AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle Complicité [feat Steve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 183
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Dim 25 Jan - 16:22


Nouvelle complicité
Steve & Péné

Il n’y avait pas grand monde à la bibliothèque aujourd’hui. Quelques se partageaient les différentes tables. Pénélope, en élève très sérieuse qu’elle était, était assise à une des tables de la bibliothèque, seule,  plusieurs livres ouverts devant elle. Elle était en train de faire ses devoirs, pour la semaine d’après. Certains professeurs leurs donnaient les devoirs à l’avance, et Pénélope préférait les faire au plus vite histoire de s’en débarrasser. Cela ne changerait jamais, Pénélope resterait la gentille Poufsouffle, studieuse dans son travail et préfète-en-chef de surcroît.

Pourtant quelque chose avait bien changé il n’y a pas longtemps. Elle avait réussi à approcher Steve Johnson, le garçon dont elle était tombée amoureuse. Elle avait envie de mourir de honte en se rappelant comment cela s’était passé. Il est vrai que pour avouer à un garçon à qui on n’a pas vraiment parlé qu’on l’aime, il a d’autres moyens que d’aller le voir à la sortie de son cours et de le lui dire comme ça. Néanmoins, cela avait été une première pour elle, et elle souhaitait ne jamais renouveler l’expérience.

Elle avait eu beaucoup de chance que Steve ne soit pas un garçon sans cœur qui se foute d’elle en lui disant d’aller voir, ailleurs. Il avait voulu la connaître, et voulu devenir son ami. Malheureusement pour lui, même si au jour d’aujourd’hui on pouvait dire qu’ils étaient bons amis, Pénélope n’en avait pas pour autant oublié son amour pour lui. Ils n’en avaient pas reparlé et ce n’est sûrement pas Pénélope qui allait relancer le sujet, autant qu’il croit qu’elle ne l’aimait plus, cela lui évitait quelques problèmes même si cela lui faisait toujours un peu de peine.

Elle savait pourtant bien qu’il fallait qu’elle fasse une croix dessus pour potentiel copain, seulement elle n’arrivait pas à s’y résoudre. Elle ne pouvait rien contre ses sentiments. Et puis au moins, elle pouvait être amie avec lui, c’était déjà ça ! Même si dans son cœur elle espérait plus que cela… bien plus. Mais elle ne pouvait pas non plus le forcer à l’aimer. Autant ne rien dire et profiter de leurs moments de complicité, c’était toujours mieux que rien.

La jeune femme était trop absorbée par son travail et ses pensées pour s’apercevoir d’un nouvel arrivant.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 316
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Lun 9 Fév - 17:35

Ils sont complètement barges, tous ces profs. Où est-ce qu'ils croient que je vais trouver le temps de rattraper mes devoirs en retard, de me taper ceux à venir, de participer à tous les entraînements de Quidditch organisés par les Gryffondor et de conserver mon record du plus haut château de cartes explosives jamais érigé ! Ils n'y pensent pas, à tout ça, eux ! Et ils m'obligent, du coup, à lutter contre ma propre nature et à faire quelque chose qui m'horripile, et du plus profond de mon être : foutre un pied, les deux pieds, même, à la bibliothèque de Poudlard. Bon, j'ai pas l'intention d'y rester trop longtemps, hein. Cet endroit m'angoisse. Sérieusement. Ce silence ! Par la barbe de Merlin, ce silence ! Qui donc peut supporter un truc pareil ! C'est proprement ignoble, le silence, et puis cette espèce de... pesanteur studieuse un peu partout. Sérieusement, deux minutes que je suis là, et j'ai déjà des sueurs froides. Je me dirige dans les rangées de bouquin, bien décidé de vite fait trouver mon précis de métamorphose pour vite fait me tirer de là, quand mon regard tombe sur un visage connu. Pénélope. Ok, je peux faire un effort, pour le coup. Au moins le temps d'aller lui parler.

