AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Circonstances exceptionnelles (pv Angus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Lun 25 Aoû - 0:48


C’était bien pour ça que Josh détestait autant les conventions sociales. Si l’être humain avait le droit d’agir et de réagir comme bon lui semble, si on lui donnait le droit d’avoir l’attitude qui lui semblait la plus approprié en fonction de son goût et de ses choix, Josh se serait contenté d’ignorer largement Angus, de faire comme s’il ne l’avait pas vu, et ça se serait arrêté là. En fait, oui, il ne savait même pas pourquoi il n’avait pas fait ça, au final. Parce que bon, c’est pas comme si c’était son truc, la politesse, ou qu’il considérait que sociabiliser était une activité fascinante et indispensable. Moins il parlait aux gens, mieux il se portait. Et plus encore quand ces gens étaient des gens comme Angus. Quoi ! Il savait pertinemment qu’ils n’auraient rien à se dire ! La preuve en images, d’ailleurs : que dalle. Voilà. Que dalle. Ils s’étaient regardé dans le blanc des yeux un petit millième de secondes, puis Angus avait cherché à s’en aller. Évidemment, Josh n’avait même pas commencé à esquisser un mouvement pour le retenir. Il s’était contenté d’un vague haussement d’épaules, et il avait voulu tracer sa route. Logiquement, ça aurait dû s’arrêter là, la rencontre la plus inutile et la plus infructueuse de la création. Le genre de moment qui vous donne vraiment l’impression d’avoir perdu de longues secondes de votre vie, quand vous auriez pu, à la place... bah, faire n’importe quoi d’autre, puisque n’importe quoi d’autre avait l’air plus intéressant. Sauf que finalement, les choses ne s’arrêtèrent pas là.

Un grand fracas, et tout un pan de neige venait de tomber du toit, le tout accompagné du cri strident dune bonne femme après ce qui devait être son mioche. Elle appelait au secours comme une dégénérée.... Comble de malchance, il n’y avait qu’eux deux dans la rue. Si quoi que ce soit en vous a pu supposer que Joshua Hoover était quelqu’un d’altruiste, ôtez vous bien vite cette idée du crâne. Josh ne vivait presque que pour sa pomme. Et accessoirement son frère... Et, comble du comble, cette mariée trop bien mariée de Bonnie Hornby. Secourir la veuve et l’orphelin, très peu pour lui. Il était plus de ces gens qui observent mais qui n’agissent pas. Sauf que là, bon, y’avait quand même une vie en jeu, et ils étaient visiblement les seuls à pouvoir aider cette pauvre bougresse. Josh avait beau être complètement désabusé, il n’aurait pas non plus pu être insensible au sort de cette femme. Alors même s’il marqua un temps d’hésitation sûrement trop long, il finit par suivre Angus. Bah, jouer les justiciers une fois tous les deux siècles, devait y avoir pire. Rien ne lui venait à l’esprit dans la seconde, mais il en était convaincu. Il déblaya le plus de neige à l’aide de sa baguette jusqu’à ce que la gamine paraisse. Inconscient, il ne semblait respirer plus que faiblement, le corps d’une pâleur de fantôme. « Elle est morte !! » ne cessait de hurler la rombière, ce qui fit se dresser les yeux de Joshua au ciel.




Dernière édition par Joshua Hoover le Sam 13 Sep - 0:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Dim 7 Sep - 22:12

Circonstances exceptionnelles

Il faisait un froid de chien en ce moment à Londres et le boulot des oubliators se faisait légèrement plus rares en cet période creuse de l'année. Moldus comme sorciers rechignaient à sortir de trop de chez eux et il existait donc moins de chances et d'occasions pour qu'ils se rencontrent et, dans une suite logique, créent des problèmes. Ce n'était pas plus mal. Angus lui aussi subissait le gel. Quoiqu'on en pense, les muscles ne faisait pas office de barrage à la chaleur du corps et sa carrure imposante ne l'aidait donc en rien. C'était bien le seul moment de l'année où la paperasse devenait plus attrayante que les missions. Pour autant, ces dernières n'étaient pas non plus inexistantes et le blond avait été appelé en urgence alors que sa nuit de sommeil n'était pas encore tout à fait terminée. Il y avait toujours des crétins pour se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, c'était dingue. Dans l'urgence, Angus ne s'était pas assez couvert, ce dont il ne s'était pas vraiment rendu compte dans le feu de l'action. Il avait fallu courir après trois moldus effrayés et stopper le jeune sorcier qui, contre toute attente pour un gamin de son âge, était extrêmement fier de la panique qu'il avait semé. En vérité, ce dernier point n’étonnait pas vraiment l'oubliator. Le monde devenait de plus en plus fou et la jeune génération n'était pas épargnée de cette épidémie. Mais tout cela lui importait peu, tant que les personnes de son entourage n'était pas particulièrement touchées, bien entendu. Il avait beau épargner certains moldus de souvenirs perturbants et parfois sanglants, il était loin d'être un justicier et, pour preuve, aujourd'hui encore, il ne s'était pas gêné pour mettre un peu de bordel dans les esprits de ces petits curieux. Mais ce petit jeu ne l'amusait plus vraiment, et ce encore moins lorsque le froid lui mettait tous ses nerfs à vifs. Une fois la mission terminée, il s'empressa de reprendre le chemin des plus grandes rues de façon à rejoindre la légère chaleur du Londres en éveil. Maintenant qu'il était débout, autant en profiter pour faire quelques courses. Son corps tout entier était bien trop tendu à présent pour trouver le sommeil. Apparemment cependant, la tension n'était pas encore à son maximum puisque le regard qu'il croisa lorsqu'il entra  dans la rue principale l'augmenta encore un peu plus. Joshua Hoover. Non pas que cet individu lui hérisse les poils, ce n'était pas à ce point là, mais, étant donné que les deux camarades de classe n'avaient jamais été particulièrement amis et n'avaient d'ailleurs jamais voulu remédier à cela, Angus se serait bien passé de cette rencontre. Malheureusement, il avait passé l'âge de s'enfuir.

