AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pause déjeuner (pv Raziel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mer 18 Juin - 12:15

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
La solitude, Gabrielle en avait l'habitude. Depuis qu'elle était venue s'installer avec Raziel dans ce pays, elle la ressentait bien souvent. Elle ne connaissait pas grand monde, elle n'avait pas vraiment d'amis dans ce pays, cela allait venir bien sûr. Elle allait rentrer pleinement dans cette nouvelle vie bientôt. Pour le moment, elle sortait peu de la maison où elle vivait avec le professeur, aillant pour seule compagnie Evi, l'elfe de maison. La relation entre la française et la petite créature était un peu tendue, elles avaient encore du mal à s'entendre. L'elfe avait passé des années à servir Raziel célibataire, elle avait encore du mal à s'y faire à Gabrielle. Surtout qu'on ne pouvait pas dire qu'elle soit une maîtresse très facile à vivre, elle n'avait pas l'habitude de se laisser servir e la sorte, de ne rien avoir à faire dans la maison. Elle ne sortait déjà pas beaucoup de chez elle, alors sie lle ne pouvait même pas s'occuper, c'était difficile. La française pouvait se faire à la solitude, mais pas à l'ennui. Et puis, elle ne voyait pas l'intérêt de demander à Evi de lui préparer à manger, alors qu'elle pouvait le faire elle même. Elles avaient besoin de temps pour s'adapter l'une à l'autre.

D'ailleurs, en ce milieu de matinée, Gabrielle était assise à la table de la cuisine pendant qu'Evi s'occupait de la préparation de son petit déjeuner. En temps normal, la jeune femme aurait sans doute essayé de préparer elle même son petit déjeuner, mais elle n'avait pas envie de se battre ce matin. Elle venait d'apprendre une mauvaise nouvelle qui lui plombait un peu le morale. Elle n'était pas du genre à se laisser morfondre, elle allait rapidement relever la tête. Mais pendant quelques temps, elle allait broyer du noir. La jeune femme mangea ce que l'elfe de maison lui avait préparé, même si son estomac était un peu noué. Cependant, elle ne se voyait pas refuser de manger quelque chose qu'Evi lui avait fait. Une fois son assiette vide, la française remonta dans sa salle de bain pour se préparer. Elle vaqua à ses occupations pendant le reste de la matinée.

Quand midi approcha, Gabrielle termina de se préparer et rassembla ses affaires pour rejoindre Pré-au-Lard. Elle avait rendez-vous pour déjeuner avec Raziel. L'homme était professeur, il passait donc énormément de temps à Poudlard. Les jeunes sorciers avaient donc parfois du mal à passer du temps ensemble. Alors dès qu'ils le pouvaient, ils en profitaient. Ils allaient déjeuner ensemble avant de se séparer de nouveau, Raziel pour donner ses cours et Gabrielle pour ne rien faire. La jeune femme était la première arrivée dans le restaurant où ils allaient déjeuner. Elle s'installa donc à une table pour attende son fiancé. Elle laissa son regard se perdre dans l'exemplaire de Gazette des sorcier qu'on lui avait donné pour passer le temps. Elle n'arrêtait pas de penser à ce qu'elle avait appris dans la matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Sam 21 Juin - 13:42


       
Gabrielle & Raziel

Tout en continuant de donner son cours, parlant des découvertes de Nicolas Flamel, Raziel, livre en main, arpentait tranquillement les allées de la salle de classe puis, sans cesser de parler, il marqua un arrêt à côté d’une table et, à la surprise générale, y laissa lourdement tomber le livre qu’il tenait en main. La détonation fut telle que l’élève qui dormait paisiblement à seulement quelques centimètres de l’ouvrage se réveilla en sursaut, regardant autour de lui avec un air perdu quelques secondes avant de reprendre ses esprits et se rappeler qu’il était en cours, le tout sous les rires de ses camarades.

Ayant ainsi réussit à récupérer l’attention de ses étudiants, le Professeur Rookwood retourna vers le tableau noir où apparurent plusieurs questions inscrites à la craie.

Prenez notes de ses questions et répondez-y sur un parchemin pour le prochain cours, dit-il en reposant son livre sur son bureau. Quand vous aurez fini de prendre note, vous pourrez partir en pause.

Ravit d’avoir la possibilité de partir de cours avec quelques minutes d’avances, les élèves s’exécutèrent aussitôt et, durant quelques minutes, le seul bruit se faisant entendre dans la salle de classe était le crissement de leurs plumes sur les parchemins.

10 minutes plus tard, Raziel lui-même faisait un saut par son bureau pour reprendre son manteau et, alors que la foule commençait à prendre la Direction de la Grande Salle, il quitta l’enceinte du château pour se rendre à Pré-au-Lard.

A l’heure pile du rendez-vous, il franchissait la porte. Son regard se posa instantanément sur la chevelure blonde de sa fiancée, assise tranquillement à table. Elle était si lumineuse qu’elle semblait éclairer la salle à elle seule, tout autour d’elle semblant plongé dans l’ombre. Il avait eu exactement la même impression la première fois qu’il l’avait vu dans ce bar en France et, depuis, cela ne cessait pas.

Après être resté une seconde à l’observer, il se dirigea vers elle et se pencha doucement sur elle pour lui voler un baiser avant de prendre place.

Tu m’as manqué, lui avoua-t-il en retirant son manteau. On devrait manger plus souvent ensemble à midi. Comment est-ce que tu vas ? C'est allé ta matinée ?



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Lun 23 Juin - 23:38

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle n'eut pas besoin d'attendre bien longtemps avant de voir son fiancé la rejoindre au restaurant. La jeune femme avait su qu'elle allait devoir attendre un petit peu, parce qu'elle était arrivée en avance. Raziel ne pouvait pas se libérer aussi facilement qu'elle, il devait bien terminer son heure de cours avant de venir la retrouver. Il ne se retrouvait pas dans sa situation, complètement libre comme l'air. La française sourit immédiatement en voyant l'homme qu'elle aimait franchir la porte du restaurant. Quand elle le retrouvait, c'était toujours comme la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Le baiser qu'ils échangèrent fut bien trop court à son goût, mais ils étaient là pour déjeuner après tout.

« Tu m'as manqué aussi ! »

Ça c'était certain. Au moins, Raziel avait de quoi s'occuper la journée avec ses cours. Gabrielle, elle, ne faisait rien de ses journées. Elle avait donc tout le temps pour penser à son fiancé et au fait qu'elle s'ennuyait de lui. Mais bon, elle avait bien l'intention de remplir ses journées prochainement. La jeune femme était sur le point de répondre à l'homme qu'elle aimait quand la serveuse s'approcha d'eux pour prendre leurs commandes. Gabrielle attrapa rapidement la carte pour regarder ce qu'ils proposaient, avant de passer commande. Une fois la serveuse partie, Gabrielle reporta son attention sur Raziel, lui prenant doucement la main sur la table.

