AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tous ce que vous direz... (pv Christopher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Mar 19 Aoû - 21:11

Christopher & Sasha
Tous ce que vous direz...
Sainte Mangouste, Sasha connaissait bien l'établissement à force d'y passer la plus grande partie de ses journées. En temps que stagiaire en médicomagie, cet endroit était comme une seconde maison. Sauf qu'elle avait rarement l'occasion de se retrouver dans un lit réservait au patient. La jeune femme ne pensait pas devoir un jour passer plusieurs jours cloué dans un de ces lits, ses collègues la soignant. Et pourtant, c'était ce qui venait de lui arriver. Cela faisait plusieurs jours qu'elle côtoyait cette chambre donc, recevant des soins pour les multiples blessures qu'elle avait reçu. Elle avait sacrément souffert lors de cette soirée avec Tom, ce dernier n'avait pas été de main morte. Au point que la soirée était floue dans l'esprit de la jeune femme, elle peinait à se souvenir des détails. La seule chose qui restait, c'était la douleur. Elle en avait tellement eu lors de cette soirée et en avait encore beaucoup. Malgré les soins des médicomages, son corps lui faisait encore atrocement mal. Mais au moins, la jeune femme était en vie. Ce n'était pas un détail négligeable au vu de comment c'était déroulé cette soirée. Elle avait eu beaucoup de chance, ou pas.

Sasha se leva péniblement, s’asseyant sur son lit. Elle grimaça, elle avait encore mal. Heureusement qu'elle arrivait quand même à peut près à se mouvoir. Les premiers jours, elle ne pouvait pas bouger de son lit, aujourd'hui elle arrivait quand même à se balader un peu. Elle en avait simplement assez d'être dans cette chambre, elle voulait rentrer chez elle. Sauf qu'évidemment, les médicomages n'étaient pas de cet avis. Elle savait bien que n'importe qui à sa place ne pourrait pas partir, mais elle en avait assez d'être enfermé ici. Elle voulait sortir, bouger, se défouler. Sauf qu'elle ne pouvait pas, elle n'avait pas le droit. Sans doute que si son corps ne lui faisait pas aussi mal, elle n'en aurait que faire des recommandations de ses collègues. Sauf que si elle restait plus longtemps, elle allait finir par tuer l'un des médecins qui venaient dans sa chambre voir son état. Elle était à bout de nerf, complètement. La jeune femme se leva, s'approchant du miroir qui se trouvait sur l'un des murs de la chambre. Elle s'observa un instant, les marques de son agression était encore parfaitement visible. Sasha sursauta soudainement quand la porte de sa chambre s'ouvrit et que l'un de ses collègues stagiaires entra. Le jeune homme lui annonça alors que des Aurors venaient d'arriver à la réception et qu'ils avaient demandé le numéro de sa chambre, la cherchant visiblement. Sasha remercia son « ami » qui sortit aussi rapidement de la chambre qu'il était entré, la laissant seule de nouveau. Elle hésita un instant, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait penser de cette visite. Ils étaient peut-être simplement là pour l'agression qu'elle avait subi et que l'hôpital avait du relater. Ou alors ils venaient pour autre chose. Des crimes, la jeune femme en avait commis un certain nombre. Ce qu'elle ne savait pas d'ailleurs, c'était qu'elle avait laissé des traces quand elle avait exterminé une famille moldu entière.

Sasha réfléchit rapidement, se demandant si elle devait fuir ou non. Mais elle n'eut pas le temps d'agir de toute façon, puisque les hommes entraient déjà dans sa chambre. Et quelle ne fut pas sa surprise de constater que Christopher McDowell dans le lot. Autant dire que la jeune femme n'était pas vraiment ravie de le voir.


