AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Dim 14 Fév - 11:23

Music: Founded - Epelectric


    C’était déjà le matin, et la miss avait déjà plein de choses à faire… Pourtant, ses cours ne commençaient qu’à partir de dix heures ce matin là… Dire qu’elle aurait pu faire la grasse mat’, bien au chaud sous sa tonne de couverture ! Rien que l’idée qu’elle pourrait être en train de flemmarder dans le lit à baldaquin l’horripilait. Et au lieu de ça, elle se trouvait à la table de la maison Serpentard, dans la Grande Salle, en train de prendre son petit déjeuner. Son petit déjeuner toute seule. Car aucun des Septième Année de Serpentard n’étaient assez fous pour louper une grasse matinée… Ce n’était pas que prendre son jus d’orange, ses tartines et son café avec des élèves plus jeunes qu’elle la gênait… Au contraire. Mais la plupart des personnes que Olive appréciait à peu près se trouvaient dans son Année… Plutôt logique vu que c’était avec eux que la miss passait la moitié de ses journées, enfermée sur des chaises à écouter des profs. Olive poussa un soupir puis regarda rapidement autours d’elle, au cas où une figure connue et amicale arriverait dans son champ de vision. Arg. Connue, oui. Amicale… Pas vraiment. Il y avait un petit groupe de Septième Année dans la Grande Salle… Malheureusement pour notre miss, il s’agissait d’élèves de Serdaigle. Pas vraiment envie de s’attarder ici donc. Saisissant son gobelet, elle le porta à ses lèvres et vida ce qu’il restait du liquide orangé avant de le reposer à sa place. Puis, se levant sans commentaires, elle s’empara de son sac à bandoulière kaki qui ne la quittait presque jamais et commença à s’éloigner… Son sac n’était pas très rempli. Il lui semblait qu’elle devait avoir un cours de Sortilège de dix heures à midi, mais rien n’était sûr avec sa mémoire défaillante concernant les emplois du temps… Aussi, dans le sac se trouvait sa plume, de l’encre, des feuilles et son manuel de Sortilège. Rien de plus, rien de moins. Si l’on mettait de côté l’éternel Journal Intime qui ne la quittait jamais. Elle repasserait au dortoir ce midi chercher les affaires qui lui manquerait. En attendant, les choses qu’elle devait faire, ce pour quoi elle s’était levée si tôt, à son grand malheur, devaient être faites.

    Et puis, si elle ne voulait plus se lever aussi tôt, elle n’avait qu’à être plus soigneuse envers ses affaires… Ou bien plus organisée. Ou encore plus maniaque, et moins tête en l’air. Tant de chose que Olive ne serait jamais… Sans y prendre garde, d’un mouvement machinal, un pied après l’autre, la demoiselle à la chevelure brune parcourut le Hall, gravit les marches de l'escalier et continua son ascension jusqu'à l'étage où se trouvait la fameuse Bibliothèque... Pourquoi me direz vous ? Tout simple, tout simple. Un oubli. Un malheureux oubli qui avait eu lieu hier, pendant ses révisions hasardeuses. Juste avant la fin de la journée. Il faut admettre aussi pour la défense de la miss que d'écrire 500 mots sur la façon de couper les pustules des Norytors pour permet une plus grande croissance de la plante était plutôt ennuyeux. Ces plantes, vertes à soit et possédant de magnifiques tentacules lisses et visqueuses par endroits, ornaient à chaque début d’hiver leur tige principale de pustules grosses comme le poing qui leur servaient de réserves pour passer l’hiver. Mais dans la Serre, elles ne servaient à rien, sauf à retarder leur croissance… Et c’était aux Septième Année que revenait l’éreintante tâche de les couper… Chose qui ne plaisait pas forcément à ces plantes…Heureusement que la miss séchait systématiquement les cours de Botanique, qui la faisait sortir dehors en plein jour… Malheureusement, elle n’échappait pas au lot de devoir. Et à la fin de ce cours palpitant, le prof ne leur avait rien donné de mieux à faire qu'un parchemin concernant ce qu’ils venaient de faire pendant tout le cours... C’était l’une de ses rares amies qui l’avait mise au courant du devoir. Mais... Ecrire la rendait infailliblement somnolente...

    Pas étonnant donc que la miss, se débattant pour échapper à la tentation du sommeil, ait finalement perdu et se soit affalée sur son bouquin... Et ait par la même occasion perdu une chose précieuse… Une de ses barrettes en forme d’étoile, qu’elle aimait mettre dans ses cheveux… Elle avait du atterrir sous la table… Et pressée de sortir de la Bibliothèque après s'être fait remontée les bretelles par Mlle Pince pour "froissage de pages", la miss n’y avait pas fait attention. Stupides plantes hargneuses et stupide devoir !

    La fin du couloir arrivait, et Olive poussa la porte de la Bibliothèque et s’aventura parmi la montagne de livres. Elle trouva sans difficultés la table où elle s'était assise la veille. Et hop, ses yeux se posèrent sur la chose qu’elle cherchait. Elle se pencha, ramassa la fugitive et, une fois cette dernière au creux de sa main, se releva… Pour découvrir une bien mauvaise surprise...


_________________


Dernière édition par olive hornby le Ven 24 Sep - 18:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Dim 14 Fév - 12:26

Elena dormait d'un sommeil profond, orné de rêves sombres et grisonnants.

Tout est calme et reposant, une pluie fine bat contre les fenêtres du chateau où elle se trouve. C'est la nuit, il n'y a personne dans les couloirs de l'ecole Poudlard. Derrière une teinture, Mr Nick casi-sans-tête ronfle d'un rythme régulier. Une ombre apparaît alors au bout du couloir, c'est un jeune homme brun au visable blanc comme neige. Lena veut s'en approcher... Fait un pas...

<< Ouaf ouaf ouaf !!! >>

Elena se réveilla en sursaut. Au pied de son lit, son chien, Virgule, sautillait en aboyant comme un sauvage, réveillant par la même occasion les autres filles du dortoir, dont certaines de privèren de leurs oreillers pour s'en servir de projectiles. Par chance, elles étaient tellement fatiguées qu'elle n'ouvrirent pas les yeux et la ratèrent. Enfin... Par contre l'une d'elle réussit à avoir la vitre avec sa lampe de chevet. Le verre eclata en mille morceau et la lampe chuta de la tour. Le " Clang " qui aurait du résonner ne se fit pas entendre et, curieuse, Lena passa la tête par la fenêtre...et la rerentra immédiatement. La lampe était tombée en plein du la tête d'un rouquin de chez Gryffondor.

