AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 673
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Jeu 28 Aoû - 23:33

Are you becoming mad, sis' ?

- Non mais ça va pas bien oui ?!

La tasse de café d'Angus venait de valser à l'autre bout du bureau des oubliators, manquant de décapiter plus d'un de ses collègues. Forcément, des regards interrogateurs très peu aimables étaient à présent tournés vers lui, mais il n'en avait rien à faire. La lecture de la lettre qui avait précédé cet accès de colère l'avait mis hors de lui, il n'y pouvait rien. Alors que la journée s’apprêtait à être aussi monotone que les précédentes, voilà qu'elle était couronnée d'une nouvelle bien peu agréable et, à vrai dire, Angus s'en serait bien passé. L'expéditeur de la missive ? Le directeur de la prison d'Askaban lui-même. Rien que la vision du cachet de cette dernière ne présageait rien de bon et le grand blond avait retourné l'enveloppe une bonne quinzaine de fois entre ses mains avant de se décider à l'ouvrir. L'objet de cette prise de contact ? Sasha se trouvait derrière les barreaux. Elle lui faisait quoi la gamine là au juste ?! Cela faisait plusieurs semaines que leurs chemins n'avaient fait que se croiser – et encore, c'était en de très rares occasions – et voilà que la première nouvelle concrète qu'il avait d'elle était en fait un boulet de canon.

Sans accorder un seul regard à ses collègues mécontents, il attrapa sa veste et quitta les bureaux. Une fois dans la rue il fut tenté de hurler sa colère et sa frustration mais il se ravisa et reprit au mieux ses esprits. Il devait se rendre au plus vite à la forteresse pour en savoir un peu plus sur les raisons de l'enfermement de sa cadette et ce n'était très certainement pas en étant une boule de nerfs à vif qu'il allait faire la bonne impression que nécessitait la situation. Quand bien même, par pure fierté, il rechignait à jouer le grand frère ces derniers temps, il ne pouvait décemment pas ignorer cette lettre. Au delà de sa colère face à la nouvelle, Angus avait aussi et surtout peur pour sa petite sœur. Mais ça, il se garderait bien de le montrer. Après avoir prit une profonde inspiration, il transplana sur le rivage le plus proche de l'île où se trouvait Askaban, embarqua dans une barque prévue à cet effet et mit enfin pied sur les rochers sinueux qui maintenait le sinistre bâtiment à la surface. Là il fut accueilli par les aurors de gardes qui lui expliquèrent la situation.

Les ongles d'Angus s'enfonçaient un peu plus dans ses paumes à chaque nouvelles phrases de la part de ses interlocuteurs. Il n'arrivait pas à croire ce qu'il entendait. Sasha... Une meurtrière... ? Mais les faits étaient là et il ne semblait pas y avoir de doutes à porter sur cette accusation. C'est en silence qu'il entra dans le parloir et c'est par un simple signe de tête qu'il remerciât ceux qui l'avait mené jusque là. Les yeux rivées sur sa cadette, il attendit que la porte soit fermée derrière lui pour desserrer les lèvres, et ce fut loin d'être doux.

- Non mais c'est pas possible ! Tu dérailles complet là ou quoi ? T'as quoi dans la tête au juste ? Puis, grommelant dans sa barbe de façon presque inaudible, son pouce et son index venant pincer le haut de son nez. Bonjour l'influence du grand amour... C'est pas possible, mais c'est pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2284
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Mar 2 Sep - 15:28

Angus & Sasha
Are you becoming mad, sis' ?
Sasha était assise directement sur le sol de la cellule qu’elle possédait depuis la veille. Elle avait passé sa première nuit en prison, sans savoir si le jour avait fini par se lever. Elle perdait complètement la notion du temps dans cet endroit, ne distinguant pas le soleil à travers la petite fenêtre de sa nouvelle maison. De toute manière, pour le moment, son regard ne lâchait pas l’homme qui se trouvait de l’autre côté des barreaux. Elle n’avait aucune idée depuis combien de temps il se trouvait là, à la regarder, mais elle ne le lâchait pas des yeux. Elle n’aimait pas cette manière qu’il avait de la regarder, elle avait déjà eu l’occasion de voir ce regard une fois, dans les yeux de son père. Mais qu’il tente quelque chose, elle n’avait aucune intention de le laisser faire. Qu’elle soit en prison ou non, elle n’était pas entièrement enchaînée non plus. Elle n’était qu’un lion en cage, bien capable à se défendre quand même. Pour le moment, la jeune femme ne réalisait pas encore que sa liberté future étaient en jeu. Christopher était venu la chercher la veille à Sainte Mangouste, alors qu’elle se remettait à peine des blessures que Tom lui avait fait. Son corps portait encore les marques et elle avait mal à chaque mouvement qu’elle faisait, mais elle ne montrait rien. Elle n’avait pas l’intention de changer de toute manière, elle était une jeune femme forte.

