AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No point anymore... [pv Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: No point anymore... [pv Anya]   Mar 8 Juil - 22:04


No point anymore
J

amais il n'avait vécu cela auparavant... Il tenait les grands romantiques qui tanaient leur monde avec leurs stupides déconvenues amoureuses pour des imbéciles, et voilà qu'il ne faisait pas mieux. Ça avait été facile, pour lui, que de se moquer de la détresse affective de tous ces gens, tant qu'il n'avait fait que croire aimer, sans jamais atteindre à cette véritable plénitude, à ce sentiment semblable à nul autre que procure l'amour véritable. Et il y avait mis un terme. De lui même. Il avait connu la chose la plus merveilleuse qu'on puisse imaginer, ce à quoi aspire tout être humain, et il lui avait tourné le dos, par simple fierté, par simple incapacité à renier des convictions qui auraient sûrement dû l'être... Et il en était malade. Sasha lui manquait. Sans cesse. Au point qu'il avait le sentiment de dérailler complètement. Au travail, il avait toute les peines du monde à se montrer aussi sérieux et méticuleux qu'il ne le faudrait, lui qui appréciait par dessus tout le travail bien fait... plus rien ne semblait avoir d'importance, désormais, il survivait. Il ne voyait qu'un intérêt minime à faire mine de vivre.

Avec le départ de Sasha, ou du moins, après l'avoir très sérieusement invité à quitter sa vie, il s'était plus que jamais investi dans la cause des neo-grindelwaldiens. C'est ce qu'il lui restait encore pour ne pas se sentir aussi inconsistant qu'une coquille vide, c'est ce qu'il lui restait encore pour avoir le sentiment d'exister, pour qu'il y ait une raison à tout ça... Alors, bien sûr, quand Anya lui avait proposé de partir en mission avec lui, et d'aller retrouver d'anciens ennemis de Grindelwald, quelque part en Norvège (qu'importe le lieu exact, il n'était pas là pour faire du tourisme), il n'avait pas hésité la moindre seconde. Et il ne fit pas de compromis, ni dans la dentelle. Sa détresse s'exprimait dans la violence, il n'épargna personne, se montrant d'une inventivité dépassant son formalisme habituel pour tuer et torturer ses opposants. Chaque coup lui donnait l'illusoire sensation, quelques secondes, d'être en vie. Quand les lieux ne furent plus qu'un charnier, et après qu'il se soit acharné sur sa dernière victime tant et si bien que son sang avait abondamment giclé sur ses vêtements et son visage, il commença déjà à retrouver le vide. Il jeta un regard à sa partenaire de crime, qui aurait sûrement du mal à ne pas constater qu'il se passait quelque chose, et que son comportement n'était pas tout à fait celui qu'il adoptait d'ordinaire.

-Je crois qu'on en a fini.
décréta-t-il simplement à son adresse.

Ou presque, la scène s'était muée en véritable bain de sang, conséquence de la violence dont Gwendall avait fait preuve, avait eu besoin de faire preuve. Bien sûr, Anya n'avait pas hésité à y contribuer, mais les victimes les plus défigurées et violentées étaient bien le fruit de son acharnement. Et il ne s'était pas à ce point défoulé uniquement pour le plus grand bien ou pour la cause de Grindelwald et Borodine, c'est certain.

code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Ven 18 Juil - 20:22

Anya commençait doucement à s'y faire. Vraiment doucement. Tout cela restait encore très flou. Bien trop pour qu'elle soit sereine avec cette histoire. La belle ne savait pas maîtriser ses nouvelles capacités et cela lui rendait les choses plus difficiles. Seulement elle n'avait plus vraiment le choix. Elle avait été bien obligée de sortir finalement. Et même plus. Dimitri n'acceptait pas qu'elle reste simplement à attendre que cela passe. Quelque part il avait raison. Mais en même temps cela devenait plus difficile. Et puis maintenant elle devait un peu tout faire d'un coup. L'adaptation à sa nouvelle condition, mai aussi à sa future. En plus d'être loup-garou elle était enceinte. Et elle comptait bien le rester encore neuf mois. Dimitri pouvait dire ce qu'il voulait, elle ferait attention et elle aurait cet enfant. Son autorisation, elle la perdait uniquement en cas de perte de ce bébé. Elle ferait donc son maximum pour le garder. De toute façon elle serait trop mal de le perdre.

Mais cela ne l'empêchait pas d'avoir du mal. Sortir c'était perturbant. Elle était un peu désorientée. Voire carrément perdue suivant les cas. Seulement elle n'avait plus vraiment le choix. Alors elle avait commencé doucement. Elle était allé se promener dans son quartier. Ce qui était déjà compliqué. Elle avait progressivement fait des trajets plus longs. Elle avait été au parc avec Irina. Puis elle était passé à la foule du chemin de traverse, difficilement. Trop de monde, de bruits et d'odeurs. Qu'elle ne connaissait pas pour la plupart. À force elle était rentré avec un mal de tête atroce. Et elle n'avait pas arrêté d'éternuer pendant des heures. Comme pour les allergies au pollen. Sauf que là il semblerait que ce soit une allergie aux... et bien aux gens, en fait...

Ceci dit, une étape c'était bien, mais il fallait continuer maintenant. Parce que cela ne suffirait pas à tout le monde ses petits efforts. Alors ce soir-là elle avait eut envie d'essayer autre chose. Pas de grande foule ou quoi que ce soit d'approchant. Elle voulait essayer de faire à la fois un petit effort, et également une petite tentative pour Dimitri. Elle avait donc proposé à Gwendall de venir avec elle en Norvège, histoire de faire un peu de ménage dans les anciennes mauvaises fréquentations des Néo-grindelwaldiens. Et heureusement il avait accepté. Elle lui avait demandé à lui parce qu'elle savait qu'il n'était pas encore trop pris pour eux et surtout que lui devait avoir encore un peu de considération pour elle. En vérité ils étaient encore nombreux, mais ça elle avait du mal à se le dire.

Ils y avaient donc été et avaient fait un travail... efficace. Anya avait trouvé cela instructif malgré tout. Elle avait pris un plaisir tout nouveau à faire ce qu'elle faisait déjà avant. Sentir battre ces petits cœurs, sentir même la peur sur leur peau. Tout ce qui pouvait lui passer totalement sous le nez avant et qui l'excitait beaucoup maintenant qu'elle le percevait. Elle était tellement plus motivée. Et même une fois tout le monde supprimé, il restait cette odeur de sang qui flottait dans l'air et donnait à Anya des envies qui allaient presque jusqu'à la choquer. Le massacre qui avait été fait autour d'elle, elle avait envie de le continuer, encore un peu, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien que des morceaux, de s'acharner sur les corps déjà bien amochés qui étaient étendus à ses pieds. Mais elle ne le ferait pas. C'était inutile et puis... et puis cela lui faisait peur. Alors elle se releva, prenant de petite respiration pour garder cette odeur en tête.