« On devrait oui, c'est sympa de se voir le midi comme ça ! » Gabrielle souriait, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à ce qu'elle avait sur le cœur. Elle ne voulait pas le montrer, mais elle était quand même perturbée et elle se doutait bien que son fiancé le devinerait facilement. Après tout, il était bien la personne qui la connaissait le mieux. « J'ai pas fais grand chose de ma matinée, je me suis juste un peu disputé avec Evi encore. » Et cela simplement parce que la jeune femme s'était occupée elle même de faire son lit. « J'ai reçu un courrier ce matin d'ailleurs... »

Mais avant que la française n'eut le temps de terminer sa phrase, la serveuse revenait avec les commandes du couple. Gabrielle lui adressa un sourire pour la remercier, attendant qu'elle s'éloigne pour reprendre. La belle blonde, attrapa ses couvertes, observant un peu cette salade qui se trouvait dans son assiette et qui semblait vraiment délicieuse. Elle espérait bien que le goût allait suivre le visuelle en tout cas. Mais avant de l'entamer, elle releva son regard vers Raziel. Elle ne savait pas tellement comment annoncer une telle nouvelle à l'homme, mais il n'y avait pas non plus trente-six solution.

« Robert... il est mort il y a deux jours. »

C'était l'un des proches du fameux Robert, à qui l'homme avait parlé de Gabrielle, qui avait prévenu la jeune femme. L'homme était décédé pendant une nuit, à cause du froid. L'hiver était rude en ce moment, surtout la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mer 25 Juin - 8:52


       
Gabrielle & Raziel

Il n’y avait pas à dire, alors qu’il passait à son tour sa commande, Raziel ne pouvait s’empêcher de penser que manger ainsi à midi en extérieur avec Gabrielle était tout de même plus agréable que de le faire assit à la grande table des profs dans une salle bondé d’adolescents surexcités. Il avait beau essayer de s’en souvenir, il ne se rappelait pas que ses camarades et lui aient pu être aussi bruyant à l’époque. Pourtant, les plus anciens de ses collègues n’avaient de cesse que de lui répéter que oui.

On devrait instaurer ça une ou deux fois par semaine, lui dit-il tout en prenant sa main dans la sienne pour y déposer un baiser avant de lui en caresser doucement le dos avec le pouce. Il savait que les journées étaient longues pour Gabrielle depuis son arrivée en Angleterre. Il faisait son possible pour passer le plus de temps possible chez eux et non à Poudlard. Déjà, il avait quitté pour de bon la chambre qui lui était normalement réservée afin de rentrer tout les soirs et il avait prit l’habitude de commencer les corrections de devoirs durant ses pauses, y compris la pause déjeuné, afin d’en avoir moins à faire le soir. Mais cela ne faisait malheureusement pas passer le temps plus vite pour Gabrielle pour autant.

Je suis désolé que les choses se passent mal avec Evi, lui répondit-il dans un soupire, yeux baissé, tout en secouant doucement la tête. Je lui parlerais ce soir. Il faut vraiment qu’elle apprenne à accepter de te laisser faire sans s’y opposer. Cela ira mieux lorsque nous seront mariés et que tu seras officiellement sa maitresse.

Ça du moins, Raziel l’espérait en tout cas. Mais après tout, un elfe ne s’opposait jamais à l’avis de ses Maitres non ? Certains hommes se retrouvaient coincés entre les crises entre leur fiancée et leur mère, lui s’était entre sa fiancée et son elfe de maison. Par chance, sa mère n’ayant probablement jamais fait la moindre petite tâche domestique de toute sa vie, les chances qu’elle vienne dire à Gabrielle comment tenir une maison était vraiment très mince. Idem pour l’éducation de leurs futurs enfants. D’ailleurs, en y pensant, Raziel se dit qu’il allait aussi devoir rapidement recadrer son elfe à ce sujet. Il doutait sérieusement que Gabrielle accepte de voir Evi courir jusqu’à la nurserie aux premiers gémissements pour s’occuper du bébé à sa place.

Lorsque Gabrielle lui parla d’un courrier venant d’arriver, Raziel allait la questionner à ce sujet lorsqu’ils furent interrompus par la serveuse. Devant l’expression soudainement attristée de Gabrielle, se fut à peine si le Professeur jeta un œil à son plat, légèrement inquiet.

Quand elle lui annonça que robert était mort, il resta une seconde à la regarder, sourcils froncés. Robert… Est-ce que c’était un oncle de sa fiancée par hasard ? Mais soudainement, le prénom lui revint en tête avec l’image d’un SDF se goinfrant dans sa cuisine un matin de bonne heure.

La première chose à laquelle il songea fut : oh oh. Puis, la culpabilité vint gentiment faire son chemin en lui. C’était lui qui avait foutu ce pauvre bougre à la rue alors que Gabrielle avait essayé de l’aider. Et voila le résultat.

Il avala difficilement sa salive tandis qu’il froncé des sourcils sous l’effet de cette annonce. Seulement après, enfin, il releva les yeux sur Gabrielle.

Je suis vraiment désolé chérie, lui dit-il le plus sincèrement du monde. Ensuite de quoi, il préféra lui-même prendre les devants des reproches qu’il n’allait pas manquer de recevoir, il en était convaincu, persuadé que Gabrielle le tiendrait au moins en partie responsable de ce tragique événement. Lui-même s’en sentait d’ailleurs responsable, il ne pourrait donc pas la blâmer pour cela. Cela lui faisait d’ailleurs bizarre. La seule fois où il s’était senti réellement coupable de la mort de quelqu’un, s’était parce que c’était lui qui la lui avait donnée de sa propre main. Avant cela, jamais il ne s’était soucié de la mort d’un pauvre bougre qu’il connaissait à peine et le sentiment de culpabilité était bien un des rares sentiments qu’il aurait préféré ne jamais apprendre à connaître. C’est ma faute, je n’aurais jamais dû le mettre dehors…



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Dim 29 Juin - 19:25

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
C’était tellement agréable de pouvoir déjeuner avec Raziel, Gabrielle appréciait vraiment ce moment. Cela lui permettait de le voir en cours de journée et non pas simplement le soir. L’homme rentrait chaque soir déjà, mais cela n’empêchait pas la jeune femme d’être en manque de lui. En même temps, ils suffisaient qu’ils ne soient plus ensemble pour que ce soit le cas. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait décidé aussi vite de venir vivre dans ce pays en sa compagnie, alors qu’ils ne se fréquentaient que depuis quelques mois. Et autant dire que ce n’était pas facile de tout quitter, sa famille, ses amis, pour suivre l’homme de sa vie. Mais Gabrielle ne regretterait jamais son choix. La jeune femme écouta l’homme lui expliquer qu’il allait parler à l’elfe de maison, pour remettre un peu les points sur les i. La femme était contente de l’attention que porté son fiancé à son bien être en compagnie de l’elfe, mais elle ne voulait pas causer d’ennui pour autant. Evi n’était pas méchante, elle était simplement perturbée par la présence de la fiancée de son maître.

