AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Dim 31 Aoû - 22:49

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Cela faisait maintenant plusieurs jours que Sasha se trouvait à Azkaban. Elle ne saurait pas exactement dire combien, ni quand son frère était venue la voir. Dans cet endroit, elle était en train de perdre totalement la notion du temps, elle ne savait même pas quand il faisait jour et quand il faisait nuit. Mais au fond, elle n'avait pas besoin de le savoir alors qu'elle se trouvait dans cette prison, parce qu'elle avait commis un meurtre. La jeune femme s'en voulait évidemment de n'avoir pas su effacer correctement ses traces, elle payait donc les conséquences de ses actes. Ce qu'elle semblait faire parfaitement ces derniers temps. Tous était en train de s'enchaîner, sa séparation avec Gwendall, la vengeance de Tom, son séjour à l'hôpital et maintenant elle se trouvait en prison. Elle ne savait même pas quand elle allait pouvoir sortir, si elle allait pouvoir sortir. Elle avait eu la visite d'Angus, qui n'avait pas aimé apprendre qu'elle était en prison pour meurtre, ainsi que celle de son oncle. Cette visite là, l'avait particulièrement surprise, ainsi que la conversation qu'elle eut avec l'homme également. Mais au final, les mots qu'ils s'étaient échangés allaient peut-être lui être utile. Peut-être, elle devait encore peser le pour et le contre de ce qu'il lui avait dit. Sasha laissa son regard se perdre sur la toute jeune marque qu'elle avait sur son avant bras. Elle ne se voyait pas tellement utile pour Tom dans cet endroit, ce qui au fond la ravi au final. Au moins, la prison n'avait pas que des désavantage, elle imaginait mal son ancien ami venir la voir dans cet endroit.

Sasha sursauta quand elle entendit des bruits de pas dans le couloir, des Aurors approchaient. Elle ne pouvait pas savoir s'il venait pour elle, ou pour l'un des autres prisonniers de ce coin de la prison. Son regard ne quitta pas le couloir plongé dans la pénombre, attendant patiemment que les bruits de pas s'arrêtent. Et ils s'arrêtèrent, juste devant sa cellule. La jeune femme se leva rapidement, se coinçant dans un coin de la cellule. Elle n'aimait pas quand ces Aurors venaient la chercher ou lui faire payer sa présence dans ces lieux. Elle n'aimait déjà pas ces sorciers, mais elle aimait encore moins les Aurors d'élite d'Azkaban. Et quand l'un des hommes qui étaient entrés dans la cellule empoigna rapidement son bras, sa bouche prit rapidement la direction de sa main pour la mordre violemment. L'homme accompagna son cri d'un énorme coup sur sa tête, la faisant tomber au sol. Il ne perdit pas plus de temps pour lui assigner plusieurs coups de pieds dans le ventre avant que son collègue ne l'arrête, sous prétexte qu'elle avait de la visite. Sasha n'en avait que faire des coups qu'elle pouvait recevoir, que sa lèvre s'ouvrir et laisser couler du sang une nouvelle fois. Son corps était encore marqué des supplices que Tom lui avait fait subir, alors un peu plus un peu moins. Le deuxième homme, qui était resté en retrait, s'approcha donc de Sasha pour l'aider à se relever avant de la traîner avec lui dans le couloir. Elle connaissait le chemin vers le parloir, celui qu'elle avait prit déjà deux fois depuis qu'elle se trouvait en prison.

Elle se demandait bien qui pouvait lui rendre visite, elle n'attendait pas une nouvelle rencontre avec Angus ou avec Nick. Et alors que l'Auror lui faisait passer la porte du parloir, elle eut la surprise de voir celui qu'elle attendait le moins.


« Gwendall... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Mar 2 Sep - 23:28


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
I

l n'arrivait pas à y croire... et même à présent qu'il avait toutes les preuves sous les yeux, il ne pouvait concevoir que c'était vrai. Non seulement le ministère avait mené une enquête sur Sasha sans que Gwendall ait un seul instant été mis au courant, mais en plus, comme si ce n'était pas suffisant, on venait de la conduire en prison ? Le pire dans tout cela ? - Au delà de ce qui concernait la prison, bien sûr - c'est qu'il avait passé plus de temps ces derniers jours à son bureau qu'il ne l'avait jamais fait, et l'information avait mis du temps à filtrer. La plupart de ses collègues étaient au courant, mais bien sûr, lui, n'avait pas été mis dans la confidence. Ordre de McDowell, à tous les coups... Bien sûr, le fait qu'il soit intimement lié à la jeune femme justifiait qu'on l'ait laissé en dehors de tout cela, mais se dire qu'il aurait pu empêcher tout cela, et arrivait pourtant bien trop tard, c'était plus qu'il ne pouvait en supporter. C'était finalement l'un de ses collègues (et présumé ami) qui avait lâché l'information. Et aussitôt, le sang de l'Auror n'avait fait qu'un tour.

Il se fichait que ce ne soit pas la chose la plus avisée du monde, il avait d'ailleurs conscience que ça ne l'était pas, il fallait qu'il la voit, et il exigea de la voir. On lui opposa un peu de résistance, mais on finit par céder.
Oui, c'est vrai, il avait coupé les ponts avec elle, il s'était promis de ne plus la voir, quand bien même il escomptait toujours veiller sur elle à distance. Et voilà ce qui était arrivé une fois son regard détourné. Il aurait pu se dire qu'elle n'était jamais qu'une personne dont le sang indigne trouvait meilleure place en prison qu'ailleurs, c'est à ces déductions que son sang était supposé le mener. Sauf qu'il n'y arrivait pas. C'était plus fort que lui, il était tout simplement fou d'elle, et l'amour qu'il éprouvait par elle était de toute évidence inaltérable, aussi intense que douloureux. Il ne pouvait pas la savoir derrière les barreaux et ne rien faire, c'était au-delà de ses forces. Alors il parvint à convaincre ses collègues de lui organiser une conversation au parloir.