- 'Lut, répondit-il, les mains enfoncées dans les poches de sa veste. Un silence, à la fois froid et gêné, s'installa. Aucun des deux ne savait quoi dire, aucun des deux ne voulait être là, alors autant écourter tout cela de la plus simple des manières. Bon ben, bonne journée hein. Et Angus repris son chemin après un signe de tête poli. Mais seuls trois pas lui furent accordés avant que le toit de la maison qui se trouvait un peu plus loin sur leur gauche ne s’effondre sous le poids de la neige. La femme qui venait d'en sortir poussa un hurlement de peur et de détresse avant d'appeler le nom de sa fille, apparemment coincée à l'intérieur. Était-elle seulement encore en vie ? La rue était encore bien déserte à cette heure ci. Le regard d'Angus croisa celui de Joshua, interrogateur. Qu'importe leurs plans respectifs, il semblait qu'ils venaient d'être balayés et qu'une nouvelle mission s'offrait à eux. Tu m'accompagnes ? demanda simplement le blond avant de se diriger vers les lieux de la catastrophe. C'était pas bien beau à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Sam 13 Sep - 0:31


C’était bien pour ça que Josh détestait autant les conventions sociales. Si l’être humain avait le droit d’agir et de réagir comme bon lui semble, si on lui donnait le droit d’avoir l’attitude qui lui semblait la plus approprié en fonction de son goût et de ses choix, Josh se serait contenté d’ignorer largement Angus, de faire comme s’il ne l’avait pas vu, et ça se serait arrêté là. En fait, oui, il ne savait même pas pourquoi il n’avait pas fait ça, au final. Parce que bon, c’est pas comme si c’était son truc, la politesse, ou qu’il considérait que sociabiliser était une activité fascinante et indispensable. Moins il parlait aux gens, mieux il se portait. Et plus encore quand ces gens étaient des gens comme Angus. Quoi ! Il savait pertinemment qu’ils n’auraient rien à se dire ! La preuve en images, d’ailleurs : que dalle. Voilà. Que dalle. Ils s’étaient regardé dans le blanc des yeux un petit millième de secondes, puis Angus avait cherché à s’en aller. Évidemment, Josh n’avait même pas commencé à esquisser un mouvement pour le retenir. Il s’était contenté d’un vague haussement d’épaules, et il avait voulu tracer sa route. Logiquement, ça aurait dû s’arrêter là, la rencontre la plus inutile et la plus infructueuse de la création. Le genre de moment qui vous donne vraiment l’impression d’avoir perdu de longues secondes de votre vie, quand vous auriez pu, à la place... bah, faire n’importe quoi d’autre, puisque n’importe quoi d’autre avait l’air plus intéressant. Sauf que finalement, les choses ne s’arrêtèrent pas là.

Un grand fracas, et tout un pan de neige venait de tomber du toit, le tout accompagné du cri strident dune bonne femme après ce qui devait être son mioche. Elle appelait au secours comme une dégénérée.... Comble de malchance, il n’y avait qu’eux deux dans la rue. Si quoi que ce soit en vous a pu supposer que Joshua Hoover était quelqu’un d’altruiste, ôtez vous bien vite cette idée du crâne. Josh ne vivait presque que pour sa pomme. Et accessoirement son frère... Et, comble du comble, cette mariée trop bien mariée de Bonnie Hornby. Secourir la veuve et l’orphelin, très peu pour lui. Il était plus de ces gens qui observent mais qui n’agissent pas. Sauf que là, bon, y’avait quand même une vie en jeu, et ils étaient visiblement les seuls à pouvoir aider cette pauvre bougresse. Josh avait beau être complètement désabusé, il n’aurait pas non plus pu être insensible au sort de cette femme. Alors même s’il marqua un temps d’hésitation sûrement trop long, il finit par suivre Angus. Bah, jouer les justiciers une fois tous les deux siècles, devait y avoir pire. Rien ne lui venait à l’esprit dans la seconde, mais il en était convaincu. Il déblaya le plus de neige à l’aide de sa baguette jusqu’à ce que la gamine paraisse. Inconscient, il ne semblait respirer plus que faiblement, le corps d’une pâleur de fantôme. « Elle est morte !! » ne cessait de hurler la rombière, ce qui fit se dresser les yeux de Joshua au ciel.


