AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1335
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Ven 28 Mar - 10:18


Luna Lovegood & Pomona Fitz
Les dossiers s'empilaient sur son bureau de simple stagiaire, comme jamais depuis le début de son apprentissage. C'est que depuis quelques temps, toute la communauté sorcière était sur le qui-vive, et les premiers à être concernés par cette fébrilité générale étaient les employés du département de la justice magique.

Depuis l'attaque qu'avaient perpétré les néo-grindelwaldiens contre les sorciers présents à cette soirée de Nouvel An (que Pomona était ravie d'avoir soigneusement évité), les présomptions de culpabilité tombaient de toute part. On mettait à jour les dossiers criminels, on en établissait d'autres. C'était passionnant, stimulant, mais ça ne laissait clairement aucune place au tournage de pouces.

Le ministère avait listé tous les invités en présence, supposant que les mages noirs concernés s'étaient certainement mêlés à la masse des convives. Tous devenaient des suspects potentiels, et certains plus que d'autre. Mais c'était du travail. C'est que bien des membres de la communauté magique avaient été là.

Qu'importe, Pomona ne disait pas non à du travail supplémentaire. N'importe quel activité susceptible de lui changer les idées était bonne à prendre pour elle.

Depuis le départ de Miyria, Pomona n'allait pas très bien, en effet. Elle avait enchaîné lettre après lettre, mais elle lui avait toutes été retournées. Mr Alliane tenant à ce qu'elle rompe tout contact avec sa vie en Grande-Bretagne, ne lui avait laissé communiquer son adresse à personne... Plus de nouvelles, rien.

Pomona avait espéré, espéré qu'elle disconviendrait à l'autorité paternelle, se dresserait contre lui, et lui reviendrait. C'était franchement égoïste comme réflexion, hein ? Mais c'était plus fort qu'elle. L'idée de se retrouver ainsi seule, dans la vie comme dans sa gestion de la rébellion, la plongeait dans un état semi-dépressif. Si elle feignait de l'ignorer, c'est uniquement parce qu'elle savait que la résistance avait besoin d'elle. Ils étaient allé trop loin pour s'arrêter net.

Soupir... même l'excès de travail (et Mr McDowell n'omettait certainement pas d'être particulèrement exigeant avec elle), elle ne parvenait pas à se détacher complètement. L'idée lui trottait sans cesse dans la tête, en continu. Encore et encore et encore.

Et son rendez-vous du jour ne risquait pas de lui faire oublier la situation, puisqu'elle devait retrouver Luna, son "ancienne camarade de classe", un "membre de son clan", la "voyageuse temporelle... Tant d'appellations singulières. La bleue et bronze venait pour une raison toute professionnelle, cela dit.

Si elle avait été disculpée pour le meurtre de Morgan Cillmhar, l'on gardait toujours un oeil sur elle, tant que le crime n'était pas résolu. Et évidemment, il ne l'était pas, non. Pomona, qui avait une idée très précise des circonstances et du coupables, avait résolu de ne rien dire, et en attendant, la pauvre Luna devait supporter les rendez-vous récurrents au ministère... que Pomona prenait désormais en charge, ce qui semblait parfaitement convenir à tout le monde.

Peu après l'heure donnée, la bleue et bronze fit d'ailleurs son apparition. Pomona lui accorda un de ses rares sourires, non sans, malgré tout, employer son habituel ton impassible quand elle s'adressa à elle.


"Bonjour Luna, merci de t'être déplacée."


Même si sa venue était toute officielle, puisqu'il n'y avait personne pour les contacter, le contenu de leur conversation ne le serait pas forcément autant.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3873
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Sam 29 Mar - 21:54