* Ouuupsss.... *

Elena s'habilla en quatrième vitesse, peigna ses cheveux, attrapa son sac au passage et dévala dans la salle commune comme une jument emballée. Elle inspira à fond, prit un sourire innocent et passa la porte de la salle commune des Serdaigles. Elle croisa un grand jeune homme roux de Gryffondor furieux avec une main sur la tête accompagné de Mr Sloghorn. Tentant le tout pour le tout, Lena ne ralentit pas et avec un grand sourire salua les deux hommes qui se dirigeaient vers la salle commune dont elle venait de sortir.

<< Bonjour Ron ! Bonjour professeur ! >>

Ils lui répondirent d'un sourire charmé par l'innocence qui émanait de son visage magnifique. Puis, Lena passa son chemin, prenant une mine excédée qu'ils ne pouvaient pas voir.

* Ces hommes... Ce qu'ils peuvent être naïf dès qu'une belle femme les croise... *

Décidant d'aller se cacher là où Weasley irait en dernier lieu, Lena pivota et prit la direction de la bibliothèque. Après tout, même q'il venait d'arriver avec sa bande d'amis et qu'il était étrange, tout chez ce garçon montrait qu'il n'était pas DU TOUT interessé par les livres. Une chance pour Lena, car elle croisait tout le temps sa route ces temps-ci et ce n'était pas bon pour son image... Ce n'était qu'un vaurien. Dans la bibliothèque, Elena se mit en quête de son livre préféré :

" Les dangers de la magie noire "

Malheureusement, elle croisa la fille qu'elle avait le moins envie de croiser... C'était une jeune femme de son âge, ses cheveux étaient d'un noir de jais et ses vêtements de qualité. C'était la pire colporteuse de ragots de la maison Serpentard. C'était la seule et unique Olive Hornby.

* Oh zut... Brutus est là... *

Puis essayant de faire bonne figure :

<< Euh...Bonjour Olive. Je peux t'aider...? >>

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Lun 15 Fév - 19:07

[Très très petit, pas le temps de faire long. Pas d'inspi' non plus, malheureusement T__T ]


Music: Get Out Alive - Three Days Grace
Muzicons.com


    Une blonde. De son année qui plus est. Et comment ne pas reconnaître miss Gordon avec tout ce qu’Olive lui avait fait endurer depuis leur première année commune ? Tout simplement impossible. Lorsque les prunelles noisette de notre Serpentard se posèrent sur le visage trop parfait de la demoiselle, une vague de souvenirs déferla dans l’esprit de la miss. Un sourire aux lèvres, Olive revit brièvement la semaine de torture qu’avait endurée Lena la Serdy lorsque la rumeur du père difforme avait commencé à se propager…Qu’il avait été bon d’observer de loin cette rumeur qui prenait de l’ampleur, colportée de bouches à oreilles par des centaines d’élèves. Cette fois-ci, Olive avait réussit son coup. En moins de deux jours, la rumeur avait fait le tour du château. Il avait fallu une semaine pour qu’elle arrête de circuler, et un bon mois pour que les dernières railleries ne s’estompent.

    Cette fois-ci, Olive avait été méchante à souhait. La raison ? Son frère l’avait énervée. A défaut de pouvoir se défouler sur quelqu’un qui maintenait une pression sur elle, miss Hornby l’avait fait sur la première personne qui passait par là. A savoir Lena, à son plus grand malheur. Le sourire en coin disparu lentement, ne laissant bientôt plus que son ombre planer sur les lèvres de notre collégienne.


    - Euh...Bonjour Olive. Je peux t'aider...?

    Qu’elle était courageuse ! Le fait de ne pas l’ignorer, de ne pas faire comme si elle ne l’avait pas vue, et surtout, surtout, d’arriver à lui parler. Oui. La demoiselle aurait peut être mérité sa place chez les Lions, à défaut d’Olive. Lena l’intriguait ces derniers temps… Elle s’était rapprochée d’elle. Oh, légèrement… Mais suffisamment pour que l’esprit acérer d’Olive ne le remarque. Et il lui semblait qu’elle avait réussi à lui pardonner. Ou tout du moins à laisser tout ça de côté. Un bon point pour elle, qui faisait qu’Oly’ n’avait plus vraiment le cœur à l’enfoncer davantage. Aussi, la pluie de coup bas s’était mise en pause. La période de sécheresse sans doute.

    La phrase monta à son cerveau. L’aider ? Et aussitôt, un ricanement sourd s’éleva. Dieu qu’elle devait faire peur, à rigoler seule, sans raison. Surtout de ce rire là, qui la faisait passer pour une déjantée. Puis son regard malicieux se posa sur les prunelles de sa camarade et sa main gauche se releva jusqu’au niveau de sa poitrine, avant de s’ouvrir lentement, telle une fleur qui ouvre ses pétales, découvrant un trésor. Un trésor de plastique blanc étoilé, associé à un bout métallique. Son rire s’arrêta subitement, pour laisser place à des paroles.


    - Non… Non, c’est bon, j’ai trouvé, je crois…

    Un dernier ricanement, puis un silence s’installa. Le regard d’Olive se posa sur sa barrette, qu’elle fourra vivement dans la poche intérieure de sa cape. Le temps était froid, les couloirs non chauffé. Et oui, Olive était frileuse… Inutile donc d’espérer la voir de promener sans une cape au dessus de son uniforme en hiver. Et pour ne pas échapper au quotidien, aujourd’hui encore elle l’avait jeté sur ses épaules…Puis, se rappelant de la présence d’Elena, elle releva la tête et murmura :

    - Et toi Lena ? Quoi de beau ?

    Elle avait sciemment utilisé un surnom. Histoire de la mettre mal à l’aise ? Peut-être… Après tout, vous n’êtes pas à la place d’Olive, vous ne pouvez pas savoir ce qui se trame derrière cet esprit tordu…

    - Un quelconque ragot à me raconter ? Ou bien tu es juste venue me saluer par courtoisie ?

