AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Ven 19 Fév - 0:15

    *DRRRRRIIiiiiiiing*. Le réveil de Daniel résonnait dans tout le dortoir, un son strident et désagréable, qui heurta les tympans de Tom de bon matin. C'était la première fois en plusieurs années que le préfet de serpentard se réveillait au son désagréable du réveil matin bon marché de son fidèle sbire, et il avait oublié à quel point ce son pouvait être désagréable. Parce que oui, d'habitude, Tom dormait peu, mais c'était suffisant, il savait toujours se réveiller au moment où tous les autres dormaient encore, et il était déjà bien loin du dortoir quand l'horrible mélodie se chargeait de réveiller son fidèle larbin. D'habitude, du moins, les choses se passaient ainsi, sauf que ce matin là, Tom ne s'était pas réveillé. Sans doute parce qu'il avait rejoint son lit seulement une heure plus tôt. Tom n'était pas insomniaque, non, mais il était certain pour lui que dormir était du temps perdu, et donc du temps qu'il perdrait le moins possible, et comme pour lui, les événements se précipitaient de plus en plus ces derniers temps, il voyait de moins en moins l'intérêt de dormir. Il y avait les cinq nouveaux. Tom avait certes demandé à Daniel de les interroger, les indices ne se bousculaient pas au portillon pour autant. Il y avait Myrtle, un fantôme un peu trop encombrant. Il y avait Hagrid, qu'il aurait préféré voir pourrir à Azkaban. Il y avait Dumbledore, qui ne le lâchait pas d'une semelle. Il y avait Steve et Dora, ces deux impotents de fouineurs qui devenaient de plus en plus inquisiteurs. Et il y avait le récent serment qu'il avait passé avec Olive. Bref, autant de choses qui rendaient le sommeil bien plus secondaire qu'il ne l'était déjà aux yeux du serpentard.

    D'un rapide geste de sa baguette, Tom éteignit le réveil infernal, sans se soucier du fait que les trois autres serpentards qui partageaient sa chambre ne l'avaient apparemment pas entendu et seraient certainement en retard. Il quitta la chambre sans faire ni bruit ni histoire, il n'avait pas envie de gaspiller la moindre énergie contre un réveil aussi bruyant qu'embarrassant. Il avait déjà une idée très claire de la manière dont il allait occuper sa journée. Il n'irait pas en cours, pas toute la journée, bien sûr, il avait une réputation d'élève sérieux à préserver, mais au moins pendant les premières heures de cours... Il avait métamorphose, qu'il soit là ou pas ne changerait rien, Dumbledore l'avait dans le collimateur. Au moins, tant qu'il donnerait cours, il ne serait pas dans ses pattes. Et puis, l'un de ses "amis" trouverait bien une excuse pour expliquer son absence.

    Il voulait profiter de ces heures où il était quasiment certain de ne croiser personne (ceux qui ne seraient pas en cours, n'étant pas comme lui, préférerait sans doute demeurer dans le confort douillet de leurs lits) pour enfin pouvoir parler à Hagrid, ce qu'il n'avait pas vraiment pu faire depuis que l'année avait commencé. Les quelques fois où il l'avait croisé, ils n'étaient pas seuls, et Tom voulait savoir à quel point en était la situation... Hagrid était bien assez balourd et benêt pour que Tom puisse lui extorquer toutes les informations qu'il voudrait. Il se doutait bien que le demi-géant ne devait pas être particulièrement reconnaissant envers lui de l'avoir quasiment envoyé en prison, mais il voulait avant tout s'assurer que les deux idiots qui lui servaient d'amis ne fouillaient pas trop loin et surtout pas dans le bon sens. Il serait facile, d'ailleurs, de les conduire sur de fausses pistes via le garde-chasse. Bref, Tom avait l'intention de parler à Hagrid, et, de bon matin, il avait donc traversé le parc jusqu'à la cabane du garde-chasse, une espèce de cabane tordue, à l'image de celui qui y habitait, grand, miteux, pauvre... Mais l'héritier ne s'arrêta pas à ces quelques considérations et toqua à la porte. Une fois, deux fois, trois fois. Deux solutions : soit Hagrid l'avait vu et n'avait pas envie de lui ouvrir (ce qui était très compréhensible), soit il était en train de se balader dans la forêt interdite au milieu de ses araignées géantes. Peu importe, Tom avait le temps, il attendrait s'il le fallait, et puisqu'il le fallait, il y avait trop longtemps que cette conversation était constamment reportée à plus tard.

    Il décida donc d'attendre près de la cabane du garde chasse, ses bras croisés posés sur la barrière en bois qui encerclait le potager. Il réprima un bâillement, pourtant, il ne se sentait pas particulièrement fatigué, ou la force de l'habitude... Il attendait donc le retour du demi-géant, sans savoir combien de temps il aurait à patienter, quand il entendit une voix dans son dos. De quoi le faire patienter jusqu'au retour du balourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Ven 19 Fév - 15:12

Insomnie
" Souffrant d'insomnie, j'echangerais un matelas de plumes contre un sommeil de plomb "
- Pierre Dac -

6h00 du matin, toujours pas de sommeil. Les yeux d'Elena n'osent pas se fermer. Trop de problèmes, trop de questions qui necessiteraient des réponses. Réponses qui ne viennent pas. Le bien ? Le mal ? Quelle était la différence entre ces deux pouvoirs tout aussi attirants l'un que l'autre ? Et sa tante était elle une sorcière finallement ? Que penser du lien étrange qui s'était installé entre Lena et Olive ? Serdaigle était elle vraiment la maison qui lui correspondait ? Le choixpeau devait avoir fait une erreur. Elena était persuadée que sa véritable place était à Serpentard. L'aigle était animal certes majestueux mais bien trop bête. Pourquoi avoir des ailes quand il y a tant de choses à faire sur terre ? Le serpend était bien plus magnifique, plus malin, plus ambicieux, plus dangereux...

Elena était allongée sur son lit, les yeux rivés sur la fenêtre face à elle. Sur le lit d'a coté, cette folle de Aulne continuait de compter les nargoles soit disant accrochés à son baldaquin.

<< Un...deux....trois... >>

Aulne... Toujours retenir ce nom. Le retenir pour un jour l'éteindre une bonne fois pour toute. Cette fille était complètement allumée. Et en plus, elle et ses amis cachaient quelque chose. Ils étaient un petit groupe d'élèves agaçants à être arrivés que cette année à Poudlard. Pas une seule explication, rien. Le silence sur leurs origines et leurs provenances semblait s'abattre dans les couloirs du chateau. Ils restaient toujours entre eux, rejetant discrètement ceux qui tentaient de s'integrer. Parfois, on pouvait les croiser devant la cabane d'Hagrid, à discuter dans le potager, à l'abris des oreilles indiscrètes, comme s'ils préparaient un mauvais coup.

<< Six...sept...huit... >>

Ne pas craquer... Surtout ne pas craquer...

<< Neuf...dix... >>

* Je craque !!! *

ZPLAAAAAASHHHH

Pendant que Aulne criait, recouverte d'un liquide verdatre non identifié que Lena lui avait jeté d'un coup de baguette, la Serdaigle se leva, s'habilla en quatrième vitesse et devala les escaliers jusqu'à la salle commune. Quelques élèves réveillés par le boucan que faisait Aulne se trouvaient dans la grande pièce, les yeux mi-clos, les cheveux en bataille et vêtus de pyjamas. Ils faisaient vraiment peur. On aurait dit des zombis. Se défilant discrètement par l'entrouverture de la porte de la salle commune, Elena s'enfuit par les corridors. Elle descend les escaliers en sautant les marches quatre par quatre, passe devant la grande salle sans s'arrêter pour prendre un petit déjeuner. A l'estérieur du chateau, l'air est frais. Bien heureuse d'avoir pensé à prendre son manteau gris-bleu en grosse laine, Elena se dirige vers la cabane d'Hagrid. Après tout, peut être que le groupe de dingues serait là ce matin.

