AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le passé revient au galop (pv Susann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Mer 4 Juin - 0:08

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
Les derniers mots venaient d'être tapé sur la machine à écrire, l'article de Flynn venait de connaître son point final. Cela faisait des jours et même des semaines que l'homme travaillait dessus. Il avait enquêtait sur un sujet un peu épineux et avait tous mis noir sur blanc. Cela lui avait prit du temps, mais il était particulièrement fier de son travail. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas réussit à écrire un article aussi complet et aussi rapidement. Faut dire qu'il avait eu beaucoup de difficulté à rentrer complètement dans son travail après ce qui était arrivé. Cela faisait maintenant quelques années, six environs, qu'il avait vécu le drame. Mais il avait mit vraiment beaucoup de temps avant de pouvoir se relever. C'était encore un peu dure, mais il semblait reprendre du poil de la bête. Doucement, mais sûrement. Il retira la feuille de la machine à écrire et entreprit de se relire, il voulait vraiment s'assurer que tous soit parfait. Ce n'était pas le moment de flancher, lors de la dernière ligne droite. Après quelques corrections sans trop grande importance, il donna son papier à son supérieur pour que celui ci puisse être publié. Cela faisait vraiment longtemps qu'il ne l'avait pas été, c'était tellement agréable.

Après une journée qui se terminait aussi bien, l'homme devait bien avouer qu'il n'avait pas spécialement envie de rentrer tous de suite chez lui. Il aimait sa maison, il ne pouvait pas dire le contraire. Cela faisait maintenant longtemps qu'il vivait là bas et il lui était bien incapable de déménager. Cependant, cet endroit était tellement remplit de souvenirs douloureux. Or, puisqu'il avait passé une bonne journée et qu'il était plutôt de bonne humeur, il n'était donc pas vraiment motivé à rentrer chez lui tout de suite. Alors, il fit une chose qu'il n'avait pas fait depuis très longtemps, il prit la direction d'un bar de Londres. Cela lui fit bizarre quand il entra dans le pub, il n'avait pas fait cela depuis des années. Il avait toujours aimé l'ambiance qu'il pouvait y trouver, il aimait bien faire la fête autrefois. Tellement de chose avait changé depuis. Flynn s'approcha du comptoir et s'installa sur l'un des tabourets. Une serveuse s'approcha de lui afin de prendre sa commande. Une fois qu'elle partit préparer sa commande, il s'autorisa à faire un petit tour de la salle du regard. Quel ne fut pas sa surprise de tomber sur un visage familier. Quand la serveuse arriva avec son verre, il l'attrapa et s'approcha de la femme.

« Susann ? Susann Colyn ? »

Cela le faisait revenir des années en arrière, un bond incroyable vers sa jeunesse à Poudlard. Cette femme, qui n'était qu'une jeune femme la dernière fois qu'il l'avait vu, était dans la même maison, la même année que lui. Ils avaient donc passé pas mal de temps ensemble, ils avaient même flirté un peu. C'était tellement étrange de la voir aujourd'hui, elle avait beaucoup changé. Les années avaient été bénéfique avec elle, clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Lun 9 Juin - 1:09

Les temps n'étaient pas particulièrement durs pour Susann. Bien au contraire. Avec tout ce qui se passait dans le monde sorcier en ce moment, elle avait plus de travail que jamais. Et cela pouvait vraiment être n'importe quoi. La semaine précédente, elle avait assassiné un homme sur la demande de sa femme, laissant sur place certains petits indices qui feraient penser à une nouvelle attaque des Neo-grindelwaldiens. Trois jours plus tard elle aidait un couple avec enfant en bas âge à échapper à une traque lancée par on ne sait trop quelle sombre organisation. Une question de dettes impayées ou quelque chose du genre. Bref, elle faisait un peu tout ce qui se présentait pour peu que ça paye correctement et que cela l'intéresse.
Et ces contrats s'enchaînaient comme les scènes d'un bon ballet. C'est pourquoi ce jour-là, après avoir travaillé pendant deux jours, Susann avait remplis sa part du marché. Elle avait donc donné rendez-vous à son client à Londres pour avoir ce qu'il lui devait encore. Il finit par arriver, avec un léger retard. Mais il avait ce qu'il fallait alors elle se contenta de prendre ce qui lui appartenait et de le laisser partir. Au moins, avec cette manie du retard, il avait de quoi payer. Autrement elle aurait perdu patience. C'était important d'être ponctuel dans cette branche. Autrement on ne s'en sortait sans doute pas. Et puis cela ne se faisait pas, tout simplement.

Susann avait directement été déposer ses gains à la banque. Autant ne pas faire traîner ça puisqu'elle était déjà à Londres. Et puis à chaque fois qu'elle revenait dans ce coffre, elle était fière de voir qu'il n'était pas vide et même plutôt loin de la rupture. C'était plutôt agréable de faire ce constat d'ailleurs. Et puis pendant qu'elle était dans le coin elle alla un peu se balader, flâner dans les rues, juste comme ça. Avant de décider de se poser quelque part. Elle passa devant un bar qui lui sembla sympathique et elle s'y installa quelques instants. Susann ne buvait pas franchement très souvent. Elle opta donc pour une tasse de café. De la table où elle était, Susann pouvait voir la rue, les passants, bref, elle pouvait s'occuper sans bouger de sa place en soufflant doucement sur sa tasse. Un petit moment tranquille quoi. Susy était tranquille ici quand elle entendit qu'on l'appelait.