Quand Sasha arriva enfin, Gwendall sentit son coeur se serrer, pas seulement parce que la revoir lui rappelait tout ce qu'il avait perdu, et ne pouvait reconquérir même s'il en mourait d'envie, mais parce qu'elle était en piteux état. À la voir, on ne pouvait ignorer les subisses physiques qu'elle avait dû subir. Chaque parcelle de son être brûlait de la serrer dans ses bras, de l'embrasser, de la rassurer en lui affirmant que tout irait bien. Mais il ne bougea pas, raide comme un piquet, les poings serrés, les ongles enfoncés dans sa paume, mais légèrement tremblant. À cet instant, il aurait tout donné pour être à sa place, pour ne pas subir ce qu'elle subissait.. et subirait encore s'il n'intervenait pas.

-Qu'est-ce que tu as fait ?
demanda-t-il d'une voix qui trahissait son inquiétude pour elle.




code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Lun 8 Sep - 12:30

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Elle ne l’avait pas vu depuis ce jour où il avait décidé que leur histoire n’était plus possible. Plus d’un mois, un long mois où elle ne l’avait pas vu. Elle avait presque compté les jours depuis cette soirée où tout avait basculé. Et elle ne pensait pas une seule seconde se retrouvait en face de lui alors qu’elle avait été envoyé au parloir pour une visite. Il était bien la dernière personne qu’elle s’attendait à voir en ses murs. Techniquement, ils n’avaient plus rien à voir ensemble, la vie de Sasha ne concernait plus Gwendall. Il n’avait donc aucune raison de venir la voir, à moins qu’il travaille sur son dossier. Mais cela l’étonnerait énormément, McDowell avait des soupçons sur Gwendall après tout, il ne le laisserait pas travailler sur cette affaire. Alors, Sasha se demandait bien pour quelle raison il se retrouvait là. Elle voulait croire qu’il venait la voir simplement parce qu’il avait envie de la voir, même si ce n’était pas forcément une bonne idée. La jeune femme ne pouvait nier le fait qu’elle était encore follement amoureuse de lui et le voir sans pouvoir aller se blottir dans ses bras lui déchirait le cœur. Ils ne pouvaient pas être ensemble parce que les Colloway ne pouvait pas fréquenter des sangs impur comme elle, ils ne pouvaient rien contre cela. Sasha ne bougea pas alors que la porte du parloir se fermait et les laissait seuls. Elle se contenta de laisser son regard se poser sur l’homme, attendant une réaction de sa part. S’il était là, c’était qu’il avait une raison de l’être. Elle préférait le laisser prendre les devants, de peur de foncer dans un espoir idiot. D’ailleurs, elle s’apprêtait à répondre assez agressivement à ce que lui dirait l’homme. Les quelques visites qu’elle avait eu n’étaient que reproche encore et encore. Elle en avait assez qu’on lui reproche ce qu’elle avait fait, ce n’était pas comme si elle ne payait pas assez les conséquences. Gwendall lui demanda alors ce qu’elle avait fait, d’un ton qui surprit Sasha. Il ne l’engueulait pas, la jeune femme put même sentir une pointe d’inquiétude dans sa voix. Elle sentit son corps se détendre d’un coup, alors qu’elle baisser ses armes. Ce qui finalement semblait arriver qu’avec Gwendall.

« Des conneries… » Dit-elle dans un souffle. Sa voix était plus faible que d’habitude, mais assez audible tout de même. Avant de continuer, se doutant bien que Gwendall n’allait pas se contenter de ces deux mots, elle s’installa sur l’une des chaises qui se trouvait dans le parloir. C’était une vieille chaise inconfortable, mais qui ressembla à un fauteuil pour la jeune femme. Elle n’avait que le sol de sa cellule ces derniers temps, une chaise était un vrai paradis. Elle pointa son regard vers Gwendall avant de reprendre. « J’ai… laissé des traces sur une scène de crime. Elles ont été retrouvées et ma culpabilité ne fait donc aucun doute. »

Sasha ne cherchait même pas à faire croire à l’homme qu’elle n’était pas coupable, elle l’était après tout. Cela ne servait à rien de mentir, il savait mieux que personne ce qu’elle était capable de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Lun 8 Sep - 23:31


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
"D

es conneries". Il fallait au moins que ce soit cela (ou alors une injustice flagrante, mais Gwendall n'y avait pas cru, il connaissait trop bien Sasha, malheureusement, pour y croire), pour qu'elle en soit arrivée à de telles extrémité... Malheureusement, le récit qu'elle lui faisait de la situation ne lui donnait pas beaucoup de possibilités de s'en sortir, et ça, l'Auror le voyait bien... Elle avait laissé des traces sur une scène de crime, apparemment, sa culpabilité était avérée à cent pour cent... C'est ce qu'il avait craint d'entendre. Il serait difficile de la sortir de là, en de telles circonstances. Car oui, c'était bien l'intention de Gwendall. Séparé d'elle, il l'était peut-être, mais ce n'était pas pour autant qu'il avait l'intention de l'abandonner à son sort sans rien faire pour venir à son secours, certainement pas. Il ne supporterait pas de la savoir derrière les barreaux. Il savait pertinemment ce que l'on faisait subir à ceux et celles que l'on menait à Azkaban, les souffrances endurées... Il ne tolèrerait pas qu'elle subisse cela trop longtemps. Ça allait être compliqué, c'est certain, d'autant que Gwendall était dans le collimateur de ses supérieurs et que, comme l'on savait ce qu'il avait partagé à Sasha, n'importe quel argument qu'il pourrait avancer pour l'innocenter serait immédiatement discrédité... Ce n'était pas pour autant qu'il baisserait les bras, quitte à mettre de fausses preuves sous le nez de ses collègues, quitte à trouver un pigeon quelconque à mettre dans cette cellule à sa place. Il trouverait... Il voulait bien croupir lui-même entre ces barreaux si cela pouvait la sauver, elle. Il le ferait, d'ailleurs, s'il ne trouvait pas d'autres alternatives. Il était tout à fait prêt à se sacrifier pour elle. Il était de toute façon prêt à tout pour elle.. Jamais qui que ce soit d'autre ne lui avait inspiré autant d'amour. Un amour qui avait les accents de la destruction la plus pure.

-Qu'est-ce que tu as plaidé, lors de ton procès ?