Le silence n’était pas complet à Azkaban, régulièrement Sasha entendait des gémissements où des cris. Cependant, dès qu’un Auror approchait, le bruit de ses pas raisonnaient étrangement dans la cellule. Comme si à chaque pas, c’était un avancement vers la fin, vers la mort. Mais la mort n’était pas encore arrivée pour l’instant, l’Auror qui s’approchait se contenta de s’installer à côté de son collègues qui ne détournaient toujours pas ses yeux. Sasha laissa son regard plonger dedans, alors qu’elle entendait l’autre homme prendre la parole. Ce dernier annonça que “le frère” était en route. Sasha ne mit pas longtemps à comprendre qu’ils parlaient d’elle et d’Angus. Evidemment, l’homme avait été prévenu de son arrestation et la jeune femme redoutait déjà la réaction de ce dernier. Il n’allait évidemment pas apprécier le fait qu’elle se retrouve enfermé, même si elle n’était pas non plus entièrement responsable. Ce n’était pas elle qui avait voulu se faire prendre après tout. A peine quelques secondes après la phrase de l’Auror, ce dernier ouvrit la porte et s’approcha de la jeune femme pour qu’elle le suive. Dans un mouvement lent, elle se leva et commença à marcher au côté de l’homme. Rapidement, pendant le trajet, Sasha prit soin de bien positionner sa manche afin de couvrir son avant bras, où se trouvait la toute nouvelle marque que Tom lui avait faite. Ce n’était pas le moment pour Angus de découvrir dans quelles ennuis sa soeur s’était mise, en plus de cette arrestation. Parce qu’au fond, ce séjour en prison, ce n’était pas grand chose. La jeune femme fut conduite dans un parloir, où elle allait pouvoir discuter avec son frère. Ce dernier ne tarda pas à arriver ensuite. Sasha ne dit rien, préférant laisser Angus prendre la main. Et à peine la porte fut fermé qu’il ouvrit la bouche. La jeune femme ne fut pas surprise, elle se doutait bien qu’elle n’allait pas aimer ce qu’il allait lui dire. Elle laissa planer le silence avant d’ouvrir à son tour la bouche, d’une voix lente et faible.


“Si tu es là que pour me gueuler dessus, tu peux t’en aller.”

Sasha n’avait pas spécialement eu envie de se montrer si froide avec son frère, mais elle n’appréciait pas qu’il arrive ainsi pour encore et toujours lui faire des reproches. Elle n’avait clairement pas besoin de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 673
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Lun 8 Sep - 21:19

Are you becoming mad, sis' ?

Angus était fatigué. Plus les jours passaient ces derniers temps et plus il avait l'impression de perdre sa sœur. Elle avait prit un chemin bien différent de ce qu'il aurait espéré et, comme un père rongé par l'inquiétude, il se demandait où il avait bien pu échouer. Bien qu'il ne se considère pas totalement responsable de l'avenir de plus en plus incertain qui s'offrait à Sasha – l'envie de le mettre sur le dos de ce Gwendall Colloway était d'ailleurs très forte, mais, il le savait au fond de lui, c'était insensé – il ne pouvait s'empêcher de se dire que tout venait sans doute de ce jour funeste où ils s'étaient tous les deux retrouvés orphelins. Alors que lui avait déjà passé l'adolescence et s'apprêtait à entrer dans la vie active, Sasha n'était à l'époque qu'une enfant. Oui, leurs parents – si on pouvait réellement les nommer ainsi – avaient clairement mérité de mourir, mais donner la mort n'en était pas moins un traumatisme et ce meurtre de sang froid hantait encore certaines des nuits de l'oubliator. Et voilà que Sasha semblait l'avoir renouvelé.

