AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour le meilleur et pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Créatures magiques
[†] Anya Dippet
▌ Messages : 905
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeVen 24 Oct - 11:35

Pour le meilleur et pour le pire Tumblr_lkwn87Smrl1qgsnv9o1_500_large
Anya avait attendu ce moment, quoi qu'on en dise. Peut-être pas pour les mêmes raisons que son fiancé très prochainement mari. Lui attendait de pouvoir vivre auprès de sa belle qu'il aimait passionnément depuis qu'il l'avait vu. Lui attendait de pouvoir être près d'elle à tout moment et de la voir porter cet anneau qui indiquerait qu'il en était le nouvel époux. Nouvel époux car il était tout de même le quatrième. Mais cela ne semblait pas le déranger. On aurait même dit qu'il s'en moquait. Lui, de toute façon, tant qu'elle l'épousait, il était content. Pathétique... mais tant pis, elle n'était pas complètement contre au fond. Il n'était pas difficile à rendre heureux. Et au final, c'était encore ce qu'elle avait de plus simple à faire. En attendant le bon moment, il serait toujours plus gérable heureux que démoralisé. Quoi que... Mais la question n'était pas là. De toute façon, ce mariage, il fallait le célébrer, et assez vite si possible. Étant dans son troisième mois de grossesse, Anya savait qu'elle ne pouvait pas attendre plus, autrement cela allait vraiment se voir. Déjà là c'était un peu limite. Bon, elle pouvait toujours dire qu'elle s'était un peu laissé aller et cela passerait tout seul. Et puis surtout elle avait fait attention au choix de sa robe. Pas quelque chose au corsage moulant comme les autres fois. Elle avait opté pour le corset cette fois. C'était droit et la taille réglable, ce qui était aussi assez important. Du coup cela ne se voyait pas trop. Heureusement, parce qu'il y aurait certainement un peu de monde pour observer le couple aujourd'hui.

La cérémonie avait été un peu comme toutes les cérémonies de ce type. Tout était planifié, comme toujours. Tout le monde avait bien appris son texte et ses gestes. En fait, Anya ne trouvait pas la beauté que pouvaient trouver d'autres personnes dans ce moment. C'était impersonnel, toujours pareil, peu importait la personne. Il s'y passait toujours la même chose et tout le monde trouvait cela magnifique. Pourtant, elle savait que certaines personnes présente n'étaient pas de cet avis. Rien que ses parents déjà. Eux ils trouvaient que c'était de la folie, que leur fille devait faire un caprice, et que cet homme plus âgé qu'eux n'était qu'un nouveau jouet qu'elle avait choisit. De quoi se divertir somme toute. Et ce n'était pas totalement faux en plus. D'autres personnes se moquaient très certainement de savoir ce qu'il y avait véritablement entre elle et son mari (et oui, ça y est, au suivant...) mais étaient tout de même là à sourire parce qu'il voulaient être ici avec les autres invités. Il y avait même certains amants d'Anya alors c'est dire si la beauté de la chose n'était pas vue par tout le monde. Mais en ce qui concernait Armando, il était probablement celui qui y croyait le plus. Il avait tenu ses mains dans les siennes visiblement impatient de l'entendre prononcer un seul petit mot. Les autres, les vœux et autres, il ne semblait pas tellement y faire attention. Ou disons moins que ce dernier petit mot avant que tout soit officiel. Un mot, trois lettres, et il était plus heureux que jamais. Tant mieux, il serait bien heureux pour deux, ça serait déjà ça.

S'en était suivi le traditionnel vin d'honneur. Une étape de plus à passer. Rien de bien méchant. Il s'agissait de se balader un peu et de sourire à tout le monde. Parfois de répondre à quelques questions. Au début il fallait surtout rester avec Armando. Plus tard elle irait un peu plus loin. Mais pour le moment, Anya Dippet resterait au bras de son époux bien sagement. Le grand jardin du manoir était plein de monde et tout le monde ne viendrait pas voir les jeunes (hum) mariés. Heureusement ceci dit, il y en avait un peu trop pour serrer toutes les mains.

_________________
La vie impose des choix plus difficiles les uns que les autres...


Pour le meilleur et pour le pire 203647:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
[†] Armando Dippet
▌ Messages : 162
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeVen 24 Oct - 20:18


Pour le meilleur et pour le pire
L

e plus beau jour de sa vie. C'est une expression surfaite, n'est-ce pas ? Et pourtant, Armando avait véritablement l'impression de l'expérimenter, sans mentir, très sincèrement. Il se sentait mieux qu'il ne l'avait jamais été. Certes, ce n'était pas le premier mariage dont il était le protagoniste, mais il avait davantage savouré celui-là que le précédent. N'y voyez pas là une quelconque offense à sa défunte épouse, il l'avait profondément aimé, et avait été véritablement heureux de se lier à elle pour un temps qu'il aurait voulu bien plus long, mais il était jeune, alors, et de ce jour qui aurait dû être parfait, il retenait surtout une angoisse profonde qui ne l'avait pas lâché de la cérémonie à la lune de miel. Là, c'était bien différent, parce qu'il appréhendait les choses de façon totalement différente. Certes, il était stressé de nature, mais à l'heure où il lui avait dit oui, à l'heure où il lui avait passé la bague au doigt, il avait été parfaitement serein. C'était un moment tout simplement parfait pour lui, et qui le devint plus encore quand elle accepta le plus officiellement du monde de devenir sa femme. Ça y est, Anya Armyanski était Anya Dippet. Et il en éprouvait une fierté sans nom. Cette femme incroyable, ô combien convoitée, était la sienne, et il s'en sentait plus qu'heureux... ne songeant pas au sort de tous ces hommes qu'elle avait épousés.

La cérémonie s'étant déroulée de la meilleure façon possible, il était temps de passer au vin d'honneur. Cette étape, étrangement, l'angoissait plus que la célébration en elle-même. Il y aurait du beau monde, bien évidemment. En combinant leurs relations à tous les deux, il y avait de quoi rameuter tout le gratin du monde sorcier. Le directeur de Poudlard se le serait bien épargné. Mais c'était nécessaire, alors soit. Il parvenait tout de même à oublier un peu qu'il aurait largement préféré être seul avec sa dulcinée quand il se rappelait à la joie de l'avoir à son bras, tout à lui, et ces anneaux à leurs mains à tous les deux, preuve de cette union toute neuve, et qui était à présent fêtée. Il appréciait de parader en compagnie d'Anya, lui dans son élégant costume noir, elle dans sa belle robe blanche. Oh, il savait bien que, dans l'assistance, certains voyaient d'un mauvais oeil cette union (et qui aurait l'air plus fort à propos encore quand on apprendrait que cette femme était enceinte), et il avait l'impression d'entendre parfois murmurer sur leur passage, mais il parvenait à passer outre. De tout façon, il était heureux à un tel point que rien ne pourrait venir le contrarier en ce jour... Dans tous les cas, c'est ce en quoi il voulait véritablement croire pour l'heure. Bien sûr, l'exercice social qui consistait à serrer des mains à tout va l'ennuyait, mais il fallait bien jouer le jeu, alors il le faisait. Vivement, tout de même, que tous les invités s'en aillent... et qu'il n'y ait plus qu'eux deux.





code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
Declan Marcus McFersen
▌ Messages : 101
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue95 / 10095 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeSam 25 Oct - 17:33

    La seule et unique raison pour laquelle je me suis rendu à cette fichu célébration, c'est parce qu'Anya me l'a demandé. Puisqu'elle est enceinte et que personne ne doit encore le savoir, elle m'a donné le rôle Ô combien désagréable de médecin personnel. Certes je suis un médicomage reconnu et qualifié, mais je n'aime pas beaucoup la sale habitude qu'elle a prise de toujours compter sur moi. Je ne suis pas son petit loup apprivoisé. Ceci dit, je lui doit bien ça. J'aurais du y penser avant de planter mes crocs dans sa gorge pendant la création du dit-enfant. La cérémonie en elle-même n'a eu que très peu d’intérêt à mes yeux. C'est toujours le même baratin, les mêmes promesses qu'on ne tiendra pas, les mêmes sourires que personne ne pense. C'est très naturellement que je me suis vautré sur le banc le plus éloigné de l'autel, espérant que ma présence ne serait pas remarquée. Malheureusement il y a toujours une personne que j'ai soignée qui insiste pour me saluer. C'est d'ailleurs ce qui finit par arriver juste après, lors du vin d'honneur.