Se supporter dans tous les sens du terme
L

una s'y rendait toujours avec une sorte de nonchalance qui pouvait véritablement donner l'impression de s'en moquer. Ce n'était pas le cas, pourtant. La bleue et bronze avait véritablement à coeur ces rendez-vous, et de se voir innocenté pour de bon. Mais ce genre de choses prendraient encore du temps. Parce que le coupable véritable, bien sûr, ne serait pas inculpé avant longtemps, bien malheureusement. Même si la résistance travaillait activement à cela. En attendant, il fallait qu'elle supporte ces allers et retours à répétition, même si chacun de ces passages au ministère l'obligeait à se confronter à bien des questions et à beaucoup de défiance, car si la version du voyage temporelle, soutenue par Albus Dumbledore, avait finie par être reconnue, et que le département des mystères travaillait à ramener Harry et les autres dans leur époque, elle n'en demeurait pas moins fantaisie pur au regard de certains, qui préféraient ignorer les preuves les plus manifestes, pourtant. Elle le vivait sans trop de difficulté, abordant les choses avec cette légèreté qui lui avait toujours été coutumière. À quoi bon, quoi qu'il en soit se tourmenter plus encore. Elle préférait prendre le parti de demeurer calme, en bref de demeurer elle-même, affichant cet air rêveur qui lui convenait si bien.

Traversant presque mécaniquement les couloirs du ministère de la magie, elle qui commençait à avoir l'habitude de le parcourir de son habituel pas sautillant, elle se retrouva au département de la justice magique où, à l'accueil, on lui apprit qu'elle aurait affaire cette fois à la collaboratrice (charmante appellation pour parler d'une stagiaire) de Christopher McDowell en personne. Un sourire moins rêveur, davantage inscrit dans sa réalité s'étira sur ses lèvres alors qu'elle appréciait la situation : elle allait donc se retrouver en compagnie de Pomona. Déjà, elle se sentait un peu plus enthousiaste. Entrant donc dans son bureau, elle la salua.

-Bonjour Pomona.
Sans attendre son reste, elle s'assit sur la chaise disponible. Comment tu te sens ?

Non pas de comment vas-tu de circonstance. Elle n'en voyait pas l'intérêt, elle devinait ce qui arrivait à Pomona, elle avait apprit le départ de Miyria, et elle voulait lu manifester son soutien. Tant pis si, en la circonstance, il se pouvait que cela soit effectivement déplacé. Même si leurs tempéraments, à l'une et à l'autre, étaient quasiment aux antipodes (l'une rigoureuse et conformiste, l'autre rêveuse et décaliée), elles défendaient les mêmes idées, elles s'étaient trouvé le plus important des points communs : une cause qui leur tenait à coeur, et pour laquelle elles étaient prêtes à se battre, même si ce n'était pas forcément dans leurs natures. Aussi, Luna considérait Pomona désormais non seulement comme son alliée, mais également comme son amie. Et pour cette raison, oui, elle tenait véritablement à s'enquérir de son état.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1335
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Mer 16 Avr - 15:33


Luna Lovegood & Pomona Fitz
Il y avait une raison évidente qui justifiait le malaise que Pomona éprouvait toujours quand elle se retrouvait en présence de Luna Lovegood. Oui, bien sûr, cela avait un rapport avec sa loufoquerie, avec son caractère hors-normes et décalée qui la rendait presque inadaptée à la société dans laquelle elle évoluait, mais il n’y avait pas que cela .

S’il n’y avait eu que cela, Pomona se serait contenté de mettre un nom scientifique sur ce défaut comportemental et à cataloguer Luna comme elle savait à merveille catégoriser tous ceux dont les noms finissaient immanquablement par paraître un jour ou l’autre dans son carnet, qu’elle n’avait plus alimenté depuis longtemps, d’ailleurs (à quoi cela aurait-il servi, en même temps ? Depuis qu’elle n’était plus élève à Poudlard, ses « études ethnologiques » avaient pris une proportion toute autre et le carnet d’une centaine de pages était devenu pile de dossiers amassés sur la table de son bureau de fortune au département des Aurors).

Non, un seul mot, un seul précepte comportemental, ne suffisait pas à justifier l’attitude de Luna Lovegood. Voilà ce qui mettait Pomona mal à l’aise. Elle avait une bonne intuition, elle devinait que M. McDowell l’appréciait pour cette raison. Elle était capable de déductions très précises en se contentant seulement de se poster en observatrice de l’une ou l’autre nature humaine. Mais quand elle se retrouvait en présence de la bleue et bronze, c’est comme si elle ne savait plus rien des connaissances qu’elle avait accumulé, comme si quelque chose, indéniablement, lui manquait, quelque chose qu’elle était incapable de retrouver.