Il priait pour qu'elle ait proclamé son innocence. Dans ce cas, il serait plus simple de la tirer d'affaires... Même si ce ne serait pas de tout repos et encore moins évident. Son ton restait doux et attentif, cependant, il n'esquissait aucun geste dans sa direction, ce qui rendait peut-être un peu trouble son propos. S'il avait cédé complètement à ses envies, il lui aurait assuré d'emblée et de vive voix qu'il l'aimait, qu'il la protègerait et la défendrait, qu'il ne la laisserait pas seule dans cet enfer, et qu'il serait toujours là pour elle. Il le voulait, mais il ne le pouvait pas. Il ferait tout pour la tirer de là, mais ils ne pouvaient pas pour autant se remettre ensemble un jour. C'était ainsi, c'était impossible. Tout comme il était impossible pour lui de complètement tourner la page et de l'abandonner à son sort comme si de rien n'était. Impossible, voilà tout. Et ses sentiments pour elle n'y changeaient rien.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Mer 17 Sep - 17:59

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
C’était tellement étrange de l’avoir sous les yeux, d’être si proche de lui. Sasha aurait tout donné pour pouvoir se blottir dans les bras de Gwendall, mais elle savait que c’était impossible. La jeune femme répondit simplement à la question de l’Auror, sans chercher à prouver une quelconque innocence. Elle ne l’était pas après tout, elle était complètement coupable. Elle avait tué cette famille de moldu et elle avait pris un maximum de plaisir à le faire. Elle regrettait simplement de ne pas avoir fait assez attention à effacer les traces de son passage, elle ne se trouverait pas dans cette situation à présent. Mais si elle devait choisir entre les tuer à nouveau ou les épargner, elle ne choisirait pas la voix de la raison. Elle n’y pouvait rien, elle était comme cela maintenant. A partir du jour où elle avait goûté à la violence, à faire couler le sang, au meurtre, elle avait su qu’elle ne pourrait plus s’en passer. Même si cela était en train de la détruire au final, mais ce n’était pas le pire châtiment qu’elle pourrait avoir. Au fond, la prison n’était qu’un moindre mal. Gwendall reprit la parole, posant une question qui eue le don d’énerver Sasha. Elle fronça des sourcils, serrant même des dents avant de répondre.

« Innocente bien sûr, je suis pas complètement idiote. »

Son ton était assez sec, plus que celui qu’elle voulait réellement utiliser. Mais elle n’avait pas pu se contenir. Même si elle était coupable et qu’elle ne cachait pas ce détail à Gwendall, cela n’aurait servi à rien il la connaissait mieux que personne, mieux que son frère même, elle n’avait pas eu l’intention de crier sur les toits qu’elle était bien la meurtrière de ces moldus. Elle ne savait pas si cela allait réellement lui servir à quelque chose, quoi que son oncle avait semblait apprécier d’entendre ce détail, mais elle avait bien plaidé l’innocence. Les yeux de la prisonnière ne lâchaient pas l’homme, qui ne bougeait pas et se contentait de poser ses questions. Elle appréciait de le voir, il lui avait tellement manqué, mais elle souffrait également. Parce que cela ne faisait que lui rappeler ce qu’elle avait perdu, si rapidement.

« Qu’est-ce que tu veux ? Pourquoi tu es venu ? »
Elle marqua une courte pause, reprenant avant même de laisser le temps à Gwendall de répondre, un léger sourire sur le visage. « Me sortir de là ? Je n’ai pas besoin de toi. » Ce qui n’était pas faux après tout. Au fond, c’était plaisant de l’imaginer faire tout son possible pour la sortir de là. Mais c’était terriblement frustrant. Et en même temps, la liberté n’avait pas réellement de prix. Sasha avait envie de pouvoir respirer de nouveau de l’air frais, de ne plus entendre les cris, sentir les mauvaises odeurs d’Azkaban. Elle avait envie de changer de tenue et abandonner définitivement cet horrible uniforme. Elle voulait revoir le visage de son frère, qui peut-être lui sourirait enfin. Sauf que la liberté ne permettait pas de tout retrouver, comme la présence de Gwendall. Le monde extérieur n’avait qu’une saveur fade sans l’Auror. Et il y avait Tom. A la pensé du Serpentard, la jeune femme fut parcouru d’un frisson. Les détraqueurs ne se trouvaient pas dans le coin, mais elle les côtoyait suffisamment en temps normal pour sentir le froid revenir dans son échine. « Il faudrait encore que j’ai envie de sortir… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Sam 20 Sep - 22:25


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
B

on, elle avait plaidé non coupable, c'était une excellente chose, vraiment. Sasha avait beau dire, Gwendall n'avait pas été certain qu'elle ne pousserait pas le vice jusqu'à se déclarer tout bonnement coupable. L'élan du désespoir, ou tout simplement la colère, peuvent parfois vous mener à des décisions regrettables, après tout. Mais au moins, elle avait fait le bon choix, il serait bien plus simple de la sortir de là, de fait. Il suffirait de trouver quelqu'un d'autre, n'importe qui, pour l'accuser du crime à sa place, et en tant qu'Auror, Gwendall pourrait toujours s'arranger pour que quelques preuves falsifiées tirent la belle d'affaire. C'est vrai, il ne pouvait être sûr de rien, et elle était encore loin d'être tirée d'affaire. Mais la voir ainsi, à l'ombre de ces barreaux, lui serrait le coeur, et il lui était tout bonnement inconcevable d'imaginer qu'elle puisse demeurer trop longtemps dans cette situation. Il la sauverait, de ces lieux et d'elle-même s'il le fallait. Il ne l'abandonnerait pas, même si c'était la légitime impression qu'avait dû lui donner leur rupture.

D'ailleurs, elle s'interrogeait sur les raisons de sa présence. Elle devinait juste en supposant qu'il voulait la tirer d'affaire. Elle lui disait qu'elle n'avait pas besoin de lui... malheureusement, il n'entendait pas les choses de cette oreille. Il pensait que seul lui pouvait avoir le pouvoir de la tirer d'affaire, qu'elle veuille de son aide ou non lui était complètement égal. Elle l'aurait malgré tout. Parce qu'il ne pouvait observer son sort avec indifférence, parce qu'il l'aimait trop pour la laisser souffrir. Tant pis, si elle ne voulait pas de sa main tendue, cela n'ôterait rien au fait qu'il viendrait tout de même et que, quoi qu'il en soit, il ferait tout pour elle. Il mettrait tous les moyens à sa disposition. Et rien de ce qu'elle pourrait dire n'y changerait quoi que ce soit. Il ne voulait pas croire qu'elle ne préfère pas la liberté à sa condition actuelle. Ce ne pouvait tout de même pas être leur seule rupture qui l'avait conduite dans un tel état de résignation. D'accord, en ce qui le concernait, cela avait été suffisant... Mais il n'était pas un très bon exemple. Dans tous les cas, et même si c'était sans lui et que cette perspective lu serrait le coeur, il la voulait libre et heureuse.