-Je crois qu'on en a fini.


Oui, ici il ne restait plus grand chose à faire. Seulement voilà, même cette fois, ce n'était pas elle qui avait été le plus fort. Un minimum de contrôle tout de même. Et même la dernière fois qu'ils étaient parti en mission ensemble il n'avait as été aussi loin. Ce qui laissait la belle penser qu'il y avait quelque chose. Et en tant qu'équipière elle devait faire un minimum pour savoir ce qui se passait, au cas où cela pourrait se retourner contre elle. À choisir elle préfèrerait travailler avec quelqu'un qui n'avait pas de problèmes qui pouvait lui retomber dessus. Elle n'avait pas besoin de cela en plus du reste.

-Pour ici en effet... Mais vous avez l'air étrange. Enfin, cela ne vous ressemble étrangement pas. Même si j'admets que je ne suis pas contre...


Une manière assez douce de peut-être amener les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Sam 19 Juil - 14:33


No point anymore
U

n léger rictus parut sur le visage de Gwendall quand Anya lui fit remarquer qu'il avait l'air étrange. Étrange, hein ? L'Auror trouvait que c'était là une façon plus qu'élégante de dire qu'il n'était plus lui-même, vraiment plus lui-même. C'était un constat qui ne lui avait pas davantage échappé. Il n'était plus Gwendall Colloway, il était une sorte d'ombre de cet Auror. Et comme chacun sait, ces ombres sont faites des ténèbres les plus intensément noire. En se privant de Sasha, il avait éteint la lumière sur sa propre existante, il en avait fait une entité aveugle et lugubre, et s'il ne cheminait pas à tâtons, c'était uniquement parce que l'oeil nouveau qu'il pouvait poser sur le monde était adapté à cet univers sinistre. Puisqu'il n'y avait rien d'autre à quoi il veuille se vouer aussi intensément, il faisait jaillir le sang, savourait la souffrance, se montrait impitoyable... et sans vraiment sortir de cet état seconde, il s'amusait d'entendre Anya le trouver changé. C'était bel et bien le cas. Mais ce changement ne ferait pas de mal aux neo-grindelwaldiens. Au contraire, il n'était que d'autant plus voué et dévoué à leur cause.

-C'est seulement que j'ai fait un mauvais choix, et j'en paye les conséquences.

Mauvais choix peut-être, mais il gageait que si on lui en donnait l'opportunité, il réitérerait l'erreur encore et encore et encore... à tout jamais. Parce que si la douleur était à ce point terrible, elle était à la hauteur du bonheur que Sasha avait su lui inspirer. Et ça, il aurait amèrement regretté de ne jamais le livre. Oui, il n'aurait jamais dû s'enticher d'elle sachant qu'il ne pouvait être avec elle, mais, par une force plus forte que lui, s'il n'était pas destiné à l'avoir, il était destiné à l'aimer quoi qu'il en soit.

- Je me suis trop éparpillé, je me suis éloigné de l'essentiel.
Même si, en toute logique, il ne savait que trop bien ce qu'était, et même qui était son essentielle... Et pour le coup, il avait fait plus que s'en éloigner. J'ai décidé de ne plus m'investir que dans notre cause, voilà ce qui a changé.

Et ce voeu était sincère, même ses activités d'Auror, auxquelles il avait pourtant sacrifié tant de choses, de temps et d'énergie, lui aparaissaient insignifiantes au regard de ce qui comptait encore. Parfait petit émissaire du mal, il ne voyait plus que cette voie pour parvenir à continuer, malgré tout. Il en parlait comme d'une chose insignifiante, mais difficile de croire que c'était bel et bien le cas. Un seul élément avait disparu, certes, mais cet élément avait plus d'importance et de valeur pour lui que quoi que ce soit d'autre au monde. Comme dit l'expression : un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Il était on ne peut plus d'accord avec cette maxime. Le désert aride qui se tenait là, en lieu et place de son coeur, en était une preuve aussi navrante que formelle.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Dim 31 Aoû - 0:48

Visiblement, en ce moment, c’était l’heure des changements. Anya ne percevait déjà plus les gens de la même manière. Si en plus ils changeaient vraiment, elle risquait de ne plus s’y retrouver du tout. Ce n’était déjà pas si simple à la base… mais elle ne doutait pas pouvoir y arriver au final. De toute manière, elle était bien obligée. Sans compter qu’elle devait faire un minimum d’efforts pour Dimitri. Il n’avait pas apprécié que tout lui tombe dessus d’un coup. Alors il lui en voulait. Dans l’idée c’était normal. Mais cela restait compliqué pour elle. Elle n’avait pas cherché à le décevoir, bien au contraire. Mais c’était arrivé et puis voilà. C’était aussi pour cela que la belle avait sauté sur les missions à faire, n’importe lesquelles. Si elle les faisait bien et que Dimitri en était satisfait, les choses pouvaient encore s’arranger. Elle pouvait encore retrouver un peu d’importance pour lui. Pour le moment, c’était un de ses principaux objectifs. Et elle s’appliquait.

C’était aussi pour cela qu’elle se devait d’en savoir un minimum sur ceux qui l’accompagnaient. Et aujourd’hui, il s’agissait de Gwendall Colloway. Il lui semblait un peu différent. Elle ne le connaissait pas vraiment, certes, mais elle pensait pouvoir remarquer un si gros changement. Dans son comportement en tout cas. Le reste, elle ne pouvait pas en juger. Ils ne passaient pas non plus tout leur temps ensemble. Cela serait même étrange. Anya se contentait de remarquer ces petits changements lorsqu’elle était un peu avec et donc qu’elle était directement concernée. Alors c’est certain qu’elle exagérait parfois un peu à ce niveau. Les petits tracas de ses coéquipiers ne la touchaient pas toujours, même en mission. Mais pour elle c’était le cas. Raison pour laquelle elle s’était renseigné.

-C'est seulement que j'ai fait un mauvais choix, et j'en paye les conséquences.

Voilà qui restait assez énigmatique comme réponse. Et vous vous doutez bien qu’Anya ne s’en contenterait pas. Surtout qu’elle ne savait toujours pas jusqu’où elle pouvait éventuellement penser être concernée. Il y avait des moments comme celui-là où elle pouvait être un peu agaçante pour ceux qui tenaient à garder leur vie pour eux. Les autres se contentaient bien souvent de lui répondre. Et puis elle les laissait tranquilles. Au fond, elle ne cherchait pas à connaître leur vie par cœur, mais à savoir si elle risquait la sienne pour eux et leurs histoires. Si Gwendall n’était pas concentré à un moment clé, il était possible que cela lui retombe dessus. Tout comme il pouvait parfaitement ne rien se passer du tout.

