie qui pourrait se trouver derrière lui. Et cet effet, même lui devait le connaître. Encore un point qui venait faire pencher la balance de son côté. Enfin, encore un peu plus je veux dire.

-Et pourquoi mériterais-je plus d'attention qu'un autre ou même plus simplement que vous? Je n'ai rien fait qui le mériterait, je ne dirige aucune école, je n'ai pas même un emploi. Vous ne devriez pas avoir besoin de désirer  vous faire oublier. Simplement espérer pouvoir vous appuyer sur un autre dans les moments difficiles. Vous avez mérité la place que vous occupez. Vous manquez simplement de ce soutient que vous mériteriez tout autant.

Ce mots et le regard compatissant qui les accompagnaient étaient tous plus faux les uns que les autres. Il avait mérité ce qui lui arrivait. C'était lui qui avait choisi et certainement bataillé pour arriver à la place où il était. Si il n'était pas content c'était son problème. Décidément, quelle perte de temps... mais bon, il fallait bien ce qu'il fallait. Alors elle se montrait docile et gentille. Compatissante même. Quelle actrice. Depuis le temps, elle aurait du avoir un certain nombre de premiers rôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
avatar
▌ Messages : 162
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Message#Sujet: Re: Easy Target [pv Anya / fifille]   Dim 8 Déc - 21:41


Easy Target
U

ne chose est certaine, Anya savait parfaitement caresser Dippet dans le sens du poil (tout comme elle devait savoir le faire avec absolument tous les hommes), et dire et faire exactement ce qu'il fallait pour se le mettre dans la poche. En même temps, il faut bien l'admettre, il ne fallait pas grand chose pour parvenir à amadouer Armando Dippet, quelques flatteries, un décolleté bien pigeonnant (mis en valeur, de préférence, par la stratégie bien connue dite "de la tasse" ), et le tour était joué. De l'avantage de prendre pour cible quelqu'un possédant une si faible estime de lui-même. Qu'on lui fasse les yeux doux et qu'on lui laisse entendre qu'il n'était peut-être pas aussi minable qu'il avait l'air de le croire (note : si, il était minable) et le tour était joué, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Cela tient à peu, somme toute.

Et une fois n'est pas coutume, donc, Anya savait user du parfait dosage de flagornerie pour inviter le directeur de Poudlard à se sentir non seulement important, mais à la trouver, elle, parfaitement irrésistible. Parce que dans les mots qu'elle prononçait, il ne discernait pas l'odieuse flatterie, non, il se contentait d'entendre ces mots, ces compliments qu'il pensait vrai, et d'y accorder crédit. C'est vrai quoi, était-il si misérable alors qu'il était parvenu à un tel poste ? Il n'était pas forcément si misérable et pathétique qu'on voulait bien le laisser croire. Au fond, c'était sûrement qu'il accordait trop d'importance à la critique (aussi bien positive que négative, à la vérité). Il se sentait définitivement bien en présence d'Anya. Elle lui permettait de se sentir... plus important. Elle avait raison, il manquait simplement de soutien, tout comme il pensait qu'elle en manquait elle-même.
... L'un dans l'autre, n'étaient-ils pas faits pour s'entendre ?
Et plus si affinités ? ...

-Et grâce à vous, j'ai le sentiment d'obtenir un peu de ce soutien.
Il avait parlé sans vraiment réfléchir (comme souvent, me direz-vous), ce ne fut que lorsqu'il comprit que ses propos pouvaient avoir porté à une logique confusion - mais qu'il n'était pas sans désirer (du moins inconsciemment, au fond), il ajouta. Je veux dire... grâce à cette soirée de charité. Il esquissa un léger sourire, assez pathétique, au fond. Et c'est en soi la preuve que vous êtes quelqu'un d'admirable. Rien ne vous oblige à organiser ce genre d'événements (à part cette image qu'elle affectionnait tant), mais vous le faites malgré tout, vous faites preuve de tant d'altruisme et de dignité à la fois.

Une salve de compliments à vomir, vraiment. Mais que voulez-vous, Dippet était comme un enfant, totalement captivé par la belle ukrainienne, qui aurait grand tort de ne pas profiter de son évident avantage. Il lui mangeait dans la main, lui avait mangé dans la main à la presque seconde où elle avait mit les pieds dans ce bureau, et plus encore à présent que la discussion avait suivi son cours, les compliments fusé... et les tasses vidées.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Easy Target [pv Anya / fifille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Alessa&Jude - Easy target
» Easy Target ? [ft Je Hun]
» Anya Mussel [Edit]
» F.T Anya Bella [Valider]
» easy come easy go ? jesse st james
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Septième étage :: Bureau du directeur : Albus Dumbledore
-