-Ne dis pas de bêtises, bien sûr que tu veux sortir. Et tu vas sortir.
Il y avait une profonde détermination dans le ton de sa voix, qui n'admettait pas qu'on le contredise. Ne renonce pas à ta liberté.

"Pas pour moi", voulait-il ajouter, mais ces mots étaient trop difficiles à prononcer. Oh, comme il voudrait se contenter de la serrer tout contre lui ! Comme il avait besoin d'elle ! La prison dans laquelle il s'était lui-même enfermé était bien moins concrète que celle où se trouvait Sasha, mais lui aussi se sentait piégé, piégé par ses propres sentiments, incapable de s'en libérer. N'ayant pas la moindre envie de s'en libérer.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Dim 28 Sep - 14:55

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
A quoi bon vivre libre, si ce n’était pas pour vivre réellement. Sasha ne voyait pas l’intérêt qu’elle avait de quitter les murs d’Azkaban, même si elle ne supportait évidemment pas cet endroit. Mais au fond, ce n’était peut-être pas plus mal. La jeune femme ne savait pas vraiment ce qu’elle allait retrouver à l’extérieur. On ne pouvait pas dire que la visite de son frère s’était bien passée. Elle avait clairement perdu son travail, cela serait un vrai miracle que Sainte Mangouste accepte de la reprendre en stage. Elle n’avait plus Gwendall, parce que même s’il se trouvait dans cette pièce maintenant, Sasha savait bien qu’il ne reviendrait pas sur sa décision. Qu’il décide de l’aider ne l’étonnait même pas, mais elle ne se faisait pas d’illusion pour autant. Ils ne pouvaient pas être ensemble parce qu’elle avait du sang de moldu qui coulait dans ses veines, c’était une chose qu’ils ne pouvaient pas changer. Alors à quoi bon sortir ? A quoi bon s’exposer à Tom ? Parce que la jeune femme savait cependant que Tom n’allait pas lâcher l’affaire, il comptait sur elle pour suivre ses ordres. Organiser une rencontre entre l’Auror devant ses yeux et lui-même, par exemple. Sasha n’avait aucune envie de faire cela et elle savait qu’il n’accepterait pas un refus de sa part. Au moins en prison, elle avait une « bonne excuse ». Et même si les barreaux l’empêchaient de s’enfuir, ils la protégeaient aussi contre les menaces extérieures. Finalement, Sasha préférait donc rester en prison que de sortir de là, même si cela ne s’emblait pas du goût de Gwendall.

Sasha leva ses sourcils quand Gwendall affirma qu’elle avait envie de sortir. Elle ne put s’empêcher d’afficher un sourire crispé. Elle le connaissait assez pour lire en lui la détermination qu’il avait, cette envie farouche qu’il désirait de la faire sortir. Le fait également qu’il n’y avait sans doute aucun moyen de lui faire changer d’avis, comme pour cette rupture. Soit, elle appréciait le geste, c’était quand même agréable. Mais en même temps, cela ne lui plaisait pas de l’entendre lui dire ce qu’elle avait envie ou non. Clairement, cela l’agaçait et elle ne chercha même pas à le cacher quand elle reprit la parole, d’une manière encore bien sèche.

« Je veux sortir ? Il me semble être mieux placé que toi pour savoir ce que je veux ! » Non, clairement, elle n’avait pas envie de sortir. Comme elle ne savait même plus vraiment si elle avait envie de vivre. Ne pouvait-il pas comprendre qu’elle était complètement détruite, qu’elle n’avait plus goût à rien depuis leur rupture. « C’est ma vie, c’est mon destin, c’est ma liberté ! » Elle insistait à chaque fois de plus en plus sur le mot ma. « J’en ai assez que vous soyez tous là à me dire ce que je dois faire, dire, penser ou vouloir. Vous m’ennuyez tous là ! Toi, mon frère, mon oncle, Tom, ce n’est pas à vous de choisir les choses pour… »

Moi… Mais le dernier mot ne traversa pas sa bouche, alors qu’elle se rendait une nouvelle fois compte qu’elle parlait bien trop. Elle était comme ça, à ne plus réfléchir une fois que ses sentiments prenaient le dessus sur sa raison. Elle se laissait emporter dans ses paroles, laissant des indices un peu plus gros sur les choses qu’elle voulait cacher. Et Gwendall avait le don de la retourner complètement à chaque fois.

« Va-t’en. »

Elle n’avait pas spécialement envie qu’il parte, parce que même si leur conversation n’était pas des plus agréables, elle ne pouvait pas nier que sa présence lui faisait du bien. Sauf qu’elle n’avait aucune envie qu’il la questionne, qu’il cherche à en apprendre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Mer 1 Oct - 19:20


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
S

a vie, son destin, sa liberté ? Vraiment ? Elle osait lui dire ça alors qu'elle se trouvait dans une cellule cramoisie, avec les détraqueurs tout à côté. Personne ne pouvait dire en se trouvant là que c'était sa vie, que c'était son choix. Personne ne pouvait parler de liberté en prison. Personne, sauf quelqu'un n'ayant tout simplement plus de raison de vivre ou de se battre. Et ce semblait, malheureusement être le cas de Sasha. C'est qu'il souffrait d'entendre de la sincérité dans le ton de sa voix. Elle ne plaisantait pas, elle était résignée à son destin. Et il ne pouvait s'empêcher de culpabiliser, puisqu'il avait la lucidité de croire qu'il n'y était pas pour rien. Il allait répliquer, l'exhorter à se battre, lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle perde espoir, que ça ne lui ressemblait pas, qu'il fallait qu'elle défende ses intérêts et ses droits. Qu'il ne valait pas la peine qu'elle se laisse dépérir pour lui. Il savait qu'il avait la clé pour la tirer de là, et même pour la rendre heureuse, et une immense part de lui ne demandait que cela. Mais c'était impossible, définitivement impossible. Il allait falloir trouver un autre moyen, la tirer malgré elle de ce "faux pas" qu'elle semblait vouloir assumer jusqu'au bout, quitte à tout y perdre. Tout ce qu'il avait l'intention de lui dire, tout... mais les mots qu'elle prononça alors l'interrompirent net dans son élan.

