AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mariage est un dîner qui commence par le dessert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mer 25 Mar - 10:30

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Le temps fut très long, mais le moment arriva enfin. L'union de deux êtres qui n'attendaient que ça, venait enfin d'arriver. Gabrielle allait devenir la femme de Raziel, ils allaient pouvoir vivre leurs amours sans craindre les représailles parce qu'ils avaient été légèrement trop vite. Cela ne se faisait pas normalement pour une jeune femme d'aller s'installer avec son fiancé, elle ne le faisait que quand elle était mariée. La française savait cela, mais ça ne l'avait pas empêché de le faire (comme plusieurs autres choses qui hérissait le poil de sa belle-famille). Gabrielle avait vraiment trouvé le temps long avant que la cérémonie n'arrive, elle avait cru que les préparatifs ne prendraient jamais fin. Et pourtant, c'était bel et bien le grand jour. Avec Raziel, ils allaient enfin devenir mari et femme et elle allait enfin porter son nom. Avec l'approche du moment, Gabrielle devait bien avouer qu'elle se sentait plus que nerveuse, mais c'était sans doute normal. Sa mère était à ses côtés, l'aidant à se préparer pour la cérémonie.

Cérémonie qui se déroula s'en encombre. Tout ce passa comme il le fallait, comme les traditions. Les invités, nombreux, avaient été installés et Raziel s'était position au bout de l'allée. Gabrielle, dans sa longue robe blanche, s'était avancée au rythme de la musique jusqu'à son fiancé. Elle ne pouvait pas retirer le sourire qui s'était installé sur son visage, tellement elle se sentait heureuse de pouvoir enfin devenir la femme de Raziel. La cérémonie se poursuivit dans les différents discours, que Gaby trouva légèrement trop long à son goût mais elle manquait visiblement de patience, puis l'échange des vœux et des alliances. C'était beau, c'était magnifique, c'était comme dans un conte de fée. Et ils furent enfin déclaré mari et femme.

C'était bon, les deux amants étaient enfin mariés. Gabrielle avait encore un peu de mal à le réaliser, alors elle passait beaucoup de temps à observer son alliance. Elle se sentait tellement heureuse. Elle aurait bien aimé pouvoir profiter pleinement de son mari pour elle toute seule, cependant après la cérémonie il y avait les festivités. C'était important, vu le temps que sa belle-mère avait passé pour tout organiser. C'était le moment le plus important de tout le mariage pour eux en fait, parce qu'ils allaient pouvoir montrer à tous ces sangs purs leurs fils jeune marié à une belle jeune femme. Gabrielle se trouvait toujours dans sa robe de mariée, elle se tenait près de Raziel. Elle attrapa la main de son époux, ne se sentant vraiment pas à son aise. On lui donna une coupe de champagne et beaucoup de sorciers qu'elle ne connaissait pas venaient la saluer. Elle se contentait de sourire, de les remercier et de passer aux autres. Alors que pendant la cérémonie, elle avait eu le sentiment d'être seule avec Raziel, elle avait le sentiment d'étouffer à présent. Il y avait trop de monde, trop de regard était tourné vers elle et surtout elle ne les connaissait pour la plupart pas. Ses proches devaient être quelque part dans la foule sans doute, mais elle ne les voyait pas. Elle se contentait donc de serrer plus fortement la main de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mer 25 Mar - 13:47


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Arrête de gesticuler ou je te stupefix !

Face à la menace, Raziel s’immobilisa soudain, laissant son aîné lui remettre correctement sa cravate et son gilet, comme lorsqu’ils étaient enfants. A quelques très courtes minutes de son mariage, Raziel avait décidé de partager cet instant non pas avec ses parents mais avec son témoin, meilleur ami et frère, Loriel. Frère aîné qui n’avait pas caché sa déception en apprenant qu’il ne pourrait pas tenter de séduire la Demoiselle d’Honneur, cette dernière s’appelant… James. Mais contrairement au reste de la famille, Loriel avait trouvé l’idée de Gabrielle super et très amusante.

Tu as fais ce que je t’ai demandé ?


A la question de son frère, Loriel eu un sourire et sorti de sa poche un petit flacon vide.

Je l’ai versé dans son Gin juste avant. Avec ça, même si Gabrielle se tire avant de dire oui, que le serveur s’étale sur la pièce montée et que la perruque de tante Marielle prend feu sur un chandelier, maman trouvera tout absolument favoloso !


Ce n’était pas très franc comme manière d’agir mais avec la tension exercée par Maria Rookwood ces derniers jours, et Raziel n’ayant vraiment pas envie de voir le tempérament volcanique de sa mère exploser pendant les festivités, les fils Rookwood avaient prit sur eux la décision de coller leur mère sous une bonne dose de potion d’euphorie. Décision qui d’ailleurs avait fait énormément rire leur père qui avait la tâche d’en remettre dans son verre quand les effets commenceraient à se dissiper.

Raziel adorait sa mère, là n’était pas le problème, mais il voulait juste la voir profiter et s’amuser, comme les autres. Et surtout, il voulait plus que tout que Gabrielle, ignorant tout de ce plan machiavélique, garde le meilleur souvenir possible de ce jour.

Et ce fut le grand moment. Raziel n’avait jamais ressenti un tel mélange de nervosité et de bonheur alors qu’il attendait devant l’autel. Et quand Gabrielle apparu, absolument magnifique dans sa robe blanche, il en oublia tous ceux qui les entouraient. Sous le coup de l’émotion, il manqua de peu de lâcher l’alliance en la passant aux doigts de l’amour de sa vie et quand vint le moment du baiser, le jeune marié le prolongea bien plus que ce que la bienséance pouvait admettre et il s’en fichait éperdument.

Mais l’impression d’être seuls au monde s’estompa très vite quand ils rejoignirent le hall du manoir Rookwood pour sabrer le champagne et prendre l’apéritif avant de passer au repas et à la fête. Dans un coin du hall, un petit orchestre jouaient des musiques de fond entrainantes et dans la grande pièce, tout le monde semblaient à la fête, particulièrement Maria qui fondit tout à coup sur les jeunes mariés, faillit expédier au loin son fils et serra vigoureusement sa belle-fille dans ses bras tout en parlant en italien à une allure folle, pleurant de bonheur, avant d’embrasser Raziel et de rejoindre son époux le tout sous le regard amusé de Loriel qui observait la scène à quelques mètres de là et qui pouffait silencieusement de rire avec son cadet.

Comment vous sentez-vous Madame Rookwood ? demanda Raziel en se tournant vers Gabrielle, reprenant sa main qu'il porta à ses lèvres pour déposer un baiser sur son alliance. Elle n’était pas à son aise au milieu de tous ses étrangers, il en avait conscience et jeta un coup d’œil autour de lui. Où est donc allé se cacher ton témoin ?

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Ven 27 Mar - 14:58


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
J

ames sirotait sa flute de champagne, adossée à un mur, tentant de se fondre au possible dans la masse. Finalement, ça ne s'était pas trop mal passé. Certes, il avait eu plus d'une fois droit à cette remarque qu'il accueillait avec un sourire, même si cela l'agaçait (mais même quand James était agacé, il n'en disait jamais rien, son incapacité à s'énerver était autant une qualité qu'un défaut), quant au fait qu'il faisait une curieuse demoiselle d'honneur, mais il avait su laisser couler. En attendant, le stress retombait. C'était bête, bien sûr... Après tout, ce n'était pas lui qui se mariait, mais tout au long de son intervention lors de la cérémonie, il avait véritablement craint de commettre une bourde de s'humilier, ou pire d'humilier Gabrielle et Raziel, il s'était senti proche de la crise d'angoisse... Il était bien content que ce soit passé, et de pouvoir célébrer en même temps que les autres à présent les noces toutes neuves de sa meilleure amie et de son mari, que James appréciait beaucoup aussi, mine de rien...