« Ne soit pas trop dur avec elle, c’est normal qu’elle ait du mal à m’accepter. » Gabrielle sourit, serrant un peu plus la main de son fiancé. « Et j’ai hâte de devenir ta femme. »

Le sujet heureux tourna finalement vers un autre, bien moins beau. Mais Gabrielle ne pouvait pas garder cette information pour elle, elle devait et avait besoin de la partager avec Raziel. Ce n’était sans doute pas le moment, mais ça lui pesait sur le cœur. La jeune femme avait appris le décès d’un sans domicile fixe qu’elle avait hébergé quelques semaines avant. Son fiancé n’avait clairement pas apprécié sa présence et l’homme n’était pas resté très longtemps après avoir rempli son estomac. Gabrielle avait bien compris ce jour-là qu’elle ne pouvait pas venir en aide de tout le monde, même si cela la titillait énormément. Elle devait penser à son fiancé, à sa future famille. Sauf, qu’il venait de mourir et que cette nouvelle l’attristait énormément. Gabrielle attendit une réaction de la part de son fiancé, se demandant bien comment il allait prendre la nouvelle.

Et sans vraiment de surprise, il se sentit coupable. Ce n’était pas le désir de la jeune femme, elle n’en voulait pas du tout à Raziel. Il n’était responsable du sort de Robert, du fait qu’il se soit retrouvé à dormir dehors. Elle n’allait pas en vouloir à son fiancé d’avoir mis l’homme dehors, il n’était pas censé accepter d’héberger n’importe qui non plus. En réalité, Gabrielle s’en voulait à elle-même. Elle avait voulu l’aider et elle n’y était pas parvenue. Elle n’avait rien réussit à faire pour l’homme.

« Non Raziel ! » Dit-elle précipitamment après les paroles de son fiancé, lui reprenant directement la main. « Tu n’es pas responsable, ce n’est pas de ta faute. Tu n’y es pour rien. » Elle soupira un peu. « Je suis désolée, je ne voulais pas gâcher le déjeuner. Mais… je me sens triste pour lui. J’aimerais aller à son enterrement, faire quelque chose… je ne sais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mar 1 Juil - 19:40


Gabrielle & Raziel

Raziel ne savait plus quoi faire avec son elfe. Il lui avait déjà dit a plusieurs reprises qu’elle devait laisser faire Gabrielle comme elle l’entendait mais la petite créature était butée. Elle n’était pas méchante, pas du tout, ni teigneuse, elle avait juste de la peine a comprendre que son Maître puisse vivre avec une femme qui n’était pas son épouse et que, de surcroit, cette femme veuille vouloir faire son travail à sa place, elle qui servait les Rookwood depuis aussi loin qu’elle était une toute petite elfe. Raziel savait très bien ce qui chiffonnait ainsi Evi, elle craignait que si la future Madame Rookwood décide de s’acquitter de ses tâches à sa place, Raziel ne décide de la libérer. Raziel avait beau vouloir la rassurer sur ce point, Evi ne semblait pas des plus convaincue. Peut-être était-elle aussi un peu jalouse dans le fond ? Elle avait élevé Raziel après tout.

De plus, Raziel ne doutait pas que la petite elfe entendait les commentaires chuchoté par sa mère et autres amis de la famille venant parfois les voir sur le fait qu’ils puissent vivre ensemble sans encore être marié. Il était vrai que même si les mœurs étaient en pleine évolution, la situation continuait de faire grincer des dents les familles bourgeoises côtoyant celle des Rookwood.

Mais Raziel oublia ces histoires d’elfes et de mariage lorsque Gabrielle lui apprit la mort de Robert. Le souvenir du SDF assit dans sa cuisine s’imposait fortement à sa mémoire. Il avait été dur avec le pauvre homme, allant jusqu’à le chasser de chez lui d’une certaine manière et maintenant, oui, il s’en voulait. Combien de personnes allaient donc devoir encore mourir par sa faute ? Pas forcément de ses mains mais même simplement de part ses décisions ?

Il y aura un enterrement ?, demanda-t-il en fronçant les sourcils. Il se doutait bien qu’ils n’allaient pas laisser le corps pourrir dans un coin mais il doutait que le Ministère, ou Merlin sait qui d’autre, ne paie pour un vrai enterrement pour un SDF. Au mieux, Raziel imaginait qu’ils mettrait le corps dans un cercueil basique, qu’il y aurait une minuscule pseudo cérémonie à la va vite juste pour au cas où et voila. C’était bien triste d’ailleurs à bien y réfléchir. Robert avait été un sorcier, il méritait plus qu’une vague bénédiction vite fait avant que son cercueil ne soit envoyé allez savoir où.

Mais d’après les dires de Gabrielle lors du fameux petit-déjeuner, Robert n’avait plus de famille. Du moins pas de famille pour lui payer de vraies funérailles à priori, ni même pour y assister.

Tu as pu contacter de la famille de ce pauvre homme pour savoir comment est-ce que les choses vont se passer ?

Raziel espérait que oui. L’idée que le pauvre bougre soit enterrer vite fait dans l’indifférence générale le peinait.

Il mérite un vrai enterrement…, finit-il par soupirer, les yeux rivés sur son assiette qu’il avait a peine touché. Alors s’il n’a pas de famille pour le lui offrir, je réglerais moi-même tout les frais. C’est le moins que je puisse faire.




mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Dim 6 Juil - 23:34

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle aurait bien préféré continuer de parler de l'elfe de maison, c'était un sujet moins grave que celui qu'ils abordaient ensuite. La petite Evi n'était pas un sujet bien grave finalement, comparé au reste. Mais elle n'avait pas eu tellement le choix de prévenir Raziel que Robert était mort, elle ne se voyait pas garder cela pour elle. Elle n'avait pas le choix, elle avait mentionné de ce détail à son fiancé sachant parfaitement que cela n'allait pas lui plaire. Evidemment que l'homme se sentait responsable, évidemment qu'il pensait qu'il avait quelque chose à voir avec cette histoire. Mais le jeune Rookwood ne pouvait pas s'en vouloir pour ce genre de chose. Ce n'était pas de sa faute si Robert n'avait plus aucune maison pour vivre, il ne pouvait pas héberger n'importe quel sans domicile fixe comme il le disait. Gabrielle était attristée de cette mort et c'était pour cette raison qu'elle avait besoin de partager cela avec son fiancé, l'homme qu'elle aimait. Raziel demanda alors s'il y aurait un enterrement, posant donc une colle à la jeune femme. Elle n'en savait rien en effet.

« Heu... je ne sais pas honnêtement. » Gabrielle se sentit presque rougir, elle n'avait même pas pris le temps de se renseigner à ce sujet. En même temps, elle n'avait reçu un message la prévenant de sa mort que le matin même. Elle n'avait donc pas pris le temps de se renseigner plus sur ce qui était prévu, si quelque chose était prévu. Et même en réalité, elle n'avait pas grand monde avec qui se renseigner. « Je crois qu'il n'avait plus aucune famille, donc je suppose qu'il n'y a rien de prévu... »

Et c'était triste. Personne ne devait mourir de cette manière, seul. Ce n'était vraiment pas juste, pas agréable. Robert n'allait rien avoir de correct pour sa mort, il allait devoir se contenter de ce que les autorités pouvaient lui offrir, donc pas grand chose. Il allait se contenter d'être quelqu'un inconnu qui allait être enterré sans que quelqu'un s'occupe réellement de son cas. Personne n'allait être triste pour lui, il n'allait être qu'un poids en plus pour la personne chargée de s'en occuper. C'était ignoble. Et puis soudain, Raziel proposa quelque chose qu'étonna Gabrielle, elle ne s'y était pas attendu.