Les frangins Davis n'avaient que très rarement parlé de ce drame familial, préférant le laisser au passé et continuer ainsi à avancer sans embûche. Jusqu'à présent, cette façon de faire avait plutôt bien marché et, malgré quelques légers écarts par ci par là, tant au niveau du moral que des actions qui s'en suivaient, les deux jeunes gens s'étaient plutôt bien sortis de cette histoire qui ne leur avait au départ présagé qu'un futur désordonné. Mais tout semblait s’effondrer à présent. Ok, Angus n'était pas le dernier lorsqu'il s'agissait de faire des conneries, la mémoire en vrac de centaines de moldus pouvait très bien le prouver, mais ici il s'agissait de quelque chose de bien plus grave. Du sang avait coulé, des vies avaient été perdus, et tout cela par la faute de Sasha. Il ignorait pourquoi elle avait fait ça, qu'est-ce qui l'avait poussé à commettre l'irréparable et, fort heureusement pour sa santé mentale, il ignorait également que c'était loin d'être le premier meurtre prémédité de sa cadette. Il voulait comprendre ce qui pouvait bien se tramer dans sa petite tête de linotte pour qu'elle en arrive à ce genre d'action, mais ce n'était très clairement pas avec la réponse qu'elle venait de lui donner qu'ils allaient pouvoir avancer. Mais voulait-elle seulement encore avancer à ses côtés ?

- Oh très bien, tu veux la jouer comme ça... Angus observa sa sœur pendant quelques secondes avant de soupirer et de s’asseoir sur l'une des deux chaises présentes dans la pièce. Il prit la tête dans ses mains, coudes posés sur les genoux. Il reprit la parole d'une voix bien plus calme, où l'on pouvait sentir l'incompréhension, ainsi qu'une légère panique. Si je te gueules dessus comme tu dis, c'est parce que je m'inquiète, que tu le veuilles ou non. Il marqua une nouvelle pause, relevant les yeux vers sa cadette. Et parce que je ne te reconnais plus aussi, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2284
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Jeu 18 Sep - 14:44

Angus & Sasha
Are you becoming mad, sis' ?
La visite d’Angus n’était clairement pas étonnante, Sasha se doutait bien qu’il viendrait la voir une fois qu’il apprendrait la nouvelle. Cependant, la jeune femme aurait aimé un accueil différent. Elle n’avait pas besoin de se faire engueuler par son frère, elle avait besoin de son soutient. Ce qu’elle vivait, ce n’était clairement pas anodin, ce n’était pas agréable. Et en même temps, sa vie d’une manière générale n’étaient pas agréable ces derniers temps. Sasha n’avait pas envie de se battre avec son frère, elle avait autre chose à faire. Alors, elle se contenta simplement de lui demander de partir si jamais il voulait se contenter de l’engueuler. Elle n’avait pas spécialement envie de le voir partir, mais elle n’avait pas envie non plus qu’ils passent leur temps à se disputer. Ce n’était pas le moment, ce n’était pas le lieu. La jeune femme fut donc soulagée de voir Angus s’assoir sur l’une des chaises, elle fit de même à son tour. Elle ne dit cependant rien, se contentant de l’observer en silence. Son cœur battait rapidement, elle espérait que la suite de la conversation n’allait pas hausser trop le ton. La tension dans le corps de l’ancienne stagiaire en médicomagie tomba rapidement quand elle entendit la voix bien plus calme de son frère, même si les paroles n’étaient pas forcément plus agréables à entendre. Il ne la reconnaissait pas, évidemment.

« Je sais que tu t’inquiètes. Ce n’est pas ça que je te reproche. »
Reprit-elle doucement, ne lâchant pas son frère du regard. Elle se doutait bien que son frère s’inquiétait, cela aurait été étrange que cela ne soit pas le cas. Angus avait toujours eu un rôle paternel envers Sasha, même si ce n’était pas forcément ce qu’elle recherchait de sa part. Il s’inquiétait toujours, il le ferait tout le temps bien sûr. « J’ai pas changé Angus… pas vraiment. »

C’était sans doute assez compliqué à comprendre, Sasha avait mis du temps avant de réellement réaliser sa situation. Ce jour-là, quand leurs parents étaient morts, quelque chose s’était passé en elle. Elle avait voulu le nier toute son existence, mais il avait bien fallu qu’elle se rende à l’évidence. La jeune femme aimait faire couler le sang, elle aimait le sang et elle ne pouvait résister à l’envie de tuer d’autre personnes, surtout quand ces personnes n’étaient autre que des moldus. Elle l’avait compris après la première mission avec Gwendall, quand elle avait commis son premier meurtre prémédité. Même si la culpabilité l’avait rongé quelques temps après cet événement, elle avait fini par disparaitre complètement. Concernant ces genres de chose, elle n’en avait plus aucune.

« Tu le sais au fond de toi, je le sais… Je ne viens pas de changer, ça date de bien plus longtemps que ça. » Elle ne pouvait pas garantir que cela ne venait que du meurtre de leurs parents, ça pouvait également concerner ce que leur père lui avait fait subir alors qu’elle n’était encore qu’une enfant innocente. « Tu n’imagines pas ce que je peux ressentir quand je vois tous ce sang couler, quand c’est moi qui l’ai provoqué. Sainte Mangouste ne me suffisait plus. C’est tellement… jouissif. »

Sasha se doutait bien que ses paroles allaient choquer son frère, mais elle ne pouvait pas non plus lui mentir. Oui, elle était un monstre et il pouvait la considérer comme tel s’il le voulait. Cela ne la dérangeait pas, elle aimait être ce monstre. Elle ne se sentait réellement elle-même que depuis qu’elle avait arrêté de se voiler la face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 673
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Sam 27 Sep - 22:28

Are you becoming mad, sis' ?