-Mais non, elle est pas morte. Répliqua-t-il d’un ton sec et désagréable. Faut la conduire à l’hosto...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Dim 14 Sep - 23:44

Circonstances exceptionnelles

Il était encore bien tôt, mais la journée s'annonçait déjà mal. Avoir dû se lever aux aurores, bien avant que l'heure prévue du réveil n'arrive, ne s'être pas assez couvert et avoir l'impression que la moindre fibre de son corps se rétracte sous le froid, croiser un individu à qui l'on a rien à dire et dont la présence dans le périmètre n'est pas spécialement la bienvenue et, pour couronner le tout, assister à un drame immobilier et familial dans lequel on est contraint de se fourrer sous peine de manque total de morale. Voilà en quoi pouvait se résumer les premières heures d'Angus depuis sa sortie précipitée du lit. Alors oui, la journée en cours faisait très clairement parties de celles où l'on se dit qu'on aurait mieux fait de ne pas se lever et de rester sous la couette jusqu'au soir. Il ne restait plus qu'à espérer que l'après-midi soit plus agréable à vivre. Pour l'heure, il dû se résigner à ne pas tout simplement suivre sa route comme il l'aurait souhaité. Non pas que la compagnie de son ancien camarade de classe – si on pouvait réellement utiliser le terme « camarade » lorsqu'il s'agissait de ces deux là – lui plaisait, mais ils étaient là, dans cette rue déserte, seuls réels témoins de la petite catastrophe qui venait de se produire. Quelle que soit leurs ressentiments, ils n'avaient pas d'autre choix que de les laisser de côté.

Après l'avoir invité à le suivre, sans savoir cependant s'il allait s’exécuter, Angus s'échappa du champ de vision de Joshua pour courir jusqu'à la maison depuis peu en ruine. Plus vite ils se mettraient en action, plus vite ils pourraient reprendre le cours de leur vie et faire comme s'ils ne s'étaient jamais croisés. Les cris à la limite du strident de ce qui devait être la mère de la séquestrée manquèrent de lui griller les tympans tant elle était complètement hystérique. De la compassion, l'oubliator savait en avoir lorsqu'il s'agissait d'une détresse sincère mais il sentait que si elle continuait comme ça, il n'allait pas en avoir assez en stock. Contre toute attente, il fut bien content d'entendre enfin les pas de Joshua derrière lui – il en avait mis du temps à se décider le bougre – et de le voir arriver à ses côtés. Au moins, il ne serait pas le seul à perdre l'ouïe. Alors qu'il s'évertuait à calmer la femme, l'installant sur un muret et lui demandant d’arrêter de s'époumoner, son acolyte imprévu se débarrassa de suffisamment de neige pour que la gamine refasse surface, inerte et blanche comme un linge. Cette image fut suffisante pour que le volume des cris de le mère augmente et il n'en fallut pas plus à Joshua pour se montrer désagréable. Angus se tourna vers lui, affichant un air exaspéré et secouant légèrement la tête à la négative.

- On t'a jamais appris à avoir du tact ou quoi ? dit-il à voix basse. Remarque, je sais même pas pourquoi ça m'étonne.

Ok, les cris et les pleurs de la femme commençaient à lui taper sur le système à lui aussi, mais ce n'était pas une raison pour lui parler comme on parlerai à un chien, ou tout animal que l'on considère inférieur à nous. Une vie était en jeu, il allait de soi que l'inquiétude fasse partie du lot également. Il s'approcha avec prudence de la gamine – la maison ne s'étant pas effondrée dans sa totalité, ils n'étaient pas à l'abri d'un nouvel éboulement – et se pencha vers elle pour vérifier qu'il existait encore un pouls dans ce petit corps inerte.

- Elle respire, affirma t-il simplement avant de remarquer que sa jambe était à moitié broyée sous une poutre de bois. Mais pour combien de temps... Tout en marmonnant ces derniers mots, il créa une boule de feu de sa baguette magique qu'il fit léviter au dessus de la gamine, avant de se tourner une nouvelle fois vers Joshua. On va pas pouvoir la bouger, ça ferait s’effondrer le reste de la baraque. Je crois bien qu'on va devoir faire équipe. Merveilleux. Finalement, il était encore loin de rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Mar 14 Oct - 23:27



Si, bien sûr que si, on avait appris à Joshua Hoover le tact et la politesse... Il suffisait de voir son frère, parfait sous tous rapports, pour comprendre que l'éducation octroyée par ses parents n'avait absolument rien à voir avec son insupportable caractère, bien au contraire. Il était juste... d'un naturel tout simplement insupportable. Il écouta à peine les reproches d'Angus. Il s'en fichait, de passer pour un connard et un insensible, il assumait complètement son attitude. Déjà, parce que cette femme lui tapait VRAIMENT sur le système, et d'autre part parce que c'était plus simple pour lui de gérer comme ça les situations de crise. C'était un réflexe de défense. Il était toujours plus simple d'envoyer balader tout le monde que de se laisser aller à des émotions pures, qui pourraient trahir autant sa colère que son angoisse. Parce qu'en fait, il avait vraiment peur pour cette fille, elle était toujours vivante, ouais, mais elle pourrait bien ne pas faire long feu.