« Tu... tu ferais ça ? » Oui, elle était réellement étonnée. Elle savait bien que son fiancé était quelqu'un de bon, qu'il avait le coeur sur la main (surtout depuis qu'ils étaient ensemble sans doute). Mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il décide de payer, avec son argent, pour l'enterrement de Robert. Sa famille risquait de ne pas aimer cela. « Non... ne t'embête pas, je me débrouillerais. Je ne veux pas que tu ais des soucis avec ta famille. »

Gabrielle n'avait pas de métier, elle n'avait donc pas de salaire. Mais elle avait quand même quelques économies de côtés, de l'argent propre à elle. Elle devrait pouvoir payer elle même l'enterrement de Robert, évitant ainsi à Raziel de s'attirer des problèmes avec le reste des Rookwood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mer 9 Juil - 12:29


Gabrielle & Raziel

Délaissant presque son assiette dans laquelle il picorait juste de temps en temps, Raziel écoutait Gabrielle avec attention. Il se sentait coupable. Pas autant que pour ceux qu’il avait tué de sa main, mais tout de même. En fait, ce qui le surprenait surtout c’était qu’il savait très bien qu’encore un an plus tôt, avant de rencontrer Gabrielle, il n’aurait pas été touché plus que cela par la mort du SDF. En même temps, sans Gabrielle, il ne l’aurait jamais connu il fallait bien l’avouer. Décidemment, sa fiancée commençait vraiment à presque trop déteindre sur lui et c’était assez déstabilisant à vrai dire. Raziel avait toujours grandit dans l’idée que seul le clan importait, que seuls ceux de son rang méritait son attention. Autant dire que Robert ne rentrait pas dans ce genre de critère.

Mais tout comme Gabrielle, sans même le savoir, Raziel estimait que personne ne devait partir dans l’oubli le plus total avec juste un vague discours stéréotypé avant de finir dans une tombe anonyme. Et puis certes il ne l’avait vu qu’une heure mais Robert n’était pas un étranger complet pour lui. C’est pourquoi il offrit de lui-même de payer pour les funérailles de ce pauvre Bobby.

A la réponse de Gabrielle, le regard de Raziel se durcit soudainement alors qu’il baissait les yeux sur son assiette en fronçant les sourcils, visiblement contrarié. En cet instant, il donnait malgré lui un aperçu de cette facette bien plus sombre et froide de sa personnalité.

Ne t’inquiète pas pour cela, lui répondit-il sur un ton presque glacial.

Cela n’était absolument pas tourné contre Gabrielle. C’était dû à son ressentiment quant à la manière dont sa famille vivait en générale, coupé du reste du monde, du commun des mortels. William Rookwood aimait se complaire dans son univers qu’il estimait au-dessus des autres. Il aimait à dire que les Rookwood étaient dans l’élite des familles de sorciers bourgeois de sang-pur. Alors effectivement, ce genre d’actes de bonté pour un SDF inconnu n’était pas du genre à plaire à Patriarche du clan qui, à coups sûr, ne verrait là qu’une nouvelle marque de faiblesse chez son fils cadet.

Ma famille, je m’en charge, ajouta-t-il sur un ton froid et autoritaire qui trahissait ce que Gabrielle savait déjà, à savoir que si William était persuadé que tout ce passait bien avec son fils sur qui, il en était certain, il avait une complète main mise de son côté, Raziel, s’appliquait surtout à cacher son ressentiment qu’il éprouvait pour son père. Et s’il arrivait parfaitement illusion devant tout le monde, jouant à merveille le rôle du fils admiratif et soumis, il avait depuis longtemps cessé de mentir à ce sujet à Gabrielle.

Excuse-moi, ce n’était pas contre toi, reprit-il sur un ton plus doux, réalisant qu’il avait parlé de manière plutôt cassante. Suite à quoi, il tendit la main sur la table pour la poser sur la main de Gabrielle dont il caressa délicatement le dos. Il mérite un vrai enterrement. Si tu as envie de t’en occuper, je m’occuperais des dépenses. Mon père n’est pas obligé de le savoir.

Un peu confus, Raziel, qui avait toujours la tête légèrement baissée, releva juste les yeux sur Gabrielle avec un air sincèrement désolé de s’être laissé à lui parler aussi durement alors qu’elle ne le méritait pas.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Jeu 17 Juil - 23:53

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle savait bien que cela n'était pas dans la nature de Raziel de s'occuper du sort d'un sans domicile fixe. Il avait vécu dans le luxe toute sa vie, sans se rendre réellement compte que d'autres personnes souffraient à ses côtés, sans qu'il ne les voit. La jeune femme lui avait sans doute ouvert les yeux, la fois où elle avait invité Robert à passer une nuit chez eux. Raziel n'avait pas apprécié cela, mais il s'était rendu compte que cela tenait à cœur à sa fiancé. Gabrielle se laissait souvent emporter par son grand cœur, ne se rendant pas toujours compte qu'elle était incapable de venir en aide à tout le monde. Elle avait comprit qu'elle ne pouvait pas inviter n'importe qui à passer un moment chez elle, surtout qu'elle avait bien l'intention de fonder une famille avec son fiancé une fois qu'ils seraient mariés. Mais cela ne l'empêchait pas d'avoir de l'affection pour cette homme qu'elle avait côtoyé pendant quelques minutes, qu'elle avait même changé un peu au fond à son contact. Elle ne se voyait pas capable de le laisser partir ainsi, tout seul. Les personnes qui s'occuperaient des personnes qui n'avaient plus aucune famille, ne mettaient pas vraiment de cœur dans l'acte. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Elle avait donc l'intention de faire quelque chose pour lui, sans pour autant y intégrer son fiancé.

La femme n'eut aucun mal à voir la facette plus sombre de sa personnalité, ainsi que la voix glaciale qu'il utilisa. Gabrielle connaissait assez Raziel pour savoir que le sujet de sa famille était assez difficile, surtout quand elle mettait le point sur le fait qu'ils étaient assez égoïste. Elle savait parfaitement que les parents Rookwood n'allaient pas apprécier que leur fils dépense son argent pour l'enterrement d'un sans domicile fixe. Gabrielle préféra ne rien dire de plus, laissant l'homme poursuivre. Il voulait s'occuper de sa famille, certes. C'était vraiment un geste très agréable de sa part, mais Gaby n'avait aucune envie de laisser son fiancé avoir des soucis à cause de sa générosité à elle. Elle ne travaillait certes pas, elle avait quand même quelques économies. Elle pouvait aisément payer cet enterrement pour Robert. La jeune femme ne quitta pas l'homme qu'elle aimait des yeux, le laissant se calmer tranquillement. Elle savait qu'il valait mieux ne rien dire pour le moment. Il allait reprendre son calme tranquillement, elle le savait. Ce qui arriva d'ailleurs, Gabrielle caressa délicatement la main de Raziel.

