AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'envers du décor | Brax & June [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 904
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: L'envers du décor | Brax & June [+16]   Lun 10 Fév - 13:27




♫ L'envers du décor ♫
June & Brax

L’heure était grave. Jamais il n’avait pensé en arriver là. Vraiment pas. Et pourtant il y était, dans cette situation invivable à son goût. Et oui, ce jour était arrivé : Abraxas Malefoy était en manque. En manque de sexe. C’est vrai qu’il n’y avait pas pensé mais depuis la nuit passée avec Elena, il n’avait eu personne d’autre. Et cela commençait à faire vraiment long. Il avait tellement ruminé ces derniers temps qu’il avait complètement négligé ces choses-là. Cela ne lui ressemblait vraiment pas. Enfin bref, il fallait qu’il remédie à ce « problème » parce que là, ça devenait vraiment difficile à tenir.

Alors, réfléchissons, allez voir Elena n’était pas une très bonne idée. C’était même tout à fait débile. Il n’avait pas vraiment envie d’aller chercher quelqu’un maintenant. Pas très envie de se mettre en mode « drague », même si c’était quasiment une seconde nature pour lui. Non, il fallait quelqu’un de facile à convaincre et qu’il connaissait déjà bien. June. Oui, June était la personne idéale pour remédier à son petit problème. Etant donné qu’ils étaient officiellement en couple, cela lui faisait toujours bizarre de le dire, cela ne devrait pas trop poser de problèmes. D’accord ils ne s’aimaient pas, ils étaient ensemble parce que chacun y trouvait son compte et ils étaient plus en libertinage qu’autre chose, mais bon, cela n’avait pas vraiment d’importance. Au moins ils ne se prenaient pas la tête et ils évitaient tous les désagréments d’être en couple : honnêteté, confiance, sentiments… pour ne garder que le côté amusant de la chose.

C’est donc la raison pour laquelle Abraxas était avachi contre le mur attendant avec impatience que June passe par là, car il savait qu’elle passait par, l’habitude. Parce qu’il commençait vraiment à en avoir marre de la frustration. Il attendit encore quelques minutes lorsqu’il entendit des bruits de pas approcher. Il laissa un sourire se propager sur son visage quand il aperçut une chevelure auburn qu’il connaissait bien apparaître. Quand elle fut à sa hauteur, il ne prit même pas la peine de lui parler, il lui attrapa le poignet et la tira dans la salle de classe qui était toujours vide, referma la porte et la plaqua contre celle-ci, ses deux mains de part et d’autre de la tête de la jeune femme.

« Salut. Tu m’as manqué, chérie »

Il lui avait lancé cela dans un sourire malicieux. Le « chérie » était légèrement ironique. Cela ne voulait pas dire grand-chose, c’est surtout que le blond avait l’habitude de surnommer ses amantes comme cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 581
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: L'envers du décor | Brax & June [+16]   Dim 16 Mar - 2:02



L'envers du décor

Une vie sentimentale. June doutait d'en avoir jamais eu une. Etait-il seulement possible d'aimer autrui lorsqu'on ne s'aimait même pas soi-même – ce qui était très clairement son cas ? Alors oui, elle en doutait vraiment, puisque depuis son premier jour sur terre, qui fut également le dernier de sa défunte mère, elle se détestait, parfois au plus profond d'elle même, parfois en surface, mais c'était un fait. Alors, hormis pour son père, elle n'avait jamais eu d'attache réelle pour personne. Elle appréciait certains de ses camarades, ça, c'était certain, et elle serait là pour eux s'ils avaient besoin de réconfort ou d'aide, mais elle faisait en sorte qu'eux ne s'attachent pas trop à elle. Au fond d'elle et sans qu'elle ne le sache vraiment, elle avait peur de les voir mourir eux aussi, puisqu'il semblait que c'était ainsi que finissait les gens pour qui elle avait une place dans le cœur. Il n'y avait, pour le moment, qu'une seule exception à cette règle, et elle s'appelait Robin. Pour lui, June n'avait pas réussi à lutter contre les attaches. Il était son meilleur ami, le frère qu'elle n'avait jamais eu, la personne qui, elle le savait, serait toujours là pour elle quoiqu'il arrive. Il était d'ailleurs très fort probable qu'elle n'ait pas cherché le moins du monde à se relever après le décès de son père s'il n'avait pas été à ses côtés. Malheureusement, l'angoisse qu'il lui arrive quelque chose était toujours là, bien présente, comme une malédiction qui flottait autour d'elle, pesant lourdement sur ses épaules.

L'amour ne faisait donc qu'à très faible dose partie de la vie de June, mais il n'avait cependant à ses yeux rien à voir avec le sexe, et puisqu'elle considérait ne pas avoir à s'en priver, elle avait sauter le pas un peu plus d'un an auparavant, lorsque son père était encore vivant, lorsqu'un semblant de bonheur l'entourait encore. Ce geste avait était accompagné de tendresse, faute d'amour véritable, mais la mort soudaine de son père avait éveillé en elle une sorte de soif de destruction personnelle qui s'était accompagnée d'un certain manque de respect pour son propre corps. Elle était encore trop jeune pour ne plus pouvoir compter le nombre de partenaire qu'elle avait pu avoir, mais il était très clair que ce nombre n'était pas très respectable pour une fille de son âge.

Abraxas, ce serpentard qui venait de l’entraîner dans une salle vide avant même qu'elle n'ait le temps de dire quoi que ce soit, faisait partie de ceux à qui elle avait offert son intimité mais, contrairement à beaucoup d'autres, une habitude s'était installée entre eux, si bien qu'ils étaient devenus ce que l'on pouvait appeler un couple, sans qu'aucune barrière ne les entrave cependant. Un sourire malicieux s'installa sur le visage de la gryffondor lorsque les deux mains du membre de la maison ennemi vinrent se plaquer de chaque côté de sa tête.

- T'es sur que c'est moi qui t'ai manqué, chéri ? Répondit-elle en insistant volontairement sur ce mot affectif qui ne voulait pas dire grand chose dans leurs bouches à tous les deux.

Pourtant, June appréciait sincèrement la compagnie d'Abraxas. Non pas qu'ils aient de longues et agréables conversations, il ne fallait pas non plus pousser le bouchon, mais il y avait un véritable respect mutuel dans chacun de leurs gestes et il fallait bien l'avouer, le serpentard était un parfait amant aux mains de fée. Qu'on se le dise : si ce dernier point n'avait pas été vrai, l'orpheline ne se serait pas donné la peine de créer ce faux semblant de relation et de sentiments aux yeux des autres. Il fallait qu'elle y trouve un certain compte non ?! Doucement, elle fit glisser sa main sur l'entrejambe d'Abraxas, encore recouvert par le tissu de son pantalon.

- C'est pas plutôt pour ça que tu veux me voir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
 

L'envers du décor | Brax & June [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» [procès] Spik, insulte et menace envers le maire de LR
» L'envers du décor : Une tasse de thé très chère ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Troisième étage :: Une salle de cours déserte.
-