C'est assez drôle de se dire que Péné et moi soyons parvenus à devenir ainsi proches, quand on sait de quelle façon ça s'est passé, le jour où on a vraiment appris à se connaître. Elle qui me dit qu'elle m'aime (mais je maintiens qu'elle s'est juste illusionnée... d'ailleurs, aujourd'hui, je n'ai pas le sentiment qu'elle ait d'autres sentiments pour moi qu'amicaux - ou alors je suis complètement aveugle. Oui, je suis complètement aveugle), et moi qui la rembarre aussi gentiment que je peux. Au final, cette déclaration-surprise n'aura pas été faite en vain. J'ai appris à mieux connaître Péné, et derrière ses allures timides et réservées de première de la classe, c'est une fille bien, franchement. Elle est intéressante, elle est drôle... en plus, on ne va pas se le cacher, elle est jolie, ce qui ne gâche rien... Si elle me faisait maintenant, au stade où on en est à présent, les déclarations qu'elle m'avait faites à l'époque, il aurait bien été possible que je ne dise pas non. Mais bon, les choses sont très bien comme elles sont. Je suis vraiment pas fait pour vivre en couple. Ou en tous cas, je me débrouille comme un manche quand j'essaye seulement. Aucune fille au monde ne me mérite pour petit ami, et encore moins Pénélope. La pauvre, je pourrais réduire son coeur en miettes. Bref, bref, bref... Je m'approche donc de la demoiselle et la salue d'un sourire avant de prendre la parole.

-Prends garde à pas prendre la poussière comme tous ces vieux bouquins.
Je marque une pause. Allez viens, on va ailleurs, c'est le pire endroit de la terre, ici.

Ah oui, je pourrais profiter de la compagnie studieuse et bienveillante de Pénélope pour bosser et enfin me mettre à jour dans mon boulot mais.. comment dire... ah oui... Pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 183
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Mar 24 Fév - 12:51


Nouvelle complicité
Steve & Péné

Pénélope n’avait pas remarqué la présence à côté d’elle, gardant la tête baissée sur ses livres. Elle était très prise par ce qu’elle était en train de faire. Quand Pénélope commençait à étudier, il était très dur d’attirer son attention, au grand dam des personnes environnantes qui souhaitaient lui parler. Néanmoins, cette fois-ci, Pénélope sembla remarquer que quelqu’un se tenait près d’elle et elle leva les yeux intriguée pour tomber sur Steve. Elle ne cacha pas sa surprise de le voir ici, à la bibliothèque. C’était bien un des lieux les plus évités par le jeune homme.

-Prends garde à pas prendre la poussière comme tous ces vieux bouquins.

Pénélope arqua un sourcil avant de sourire. Il fallait toujours que Steve dise n’importe quoi. Au moins il était de très bonne compagnie, au moins on était sûr de ne pas s’ennuyer avec lui. Pénélope était loin de pouvoir dire la même chose d’elle-même. Elle n’était pas la personne la plus drôle du monde mais elle savait tout de même se montrer agréable.

« Quelque chose qui ne risque pas de t’arriver n’est-ce pas ? »

Elle avait dit cela avec un petit sourire, sachant à l’avance la réponse du jeune homme. Cela devait être l’un des endroits que Steve appréciait le moins… Dommage, pour Pénélope il ne savait pas ce qu’il perdait. Elle avait toujours aimé la bibliothèque, c’était calme, plein de connaissances… Un vrai bonheur ! Mais bon… c’est lui qui voyait

Allez viens, on va ailleurs, c'est le pire endroit de la terre, ici.

Sans surprises évidemment… Néanmoins elle se demandait ce qui avait bien pu le mener jusqu’ici. S’il avait pris la peine de venir jusqu’ici c’est qu’il n’avait pas vraiment eu le choix. Sûrement les professeurs qui l’avaient « obligé » à venir, probablement pour rattraper quelque chose. Ce n’était sûrement pas raisonnable de le laisser filer, il risquerait de s’attirer plus d’ennuis, mais elle n’avait pas non plus envie de lui paraître désagréable.

« Tu exagères quand même… Ce n’est pas si terrible ici. Mais je veux bien t’accompagner ailleurs si tu veux, même si je me doute bien que tu n’es pas venu ici par hasard et que ce n’est pas une bonne idée que tu t’en ailles mais, tu fais bien ce que tu veux après tout. »

Elle lui avait répondu tout en rangeant ses affaires, un petit sourire collé aux lèvres, lui faisant comprendre qu’elle n’était pas du tout en train de le réprimander mais que c’était plus une… constatation, un conseil. Après avoir tout remis en place, elle se leva et se posta près de lui.