-Je me suis trop éparpillé, je me suis éloigné de l'essentiel.

C’était déjà un peu plus clair comme réponse. Et un peu plus sympathique à entendre aussi. Il était important de ne pas partir dans tous les sens lorsque l’on s’engage dans quelque chose d’aussi grand que leur groupe. Anya elle-même s’était déjà bien trop éloigné du principal avec sa famille. Même si elle ne l’abandonnerait pour rien au monde. Mais elle le reconnaissait. Elle ne le criait pas sur tous les toits mais elle l’admettait lorsque l’occasion s’y prêtait. Elle se contenta donc de sourires vaguement à Gwendall pour le moment. Tout en regardant dans la maison où ils se trouvaient si il n’y avait pas quelque chose à récupérer… la plupart des objets intéressants étant tâchés de sang…

-J'ai décidé de ne plus m'investir que dans notre cause, voilà ce qui a changé.

Une chose que la belle veuve noire ne pouvait qu’apprécier. Et du coup, elle était assurée de ne plus rien risquer. Ou pas grand-chose. Disons rien en rapport avec la "nouvelle" situation de son partenaire. C’était du moins ce qu’elle pensait. Et pour le moment il aurait été difficile de voir venir la suite. Mais bon, elle verrait bien assez tôt.

-C’est quelque chose que je ne peux qu’approuver. Nous devrions tous prendre le temps de nous recentrer… ce que nous disons sans le faire bien souvent!

Elle était la première à la penser et la dernière à le faire. Bien plus que d’autres tout de même, mais elle refusait certains sacrifices. Anya estimait être assez investie pour ne pas laisser de côté son seul réel plaisir. Sa famille, son entourage, le vrai, celui qu’elle aimait et estimait vraiment. Au final, cela ne faisait pas beaucoup. La belle eut soudain une pensé amusante. Elle savait que son équipier d’un soir et la jeune Davis avaient une relation qu’elle estimait sérieuse. Et à ce moment, elle imagina une conversation qu’elle n’avait jamais eu à avoir. Gwendall prenant sur son temps pour leur cause et Sasha lui en réclamant un peu plus. Scène sans doute animée par les forts tempéraments des jeunes gens. De quoi rire un peu en tant que spectateur.

-J’imagine que Miss Davis n’est pas en accord avec ce choix? Aucune ne l’est vraiment dans ce genre de cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Dim 31 Aoû - 8:40


No point anymore
A

nya, Gwendall croyait le lire dans le regard de la belle veuve noir, approuvait visiblement sa décision de se recentrer, afin que de se consacrer à cent pour cent à la cause des néo-grindelwaldiens. Comment aurait-elle pu ne pas être d'accord avec cette décision, d'ailleurs ? De ce que l'Auror en savait, son interlocutrice était parmi les plus influentes et les plus investies au sein de leur cercle. Sans rien savoir de ses déboires familiaux ou de ce qui pouvait bien perturber sa vie à elle (et pour cause, quand il s'agissait de sa vie privée, il semblait qu'une barrière insondable - mais surtout parce qu'il n'avait jamais concrètement cherché à en savoir plus - l'empêchait de connaître le fin mot de l'histoire ou les tourments qui pouvaient l'habiter elle), il la considérait comme un modèle, au sens où il pensait qu'elle n'était pas d'un naturel à laisser sa vie privée interférer de quelque manière que ce soit sur les missions qui lui étaient confiées et sur la juste application de leurs préceptes.

Gwendall, lui, espérait pouvoir prendre exemple sur sa partenaire de crime du moment, peu conscient qu'il était du fait qu'elle n'était pas complètement de nature à laisser une distinction net séparer son sens du devoir des aléas sentimentaux de son existence. La vérité, c'était que tant que l'on avait un coeur (et c'est là que le bas blesse, Gwendall pensait tout simplement qu'Anya Armyanski n'en avait pas), l'on ne pouvait se laisser aller à une telle façon d'être, l'on ne pouvait que désirer le faire. Oh, comme Gwendall aurait aimé qu'on lui arrache le coeur ! Il aurait supporté n'importe quelle douleur si celle-ci lui avait permis de devenir ensuite un coeur de pierre complètement insensible, si cela pouvait lui faire oublier ses sentiments pour une femme qu'il était convaincu d'aimer toujours et de ne reconquérir jamais. Elle était sa faiblesse, et cette faiblesse aurait des répercussions sur tout le reste. Malheureusement, on ne s'arrête pas instantanément d'aimer, et preuve en était que le simple fait qu'Anya mentionne Sasha lui serra douloureusement le coeur, comme si on le comprimait dans un étau.

Gwendall, au fond, aurait aimé avoir un sens du devoir si exacerbé qu'il lui ait laissé comprendre que s'investir pour la cause, devait quoi qu'il en soit être sa priorité, qu'il ait été avec Sasha ou non. Mais elle n'avait cessé d'être sa priorité à l'instant même où les yeux de l'Auror s'étaient posés sur elle. Comment aurait-elle pris ses résolutions, s'ils avaient été encore ensemble ? Il ne savait pas trop, mais la question ne se posait finalement pas... puisqu'il n'aurait sûrement jamais pris cette décision pourtant très sage.

-Sasha et moi... on est plus ensemble.
Cette simple phrase était terrible à prononcer pour lui. Elle fait partie de ce que je devais laisser derrière moi.

Et devoir n'est pas vouloir, malheureusement. Sans quoi tout serait bien plus simple.

code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Mer 3 Sep - 22:30

Gwendall était un peu comme l'un de ses protégés à force. Elle en avait, oui. Ceux qu'elle avait introduit, ceux dont elle avait fait passer les premiers tests. Parce qu'elle n'était pas la seule à le faire malgré tout. Alors comme Gwendall était passé par elle, Anya se sentait un peu responsable aussi. Elle aimait bien faire des missions avec lui aussi. Elle lui faisait confiance. Parce qu'elle savait qu'il était capable. Il faisait partie de cette grande famille. Celle dont elle était un membre important. Et lui. Il allait encore monter ce jeune homme. Elle le savait. Elle le voyait agir. Elle l'avait vu ce soir. Et elle avait aimé ce qu'elle avait vu. Anya ne s'était pas gêné pour l'accompagner non plus. La belle aussi avait besoin de se défouler de temps en temps. Ces moments étaient d'un étonnant réconfort malgré tout. C'était les seuls moments où elle n'était pas obligée de jouer un rôle. C'était sa nature profonde, celle qui s'était révélé un peu plus tard, celle qu'elle avait senti sans pouvoir l'identifier. Maintenant elle savait.