    Je mets environs dix minutes à me débarrasser de ce vieil homme un peu collant que j'ai opéré il y a trois mois d'une tumeur au cerveau. Une intervention certes importante mais que j'avais réussie avec brio, si mes souvenirs sont bons. Il profite de l'instant pour me raconter les déboires de sa cicatrisation et de ses médicaments prescrits. Finalement, j'essaye de rester poli et je l'envoie gentiment voir ailleurs si j'y suis. Une fois libéré de ce fardeau, je passe la salle au peigne fin pour retrouver la patiente actuelle. Normalement ça ne devrait pas être bien compliqué, c'est la dame en blanc. Je l'aperçois enfin, accrochée au bras de son époux. L'idée même de savoir Anya mariée à ce crétin a de quoi me rendre malade. Non pas de jalousie, mais de dégoût. Faut savoir quand même que non contente de passer du temps dans le lit de ce ramolli du cerveau, c'est chez moi qu'elle vient s'occuper après ! Je vais éviter de penser au endroits que je touche après lui sur elle, sinon je vais vomir sur le tapis de pétales de roses. D'ailleurs, ça aussi c'est à gerber. M'enfin, c'est traditionnel. Je suis prêt à parier que c'est pas Anya qui a choisie la décoration. Déjà que c'est pas tellement elle qui a choisi le mari... je rejoins le couple en essayant de ne pas me montrer trop grognon.

    « Félicitations Anya. Tu es très belle. » Je dis en la saluant.

    Après cela, je me tourne vers le directeur de Poudlard. Diable, je le trouve encore plus repoussant de près. Un sourire forcé sur les lèvres, je tend la main pour le saluer dans les règles.

    « Enchanté Armando. Toutes mes félicitations. »

    Ma voix est plus grave avec lui qu'avec sa femme. Peut-être qu'une partie du loup en moi est d'accord pour dire que ce type ne mérite rien d'autre que ce qui l'attend. Il me tarde d'y être.

_________________
Je suis un homme et je mesure
TOUTE L'HORREUR DE MA NATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2414
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeDim 26 Oct - 14:08

Pour le meilleur et pour le pire.
Qu’est-ce qu’elle pouvait bien foutre ici ? Sasha se posait clairement la question, ça l’agaçait plus qu’autre chose de se retrouver à ce mariage. Elle avait été invité parce qu’elle connaissait un peu la mariée, qu’elle était une Néo et donc qu’elle devait sans doute faire bonne figure. C’était pour cela qu’elle était là sans doute, pour faire bonne figure. Cela faisait quelques jours qu’elle avait quitté Azkaban, qu’elle avait été innocentée. Logiquement, elle ne devrait donc avoir rien à se reprocher et devait donc reprendre le court d’une vie normale. Mais la vie normale, c’était vraiment pire que tout. Sasha n’avait vraiment pas envie de se retrouvait dans un endroit fréquenté par tellement d’autres sorciers. La seule chose qui parvenait de peu à réconforter la jeune femme, c’était qu’elle appréciait Anya (pour l’instant). Elle l’aimait bien, pour le peu qu’elles avaient eu l’occasion de se parler. Les choses changeraient bien sûr si elle découvrait la trahison de Sasha envers les Néo et si Sasha découvrait ce que la veuve noire avait pu faire avec l’homme qu’elle aimait. Mais pour l’instant, elle l’aimait bien. Elle ne comprenait toujours pas l’intérêt de ce mariage, mais elle se doutait bien que la femme avait quelque chose en tête. Au vu des charmes qu’elle avait, c’était réellement nul de se marier au vieux directeur de Poudlard. La cérémonie avait été comme toutes les autres, Sasha n’y avait pas réellement prêté attention. Sa concentration avait un peu de mal à rester fixé sur quelque chose de précis pendant longtemps ces derniers temps. Le vin d’honneur arriva ensuite.

Sasha n’avait pas spécialement envie de se mêler aux autres. Elle vit Anya et son mari saluer leurs invités. Techniquement, elle devrait normalement aller les saluer. Elle le ferait peut-être après, de toute manière pour l’instant ils étaient occupés avec Declan. La jeune femme connaissait l’homme parce qu’il était médicomages en plus d’être Néo, mais elle n’avait pas spécialement envie de le croiser. Elle avait envie d’éviter de côtoyer les personnes capables de lui rappeler qu’elle ne mettrait jamais plus les pieds à Sainte Mangouste en tant que médicomage. Il était clair qu’elle ne serait jamais reprise en stage après cette histoire d’enquête et de prison, même si elle avait été innocentée. Ils ne prendraient pas un tel risque. Alors, elle devait se faire à l’idée que la belle carrière qu’elle avait espéré avoir (qu’elle savait qu’elle aurait eu plus précisément) venait de lui passer sous le nez. Sasha décida donc de se glisser dans un coin de la pièce, attrapant un verre de champagne au passage. Elle observait la scène, ses yeux cachés derrière des lunettes de soleil. Une manière comme une autre de tenter de cacher un peu sa mine plus que fatiguée. Elle ne savait pas quand elle avait eu l’occasion de passer une réelle nuit de sommeil. La jeune femme avait cru pouvoir retrouver le sommeil une fois chez elle, mais il semblerait que le silence de sa chambre était bien plus angoissant que les cris d’Azkaban. C’était tellement calme, tellement trop calme. Sasha sentit un frisson parcourir son échine, elle avait envie de rentrer.


_________________

Merci Triplette Pour le meilleur et pour le pire 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Gwendall Colloway
▌ Messages : 1461
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeMer 29 Oct - 15:48


Pour le meilleur et pour le pire
G

wendall n'avait vraiment pas le coeur à la fête, il se serait aisément épargné une mondanité de la sorte, mais il avait décidé de faire l'effort, par égard envers Anya, et parce qu'il devait avouer que la voir au bras de son mari l'amusait, et aurait peut-être de quoi lui mettre un peu de baume au coeur. Certes, la situation s'était améliorée. Sasha était tirée d'affaire, elle avait été libérée de prison, mais cela n'ôtait rien au fait qu'ils étaient toujours séparés... et que lui, s'était fait traître de sa propre cause. Il avait déjà trahi les Aurors, un ordre auquel il était pourtant fier d'appartenir, en rejoignant les néo-grindelwaldiens, mais il avait supporté cette évidence, certain d'agir "pour le plus grand bien", et voilà qu'il trahissait son allégeance aux néo-grindelwaldiens... Et cette fois, il n'en avait rien voulu. Pourtant c'était fait. Bon nombre de ses "collègues" parmi cette organisation criminelle étaient là... Et aucun d'eux ne savaient... il était le seul à avoir conscience de ce qui se passait, de ce qui se passait réellement. Cette marque en forme de tête de mort sur son avant-bras en était la preuve manifeste, et elle serait là pour le lui rappeler tout au long de sa vie.