Erreur, il n'y a qu'un seul garçon. Accoudé à la barrière, celui-ci sembla attendre quelque chose, fixant la forêt interdite d'un regard noir et perçant. Sa chevelure d'un noir de jais contraste merveilleusement bien avec ses vêtements verts. Un Serpentard ! Et puis pas n'importe lequel, c'était Tom Jedusor, le prefet en chef de sa maison ! Bien que maîtresse de ses emotions, Lena du avouer à elle-même qu'il était fort beau et que son coté rebelle obscur lui donnait un certain charme. Pourtant, sa réputation d'élève prestigieux le précédait. Il n'était pas si mauvais garçon que cela à en croire les rumeurs. Certains disaient même que Tom sortait actuellement avec une fille superficielle dont le nom échappait totalement à la Serdaigle. Elena s'approcha de lui par derrière. Sa voix s'éleva dans l'aube d'un timbre bien doux, presque mélodieux.

<< Belle matinée pour aller dehors. Vous êtes Tom Jedusor n'est-ce-pas ? J'ai vu votre photo sur le tableau des prefets en chef. >>

Elle le vouvoyait. D'où venait ce respect envers cet inconnu ?

* Bonne question ma vieille... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Ven 19 Fév - 23:32

    Tom se retourna, et jugea un moment du regard la jeune fille qui se trouvait à présent face à lui. Une jeune blonde, qui affichait les couleurs des serdaigles. Bref, personne de vraiment bien intéressant. Quelqu'un qu'il avait dû croiser deux ou trois fois depuis qu'il était à Poudlard, et à qui il n'avait jamais au grand jamais jugé utile de parler. Une élève parmi tant d’autres sans intérêt. Tom ne se sentait pas particulièrement d’humeur à se taper la causette avec une inconnue insignifiante pour le plaisir... Déjà, ce n’était absolument jamais un plaisir de devoir faire la conversation avec qui que ce soit, et les gens comme Elena encore moins, mais là, en l’occurrence, il n’avait pas vraiment de temps à perdre... quoi que si, logiquement, puisque le demi-géant ne pointait toujours pas le bout de son nez gigantesque. Bref, peu importait ce dont il avait envie ou n’avait pas envie, il n’obéissait pas à ce genre de choses, il y avait l’image, encore et toujours, et cette image qu’il se donnait de lui voulait qu’il ne remballe pas la serdaigle, comme il aurait pu le souhaiter, mais lui réponde le plus poliment du monde et accepte une discussion qu’il imaginait déjà plate, lassante et complètement inutile... Mais peut-être n’avait-il pas tout à fait raison.

    La seule petite chose qui avait rendu Tom quelque peu curieux, c’était la façon dont la serdy s’était adressé à lui... En le vouvoyant. On ne le vouvoyait jamais. Pas pour l’instant, il aurait été un peu curieux que tout le monde s’adresse à lui en le vouvoyant. Un jour, il ne saura en être autrement, évidemment, mais en attendant, il ne pouvait pas permettre à quelqu'un de son âge (et même un peu plus) de le vouvoyer. C'était louche. Dommage...

    Belle matinée pour aller dehors? ...Peut-être. Tom n'avait même pas fait attention. La météo et le reste, ça ne l'intéressait pas. D'ailleurs, personne ne s'intéressait vraiment à la météo, pas au point, du moins, d'avoir vraiment envie d'en faire un sujet de conversation. Si quelqu'un commençait à parler météo, c'était que ce quelqu'un n'avait rien d'intelligent/utile à dire. Une conversation qui commençait par une phrase où l'on décrivait l'état du ciel, s'annonçait être une conversation v ide et stérile, mais apparemment, Tom devrait en passer par là, du moins jusqu'à ce que le garde-chasse décide de retourner dans son taudis, ce qui risquait de prendre pas mal de temps. Il daigna donc lui répondre d'un ton relativement amical, le genre de ton qu'il employait toujours en présence des individus de son âge, parce que c'était avec ce ton là qu'on se faisait apprécier, semble-t-il, un ton amical teinté d'un soupçon de charme, petit rajout toujours utile quand l'interlocuteur était de sexe féminin.


    "C'est bien moi... Mais préfet en chef ou non, je t'autorise à me tutoyer."

    Il esquissa un léger sourire. Il plaisantait. Enfin, il jouait à plaisanter. Quel intérêt à plaisanter, autrement... Plaisanter n'avait pas d'intérêt. Un passe temps pour les plus inconsistants. Si la serdaigle connaissait, de toute évidence, le futur seigneur des ténèbres (normal, il est incontournable), Tom, lui, n'avait aucune idée de qui pouvait être la jeune fille qui venait de lui adresser la parole. Il la connaissait bien de vue, comme à peu près tous les élèves de Poudlard qui y étudiaient depuis un certain temps, mais il n'avait jamais pris la peine de retenir son nom, pourquoi s'embarrasser d'une information de ce genre, inutile au possible. Peut-être pour pouvoir, dans une cironstance de ce genre, s'épargner la sempiternelle séquence "présentations"... mais il était trop tard, de toute manière. Il ne savait pas le nom de cette serdaigle, voilà tout.

    "A qui ais-je l'honneur?"

    Tu parles d'un honneur. Il n'y avait rien de moins honorifique que de s'adresser à cette fille d'apparence on ne peut plus insipide, mais, pour la forme, disons que c'était un honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Sam 20 Fév - 10:41

Déjà vu


" A force de prévoir l'avenir, on nous le rend aussi fastidieux qu'un passé "
- Jean Rostand -


Il était poli, sa voix était douce et amicale, pourtant son regard cachait un dégout incroyable. Que cachait vraiment Tom sous son apparence de gentil garçon ? Le tutoyer ? Mais comment ? Quelque chose chez lui, dans son regard, dans sa manière d'être aspirait trop au respect pour oser le tutoyer. Pourtant, il était même plus jeune qu'elle. C'était un sixième année, ça se voyait clairement à ses traits d'adolescent. Mais... Il n'avait pas l'attitude d'un jeune homme de seize ans. On lui en aurait facilement donné dix-neuf. D'où lui venait cette maturité prématurée ? C'était vraiment très étrange...

<< Mon nom est Elena. Elena Gordon. >> répondit elle.

Ses paroles étaient vides, dénuées de sens et de personnalité. Pour elle, ces mots ne voulaient strictement rien dire. Elle n'avait jamais aimé ce prénom, et son nom de famille encore moins. Famille de moldus, tante sorcière recherchée par les aurors pour meurtre par magie noire... Seul Virgule, son chien, semblait comprendre son mal-être dans une famille si mélangée. Lena aimait bien sa tante bien qu'elle soit un peu effrayante par moments. Un fois, elle lui avait montré comment assécher une fleur en en récoltant les huiles essencielles. En soi ce n'était pas un exploit, mais elles l'avaient fait avec de l magie noire, et Lena avait adoré ça. Il y avait dans cette magie obscure un pouvoir allucinant... Bien plus fort, plus puissant que la magie blanche. La mort n'était pas un problème pour Lena vu que... Même si personne d'autre qu'elle ne le savait, l'homme retrouvé assassiné dans une ruelle de Londres n'était pas mort par hasard. Elle l'avait tué, avec un sortilège impardonnable en plus. Bien heureusement,les aurors semblaient encore ignorer l'acteur de ce crime.

* Et s'ils trouvaient le moyen de te retrouver idiote ?! *

Et bien elle partirait, elle irait chez sa tante à l'abris des regards indiscrets. Elle rejoindrait un groupe de mages noirs et fairait régner le mal partout. Personne encore ne savait qu'à cet instant là, le coeur de Lena venait de s'assombrir d'un coup. Ses yeux d'ordinaire bleus venaient de se changer en deux billes noires étincelantes. Son visage souriant affichait des traits colériques et dégoutés. Il lui fallait quitter l'école au plus vite pour mettre son plan à execusion. Mais pour cela, il lui faudrait trouver des camarades pour former un groupe de meurtriers. Il lui fallait trouver d'autres amoureux de la magie noire. Mais où ça ? Qui ? Ce jeune homme qui lui faisait face pourrait il faire partie de l'un d'eux ( C'est rien de le dire xD ) ? Mais Lena n'était pas faite pour diriger. Il lui faudrait trouver un maître, quelqu'un à qui obeir car seule, elle ne saurait prendre les bonnes décisions pour gagner cette bataille. Et Dumbledore, ce bon vieux directeur affaiblit, à genoux dans la boue aux pieds du Maître, suppliant qu'on lui laissa la vie...