...Enfin, profiter était un bien grand mot. James était très heureux pour les jeunes mariés (il avait beau avoir eu une très mauvaise expérience au cours de son propre mariage, cela ne l'empêchait en rien de se réjouir de celui des autres, bien au contraire), mais il avait un peu l'impression d'être arrivé ici par hasard, comme un poisson ridicule et froussard au beau milieu d'une mer remplie de requin. Il avait bien tenté de se mêler à l'une ou l'autre conversation, mais il ne s'y était senti ni invité, ni franchement impliqué... Alors au final, plutôt que de s'assimiler à eux, il avait préféré demeurer à l'écart, et s'était trouvé une place à proximité du buffet, depuis laquelle il observait désormais les festivités sans trop songer à y participer. Il avait bien envie d'aller parler un peu à Raziel et Gabriel, qui étaient à peu près les seules personnes avec lesquelles il lui semblait que la discussion pourrait être un tant soit peu agréable, mais les roi et reine de la soirée était forcément monopolisés.

Il profita malgré tout du fait qu'on sembla les laisser tranquilles l'espace de quelques secondes pour les prendre d'assaut à son tour. Il avala d'une traite ce qu'il restait de champagne dans son verre et alla les rejoindre. Certes, il se doutait qu'il ne pourrait pas les accaparer trop longtemps, mais en sa qualité de témoin, il pouvait bien se permettre de le faire l'espace de quelques minutes, non ? Visiblement juste au moment où Raziel était en train de parler de lui alors qu'il arrivait dans son dos. Quand on parle du loup, hein, comme on dit...

-On parle de moi ?
demanda-t-elle dans un sourire. Félicitations, la cérémonie était vraiment très réussie.

Et en effet, elle s'était faite sans le moindre accroc, même de sa part, sur ce point, au moins, ils avaient tout réussi. Il fallait espérer pour eux que le reste de la soirée se déroulerait de la même manière.








code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Dim 10 Mai - 12:57

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Si cela n’avait tenu qu’à elle, Gabrielle aurait vraiment apprécié de pouvoir profiter de son mariage en petit comité. Il y avait bien trop de personne qu’elle ne connaissait pas dans cette fête, bien trop de personne qui ne la connaissait pas d’ailleurs. Mais elle n’avait pas le choix, elle avait accepté d’épouser Raziel et elle devait prendre tous ce qui faisait d’être une Rookwood. Elle appartenait maintenant à une grande famille de sang pur du pays, il était donc normal qu’elle se retrouve dans une telle fête le jour de ses noces. Elle espérait simplement que les choses allaient se passer vite ou du moins que chaque personne commence à parler entre elle et qu’elle puisse respirer un bon coup. Et une fois ce moment passé, elle n’aurait plus qu’à savourer pleinement le faite d’être enfin une femme mariée. De nombreuses personnes venaient saluer les jeunes mariés, Gabrielle souriait à tout le monde. Parce que même si elle avait le sentiment d’étouffer un peu, elle ne pouvait que se sentir heureuse quand même. Parce qu’elle était enfin mariée à l’homme de sa vie et parce que tout semblait se dérouler comme prévu. Quand Maria Rookwood s’approcha d’elle, Gabrielle fut surprise par le grand sourire qu’elle affichait et encore plus quand elle la prit vivement dans ses bras. Non pas que cela la surprenne qu’elle l’étreinte, elle l’avait déjà fait et le faisait souvent, mais elle donnait l’impression d’exploser de bonheur. Gabrielle était pourtant persuadée que sa belle-mère se serait montrée bien plus stressée. Quand elle s’éloigna, la jeune femme ne put s’empêcher de tourner son regard surpris vers son jeune époux, qui lui demandait comment elle allait en l’appelant par son nouveau nom de famille. Elle adorait ça.

« Je suis la femme la plus heureuse du monde, Monsieur Rookwood. » Parce que même si elle rêvait de pouvoir respirer un peu plus, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être au comble du bonheur. Son mariage était définitivement le plus beau jour de sa vie. « Ta mère n’est pas un peu étrange ? »

Demanda la jeune femme quand elle vit Maria Rookwood serrer son époux dans ses bras, le sourire jusqu’aux oreilles. Et puis Raziel lui demanda où était passé James. Juste à ce moment-là, le jeune homme fit son apparition dans le dos du jeune marié. Gabrielle accueillit son arrivée avec un large sourire, le prenant dans ses bras avant même de répondre à sa remarque. Elle était heureuse de l’avoir à ses côtés et elle ne regrettait pas du tout son choix. Même si cela avait voulu des regards de certains convives, elle n’en avait que faire.

« Merci ! » Finit-elle par lui dire, quand elle le lâcha. La jeune mariée était vraiment heureuse d’avoir eu James à ses côtés et elle était heureuse de pouvoir discuter avec lui un peu maintenant. « Ça va ? »

Elle n’avait clairement pas envie de laisser James s’éloigner de suite, parce que ça lui permettait aussi de passer du temps avec quelqu’un qu’elle connait en dehors de son mari. Elle voyait bien les personnes qui n’étaient pas encore venu les saluer, elle en connaissait si peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mar 12 Mai - 19:23


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Celui qui disait que le mariage était l’un des plus beaux jours que l’on pouvait vivre était encore très loin de la vérité. Si les dernières semaines avaient été synonymes de tension à cause des préparatifs et d’une Maria des plus envahissantes, Raziel était désormais sur un nuage qu’il ne quittait plus depuis l’instant où Gabrielle avait prononcé « je le veux ». Et en cet instant, alors qu’il se tenait auprès de la jeune Madame Rookwood, il était persuadé qu’il était humainement impossible d’aimer quelqu’un plus que lui-même aimait celle qui était désormais sa femme.

Quand Gabrielle lui demanda si sa mère n’était pas un peu étrange, Raziel éclata de rire. Il était vrai que Gabrielle n’était pas dans la confidence.

Quoi ? Ce n’est que maintenant que tu t’en aperçois enfin ?, la taquina-t-il tout en sous-entendant clairement que sa mère n’était de toute manière jamais vraiment seule dans sa tête. Je dois te faire une confidence mon amour. Loriel et moi avons un peu trafiqué ses boissons depuis cet après-midi… Je n'en pouvais vraiment plus de ses crises.

Raziel prit une bouille confuse, espérant que Gabrielle ne lui en voudra pas d’avoir drogué son Italienne de mère le jour de leurs noces. Après tout, au final, Maria leur foutait la paix et encore mieux, elle semblait véritablement aux anges.

Comme par magie, quand il questionna Gabrielle au sujet de son témoin qui en faisait chuchoter plus d’un dans la salle, ce dernier apparu non loin d’eux.

Dans un premier temps, Raziel tendit la main pour la lui serrer mais finalement, se laissant emporter par l’euphorie du moment, il lui donna une grande accolade amicale, ce qui lui valut un regard désapprobateur. Déjà qu’il avait eu beaucoup de mal a accepté que Gabrielle ai un homme pour témoin, un homme mais en plus un sang-mêlé ? Et un sang-mêlé qui semblait avoir gagné l’amitié de son fils ! Mais Raziel n’en n’avait que faire et discrètement, il répondit au regard de son père avec un regard noir et terrifiant quand on n’avait pas l’habitude de le voir ainsi qui signifiait très clairement : la ferme.

