AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Mar 4 Nov - 17:27


Qui veut la fin veut les moyens
T

om prit place sur sa chaise, en bout de table, bien sûr, pour mieux pouvoir siéger face à cette assemblée qui n'était jamais là que pour lui et grâce à lui. Voilà un moment qu'une réunion de la sorte n'avait pas eu lieu, pour autant, aucun d'eux ne manquait à l'appel. Parfait... Il est vrai, voilà un moment qu'ils ne s'étaient pas tous trouvés au même endroit (les circonstances voulaient que l'Héritier ait eu mieux à faire que de s'amuser à jouer les maîtres de cérémonie - viendrait bientôt le moment, de toute manière, et il s'en réjouissait clairement, où une tablée telle que celle-ci, si grande soit-elle, ne suffirait pas à accueillir le centième de ses fidèles), mais Tom avait su garder un oeil sur chacun d'entre eux malgré tout, et il s'apprêtait déjà à saluer les efforts de certains... à punir les échecs de certains autres... Ce qui est certain, c'est que de nombreux sujets allaient devoir être abordés et que tous, d'une manière ou d'une autre, étaient profondément concernés.

En parfait maître de cérémonie, qui accueillait ses sbires chez une autre comme s'il se trouvait chez lui (à partir du moment où Elena avait accepté que cet endroit devienne leur quartier général, elle avait accepté, quelque part, de le céder à son maître, mais après tout, cette situation-ci n'était que temporaire, bientôt, cette villa, si spacieuse soit-elle, ne suffirait plus), il attendit poliment que tous ses "invités" se joignent à la danse pour entamer les choses sérieuses. Il les accueillit les uns après les autres avec cette amabilité feinte qui aurait presque pu le faire passer pour un jeune homme adorable s'il y en avait encore eu un en ces lieux pour ne pas connaître sa vraie nature, son vrai visage. Ils furent tous d'une extrême ponctualité, ils avaient tout intérêt à l'être. Et une fois que tout le monde fut assis autour de cette table, se fut à Tom de se lever, pour pouvoir prendre l'ascendant physique sur ces personnes en présence qui, pour la quasi-majorité d'entre elles, étaient en fait plus âgées que lui.

-Merci à tous d'être venus.
Comme s'ils avaient véritablement eu le choix. Comme vous pouvez le constater, il y a de nouveaux membres parmi nous. Il faisait notamment référence à Sasha, bien sûr, qu'il avait prit un malin plaisir à inviter à ses festivités, mais également à Sharon et Abraxas, qu'il n'avait recruté que depuis peu. Je ne m'embarrasserai pas à faire les présentations, bientôt ils seront trop nombreux pour que je consente à ce genre de caprices. Il marqua une pause. Avant toute chose, que ceux qui m'ont déçu ne pensent pas que j'ai oublié. Nouvelle pause, avant de reprendre d'un ton qui semblait tout à coup bien moins grave et beaucoup plus léger. Bon. Nous avons beaucoup de choses à voir, aussi, je vous demanderai de m'exposer rapidement l'avancement de vos missions respectives, que nous puissions passer à autre chose.

Bien sûr, certains points mériteraient que l'on s'y attarde, mais pour ce qui était de gérer individuellement ses larbins, il n'avait pas besoin d'attendre après ce genre d'occasions.






code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Mar 4 Nov - 17:56

    Nous y voilà donc. J'avoue avoir attendu cet instant avec autant de craintes que possible. Déjà prête depuis des heures, je patiente dans le salon jusqu'à ce que le chef de la réunion arrive. Évidemment, Tom arrive pile à l'heure où je l'attendait, avec sa mine à la fois sombre et décontractée qui le caractérise tellement lorsqu'il n'a pas besoin de feindre de bonnes intentions. Un silence de plomb s'installe entre nous jusqu'à ce que les autres atteignent la villa à leur tour. Seul le bruit régulier de l'horloge à balancier rompt le silence. C'est avec énormément de plaisir que j'accueille enfin les autres chevaliers qui se mettent à débarquer sans interruption, en flux tendu. Mon regard s'attarde sur Caleb qui vient de rentrer de son travail au ministère, puis il dérive avec angoisse sur Abraxas dont c'est la première réunion. Je n'ai pas vu ce dernier depuis le mariage et n'ai pas eu le temps de lui parler de l'enfant. En songeant à cela, je regarde également le rosier blanc dans le jardin. Ce fichu rosier blanc. Déglutissant, je laisse toutes ces émotions dans un coin très reculé de mon crâne et laisse place au côté pratique. Je m'installe en compagnie de mes acolytes autour de la grande table en bois massif et reporte mon attention totale sur Tom qui s'est levé, afin de nous dominer de toute sa grandeur. Est-ce la luminosité ou il a encore pris quelques centimètres ? Je ne sais pas et je ne risque pas de le lui demander. Inutile d’aggraver mon cas.

    Tom prend finalement la parole et je l'écoute attentivement. Je hoche doucement la tête lorsqu'il mentionne les nouveaux venus. Il y a donc Abraxas et Sasha, mais aussi une jeune femme que je connais moins bien : Sharon. C'est une élève de Poudlard donc je vois vaguement qui elle est, mais je n'irais pas jusqu'à dire que je la connait. Je n'ai pas tellement le temps de chercher des détails à son sujet dans le coin de ma mémoire, puisque la voix de Tom, glaciale, dit une phrase qui me fait déglutir. Oh non, je n'ai jamais envisagé d'être oubliée. En fait je pense qu'il attend de me punir depuis un sacré bout de temps. Je sais que ça va arriver, alors qu'il le fasse et qu'on en finisse. Ce n'est pas comme si j'avais peur de la torture ou si j'avais le moindre espoir d'y échapper. Ceci-dit, puisqu'il demande un volontaire pour prendre la parole, je préférerais attendre encore un peu. Je reste donc silencieuse et regarde les autres en espérant que l'un d'eux se jette à l'eau. Allez les gars, soyez sympa, accordez moi une dernière minute de répit...

