AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 4 Mar - 12:32

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

C'était étrange, vraiment étrange pour lui de revenir à Poudlard. Il se sentait mal, nerveux, et pas du tout à sa place. Il ne s'était jamais senti à sa place dans l'école de magie, finalement... Dès les premiers jours où il s'y était rendu, le destin s'était arrangé pour lui faire comprendre de plein de manières différentes qu'il n'y était pas du tout à sa place. Ses collègues, à une ou deux exceptions près, s'étaient montré juste complètement exécrables en sa compagnie. Et ne parlons même pas des élèves. Eux non plus ne lui avaient vraiment pas mené la vie facile, loin de là. Enseigner là, ça avait pas été le rêve de sa vie, non, mais Herbert avait tout de même voulu aborder la situation avec optimisme et enthousiasme. Il le regrettait assez cruellement à présent, parce que ça n'avait mené à rien, juste à une humiliation de plus et à une tâche noire sur son curriculum vitae alors qu'il avait été viré pour un "crime" bien moins grave que celui qu'avaient commis certains de ses ex collègues.

Il détestait vraiment cela, devoir revenir après avoir été viré comme un moins que rien. Il avait beau se raisonner, se dire que c'était le destin, qu'à un moment ou à un autre, la chance allait tourner et qu'on le laisserait enfin monter sur les planches et prouver tout son talent pour le théâtre... C'était un peu compliqué tant qu'il restait un pauvre chômeur revenant sur son ancien lieu de travail, la tête basse, et la peur au ventre à l'idée de rencontrer l'un de ses anciens étudiants, ou encore pire, l'une des personnes avec qui il avait travaillé. Il s'était vraiment rendu dans la salle des professeurs à reculons et la peur au ventre. Heureusement, quand il entra, il n'y avait personne. Il s'empressa de mettre les affaires qu'il n'avait pas eu le temps de récupérer lors de son départ dans le carton qu'il avait prévu à cet effet. Avec un peu de chances, il pourrait aller et repartir sans éveiller l'attention... ou non...

La porte s'ouvrit, et Herbert sursauta aussi sec. Il se retourna brusquement mais fut soulagé, la jeune femme qui venait d'entrer dans la pièce n'était personne qu'il connaissait.

-Bonjour.
la salua-t-il en marmonnant, espérant qu'elle ne ferait pas de remarque sur sa réaction un peu excessive.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mar 31 Mar - 14:27

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
C'était fait, enfin c'était fait. Gabrielle avait enfin épousé Raziel et ils étaient à présent mari et femme. La jeune femme avait attendu ce moment pendant de longues semaines, trouvant le temps tellement long. Mais il avait fini par arriver et elle pouvait enfin savourer le fait d'être Madame Rookwood. Au fond, sa vie n'avait pas spécialement changé. Sa belle-mère passait surtout moins de temps à lui rabâcher les préparatifs du mariage, mais elles se voyaient quand même souvent (faut dire qu'elle devait attendre le petit fils avec impatience). Elle vivait déjà avec son époux avant qu'il ne lui ait passé la bague au doigt, donc elle n'avait pas besoin de s'adapter à une nouvelle maison. Au final, cela n'avait donc pas vraiment changé, mais elle ne pouvait que savourer quand même ce récent mariage. Le changement se trouvait surtout à l'intérieur de la française, elle se sentait plus libre, plus libéré, plus sereine. Il n'y avait plus d'histoire de coucherie hors mariage, d'enfant à ne pas voir apparaître trop rapidement ou encore de stresse concernant l'entrée dans une famille de sang pur très soucieuse de ses valeurs. Gabrielle était une Rookwood maintenant, officiellement.

Sauf que maintenant que le mariage avait eu lieu, la jeune femme devait bien avouer qu'elle s'ennuyait encore plus. Elle avait eu l'occasion de s'ennuyer avant, parce qu'elle restait très souvent chez elle à attendre que le temps passe quand elle n'était pas accaparée par Maria Rookwood. Sauf qu'en ce moment, elle s'ennuyait encore plus. Surtout qu'elle ne cherchait plus à faire le travail de l'elfe de maison, par peur d'une nouvelle crise de sa part. Gabrielle ne souhaitait pas spécialement être une femme active, mais elle devait bien avouer qu'elle avait quand même besoin de bouger un peu en ce moment. Ce fut donc dans cette optique qu'elle décida de rendre une petite visite surprise à Raziel, en lui apportant de quoi déjeuner. Ainsi, ils pourraient (du moins elle l'espérait) manger ensemble dans son bureau tranquillement entre ses cours. Elle avait donc demandé à Evi de préparer un panier de pique-nique, elle n'avait même pas essayé de le faire elle-même. Cela l'ennuyait, elle aurait aimé pouvoir mettre un peu plus les mains à la pâte, mais elle faisait l'effort pour le "bien-être" de ce petit elfe. Si seulement Evi pouvait comprendre qu'elle n'avait pas besoin de se tuer à la tâche pour être heureuse, enfin.

La jeune femme se rendit donc à Poudlard, se dirigeant vers la salle des professeurs dans l'espoir de trouver son époux. Elle voulait passer là, avant d'essayer son bureau. Elle ne croisa personne avant d'arriver à destination, ça l'arrangeait. Non pas que la jeune femme n'aimait pas voir des gens, mais elle préférait se faire discrète. Elle entra donc dans la salle des professeurs, qui était presque vide. Un homme s'y trouvait, homme qui sursauta d'ailleurs à son arrivé, mais Gabrielle ne releva pas sa réaction. Elle avait dû lui faire peur en ouvrant cette porte sans prévenir, voilà tout.


« Bonjour. » Lui répondit-elle dans un sourire, après qu'il l'ait salué. "Excusez-moi ?" Puisque l'homme était là, la jeune femme décida de se renseigner auprès de lui, le croyant professeur. « Est-ce que vous savez si le professeur Rookwood dispense un cours en ce moment ? »

Si l'homme pouvait la renseigner, elle perdrait moins de temps à essayer de le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Jeu 2 Avr - 11:07

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

« Bonjour. »

Herbert aurait pu se montrer plus loquace et ouvert à la conversation même avec cette jeune femme qu'il ne connaissait pas, mais après l'avoir salué, et même si elle avait l'air très sympathique, et qu'il était normalement de nature à être bien plus sociable que cela, il avait été tout simplement incapable d'ajouter le moindre mot. Il n'avait qu'une envie, tout de suite, c'était de rassembler ses affaires et de s'en aller immédiatement de cet endroit qui ne l'avait pas spécialement gâté pour tout son premier job, s'appliquant à écraser ses espoirs de jeune premier (ce genre de première expérience professionnelle par laquelle il fallait passer, il paraît).. En plus, il ne savait pas qui était cette jeune femme. Si ça se trouve, il s'agissait de sa remplaçante, et si c'était le cas, elle avait beau être agréable, il n'avait pas franchement envie de soutenir son regard. Seulement, elle l'interpella, alors il n'avait plus vraiment le choix.

"Excusez-moi ?"

Il accepta de tourner les yeux dans sa direction pour la peine. Après tout, elle n'avait rien d'une Morticia Mathews (mais en même temps, il avait entendu dire qu'elle avait été internée, comme quoi il y avait une justice quand même) ou d'une Zelda Sparkley, elle avait l'air bien plus amène et aimable. La pauvre... Si elle enseignait effectivement ici, elle allait finir avec l'âme aussi bien broyée que la sienne. Ou alors c'était lui la pauvre petite nature incapable de survivre dans ce monde de requins.

« Est-ce que vous savez si le professeur Rookwood dispense un cours en ce moment ? »

Ah... peut-être qu'elle n'était pas enseignante, finalement. Herbert la regarda un peu plus attentivement. Il ne connaissait pas bien Raziel Rookwood, mais il n'était pas passé à côté de l'annonce de son mariage. Cette jeune femme, avec son léger accent français, ne serait-elle pas la nouvelle épouse, Gabrielle ? Il ne tarderait pas à l'apprendre.