Il observait à distance les "jeunes" mariés sans pour autant s'approcher où leur adresser personnellement ses félicitations. Il finirait certainement par le faire, c'était la moindre des choses, mais il trouvait plus avisé de s'en abstenir pour le moment, d'autant que ce couple en carton-pâte serait accaparé un bon bout de temps, visiblement. De toute façon, c'était un spectacle à regarder de loin, si on voulait véritablement en admirer l'absurdité. Ce vieux schnock sans charisme qui lorgnait sa femme toute neuve avec des yeux de merlan fris et l'air complètement abruti. Oui, il y aurait presque de quoi vous redonner le sourire... Presque seulement, cependant. À ce stade, Gwendall était presque irrécupérable (déjà qu'en règle générale, c'était miraculeux que de le voir sourire). Il venait de se servir une coupe de champagne et un quelconque amuse-bouche, balayant la pièce du regard, quand ce dernier tomba sur... Sasha. Elle était venue. Il hésita un moment. Le bon sens voudrait sans doute qu'il n'aille pas vers elle... mais pouvait-il seulement feindre de l'ignorer ? Elle finirait bien par réaliser sa présence, dans tous les cas. Ils n'étaient pus des gamins. Et aux vues des circonstances récentes, ensemble ou pas, différends et rancoeur ou non, il fallait bien qu'ils se reparlent. Son coeur s'emballa légèrement à mesure qu'il s'approchait d'elle, quelque part, son cerveau l'invitait à prendre la fuite, et à réagir de la manière la plus immature qui puisse être, mais ils étaient tous deux adultes. Et au fond, il mourait d'envie de savoir comment elle allait de savoir comment se passaient son retour à l'air libre. Il devinait que la situation était tout sauf simple pour elle. Tout simplement, il avait envie et besoin de lui parler... L'occasion n'était pas forcément la mieux trouvée, mais en auraient-ils d'autres ?

-Je ne m'attendais pas à te voir ici.
dit-il, une fois à côté d'elle.






code by Mandy

_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
[→] June Gallagher
▌ Messages : 581
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue25 / 10025 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeJeu 30 Oct - 10:15



Pour le meilleur et pour le pire

Le grand jour étant enfin arrivé. Dans l'esprit de June, le grand jour en question n'était bien évidemment pas affilié au mariage de cette très chère meurtrière mais à l’exécution de la mission qu'elle s'était fixée il y avait de cela plusieurs mois. Une mission qu'elle partageait depuis peu, mais avec soulagement, avec Andreï, fils peut-être aimé mais certainement pas aimant de l'heureuse élue. C'était donc en ce jour de noces que les deux jeunes sorciers avaient décidé de se mettre en action, avant que le vieux croûton qui faisait office de mari aujourd'hui ne disparaisse lui aussi de la surface de la terre – car il était fort à parier que c'était le sort qui lui était réservé à lui aussi. Non que le sort de cet imbécile – car oui, il devait forcément l'être pour tomber amoureux de cette saleté – importe à la rouge et or, bien loin de là, mais Anya Armyanski, nouvellement Dippet, avait déjà fait couler bien assez de sang. L'heure de la vengeance avait sonné et bientôt June pourrait définitivement faire le deuil de son père.

De longues discussions au bord du lac du parc de Poudlard – bien souvent aux heures où personnes n'étaient sensé se promener en dehors des dortoirs – avaient été nécessaire pour en venir à un plan bien ficelé et c'était confiants que les deux amis avait fini par y mettre un point final. L'heure en était maintenant à l'exécution et le cœur de June était partagé entre l'anxiété et l’excitation. Non pas une excitation de joie –  l'idée de tuer quelqu'un ne l'enchantait pas particulièrement –, plutôt celle d'en finir enfin avec toute cette histoire. Mais que lui resterait-il ensuite ? L'unique réponse qui lui venait en tête était Andreï lui même. Il était après tout l'unique raison pour laquelle elle avait décidé de survivre à cette mission. Elle était d'ailleurs grandement soulagée de partager pleinement cette dernière avec lui, d'autant plus maintenant qu'ils étaient à deux doigts de ne plus pouvoir faire marche arrière – chose que June n'avait nullement l'intention de faire.

La foule de gens était assez dense pour que le brouhaha couvre sa voix lorsqu'elle réussit enfin à se faufiler jusqu'à Andreï – c'était d'ailleurs également cette foule là qui lui avait permis de s’immiscer au sein de festivités auxquelles elle n'avait bien évidemment jamais été conviée. Pour autant, elle prit la précaution de murmurer. On était jamais à l'abri d'une oreille indiscrète.

- Prends-ça, dit-elle en plaçant sa main dans la sienne pour qu'il puisse récupérer la petite fiole de poison qui s'y trouvait. Elle avait passé les dernières 48h à confectionner ce breuvage mortel et était assez fière du résultat. Si tout se passe bien, elle ne survivra pas à sa nuit de noce. Elle plongea son regard dans celui du serpentard pour être bien sur qu'il était toujours aussi déterminé qu'elle. Je reste dans les parages, rejoins moi quand ce sera fait, d'accord ?! Fais attention à toi, ajouta t-elle après un court temps de silence avant de venir déposer un baiser sur sa joue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
Invité

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeVen 31 Oct - 10:12

Le faire-part était arrivé en pleine journée, réveillant Abigail. Rien de tel pour la mettre de mauvaise humeur, en plus il s'agissait d'un stupide mariage humain...vraiment aucune forme d'intérêt pour la vampire. Elle avait jetée le faire-part dans la poubelle et était retournée se coucher en grommelant sur le manque cruel de savoir-vivre des humains. Ça n'était que la nuit suivante qu'elle avait ressortie le papier pour le lire plus attentivement et enfin remarquer que ce message venait d'Anya Armyanski. Depuis qu'elle avait sauvée sa sœur des griffes d'une strigoï en 1943, la vampire et l'humaine entretenait une correspondance régulière et se voyait de temps en temps. Si Abigail fréquentait des humains , il lui arrivait peu de se mêler à leurs rassemblements, elle préférait la solitude et les petits comités à trop de gens, cela la mettait mal à l'aise. Quand elle était garde-chasse à Poudlard elle se contentait juste de rester pour la présentation de l'équipe administrative et repartait sitôt la présentation fini. Elle évitait ensuite toutes les célébrations et passait son temps entre sa cabane, la forêt et les heures de colles (faire peur aux gosses c'était la partie la plus drôle).

Néanmoins pour l'ukrainienne, finalement presque une amie du pays (après tout les deux pays avait une frontière commune), elle décida de faire l'effort d'y aller.  Contrairement à une croyance largement répandue, tous les vampires n'avait pas dans leur gardes-robes des vêtements chers et très élégants. Elle était très loin l'époque où la comtesse Bàthory avait une impressionnante garde-robes de vêtements fins et et chers. Il lui était arrivée de changer de robe tous les jours, voire même plusieurs fois par jour. Sa vie de vampire avait quasiment balayée cette aspect d'elle-même et aujourd'hui son travail et son mode de vie avait banni les derniers vêtements un tant soit peu élégant qu'elle avait. La vampire trouva néanmoins une robe légère de l'époque victorienne, un résidu de sa période de prestidigitatrice dans une fête foraine.
C'est donc dans une robe noire datant du siècle dernier qu'elle se présenta au mariage d'Anya avec...l'ancien employeur d'Abigail. Celle-là si on lui avait dit  elle l'aurait pas cru. Aller au mariage de l'ukrainienne avec le directeur de Poudlard c'était un peu comme aller au mariage d'un cygne et d'un canard.

La cérémonie la ramena très loin en arrière, à son propre mariage. Le faste du mariage entre Erzébet Bàthory et Ferenc Nàdasdy éclipsait de loin celui-là, le faisant presque passer pour un vulgaire mariage de paysans. Tout ça lui semblait tellement loin désormais, des souvenirs tellement distants et presque d'une autre personne qu'elle. Abigail gardait ses yeux fixés sur les mariés, autour d'elle elle entendait les murmures et autres mesquineries des personnes autour d'elle. Ici on jasait sur la différence d'âge entre les époux, là on cherchait à comprendre pourquoi Anya se mariait avec ce vieux bouc. Elle entendait aussi les murmures qui la concernait elle, la vampire avait déjà eu les regards de fascination mêlé à une forme de peur pour certains, rien que l'habitude quand elle arrivait dans un endroit avec plein d'humains. Au milieu des odeurs humaines elle perçut une odeur familière, plus animal et plus bestial. Elle tourna la tête et vit dans l'autre rangée au même niveau l'origine de l'odeur, ce mec à la virilité exacerbée était sans aucun doute un loup-garou, leur odeur méphitique de chien mouillé elle savait la reconnaître entre mille. Elle en avait traquée et tuée des centaines en Amérique du Nord, mettant leur espèce au bord de l'extinction et les contraignant à vivre dans les égouts comme les rats qu'ils étaient. La  guerre entre lycans et vampires faisait partie des plus longues, des plus sanglantes et des plus barbares que les vampires avait mené aux Etats-Unis. Toutefois la question intéressante à se poser était : pourquoi un loup-garou viendrait au mariage d'Anya ?