Que son frère l'ait réprimandé, cela ne l'étonnait pas, même s'il ne l'avait vu que rapidement (et ça lui avait suffi), il devinait sans mal ce qu'avait été sa réaction, quant à son oncle, qu'il soit encore en contact avec Sasha ne lui plaisait pas, mais soit... ce qui l'inquiétait, surtout, c'était ce prénom qu'il entendait depuis la première fois s'échapper de ses lèvres. Il ignorait qui était ce Tom, et quel rôle il avait pu jouer pour Sasha, mais il avait la ferme intention de le savoir. D'autant qu'il avait bien vu le changement de comportement chez son interlocutrice à l'évocation de ce nom. À force, il la connaissait tout de même suffisamment pour décrypter certaines de ses réactions. Alors non, il ne s'en irait pas, il n'en avait pas l'ombre d'une intention. Tout d'abord parce que même si ce moment n'était pas forcément agréable, il savourait de pouvoir seulement être en sa présence. Ensuite parce qu'il n'avait désormais plus l'intention de s'en aller sans savoir, sans comprendre.

-Je ne vais nulle part.
déclara-t-il d'un ton ferme, décidé, et qui ne tolérait pas la moindre réplique. Il la regarda droit dans les yeux. Soutenir son regard lui faisait autant de bien que de mal, un chaos douloureux dans le coeur. Qui est Tom ?

Et il lui interdisait de tourner autour du pot. Parce qu'il sentait que ce nom avait son importance, et qu'il ne fallait pas qu'il passe à côté. Peut-être que comprendre qui il était débloquerait bien des choses. Il voulait le croire, en tous cas.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Sam 4 Oct - 0:59

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Sasha aurait aimé pouvoir être comprise rapidement, tout de suite. Mais il semblait que ses proches (même si techniquement elle ne savait pas si elle pouvait continuer de considérer Gwendall comme un proche), peinaient à la comprendre. Gwendall avait décidé qu’elle devrait sortir de prison et ne semblait pas accepter qu’elle n’ait aucune envie de retrouver sa « liberté ». C’était parce qu’il ne savait rien et il se permettait pourtant de choisir à sa place. La jeune femme en avait assez, elle n’était plus une gamine après tout. Elle savait parfaitement faire ses choix toute seule, même si ce n’était pas toujours les bonnes solutions. Sasha essayait de faire comprendre à son ancien petit ami qu’elle pouvait très bien se débrouiller seule, qu’elle n’avait pas envie de sortir de cette prison. Parce qu’elle était réellement sérieuse quand elle affirmait cela. Elle n’aimait pas Azkaban, personne ne pouvait l’aimer, mais c’était un mal pour un bien au final. Sauf que comme d’habitude, elle laissait les mots sortirent trop rapidement de sa bouche. La jeune femme pesta contre elle-même, qui n’était pas capable de réfléchir avant de parler. Elle aurait très bien pu arrêter de parler de suite, elle n’avait pas besoin de rajouter ces détails. Sauf qu’elle se laissait une nouvelle fois avoir par ses sentiments. Le nom de Tom était sorti, sans qu’elle ne le contrôle. Et elle n’avait plus d’autre choix que d’espérer que Gwendall parte.

Mais elle rêvait bien sûr, jamais le jeune homme n’allait quitter cette pièce sans avoir plus d’explication. Elle commençait à le connaitre, il irait jusqu’au bout pour obtenir les informations qu’il désirait avoir. Et elle était dans l’impossibilité de fuir cette conversation. Elle n’avait donc pas le choix que de se retrouver à entendre la question de Gwendall. Leurs regards étaient fixés l’un dans l’autre, quand l’Auror demanda qui était ce Tom. Sasha sentit un frisson parcourir son corps à l’évocation du prénom du jeune homme, à l’idée qu’elle allait devoir répondre. Elle pourrait très bien broder, rester vague comme d’habitude, mais elle se doutait que ce n’était pas la bonne solution. Le ton ferme de Gwendall voulait dire bien plus de chose que les quelques mots qu’il avait prononçait, il ne voulait pas qu’elle tourne autour du pot.


« Tu sais qui il est… »
Dit-elle doucement, détournant son regard, faisant référence à leur dernière conversation. Elle n’arrivait pas à regarder l’Auror dans les yeux. Machinalement, la jeune femme tira un peu sur sa manche afin de bien cacher la marque qu’elle avait sur son avant-bras. Gwendall n’allait évidemment pas se contenter de ces quelques mots sans doute. Elle pouvait très bien le laisser poser les questions, ou bien répondre de suite aux diverses interrogations. Au fond, la jeune femme avait bien envie de le voir chercher les réponses, mais ce n’était pas le moment. « Tom Jedusor… un élève de septième année à Poudlard. » L’ancienne stagiaire en médicomagie marqua une courte pause avant de reprendre. « Mais il ne faut pas le sous-estimer, ça serait une énorme erreur. »

Elle l’avait fait elle et elle en payait les conséquences maintenant. Ce n’était pas parce que Tom était un simple étudiant qu’il n’était pas une personne dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Sam 4 Oct - 22:33


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
A

u fond, Gwendall l'avait deviné avant même que d'en avoir la certitude, ce garçon qui portait donc le nom de Tom était celui-là même pour qui elle avait rejoint et trahi les neo-grindelwaldiens. Pourquoi, sinon, lui affirmerait-elle qu'elle le connaissait. Gwendall avait cherché à connaître l'identité de cette personne, mais jusqu'alors, elle ne lui avait jamais été révélée. Jusqu'alors... Tom Jedusor... ce nom ne lui était pas complètement inconnu, mais jusqu'alors, il l'identifiait seulement à un banal étudiant de Poudlard, à peine âgé de dix-sept ans. Visiblement, il s'était fourvoyé. Et quand bien même ce serait aisé de le faire, il n'avait pas l'intention de le sous-estimer. Visiblement, le jeune homme ne s'était pas contenté de manipuler Sasha, il l'avait fait souffrir. Les raisons exactes, il ne les connaissait pas encore, ni la façon dont, exactement, il s'en était prit à la femme de sa vie, mais il comprenait bien qu'il n'allait pas aimer ce qu'il finirait pas apprendre.