-Susann ? Susann Colyn ?

Elle fut d'abord surprise. Bien sûr, elle ne s'attendait pas à rencontrer quelqu'un qui la connaissait aujourd'hui. D'ailleurs, en se retournant, il ne lui semblait pas reconnaître cet homme. Mais après quelques seconde où elle avait vraiment l'air de réfléchir elle ne trouva pas. Et puis le déclic. C'était même évident maintenant. Elle offrir un grand sourire à celui qu'elle venait de reconnaître avec plaisir.

-Flynn Bennet, ça alors.

Flynn était dans la même année et la même maison qu'elle à Poudlard. Après l'école, ils s'étaient perdu de vue. Mais pendant qu'il sy étaient ils avaient été proches. Très proches parfois même. Il leur était arrivé de flirter un peu. En fait Susann avait été un peu amoureuse de lui à cette époque. Déjà à cette époque elle le trouvait plutôt mignon. Aujourd'hui c'était... différent. Différent mais toujours aussi tentant. Il avait changé, et en bien. Mais outre ce détail très intéressant, elle était vraiment contente de le voir.

-Je t'en prie, assieds-toi. Enfin, si tu as le temps et l'envie de discuter un peu.

Susann espérait qu'il accepterait. Flynn restait une énigme pour elle et en savoir plus lui ferait plaisir. Et qui sait, peut-être qu'elle parviendrait à retrouver un ami avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Jeu 12 Juin - 22:25

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
Il était incroyable de voir qu'il ne fallait pas grand chose pour vivre un vrai retour en arrière, dans un passé qu'on pouvait croire oublié à jamais. Flynn ne s'était pas attendu à rencontrer quelqu'un qu'il connaissait dans ce bar, cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait mis les pieds dans un pub. En fait, cela faisait longtemps qu'il ne croisait plus sans le désirer des personnes qu'il connaissait et encore moins des gens venus d'un passé aussi lointain que Poudlard. Ce fut donc pour cette raison que l'homme fut particulièrement surpris en voyant Susann. Les deux sorciers étaient ensemble à l'école, dans la même maison et la même année. Ils étaient assez proches à l'époque, passant énormément de temps ensemble. Ils avaient même flirté un peu, même si cela n'alla jamais plus loin. Ils étaient tous simplement deux adolescents passant énormément d temps ensemble, avant de se perdre de vue à la sortie de Poudlard. C'était le sort de la plupart des amitiés d'école, elles se terminaient une fois les études finis. Flynn avait pris son chemin d'adulte et l'avait suivit jusqu'à aujourd'hui, où il rejoignait celui de Susann. L'homme sourit quand la femme le reconnu, n'étant pas étonné qu'elle ait un peu de mal. Cela faisait presque vingt ans qu'ils ne s'étaient pas vu, il avait énormément changé depuis. Elle aussi avait changé, beaucoup. Il l'avait reconnu, mais il aurait très bien pu passer à côté d'elle sans la reconnaître. C'était surtout ses yeux qui l'avait mis sur la piste, ils étaient toujours aussi séduisant qu'avant. Ce qu'on pouvait dire, c'était que le temps avait été particulièrement sympathique avec elle. A l'époque, Susann était une adolescente très séduisante, aujourd'hui elle était une femme encore plus charmante.

« Avec plaisir ! » »

Il avait le temps et surtout l'envie de passer un peu de temps avec son amie. Cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, ils avaient sans aucun doute énormément de chose à se raconter. Flynn n'était plus vraiment le même qu'à l'époque de Poudlard, tout comme il se doutait que Susann était différent. Et il avait bien envie de découvrir un peu ce qu'elle était devenue. De toute façon, il n'y avait rien qui l'attendait chez lui, à part le silence et la solitude. Il était donc bien mieux en compagnie de la femme. Il avait envie de croire que cette rencontre n'était pas qu'un hasard, qu'ils devaient en profiter. Alors il allait le faire et s'installa donc sur la chaise en face de celle de Susann.

« Alors, qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ? Ça fait... pas loin de vingt ans non ? »

Et oui, tant d'année. Le temps passait à une vitesse folle. Cela perturbait un peu Flynn, il ne savait pas comment les années avaient pu filer aussi vite. Il s'était passé tellement de chose depuis les années Poudlard, des choses pas toujours belles. Mais bon, ce n'était pas sur ces détails que l'homme avait envie de s'attarder pour le moment. Il espérait bien que la vie de Susann n'avait pas tourner dans le drame autant que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Lun 16 Juin - 16:07

Cette rencontre était la preuve qu'il n'en fallait pas beaucoup pour faire l'impossible et voyager dans le temps. Tout le monde aimerait pouvoir remonter le temps et retourner dans un passé que l'on aimait plus ou moins. Rencontrer Flynn aujourd'hui renvoyait Susann à des souvenirs plutôt heureux et agréables. Ils ne s'étaient jamais vraiment disputé, ils n'avaient pas de querelles, pas non plus de quoi s'éviter alors qu'ils venaient de se revoir. En fait, Susy était même plutôt contente. C'était un heureux hasard. En venant se poser ici, la jeune femme n'avait pas du tout prévu d'y retrouver quelqu'un qu'elle connaissait. Encore moins qu'elle n'avait pas vu depuis autant de temps. Et pourtant, Flynn était là, devant elle. Tout cela rappelait à la jeune femme à quel point il était radical de sortir de l'école de magie et de perdre de vue autant de monde. Même avec lui, un garçon avec qui elle avait été très proche, même avec lui cela avait été fini après ces sept petites années. Pourtant elle aurait bien aimé. Mais ils n'y avaient pas pensé, ils avaient attendu et plus rien tenté. Ils avaient été très liés, de très bons amis, peut-être même un peu plus à certains moments. Et tout s'était terminé après Poudlard. C'était triste. Alors peut-être que cette rencontre était leur deuxième chance?