« Quelle entrée, je peux faire quelque chose pour vous messieurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 207
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Lun 25 Aoû - 17:15

C'est une chose que quiconque me connaît un peu sait à mon sujet : je suis quelqu'un d'observateur. Quand je me retrouve face à quelqu'un, je ne peux m'empêcher de l'analyser, de chercher à décrypter chaque détail de son comportement. C'est ainsi, c'est plus fort que moi, et il semblerait que je ne sois pas complètement mauvais à cette exercice. C'est comme cela que j'ai pu traquer certains criminels, dont un bon nombre extrêmement dangereux. Ce n'est pas une chose que j'ai à forcer, même si l'expérience m'a permis de découvrir les signes les plus évidents, mais il apparaît que je possède une sorte d'instinct sur le sujet, qui m'alerte quand je me trouve face à quelqu'un de suspect. Ce n'est pas infaillible, non, je suis humain, et il peut tout à fait arriver que je me trompe même lorsque mes convictions sont au plus haut. Mais je fais rarement d'erreurs, je ne me trompe pas sur les gens, la plupart du temps. Alors, forcément, quand cet espèce de sonar à criminels se met en alarme quand je croise certaines personnes, je veille au grain. C'était le cas en ce qui concerne Gwendall Colloway, mon cher collègue, aussi pur et innocent que le pire rejet de l'humanité. Je n'ai toujours pas de preuves concrètes contre lui, mais j'en suis convaincu, cet homme me dissimule quelque chose, sa vraie nature, cette nature terrible et criminelle… et un jour, je la percerai à jour, ce n'est qu'une question de temps. Ce sont mes soupçons sur lui qui m'ont tout d'abord fait m'intéresser à elle. Sasha Davis. Elle aurait pu s'en sortir, vraiment, elle aurait pu échapper à ma vigilance. Lors de notre dernière conversation, elle avait même su endormir ma conscience. Mais c'était fini. J'avais trouvé une première raison de la songer suspecte lors de la soirée de Nouvel An, alors que je l'avais retrouvé aux bras de Colloway en dépit de mes avertissements. La raison seconde avait été comme une confirmation de ce que j'avais toujours plus ou moins su, au fond. L'on avait retrouvé ses empruntes sur une scène de crime, une scène violente, sanglante, terrible. Et les preuves semblaient formelles, n'indiquaient qu'elle : elle avait tué cette famille de moldus… Je suis d'avis, normalement, de me méfier DES INDICES, même les plus imparables, mais dans le cas présent, je n'ai pas vraiment de doutes, comme si je m'étais attendu à ce que cela arrive de toute façon. Sasha allait payer pour ses crimes, je n'allais pas verser de larmes pour elle.

Accompagné d'autres Aurors, je me rends donc à Sainte-Mangouste. Sasha y est hospitalisée. Résultat d'une confrontation trop musclée ou règlements de compte ? Ses blessures n'avaient rien de naturel, en tous cas, et ça venait conforter des doutes déjà à leur maximum. Les médicomages nous ont appelé pour nous prévenir que la jeune femme était en état de nous accompagner jusqu'au bureau des Aurors, c'est donc le moment. Nous arrivons jusqu'à sa chambre. Un regard dans sa direction me suffit à constater qu'elle n'est pas au meilleur de sa forme, en effet. Cela ne modifiera pas son sort.

-Sasha Davis, je vais vous demander de rassembler vos affaires. Vous êtes en état d'arrestation.
Je me tourne vers mes collègues. Laissez nous seuls quelques minutes, j'ai à lui parler.