Elle respirait, Angus le lui confirma. Mais tant qu'ils ne pourraient pas la mettre au chaud, tant qu'ils ne pourraient pas la débarrasser de la poutre qui la bloquait, elle était juste en sursis. Quoi faire ? Déplacer la poutre ? Ouais, ok, mais si c'était pour que la baraque leur tombe sur la tronche, ça servait à rien. Joshua poussa un large soupir. Faire équipe, hein ? Ouais... C'était le pompom quoi ! Punaise, sérieusement, il aurait vraiment dû les laisser tous dans leur merde. Lui, c'était pas un justicier au grand coeur ! Josh adressa un regard entendu à Angus, accompagné d'un autre soupir, avant de demander à la mère de prévenir des secours, promettant que lui et Angus veilleraient sur sa fille, en attendant. Elle hésita, visiblement, elle n'avait pas envie d'abandonner sa progéniture, mais le temps pressait, et Josh le lui fit comprendre vraiment crument. Après que la mère ait transplané, sûrement pour chercher un médecin.. Ou peu importe qui, d'ailleurs, déjà, c'était agréable de plus avoir ces fichus cris pour l'empêcher de réfléchir... même s'il n'arrivait pas à trouver une solution digne de ce nom. Pour l'instant, à part maintenir cette fille en vie sans pour autant la déplacer, il ne voyait pas trop quoi faire. Son regard se tournait vers Angus. Ça le gavait de faire ça, mais il attendait pas mal après ses suggestions, en fait.


"T'as une idée ou pas ?"


Il en donnait pas toujours l'air, mais Josh était ultra fier, comme type, ça le gavait, quand il devait demander de l'aide à quelqu'un, ou attendre après l'opinion d'une autre personne ça le soulait profondément. Et quand, en plus, à la base, il n'avait pas franchement d'affection pour cette dite personne. Donc là, oui, il était un peu blessé dans son orgueil. Mais bon, c'est vrai. Il y avait une vie en jeu, quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Ven 31 Oct - 16:16

Circonstances exceptionnelles

Oui, Angus n'était vraiment pas loin de perdre son sang froid. Il fallait dire aussi qu'il n'avait jamais été le plus grand fan de Joshua – chose qui, il le savait, était tout à fait réciproque – et que les moindres de ses faits et gestes avaient irrémédiablement tendance à l'agacer – et c'était peu dire. La majeure partie du temps sans grande raison, certes. Au delà de la relation tendue des deux jeunes gens, la situation actuelle avait également le don de lui mettre les nerfs en pelote. On se serait presque cru dans un film hollywoodien, de ceux qui ne lésine pas sur les traits machistes. Il fallait bien l'avouer, elle était monstrueusement casse-pied cette bonne femme, à geindre comme une folle en sautillant sur place, mais on ne pouvait pas réellement lui en vouloir. Concentré sur la jeune fille inconsciente, il laissa son camarade de fortune se charger de la mère en panique, ce qui, au vu du tact légendaire du garçon, n'était pas spécialement une bonne idée, mais, au moins, ça allait lui faire les pieds. Angus préféra ne pas porter d'attention à ce qu'il pouvait bien lui dire, continuant de réchauffer le corps de la gamine de son côté. Il fut bien soulagé lorsqu'il aperçu du coin de l’œil la mère de cette dernière transplaner. Ils allaient enfin pouvoir réfléchir en silence. Enfin, vu la question que venait de lui poser Joshua, il était apparemment le seul à qui ce rôle de réflexion soit destiné.

Il aurait bien aimé lui dire d'utiliser un peu sa tête, de faire enfin marcher ces pauvres neurones qui devaient mourir d'ennui à l'intérieur de sa petite caboche, plutôt que de rester planter là, les bras ballants, à attendre qu'une solution tombe du ciel. Si seulement la gamine avait pu être retirée des décombres sans manquer de faire s'écrouler ce qu'il restait encore de la maison, il n'aurait pas eu besoin d'attendre que les lumières s'allument au plafond de chez Joshua. Ou mieux, si seulement il n'avait pas emprunté ce chemin pour rentrer chez lui, ça lui aurait évité toutes ces emmerdes. Bon, ok, la vie d'une gamine était en jeu mais, il fallait bien le dire, jouer les héros, c'était pas vraiment son truc – hormis lorsqu'il s'agissait de Sasha, mais ça, c'était une autre histoire. Les yeux rivés sur son ancien « camarade » de Poudlard, Angus afficha un air blasé, avant de répondre à sa question dans un soupir.