    Après tout, la bibliothèque n’était pas vraiment le lieu pour une discussion passionnée… Déjà de la fichue bibliothécaire ne supportait pas qu’on s’endorme sur un livre…

_________________


Dernière édition par Olive Hornby le Sam 29 Jan - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Mer 17 Fév - 18:16


Elena observait les yeux légèrement écarquillés la jeune femme de serpentard. Qu'essayait elle exactement de savoir par ses questions banales et sa politesse déplacée ? Que cachait cette fine curiosité qui brillait dans ses yeux de fer ? De toute façon, elle finirait bien par le savoir, de manière agréable ou pas. Et puis, le fait qu'Olive Hornby s'interesse à elle était plus un honneur qu'un geste déplacé en fin de compte. Encore fallait il espérer que les réponses que Lena allait donner resteraient entre elles. Peine perdue, c'était d'Olive Hornby dont il était question, pas de cette pimbèche distraite de Gwenola. Les ecrets, Oly' ne connaissait pas. Mais d'un autre coté, elle savait être mesquine, solitaire et d'un incroyable beautée, ainsi qu'une statue de pierre. Quel était le secret de son apparence si parfaite ? De la pureté de son âme si insésissable ? Lena finirait par le deviner, il le fallait à tout prix car la curiosité la rongeait trop...

Se rendant compte qu'il lui fallait répondre aux questions d'Olive, Elena se mit à réflechir à toute vitesse. Que dire ? Que garder pour elle ? Que laisser paraitre ? Une seule chose était sure, les sentiments étaient de trops dans cette discution tout autant que dans sa vie désormais. La peine et la peur étaient interdites, la joie et l'amour étaient invisibles. La serddaigle savait bien que pour gravir les échelons de la popularité de l'établissement, il lui faudrait rester de marbre, telle une statue, aussi imparfaite soit elle en comparaison de son interlocutrice... Ses yeux allaient de la barette qui reposait dans la paume d'Olive Hornby aux yeux de celle-ci, cherchant une aille chez cette fille qui pourrait être exploitée. Mais rien, rien ne laissait paraitre une faiblesse dans son allure sévère et excessivement calme. Répondre... Il fallait répondre... Mais quoi ? Elena saisis sa chance et joua le jeu de celle qui ne comprenait pas.

<< Je ne vois pas de quoi tu veux parler... >> Déclara-t-elle discrètement.

Discrètement, mais pas assez. La bibliothécaire vint faire parler d'elle pour le plus grand désespoir d'Elena qui levait les yeux au ciel comme à chaque fois qu'un adulte osait lui adresser la parole De plus, cette vieille truie lui faisait la totale. Elle la TUTOYAIT. Non mais quel manque de respect ! Elles n'avaient pas gardé les cochons ensembles à ce dont elle se souvenait !


<< Elena Gordon, tu fais trop de bruit et ce n'est pas la première fois que je te le dis. Veux tu vraiment retourner dans le bureau du directeur ?! >> Grondait la vieille dame.

Dumbledore ne voulait plus la voir. Il lui avait demandé de faire un effort de politesse envers un adulte au moins pendant une semaine.

<< Non madame. Pardon madame. >> Souffla-t-elle entre ses dents.

Entre ses dents, car sa machoire restait crispée dans un rictus enragé. Quand la bibliothécaire se retourna pour se rendre dans une autre allée, Lena soupira puis baissa les yeux. Instinctivement, sa main drote s'était portée à sa poche où se trouvait sa baguette. Aurait elle vraiment pu agresser un adulte au sein même de Poudlard ? A l'extérieur elle l'avait déjà fait, mais ici... C'était trop risqué. Se rendant compte qu'Olive l'observait toujours, Elena essaya de faire bonne figure innocente. Mais son geste vers sa baguette n'avait pas pu lui échapper, c'était impossible qu'elle ne l'ait apperçu.

<< Je....Hum...Euh... >> Begaya-t-elle.

Quelque chose vite... vite....

<< Jolie barrette ! >> S'exclama-t-elle faute de mieux.

* Alors là chapeau ma vieille Lena... Ca c'est de la diverssion.... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Dim 21 Fév - 10:29

Music: Speed of Sound - Coldplay
Muzicons.com


    Elle lui avait paru bizarre. Cela était presque devenu indéniable lorsque Olive avait aperçu avec une joie certaine les yeux écarquillés de son interlocutrice. Sans doute était-ce l’effet du rire quasi démentiel qu’elle avait employé. Ou alors, peut être était-ce le fait que la miss Gordon s’attendait juste à un « Non merci, à plus tard Gordon » suivi d’une sortie magistrale. Oui, peut être que c’était ça en fin de compte. Les pensées qui défilaient dans l’esprit tordu de notre demoiselle se stoppèrent momentanément lorsqu’elle arriva à cette conclusion. Mais elles redémarrèrent lorsque le silence s’installa après qu’Olive eut prononcé sa dernière phrase.

    Lena ne semblait pas trop savoir où elle en était, ni ce qu’elle devait faire ou répondre à ça. Prise au dépourvue aurait été les mots justes. Et cela coordonnait parfaitement avec la conclusion à laquelle Olive était parvenue. Youpee. Encore une fois, elle avait frappé juste. Les yeux gris de la Serdaigle effectuaient un manège bien rodé entre les yeux noisettes brûlées de notre Olive et sa trouvaille qui reposait dans le creux de sa main. Presque hilarant. La demoiselle en face d’elle cherchait quelque chose à se raccrocher pour éviter la chute vertigineuse qui l’attendait. Néanmoins, Olive ne rigola pas, se contentant d’attendre avec une expression froide et figée la réponse de sa camarade. Seul un sourcil se haussa, à la vue du temps qui s’écoulait sans qu’elle n’agisse. Qu’attendait-elle ? Et puis, ses lèvres s’agitèrent, dévoilant quelques mots:


    - Je ne vois pas de quoi tu veux parler...

    Une petite voix mesurée, au timbre légèrement, très légèrement hésitant. Comme si elle aurait voulu ne pas avoir à répondre. Elle ne voyait pas… Tiens donc… Au final, Olive s’était peut être trompée sur son compte. Peut être que la Serdaigle n’avait toujours pas réussi à digérer les ragots dont la demoiselle l’avait accablée. Son sourcil repris sa place initiale. Olive poussa un léger soupir, et une moue réprobatrice apparut sur son visage blafard. Elle avait l’impression de perdre son temps… Au final, Elena avait sûrement été trop traumatiser pour rentrer dans son jeu. Dommage.