Mes collègues hésitent. Mais ils ne peuvent contester mes ordres, ils acceptent. Je veux avoir une conversation avec elle avant qu'elle soit soumise au regard des autres Aurors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Lun 1 Sep - 9:11

Christopher & Sasha
Tous ce que vous direz...
Sasha n’eut pas le temps de beaucoup réfléchir alors qu’elle apprenait que des Aurors s’apprêtaient à venir la voir. La jeune femme ne pouvait que se douter que ce n’était pas une bonne chose pour elle. La jeune femme n’avait jamais eu aucune affection pour les Aurors, Gwendall était le seul à qui elle avait porté de l’intérêt. Mais c’était parce qu’il n’avait rien d’un Auror normal, tout dévoué qu’il était à son métier. Ils se ressemblaient, ils étaient fait pour s’entendre, du moins normalement. Et l’homme n’était de toute manière plus une variable de sa vie, puisqu’il avait décidé de la quitter. Quand la stagiaire en médicomagie vit McDowell entrer dans la pièce, en compagnie de d’autre sorcier, elle comprit que la situation était plus que grave. Cet homme avait des soupçons sur Gwendall déjà, c’était par rapport à lui qu’ils s’étaient croisés une fois. L’homme était venu la voir pour la questionner, découvrant qu’ils avaient une relation. Ce jour-là, Sasha était parvenue à être suffisamment actrice pour éviter que les soupçons se posent sur elle. Mais depuis plusieurs choses avaient changés et la jeune femme se doutait bien qu’il ne se trouvait pas ici par hasard. Avec un peu de chance, il venait simplement pour la questionner sur ses blessures qui montraient tous d’une agression (ce qui était finalement le cas en effet). Mais étrangement, elle n’y croyait pas une seule seconde. Elle savait rien qu’en observant le regard de Christopher, Sasha su qu’il n’était pas là pour discuter simplement.

Et l’homme ouvrit donc la bouche, demandant à la jeune femme de rassembler ses affaires puisqu’elle était en état d’arrestation. Elle savait bien que plusieurs raisons pouvaient pousser l’homme à l’arrêter, mais elle ne savait pas dans quelle circonstance réellement elle se trouvait en état d’arrestation. Elle ne savait pas encore que des traces de son passage avaient été trouvées sur les lieux d’un de ses crimes. Mais elle allait sans aucun doute le découvrir assez rapidement. La jeune femme ne dit quand l’homme demanda à ses hommes de quitter la pièce, annonçant qu’il avait à lui parler. Elle trouvait cela étrange, elle pensait qu’il allait se contenter de l’arrêter tout bonnement. Le regard de Sasha se tourna un instant vers la fenêtre, c’était la seule issue où elle ne croiserait aucun Auror. Sauf qu’ils se trouvaient au quatrième étage, c’était tout bonnement impossible pour elle de fuir par ce côté. Et ce n’était pas la peine pour elle de songer à attaquer les Aurors, elle n’avait plus de baguette depuis que Tom l’avait cassé. Elle n’avait pas encore eu le temps d’aller en acheter une autre, puisqu’elle avait passé les trois derniers jours à l’hôpital. Elle était donc faite comme un rat.

« Puis-je savoir en quoi vous vous permettez de venir me chercher alors que je me trouve en pleine convalescence pour m’arrêter ? » Le ton de la jeune femme n’avait rien d’aimable. Elle en avait assez des faux semblants, de jouer les petites filles gentilles. Cela ne lui servait à rien, cela ne l’empêchait pas de se retrouver dans ce genre de situation. Et puis au fond, être arrêté ce n’était pas si terrible. Elle venait de traverser des épreuves plus dures à son avis. « Qu’est-ce que vous avez à me dire ? »

La jeune femme devait bien avouer qu’elle était intriguée par le fait que McDowell demande à lui parler seul à seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 207
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Jeu 18 Sep - 16:35