En présence de Luna, ce n’était plus elle qui devinait et décryptait, l’inverse se produisait, et c’était bel et bien la voyageuse temporelle qui parvenait à lire en elle comme dans un livre ouvert, malgré tous les efforts que la jeune femme monopolisait afin de demeurer hermétique à toute analyse, surtout si celle-ci devait finir par frôler la psychologie de bas étage.

Luna venait à peine de faire un premier pas dans ce bureau, et déjà, elle lui offrait la preuve de ce que Pomona aurait bien voulu nier. Elle la devinait trop bien. En témoignait le ton presque trop compatissant de sa voix
.


-Bonjour Pomona. Comment tu te sens ?

Ce n’était pas qu’une simple question innocente, l’apprenti criminologue le voyait bien. Et Pomona voyait bien à quoi son interlocutrice faisait référence : le départ de Miyria, la douleur sourde qu’elle avait créé chez la jeune femme, qui savait moins bien que d’habitude faire comme si rien n’était susceptible de l’attendre. Elle souffrait véritablement. Elle n’avait pas seulement perdue une camarade, celle sans qui la résistance n’existerait même pas, et qui laissait désormais un fardeau trop lourd reposer sur ses seules épaules, elle avait perdue une amie précieuse. Sa meilleure amie. Là, la pilule était très difficile à avaler.


-J’ai déjà été mieux, admit Pomona en baissant légèrement les yeux. Elle n’ajouta rien concernant son état, elle ne comptait pas s’appitoyer. Tu veux du thé ? demanda-t-elle tranquillement. Elle marqua une pause. Je pense que je peux t’épargner les questions d’usage, n’est-ce pas ?

Pomona n’avait pas besoin de sonder l’esprit de Luna (s’il pouvait être sondé) pour savoir qu’elle était innocente, après tout. Même si c’était ce que l’on attendait d’elle et qu’elle était toujours consciencieuse dans son travail.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3873
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Lun 21 Avr - 23:11


Se supporter dans tous les sens du terme
L

una pencha légèrement la tête sur la côté, comme si cette simple inclinaison suffisait à lui permettre d'observer les choses sous un angle différent, et pas seulement au sens propre. Pomona était sûrement l'être le plus insondable que la bleue et bronze ait jamais rencontré. Obtenir d'elle ne serait-ce qu'un fragment de confession, c'était déjà bien plus que ce que l'on était supposé espérer, et pourtant, la miss y avait bel et bien eu le droit. Pomona venait effectivement d'admettre qu'elle n'allait pas pour le mieux. La blondinette donnait souvent par ses airs égarés l'impression de ne pas être capable de comprendre, mais croyez-bien qu'elle comprenait, ou tout du moins, elle avait une bonne idée de ce qui troublait l'apprenti criminologue. Il faut dire que, si aucun d'entre eux ne pouvait en toute sincérité se targuer d'avoir été ménagé ces derniers temps, Pomona était certainement de ceux qui avaient subi le plus d'épreuves, et avec si peu de temps d'écart entre chacune qu'il était parfaitement logique qu'elle n'ait pas su encore s'en remettre. Elle était forte, c'était une évidence, et la voyageuse temporelle reconnaissait sans mal que c'était là la plus grande de ses qualités. Mais la force ne fait pas tout et parfois, daigner témoigner de ne serait-ce qu'un fragment de fragilité n'était pas, comme l'ancienne vert et argent le croyait peut-être, un aveu de faiblesse, mais une preuve de courage supplémentaire. C'était comme pour l'inviter à suivre la voie de ce courage, qu'elle commençait déjà à emprunter en disant aller mal (même si elle avait très rapidement changé de sujet, c'est le moins que l'on puisse dire) qu'elle avait déposé une main amicale sur son épaule. Les raisons de sa venue étaient peut-être toutes formelles, parce que le bureau des Aurors exigeait bien plus de Pomona que ce que l'on attendait généralement d'une simple stagiaire, mais puisque, comme elle l'admettait elle-même, s'il y avait enquête à résoudre, la blondinette n'en était pas la clé, elle pouvait au moins utiliser cette visite à bon escient et soutenir comme elle le méritait celle qu'elle voulait qualifier d'ami sans trop s'avancer encore.