    Cependant, ses pensées n’eurent pas le temps de s’avancer plus loin, interrompue par l’arrivée fortuite de la bibliothécaire. Une bonne occasion pour s’échapper, laissant Lena et toute son absence de ragots en plan. Le derrière appuyé sur la table cacheuse de barrette, Olive observa avec un sourire mi-moqueur mi-compatissant la gérante de ce lieu rudoyer son interlocutrice, sans même lever le petit doigt. Chacun son tour… Et observer a scène pour constater que Lena ne savait pas vraiment s’y prendre. Au lieu de fixer sans broncher l’adulte dans les yeux, et d’attendre que la tempête passe avec un sourire bien niais de défi, la miss se contentait de lever les yeux au ciel. Rien de pire à faire. Montrer ostentatoirement que le discours nous ennuie, nous énerve, et que l’on aurait aimé ne jamais être venu ici. La miss avait pas mal à apprendre…


    - Elena Gordon, tu fais trop de bruit et ce n'est pas la première fois que je te le dis. Veux tu vraiment retourner dans le bureau du directeur ?!

    - Non madame. Pardon madame.


    Si elle se l’était permise, Olive aurait bien pouffé de rire. L’attitude à la fois rebelle et soumise d’Elena Gordon était vraiment…Comique. Sans le vouloir, sûrement. Mais bon, quand il faut se retenir, il le faut. Inutile de s’attirer les foudres de la bibliothécaire pour si peu, surtout qu’elle avait déjà eu droit à des remontrances hier…Et puis, la surveillante des livres et du vacarme s’en alla embêter d’autres élèves, les laissant de nouveau toutes les deux.

    Elena profita qu’elle lui ait tourné le dos pour laisser échapper un soupir. Au final, peut être qu’elle avait quand même appris quelque chose du comportement type à avoir en présence des adultes…Peut être, peut être pas. Et franchement, Olive ne s’en préoccupait pas trop. C’était ses affaires à elle, et le fait que la Serdaigle sache ou non éviter les conflits avec les adultes n’aurait intéressé personne dans le château. Et il n’y avait sûrement qu’Olive pour relever ce détail insignifiant…Mais par contre, ce qui attirait beaucoup plus sa curiosité maladive et sournoise, C’était le geste qu’elle avait eu.[i]

    [i]Un geste qui aurait pu passer inaperçu. Mais pas aux yeux d’Olive, qui enregistraient tout. Sa main droite s’était portée au niveau de sa poche, presque furtivement. Dedans ? Sûrement sa baguette… C’était là que la mettait la plupart des sorciers, qu’ils soient ou non étudiant(e)s à Poudlard. Bon, si l’on mettait de côté les rares énergumènes qui comme Olive préférait la mettre dans la poche intérieure de sa cape… Quoi qu’il en soit, le geste d’Elena surprit Olive. Depuis quand la miss était-elle devenue aussi belliqueuse ? Car s’il avait été plus ostentatoire, son geste aurait mis en garde son interlocuteur de manière for menaçante et dissuasive. Qu’avait donc été le déclencheur de cette attitude agressive ? Qu’avait donc vécu la jeune fille pour changer ce gentil pigeon en aigle aux griffes acérées ? Les sourcils d’Olive se froncèrent, signe d’une réflexion intense. Et summum du tout, le fait que la bibliothécaire n’ait même pas aperçu le geste faisait d’Elena une menace à prendre au sérieux. Furtive, elle pouvait donc facilement attaquer au moment où l’on s’y attendait le moins. Souffrir alors qu’on pensait à autre chose. Ou Mourir sans avoir le temps de s’en rendre compte… Mourir… Un frisson parcouru l’échine d’Olive et remonta le long de sa colonne vertébrale. Sans qu’elle s’en rendre compte, l’estime qu’avait Olive envers cette dernière augmenta d’un cran. Elle ne la sous-estimerait pas. Et elle réfléchirait à toutes les situations possibles avant de l’embêter de nouveau, même si ce n’était pas au programme pour le moment.


    - Je....Hum...Euh... Jolie barrette !

    Olive quitta des yeux la main fautive pour les fixer sur ceux de Lena. Un sourire désespéré se figea sur ses lèvres. Elle était vraiment incorrigible. Et sa tentative ridicule. La barrette était depuis longtemps partie rejoindre sa baguette de sorbier dans la poche intérieure de sa cape, la soustrayant à la vue de Lena.

    La quittant du regard, Olive posa ses yeux derrière elle, sur la porte de sortie qui se trouvait dans son champ de vision. Elle croisa les bras sur sa poitrine et souffla rapidement avant de murmurer quelques mots à l’intention d’Elena Gordon.


    - Franchement, tu deviens presque pathétique sur les bords…

    Des mots. Rien que des mots. En réalité, il serait presque intéressant de regarder de loin ce qui deviendrait Elena. Elle jeta un regard dans l’allée pour s’assurer qu’elle était vide de bibliothécaire acariâtre sans s’arrêter sur le visage de miss Gordon. Puis, elle décroisa les bras, les posa sur le rebord de la table, et d’une pression, fit décoller son derrière du meuble. Quelques pas mesurés, d’une démarche ondulante, la firent avancer le long des étagères, sans prêter plus d’attention à sa camarade. Son index droit caressait les couvertures des bouquins à un rythme lent, tandis que ses yeux détaillaient chaque caractère des titres. Et puis, elle s’immobilisa. Le voici. S’emparant du livre, Olive pirouetta sur elle-même pour se retrouver face à Elena. Ses bras entouraient sa taille, tenant fermement un livre. Un livre dont le titre pouvait être très facilement lu de là où se trouvait Elena. « Les Dangers de la Magie Noire ». Oh, Olive l’avait pris au hasard. Le premier de la rangée qui traitait de ce sujet. La raison ? Observer la réaction d’Elena. Un sourire victorieux sur les lèvres, elle ajouta :

    - Au fait, merci pour le compliment !

    Si Elena ne réagissait pas, elle se retournerait sûrement, et irait emprunter le livre… Car tout de même, il la tentait bien, ce bouquin…

_________________


Dernière édition par Olive Hornby le Sam 29 Jan - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Lun 22 Fév - 17:00

L'hilarité que Lena pouvait lire dans les yeux d'Olive la rendait verte de rage mais son coté trop obsédé de son physique l'obligea a garder un visage paisible. La colère s'était bien vite dissipée et son visage était redevenu aussi beau que d'habitude. Au fond d'elle, Lena bouillonait, mais rien ne trahissait ce sentiment. Mailheureusement, c'était loin d'être fini. Olive s'amusa encore un peu à lui torturer l'esprit.

