AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Mar 15 Juil - 13:43

Anna avait toujours alterné entre des périodes très heureuses et affreusement malheureuses. C'était comme ça depuis le début. Alors forcément, puisqu'elle avait connu une période particulièrement heureuse depuis un mois, elle ne pouvait que redescendre. Enfin, ce n'était pas vraiment comme les autres fois en fait. Pour le moment elle pensait être entre les deux. Parce que si elle avait accepté, c'était bien parce qu'elle y trouvait son compte. Venaient ensuite les cas de conscience bien sûr, mais jusqu'à maintenant ils n'étaient pas assez forts pour lui faire changer d'avis. En fait, elle l'avait presque cherché. Pas question de se plaindre donc.

Cela avait commencé seulement quelques jours avant. Ivan lui avait déjà écrit plusieurs fois depuis qu'ils s'étaient revu à Moscou avant noël. Lui et sa nouvelle épouse voulaient l'inviter à prendre un thé, dîner, déjeuner, ils voulaient visiblement la voir. Anna avait toujours refusé. Ce qui était logique. Seulement, après réflexion, elle s'était dit qu'elle ne risquait pas grand chose. C'était... c'était juste un dîner. Anna s'était faite à l'idée. La nouvelle femme, les enfants, ça va, elle avait compris. Mais elle ne l'avait pas revu pendant dix ans. Si il voulait la revoir, pourquoi pas? Entre temps elle avait compris pourquoi c'était une mauvaise idée. Mais quand elle s'était décidé à accepter l'une de leurs invitations, elle ne le savait pas.

Elle y était allé, avec Irina. Anna avait trouvé cela important de la prendre avec elle. C'était un peu idiot mais elle pensait que comme ça elle aussi pourrait montrer qu'elle s'en était sorti. Eux ils seraient là, avec leurs enfants, à parler de leur bonheur. Et bien comme ça elle aussi. Il n'y avait pas de raison. Et effectivement, lorsqu'elle était arrivée dans leur superbe manoir (ironie quand tu nous tiens...), elle avait eut la satisfaction suprême de voir la fameuse Ivana se décomposer. Ah ça,elle ne s'y était pas attendu. Elle avait sans doute pensé pouvoir lui balancer son bonheur en pleine figure. Mais Anna avait été plus maligne pour le coup. Bien fait...

Après le dîner plutôt calme, Ivana était monté coucher ses gnomes, laissant Anna très gênée de rester seule avec Ivan. Avec les cris qu'il y avait à l'étage, elle savait que la blonde ne s'en sortait pas si bien. Encore bien fait. Seulement voilà. Puisqu'elle ne s'en sortait pas, elle était longue. Laissant le temps à Ivan de faire une proposition plus que contestable à Anna. Il lui avait sorti le baratin classique. Qu'il n'était pas heureux avec sa femme, qu'il l'aimait toujours, qu'elle lui manquait, et tout le bazar. Et puisqu'avec lui elle restait pire que naïve, Anna avait cédé. Et il y a quelques jours, elle avait passé le pas. Grosse erreur. Mais Anna avait accepté d'être la maîtresse de son ex mari. Belle boulette n'est-ce pas? Pour elle c'était simplement récupérer ce qui lui revenait. C'était elle sa femme, c'était elle qui l'aimait. Il était donc normal qu'il soit à elle. Normalement elle devrait se rendre compte qu'elle se faisait avoir. Et elle devrait aussi avoir un minimum d'empathie pour Ivana. Mais elle n'en était pas là. Ou du moins pas avant ce jour-là.

Anna avait un peu le cafard. Effectivement ce n'était pas une bonne chose se qui se passait. Et c'était presque méchant de sa part de continuer. Mais d'un autre côté elle l'aimait braiment et il lui disait être dans le même cas. Bon, il mentait, bien entendu, mais l'amour rend aveugle et Anna ne voyait strictement rien. En plus avec la saint valentin qui approchait, bonjour la bonne humeur. Alors elle était resté dans son bureau, avec un café et un livre qui ne l'intéressait même pas tant que cela... quand on toqua à sa porte. Anna se redressa un peu, cela ne se faisait pas de rester comme ça, et elle dit à la personne derrière la porte de rentrer, sans pour autant sourire ou retenir un soupire.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Mer 16 Juil - 22:00


Tout le monde fait des erreurs
A

ndreï avait hésité, vraiment, avant que de se décider à toquer à la porte de ce bureau. Cela faisait bien plusieurs jours que parler à sa tante faisait partie de ses intentions. Étrange de se dire qu'une chose qui aurait dû lui paraître toute naturelle à une époque ne l'était plus le moins du monde aujourd'hui. Il ne s'était jamais gêné pour aller voir Anna, bien au contraire, et voilà à présent qu'il tergiversait, pour un rien souvent, au demeurant. Bien sûr, il aimait toujours autant sa tante, elle était l'une des personnes qui comptait le plus au monde à ses yeux, et ça, quoi qu'il arrive, mais tant de choses s'étaient passés... Un fossé s'était creusé entre eux, et il voyait mal comment faire mine de rien, et revenir en arrière, même s'il en mourrait parfois d'envie. Il en voulait à Anna de se montrer aussi clémente envers sa soeur après avoir entendu toutes les horreurs (véridiques) qu'il lui avait appris à son sujet, il lui en voulait d'avoir adopté Irina sans lui avoir une seule fois parlé de son intention de le faire... Mais il ne la détestait pas pour autant, ni n'avait l'intention de couper parfaitement les ponts, comme il était déterminé à le faire avec sa génitrice. Anna était l'inverse d'Anya, elle était douce, elle était la gentillesse incarnée. Il voulait lui montrer son désaccord, certes, mais certainement pas qu'elle se croit haïe par lui, puisqu'elle ne méritait pas la haine de qui que ce soit.

C'était se rappelant cela qu'il s'était enfin décidé à prendre les devants et à toquer à cette porte tout à côté, et qui lui avait pourtant paru lointaine à chaque fois qu'il avait songé la rejoindre. On eut pu croire que maintenant qu'Anna était à Poudlard, ils se voyaient bien plus, c'était on ne peut plus faux. En fait, le vert et argent avait plutôt le sentiment qu'ils se voyaient encore moins. Il ne la voyait plus que de loin, durant ses cours de botanique (quand il ne les séchait pas, comme bien d'autres cours ces derniers temps)... Cela étant, les quelques moments où il avait pu la voir, il avait pu constaté que quelque chose ne semblait pas aller. Elle lui semblait ailleurs, différentes... Aux vues de tout ce qui arrivait aux Armyanski ces derniers temps, c'était compréhensible, mais Andreï devinait qu'il y avait autre chose. Quelque chose qui l'inquiétait suffisamment pour qu'il cesse de jouer les misérabilistes uniquement centré sur lui-même et s'intéresse à elle. Il ouvrit doucement la porte du bureau, se signalant par un léger raclement de gorge.

-Hum... je ne te dérange pas, au moins ?