Se retrouver ainsi dans un parloir de la prison d'Askaban n'était très clairement pas au programme lorsqu'Angus s'était levé ce matin. Mais voilà qu'il y était, qui plus est pour rendre visite à sa sœur, devenue meurtrière – ou devrait-on plutôt dire, découverte meurtrière. L'oubliator ne savait pas sur quel pied danser. Il était en colère et inquiet à la fois. Au fond de lui, oui, il se doutait bien que ce genre de moment serait arrivé tôt ou tard. La violence qu'avait vécu Sasha durant toute son enfance l'avait marquée au plus profond de sa chair et de son âme. Jamais Angus ne pourrait ne serait-ce qu’effleurer ce qu'elle avait pu ressentir durant toutes ces années. A côté de cela, le meurtre de son père, il le savait, n'était qu'un infime traumatisme, et déjà son être tout entier en était meurtri. La blessure de Sasha, il l'avait pansé du mieux qu'il l'avait pu mais croire qu'elle s'était cicatrisée était une terrible erreur. Le pourquoi de sa visite à Askaban en ce moment même prouvait parfaitement qu'elle n'était encore qu'un trou béant, et qu'elle le resterait probablement toute sa vie. Il est des choses qui ne peuvent se soigner...

Assis sur cette chaise tout à fait inconfortable, Angus se torturait l'esprit à coups d'interrogations, de suppositions et de remontrances. Fort heureusement, cette dernière catégorie, dont les cartes avaient été mises sur table dès que la porte du parloir avait été refermée derrière lui, avait très vite laissé place à des paroles plus posées, où l'inquiétude régnait cependant toujours en maître. C'était un sentiment que l'oubliator ne cesserait jamais d'avoir envers sa petite sœur. Quand bien même il voudrait s'en séparer, il avait été pendant trop d'années le ciment de leur relation pour qu'il soit possible de le laisser sur le bord du chemin. C'était ainsi, ça faisait partie de son caractère, de sa façon d'être et Sasha s'y était habituée – même s'il était clair que ça ne lui plaisait pas outre mesure. Et ce qui ne lui plaisait pas à lui, c'était ce qu'il venait d'entendre de sa part. Pour faire court, ça lui donnait à la fois des sueurs froides et la chair de poule. Il replongea sa tête dans ses mains et laissa échapper un soupir où l'on pouvait presque entendre de la détresse.

- Ne dis pas ça s'il te plaît. Pas devant moi, pas à voix haute. Le choix d'études de Sasha avait bien évidemment mis la puce à l'oreille d'Angus dès l'instant où elle le lui avait annoncé, mais il avait décidé de l'ignorer, purement et simplement. Entendre clairement l'évidence le mettait face à tout ce qu'il y avait de malsain chez les frangins Davis. Ce qu'ils avaient vécus les avait détraqué, Sasha encore plus que lui, c'était évident. Toutes ces années, l'oubliator s'étaient contenté de jouer avec les mémoires de tous ces imbéciles et de refiler à qui en voulait tout un tas de produits capables de rendre leurs acheteurs tout aussi détraqués que lui et sa sœur, si ce n'est plus. Il s'était « restreint » à cela tandis que Sasha, elle, s'était apparemment réellement mise en action. Mais Angus, contre toute apparence, était faible, et ne parvenait pas à faire face à cette nature que personne autour de lui ne pourrait accepter. Tu te rends compte que tu te mets au même niveau que ce monstre qui nous a servi de père ? Tu supprimes des vies, c'est loin d'être un jeu...C'est même pire que... Il s'arrêta là, conscient qu'il venait de s'aventurer sur un terrain beaucoup beaucoup beaucoup trop dangereux, et que sa langue avait été plus vite que sa pensée. Il était évident que jamais rien ne pourrait être pire que ce que cette enflure avait pu faire à sa sœur, mais voilà que la peur – pour l'avenir de Sacha ainsi que de lui même – commençait à devenir maître de ses actes et de ses propos. L'ambiance dans ce parloir de la prison d'Askaban se faisait de plus en plus tendu. C'était la vérité qui frappait à la porte et Angus ne voulait pas lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2284
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Jeu 2 Oct - 14:43