- Franchement, tu deviens presque pathétique sur les bords…

Elena être pathétique ? Visiblement le masque qu'elle essayait de placer à la place de sa vraie personnalité marchait à merveille. Tout le monde la voyait comme une jolie fille brillante et sage comme un image, parfois même un peu naïve. Qui aurait cru que sous son sourire stupide se cachait un serpent ? En bref, personne ne connaissait la personne qu'elle était à l'intérieur. Un jour, elle laisserait apparaitre cette facette d'elle au grand jour et tout le monde enn la respectera. Mais pas ici, pas dans ce chateau, pas aux yeux de Dippet. Après tout, malgré son coté trop amoureux pour la magie blanche, c'était un bon directeur. Heureusement ue ce n'était pas Dumbledore par exemple ! Dumbledore... Lena détestait ce vieil homme au regard bleu perçant. Il la fixait tout le emps depuis ses lunettes en demi-lunes comme s'il regardait une attardée du cerveau avec son sourire en coin qui lui donnait tant envie de sortir sa baguette en un jet de lumière verte.

- Au fait, merci pour le compliment !

Elena sortit de sa rêverie assassine pour se reconcentrer sur Olive, et ce qu'elle vit lui fit rater un battement de coeur. Elle tenait entre ses bras un gros livre noir au reliures dorées dont le titre écrit en gros caratères était très bien visible de là où elle était. C'était ce bouquin ! C'était ce livre que Lena était venue chercher pour en apprendre plus ! Bien que voulant garder un visage calme eet innocent, les mains de la Serdaigle se serrèrent en deux points jusqu'à ce que les jointures de ses doigts gémissent. Le sang n'y circulait plus et ses ongles s'enfonçaient même dans la chair de ses paumes. Tous ses muscles s'étaient raidis. Elle ressemblait plus à un piquet qu'à une jeune fille décontractée malgré son visage avenant. Ce livre, il lui fallait le récupérer. Le demande à Olive ? Non, elle refuserais de toute façon. L'agresser comme ça en plein milieu de la bibliothèque ?

* Ca va pas de penser ça non ?!! *

Non, mauvaise idée...

* Sage décision *

Inspirant à fond, Lena s'appliqua à réouvrir doucement ses doigts. Ses phalanges craquèrent. La douleur monta à la tête de la Serdaigle qui du se mordre les lèvres pour ne pas grimacer. Du sang s'écoulait doucement de ses paumes, Lena s'empressa de fourrer ses mains dans ses poches. Elle soignerais ça plus tard, dans le dortoir. Il était hors de question d'aller à l'infirmerie. Elle en saurait trop. Et puis si jamais elle lui ordonnait de se reposer, comment ferait elle étant donné qu'lle parlait en fourchelangue dans son sommeil ? Non, c'était trop risqué ça aussi. Que c'était agaçant de devoir se cacher en permanence !! Seul Tom Jedusor savait tout d'elle et de ses secrets, tout simplement parce qu'elle avait tué un corbeau sous ses yeux. Mais après tout... Lui même semblait ne pas en être effrayé, c'était même tout le contraire. Ce caractère semblait l'interesser.

* Toi interesser Tom Elvis Jedusor ? Laisse moi rire... *

Bon d'accord pas vraiment interesser mais du moins... Elle avait su éveiller sa curiosité. C'était un bon point ça non ? Lena était plus âgée que lui et pourtant elle avait un respect pour ce garçon comme elle n'en avait jamais eu pour personne mis à part sa tante Pearl. Tante Pearl... Il faudrait lui envoyer une lettre à propos pour lui dire de se méfier dans les rues de Près-au-Lard car elle était suspectée de meurtre. Quel meurtre ?

* Si ça se trouve c'est du tien idiote. *

Le mien ?! L'homme dans la ruelle sombre ? C'était un accident, un réflexe, je ne voulais pas le tuer. La baguette a comme agit sans mon autorisation. Enfin... C'était un sang pur, quel gachis... Ses parents auraient du mourir à la place de cet homme. Il avait tenté de s'approcher un peu trop d'elle de trop gaant façon et... Enfin bref, il n'était plus de ce monde. Bon, ce n'était pas tout ça mais Olive était toujours là. Que lui dire ? Comment lui expliquer sa réaction ? Il n'y avait qu'une seule façon d'agir.

<< Excuse moi mais j'étais ustement venue ici pour prendre ce livre. Tu pourrais me le passer s'il te plait ? >>

* Elle va dire non... *

Elle allait dire non...


_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Mar 23 Fév - 13:15

Music: Stand up - Trapt
Muzicons.com


    Au final, son petit manège avait porté ses fruits. Car si auparavant, elle n’avait réussi à faire réagir la demoiselle, là, elle avait indéniablement réussi. Et cela eut pour conséquence d’élargir encore un peu plus son sourire victorieux. Ses mains s’étaient resserrées. Assez fort même. Olive n’aurait pas voulu essayer de réaliser cet exploit. Trop chochotte ? Pas vraiment… C’était juste que tant qu’elle pouvait éviter la douleur, et bien, elle l’évitait. Elle n’était pas psychopathe… Et puis quoi encore ? C’est déjà une sacrée garce, inutile d’en rajouter encore une couche à ce caractère de cochon…

    Lorsque tout le corps d'Elena se figea, Olive se demanda si elle n’avait pas été trop loin… Le geste qu’elle avait eu vers sa baguette lui revint furtivement en mémoire, mais elle le chassa précipitamment. Inutile de s’angoisser pour rien… Pour rien ? Hum, il faudra qu’elle rejuge la miss Gordon tout de même un de ces jours…Mais pour le moment, rien à craindre. Peut être était-ce en raison du regard d’Olive concentré sur ses poings, peut être était-ce à cause de la douleur qu’elle ressentait… Quoiqu’il en soit, ses doigts se desserrèrent. Et hop, l’instant d’après, ses deux menottes disparurent dans ses poches sous les sourcils froncés d’Olive… Elle avait quelque chose à cacher. Non, pas ses mains. Non. Quelque chose de plus important. On ne change pas une telle personne du tout au tout presque sans une bonne raison. Et c’était cette bonne raison qu’Olive voulait découvrir. Comprendre…

    Et puis rien. Rien du tout. Elena Gordon sembla partir dans ses pensées. Pendant un moment, Olive hésita à profiter de cette pause pour hausser les pensées et s’éloigner enregistrer son livre auprès de la bibliothécaire et retourner ensuite à son dortoir. Elena était toujours figée. Toujours sans réaction. Mais elle s’était cependant détendue. Une espèce de bulle semblait l’avoir englobée. Une bulle qui fini tout de même par exploser, laissant son occupante revenir à la situation présente. Et ben ce n’était pas trop tôt…


    - Excuse moi mais j'étais justement venue ici pour prendre ce livre. Tu pourrais me le passer s'il te plait ?