Bien sûr, le ton avec lequel la jeune femme s'adresse à nous est tout sauf agréable, et on y discerne aisément toute sa colère, mêlée de ce que je veux croire être de l'appréhension, ce genre d'appréhension que l'on éprouve quand on se sent cerné, pris sur le fait, sans espoir de rémission. Cette tonalité de voix, je l'ai entendu chez bien d'autre, ce regard, je l'ai reconnu en d'autres lieux et personnes. Et toutes, absolument toutes, ont achevé leur course funeste derrière les barreaux de l'impénétrable prison d'Azkaban. Celle qui attend bientôt mon interlocutrice. J'en ai la conviction comme je suis absolument certain de sa culpabilité. Elle ne m'attendrira pas, si elle compte jouer le numéro de la grande blessée. Je n'ai pas de pitié pour ceux qui trahissent la justice. C'est un reproche que l'on me fait parfois, parce qu'il en résulte une froideur certaine. Mais j'assume ce trait de ma personnalité. Et même, je veux bien l'exacerber si cela peut décontenancer la personne que j'ai en face de moi. Si je suis ici, c'est que je suis dans mon bon droit. Alors, manifestement, je ne m'en irai pas. Et elle, par contre, sera bien forcée de me suivre.

-Vos collègues - ou devrais-je dire ancien collègue m'ont assuré que vous êtes en état de nous accompagner jusqu'au ministère.

Sous-entendre que ses collègues et supérieurs sont au courant de l'affaire (et pour cause, ils ont tous été minutieusement interrogés), que par conséquent, je la prive de son travail, et qu'elle ne pourra plus jamais espérer en retrouver dans ce domaine - pour peu que la prison à perpétuité ne scelle pas son sort définitif, ne me pose aucun cas de conscience morale. Cette situation où elle se trouve à présent, elle l'a cherché. À elle d'en assumer les conséquences, désormais. Pour ma part, je n'accomplis que mon devoir, et j'entend le faire bien. C'est pour cela que j'ai demandé à mes acolytes d'attendre à l'extérieur. Je veux lui poser quelques questions, et je sais que l'insistance de leurs regards ne me permettront pas d'obtenir les réponses que j'espère. Je ne réponds pas de suite à sa question quand elle me demande ce que j'ai à lui dire. En générant l'attente, je garde l'avantage. Et cela me permet par ailleurs de l'observer en détails. J'aimerais lire en elle plus qu'elle ne me donne à découvrir. Malheureusement, pour moi, ce n'est pas le cas pour le moment.

-Vous êtes accusée du meurtre d'une famille de moldus. Les preuves de votre présence sur les lieux sont irréfutables, aussi, je ne m'embarrasserai pas à vous demander si vous êtes coupables ou innocentes. Je marque une pause. Non, ce n'est pas le comment, qui m'intéresse, plutôt le pourquoi…

Et vraiment, je m'interroge. Je l'ai déjà interrogé, mais pour lui parler de Colloway. Maintenant, je me demande… Est-ce leur passion commune pour le crime et l'illégal qui les ont rapproché ? Ou l'un a-t-il entraîné l'autre sur cette pente glissante et sombre ?

-S'il s'agit de Colloway, s'il vous a influencé en quoi que ce soit, c'est le moment de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Ven 26 Sep - 22:50

Christopher & Sasha
Tous ce que vous direz...
Sasha n’avait aucune envie de montrer de la sympathie pour Christopher, elle n’en avait généralement pas pour les Aurors. En temps normal, elle aurait sans doute joué la comédie comme la dernière fois. Sauf que la jeune femme se doutait bien qu’elle se trouvait piégé, qu’elle était dans la gueule du loup. Elle se doutait bien que s’ils venaient l’arrêter, ce n’était pas pour rien. Ils devaient avoir trouvé quelque chose contre elle. Elle fut étonnée d’entendre l’homme demander à ses collègues de les laisser seuls afin qu’ils puissent discuter, elle se demandait bien ce que l’homme avait à lui dire. La jeune femme ne se laissa pas prendre par la panique, même si elle avait clairement peur et qu’elle se demandait comment elle puisse s’en sortir. Elle se contentait simplement de jouer les grandes blesser. Elle n’allait quand même pas se laisser faire trop facilement non plus. Quand l’Auror reprit la parole, lui disant que ses collègues avaient assuré que son état était suffisamment bien pour qu’elle les suive, Sasha comprit que toute sa direction était au courant. C’était donc fini pour elle, il était clair qu’elle ne pourrait plus jamais remettre les pieds dans Sainte Mangouste en tant qu’employé. Parce qu’il était assez évident qu’elle allait avoir du mal à échapper à la prison. Et même en y restant que très peu de temps, ce qui était presque impossible, elle ne pourrait jamais retrouver un semblant de travail. Elle était perdue clairement.