Angus & Sasha
Are you becoming mad, sis' ?
Sasha avait envie de croire que son frère était capable de la comprendre, qu’il pouvait comprendre qu’elle n’avait pas changé. C’était le cas, elle était toujours la même. Il savait au fond de lui qu’elle était comme cela depuis toujours. La jeune femme avait mis du temps à le réaliser elle-même, à ouvrir les yeux sur son état. Mais quand elle avait finalement découvert la vérité, les choses étaient devenues tellement logique. Son choix de carrière, cette sensation qu’elle avait à chaque fois qu’elle voyait du sang. Elle aimait le sang, elle aimait faire couler le sang. Elle ne pouvait que se laisser transporter dans cette violence qui la faisait jouir. Elle adorait sentir le destin d’une vie entre ses mains, elle adorait briser l’existence de quelqu’un. Angus devait être capable de la comprendre, il était son frère après tout. Ils avaient vécu ensemble le meurtre de leurs parents. C’était lui qui avait fracassé le crâne de l’homme qu’ils appelaient autrefois Père. C’était lui qui avait fait exploser pour la première fois sa violence, répandant le sang de cet enfoiré de moldu partout dans la pièce. Sasha n’avait fait que le suivre sur ce chemin en tuant leur mère. Il devait pouvoir la comprendre. Mais quand la jeune femme le vit plonger sa tête dans ses mains, elle sut que ce n’était pas le cas. Elle sentit son cœur manquer un battement quand l’homme lui demanda de ne pas dire une chose pareille devant lui. Elle ne dit rien, se contentant de retenir ses larmes. Elle aurait aimé qu’il comprenne de suite, mais il avait sans doute besoin d’un peu de temps tout simplement, comme elle. De toute façon, il ne pourrait rien changer à sa nature. Elle était comme cela, elle n’y pouvait rien. Sasha savait bien qu’elle recommencerait une fois à l’extérieur, si elle avait la possibilité de sortir un jour, si elle décidait d’accepter de sortir. Les yeux de la jeune femme ne quittèrent pas l’homme, jusqu’à ce qu’il reprenne la parole.

Ce ne fut pas qu’un seul battement que son cœur manqua, il s’arrêta purement et simplement devant les nouvelles paroles de son frère. Il était en train de la comparer à l’homme qu’ils avaient appelé Père, à celui qui l’avait violé alors qu’elle n’était qu’une gamine. Il osait même affirmer que ce qu’elle faisait était pire que ce qu’il avait fait. Il osait dire une chose pareille ? Sasha eut l’impression qu’un long poignard venait de lui être enfoncé dans le ventre tant les paroles d’Angus lui firent mal. C’était encore pire que ce moment où Gwendall lui avait annoncé ne plus pouvoir continuer avec elle. Les larmes ne purent rester contenues dans ses yeux et coulèrent rapidement sur ses joues. Et puis elle se redressa soudainement pour mettre une gifle à son frère.

« Comment oses-tu ? »
Sa voix était brisée par la colère, par la peine et par la douleur qu’elle ressentait. « Comment peux-tu oser dire des choses comme ça ? » Elle marqua une pose, serrant son poing jusqu’à ce que ses ongles transpercent sa peau. « Je supprime des vies en effet, je ne traumatise pas, je ne détruis pas l’existence d’une personne. Même mort il continue de briser ma vie, avec son sang d’enfoiré de moldu ! Ce n’était que des moldus comme lui. C’est tous ce qu’ils méritent, la mort ! »

Sasha se redressa, inspirant longuement pour essayer de se calmer. Ce qui n’était clairement pas une mince affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 673
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Ven 24 Oct - 23:13

Are you becoming mad, sis' ?

La prison d'Askaban venait à l'instant d'être le lieu d'un crime bien plus grave que ceux pour lesquels les divers prisonniers étaient  enfermés ici. Aucun acte n'avait été commis, juste une toute petite phrase inachevée aux mots destructeurs. Angus avait beau en être l'auteur volontaire, ce n'était pas pour rien qu'il n'y avait pas mis de point final. Que son esprit soit en cet instant assailli par tant d'émotions différentes – frustration, colère, peur... – n'était en rien une excuse pour justifier ce qu'il venait de dire à Sasha. Ces quelques mots, il ne les pensait pas vraiment, il le savait très bien. Quand bien même les raisons de la présence de sa cadette en ces lieux étaient alarmantes, il était incapable de lui en tenir rigueur. A vrai dire, s'il perdait ainsi son sang froid au point de prononcer ce genre de paroles impardonnables, c'est parce qu'il en voulait à Sasha d'avoir percé l'abcès qui, depuis le meurtre de leurs parents, n'avait cessé de grossir un peu plus chaque jour. A présent, il n'avait plus d'autre choix que d'y faire face et ça ne l'enchantait vraiment pas. L'histoire des frangins Davis aurait laissé des cicatrices à n'importe qui. Alors qu'Angus s'était efforcé de les panser – ne faisant ainsi qu'enfouir le problème –, Sasha, elle, avait décidé de les rouvrir et de laisser couler le sang. Du courage, Angus en avait finalement si peu... A ces yeux, le passé aurait dû rester au passé, même si cela signifiait de vivre en se mentant à soi-même, ce qu'il avait finalement précisément fait ces huit dernières années. Ces pensées tournaient en boucle dans sa tête alors qu'il s'empressait de rectifier son erreur fatale en répondant du mieux qu'il le pouvait aux paroles morbides de Sasha.