Il faut bien admettre que Susann avait eut un peu de mal à reconnaître son ancien ami. Le temps passait vraiment très rapidement et il s'en était passé des choses depuis qu'ils s'étaient perdu de vue. Entre autres, ils avaient énormément changé tout les deux. Enfin, techniquement, Susann voyait surtout la différence sur lui. Mais en y réfléchissant, elle aussi devait avoir pas mal évolué depuis Poudlard. Et elle était d'autant plus touchée de voir que Flynn l'avait reconnue. Ils avaient passé vraiment beaucoup de temps ensemble, mais cela ne faisait pas tout. Et lui avait tout de même fait le lien. Elle trouvait ça vraiment adorable. Mais déjà à l'époque elle le trouvait adorable. Alors forcément, maintenant qu'il était là, elle avait envie d'en profiter. Au moins un peu. Juste le temps de parler un peu. Enfin, si il en avait envie...

-Avec plaisir !

Susann était ravie qu'il accepte. Elle souriait en le regardant prendre place en face d'elle. La jeune femme était vraiment contente de pouvoir passer un peu de temps avec lui. Elle ne savait encore rien de sa vie actuelle, peut-être devrait-il bientôt partir, aller retrouver des amis plus proches ou peut-être même une famille. Même si elle espérait qu'elle pourrait quand même profiter encore une peu de sa présence. Et puis, il était vraiment comme une pause dans sa vie. C'était vraiment retourner en arrière et c'était très agréable.

-Alors, qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ? Ça fait... pas loin de vingt ans non ?

Oui, à peu de choses près. C'était effrayant de voir à quel point cela avait été court et long à la fois. Il semblait que cela faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas vu. Pourtant Susann n'avait pas eut l'impression que le temps passait si lentement. Bien au contraire. Mais si, c'était bien cela. Et vraiment, c'était une chance de retrouver Flynn sur sa route, comme ça, par hasard. Même si depuis le temps, la jeune femme avait tendance à ne plus vraiment croire au hasard.

-Oh oui, ça doit bien faire quelque chose comme ça. Pas de quoi nous rajeunir...

Susann plaisantait, elle riait un peu. Mais elle comptait bien répondre à son ami. En fait, elle gagnait du temps. Et oui, elle ne pouvait pas simplement lui dire ce qu'elle faisait. Alors il y avait les banalités, mais il faudrait tout de même y venir. Susann se repassa un peu les études qu'elle avait fait après Poudlard, afin de trouver quelque chose de convainquant.

-Pour ce qui est de ce que je deviens, il ne m'est rien arrivé d'exceptionnel. J'ai fait quelques études, je suis médecin. À part ça je vis seule et je n'ai pas d'enfants. Rien de bien intéressant tout ça.

Elle n'estimait effectivement pas que sa vie avait quoi que ce soit de digne d'intérêt. Elle n'était qu'un femme banale qui se contentait de vivre sa vie. Elle avait simplement des activités peu communes. Mais c'était une façon de gagner sa vie, pas grand chose de plus. D'ailleurs, elle évitait le sujet et dire qu'elle était médecin n'était qu'une façon de ne pas en parler. Elle avait fait les études qui pourraient éventuellement lui permettre de réellement être médecin. Mais cela ne l'avait pas vraiment intéressé.

-Et toi alors? Je sais que tu es journaliste, j'ai lu pas mal de tes articles. Mais à part ça, qu'est-ce que tu es devenu?

Susann avait vraiment essayé de suivre le travail de son ami. Elle avait remarqué qu'il n'y avait plus rien de lui depuis quelques temps. N'en sachant pas plus pour le moment, elle préféra lui laisser l'occasion de s’expliquer seul. Si jamais elle avait posé la question de trop, peut-être qu'il aurait refusé de continuer à lui parler. Alors elle préférait le laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Sam 21 Juin - 15:10

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
C’était une réelle surprise de retrouver Susann après toutes ces années. Flynn ne s’y était clairement pas attendu, il ne pensait pas vraiment la revoir un jour. Il lui arrivait souvent de repenser à sa vie d’étudiant à Poudlard, surtout lors des longues soirées en solitude, mais il n’avait pas pour autant imaginer retrouver d’anciens camarades. Il avait regretté d’avoir perdu contact avec la femme, mais c’était souvent le cas après la fin des études à Poudlard. Chacun prenait des directions différentes, commençait une nouvelle vie et il était difficile de trouver du temps pour ses amis de l’école. C’était dommage et triste, mais c’était la réalité. Il n’y avait pas que Susann que Flynn avait perdu de vue, tellement d’autre personne de l’école. C’était la vie malheureusement et Flynn était heureux qu’elle lui offre une nouvelle chance de reprendre contact avec Susann. Et puisqu’elle l’invitait à passer un peu de temps en sa compagnie, il n’allait pas refuser. De toute façon, il n’y avait rien ni personne qui l’attendait quelque part.