-Je crois que ce n'est pas nécessaire.
Admit doucement Luna, de son habituelle voix cristalline, répondant à la question de son interlocutrice. Mais si tu te sens mieux en me posant tes questions, ça ne me dérange pas d'y répondre. Ajouta-t-elle dans un léger haussement d'épaule, accompagné d'un sourire tranquille.

Comme souvent, le ton de sa voix semblait ne dissimuler aucune mauvaise intention, puisqu'il n'y en avait bel et bien pas, quand bien même ses propos pouvaient peut-être prêter à confusion. Il lui semblait comprendre le mode de fonctionnement de Pomona, ou en tous cas ce que pouvaient être ses motivations, ou sa façon d'agir. Il lui semblait comprendre qu'elle avait besoin d'évoluer dans un environnement strict et structuré, elle avait besoin de trouver de l'ordre et de la cohérence aux choses, et comme son univers se déstructurait, elle se sentait mal.

-Tu t'en sortiras très bien, même sans Miyria, j'en suis certaine.
Ajouta-t-elle d'un ton apaisant.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1335
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Mar 20 Mai - 14:56


Luna Lovegood & Pomona Fitz

"Je crois que ce n'est pas nécessaire."


Pomona hocha très légèrement la tête. Cela semblait effectivement logique. Ce qu'elle devait savoir, elle le savait déjà.

Si, à sa grande frustration, elle ne savait lire en Luna Lovegood comme dans un livre ouvert, elle savait tout de même ce qu'il y avait à savoir sur l'affaire qui la concernait. Ou qui les concernait, plutôt, parce qu'il n'était pas que question d'elle seule, en fait.

Tout ce qui devait être dit l'avait été, pas forcément entre les murs de ce bureau, mais ce qui avait été dit en confidence, et pas entre les murs du ministère de la magie, n'étaient pas de ces choses que son supérieur ou qui que ce soit au sein du bureau des Aurors devait apprendre.


"Mais si tu te sens mieux en me posant tes questions, ça ne me dérange pas d'y répondre."


Une fois de plus, elle était parvenue à la décontenancer en seulement quelques mots.

Pomona se qualifiait d'ethnologue, capable de parfaitement comprendre l'Autre, cet Autre à la fois fascinant et en même temps terrifiant, mais dans ce domaine, il était possible que Luna l'égale, voire même la dépasse, et sans avoir à fournir le moindre effort.

C'en était presque frustrant. Même si leurs appréhensions du monde étaient parfaitement aux antipodes.

Dans tous les cas, elle l'avait bien percé à jour. C'est vrai, si elle se reposait sur ces questions, sur un ensemble organisé, ou tout pouvait être expliqué de façon pragmatique, c'est parce qu'elle n'aimait pas avancer sans filet.

Elle appréhendait le jour où elle ne pourrait plus faire preuve de tant de facilité. Avec ces responsabilités qu'elle s'imposait à présent à elle-même, elle allait bien être obligée de prendre des risques, elle en prenait déjà...


"Tu t'en sortiras très bien, même sans Miyria, j'en suis certaine."

C'était dit, prononcé. Tout ce que Pomona avait prit soin de garder soigneusement pour elle, pourtant.

Depuis le départ de Miyria, qui la laissait véritablement sans l'ombre d'une nouvelle, Pomona avait redoublé d'efforts  pour que personne ne comprenne son désarroi intérieur, le vide total que son départ avait laissé dans tout son être...

Sans elle, elle se sentait perdue... et un peu angoissée, en fait, elle voyait se poser sur son épaule un fardeau qui lui semblait dépasser toutes ses possibilités. Et une nouvelle fois, sa camarade à qui l'on ne pouvait décidément rien cacher, paraissait l'avoir pertinemment compris.

Sa voix était un peu tremblante, elle se sentait baisser les armes face au comportement de son interlocutrice. Si pure, si innocente. Et elle-même se révélait tout à coup fragile et ... intolérablement vulnérable.


"Hum merci..."
Elle marqua une pause. "Parfois, je... J'ai l'impression que je ne vais jamais y arriver, que tout ça c'est... au-delà de mes compétences." Pour quelqu'un d'aussi présomptueux qu'elle, cette révélation relevait de l'exploit. "Je ne sais pas comment je vais m'en sortir sans elle..."