-Je suis désolé, je n'en sais rien, je n'enseigne plus ici...
Il hésita, puis décida que, après tout, il n'y avait pas de honte non plus à assouvir sa curiosité. Vous ne seriez pas Gabrielle Rookwood, par hasard ?

Ça le ne regardait pas vraiment, c'est vrai, mais il avait cette curiosité naturelle qui l'invitait à s'interroger sur ce à quoi pouvait ressembler l'épouse du professeur d'histoire de la magie, puisqu'il l'avait peut-être sous les yeux... et comme il n'avait pas moyen de répondre à sa question...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 29 Avr - 19:11

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle pensait se trouver face à un professeur de l’école de magie, qui allait pouvoir le renseigner sur l’emploi du temps de son jeune époux. Elle avait eu l’espoir de le trouver dans cette pièce, puisque c’était la salle des professeurs. La jeune femme ne connaissait pas bien Poudlard, elle n’était pas comme ces nombreux anglais qui avaient fait leurs études dans cette école. Elle connaissait seulement le chemin la menant dans la salle des professeurs, ou dans le bureau de son époux, parce que ce dernier l’avait déjà conduit. Raziel n’était donc pas là et la jeune femme n’avait pas envie de le chercher partout dans l’école de magie, elle espérait donc que l’inconnu devant elle allait pouvoir l’aider. Cependant, ce dernier expliqua qu’il n’enseignait plus ici. Il devait être un ancien professeur donc, mais il n’en était plus un. Gabrielle ne sut pas vraiment que répondre à cela. Elle ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, parce qu’elle ne pouvait pas deviner dans quelle condition il avait arrêté l’enseignement. Si c’était un choix de sa part, ou celle de la direction. Dans tous les cas, Gabrielle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit, que l’homme reprit la parole.

« Oui, c’est ça, je suis bien Gabrielle. » Répondit-elle, en souriant. La française devait bien avouer qu’elle appréciait quand on l’appelait par son nouveau nom de famille, parce que cela ne rendait son mariage que plus officiel encore. Cela faisait un moment qu’elle attendait de pouvoir porter le nom Rookwood et c’était à présent officiel. Elle ne pouvait qu’apprécier donc et c’était bien pour ça qu’elle souriait, elle n’arrêtait pas de sourire depuis qu’elle était enfin devenir la femme de son époux (même avant d’ailleurs elle souriait énormément, parce qu’elle était heureuse de vivre cette vie qu’elle avait). « Et vous êtes ? »

De son côté, Gabrielle n’avait aucune idée de qui pouvait bien être l’homme qu’elle avait sous les yeux. Elle comprenait maintenant qu’il s’agissait d’un ancien professeur de Poudlard, mais elle ne pouvait pas connaitre son nom. Contrairement à lui, qui avait deviné qu’elle était la femme de Raziel. En même temps, il ne devait pas y avoir trente-six jeunes femmes qui venaient trouver le professeur d’histoire de la magie dans la salle des professeurs de Poudlard. Et leur mariage n’était évidemment pas passé inaperçu, puisque c’était l’union d’un membre d’une famille importante d’Angleterre. Gabrielle aurait aimé plus de discrétion, mais elle n’avait pas vraiment eu le choix. Et finalement, ça c’était très bien passé. En tout cas, Gabrielle ne se souvenait pas si Raziel lui avait parlé d’un professeur de l’école qui avait arrêté d’enseigner. Elle ne pouvait pas savoir en plus quand l’homme avait arrêté sa profession, cela pouvait dater de plusieurs années. Quoi que l’homme ne semblait pas vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Lun 18 Mai - 14:53

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

« Oui, c’est ça, je suis bien Gabrielle. »

Dans le mille ! Et apparemment, la jeune femme n'avait rien à envier à sa réputation, ou en tous cas à ce qu'Herbert avait entendu dire d'elle, à savoir qu'elle était une jeune femme charmante, aussi bien physiquement que mentalement. C'est sûr que physiquement, elle était ravissante, et étant donné ce qui semblait être son amabilité naturelle et tous les sourires qu'elle savait lui adresser, elle était également charmante intérieurement. C'est tout à fait clair qu'il préférait avoir affaire à elle plutôt qu'à l'une de ses ex collègues acariâtres qui avaient dépensé le peu de temps qu'il lui avait été donné d'enseigner à l'école de magie à l'enfoncer et à le mettre plus bas que terre. Ça faisait du bien, d'emblée, et même s'il ne connaissait pas vraiment son interlocutrice, de se retrouver face à une figure amicale, et pas en présence de quelqu'un qui semblait guetter la moindre occasion de vous cracher son venin à la figure. Clairement, il n'était pas fait pour ce monde de serpents et de vipères. Pour cela, au moins, c'était une vraiment bonne chose qu'il soit parti, même s'il avait bien du mal à se faire un nom depuis.

-Enchanté, Gabrielle. Je suis heureux de pouvoir faire votre connaissance. Je n'ai pas vraiment eu le temps de... sympathiser avec Raziel, mais j'ai tout de même été ravi d'apprendre votre mariage.


C'est vrai, au final, le professeur d'histoire de la magie et lui s'étaient beaucoup croisés dans les couloirs de l'école, mais n'avaient jamais eu de réelle conversation, ni n'avaient cherché à mieux se connaître. C'était dommage, au fond, car malgré son nom de famille, qui ne lui aurait pas inspiré confiance de prime abord, il semblait vraiment être quelqu'un de bien, une personne de confiance, et quelqu'un avec qui il peut être agréable et intéressant de bavarder. Enfin ! La vie est faite d'occasions manquées... Herbert, pour sa part, commençait à se dire qu'il n'était pas écrit qu'il devait mener une carrière paisible et sans nuages à l'école de sorcellerie de Poudlard.

« Et vous êtes ? »


C'est vrai, tiens, avec tout cela, il en avait oublié de se présenter. En même temps, il y avait peu de chance que son nom lui dise quoi que ce soit... c'était le drame de sa vie, d'ailleurs, il aurait voulu que son nom soit écrit en grand sur le fronton d'un théâtre célèbre où il brulerait les planches tous les soirs, il aurait voulu être un professeur de botanique digne de ce nom, au pire, il n'avait pour l'instant réussi à marquer les esprits dans aucun des deux domaines.

-Pardon, je ne me suis pas présenté ! Herbert Beery. J'enseignais l'herbologie ici il y a de ça quelques mois avant d'être... hum... destitué de mes fonctions.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mar 9 Juin - 12:55

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle devait bien avouer qu'elle appréciait quand on la reconnaissait parce qu'elle était la femme de Raziel. Elle était tellement heureuse d'avoir enfin pu l'épouser, d'être officiellement madame Rookwood et qu'on la reconnaisse comme cela. L'homme qu'elle avait sous les yeux et dont elle ignorait encore tout, lui affirma qu'il était enchanté de faire sa connaissance. C'était son cas également, même si on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait pu faire encore sa connaissance. Ainsi, l'homme expliqua qu'il n'avait pas eu le temps de vraiment sympathiser avec Raziel. Gabrielle se dit à ce moment-là qu'il était peurt-être un jeune professeur, fraichement arrivé dans l'équipe de Poudlard même si elle trouvait étrange qu'une personne soit engagée si proche de la fin de l'année. Cependant parfois, il fallait des remplaçants. Gabrielle ne se doutait pas que c'était vraiment le contraire, mais elle n'allait pas tarder à le savoir. Quand elle lui demanda finalement, directement, qui il était, l'homme répondit. Il se présenta au nom d'Herbert Beery. Cela ne disait rien à Gabrielle, mais en même temps on ne pouvait pas dire qu'elle connaissait encore grand-chose de ce pays. Cela ne faisait que quelques mois qu'elle était venue rejoindre Raziel et elle s'était principalement occupée des préparatifs du mariage. Normalement, elle allait pouvoir s'ouvrir un peu au monde maintenant. Mais le nom de l'homme ne fut pas l'information la plus importante.