* Dieu que ce spectacle serait plaisant à voir ! *

Plaisant et jubilant. Mais Lena devrait un jour changer de nom. Trouver un nom plus accrocheur, plus maléfique. Un nom de meurtrière qu'un jour tous les moldus craindront d'entendre. Et ses parents ? Ils étaient moldus eux aussi. Et bien ils mourront aussi. Les moldus ne méritaient pas la vie.

<< Mais bon, mon nom n'est pas important, la seule chose qui compte c'est le pouvoir et la volonté qui se cache en chacun de nous. >>

Avait elle vraiment dit ça à haute voix ?!

* Et oui... IDIOTE *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Sam 20 Fév - 15:17

    Elena Gordon... Elena Gordon. C'était bien ce qu'il pensait. Il n'y avait rien de plus banal, de plus commun que ce prénom... Elena. Evidemment, le nom ne faisait pas tout, Tom aussi avait l'un des noms les plus communs qui existent au monde. Tom... Un nom sans aucune originalité, un nom qui ne présageait rien, un nom qui ne devait que sans cesse lui rappeler d'où il venait, ce nom que son moldu de père lui avait transmis, que sa faiblarde de mère avait décidé de lui donner. En effet, donc, ce n'était pas parce qu'Elena s'appelait Elena qu'elle devait forcément être quelqu'un de fade et d'insignifiant... Mais Tom l'avait catalogué tel quel à peine l'avait-il rencontré, aussi, le nom de la jeune fille ne jouait-il pas en sa faveur... Tom voulut répondre par un "enchanté" de rigueur, qui ne serait que venu alimenter une conversation froide et dénuée de sens, mais à ce moment là, Elena prononça quelques mots... quelques mots qui lui avaient apparemment échappé par erreur, mais qui allaient modifier le regard que le serpentard portait sur la serdaigle.

    "Le pouvoir et la volonté qui se cache en chacun de nous"... Quels drôles de propos de la part d'une serdaigle à l'apparence si fade. Tom se montrait finalement près à accorder un certain intérêt à l'égard de la jeune fille qui lui faisait face. Finalement, elle n'était peut-être pas comme les autres... et peut-être lui ressemblait-elle. Du moins un tout petit peu. Personne ne pouvait égaler Tom, c'est une évidence. Cette fille avait l'air un peu... perdue. De toute évidence, elle n'était pas la blanche colombe que son petit visage d'ange aurait pu laisser imaginer. Il y avait une part obscure en elle, et apparemment, elle était plus développée que la moyenne, de quoi donner un sens nouveau à une conversation qui s'annonçait pourtant ennuyeuse à souhait.

    Tom était finalement décidé à en savoir plus, plus il avait de larbins à ses côtés, mieux il se portait... Surtout dans les conditions actuelles, où il ne pouvait jamais être trop entourés. Elena restait un cas particulier, cela dit. Ok... Ne nous fions pas trop aux préjugés, mais Elena était à serdaigle, ce qui jouait déjà particulièrement en sa défaveur... Mais pouvait avoir aussi l'effet inverse. Elle le lui avait prouvé indirectement, cette fille, personne ne la verrait venir, personne ne se méfierait d'elle, elle pourrait bien devenir une carte utile à son jeu, allez savoir... Mais n'allons pas trop vite en besogne, ces mots prononcés par mégarde étaient certes intrigants et encourageants, mais peut-être ne voulaient-ils pas en dire autant que ce que Tom semblait deviner, même s'il était, évidemment, sur la bonne piste.

    Il n'y avait pas trente-six façons de savoir si son intuition était la bonne ou non. Elena ne le savait pas encore, mais dorénavant, leur conversation n'en serait plus une, ce serait un test, un test pour savoir à quel point l'ombre et le pouvoir attiraient la serdaigle, jusqu'où elle serait capable d'aller, ce qu'elle était capable de faire, son degré de loyauté... Il ne pouvait évidemment pas se contenter de lui poser les questions clairement... Il fallait qu'elle se montre digne de ce que Tom lui proposait, elle qui semblait particulièrement susceptible de l'accepter. Allez savoir.
    Hagrid pouvait attendre, finalement.


    "La volonté et le pouvoir... ce sont de grands mots...".

    De grands mots qui signifiaient beaucoup, aux yeux de Tom, ils signifiaient tout ce qu'il possédait, tout ce qu'il convoitait. Tom avait joué à être surpris, cette fois, en même temps, il fallait dire qu'il l'avait quelque peu été, et il supposait que n'importe qui d'autre ayant entendu les propos de la serdaigle auraient réagi de la même manière.

    "Mais tu n'as pas tort."

    Elle avait même tout à fait raison, litote oblige.

    "... Et si tu n'aime pas ton nom, rien ne t'empêche de le changer."

    C'était ce qu'il avait fait, lui, même s'ils n'étaient pour l'instant que très peu à le savoir. Il s'était construit un nouveau nom, un nom que bientôt tout le monde connaîtrait, et que tout le monde aurait bientôt peur de prononcer (véridique!).
    Tom balaya du regard la forêt interdite, il était donc temps de faire connaissance avec la serdaigle, d'en savoir plus sur elle, et sur ses possibilités.


    "Qu'est-ce que tu viens faire ici, alors?"

    Un début de conversation normale pour le moment, mais Tom était bien décidé à amener progressivement la conversation à se muer en un véritable test, si déguisé soit-il. Et l'air de rien, ça avait déjà commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Sam 20 Fév - 18:01

Révélations

" Ceux que nous aimons, nous pouvons les haïr. Les autres nous sont indifférents. "
- Henry David Thoreau -
De grands mots certes, mais véridiques à un point qui dépasse l'imagination de simples moldus comme ses parents. Qu'avaient fait pour elle ses parents en vérité ? Rien. Ils lui avaient caché tellement de choses qui auraient pu changer sa vie plus tôt... Peut justement était-ce ce qu'ils redoutaient. Qu'elle change, qu'elle devienne comme sa tante, cruelle et démoniaque. Mais qu'y avait il de cruel à souhaiter ré-unifier son monde ? Le rendre plus pur, plus agréable pour ceux de son peuple ? Oui, ceux de s race, les sorciers, ceux qui sentaient à chaque minute battre dans leurs veines le pouvoir de tout changer. Le pouvoir de rendre au monde magic toute sa beauté d'antant, le pouvoir absolu. Ainsi dans l'esprit d'Elena, le plan est enfin mit en place. Elle deviendra une mage noire, elle détruira tous les moldus qui oseront se mettre au travers de son chemin et du chemin de son futur maïtre. Elle ne serait plus Elena Gordon. Elle serait au nom de tous très prochainement Narvah. Juste Narvah.

<< Pas grand chose, je venait voir si je ne pouvais pas espionner le petit groupe de nouveaux. Je les trouve louche. De plus, il y a une Sang-de-Bourbe parmis eux... >>

Ell l'avait dit, elle avait prononcé ce mot avec dégout. Mais pour cette fille, ou bien pour elle même. Car si on y réfléchissait un peu, elle l'était également. Quelle horreur de déscendre de si bas lignage... Il allait falloir beaucoup de courage à Elena pour retrouver son honneur et l'honneur de sa famille. Et cette retrouvaille commencerait dès aujourd'hui. Ce soir, elle prendrait son balai et se rendrait chez elle. Ses parents étaient à la maison. C'était parfait... Bientôt les racines de son impureté seraient arrachées d'un grand coup brutal et impossible à éviter. Un rayon de lumière verte traverserait alors la maison abandonnée, et tout redeviendrait normal dans sa vie... La honte quittera à jamais son coeur. Elle pourra dormir en paix, réconcilliée avec elle même. Il était étonnant que sa tante n'y eu point pensé plus tôt...