Merci !, dit-il à James avant de le laisser à Gabrielle.

C’est alors que du coin de l’œil, Raziel vit réapparaitre sa mère avec Sybille, la fille célibataire d’amis de la famille qu’elle refourgua avec un manque de discrétion des plus hilarant à Loriel alors que ce dernier tentait vainement de fuir loin de cette jeune femme certes pas moche mais au quotient intellectuel avoisinant celui d’une huître.

Mais en dehors du côté comique de la chose, cela fut surtout un grand soulagement pour Raziel. Maintenant que le cadet était marié, Maria avait visiblement décidé de s’attaquer sans attendre au cas de son aîné, ce qui signifiait que les jeunes époux auraient enfin la paix et pour un bon moment vu la manière dont Loriel avait réussi à esquiver les mariages jusque-là.

Avisant un serveur avec un plateau de flûtes de champagne, Raziel fit signe à son frère de venir une minute, ce qu’il fit avec bonheur pouvant se débarrasser galamment de la fameuse Sybille et il distribua les verres.

Je voulais juste profiter que mon témoin n’ai pas encore disparu avec une invitée pour que l'on lève un toast tous les quatre ensemble, annonça-t-il alors que Loriel lui donnait un coup d’épaule en guise de représailles.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Dim 17 Mai - 23:04


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
J

ames apprécia l'accolade amicale que lui octroya Raziel, alors qu'il sentait bien que sa présence en tant que témoin de la mariée en dérangeait plus d'un... C'était assez salutaire que de ressentir le plein soutien des jeunes mariés, il se sentait bien plus à sa place ainsi, et autant dire qu'il n'était pas bien impatient de voir le couple contraint à ses obligations, qui finirait bien par l'abandonner de nouveau, car les roi et reine de la soirée se devaient d'être présents pour tous. C'est dans ce genre de moments que James regrettait d'autant plus de ne pas pouvoir emmener Ethan avec lui... il se sentait seul, comme un petit poisson inoffensif au fin fond d'une mer agitée et peuplée de requins. Bien sûr, il ne fallait pas généraliser. Les Rookwood qu'il avait sous les yeux étaient bien la preuve de cela, n'empêche que quand il devrait se retrouver à nouveau seul, il aurait du mal à savoir comment se mêler à la foule, d'autant qu'il était d'un naturel très timide. Gabrielle le serra également dans ses bras. Au final, elle n'était peut-être pas plus à l'aise que lui, et c'était bien sa chance, ils pouvaient se soutenir mutuellement ainsi. Et c'était peut-être pour cette raison, d'ailleurs, qu'elle l'avait voulu pour témoin.

Un serveur arriva, armé d'un plateau de flutes de champagne, le libraire s'empara presque mécaniquement de l'une d'entre elles en même temps qu le marié, qui interpelait son frère, Loriel, le témoin de Raziel. James n'avait eu que de très courtes occasions de lui parler au cours de la préparation des noces, mais il devait reconnaître que le frère de Raziel, en dehors des mariés, était très certainement la personne qu'il appréciait le plus de toute l'assemblée. Il ne pouvait que se fier à des impressions. Et son impression vis à vis de Loriel était très bonne. Pour le coup, s'il pouvait autant que possible profiter de la compagnie de ces trois là, c'était avec grand plaisir, et il n'hésita pas à lever son verre quand il fut question de porter un toast ensemble (James, au passage, s'évita au passage tout commentaire au sujet de la demoiselle qui accompagnait tantôt Loriel, et dont il ne semblait pas apprécier outre mesure la compagnie).

-A la santé des nouveaux mariés ! Que cette journée soit la première d'une vie sans nuages.

Et il leur souhaitait, vraiment, tout le bonheur du monde. Il n'avait pour sa part vraiment pas une bonne expérience du mariage, mais ce n'était pas pour autant qu'il ne croyait pas en ces unions qui duraient toujours, et à ses yeux, Raziel et Gabrielle formaient un couple à ce point uni et heureux qu'il n'envisageait pas que quoi que ce soit les sépare... Même si on ne savait pas de quoi la vie pouvait bien être faite. Ils étaient typiquement le genre de couples qui lui offraient de croire en l'amour (même si Ethan et les sentiments qu'il avait pour lui suffisaient amplement à lui permettre d'y croire), alors même si ces quelques mots prononcés avant d'offrir à chacun de faire s'entrechoquer leurs verres pouvaient sembler sans originalité, il pensait le moindre d'entre eux.








code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Ven 5 Juin - 14:18

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Gabrielle ne s’était pas attendue à ce que son tout jeune époux drogue sa mère afin de lui faire passer une bonne journée et soirée. Elle comprenait parfaitement pourquoi il l’avait fait, après tout cela rendait Maria visiblement heureuse, même si elle n’adhérait pas vraiment à la méthode. Enfin, elle pouvait difficilement dire quelque chose maintenant, les choses étaient faites. Au moins, sa belle-mère avait vraiment l’air heureuse et elle ne venait pas les ennuyer avec des petits détails. Gabrielle se contenta donc de lancer un regard un peu inquisiteur à son époux. James vint les retrouver, Raziel le prit dans ses bras ce qui tira un large sourire à la jeune femme. Elle aimait le fait que les deux hommes s’apprécient. Gabrielle savait qu’elle choquait énormément de personne en aillant choisit un témoin homme, mais elle n’en avait vraiment que faire de ce que les autres pouvaient penser. Ce qui comptait pour elle, c’était d’être entourée de personne qui comptait. Quoi que les autres puissent penser. Elle faisait suffisamment d’effort pour convenir à la famille Rookwood, elle se permettait de faire à sa manière pour d’autres choses. Même si Gabrielle s’en voulait un peu d’imposer tout cela à James, qui n’avait même pas pu venir avec Ethan (c’était sans doute mieux pour lui de toute façon, personne ne devait se douter qu’ils se fréquentaient plus intimement que de simple colocataire). La jeune femme se doutait bien que cela ne devait pas être facile pour lui, comme au fond ce n’était pas vraiment facile pour elle non plus. Même si elle se trouvait avec Raziel et James, la jeune épouse n’avait pas le sentiment de vraiment profiter du moment. Si elle avait eu le choix, elle aurait préféré un mariage bien moins grand.

Un serveur s’approcha avec un plateau remplit de flute de champagne. Raziel et James en attrapèrent, suivit de près par Gabrielle. Loriel était également avec eux. La jeune femme appréciait énormément son beau-frère, elle le trouvait très amusant. Elle avait quand même un peu de peine pour lui, en voyant Maria lui coller une jeune femme à ses bras. Maintenant que Raziel était officiellement marié, il y avait de forte chance qu’elle se penche sur celui de Loriel. Gabrielle leva son verre également, ne perdant pas son sourire. La jeune femme ne s’imaginait pas le perdre de toute la journée de toute façon, elle se sentait tellement heureuse.