Gwendall lui disait vouloir se recentrer, se concentrer sur leur groupe. La belle ne pouvait que l'encourager. Elle l'aurait fait si elle n'avait pas eu Andreï. Elle aurait tout donné à cette famille qui ne la jugeait pas et savait ce qu'elle aimait. Sauf qu'elle avait son fils. Il y avait donc encore des choses qu'elle ne pouvait pas faire. Pour le protéger bien sûr. Impossible de le laisser plonger dans tout ça. Mais elle ne pensait pas que Gwendall soit au courant de ces cas de conscience qui prenaient Anya de temps à autres. Lui devait se contenter de voir cette partenaire de crimes qui lui avait fait passer ce test quelques mois plus tôt. Il devait voir ce membre important du groupe qu'on lui avait présenté. Sa vie privée n'entrait pas souvent en compte dans ce genre d'activités. Heureusement d'ailleurs. Mais celle de son partenaire était arrivé dans la conversation. Sasha et lui étaient ensembles. C'était du moins ce qu'Anya avait cru comprendre. Et elle pensait cette information viable...

-Sasha et moi... on est plus ensemble.

Cette information lui indiquait plusieurs choses. Pour commencer, il devait y avoir un problème entre eux, ce qui causerait peut-être du tort au groupe si l'un d'eux avait des envies de vengeance... mais aussi et surtout que Gwendall était maintenant seul! Et assez fraîchement d'après son visage! C'était peut-être un peu cruel, mais c'était ce que la veuve noire avait secrètement espéré. L'amour, c'était quelque chose qu'elle respectait en général. Mais maintenant qu'il n'y en avait officiellement plus entre lui et cette jeune femme...

-Elle fait partie de ce que je devais laisser derrière moi.

Bien, bien, très bien, très très bien... oui, elle était intéressée. Elle l'était toujours devant de beaux jeunes hommes. Elle l'était souvent face à ses camarades de crimes. Dans leur groupe, c'était même assez connu. La belle avait sa réputation. Une réputation que son jeune interlocuteur ne connaissait peut-être pas encore. Mais si elle se laissait tenter, il en apprendrait rapidement plus. Anya passa doucement derrière lui, l'air un peu triste.

-Je suis désolée, je n'étais pas au courant.


Anya passa ses mains sur ses épaules, le long de ses bras et lui pris les mains en se collant à son dos.

-Si je peux faire quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Sam 6 Sep - 10:27


No point anymore
É

voquer sa rupture avec Sasha était encore très douloureux, pour Gwendall. Tout ce qui lui rappelait ce qu'il avait perdu tenait de l'épreuve. En se séparant d'elle, il avait comme creusé un trou béant dans son coeur, et quoi qu'il fasse, ce dernier ne parvenait pas à se refermer. Les plaies ne se cicatrisaient pas, elles ne se cicatriseraient jamais. Il se sentait si faible, là, en présence d'Anya... Il n'en montrait rien, parce qu'il ne voulait pas qu'elle découvre ses failles, parce qu'il voulait que la veuve noire ne voit en lui qu'un homme déterminé, entièrement voué à sa cause, qui s'était à tout jamais guéri de cette maladie terrible qu'est l'amour, mais il n'en menait pas large. Il se sentait fragilisé comme jamais, et quand on est fragile, c'est bien connu, on est plus que jamais susceptibles de faire des conneries. Et en l'occurrence, si Gwendall ne le réalisait pas encore, une connerie de taille était en approche. Il n'arrêta pas le geste d'Anya, quand elle posa ses mains sur ses épaules, et les laissa glisser le long de ses bras, avant qu'elle n'attrape ses mains. Il n'était pas bête au point de ne pas s'imaginer ce qu'elle pouvait avoir derrière la tête, mais il n'avait pas eu l'intention de l'arrêter pou autant. Parce que ce simple geste, ce contact humain dont il avait sérieusement manqué dernièrement, lui faisait un bien fou, en définitive.

-Il n'y a rien à faire.
dit-il en considérant leurs mains jointes des yeux avant d'ancrer son regard dans celui de son interlocutrice. C'est mieux ainsi, de toute façon.

C'était une chose dont il essayait désespérément de se convaincre, et pour s'en donner plus l'air encore, il utilisait cette voix ferme et ce ton définitif qui ne signifiait, au final, en rien, que ses intentions l'étaient, tout au contraire. Gwendall savait qu'il avait pris la bonne décision. La pureté du sang n'était pas sans importance à ses yeux, au contraire, elle tenait une place primordiale, et en ce nom, il était indispensable qu'il rompe avec Sasha. Les intérêts du coeur ne devaient pas primer sur ceux de sa raison. C'était tout simplement ainsi, et lui, devait faire avec. Dans la vie, les meilleures décisions étaient, après tout, rarement celles qui nous rendaient les plus heureux, c'était une sorte de vérité générale avec laquelle il fallait bien combiner. Pouvait-elle y faire quelque chose ? Gwendall avait peut-être deviné le sous-entendu, mais préférait ne pas trop s'avancer encore, dans le doute... et parce qu'une partie de lui, tout de même reconnaissait la Faute plus que la satisfaction temporaire que celle-ci pourrait bien lui apporter. Oui, il le reconnaissait sans aucun mal, Anya était une femme tout à fait séduisante et désirable, mais pour autant, et pour l'instant, du moins, il ne bougeait pas. Dans un souffle, il attendait de savoir si elle se montrerait aussi entreprenante qu'elle en donnait l'air, ou si il se trompait sur son compte (mais bon, sa réputation la précédait).

code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Sam 13 Sep - 10:52

Anya aimait bien Gwendall. Il était plutôt bon dans leurs missions. Quelqu'un qui savait faire ce qu'on lui demandait. Un bon élément pour le groupe. Dimitri était assez d'accord avec elle d'ailleurs. Enfin, elle avait cru comprendre que oui. Mais Anya ne lisait pas dans ses pensées non plus. C'était peut-être mieux d'ailleurs. Elle savait le comprendre, surtout dans certains cas, mais quand même. Anya risquait d’être vite déçue si elle s'essayait à ce petit jeu. Déjà, il y avait de très grandes chance pour qu'elle soit très vite ennuyée. Il n'aimerait sans doute pas. Dimitri était quelqu'un qui aimait pouvoir garder pour lui ce qu'il voulait. De toute façon, si il avait quelque chose à dire, il le disait. Ça on s'en rendait très vite compte. Il n'était pas non plus du genre à garder pour lui ce qu'il avait envie de dire. Enfin, de toute façon, pour le moment, ce n'était pas avec Dimitri qu'elle était. C'était avec Gwendall. Ce cher et visiblement assez dérouté Gwendall. Il n'avait encore rien vu. Anya y allait doucement quand même. On ne pouvait pas dire qu'elle le provoquait. Comparé à ce qu'elle faisait parfois, ce n'était rien là. Pour elle, c'était presque du romantisme. Elle lui avait pris les mains, n'avait encore rien dit. Ou du moins pas clairement. Après tout, elle ne le connaissait pas vraiment. Mais il ne disait rien, la laissait faire. Ce qui pouvait être encourageant pour elle. Ou alors il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Mais Anya serait assez étonnée alors. Elle lui laissait un peu de temps, histoire qu'il comprenne et prenne sa décision... mais vite quand même, la belle n'était pas particulièrement patiente à ce sujet. Et encore, je suis gentille.