- Pardon, excuse moi, ce n'était pas ce que je voulais dire bien sur, je...

Il prit sa tête dans ses mains et poussa un soupir à la limite du gémissement. Là, tout de suite, dans l'instant présent, Angus Davis était monstrueusement faible, et il avait honte de se montrer ainsi face à sa sœur, surtout lorsque cette dernière était dans une position aussi délicate. Mais que pouvait-il faire au juste ? Alors même qu'il n'était pas prêt à accepter le cerveau détraqué de Sasha, et encore moins le sien... Ce genre de situation n'appelait aucun mot de réconfort ; elle était, au nom de la société, méritée. Il espérait tout de même qu'il n'y avait qu'à lui qu'elle avait dit de telles paroles car, devant la cour, elle ne ferait qu'aggraver son cas, au point sans doute de la ranger dans le rang des psychopathes.

- Mais qu'importe ce que je pense ici Sasha ou ce que notre histoire a fait de toi... Il était clair que la jeune fille se montrait bien plus sectaire dans ses pensées que son aîné, mais le moment n'était très clairement pas propice au débat. Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire pour te sortir de là ? Tu sais tout aussi bien que moi que ce genre de crime est généralement puni par la perpétuité... Ma place au ministère est loin d'être assez élevée pour que je puisse changer la donne... Il marqua un court temps de silence. Excuse moi encore. Tu sais que je serais à tes côtés quoiqu'il arrive. Il plongea son regard dans celui de sa cadette. J'imagine juste que j'aurai préféré que tu ne m'imposes pas cette réalité aussi brutalement. Une réalité qui, il le savait, sans contrôle de sa part, risquait à tout instant, et depuis plusieurs années déjà, de devenir la sienne également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2284
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Jeu 30 Oct - 11:30

Angus & Sasha
Are you becoming mad, sis' ?
Ce n'était pas la première fois que les frangins Davis avaient une dispute, cela leur arrivait quand même assez souvent. Il fallait dire que les deux sorciers avaient un fort caractère et que forcément, il y avait des moments où cela explosé. Mais ce n'était pas pour autant qu'ils n'avaient pas énormément d'affection l'un pour l'autre, bien au contraire. Sasha aimait son frère plus que tout, elle ne voyait pas un jour sa vie sans lui. Et cela même si elle semblait prendre un chemin complètement différent. Ce n'était pas par manque d'affection que la jeune femme avait décidé de ne rien dire, alors que la situation durait depuis un moment maintenant, c'était parce qu'elle se doutait bien qu'il aurait du mal à comprendre. Et elle n'avait pas voulu le blesser, elle n'avait pas voulu qu'il la voit comme un monstre. Malheureusement, pour le coup, elle n'y pouvait rien. Mais l'ancienne stagiaire en médicomagie avait du mal à accepter les paroles de son frère, elle n'avait jamais eu aussi mal de sa vie. C'était encore plus dur d'entendre Angus la comparer à leur père que d'entendre Gwendall lui dire qu'ils ne pouvaient pas être ensemble. C'était pour cette raison, parce qu'elle était plus que blessée, qu'elle gifla son frère avant de lui "cracher" son venin. Ce qu'elle disait pouvait parfaitement choquer l'oubliator, Sasha en avait pleinement conscience, mais elle ne faisait que laisser son coeur s'exprimer. Elle n'y pouvait rien si elle avait détruit cette barrière l'empêchant d'être réellement elle-même. Elle n'y pouvait rien si elle ne s'était jamais aussi bien sentit qu'en commençant à faire couler le sang.

