AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 boulimie nargolique [pv lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3993
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: boulimie nargolique [pv lena]   Sam 10 Avr - 1:20

    Les cuisines étaient presque devenues sa deuxième maison, en fait, c’était presque sa première maison. Luna passait son temps aux cuisines, elle y passait même plus de temps que chez les serdaigles. Elle avait ses raisons, en même temps. A serdaigle, personne n’avait cherché à lui adresser la parole (comme toujours, quoi), et elle n’était même plus vraiment soulagée à l’idée d’aller se coucher, puisque son sommeil pouvait toujours être perturbé par Gordon et sa lubie de lui balancer des trucs louches et verdâtres en pleine tronche. Bref, les cuisines étaient devenues son lieu de prédilection, parce qu’à cet endroit là, personne ne venait l’embêter, les elfes de maison étaient au petit soin, et en plus, elle pouvait manger comme elle le voulait, quand elle le voulait (que demander de plus?)... Il lui était même arrivé d’y dormir, aux cuisines, sur un fauteuil inconfortable, personne n’avait osé lui dire que ce n’était pas sa place... Aussi, elle en avait conclu que c’était sa place.

    Ce n’était donc pas la première fois qu’elle s’aventurait dans les cuisines, et personne ne fut surpris de la voir débarquer ce soir là, alors que sa journée de cours lui avait donné une faim de loup, et qu’elle n’avait pas particulièrement envie (comme toujours) d’attendre le dîner (auquel elle n’irait sans doute pas) pour satisfaire son appétit. Les elfes lui firent un accueil chaleureux, comme d’habitude, et l’invitèrent à s’installer à la table où elle se posait toujours, comme le patron d’un bar aurait accueilli un vieil habitué déjà à moitié aviné. C’était un peu triste, quand on y pensait... Mais évidemment, Luna n’y pensait pas.

    Elle alla donc s’asseoir à une table un peu à l’écart, et demanda à l’une des elfes de maisons, celle qui avait l’air de l’apprécier le plus, mais allez savoir ce à quoi ces créatures pouvaient vraiment penser, de lui ramener du pudding. Elle aimait beaucoup le pudding (préservons le mythe), c’était certainement son plat préféré, en dépit de l’aspect gluant et gélatineux que cela pouvait avoir. L’elfe s’exécuta immédiatement. Ils avaient toujours du pudding en réserve. Elle avait le sentiment qu’elle aurait pu leur demander n’importe quoi, ils l’auraient (et c’était sans doute vrai). Luna avait déjà songé à leur demander les trucs les plus improbables qui soient, mais son goût prononcé pour le pudding prenait toujours le dessus. On lui servit une assiette de pudding tellement énorme que beaucoup auraient certainement pris peur face à une telle quantité de nourriture, mais ce n’était pas le cas de Luna, pourquoi avoir peur de quelque chose d’aussi bon? Ce n’était pas un pudding géant qui allait la tuer... Même si ça pourrait très bien assassiner sa silhouette filiforme, mais ce n’était pas comme si elle y tenait vraiment. Luna ne prit pas peur, donc, et plongea sa cuillère dans la mixture gluante, ses yeux globuleux pétillant d’une lueur gourmande.

    A chaque bouchée, elle s’amusait à se remémorer. La situation était étrange. Luna avait toujours été d’une humeur changeante, mais ça n’allait qu’en s’accentuant depuis qu’ils avaient atterri dans le passé. Tantôt elle avait du mal à assumer la situation, cette solitude, son éloignement vis à vis de tous les autres venus du futur qu’elle ne voyait quasiment jamais, tantôt elle percevait une petite lueur d’espoir dans l’attitude que certains adoptaient avec elle, Olive et Daniel, par exemple. Et il y avait Elena, aussi changeante que Luna pouvait l’être. Un soir elle pouvait bien lui balancer des horreurs à la tronche, et venir s’excuser le lendemain pendant le cours de défense contre les forces du mal. Etrange que ceux auprès de qui elle trouvait le plus de soutien soient ceux qu’elle aurait le moins soupçonné, des verts et argent, alors que ceux de sa propre maison avaient tendance à lui tourner le dos. Le monde à l’envers. Mais après tout, pourquoi chercher une logique dans ce qui ne l’était pas, alors qu’elle avait été propulsée cinquante ans en arrière.