« Ah ça c’est sûr ! »

Dit-il en riant en réponse aux paroles de son amie. La femme avait raison, ces années ne les rajeunissaient pas. Cela faisait presque vingt ans qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de se voir, tellement d’année. Il s’était passé tellement de chose dans la vie de Flynn après l’école, tellement de rebondissement. Mais il n’avait pas spécialement envie d’en parler, du moins pas de suite. Il n’avait pas spécialement envie de penser à sa femme morte alors qu’il venait de retrouver une ancienne amie. Naturellement, Flynn demanda à Susann ce qu’elle était devenue. Il n’avait eu aucune nouvelle d’elle depuis toutes ces années, il n’avait aucune idée de ce qu’était sa vie à présent. Il fut assez surpris d’apprendre que la femme était devenue médecin, non pas qu’il ne la considère pas capable de l’être, mais il trouvait cela assez impressionnant. Ce n’était pas donné à tout le monde d’être médecin.

« Rien d’exceptionnelle ? Tu es quand même médecin, ce n’est pas rien. »

Pour le reste, Flynn devait bien avouer qu’il était un peu triste pour son amie. Elle méritait clairement d’avoir une famille, un homme qui l’aimait et des enfants. Finalement, ils se retrouvaient tous les deux au même stade. Peut-être que Susann avait eu aussi peu de chance que lui, qu’elle avait cru pouvoir fonder une famille comme lui. Enfin, dans tous les cas ils vivaient seuls. C’était une coïncidence amusante au fond. Evidemment, Susann ne manqua pas de retourner la question vers lui. Mais l’homme n’avait même pas besoin de lui apprendre qu’il était journaliste, puisqu’elle le savait et avait lu quelques-uns de ses articles. Cela le gêné un peu, non pas qu’il ait honte de ce qu’il écrivait, mais il n’aimait pas tellement en discuter avec des personnes qui n’avait rien à voir avec le journal. Et puis qu’elle était au courant pour son métier, il était bien obligé de parler d’autre chose. Et il n’y avait pas énormément de chose à raconter dans sa vie en dehors de son travail.

« Oh pas grand-chose. » Commença-t-il avant de soupire un peu et de sourire en même temps. « J’ai beaucoup travail et puis, je me suis marié. Mais elle est décédée et j’ai eu une petite phase difficile. » Flynn marqua une pause avant de reprendre. « Enfin, là je reprends complètement le travail. Je viens justement de rendre un article. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Ven 27 Juin - 21:40

Susann considérait que revoir Flynn après tout ce temps était une chance qu'elle devait saisir. Rien n'arrivait par hasard. Il devait y avoir une raison. En fait elle ne raisonnait jamais de cette manière, mais pour une fois, elle avait envie d'y croire. Parce que la jeune femme avait été vraiment triste de perdre le contact aussi bêtement. Avec une telle entente à l'école cela avait été triste de ne plus du tout avoir de ses nouvelles. Enfin bon, pas question de penser de trop près à cela puisque justement, il était là avec elle, à tranquillement boire un verre. Une sorte de pause qu'ils s'accordaient dans leurs vies. Susann espérait qu'il y en aurait d'autres, mais elle comptait bien profiter de celle-ci.

Effectivement, il l'avait dit le premier, le temps avait passé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu. Un temps où Susann n'avait pas fait tant que cela en dehors de son travail. Des études, c'est sûr, mais qui finalement ne lui avaient pas vraiment servi. Cela ne la dérangeait pas. Mais elle n'avait pas son nom dans le journal et ne partageait pas sa vision des événements avec le monde magique comme lui. Elle se contentait d'enchaîner les contrats et voilà tout. Lui avait un travail qu'elle estimait important. Et après vingt longues années sans se voir, c'était un peu la seule chose qu'elle savait de lui.

-Rien d’exceptionnelle ? Tu es quand même médecin, ce n’est pas rien.

Susann rougit un peu. Elle ne s'était pas attendu à ce qu'il trouve cela si bien. Si elle n'était pas devenu médecin, c'était bien parce qu'elle n'avait pas trouvé cela si intéressant finalement. Alors le voir réagir de cette façon était une bonne surprise. Si il avait eut quelque chose contre les médecins les choses auraient été plus compliquées.

-Tu sais, je ne considère pas que cela soit si exceptionnel. C'est mon travail, un point c'est tout. Et puis, je suis très loin d'être la seule. Sans compter qu'il existe des métiers bien plus importants ou même difficiles à exercer.

Et bien oui, il ne fallait pas non plus qu'il pense qu'elle se considérait comme une femme hors du commun parce qu'elle était médecin. Déjà parce qu'elle ne l'était pas vraiment, mais surtout parce que ce n'était pas son genre du tout. Susann restait une femme qui cherchait une sorte de discrétion. Et même Flynn ne devait pas penser qu'elle était du genre à se venter pour pas grand chose. Elle avait essayé de rapidement enchaîner avec ce qui concernait le jeune homme. C'était certainement plus intéressant qu'un faux emploi et une vie bien à part ça.

-Oh pas grand-chose.

Et bien il semblerait qu'ils soient condamnés à ne rien avoir à se dire. Eux qui passaient tant de temps ensemble avant, c'était dommage. À croire qu'il se passait plus de choses à l'école finalement. Mais Flynn ne semblait pas avoir fini de parler. Et après un soupire il continua, son amie l'écoutant avec toute l'attention du monde.

-J’ai beaucoup travail et puis, je me suis marié. Mais elle est décédée et j’ai eu une petite phase difficile.