Le regard complètement béat et stupide d'Armando Dippet n'avait pas grand intérêt, juste un vieil idiot persuadé qu'une femme qu'il ne pouvait avoir l'aimait follement. Anya par contre, que ce soit pendant la cérémonie puis au vin d'honneur, il y avait beaucoup de choses à dire. Abigail n'était pas dupe du jeu de la jeune femme, de son point de vue elle en faisait même beaucoup trop pour être crédible. Pourtant tout le monde y croyaient, ou alors faisait semblant. Ce qui intéressait la chasseuse était qu'Anya semblait différente de la dernière fois qu'elle s'était vue : son regard était différent, elle nota également qu'il n'y avait pas d'argenterie, étonnant quand on savait que l'ukrainienne en avait beaucoup. Au vin d'honneur, elle put enfin s'approcher de son « amie » :

- Ma chère, monsieur le directeur, toutes mes félicitations

C'est à ce moment, quand elle fit la bise à la mariée, qu'elle perçut que l'odeur d'Anya avait changé, l'odeur ténue mais familière du loup-garou avait remplacé son odeur d'humaine caractéristique.  Le poil d'Abigail se hérissa instinctivement, elle serra plus fort que d'habitude l'épaule de son amie. Tout aussi rapidement, elle fit le lien entre l'homme de tout à l'heure et le changement de la mariée.  Elle regarda la jeune femme droit dans les yeux et cette dernière put entendre dans sa tête la voix dure de la vampire.

*Pourquoi ? Tu croyais vraiment que ça allait m'échapper ?*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeVen 31 Oct - 15:43

C'était le grand jour, ça y est. Pas pour Anna, au final il ne lui arrivait rien à elle. Ou presque. Elle gagnait un beau-frère. Mais inutile de préciser qu'elle ne le verrait pas beaucoup plus que maintenant. Pour un certain nombre de raisons au final. Déjà parce qu'elle le voyait beaucoup avant même d'avoir un lien familial avec lui, mais aussi parce qu'elle ne cherchait pas sa compagnie. Ce n'était pas qu'il n'était pas gentil. Mais juste qu'elle ne trouvait pas vraiment d'intérêt à cet homme. C'était un peu méchant dit comme ça et un peu triste aussi, mais effectivement elle ne voyait pas pourquoi aller le voir. Enfin bon, de toute façon, ce n'était pas comme si elle avait quelque chose à redire aux choix de sa sœur. Anya avait décidé les choses comme cela alors impossible de faire changer d'avis à qui que ce soit.

Anna donc, devait se préparer pour la cérémonie. C'est à dire que les mariages de sa sœur, à force, c'était devenu étrangement familier. Et en fin de compte, elle n'aimait pas tellement ça. Il y avait beaucoup de monde, et du beau. Alors que ce n'était pas trop son truc, les bains de foule. D'ailleurs, même pour son propre mariage, si elle avait eu son mot à dire à ce sujet, il y aurait eu bien moins de monde. Elle ne connaissait pas la moitié des personnes présentes à cette époque. Mais n'allons pas parler des sujets qui fâchent, surtout en ce moment. Anna était (une fois de plus) la demoiselle d'honneur d'Anya. Elle avait donc fait faire sa robe par une amie... l'autre demoiselle d'honneur en fait. Elle était contente du résultat. Mais ce n'était pas la seule tenue qu'elle avait demandé pour l'occasion. Irina aussi était tout pomponnée aujourd'hui. Anna adorait ça. Elle pourrait passer des heures rien qu'à la préparer. Le biberon du petit déjeuner, le bain, s'habiller, remettre un peu d'ordre dans ses cheveux. Elle n'en avait pas encore assez pour véritablement les coiffer mais c'était tout de même important. Bon, la petite fille aimait moins la partie " s'habiller avec la robe spéciale pour le mariage de tatie " mais bon, c'était assez prévisible en fin de compte. La petite fille pleura un peu mais une fois prête et dans les bras de maman ça allait mieux. Elle avait même un petit bandeau avec une fleur sur le côté. Trop craquante. Anna aurait pu la manger à force de l'embrasser.

Elles avaient fini par y aller et assister à la cérémonie. Anna n'avait jamais vu son directeur aussi bien habillé. Enfin bon, après tout, c'était son mariage. Et décidément, ce n'était pas vraiment volontaire mais Anna avait du mal. De les voir ensemble comme ça, c'était vraiment étrange. Mais bon, c'était le choix de sa sœur, etc... Une fois les formalités faites, il était temps passer au vin d'honneur. Là on était dans le classique. Sauf pour une petite chose. Anna ne savait pas pourquoi, mais Anya avait demandé à ce qu'il n'y ait pas d'argent. Une lubie, une envie ou un caprice, impossible à dire. Mais du coup il avait fallut se fournir en or blanc. Parce que madame ne voulait pas non plus d'or jaune parce que c'était moins beau et qu'avec la saison l'or blanc c'était mieux. Bon, au final, ce n'était pas Anna qui s'en était occupé mais elle avait trouvé ça étrange tout de même.

Très rapidement le petit couple avait été un peu sollicité de tout les côtés. C'était normal. C'était les mariés. Ils avaient d'abord été salués par un homme qu'Anya lui avait déjà présenté une fois comme étant médecin, mais elle n'en savait pas plus. Le temps qu'Anna arrive, Abigail Liliac était également venue les voir. Anna arriva un peu après sans savoir ce qui avait été dit. En la voyant Anya lui sourit avant de l'embrasser. Elle s'était ensuite un peu extasié devant Irina qu'elle pris dans ses bras. Anya aussi était folle de cette petite. Le temps que sa sœur tienne un peu sa fille, Anna s'adressa tout de même à son nouveau beau-frère. Il le fallait bien quand même, un minimum.

-Félicitations!

Avec le sourire s'il vous plait. Elle n'irait pas lui sauter au cou non plus mais elle savait rester un minimum convenable...
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1366
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeSam 1 Nov - 10:11


Pour le meilleur et pour le pire
I

l fallait vraiment le voir pour le croire, Morticia avait eu raison, sa mère s'était vraiment trouvée une nouvelle proie, en la personne de l'insipide directeur de Poudlard. Et le pire ? C'est que tout fils de la mariée qu'il était, il avait dû attendre que le faire-part lui arrive à l'école de magie pour qu'ils soient au courant. Elle avait vraiment pas perdu son temps... C'était une sorte de rire nerveux qui avait alors accueilli la nouvelle... S'il avait pu avoir encore le moindre doute, ils s'étaient désormais évanouis. Anya Armyanski avait bel et bien signé son arrêt de mort, et le vert et argent était plus que jamais décidé à mettre le plan que lui et June n'avaient cessé de peaufiner ces dernières semaines, à exécution. Sitôt l'invitation entre ses mains, il avait su qu'ils avaient leur moment idéal pour frapper. Anya Armyanski mourait le soir de son mariage, la veuve noire n'aurait pas le temps de dévorer sa prochaine victime.