Dans tous les cas, il comptait bien aller voir ce jeune homme... Voilà qui entrait désormais en deuxième place dans l'ordre de ses priorités... La première, bien sûr, étant de sortir Sasha de prison. Mais l'un et l'autre allaient certainement de pair. Non, il n'avait pas l'intention de sous-estimer Tom Jedusor, mais dans tous les cas, il fallait absolument qu'il le rencontre, c'était à présent clair. Et s'il fallait y mettre le prix, pour que cette influence néfaste disparaisse de la vie de Sasha, alors l'Auror n'hésiterait pas.

-Dis moi ce qu'il t'as fait, exactement.


Non pas qu'il ne devinait pas certains détails, loin de là, mais il voulait savoir tout ce dont il retournait, pour pouvoir agir le mieux possible en conséquence. Il avait la ferme intention de l'aider, de la protéger et de la défendre dans toutes circonstances. Le fait qu'ils ne soient plus ensemble n'y changeait rien. Et elle aurait beau nier, ou chercher à mettre une barrière entre eux, ce serait de bonne guerre, mais ça ne ferait jamais que renforcer sa détermination.

Il se fichait bien de qui pouvait bien être l'ennemi à abattre, qu'il s'agisse d'un simple gamin de dix-sept ans ou de la personne la plus dangereuse qu'il ait jamais rencontré, il aurait la même volonté de mettre un terme à ses agissements et à défendre l'honneur de Sasha. Si lui-même devait payer pour cela le prix fort, il s'en moquait. Sa vie à lui avait cessé d'avoir une réelle importance à l'instant où ses yeux s'étaient, pour la première fois, posés sur Sasha. C'était sa vie à elle, sa seule préoccupation, désormais. Et elle était plus que jamais en danger.


code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Dim 5 Oct - 20:51

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Sasha n’aimait pas l’idée de parler de Tom à Gwendall, elle avait cherché à taire son identité jusqu’au bout. Mais comme bien souvent, la jeune femme avait tendance à laisser sa parole prendre le dessus quand elle était envahie par ses sentiments. L’ancienne stagiaire en médicomagie ne voulait pas que l’Auror soit à ce point au courant de ce qui arrivait avec Tom, afin qu’il ne commence pas à se mêler de cette histoire. Quoi qu’il pense, Sasha avait envie de se débrouiller toute seule. Clairement, elle allait dans le mur, mais tant pis. Cependant, Sasha se doutait bien qu’elle ne pouvait pas passer son temps à cacher les choses à Gwendall. Elle se doutait dans une position où elle ne pouvait pas fuir, elle ne pouvait donc pas éviter les questions. Alors, autant répondre. Et puis au fond, cela allait lui faire du bien de se confier également. Jamais encore elle n’avait parlé à quelqu’un de ce qui était arrivé avec Tom. Après avoir indiqué à Gwendall l’identité, l’homme ne manqua pas de lui demander ce qu’il lui avait fait. Rien que de repenser à cette soirée, donna un frisson à la jeune femme. Elle n’avait pas spécialement envie de revenir sur ces détails, surtout pas avec Gwendall. Mais comme avant, elle savait qu’il ne la laisserait pas se taire. Sasha laissa un long moment de silence s’installer entre eux, réfléchissant à la manière d’aborder les choses. Au bout d’un moment, elle finit par inspirer longuement avant de prendre la parole.

« Il a brisé ma baguette… il m’a torturé. » Sa voix était plus grave que précédemment, alors que les souvenirs de cette soirée lui revenaient en mémoire. « Il m’a fait payer le fait de ne pas avoir suivi scrupuleusement ses ordres, de ne pas l’avoir correctement obéi. Il m’a évidemment menacé pour que… je continue de travailler pour lui. Et… » La jeune femme hésita, mais après tout il lui avait demandé de lui décrire exactement ce qu’il lui avait fait. Cela serait tellement plus facile pour elle que Gwendall ne cherche pas à savoir. Elle remonta donc doucement sa manche, dévoila la marque des ténèbres qui s’y trouvait à présent. « Il m’a marqué… je lui appartiens à présent. »

Clairement, Sasha n’aimait pas cette situation. Elle n’aimait se retrouver à ce point faible devant Gwendall. Mais les faits étaient les faits, elle appartenait effectivement à Tom. Elle ne pouvait rien faire contre lui, elle ne pouvait pas non plus retirer sa marque. Quoi qu’elle fasse, il la retrouverait. Quoi qu’elle fasse, il lui fera payer si jamais elle ne suit pas ses ordres. Il avait un pouvoir énorme sur elle, parce qu’il savait exactement quelles étaient ces faiblesses. Et l’une d’elle se trouvait précisément devant ses yeux.

« Dis-moi que tu ne vas pas faire de bêtises… »

Par-là, la jeune femme sous entendait évidemment le fait d’aller trouver Tom justement. Elle n’avait aucune envie que l’homme prenne des risques par rapport à elle. Il n’y avait aucune raison qu’il le fasse après tout. Ils n’étaient plus ensemble, son sort ne le concernait plus. Sasha craignait réellement qu’il y aille et se mette en danger, bêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Dim 5 Oct - 23:25


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
C

hacun des mots que prononçait la jeune femme était douloureux à entendre pour Gwendall. Il ne supportait pas que qui qui que ce soit ait pu faire à ce point du mal à Sasha, et pourtant, ce jeune homme s'était vraiment appliqué à détruire la jeune femme... et lui, lui, il avait laissé faire, il n'avait rien vu. Il s'en voulait terriblement pour cela. Jamais il n'aurait dû tolérer qu'une chose pareille se produise. Sasha avait été torturée, torturée et marquée... Oui, il était de plus en plus évident que ce jeune homme de seulement dix-sept ans pourtant ne devait surtout pas être sous-estimé. Gwendall contemplait avec horreur le tatouage que celle qu'il aimait arborait à présent à son avant-bras. Il l'avait marqué... comme du bétail. Il n'en revenait pas. C'était si cruel, comme procédé. Comment supporter que la personne qu'il aimait le plus au monde ait pu subir de telles horreurs ? Il ne le pouvait pas. Il avait bel et bien l'intention d'agir, et s'il comptait faire preuve d'une diplomatie apparemment nécessaire pour se laisser entendre et écouter par un individu tel que Tom Jedusor, ce dernier faisait clairement et définitivement partie des personnes qu'il haïssait le plus au monde. De toute évidence, la jeune femme avait deviné ses intentions, est-ce que cela allait le dissuader d'aller voir le jeune homme ? Non. Quand bien même il se sentait prêt à fait tout ce qu'elle lui ordonnait, quand sa vie à elle, ainsi que sa sécurité et son intégrité étaient en jeu, il n'y avait que son instinct qui comptait. Il l'aimait, il était de son devoir de la protéger, et il ne pourrait rien faire pour l'empêcher. Alors ce serait sans doute un bêtise, en partie en tous cas. Mais il avait bien l'intention de la commettre. Cependant, il la regarda dans les yeux, et il n'hésita pas à lui répondre en ces termes :

-Je te promets que je ne ferais pas de bêtise.