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2171
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Mar 4 Nov - 20:34

Qui veut la fin veut les moyens.
Il se foutait royalement de sa tronche, il n’y avait pas d’autre explication pour qu’elle se retrouve « invité » à cette réunion. Sasha rongeait clairement son frein, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Elle savait bien que si Tom lui demandait de venir, elle devait venir. Elle avait bien compris, quand il avait mis les points sur les « i » qu’elle n’avait pas intérêt à défier son autorité. Il arrivait toujours à ses fins, il ne laissait rien au hasard. Il avait réussis à voir Gwendall, à le marquer comme il l’avait honteusement marqué, et également de prendre le contrôle sur Dimitri. Autant dire que les Néo-Grindelwaldien se trouvaient sous sa botte. Il avait parfaitement réussit son coup et en sortant d’Azkaban, Sasha savait pertinemment qu’il la solliciterait de nouveau. Ce qu’il n’avait d’ailleurs pas manqué de faire déjà avant cette réunion. Ce fut sans aucune envie que la jeune femme se rendit donc chez Elena, qu’elle ne savait pas appartenir au groupe de Tom. En fait, elle ne connaissait pas les membres de ce groupe parce que techniquement, elle n’en faisait pas réellement partie. Quoi que puisse penser Tom, quoi qu’il fasse pour l’ennuyer, elle était une Néo. Elle n’avait rien à voir avec ces Chevaliers, même si elle portait leur marque également. Au final, elle semblait être juste le petit jouet de Tom avec lequel il adorait s’amuser.

Sasha n’adressa aucun mot à personne avant de s’installer autour de cette table en compagnie de ses « camarades ». Elle n’avait réellement pas l’impression d’avoir sa place ici. Son regard se porta sur les autres participants à la réunion, Caleb, Elena, Abraxas, ces amis d’école qu’elle n’avait pas cru trouver ici. En même temps, en réfléchissant un peu, c’était logique. Quand tout le monde fut installé, Tom se leva afin de prendre la parole. Si Sasha ne faisait pas attention à sa manière de se comporter, afin d’éviter de s’attirer encore les foudres de son ancien ami, elle aurait volontiers soupiré en entendant les remerciements de Tom sur leurs venues. Comme s’ils avaient eu le choix sérieusement ? Sasha détourna le regard ensuite, afin d’éviter celui des autres se tourner vers elle quand l’héritier de Serpentard mentionna l’arrivée de nouveau dans le groupe et l’arrivée prochaine de nombreux autres (les autres Néo sans aucun doute). Son regard se reporta sur Tom quand il mentionna ceux qui l’ont déçu. Quand il demanda ensuite que chacun présente l’avancé de sa mission, un silence s’imposa. Sasha porta son regard sur tous les autres participants de cette réunion. Ils devaient sans aucun doute avoir tous quelque chose à dire non ? Mais personne ne le faisait encore. Bon, puisque personne ne le faisait.


« Nemesis Colloway est morte. »

Phrase courte et simple qui voulait tout dire, qu’elle avait prononcé de sa place sans aucune émotion dans la voix. Cela ne lui servait à rien de dire plus de chose de toute manière, c’était clair. Nemesis était morte, comme il le lui avait demandé. Et bien sûr, elle avait fait ce qu’il lui avait demandé, parce qu’elle n’avait clairement pas le choix. Et évidemment, le choix de la personne pour cette « mission » était tombé sur elle, comme de par hasards. Même si cela semblait difficile à croire, Sasha détestait encore plus Tom pour ce qu’il lui avait demandé de faire et elle se détestait de ne pas être capable de s’opposer à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Dim 9 Nov - 11:55

Nous en avions tous conscience, je pense, et depuis un moment déjà, une réunion des Chevaliers de Walpurgis s'imposait. Je ne suis par conséquent pas vraiment surpris que notre maître ait décidé d'en organiser une, je m'attendais même, pour être honnête, à ce qu'il y en ait une plus tôt. Mais je devine que Voldemort a eu d'autres projets à mettre en place. J'ignore à quel point j'ai raison de penser ainsi. Une tension immédiate semble envahir toute l'assemblée alors que nous nous installons tous autour de cette table au bout de laquelle trône notre meneur, c'est là que s'accomplissent les grands desseins, comme si nous étions les chevaliers d'une table ronde démoniaque. Je regarde attentivement les personnes présentes. Plus le temps passent, plus nos rangs grossissent, bientôt, cette table ou même cette villa ne suffiront plus à tous nous accueillir, et je suis convaincu que Lord Voldemort en est amplement satisfait. Parmi les nouvelles personnes présentes, je reconnais sans surprise Abraxas. Je savais qu'il nous rejoindrais, c'était inévitable. Je suis davantage surpris, en fait, que de retrouver Sasha ici. Je lui adresse un fin sourire en la reconnaissant. Je ne sais pas pourquoi, sa place ici me met mal à l'aise. Je devrais peut-être me réjouir qu'elle poursuive les mêmes objectifs que nous, mais j'ai comme le sentiment qu'elle voudrait être n'importe où ailleurs si ce n'est ici, j'ai l'impression de lire dans ses yeux la même chose que ce qu'il pouvait y avoir dans ceux d'Olive quand elle était encore de ce monde. Je n'ai pas le temps de m'interroger plus avant dans tous les cas. La réunion des Chevaliers de Walpurgis commence.