- Tu te sens capable de créer un champ de force suffisamment fort pour bloquer la chute de la maison et suffisamment longtemps pour que je dégage la poutre et que j'évacue la gamine ?

En soit, c'était une opération vraiment risquée, mais là, tout de suite, l'oubliator ne voyait pas comment ils pourraient opérer autrement. Il ne restait plus qu'à croiser les doigts pour que Joshua relève le défi et que tout se passe bien ensuite. Si ce n'était pas le cas, oui, il risquait lui aussi d'y passer. Mais quelle idée de jouer le héros, quelle idée franchement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Ven 7 Nov - 23:49

Circonstances exceptionnelles

Non, il n'avait pas de solutions, et pour le coup, il s'en fichait royalement de passer pour un demeuré profond. Il était cérébral, et loin d'être le premier des cons, mais il avait toujours un genre de blocage quand il s'agissait de passer concrètement à l'action. Lui, il était pas fait pour sauver des gens. C'était à peine s'il savait se servir convenablement de sa baguette magique, déjà, alors... Fallait pas lui demander de soulever des montagnes... ou en l'occurrence des poutres, même quand la vie de quelqu'un d'autre était en danger. C'est pas qu'il voulait pas, hein. Il pouvait juste pas. Alors ouais, l'histoire du champ de force et tout le toutim, c'est pas qu'il y avait pas pensé, c'est qu'il savait pertinemment qu'il n'en était pas capable. Cette pauvre gosse aurait toutes les chances de crever si on laissait son destin reposer sur ses frêles épaules. Il savait qu'il allait passer pour un crétin et un sale poltron, mais ça, à la limite, il était habitué. Il avait appris depuis longtemps à se foutre du regard des autres... et à considérer tous les autres comme un amas d'imbéciles dont il n'avait que faire.


"Tu m'a pris pour qui, la réincarnation de Merlin ?" grommela-t-il d'un ton toujours aussi peu aimable, peu emballé par le plan qu'Angus devait trouver si ingénieux.

N'empêche que c'était vrai, si on comptait sur ses talents à lui, non seulement la gosse allait clamser, mais Angus douillerait aussi dans la foulée. Pas l'idéal, hein ? Sérieusement... Il en avait d'autres, des idées brillantes, comme celles-là. Il pouvait avoir l'air de faire un caprice, mais il n'allait pas prétendre être capable d'une chose qu'il pensait ne pas pouvoir faire. Fallait pas faire preuve de vantardise, c'était pas le moment. Il avait qu'à le faire, lui. C'était lui, le mec d'action, lui il était juste le rat de bibliothèque qui ne vivait bien que quand on lui foutait une paix royale.


"Fais-le, toi." dit-il un peu résigné. "Tu crées le champ de force, je sors la gosse de là."

Il en revenait pas, franchement de ce qu'il venait juste de dire. Au fond de lui, lâche comme il était, il avait juste envie de se barrer et de prendre ses jambes à son cou. Non, parce que ces histoires, ça pouvait très mal tourné... Et même si, clairement, il s'en voudrait si cette pauvre gamine clamsait à cause de lui, il considérait qu'elle ne méritait pas non plus qu'il se sacrifie pour elle. Enfin, il la connaissait même pas ! Et pourtant, ils en étaient là, et il ne se cassait pas, il était prêt à risquer sa peau pour cette fichue inconnue et sa geignarde de mère... Joshua justicier. N'importe quoi. On aura tout vu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Mer 12 Nov - 21:09

Circonstances exceptionnelles

Mais par Merlin... ! Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter un début de journée aussi pourri au juste ? Si encore toute cette merde s'était arrêtée au réveil express... Mais non, voilà qu'il devait faire équipe avec un mou du genou de première classe pour sauver la vie d'une foutue gamine. Une chose était sure, il n'était pas sorti de l'auberge... Il avait beau savoir que Joshua n'était pas un moins que rien, il avait terriblement envie de le croire en cet instant. Bon, ok, il était parvenu à supprimer de leur périmètre les perturbations sonores stridentes, ce n'était pas rien, mais en ce qui concernait la petite, là, il n'y avait plus personne. L'idée qu'ils auraient peut-être dû, l'un comme l'autre, se carapater quand ils en avaient encore l'occasion lui traversa l'esprit, mais, malgré les apparences et le passé, il avait une conscience et maintenant qu'ils étaient là, il fallait se bouger pour que toute cette fichue histoire se finisse un minimum bien. Pour ses nerfs en revanche, c'était foutu, ils étaient morts pour la journée, c'était certain. La réponse de Joshua à sa proposition de plan venait de les achever. Il observa ce dernier un instant, le regard blasé – il avait un peu l'impression que c'était la seule expression capable de traverser son visage lorsqu'il se trouvait en sa présence.