C'était un mensonge, bien sûr, et un mensonge éhonté, même, mais il n'était pas vraiment nécessaire qu'elle s'inquiète en plus du reste. Rien que le fait de la voir passer un jour de plus en prison lui faisait mal, il ne supporterait pas, vraiment pas, qu'en plus, elle se fasse du mouron pour lui. Certes, si la situation n'était pas si grave, il pourrait se satisfaire de la voir ainsi s'inquiéter pour lui, ce qui signifiait certainement qu'elle l'aimait encore. Mais il y avait bien plus urgent pour le moment, tellement plus urgent.

-Je suis désolé de ce qui t'es arrivé, désolé de n'avoir rien vu.


D'accord, il était possible, même très probable que tout cela ait eu lieu après leur séparation... Mais quand bien même. Le fait qu'ils ne soient plus ensemble ne l'empêchait pas de s'être promis de la protéger à distance. Manifestement, il avait échoué, et il ne pensait pas pouvoir se pardonner une telle légèreté.


code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Lun 6 Oct - 23:48

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Sasha n’aimait pas devoir raconter ce qui s’était passé avec Tom, même si elle n’entra aucunement dans les détails. Cependant, elle devait bien avouer que cela lui fit du bien de se confier à quelqu’un. Gwendall n’était sans doute pas la bonne personne, il était bien trop concerné, mais au moins elle avait parlé. Depuis un moment, la jeune femme se contentait de tout garder pour elle, de ne pas confier une seule seconde ce qu’elle avait sur le cœur à quelqu’un. Quand elle avait essayé de se confier à Angus, il ne l’avait pas compris. Il l’avait même comparé à leur enfoiré de père. Gwendall au moins, Sasha espérait qu’il était capable de la comprendre. Même si cette histoire avec Tom n’avait rien à voir avec son enfermement. Après avoir montré la marque qu’elle avait maintenant sur son avant-bras, la jeune femme baissa sa manche. Elle avait bien trop honte pour supporter de la voir elle-même plus longtemps. Elle ne supportait pas l’idée d’être marqué et surtout d’être la propriété d’une personne. Et pourtant, elle l’était devenue, elle appartenait concrètement à Tom. Mais au moins, elle pouvait réussit à éloigner Gwendall et Angus de ce jeune homme. Du moins, tant que l’Auror ne faisait pas de bêtise. La jeune femme pouvait se vanter de le connaitre assez, elle se doutait bien que l’idée d’aller le trouver germé dans son esprit. Sauf que Sasha n’avait aucune envie de le laisser voir Tom, c’était une manière de le conduire directement à sa perte. Les deux hommes ne devaient pas se rencontrer, elle ne le supporterait pas. Même s’ils n’étaient plus ensemble, l’ancienne stagiaire en médicomagie était encore éperdument amoureuse de Gwendall, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour lui. Sasha ne quitta pas des yeux le regard de l’Auror, pendant qu’il lui promettait de ne pas faire de bêtises. La jeune femme laissa le silence s’installer pendant quelques secondes, alors qu’elle essayait de savoir s’il était réellement sérieux ou non. Elle osait croire qu’il ne lui mentirait pas, elle se trompait évidemment. Mais elle ne vit que du feu, sans doute parce qu’elle avait envie de réellement croire qu’il n’irait pas le trouver.

« D’accord. »

Se contenta-t-elle de répondre à ses paroles, avant que sa voix ne s’élève de nouveau dans le parloir où ils se trouvaient. Son cœur arrêta de battre un instant en entendant l’Auror s’excuser pour ce qu’il lui était arrivé, parce qu’il n’avait rien vu. Comme s’il avait réellement de raison de s’en vouloir. Il n’en avait aucune, mais Sasha ne put s’empêché d’être touchée par les mots. Ils n’étaient pas ensemble, parce qu’elle avait du sang moldu dans les veines, mais elle avait envie de croire qu’il pouvait continuer à avoir des sentiments pour elle. Cela ne pouvait pas en être autrement si ? Sinon ils ne diraient pas ce genre de chose. Et même si elle appréciait les mots, ils ne firent que lui briser un peu plus son cœur déjà bien fragile. Il était tellement… parfait.

« Tu n’as pas à t’excuser… tu n’as rien à voir avec ça. »

Ils n’étaient plus ensemble, c’était un fait. Alors, ce qui la concernait-elle, ne le concernait plus. Même si au final, leur histoire avait toujours eu plus ou moins un rapport avec Tom Jedusor. Même si elle avait souffert et qu’elle accepterait de souffrir volontiers pour protéger Gwendall, il n’avait pas à se sentir désolé. Elle savait que c’était fou, mais elle s’approcha de l’Auror. Elle avait juste besoin, de quelque secondes de liberté, de douceur. Cela n’allait rien changer à la situation, rien ne pouvait l’arranger, mais après ces jours de noirceur, elle avait envie de retrouver un souffle qu’elle avait perdu. Elle vint donc se blottir contre lui, juste un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1368
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Mar 7 Oct - 17:08


Je fais rien que des bêtises quand t'es pas là
L'

avait-elle cru ou non ? Il voulait croire que oui. Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui, elle en subissait suffisamment, la situation était suffisamment difficile pour elle, il n'avait nul envie de la voir se rajouter un objet d'angoisse supplémentaire. Il savait lui avoir fait du mal, mais il ne comptait jamais qu'acter pour son bien. Et donc, il allait s'y employer. Et elle ne devrait s'inquiéter de rien pendant ce temps là. Il allait la sortir de prison, ça, c'était dors et déjà acquis, mais il s'arrangerait également pour que, une fois sortie, elle soit de même tirée d'affaire à tous les niveaux, ce Tom Jedusor ne lui ferait plus jamais de mal, et elle, pourrait retrouver une vie qui, certes, ne serait pas parfaite, mais se déroulerait au mieux. Et lui, toujours, veillerait sur elle avec plus ou moins de distance, comme il était en train de le faire à cet instant. Et il se sentirait toujours tributaire de son bien être, toujours responsable d'elle... Si bien que même si elle lui disait qu'il n'avait aucune raison d'être désolée, il continuerait de l'être, indéniablement, indéfiniment. Il avait préféré ne rien répliquer à cela, conscient qu'aucun de leurs deux discours ne varierait pour autant. Et alors qu'un silence qui n'avait cependant rien de désagréable semblait sur le point d'englober l'espace, Sasha se serra contre lui.