-Il n'y a rien à faire.


Gwendall ancra ensuite son regard déterminé dans celui de la belle. Jusqu'à maintenant, Anya s'était efforcé de ne pas y faire particulièrement attention. Parce qu'il y avait Sasha quand même. Difficile à croire, je sais. Mais bon, elle leur avait laissé leur chance. Si Sasha n'avait pas été à la hauteur et bien... et bien tant pis pour elle, voilà. Et ce regard était quand même très intéressant.

-C'est mieux ainsi, de toute façon.

En voilà une bonne nouvelle. Bien sûr que c'était mieux! Anya avait toujours trouvé que ce type d'amour, celui qui liait un homme et une femme et les menait au mariage, tout cela n'était qu'une énorme perte de temps. Vraiment. D'ailleurs, elle doutait que cet amour existe réellement. En tout cas elle ne l'avait jamais rencontré. Ce qui n'était pas une mauvaise chose à son sens. S'attacher dans le milieu, ce n'était pas vraiment une très bonne chose. En fait, elle estimait que l'amour qu'elle avait pour sa famille, bien que normal, justifié, et totalement impossible à abandonner, était déjà un sacré frein. Elle voulait faire attention à eux et qu'il ne leur arrive rien lorsque de grands événements devaient se passer pour les Néo-grindelwaldiens. Si Gwendall décidait de se passer de Sasha et de ce qu'elle représentait, c'était une bonne chose aux yeux d'Anya. Elle lui sourit gentiment. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle avait perdu de vue son idée. Loin de là. Anya lâcha les mains de Gwendall pour aller les poser sur ses hanches. Et donc se rapprocha un peu plus.

-Je ne peux que vous donner raison à ce sujet. Vous n'en serez que plus concentré.

Oui enfin si elle ne venait pas le déconcentrer au passage. Ce qui était un peu moins sûr. Mais après tout, ils avaient fini leur mission de ce soir, non? Et si, alors elle n'avait pas vraiment de raison de laisser tomber cette idée qu'elle avait derrière la tête. Surtout que Gwendall était un homme assez séduisant. Bien assez pour elle, et elle était difficile à ce niveau.

-Vous pourrez vous consacrer un peu plus à votre seconde famille ainsi...

Anya déposa un baiser sur sa joue. Mais pas de ces petits baiser de salutation. Non, quelque chose de plus... sensuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Mar 16 Sep - 23:56


No point anymore
C

oncentré... À vrai dire, Gwendall n'était pas convaincu de l'être. Ces derniers temps, et bien plus que lorsqu'il était encore avec Sasha, l'Auror avait l'impression de ne pas parvenir à entièrement être à ce qu'il faisait. Une partie de lui semblait s'être échappée de son être pour rester auprès d'elle. Elle qu'il semblait destiné à aimer toujours, même si ça ne devait être que de loin. Oui, il voulait peut-être se focaliser uniquement sur la cause, mais en attendant, la cause n'était jamais qu'un exutoire, rien qui lui permette de l'oublier complètement, rien qui ne lui permettre d'être parfaitement recentré. Il lui semblait qu'il lui serait impossible de ne plus penser à elle... ou de se concentrer sur l'objectif des neo-grindelwaldiens et juste cet objectif. À cet instant, par exemple, l'on ne pouvait pas franchement dire qu'il était très concentré... Ni sur ce grand objectif qu'il avait juré de servir, ni vraiment sur ce que lui disait son interlocutrice. Ses yeux étaient tombés sur les mains de la jeune femme, posées sur ses hanches, et à nouveau, il n'esquissait pas le moindre mouvement pour l'arrêter. Tout comme il ne l'arrêta pas quand elle déposa un baiser sur sa joue.

Les intentions d'Anya étaient on ne peut plus claires, Gwendall pouvait difficilement jouer les ingénus en faisant mine de ne pas les avoir comprises. Ses intentions à elle étaient évidentes, et les siennes ? Il dû admettre avoir un moment d'hésitation. Anya était une femme magnifique, et très attirante, c'est évident, et, après tout, il ne devait fidélité à aucune femme, désormais... Pourtant, quand son choix fut finalement fait, quand ses lèvres se déposèrent sur celles de la veuve noire sans la moindre retenue, il éprouva ce sentiment de culpabilité... celui de trahir une femme à laquelle il n'appartiendrait plus jamais, et qui ne lui appartiendrait plus. Du moins autrement qu'en pensée. Interrompit-il son geste pour autant ? Pas le moins du monde, non, il se montra même plus entreprenant. Ça n'avait rien à voir avec Sasha.

Ce n'était pas de l'amour, ça, juste le contact agréable d'un corps contre un autre, une invitation à l'oubli. C'était bien sûr purement instinctif, trivial, et parfaitement dénué de sentiment, d'un côté comme de l'autre, mais c'était peut-être, et même très certainement, ce dont il avait besoin. Oublier son corps à elle au profit de celui de cette femme, donc chaque geste, chaque parole, même la plus anodine, était une invitation à la luxure et à la volupté. Alors il laissa sa langue se frayer un passage à travers la barrière de ses lèvres, et ses mains caresser doucement son dos. Le lieu devenait clairement inapproprié. Car, à présent qu'ils avaient si bien amorcé les choses, l'Auror n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Sam 11 Oct - 12:16

L'amour c'était compliqué, long, difficile, éprouvant, et tout un tas d'autres choses. Et Anya était bien contente que cela ne l'ait jamais touché. Qu'elle ait des attaches très fortes était normal, inévitable. Mais il fallait que cela reste le privilège de sa sœur et de son fils. Autrement elle savait que cela ne marcherait pas. Bientôt, elle aurait un second enfant et elle savait que c'était déjà se détourner bien trop de ses objectifs de base. Anya resterait l'une des plus fidèles à leur cause, mais il était aussi impossible qu'elle donne totalement. Elle devrait aussi s'occuper de son enfant et donc elle aurait forcément un peu moins de temps que maintenant, alors qu'Andreï était le plus souvent à l'école et donc pas avec elle. Mais bon, elle verrait bien. Son but n'avait pas changé, elle voulait faire plus que partie de leur groupe et faire ce qu'on lui demandait. Elle s'adapterait bien, elle pensait pouvoir le faire. Elle ferait tout pour le faire.