« Oh, je suis navrée. » Répondit-elle en toute sincérité, quand elle découvrit que l'homme avait été demi de ses fonctions. Navrée, Gabrielle l'était vraiment. Elle ne connaissait pas bien Herbert, normale puisqu'ils se croisaient pour la première fois, mais la jeune femme avait le sentiment que cette information peinait grandement l'ancien professeur. « Je ne veux pas être trop indiscrète, mais que s'est-il passé ? »

Elle l'était complètement indiscrète pour le coup, mais Gabrielle espérait que l'homme n'allait pas lui en vouloir. Ce n'était pas de la curiosité malsaine qui l'animait, même si évidemment elle était curieuse. Elle espérait que l'histoire de l'ancien professeur n'était pas trop grave, même si visiblement il avait été renvoyé de son poste de professeur. Il était une chose de quitter un travail et il en était une autre de se faire renvoyer de ce travail. Raziel parlait parfois de ce qui se passait à Poudlard à sa jeune épouse, mais il ne pouvait pas non plus tout lui raconter. Outre le fait que certaines choses ne le regardaient pas et ne la concernaient pas, ils ne passaient pas leur temps à parler du travail du professeur Rookwood. Quoi qu'on ne pouvait pas vraiment dire que la jeune femme avait grand-chose à raconter de son côté. Sa vie se résumait à attendre le retour de son jeune époux à la maison, afin de pouvoir profiter pleinement de sa présence. Bien sûr, Gabrielle avait l'intention de bientôt faire quelque chose de sa vie, de tenter de s'ouvrir au monde, mais ce n'était pas vraiment facile. Elle se cherchait encore dans ce pays dont elle ne connaissait presque rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Jeu 11 Juin - 10:41

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

« Oh, je suis navrée. »

Et il était navré qu'elle le soit, parce que ce n'était vraiment pas le but, absolument pas. Il n'avait pas parlé du fait qu'il avait été viré pour s'attirer la compassion de son interlocutrice (quoique c'était peut-être un peu le cas, mais alors c'était un acte manqué, on se moquait plus de son sort que l'on ne pleurait sur ce dernier, alors il ne recherchait pas toujours l'empathie). C'était juste un fait, et c'était mieux d'en parler en tant que tel, de la mettre au parfum directement, que de prétendre être ce qu'il n'était pas, d'affirmer être encore un professeur épanoui (professeur, il l'avait été, mais épanoui jamais). L'un de ses anciens collègues pouvait débarquer à tous moments dans la salle des profs et le rappeler très rapidement à son échec. Alors, dans ce cas, elle serait au courant de toute manière. Comme ça, elle était avertie, elle ne commettrait pas de bourdes involontaires. La jeune femme lui avait l'air infiniment sympathique, il était convaincu qu'elle saurait se montrer juste et compréhensive vis à vis de ce qui lui était arrivé, quand d'autres se contentaient de le traîner dans la boue. Et pourtant, elle ne le connaissait pas ! Ou bien elle faisait semblant. Mais dans ce cas elle le faisait particulièrement bien.

« Je ne veux pas être trop indiscrète, mais que s'est-il passé ? »

C'est sûr qu'elle était un peu indiscrète, Herbert ne pourrait pas prétendre le contraire. Mais ce n'était pas bien grave, au fond, parce que s'il en avait parlé, c'était sans doute qu'il avait voulu qu'elle le lui demande. Et puis, ce n'était pas un secret d'État, loin de là. Il n'y avait pas besoin d'aller chercher bien loin pour savoir ce qui lui était arrivé, la nouvelle avait fait le tour de Pouillard, l'avait grillé auprès de multitudes de parents d'élèves. Il n'était pas à ça près. En fait, c'était sûrement Gabrielle qui allait regretter de lui poser la question, parce que quand Herbert commençait à s'épancher, on savait quand il commençait, oui, par contre on ignorait quand il terminerait. Sans doute jamais. Surtout s'il devait se mettre à pleurer son injustice. En fait, c'était ça, son gros problème dans la vie. Il savait geindre, par contre, il ne savait jamais agir. Pas étonnant qu'il n'arrive pas à accomplir ses rêves de gloire, son envie de monter sur les planches, qu'on lui refusait obstinément.

-C'est rien, c'est...
Il haussa les épaules. Je ne devais pas être fait pour ce travail, je suppose. Je suis devenu professeur... un peu par défaut. J'ai fait une formation théâtrale, ce que je voudrais, c'est me produire sur scène. J'ai voulu organiser un spectacle étudiant, histoire de ne pas complètement perdre ma passion de vue, mais ça a... disons... mal tourné. Les effets pyrotechniques pour une production étudiante, c'est à éviter scrupuleusement, voilà une leçon qu'il ne risquait pas d'oublier. Peut-être votre mari vous a-t-il parlé de la Guilde ? ...Difficile de ne pas en avoir été victime quand on enseignait à Poudlard. Grâce à eux, mon spectacle s'est transformé en véritable feu d'artifice.

Et donc, on l'avait viré. Ce qu'il trouvait profondément injuste, considérant que plusieurs de ses collègues auraient dû être renvoyés pour bien plus que ça.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Ven 3 Juil - 23:02

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle se montrait évidemment trop indiscrète, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander pourquoi ce professeur avait été renvoyé. Raziel ne lui avait pas parlé de lui, elle n’avait donc aucune idée de ce qui avait bien pu se passer. Evidemment, la sorcière ne pouvait que penser que quelque chose de grave était arrivé, sinon l’homme n’aurait pas été renvoyé. Les erreurs pouvaient arriver, mais ce n’était pas une raison de perdre son travail dans la foulée. C’était donc de toute évidence une grande erreur et Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce qu’Herbert avait bien pu faire. A le voir ainsi, la jeune femme arrivait déjà à avoir de la peine pour lui. Il lui faisait énormément de peine oui, Gabrielle arrivait à sentit la tristesse chez lui. Elle n’avait donc qu’une envie, comprendre ce qui était arrivé. Par chance, Herbert ne s’offusqua pas et il lui raconta l’histoire.

Il commença par dire que ce n’était rien, mais Gabrielle se doutait que ce n’était pas le cas quand même. Si cela n’avait été rien, il n’aurait pas été renvoyé quand même. Ou alors, cette école ne tournait vraiment pas aussi rond qu’elle pouvait le penser. L’ancien professeur mentionna alors le spectacle qu’il avait voulu monter parce qu’il était passionné de théâtre, avant de parler de la Guilde. Gabrielle en avait entendu vaguement parlé oui, elle savait que c’était un groupe secret de l’école qui avait tendance à faire des farces. Elle avait cru comprendre que ce n’était que des petites farces amusantes, mais visiblement elle avait minimisé leurs actions. Ainsi donc, ils avaient transformé la représentation de l’homme en feu d’artifice.

« Ce n’est pas juste ! » Lança-t-elle rapidement quand Herbert termina sa phrase, profondément outré d’apprendre qu’il avait été renvoyé pour cela. Apparemment, Poudlard ne tournait pas rond donc. « Vous n’êtes pas responsable, vous n’avez pas à payer les pots cassés. » Elle était parfaitement sincère dans son ton, parce qu’elle croyait en tous les mots qu’elle prononçait. Si ce professeur avait été victime d’une farce, il n’y était pour rien. « Je suis sûre que d’autres professeurs ont aussi été victime de la Guilde sans être renvoyé, ce n’est vraiment pas juste. »

Cela ne la regardait en rien, la jeune femme n’avait rien à voir dans l’histoire, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir une pointe de colère. Elle trouvait cela vraiment injuste, ce n’était pas normal que cet homme soit ainsi renvoyé pour des raisons aussi idiotes. Surtout qu’elle trouvait que son idée de spectacle était plus que bonne. A l’époque où elle était élève à Beauxbâtons, elle aurait adoré participer à ce genre d’évènement.