- Bon ok, amènes-toi alors, qu'on en finisse.

Dîtes comme ça, cette phrase donnait l'impression qu'ils allaient se battre et il fallait bien avouer qu'Angus n'aurait pas été contre lui foutre une petite branlée à cet imbécile. Même si... à vrai dire... il était assez incapable de se souvenir de l'exact pourquoi du comment de leur différent. Une fois Joshua à ses côtés, il lui montra la poutre à déplacer et s'éloigna un peu pour que le sort qu'il s'apprêtait à lancer soit plus large et retienne donc tout ce qu'il restait de la maison. Il hésita un court instant. S'il échouait, il aurait deux morts sur la conscience. Qu'il n'accorde aucune importance dans son coeur et sa vie aux concernés ne changeait rien au fait lui même. Etait-il prêt à tremper une nouvelle fois ses mains dans le sang ? Non. Il mettrait toute sa concentration et sa force dans le sortilège, il le fallait. Il prit une profonde inspiration avant de se lancer, sa baguette fermement coincée dans le creux de sa paume.

- J'y vais à trois, lança t-il d'une voix forte. Un... Deux... Trois !

Un dôme transparent aux nombreux reflets se propagea doucement devant Joshua et la gamine, formant petit à petit un arc de cercle au dessus d'eux. Le bout de la baguette d'Angus, peu habituée à des sorts aussi puissants – il fallait bien l'avouer, le métier d'oubliator ne demandait pas d'être infaillible en sortilège –  tremblait un peu plus à chaque seconde. Il était temps maintenant que son collègue de fortune dégage la foutue poutre et sorte la foutue gamine de ce merdier. Il ne tiendrait déjà plus très longtemps et les premiers débris restant de la maison commençait à tomber sur la protection fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Jeu 20 Nov - 0:24

Circonstances exceptionnelles

Au fond, cette fille, c’était qui pour lui ? Personne. Absolument personne. Juste une gosse quelconque qui, quand elle était pas au bord de l’hypothermie, de l’écrasement et d’une mort certaine, devait être une chouineuse et une geignarde de première, comme absolument tous les gamins qui peuplaient cette planète. Ouais, Josh détestait les enfants, je vous le fais pas dire. Il avait jamais pu les encadrer. Même gamin, il voulait bien vous parier tous les gallions de la Terre qu’il détestait déjà les gamins. C’était plus fort que lui, il ne leur devait rien. Et les enfants étaient peut-être l’avenir, mais il s’en contrecarrait, de l’avenir. Josh était un égoïste de première catégorie, ce qui se passerait après sa mort ne le concernait absolument pas. Et il n’avait pas l’intention de changer d’avis sur le question. Dans la vie, y’avait jamais eu que deux personnes pour s’attirer sa sympathie et peut-être l’espoir qu’il puisse se soucier de quelqu’un d’autre que de sa pomme : son frère et Bonnie. Les autres, techniquement, selon ses critères pouvaient bien crever, tous autant qu’ils étaient... Pourquoi cette gamine aurait-elle droit à un traitement de faveur ? Et pourtant, il était vraiment en train de risquer sa vie pour quelqu’un d’autre, c’était complètement...absurde.

Est-ce qu’il le faisait juste par fierté, parce qu’Angus le prenait déjà suffisamment pour un crétin fini et qu’il ne voulait pas en rajouter ? Même s’il disait toujours se contrecarrer de l’opinion des autres... Ou bien l’idée d’avoir une vie humaine sur la conscience aurait été trop difficile à supporter. Peut-être un peu des deux... Dans tous les cas, il en était là, à espérer que le champ de force tienne suffisamment longtemps, qu’Angus ne fasse pas de conneries, à espérer ne pas crever “pour la bonne cause”, tout simplement, alors qu’il dégageait la gosse de cette fichue poutre. Mourir en héros, franchement, ça l’intéressait pas des masses, et ça l’intéressait encore moins s’il le faisait pour rien. Parce que si l’un des deux merdait, la gamine n’aurait même pas le privilège d’être sauvée. Bon, ce serait une maigre satisfaction de se dire qu’Angus aurait sa mort sur la conscience, mais pas assez satisfaisant pour que ça en vaille la peine. Josh se concentra donc comme jamais, et il parvint in extremis à libérer la petite en dégageant la poutre et à la traîner à l’abri. Juste à temps, visiblement. Pas longtemps plus tard, l’édifice s’effondrait lamentablement. Josh sentit son coeur s’accélérer alors qu’il reprenait son souffle du mieux qu’il pouvait. Plus jamais ça ! Plus jamais il ne risquerait sa vie pour quelqu’un d’autre ou irait au devant du danger. Si une situation comme celle là se reproduisait, il ferait ce que tout individu sensé et raisonnable est supposé faire. Il prendrait la poudre d’escampette, sans demander son reste. Enfin bon, peut-être que le karma ou une connerie du type le récompenserait au moins pour cette bonne action, qui sait ? Il regarda alternativement la gosse et Angus.