Alors ça, elle ne l'avait pas vu venir. Sans s'en rendre vraiment compte Susann perdit son sourire. Elle n'était pas vraiment concernée mais c'était plutôt brutal comme nouvelle. Pauvre Flynn. La jeune femme était vraiment triste pour lui. Elle ne pouvait pas vraiment se rendre compte de ce que cela faisait, elle-même n'avait jamais eut de relation stable. Alors elle ne pouvait qu'imaginer à quel point il avait souffert.

-Oh, Flynn, je suis désolée, je ne voulais pas, pardon...

Elle se sentait un peu mal de l'avoir fait replonger dans ce sujet. Non, vraiment, c'était tellement bête. Susann était juste contente de retrouver un ami. Elle n'avait pas pensé qu'il avait peut-être connu ce genre de situations plus que difficiles. Et puis c'était tellement délicat. Elle-même aurait bien aimé partager sa vie avec un homme qui l'aimerait et peut-être même avoir des enfants. Il semblerait que ce n'était pas pour elle. Alors toucher à ce bonheur pour le perdre après, c'était vraiment cruel. Pas besoin qu'une autre vienne remuer le couteau dans la plaie en exposant une vie qu'il semblait trouver palpitante.

-Enfin, là je reprends complètement le travail. Je viens justement de rendre un article.

Susann sourit un peu tout de même, c'était une bonne nouvelle ça par contre. La jeune femme se débrouillerai certainement pour trouver cet article, juste pour voir. Même si elle ne lui dirait pas. Il risquait de croire qu'elle le traquait. Ce qui était totalement faux. Elle voulait juste voir ce qu'il faisait parce qu'elle avait aimé ses précédents articles.

-Et bien, ma vie me semble bien vide d'un coup. Il t'es arrivé tellement de choses, j'ai l'impression de n'avoir rien fait en vingt ans...

La jeune femme ne faisait pas que changer lamentablement de sujet, elle avait vraiment cette impression. Depuis Poudlard elle avait fait des études, rempli des contrats, et puis c'est tout. Lui avait trouvé un travail, eut une famille, l'avait perdue, s'était en partie remis. C'était triste mais au moins il était actif...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Dim 29 Juin - 23:33

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
Flynn trouvait cela amusant de voir Susann se dénigrer à ce point alors qu’elle était quand même médecin. L’homme savait bien qu’il fallait de longue étude pour devenir médecin, que ce n’était pas quelque chose qu’on faisait simplement en claquant des doigts. Ce n’était pas comme journaliste en gros. Il n’avait pas spécialement eu besoin de travailler pour entrer à la Gazette, il avait eu toujours un don pour l’écriture. C’était comme cela, il aimait écrire. Et il avait évidemment parfois envie de se lancer dans des écrits un peu plus intéressants que simplement des articles de journaux. Mais il n’avait pas assez confiance en lui pour cela. Flynn écouta les explications de Susann, qui se montrait vraiment modeste. C’était un trait de caractère qui lui plaisait chez la femme, en même temps il y avait peu de chose qu’il n’appréciait pas chez elle.

« Ne sois pas si modeste. »

Dit-il en souriant, sachant bien que de toute façon elle n’allait pas spécialement changer d’avis. En tout cas, Flynn  était impressionné pour deux de son parcours. Il ne pensait pas du tout qu’elle serait médecin, non pas qu’il doute de ses capacités. Evidemment, la question sur la vie tourna dans l’autre sens et Flynn dut parler de ce qu’il avait fait ces dernières vingt années. L’homme n’avait pas eu spécialement envie de parler de sa femme, mais en même temps il ne pouvait pas occulter ce passage de sa vie. Elle avait de l’importance pour lui encore, même s’il avait envie de tourner la page. Elle resterait toujours sa femme, même si elle était morte aujourd’hui. Alors il en parla donc, la mentionnant. Evidemment, Susann ne tarda pas à se montrer compatissante.

« Oh, ne t’en fais pas vraiment. C’est comme ça, on y peut rien. »

Evidemment, l’homme se sentait quand même un peu mal à l’aise de parler de sa femme et triste en même temps. Cependant, Susann n’avait aucune raison de s’excuser, elle ne pouvait pas savoir en plus. Et puis, il n’avait pas spécialement envie qu'elle ne se sente pas bien à cause du décès de sa femme. Au fond, l'homme avait quand même eu de la chance de la connaître, même si malheureusement le destin avait décidé de les séparer. C'était ce qu'il essayait de se convaincre depuis quelque temps, depuis qu'il avait décidé de remonter la pente. Une chose clairement pas facile à faire en réalité, même quand les bonnes intentions étaient là. D'ailleurs, il reprenait sérieusement le travail, ce qui était quand même un bon pas en avant. Le sujet changea rapidement quand Susann annonça qu'elle trouvait qu'elle n'avait pas fait grand chose toutes ces années.