Quand Angus reprit la parole, Sasha sentit sa colère diminuer. Elle n'avait pas envie de passer son temps à s'énerver contre son frère, alors qu'ils se trouvaient dans le parloir de cette prison. Il semblait clair que les deux frangins n'avaient plus réellement la même vision du monde, mais cela ne pouvait quand même pas les empêcher de profiter l'un l'autre. Le regard de la jeune femme ne quitta pas celui de son frère alors qu'il parlait de la manière de la faire sortir de là. Il était évident en effet qu'elle se trouvait dans une position très fâcheuse. Angus ne pouvait évidemment rien faire de sa position au ministère. Clairement, Sasha ne savait même pas si elle avait un moyen de s'en sortir ou non. En réalité, elle ne savait même pas si elle avait réellement envie de sortir. Qu'est-ce qu'elle retrouverait dehors ? Tom ? Gwendall ? Même si son frère lui manquait cruellement, elle ne savait pas vraiment si elle avait envie de retrouver une liberté non mérité. Mais cela faisait à peine quelques heures qu'elle était à Azkaban, elle ne savait pas encore complètement le calvaire que cet endroit allait être pour elle.

« Je sais. » Elle savait en effet qu'il serait toujours là pour elle, qu'il souffrait de la situation et qu'il l'aimait. Elle en état parfaitement consciente. La jeune femme attrapa doucement les mains de son frère. « Je sais tout ça… Et je suis tellement désolée. » Réellement, la jeune femme aurait aimé que son frère apprenne tout cela autrement que parce qu’elle avait été envoyé en prison. En même temps, elle ne s’était pas du tout attendue à finir à Azkaban. « Ne t’en fais pas pour moi, je vais m’en sortir. »

Angus ne pouvait rien faire pour Sasha et la jeune femme ne savait pas réellement si elle voulait sortir, mais elle ne voulait pas que son frère se casse la tête à tenter de trouver une solution pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 673
Humeur :
20 / 10020 / 100

En couple avec : Mon ombre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer noir et plume de Phénix, 26,9cm
Camp: Neutre
Avatar: Chris Hemsworth

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Lun 10 Nov - 0:07

Are you becoming mad, sis' ?

Angus aurait définitivement préféré avoir des retrouvailles plus plaisantes avec sa petite sœur, mais les faits étaient là, malheureusement. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils n'avaient fait que se croiser, suite à leur dernière dispute en date. L'oubliator préférait ne pas penser à ce qui l'avait déclenchée. Il l'avait bien assez ruminé et, à présent, il y avait bien plus important sur quoi se concentrer. Sasha, emprisonnée pour meurtre... Il savait au fond de lui et depuis longtemps que ce genre de chose était susceptible d'arriver mais il avait espéré qu'elles ne voient jamais le jour. Espoir vain, autant pour le bien être de leur vie déjà fragile que pour le mental d'une jeune femme qui avait grandit avec du sang sur les mains. Un même sang qu'Angus avait cherché à ignorer sur les siennes en se noyant dans l'alcool une année durant. Malheureusement, ignorer n'est pas oublier et les actes pour lesquels Sasha se trouvait actuellement derrière les barreaux d'Askaban venait de faire remonter l'odeur du sang à la surface. Il allait devoir se faire à l'idée que quoiqu'il fasse, cet événement du passé faisait partie pleine d'eux et avaient même en grande partie construit ce qu'ils étaient aujourd'hui – Sasha encore plus que lui d'après ce qu'il avait entendu par les gardes de la prison. A partir du moment où le mot orphelin leur avait été attribué, Angus s'était promis de prendre soin de sa petite sœur comme de sa propre vie. Cette promesse était mise à l'épreuve aujourd'hui et il comptait bien en sortir vainqueur. Peu importait alors la crainte qui naissait en lui et qui se clarifiait un peu plus à chaque seconde.

- Tu sais très bien que ça ne sert à rien de me demander de ne pas m'inquiéter pour toi... répondit-il dans un soupir, serrant un court instant les mains que Sasha lui avait tendue dans les siennes.