La cérémonie était à gerber. Merlin que Dippet pouvait être con ! Il regardait sa nouvelle épouse avec des yeux de merlans frits, l'air totalement ébêté, pendant qu'Anya jouait à merveille l'heureuse épouse... "Heureuse"... Quelle blague ! Quelle manipulatrice. Il avait eu un air renfrogné tout le long de la cérémonie , il n'avait esquissé que quelques vagues sourires quand sa mère posait son regard sur elle. Il devait garder en lui des traces de colère (il serait trop étrange qu'il pardonne tout à coup à sa mère après la façon dont s'était achevée leur dernier face à face) tout en donnant l'impression de vouloir enterrer la hache de guerre, au moins pour cette journée. C'est durant le vin d'honneur qu'il devait frapper, qu'ils devaient frapper. Andreï serra doucement la fiole de poison au creux de sa poche. Il avait désormais, au sens le plus littéral du terme, la vie de sa mère entre ses mains.

-Je ne serai pas long.
dit-il, les joues légèrement rosies par le baiser que June venait de déposer sur sa joue.

Oui, il appréhendait, il éprouvait un sentiment d'angoisse qui ne parvenait à se calmer que lorsque ses yeux se posaient sur la rouge et or. Il fallait qu'il le fasse. Pour elle, pour lui, et pour toutes les victimes potentielles de sa psychopathe de génitrice. Il remplit généralement une flute de champagne du précieux poison, s'empara d'un autre verre, et prit une grande inspiration. Il se dirigea d'un pas décidé vers les "jeunes" mariés. Ils étaient bien sûr accaparés de toute part, mais Andreï ne doutait pas qu'il parviendrait à ses fins malgré tout. Il salua les autres. Adressa un sourire à sa tante.

-Félicitations...
dit-il à l'adresse de l'imbécile heureux Dippet. Il avait hésité à ajouter un "papa", pour l'effet dramatique, mais c'était décidément trop, et ça n'aurait pas été crédible. Maman... Il s'était pourtant juré de ne plus l'appeler comme ça... Mais c'était pour la "bonne cause". Son coeur battait la chamade. Mais il tenait bon. J'aimerais parler avec toi... Seul à seul...






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2414
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeDim 2 Nov - 19:56

Pour le meilleur et pour le pire.
Son regard ne quittait pas les mariés, alors qu’elle savourait ce champagne qu’elle avait dans la main. Sasha devait bien avouer qu’ils n’avaient pas lésiné sur les dépenses ou alors elle avait passé suffisamment de temps à Azkaban pour trouver le pire champagne comme le meilleur. Enfin de toute manière, n’importe quel alcool semblait bien passer dans son gosier depuis qu’elle avait quitté la prison. Elle n’était pas en reste pour boire avant, mais les effets qu’apportait l’alcool étaient encore plus agréables à présent. Sasha ne connaissait pas tous les aboutissants de ce mariage, mais elle se doutait bien qu’il y avait quelque chose en dessous. Anya ne pouvait pas aimer cet idiot de directeur, c’était impossible. Surtout qu’elle était enceinte, elle le savait. C’était vers elle que la femme s’était tourné pour être certain de sa grossesse, elle était donc parfaitement bien placé pour savoir qu’il y avait un petit être qui poussé dans son ventre. Elle pariait sans souci sur le fait que Dippet n’en était pas le père. C’était amusant au fond, amusant et grotesque surtout. De nombreuses personnes s’approchaient des mariés afin de les féliciter sans aucun doute, Sasha préféra rester dans son coin. Déjà qu’elle n’avait pas spécialement envie d’être ici, il ne fallait pas trop lui en demander. Elle irait saluer les mariés plus tard, quand il y aura moins de monde autour d’eux.

Sasha sentit un frisson parcourir son corps quand elle entendit une voix s’élever derrière elle, reconnaissant bien sûr son propriétaire. Gwendall, elle n’était pas plus que cela étonnée de le croiser à ce mariage. Il y avait toute sa place, sans doute même plus qu’elle au fond. La jeune femme se retourna, sentant son cœur manquer un battement en le voyant. La liberté était douce, mais tellement difficile à supporter également. Sa situation était finalement loin d’être arrangée au fond, même si elle était libre maintenant.

« Il faut savoir faire bonne figure. » Dit-elle doucement, en retournant son regard vers les mariés. Elle n’était évidemment pas là pour eux, à choisir elle serait bien resté chez elle dans la pénombre de sa chambre. Sauf qu’elle devait bien se montrer, afin qu’on ne l’imagine pas trop coupable. Elle était censée être heureuse d’avoir retrouvé la liberté après tout. Et puis, il y avait tous ces Néo. Elle les avait trahit depuis le jour où elle avait intégré l’organisation et la situation n’était pas prête de s’arranger, bien au contraire. « Tu m’as mentit. »

Ce n’était pas l’endroit, ni le moment, pour parler de ce genre de chose, mais elle n’avait pas pu se retenir. Sasha se doutait parfaitement qu’il devinerait de quoi elle parlait. Il n’y avait de toute manière pas trente-six solutions. En réalité, elle ne savait pas si elle pourrait réellement le revoir prochainement, en dehors de ce qui risque d’arriver avec Tom, alors elle n’avait pas envie de perdre une occasion de lui parler. Elle laissa son regard plonger dans le sien, soufrant de cette situation.

« Tu n’aurais jamais dû faire ça… »

_________________

Merci Triplette Pour le meilleur et pour le pire 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
[†] Anya Dippet
▌ Messages : 905
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeJeu 6 Nov - 19:51

Anya n’était pas spécialement méchante à la base, juste un brin rebelle, et encore. Autant dire qu’il y avait eu de l’évolution. Et pas qu’un peu, elle était devenue presque l’inverse de ce qu’elle était. Ce qu’elle était et ce que sa sœur était encore. Même si elle aussi avait changé. En fait elle était encore pire. Mais c’était un pire dans le bon sens. Une pire comme encore plus gentille et encore plus douce. De toute façon c’était clairement elle l’agneau depuis le début. Alors savoir si sa sœur serait la brebis ou le loup, c’était encore une autre histoire. Maintenant on pouvait peut-être parler plus sérieusement encore de loup. Et oui, le sens figuré étant devenu sens propre, c’était bien plus évident encore de choisir. Personne ou presque ne le savait au final, mais le plus important était tout de même là. C’était bien pour cela qu’en ce jour de mariage, de quatrième mariage, elle avait totalement et strictement interdit l’argent. L’or blanc, c’était joli aussi l’or blanc. C’était presque pareil même. Peut-être pas le même prix. Et surtout elle pouvait le tenir. Habituellement elle ne pouvait pas se séparer de ses gants. Là elle ne pouvait tout de même pas en porter. Il fallait qu’on lui passe la bague au doigt, pas par-dessus des gants donc. Au alors la bague serait trop grande une fois les gants enlevés. Ou alors ne passerait pas par-dessus. Quoi qu’il en soit, elle avait pris ses précautions, au moins un minimum.

Comme prévu, tout s’était bien passé. Armando souriait bêtement, comme très souvent quand il la regardait. Maintenant il fallait vraiment faire le tour des personnes présentes, serrer les mains et sourire tout aussi bêtement. Pourquoi dire le contraire, avec une telle dose de faux bonheur le sourire de n’importe qui deviendrait un peu stupide. Mais bon, elle au moins était encore jeune et belle. Peut-être même encore plus jeune à côté de lui. Enfin bref… Declan était venu vers eux. Anya lui avait souri un peu plus naturellement à lui. C’est-à-dire qu’elle n’avait pas grand-chose à lui cacher.

-Félicitations Anya. Tu es très belle… Enchanté Armando. Toutes mes félicitations.

Anya le salua aussi, comme pleine d’un bonheur on ne peut plus feint. Mais lui il le savait. Toutes ces bêtises de mariage, de plus beau jour d’une vie, en fait, elle s’en moquait bien. Pourquoi est-ce qu’elle s’y intéresserait au final? De toute façon elle n’était pas du genre à faire les choses dans les règles. Dès que son mari aurait le dos tourné, il est certain qu’elle ne resterait pas sagement à l’attendre. Et puis après, une fois qu’il ne serait plus là du tout, elle ne serait pas vraiment triste. Comme si cela pouvait la toucher… Elle remercia Declan avant de voir Abigail venir.