Il n'était pas certain d'arriver au bon moment, même s'il ne semblait pas qu'Anna fasse grand chose de vraiment important. Il était bien placé pour savoir que les moments de solitude et de cogitation pouvaient parfois être même plus importants que tout le reste. Bah, il verrait bien. Au pire, il repartirait comme il était venu, sur la pointe des pieds.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Ven 25 Juil - 21:45

Anna savait qu’elle était en train de faire une énorme bêtise. Ce n’était pas compliqué à comprendre, même pour elle. Ce n’était pas moral. Ce n’était pas gentil non plus. En clair, elle ne devrait pas le faire. Seulement, entre le moment où elle le pensait et le moment où elle devait vraiment agir, sa pensé avait tendance à un peu changer… juste un peu… un peu trop en fait. Assez pour qu’elle continue alors qu’elle-même savait parfaitement qu’elle ne devait pas. Que c’était compliqué. En fait c’était on ne peut plus simple. Mais encore fallait-il avoir le courage de le voir. Ce qu’Anna n’avait pas toujours non plus. Le courage déjà, ce n’était pas un trait dominant chez elle. Mais alors quand il s’agissait d’Ivan, ça devenait pire encore. Enfin, il s’agissait d’un passage un peu compliqué de sa vie, depuis quelques temps déjà. Il était sa faiblesse depuis le début. Et il le savait parfaitement! C’était bien pour cela qu’il en profitait. Autrement il aurait laissé Anna mener tranquillement sa vie et n’aurait pas cherché à insister par pur esprit de contradiction.

Il y en avait un autre qui avait tendance à agir de cette façon ces derniers temps. Andreï aussi était une vrai tête de mule en ce moment. Une tête à claque aussi un peu plus récemment. Anna elle-même ne le voyait plus vraiment. Alors elle savait qu’il ne séchait pas que ses cours. Et elle savait qu’aussi injustement le directeur lui-même ne disait pas grand-chose. Alors elle ne disait rien non plus. Mais au fond la jeune femme se disait que son neveu ne fuyait pas que les cours. Ce qui était peut-être faux. Mais peut-être pas. Il était possible qu’il lui en veuille toujours. Et que du coup, il refuse de venir en cours de botaniques justement parce que c’était elle qui enseignait cette matière. Ce qui la rendait aussi assez triste. Elle n’avait vraiment pas voulut lui faire de peine ou le mettre en colère. Et elle avait été très déçue de voir que c’était ce qu’il avait ressenti quand elle avait adopté Irina. Anna adorait son neveu. Elle s’était toujours bien occupé de lui lorsqu’on le lui avait demandé. Elle avait toujours fait en sorte qu’il soit heureux avec elle. Elle était bien déçue maintenant. Il avait toutes les raisons du monde de le faire, certes, mais elle avait aussi le droit de le regretter. Le temps où ils étaient heureux tous les trois avec Anya, tout cela lui manquait affreusement.

Anna était d’une humeur qui n’était ni bonne ni mauvaise. Juste maussade. Elle n’avait pas franchement envie de voir du monde, même si son caractère voulait qu’elle cherche de la compagnie en temps normal. Raison pour laquelle la jeune femme était restée bien tranquille dans son bureau. Si elle n’avait pas été dans cette position de professeur et donc de modèle pour des adolescents, elle aurait peut-être osé se servir un verre. Mais ce n’était ni le moment, ni même l’endroit pour cela. Alors elle ne l’avait pas fait. Mais il y avait des moments où ce n’était pas l’envie qui manquait. Et puis elle avait finalement opté pour le thé. En cas de petite déprime comme c’était le cas en ce moment, cela faisait aussi son affaire. Et puis un bon livre pour accompagner le tout. Enfin, bon… de taille assez conséquente pour l’occuper un moment. Et c’était tout ce qu’elle demandait pour le moment. Jusqu’à ce qu’on frappe à sa porte. Ce n’était pas n’importe qui. Andreï passa la porte visiblement assez peu à l’aise tout de même.

-Hum... je ne te dérange pas, au moins ?

La déranger ? Non, jamais, surtout pas lui. Enfin, si c’était pour se disputer une fois de plus, ce n’était peut-être pas le meilleur moment, effectivement. Mais en théorie elle n’était pas plongée dans une occupation passionnante alors elle acceptait volontiers le voir. Si une nouvelle dispute arrivait… de toute façon elle n’était pas d’une humeur particulièrement bonne. Alors elle le serait encore un peu moins et puis c’est tout.

-Non non, tu ne me dérange pas.

Anna n’était pas non plus d’humeur très câline. Elle lui fit signe de s’asseoir si il le voulait. Mais elle n’avait pas franchement la motivation de faire plus pour le moment. Ce n’était pas qu’elle ne l’aimait plus, bien au contraire. Mais en sachant ce qui arrivait à Anya lorsqu’elle essayait de le faire, la jeune femme s’en passerait facilement. Recevoir la même réaction du jeune homme ne la tentait pas une seule seconde.

-Tu voulais me dire quelque chose ?

Elle restait calme et assez douce, comme d’habitude… mais bon, elle était aussi dans une mauvaise période.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Jeu 31 Juil - 14:17


Tout le monde fait des erreurs
A

ndreï supportait mal cette sorte de tension, ce froid qui se glissait à présent entre leurs deux personnes à chacune de leurs entrevues, à chacune de leurs conversations. Il ne pouvait pas en vouloir à Anna, pour autant, de prendre ses distances. C'était de sa faute, après tout, entièrement de sa faute. Oh, il demeurait convaincu d'être celui qui avait raison, il était certain de détenir la vérité, et que sa façon d'agir était à la fois logique et légitime, n'empêche que se priver de l'affection des personnes qu'il avait le plus aimé en ce monde n'en était pas une tâche plus aisée, et il lui fallait bien des efforts pour ne pas détruire la barrière invisible dressée entre eux. Il n'y était encouragé que par l'attitude de sa tante que, il lui semblait en voir là la confirmation, n'allait vraiment pas très bien. Il avait toutes les raisons de s'inquiéter, et ne comptait pas la laisser dans un état de détresse auquel il assisterait, impuissant. Ce qu'il pouvait advenir d'Anya, elle l'aurait mérité, mais en ce qui concernait sa tante... Dans tous les cas, elle restait une femme douce, attentionnée, bref, qui ne méritait pas d'être malheureuse, qui le méritait moins que lui-même. Alors même s'il y aurait toujours ce froid entre eux, du moins le pensait-il, il acceptait de baisser légèrement les armes, et d'admettre les véritables raisons de son attitude, de lui laisser découvrir le pourquoi de sa venue. Il ne pouvait la laisser souffrir sans réagir, il n'était pas à ce point mauvais ou cynique, même s'il tendait à le devenir ces derniers temps.