« Ce n'est rien, ne t'en fais pas. » Elle savait bien sûr que la relation entre Raziel et son père était difficile, enfin le vieil homme ne s'en rendait pas aussi compte qu'elle. Son fiancé s'éloignait de plus en plus des idées de sa famille, sans doute à cause d'elle d'ailleurs, ce qui ne plaisait pas réellement à William Rookwood. « J'aimerais m'en occuper oui, j'ai peur que personne ne le fasse sinon. »

La discussion n'était pas très joyeuse, à cause d'elle, alors qu'ils se retrouvaient pour manger ensemble. Ils ne se voyaient pas aussi souvent qu'ils le voulaient et la jeune femme gâchait ce moment avec lui. Elle aurait peut-être pu attendre un peu avant de parler de la mort de Robert à son fiancé, au moins le soir.

« Je suis désolée d'avoir brisé l'ambiance mon chéri. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Ven 25 Juil - 13:07


Gabrielle & Raziel

Un vieux dicton disait que l’on choisissait ses amis mais pas sa famille. C’était on ne peut plus vrai pour Raziel et plus le temps passait, plus le double jeu qu’il devait mener avec le reste de son clan le pesait mais il n’avait pas le choix n’est-ce pas ? Bien sûr, il aurait pu les envoyer se faire voir, ce qui lui aurait valu de se faire renier à coup sûr. Même déshérité, il avait un travail qui lui permettait de vivre et de fonder une famille. Mais la vérité était que Raziel se sentait trop lâche pour faire cela. De plus, il n’avait réellement pas envie de perdre à jamais sa mère et son frère.

Mais il avait également conscience que cela avait tendance à le rendre irritable, y comprit envers Gabrielle. Evidemment, le changement qui s’opérait en lui était en partie dû à elle. Avant de la rencontrer, il avait réussit à faire taire sa conscience le plus possible, il vivait avec pour le reste mais depuis que Gabrielle était entrée dans sa vie, cela lui devenait de plus en plus difficile d’ignorer ses problèmes de conscience et de se regarder son père dans les yeux. Pourtant, il n’en voulait pas à sa fiancée, loin de là même.

Par chance, Gabrielle faisait preuve d’une patience tout simplement incroyable avec lui. Elle ne s’offusquait pas lorsqu’il lui répondait de manière trop brusque quand il était question de son père alors qu’elle serait en droit de le faire.

Plus amoureux que jamais, Raziel prit sa main et la porta jusqu’à ses lèvres pour déposer un baiser sur ses doigts.

On doit attendre le mariage pour que tu ai l’accès à mon coffre à Gringotts mais il y a une réserve d’argent dans le coffre de mon bureau à la maison, cela devrait largement suffire pour les frais.

Raziel avait voulu accorder les d’accès à Gringotts à Gabrielle mais cela lui avait été refusé. Tant que Gabrielle ne serait pas Madame Rookwood, il ne pouvait pas lui accorder ce genre de droits. Cela ne l’avait pas vraiment étonné. Leur couple, vivant déjà ensemble, bien que loin d’être unique, continuerait de faire grincer des dents jusqu’à leur mariage.

Il eut un sourire en écoutant Gabrielle s’excuser. Elle n’avait vraiment pas à le faire, il ne lu en voulait pas le moins du monde.

Ce n’est pas grave, la rassura-t-il. On aura de très nombreuses autres occasions de manger ensemble à midi durant les 70 prochaines années.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Jeu 31 Juil - 22:29

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
La vie n’était pas toute rose, même pour les gens qui se sentaient heureux. Gabrielle savait bien que la situation de son fiancé avec sa famille était compliqué, elle était tellement différente d’eux. Si la française avait plus ressemblé aux valeurs des Rookwood, les choses se passeraient sans doute mieux. Raziel n’aurait pas à craindre une réaction de sa famille quand il faisait quelque chose pour la femme qu’il aimait. C’était pour cette raison que Gabrielle se sentait gêné que son ami insiste à ce point pour l’aider dans les préparatifs de l’enterrement de Robert, elle ne voulait pas qu’il s’attire les foudres de son père. Du moins, plus de foudre qu’actuellement. Leur relation en elle-même ne lui plaisait pas, le fait qu’ils vivent ensemble avant d’être marié non plus. C’était quelque chose qui ne se faisait pas à leur époque, Gabrielle en avait bien conscience. Sauf qu’elle aurait trouvé beaucoup plus difficile d’attendre son mariage si elle n’avait pas la chance de voir son fiancé tous les jours. Elle savait donc que la situation n’était pas facile pour Raziel et elle ne lui en tenu par rigueur alors qu’il devenait soudainement plus froid. A force, la blonde commençait à le connaitre. Elle savait bien que ce comportement ne lui était pas destiné, que ce n’était pas contre elle. Alors, elle se montrait tout simplement patiente et compréhensive. Elle espérait vraiment que les choses allaient s’arranger une fois qu’ils seraient officiellement mariés.

« D’accord, j’irais voir ça alors. »

Gabrielle avait évidemment connaissance de ce coffre dans le bureau de Raziel, comme du fait qu’elle n’avait pas accès à celui de Gringotts. D’ailleurs, elle n’avait même pas son propre coffre à elle, puisqu’elle n’avait pas grandi dans ce pays. Ce qu’elle avait comme argent se trouvait chez eux, mais c’était bien mince. Ses parents gardaient pour le moment sa dote, jusqu’au jour du mariage. Jusqu’au jour où la jeune femme serait officiellement liée à Raziel Rookwood, et qu’elle allait faire entièrement partie de ce monde. Enfin maintenant, cette histoire d’enterrement était réglée même s’ils risquaient d’en payer les conséquences dans le futur. Gabrielle se sentait un peu coupable d’avoir à ce point détruit l’ambiance de ce repas, alors qu’ils devaient profiter de ce moment pour se retrouver vraiment. Evidemment, Raziel s’empressa de lui dire que ce n’était pas grave.

« Soixante-dix ans seulement ? » Commença-t-elle en riant un peu. « Tu n’as quand même pas l’intention de te débarrasser de moi aussi rapidement ! »

Cela faisait vraiment du bien de rire un peu après la conversation qu’ils avaient eus. Robert était mort certes, mais il n’aurait sans aucun doute pas aimé que les personnes se morfondent pour lui. Des morts, il y en avait tous les jours. La vie continuait pour autant, elle naissait ailleurs. Alors, il fallait en profiter tant qu’on en avait l’occasion, parce qu’on ne pouvait pas savoir quand la fin allait arriver. Bien souvent, elle montrait son bout du nez plus tôt que prévu.

« J’ai tellement hâte de devenir ta femme ! » Et accessoirement, pouvoir commencer à fonder une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Jeu 7 Aoû - 10:57


Gabrielle & Raziel

Le problème de l’enterrement était réglé, ce qui était déjà une bonne chose. Gabrielle devait connaître la combinaison du coffre de son bureau, Raziel la lui avait déjà donnée en lui disant qu’elle pouvait se servir mais il avait déjà constaté qu’il n’y avait jamais manqué une mornille. Gabrielle avait de la peine à s’habituer à la fortune des Rookwood. Au moins le positif là-dedans était qu’elle ne risquait pas de le ruiner en futilité mais Raziel voulait vraiment qu’elle finisse par accepter que son argent était désormais aussi le sien, même s’ils n’étaient pas encore unis légalement.