-Ma chère, monsieur le directeur, toutes mes félicitations.


Les deux femmes se firent la bise, comme toujours. Mai Anya senti que la vampire la tenait un peu contre elle… pas comme d’habitude. Anya vit son regard se plonger dans le sien. Elle senti que quelque chose n’allait pas. Et elle pensait savoir quoi.

-Pourquoi ? Tu croyais vraiment que ça allait m’échapper ?

Anya savait qu’elle était la seule à l’entendre. Elle essayait donc de ne rien montrer de particulier sur son visage, comme si il ne se passait rien. Pourtant elle savait que la vampire avait compris. Anya savait que sa nouvelle nature avait été découverte avec une facilité assez déconcertante. Mais ce n’était pas le plus important pour le moment…

*Ne dis rien, ils ne savent pas. Et je sais que tu me connais trop bien pour essayer de te le cacher…*

Mais pour le coup elle aurait bien aimé pouvoir. Heureusement Anna était arrivée pour féliciter les mariés à son tour. Anya était contente de la voir. Et puis Irina était vraiment adorable comme ça. D’ailleurs elle ne résista pas à l’envie de la prendre dans ses bras. Cette petite la faisait craquer. Et là, vraiment, elle ne pouvait qu’attendre avec impatience de pouvoir de nouveau vivre ça aussi. En fait ça lui avait vraiment manqué. Elle tenait cette petite merveille quand la sienne, de merveille, fit son apparition. Anya lui avait bien sûr envoyé une invitation, c’était la moindre des choses. Mais elle ne s’était vraiment pas attendu à ce qu’Andreï vienne. Elle était ravie de le voir. La dernière fois ça s’était assez mal passé…

-Félicitations… Maman… J’aimerais parler avec toi… Seul à seul…

Déjà il l’avait appelé maman. Ce qui n’était pas arrivé depuis un certain temps. Cela faisait vraiment plaisir. Elle ne savait pas pourquoi, ni combien de temps, mais elle appréciait beaucoup. Bien sûr elle avait regretté de l’avoir jeté dehors comme ça. En temps normal, elle ne s’était même pas imaginé en être capable. Mais elle l’avait fait. Et le revoir ici, l’entendre lui parler comme ça, Anya avait bien du mal à ne pas lui sauter au cou en suppliant de lui pardonner. Elle adorait son fils, et elle n’essayerait pas de se convaincre du contraire. Elle avait simplement voulut mettre de la distance entre eux, sur le moment, dans l’espoir qu’il n’accaparerait plus autant son esprit. Bien entendu l’effet avait été inverse. Et maintenant il venait au mariage, et il voulait lui parler seul à seul. Elle lui sourit, rendit Irina à sa mère, s’excusa auprès de son nouveau mari et passa la main dans le dos de son fils pour le pousser à avancer un peu plus loin. Plus loin là où il y avait un peu moins de monde. Elle le regarda doucement, comme avant, trop heureuse de pouvoir le faire.

-Je voulais te dire, par rapport à la dernière fois, que je suis désolée et que je t'aime...

Cela ne coûtait rien d'essayer après tout, peut-être qu'il accepterait ses excuses pour une fois, puisqu'il avait l'air d'être dans un bon jour. C'est vrai que cela serait bien...

-Vas-y, dis-moi, je t’écoute.

_________________
La vie impose des choix plus difficiles les uns que les autres...


Pour le meilleur et pour le pire 203647:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur de Poudlard... et voilà.
[†] Armando Dippet
▌ Messages : 162
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Roseau, 19,72 cm et poils de centaure.
Camp: Neutre
Avatar: Ben Kingsley

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeSam 8 Nov - 9:57


Pour le meilleur et pour le pire
O

n en était arrivé au moment que Dippet redoutait très clairement le plus : celui où il fallait savoir briller en société, avoir de la conversation, serrer des mains, sociabiliser. Si ça n'avait vraiment tenu qu'à lui, il se serait contenté d'une cérémonie en petit comité, et aurait sauté le vin d'honneur pour passer directement à l'étape vin d'honneur (mais ne faites pas ces mines horrifiées, voyons). Quelque part, il aimait être au coeur de toutes les attention, et leurs situation, à lui et à son épouse (ce qu'il pouvait aimer cette dénomination ! ) les obligeait à tout ce faste, mais il n'était jamais bien à l'aise quand il fallait recueillir les félicitations de tout le monde. Heureusement, ce jour était à ses yeux le plus beau de toute son existence, et au nom du bonheur intense qu'il éprouvait, il pensait bien pouvoir encaisser une situation qui lui provoquait un rien d'inconfort, c'est vrai. Très vite, les mains à serrer furent nombreuses, à commencer par celle de celui que le directeur de Poudlard reconnaissait pour être le directeur de Sainte Mangouste. Visiblement, il était plus familier d'Anya qu'il ne l'était de lui... C'était le cas d'à peu près tous les invités en présence, en définitive. Sa fonction obligeait Dippet à côtoyer bon nombre de ces personnes, mais il n'y en avait que peu dont il se sente véritablement proche au final. Ou dont il ait envie d'être proche, d'ailleurs. Il supportait chacune de ces mains serrés,  mais il espérait bien vite passer à autre chose. Ceci dit, il y avait quelque chose d'agréable dans le fait d'entendre tout le monde vous féliciter... Même si c'était avec plus ou moins d'enthousiasme. Il voulait presque croire que le médicomage, l'ex garde chasse ou Anna étaient sincères, même s'il ne pouvait en gager pour aucun d'eux. Lui, il se contentait de sourire, toujours d'un sourire idiot, en remerciant tout le monde.

Le dernier qu'il fut à remercier était Andreï. En le voyant s'approcher de sa mère, Dippet adressa un sourire encourageant à cette dernière. Il savait que la mère et le fils étaient en froid, et qu'Anya le vivait très mal. Dippet veillait sur cet élève en particulier avec plus d'attention qu'il ne l'avait jamais fait... ceci dit pas assez, certainement, si l'on en croyait les plans que le vert et argent avaient derrière la tête, et que Dippet, bien évidemment, ne devinait pas, laissant Anya s'isolait avec son fils, convaincu, même, que c'était une bonne idée, ne devinant rien de ce qui se tramait. C'est évident, il aurait préféré qu'elle ne le laisse pas seul, mais c'était inévitable, s'il aurait voulu la garder auprès d'elle toute la soirée, toute leur soirée, ce n'était jamais ainsi que se déroulaient les soirs de mariage, et à un moment donné, il fallait bien que l'un et l'autre se partagent les invités, c'était ainsi. Il allait donc devoir gérer les personnes encore là, sans trop savoir ce qu'il pourrait bien leur dire, d'ailleurs. En fait, il allait employer sa parade habituelle. Les laisser parler d'abord.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Gwendall Colloway
▌ Messages : 1461
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeSam 15 Nov - 17:39


Pour le meilleur et pour le pire
C

e n'était pas le lieu, ni le moment de parler de tout ça. Il est évident que Gwendall et Sasha avaient des choses à se dire, mais les noces de la veuve noire avec le directeur en fin de courses, ce n'était pas forcement l'endroit et l'instant propice... En même temps, y'aurait-il un autre lieu ? Un autre instant ? L'Auror ne pouvait le jurer. Ils n'avaient pas d'autres raisons que ces événements des plus formels auxquels ils étaient tous les deux conviés pour se retrouver, à moins que Gwendall n'aille personnellement voir Sasha ou l'inverse. Et il ne fallait pas. Alors oui, ce serait peut-être la seule occasion pour eux d'en discuter avant de faire chemin chacun de leur côté, tout en ayant conscience qu'ils se recroiseraient toujours, puisqu'ils avaient tous deux choisi les mêmes voies ténébreuses. Au fond, c'était plus simple de se parler ainsi, en public, même s'il fallait s'assurer que les murs n'aient pas d'oreilles... Il était plus simple pour Gwendall de tenir ses résolutions devant témoins... Il aurait eu bien plus de mal à en faire de même si les circonstances avaient été différentes. Il avait tant envie de la serrer dans ses bras, de déposer ses lèvres sur les siennes...