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3873
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Sam 24 Mai - 13:07


Se supporter dans tous les sens du terme
C'

était la première fois que Luna voyait Pomona dans un tel état, un état de fragilité surprenant pour quelqu'un que l'on pouvait aisément qualifier de force de la nature. Mais c'était là l'un des dons de la bleue et bronze, pour peu que l'on puisse qualifier cela de don. Si elle était elle-même fragile, elle savait souvent et tout autant cerner la fragilité d'autrui. C'était assez clair pour elle que le départ de Miyria avait créé une fissure d'importance dans ce coeur que rien ne semblait pourtant pouvoir troubler. elle fut davantage surprise, cependant, de l'entendre si aisément se confier. Elle s'était davantage attendue, à vrai dire, à ce que l'ancienne vert et argent dresse quelques barrières entre elles, se braque, se mure dans a douleur qu'elle éprouvait, mais peut-être celle-ci était-elle plus importante que ce que la voyageuse temporelle avait présumé. Luna déposa une main rassurante sur l'épaule de Pomona. il était normal qu'elle doute, qu'elle craigne de ne pas être à la hauteur, mais elle ne le devait pas. Elle l'avait largement prouvé lors de leur dernière rencontre, lorsqu'elles avaient participé à la réunion de la résistance où ils s'étaient organisé. Elle avait su répartir leur mission avec beaucoup d'intelligence. Elle était parfaitement capable d'assumer seule la lourde tâche qui lui avait été confiée. Même si, bien sûr, ce ne serait pas simple tous les jours, elle y parviendrait. Il fallait seulement qu'elle découvre pouvoir être soutenue. Être soutenue dans des moments de doute tels que celui-ci, précisément.

-Tu t'en sors parfaitement bien, et tu continuera de bien t'en sortir. Tu en es totalement capable.
Luna parla de sa voix légère, qui laissait croire que leur conversation était parfaitement anodine quand, pourtant, son attitude n'était certainement pas appropriée. Mais quand Luna adoptait-elle une attitude appropriée, en vérité ? Elles l'étaient toujours selon ses critères, mais jamais, ô grand jamais, selon la norme. Moi je crois en toi, et je pense que les autres aussi.

Quand Luna disait qu'elle croyait en quelqu'un ou quelque chose, il fallait souvent se méfier. Non pas parce qu'elle n'était pas convaincue corps et âme (bien au contraire), mais parce qu'elle avait une fâcheuse tendance à croire dur comme fer à ce qui n'existait pas. Mais elle était convaincue que d'autres étaient complètement du même avis. Après tout, les autres voyageurs avaient bien décidé de lui faire confiance alors que rien ne les y obligeait (même Ginny, tiens ! ), même les plus réticents (du type Clyde Hornby) semblait quand même décidés à la suivre, puisqu'aucun d'eux ne s'était opposé à ses décisions lors de leur réunion. Ça voulait tout dire, non. Ils formaient un groupe, une entité. Mais n'importe quel groupe, quel qu'il soit, a besoin d'un leader. Un décisionnaire. Luna avait d'abord misé sur Harry ou Hermione, mais finalement, celle qui les rassemblait tous, c'était bel et bien elle, c'était Pomona.

-On va y arriver. On est pas là par hasard.


Et ça, elle le pensait. Voilà un moment qu'elle le pensait.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1335
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Ven 4 Juil - 10:29


Luna Lovegood & Pomona Fitz


Pomona Fitz n’était pas le genre de personne à s’appitoyer. Pomona Fitz n’était pas le genre de personne à s’étaler sur elle-même, ou sur ce qu’elle pouvait bien éprouver. En fait, Pomona Fitz s’appliquait la plupart du temps à ne rien éprouver.

Son plus grand rêve aurait été de ne rien ressentir du tout, plus jamais. Elle aurait juste été un gouffre d’indifférence, et elle aurait pu observer ses pairs avec toute l’indifférence nécessaire. Elle y arrivait pour la plupart, mais l’implication émotionnelle était toujours à deux pas.