    Hein ? Ce livre précisément ? Interloquée, Olive observa un court moment Elena, incrédule. Puis son regard fit rapidement la navette entre son livre et le visage fermé d’Elena. S’était-elle trompée de bouquin ? Un rapide coup d’œil au titre du livre confirma le verdict. Absolument pas. Mais sa réaction s’expliquait plus ou moins maintenant. Ce qu’Olive ne comprenait pas, c’était comment pouvait-on se mettre dans un tel état juste pour un livre…Sa main gauche s’empara de la reliure, éleva le livre et inclina le poignet, mettant le bouquin en valeur.

    - T’es vraiment sûre que c’est ce livre ci que tu voulais emprunter, Gordon ? « Les Dangers de la Magie Noire » ? Ce n’est pas vraiment fait pour les Serdaigles, tu sais… Si tu veux un livre de chevet, je te conseillerai plutôt « Vie et Mœurs des Norytors » c’est super pour s’endormir le soir…

    Et Olive parlait en connaissance de cause. Car c’était précisément le livre sur lequel elle s’était affalée hier…Elle haussa un sourcil, et un sourire à moitié moqueur vint s’afficher sur ses lèvres… Comme elle aimait ce petit jeu. Découvrir peu à peu des choses sur les autres, les mettre mal à l’aise, appuyer sur les faiblesses jusqu’à ce qu’ils craquent. Oui, Olive était sadique. Sadique et manipulatrice. Et pas mal d’autres choses aussi si l’on cherche plus en profondeur. Poussant un soupir éclatant, comme si elle effectuait un énorme sacrifice, Olive tendit le livre en direction d’Elena… Cependant, son déambulage le long de l’étagère l’avait un peu éloignée de la demoiselle. Il lui faudrait marcher jusqu’ici pour s’emparer du livre. Olive ne se concentra pas sur l’expression qu’avait adopté Elena. Sûrement un mélange de soulagement et de méfiance. Elle se concentrait sur la couverture du livre, et relisait en boucle le titre de l’ouvrage. Lena s’intéressait-elle à la magie Noire ? Depuis quand ? Etait-ce la raison de son changement brutal de caractère ? Tant de questions, et aucune réponse. Juste des suppositions, qui s’embrouillaient dans son esprit. Et en arrière plan, les pas de la petite Lena qui se rapprochait d’elle.

    Ses mains sortirent de ses poches pour s’emparer de l’objet de sa convoitise. Evidemment. Elle n’allait pas récupérer le livre avec ses pieds. Lui abandonnant le livre, la main gauche d’Olive s’empara du poignet droit de Lena, le retournant paume vers la lumière. Le livre ne se tenait plus que dans la main gauche de miss Gordon à présent. Mais Olive se fichait pas mal de ce détail inutile. Il pouvait bien tomber par terre ce bouquin stupide. Ce qui l’intéressait bien plus, c’était le filet de sang qui avait été découvert au grand jour par ses soins. Une moue préoccupée s’afficha sur son visage, tandis qu’elle plantait ses pupilles dans le regard de la Serdaigle.


    - Pourquoi veux-tu à ce prix avoir ce bouquin, Lena ? Je ne te reconnais plus… Et pourtant, je t’avais vraiment bien observée.

    Elle patienta un moment, puis rien ne se passant, elle enleva sa main du poignet de Lena pour lui reprendre le livre des mains. Elle observa la traînée laissée par le sang encore humide et soupira.

    - Je vais l’enregistrer à ton nom, attends moi.

    Et Olive lui tourna le dos, se dirigeant vers le bureau de la bibliothécaire.



[J'ai un peu joué la petite Lena... Si ça ne te conviens pas, dit le moi, j'éditerais n__n]

_________________


Dernière édition par Olive Hornby le Sam 29 Jan - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Jeu 25 Fév - 10:59

[ Non non c'est parfait ma Fowleuh n__n ]


Oh oui que c'était agréable de voir pour la première fois de la surprise et de l'incédulité se peindre sur le visage toujours prétencieux de cette bonne vieille Olive Hornby ! Pur une fois, Lena avait été la plus rapide et la plus surprenante des deux. Depuis le début de cette conversation, c'était un jeu de chat et la souris qui se déroulait bien caché dans leurs esprits dégénérés d'adolescentes perturbées de la cervelle ( belle définition non ? xD ). Mais Elena n'eu même pas l temps de jubiler comme elle l'aurait voulu en cette semi-victoire car Oly' attrapa le livre par la reliure et le présenta mieux de manière à ce que Lena puisse voir comme il le fallait le titre du livre. La lumière qu'on lisait dans ses yeux en disait long sur ce qu'ell allait dire. Encore une fois, elle allait se moquer de la maison qui avait été attribuée par erreur à Lena. Elle qui n'avait jamais voulu aller à Serdaigle... Elle qui avait si ardement désiré être à Serpentard auprès de Tom et Olive... Mais ça, Oly' ne pouvait le comprendre, du moins pas encore. Mais Elena voulait croire que ce jour arriverait où Olive et Elena seront amies du coté des ombres.

- T’es vraiment sûre que c’est ce livre ci que tu voulais emprunter, Gordon ? « Les Dangers de la Magie Noire » ? Ce n’est pas vraiment fait pour les Serdaigles, tu sais… Si tu veux un livre de chevet, je te conseillerai plutôt « Vie et Mœurs des Norytors » c’est super pour s’endormir le soir…

Certes c'était peut être un livre...