Je pense qu'aucun de nous ne pavoise franchement quand Tom Jedusor nous toise ainsi de toute sa hauteur. Personnellement, je suis loin de me sentir vraiment rassuré. Je sens que nous risquons tous d'en prendre pour notre grade, et alors que Voldemort parle des personnes qui l'a déçues, et que son regard se pose sur Elena, j'éprouve une montée d'angoisse... Je sais les reproches qu'il fait à mon épouse, et j'appréhende sa punition (j'ignore alors à quel point j'ai raison d'appréhender), sous la table, je lui serre doucement la main. Au moins, il lui est accordé un moment de répit. Tout le monde doit parler de l'avancement de ses missions. C'est le moment de briller. Une chance pour moi, la tâche dont je dois m'acquitter progresse de la bonne manière. Sasha est la première à passer sur le grill, et l'information qu'elle délivre me surprend. Nemesis Colloway ? Je la connaissais de nom, et pour sa réputation d'avocate, j'ignore au nom de quels motifs elle a été assassinée, mais cela place immédiatement les choses dans leur contexte. Chez les chevaliers, l'on fait tout pour atteindre le plus grand des objectifs. Et l'on ne craint pas de faire le pire, donc. Je prends la parole juste après Sasha, tentant d'afficher l'air le plus convaincu possible. Pour mieux convaincre... Je tends les dossiers que j'avais jusque là laissé devant moi en direction de Tom.

-Il y a tout, l'évolution de nos recherches, et toutes les informations qu'ils ont extorqués aux voyageurs...

De l'avantage de travailler au ministère de la magie, au département des mystères, et au service de la personne en charge de trouver un moyen de ramener les voyageurs temporels chez eux. Ma mission ? Tenir Voldemort au courant des progrès du ministère et agir en conséquence. Et tout est là, absolument tout. Et quand bien même il m'arrive d'avoir des scrupules de trahir ainsi mon employeur, que je respecte beaucoup pourtant, à ce moment précis, je suis plutôt satisfait d'avoir des éléments à lui présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 338
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de meurisier, 17 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Ellen Page

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Sam 15 Nov - 19:08

Ces derniers temps, elle le sentait fébrile, ailleurs, son esprit entièrement accaparé à elle ne savait quelle affaire secrète (bien sûr, il se refusait à la mettre dans la confidence, cela ne changeait pas de d'habitude).

Elle comprenait bien qu'il se passait quelque chose, mais elle demeurait maintenue à l'écart...

Si cela était possible, il était plus distant avec elle encore qu'il ne pouvait l'être autrement, et leurs instants d'intimité (qui se résumaient au fait que Tom daignait l'écouter une heure ou deux dans la semaine, seul avec elle, et aux quelques fois où il lui prenait la main dans les couloirs - mais elle s'en contentait) étaient réduits au strict minimum, pour ne pas dire qu'ils devenaient inexistants.

Elle l'acceptait, de Tom, elle acceptait tout, et elle savait que c'était faible d'être à ce point dépendant, mais c'était comme ça. Elle n'exigeait jamais trop de lui, en fait, elle n'exigeait rien de lui.

Elle savait son talent et ses ambitions, elle le respectait énormément pour cela, et elle ne voulait pas être une entrave...

Elle se contentait de croire qu'un jour, il saurait voir en elle ce qu'elle voyait en lui. Elle était patiente.

Elle n'avait pas été surprise quand elle avait appris que les chevaliers de Walpurgis se réuniraient de nouveau. Elle l'avait pressenti, en fait. Il y avait des signes avant-coureurs, notamment dans le comportement de son petit ami, qui lui laissait penser qu'il y avait du nouveau, et de l'important.

Elle s'était rendue au même titre que les autres dans le manoir d'Elena sans trop savoir à quoi s'attendre mais tout en sachant que c'était le moment. Sa place aurait pu paraître privilégiée, mais ce n'était pas le cas, elle n'en savait pas plus que tous les autres.

Elle éprouva le même mélange de curiosité et d'appréhension que beaucoup d'autres quand ils eurent tous à s'asseoir autour de la traditionnelle table.

Il commença par signaler que plusieurs nouvelles recrues étaient présentes autour de la table. Lou les avait en effet remarquées. Elle les connaissait, d'ailleurs, au moins de vue, en tous cas. Les rangs de Lord Voldemort augmentaient, à chaque nouvelle réunion, de nouveaux venus, et d'après ce qu'il disait, les choses n'allaient pas s'arrêter là. Son empire s'agrandissait. Sans espérer en devenir la reine, Lou s'en réjouissait.

Il parla ensuite d'erreur commise et de punition, et même si elle n'avait rien à se reprocher, elle eut le sentiment d'être visée. Il faut dire que même si elle avait été exemplaire dans son comportement, sa mission spécifique progressait très lentement. C'est pour ça qu'elle préféra ne pas intervenir lors du tour de table, d'ailleurs. Passer après Caleb ou Sasha semblait d'ailleurs très présomptueux... Eux, ils avaient du concret (et c'était très impressionnant, même). Elle... pas tellement. Cela avançait, mais bien trop lentement. Alors elle préférait se taire. Et elle priait pour que son silence ne soit pas mis en avant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Jeu 20 Nov - 0:43