« Je suis désolée si je m’emporte de trop, mais je ne comprends pas pourquoi vous avez été renvoyé, vraiment… » Gabrielle adressa un petit sourire à l’ancien professeur. « J’aime vraiment le théâtre moi aussi. »

Elle adorait cela oui, au point d’avoir souvent envie d’aller voir des pièces depuis qu’elle vivait ici avec Raziel. Elle n’avait pas forcément eu les moyens avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 15 Juil - 13:11

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★



« Ce n’est pas juste ! Vous n’êtes pas responsable, vous n’avez pas à payer les pots cassés. Je suis sûre que d’autres professeurs ont aussi été victime de la Guilde sans être renvoyé, ce n’est vraiment pas juste. »


Enfin ! Enfin, quelqu'un admettait que le renvoi qu'il avait subi avait été injuste. Herbert l'avait toujours pensé, mais on ne pouvait pas vraiment dire que qui que ce soit l'ait soutenu ou encore ait déploré son départ. Il y avait bien Serya, pour l'avoir soutenue jusqu'au bout, mais puisqu'elle était son amie, Herbert ne pouvait pas être certain qu'elle était vraiment objective. Là, il était sûr que Gabrielle était effectivement objective. Elle ne le connaissait pas, elle n'avait aucune raison de le soutenir. Elle n'avait que son son de cloche, en même temps, mais l'ancien professeur n'allait pas commencer à chercher des circonstances atténuantes à Dippet. C'est vrai qu'il n'était pas responsable de ce qui était arrivé, mais allez le faire comprendre au directeur de Poudlard. Personne n'avait été vraiment enthousiaste à son idée de spectacle scolaire, et tout le monde attendait qu'il s'en aille (en fait, sans doute pas, mais il était assez paranoïaque). Il n'avait peut-être pas été clairvoyant, mais c'est sûr qu'il n'avait pas mérité ce qui lui était arrivé. Tant pis ! C'était comme ça, maintenant.

« Je suis désolée si je m’emporte de trop, mais je ne comprends pas pourquoi vous avez été renvoyé, vraiment…  J’aime vraiment le théâtre moi aussi. »


Elle n'avait vraiment pas à s'excuser de s'emporter, ça ne faisait que prouver que la jeune femme était sincère, et qu'elle ne disait pas cela par pure politesse conventionnelle. Son incompréhension faisait plaisir, même si ça ne changerait rien. Il ne serait pas réembauché, et il n'avait pas l'intention de l'être. Sa situation était précaire. Son poste de professeur de botanique lui avait assuré un revenu régulier, maintenant il fallait qu'il se débrouille autrement, mais au moins il ne se dissimulait pas derrière une carrière qui ne lui inspirait rien. Il retrouvait ses rêves, et qui sait, ils mèneraient peut-être à quelque chose au final. Il avait douté de réussir à force de courir les castings, mais il était remonté à bloc, maintenant. Son rêve était difficilement accessible, mais malgré tout, il pensait avoir le talent. Au moins, cette expérience aurait eu le mérite de lui ouvrir les yeux. Et de lui permettre de sympathiser avec l'épouse de son ancien collègue, qui semblait en plus férue de théâtre.

-Merci, il n'y a plus grand chose à faire maintenant, mais votre opinion me touche.
Il esquissa un sourire. Enfin c'est sûrement un mal pour un bien, je vais pouvoir me concentrer sur le théâtre. Si ça se trouve, vous me verrez sur scène, un jour.

Bien sûr, c'était très prétentieux de sa part, mais c'était plus de l'humour qu'une promesse, de toute façon. Il ne demandait qu'à faire carrière, tant pis si ce n'était pas une carrière flamboyante du moment qu'il vivait de sa passion, et il n'y avait jamais rien eu de passionné dans son travail à Poudlard. Et s'il y avait dû y avoir un peu de passion, elle avait été royalement écrasée par ses collègues, qu'il était bien content de ne plus avoir à croiser tous les jours.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Lun 10 Aoû - 21:21

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle s’emportait sans doute un peu trop, alors qu’elle n’avait rien à voir dans l’histoire du renvoi d’Herbert. Elle n’avait que sa version de son histoire, mais l’homme semblait digne de confiance. Alors forcément, elle trouvait profondément injuste que ce dernier ait été renvoyé pour une erreur qu’il n’avait même pas commise. Gabrielle avait entendu parler de la Guilde avec Raziel, elle savait parfaitement que ce petit groupe était capable de faire des ravages. Si un professeur devait être renvoyé à chaque farce, ils n’allaient vraiment pas s’en sortir. La jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de penser que ce n’était pas juste, que la direction de cette école avait simplement profité de l’incident pour se débarrasser de lui. Elle allait peut-être un peu trop loin, mais c’était comme ça avec elle. Elle était entière et quand il y avait quelque chose qui l’ennuyait, elle n’hésitait pas à le prouver. Surtout qu’elle adorait le théâtre, alors elle était encore moins objective et elle était vraiment déçue pour l’ancien professeur. Même si malheureusement, il n’était pas possible de faire quelque chose pour l’aider. Et ce n’était évidemment la femme d’un des professeurs qui allaient pouvoir faire quoi que ce soit. Et finalement, Herbert semblait voir les choses du bon côté. Gabrielle aimait vraiment cette mentalité. La vie n’était pas facile, pour personne même si certain pensait le contraire, il y avait toujours des obstacles à passer. Mais il ne fallait pas baisser les bras à la première difficulté, il fallait continuer de progresser.

« J’aime beaucoup votre façon de penser. »
Dit-elle dans un sourire. Elle ne pouvait pas affirmer à Herbert qu’il allait parvenir à monter sur les planches et avoir une carrière d’acteur, parce qu’elle ne connaissait pas l’homme et donc qu’elle ne savait pas s’il avait vraiment des talents. Mais elle aimait le fait qu’il croit en ses rêves et qu’il espérait y arriver. C’était une mentalité qu’elle appréciait vraiment. « J’espère de tout cœur vous voir un jour sur les planches. »

Elle était sincère quand elle disait cela. Elle espérait vraiment qu’Herbert allait pouvoir monter sur les planches et que cette histoire de licenciement allait n’être qu’un mauvais souvenir pour l’ancien professeur. Gabrielle était du genre à vouloir le meilleur pour tout le monde et c’était visiblement le meilleur que l’homme qu’elle avait sous les yeux pouvait avoir. Tout le monde méritait de vivre la vie dont il rêvait.

« C’est peut-être surprenant de ma part, pardonnez-moi si c’est trop, mais je me demandais si ça vous intéresserez d’aller voir une pièce de théâtre en ma compagnie ? »

La jeune femme devait bien avouer qu’elle avait envie de voir une pièce de théâtre avec quelqu’un qui s’y connaissait comme professionnel (même si l’homme n’était pas encore sur les planches comme il le voudrait). Cela ne faisait pas longtemps que la blonde discutait avec Herbert, mais elle devait bien avouer qu’elle l’appréciait déjà. Elle était persuadée qu’elle pourrait passer de bon moment en sa compagnie (en tout bien tout honneur évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 9 Sep - 22:50

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★



« J’aime beaucoup votre façon de penser. J’espère de tout cœur vous voir un jour sur les planches. »


Les compliments de Gabrielle n’étaient peut-être pas sincères, elle les prononçait peut-être juste parce qu’elle voulait se montrer polie envers lui, mais Herbert les entendait et les appréciait au premier degré. Il ne savait pas si sa façon de penser pouvait être admirable. Il tentait de se convaincre, aujourd’hui, que son renvoi abusif de Poudlard avait été un mal pour un bien, mais il ne pouvait pas dire qu’il avait si bien réagi sur le moment, ni qu’il s’était jamais accroché à son rêve autant qu’il l’aurait dû. Parce qu’il s’était vraiment aggrippé à ses espoirs comme il le laissait croire, il n’aurait pas accepté l’offre de Terwilliger l’année précédente, et aurait continué d’écumer les salles de spectacle vides et d’accumuler les castings sans le moindre espoir de voir son talent reconnu. Mais bon, ça faisait toujours plaisir, quand on entendait quelqu’un vous dire qu’il était de votre côté, surtout dans une situation comme ça. Il répondit à son compliment par un sourire. Il allait falloir qu’il s’en montre digne, à présent, il allait falloir qu’il prouve au monde qu’il était bel et bien capable de briller sur une scène, qu’l n’était pas juste un artiste raté qui s’était bercé d’illusions tout ce temps (et pourtant, il était bien probable que ce soit effectivement ça, il y croyait trop pour être objectif par rapport à son propre travail. On le voyait bien vite, d’ailleurs, tantôt, il se montrait exécrable et à la limite de la dépression affirmant qu’il n’arriverait jamais à rien dans la vie. Le moment d’après, il déplorait qu’on ignore son talent). Les propos de Gabrielle, dans tous les cas, lui redonnaient confiance et lui donnaient du courage.