« Bon, où veux-tu aller ? »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 316
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Lun 2 Mar - 11:47


Un sourire amusé s'affiche sur mon visage alors que j'entends Pénélope me faire remarquer que ce n'est clairement pas à moi que cela arriverait, que de prendre la poussière à la bibliothèque. En même temps c'est vrai. Clairement, je ne suis pas claustrophobe, mais quand je me retrouve dans cet endroit, j'ai le sentiment de l'être, je me sens immédiatement pris d'une irrépressible envie de m'enfuir le plus loin possible de cet endroit. Pénélope, je le sais, c'est tout l'inverse. Je trouve d'autant plus amusant qu'on s'entende aussi bien, tous les deux. Je suppose que nos caractères se complètent. Elle doit espérer me mener de temps à autres sur le chemin de la raison, quand moi, j'essaye de la mener sur le chemin opposé. Jusqu'ici, je crois quand même que j'y suis parvenu bien plus souvent qu'elle. Il faut dire que je suis un indécrottable inconséquent, on ne modifiera pas ma nature si simplement. Même si parfois, juste pour faire plaisir à Pénélope, je me sentirais capable de faire quelques efforts. Mais pas trop souvent quand même. Et pas aujourd'hui.

En gros, sa tentative pour me faire culpabiliser (si c'est vraiment ce que c'est) est complètement vaine et je me contente d'y répondre par un simple haussement d'épaules. Ouais, c'est vrai, à la base je suis venu là pour une raison précise. Mais vu combien démotivante est cette raison, je me passe très bien de m'attarder dessus. Je serai à la bourre dans mon boulot, c'est tout. Au fond, est-ce que c'est franchement bien grave ? Pas que je sache. C'est pas moi qui vais m'en inquiéter, en tous cas. Si j'ai réussi à avoir mes BUSE en venant aux examens les mains dans les poches sans avoir rien révisé avant, c'est pas maintenant que je vais commencer à faire des efforts phénoménaux non plus. Il s'agirait de pas trop présumer de mes capacités de concentration non plus. Un sourire triomphant s'affiche sur mon visage quand je la vois ranger ses affaires et se lever. Pour ma gouverne, il n'y a quand même pas besoin de fournir trop d'efforts pour la convaincre. Où est-ce que je veux aller ? Ben... j'y ai pas réfléchis du tout, mais n'importe où sauf ici me semble un meilleur plan dans tous les cas.

-J'en sais rien du tout.
Je reconnais sans la moindre gêne à l'idée de l'avoir tiré de ses devoirs, révisions (ou peu importe d'ailleurs) sans aucune raison valable. On était toujours mieux ailleurs que dans cet espace ultra studieux réservé aux études et à tous ces trucs d'intellos et rats de bibliothèque qui me donnent envie de... rendre. Ça dépend. T'as faim ? T'as soif ? T'as envie de prendre l'air ? Tu veux qu'on joue les explorateurs et qu'on parte en quête de passages secrets du château inexplorés ? T'as envie qu'on s'improvise un mini match de Quidditch à deux ?

Les possibilités sont infinies, quand on a l'intention de faire n'importe quoi sinon bosser. Et dans ce domaine, je suis extrêmement doué, vraiment. La procrastination à son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 183
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Dim 8 Mar - 20:41


Nouvelle complicité
Steve & Péné

Pénélope aurait pu être légèrement agacée que quelqu’un la perturbe dans ses devoirs mais venant de Steve cela ne la dérangeait pas plus que cela. Elle aimait passer du temps en sa compagnie et cela lui faisait plaisir qu’il le lui propose. Même si elle n’entretenait pas la relation qu’elle aurait voulu avec lui, le fait qu’ils soient amis était déjà une très bonne chose.

-J'en sais rien du tout. Ça dépend. T'as faim ? T'as soif ? T'as envie de prendre l'air ? Tu veux qu'on joue les explorateurs et qu'on parte en quête de passages secrets du château inexplorés ? T'as envie qu'on s'improvise un mini match de Quidditch à deux ?

Cela ne l’étonnait pas vraiment. Steve avait tellement d’imagination parfois qu’il était incapable de prendre des décisions. Malheureusement, la pauvre tentative de la blonde pour l’inciter à travailler tomba à l’eau mais en même temps elle n’avait pas eu beaucoup d’espoirs dès le départ. Personne ne serait capable de lui faire entendre raison, ce qui était bien dommage d’une certaine façon. Mais c’était Steve.