Qui veut la fin veut les moyens



Ça avait été un soulagement pour lui, ce soudain réveil de conscience et de responsabilité. Il s’était senti comme un poisson trop petit dans un océan trop grand, depuis qu’il avait quitté Poudlard pour entrer dans la vie active, et depuis qu’il avait quitté Ines pour s’enfoncer dans un célibat crasse. Il ne savait plus vraiment où il en était, dans aucun domaine. Sa vie professionnelle ? Bah ! On l’enfermait dans un bureau, on lui foutait la paix sous prétexte qu’il était le fils du patron, et il attendait que les heures passent. Non pas que ça le dérange outre mesure, hein, mais pour se donner l’impression d’accomplir quelque chose dans la vie, y’a mieux quand même. Sa vie sentimentale ? C’était une succession de filles qui défilaient dans son lit, partaient le lendemain, et dont il ne prenait même pas la peine de retenir les noms... Et sa vie sociale, n’en parlons pas ! Il s’isolait progressivement de ses rares amis, pris dans un genre de spirale infernale épouvantable. Finalement, il savait bien ce qui était la seule chose capable de le maintenir debout (outre le retour d’Inès, mais pouvait-il vraiment revenir sur une décision mûrement réfléchie ? ) : les chevaliers de Walpurgis. Pour eux (et pour Voldemort), il avait beaucoup sacrifié et était prêt à sacrifier plus encore. Sauf que de ce côté là aussi, il avait l’impression d’être un paria, d’être laissé sur le bas côté (poussé dans son fameux caniveau – où il crèverait la gueule ouverte, rappelons-le)... jusqu’à ce que Tom le recontacte et lui confie une mission bien particulière. Cette responsabilité soudaine, cette tâche importante qu’il devait accomplir avait éveillé en lui un regain d’énergie et d’enthousiasme, et quand une nouvelle réunion des Chevaliers avait été anoncée, il avait été ultra satisfait.

Ils étaient tous là, tous, et même quelques nouveaux pour s’ajouter à la bande, ses rangs s’agrandissaient, en effet, et Dan était bien placé pour savoir que, dorénavant, ils n’iraient jamais qu’en s’acroissant encore et toujours. Véritable satisfaction pour lui, il se disait qu’il avait eu raison de croire et de donner à tout ça autant de sens et autant d’importance. Finalement, ça se concrétisait. Génial, non ? Bref, certains autour de la table ne semblaient pas dans leur assiette, et notamment Lena, que Tom avait regardé sévèrement en parlant d’erreur et de punition. La parfaite petite Gordon (enfin, Lestrange, maintenant) aurait-elle des choses à se reprocher ? Pour une fois que c’était son cas à elle et pas le sien et que la situation s’inversait un peu... franchement, il était carrément satisfait, déjà, surtout que quand chacun dû parler de l’avancement de ses missions respectives, elle ne répondit rien, quand lui-même pouvait se targuer d’avoir quelque chose à dire, et il ne s’en priva pas.


"Il est toujours parfaitement sous contrôle"
, répondit-il, parfaitement ravi de pouvoir s’octroyer le privilège d’être énigmatique par dessus le marché. "Je suis allé le voir tout à l’heure, tout se passe exactement comme prévu."

Oui, il se fichait bien que tous les autres ne pigent rien tant que son grand manitou, lui, comprenait vraiment tout.




_________________


Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Jeu 27 Nov - 22:35

Sharon était une garce, c'était un fait avéré. Mais même elle avait différents niveaux. Il y avait les petits coups qu'elle faisait juste pour s'amuser. Et puis il y avait les autres. Ceux qu'elle n'allait pas crier sur tout les toits. Ceux qui, finalement, étaient assez récents. Avant que Tom ne lui dise qu'elle faisait partie de son groupe, elle en avait fait des choses pour lui prouver sa bonne volonté. Elle était motivée. Elle sentait que c'était pour elle ça. Mais il semblerait qu'il avait accepté l'idée et que Sharon soit quelqu'un d'assez intéressant pour lui. Tant mieux, c'était important pour elle aussi. Pour une fois qu'elle choisissait vraiment de faire quelque chose. Bon, cela arrivait, mais entrer chez les chevaliers de walpurgis, c'était également quelque chose qu'elle avait décidé seule et qu'elle comprenait vraiment. Certaines envies de ses parents étaient franchement incompréhensibles. Ça au moins elle était sûre d'elle.

Parce qu'il y avait des choses pour lesquelles elle n'était pas sûre dans la vie. Comme tout le monde, c'était normal. Et généralement c'était ses parents qui la faisaient douter de leurs décisions. En même temps on ne pouvait pas dire qu'ils connaissaient très bien leur fille. Avec eux elle était juste ce qu'ils attendaient. Une jeune fille sérieuse, obéissante et tout le reste. Mais en vrai elle aimait bien mettre un peu d'ambiance dans les différents endroits et situations qu'elle rencontrait. Et puis elle n'était pas si sage. Après tout, elle avait déjà connu certaines situations qu'ils ignoraient totalement. D'ailleurs, autrement, elle ne connaitrait pas du tout son goût pourtant clairement présent pour la féminité des autres. Elle aimait passer du temps avec les jeunes femmes qui l'entouraient. Certaines plus que d'autres, c'est sûr. Mais ça c'était encore un autre sujet.

Ce jour-là, elle était sortie de l'école pour aller dans un endroit qu'elle ne connaissait pas encore. C'était, si elle avait bien tout suivi, la villa d'une autre membre des chevaliers. Elle savait qui c'était, elle l'avait vu à l'école. Bon, en tout cas, elle était à l'heure pour leur réunion, c'était le mieux à faire. C'était sa première réunion avec eux. Tom la présenta avec d'autres qui ne devaient pas non plus être dans le groupe depuis très longtemps. Elle laissa un peu parler les autres avant de finalement se lancer. C'est qu'à elle aussi on avait confié une mission. Assez petite comparé à d'autres, du moins elle le pensait, mais tout de même.

-J'ai, quand à moi, été voir un peu Armyanski. Il est curieux, je pense que c'est faisable avec un peu de temps.

Sharon marqua un pause, le temps de laisser son rythme cardiaque baisser un peu. C'était un peu intimidant quand même tout ça...