L’atmosphère se détendit rapidement quand le chapitre Robert fut clos et Raziel se mit même à rire de bon cœur à la réponse de Gabrielle.

70 ans c’est le temps moyen pour que les épouses des hommes de ma famille finissent par en avoir marre et enterrer leurs corps dans le jardin, plaisanta-t-il à moitié car, effectivement, environ 50 ans plus tôt l’une de ses tantes éloignées avait bel et bien tué son richissime époux Rookwood pour l’enterrer dans le jardin avant de signaler sa disparition. Le pot aux roses avait été découvert bien après sa mort avec une séance de jardinage intensif.

Il parait qu’on est un petit peu invivable, ajouta-t-il avec une demi-grimace amusée, parfaitement conscient qu’il n’était pas forcément le plus facile à vivre des hommes. Etat de fait d’avantage décuplé par son environnement familial qui avait de quoi faire fuir pas mal de monde. D’ailleurs, il n’y avait pas un matin sans que Raziel ne soit presque surprit de voir que Gabrielle n’avait pas encore pliée bagages pendant la nuit. Cette femme était tout bonnement incroyable.

Attendrit par la révélation de la jeune femme, Raziel caressa sa main avec ce sourire typique du jeune homme amoureux.

J’ai l’impression que les préparatifs durent depuis des années et que la date s’éloigne toujours plus.


C’était encore pire que lorsqu’il était enfant et qu’il attendait impatiemment Noël dès le mois de février. Si cela n’en n’avait tenu qu’à lui, ils seraient déjà mariés depuis longtemps mais qui disait Rookwood disait mariage en grande pompes et pour une fois, ce n’était pas son père que Raziel avait craint mais bel et bien sa mère, réellement inquiet de la voir se changer en véritable furie si par malheur ils se contentaient d’un petit mariage tout simple et en petit comité.

En parlant du mariage, ma mère ne te rend pas trop folle j’espère ? Il ne se passe pas une semaine sans qu’elle me menace en me disant que si par ma faute tu devais te retrouver à prendre certaines formes t’empêchant d’entrer dans ta robe, elle me le ferait payer.


Et Merlin savait que Raziel prenait la menace de sa mère très au sérieux. Il l’adorait réellement mais aussi bien lui que son frère avaient depuis longtemps apprit qu’il ne valait mieux pas la contrarier quand elle avait une idée en tête.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Lun 11 Aoû - 20:40

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle savait parfaitement ce qui lui restait à faire une fois qu’elle renterait chez eux. Pour le moment, elle n’avait encore jamais ouvert le coffre de Raziel, celui qui se trouvait dans son bureau et qu’elle connaissait la combinaison. L’homme la lui avait donnée en lui disant de se servir si elle avait besoin et elle n’en avait jamais eu besoin. La jeune femme avait quand même quelques économies qu’elle utilisait si besoin, elle n’avait pas besoin d’aller prendre l’argent de son futur époux. Elle savait bien qu’il considérait cet argent comme le leur, comme la maison et tout le reste, mais Gabrielle se sentait quand même gênée encore par tout cela. Elle n’avait pas eu l’habitude de vivre dans une famille riche, elle savait donc s’en sortir avec le minimum. C’était pour cela qu’elle n’avait jamais eu besoin encore de l’argent de son petit ami (du leur, bref c’est pareil). Mais aujourd’hui, le cas se présentait et la jeune femme appréciait réellement le geste de son fiancé.

Gabrielle sourit à la remarque de l’homme, sur le temps moyen avant que les épouses Rookwood n’enterrement leur mari dans le jardin, parce qu’ils étaient invivables. La jeune femme savait bien que Raziel faisait énormément d’effort pour se montrer vivable, mais elle l’aimait quoi qu’il arrive de toute façon. Elle savait qu’ils étaient faits l’un pour l’autre, qu’ils ne pouvaient pas vivre sans l’autre. La jeune femme n’avait donc aucune intention d’un jour être éloigné de son futur époux, qu’elle avait particulièrement hâte d’épouser.


« Je t’enterrerais à côté du pommier alors, et je viendrais t’arroser chaque jour jusqu’à la fin de mes jours. »

Gabrielle se mit à rire, elle plaisantait évidemment. Elle ne s’imaginait pas un jour incapable de supporter Raziel, c’était impossible. Ils allaient se marier et vivre le reste de leur vie côte à côte. La jeune femme savait bien que tous les jours n’allaient pas être roses, qu’ils allaient passer parfois par des moments difficiles. Mais leur amour était assez fort pour résister à tout cela. Même s’ils vivaient parfois des moments compliqués, ils seraient là l’un pour l’autre. Gabrielle était réellement impatiente d’enfin pouvoir épouser son fiancé, mais elle devait se montrer patiente jusqu’à la fin des préparatifs de leur mariage. La jeune femme laissait sa belle-mère se charger de tout, elle préférait éviter de se prendre la tête avec elle. La femme était parfaite dans ce rôle, Gabrielle lui faisait entièrement confiance. Elle aimerait simplement que les choses aillent plus rapidement.

« Elle m’a fait la même remarque, mais moi elle ne m’a pas menacé. » Répondit la jeune femme à son fiancé, se doutant bien que sa belle-mère avait dû se montrer un peu dure avec le jeune homme. « Elle est adorable avec moi, simplement un peu stressante par les préparatifs. Et encore, heureusement qu’elle veut se charger de tout, je n’ai rien à faire presque. » C’était l’avantage en effet, au moins Gabrielle ne stressait pas pour les préparatifs. Elle se contentait de stresser pour la cérémonie tout court, ce qui était déjà pas mal. « Je la vois demain d’ailleurs, pendant que tu seras à Poudlard. Elle vient chez nous pour les derniers essayages de la robe. »

Robe que Raziel n’avait évidemment pas une seule fois vu. Il la découvrirait le jour du mariage, comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mer 20 Aoû - 20:01


Gabrielle & Raziel

C’est trop aimable à toi mon amour, répondit-il quand elle lui annonça qu’elle l’enterrerait au pied du pommier. Au moins son corps ferait, l’espérait-il, un bon engrais pour l’arbre. Après pour le reste, il n’était pas vraiment sûr d’être rassuré, on ne savait jamais après tout. Mais pour le moment, l’idée de Gabrielle l’enterrant dans le jardin et venant l’arroser tous les jours l’amusait plus qu’autre chose. Il trouvait l’idée presque romantique d’une certaine manière car tant qu’elle viendrait arroser sa tombe de fortune, cela signifierait qu’elle penserait à lui.