Avec le départ de Miyria, elle avait clairement franchi un seuil, et elle se trouvait d’une humanité navrante. Elle n’aurait pas voulu craquer, devant qui que ce soit. Quitte à le faire, ceci dit, mieux valait que ce soit en présence de Luna, qu’elle savait plus compréhensive que beaucoup, que face à qui que ce soit d’autre. Mais même. Elle se sentait faible, elle se sentait pathétique, et elle le supportait très mal.


-Tu t'en sors parfaitement bien, et tu continuera de bien t'en sortir. Tu en es totalement capable.

C’était des mots sincère, elle en était sûre, mais ils sonnaient creux, tellement creux dans son esprit. Les encouragements, c’était une belle chose, ça mettait du baume au coeur. Mais qu’est-ce qui attestait qu’elle soit véritablement capable, ça... Elle avait le sentiment de piétiner quand Jedusor, lui, prenait de plus en plus d’avance.


« Totalement capable, oui... »


En prononçant ces mots, elle était bien moins convaincue qu’il ne l’aurait fallu. Pourtant, il fallait qu’elle se redresse. Elle le lisait dans les yeux de la bleue et bronze. On comptait sur elle, elle était devenue un leader sans le vouloir, et maintenant, elle devait assumer ce rôle. L’enjeu le méritait complètement.

Et puis, elle n’était pas seule.


-Moi je crois en toi, et je pense que les autres aussi.

Elle pensait, hein ? Pomona aurait préféré l’entendre dire qu’elle était convaincue, mais soit. Ça lui faisait étrange d’être mise dans une position aussi implicante et valorisante. Elle n’avait pas fait tout cela pour être mise sur un piédestal, elle l’avait fait pour honorer ce qui était juste selon elle. Et selon d’autres, visiblement. Une cause noble qui impliquait des risques et des responsabilités.



-On va y arriver. On est pas là par hasard.


Pas là par hasard... Cette phrase fit étrangement plus écho en elle que les précédentes. Elle n’appréciait ni le fatalisme ni le déterminisme. Mais si l’on voulait que toute cette histoire ait un début de sens, supposer que ce voyage temporel n’avait pas eu lieu sans raisons c’était un bon début.

Pomona hocha la tête, un peu plus déterminée. Elle lui faisait prendre conscience du poids de ses responsabilités. Et ce n’était pas un mal, au fond.


« Non en effet, ça ne doit pas être un hasard. »
Elle marqua une pause, soudain plus décidée. « Luna, il faut que tu me dises tout, absolument tout de ce que sera Lord Voldemort dans le futur, c’est important. »

Un combat bien trop grand pour elle ? Oui, mais maintenant qu’elle s’y était engagée, il fallait qu’elle soit forte. Plus question de faire marche arrière à  ce stade.




mocking jay.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3873
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Dim 6 Juil - 16:03


Se supporter dans tous les sens du terme
N

on, le hasard n'avait rien à voir dans cette affaire, cela faisait bien longtemps déjà que Luna en était arrivée à cette conclusion, qui lui semblait imparable. Pourquoi avait-il fallu que ce sablier s'écroule sur eux ? Pourquoi les avait-il conduit si exactement à une époque où leur pire ennemi était en phase d'ascension, et son règne susceptible d'être tué dans l'oeuf. Non, tout ça n'était pas arrivé pour rien. Si l'on admettait que Harry lui-même était l'élu d'une prophétie, cela ne signifiait-il pas que, d'une façon ou d'une autre, le destin était à l'oeuvre. Pour la bleue et bronze, en tous cas, c'était bel et bien le cas. Et elle ne démordrait pas de cette théorie qui, sans rien résoudre, expliquait au moins bien des choses. Entendre la si logique et pragmatique Pomona, son exacte opposée, aboutir à la même théorie qu'elle, était à ses yeux la preuve que la vérité était contenue là. Si elle savait rassemblée la tête en l'air et les pieds sur terre. Apparemment, de ce constat, Pomona avait tiré une conclusion qui l'avait tout à coup rendu plus déterminée. Luna la reconnaissait déjà bien mieux ainsi, à y aller de ses directives, à se montrer plus décidée. Alors, elle lui demanda le plus de détails possibles sur Lord Voldemort et ses fidèles.