-Et puis je suis sûre qu'il cache encore pas mal de capacités qui pourraient... servir...

Elle n'osait pas non plus regarder Tom. Il l'intimidait encore un peu trop. Et puis, si ce qu'elle disait ne convenait pas, elle imaginait qu'il pourrait lui faire comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Sam 29 Nov - 11:36


Qui veut la fin veut les moyens
L'

on discernait très distinctement dans cette assemblée ceux qui avaient fait des progrès, s'étaient acquittés de leur tâche, et savaient s'en montrer on ne peut plus fiers, et ceux qui, soit avaient des reproches à se faire, soit n'avaient pas été complètement à la hauteur, et espéraient que leur tour passerait à l'as. Un seul sentiment constant, dans tout cela, et quasiment palpable par ailleurs, cette sorte d'appréhension sourde, parce qu'il savait les impressionner. Et Merlin, ce qu'il aimait savoir avoir ce pouvoir sur autrui ! Il attendit que le tour de table soit achevé, les écoutant l'un après l'autre avec une infinie patience, réagissant plus ou moins aux réflexions de chacun, mais sans jamais couper la parole ou intervenir. Nemesis Colloway était morte. Parfait. Tom n'était pas sans déjà le savoir, bien sûr, mas il devait admettre que son pantin tout neuf savait se montrer diablement efficace quand il le voulait - ou quand on l'y obligeait, surtout. Caleb, quant à lui, lui tendit le dossier le plus complet qui soit sur ces affaires de voyage temporel. Tom prendrait le temps de les examiner plus tard, mais connaissant le jeune hmme, il ne doutait en rien du fait que les informations compilées dans ces dossiers étaient on ne peu plus complètes, de celles qui, bien sûr, n'auraient jamais dû quitter le département des mystères. Il lui adressa un signe de tête reconnaissant avant que d'écouter Daniel, visiblement plus que fier de mener sa mission à bien. Et heureusement qu'il n'y avait aucun accroc ! Les circonstances, autrement, pourraient en être pour le moins... catastrophiques... Enfin, Sharon ferma le cercle. Elle n'était pas encore parvenue à ses fins, il s'en était douté, et il faudrait qu'il lui intime de presser le pas, mais chaque chose en son temps. Il écoutait collectivement les propos de chacun, mais il leur ferait ses remarques à titre individuel, pareil pour ceux qui n'avaient pas daigné prendre la parole. Il ne comptait pas non plus passer trop de temps à blâmer ses sous-fifres, ça pouvait bien attendre, sauf pour l'un d'entre eux, qui se sentait très certainement visé depuis le début.

-Bien.
se contenta-t-il de dire sans plus de réaction. Il marqua une pause avant de reprendre. Nous allons bientôt entrer dans le vif du sujet. Mais avant... Comme je vous l'ai dit, vos erreurs ne sont jamais oubliées, et chacune d'entre elles peut avoir de lourdes conséquences pour nous tous. Son ton de voix était extrêmement doucereux, on y discernait aucune animosité, aucune rancoeur, aucune colère, et pourtant, chacun ici devait s'attendre au pire. Et le savait sans doute. Je pense que certains d'entre vous feraient bien de s'en souvenir. Son regard était obstinément tourné vers Elena. Mais quand il reprit la parole, ce ne fut pas à la jeune femme qu'il s'adressa. Caleb, peux-tu t'approcher, s'il te plaît ?

La formule de politesse devait évidemment l'inquiéter, et ne tolérait pas pour autant le moindre refus, cela va de soi.






code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Dim 4 Jan - 11:28

Le tour de table vient de s'achever. C'est là qu'on voit que la machine est dors et déjà bien huilé. Si on se contente de regarder tout cela de loin, on peut croire que c'est une réunion anodine de quelques ados ou post ados illuminés, qui pensaient changer le monde en accomplissant rien, et tomberaient très vite de leur petit nuage. Mais en fait, les chevaliers de Walpurgis représentent déjà un organisme dangereux et redoutable, il suffit de faire l'inventaire de toutes ces révélations. Il était questions d'assassinat, d'infiltration au sein même du ministère, d'espionnage, de démarchage afin de grossir nos rangs... et je ne suis même pas sûr de vouloir savoir quelle mission a été confiée à Daniel tant celle-ci me paraît obscure. Nous représentons quelque chose, nous formons véritablement un ensemble, et comment ne pas éprouver ce sentiment fort d'appartenance, cette volonté de faire ses preuves, et surtout d'accomplir quelque chose d'infiniment grand. Aucun de nous ne peut plus faire marche arrière, aucun de nous ne peut ou doit prendre ça à la légère. Quelque part, je trouve ça assez... grisant... D'une certaine manière, j'entends. Parce qu'il y a également quelque chose de plutôt terrifiant, dans tout cela, je peux difficilement le nier. C'est plus clair encore quand Lord Voldemort prend la parole, et à chaque fois qu'il prend la parole. Il est diablement intimidant au quotidien, mais c'est plus impressionnant et visible encore dans ce genre de situation. Il se sait en position de supériorité, il est en position de supériorité, et nous n'avons d'autres options que de nous plier à ses règles et à sa volonté, à ses exigences et à des desseins qui parfois nous échappe, à craindre et paradoxalement admirer en même temps l'ambition folle qui paraît le ronger.