Soudain, Tom semblait lui importer beaucoup plus d'importance qu'au début, et cela lui plaisait beaucoup. C'était dans ses yeux comme un curieux mélange de surprise et de malice. Il échfaudait un plan, cela se lisait dans son regard ténébreux. Que cherchait il chez elle ? Une raison de la faire expulser en caftant à Dippet ? Ou alors... Ou alors était il finallement dans le même cas que Lena ? Etait il aussi cruel que le laissaient penser ses yeux ? Si c'était le cas, il cachait fichtrement bien son jeu le petit Tom. Adolescent surdoué, attitude plus qu'honorable, respectueux, gentil. Il était le chouchou de beaucoup de professeurs et avait une bande d'amis impressionnante. Personnellement, Lena le voyait plus solitaire, avec un capuchon noir recouvrant son visage de trois quarts, ténèbreux, le visage contrasté par deux yeux de serpent d'un rouge sang éclatant.

<< Pardon de te dire cela mais... Ton attitude n'est pas du tout ce a quoi je m'attendais de toi. Tu m'as l'air d'être bien plus sombre que tu le laisse parraitre... >>

* Ami...? Ou ennemi...? *


_________________
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed.

Badges IRL :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Sam 20 Fév - 23:27

    Le petit groupe de nouveaux... Donc, en plus du reste, ils avaient un objectif en commun, savoir ce qui se cachait derrière l'arrivée de ces cinq nouveaux, arrivée tout sauf anodine, et nouveaux tout sauf clairs. Une nouvelle chose qui jouait en sa faveur, donc, comme si elle essayait d'office de faire ses preuves auprès de lui avant même qu'il ne lui ait demandé quoi que ce soit. Il était vrai que Tom voulait en savoir plus, lui aussi, sur ces cinq individus, bien que ce n'était pas sa priorité pour le moment, et bien qu'il ait demandé à Daniel de mener l'enquête, il n'avait réussi pour le moment qu'à recueillir des informations sans beaucoup d'importance... Si jamais... Si jamais il s'avérait que Tom décide de se servir d'Elena à un degré relativement élevé, sans doute lui laisserait-il le privilège de fouiner du côté de ces cinq individus débarqués de nulle part.

    S'il était déjà relativement intriguant qu'Elena lui révèle le but de sa venue ici avec un tel détachement, presque de l'effronterie, sa façon de parler des nouveaux arrivants l'était tout autant. C'était qu'elle parlait en véritable serpentard, cette petite (ou pas... petite), le choixpeau avait peut-être un coup dans le nez le jour où il avait décidé de lui faire rejoindre tout ces bleus. Sa répugnance à l'égard des sangs-de-bourbes avait en effet l'air on ne peut plus réelle, même si Tom demeurait méfiant. Sa façon de s'adresser à lui, comme elle ne le ferait certainement pas à un de ses amis serdaigles avait quelque chose de suspect, comme si elle le testait aussi, elle-même, de son côté. Ses propos aurait pu relever du sur joué, de la caricature, mais l'héritier de serpentard avait le sentiment qu'il n'en était rien, son dégoût, sa haine, avaient l'air bel et bien sincères. Encore une chose qu'ils avaient en commun... Bien qu'il ne pouvait que partiellement s'en rendre compte. Ce même dégoût de ce qu'ils étaient pourtant eux-mêmes, ce rejet du sang qui pourtant coulait dans leur veine.

    Tom ne fit aucun commentaire cependant, avant tout parce qu'il voulait se débarrasser de l'idée désagréable qu'il n'était pas le seul à tester ici, il aimait bien trop avoir le dessus pour laisser qui que ce soit le sonder, quand bien même cela pouvait s'avérer utile, même pour lui. L'un et l'autre se cherchaient, c'était évident, ils essayaient de gratter en dessous de la surface, de cerner l'intention qui se cachait derrière la façade lisse et sans surprise d'un individu à priori exemplaire. Ce sentiment à la fois de recherche et de méfiance mutuelle ne fut que confirmé à Tom par la remarque qu'Elena lui fit ensuite. C'était implicite, mais Tom y devinait l'interrogation dissimulée derrière ces quelques mots. Qu'y avait-il derrière ce masque, et qui abaisserait le masque en premier? Il lui apparaissait bien plus sombre qu'il ne paraissait, mais elle plus encore.

    "sombre"... voilà le mot qui faisait la différence. Par ce petit mot, elle traduisait toute cette attirance tacite pour l'obscurité, et, tout comme Tom sentait qu'Elena n'était pas complètement différent de lui, Elena devinait apparemment que Tom n'était pas bien différent d'elle... Sauf qu'il était plus que ce qu'elle pourrait tenter d'imaginer, beaucoup plus... Pour lui, restait à savoir si la serdaigle était véritablement digne de confiance... et la tâche était plus difficile que pour ses autres larbins, il avait moins de temps... Avec les autres, les choses s'étaient faites avec un naturel effrayant. Ils s'étaient précipité dans son entourage... ça avait commencé par des services anodins (est-ce que tu peux porter mon sac? Est-ce que tu peux faire mon lit...) et de fil en aiguille, ils lui avaient tous obéi au doigt et à l'oeil, et sans discuter. Là, ce ne serait pas pareil, s'il se décidait à faire d'elle une mangemort, il devrait tout (ou presque) lui révéler en bloc. La partie de cache-cache n'était donc pas encore terminée.
    Délibérément, plutôt que de répondre directement à la remarque de la serdaigle, il la détourna.


    "Je pourrais te retourner le compliment, de toute évidence."

    En ne répondant pas directement, il ne niait pas les propos de la jeune fille, il y corroborait, même... et le mot "compliment" en disait long sur ce que sous-entendait ses propos. Un dialogue au message sous-jacent à peine codé. Et de toute évidence, la réponse était *amis*... du moins si Elena savait s'en montrer digne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Dim 21 Fév - 15:22

Confiance

" Si vous avez confiance en vous même, vous inspirerez confiance aux autres. "
- Johann Wolfgang von Goethe -
Un coup de vent s'engouffra sous la veste d'Elena, provocant un leger frisson de froid. Cette rafale dégagea son visge de ss cheveux dorés, laissant au soleil levant le droit de se déposer sur son visage blafard. D'un coup de tête sec, Lena ramena vite ses cheveux en avant. Elledétestait les rayons du soleil sur sa peau et s'en préservait le plus possible. Un oiseau volait depuis un moment au dessus des têtes des deux élèves. Et d'autant plus au dessus de Tom. C'était un corbeau. Etait-ce un signe ou bien juste un piaf attiré par les legumes du potagers auprès duquel le Serpentard était appuyé sur une barrière ? Quoi qu'il en soit, il commençait à l'énerver grandement. Devait elle agir ? Devant Tom Jedusor ? Abattre l'oiseau aussi près de l'enceinte du chateau ? Et si quelqu'un l'appercevait par la tour ? C'était risqué... Alors elle n'en fit rien pour le moment.

<< Ce compliment me va droit au coeur. >> Répondit-Lena.

C'était un compliment tout ce qu'il y avait de plus agréable à entendre pour Lena. insi elle ne faisait pas si stupide qu'elle n'en avait l'air, et son blason bleu dont elle avait horreur ne déteignait pas trop sur l'opinion qu'elle donnait d'elle. C'était une bonne nouvelle, une très bonne nouvelle même ! Elena observa la forêt du coin de l'oeil. Ell savait que c'était crétin mais il lui semblait avoir entendu un bruit sourd entre les premières branches hors de vu... Quelqu'un les épiait ? Ou bien était-ce le corbeau qui s'était posé ? Non, l'oiseau funete touniquait toujours au dessus de leurs têtes. Malgré sa méfiance, la main d'Elena se posa sur la poche de sa veste où elle sentit la présence de sa baguette en bois de Tulipier de 23 cm. Tom s'en était il rendu compte ?