Pour le moment, elle restait assez loin de ces considérations. Tout simplement parce qu'elle avait bien plus intéressant sous les yeux. Les massacres et le sang qui restait autour d'elle c'était sympa, mais elle avait bien envie de faire de son partenaire de crime un partenaire un peu différemment. Gwendall était un jeune homme charmant, dans tout les sens du terme. Et puisqu'il ne semblait plus être en couple, il n'avait théoriquement plus aucune raison de culpabiliser en cas de petit écart. Et Anya se changerait bien en petit écart... elle le faisait assez souvent au final, pour un certain nombre de choisis. Et elle aimait bien en fait, même si dans certains cas c'était moins moral encore que dans le cas Gwendall. Mais Anya n'avait vraiment pas peur de tout cela. De toute façon elle n'avait pas d'attache particulière avec eux. Ils ne la touchaient pas vraiment. Elle était seulement attirée. Ce n'était rien de plus.  Il lui arrivait d'être un peu jalouse dans certains cas. Elle n'aimait pas la concurrence, c'est tout...

Anya était plutôt une femme claire en général. Même si elle savait être discrète, la patience n'étant pas son fort, autant ne pas tourner trois ans autour du pot. Alors autant dire qu'elle était plutôt contente que Gwendall ne tarde pas trop à lui répondre. Enfin, répondre, le mot est assez mal choisit. Parce que justement il ne disait pas grand chose. Leurs lèvres jointes avaient assez peu de chances de laisser passer des mots. La belle se contenta de légèrement sourire, par satisfaction plus qu'autre chose puisque Gwendall ne pouvait pas la voir. Après tout, elle ne lui proposait rien de dramatique, juste une sorte de pause. Et une qui devrait lui plaire. Leur plaire à tout les deux... Ceci dit, pause ou pas, il faudrait peut-être finir ce qu'ils avaient commencé. Et même si dans le fond elle n'avait rien contre, il ne serait pas raisonnable d'aller plus loin alors qu'autour d'eux se trouvait encore les cadavres de ceux qu'ils avaient tué. Il fallait encore mettre le feu au tout et aller voir ailleurs si ils ne pouvaient pas faire mieux. Il était donc temps de poser la question qui serait posée encore pendant des années et des années dans un tas de circonstances similaires.  Anya sépara donc leurs lèvres pour la poser.

-Alors? Chez toi ou chez moi?

Oui alors non, Anya et ses amants, ce n'était pas l’exigence de la politesse. Le respect oui, mais à un moment les belles phrases et les belles tournures ce n'était plus trop la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Lun 13 Oct - 16:51


No point anymore
A

vait-il enfin trouvé le remède à son mal-être, à cette douleur profonde qui le tenaillait constamment ? Il aurait aimé répondre que oui. Malheureusement, il n'en était rien. Rien ne pouvait le guérir de ce mal commun mais épouvantable, de cette maladie d'amour que Sasha lui avait insufflé, lentement, mais sûrement, le détruisant de l'intérieur, jusqu'à l'implosion. Non, Anya n'était pas le remède, quand bien même elle embrassait avec la maîtrise d'une experte, et éveillait en lui un désir qu'il brûlait avec de plus en plus d'intensité de satisfaire. Elle était plutôt... comme ces médicaments qui vous soulagent et vous apaisent, ne vous guérissent pas mais vous apportent un moment de répit. Et c'était tout ce dont ils avaient besoin ou du moins, tout ce dont il avait besoin. Chez elle, chez lui, il était tout d'abord tenté de dire que ça n'avait que peu d'importance. Il se satisferait de n'importe quel endroit du moment que les promesses de ce baiser étaient tenues. Mais en définitive, il préférait tout de même que cela se fasse chez Anya. Chez lui, c'était une antre à laquelle peu de personnes avaient accès, et il avait, étrangement, moins cette impression de trahison qui ne pouvait s'empêcher de l'effleurer à l'idée que cela se passe en un lieu neutre pour lui, où Sasha, à sa connaissance, tout du moins, n'avait jamais mis les pieds. Par ailleurs, Gwendall était plutôt curieux de découvrir l'endroit où pouvait vivre la si séduisante veuve noire, cette tanière où elle attirait des hommes comme lui, des victimes consentantes et sous le charme. Il n'éprouvait pas véritablement de honte quant au fait de compter dans leur nombre. Tout du moins pas parce qu'il s'agissait d'Anya.... Une autre raison se chargerait bien d'éveiller ses remords, sans le moindre doute.

Il ne répondit pas de suite, avant que d'aller où que ce soit, il leur fallait encore nettoyer les lieux de fond en comble, embellir les cadavres, et c'est ce à quoi il s'employa après avoir quitté à regrets les lèvres de cette femme incroyable, Bientôt, tout ne fut plus que cendres bien propres (en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, d'ailleurs, puisque Gwendall, tiens donc, était pour le moins pressé, sur le moment, ce qui ne l'empêcha pas d'être méticuleux), et eux, pouvaient vaquer à leurs occupations. Une fois son oeuvre achevée, il retourna à Anya, ancra son regard dans le sien, lui adressa un sourire qui en disait long avant de l'embrasser de nouveau, sans réserve et avec passion. Puis, il déposa son souffle sur ses lèvres en lui répondant :

-Chez toi.

À elle de le guider à présent, il acceptait sans mal d'avancer à l'aveugle. Certes, ce n'était pas dans ses habitudes, et il aimait généralement tout calculer, tout planifier, tout anticiper, mais pour l'heure, il voulait bien s'abandonner au hasard. Un instant suspendu dans le temps, un instant où il ne serait plus complètement lui, lui qui était à elle.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Sam 25 Oct - 15:18

Gwendall était un garçon charmant. Un homme tout à fait charmant. Un homme surtout oui, et même si jeune, un homme quand même. Et plutôt beau. Autrement Anya ne s'y serait pas intéressé. Et puisque ce jeune homme et la jeune Davis n'étaient plus ensemble, elle ne se sentait pas mal du tout. Non, aucun remord. Aucune raison. Et puis il était très tentant cet homme. Comment ne pas le trouver attirant? Si elle pouvait encore prétendre lui plaire, pourquoi de priver. Malgré tout le temps passait et elle n'était plus aussi jeune que lui. Mais elle pouvait encore plaire. Alors elle n'avait pas encore de raison de se priver. Surtout qu'elle n'était même pas encore (rere)re mariée. Du coup même lui n'avait rien à se reprocher. Du moins c'était son point de vue, et elle ne savait pas tout de lui non plus. Heureusement peut-être..