Il revient sur ce sujet que j'avais naïvement espéré qu'il oublie, comme si c'était vraiment possible. Les erreurs commises. Je sais qu'il fait référence à Elena, à cette histoire avec la bibliothèque, je comprends que le couperet va tomber, et j'adresse à mon épouse un regard emprunt d'inquiétude, où ne doit pas se lire plus de confiance quand c'est mon nom qu'il prononce finalement, alors que je m'attendais à entendre celui de la jeune femme assise à côté de moi. Il s'est certes montré très poli, mais ça ne me rassure pas. Bien sûr, quand il me demande de m'approcher, je m'exécute immédiatement, je me lève et viens jusqu'à lui. Les propos qu'il prononce alors à voix basse à mon attention me glace le sang. Livide, je tourne un regard qui doit avoir quelque chose de profondément desespéré.

-Lena...
fais-je d'une voix sans timbre. Il faut que tu te lèves, toi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Mar 6 Jan - 16:43

    Je ne prête qu'une moindre attention aux récapitulatifs de mes camarades concernant leurs diverses missions secrètes. Je suis trop concentrée sur les battements assourdissants de mon coeur et la main de Caleb qui serre la mienne sous la table, cherchant à m'apporter un réconfort qui ne suffira pas. La peur que je ressens se transforme lentement en une douloureuse résignation. Je n'y échapperai pas, je le sais. Il ne me reste plus qu'à affronter ce qui m'attend avec la tête haute. La punition sera à la hauteur de l'erreur que j'ai commise : cinglante et sans appel. Cependant, je suis loin d'imaginer à quel niveau va s'élever le sadisme de mon maître. L'idée ne germe dans mon esprit que lorsque Tom demande à mon époux de se lever à ma place, sans me quitter des yeux. Non. Mes yeux se ferment à moitié en sentant le poids du regard de Caleb. Je devine presque instinctivement ce qui va arriver, car je possède ce même talent pour la torture qui sied si bien à Tom. Son plan, je le connais. A sa place j'aurais eu le même. Je hoche la tête en réponse à la voix blanche de mon mari. J'aimerais pouvoir lui dire de ne pas craindre ce qui va se passer, que je ne lui en voudrai jamais, que je l'aime.

    « D'accord. » Je dis simplement.

    Le bruit de ma chaise qui racle sur le sol lorsque je me lève résonne dans le lourd silence qui règne dans la maison. Dans ma maison. Existe-t-il meilleure ironie que celle qui décide que je souffrirai à cet endroit même où j'ai mit un terme à la vie de mes parents il y a un an ? Mon regard se perd sur le jardin et sur le rosier sous lequel repose cette petite partie de moi que je n'ai jamais connue mais qui me manque tant. Cette vue sinistre me rassure. La souffrance que j'endure sur le chemin de la perfection est une leçon à retenir.

    Le regard vide, le visage impassible, je m'avance vers Tom et Caleb. Mes mains ne tremblent plus. En cet instant, je m'imagine n'être que du bétail mené à l'abattoir. Je songe à toutes ces personnes assises autour de la table et qui attendent de me regarder m'effondrer en hurlant. Car tous ici savent aussi bien que moi ce qu'il va arriver. Tom ne me tuera pas, il sait que la mort n'est qu'un soulagement comparé à ce qu'il peut m'infliger. De plus, il a besoin de moi, encore un peu. Du regard je cherche à rassurer Caleb. Le connaissant, fidèle et aimant, suivre cet ordre sera probablement la chose qu'il aura le plus de mal à faire dans sa vie. Utilisant le peu de legillimencie dont je suis capable grace aux courts médiocres de nos professeurs à Poudlard, je me permet tout de même de lui glisser un petit mot dans le crâne. * Tu ne dois pas hésiter. Ne retiens pas tes coups. Je t'aime. * C'est tout ce que je parviens à lui dire avant de faire face à Tom, ce garçon plus jeune que moi auquel j'ai donné mon âme et qui en prend si peu soin. Et lorsque je n'ai plus d'espoir comme maintenant, je me souviens de mon serment. Je serai son pion et son renfort, à la vie, à la mort.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Dim 1 Fév - 17:51


Qui veut la fin veut les moyens
B

Beaucoup pouvaient penser que, d’une manière ou d’une autre, ils avaient dû réussir à percer cette carapace froide et glaciale, beaucoup avaient dû avoir l’audace de croire que Tom Elvis Jedusor avait su développer à leur égard ne serait-ce que l’ombre d’un sentiment. C’était mal le connaître, et croire le connaître était par ailleurs une erreur dont on se relevait rarement. L’héritier de Salazar Serpentard ne connaissait l’amour et l’affection que dans ce qu’ils avaient de plus purement théorique, il avait pu constater l’assujettissement qui, à ses yeux, en résultait, et bien évidemment, il avait été dès lors hors de question de se laisser prendre au piège. Plus facile à dire qu’à faire ? Pas pour le sociopathe qu’il était résolument, et qui, très clairement, n’accordait d’importance et d’intérêt sincère qu’à lui-même. Aussi pourrez-vous lui témoigner le plus grand respect (et en l’occurrence, c’est dans votre intérêt), la plus grand estime, ou la plus profonde sympathie, il n’en aura que faire. Pour lui, tout un chacun demeure un pion. Il pourra au mieux vous accorder plus de valeur qu’à un autre. Un simple pion ne vaut pas un cavalier ou une tour, après tout, mais vous ne resterez jamais que des éléments diffus du grand dessein, de ce grand échiquier qui ne tolère nul adversaire. Et vous serez tantôt les blancs, ou les noirs, à sa guise. Qu’importe ce que le cavalier aura fait pour défendre sa reine. Au moment de l’écraser, si la stratégie l’exige, il n’y aura ni clémence, ni pitié.