« Ne dis pas ça, je suis sûr que c'est faux. » Flynn sourit à la femme, avant de reprendre. « J'ai quand même passé beaucoup d'année à... ne rien faire. » Son ton était un peu triste, il ne le voulait pas pourtant, mais il n'y pouvait rien. C'était le fait de penser à sa femme et à ces années de solitude et de déprime. « Tu n'as jamais eu... d'homme dans ta vie ? De famille ? » La question pour sembler indiscrète, mais il était bien curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Lun 7 Juil - 13:46

Susann était vraiment contente de pouvoir reprendre quelque chose avec Flynn. Il lui avait manqué. Elle n'avait certes pas cherché à le retrouver, mais maintenant qu'ils étaient de nouveau en contact, elle admettait que c'était bien agréable. Ils parlaient tout simplement. Ils échangeaient sur leurs vies, comme si ils s'étaient raconté leurs vacances à la rentrée. Comme avant, quand ils étaient à Poudlard. Sauf que maintenant ils n'étaient plus des enfants. Ce qui se voyait très bien d'ailleurs. Ça sautait aux yeux même. Susann l'avait reconnu, mais il y avait eut une grande évolution depuis Poudlard. Et plutôt dans le bon sens, c'était le moins que l'on puisse dire. Mais il serait très déplacé d'y penser plus longtemps. Parce qu'il y avait sa femme. Elle était donc un peu resté sur son travail...

-Ne sois pas si modeste.

Modeste? Susann ne pensait pas vraiment l'être en fait. Surtout qu'elle n'était pas vraiment déclarée comme médecin. Encore une fois elle pouvait être médecin avec les études qu'elle avait fait pendant cette période où elle ne savait pas où aller professionnellement parlant. Alors elle rougit. Elle préféra ne rien ajouter, parce que cela pouvait durer des heures tel qu'elle le connaissait. C'était adorable pourtant qu'il tienne à ce point à ce qu'elle soit satisfaite de ce qu'elle a fait. La conversation s'était ensuite retourné vers Flynn qui lui avait appris ce qui lui était arrivé. Et cela avait un peu retourné Susann, il faut l'admettre. Le pauvre. Elle était vraiment triste pour lui.

-Oh, ne t’en fais pas vraiment. C’est comme ça, on y peut rien.


Susann était toujours un peu gênée. Bien sûr, personne n'y pouvait rien. Mais tout de même. Elle l'avait fait se retourner vers tout ça et maintenant il était au moins aussi mal à l'aise qu'elle. Ce n'était jamais quelque chose d'agréable. Et encore, elle ne connaissait pas les détails. Autrement Susann pleurerait peut-être avec lui. Et pour éviter cela elle lui parla de son sentiment de n'avoir rien accomplis en vingt ans. Ce n'était pas totalement faux quand on  pensait. Elle avait fait des études, elle avait commencé à travailler, et puis c'est tout. Elle n'avait toujours aucun objectif professionnel précis. Ce n'était pas comme lorsque l'on travaillait dans une entreprise et que l'on passait son temps à guetter les promotions. Il n'existait aucune promotions pour ce qu'elle faisait. Elle n'évoluerait jamais. Et les choses resteraient les mêmes jusqu'à ce qu'elle n'exerce plus pour une raison ou une autre.

-Ne dis pas ça, je suis sûr que c'est faux.

La jeune femme sourit. Il était têtu celui-là. Flynn avait visiblement envie de l'idéaliser. Il avait bien tord. Susann ne faisait rien d'exceptionnel. Et puis, si elle lui disait vraiment ce qu'elle faisait, il ne voudrait peut-être même plus lui adresser la parole. Mais il était adorable. Il l'avait toujours été d'ailleurs. Une grande qualité. Et il en avait encore beaucoup d'autres.

-J'ai quand même passé beaucoup d'année à... ne rien faire.

Certainement, oui... le pauvre... Susann avait bien moins envie de sourire cette fois. Elle se doutait bien de quoi il voulait parler. Et cela n'avait rien d'agréable, de drôle ou quoi que ce soit du genre. Il y eut un silence un peu gêné quelques instants. Quelques secondes où Susann fixa sa boisson...

-Tu n'as jamais eu... d'homme dans ta vie ? De famille ?

Question plutôt sensible... pas parce qu'elle refusait totalement d'en parler, parce qu'il n'y avait justement pas grand chose à dire... mais puisqu'il n'y avait pas grand chose à dire, cela faisait plus pathétique aussi. Trente-six ans et toujours rien niveau sentimental. Pourtant ce n'était pas forcément la volonté qui manquait...

-En fait...  non. Des hommes il y en a eut, mais jamais rien de sérieux. J'aurais bien aimé pourtant. Mais il faut croire que ça non plus ce n'est pas pour moi...

Susann avait un sourire un peu gêné. Elle essayait de rester joyeuse et de glisser un peu d'humour dans cette conversation. Mais cela restait assez triste. Sans vouloir se venter, elle pensait être une femme assez jolie, plutôt gentille et peut-être même attachante. Et pourtant, toujours rien.

-Mais j'ai de quoi m'occuper de toute façon. Et puis, j'ai des animaux qui me tiennent compagnie quand je rentre. Ce n'est pas pareil, c'est sûr, mais c'est déjà ça...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Ven 11 Juil - 17:18

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
Flynn ne comprenait vraiment pas pourquoi Susann faisait autant preuve de modestie par rapport à son travail. Elle devrait pourtant être fière de ce qu'elle faisait, médecin ce n'était pas donné à tout le monde. C'était la même chose pour journaliste et le jeune homme ne pensait pas qu'il avait vraiment le droit de se montrer orgueilleux par rapport à son travail. Mais il était impressionné par la carrière de la femme, par son choix de métier. Même s'il avait depuis un moment maintenant quelques soucis avec les médecins, il savait bien que ce n'était pas facile tous les jour. Mais il était sans doute peu objectif par rapport à la femme. Il était impressionnée par elle, parce que c'était elle sans doute. Ils étaient proches à Poudlard, Flynn était vraiment heureux de la retrouver. Cela ne faisait quelques minutes qu'ils discuter ensemble, mais l'homme n'avait déjà plus envie de la quitter. Maintenant que sa route avait de nouveau croisé celle de Susann, il n'avait plus l'intention de la perdre de vue. Cela serait vraiment trop dommage. Les deux amis discutaient comme autrefois, avant qu'ils ne se perdent de vue, comme si rien n'avait changé. Alors que tous avait changé depuis Poudlard, qu'ils avaient changé aussi. Ils avaient eu une vie entre ces deux périodes. La conversation se tournait d'ailleurs sur la vie de Flynn, sur sa femme notamment. Le journaliste n'avait pas spécialement envie de s'étendre sur ce sujet, mais c'était un pan de son histoire qu'il ne pouvait pas occulter. Il était donc évident qu'il se retrouve à en parler, il n'avait aucun secret pour Susann.