La décence, et tous ses principes, surtout, auraient voulu qu'il s'écarte, mais il ne pouvait refuser cette seule concession à Sasha... surtout, il n'en avait pas la moindre envie. Son coeur s'emballait légèrement alors qu'il éprouvait à nouveau le bonheur de la serrer dans ses bras. Merlin, ce que tout contact avec elle avait pu lui manquer. Et si ni le lieu, ni la situation, n'étaient idéaux, il aurait pourtant prit plaisir à voir cet instant durer une éternité entière. il ne se serait jamais lassé. Ses mains caressaient doucement ses cheveux, alors qu'il résistait à l'envie de plus en plus grande d'attraper ses lèvres et de les embrasser. Il ne pouvait pas revenir en arrière, il ne pouvait pas davantage s'asseoir sur ses principes sous l'unique prétexte qu'il l'aimait comme un fou. Et pourtant, ses sentiments n'auraient guère pu s'imposer si clairement, et de façon si puissante à son esprit qu'à ce moment précis. Il aurait voulu tout lui abandonner à la seconde, et s'abandonner lui-même dans cette étreinte. Malheureusement, la réalité, toujours, revenait les rappeler à l'ordre, et elle se manifesta par la voix du gardien qui, depuis l'autre côté de la porte, lui apprenait que le temps de visite de l'Auror était révolu. Un peu précipitamment, Gwendall déposa un baiser sur le front de Sasha. Ce qu'il aurait voulu lui dire à l'instant se résumait en trois mots, mais il ne pouvait pas les prononcer, si grande en était l'envie.

-N'abandonne pas.
lui souffla-t-il donc à la place, tout simplement, à l'oreille, alors que s'ouvrait la porte du parloir.

Et c'était un conseil qu'il voulait qu'elle entende. Puisque tout se résoudrait bientôt, ce n'était pas le moment de baisser les bras.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2274
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   Lun 13 Oct - 23:54

Gwendall & Sasha
Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là.
Sasha savait bien qu’elle n’aurait pas dû se laisser aller de la sorte, qu’elle aurait dû se contenter de rester loin de l’homme. Mais elle n’avait pas pu résister, elle n’avait pas pu se contenir. La situation était tellement difficile pour elle, alors elle avait suivi simplement son instinct. Elle en avait assez d’être toujours en souffrance, toujours en colère ces dernières semaines. Elle demandait simplement quelques minutes de douceur, dans ce monde de brute, dans cette noirceur qu’était Azkaban. Minutes que Gwendall lui accorda. Alors qu’elle avait cru qu’il la rejetterait, comme il aurait dû le faire, il n’en fit rien. Elle se détendit bien plus quand elle sentit ses bras l’enrouler et ses mains venir caresser ses cheveux. Il était impressionnant de voir à quel point ce simple contact, cette simple étreinte, avait le don de tout changer. Elle avait beau faire la fière, Sasha souffrait cruellement de l’absence de l’Auror dans sa vie. Alors, le retrouver aujourd’hui et avoir le droit à cette étreinte étaient tout simplement agréable. Même si la jeune femme savait bien que cela n’allait rien changer. De toute manière, ce n’était pas comme si elle avait réellement l’espoir de sortir un jour, ni qu’elle n’en avait réellement envie. Mais dans l’hypothèse qu’elle retrouve un jour sa liberté, rien ne changera. Sasha le savait bien, Gwendall ne pouvait pas revenir en arrière. Il y avait des choses qui faisaient qu’ils ne pouvaient pas être ensemble. Et même si elle mourrait d’envie qu’il abandonne ses principes, la jeune femme savait bien qu’il ne le ferait pas. Il était comme cela, droit dans ses chaussures. C’était un détail qu’elle avait toujours considéré comme une qualité chez lui, avant maintenant. Tant pis, si elle devait se contenter du peu qu’elle pouvait obtenir elle le ferait. Alors, elle se perdit simplement dans ce contact.

Avant que la réalité ne les rappels à l’ordre. Un Auror annonça à travers la porte que le temps de visite était terminé. C’était bien trop court, mais ils n’avaient pas le choix. Sasha sentit un frisson parcourir son corps quand Gwendall vint déposer un baiser sur son front. Clairement, la jeune femme fut incapable de bouger ou de prononcer le moindre mot jusqu’au départ de l’Auror. Elle entendit ses paroles glissées à son oreille, sans pour autant réellement les comprendre. Comme si elle pouvait être capable de ne pas abandonner dans cet endroit, elle se trouvait quand même en prison. La porte se referma derrière Gwendall et pendant un temps, la jeune femme resta seule dans le parloir. Avant qu’un Auror ne revienne la chercher pour la conduire à sa cellule. Les paroles de Gwendall n’arrêtaient pas de tourner dans son esprit et plus elle s’approchait de sa cellule, plus elle se rapprochait des détraqueurs, plus elle craignait d’avoir mal fait de le croire. Et s’il avait mentit et si elle avait fait une erreur en lui révélant le nom de Tom ? Elle le découvrirait prochainement de toute manière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je fais rien que des bêtises, quand t'es pas là (Gwendall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je fais rien que des bêtises [ft. Adrian Vasilis]
» Tibus [HOT] ? Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» ZOHAR. ? NE FAIS RIEN QUE TON ENNEMI PUISSE SAVOIR. ?
» #SALAMI
» C'est marrant comme de jours en jours, rien ne change. Par contre, quand tu regardes en arrière, tout est différent.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-