« A nous ! »

Ajouta-t-elle en tournant son regard vers son tout nouvel époux. Elle peinait encore à vraiment se rendre compte qu’elle était officiellement Madame Rookwood, qu’ils étaient mariés. Elle le réaliserait peut-être après, quand ils retrouveraient leur quotidien de jeunes mariés. Quoi qu’il y ait peu de chance que cela change grand-chose de leur quotidien de fiancé. Gabrielle allait dire quelque chose en plus, quand elle entendit un grand fracas derrière elle. Quand elle se retourna, elle vit la table du buffet s’écraser au sol en même temps qu’un des nombreux invités du mariage (qu’elle ne connaissait pas). Visiblement, il venait de recevoir un sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Sam 6 Juin - 19:32


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Une fois le toast porté, les frères Rookwood burent dans un geste coordonné mais involontaire. Si seulement tout le reste de la soirée pouvait rester ainsi. Juste eux quatre, à discuter et boire et non pas entouré des 200 et quelques invités que leur avaient imposé la famille de Raziel et qui cherchaient à tout moment à accaparer l’intention des jeunes mariés. Il fallait dire que beaucoup étaient curieux de savoir qui était cette nouvelle Madame Rookwood venue de France et dont personne n’avait entendu parler jusque-là. Certains murmuraient déjà la rumeur disant que la jeune femme n’était pas de leurs rangs mais issue d’un milieu modeste et que la seule raison pour laquelle William et Maria Rookwood avaient consenti à cette union était que Gabrielle était d’un sang aussi pur que le leur.

De son côté, Raziel en avait cure. Déjà parce que les rumeurs, pour une fois, étaient vraies mais aussi et surtout parce qu’il se fichait éperdument de ce que les autres pouvaient bien penser. Encore plus quand il s’agissait de représentant d’illustres familles qu’il connaissait à peine.

Incapable de détourner son regard plus de deux minutes de sa femme, Raziel se penchait sur elle pour lui voler un baiser quand un fracas se fit entendre. D’un bloc, les frères se retournèrent également et observèrent un type pas très haut et bedonnant qui semblait avoir été victime d’un pétard, ses cheveux décoiffé, la moustache roussie et de la suie plein son costume étriqué.

En face de lui se tenait un homme bien plus grand et maigre qui, pointant sa baguette, semblait furieux. Malgré leurs différences de gabarit, les deux hommes, clairement âgés de 80 ans bien tassés, avaient dans leurs traits une ressemblance si frappante que l’on devinait facilement leur gémellité.  

Oh oh, fit Loriel en regardant la scène avec de grands yeux. Personne a pensé à garder séparé oncle Abeyus et oncle Bartholomew ?

Poussant un soupire, Raziel glissa un regard vers son frère.

Je ne peux pas penser à tout…

A cet instant, les deux petits vieux à qui les sorts commençaient à faire défaut vus leurs âges, avaient décidés de jeter leurs baguettes pour se jeter l’un sur l’autre comme deux gamins chamailleurs.

Je reviens, lança Raziel à Gabrielle avec le regard du père devant aller séparer ses enfants bagarreurs. Mais avant de partir, il lui vola un baiser. Je t’aime.

Les deux frères se précipitèrent alors vers les jumeaux intenables pour les séparer ce qui, vu l’âge des deux hommes, n’étaient pas bien difficile et chacun des deux jeunes Rookwood emmenèrent un des vieux Rookwood avec eux dans un bout différent de la salle.

Que d’animation n’est-ce pas ?

La voix, féminine, s’éleva juste derrière Gabrielle et James et appartenait à une très jolie jeune femme aux cheveux bruns de l’âge de Gabrielle et dont la robe à elle seule devait déjà valoir une véritable fortune.

Elisabethann Yaxley, de présenta-t-elle tout en détaillant sans la moindre gène Gabrielle de son regard vert avant de reporter un instant son regard et son sourire sur James.

Abeyus a épousé une moldue il y a de cela plus de 60 ans. Sa famille ne le lui a jamais pardonné. Encore moins son frère. Il prétend que par sa faute, leur branche de la famille est désormais souillée. Je suis même surprise qu’Abeyus soit présent, il m’avait semblé que tout le clan avait décidé de l’exclure. Mais peut-être est-ce une requête de ce cher Raziel. Ce ne serait pas la seule surprise qu’il aurait inventé pour ce jour, dit-elle en regardant James. D’ailleurs Gabrielle, il faudra que vous m’expliquiez comment vous avez non seulement réussit à lui passer la bague au doigt mais aussi à le convaincre de se mettre en froid avec son père et sa mère, au point où William ne lui a carrément pas adressé la parole depuis des semaines, pour imposer votre… Demoiselle d’honneur.

Tout en parlant, Elisabethann gardait un air innocent qui n’avait absolument rien de sincère et cela se voyait très clairement. Il n’y avait aucun doutes sur le fait que sous ses tâches de rousseurs se cachait le genre de jeune femme adorant faire circuler les ragots et semer la zizanie autour d’elle.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Dim 7 Juin - 15:35


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
C

e monde n'était pas le sien. Il s'y était attendu, bien sûr, et il l'avait appréhendé, qu'il allait se retrouver au milieu de tout un tas de sorciers de sang pur prétentieux et fiers de leur lignée, mas il s'était dit qu'il arriverait à le supporter tout de même en, tout témoin qu'il était, parvenant à se terrer dans un coin et à n'ouvrir la bouche que pour adresser la parole aux jeunes mariés, seules figures sympathiques de la soirée (quoique Loriel était plutôt sympathique aussi, de ce que le libraire avait pu en constater). Au final, il ne s'était pas attendu à tout... notamment pas à ce combat de vieillard que James n'arrivait même pas à trouver amusant tant il éprouvait à leur place de la gêne à l'idée de bouleverser ainsi les festivités du mariage, quand tout le monde devrait plutôt se réjouir du bonheur des jeunes mariés... Mais ça aussi, c'était manifestement une chose sur laquelle il ne fallait pas trop compter... Aucun rapport avec son mariage avec Lindsay, où l'ambiance avait été plutôt bon enfant. Tout, ici, semblait une question d'apparences, de faux-semblant, et on ne pouvait jamais échapper au jugement d'autrui. James avait vraiment du mal avec cela.

Les deux frères Rookwood étaient partis séparer les jumeaux aux esprits échaudés, et James assistait au "spectacle", un peu désemparé, lui qui se serait vraiment sans mal épargné tant d'animation. Ce fut alors qu'il entendit une voix féminine s'élever derrière lui. Le libraire se retourna, et tomba sur une jeune femme qui ne devait pas être bien plus âgée que Penny, dont la tenue, les manières et un je-ne-sais quoi dans l'expression de son visage transpirait la richesse. Il faudrait sûrement à James travailler pendant un an pour acheter l'équivalent de ces chaussures. Il se sentait tout à coup encore moins confortable dans son costume bas-de-gamme qui lui avait pourtant déjà coûté un bras. C'était peut-être seulement une impression de sa part, ou ses préjugés. Mais elle ne lui inspirait pas confiance. Automatiquement, il la trouvait antipathique. Et les paroles qu'elle devait prononcer ensuite ne devaient pas arranger son opinion sur elle.

Ce pauvre homme avait épousée une moldue, et voilà où ils en étaient aujourd'hui. Étant donné ce qu'il coulait de sang non sorcier dans ses veines, autant dire que le libraire ne se sentait pas franchement à l'aise. Il n'y avait pas, d'ailleurs, à se demander l'opinion de la jeune femme sur la question quand on l'entendait s'interroger sur la présence des "gêneurs" ici. Gêneurs, lui et Gabrielle devaient en être à ses yeux également. Ses paroles étaient comme un miel que l'on aurait empoisonné. Et James qui se sentait déjà mal à l'aise, se sentait au bord de la syncope. Il se retrouvait là, face à cette harpie, et il ne savait que lui rétorquer pour la remettre à sa place. Il n'avait jamais été doué pour ça. Il était plutôt du genre à s'écraser et à essuyer la tempête, mais Gabrielle ne méritait pas de voir le plus beau jour de sa vie gâchée par cette ignoble garce.