Sauf qu’il semblait bien que Christopher n’avait pas l’intention de se contenter de l’arrêter. L’homme finit par lui dire ce qu’elle avait fait, la raison de sa présence en ces lieux. Ainsi donc, elle était accusée du meurtre d’une famille de moldu. Effectivement, cela ne servait pas à quelque chose qu’il lui demande si elle était coupable ou non. Elle serra des dents, comprenant où elle avait fait l’erreur. Elle voyait effectivement de quelle famille l’homme parlait, elle voyait donc quand elle avait fait l’erreur de laisser des traces. Elle pensait qu’elle avait nettoyé la zone convenablement, mais il semblait bien que ce n’était pas le cas. Malheureusement pour elle, elle avait été trop imprudente. La jeune femme ne dit aucun mot après les paroles de l’homme, qui cherchait à connaitre le pourquoi de son geste. Comme s’il pouvait comprendre, personne n’arrivait à la comprendre. Et finalement, l’homme mentionna Gwendall, elle aurait dû s’en douter.


« Vous vous faites des films. »
Un sourire amusé se figea sur son visage. En réalité, l’Auror n’avait pas réellement tort dans ses paroles. Gwendall avait permis à Sasha de s’ouvrir dans le monde du crime, de découvrir la joie du meurtre prémédité. Cependant, il ne l’avait pas réellement influencé non plus. Son petit-ami… son ex-petit-ami s’était contenté d’ouvrir la porte de ce chemin sombre qu’elle avait décidé de suivre ensuite. Alors oui, il pouvait croire qu’il l’avait influencé en quelque sorte, mais elle ne le vendrait jamais. Même après ce qui s’était passé, elle ne le ferait jamais tomber. Parce qu’elle continuait de l’aimer tout simplement et qu’elle continuerait de le protéger jusqu’au bout. « Gwendall n’a rien à voir là-dedans. Il n’a été qu’un pion pour que je puisse me protéger. »

Elle se doutait bien qu’il ne croirait peut-être pas à son bobard, mais elle était assez bonne menteuse alors elle avait envie de tenter le coup. Avec son arrestation, peut-être que l’Auror allait arrêter d’avoir des soupçons sur Gwendall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 207
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Lun 6 Oct - 16:01

Elle ne cherche pas à nier, alors que je la met devant le fait accompli, elle fait même preuve d'un sang-froid remarquable. Des personnes comme elles, accusées des crimes les plus odieux, et placés face à l'évidence de leurs méfaits, avaient rarement une attitude aussi calme et résignée. Ces gens là cherchent généralement, plutôt, à se défendre, quitte à mentir de la façon la plus effrontée possible, ils crient leur innocence, ou au contraire, se trouvent des circonstances atténuantes. Ils pleurent, ils supplient, ils paniquent... Pas elle, son attitude olympienne est surprenante. De toute évidence, je l'ai mal jugé (j'apprécie très peu lorsque cela m'arrive, au passage), elle n'est pas comme je l'avait supposé. Je voyais en elle une jeune femme fascinée et influençable, et je me retrouve face à cet individu singulier, visiblement prêt à tout et surtout aux crimes les plus odieux, sans éprouver jamais une seule once de remords. Son calme tient soit de la résignation tranquille, soit d'une profonde désagrégation psychologique... Oui, je la soupçonne avec de plus en plus de certitude d'être une sociopathe. Et cela me fait m'interroger, à présent, de la place de Colloway, dans tout cela.