* Et après ? Ce serait quoi le problème ? *

Exact, il n'y aurait aucun problème. C'était stupide mais Lena avait confiance en Tom. Il lui semblait digne de la comprendre mieux que ls autres. Même sa meilleure amie Bérénice ignorait tout le coté démoniaque qu'elle avait. Personne ne savait à part Tom qu'à l'intérieur de la gentille petite Elena Gordon se cachait une vipère prête à mordre nommée Narvah. C'était incroyable mais si elle ne se mordait pas la langue, Lena aurait rajuté " Maître " à la fin de sa phrase. Pour la première fois de sa vie, Lena se sentait forte, puissante, interessante. Elle sentait qu'elle avait quelque chose de mieux à faire de sa vie de petite élève prodige. Une prodigieuse vision de son futur en tant que mage noire s'étalait devant ses yeux. Elle serait puissante, elle aurait le pouvoir... Et un jour elle reviendrais mettre leur raclée à toutes ces petites pimbèche de sa maison. Du fait qu'elle avait confiance en elle, elle avait aussi confiance en Tom.

Le corbeau tournait de plus en plus bas. Et il...il semblait vouloir... Non ! Lena n'en croyait pas ses yeux, le corbeau allait lacher ses escréments sur Tom ! ( °° )
Le réflèxe de Lena fut le plus rapide. Une magnifique baguette en bois clair fendit l'air.

<< Avada kedavra ! >>

Un éclair de lumière verte jallit de sa baguette, frappa le corbeau qui tomba un peu plus loin.
Mort.

_________________
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed.

Badges IRL :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Lun 22 Fév - 17:50

    Le corbeau tombait, tombait, tombait encore, tournoyant dans le ciel, les paupières closes, mort au possible. Il vint s'écraser lourdement aux pieds de Tom qui, de la pointe de ses chaussures, retourna le cadavre du volatile sur le dos. Les ailes écartées, le cou tordu, le bec entrouvert, il ne faisait aucun doute que la bestiole était bel et bien morte. Il ne faisait pas plus de doute qu'Elena en était la cause. Volontairement ou non, la jeune fille avait voulu faire ses preuves auprès du vert et argent.

    Tom pouvait abandonner tout projet de glissement subtil et progressif vers une potentielle "promotion". La jeune fille avait fait ses preuves en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. La serdaigle grillait les étapes, peut-être un peu trop, même. Lancer un sortilège impardonnable au beau milieu du parc de Poudlard n'était pas faire preuve de discrétion ou de beaucoup de jugement, mais ça, Tom saurait le modérer si besoin était. Une chose était certaine, le serpentard ne s'était pas trompé sur le compte de la jeune fille, il y avait en elle une part d'obscurité plus profonde et plus développée que la moyenne, une aspiration à l'ombre et au ténèbres assez forte, assez puissante pour que le futur mage noir puisse à présent être certain de se servir d'elle sans se tromper une seule seconde. Elle ne jouait pas, elle lui en avait donné une preuve plus que tangible, quelqu'un qui joue ne joue pas comme ça, quelqu'un qui joue ne prend pas de tels risques, l'ennemi n'a pas assez de cran pour ça... Elena, elle, n'en manquait pas, et si son geste était mi impressionnant mi stupide, il avait au moins épargné à Tom de longues et ennuyeuses heures à tourner docilement autour du pot pour savoir si elle pourrait bel et bien devenir des leurs. Elle deviendrait des leurs, et elle devrait en mesurer l'honneur, ils étaient bien peu à l'avoir acquis aussi vite... Mais se passer d'un larbin en plus, qui plus est d'un larbin capable de dissimuler son jeu juste ce qu'il fallait, de lancer à la perfection le plus complexe des sortilèges impardonnables (ce qui n'était pas à la portée de tous, la plupart de ses sbires ne maîtrisaient que difficilement les sortilèges impardonnables) et d'avoir un potentiel certain quant au fait de s'aplatir devant lui, c'eut été très bête.


    "Merci." fit-il d'un ton impassible, comme s'il n'y avait rien de plus normal que de tuer un oiseau histoire d'éviter que le beau Tom se prenne de la fiente dans la figure (en même temps, qui pourrait nier le fait que ce serait un véritable gâchis?).

    Il écrasa l'oiseau mort de la pointe de ses talons, jusqu'à ce que la bouillie rougeâtre qui remplissait autrefois son ventre aille se répandre sur le gazon. Tu parles d'un présage de mort... en un rien de temps, il finissait comme les autres, bêtement. Il mourait en stupide volatile écrabouillé... Ce n'était pas un symbole, la chose à moitié broyé d'un simple coup de semelle, ce n'était rien, rien qu'une stupide bestiole.

    Du corbeau, le regard de Tom se leva pour se planter dans celui d'Elena , il était évident qu'elle n'en était pas à son coup d'essai, on ne réussissait pas si brillamment un tel sortilège sans jamais s’être exercé auparavant... Ne s’était-elle exercée que sur des animaux? Allez savoir... Tom avait le sentiment qu’elle était loin d’être une novice. Assassiner un corbeau était moins aisé que de tuer un être vivant, un être vivant, c’est paralysé, ça craint la mort et ça ne bouge plus, un corbeau, ça vole, ça s’agite, c’est une cible bien plus difficile à atteindre. Qu’elle en soit ou non à son coup d’essai, elle possédait une maîtrise évidente du sortilège, inné ou non, et Tom avait bien l’intention d’en tirer profit. Ses prunelles plantée dans celle de son interlocutrice, il ajouta alors, d’un ton un brin mystérieux.

    « Je sais ce que tu cherches... »

    Evidemment, qu’il savait ce qu’elle cherchait, c’était ce qu’ils cherchaient tous, tout autour de lui, rétablir un ordre dans un chaos qu’ils étaient les seuls à percevoir. L’excès de bonté n’était pas ce qui maintenait l’équilibre, ceux qui se confortaient dans cette idée étaient faibles, faibles et juste faibles. L’équilibre des choses, c’était un feu de paille, une illusion stupide. Personne n’arrive jamais à rien dans le monde en courant béatement dans des champs de fleurs, la vérité était bien plus sombre, et ceux qui rejoignaient Tom faisaient partie de ces gens qui le comprenaient, le monde dans lequel ils vivaient n’était pas celui dans lequel ils devraient vivre... mais si ce monde ne nous convient pas, pourquoi ne pas le changer, tout simplement?

    « ...Et je peux t’aider... »

    Son ton avait quelque chose de mielleux, d’à la fois doux et inquiétant. Il marqua une légère pause avant d’ajouter :

    « ...si du moins tu fais preuve d’un peu plus de prudence à l’avenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Jeu 25 Fév - 10:33

Nouvelle Personne

" Changer le monde commence par se changer soi-même. "
- Roger Mondoloni -
Bien honteuse était notre Lena. Elle ne se reconnaissait plus. Comment avait elle pu faire preuve de si peu de prudence dans l'enceinte même de Poudlard ! D'où venait le sentiment de protection envers Tom Jedusor qui l'avait poussée à agir aussi inconsciement ? Son geste avait été non seulement mortel pour le corbeau, mais surtout dangereux pour elle comme pour le M...Pour Tom. Et si ce crétin de Dippet l'avait vue depuis le balcon de son bureau là haut ? Et si Olive l'avait vue et l'avait répétté aux trois quarts du chateau en ce moment même ? Il était temps de prier, elle s'était mise dans de beaux draps si quelqu'un avait apperçut l'éclair de lumière verte depuis le chateau... Tom disait savoir ce qu'elle cherchait. Comment pouvait il le savoir alors qu'elle même en ignorait la moitier ? Et était-ce donc là sa réaction devant un meurtre avec un sortilège impardonnable ?! Ainsi il était bien plus admirable que ne le pensait Lena... Elle avait fait un bon choix.

<< Désolé, ça m'a échappé, je serais plus prudente à l'avenir. Et qu'est-ce-que je cherche d'après toi ? >> Dit elle avec un sourire mi-moqueur mi-désolé.