-Peut-être dispose-t-elle de qualités qu'il n'a pas su trouver chez d'autres ?
répliqua-t-il d'un ton qu'il savait bien moins faire hypocrite que celui de son interlocutrice. Vous savez, l'amabilité, la gentillesse... l'intelligence...









code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Lun 29 Juin - 13:57

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Gabrielle était vraiment effarée parce qu’elle voyait se passer à son mariage. Elle ne connaissait pas ces deux vieux hommes, qui avaient des traits similaires, et qui étaient surtout en train de se battre à main nu comme deux enfants. Mais pour le coup, elle n’appréciait vraiment pas ce qu’ils étaient en train de faire. Elle aurait tellement aimé que son mariage se passe simplement dans la bonne humeur, mais ce n’était pas possible sans doute quand on se mariait à un membre d’une famille telle que les Rookwood. Raziel et son frère s’éloignèrent pour régler l’affaire, sous le regard de Gabrielle et de James. La jeune femme ne savait pas vraiment ce qu’elle pouvait faire en cette seconde, alors que toute l’attention des invités était tournée vers les frères qui se battaient. Au fond, cela ne la dérangeait pas tant que cela qu’on la laisse un peu tranquille, mais ce n’était vraiment pas comme ça qu’elle avait imaginé son mariage. Son regard se posa sur Maria, qui n’avait pas l’air plus dérangée que cela. Heureusement que ses enfants lui avaient fait boire une potion, elle aurait fait une crise cardiaque sinon.

Soudainement, la voix d’une femme s’éleva derrière Gabrielle et James. La jeune femme, que Gabrielle n’avait pas spécialement envie d’apprécier dès le premier regard, commença alors à expliquer la situation. Les deux frères se battaient parce que l’un des deux avait épousé une moldu. Bizarrement, tous les soucis tournaient autour de du sang de sorcier. Gabrielle savait qu’elle avait la possibilité d’épouser Raziel, sans que ce dernier ne soit rejeté de tout le monde, c’était parce que son sang était pur. Et cela, même si la jeune femme ne voyait vraiment aucun intérêt de se restreindre dans cette image idiote que les sorciers de sang pur devaient s’unir avec d’autre sorcier de sang pur et que les moldus n’étaient pas digne. Gabrielle comprenait mieux maintenant d’où pouvait venir cette bagarre et elle aurait aimé que la jeune femme qui s’était présentée retourne à ses affaires. Mais au lieu de cela, elle ne manqua pas d’enfoncer le couteau dans la plaie. La jeune femme savait parfaitement que son époux avait dû négocier énormément avec sa famille pour qu’elle puisse décider de certaine chose, comme demander à James d’être son témoin. Mais elle ne s’attendait quand même pas à ce que son jeune époux soit en froid avec son père depuis plusieurs semaines et qu’elle soit à ce point mal vu par les autres. Gabrielle était tellement soufflée par les propos de cette femme, qu’elle ne sut pas quoi répondre. Ce fut James qui prit la parole, rabattant le caquet de la sorcière. La française retrouva son sourire et contenance.

« C’est peut-être le clan entier qui devrait s’isoler et laisser les autres tranquille. » Sous-entendu, il n’y avait aucune raison que le sang passe avant. Même si la majorité de sa nouvelle famille ne pensait pas comme elle, Gabrielle n’avait pas spécialement envie de se taire et de garder ses pensées pour elle. « En attendant, c’est moi qui Raziel a épousé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mer 1 Juil - 18:18


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Alors que les deux frères étaient encore absents, Elisabethann ne semblait pas vouloir se laisser démonter par les propos de la jeune épouse et de son témoin. Après tout, elle était une Yaxley et lui, qui était-il ? Un vulgaire sang-mêlé ou pire ! Un sang-de-bourbe. Quant à la mariée, la seule chose qui lui avait permis de se faire épousée par l’un des frères Rookwood était son sang-pur et le fait qu’à en croire certaine rumeur, elle ne s’était pas fait prier pour accepter de partager le lit de Raziel dès son arrivée en Angleterre. Probablement espérait-elle se faire engrosser le plus vite possible pour être sûre d’arriver à ses fins. Du moins, c’était ainsi que la jeune femme avait décidé de voir les choses et c’était ce qu’elle s’amusait à murmurer avec ses amies autour de leur thé hebdomadaire.

Raziel est un homme bien et de principes. Rien d’étonnant à ce qu’il se soit senti obligé de vous épouser après que vous ayez partager son lit si longtemps, répondit-elle sans se départir de son petit sourire angélique. Toutefois, le ton de sa voix, qu’elle voulait mielleuse, se faisait plus cassant. La remarque sur le fait que Raziel ait pu choisir Gabrielle semblait avoir fait mouche.

Mais avant que la ravissante peste puisse ajouter quoi que ce soit, Loriel réapparu auprès du petit groupe. Les ayant observés en revenant et ayant vu Elisabethann auprès d’eux, le sorcier avait fait au plus vite en transplanant directement à leur côté.

Eli !, s’exclama-t-il avec l’air le plus aimable du monde. Quel hasard ! Figures-toi que je viens de passer non loin d’Amélia et Victorine et qu’elles discutaient de ta robe. C’est vrai que Bianca a exactement la même depuis des semaines ?

Tout en parlant, Loriel adressait à la jeune femme un air des plus innocent et pourtant, sur ce coup-là, il aurait pu faire sérieusement concurrence à son frère dans l’art du mensonge et de la manipulation. Cela fonctionna d’ailleurs à merveille, Elisabethann perdit son fichu sourire et son regard se fit assassin.

C’est n’importe quoi ! Cette robe a été faite sur mesure rien que pour moi par un grand tailleur du quartier magique de Paris !, fulmina-t-elle.

Ce serait à elles que tu devrais aller le dire alors, rétorqua innocemment Loriel. Et cela eut l’effet escompté. Tel un dragon en rage, la belle Elisabethann les quitta sans une formule de politesse et traversa la salle à grands pas à la recherche de ses amies.

Désolé, dit Loriel en s’adressant aussi bien à Gabrielle qu’à James. Cette fille est une véritable peste depuis toujours mais elle est rarement véritablement méchante. Je crois qu’elle a juste encore beaucoup de peine à accepter le mariage de Raziel. C’est pour cette raison que je dis toujours que les ex petites-amies ne devraient jamais figurer sur les listes des invités, expliqua-t-il en ignorant que son frère n’avait jamais parlé d’Elisabethann à Gabrielle. Raziel ne voulait pas qu’elle soit là d’ailleurs mais c’est une Yaxley…

Loriel laissa la phrase en suspens. Dans le monde où évoluaient les Rookwood, les noms étaient bien souvent des raisons suffisantes. Les Yaxley étaient une famille du même standing que la leur, ils étaient donc automatiquement invités tout comme les Rookwood étaient invités à leurs événements.

En tout cas, j’espère qu’elle ne vous a pas trop importunée. Oh voilà le héro du jour qui est de retour, lança-t-il en changeant de sujet en voyant Raziel revenir vers eux.

Sans ralentir, le jeune marié fila droit vers son épouse et passa un bras autour d’elle avant de lui voler un baiser.

Désolé pour ce remue-ménage mon amour. Mes oncles ne devraient plus poser de problèmes. Tu m’as manqué, ajouta-t-il à son unique attention, murmurant cette dernière phrase à son oreille.

Voyant son frère revenu, Loriel annonça qu’il avait une jolie demoiselle à aller saluer et fila à nouveau parmi la foule.