Mon suspect préféré, le simple pion de mon interlocutrice ? Je peine à y croire. Non pas que je ne l'imagine pas susceptible d'être influençable en certaines circonstances, mais quand bien même... Il faut bien que je tienne compte de ce qu'elle me dit. Je comprend bien que j'ai laissé de côté des variables qui sont visiblement importantes. Et si je ne valide pas d'emblée la version de Sasha, qui a moins que ma confiance à l'heure actuelle, j'ai bien l'intention d'écouter ce qu'elle a à me dire. Je ne veux rien négliger. Et puis, je vois là l'occasion de la placer face à certains faits accomplis qui pourraient bien être à mon avantage.

-Vraiment ?
Je demande doucement et l'ai de rien. Un pion ? J'ancre mon regard dans le sien. Et de quelle façon, alors, vous êtes-vous servi de lui ?

C'est bien ce qu'implique la notion de pion, non ? Je n'ai, à l'heure actuelle, aucun grief précis contre Colloway, mais il se pourrait bien que, quand bien même son intention est sûrement de le protéger, elle vienne de commettre une erreur qui aurait l'effet inverse de ce qu'il avait recherché. Ce n'est que pure stratégie, j'ignore où cela me mènera. J'ai juste besoin d'en savoir plus. Quand j'avais Colloway dans mon collimateur (et je l'y ai toujours, au passage), je pensais qu'il n'y avait qu'un être à décrypter, un seul individu dont il fallait que j'analyse et saisisse le comportement... Mais je ne réalisais pas que ce qui gravite autour de lui, celle qui gravite autour de lui, a un rôle à jouer elle aussi. L'un influence-t-il l'autre ? Ou sont-ils tous les deux de mèche, nos Bonnie et Clyde chez les sorciers. Dans un cas comme dans l'autre, je n'ai pas l'intention de faire preuve d'intransigeance, je veux juste comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Lun 13 Oct - 12:59

Christopher & Sasha
Tous ce que vous direz...
Sasha n’avait aucune idée de ce qu’elle était en train de faire, d’où elle était en train d’aller. Cette conversation avec l’Auror n’était clairement pas bon signe pour elle, ou même pour Gwendall. La jeune femme n’était pas idiote, elle se rendait bien compte que son cas était plus que désespéré. Elle ne pouvait pas revenir en arrière et changer ce qu’elle avait fait (elle n’en avait pas envie de toute manière), cela ne servait pas à grand-chose de nier ce qu’elle avait fait. Elle n’allait pas l’avouer non plus évidemment, mais elle n’avait pas spécialement envie de se morfondre devant Christopher à pleurer pour ne pas se faire arrêter. Qu’est-ce que cela changeait au final ? La jeune femme savait parfaitement que l’homme n’avait pas l’intention de chercher des informations sur son affaire, il allait dans tous les cas l’arrêter. Alors, elle n’avait aucune envie de s’humilier d’avantage. Elle aurait tout le loisir dans les prochains jours d’affirmer son innocence, quand elle serait jugée par le ministère. Sasha ne savait pas vraiment si elle était crédible en affirmant que Gwendall avait été un pion, ce n’était pas forcément la bonne méthode non plus. Cependant, elle n’avait aucune envie que son ancien petit ami se retrouve encore plus suspecté parce qu’elle avait été arrêté pour meurtre (pour massacre même). Il était clair que l’Auror avait des choses à se reprocher, mais la jeune femme n’avait pas envie d’être celle qui le ferait plonger. Christopher semblait douter des paroles de la jeune femme, il était de ces Aurors qu’on ne pouvait pas berner bien facilement. Sans doute aussi parce que Gwendall en pion, c’était bien trop gros pour être réel.