-Je... hum... je voulais savoir si tout allait bien. La question était encore trop vague pour parfaitement résumer le fond de sa pensée et l'objet de ses inquiétudes.Il l'avait vu lors des quelques cours auxquels il avait daigné assister, il comprenait bien que quelque chose n'allait pas, allait de travers. Hors de question de laisser passer cela sans réagir. Un neveu indigne, il l'était certainement, mais même dans ce rôle, il avait ses limites. Et là, elles étaient dépassés. Il ne pouvait pas être insensible à la souffrance d'autrui, pour cela, il lui fallait encore ce sérieux entraînement que sa mère, visiblement experte en la matière, aurait peut-être pu lui dispenser. T'as pas l'air dans ton assiette ces derniers temps et... il baissa les yeux, depuis quand devenait-il honteux de se soucier des autres ? Il faut croire qu'il avait en lui plus de fierté qu'il ne l'avait cru. Trop, qui sait ? Je m'inquiète pour toi.

Voilà, c'était dit. Anna se contenterait peut-être de lui répondre que ça ne le regardait pas, auquel cas il tracerait son chemin, mais au moins, il aurait essayé... Il y avait quelque chose, il en était certain. Au-delà de ce qu'ils pouvaient vivre de manière générale au sein de la famille Armyansi qui, reconnaissons-le, était sûrement l'une des familles les moins saines de la création, pour ne pas dire la pire au monde. On trouve toujours pire, après tout, en cherchant bien.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Dim 31 Aoû - 1:05

Anna était une femme qui avait besoin d’avoir une vie sociale. Elle avait besoin d’échanger, le partager et d’aimer. Tout comme de détester ou d’éviter parfois. Mais elle en avait vraiment besoin. C’était son côté humain peut-être un peu trop développé, même si il était un peu compliqué de faire tout cela ici, à Poudlard. Tout le monde était très occupé. Elle aussi d’ailleurs. Mais cela restait un besoin tout de même. Alors elle se débrouillait. Elle s’en sortait plutôt bien, au final. Enfin, plutôt au début. Parce que maintenant, elle était beaucoup moins bien à ce niveau. Comme aux autres en fait. C’était une libération lorsqu’elle rentrait chez elle avec Irina. Au moins, la petite fille l’aimerait toujours autant, elle serait toujours sa fille et le lui rendrait toujours. C’était du moins ce qu’Anna préférait se dire, encore maintenant. Sa petite blonde ne pouvait encore rien faire seule, il fallait l’aider, prendre soin d’elle, être à l’écoute. Elle aussi avait besoin de marques d’affection, de savoir qu’elle n’était pas toute seule et que sa maman l’aimait. Elles s’y retrouvaient toute les deux. Mais à l’école, Irina n’était pas là. Et la seule personne qu’Anna aurait volontiers été voir et traité de manière similaire, donnant affection et preuves d’amour, cette personne n’était visiblement plus décidée à la laisser faire.

En voyant avec quelle insistance Andreï restait loin d’elle et sa manière de repousser Anya, la jeune femme avait pensé que pour une fois, elle devrait s’occuper d’elle. Elle était déjà dans une mauvaise période. Si jamais elle insistait auprès de son neveu et que ce dernier la repoussait aussi, elle aurait plus de mal encore à se relever. Et ça, même Irina n’y pourrait rien. Alors elle s’était mise à faire pareil, dressant à regret un épais mur entre elle et son neveu. Anna n’en était ni fière ni même contente. Mais elle préférait encore lui refuser le peu qu’il pourrait accepter plutôt que tout lui donner et se faire renvoyer le tout à la figure. Bien sûr, si un jour il venait lui réclamer un peu d’affection elle lui en donnerait le double. Mais pour le moment elle redoutait une réaction trop violente pour être supportable. La situation était déjà assez compliquée.

De voir Andreï venir de lui-même jusqu’ici était déjà une surprise en soi. Restait encore à voir ce qu’il voulait. Ce n’était peut-être pas une bonne chose. Cela restait à voir, mais elle voulait bien lui laisser sa chance. Si Anna voyait que leur conversation ne pouvait que mal finir elle lui demanderait de partir. Mais après tout, elle n’était pas mécontente de le voir. Peut-être un peu déçue que cela soit maintenant, alors qu’elle n’était pas en grande forme, dans tous les sens du terme.

-Je... hum... je voulais savoir si tout allait bien.

Alors il l’avait tout de même remarqué? A choisir et si Anna voulait être tout à fait honnête, elle aurait préféré qu’il remarque son bonheur de pouvoir enfin être mère que sa détresse de ne plus être mariée. Cela aurait été déjà plus sympathique. Mais bon, l’heure n’était visiblement pas aux reproches et ce n’était pas elle qui allait demander le contraire. Elle n’allait effectivement pas très bien, d’accord. Elle avait mauvaise mine, d’accord. Elle serait bien resté plusieurs jours sous la couette à déprimer un peu, d’accord. Mais cela ne voulait pas obligatoirement dire qu’Andreï voulait lui parler de ça non plus. Avec lui on ne savait jamais vraiment de toute façon…

-T'as pas l'air dans ton assiette ces derniers temps et...

Mais encore? Qu’il finisse sa phrase. Il pouvait encore dire tout et n’importe quoi maintenant. Il était possible qu’Anna n’aime pas la fin de cette phrase. Elle ne dit rien pour le moment, gardant pourtant une expression peut-être un peu trop neutre. Avant, de voir Andreï la rendait tellement heureuse. Maintenant elle restait très méfiante quand ils se voyaient.

-Je m'inquiète pour toi.

Finalement, cette fin de phrase lui plaisait beaucoup. D’ailleurs elle lui accorda un petit sourire un peu fatigué. Il n’était visiblement pas venu la voir pour une dispute. Il n’était pas venu lui faire de nouveaux reproches. Comme quoi, il ne devait pas lui en vouloir autant qu’elle l’avait pensé. Une sorte de soulagement du coup. Elle y tenait quand même à son neveu. De l’entendre dire ça la poussa à passer au-dessus de son joli mur de résolutions. Il lui manquait. Beaucoup trop. Alors elle se leva et alla le prendre dans ses bras, comme si ils ne s’étaient pas vu depuis des mois. Elle l’adorait.

-Tu ne m’en veux pas trop quand même alors?

L’avoir de nouveau dans ses bras faisait tellement de bien. Il lui avait déjà ôté un poids des épaules. Lorsqu’elle se recula un peu, Anna avait déjà un sourire bien plus convaincant. Heureusement, ce qu’il lui demandait n’était pas très joyeux. Si elle devait être triste avant même de commencer à en parler, elle aurait sans doute des problèmes.