   

   
Emi Burton


Dernière édition par Raziel Rookwood le Jeu 9 Juil - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Dim 5 Juil - 20:24


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
D

écidément, plus les minutes passaient, plus l'intruse ouvrait la bouche, plus elle lui était antipathique. Il détestait ces horreurs qu'elle sous-entendait à demi-mot. Non seulement la jeune femme n'était pas agréable, mais en plus, elle semblait pour le moins vicieuse. Le genre à enrober les pires horreurs de miel pour donner un goût sucré à ce qui était en vérité terriblement amer. Cette façon qu'elle avait de répliquer, tout sourire, à leurs remarques ! Par moments, James aimerait savoir être capable de ce genre de répartie, même si, en même temps, il ne voudrait pas devenir comme cette femme pour tout l'or du monde, sa vie devait être bien misérable pour qu'elle doive ainsi chercher son contentement dans l'"art" de rabaisser les autres. Quelque part, elle était plus à plaindre qu'eux, ce qui n'empêchait pas le libraire d'être des plus mal à l'aise, et d'espérer que, peu importe la raison, Elisabethann leur lâche la grappe et s'applique à détruire le moral de quelqu'un d'autre. Pas dit qu'elle lâche l'affaire si rapidement... Après tout, la mariée en personne, ce devait être une proie de choix pour elle.

Heureusement pour eux, Loriel reparut, et James en ressentit un immédiat soulagement. Le coup de la robe, c'était bien pensé, et la jeune femme ne manqua pas de leur prouver une nouvelle fois combien elle pouvait être superficielle. Quand elle perdait son sourire, James, lui, voyait le sien croître. Et il ne lâcha pas son visage quand il vit enfin cette satanée et désagréable intruse s'en aller, sans élégance ni politesse (mais en même temps, James n'en avait pas attendu davantage de sa part. La demoiselle devait se croire unique et irrésistible, mais elle était, en définitive, plutôt aisée à cerner, et en conséquence difficilement digne d'intérêt, pour ne pas dire pas du tout). Quand elle fut partie, Loriel leur fit part d'une information nouvelle qui expliquait bien des choses. Elisabethann et Raziel étaient sortis ensemble. Ah. Difficile à croire, pour James, qui avait pris Raziel en sympathie et l'imaginait difficilement capable d'aimer une telle mégère. Ce qui était certain, c'est qu'il avait gagné au change avec Gabrielle. James tourna son regard vers cette-dernière. Était-elle au courant de ce détail ?

Il ne put s'interroger sur la question plus longtemps, puisque Raziel revint vers eux, s'excusant de la situation. Bah ! Ce n'était pas comme s'il y pouvait grand chose, en même temps... Loriel disparut de nouveau dans la foule, et il n'y eut à nouveau plus qu'eux trois, un soupçon de légèreté après ce moment de tension. Quoique James était assez tenté de reparler d'Elisabethann... Mais n'ayant pas envie d'évoquer un sujet potentiellement épineux, il préféra se taire, tout simplement. À Gabrielle d'en parler ou de décider de passer à un tout autre sujet. Pour sa part, il décidait de rester en retrait... Comme il le faisait un peu trop souvent de manière générale. Ce n'était pas forcément une excellente chose. Et il n'allait certainement pas faire bonne impression pour sa conversation civilisée. S'il pouvait vraiment faire bonne impression de quelque manière que ce soit de toute manière.








code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Ven 31 Juil - 12:06

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Gabrielle se voyait encore devoir supporter un moment cette femme, qu’elle ne connaissait pas du tout, et ses remarques désagréables. Visiblement, Elisabethann n’appréciait vraiment pas le fait que Raziel ait pu l’épouser et elle ne manqua pas de lancer encore une fois son venin. La jeune femme aurait aimé pouvoir lui répliquer quelque chose, mais en même temps elle n’avait rien à dire contre cela. Effectivement, les deux jeunes mariés avaient partagés le même lit depuis qu’elle vivait en Angleterre. Cependant, elle n’avait aucune mauvaise intention concernant ce détail. Les deux amants s’aimaient tout simplement, il n’y avait rien de mal là-dedans. Mais ce n’était pas bien compliqué de comprendre ce que cette vipère sous entendait. Par chance, Loriel arriva et régla rapidement la situation. Il ne fallut que quelques secondes pour que la jeune femme s’éloigne d’eux, à cause d’une histoire de robe. Pour le coup, Gabrielle devait bien avouer que son beau-frère avait eu une très bonne idée. Elle lui en était vraiment reconnaissante, elle n’aurait pas supporté cette fille bien longtemps encore, même si elle était quand même plus du genre à faire profil bas. Cependant, Gabrielle ne s’attendit pas à apprendre ce que Loriel mentionna ensuite. Cette fille était une ancienne petite-amie de Raziel et elle était donc jalouse du mariage. La jeune mariée devait bien avouer qu’elle imaginait mal l’homme qu’elle aimait fréquenter cette fille (en même temps, elle était incapable de l’imaginer fréquenter quiconque). Gabrielle tourna son regard sur James, elle ne savait pas vraiment quoi penser de ce qu’elle venait d’apprendre. Parce qu’elle l’ignorait évidemment. Et son nom ne justifiait vraiment pas sa présence à leur mariage, les Rookwood était vraiment casse-pied avec leurs rangs.

Elle n’eut le temps de rien dire à son ami, puisque Raziel revint. Gabrielle lui adressa un sourire, alors qu’il passait son bras autour d’elle, lui volant au passage un baiser. Il était désolé de la situation, il n’avait pas besoin de l’être. Il n’était pas responsable si deux frères jumeaux étaient incapables de s’entendre, pour des histoires que Gabrielle jugeait idiotes. Au moins, ça lui permettait de bien rentrer dans le bain de cette grande famille de sang pur. Si elle n’aimait pas à ce point Raziel, elle pourrait prendre peur. Mais pour lui, elle était effectivement prête à entrer dans ce cercle fermé (qui ne voulait sans doute pas d’elle). Gabrielle tourna de nouveau son regard vers James, elle avait bien envie de revenir sur ce qu’ils venaient de vivre, mais elle ne savait pas vraiment si c’était le bon moment.

« J’ai vraiment hâte que cette cérémonie se termine. » Dit-elle dans un souffle. Elle avait un peu le sentiment d’étouffer dans cet endroit et elle en avait assez des regards tournés vers elle. Maintenant, elle avait le sentiment que tout le monde était en train de la juger. Ceux qui lui souriaient étaient peut-être en train de jouer les mégères avec leurs amis, la critiquant. « Raziel… » Elle posa une main sur le bras de son époux. « Quand tu auras le temps, tu me feras une liste de toutes tes anciennes petites amies ? Que je puisse me préparer à leur rencontre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Lun 10 Aoû - 16:22


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Raziel commençait gentiment à avoir des envies de meurtres envers une bonne partie des convives qui lui avaient été imposés pour son mariage. Sur ce point-là, il ne différait pas de Gabrielle, il aurait de loin préféré quelque chose de plus simple et de plus intime. Malheureusement, ce n’était pas le genre de luxe que l’on pouvait se permettre quand on venait d’une famille comme la sienne. Son seul réconfort tenait dans le fait que ce n’était qu’une soirée à passer mais qu’après cela, Gabrielle et lui serait ensembles pour le reste de leurs vies.

Et les grands esprits se rencontraient comme le prouva Gabrielle en lui avouant qu’elle avait hâte que la soirée touche à sa fin. Pour dire vrai, d’après son expérience d’autres mariages avant le sien, Raziel savait que les festivités dureraient jusqu’au matin pour un certain nombre de convives mais par chance, personne ne s’attendaient à ce que les jeunes mariés ne restent jusqu’au bout.