Sasha ne détourna pas son regard de celui de Christopher, qui semblait vouloir percer sa défense. Clairement, la jeune femme savait qu’elle se trouvait dans une position plus que délicate en présence de cette personne. Il n’était pas idiot, loin de là. Elle sentit son cœur s’emballer un peu quand l’homme lui demanda des précisions sur la manière dont elle avait utilisé son ancien petit ami. Il était évident qu’il cherchait une manière de le faire tomber, ou de prouver qu’elle mentait. Ce qui au final, n’allait pas arranger Gwendall non plus. Sasha n’avait aucune envie de laisser l’Auror imaginer que l’homme l’avait manipulé en quoi que ce soit. La jeune femme prit donc le temps de réfléchir à ce qu’elle pouvait bien dire. Ce n’était pas le moment de faire des erreurs, de plonger tête baissée vers les pièges de l’Auror. Après un moment de silence donc, elle reprit la parole.


« C’est un merveilleux coup au lit. »

Dit-elle finalement amusée. Elle préférait éviter clairement la question, du moins ne pas y répondre sérieusement. Sasha n’avait aucune envie d’offrir à Christopher des informations sur Gwendall, des idées qui pourraient lui permettre de lui causer des ennuis. Même si elle se doutait bien que l’Auror n’allait pas apprécier sa réaction, la manière dont elle lui répondait. Tant pis, elle ne pouvait pas risquer plus que ce qu’elle vivait déjà actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 207
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,48 cm, bois d'if, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Mark Harmon

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Lun 27 Oct - 15:46

Je n'obtiendrai rien d'elle. J'en ai à présent la certitude. J'ai voulu supposer que l'un exerçait une influence certaine sur l'autre, je commence à voir cette information, glissée à mon esprit depuis le commencement de notre conversation, se confirmer. Finalement, ils n'ont pas eu besoin, ni l'un ni l'autre, de subir la moindre influence... Ils sont des criminels notoires, l'un comme l'autre. Et qui seraient prêts à tous les arguments pour se protéger l'un et l'autre. Il est évident que sa remarque - au demeurant complètement déplacée - n'est là que pour dresser une barrière entre elle et les faits. Sauf que les faits parlent vraiment d'eux-mêmes. Et au final, ils se retourneront aussi bien contre Sasha, qui ne pourra pas échapper à son destin, c'est sûr, que contre Gwendall, qui ne perd rien pour attendre en ce qui le concerne. Ils sont comme Bonnie et Clyde, le couple de malfrats qui donnent du fil à retordre. Je leur réserve le même destin funeste à tous les deux. Ils ne s'en sortiront pas indemnes, je m'y refuse catégoriquement. Le discours de Sasha n'est pas cohérent, elle se fout concrètement de moi. Soit, ses plaisanteries lui coûteront cher, et surtout, elles coûteront cher à son homme.

-Si vous voulez aggraver votre cas, ça vous regarde.
Je plante mon regard dans le sien, on peut y lire une ombre menaçante. Le genre qui se distingue rarement dans mes prunelles, mais que je veux la voir discerner, pour qu'elle comprenne que, toute impuissante sera-t-elle depuis sa geôle, cela n'épargnerait en rien Gwendall, ce sera même tout l'inverse qui va se produire. et elle ne pourra rien faire. Je suis quelqu'un de globalement pacifique, mais il s'agirait de ne pas me prendre pour une poire non plus. Cela aggravera le sien aussi.

Je marque une pause. Manifestement, elle a manqué sa chance, je ne compte pas faire preuve à son égard de la moindre clémence, tout au contraire. En ce qui me concerne, je n'ai plus rien à lui dire, l'occasion de se défendre état passée avant même que j'entre dans cette salle d'hôpital... Mais l'occasion de se justifier, je la lui ai donné , elle ne l'a pas saisi. Tant pis.

-Nous nous sommes tout dit, je pense. Levez-vous, il est temps d'y aller.