-J’ai.. j’ai sans doute fait une bêtise et je n’aime pas ça, voilà. Ça me perturbe mais je n’arrive pas à arrêter alors ça m’embête…

Comment expliquer cela à un garçon de seize ans aussi? Il comprendrait, elle ne s’en faisait pas pour ça, il n’était pas idiot. Mais en parler n’était pas simple pour autant…
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Dim 31 Aoû - 10:04


Tout le monde fait des erreurs
S

errer Anna dans ses bras lui faisait un bien fou. Quand bien même Andreï, et même avant que toutes ces emmerdes ne lui tombent dessus, avait toujours été quelque peu avare en contacts humains, il en avait terriblement manqué dernièrement, et éprouver ne serait-ce qu'un semblant d'amour filial avait un effet véritablement bénéfique sur lui. Non, il n'en voulait pas vraiment à sa tante, ou du moins si, il lui tiendrait toujours quelque peu rigueur pour la façon dont elle avait oser cacher au reste de sa famille sa décision d'adopter Irina, et il éprouverait toujours à l'égard de cette enfant adoptée une sorte de relation distante qui ne pouvait que venir d'un sentiment de jalousie de sa part. Faute de vouloir considérer sa mère comme sa mère, il aurait sans mal considéré Anna comme une mère de substitution, mais ce n'était pas possible, ça n'aurait pas été possible dans tous les cas, mais l'arrivée d'Irina dans leurs vies le confirmait cruellement. Cela étant, et même s'il y aurait toujours plusieurs points sensible et discordants qu'ils auraient du mal à aborder sans se prendre la tête, Andreï ne pouvait pas se résigner à ne plus jamais parler à sa tante comme il comptait le faire pour sa génitrice, encore moins maintenant qu'il savait qu'elle allait mal, si elle avait besoin de soutien, et même s'il ne l'avait pas franchement prouvé dernièrement, il voulait lui montrer qu'il saurait être là pour elle et que, quand il le voulait, il savait en fait être un neveu digne de ce nom.

Et il avait vu juste, visiblement, Anna allait effectivement mal, et apparemment, c'était sans rapport avec les tensions trop nombreuses qui avaient trouvé leur place dans la famille Armyanski ces derniers temps. Quoique cela avait dû jouer, le vert et argent était presque prêt à le parier. Elle avait fait une erreur, disait-elle, et une erreur qu'elle se sentait prête à réitérer encore et encore, bien malgré elle. Elle ne donna pas plus de détails au jeune homme, et autant dire que ce dernier n'avait pas l'intention de se contenter de cette seule explication (d'ailleurs, à ses yeux, il ne pensait pas qu'on puisse véritablement qualifier son propos en tant que tel, puisqu'il n'expliquait rien, et posait plus de questions qu'il ne donnait de réponses). S'il voulait venir en aide à Anna (et oui, il le voulait), au moins dans la faible mesure de ses capacités, il tenait à ce qu'elle se montre parfaitement honnête avec lui. De manière générale, d'ailleurs, l'honnêteté était devenue une valeur plus que primordiale à ses yeux. Il avait souffert de trop de mensonges, cela avait accentué sa soif de vérité. Il comptait bien, donc, lui tirer les vers du nez, et ne pas abandonner jusqu'à ce qu'elle cède. Il espérait tout de même qu'elle ne mettrait pas trop de temps à lui dire ce qu'il avait envie d'entendre, même s'il devait à nouveau s'agir d'un récit dont il aurait du mal à avaler le contenu. Il ne pourrait rien faire pour elle tant qu'elle ne se livrerait pas à lui.

-Dis moi ce qui se passe. Je te jugerai pas, promis.


Enfin ça, c'était une promesse qu'il faisait peut-être un peu trop légèrement, vu son aisance à juger autrui ces derniers temps.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Jeu 4 Sep - 20:37

Andreï était vraiment important dans la vie de sa tante. Il avait été le premier enfant dans sa vie, le premier dont elle avait pris soin. Au fond, ils n'avaient même pas tant de différence d'âge que ça. Dix-neuf ans, au fond, ce n'était pas tant que ça comparé à d'autres. Elle pouvait encore comprendre des choses que le reste de leur famille ne pouvait plus comprendre. Et elle pouvait mieux l'aider que des amis de son âge. Elle était pour lui un entre deux que la jeune femme avait toujours trouvé avantageux. Anna aimait s'occuper de lui. Et depuis quelques temps, elle avait la désagréable impression qu'il ne la laisserait pas faire. Même si elle avait effectivement sa fille pour occuper son temps libre, ce n'était pas comparable et il lui manquerait toujours ces moments passés avec son neveu. Ce n'était pas le même amour, pas la même relation. Elles les aimait tout les deux très fort, mais pas tout à fait de la même manière. Alors si l'un d'eux partait, elle serait affreusement triste.

Lorsqu'Andreï la laissa le prendre dans ses bras, alla jusqu'à lui aussi serrer ses bras autour d'elle, Anna s'était senti déjà beaucoup mieux. Ce geste, aussi simple qu'il soit, elle l'avait adoré. Il l'avait soulagé. Elle n'était certainement toujours pas au meilleur de sa forme, mais elle était déjà rassurée sur ce point. Il était encore un peu réceptif. Tant mieux. Elle irait certainement beaucoup plus vers lui maintenant qu'elle le savait. Elle se permettrait d'insister un peu. Anna irait de nouveau chercher un peu se cette affection qui lui avait tant manqué. D'ailleurs, elle avait un peu de mal à le lâcher. La jeune femme n'était pas retourné derrière son bureau d'ailleurs, elle préférait rester devant lui, à porté de bras, au cas où. Parce que le sujet qu'elle acceptait d'aborder avec lui n'était pas forcément facile et que, même si c'était lâche, elle imaginait qu'elle voudrait peut-être le reprendre contre elle.

-Dis moi ce qui se passe. Je te jugerai pas, promis.


Il avait l'air de vouloir l'aider, vraiment, comme avant. Il lui arracha un petit sourire. Elle était contente de le retrouver. Son neveu chéri. Anna lui pris gentiment les mains. Elle était vraiment soulagée qu'il soit revenu la voir. Qu'il accepte ses marques d'affection, qu'il cherche à l'aider. Il est vrai que si elle avait cherché à en parler avec Anya, cela ne se serait pas passé pareil. Elle n'avait pas peur du jugement de sa sœur. Pour elle de toute façon, Ivan n'était pas un homme assez bien pour elle. Alors si elle lui racontait ce qui se passait, Anya s'énerverait sans doute contre le russe. Et cela pouvait mal se passer. Or un côté d'Anna ne voulait pas perdre une nouvelle fois son homme. Si Anya s'en mêlait, Ivan ne voudrait pas la voir. Parler à Andreï, il pourrait peut-être l'aider, mais l'issue serait plus douce. Elle lui faisait confiance.

-Tu te souviens quand on a revu Ivan à Moscou? Après il m'a écrit. Il voulait qu'on se revoit, que je vienne dîner avec lui et sa famille, qu'on reprenne contact. J'ai fini par y aller.

En vrai, jusqu'à maintenant, il était déjà possible de trouver de quoi critiquer son attitude. Mais ce n'était pas fini. Pas du tout. C'était encore très loin d'être fini malheureusement. Andreï pourrait mal le prendre, que sa tante soit si faible. Peut-être qu'elle baisserait encore plus dans son estime. Peut-être qu'il serait même un peu dégoûté par elle. Elle ne pourrait pas lui en vouloir après tout. Elle-même ressentait un peu de tout cela. Ce n'était pas moral.

-Après ça on s'est revu... et ce n'était pas pour dîner...