Histoire de changer un peu, Flynn posa une question un peu indiscrète à son amie. Il se demandait bien si elle avait eu des hommes dans sa vie, il était curieux de le savoir. C'était sans doute trop indiscrète de sa part, mais il ne pensait pas que la femme allait s'en offusquer. Après tout, ils s'étaient perdu de vue pendant près de vingt ans, ils avaient énormément de temps à rattraper. Et comme lui venait de parler de sa femme, cela suivait le fil conducteur. Et au fond, Flynn était en effet curieux de savoir si elle avait quelqu'un dans sa vie. La femme lui affirma que non, elle avait eu des aventures mais rien de bien sérieux. C'était presque illogique, le journaliste ne comprenait pas comment elle n'avait pas eu d'homme dans sa vie. De relation réellement sérieuse. Elle était une femme belle, intelligente, amusante. Il pouvait lui trouver toutes les qualités de la terre de toute façon. Flynn adressa un léger sourire à la femme, trouvant finalement le fond de cette conversation bien triste.

« Tu n'as tout simplement pas trouvé la bonne personne. » Dit-il avec tous le sérieux du monde. Il était comme cela, une part de romantisme dans l'âme. Il pensait qu'il y avait forcément quelqu'un fait pour une autre personne dans ce monde. Susann était jeune encore, elle avait le temps. Même si évidemment, les femmes de son ages étaient toutes déjà mariés et avec une famille. Mais cela ne servait à rien de se calquer aux « normes ». « Tu as quoi comme animaux ? Moi j'ai aucun, même si ça ne me déplairait pas au fond. »

La conversation était vraiment très bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Sam 19 Juil - 17:55

Revoir Flynn et lui parler, même aussi simplement, cela avait de quoi redonner le sourire à Susann. Et pas qu'un peu. Elle n'était pas déprimée ou même triste avant, mais cela lui faisait tellement plaisir. Si ils avaient été plus jeunes, voire même ailleurs, elle lui aurait peut-être sauté au cou. Elle n'avait rien fait pour, mais le revoir un peu avant lui aurait plu. Le jeune femme n'aurait pas pensé que cela lui ferait autant plaisir. Alors bien sûr, le début de conversation était un peu difficile. Mais c'était normal. Il fallait bien reprendre le contact. Sans compter qu'ils avaient eut des chemins vraiment différents. Il était journaliste, avait perdu sa femme, venait de se remettre au travail, doucement. Et elle était une tueuse qui n'avait rien vécu depuis une petite vingtaine d'années. Idée très déprimante. Mais en même temps, elle avait envie de rester avec lui, de passer un bon moment, et peut-être d'autres si cette fois se passait bien. Maintenant qu'ils s'étaient retrouvé ils pourraient peut-être se revoir. Susann l'espérait.

Ils parlaient d'un peu tout en un temps record. Ils voulaient vraiment savoir ce qui s'était passé, rattraper le temps qu'il avaient laissé passer, et de nouveau se connaître comme avant. Bon, vingt ans, il faudrait peut-être un peu plus d'une conversation. Ce qui en fait était une superbe idée. Mais ils verraient. Pour le moment, Susann écoutait son ami, compatissante. Quelque chose la gênait pourtant. Il lui parlait de son épouse, celle qu'il regrettait profondément et qui l'avait aimé et rendu heureux un certain temps. Et pourtant Susann regardait son ami en pensant parfois à autre chose. Quelque chose qui la mettait mal à l'aise. Il était gentil, doux, et il faut bien l'avouer, beau garçon. Elle repensait à ce qu'ils avaient partagé, juste tout les deux... et cela ne la mettait pas du tout à l'aise alors que lui parlait de sa femme décédée. Chose que Susann trouvait surtout particulièrement triste.

Et bien entendu, la question était revenue vers elle. À la base, elle voulait bien lui répondre, surtout qu'à part son travail, elle n'avait strictement rien à lui cacher. C'était donc tout aussi honnêtement que prévu qu'elle lui avait répondu. Elle n'avait jamais connu personne qui lui avait donné envie de rester plus de deux jours ensemble. Des hommes sympathiques, d'autres beaucoup moins, mais aucun de vraiment intéressant. Elle n'était pas attirés par eux, ils ne lui inspiraient rien. Elle espérait toujours trouver celui qui lui plairait, vraiment. Mais ce n'était pas encore arrivé. Et à force, le prince charmant, elle avait un peu oublié l'idée. Pourtant elle aurait bien aimé. Trouver l'homme de sa vie, tout partager avec lui, fonder une famille. Susann était une femme assez simple au fond. Sauf qu'elle était encore trop complexe pour les hommes qu'elle avait rencontré.