* Mortel ? *

Oui mais pas dans le sens dans lequel tu le pense. Ce livre devait être si ennuyeux qu'il pourrait surement pousser la personne la plus gaie du monde au suicide. Triste personne, mais bon pour avoir osé ouvrir un livre au titre si ringard, c'était avant tout être maso. Enfin quoi ? Ce n'était pas parce que Lena était dans cette fichue maison à dormir debout qu'elle allait se comporter comme telle si ?! Même pas enrêve, c'était hors de question. A moins bien sûr que Tom ne lui ordona de le lire, mais il fallait vraiment qu'il soit tombé violament sur la tête pour demander une chose si inutile. Enfin bref, la phrase était tombée, sèche et tranchante comme une lame. Oui, Lena voulait à tout prix CE bouquin. Elle n'avait pas envie de fournir 'explication, mais malheureusement avec Oly, tout devait être expliqué afin d'être mieux rapporté. On est une fille à rumeurs ou on l'est pas pas vrai ? Mais si les soupçons de Lena se révélaient exacts, Oly' ne dirait rien à personne...

Quoi qu'il en soit, Lena voulu prendre le livre. Que Olive lui tendait. Malheureusement, pour cela il lui fallait utiliser ses mains, ses mains qui étaient ensanglantées. Oly' ne fut pas dupe, elle attrapa d'un coup sec la poignet droit de Lena et la mit à la lumière. Surprise, Lena lâcha le livre qui alla brutalement chuter sur le sol. La bibliothécaire l'avait entendu naturellement. Elle se retourna, mais comme Lena lui offrait un rgard innocent et adorable, elle se retourna et vaqua à nouveau à ses occupations. Lena leva les yeux au ciel, son sourire s'éffaca pour laisser place à une moue agaçée. Pourquoi tout le monde croyait à ses sourires stupides ? Avait elle vraiment l'air d'un imbécile de Serdaigle ?

* J'espère bien que non ! Oo *

Et moi donc !

- Pourquoi veux-tu à ce prix avoir ce bouquin, Lena ? Je ne te reconnais plus… Et pourtant, je t’avais vraiment bien observée.

Rien, aucune réponse. Lena reta muette. Oly n'avait pas besoin d'une justification. Elle était maline et elle savait déjà pourquoi Lena voulait ce bouquin, même si elle refusait de se l'avouer à elle même. Et bien il allait falloir qu'elle s'y fasse. Elena Gordon n'était pas la gentille fille que tout le monde pensait connaitre, non. Lena était une méchante fille, une adepte de la magie noire, une meurtrière. Un jour, il faudrait que le monde le sache enfn et que e masque pénible et dégoutant que Lena devait porter tombe enfin au sol.

* Tu sera toi même un jour, et le monde entier craindra tes maléfices... *

- Je vais l’enregistrer à ton nom, attends moi.

C'est ce qu'elle fit et avec application. Assise confortablement sur une table de travail, Elena attendit ue Olive revienne. Olive qui savait tout. Olive qui se mentait à elle même.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Jeu 25 Fév - 14:01

Music: How To Destroy A Relationship - The Servant
Muzicons.com


    Au final, ce fut par terre qu’Olive ramassa le livre. Lena n’avait pas su le retenir d’une seule main…Délaissant la Serdaigle, ce fut seule que le jeune Serpentard s’éloigna en direction du bureau de la bibliothécaire… Cette dernière étant trop occupée à fouiner dans les rayonnages pour venir au secours des précieux ouvrage, la file d’attente s’était allongée de manière importante.

    Heureusement que cela s’arrangeait… La bibliothécaire était revenue derrière son comptoir d’enregistrement après avoir entendu la chute du fameux livre. Le regard noisette de la jeune fille scruta la file d’attente. Un Gryffondor ronchon de Sixième année… Non, elle se ferait remarquer… Oh. Juste une personne derrière lui se trouvait un première année de Poufsouffle, timide à souhait. Parfait. Le fixant d’un regard noir, Olive attendit qu’il croise ses pupilles. Et hop. Une mine déconfite s’afficha sur le visage de l’enfant. Et hop, Olive s’avança à grandes enjambées vers lui, menaçante. Oh, rassurez vous, elle n’allait rien lui faire… Mais ce n’était visiblement pas ce que pensait le jeune opprimé, qui semblait s’être recroquevillé sur lui-même. Lui adressant un sourire démoniaque, Olive prit place dans la file, juste devant lui. Pas question d’attendre dix minutes pour un livre qu’elle ne lirait même pas.


    Le Gryffondor ronchon enregistra son livre, « Le Quidditch à travers les âges ». Ben tiens… Comme si l’on pouvait attendre autre chose de ces balourds de Rouge & Or. Affichant un sourire charmeur, Olive s’avança d’un pas vers la gérante des livres et lui tendit le sien. Un coup d’œil au titre. Un coup d’œil à l’insigne vert sur son uniforme. Un soupir. Et puis :

    - A quel nom, je vous prie ?

    - Elena Gordon, s’il vous plaît.

    La vielle acariâtre nota dans le registre le titre de l’ouvrage et le nom avant de rendre le bouquin et de redresser ses lunettes tombantes. Un léger sourire de remerciement et Olive s’effaça, laissant la place au première année tout tremblant. Un choix de première catégorie ce gamin. Pourquoi n’en faisait-il pas plus ? Mais Olive se désintéressa bien vite de cette question sans importance. Après tout, le « sujet Elena » était bien plus important. Et bien plus passionnant. Un léger coup d’œil aux lettres dorées qui formaient le titre et Olive s’enfonça dans les étagères, rejoignant la Serdaigle abandonnée.

    Elle la retrouva sans peine, à l’endroit exact où elle l’avait laissée. Elle avait prit une chaise, et s’était assise à l’endroit exact où hier Olive s’affalait sur « Vie et Mœurs des Norytors ». Sans un mot, elle posa le bouquin sur la table, juste devant Elena. Que faire d’autre ? Elle n’allait tout de même pas laisser Elena Gordon s’en tirer à si bon compte… Non, c’était sûr et certain même. Olive tira la deuxième chaise de la table et posa ses fesses sur le rebord de cette dernière.

    Posant ses coudes sur la table, et son menton dans le creux formé par ses paumes jointes, Olive observa un instant la petite Lena. Elle semblait si impulsive et si mystérieuse tout d’un coup. Digne d’intérêt en quelque sorte. Oui. Elle avait indéniablement changé depuis la rentrée. Mais qu’avait donc été le facteur déclenchant ? Cela turlupinait sérieusement l’esprit de notre petite Hornby. Ses sourcils s’étaient de nouveau froncés, signe d’une agitation mentale intense. Et puis, elle posa son regard aux couleurs de l’automne sur le livre.