-Oui je t'ai menti.
reconnut-il doucement, dans un fin sourire. Il ne faisait généralement pas de promesses à la légère, il croyait dur comme fer en ses convictions, et personne ne pouvait le faire douter... Les résolutions qu'il prenait, il les tenait, quitte à en souffrir... Sasha en était la preuve. Mais quand il avait promis à Sasha qu'il n'irait pas parler à Tom Jedusor, il lui avait menti, et il savait bien qu'il prononçait ces mots sans les penser. Parce que quoi qu'il advienne, et même s'ils n'étaient plus ensemble, il se battrait toujours pour elle, et veillerait toujours sur elle. Il était évident qu'il ne la laisserait pas croupir en prison. Et il ne regrettait aucune des concessions qu'il avait dû faire, ni sa trahison, ni cette marque sur son avant-bras, puisque tout ceci l'avait mené à cet instant. Elle était là, avec lui, sous ses yeux, libre. Je ne regrette pas de l'avoir fait. affirma-t-il sans la quitter des yeux, la dévorant du regard sans oser s'approcher davantage pour autant. Comment vas-tu ?

C'était une question qu'il ne pouvait s'empêcher de poser. Il était soucieux, il sentait bien qu'elle n'était pas au mieux de sa forme, il le voyait bien. C'était comme si la prison avait brisé quelque chose en elle. Pour le nombre de fois où il avait mis les pieds à Azkaban pour bien moins longtemps, il pouvait le comprendre, mais peut-être se trompait-il ? La blessure datait peut-être d'avant encore ? Dans tous les cas, il ne supportait pas de la voir dans cet état, même s'il savait ne pas pouvoir faire grand chose de plus, désormais... Mais une fois de plus, s'il pouvait trouver une solution, n'importe laquelle (autre que la solution la plus évidente, qui lui venait forcément à l'esprit mais qu'il occultait aussitôt, parce que vouloir n'était pas pouvoir), il n'hésiterait pas une seule seconde.






code by Mandy

_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2414
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeLun 1 Déc - 22:51

Pour le meilleur et pour le pire.
Sasha savait bien que ce n’était pas le moment d’avoir ce genre de discussion avec Gwendall. Cependant, elle ne voyait pas vraiment quand elle pourrait lui dire ce qu’elle avait à lui dire. Il était évident qu’elle n’allait pas aller le trouver pour discuter, concrètement la jeune femme évitait l’Auror. Ce n’était pas parce qu’elle ne voulait pas le voir, elle mourrait d’envie de pouvoir se retrouver un peu seule en sa compagnie, mais elle savait que ce n’était pas possible. Il avait décidé qu’ils ne pouvaient plus être ensemble, pour une raison complètement idiote à son avis, elle n’allait donc pas prendre la décision de venir le trouver. Et elle se doutait bien qu’il ne viendrait pas la voir. Elle ne put donc pas s’empêcher de lui dire ce qu’elle avait à lui dire, lui reprochant d’avoir mentit et fait ce qu’il avait fait. Sasha avait bêtement cru que Gwendall n’irait pas trouver Tom, mais elle s’était plus que trompée. Et en plus d’aller trouver l’adolescent, l’Auror s’était fait marquer comme elle. Tout cela était de sa faute, elle avait causé cette descente en enfer. Pour l’instant, les conséquences n’étaient pas encore nombreuses, mais si elle avait bien compris le plan de Tom, ça ne risquait pas de rester sage encore bien longtemps. Gwendall reconnu sans honte apparemment lui avoir mentit, ce qui ne plus pas réellement à la jeune femme. Elle se rendait bien compte qu’il savait dès la prison qu’il n’allait pas respecter sa promesse. Elle serra des dents en l’entendant dire qu’il ne regrettait rien.

« Tu finiras par le regretter, crois-moi. »

Sasha était bien placé pour le savoir, elle n’avait aucun doute. Gwendall allait finir par regretter le fait de l’avoir sortie de prison en pactisant avec le diable. Tout comme elle le regrettait à présent, sans avoir cru qu’elle tomberait aussi bas à cause de son ancien ami. Et encore, elle n’était pas au bout de ses peines, il lui réservait encore de bien belles surprises. Il leur réservait des surprises. Gwendall finit par lui demander comment elle allait. Cette question avait tendance à l’agacer de la part des autres, mais encore plus de celle de son ancien petit ami. Il se montrait tellement avenant, la sortant de prison, s’inquiétant de son sort. Et pourtant, il ne voulait plus d’elle.


« Je suis au meilleure de ma forme. »
Dit-elle dans un sourire amer, avant de reprendre. « Je sors de prison, j’ai perdu mon job, je suis plus ou moins grillée de la société, je vais finir un jour empalé pour trahison, et mon connard de père crevé depuis longtemps continue de me pourrir la vie. Que demander de plus ? »

La jeune femme regrettait déjà ses paroles, elle n’aimait pas se plaindre de la sorte. Elle n’aimait pas se montrer aussi faible. Elle aurait préféré se contenter de dire qu’elle allait bien, tout simplement. Après tout, logiquement, sa vie ne concernait plus réellement Gwendall même si visiblement il peinait à en sortir. Ce qu’elle n’avait pas vraiment envie de voir arriver un jour au fond. Et ce fut pour changer de sujet, qu’elle enchaina sans attendre la réaction de l’homme.

« Et toi ? Comment tu vas ? »

_________________

Merci Triplette Pour le meilleur et pour le pire 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Andreï Armyanski
▌ Messages : 1366
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeVen 12 Déc - 16:35


Pour le meilleur et pour le pire
S

on coeur battait la chamade alors qu'il se savait sur le point de commettre l'irréparable. C'était pour le mieux, ce n'était pas une décision irréfléchi, il avait pesé le pour et le contre, et il avait parfaitement conscience que c'était la seule solution, quand bien même c'était difficile. Il n'était pas un criminel dans l'âme, il était un assassin des circonstances, ni plus ni moins. Il ne pouvait pas faire marche arrière. Il devait le faire. Ils devaient le faire. Alors, quand ils s'éloignèrent du groupe pour profiter un peu d'une solitude plus que profitable, il prit une grande inspiration et sut afficher un sourire, pas trop large non plus, sans quoi ça aurait l'air faux, juste assez pour lui faire croire en une sincère rédemption. Ou en une volonté de faire la paix, en tous cas. Il dû l'avouer, quand elle prit la parole, il eut le coeur serré. Il aurait toujours un fond d'affection pour sa mère, c'était ainsi, et même à l'aube de la tuer, il avait très envie de la serrer dans ses bras. Et s'il avait été plus faible qu'il n'était, il est certain qu'il aurait accepté de faire table rase, ni plus ni moins. Elle avait l'air vraiment désolée quand elle lui disait l'être. Elle avait l'air tellement sincère quand elle lui disait l'aimer. Mais il ne fallait pas qu'il se laisse abuser. Pas si près du but...

-Je sais je...
il se racla la gorge, se donnant ces airs d'adolescent paumé qu'il était au quotidien. Je voulais juste te dire que... moi aussi, je regrette. Quand j'ai appris que tu te remariais, de la façon dont je l'ai appris... je me suis senti totalement exclu de ta vie, et ça m'a fait tellement mal. Je veux plus que ça arrive, maman...

Oh, tout cela n'était qu'un tissu de mensonge. Mais c'était ce qu'il fallait. Il multipliait les efforts pour mentir le mieux possible, et il avait le sentiment de ne pas se débrouiller trop mal. C'était peut-être de famille, au fond. Les Armyanski savaient mentir conne ils respiraient. Enfin, les Armyanski... par pitié, il n'allait quand même pas devoir récupérer le nom de Dippet, hein ! Si ?... S'il fallait un prétexte de plus pour qu'il se dépêche de mettre ses plans à exécution, voilà qui était trouvé.