« C’est peut-être surprenant de ma part, pardonnez-moi si c’est trop, mais je me demandais si ça vous intéresserez d’aller voir une pièce de théâtre en ma compagnie ? »

La demande avait de quoi surprendre. Ils ne s’étaient jamais parlés avant ce jour, ne s’étaient jamais même croisés, et pourtant, voilà qu’elle lui proposait de sortir au théâtre. Ça ne dérangeait pas Herbert, en soi, au contraire, il trouvait que ce monde, en règle générale, manquait de spontanéité de ce genre, mais il n’était pas habitué, alors il était forcément un peu désorienté. En même temps, il apprécierait de voir une pièce en compagnie amie, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait ce genre de sorties, un comble, quand même, pour un amateur de théâtre, comme lui. Et il avait le sentiment que Gabrielle et lui pourraient devenir de bons amis, ils avaient des caractères assez. Et tout cela sans ambiguité, bien évidemment, loin de lui l’idée de tourner autour d’une femme mariée, il avait bien trop de respect envers Raziel pour cela.

-Eh bien… Si votre mari n’y voit pas d’inconvénient, à moins qu’il veuille se joindre à nous, évidemment, ce sera avec grand plaisir.

Il voulait tout de suite lever une éventuelle ambiguité. C’était dommage mais c’était quand même comme ça, qu’un homme et une femme décident de sortir entre amis, il y avait un bon paquet de bien-pensants pour trouver cela louche et suspect. Lui, tout ce qu’il voulait, c’était une compagnie sympathique dans un moment où il se sentait en proie à la solitude, et il avait le sentiment que Gabrielle n’en demandait pas moins, ni plus.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Dim 4 Oct - 13:32

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle prenait en effet les devants et se montrait un peu surprenante, mais elle n’aimait pas se retenir de quelque chose simplement pour répondre aux biens séances. La jeune femme n’avait jamais parlé à Herbert avant aujourd’hui, elle le rencontrait pour la première fois, mais elle avait sincèrement envie de voir une pièce de théâtre en sa compagnie. Ce n’était évidemment pas avec des idées ambiguës, bien au contraire. Gabrielle était simplement une personne qui aimait se faire des amis (homme ou femme, cela lui était bien égale) et elle avait le sentiment qu’elle pouvait parfaitement devenir amie avec l’ancien professeur de Poudlard. Elle voyait bien qu’ils partageaient certaines choses, qu’ils se ressemblaient sur certain point. Gabrielle ne se posait pas de question sur le fait qu’elle avait le « droit » ou non de faire telle ou telle chose, elle faisait simplement. Après tout, après avoir demandé à un homme d’être son témoin à son mariage, elle n’était plus à ça prêt de toute façon. Un homme qui aimait un homme en plus, même si ce détail était secret de tous, ce qui était vraiment mieux pour James et Ethan. Gabrielle ne s’occupait donc pas de ce que les autres pouvaient bien penser, en dehors de Raziel bien sûr. Sortir avec un homme pour aller voir une pièce de théâtre pouvait bin faire jaser, mais elle n’en avait que faire. Parce que rien ne pouvait arriver avec Herbert de toute façon, en dehors d’une grande amitié. Tout comme la jeune femme n’avait pas besoin de l’accord de Raziel pour faire quelque chose sans lui.

« Je lui demanderais s’il souhaite se joindre à nous. »

Affirma-t-elle quand Herbert reprit la parole, comme pour lever toute ambiguïté. Raziel n’y verrait pas d’inconvénient non, il avait parfaitement confiance en sa femme, cependant elle ne savait pas s’il accepterait de les accompagner. Encore fallait-il qu’il trouve le temps. Entre ses cours à Poudlard et ses activités familiales (dont Gabrielle ne connaissait pas les détails, ce qui n’était pas un mal en soit pour le moment), il n’avait pas forcément le temps de sortir pour aller voir une pièce. Mais dans tous les cas, elle lui poserait de toute façon la question. Peut-être qu’ainsi les deux anciens collègues allaient pouvoir partager de nouveau un moment ensemble malgré qu’Herbert ne soit plus professeur à l’école de magie. Et peut-être qu’un jour, Raziel et Gabrielle se rendront à une représentation et pourront découvrir Herbert sur les planches. Elle ne connaissait pas beaucoup l’homme qu’elle avait sous les yeux, mais la jeune femme espérait sincèrement qu’il allait pouvoir réaliser ses rêves. C’était comme ça, elle ne pouvait pas s’empêcher de vouloir le meilleur pour tout le monde.

« Et à l’occasion, n’hésitez pas à venir nous voir chez nous. Je suis certaine que cela fera plaisir à Raziel de vous revoir. »

Et la visite de l’ancien professeur changerait un peu des visites qu’elle recevait la plupart du temps quand ce n’était pas des proches à elle, des sorciers de sang pur riche qui semblait avoir le monde dans leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 4 Nov - 13:35

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

« Je lui demanderais s’il souhaite se joindre à nous. »


Que Raziel puisse ou non se joindre à eux, ce n'était pas vraiment la question, au final. Herbert serait ravi que son ancien collègue décide de venir également, mais il se doutait qu'il devait avoir fort à faire, outre son travail, il avait également des obligations, quand Herbert n'avait malheureusement plus ni l'un ni l'autre. Si, pour sa part, il avait beaucoup de temps devant lui, beaucoup trop, même, ce n'était pas le cas de tout le monde. La question avait surtout été posée pour le principe, pour que Gabrielle ne puisse pas douter de la pureté de ses intentions. Il était certain qu'il pourrait vraiment naître une solide amitié entre eux, mais comme l'amitié entre homme et femme ne mettait pas longtemps à faire jaser, il préférait prévenir que guérir. Dans tous les cas, il semblait d'accord, il se doutait bien que Gabrielle était très amoureuse de son époux et n'était pas une femme frivole et infidèle. Cette société avait tout de même de sérieux torts, ça se voyait dans ce genre de situation. Deux amis, s'ils étaient de sexe identique ne pouvaient même pas envisager de passer un moment ensemble sans craindre la honte, le déshonneur, ou d'autres sentiments qui ne devraient pas avoir lieu d'être.

« Et à l’occasion, n’hésitez pas à venir nous voir chez nous. Je suis certaine que cela fera plaisir à Raziel de vous revoir. »


Herbert sourit à cette invitation. Les invitations du genre étaient vraiment rares, dernièrement. En fait, Herbert avait tendance à se sentir très isolé, en ce moment. En échouant dans ses ambitions artistiques, il avait l'impression d'avoir perdu tous ses amis et toutes ses connaissances du milieu. Et en ayant perdu son emploi, c'était tout le reste qu'il avait perdu. C'était fatigant de nager à contre-courant parce qu'on avait été éjecté du train en marche. Oui, toutes les mains tendues, les sourires amis et les invitations cordiales étaient une belle mélodie à son oreille, Herbert l'entendait comme tel en tous cas.

-Ce sera avec plaisir.
approuva-t-il, heureux d'avoir même un semblant de lien social. Ça devait avoir l'air un peu pathétique mais tant pis. Vous vous plaisez, chez vous ? Il réalisa la maladresse de sa question au moment de la prononcer, mais il était trop tard, bien sûr. Il se rattrapa comme il le pouvait. Je veux dire... vous habitiez en France, avant, non ?