Il se leva et commença à faire les cents pas dans cette minuscule pièce qui leur servait d'isoloir. Il savait pertinemment que son temps de visite n'allait pas tarder à toucher à sa fin et qu'il fallait trouver un solution et en vitesse. Son cerveau sautait d'une idée à l'autre à une telle vitesse qu'il commençait à en avoir mal au crâne – surtout lorsqu'on savait qu'en parallèle il tentait de ne pas céder à la panique face à cette véritable nature qu'il avait toujours rejetée. Quelque part, il commençait à comprendre ce qu'avait vécu James durant toutes ces années où il se mentait à lui même. Leurs situations à tous les deux étaient à la fois complètement différentes et similaires. Ils refusaient de faire face à une partie d'eux et ce point avait probablement inconsciemment joué dans leur étrange amitié. Qui se ressemble s'assemble comme on dit... Quoiqu'il en soit, parmi les idées qui s'entrechoquaient dans son crâne, l'une d'entre elles revenait excessivement souvent. L'idée en question, tout comme le sang qu'il avait sur les mains depuis ses 17 ans, il s'évertuait à la rejeter avec vigueur. Pour autant, c'était la seule qui lui permettait d'entrevoir un rayon de lumière. Nick Jackson... Le frère de leur génitrice. Une enflure qui n'avait jamais été leur oncle et qui, par conséquent n'avait pas bougé un seul petit doigt lorsqu'ils s'étaient retrouvés orphelins. Un enfoiré qui, heureusement ou malheureusement, il ne savait pas vraiment ce qu'il fallait choisir, était avocat. Furieux de n'entrevoir que cette solution, l'oubliator fut prit d'un accès de colère et donna un violent coup de poing dans le mur, chose qui, bien évidemment, ne plut pas tellement au personnel de la prison. Il ne fallut pas plus de cinq secondes pour que des bras attrapent les siens et l’entraînent en dehors du parloir. Avant que la porte ne se referme derrière eux, il lança quelques derniers mots à Sasha, en espérant qu'elle comprendrait où il voulait en venir.

- Si tu reçois une visite de Nick, l'envoi pas balader, ok ? Il n'eut pas le temps d'entendre sa réponse qu'on le jetait déjà dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2284
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   Mar 18 Nov - 14:28

Angus & Sasha
Are you becoming mad, sis' ?
Sasha connaissait parfaitement son frère. Même si bien souvent, les deux frangins ne se comprenaient pas réellement, ils se connaissaient quand même par coeur. La jeune femme savait que son frère était celui capable de lire en elle comme un livre ouvert, malgré tous les efforts qu'elle pourrait faire pour que cela ne soit pas le cas. Angus ne pouvait donc que s'inquiéter pour sa jeune soeur, mais c'était son devoir d'essayer de le rassurer. Honnêtement, la jeune femme n'avait aucune idée de la manière dont elle pouvait concrètement s'en sortir. Les preuves étaient contre elle et elle se doutait que McDowell avait bien fait son travail. L'homme avait semblé satisfait d'ailleurs quand il était venu pour l'arrêter. Cela n'allait donc pas être facile et Sasha se doutait bien qu'elle risquait de passer la fin de ses jours entre ces quatre murs. Mais elle ne pouvait pas dire une chose pareille à son frère, elle ne pouvait pas se montrer aussi défaitiste. Elle devait se montrer forte afin qu'Angus ne s'inquiète pas de trop. C'était forcément inutile, Angus ne pouvait que se faire du mouron pour sa jeune soeur. Rien que pour cela, Sasha s’en voulait de se retrouver en prison et d’inquiéter son frère. Le silence s’installa entre les deux frangins, Sasha se doutait bien qu’il était en train de chercher une solution pour la sortir de là. Concrètement, la jeune femme ne savait pas vraiment comment Angus pouvait bien la sortir de là, mais elle se doutait qu’il ferait tout.

Il n’arrêtait pas de faire les cents pas, Sasha n’avait même pas envie de savoir ce qui se passait dans son esprit. Quand il agissait de cette manière, c’était parce qu’il cogitait. Elle se contenta de le suivre du regard. Elle aurait aimé pouvoir parler bien plus avec son frère, elle se doutait que le temps était compté. Cependant, elle ne pouvait pas interrompre son frère en pleine réflexion. La jeune femme sursauta quand son frère vint écraser son poing dans le mur, se doutant malheureusement que cela n’allait pas plaire au personnel. Elle se leva rapidement en même temps que les hommes rentraient dans le parloir, s’approchant vivement de son frère. Mais elle ne put pas l’atteindre, des Aurors d’Azkaban l’attrapèrent pour l’empêcher de s’approcher. La jeune femme cria le nom de son frère, elle tenta de se débattre, mais elle n’arriva à rien. La seule chose qu’elle réussit à faire, ce fut se prendre des coups de la part des hommes. Elle entendit la phrase de son frère, juste avant qu’il ne soit sorti dehors. Sasha ne savait pas réellement pourquoi Angus venait de lui dire ça, mais elle n’allait clairement pas oublier ses mots. Elle n’eut pas d’autre choix que de se calmer et d’attendre que les hommes acceptent simplement de la ramener dans sa cellule froide et sombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you becoming mad, sis' ? [Sasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» SASHA VLADIMIRA - terminée (aa)
» (F) Amanda L. Becker ft. Sasha Pieterse ?
» Sasha Pieterse #009 avatars 200*320 pixels
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-