"Plus jamais, pigé ? Plus jamais !"


Mais ce n’était pas fini encore, la gamine avait besoin d’être soignée, et de toute urgence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Dim 23 Nov - 23:28

Circonstances exceptionnelles

Il fallait vraiment être maso pour se lancer dans un truc comme ça. Bien sur, pour être oubliator, il fallait tout de même avoir un certain niveau en sortilège, mais celui qu'Angus venait d'entreprendre à l'instant dépassait de loin les connaissances requises pour le métier et le bras qui tenait sa baguette tremblait assez violemment pour qu'il s'en rende parfaitement compte. En soit, sa propre vie n'était plus vraiment en danger maintenant qu'il avait échangé sa place avec Joshua, et la vie de ce dernier ainsi que celle de la gamine n'avait au final pas grande importance pour lui. Lui, il ne l'avait jamais apprécié, elle, elle n'était qu'une inconnue au beau milieu du monde sorcier. Pour autant, il n'envisagea pas une seule seconde de relâcher sa concentration, quand bien même son épaule commençait à lui faire un mal de chien. Trop bon, trop con ? Probablement. Ce qui était certain c'est qu'il n'avait pas l'intention d'avoir d'autres morts que celle de ses foutus géniteurs sur la conscience. Il avait bien assez eu d'une année entière de déprime et d'alcool.

Les grésillements que faisaient les débris de ce qui restait encore de la maison lorsqu'ils tombaient sur le dôme de protection étaient de plus en plus nombreux et rapprochés. Qu'importait que la concentration d'Angus soit à son maximum, bientôt la façade toute entière s'effondrerait et le sortilège, trop faible pour une telle charge, ne serait plus d'aucune utilité. Dans l'esprit de l'oubliator, il restait une minute tout au plus avant que l'inévitable se produise et il ne put s'empêcher de crier à Joshua de se manier les miches s'il ne voulait pas finir en chair à saucisse. Et c'est ce qu'il fit. Sans doute que sa remarque avait été inutile et que son partenaire d'infortune était déjà prêt à extirper la gamine des débris au moment où il avait ouvert la bouche, mais c'était sans importance. A peine fut-il arriver à ses côtés avec la petite dans les bras que la maison s'effondra dans sa totalité dans un grand fracas. Il s'en était vraiment fallu de peu. Aux paroles de Joshua, Angus se contenta de soupirer un bon coup. Quand bien même il était totalement d'accord avec lui et qu'il ne souhaitait pour rien au monde réitérer ce genre d'expérience, ce n'était peut-être pas vraiment le moment d'exprimer à voix haute cette pensée. Mais malgré toutes les pensées négatives qu'il pouvait avoir pour son ancien « camarade » de Poudlard, il y avait quelques mots qu'il méritait amplement.

- Bien joué, lui dit-il en le regardant bien dans les yeux pour lui prouver sa bonne foi.

Il était peut-être temps à présent que la mère experte en cris suraiguë reviennent avec les secours. Vu l'état dans lequel elle avait transplaner, il fallait espérer qu'elle n'ait pas perdu quelques parties de son corps en chemin – à part la langue, ça, ce serait une bien bonne nouvelle. Angus n'y connaissait vraiment pas grand chose en matière de médecine et la seule chose qu'il pouvait encore faire sans risquer de faire une connerie c'était de maintenir la gamine au chaud. Il fit apparaître une couverture qui se déposa sur le corps froid et inlassablement inerte, avant de faire léviter une boule d'air chaud au dessus de sa tête. S'il y avait autre chose à faire, ce ne serait pas lui qui s'y collerait. A vrai dire, il aurait bien été tenté de reprendre le chemin de chez lui à présent que la gamine était, normalement tout du moins, hors de danger. Et il pariait fort sur le fait que Joshua partageait lui aussi cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Ven 28 Nov - 0:05

Circonstances exceptionnelles


Bien joué ? Ah ouais ? C'était vraiment ce qu'il venait de lui dire ? Il fallut un moment à Josh pour entendre, comprendre, et croire son interlocuteur. Ouais, c'est vrai, finalement, ce qu'il avait fait, ce qu'ils avaient fait, c'était assez héroïque... Mais qu'est-ce que ça pouvait être chiant, l'héroïsme, sans déconner ! Les gens qui passaient tout leur temps à jouer les justicier avec le commun des mortels, qu'est-ce que ça leur apportait ? La gloire ? Ouais bah, Josh s'en passerait bien, de cette fichue gloire en question si c'était pour manquer d'y passer. Ouais, y'avait sûrement de quoi être fier de lui, mais il arrivait pas à voir les choses sous cet angle, vraiment pas, pour le moment, tout ce qu'il voulait c'était rentrer chez lui, et qu'on lui foute une paix royale. Ceci dit, il devait reconnaître que ça lui déplaisait pas, ce semblant de compliment de la part d'Angus Davis, d'autant que c'était quand même pas mal inattendu.  Bon, ça voulait pas dire qu'ils allaient devenir les meilleurs potes du monde ou quoi, mais au moins, cette expérience leur aura permis à l'un et à l'autre de se présenter sous un angle différent. On va dire ça...