C'est ce qu'il avait entendu, mais en fait, il n'était même pas sûr d'avoir raison sur le sujet, de ne pas dire une immense bêtise. Il lui semblait avoir entendu ça, mais il se pouvait bien que Gabrielle ait quitté la France il y a bien longtemps, en fait, il ne savait plus trop. Gabrielle n'avait pas été au centre de toutes les conversations, en même temps.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Dim 29 Nov - 19:49

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Quand Gabrielle invitait Herbert à passer chez elle et Raziel, elle espérait vraiment qu’il allait le faire. Ce n’était pas une invitation en l’air, la jeune femme avait vraiment envie que l’ancien professeur vienne un peu chez eux, persuadée que cela pouvait très bien plaire à son époux. Tout comme elle avait envie de voir une pièce de théâtre, en tout bien toute honneur évidemment. La jeune femme n’avait pas ce genre d’idée, elle était loin d’être le genre de femme mariée appréciant la compagnie d’autres hommes, pour satisfaire des désirs. Elle n’avait pas besoin de ça de toute façon, elle était parfaitement heureuse avec Raziel et elle n’avait pas l’intention d’être infidèle. Elle ne voyait en cette relation que de l’amitié, tout simplement. Malheureusement, les personnes pouvant se faire des idées étaient nombreuses, alors qu’il n’y avait aucune raison de le faire. Gabrielle sourit quand Herbert lui affirma qu’il viendrait avec plaisir.

L’homme lui demanda alors si elle se plaisait chez elle et elle ne comprit pas tout de suite ce qu’il voulait dire. Par chance, l’ancien professeur expliqua un peu plus ses pensées en lui parlant du fait qu’elle vivait en France autrefois. Gabrielle voyait donc où il voulait en venir, son sourire reprit sa place sur son visage. Il ne se trompait pas en effet.

« Oui c’est ça, je suis venue vivre avec Raziel quand nous nous sommes fiancés. » Cela n’avait évidemment pas été vu d’un très bon œil par tout le monde, mais comme pour de nombreuses choses, la jeune femme ne s’amusait pas à s’en occuper. Si elle devait vivre selon les convenances qu’on lui imposait, elle ne ferait vraiment rien de sa vie. Elle avait déjà imposé sa patte sur plusieurs choses, comme le fait d’avoir eu un homme comme témoin pour son mariage (et encore, personne ne connaissait les orientations sentimentales de cet homme). Elle n’était donc plus vraiment à ça prêt. « J’aime beaucoup ma vie ici. » Dit-elle doucement, avant de reprendre. « Enfin, mon pays me manque ainsi que ma famille, mais je suis heureuse avec Raziel. »

Même si pour cela, elle avait donc dû renoncer à sa vie d’autrefois et à sa famille. Sauf qu’elle n’avait aucune peine à cela, parce qu’elle vivait avec l’homme qu’elle aimait et qu’elle allait pouvoir fonder sa propre famille. Elle devait simplement apprendre à se faire à cette nouvelle vie, dans un univers qu’elle ne connaissait pas du tout. Dans l’argent et la luxure que la jeune femme n’avait pas eu l’habitude de connaitre autrefois. Elle devait tout apprendre de ce que les familles riches de sang-pur attendaient d’elle et il y avait énormément de chose. Et encore, Gabrielle ne se doutait pas encore qu’elle allait apprendre des allégeances dont elle ne se doutait pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mar 19 Jan - 9:59

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★


« Oui c’est ça, je suis venue vivre avec Raziel quand nous nous sommes fiancés. »


Herbert devait admettre qu'il était quand même bien soulagé de ne pas s'être trompé. Il aurait été du plus mauvais effet que de lui attribuer des origines ou une histoire qui n'était pas la sienne alors qu'elle était une Britannique pure souche. Ça n'aurait pas été la fin du monde non plus, mais Herbert manquait vraiment de confiance en lui. Il ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise, même dans les situations qui ne le méritaient pas. Un comble pour quelqu'un qui se prétendait acteur. Mais bon, en présence de quelqu'un d'aussi sympathique que Gabrielle, il était quand même plus simple de se détendre. Ça faisait vraiment très longtemps qu'il n'avait pas eu l'opportunité de rencontrer quelqu'un de vraiment aimable, de véritablement gentil. Ça le rassurait, ça le mettait en confiance. C'était ce dont il avait besoin, ces derniers temps, de quelqu'un de confiance, d'une présence amie. Et même s'il venait seulement de rencontrer Gabrielle, il avait l'impression d'avoir trouvé cela en elle.

« J’aime beaucoup ma vie ici. Enfin, mon pays me manque ainsi que ma famille, mais je suis heureuse avec Raziel. »


Herbert le comprenait très bien. Son pays lui manquait en effet, mais elle avait trouvé en Grande-Bretagne les repères dont elle avait besoin pour se sentir mieux. C'était quelque chose que Herbert pouvait parfaitement comprendre. Il n'avait jamais changé de pays, mais il avait déjà changé de ville. Et ça lui avait suffi, comme expérience. Loin de ses amis et de sa famille, tous les attraits d'Edimbourgh lui avaient semblé insipides, parce qu'il n'avait pas les bons repères, contrairement à Gabrielle, qui avait déménagé pour de bonnes raisons et trouvé en Raziel une nouvelle famille et tous ses repères. Elle avait de la chance. Mais ceci dit, lui non plus n'était pas si malchanceux, même s'il ne pouvait pas s'empêcher de penser le contraire. La preuve, il s'était fait une amie qu'il ne mériterait peut-être même pas.

-Et vous avez déjà eu un peu l'occasion de visiter l'Angleterre ?

Ce serait peut-être l'occasion de lui faire découvrir les lieux qu'elle n'avait pas encore visité. D'accord, ils faisaient à peine connaissance, ce n'était pas la peine de planifier des sorties sur les deux ans à venir, surtout que ça pourrait paraître très suspect, alors que tout ce qu'il voulait pour sa part, c'était juste sociabiliser un peu, sortir de sa bulle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Ven 19 Fév - 15:54

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle appréciait vraiment la discussion qu’elle avait avec Herbert, même s’ils faisaient à peine connaissance. Elle n’avait pas souvent l’occasion de faire des rencontres de ce genre. Depuis son arrivée à Angleterre, elle avait rencontré beaucoup de personne (sorcier ou non), mais elle n’avait pas eu d’autant d’atome crochu avec tout le monde. En même temps, elle ne partageait pas la même vision de vie de certaine personne qu’elle avait, à présent, dans son entourage. Elle venait officiellement de rentrer dans une famille avec qui elle ne partageait pas vraiment les mêmes valeurs, même si, par chance, cela n’avait pas posé de problème pour son union avec Raziel. En même temps, Gabrielle savait parfaitement se fondre dans la masse quand il le fallait et rester discrète. Raison pour laquelle, elle appréciait d’avoir une conversation vraiment sincère avec quelqu’un avec qui elle se sentait bien. Et elle se sentait vraiment bien en compagnie de l’ancien professeur de Poudlard. Elle n’avait aucun mal à se confier d’ailleurs, même si ce n’était pas vraiment étonnant de dire que son pays lui manquait.

Elle avait accepté de quitter la France pour vivre avec Raziel dans son pays, elle ne regrettait à aucun moment cette décision. Elle avait épousé l’homme qu’elle aimait et elle était vraiment heureuse. Mais elle ne pouvait quand même pas nier que c’était difficile de tout quitter, que son pays et ses amis, ainsi que sa famille, lui manquaient quand même cruellement. Ça lui faisait du bien de le dire, elle appréciait vraiment de pouvoir se confier un peu. Surtout qu’elle avait le sentiment qu’Herbert était capable de la comprendre.