Anya était assez fière d'elle. Elle appréciait de pouvoir encore lui plaire. Elle appréciait aussi de sentir son désir monter alors que ses mains s'égaraient peut-être un peu. Ils n'étaient pas vraiment au bon endroit. Ils avaient encore un travail à finir là. Il fallait s'appliquer un minimum. Cela pourrait être dangereux. Alors Gwendall la quitta pour commencer à se mettre au travail. Anya ne le laissa pas faire seul pour autant. Elle l'aida tout de même un peu. Même si l'odeur de la fumée était plus prenante qu'elle ne l'aurait cru. En fait, on pouvait distinguer tellement de choses dans une odeur qu'elle ne connaissait que de manière uniforme. Surprenant. Comme quoi, il y avait encore un certain nombre de choses qu'elle ne maîtrisait pas du tout avec sa nouvelle situation. Enfin, elle verrait bien. Pour le moment Gwendall était revenu vers elle. Et il l'avait presque prise par surprise en l'embrassant de nouveau. Elle commençait à comprendre Sasha quand même. En plus de ça il embrassait bien le bougre.

-Chez toi.

Chez lui ou chez elle, le résultats serait le même. De toute façon, c'était plus une question de politesse pour elle. Surtout que le vrai but de la question était vraiment de se mettre d'accord et mettre de côté les sous-entendus. Là ils savaient qu'ils parlaient bien de la même chose. Anya lui sourit un peu malicieusement avant de lui tendre la main. Ils transplanèrent jusqu'au manoir de la belle, qui était ouvert pour ses partenaires de crimes en règle générale. C'était bien à eux qu'elle n'avait rien à cacher franchement. Elle ne leur parlait généralement pas trop se sa famille mais qu'ils sachent où elle vivait, elle s'en moquait bien au final.

-Bienvenue chez moi alors...

Anya l'embrassa de nouveau avant de tranquillement le mener à l'étage. Ils passèrent dans le couloir sans s'arrêter jusqu'à la chambre de la belle. De tout façon, elle doutait qu'il soit intéressé par autre chose ici pour le moment. Une fois là-bas Anya l'embrassa en laissant sentir une certaine envie. Elle ne connaissait pas Gwendall sous cet angle, elle ne savait pas ce qui lui plaisait. Elle comptait sur lui pour y trouver son compte tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Dim 26 Oct - 11:26


No point anymore
G

wendall se laissa conduire jusqu'à la maison d'Anya, où tous les deux transplanèrent. Quand bien même il pouvait être assez curieux de nature, il n'adressa qu'un regard assez indifférent à l'intérieur du manoir, dont il aurait observé les pièces et recoins avec davantage d'attention s'il n'avait pas eu autre chose en tête. Pour l'heure, tout ce qu'il voyait, c'est que le manoir était aussi luxueux que ce qu'il avait supposé, c'était chic et distingué, comme sa propriétaire somme toute, mais il n'était pas allé plus loin dans son analyse. Pour l'heure, son esprit était accaparé par des pensées bien différentes, et il regardait à peine autour de lui, occupé à la regarder elle avant tout. Oh, il n'occultait toujours pas Sasha de son esprit. Il le voudrait véritablement qu'il n'y parviendrait pas malgré tout. La belle Anya Armyanski avait su faire naître en lui un désir purement primaire, animal, qui ne demandait qu'à être assouvi, et c'était sur cela qu'il avait envie de se concentrer pour le moment. Se perdre dans une étreinte factice, charnelle, où les sentiments n'avaient pas leur place, ça lui ferait le plus grand bien. Ils arrivèrent jusqu'à la chambre de la belle veuve noire, où elle retrouva à nouveau ses lèvres, baiser auquel répondit l'Auror de la façon la plus langoureuse possible. Trêve de bavardages, cette fois, ils allaient seulement assouvir leurs envies purement naturelles, sans se soucier des conséquences (comme s'il devait vraiment y en avoir)...

Il prolongea son baiser tout en glissant ses mains sous ses vêtements, lui administrant des caresses tout sauf réservées, s'attardant plus longuement sur sa poitrine. Ça y est, son cerveau s'était mis en veille. Il ne pensait désormais plus à rien. Il pouvait oublier ce quotidien maussade qui était à présent sa vie, il pouvait tout oublier au seul nom de ce moment d'intermède, où l'on s'abandonnait au plaisir pour ne plus songer à celui qu'il ne nous serait plus jamais donné d'éprouver. Avec un certain empressement qui ne dissimulait rien de son envie de plus en plus grande (et qui par ailleurs se traduisait par une réaction purement physique de sa part), il la débarrassa progressivement de ses vêtements tout en explorant les recoins de sa peau du bout de ses lèvres à mesure qu'il les mettait à nu. Avec hâte, mais non sans une certaine douceur, il l'allongea sur ce lit qui était le sien, et, à califourchon sur elle, poursuivit la salve de ses baiser et caresses, dans lesquels il mettait toute son expertise. Anya avait sa réputation. Il voulait se montrer à la hauteur.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 905
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Dim 25 Jan - 12:24

Anya n'était pas du genre à faire dans les sentiments, pas du tout. C'était même plutôt l'inverse. Les sentiments c'était trompeur et toujours douloureux à un moment ou un autre. Elle pouvait s'en passer alors elle ne se privait pas. Pas moyen de les contrôler avec sa famille pourtant. Mais sa famille n'était justement pas concernée pour le moment. Ce soir elle avait eu une mission à accomplir. Ce qui avait été fait. Et qui était très loin de concerner Anna ou Andreï. En fait, c'était justement le but, qu'ils ne soient pas mêlés à ces histoires. Anya était convaincue pas ce qu'elle faisait, par ce groupe qu'elle faisait plus que soutenir, mais elle avait également conscience que cela n'était pas fait pour n'importe qui. Vous imaginez un peu si elle avait entrainé Anna avec elle? Elle aurait pu, c'était même plutôt simple. Mais c'est  sa jeune sœur qui n'aurait pas tenu le coup. Anna? Tuer des gens? Elle aurait fait une dépression nerveuse et aurait peut-être même été jusqu'au suicide. C'était une évidence. Jamais elle ne l'aurait supporté. Quand à Andreï, c'était autre chose qui avait motivé Anya. Son jeune fils? Se battre contre les Aurors qu'Anya ne cessait de croiser sur son chemin? Bien trop dangereux à son goût. Personne ne toucherait à son fils, personne. Et si elle avait promis son second enfant à Dimitri, c'était uniquement parce qu'il ne lui avait pas laissé le choix. Elle avait besoin de cet enfant et plus elle y pensait, plus elle voulait se rassurer en se disant qu'elle resterait près de lui de toute façon, elle pourrait le protéger. Quand elle avait eut Andreï, sa situation était différente.