Anna avait un peu rougit. C'était quand même assez intime comme conversation. On ne parlait pas des vacances ou du petit déjeuner. Il fallait vraiment qu'elle lui fasse confiance pour lui parler de ça.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Sam 6 Sep - 17:14


Tout le monde fait des erreurs
I

l y avait bien des choses, qu'il le veuille ou non, qu'Andreï ne pourrait parfaitement comprendre que lorsqu'il aurait "grandi", quand il aurait acquit en expérience. Il pensait avoir beaucoup mûri, et même, avoir vieilli de plusieurs années en quelques mois, avec toutes les horreurs qui lui étaient tombées dessus en un temps record. Mais le fait est qu'il restait un gamin, tout de même, et que ses quinze ans se ressentaient souvent, notamment dans la façon dont il appréhendait la situation qu'il vivait, sans aucun sens de la demi-mesure. Il avait une vision très manichéenne de l'existence. Tout était soit noir, soit blanc. Il n'estimait pas qu'il puisse y avoir la moindre nuance de gris. Il lui faudrait du temps, pour saisir toutes ces nuances. En attendant, il ne pouvait se défaire de ce comportement sanguin et impulsif, qui l'invitait à porter un jugement immédiat sur la situation que lui exposait Anna.

Lui, il ne voyait pas les tourments qu'elle traversait, les doutes, l'envie de retrouver un amour naissant, il n'entendait rien à cela parce qu'il était beaucoup trop jeune. Il ne voyait que le fait que sa tante allait une nouvelle fois droit dans le mur, et s'enfonçait dans la gueule du loup, un loup qui n'aurait pas le moindre scrupule à la dévorer toute crue. Non seulement elle se remettait avec cet homme qui lui avait brisé le coeur, mais en plus, cet homme était marié, pire encore, il avait des enfants. Est-ce qu'elle avait pensé à la famille qu'elle allait briser ? Oui, elle y pensait, bien sûr, mais cela, Andreï ne le comprenait pas. Le vert et argent avait promis de ne pas juger Anna, mais il s'était visiblement bien trop avancé sur le sujet. Il ne pouvait tout simplement pas l'écouter dire ça et la laisser faire, c'était hors de question. Elle était quand même en train de sérieusement gâcher sa vie, là ! Il ne comptait pas observer ce bateau chavirer sans venir au secours de l'équipage.

-Jure moi que tu le reverra plus.
Oui, c'était un ordre, et prononcé avec force. Non pas qu'il soit véritablement en position d'interférer dans la vie sentimentale de sa tante (au fond, ça ne le regardait pas, même), mais il voyait bien que cette situation ne pourrait que la rendre malheureuse (c'était déjà le cas, d'ailleurs), hors de question qu'elle laisse se faire une chose pareille. Tu as pensé à sa femme ? À ses enfants ? Ce type te mène par le bout du nez. Après le mal qu'il t'as fait, j'arrive même pas à croire que tu fasses ça. Sa dernière phrase fut plus gromelante. Je suis sûr qu'il se fiche de toi, en plus.

Et ça, c'était véritablement de l'ordre de la conviction personnelle. Ça va, ils avaient leur lot de souffrances, dans cette fichue famille, il n'y avait vraiment pas besoin d'en rajouter. Peu importait ce dans quoi Anna s'était embarquée, il fallait que ça s'arrête. Et il pensait ça pour son bien. Enfin, ça se voyait, que cette histoire la travaillait déjà !




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Dim 14 Sep - 16:48

Anna était une fille bien normalement. Une femme qui savait se tenir, savait ce qu'il fallait dire ou non. Anna savait faire la différence entre les bonnes actions et les mauvaises. Elle faisait attention à ce qu'elle faisait et essayait de faire de son mieux pour plaire. Et en général ça marchait bien. On ne la trouvait pas désagréable, méchante ou malveillante. C'était plus la jeune femme qui aidait volontiers, capable de vous donner son maximum, sans attendre de vous que vous le lui rendiez. Elle aimait faire plaisir et tout ce qu'elle demandait, c'était un peu d'amour et d'affection. C'était vraiment quelque chose dont elle avait cruellement besoin. Elle le cherchait. Et jusqu'à maintenant, elle n'avait jamais eu de mal à le trouver. Anya avait été sa source la plus constante. Sa petite sœur avait toujours pu compter sur elle. Mais maintenant qu'elle avait appris certaines choses, c'était plus compliqué. Elle voulait vraiment continuer à y croire et à aller vers elle. Mais c'était quand même plus compliqué. Ensuite il y avait bien entendu Andreï. Lui, il n'avait rien fait de mal. C'était son neveu et elle l'adorait. Mais visiblement, c'était elle qui avait fait une bêtise avec Irina. Il n'avait pas aimé. Du coup, il s'était détourné aussi. Et là, Anna s'était un peu sentie seule. Heureusement qu'elle avait tout de même Irina. Autrement elle aurait fait plus gros que sa connerie déjà énorme dont elle parlait à Andreï. Et très heureusement il acceptait encore de l'écouter.

Entre Anna et Ivan, ça avait été le grand amour pendant huit ans. De son côté au moins. Elle avait cru au prince charmant avec lui. Autant dire que maintenant ce n'était plus la même histoire. Il était marié, père de famille. Tout ce qu'elle avait espéré elle aussi. Mais ce n'était pas avec elle qu'il partageait tout ça. Pourtant il était revenu vers elle. Ivan trompait sa femme actuelle avec celle qu'elle avait remplacé. Quand elle y pensait, c'était assez ignoble. Et pour le coup, elle savait à quel point c'était nul. Anna n'était vraiment pas fière d'elle pour le coup.malgré tout ça elle continuait. Et aussi affreux que cela puisse paraître, elle ne se voyait pas renoncer à Ivan pour autant. Il était extrêmement égoïste et mal placé, mais son petit bonheur, celui de retrouver son mari, elle ne voulait pas y renoncer pour celle qui l'avait privé la première. Andreï pouvait dire ce qu'il voulait, lui faire toutes les critiques qu'elle s'était déjà faites, cela risquait malheureusement de ne pas changer grand chose. Même si de tout son entourage, c'était certainement lui qui pourrait lui faire changer d'avis mieux que les autres. Il était celui qu'elle aimait encore assez pour avoir envie de lui faire plaisir du mieux possible et qu'elle voulait écouter.

-Jure moi que tu le reverra plus.

… Bon, l'écouter, certes, mais pas non plus à ce point. Il ne pouvait pas juste lui demander ça non plus. Si c'était aussi simple, ça serait déjà fait. Il lui avait dit qu'il ne la jugerait pas. Pourtant, c'était bien ce qu'il faisait là, non? Quelque part, même si elle s'y était attendu, Anna était un peu déçue. Elle baissa les yeux et répondit d'une voix faible.

-Je peux pas faire ça, non...

C'était beaucoup trop difficile. Le choix n'était pas si simple à faire non plus. Elle devait choisir entre un peu de bonheur ou y renoncer totalement après avoir espéré pendant dix ans. Anna l'avait attendu ce retour. C'était très mal fait et pas grand chose au final, mais au moins elle l'avait près d'elle, elle pouvait le revoir. Ivan était revenu, c'était lui qui l'avait demandé, il lui disait qu'il l'aimait et la prenait dans ses bras. C'était très loin d'être l'idéal puisqu'il était marié, mais autrement, elle n'en demanderait pas plus.