Elle étudia ses propositions avec un sourire. Au moins il ne proposait pas des choses trop farfelues, parce qu’avec lui on était jamais à l’abri de son imagination débordante. Surtout en terme d’occupation, il arrivait toujours à trouver quelque chose pour tuer le temps, ce qui pouvait s’avérer être une véritable qualité comme lui causer des ennuis. Pénélope était bien placée pour le savoir en sa place de préfète-en-chef, elle s’était souvent retrouvée face à Steve et ses bêtises. La plupart du temps elle faisait comme si elle n’avait rien vu ou alors elle ne lui donnait qu’une sanction mineure quand elle y était vraiment obligée. Ce qui n’était pas très honorable, elle le savait bien mais elle n’avait pas envie qu’il perde le peu d’estime et d’affection qu’il semblait avoir pour elle.

« Je te ferai remarquer que c’est toi qui voulait t’en aller, c’est à toi de choisir ce que tu veux faire à la place de ce que tu devrais faire. Mais je ne suis vraiment pas douée au Quidditch alors je ne pense pas que ce soit une bonne idée sauf si tu as envie de bien rire en remarquant mon niveau affligeant comparé à toi. Va où tu veux je te suis. »

Il est vrai que cette activité ne l’avait jamais attirée plus que cela, du moins en termes de participation. Après cela ne lui déplaisait pas de regarder un match. Il valait mieux pour eux qu’ils fassent autre chose, surtout pour elle si elle ne voulait pas se ridiculiser devant Steve.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 316
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Jeu 19 Mar - 12:50

Oui, oui, c'est vrai, c'est moi qui ai suggéré qu'on s'en aille. Mais si elle possède juste une once de bon sens, elle ne voudra pas agir différemment non plus ! Réviser, réviser, encore réviser, y'avait de quoi vous ramollir la cervelle plutôt que de vous la remplir. Elle avait pas l'air de s'en rendre compte, mais c'est pas dans des bouquins poussiéreux qu'on retient les grandes leçons qui seront essentielles à notre vie de tous les jours lorsque nous deviendrons adultes, bien au contraire. Ces leçons-là sont bonnes à jeter aux ordures. Un peu d'enseignement théorique, ça peut servir, j'dis pas, mais la plupart du temps, est-ce qu'on retient les informations dont on nous bourre le mou ? Non. Les informations que l'on nous donne, on les oublie aussitôt notre examen terminé, donc aussitôt qu'on en a plus besoin. Car plus tard, croyez-moi, tout ça, ça servira à rien, rien du tout, l'apprentissage, ça se fait sur le tas, et en expérimentant, c'est tout. Quand elle parle de ce que "je devrais faire", je sais qu'elle parle du fait que je devrais m'installer sagement à côté d'elle et bachotter. Mais nan. Non, vraiment, non. Si ce qui l'inquiète, c'est mes Aspic, faut pas qu'elle se fasse de bile. Ça doit être prétentieux de dire ça mais je suis certain de les avoir. Les BUSE, je les ai eu sans rien glander, alors pourquoi pas les Aspic, hein ? Je sais, c'est exaspérant, mais j'ai jamais eu besoin de réviser des masses pour avoir de bons résultats (et je sais que mes profs en sont verts de rage.

Je ne réagis même pas à cette remarque. De toute façon, elle a visiblement compris que tête de mule comme je suis, elle n'a vraiment aucune chance de me faire changer d'avis. Alors elle me suit, et c'est cool, parce qu'en plus la bibliothécaire est en train de nous adresser des regards en coin qui ne sont pas spécialement engageants. En voilà une qui va être ravie de nous voir partir. Elle me laisse toujours le choix, n'éjectant qu'une seule de mes idées, a.K.a, le match de quidditch improvisé. Et c'est sûrement pour cette raison que j'ai envie d'insister sur cette idée-là plutôt que sur les autres. Et non, c'est pas parce que j'ai envie de voir la jaune et noire s'humilier à califourchon sur son balai. Que vous le croyez ou pas, je suis pas cruel à ce point, en vrai.