Elena Lestrange était très clairement l’un de ses meilleurs éléments parmi les chevaliers de Walpurgis, elle avait été plus d’une fois d’une aide précieuse dans le progrès de ses plans, mais en définitive, cela ne changeait rien. Ou tout du moins si, cela avait le mérite de donner plus d’impact encore à l’exemple qu’il se devait de donner à tous. On ne prend pas de libertés qui pourraient le compromettre, même si celles-ci paraissent être pour le plus grand bien. On ne se permet pas d’écarts, on ne prend pas de risques inconsidérés. On ne blesse pas mortellement la bibliothèque de Pouillard sans son accord, quand bien même celle-ci aurait-elle découvert des informations compromettantes tout à fait susceptibles de lui nuire… Ainsi Elena devait-elle payer le prix de ses erreurs. Mais ce n’était pas lui qui se salirait les mains. Le teint de Caleb avait pâli, quand Tom lui avait demandé de le rejoindre. Il avait très certainement deviné avant même que le préfet en chef des verts et argents ne lui souffle ses ordres à l’oreille. Des ordres stricts et sans appel. Prononcé sur ce ton doucereux qui détonnait très clairement avec l’horreur d’une situation future dont il était certes l’instigateur, mais qu’il observerait avec distance, et en prenant à peine la peine de se sentir concerné. Ce n’était jamais qu’une phase anodine de leur réunion, avant qu’ils ne passent à autre chose, après tout. Ses ordres donnés, il croisa seulement les bras, et se contenta de croiser les bras.

-Vous saurez que je ne tolère pas la moindre erreur. De qui que ce soit. Toute bévue se doit d’être réparée, et corrigée. Il tourna son regard en direction de Caleb. Vas-y, Caleb, je t’en prie.

Toujours ce ton doucereux et tranquille, la suite ne le serait pas tant.






code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Lun 9 Fév - 18:16

Le teint pâle, décomposé, mon regard ne lâche pas celui d'Elena, celui de mon épouse. Je sais ce qu'il m'intime, bien sûr, mais je n'ose pas bouger ni parler... Et dans mon dos, je sens brûler le regard de notre maître. Si je ne le fais pas, il le fera sans doute. Il nous le fera sans doute à tous les deux. Je voudrais négocier, suggérer être celui qui ferait les frais de ce sort que l'on m'oblige à lancer, mais je sais bien que l'on ne discute pas les ordres de Lord Voldemort, qu'il est de mauvais ton de le contrarier, ce qui est en train de se passer en est l'exemple. Je suis l'exemple, nous sommes l'exemple, moi et Elena. L'espace d'une fraction de secondes, je me surprend à haïr celui que j'admire. Puis finalement, je me contemple moi-même. Je le hais peut-être à cet instant, mais il est intègre à lui-même. Moi, toute l'intégrité que je pensais avoir en moi, semble comme évaporée. Et finalement, ce n'est pas lui que je déteste, c'est moi que je hais. Trop de voeux discordants, et entre eux, le devoir, mon devoir, sous forme d'ordre intimé à voix basse. Il ordonne, mais le coup, c'est moi qui vais le porter, la baguette que je tends dans la direction de celle que j'ai juré d'aimer pour le meilleur... et pour le pire, c'est mon bras qui la soulève. Je n'ai pas le choix. Ou bien si, j'ai le choix ? Mon bras n'a jamais à ce point tremblé au moment de lancer un sort. Je sens mon regard s'embrumer. J'ai un nuage de larmes au-dessus des yeux. Je me déteste, je me détesterais toujours.

-Je t'aime.


Je le souffle si bas que je ne suis pas certain qu'elle m'ait entendue. Je ne l'ai jamais prononcé si sincèrement, et en l'éprouvant de façon plus vivace. Mais ça ne change rien au fait. Je me hais et dans quelques secondes, quand bien même son regard me l'ordonne pour le moment, elle me haïra aussi... Je ferme les yeux, aussitôt, inévitablement, les larmes jusqu'alors retenues sous mes paupières coulent le long de mes joues. J'ai pour principe de ne jamais pleurer. Là, je n'ai plus que ce support lacrymal qui ne servira à rien. Qui ne sert à rien. Je ne peux apitoyer personne, juste me rendre ridicule en plus d'être plus cruel que ce que j'aurais jamais pensé pouvoir être. Je ne suis pas infâme. Je suis l'infamie. Le pire des chevaliers, le pire des hommes, et le pire des hommes, le tout pour le prix d'un. Je prends une grande inspiration, je rouvre les yeux, et ma voix claque dans les airs. Un mot, un seul, mais qui n'a jamais eu plus de raisons qu'à cet instant d'être qualifié d'impardonnable.

-Endoloris.


J'espère. Du plus profond de mon être j'espère que mon incapacité à supporter sa douleur, ait atténué le maléfice, l'ait rendu moins cuisant. Je ne détourne pas les yeux. C'est ce qu'il m'a ordonné, ne pas détacher mon regard d'elle. Que son supplice soit un peu le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Mar 17 Fév - 15:45

    Je me tiens bien droite, face à l'assemblée des chevaliers. Mon regard s'attarde un instant sur le visage blême et fermé d'Abraxas. Puis il rejoint celui de Caleb où je lis une culpabilité très alarmante. Je ne peux que comprendre le dilemme auquel il fait face, sa baguette levée vers moi. Quel genre de monstre torturerait la femme qu'il a juré d'aimer, chérir et protéger avec sa vie ? Étant moi-même une différente sorte de monstre, je ne me vois pas lui jeter la pierre pour ce qu'il s'apprête à me faire. Je n'ai encore jamais expérimenté un sortilège doloris, mais j'ai déjà entendu dire que la douleur pouvait rendre une personne folle et suicidaire. Cette pensée me terrifie, bien qu'en apparence je ne ressemble à rien d'autre qu'à la Lena habituelle, en un peu plus stoïque. Je ne lèverai pas les yeux vers Tom, pas par crainte, mais parce que je sais quel plaisir sadique il pourrait en tirer. Je ne lui ferai pas la fleur de le laisser déchiffrer dans mes yeux la peur qui me serre le ventre. Dans le silence profond qui s'est installé dans le salon, j'observe les lèvres de Caleb trembler alors qu'il murmure une chose que je ne parviens pas à entendre. Mes yeux se ferment au moment même où le sortilège me frappe.