-Tu as pensé à sa femme ? À ses enfants ? Ce type te mène par le bout du nez. Après le mal qu'il t'as fait, j'arrive même pas à croire que tu fasses ça.

Oh oui elle y pensait. Elle était passé par là aussi. Anna s'en voulait à mort de continuer en pensant à cette famille qui le pensait totalement ailleurs que dans les bras de sa maîtresse d'ex-femme. C'était honteux de sa part et pas moyen d'arrêter. Oui elle s'était sentie affreusement mal quand il était parti. Mais maintenant qu'il revenait de lui-même, elle n'avait pas le courage de lui dire de s'en aller. La jeune femme ne voulait plus le lâcher. Même si elle-même se rendait compte que c'était stupide et malsain.

-Je suis sûr qu'il se fiche de toi, en plus.

Non, pas lui, il ne lui ferait pas ça. Ils avaient été mariés tout de même. Il devait avoir un certain respect pour elle après tout ça. Elle en avait beaucoup pour lui en tout cas. Pour Anna, même si la conversation n'était plus aussi joyeuse, ils n'en étaient pas encore à la dispute. Elle ne voulait pas qu'ils y arrivent. Ça serait tellement dommage, après ce qu'elle avait réussit à obtenir juste avant. Elle l'avait pris dans ses bras, ce n'était pas pour lui crier dessus juste après. Vraiment pas. Elle espérait donc que lui parler calmement et surtout honnêtement suffirait à garder un minimum de leur entente.

-Quand on était mariés, on était bien. Quand il est parti c'était juste...

C'était de sa faute à elle. C'était Anna qui n'avait pas été capable de lui offrir ce sont ils avaient besoin. C'était elle que son mari avait remplacé. C'était les parents d'Ivan qui lui avaient demandé, à cause d'elle. Elle le savait, il le lui avait dit à l'époque. Ce n'était pas lui le problème, mais elle.

-J'ai envie de le croire quand il me dit qu'il m'aime. Je sais qu'on a été heureux ensemble et même si c'est certainement une mauvaise chose je sais aussi que je l'aime encore...

Anna était certainement plus qu'influencée par ses propres sentiments, mais elle était comme ça, elle avait un mal fou à faire autrement. Même en étant parfaitement consciente que c'était plus un défaut qu'une qualité.

-Je te remercie d'essayer mon chéri, vraiment. Mais c'est pas si simple...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Sam 20 Sep - 17:56


Tout le monde fait des erreurs
A

ndreï aurait voulu croire que sa tante ne se berçait pas d'illusions, qu'elle avait raison de croire dans la sincérité de cet ancien mari qui l'avait désormais prise pour maîtresse. Après tout, elle méritait de trouver le bonheur plus que n'importe qui d'autre. L'ennui, c'est que le vert et argent n'arrivait pas à concevoir que ce puisse être vraie. Andreï perdait progressivement foi en la nature humaine, et par conséquent, il y avait bien peu de personnes qu'il ne considérait pas comme des salauds finis. Il avait compris que les bas instincts étaient une part intégrante de presque tous les êtres humains... Anna semblait être l'une des seules personnes qui échappait à cette règle générale, et voilà que cet homme cherchait à abuser de sa naïveté. Anna avait certainement raison, ce n'était pas si simple. Sauf que ce n'était pas là une chose dont le jeune homme était capable de se rendre compte. Il était trop jeune, il n'avait pas connu ces élans douloureux, ces déchirements du coeur. Il ne savait pas... Mais sa vision peut-être un peu trop pragmatique des choses lui permettait tout autant de faire preuve d'une distance nécessaire, et c'était sûrement ce qu'il fallait à Anna, pour contrebalancer les espoirs qui l'animaient.

-Est-ce qu'il a dit qu'il allait quitter sa femme ? Est-ce qu'il a dit qu'il allait laisser ses enfants ? Anna... je refuse de laisser ce type te faire souffrir, alors tant que j'aurais pas la preuve qu'il ne te mens pas, je refuserai que tu te précipites dans ses bras.


Tout à coup, il adoptait le ton d'un adulte. Un adulte avec la voix d'un enfant, étrange mélange. C'est vrai, oui, le jeune homme n'avait logiquement pas à interférer dans les relations de sa tante. Mais elle avait suffisamment à souffrir pour le moment. Il se souciait de son bonheur. Leurs vies étaient complètement merdiques, en ce moment, et en grande majorité, elles le devaient à Anya Armyanski. La soeur, la mère, l'assassin, la veuve noire... C'était déjà un traumatisme suffisamment difficile à gérer, pas la peine de s'en infliger d'autres volontairement. Il se mêlait de ce qui ne le regardait pas, mais tant pis. Tant que l'ex mari d'Anna n'aurait pas témoigné de sa bonne foi à son interlocutrice, il ne croirait pas à ce qu'il disait. Non, Anna ne devait pas se précipiter dans un amour sans issue sous l'unique prétexte de manquer d'affection. C'était une femme exceptionnelle. Elle méritait mieux que cela.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Mer 15 Oct - 19:50

Anna comprenait qu'Andreï cherche à l'aider. Elle savait que si il lui parlait sur ce ton pourtant si peu habituel, ce n'était pas parce qu'il lui en voulait ou quelque chose du genre, bien au contraire.en faisant cet effort il lui montrait tout l'inverse. Il tenait visiblement à elle et voulait l'aider. C'était adorable. Cela risquait d'être compliqué mais la première intention lui venait droit au cœur.  Il était plein de bonnes intentions, même si cela ne se voyait pas toujours. C'était sans doute un peu comme elle. Ils voulaient bien faire. Seulement parfois ce n'était pas bien fait ou mal interprété par la personne intéressée. Du coup, Anna pouvait comprendre ce qu'il voulait derrière son nouveau ton autoritaire. Seulement voilà, même si elle ne demandait pas mieux que de faire plaisir à son neveu et donc de se libérer l'esprit au passage, elle ne pouvait pas non plus le faire comme ça. Elle y pensait depuis un certain temps déjà. Depuis que les choses avaient commencé en fait. Forcément, ça la travaillait. Tout simplement parce que ce n'était pas bien, et qu'elle s'en rendait parfaitement compte.

Andreï avait l'air bien plus motivé qu'elle. Il n'était pas impliqué. Mais cela ne l'empêchait pas de  vouloir faire bouger sa tante. Pour elle c'était évidemment plus compliqué. Elle avait ce sentiment qu'après l'avoir attendu tout ce temps, puisqu'il revenait, elle ne pouvait pas se permettre de simplement lui dire non. Déjà parce que cela serait vraiment une déception pour elle et parce qu'après cela il était probable qu'Ivan ne veuille plus avoir le moindre contact avec elle. C'était peut-être abusé, mais cela lui faisait vraiment peur. Elle ne voulait vraiment pas arrêter totalement de lui parler pour autant. Les dix dernières années avaient été tellement longues...