« Pas beaucoup non. » Répondit-elle à la question de l’ancien professeur, quand il lui demanda si elle avait eu l’occasion de visiter un peu le pays. « Je ne sors pas beaucoup de chez moi. » En grande partie, parce qu’elle ne connaissait pas non plus grand monde. Elle sortait pour rendre visite à ces quelques amis, mais elle ne faisait pas vraiment de visite d’excursion. Et il y avait eu le mariage à préparer aussi. « Depuis mon arrivée, j’ai surtout passé beaucoup de temps à préparer le mariage. »

Maintenant, elle était bien plus tranquille. Gabrielle avait le sentiment qu’elle pouvait souffler un peu, elle n’avait pas besoin de se concentrer sur les détails de cette cérémonie, puisqu’elle était passé. Ça n’avait pas été de tout repos, mais elle avait quand même réussi à survivre à l’exercice et elle avait obtenu ce qu’elle voulait.

« Maintenant, il faut que je trouve de quoi m’occuper un peu. »

Elle disait cela sans savoir que bientôt, les évènements allaient un petit peu changer. Elle allait, entre autre apprendre le secret de l’homme qu’elle avait épousé, mais également tomber enceinte. Ce qui allait avoir le don de l’occuper encore, au vu de la belle-mère qu’elle avait. Pour le moment, la jeune femme prenait simplement du temps pour elle quand son époux travaillait. C’était quand mieux que de passer son temps à l’attendre à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mar 1 Mar - 14:46

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★

« Pas beaucoup non. Je ne sors pas beaucoup de chez moi. »


Herbert trouvait cela dommage, mais il n'était pas surpris pour autant d'entendre que Gabrielle n'avait pas pu encore découvrir dans le détail l'Angleterre et tous ses trésors culturels. Même si elle était là depuis un moment, elle n'avait pas forcément eu le temps de faire du simple tourisme. Souvent, le temps d'intégration après un déménagement ne laissait pas d'espace pour tout simplement profiter de l'endroit où l'on se trouve, et l'on reconnaît la valeur des choses quand on en est éloigné, pas quand on les a sous les yeux. Sans compter que Gabrielle avait eu d'autres choses auxquelles penser, ça ne fait aucun doute.

« Depuis mon arrivée, j’ai surtout passé beaucoup de temps à préparer le mariage. »


Herbert esquissa un sourire à l'adresse de son interlocutrice. Même sans mariage à préparer, elle aurait eu toutes les raisons du monde de ne pas avoir du temps pour elle et pour tout simplement flâner dans les rues de Londres ou dans la campagne anglaise. Mais le mariage avait dû lui accaparer d'autant plus de temps. Herbert ne le savait pas d'expérience. Il n'était pas marié, et il n'était pas certain de se marier un jour, même s'il ne demandait que cela. Mais il devinait que préparer un mariage, même quand on était aidé comme avaient dû l'être les Rookwood, devait être vraiment très chronophage. Mais à présent que ces noces étaient passés, ils auraient forcément plus de temps pour eux.

« Maintenant, il faut que je trouve de quoi m’occuper un peu. »

Alors dans ce cas, faire de nouvelles connaissances, aller voir des pièces de théâtre, profiter de la vie culturel et de sa nouvelle ville, était une bonne façon de faire. En tant qu'homme, cela pouvait prêter à ambiguité, qu'il lui offre ainsi son amitié à la jeune femme, mais peu importe, lui aussi avait grand besoin d'amis, surtout maintenant qu'il était au chômage, et qu'il avait tout le temps possible pour s'ennuyer.

- Si vous voulez, je pourrais vous faire visiter Londres, ce peut être un début. C'est dommage d'habiter si près d'une aussi belle ville et de ne pas en profiter.


Et ça faisait une éternité qu'il n'avait pas flâné dans les rues de Londres. Ou même fait le tour des villages alentours, qui ne manquaient pas de charme pittoresque non plus. Tout ça avait beau être du côté moldu du globe, il pensait viser juste en disant que ça ne dérangerait pas Gabrielle pour autant, et ce serait toujours une façon sympathique de passer le temps... Même si Herbert avait beau avoir le sentiment d'être en vacances prolongés, il fallait vraiment qu'il parvienne à retomber sur ses pattes et retrouve un emploi digne de ce nom.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Dim 10 Avr - 14:27

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle n’avait en effet pas pris beaucoup de temps pour elle ou encore pour visiter le pays depuis qu’elle y vivait, mais il fallait dire qu’elle avait quand même été beaucoup occupée. Et puis, la jeune femme appréciait passer du temps seule, mais elle n’avait pas pris le temps de sortir faire des visites toute seule. Raziel était un homme très occupé en tant que professeur – et autre chose, mais la jeune Mrs Rookwood n’avait aucune idée de ce détail pour le moment – il n’avait donc pas tout le temps la possibilité de se libérer pour aller faire de la visite. Et puis, de toute façon, quand il avait du temps libre, la jeune femme devait bien avouer qu’elle aimait surtout profiter de son temps et de sa présence. Il était sans doute temps qu’elle prenne un peu de temps maintenant pour penser à autre chose que son mariage – qui avait eu lieu de toute façon – et qu’elle passe un peu plus de temps agréable. Comme aller voir des pièces de théâtres, faire des visites de Londres et surtout faire de nouvelles connaissances. Ce qui était sur une bonne voix avec Herbert. L’homme affirma qu’il pouvait, si elle le voulait, lui faire visiter la ville. C’était une proposition que la jeune femme trouvait très agréable et qu’elle ne se voyait pas capable de refuser. Parce que même si elle ne connaissait finalement pas beaucoup l’ancien professeur de Poudlard, ces quelques minutes de discussion avec lui, lui laissait croire qu’ils pouvaient en effet devenir de vrais amis. Même si ce n’était pas forcément bien vu qu’une femme et un homme soient des amis, mais cela n’importait pas vraiment Gabrielle. Elle ne cachait pas le fait qu’elle n’avait rien contre les moldus alors qu’elle venait d’entrer dans une grande famille de sang pur. Elle avait eu un homme comme témoin pour son mariage, elle n’était plus vraiment à ça prêt.

« Ça serait vraiment avec plaisir. » Affirma-t-elle dans un large sourire. « J’avoue que je trouve ça dommage de vivre ici sans vraiment connaitre la ville. Peut-être que de cette manière j’aurais l’impression d’être vraiment chez moi. »

Elle se sentait chez elle, dans la maison qu’elle partageait avec Raziel et cela même si elle appartenait à l’homme à la base. Elle avait pris ses marques dans la maison, elle se sentait de plus en plus à l’aise avec Evi l’elfe de maison, mais ce n’était pas forcément le cas pour le pays en lui-même. Elle s’y faisait avec sa belle-famille, mais elle n’avait quand même pas le sentiment d’être dans son pays. Elle était dans celui de son époux en fait, elle avait quitté le sien pour rejoindre l’Angleterre.

« Mais je ne voudrais pas prendre trop de votre temps pour autant. »

Bon, elle n’avait pas besoin de lui prendre tout son temps non plus, mais bon Herbert devait trouver un nouvel emploi. Et de son côté, Gabrielle n’en avait pas besoin. En soit Raziel subvenait parfaitement à leurs besoin et dans leur époque, une femme qui travaillait c’était quand même moins bien vu. Elle accumulait trop de détail non convenable pour une femme, il ne fallait peut-être pas exagérer. Et puis, bientôt, elle ne devrait pas que penser à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Mer 20 Avr - 14:39

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★
« Ça serait vraiment avec plaisir. J’avoue que je trouve ça dommage de vivre ici sans vraiment connaitre la ville. Peut-être que de cette manière j’aurais l’impression d’être vraiment chez moi. »

C'était le but de la manoeuvre, en effet, et pour cette raison qu'Herbert proposait de servir de guide à Gabrielle. Il se sentait assez isolé, depuis son licenciement, il était en quête de nouveau repères, et il avait le sentiment de ne recevoir, dans ce but, le soutien de personne. Gabrielle lui donnait le sentiment de vraiment vouloir se lier d'amitié avec lui, en toute sincérité et sans pensées néfastes (l'inverse était trop souvent vrai). Il voulait donc profiter de cette opportunité nouvelle pour apprendre à mieux connaître la jeune femme et s'en faire une amie. Ce n'était pas forcément moralement accepté, mais Herbert n'avait pas la moindre arrière-pensée, Gabrielle en avait bien conscience, et il voulait croire que Raziel en serait également tout aussi conscient. Et puis, cela pourrait en effet faire du bien à la jeune femme, de s'approprier le pays où elle vivait à présent, comme à lui-même, cela ferait du bien que de ne pas rester constamment enfermé chez lui, à ressasser sans cesse les mêmes histoires, quand il y avait tout de même bien mieux à faire. Il fallait qu'il se concentre sur la recherche d'un nouvel emploi, c'est vrai, mais en attendant, par la force des choses, il avait à peu près tout le temps qu'il voulait devant lui.