Attendons au moins le gâteau, je m’en voudrai si l’on abandonnait James seul face à cette bande de rapaces, répondit-il en adressant un sourire amical au témoin de sa femme. Sourire qui s’effaça lorsque Gabrielle lui demanda soudainement une liste de ses ex-petites-amies.

Oups, ça sentait la mauvaise rencontre tout ça. Mais ce n’était pas le plus gros du problème. Prenant un air de petit garçon penaud, Raziel observa tour à tour James et Gabrielle.

J’en conclus que vous avez rencontré l’une d’entre elles ?

Et c’était-là que ce situait tout le problème. Il n’y avait malheureusement pas une seule représentante de ses histoires passées dans la pièce. Toutefois, à bien y réfléchir, une seule devait avoir suffisamment de rancœur en cette soirée pour être venue sur Gabrielle dès qu’il avait eu le dos tourné.

Il n’y en a pas tant que ça tu sais, je n’ai pas le tableau de chasse de mon frère mais soit, reprit-il tout en passant un bras autour de la taille de Gabrielle avant de désigner une jeune femme aux boucles blondes qui riait joyeusement. Elle était amoureusement accrochée au bras d’un sorcier de leur âge et surtout, elle était tellement enceinte qu’elle semblait à deux doigts d’accoucher dans le hall.

On a Justine Clearway, née Rosier, avec qui j’ai eu une histoire lorsque nous étions encore à Poudlard. La brune que tu vois là-bas qui rougit en discutant avec mon cousin, c'est Cassandre Greengrass. Et là, Elisabethann Yaxley qui se trouve être la dernière de mes compagnes avant de t’avoir rencontré. Je crois qu’elle supporte mal l’idée de notre mariage. Elle était persuadée que ce serait elle la future Madame Raziel Rookwood et je t’avouerai que ma mère l’avait un peu trop bien confortée dans cette idée à l’époque. Mais ne laisse pas sa jalousie d’atteindre. Après tout, tu es l’unique, la seule avec qui je n’ai jamais voulu faire ma vie Madame Gabrielle Rookwood, tenta-t-il de l’apaiser avant de déposer un baiser sur sa tempe.

Vous savez quoi ?, reprit-il pour Gabrielle et James. Je propose qu’une fois toute cette effervescence retombée, d’ici quelques jours, que l’on se fasse une petite fête bien plus intime à la maison pour fêter notre mariage. Il n’y aurait que nous et quelques amis proches. Pas de vieux oncles vindicatifs, pas d’ex-petites-amies jalouses ni d’invités dont on ne sait même pas qui ils sont, vous en dites quoi ?

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mer 12 Aoû - 18:20


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
A

h ça, très clairement, Gabrielle n'était pas la seule à vouloir que la soirée se termine rapidement. Ce n'était sans doute pas le genre de choses que James devrait dire. Normalement, on est supposé féliciter les mariés sur la cérémonie, et leur assurer que les festivités avaient été parfaites, mais c'était le genre de mensonges que le libraire se voyait mal prononcer, enfin, en ce qui concernait les festivités, surtout. James n'était déjà (et de loin) pas la personne la plus à l'aise qui soit quand il était question d'interagir en société, mais dans ce genre de cercles encore moins, et, très clairement, il ne s'y sentait pas à sa place tout comme personne ne comptait le voir y trouver ses marques. Oui, si le couple devait l'abandonner maintenant, James aurait vraiment le sentiment d'être une pauvre proie à la merci d'une flopée de rapaces féroces. Enfin, de toute manière, il était plus que certain que dès que les deux tourtereaux se seraient éclipsés, ils s'en irait fissa de son côté. Ce n'était pas comme s'il craignait vraiment de manquer de respect à quelqu'un d'autre qu'à Gabrielle et Raziel. Il était là pour eux, au départ, et il avait le sentiment que, pour presque tous les autres, sa présence constituait déjà un manque de respect quoi qu'il en soit.

Un fin sourire s'esquissa sur le visage de James quand Gabrielle évoqua l'ex petite amie de Raziel, la remarque n'était pas méchante en soi, et Raziel ne manqua pas de faire alors l'inventaire de ses anciennes conquêtes. Ce n'était sans doute pas grand chose, au final, mais pour James qui, avant Ethan, n'avait jamais eu que Lindsay (et il n'avait pas spécialement envie d'agrandir le "tableau de chasse"), qu'il puisse en désigner trois juste dans cette pièce, il trouvait que ça faisait déjà beaucoup. Mais rien qui puisse attiser la jalousie de Gabrielle, à son humble avis, de toute façon, il suffisait de voir quel regard il adressait à Gabrielle pour comprendre que Raziel Rookwood était complètement fou de sa jeune épouse. Raziel ne manqua pas de leur parler de la fameuse Elisabethann et de ce qui justifiait sa jalousie excessive... Si quelque chose pouvait véritablement justifier de se montrer à ce point désagréable. C'était un tempérament en soi. À se demander comme l'homme avait pu s'intéresser à elle en premier lieu.

Quand il proposa de se rattraper un autre jour et d'organiser une fête en plus petit comité, James ne put évidemment qu'approuver. Il y avait peut-être deux ou trois autres personnes agréables et "fréquentables" parmi tous ces invités (le frère de Raziel, par exemple), mais difficile de les distinguer dans la masse d'individus que le libraire préférait, et de très loin, ne jamais recroiser de sa vie. Il se sentirait sans l'ombre d'un doute plus à l'aise s'ils pouvaient faire connaissance dans un contexte un peu moins guindé. En même temps, il imaginait difficilement une occasion qui sache le mettre plus mal à l'aise que ça. Quoique.

-Personnellement, je suis pour
. répondit James. Sans surprise, ça va de soi.








code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 458
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Mer 9 Sep - 20:42

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Ce n'était peut-être pas une bonne attitude pour une jeune mariée à son propre mariage, mais Gabrielle avait vraiment hâte que cette cérémonie se termine. Elle ressemblait exactement à ce à quoi elle s'attendait et comme convenu, elle n'aimait pas ça du tout. Ce n'était pas contre sa belle-famille, mais c'était quand même un peu trop pour elle tout ça. Il y avait trop de monde, trop de chose, trop de trop en fait. La française était d'une nature simple, elle n'aimait pas toutes ces choses qui devaient faire croire qu'ils étaient de personnes dignes d'intérêt. Au final, elle n'en avait que faire de faire bonne impression aux autres, tant qu'elle pouvait épouser l'homme qu'elle aimait et être heureuse. Mais entrer dans la famille Rookwood, ça demandait des efforts de ce genre. Gabrielle adressa un sourire à son mari quand il affirma qu'ils devaient quand même attendre le gâteau, avant de tourner son regard vers James. Elle se doutait que de toute façon, l'homme n'allait pas se gêner pour s'en aller dès qu'ils partiraient de leur côté et elle le lui conseillait d'ailleurs (elle s'en voulait vraiment de lui faire subir tout ça...).

Enfin, un autre sujet fut abordé bien plus... étrange. Quand Gabrielle avait mentionné la liste des petites amies, elle ne s'était pas vraiment attendue à ce qu'il la commence maintenant. Pourtant, il était bel et bien en train de désigner trois femmes dans la soirée avec qui il avait eu une histoire (plus ou moins longue sans doute). Et évidemment, il y avait celle qui était venu les aborder. Apparemment, elle avait cru être la futur madame Rookwood et Gabrielle devait bien avouer qu'elle appréciait de lui avoir pris la place. Elle n'imaginait vraiment pas son mari fréquenté une fille de ce genre. La jeune femme n'avait vraiment aucun soupçon concernant son époux, elle savait parfaitement qu'il l'aimait autant qu'elle l'aimait, elle le lisait dans ses yeux. Mais ce n'était quand même pas vraiment agréable de se retrouver en présence de ces personnes qui avaient fréquenté son époux, le jour de ses noces. Ce mariage était tellement étrange au final. Alors forcément, quand Raziel mentionna de faire une fête plus tard en petit comité, elle ne pouvait qu'être pour.