-Est-ce qu'il a dit qu'il allait quitter sa femme ? Est-ce qu'il a dit qu'il allait laisser ses enfants ? Anna... je refuse de laisser ce type te faire souffrir, alors tant que j'aurais pas la preuve qu'il ne te mens pas, je refuserai que tu te précipites dans ses bras.

Anna voyait bien le principe et il avait raison au fond. Elle devrait effectivement attendre que son homme lui montre qu'il pouvait aller plus loin. Qu'il voulait aller plus loin. Seulement voilà, il n'avait encore jamais été question de ça. Elle adorerait, c'est certain, mais en même temps elle ne se voyait pas lui demander d'abandonner une femme qu'il était sensé avoir choisit et ses enfants pour revenir à une épouse qu'on lui avait imposé et une fille qui n'était pas la sienne. Mais vraiment elle aimerait bien quand même. Anna pris Andreï dans ses bras, contente de voir qu'il voulait l'aider. C'était vraiment adorable de sa part. Il n' pouvait pas grand chose le pauvre mais le geste était déjà tellement agréable.

-J'imagine qu'il y a encore pas mal de choses qu'il faudra voir avec lui...

Il était certain qu'ils ne pourraient pas simplement continuer comme cela. Elle s'en voudrait bien trop. Il fallait qu'ils changent certains points, qu'ils s'organisent autrement, qu'ils fassent des choix. Anna n'avait rien contre le fait qu'il vienne seulement la voir et lui parler. C'était ce qu'ils faisaient d'autres qui la dérangeait plus. À la limite même un petit bisou. Mais plus, elle se sentait vraiment coupable. Et en même temps, elle était tellement bien avec lui, c'était comme avant. Si jamais il devait vraiment laisser sa famille, la jeune femme accepterait même de rentrer avec lui. Après tout,elle pourrait toujours voir ses proches, juste un peu moins. Et puis, pour Poudlard, elle n'était sensée qu'être une remplaçante très ponctuelle le temps de trouver un vrai professeur. Anna laissa échapper un léger soupire.

-Ça me fait un peu bizarre, ça me renvoi assez loin cette histoire...

Anna essaya tout de même d'accorder un sourire à son neveu. Finalement elle était quand même contente. Andreï voulait l'aider. Si ce n'était pas de l'affection ça alors elle était espagnole...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Sam 18 Oct - 13:32


Tout le monde fait des erreurs
É

tait-ce Anna qui se montrait complètement crédule, ou bien Andreï était-il totalement désabusé par les sales expériences et révélations dont il avait souffert dernièrement ? C'était certainement un subtil mélange des deux. Dans tous les cas, le vert et argent ne croyait pas en la théorie du père de famille à la vie bien rangée qui allait se précipiter dans les bras de son ex femme et tout abandonner pour elle. Il ne voyait aucune issue profitable à cette situation, dans tous les cas, quelqu'un allait souffrir, et il était certain que ce serait sa tante. Il aimait trop Anna pour la laisser subir une telle chose, alors il voulait qu'elle remette les pieds sur terre, qu'elle constate l'incohérence de sa réflexion, qu'elle redevienne sage et abandonne cette idylle qui ne pouvait mener à rien de bon. Il pouvait comprendre, même, il comprenait. Anna manquait d'affection, tout comme lui... La situation n'était facile pour aucun Armyanski, dernièrement. Mais ce n'était pas une raison pour faire n'importe quoi ou s'abandonner à des rêves qui ne pouvaient en définitive qu'être brisés. "Pas mal de choses à voir avec lui", hein... C'était une façon très délicate de dire que la situation était un merdier sans nom, et pour s'en dépêtrer, il n'y avait qu'une manière. Et pas celle qu'envisageait Anna.

Tu m'étonnes que ça la renvoyait loin, cette histoire ! Et n'avait-elle rien retenu de ses erreurs passées ? (d'accord, il pouvait parler, lui). Andreï devinait ce qu'elle pensait, que tout cela était de sa faute, qu'elle avait commis des erreurs. Mais Andreï avait beau ne pas être objectif pour un sou, il refusait de corroborer à cette théorie. D'accord, c'est sûr que c'était le neveu aimant qui parlait, mais il pensait tout de même que tout le monde ne pouvait être que d'accord sur ce point : Anna Armyanski était un ange (qui avait le diable pour soeur, certes), un véritable amour. Si son couple s'était brisé, ce ne pouvait être de sa faute. En tous cas clairement pas à cause de son tempérament.

-Tu te souviens comme ça t'avais fait mal, à l'époque ?
Pour tout dire, Andreï, lui, n'en avait pas vraiment souvenir. Mais sa mère, du temps où ils se parlaient encore, lui en avait suffisamment dit. Pas besoin d'un prétexte de souffrance supplémentaire. Ne t'inflige pas ça de nouveau. Il va te faire du mal, j'en suis sûr.

Ses convictions étaient au final fondées sur du rien, sur du vide. Qui sait. Peut-être l'ex mari d'Anna était-il véritablement amoureux de cette femme qui méritait effectivement d'être aimée, peut-être regrettait-il leur séparation, peut-être voulait-il vraiment qu'ils se remettent sa famille, et accepterait pour cela d'abandonner sa famille toute neuve, mais Andreï ne croyait plus en ces dénouement optimistes. Et d'ailleurs, ils ne l'étaient pas pour tous, optimistes. Ah, vraiment ! Pourquoi fallait-il qu'ils aient tous, autant qu'ils étaient, à ce point le don de se compliquer la vie, et de se faire du mal ! Avec eux, le mot "simplicité" semblait avoir une définition extrêmement restreinte, chez eux.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Lun 27 Oct - 12:51

Anna était clairement en tord dans cette histoire. En temps normal, c'était une femme adorable, qui ne demandait rien à personne et ne faisait rien de mal. Un petit ange quoi. À sa connaissance elle n'était pas quelqu'un de détesté. Sauf peut-être par la nouvelle femme d'Ivan. Mais elle la détestait d'office de toute façon. Et c'était largement réciproque... Anna ne l'aimait pas. D'accord elle était plus jeune. Ce n'était pas comme elle pouvait lutter à ce niveau. Mais elle la trouvait vulgaire, incapable avec ses enfants et visiblement avec son mari. Anna ne savait pas, bien entendu, qu'Ivan allait également voir ailleurs lorsqu'il était son mari, autrement elle aurait sans doute réfléchi autrement... Pour le moment, elle voyait qu'elle faisait quelque chose de mal, mais elle pensait le faire pour le bien de l'homme qu'elle aimait. Anna imaginait que lorsqu'il venait la voir, c'était un peu sa petite pause. Elle s'occupait seule d'Irina, donc il ne s'occupait pas d'enfant comme à la maison. Elle gérait seule le dîner quand il mangeait avec elle. Donc là encore il ne faisait rien. Et en échange il lui donnait cette affection dont elle manquait, la prenait dans ses bras, lui disait encore l'aimer. C'était très tentant pour elle tout ça. La jeune femme était folle de lui malgré tout et appréciait ces moments passés avec lui. Ce qui la faisait se sentir plus coupable encore.