    - Que dirais-tu de faire un tour du côté de la Salle des Trophées ? Je doute que le concierge soit dans les parages… C’est beaucoup plus pratique qu’ici pour avoir une discussion. Et c’est surtout plus facile d’éviter les oreilles indiscrètes…

    Un léger coup d’œil en direction d’Elena vint informer Olive de sa réaction. Pourvu qu’elle accepte… Olive avait bien un moyen de chantage sur elle, mais il était beaucoup plus facile d’extorquer des renseignements lorsque la personne coopère. Evidemment. Restait à attendre sa réponse… Et en fonction de cette dernière, Olive saurait enfin si oui ou non les suppositions qu’elle avait formulées s’avéraient exactes ou erronées…


[Pardoon, c'est hyper court è__é Pas d'inspi' du tout u__u']

_________________


Dernière édition par Olive Hornby le Sam 29 Jan - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Mar 2 Mar - 20:14


La salle des Trophés ? Oui pourquoi pas après tout ? Honnêtement, Elena se sentia tde plus en plus mal à l'aise dans lambiance lourde et silencieuse de la bibliothèque. Il allait lui falloir parler à Olive Hornby et cela n'était pas forcément des plus agréables choses à faire dans son emploi du temps mental. Que faire ? Que dire ? Comment savoir si cete fille au visage blafard et à la réputation de ragoteuse était digne de confiance ? Si elle partageait également ce secret, elle pouvait parler sans retenue, mais comment être sure qu'elle en faisait partie ? Le lien entre ell et Tom était il bien ce qu'elle ensait qu'il était ? Et puis, Lena n'avait pas beaucoup de temps pour papoter changements de personnalité, il lui fallait espionner Aulne Quibber et sa petite troupe de tordus comme le lui avait demandé - plutôt ordonné - Tom. Jetant on regard qui se trouvait être vert maintenant sur le livre au texte gravé en doré dans le livre à la couverture de cuir noir, Lena su qu'il lui fallit le prendre pour en savoir plus, il lui fallait toujours en savoir plus. Peut être s'était trouvée là l'erreur du choixpeau magique le jour de sa répartition. Il avait lu une grande soif de connaissance, mais n'avait su aller au plus profond de l'esprit sombre d'Elena pour svoir ce qu'elle voulait apprendre. Si cela avait été le cas, elle aurait filé droit à Serpentard, comme elle l'avait toujours voulu. Sa place était chez les verts, pas chez les bleus.

<< Bonne idée, cette pièce commence à me rendre nerveuse et ça risque de dégénérer. >>

A question dissimulée, réponse dissimulée. Oui Olive, Lena n'était plus la même, elle était impulssive et ne savait encore que trop peu contrôler ses poussées d'adrénaline. Si quelque chose l'agaçait, cela finissait en morceaux ou brulé dans une cheminée, si c'était quelqu'un... Et bien un éclair de lumière verte fendrait l'air et un corp tomberait dans un bruit sourd sur le sol, foudroyé. Les sortilèges impardonnables étaient certes dangereux à utiliser, mais cela lui apportait tant de joie, tant de jouissance à imaginer la mort, détruire, faire souffrir... Il falait le dire, le changement de personnalité d'Elena était stupéfiant. D'envie de nouveau vernis à ongle, elle était passée à envie de tuer tous les moldus et les sangs impurs qui croisaient son chemin. Une seule ombre à ce tableau si parfait de cruauté : ses parents étaient moldus. Ô terrible honte pour elle qui pourrait la pousser à agir de façon incontrôlée. Ses parents devaient mourir, de sa baguette, il le fallait. Il lui fallait arracher les racines impures de son arbres généalogique pour que la puissante famille des Gordon puisse refleurir. Sa tante Pearl lui avait tout apprit et maintenant, Lena comprenhait pourquoi ses parents ne l'aimaient pas. Ils en avaient peur.

La bibliothécaire revint à la charge, entamant les derniers retranchements d'Elena dont la main tremblait d'envie d'empoigner sa terrible complice, située dans la poche droite de sa veste. De sa démarche boitillante, elle vint poser son regard de crapaud baveux dans celui devenu cramoisi de Lena. Cramoisi ? Oui oui, Lena avait les yeux qui changeaient de couleur selon son humeur, et pour quelqu'un qui n'était pas habitué à assiter à cela pourrait prendre peur. Cette anomalie chez Lena pouvait elle avoir un lien avec les absences de son père dans la journée ? Elena avait remarqué que ses yeux gardaient leur couleur bleue naturelle la nuit, comme si la lune agissait sur ce curieux symptome... La voix de la grosse dame qui lui faisait face la réveilla d'un coup.

<< Gordon, tu es encore ici ? Il me semble que je t'avais demandé de sortir de ma bibliothèque ! Toi et ta copine vous allz me faire le plaisi de décamper, vous dérangez les autres élèves ! >>

De la bile acide inonda la bouche d'Elena tandis qu'une sorte de grondement animal montait dans sa gorge. Que lui arrivit il ? Elle...grognait ? Allons bon... C'était quoi encore cette fantasie ? En tout, cas, la bile se retrouva bien vite au visage de la bibliothécaire qui surprise, recula de deux pas. Mordant dans sa main pour ne pas saisir sa baguette, elle courut jusqu'à la porte tandis que derrière elle hurlait de colère la grosse dame et que les talons d'Olive la suivait. Lena prit bien vite la direction de la salle es Trophés. Il lui fallait du calme, il lui fallait se calmer pour que ses yeux reprennent une couleur normale et que ses grondements s'arrêtent. Qui était elle en vérité ? Ou plutôt...

* Que suis-je ? *

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Jeu 11 Mar - 11:16

[Je clôture le topic, et on le continue à la Salle des Trophés ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 872
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Jeu 11 Mar - 19:41

[ Ca marche ! =) ]

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}   Ven 12 Mar - 22:44

[ Suite ici: Clic ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pas de tête, heures sup' en perspective... {Achevé}
» Haiti-perspective:Gérard est revenu pour de bon
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Troisième étage :: La bibliothèque.
-