    Un hurlement retentit dans la demeure et je ne réalise presque pas qu'il provient de ma propre bouche. Mon visage tordu en un rictus de douleur, je m’effondre sur le carrelage froid. Mon corps se convulse à-même le sol comme j'ai le sentiment de sentir mes os se briser un par un, déchirer ma chair et ma peau. Un feu de l'enfer brûle mon cerveau et je me sens agoniser à petit feu sans ne jamais mourir. Mes oreilles bourdonnent de cris déchirants si nombreux et aiguës que je ne distingue plus où ma propre voix se discerne de celles de mes anciennes victimes. Je peux les entendre hurler à la mort, encore et encore. La brutale souffrance est bien pire que tout ce que j'aurais pu imaginer, et pourtant je n'ai jamais douté de la puissance de mon imagination. Ce n'est qu'au moment où je sens comme une main imaginaire déchirer ma poitrine pour écraser mon coeur, que le sortilège prend fin. Mes yeux exorbités cherchent autour de moi quelques repères, mais je ne vois que des formes floues. Mon souffle est si faible et rapide que je doute moi-même d'être toujours en vie. Je me sens terriblement faible, mon corps refuse de bouger. La fraîcheur du dallage représente le seul soulagement que je puisse espérer. Une unique larme coule hors de mon oeil droit et roule sur ma joue avant de s'écraser sur le sol, à mes côtés. Je ne me relèverai pas, d'abord parce que je n'en ai pas la force, et surtout parce que je ne pourrai pas tolérer de laisser Caleb voir le résultat de son sortilège dans mes yeux. Les convulsions de mon corps, mes hurlements, c'est tout ce qu'il a pu voir et c'est bien suffisant. Je ne lui imposerai pas la vue de mes yeux, injectés de sang, vidés de leur vitalité d'ordinaire si présente et qu'il aime tant.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2171
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]   Jeu 16 Avr - 2:09

Qui veut la fin veut les moyens.
Petit à petit, les personnes qui avaient des choses à dire parlèrent. Sasha avait ouvert la marche, suivit de près par Caleb puis Daniel. La jeune femme observait tout le monde, se demandant comment elle avait pu passer à côté de cette institution pendant ces quelques années à Poudlard. Elle retrouvait des amis, ne s’étant pas douté une seconde qu’ils puissent posséder un tatouage sur leur avant-bras (comme elle maintenant). Sasha ne comprenait pas tout, voir presque rien en fait. Caleb parla de voyageur, Daniel mentionna quelqu’un qui était parfaitement sous contrôle. Elle aurait pu faire le lien, mais elle ne le fit pas. C’était bien trop énigmatique pour qu’elle puisse comprendre qu’elle connaissait la personne et que ce contrôle concernait plus d’une personne qu’elle connaissait. Tout le monde n’avait pas quelque chose à dire visiblement. Tom reprit ensuite la parole. Il semblait satisfait de ces différents rapports, mais il en vint rapidement aux erreurs de ses sous-fifres. Sasha ne connaissait rien de l’histoire, elle comprenait simplement que cela avait un rapport avec Elena. Parce que le regard du futur seigneur des ténèbres se tournait vers elle à chaque fois et qu’il était facile de lire le trouble sur son visage. Sasha resta muette dans son coin, essayant de se faire le plus petite possible. Elle écoutait le « maître » parler de sa voix douce caractéristique, celle qu’il ne fallait pas sous-estimer. Celle qu’il aimait utiliser avant de planter sa lame au plus profond du cœur. Le seigneur avait demandé à Caleb de se lever, ce qu’il fit. Sasha l’observa, suivant ses mouvements des yeux, toujours en silence. Si l’erreur concernait Lena, comme elle osait le croire, ce n’était guère étonnant que Caleb soit mêlé à l’affaire. Il était son mari après tout et Tom semblait adorer mêler les sentiments à ses tortures. Le regard de Caleb changea après que Tom lui ait adressé quelques mots, puis il appela sa toute jeune femme.

Les minutes qui coulèrent ensuite, semblèrent très longue. Elena avait rejoint Tom et Caleb. Jedusor avait pris le temps de rappeler à tout le monde qu’il n’acceptait pas les bavures de qui que ce soit. Il était facile de deviner ce qui allait se passer, il était facile d’imaginer la souffrance qu’Elena allait ressentir. Ce fut à Caleb de lancer le sortilège. Sasha serra des dents avant même d’entendre les premiers hurlements de son ancienne camarade d’école. Au fond, la jeune femme devait bien avouer qu’elle appréciait ne pas être à sa place, elle avait assez donné comme cela avant, même si ce n’était évidemment pas très sympathique pour son ancienne camarade. Mais finalement, la situation rendait juste les personnes égoïstes. C’était chacun pour sa pomme, pour être dans les petits papiers du maître. Comme des chiens qui se bâteraient pour être bien vu du patron. Sasha décida de fermer les yeux un moment, en essayant de ne pas trop écouter les cris d’Elena. Cela ne dura sans doute que quelque seconde, mais ça sembla bien plus long. Et finalement le silence revint. La jeune femme ouvrit les yeux, les tournant instinctivement vers Tom, pour regarder son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Qui veut la fin veut les moyens [mes petits chevaliers :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Imag'In Café
» REG&LYL ? "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: La villa Gordon
-