Andreï n'était pas idiot. Il n'était pas aveugle non plus. Il avait compris qu'il se passait quelque chose. Et pour lui, ce quelque chose n'était pas une bonne chose. Pour Anna non plus en fait, mais chez elle la balance du bien et du mal ne cessait de pencher d'un côté puis de l'autre. Elle voyait les deux à la fois et n'arrivait pas à se décider. Comment se décider au fond. Soit elle était raisonnable et renonçait à l'amour de sa vie, soit elle s'y accrochait au risque de faire du mal à sa famille à lui pour son bonheur à elle. Un geste égoïste auquel elle n'était pas habituée.

-Tu te souviens comme ça t'avais fait mal, à l'époque ?

Si elle s'en souvenait? Comment ne pas s'en souvenir. Et heureusement qu'Andreï ne s'en souvenait pas. Ce n'était d'ailleurs pas pour rien. Anna était piteusement retourné chez ses parents quelques temps. Parents qui n'avaient jamais approuvé ce choix de divorcer. Après elle était venu avec Anya en Angleterre. Il lui avait fallut du temps, beaucoup de temps, pour se remettre debout. Elle avait vu cela comme un déchirement, une trahison, et elle avait été consentante. Pourquoi le retenir si il voulait partir. Il serait malheureux de rester. Et Anna n'aurait pas supporter de le voir malheureux. Maintenant elle avait envie de s'y accrocher de nouveau, de revoir cette petite flamme danser. Y renoncer serait un nouvel échec et donc douloureux. Dans les deux cas elle était perdante. C'était choisir entre la peste et le choléra. Anna hocha la tête, toujours un peu honteuse. Elle savait ce qu'il fallait faire et en même temps elle le refusait.

-Ne t'inflige pas ça de nouveau. Il va te faire du mal, j'en suis sûr.

Si ce n'était pas déjà fait. Andreï avait probablement raison. Plus que cela même. En fait, il aurait fallu qu'elle n'aille pas chez eux, qu'elle n'aille même pas à Moscou avec Andreï le jour où il s'était disputé avec Anya. Elle n'aurait pas de choix à faire et serait encore un peu heureuse. Elle profiterait pleinement de sa fille et ne serait pas obligée de se poser autant de questions. Malgré tout, au fond, elle voulait bien faire. Elle ne voulait faire de mal à personne. Et dans le personne, elle était là aussi. Soit elle sacrifiait la famille russe, soit c'était elle qui trinquait. Même si elle ne les aimait pas, elle ne pouvait pas leur faire ça parce que c'était plus facile pour elle. D'ailleurs, ce n'était pas plus facile pour elle. Ce n'était pas dans son tempérament. Anna soupira avant de parler doucement, comme si elle se parlait à elle-même.

-A croire que c'est pas pour nous tout ça...

Que ce soit elle ou Andreï, ils ne semblaient plus avoir droit au bonheur maintenant. Fini le bon temps où tout le monde s'entendait bien, terminé les repas de famille où tout le monde souriait, envolés les bons moments et les fous rires. Maintenant c'était triste et douloureux, c'est tout.

-Qu'est-ce que je fais si il repart?..

Qu'il reparte maintenant serait y renoncer pour de bon. Est-ce que cela voulait dire qu'elle resterait seule jusqu'au bout? Est-ce qu'elle serait seulement capable de le remplacer un jour? Dix ans à essayer sans le moindre succès, c'était assez désespérant. Assez pour qu'elle hésite autant. Anna le savait, elle ne pourrait pas vivre seule indéfiniment. Même avec sa fille, elle avait besoin d'autre chose. Quelque chose qu'elle ne pensait pas pouvoir recevoir d'un autre qu'Ivan.
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]   Mer 29 Oct - 18:11


Tout le monde fait des erreurs
M

ême si son propos pouvait sembler quelque peu énigmatique, qu'il semblait qu'Anna ait prononcé ces mots plus pour elle-même que pour toute autre chose, même s'il était possible qu'Andreï ait tout interprété de travers, le jeune homme supposait qu'elle soutenait que ni lu, ni elle, n'étaient faits pour vivre heureux. En effet. Voilà un long moment, à présent, qu'il en était venu à exactement la même conclusion. Le corps humain pouvait-il seulement tolérer à ce point de malheurs ? Il venait un moment, la coupe était plus que pleine, elle se noyait, et c'était un peu le sentiment d'Andreï, il se noyait dans ses propres malheurs. Dès qu'il pensait regagner la surface, il ne faisait que replonger un peu plus profondément, c'était infernal. C'était sans fin. Et au bout du compte, il semblait qu'il n'y ait aucun moyen de s'en sortir. Andreï se créait lui-même de ridicules bouées de sauvetage, auxquelles il se raccrochait autant que possible. Mais ce n'était jamais que des solutions temporaires. La seule option, c'était de vider l'eau, jusqu'à la dernière goutte... Mais il y aurait forcément des dommages collatéraux. Il y en avait toujours. Quand, lui, en était à ces considérations, Anna semblait davantage d'humeur à prendre l'eau et à s'y perdre pour de bon. Quand elle demanda ce qu'elle ferait si il la laissait, Andreï éprouva un mélange étrange de compassion et d'exaspération. Oui, il n'aimait pas voir sa tante dans un tel état de détresse mais bordel ! Il serait quand même temps qu'elle se réveille. Cette relation ne mènerait, dans tous les cas, nulle part, et le jeune homme ne voyait plus dans quelle langue le lui faire comprendre.

-Ne lui en donne pas l'occasion. Pars, quitte le avant qu'il ne te quitte. Au moins, il saura ce que ça fait, et ce sera à son tour d'être humilié.
Le ton de sa voix était extrêmement sombre, et il ne prenait pas de gants, mais il lui semblait connaître d'avance tout le déroulement de cette histoire : elle le voyait, ce crétin fini, promettre monts et merveille à Anna, puis finalement préférer sa vie confortable avec sa femme plus jeune et ses beaux enfants. Elle le voyait lui briser le coeur de nouveau, se servir d'elle comme un mouchoir jetable, et encaisser une fois de plus. Non, il ne pouvait pas avoir pertinemment conscience de cela et ne rien faire pour l'empêcher. Je peux pas trouver de circonstances atténuantes à ce type. T'es pas plus heureuse avec lui que sans lui. Et lui, tu crois qu'il en as quelque chose à faire ? Non, il est juste content de t'avoir sous la main. C'est tout.

C'était sûrement un dialogue de sourd. Quand les sentiments entrent en ligne de compte, il est toujours difficile de se montrer juste ou objectif, tout comme il était tout sauf facile de raisonner une femme amoureuse. Mais Andreï tentait tout de même, au moins encore une fois.




code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout le monde fait des erreurs... [Andreï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tous le monde peut faire des erreurs, c'est pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons. •• Élyse & Sasha ••
» (Jared Leto) Tout le monde apprend de ses erreurs... Sauf moi
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: Les serres de botanique.
-