-Tu sais que je louperais pour rien au monde une occasion de rire.
je réponds pour la taquiner un peu. C'est pas si difficile, le quidditch, si moi j'y arrive, tout le monde le peut. C'est surtout une question d'équilibre et de concentration... Oui oui, c'est moi qui suis en train de parler de concentration, comme si j'étais bel et bien capable d'en faire preuve. Je peux t'apprendre, si tu veux. Le temps est agréable et plutôt clément. Je trouve que c'est l'occasion. Et puis, ça peut vraiment être amusant de faire ça ensemble. Promis, je me moquerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 183
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Jeu 19 Mar - 22:07


Nouvelle complicité
Steve & Péné

-Tu sais que je louperais pour rien au monde une occasion de rire. C'est pas si difficile, le quidditch, si moi j'y arrive, tout le monde le peut. C'est surtout une question d'équilibre et de concentration... Je peux t'apprendre, si tu veux. Promis, je me moquerai pas.

Hum… Pénélope n’était pas vraiment emballée par la « super » idée que venait d’avoir Steve. En fait elle se dit qu’elle aurait mieux fait de ne rien dire du tout. L’idée de se ridiculiser devant lui ne lui plaisait pas plus que ça, elle l’avait déjà fait une fois en lui avouant ses sentiments, elle n’avait pas très envie de recommencer. Surtout qu’il allait sûrement être vraiment très déçu de sa prestation. Elle était pire que nulle en fait. Il se jetterait sûrement de son balai en voyant la catastrophe… Non ce n’était pas une bonne idée, elle ne voulait pas avoir la mort de Steve sur la conscience, surtout que cela lui ferait beaucoup de peine qu’il meurt.

Il voulait lui apprendre ? Pénélope n’était pas certaine qu’il ait suffisamment de patience pour qu’il enseigne quelque chose à quelqu’un… C’est vrai, quand on le voyait, on s’imaginait plutôt mal le voir enseigner. Non cette idée ne lui disait pas grand-chose… Elle préférait rester étudier en fait. C’était beaucoup moins risquait. Parce qu’autant elle ne voulait pas que Steve meurt en voyant le désastre qu’était elle sur un balai essayant de jouer au Quidditch, autant elle ne voulait pas mourir non plus en essayant de jouer au Quidditch. C’était beaucoup trop risquer, d’ailleurs, son inventeur devait être un amateur des sensations fortes.

Mais elle ne voulait pas non plus le contrarier, il semblait tenir à cette idée. Après tout, elle pouvait bien lui faire confiance… Il arriverait peut être à faire des miracles même s’il est en doutait sincèrement. Enfin… on pouvait toujours essayer, en espérant que cela ne se termine pas de façon dramatique pour eux.

« Je ne sais pas trop… Pas que je doute de tes talents pédagogiques, loin de là, je suis certaine que tu es un excellent professeur. Mais je t’assure qu’avec moi tu t’attaques à un cas désespéré. De plus, je n’ai pas tellement envie de mourir prématurément… Et c’est une telle catastrophe que tu serais forcé de rire… »

Elle rélféchit un instant pesant le pour et le contre… Oh et puis… Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour lui faire plaisir et passer du temps avec lui.

« Mais bon, peut être que tu es un faiseur de miracle, je veux bien qu’on essaye mais je te dis tout de suite que cette tentative est perdue d’avance. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 316
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Mer 1 Avr - 14:01

Je me fiche de savoir que, sur un balai, Pénélope est aussi gracieuse qu'un hippopotame au bord de l'apoplexie (quoi que faut quand même admettre que mignonne comme elle est, Pénélope aurait bien du mal à me sembler à ce point grotesque, ses maladresses et cette absence de confiance qu'elle a en elle, c'est ce qui fait partie de son charme, et il ne faudrait surtout pas qu'elle se prive de ce trait de caractère). Ce qui m'importe vraiment, pour tout dire, c'est juste de passer du temps avec elle, de pouvoir m'amuser, et de m'éloigner le plus vite possible de cette atmosphère glauque qu'est celle de la bibliothèque. Ok, si elle le dit et puisqu'elle insiste, l'entreprise de parvenir à ce qu'elle vole à la manière d'une joueuse de Quidditch ultra chevronnée est sûrement vouée à l'échec, mais on s'en fout à la limite, non ? Je suis pas forcément tendre avec les gens, voire moqueur, mais je ne suis pas cruel non plus, je n'irai pas me foutre de la jaune et noir parce que, dans ce domaine particulier, elle ne faisait pas d'étincelles, elle se rattrape dans d'autres domaines, tout comme, pour ma part, le Quidditch est le seul domaine que je maîtrise vraiment très bien et pour lequel j'arrive presque à m'exercer avec sérieux (oui, oui, moi sérieux, vous avez bien lu... et si vous n'arrivez pas à vous remettre de cette info... ne vous en faites pas, moi non plus).