Ce n'était pas simple pour Luna, qui n'avait pas non plus connu l'affaire à ses origines, mais elle daigna se montrer parfaitement honnête à l'égard de son interlocutrice, considérant qu'elle avait raison, il ne fallait plus rien cacher, du moins pas à elle, et toute information était bonne à prendre. Alors elle lui dit tout ce qu'elle pouvait. Elle lui parla du premier règne de terreur de Lord Voldemort, de la première fois où l'ordre du phénix s'était réuni, de sa première "mort", de la réputation alors faite à Harry, du surnom que cela lui avait valu. Elle évoqua toutes ses années à Poudlard et les événements qui les avait étayé (notamment le fameux épisode du journal, qui devait permettre à Pomona de mieux comprendre l'attitude de Ginny), le retour officiel de celui dont on ne pouvait plus prononcer le nom, les mangemorts qui avaient été rattachés à sa cause... tout ce qu'elle savait, tout ce qui lui venait à l'esprit, de ce ton si habituel chez elle, d'une légèreté, qui pouvait laisser supposer que tout cela n'était qu'une belle histoire étayée d'une bonne dose de drame.

-Qu'est-ce que tu comptes faire ?
demanda-t-elle, curieuse, une fois qu'elle eut fini.

Il lui semblait avoir vu une idée migrer dans son esprit, et se faire une place dans son cerveau. Ce n'était peut-être qu'une impression, mais si jamais, va savoir, peut-être les choses s'apprêtaient-elles à aller de l'avant.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1335
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Mar 26 Aoû - 12:20


Luna Lovegood & Pomona Fitz

Pomona écouta avec la plus grande des attentions la bleue et bronze, et sans l'interrompre une seule fois. Elle se surprit elle-même de n'être pas complètement estomaquée par toutes les informations qu'il lui était demandé d'assimiler. Comme si, à ce stade, plus rien de ce qui concernait Tom Elvis Jedusor pouvait encore la surprendre. Comme si, à ce stade, elle savait qu'elle avait, ni plus ni moins, à affronter l'un des plus grands fléaux de l'humanité.

C'était le cas. Tom Elvis Jedusor, était bel et bien le fléau de ce siècle. Et ce que Gelert Grindelwald avait manqué d'accomplir, ce que ses successeurs cherchaient à faire, ce n'était rien en comparaison.

Luna Lovegood (Pomona ne se faisait pas encore complètement à ce nom), était une demoiselle des plus singulière. Ce caractère fantaisiste qui la poursuivait partout mettait en péril son pragmatisme forcené à elle… mais à cet instant, alors qu'elle lui faisait le récit le plus incroyable qui puisse être, la jeune femme en croyait chaque mot. Elle ne doutait de rien. Et elle prenait la situation avec bien assez de sérieux pour bien compter redoubler de vigilance à l'égard de Tom Jedusor. Et surtout, il fallait que la résistance s'active. Il fallait agir. Au plus vite.


-Qu'est-ce que tu comptes faire ?

Embrayer la machine, accélérer le mouvement. Agir. Pomona ne pensait pas en être capable en l'absence de Miyria, mais elle se sentait mue d'un regain d'énergie nouveau, la flamme de la rébellion embrasait son crâne. Ça avait beaucoup trop duré. Il allait falloir laisser sa crainte de côté, mettre les pieds dans le plat. La résistance était là, il lui fallait grandir.

Pomona voyait les yeux de Luna se poser sur elle. Elle comprenait que, d'une certaine manière, elle avait acquis son rôle de leader. Elle ne pouvait pas donner de réponse précise sur le vif, elle restait une jeune femme réfléchie, rien plus que réfléchie. Qui avait besoin d'imparable dans ses plans pour daigner les partager, mais dans tous les cas, il allait falloir les évincer. Pas seulement lui, ses sbires aussi.


-Luna… On va devoir agir très rapidement. J'aurais besoin de toi et des autres. J'ai besoin que vous soyez disponible à n'importe quel moment, où que vous soyez, quand je vous le demande. Ce qui se passe, la résistance… Elle doit importer plus que le reste, tu comprends ? Plus que nos vies. Elle marqua une pause, songeuse. L'on ne sait pas ce qu'il en restera, sinon…

Elle n'avait jamais été aussi sérieuse de sa vie. Elle avait comprit depuis longtemps l'importance de la cause, mais elle en comprenait à présent la primordialité, la primeur sur toute autre chose.