« Mais je ne voudrais pas prendre trop de votre temps pour autant. »

-De mon temps ?
répondit-il d'un ton amusé.

Il appréciait que la jeune femme puisse s'imaginer qu'il ait mille et une choses à faire et puisse être un homme très occupé, mais la vérité était bien éloignée de cela, c'était plutôt la vérité d'un homme aux ambitions trop grandes pour lui, qui piétinait en attendant de trouver la voie qu'il pourrait bien suivre.

-Pour le moment, mes journées sont horriblement vides. Au contraire, vous me rendrez un grand service, cela m'empêchera de broyer du noir et de tourner en rond chez moi.

Le travail n'allait pas se trouver tout seul, mais rester enfermé chez lui n'allait clairement pas y aider dans tous les cas, alors c'était une manière comme une autre pour lui de prendre le taureau par les cornes. Au final, ils se rendraient service mutuellement. Et ce serait l'occasion de confirmer ce qu'Herbert pensait être les prémices d'une belle amitié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 491
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Jeu 19 Mai - 16:19

Herbert & Gabrielle
Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures
Gabrielle appréciait sincèrement les propositions d’Herbert, tout comme elle appréciait déjà l’homme alors qu’elle le connaissait à peine. Cela ne faisait que quelques minutes après tout qu’ils s’étaient rencontrés, mais la française était certaine qu’ils avaient énormément de points communs. C’était vraiment agréable de rencontrer quelqu’un comme lui, quelqu’un qu’elle appréciait directement. Gabrielle avait déjà des amis dans ce pays, mais ils n’étaient quand même pas bien nombreux. Et elle passait plus de temps avec sa belle-famille, avec qui elle avait quand même beaucoup moins d’affinité. Gabrielle ne pouvait pas affirmer qu’elle n’aimait pas ses beaux-parents ou encore son beau-frère, mais elles ne pouvaient pas avoir le même genre de rapport avec eux. Et elle aurait encore plus de mal sans doute ensuite en apprenant la vérité sur l’allégeance de son époux et toute sa famille. Pour l’heure en tout cas, Gabrielle passait un très bon moment avec l’ancien professeur et elle avait bien envie que cela continue. En tout bien tout honneur, évidemment, la jeune femme était folle amoureuse de son mari et elle n’avait aucune intention d’avoir une histoire avec qui que ce soit d’autre. Elle avait peut-être un peu trop l’habitude de se lier d’amitié avec des hommes, mais il ne fallait pas y voir quelque chose de mauvais. Ce n’était pas du tout son genre. Gabrielle avait donc vraiment envie de partager du temps avec Herbert, même si elle ne souhaitait pas trop lui en prendre non plus. Sauf que sa remarque sembla faire rire l’ancien professeur et la jeune femme comprit un peu mieux quand il précisa qu’il avait énormément de temps libre, trop sans doute. Effectivement, Gabrielle savait bien qu’il cherchait un travail, mais elle ne pensait pas qu’il était du genre à broyer du noir chez lui. Elle trouvait ça triste, elle ne put s’empêcher de se dire qu’elle ne pouvait effectivement laisser passer ça. Gabrielle adressa un nouveau sourire à l’ancien professeur, si en plus ça lui permettait de sortir de chez lui, c’était bien mieux.

« D’accord. » Gabrielle réfléchit pendant quelques secondes avant de reprendre. « Si vous voulez, passez chez moi déjeuner en fin de semaine et vous pourrez commencer à me servir de guide. » Elle marqua une nouvelle pause, son sourire s’agrandissant. « Je n’aime pas trop cuisiner pour moi toute seule. Et en échange de vos visites, je pourrais vous faire découvrir la cuisine française ? »

Même si Gabrielle s’adaptait assez bien à la nourriture anglaise – les anglais n’avaient quand même pas du tout la même façon de manger que les français – ça lui manquait quand même parfois de manger bien français. Peut-être qu’Herbert n’avait rien à découvrir du tout, mais ça lui ferait plaisir dans tous les cas. Parce que la jeune femme adorait vraiment cuisiner mais qu’elle passait le plus souvent les déjeuners seule. Evi allait peut-être râler encore une fois, mais la jeune femme avait l’habitude de l’entendre rouspéter quand elle prenait place dans les fourneaux. Quoi qu’elle parvenait à l’accepter quand Gabrielle concevait de la laisser ranger tout ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 222
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   Ven 15 Juil - 15:26

★ Les rencontres hasardeuses sont parfois les meilleures ★
« D’accord. Si vous voulez, passez chez moi déjeuner en fin de semaine et vous pourrez commencer à me servir de guide. »

À quoi ça tenait, des fois, les plus belles rencontres ! À pas grand-chose, vraiment. Herbert s'était senti très isolé, délaissé de toute part, dernièrement. C'était difficile de voir s'envoler son rêve et d'avoir le sentiment que tout le monde s'en moquait. Il avait bien quelques amis, oui, mais beaucoup n'avaient pas beaucoup de temps à lui consacrer. Et pour cause, eux, ils avaient un travail et / ou une vie de famille épanouie. Sa situation toute bien considérée, difficile pour l'ancien professeur de botanique de ne pas se considérer comme le dernier des ratés. Il n'était pas marié, n'avait pas d'enfants, n'avaient pas su garder son travail plus d'un an... il piétinait violemment dans l'existence, et à plus d'un point de vue. Mais au moins, là, pour la première fois depuis longtemps, elle avait le sentiment de s'être faite une amie. Elle ne s'apitoyait pas seulement pour son sort, elle semblait vraiment vouloir lui consacrer du temps. La preuve, c'est qu'elle lui proposait concrètement de le revoir, ce n'était pas des paroles en l'air. Au fond, il n'était sans doute pas le seul à avoir besoin d'un ami.

« Je n’aime pas trop cuisiner pour moi toute seule. Et en échange de vos visites, je pourrais vous faire découvrir la cuisine française ? »

Un déjeuner, c'était bien, de la cuisine française, c'était encore beaucoup mieux. Herbert n'y connaissait pas grand chose, en gastronomie française. Il avait passé sa vie toute entière en Grande-Bretagne, alors il n'était pas trop familier des autres cultures. Mais il fallait être sourd et aveugle pour ne pas savoir que la cuisine française était l'une des meilleures au monde, et que les vieux fish & chips locaux ne pouvaient pas soutenir la comparaison (au contraire, Herbert trouvait ça même particulièrement dégueulasse). En bref, il était vraiment emballé par la proposition de Gabrielle. Il avait le sentiment de se retrouver au collège quand, pas bien populaire, il était content des deux-trois amis qu'il avait bien pu se faire. Peut-être qu'il régressait, au fond, mais ce n'était pas grave, pour une fois qu'il avait le sentiment d'être au moins un peu utile aux yeux de quelqu'un, ça avait de l'importance pour elle.

-J'ai hâte de découvrir ça. Ça me changera de mes menus habituels.
Et autant dire qu'il mangeait tout le temps la même chose, il ne prenait jamais la peine de cuisiner grand chose d'élaborer. La plupart du temps, il cuisinait sur le pouce. Il fouilla dans ses affaires pour en sortir une vieille carte de visite, celle qu'il donnait à chacun au cours de ses castings infructueux. Tenez, comme ça vous saurez où me joindre, si besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...   

Revenir en haut Aller en bas
 

GABRIELLE & HERBERT ★ Les rencontres hasardeuses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les sous-sols
 :: Salle des professeurs.
-