Bref, qu'elle ne s'inquiète de rien, on fait ça juste pour le plaisir et si je vois vraiment que ça ne l'amuse pas, on trouvera bien autre chose. Je sens bien qu'elle fait une concession pour moi, mais je suis convaincu de parvenir à la dérider. Je n'arrive pas à concevoir qu'on ne puisse pas aimer voler, ne serait-ce qu'un tout petit peu. C'est tellement grisant, cette sensation. Au passage, si elle veut se foutre de ma gueule de son côté, elle aura tout à fait le droit., je ne la blâmerais pas, et il y aura de quoi si je dois jouer les enseignants avec elle. Je suis sûre qu'elle ironise, quand elle dit qu'elle ne doute pas de mes capacités à enseigner. Je crois qu'il y a un bon milliard d'arguments à avancer si l'on veut affirmer que je ferais un professeur pitoyable. En même temps, hein, j'ai pas l'intention d'en devenir un, en vrai, donc faut pas non plus se faire de bile, mes méthodes (s'il y en a) seront forcément pathétiques, mais une fois de plus, l'essentiel, c'est de s'amuser... et de ne surtout pas, mais alors surtout pas se prendre la tête !

-J'adore les causes perdues.
Je lui réplique dans un sourire, ne lui laissant pas d'autres choix que de me suivre, lui agrippant le poignet, jusqu'au terrain de Quidditch... Enfin, non sans faire un détour par le cabanon où sont entreposés tous les balais de l'école. Une vraie caverne aux merveilles, même s'ils sont tous vieux et usés. Choisis ton arme ! Je lui propose dans un geste ultra-théâtral. Le mot est un peu fort, mais si d'aventure elle veut m'assommer avec l'un de ces balais, ce sera approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 183
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Dim 12 Avr - 20:57


Nouvelle complicité
Steve & Péné

-J'adore les causes perdues.

La seconde d’après, Pénélope se demanda ce qui lui avait pris d’accepter. Elle devait sans aucuns doutes avoir perdu la tête. Il aimait les causes perdues, et bien il allait être servi et ce n’était pas peu dire ! Non mais quelle idiote… Vraiment, c’était à se taper la tête contre les murs. On pouvait peut être penser qu’elle exagérait, mais le fait est que d’autres avant Steve avaient déjà tenté de remédier à son problème de vol… Ce fut un échec total. Non, ce n’était même plus une cause perdue mais un cas désespéré. Totalement désespéré. Elle doutait fort qu’il puisse faire plus que les autres aussi doué soit il en Quidditch et en pédagogue. D’ailleurs, elle était tout de même un peu étonnée, étant donné que le Gryffondor semblait vraiment apprécier ce sport, il avait dû être attentif au cours de vol. Même si elle n’était pas très remarquée, il aurait pu se rappeler de la catastrophe qu’elle était à ses cours. Il y en avait plein qu’y s’en souvenaient et qui ne se gênaient pas pour lui rappeler histoire de la taquiner un peu, et autant le dire tout de suite, cela l’énervait plus qu’autre chose.

Elle se laissa traînée, presque de force, à travers les couloirs, priant pour qu’ils mettent le plus de temps que possible, ou alors qu’il y ait une tempête-la tout de suite. Pourtant, elle remarquait toujours les rayons du soleil qui filtraient à travers les fenêtres ornant les couloirs qu’ils empruntaient. Quand ils arrivèrent dehors, elle eut une boule d’appréhension au creux de l’estomac… Il allait lui arriver quelque chose d’absolument affreux, elle en était certaine et tout ça pour les beaux yeux de Steve, c’était ridicule… de faire tout ça juste pour un garçon qui ne vous considérait que comme une amie… Vraiment ridicule… Il la mena dans un petit cabanon où étaient entreposés de nombreux balais, et autant qu’elle se souvienne, cet endroit ne lui disait rien.