Le sujet de sa mère, même s’il était accolé à celui de leur prochain mariage, n’avait pas grand-chose de romantique lui en revanche. La plus grande crainte des parents Rookwood ? Que leur fils leur fassent la honte d’avoir un enfant bâtard, né en dehors des liens sacrés du mariage et ce même s’i le mariage était en préparation. Heureusement, la date se rapprochait et à présent, ils n’avaient plus à craindre que Gabrielle accouche soudainement avant de s’appeler Rookwood mais de la voir en robe de mariée avec un ventre rond était tout aussi exclu. C’était simple, Raziel avait réellement cru que sa mère allait faire une attaque lorsqu’il leur avoua que Gabrielle partageait d’ores et déjà son lit. Quant à son père, sa réaction ne fut pas mieux, se dernier se contentant de lui dire que s’il avait de telles envies, il n’avait qu’à mettre une maitresse dans son lit au lieu de prendre le risque de déshonorer la famille en y mettant celle qui n’était pas encore sa femme. Ce à quoi il ajouta certains commentaires sur la vertu douteuse de cette française sans argent acceptant de se donner avant même d’avoir l’alliance au doigt ce qui avait donné lieu à une discussion très houleuse entre les deux hommes, dispute finalement interrompue par les interventions de Maria et Loriel. Et dispute que Raziel avait préféré taire à Gabrielle afin de ne pas la blesser.

Attend de voir lorsque tu seras enceinte…

Raziel lui-même craignait d’ores et déjà le pire et avait la très ferme intention d’obliger sa mère à accepter un droit de visite bien défini, histoire d’être sûr qu’elle ne débarque pas n’importe quand pour imposer à Gabrielle ses « conseils » sur la grossesse et la manière d’élever un enfant Rookwood.

La robe. La fameuse robe. Raziel avait tellement hâte de la découvrir mais il prenait son mal en patience, sachant pertinemment que Gabrielle ne le laisserait jamais la voir avant le grand jour.

Je suis sûr que tu seras absolument féerique dedans
, répondit-il, l’air rêveur. J’en ai tellement marre d’attendre.

Raziel jeta un coup d’œil à l’horloge murale non loin et fit signe au serveur pour commander un café car l’heure tournait et il allait bien tôt devoir retourner au sein du château.

Je vais rentrer tôt ce soir, je prendrais mes corrections à faire avec moi, je les ferais à la maison.

Certains, il allait passer une bonne heure à travailler en rentrant mais au moins, il serait chez eux et non pas dans son bureau à l’école, comme il en avait prit l’habitude jusqu’à maintenant.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mar 26 Aoû - 13:38

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle savait bien que la situation était quelque peu tendue entre Raziel et ses parents, concernant son sujet. La jeune femme s'en voulait un peu, mais elle ne pouvait de toute manière pas faire grand chose. Elle n'allait évidemment pas s'opposer à William Rookwood, elle n'était pas masochiste à ce point non plus. Elle était heureuse de pouvoir vivre avec Raziel, même s'ils n'étaient pas encore mariés. Cela faisait polémique, mais tant pis. Cela n'allait pas l'empêcher d'être heureuse avec son fiancé, attendant avec impatience de passer au stade d'épouse. Gabrielle ne se doutait cependant pas à quel point son fiancé pouvait se disputer avec son père, puisque l'homme ne lui racontait pas tout. Heureusement que Maria se montrait bien plus douce, même si la jeune femme savait qu'elle devait éviter de l'énerver. Et pour cela, elle devait éviter de prendre du poids, évidemment. Maria était adorable avec sa belle-fille, Gabrielle avait parfois l'impression de voir sa mère en elle. Bien sûr, elle était stressante avec les préparatifs du mariage, mais comme la jeune femme savait se taire pour la laisser faire, cela ne posait pas de souci. Elle n'avait que faire de comment allait être la cérémonie au fond, la seule chose qu'elle désirait c'était épouser Raziel. Et une fois ce mariage passé, ils seraient enfin mari et femme. Et ils pourraient concrètement envisager d'être parents.

« Tu permets... je préfère pas imaginer ça encore. »

Gabrielle se doutait bien que cela n'allait pas s'arranger une fois qu'ils allaient être mariés, que Maria allait se montrer sans doute plus intrusive encore. Et quand elle serait enceinte, elle allait évidemment l'avoir sur le dos. Heureusement que la française avait quand même une grande patience, et qu'elle n'était pas du genre à s'énerver pour peu. Sauf qu'elle n'avait pas spécialement envie de passer son temps à suivre les conseils de sa belle-mère sur l'éducation des enfants. Raziel et elle feraient de parfait parent, elle le savait déjà. Ils s'en sortiraient parfaitement ensemble, sans avoir besoin de conseil et de coup de main de la part de leurs propres parents.

« Et il faudra ajouter le harcèlement de ma mère pour qu'on aille la voir, ou qu'elle vienne nous voir. »

En quelques sortes, ils n'étaient pas sortit de l'auberge. Pour l'instant, ils n'étaient pas encore à ce stade. Même si madame Lefèbre envoyait régulièrement des messages à sa fille pour connaître l'avancement des préparatifs du mariage, elle rêvait du jour où elle verrait Gaby en robe de mariée. D'ailleurs, la jeune femme se doutait bien que sa mère était déçue de ne pas avoir fait les premiers essayages avec elle. Mais ils n'avaient pas eu le choix, elle ne pouvait pas encore venir en Angleterre et Gabrielle devait bien se préparer. Fameuse robe que la jeune femme allait donc poster de nouveau dans la journée du lendemain. Raziel fit un signe au serveur pour qu'il apporte le café, l'heure du déjeuné était bientôt terminé. Gabrielle était triste de devoir quitter son fiancé et de le voir retourner à Poudlard, mais ils n'avaient pas le choix.

« Vivement ce soir alors ! »

Raziel allait sans doute travailler pendant un moment quand il allait rentrer, mais au moins il serait chez eux. C'était mieux que rien aux yeux de Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Dim 14 Sep - 14:51


Gabrielle & Raziel

Raziel éclata de rire en terminant son verre. Il imaginait déjà tellement bien sa mère devenir encore plus intrusive dans leur vie. Seulement, il était bien décidé à ne pas la laisser faire. Gabrielle et lui étaient adultes, ils allaient bientôt être marié et non, il n’avaient pas besoin de Maria Rookwood et de ses conseils sur la vie de couple ou l’éducation des enfants. D’autant que Razel ne pouvait s’empêcher de penser sournoisement que les conseils d’une femme trompée devant les yeux de tous et n’ayant pas pu empêcher son mari d’enrôler ses fils parmi les mages noirs ne devaient pas valoir grand-chose et il n’hésiterait pas à le lui dire, même s’il savait qu’elle n’apprécierait pas. Mais Raziel refusait – et refuserait toujours – d’imposer à ses enfants l’éducation que lui-même avait eue.

Moi j’ai hâte de te voir avec un ventre rebondit au contraire, lui répondit-il avec un sourire sincère.

Lorsque Gabrielle mentionna sa propre mère, Raziel lui caressa doucement la main. Il se doutait bien que cela ne devait pas être facile pour Gabrielle de préparer son mariage dans la présence de sa mère. Raziel n’y connaissait pas grand-chose en relation mère-fille, il peinait déjà avec les relations parents-enfants tout court, mais il se souciait de Gabrielle.

Tu ne peux vraiment pas essayer de faire venir ta mère demain pour les essayages ? Je peux demander à relier la cheminée de la maison au réseau et si elle ne veut pas faire le voyage de retour à cause de la fatigue, elle peut rester pour la nuit dans la chambre d’amis tu sais ?