« Je serais même plus favorable à considérer cette fête comme notre vrai mariage. » Elle afficha un sourire. « Une soirée où on invite pas les anciennes conquête du mari. »

Cette histoire continuait de lui rester au milieu de la gorge, mais en même temps Gabrielle était assez jalouse dans le fond. Même si elle n’avait évidemment aucune raison de s'en faire. C’était bien elle après tout qui avait la bague aux doigts et qui portait maintenant le nom Rookwood, pour les bons et les mauvais côtés bien sûr. Parce que c’était elle qui devait se retrouver là, à subir cette grande fête qu’elle n’avait pas vraiment voulu à la base. Même si sans doute qu’une autre prétendante aurait été plus à sa place à sa place justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 231
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Jeu 17 Sep - 17:21


   
Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
Les jeunes mariés & Les invités
Raziel culpabilisait d'imposer tout cela à James mais surtout à Gabrielle. Il était évident que ce n'était pas le genre de mariage dont elle aurait pu rêver et si cela n'en n'avait tenu qu'à lui, il lui aurait offert un mariage plus sobre et de plus intime. Mais il y avait des moments comme celui-là où Raziel savait qu'il n'avait malheureusement pas d'autre choix que d'accepter ce qui avait été décidé pour lui, qu'il le veuille ou non. Contrairement aux deux autres, il avait au moins la chance d'évoluer avec une aisance et un naturel parfait au milieu de cette foule. Car oui, malgré tout, il était à sa place dans cette réception grandiose en honneur de son mariage, entouré de tous ses invités prestigieux car, finalement, il était tout aussi prestigieux qu'eux. Il faisait parti intégrante de leur monde, de leur univers si faste et doré. Sa vie entière avait été rythmée par ce genre de banquet grandiose, il en avait lui-même déjà donné. Alors oui, Raziel, contrairement à Gabrielle et James, était dans son élément et parfaitement à l'aise, c'était une évidence même. Il suffisait de voir comment il agissait avec naturel, comment il savait s'adresser à leurs convives, riant poliment aux blagues, serrant les mains et acceptant les vœux avec un sourire avenant. Il espérait juste qu'un jour, Gabrielle aussi parvienne à trouver sa place dans cet univers qui lui était encore inconnu.

C'est pourquoi il proposa de refaire une petite fête plus intime pour célébrer leur union. Quelque chose qui plairait bien plus à sa magnifique épouse.

Tout en écoutant la réponse de James, Raziel vînt se placer derrière Gabrielle, passant ses bras protecteur autour d'elle et il en profita pour respirer l'odeur doucement enivrante de ses boucles blondes.

Gabrielle était tout pour lui, elle était ce qu'il avait de plus précieux. Il l'avait su dès l'instant où il avait posé son regard sur elle. Tout ce qu'il voulait, c'était son bonheur, la voir heureuse et même si pour cela, il était obligé de lui cacher certaines choses malheureusement bien plus sombre à son sujet. Mais ça, c'était son problème, son lourd fardeau qu'il se devait de porter seul et dont il refusait de faire planer l'ombre sur celle qu'il aimait tant.

Il allait répondre à Gabrielle quand cette dernière termina sa phrase avec une petite pique à son encontre.

Aoutch, gémit-il tout en laissant retomber sa tête sur l'épaule de sa bien-aimée avant de relever son visage vers elle avec un sourire contrit qu'il espérait efficace. Cette histoire, il craignait qu'elle ne le lui sorte encore longtemps.

Te voilà prévenu, dit-il en souriant à James. Si tu ne veux pas d'ennuis, ne présente jamais ton ex-femme à ta prochaine compagne. Mais j'avoue que j'aime bien cette petite étincelle de jalousie, ajouta-t-il à l'intention de Gabrielle qu'il serrait d'avantage dans ses bras. Cela te donne un petit côté sauvage des plus plaisant Madame Rookwood.

Des exclamations ravies de firent alors tout à coup entendre dans la salle et plusieurs personnes appelèrent les jeunes époux alors qu'une gigantesque pièce montée faisait son apparition sous les applaudissements des convives.

Le devoir nous appellent, annonça joyeusement Raziel. Viens avec nous James, j'aurai bien besoin du témoin de la mariée pour empêcher mon témoin de se jeter sur le gâteau pour le dévorer.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1267
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Le mariage est un dîner qui commence par le dessert   Lun 21 Sep - 15:57


Le mariage est un dîner qui commence par le dessert
S'

il était un sujet qu'il valait peut-être mieux s'abstenir d'évoquer, déjà de manière générale, mais encore plus le jour de son mariage, c'était celui des ex. Qu'importe que, comme leur charmante appellation le montrait si bien, elles appartenaient au passé et n'avaient plus la moindre importance dans le coeur du concerné (pourtant, il ne fallait pas y regarder bien longtemps pour comprendre que Raziel n'avait d'yeux que pour sa belle épouse). Il comprenait que Gabrielle n'appréciait pas outre mesure de savoir ces femmes compter parmi les invités à ces festivités. Au moins James s'était-il épargné cette contrariété à son propre mariage. Ni Lindsay, ni lui, n'avaient eu d'autres personnes dans leurs vies avant de se passer la bague au doigt, une amourette collégienne concrétisée par une union qui n'avait pas manquée d'être bancale, et qui s'était soldée par l'échec qu'il connaissait maintenant (mais qui était loin d'être pour lui déplaire, honnêtement). Comme les chances pour qu'ils se remarie un jour, étant donné les circonstances, frôlaient le zéro, il n'avait pas vraiment à s'inquiéter de ce cas de figure, quoi que Gabrielle et Raziel se contentaient de parler de demoiselle sans jouer la carte trop souvent avancée de la scène de ménage avant l'heure. Si cela pouvait effectivement conduire à des festivités plus calmes, où les invités seraient moins nombreux et triés sur le volet selon des critères qui n'étaient pas propres, comme ici, aux sangs purs, James ne pourrait qu'en être ravi.

James ne dit rien, tandis que les deux jeunes mariés échangèrent ces quelques mots. Qu'aurait-il pu dire ou commenter ? Quand bien même cette étrange idée lui serait venue à l'esprit, au demeurant, il n'aurait guère pu la mettre en application, puisque des exclamations avaient envahi toute la pièce, et que l'attention et les regards se focalisaient très naturellement sur l'impressionnante et appétissante pièce montée qui venait de leur être apportée. Il était temps pour les mariés d'être de nouveau sollicités, donc. Logique, ça se saurait, si l'on accordait aux jeunes mariés l'occasion de vraiment se poser et bavarder posément la nuit de leurs noces. Il fallait sans cesse courir dans tous les sens, c'est du moins le souvenir que lui avait laissé son propre mariage. James se serait bien épargné de les suivre, histoire d'éviter que les regards ne se braquent sur lui (quoi qu'on se ficherait bien de sa présence ou non, seule celle des mariés aurait de l'intérêt), lui qui préférait largement disparaître dans le décor. Mais bon, on ne peut rien refuser au marié.

-Si c'est pour la bonne cause.
se résigna-t-il dans un léger sourire avant de suivre les jeunes mariés jusqu'à la pièce montée.








code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le mariage est un dîner qui commence par le dessert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-