-C'est encore compliqué pour moi, je dis pas que j'arriverais à tout te pardonner, mais j'aimerais bien, qu'on essaye de faire la paix.
Voilà, ne pas trop en faire pour éviter qu'elle se défie, même si on abusait pas si facilement Anya Armyanski. Je t'aime aussi, maman. Ça, c'était juste pour lui donner le coup de grâce. Ou plutôt non, le coup de grâce arrivait maintenant, alors qu'il lui tendait sa coupe de champagne en trop. Main gauche - poison. On trinque ? À notre réconciliation...





code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
[†] Anya Dippet
▌ Messages : 905
Humeur :
Pour le meilleur et pour le pire Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Pour le meilleur et pour le pire Right_bar_bleue

En couple avec : Veuve... encore...

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Mal
Avatar: Tarja Turunen

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitimeSam 17 Jan - 11:53

Il existait beaucoup d'expressions courantes pour décrire ce jour. Des expressions devenues communes et même clichées. Mais parmi toutes ces expressions, aucune ne pourrait convenir réellement à Anya pour définir le jour de son mariage. De son quatrième mariage plus précisément. Son mariage avec Armando Dippet. Elle prévoyait déjà que ce serait le plus court des quatre. Pourtant, de tout ceux qu'elle avait épousé, c'était lui qui semblait le plus heureux de le faire. Il faut dire qu'il ne devait plus espérer se remarier à son âge. Et qu'une jeune femme (pour lui en tout cas) s'intéresse ainsi à lui devait effectivement lui faire bien plaisir. Elle le comprenait un peu. Ce n'était pas pour cela qu'elle changerait ses plans ou même qu'elle se mettrait à partager des sentiments qu'elle trouvait grotesques. L'amour, au sens où il l'entendait, elle n'y croyait absolument pas. Une illusion, rien de plus. Illusion qu'elle savait faire naître et entretenir. Mais décidément rien de plus. Maintenant, si il voulait y croire, c'était son problème. Le résultat serait le même de toute façon. Anya redeviendrait veuve.

Et en parlant d'amour, il se trouvait que les seules personnes à qui Anya voulait bien donner tout le sien étaient toutes présentes. Et oui, toutes. Même Andreï était venu. Très franchement, c'était surprenant. Elle lui avait envoyé une invitation évidemment. Mais qu'il vienne était vraiment surprenant. Elle l'avait tout de même mis dehors après lui avoir menti sur un nombre de choses assez incroyable. Elle savait qu'il lui en voulait énormément, et encore, c'était peu dire. Mais pourtant il était là. Il était venu, venu la saluer, les féliciter, et l'avait même appelé « maman », comme avant. Autant dire que le cœur d'Anya ne s'était pas emballé de la sorte depuis quelques temps. En fait, c'était un peu comme si il s'était remis à battre. Elle avait tellement regretté son geste. Mettre son propre fils à la porte. Et dire qu'il revenait quand même vers elle. Ce garçon était vraiment incroyable. Elle en était fière en même temps. Anya l'entraîna un peu à part comme il le lui avait demandé, tenta de lui faire entendre ce qu'elle pensait sans pour autant vraiment croire qu'il en tiendrait compte, et se prépara à entendre à son tour ce que son fils avait à lui dire.

-Je sais je... Je voulais juste te dire que... moi aussi, je regrette. Quand j'ai appris que tu te remariais, de la façon dont je l'ai appris... je me suis senti totalement exclu de ta vie, et ça m'a fait tellement mal. Je veux plus que ça arrive, maman...


Contrairement à ce qu'elle avait ressenti précédemment, une fois les explication de son fils terminées, Anya eut l'impression que son cœur avait cette fois-ci décidé de s'arrêter de battre... vraiment... Comment s'attendre à ce qu'il venait de dire? Et comment apprécier d'autres mots que ceux qu'il venait de prononcer? Un sourire énorme illumina le visage d'Anya, ses yeux brillaient tant elle était heureuse d'entendre ça. Elle ne chercha même pas à se retenir et pris son fils dans ses bras, tout contre elle, appréciant plus encore qu'elle ne l'aurait pensé de l'avoir de nouveau près d'elle.

-Je te promet que ça n'arrivera plus Andreï. Je t'aime tellement tu sais, je ne veux pas te faire de mal.


Elle se recula tout de même, consciente que cela pouvait peut-être encore le mettre mal à l'aise. C'était passer d'un extrême à l'autre après tout. Quitter sa mère dans une dispute qui vous met hors de chez vous, et la retrouver qui vous serre dans ses bras, c'est quand même compliqué à gérer. Alors elle se raisonna un minimum. Mais lui elle l'aimait, elle serait capable de lui dire sans interruption si on lui en laissait l'occasion. Et elle était tellement heureuse de le retrouver.

-C'est encore compliqué pour moi, je dis pas que j'arriverais à tout te pardonner, mais j'aimerais bien, qu'on essaye de faire la paix.

Oui, c'était normal, elle comprenait. Ne trouvant plus vraiment ses mot elle baissa le regard et hocha la tête. Elle comprenait. Mais elle espérait qu'un jour, à force de travailler tout les deux, ils finiraient par redevenir comme avant. Elle n'avait pas l'air triste en acceptant ce qu'il lui disait, bien au contraire. Tout simplement parce qu'elle ne l'était pas du tout. Même si il disait ne pas pouvoir tout lui pardonner, c'était déjà tellement plus que ce qu'elle avait espéré. Plus de petit rivalité stupide, plus de cette haine qui leur faisait mal à tout les deux, terminé les regards froids. Elle voulait retrouver son fils, même si ce n'était pas complètement. Elle voulait qu'il revienne à la maison, même avec son chien si il voulait, elle ferait un effort. Elle prendrait du temps rien que pour lui, sans son nouveau mari (qui de toute façon ne ferait pas long feu...). Anya voulait bien faire tout les efforts qu'il lui demanderait si en échange il acceptait de la considérer de nouveau comme sa mère.

-Je t'aime aussi, maman.

Comment oser en espérer plus? Anya était aux anges. C'était peut-être bien le plus beau jour de sa vie finalement. C'était comme si on lui avait compressé le cœur d'un coup, pour le faire repartir tout aussi rapidement. Elle senti même monter quelques larmes tant elle était heureuse. Elle ne les laisserait pas couler, pas ici. Mais elles étaient bien là et avaient une très bonne raison d'y être.

-On trinque ? À notre réconciliation...

Andreï lui tendit une coupe de champagne qu'elle n'hésita même pas à prendre. Il est évident que si il lui avait laissé une seule chance de se méfier elle l'aurait fait. Mais il avait dit ce qu'elle voulait entendre par dessus tout et ne pensait pas son fils capable de faire ce qu'il avait pourtant planifié depuis un certain temps. Si elle l'avait su, son cœur se serait certainement brisé sur le coup. Mais elle ne savait pas. Et après avoir cogné légèrement sa coupe contre celle de son fils, elle la porta à ses lèvres. Oui, elle avait refusé la coupe de son mari quand il lui avait fait sa demande. Mais là il y avait une vraie raison de trinquer, parce qu'elle avait une vraie raison d'être heureuse. Et puis, finalement, ce n'était pas une petite coupe qui allait faire du mal à ce bébé...

-On va faire au mieux toi et moi, ça va aller mieux, je te le promet.

Anya ne termina pas immédiatement sa coupe pour autant. Elle passa une main dans le dos de son fils, le tenant contre elle, et retourna avec lui vers les autres, une sourire tout nouveau sur le visage. Une sourire qu'elle n'avait plus eu depuis longtemps. Un qu'elle ne pourrait pas imiter malgré tout ses talents d'actrices.

_________________
La vie impose des choix plus difficiles les uns que les autres...


Pour le meilleur et pour le pire 203647:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Pour le meilleur et pour le pire Empty
Message#Sujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Pour le meilleur et pour le pire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour le meilleur et pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous !
-