Mais ce n'était pas à cela qu'elle pensait ce soir-là. Pas du tout. Anya était très loin de ce genre de considérations pour le moment. Elle pensait surtout à ce qu'ils allaient faire avec Gwendall maintenant qu'ils étaient chez elle. Ce beau jeune homme étant tout à fait charmant et plutôt attirant. Anya le trouvait intéressant depuis le premier jour. Sa relation avec la jeune Davis l'avait un peu fait hésiter, mais maintenant qu'ils n'étaient visiblement plus en couple, pourquoi se priver d'un tel plaisir? Parce que c'était bien de cela qu'il s'agissait. Et plutôt deux fois qu'une. Anya était une croqueuse d'homme, c'était comme cela, elle n'y pouvait rien, c'était son truc. Elle avait entrainé Gwendall jusqu'à son antre comme tout prédateur qui se respecte, avec en plus la bénédiction de sa proie. C'était juste comme ça, un petit moment sans conséquences. Ou c'était ainsi qu'elle le voyait. Et puis peut-être qu'il y en aurait d'autres, elle en tout cas ne serait pas contre.

Gwendall répondit à son baiser sans se faire prier d'une manière appréciable. Ce furent ensuite ses mains qui se mirent à se balader sur l'objet de son désir. Sentir ses doigts se balader ainsi sur sa peau était délicieux. Anya était vraiment curieuse de voir qui était Gwendall Colloway dans une telle situation. Elle ne le connaissait que sur le terrain. Ce qui était quand même différent. Dans sa vie de tout les jours, elle se moquait bien de quel homme il pouvait être. Elle n'était pas là pour s'en faire un ami ou un compagnon. C'était juste histoire de passer un bon moment. Vraiment rien de plus que cela. Se donner du plaisir entre collègues après une mission. C'était plutôt une bonne idée, non? Il était certain que moins de personnes seraient au courant mieux ce serait... mais dans ce domaine Anya n'était pas douée. Elle ne se ventait pas, c'était simplement qu'une fois cette étape passé, certains regards ne pouvaient pas s'empêcher d'être lancés. Ceux qui la connaissaient ne pouvaient donc s'empêcher de comprendre. Heureusement que les autres ne comprenaient pas forcément. Sa réputation de pauvre veuve et future mariée en aurait pris un sacré coup.

Gwendall ne semblait pas manquer d'envie, pas d'expérience no plus. Tant mieux pour elle. Pour le moment elle le laissait faire. C'était bien entendu provisoire. Si elle laissait Dimitri ou Declan avoir le dernier mot, ce n'était pas le cas avec les autres. Elle le laissait la débarrasser de ses vêtements, lui délivrer des caresses expertes, auxquelles elle ne se privait pas de répondre. Elle se laissa allonger sans difficulté, mais de le voir prendre place sur elle, même si cette position était accompagnée de gestes agréables, cela ne lui plaisait pas particulièrement. Bon, ce n'était pas désagréable, mais ce n'était pas ce qu'elle préférait. Dès qu'elle en eut l'occasion, elle retourna la situation en poussant malgré elle un grognement qui la surpris elle-même. Il faut croire que sa situation l'influençait jusqu'ici. Heureusement, il ne semblait pas y avoir plus de signes. Elle ne tenait pas non plus à trop changer ses habitudes à ce niveau. Après un rapide moment d'arrêt du à sa surprise, ce fut à son tour d'offrir son expérience à Gwendall.

-Tu crois que je vais te laisser jouer seul?

Anya poursuivit baisers et caresses, sans oublier de retirer ses vêtements à son partenaire sur le passage de ses mains devenues expertes en la matière. Restait à savoir si il lutterait pour retrouver une position de force ou non. Ce n'était pas toujours le cas... même si elle aimerait bien. Cela mettrait un peu de piment dans l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   Mar 27 Jan - 17:40


No point anymore
I

l existait toute sorte de combats, toute forme de rapports de force, mille façons de concevoir une même situation, et mille manières de les interpréter, d'y trouver de l'attrait ou non. Le sexe était clairement le lieu où ces interprétation étaient indénombrables, car il y avait autant de manières qu'il y avait d'hommes et de femmes, autant de penchants qu'il y avait d'ébats, autant d'intentions qu'il y avait de situations. Gwendall, avant de connaître Sasha, avait toujours observé l'acte dans sa pure mécanique, ça détendait les neurones, ça satisfaisait un besoin naturel, comme quand on mangeait pour se nourrir, et ça se savait être agréable tant qu'on avait compris comment procéder, et surtout, ce qui nous convient à nous. Les femmes dont ils partageaient le lit pour un soir seulement n'avaient guère droit à beaucoup d'égards. Son bonheur passait toujours avant celui de l'autre. Rapport de force oblige. S'il faisait quelque effort auprès de la séduisante veuve noire, ce n'était jamais que parce qu'elle avait de l'expérience, et que de sa part, il trouverait plus désagréable que d'être qualifié de piètre amant. Mais déjà, elle semblait se lasser des ses caresses et de ces attentions. La femme fatale n'aimait pas les préliminaires ? Ou alors, elle n'aimait tout simplement pas qu'il prenne le dessus. C'était sans doute cela, oui.

...L'acte sexuel comme rapport de domination. Ça aussi, c'est quelque chose qui était tout à fait naturel, au fond. Et il s'avérait qu'on avait ici affaire à deux dominants. L'un prendrait-il pour de bon le dessus ? Pas sûr. Gwendall faisait des efforts, certes, mais le fait est qu'il ne se sentait jamais véritablement à l'aise quand il n'avait pas le contrôle en une telle situation. Il n'y avait qu'une seule personne pour savoir lui faire baisser sa garde, et puisqu'il ne pourrait jamais plus éprouver cette sincère alchimie... Enfin, il laissa Anya inverser les rôles un instant, le temps, du moins, qu'elle le débarrasse de ce qu'il lui restait encore de vêtements. Ils étaient à présent tous les deux nus comme des vers, et pouvaient apprécier le contact direct de leurs peaux l'une contre l'autre. La laissant quelques instants profiter de son avantage, même s'il ne le ferait sûrement pas bien longtemps, approchant à nouveau ses lèvres des siennes pour lui accorder un baiser qui avait très clairement oublié d'être chaste. Alors que ses mains s'attardaient un temps aux confins les plus intimes de son anatomie.

Puis, quand il eut envie d'augmenter la cadence, de mettre un terme à l'attente et de soulager pour de bon son désir, il joua les audacieux, retourna à nouveau Anya, et osa se positionner sur elle pour mieux se positionner en elle, couvrant ses seins de caresses alors que son bassin amorçait ce mouvement de va et vient d'abord lent, destiné à devenir plus rapide.


code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: No point anymore... [pv Anya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

No point anymore... [pv Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» F.T Anya Bella [Valider]
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point
» liste d armee a 1000 point pour un tournoit
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-