Le M...Tom était un peu inquiétant avec son air de sérial killeur et sa voix douce et enchateresse. On aurait dit qu'il essayait carrément d'hypnotiser Elena. Et en fait, cela semblait même être le cas car Lena se sentit soudain bien plus détendue, plus sure d'elle et sentait son coeur s'assombrir d'avantage encore. Quelle était l'étendue des pouvoirs de ce jeune homme qui lui faisait face ? Et jusqu'où était il déjà allé ? Comptait il aller plus loin et surtout, pourrait elle y assister aux premieres loges ?! Sans vouloir vraiment le montrer à Tom, Elena était subjuguée par la puissance magique qui englobait les deux adolescents. Comme une bulle funeste d'aura malefique qui grandisait au fur et à mesure que le silence se prolongeait. Moins qu'une discution orale, c'était avant tout une discution du regard qui avait débutée. Guère d'accord pour s'avouer crétine, Lena rendit son regard arrogant à Tom Jedusor. Sa voix se fit mieleuse également, et elle riposta.

<< Je ne crois pas que ça t'aurais plu d'être recouvert de fiente de cobeau, ne me remercie pas, je n'ai fait que mon devoir, Maître. >>

* Ouaw tu l'as dit ! Oo *

Et oui, Elena Gordon avait appelé Tom Jedusor comme " le Maître ". Bien que n'aimant pas beaucoup être soumise, la puissance du simple regard que posait Tom sur elle l'écrasait comme un insecte sous une chaussure de pointure 42. Ell jouait tout sur la surprise. Si Tom était surprit rien qu'un tout petit peu, c'était gagné et elle rejoindrait ses rangs sans aucune hésitation, sinon, elle oposerait une minime résistance en devenant quand même son larbin. Servir Tom serait un honneur, et elle mettrait tous ses pouvoirs de son coté. La vie est étrange, mais c'est comme ça et pas autrement.

<< Il y a un rituel spécial ? >>

N'importe qui surprenant la discution de comprendrait pas de quoi elle voulait parler, mais tous deux le savaient parfaitement....

* Pouvoir et gloire... *

Oui...

_________________
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed.

Badges IRL :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Jeu 25 Fév - 20:42

    Tom n'eut pas le temps de répondre à la première question que lui posa Elena, ce qui le conforta dans l'idée qu'il avait raison. La serdaigle n'avait peut-être pas encore complètement mis les mots sur ce qu'elle ressentait, sur ce à quoi elle aspirait, mais il n'en demeurait pas moins que la chose était là, qu'elle faisait partie d'elle, et qu'elle ne pouvait pas se détacher de cette fascination grandissante pour l'obscurité... Tom avait eu ce même sentiment, à une époque... mais de durée très courte, sans personne pour l'habituer aux notions de bien et de mal, entouré de gens qui ne le comprenaient pas, le choix avait été très simple... et très rapide. Pourtant, elle le savait, ce qu'elle cherchait, elle l'avait dit elle-même. Le pouvoir, la reconnaissance, la gloire... Etrange, tous ces gens qui pensaient réussir à atteindre cet objectif en restant dans l'entourage de Tom. Certes, cette position leur permettait au moins d'être dans le camp des vainqueurs, mais quelle sorte de prestige pouvait-on trouver rester un larbin éternellement? Allez savoir... C'était leur problème, pas le sien.

    Elle avait tout compris, il n'avait rien besoin de lui expliquer. La preuve, elle l'avait appelé "maître", sans qu'il ait rien demandé, sans qu'il ait à un seul instant suggéré que c'était le titre qu'il porterait à ses yeux désormais. Elle avait de la jugeote. Elle manquait de discrétion mais pas de savoir faire, il devrait réussir à faire quelque chose d'elle, d'une manière ou d'une autre... De toute manière, on ne refusait pas d'intégrer à ses rangs quelqu'un qui vous appelait ainsi "maître" après seulement quelques minutes de conversation, même ce raplati par excellence de Daniel ne l'appelait pas ainsi. Entre Olive et Elena, Daniel allait avoir de la concurrence, apparemment. Tom ne put s'empêcher de sourire quand la serdaigle s'adressa à lui de la sorte, une telle marque de respect avait de quoi faire gonfler les chevilles de n'importe qui, mais Tom savait déjà suffisamment se lancer des fleurs à lui-même, disons qu'il appréciait cette reconnaissance de ses propres qualités... Et puis bon, c'était toujours ça de gagné, il n'aurait pas à se refaire un shampooing le soir même à cause d'une stupide volatile au besoin pressant.
    Bref.

    La question qui suivit lui arracha un sourire amusé, cette fois. Un rituel? Tom ne les faisait pas entrer dans une secte (enfin...hum), il n'y avait pas de rites d'initiation, de sacrifices de corbeau ou autres traditions étranges pour faire partie des "amis" de Tom, il suffisait de faire ses preuves, indirectement ou non, comme Elena venait de le faire... Peut-être, un jour, Tom marquerait-il le bras de ses larbins d'un tatouage vachement moche pour affirmer sa supériorité manifeste sur tous ses fidèles... mais ce n'étaient pas encore les détails sur lesquels il s'attardait, pour l'instant, il s'agissait de construire tranquillement son empire, lentement mais sûrement.
    Donc, non, pas de rituel pour la serdaigle, elle avait passé son test haut la main, elle était prête. Elle était prête avant même qu'ils ne s'adressent la parole, c'était une évidence.


    "Pas besoin de s'embarrasser avec ça." répondit-il calmement.

    Ce n'était pas complètement explicite, bien sûr, en même temps, Tom faisait rarement dans l'explicite, il n'y avait rien de moins discret que de parler haut et fort de ses divers projets macabres et de son enrôlement super louches d'élèves complètement barrés afin de forger une mini armée maléfique... Il valait mieux ne jamais s'exprimer clairement... Les gens qui n'étaient pas capables de comprendre n'avaient de toute manière aucune raison de prétendre vouloir être à ses côtés.
    Il se rapprocha plus encore d'Elena, et lui souffla à l'oreille, comme pour éviter d'être entendu, même s'il n'y avait apparemment personne dans les environs :


    "A partir de dorénavant, tu n'as plus aucun secret pour moi, tout ce que je te demanderais de faire, tu le feras, tout ce que tu apprendras, tu me le diras..."

    Ces mots prononcé, il se recula de quelques pas avant d'ajouter, d'une voix plus forte.


    "D'ailleurs, j'aurais un "service" à te demander..."

    Bien évidemment, quand Tom demandait un service à quelqu'un, ce n'était pas exactement un service, ce n'était même pas du tout le cas, c'était un ordre auquel il fallait obéir, rien de plus, Tom devait s'assurer qu'Elena serait à même de mener à bien toute mission qu'il pourrait lui demander d'effectuer, et il avait déjà une idée très précise de ce que serait cette première mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Mar 2 Mar - 20:12

Horreur
" Un service auquel on répugne n'est plus un service "
- Euripide -

•••

Il n'y avait pas besoin de s'embarasser avec un rituel ? Boarf, c'était déjà ça. Même si Lena aurait bien aimé que ceci devienne officiel, il lui fallait peut être prouver d'abord sa valeur avec un acte digne de ce quelle visait. Peut être viendrait le moment où Tom lui fairait confiance et lui donnerait quelque choe à faire de plus interessant q'éliminer les corbeaux. Enfin... ça en même temps il ne lui avait jamais demandé de le faire, bien au contraire. lle avait agit sous le coup de a tension, sans prévenir. De la tension ? Ce n'était pas étonnant vu qu'elle se trouvait face au garçon le plus talentueux et interessant de l'école. Et soudain, son envie d'arrêter ses études d'un coup s'envolèrent comme une nuée de sombrals. D'abord, elle devait finir sa dernière année, afin de laisser une bonne image d'elle, une couverture de ses intentions noires et morbides. Déjà dans sa tête défilaient les images de meurtres qu'elle avait hatede mettre à execution. Celui pour commencer de la petite Aulne Quibber, puis de ses petits camarades louches. Il était plus ue temps de comprendre ce que ces nouveaux fichaient là et comment s'en debarasser. Definitivement.