-Tu n'as tout simplement pas trouvé la bonne personne.

Oui, sans doute. Elle voulait y croire en tout cas. Mais si c'était Flynn qui lui disait, pourquoi pas. Elle se doutait que c'était surtout pour lui faire plaisir qu'il disait cela. Seulement à ce niveau, Susann et son ami étaient un peu pareils. De grands romantiques dans l'âme. Alors pourquoi pas... Pour tout de même passer sur un sujet plus léger, la jeune femme avait commencé à parler de ses animaux. Là, au moins, elle était un peu sûre d'elle.

-Tu as quoi comme animaux ? Moi j'ai aucun, même si ça ne me déplairait pas au fond.

Visiblement il n'était pas contre le fait de continuer dans ce sens. Tant mieux. Surtout que du coup, ses animaux comptaient beaucoup pour elle. C'était eux qui l'attendaient à la maison quand elle rentrait. Et puis de toute façon, niveau famille et amis, c'était assez limité de son côté alors bon...

-J'ai une chienne et deux chats. Dolly est encore jeune, elle est adorable, une vraie petite pile électrique...

Susann avait un grand sourire, elle était vraiment attachée à ses animaux. Et sa chienne était effectivement craquante. Elle l'avait choisit pour ça d'ailleurs. La jeune femme avait déjà ses chats, alors acheter un chien en plus. Mais jusqu'à maintenant tout s'était bien passé. Le petit animal avait grandi et les félins s'y étaient fait. Ceci dit, parler de ces animaux, c'était peut-être l'occasion de glisser discrètement autre chose.

-Peut-être que tu pourrais venir les voir, un jour...prendre un thé... ou autre chose...

En clair, elle voulait le revoir et était prête à faire l'effort de prendre l'initiative et de le recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 585
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand le passé revient au galop (pv Susann)   Jeu 24 Juil - 23:42

Susann & Flynn
Quand le passé revient au galop.
C'était le destin, Flynn voulait y croire. Il voulait vraiment penser que quelque chose avait provoqué la rencontre avec Susann. Pendant presque deux dizaine d'année, ils ne s'étaient pas vus et avaient continué leurs chemins de leurs côtés. Le journaliste était surpris mais aussi très heureux de retrouver son amie de l'époque de Poudlard. Ce n'était pas rien quand même, ils étaient très proches à l'époque. Si Flynn pouvait changer quelque chose dans sa vie, il aurait reprit contact avec la femme bien avant aujourd'hui. Malheureusement, il ne pouvait évidemment rien changer. Alors c'était sans doute le moment de rattraper le temps perdu, d'éviter de faire de nouvelles erreurs. Ce n'était pas le moment de laisser passer sa chance, Flynn n'avait aucune intention de reperdre de vue son amie. Ils ne s'étaient pas vu depuis longtemps, mais ils pouvaient se revoir maintenant. L'homme avait envie de la revoir.

Evidemment, les deux amis parlèrent de leurs vies respectives. Flynn ne put pas vraiment passer à côté de sa femme qu'il avait perdu, c'était quelque chose d'important dans sa vie après tout. S'il était l'homme qu'il était aujourd'hui, c'était parce qu'il avait vécu ce qu'il avait vécu. La perte de sa femme était une phase importante de son existence, qu'il ne pouvait pas cacher à Susann. Il n'avait rien envie de lui cacher après tout, il voulait tout lui dire, lui parler de tout. Même si cela le mettait un peu mal à l'aise, il n'avait aucune envie d'avoir des secrets. Evidemment, il ne se doutait pas que c'était en revanche le cas de son amie. Cette dernière ne lui révélait pas tout et heureusement finalement. Il n'était pas certain qu'il accepterait de rester discuter avec elle, s'il était au courant de son véritable métier. En dehors de cela, Susann mentionna le fait qu'elle n'avait personne dans sa vie. Très franchement, l'homme était bien surpris de cette nouvelle. Susann était une femme intelligente, belle (encore plus aujourd'hui il fallait bien avouer). Ce n'était pas normal qu'elle n'ait pas trouvé quelqu'un qui lui convenait. Flynn pensait tout simplement qu'elle n'avait pas du tomber sur la bonne personne, son âme sœur. Enfin le sujet dévia bien vite sur les animaux. La femme lui expliqua alors ce qu'elle avait comme animaux, avant de tout simplement l'inviter à les voir un jour.

« Avec grand plaisir. » Il dut se retenir de faire un sourire trop idiot devant cette invitation, qu'il appréciait énormément. Les animaux, il les aimait bien mais évidemment ce n'était pas tellement ce qui l'intéressait le plus dans cette situation. Rien que le fait de la revoir l'intéressait et sa proposition lui disait clairement qu'elle souhaitait le revoir. Autant dire qu'il ne pouvait que bien prendre la nouvelle. « Ça me ferait vraiment plaisir oui. »

Il avait peut-être l'air un peu idiot, mais il était vraiment heureux de la perspective de revoir Susann. Même si évidemment, il n'avait pas spécialement envie de la quitter tout de suite. Sauf qu'ils n'allaient pas pouvoir rester indéfiniment ensemble. Par chance, ils allaient pouvoir se retrouver rapidement, Flynn ferait en sorte de ne pas trop traîner à la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand le passé revient au galop (pv Susann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» MAJ: Quand la chaleur revient...
» Quand un fantôme de ton passé revient frapper à ta porte (William&Elena)
» Ca s'en va et ça revient ...
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-