Choisis ton arme !

Elle observa les « armes » en question comme s’ils s’agissaient de choses absolument horribles et dangereuses. Elle ne se sentait pas bien du tout ici. Pourquoi donc avait-elle quitté la présence rassurante des livres ? Ah oui Steve… Vraiment qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire ! Elle observa donc les balais, se demandant comment en choisir un mieux qu’un autre. Elle en prit un au hasard, mais elle essaya de le faire correspondre à peu près à son gabarit, elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autre.

« Tu es toujours déterminé à vouloir m’apprendre ? Parce que je préfère te prévenir, ce que tu vas voir va sûrement te déprimer pendant…. Très longtemps ! Alors, tu peux encore reculer si tu en as envie. Ne t’en fais pas, ton statut du courageux Gryffondor ne sera pas entaché, je ne dirai rien à personne promis ! »

Elle se doutait bien que cela ne changerait rien, mais il valait mieux tout tenter non ?

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 316
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   Mer 3 Juin - 10:33

Je ne devrais peut-être pas insister à ce point, en y réfléchissant (car oui, je vous promet, des fois, je réfléchis), je suis sûrement un peu lourd, et j'ai le sentiment que Pénélope est en train de légèrement angoisser. Mais en attendant, outre le fait qu'être lourd soit une seconde nature chez moi, j'aime bien l'idée de lui permettre d'exorciser cette peur. Ça doit être un truc de Gryffondor, ça. Quand un truc nous angoisse, nous, on ne le fuit pas comme l'individu normalement constitué, on fonce dans le tas dans l'espoir d'arriver à éviter la casse. On est pas des courageux, on est des inconscients de première catégorie, mais c'est pour ça, au fond, que je suis aussi fier de porter le blason des rouges et or. Il ne faut pas que Pénélope s'angoisse. Tout se passera bien. Très bien, même, j'ai un bon pressentiment (et non, je n'ai aucun souvenir de mes cours de vol avec elle, la mémoire sélective, que ferait-on sans elle ?).

La jaune et noir continue d'essayer de me convaincre d'abandonner l'idée. Manifestement, elle aime les causes perdues autant que moi-même. Quand j'ai une idée dans la tête, je ne lâche rien, c'est là l'une des premières choses à savoir à mon sujet. Et donc, la demoiselle ne me fera pas changer d'avis. J'attends de la voir en action pour observer l'étendue des dégâts. Si, vraiment, c'est un carnage... Bah... Pour le coup, on en rediscutera, mais puisqu'on en est là, autant aller jusqu'au bout tout de même, non ? Ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin, selon moi. Et qu'elle ne s'inquiète pas pour une dépression potentielle de ma part, c'est un mot que j'ai exclu de mon vocabulaire il y a fort longtemps, et il faudrait vraiment y aller fort pour que j'en arrive là. Même un hippopotame sur un balai me semblerait un ravissement. Et, en toute objectivité, Pénélope est tout de même nettement plus ravissante qu'un stupide hippopotame. Bref, je me contente de lui adresser un fin sourire, preuve que ses arguments n'ont aucune incidence sur ma décision, et j'empoigne deux brossdurs première génération, vieillots et défraîchis, mais qui sauront faire l'affaire malgré tout.

-Je ne recule jamais devant rien.
je lui affirme d'un ton qui a oublié le sens même du mot humilité, tout en lui tendant son balai. Allez, viens.

Et sans attendre une quelconque approbation de sa part, je la mène jusqu'au terrain de Quidditch, me positionne sur mon balai, tout en lui adressant un regard rassurant.

-On va commencer doucement, au ras du sol, d'accord ?

Erm... C'est vraiment pas mon truc, de jouer les pédagogues, mais bon. Mes pieds frappent le sol et me donnent l'impulsion nécessaire pour m'élever, mais à peine, la pointe de mes pieds frôlant l'herbe du terrain, alors que j'attends que Pénélope m'imite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Nouvelle Complicité [feat Steve]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle Complicité [feat Steve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nouvelle Complicité [feat Steve]
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Troisième étage :: La bibliothèque.
-