Il fallait l'avouer, Lena n'était pas très sociable, pour ne pas dire carrément pas sociable. Oh biensûr elle avait ses meilleures amies, Bérénice et Gwenola, enfin... Que Bérénice à présent vu que cette petite peste de Gwenola lui avait déplu une fois de trop cette année. Et encore, il lui semblait s'être débarassée plutôt gentiement d'elle, elle ne l'avait pas humiliée devant tout le chateau, elle ne l'avait pas menacée de mort, non, rien de tout cela. Elle avait juste brutallement coupé les ponts. Gwenola était sortie du cadre de sa vie, elle avait prit un autre chemin, elle était devenue la victime d'un changemen de cape. En d'autres termes, elle avait été " virée ". La bande de Lena était très sérrée. Et sans vouloir se venter ou se jeter des fleurs, elle en était sans aucun doute celle qui était la plus jolie, la plus intelligene, et la plus puissante du groupe. La puissance... Savoir que les autres lui sont soumis... Tout ceci était si attirant pour elle, la force, la violence, la cruauté, tout ceci apportait tellement de plaisir... Et elle n'en était jamais rassasiée, il lui en fallait toujours plus. Enfin... Elle ne dépasserait jamais Tom, mais être la seconde après lui pouvait être la même chose que de reposer sur un piedestale.

Les paroles de Tom lui permirent d'échapper à l'ampleur toujours plus importantes de ses pensées ténébreuses. Il lui fallait mettre un frein à ses envies de pouvoir démesurées. Elle devait stopper ses meurtres secrets dans les ruelles de Londres et de Pré-au-Lard. C'était trop dangereux. Non pas pour elle, car elle n'avait pas peur, mais à présent elle faisait partie d'un groupe et attirer la méfiance sur elle mettrait tout le reste du " clan " en danger. Car Lena le savait, elle n'était pas la seule ainsi dans Poudlard. Tom avait déà des lrbins et des alliés comme elle. Déjà, elle était presque sure qu'un lien étrange liait Tom Jedusor à Olive Horby. Olive, cette fille qui avait fait courir tant d'horreurs sur elle dans l'école, sur sa famille, sur ses secrets les plus profonds. Quelle serait sa réaction en apprennt que Elena n'était pas du tout celle qu'elle avait toujours cru avoir sous ses yeux ? Comment prendrait elle la nouvelle de la gentille petite Serdaigle rejoignant les rangs du mal, meurtrière et impulssive ? Il serait fort distrayant d'assister à la scène. Peut être même que cela pourrait la faire jubiler de voir les yeux d'Olive s'équarquiller de stupeur et se choc face à une telle nouvelle. Savait elle que depuis tout ce temps elle était passée presque tous les jours à deux doigts de froler la mort ?

Les paroles de Tol eurent l'effet d'une doche froide. Le yeux d'Elena reprirent lentement leur couleur normale - bleue -. En fonction de son humeur, les yeux de Lena avaient la facheuse faculté de changer complètement de coloris. C'était pratique pour ceux qui l'entouraient, et un handicap pour elle. Il lui semblait ne jamais avoir de vie privée. Pourquoi n'était elle pas comme tout le monde hein ?Purquoi fallait il toujours que quelque chose cloche chez elle, gachant tous ses plans machiavélique ? C'état vraiment très agaçant.

<< Un service ? Biensûr, si c'est dans mes moyens, je ferais ce que tu veux. >>

Pourquoi avait elle dit ça ? Le service qui arriva lui fit se mordre la langue. Si fort, que du sang envahit sa bouche. Biensûr d'un coup de baguette cela cicatrisa. Mais la surprise avait été que trop soudaine et Lena n'en revenait toujours pas.

* Horreur... *

_________________
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed.

Badges IRL :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Jeu 11 Mar - 17:15

    "Même si ce n'était pas dans tes moyens, tu n'aurais pas le choix. Je te demande de faire quelque chose, tu te contentes de le faire." fit Tom d'un ton certes doux, mais en même temps autoritaire.

    C'étaient ainsi que les choses fonctionnaient, et c'était ce qu'Elena devait directement savoir. Quand Tom demandait un service, Tom donnait un ordre, quand Tom donnait un ordre, on avait pas le choix, il ne s'agissait pas de répondre "c'est impossible" ou "je ferais de mon mieux", il s'agissait seulement d'obéir, et de mettre plus de coeur à la tâche que ce que l'on se croyait soi-même capable de mettre. Et si quelqu'un ne le faisait pas? Eh bien, la sanction tombait alors, et pour la personne qui devait en souffrir, c'était généralement dissuasif quant à toute potentielle nouvelle erreur. Mais en vérité, les sanctions tombaient rarement, il avait toujours su s'entourer de gens dévoués et efficaces, et pour l'intérêt d'Elena, il valait mieux qu'il en soit de même pour elle.

    "Mais ne t'en fais pas, ce sera dans tes cordes."


    Tom en se levant ce matin, ne se doutait pas qu'il compterait un membre de plus dans son clan particulier... et encore moins que ce membre serait élève à serdaigle. Une excellente chose pour lui. Voilà qui allait lui permettre d'avancer plus rapidement dans son enquête sur les cinq élèves nouvellement débarqués à Poudlard. Il avait bien évidemment déjà demandé à Daniel de s'en occuper pour lui, mais il ne semblait pas vraiment avancer dans son enquête, les cinq nouveaux étant tous à serdaigle et à gryffondor, il était plus difficile pour lui de leur parler (même si ça n'excusait pas une éventuelle incompétence latente). Mais maintenant, il avait une serdaigle avec lui, et comme son atout principal était bien évidemment que personne ne la verrait venir, Tom avait bien l'intention d'en profiter. Elena allait les espionner pour lui, chacun d'entre eux... Mais une plus particulièrement. Aulne Quibber, les deux jeunes filles étaient dans la même maison, et même dans le même dortoir, semblait-il.

    "D'autant plus que c'est un projet que tu semble avoir déjà entamé sans mon aide."

    Elena lui avait bien dit au début de leur conversation qu'elle était venu ici en espérant pouvoir tomber sur les cinq nouveaux, ça ne lui coûterait donc certainement pas de continuer à faire ce qu'elle faisait auparavant, mais en lui rapportant tout ce qu'elle apprendrait, cette fois-ci. Ce qui serait sans doute davantage éprouvant, étant donné les rumeurs qu'il avait entendu au sujet des rapports houleux que les deux jeunes filles entretenaient, c'était ce qu'il attendait un peu plus particulièrement d'elle.

    "J'ai cru comprendre que tu partageais le même dortoir qu'Aulne Quibber."

    Il marqua une pause, sans pour autant vraiment attendre la réponse d'Elena, ce n'était rien d'autre qu'une question purement rhétorique, il s'était renseigné un minimum, et savait parfaitement qu'Aulne et Elena n'étaient plus totalement de parfaites inconnues l'une envers l'autre. Encore une aubaine, même si leur relation n'était pas au beau fixe, ça ne pouvait que l'arranger. D'ailleurs, sans doute valait-il mieux qu'Elena déteste Aulne, l'affectif n'entrerait pas en considération.

    "Je voudrais que tu te rapproches d'elle. Et que tu me révèles tout ce que tu apprendras sur elle... Et ça ne t'empêches pas de continuer de te renseigner sur les autres, bien sûr."

    Cette nouvelle sembla surprendre et horrifier Elena, si bien même qu'elle s'en mordit violemment la langue. Tom esquissa un vague sourire, il était bien plus agréable d'imposer des ordres quand la personne qui devait les exécuter n'y trouvait pas de contrepartie. C'était ainsi que se confirmait le pouvoir de persuasion qu'il avait sur autrui. Il savait déjà qu'Elena ferait ce qu'il lui demandait, bien que cela lui en coûte, et cela lui procurait une certaine satisfaction.
    Il laissa le silence planer au-dessus d'eux un moment, comme pour laisser à la serdaigle le temps d'assimiler sa demande, et de se faire à l'idée qu'elle n'avait certainement pas le choix. Puis, après un moment :


    "Entendu?"