"Ouais, toi aussi..."
concéda-t-il à son tour pendant qu'Angus mettait tout en oeuvre pour réchauffer la pauvre gamine qui l'avait quand même sacrément échappé belle.

À propos de la gamine, d'ailleurs, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, la mère qui aurait dû se reconvertir au poste de crieuse publique était revenue avec des secours, et des médicomages expérimentés. Comme quoi elle pouvait quand même servir à quelque chose. Elle leur prêta à peine attention en retrouvant sa fille, qui accaparait toute son attention pendant que la gosse se retrouvait aux mains d'experts de la santé.


"Nous remerciez pas, hein, surtout".
railla Josh, remarque que personne ne sembla noter tant ils était concentrés sur la petite miraculée. Bah, au pire, comme ça ils avaient au moins l'occasion de se barrer. Josh tourna son regard vers Angus. "Bon ben... moi j'me tire, hein..."

C'est pas qu'il avait pas envie de rester pour la séquence émotion et tout mais rien ne lui ferait plus plaisir que de ne pas assister à cette connerie de séquence émotion. La prochaine fois, ils auraient qu'à appeler le père Noël ou le bon Samaritain à la rescousse, lui il avait suffisamment donné pour ça vie toute entière, qu'il pensait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 671
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   Ven 26 Déc - 0:46

Circonstances exceptionnelles

Qu'il s'agisse d'Angus ou de Joshua, il était très clair que les caresses dans le sens du poil ne faisaient pas parties de leurs habitudes, et ce encore moins lorsqu'il s'agissait de se les faire entre eux. Pour autant, ce qu'ils venaient d'accomplir en cette matinée d'hiver méritait réellement et concrètement des félicitations et c'était d'ailleurs mâcher ses mots que de ne laisser s'échapper qu'un ridicule « bien joué ». Deux piètres mots qui firent cependant leurs petits effets et qui finirent par lui être renvoyés. A bien y réfléchir, c'était très certainement la toute première que ces deux là s'échanger des paroles aussi... positives ? Ne sachant trop comment réagir, Angus se contenta d'un léger signe de tête avant d'achever de mettre la gamine au chaud. Il ne fallait pas pousser trop loin non plus, en faire des caisses ne servait à rien quand l'un comme l'autre savait qu'une quelconque entente – supplémentaire à celle qu'ils avaient bien dû mettre en place durant la demi heure qui venait de s'écouler tout du moins – ne serait jamais envisageable. Il y avait des gens comme ça avec qui il était impossible de créer quoique ce soit, c'était tout et ce n'était pas pour déplaire à Angus. Un tri naturel avant son propre tri – plus précisément celui de l'ours bougon et associable qui vivait en lui – n'avait jamais été de refus. Ce qu'il s'était passé aujourd'hui ne se reproduirait pas et les faits relevaient d'autant plus de l'exceptionnel quand on voyait à quel point les gens n'étaient pas le moins du monde enclin à les remercier.

La mère aux performances vocales hors du commun avait fini par revenir accompagnées de toute une panoplie de gens qui se voulaient bienveillants, et toute cette ribambelle se faisait apparemment une joie de les ignorer tous les deux, purement et simplement. A croire que la reconnaissance ne faisait plus partie de ce monde. Pour le coup, il ne pouvait qu'être d'accord avec la remarque de son partenaire exceptionnel de sauvetage in-extrémiste. Ça donnait bien envie de rendre service tiens... Enfin bon, au moins, il avait la conscience tranquille, c'était au final le plus important. Que tous ces gens ingrats restent dans leur coin après tout. L'heure de retourner vaquer à des occupations bien plus saines et reposantes avait enfin sonné et Joshua fut celui qui lança le top départ.

- Ouai... Moi aussi... Peu importait que l'interjection de son interlocuteur n'attendait pas vraiment de réponse. A vrai dire, c'était un peu sorti tout seul et il n'était même pas sûr que ces mots ait été audible par quelqu'un d'autre que sa barbe. Oh et... Content de t'avoir revu hein, lança t-il d'un tout sarcastique avant de disparaître à son tour de la circulation. C'était en soit une façon de laisser les choses bien à leur place et de pas chambouler la relation qu'ils avaient tous les deux bien pris soin de mettre en place durant toute leur scolarité à Poudlard.


Pok ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Circonstances exceptionnelles (pv Angus)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Circonstances exceptionnelles (pv Angus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Angus Reed
» Campagne Lotow: Angus au sommet
» LE CYCLE DE RAVEN-ROBERT HOLDSTOK-ANGUS WELL
» La bande d'Angus part à l'assaut de Mordheim.
» [Rôles] - Les Habitant(e)s de West Hollywood
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-