En tout cas une chose était sûre, dès le premier bébé né, son tout premier voyage serait pour la France. Raziel tenait vraiment à ce que leurs enfants connaissent leurs origines françaises autant que les anglaises.

Lorsque le serveur arriva, Raziel paya directement note tout ne jetant un coup d’œil à l’heure. Il avait hâte de voir arriver les prochaines vacances. Au moins, lorsqu’ils auraient leur premier enfant, Gabrielle ne serait plus seule à la maison. Elle rencontrerait sans doute d’autres jeunes mères avec qui elle deviendrait amie et tout rentrerait dans l’ordre.

Je dois retourner éduquer la future élite du pays
, plaisanta-t-il, ses élèves passant généralement plus de temps à dormir qu’à étudier dans son cours. Tu sais quoi ? Ce weekend on envoi paitre ma mère et on s'octroie une escapade sur la côte, tu en dis quoi ?



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mar 23 Sep - 21:37

Raziel & Gabrielle
Pause déjeuner
Gabrielle savait bien que la relation avec sa belle-famille n’allait sans doute pas s’arranger au fur et à mesure que le temps passait. Elle n’était pas ignorante de la vie de Raziel avec ses parents, de l’éducation qu’il avait eue de la part de ses parents. La jeune femme ne voulait pas que ses enfants se retrouve à rentrer dans les rangs des mages noirs sans avoir le choix. En réalité, elle n’avait pas envie de les voir tout court chez les mages noirs, mais elle savait bien qu’il était difficile de garder des enfants dans le droit chemin. Elle allait les élever comme elle le sentait, comme elle avait été élevée en réalité. Gabrielle savait bien que Maria allait vouloir lui donner énormément de conseil, mais elle n’était pas obligée de les suivre. Raziel et elle feraient comme ils le sentaient tout simplement. Ils auraient même le temps de se mettre d’accord sur tout cela, ils n’étaient pas encore parents après tout. Même si cela n’allait sans doute pas tarder, une fois qu’elle tomberait enceinte, le couple aurait encore le temps avant l’arrivée de leurs enfants.

La conversation se tourna vers la propre mère de Gabrielle, celle-ci manquant énormément à la jeune femme. Elle s’était faite une raison, maintenant qu’elle vivait dans un autre pays elle pouvait voir beaucoup moins souvent sa famille. Elle avait fait ce choix en parfaite connaissance de compte. Parce qu’elle savait qu’elle pouvait vivre sans sa famille, mais elle ne pouvait pas vivre sans Raziel. L’homme allait devenir son époux et ils allaient fonder leur propre famille ensemble. Cependant, Raziel proposa à la jeune femme de faire venir sa mère pour les essayages du lendemain.


« Tu ferais cela ? »
Dit-elle mi étonnée, mi heureuse. Bien sûr qu’il le ferait, il était parfait. Elle avait réellement beaucoup de chance de l’avoir, de le connaitre et de bientôt devenir son épouse. Rien ne pouvait plus lui faire plaisir que la présence de sa mère lors des derniers essayages de sa robe de mariée, qu’elle puisse avoir son avis avant le jour J. « J’aimerais beaucoup oui, si jamais tu peux arranger cela. »

Mais pour le moment, les deux amoureux devaient se quitter puisque Raziel devait retourner travailler. Ils avaient déjà eu la chance de pouvoir déjeuner ensemble, ils devaient bien s’éloigner un peu pour mieux se retrouver le soir. Surtout quand le jeune homme faisait de telle proposition à sa fiancée. Comment pouvait-elle refuser un week-end loin de tout, à la côte, rien que tous les deux.

« J’en dis que j’attends avec impatience le week-end du coup ! »

Gabrielle aimait quand elle pouvait passer tout son temps en compagnie de son fiancé, surtout s’ils pouvaient éviter Maria Rookwood. Bien sûr, la jeune femme aimait bien sa belle-mère, mais elle ne pouvait pas nier qu’elle la trouvait bien trop prenante et envahissante par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 218
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Pause déjeuner (pv Raziel)   Mer 1 Oct - 11:00


 
Gabrielle & Raziel

Il n’y avait rien que Raziel refuserait de faire pour Gabrielle et encore moins quelque chose d’aussi simple que de faire venir sa mère chez eux en faisant relier leur cheminée au réseau. D’ailleurs, à bien y réfléchir, il allait faire une demande permanente ainsi Gabrielle aurait plus de faciliter à voir sa famille. Il était même surprit de ne pas y avoir pensé avant. Par le passé, avant qu’il y emménage, la cheminée du hall d’entrée avait été raccordée mais elle avait été séparée du réseau lorsque le manoir s’était retrouvé vide et Raziel n’avait pas jugé utile de refaire les démarches, le transplanage lui suffisant amplement pour aller au travail, chez ses amis ou sa famille, tout cela se trouvant en Angleterre. Mais cela faciliterait la vie de Gabrielle en revanche.

Et puis le sourire qu’il vit sur son visage, le pétillement dans ses yeux valait bien la peine qu’il perde 30minutes en démarches administrative.

Je passerai au Ministère avant de rentrer cet après-midi, lui dit-il. Certes, il avait promit de rentrer directement après les cours mais pour une fois, il ne serait pas en retard car resté dans son bureau à Poudlard. Comme ça ta mère pourra venir dès demain matin. Je demanderai a Evi de préparer la chambre d’amis au cas où.

A bien y réfléchir, Raziel n’avait pas rencontré la mère de Gabrielle plus de deux ou trois fois mais elle lui avait donné l’impression d’être quelqu’un de sympathique et, surtout, de bien moins intransigeante et vieux jeu que sa propre mère, ce qui n’était pas très difficile. Ainsi, il était lui-même content de pouvoir la faire venir et espérait pouvoir la voir à son retour de Poudlard au soir.

L’idée de ce weekend était un vrai coup de tête qui, au vue de tout ce qu’ils avaient encore à faire pour le mariage, ne tombait peut-être pas forcément au bon moment mais Raziel s’en moquait. Il savait que sa mère allait frôler la syncope mais peu importe, il avait vraiment besoin de se retrouver un moment vraiment seul à seul avec Gabrielle sans avoir en permanence à discuter avec sa mère, le traiteur ou le fleuriste.

Plus le grand jour approchait et plus Raziel pensait que l’organisation même du mariage était probablement l’épreuve la plus difficile que traverserait leur couple. Franchement, après cette folie, plus rien ne lui faisait peur. Ils vivaient déjà le pire depuis que Maria avait eu l’idée saugrenue de commander des sculptures de glace que Raziel avait refusé net, il ne leur resterait qu’a vivre le meilleur une fois devenu Madame et Monsieur Rookwood.

Raziel se leva, contourna la table en déposa un long baiser sur els lèvres douces et sucrées de Gabrielle, ne se souciant pas du regard des clients.

A ce soir alors. Je t’aime, ajouta-t-il tendrement avant de lui donner un dernier baiser et de prendre la direction de la sortie.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pause déjeuner (pv Raziel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pause déjeuner
» Pause déjeuner (pv Raziel)
» Fiche Technique Raziel strife
» La pause Olympique
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-