    Une fois de plus, ce n'était qu'une question pour la forme, Elena n'avait de toute évidence pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 902
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Mar 23 Mar - 12:18

Dégout et Obeissance
" La manière d'obeir fait le mérite de l'obeissance "
- Chevalier de Méré -

•••

Que réponde d'autre qu'un oui à une question rhétorique comme celle-ci ? Cet ordre si mal camoufflé ? Cette invitation à la soumission ? Après tout, Tom offrait à Lena tout ce dont elle rêvait, la puissance, l'espoir de devenir tellement plus qu'une fille à moitié moldue. L'espoir, non, l'espoir c'était pour les faibles, chez elle, il n'y avait que la certitude d'une vengeance qui viendrait très vite et qui éclaterait comme une bombe atomique. Ses parents paieraient le crime de s'être unis avec tant d'indescence. Lena serait alors libérée de sa honte, de son dégout, son jardin fleuri serait enfin debarassé des mauvaises herbes trop envahissantes. Tous les enfants aiment leur parents dit on, erreur, pas tous, Elena fait exception à cette règle depuis de nombreuses années.

<< Oui maitre, cela sera fait selon ton désir. >>

Peut être en faisait elle un peu trop, c'était même sûr. Mais toutes les meilleures façons de s'exprimer devaient être utilisées pour le meilleur des sorciers. Passer du temps avec Aulne Quibber ? Certes la Serdaigle était une excelente comédienne mais là, c'était de la pure torture que de l'obliger à supporter sans broncher cette folle. Elle e son père étaient bons pour être jetés à St Mangouste dans la section des malades mentaux. Quoique...non, ce serait un chatiement trop doux, ils s'y sentieraient commechez eux. En fait, finallement, le sortilège Doloris fonctionnerait beaucoup mieux. Surtout sur cette petite sainte de Aulne. Hinhin, rien que d'imaginer le visage de la Serdaigle déformé dans un rictus de douleur atroce la faisait jubiler. Et puis, peut être, quand elle aurait fini de jouer avec, elle abrègerait ses souffrances d'un bon vieux sortilège impardonnable.

<< Je pourrais m'installer près d'elle en cours de Défenses Contre les Forces du Mal et parler avec elle... Il n'y a rien de plus simple que de jouer avec la naiveté des Serdaigles. >>

Dans cette phrase, Lena affirmait sans le cacher qu'elle ne se comptait pas comme une Serdy, mais bien comme une Serpentard. Une véritable vert et argent dans tous les traits de sa personnalité. D'ailleurs, poussée par un élan de profond dégout, elle jeta sur le sol boueux son insigne de Serdaigle pour l'écraser de toutes ses forces sous ses talons hauts. Pus jamais cet horrible blason lui apportera la honte, plus jamais elle ne le porterait. Il était déjà assez douloureux d'avoir à porter du bleu en permanence, couleur qu'elle n'avait jamais su supporter, même enfant. Comme quoi, c'était prédestiné. Le soleil montait de plus en plus haut dans le ciel et elle devait se rendre à la bgibliothèque avant les cours. Peut être passerait elle par la Grande Sall pour déjeuner... Cela allait dépendre de ses envies.

<< Je vais devoir me retirer, je n'aime pas le soleil. >>

Et en plus, c'était la vérité. A la limitte, le fait de passer du temps bras dessus bras dessous avec Aulne Quibber l'horripilait moins que de recevoir un rayon de soleil sur son visage au teint de neige si parfait. Le rouge, c'était bon pour ces abrutis de Gryffondors, pas pour les Serpentards.

_________________
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed.

Badges IRL :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11530
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   Mer 24 Mar - 13:40

    Tom le sentait bien, évidemment, que la perspective de suivre Aulne à la trace, de devoir faire comme si elle était susceptible de s'entendre avec elle était un supplice pour la serdaigle, et il y comptait bien. Il fallait bien qu'il ait un petit côté sadique, on devenait pas le grand méchant en titre sans être au moins un tout petit peu malsain, tordu, et tout ce qui s'en suit. Que la première tâche qu'il confie à Elena soit tous sauf aisée et soit particulièrement désagréable à accomplir, c'était plus que bienvenue, si elle ne savait lui refuser une chose qu'elle abhorrait tant, il pouvait lui demander tout, absolument tout. Elle était entièrement à son service, et elle le lui signala une fois de plus en l'appelant par la douce dénomination de "maître". Il y prenait vraiment goût, à ce terme, il n'avait jamais songé l'officialiser jusqu'alors, parce qu'il était certain que sa couverture serait quelque peu compromise si on l'appelait "maître" de partout... N'empêche que c'était là le terme qu'il retiendrait pour plus tard.

    Il avait tout le temps de penser à ça plus tard. Quoi qu'il en soit, l'essentiel était là, la serdaigle acceptait (ce dont Tom n'avait jamais vraiment douté), et elle semblait dors et déjà peaufiner les projets qui lui seraient nécessaires à la bonne marche de son projet. Des détails auxquels Tom n’accordait que peu d’importance, l’essentiel étant le résultat, bien qu’il était décidé à surveiller Elena du coin de l’oeil, elle était encore une novice, il ne fallait pas la laisser tout gâcher. Bref, Tom ne chercha ni à la contredire, ni à l’encourager, il préféra demeurer de marbre, le visage impassible, se contentant d’hocher vaguement la tête à ses différentes remarques.

    Puis elle comprit qu’il était temps de disposer. Certes, elle avait apparemment une raison (qu’avaient-ils donc tous contre le soleil? Un rayon solaire n’allait pas les tuer! .... Enfin, sauf Olive... Blague à part. Bref), mais qu’elle soit réelle ou pas, cette raison, peu importait, leur conversation n’aboutirait plus nulle part désormais. Elena avait reçu ses ordres, il était temps qu’elle dispose. Leur conversation ne pouvait en effet plus avoir le moindre intérêt désormais, il était évident que connaissant leur nature respective, des conversations plates et sans intérêts ne s’imposaient plus, et qu’il était bien hors de question qu’ils aient la moindre conversation, qu’ils causent météo ou il ne savait quoi.
    Il accueillit donc cette remarque par un nouveau signe de tête qui invitait la serdaigle à s’en aller. Un geste qui, entre autres, signifiait qu’ils n’avaient plus rien à se dire, et qu’elle devrait le tenir informé de tout ce qu’elle apprendrait (comme qui, ça en dit long, un geste de la tête).

    Sur ce, supposant qu’Elena devait déjà être en train de s’en aller, il se retourna à nouveau vers la barrière qui entourait le potager. Devait-il encore attendre que ce gros balourd de Hagrid daigne se montrer? Il avait l’air d’être parti pour la journée. Sans doute était-il allé rejoindre ses amis arachnides dans la forêt interdite... Tom n’aimait pas attendre, faire attendre les autres, c’était une chose, mais dépendre de la venue de quelqu’un était une chose qui l’insupportait. Il baissa son regard qui atterrit sur le corbeau écrasé. Ce n’était pas grave s’il ne voyait pas Hagrid aujourd’hui, il n’aurait au moins pas perdu tout son temps. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il avait réussi à recruter un nouveau larbin dans ses rangs, le genre de larbin dont personne ne se méfie, un larbin utile, au contraire. Peut-être que les choses allaient progresser un peu plus rapidement, désormais. Tom le pressentait, en tous cas, d’autant plus qu’Aulne, ce personnage haut en couleur lui semblait plus impressionnable et manipulable que ne l’étaient ses autres camarades nouvellement arrivés.
    Après avoir jeté un dernier coup d’oeil au niveau de la forêt pour s’assurer que l’ombre du demi-géant n’apparaitrait pas, il décida de retourner au château à son tour.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toc toc toc? Y'a personne. [pv Elena]
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Chacun sa route chacun son chemin ? [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?
» Agréable compagnie [ Elena ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: La cabane du garde-chasse.
-