Elle s'était laissée accaparer par son travail (qui, effectivement, demandait temps et énergie), mais il lui semblait tout à coup accessoire au regard de ce qu'ils se devaient d'interrompre à sa source.


"Je… je dois mettre tout ça en place, organiser mes pensées."
Elle marqua une pause. "Vas-y, je ne te retiens plus. Je te contacte vite. Là, il faut que je reste."

Rien de tel que le silence pour structurer ses pensées.



mocking jay.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3873
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)   Mer 27 Aoû - 23:26


Se supporter dans tous les sens du terme
L

una voyait souvent ce que d'autres refusaient de voir. Pour cela, on la prenait aisément pour une folle et une illuminée, mais le fait est que souvent, elle parvenait tout simplement à cerner ce que d'autres finissaient par voir plus tard. Luna ? Visionnaire ? Peut-être un peu, oui. Même si l'on ne le remarquait très clairement pas au premier coup d'oeil. Mais qui, en même temps, possédait meilleure vision de l'avenir, à présent, qu'elle ? (et bien sûr ses camarades du futur). L'un de ses dons était donc de voir chez autrui ce quelque chose qu'il pouvait ne pas percevoir lui-même immédiatement. Chez Pomona, elle percevait cette force directive, cette volonté, bref, tous ces éléments qui, confondus, feraient d'elle un leader exceptionnel. Sa force à elle conjuguée à celle de Harry pouvait bel et bien faire des merveilles, la bleue et bronze en était convaincue. Et, qu'elle soit ou non parvenue à convaincre la concernée dans le même temps, ou que cette dernière ait seulement eu un sursaut de volonté, d'énergie et de détermination, le fait est que cela semblait fonctionné, et Pomona décidée à agir.

"Agir", c'était en effet le mot qu'avait utilisé la jeune femme, et cette dernière pourrait difficilement la contredire. Voilà trop longtemps que cette latence durait. Luna avait foi dans les solutions pacifiques, mais parfois, celles-ci ne pouvaient tout simplement pas être envisagées. Quand on parlait d'éliminer l'un des ennemis les plus dangereux qui puissent être, par exemple. Agir vite, donc. Car effectivement, voilà trop longtemps que les choses stagnaient, et il fallait y remédier. Il semblait à Luna qu'elle voyait les pièces du puzzle s'assembler lentement dans l'esprit de son interlocutrice, et visiblement, celle-ci avait besoin de plus de temps. Pomona Fitz, c'était évident, faisait partie de cette catégorie de personnes qui avaient besoin de la plus parfaite solitude pour pouvoir entièrement organiser leurs pensées. Luna n'y voyait pas d'inconvénients. Pourquoi en aurait-elle vu, après tout ? Les choses devaient s'améliorer. Ce devenait d'une urgence capitale. Quelque chose de non négociable. Et si elle n'était pas la mieux placée pour agir en conséquences, et moins encore pour être entendue, la voix de Pomona, elle, saurait porter, trouver écho dans les esprits, et leur permettre de progresser, voire même d'erradiquer le mal à sa source, qui sait ? La bleue et bronze hocha donc la tête, avant de se lever de sa chaise.

-Je te laisse. Mais si tu as besoin je suis là.


Et entendre des mots à ce point censés s'échapper des lèvres de Luna pouvait sembler bien étrange, mais même quand on ne la comprenait pas, elle ne disait jamais que la vérité. Ce qu'elle considérait pour être vrai, en tous cas. Et donc, non, elle ne mentait pas, bien loin de là.
Elle n'ajouta pas un mot de plus. Des paroles en supplément, quelles qu'elles soient, auraient clairement été de trop. À la place, elle se dirigea vers la porte, et disparut de l'autre côté, laissant Pomona seule avec ses sans doute trop nombreuses pensées.





code by Mandy

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Se supporter dans tous les sens du terme (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retour à la vie...dans tous les sens du terme ft. Jenna
» Tu m'énerves !!! Mais, je ne te hais pas pour autant...[Renji]
» Perdue, dans tous les sens du terme [ PV Alan Hamille ]
» Le manga dans tous ses états à Bayeux
» (H) JACK O'CONNELL ? elle cherche tes yeux dans tous les regards qu'elle croise.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-