Oui, j'ai suffisamment fait attendre mes collègues. Faute d'obtenir rien de mieux d'elle (et je découvre mademoiselle Davis plus bornée encore que ce que je la soupçonnais d'être), je la remet donc à son destin. Je me dirige vers la porte et fais entrer mes collègues, qui se chargeront de faire en sorte qu'elle ne puisse opposer aucune résistance. Pour la formalité, je lui récite quasi-mécaniquement ses droits. Son destin est scellé, désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2172
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   Mer 5 Nov - 11:43

Christopher & Sasha
Tous ce que vous direz...
Sasha se doutait bien que ce n’était pas de cette manière qu’elle allait arranger son cas, mais elle ne cherchait de toute manière pas réellement à l’arranger. Elle n’allait évidemment pas avouer qu’elle était coupable, mais elle n’allait pas non plus rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. La jeune femme se doutait bien que l’Auror cherchait à ce qu’elle incrimine Gwendall, mais elle n’avait pas l’intention de le faire. S’il y avait bien une personne qu’elle ne pourrait pas envoyer au casse-pipe à sa place, c’était bien Gwendall. Cependant, il semblait bien qu’elle avait à faire à un coriace. McDowell n’était pas quelqu’un qu’on pouvait duper éternellement et il semblait avoir en tête cette petite vengeance personnelle. Sasha ne manquait pas de distinguer la menace dans sa voix et dans son regard, elle n’aimait évidemment pas cela. Surtout quand il mentionna le fait que son cas aggravé, allait entraîner celui de Gwendall aussi. Cela aurait été bien trop facile sans aucun doute, ils ne pouvaient pas s’en sortir aussi facilement des griffes de cet Auror. Clairement, Sasha n’avait pas peur de devoir faire face à son destin. Elle ne voyait de toute manière pas ce qu’elle pouvait perdre plus et la prison avait un côté sécurisant. Evidemment, elle ne se doutait pas une seule seconde que même enfermé entre les quatre murs d’Azkaban, elle ne serait pas plus en sécurité que cela. Enfin, elle se leva donc quand McDowell le lui demanda. Elle n’avait pas l’intention de rajouter autre chose, elle ne voyait pas bien ce qu’elle pouvait dire de plus de toute manière. Du moins, rien capable d’arranger son cas.

« Faites attention à ne pas vous faire trop d’ennemi McDowell. »

Dit-elle rapidement juste avant que les collègues de l’homme n’entrent dans la pièce pour l’arrêter comme il le fallait. Sasha aurait peut-être pu essayer de se débattre un peu, mais elle ne le fit pas. Elle savait bien que c’était parfaitement inutile de toute manière. Elle n’avait aucune chance de s’en sortir, surtout qu’elle n’avait même plus de baguette magique. Elle n’avait donc concrètement aucun moyen de se défendre. Les Aurors se chargent donc de l’arrêter, pendant que Christopher lui lisait ses droits. C’était clair maintenant, elle était arrêtée tout simplement. Sasha se laissa entraîner, se demandant si elle allait pouvoir s’en sortir ou non de cette situation. Clairement, elle regrettait de ne pas avoir été plus méticuleuse sur les traces, de ne pas avoir correctement effacé ses traces. Elle s’était fait avoir comme un bleu, ce qu’elle était un peu en réalité. Elle était entièrement responsable de ce qui venait de lui arriver après tout, c’était de sa faute si elle se retrouvait dans cette situation. Elle allait donc assumer, ne voyant pas réellement quoi faire d’autre. Bien sûr, elle n’avait pas l’intention de plaider coupable, elle n’était pas suicidaire non plus. De toute façon, elle allait bien voir ce qui allait se passer, malheureusement elle n’avait pas d’autre choix que d’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tous ce que vous direz... (pv Christopher)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous ce que vous direz... (pv Christopher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tous ce que vous devez savoir sur Beauxbâtons
» C.B « Soyez optimistes ; tous ceux qui vous détestent vont mourir un jour. »
» [TOUS] m'accordez-vous cette danse ?
» Le grotesque des évènements de tous les jours vous cache le vrai malheur des passions (Luke)
» Philosophie : vous etes tous convié à participer ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Quatrième étage
-