    Elle faisait donc le tri dans ces idées, de temps à autres abandonnées pour laisser place à quelques réflexions qui concernaient un ou deux nargoles quand elle entendit la porte des cuisines s’ouvrir sur... Ah ben tiens. Elena... L’occasion de s’expliquer? Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Dim 11 Avr - 11:58

Comme Toujours
" Tout est cycle, cercle vicieux, éternel retour "
- Morgan Sportès -
•••

Comme toujours, Elena se regardait dans une glace ce soir là, vérifiant qu'elle restait parfaite. Comme toujours, elle remettait du gloss sur ses jolies lèvres roses. Comme toujours, selon ses habitudes, elle ouvrait la fenêtre de son dortoir et regardait passer le gens dans le parc en direction de la Grande Salle. Comme toujours, elle refermait la fenêtre en soupirant, repoussant son dégout à alle se mêler aux autres Serdaigles. Mais ce soir, elle n'y irait pas. La table des Serdaigles ne faisait pas partie de son programme. Et pourtant, malgré son dégout à cette pensée, elle aurait préféré encore y être... Mais non. Il lui fallait se rendre aux cuisines, là où Aulne Quibber se rendait presque tout le temps, croyant que les autres l'ignoraient. Honnêtement, ce n'était pas l'envie d'y aller qui l'étouffait... Mais bon. Quand faut y aller, faut y aller.

Réajustant sa robe rouge du soir - bah oui elle n'allait pas se promener en robe de sorcière pour diner -, Elena vérifia pour la cinquième fois dans la glace que tout était impécable, que pas un cheveu ne dépassait. Mais non, elle était parfaite. Comme toujours. Prenant soin de ranger ses affaires dans sa malle avant de descendre et de déposer un baiser sur la tête de Virgule, Elena sortit du dortoir, fermit bien la porte comme toujours, et descendit les marches vers la salle commune avec grâce et lenteur, comme toujours. Arrivée dans la salle commune, elle salua d'un sourire bref quelques connaissances pas trop détestables, comme toujours. Sortant bien vite de cette ambiance calme nauséabonde, Elena s'aventura dans les couloirs. Les escaliers farceurs jouèrent encore leur tour préféré, perdant les élèves dans les étages. Agacée, elle grommela quelques insultes avant d'enfin arriver à bon port. Le rez-de-chaussée... Comme toujours.

Un petit groupe de Serpentard s'engouffra dans la grande salle en riant d'une bonne blague salace, et Elena s'arrêta pour songer au fait qu'elle aurait tant aimer en faire partie. Elle aurait tant aimé de pas être une Serdaigle. Elle aurait voulu... Elle aurait voulu les suivre, là, tout de suite, se sauver de ce qui l'attendait maintenant. Mais elle ne pouvait fuir ses obligations. Elle s'était engagée à devenir proche de Aulne Quibber pour perçer son secret. Et Tom Jedusor ne semblait pas être homme à pardonner un écart à une promesse. Alors, d'un pas qu'elle essaya de marquer de joie, et souriant presque naturellement - au prix d'un effort considérable -, elle se dirigea vers les cuisines.Elle s'y engouffra. Si Aulne avait été seule dans la pièce, Elena aurait pu supporter l'ambiance de la cuisine. Mais là, elle se surprenait à ne pas hurler de degout. Des elfes de maison, partout... Partout... Ils la répugnait, comme toujours.

Elena jeta un regard qu'elle voulu amical à Aulne, essayant de ne pas montrer que tout son intérieur retenait des vomissements devant un spectacle si execrable. La blondinette était en train s'avaler une quantité énorme de pudding, comme toujours. Visiblement, sa présence déclencha chez elle un élan de surprise. Et malgré le fait qu'en apparence cette jounée se déroulait comme toujours, Elena savait qu'elle saurait unique.

<< Salut Aulne. Je te dérange ? Je n'ai pas envie de me mêler aux autres ce soir, j'ai un peu le cafard... >>

Et c'était peu de le dire... Mais ça, elle le garderait pour elle.

Comme toujours.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3993
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Dim 11 Avr - 21:36

    Luna essayait de ne pas trop se laisser bouffer par ses préjugés, et d'adresser à Elena un regard qui ne soit pas trop rancunier, mais qui ne soit pas trop accueillant pour autant non plus. Elle était bonne poire, mais y'a des limites. Luna n'était pas du genre revancharde, et plus du genre naïf, mais là, elle n'avait pas l'intention de se laisser abuser par la serdaigle dont elle avait du mal à comprendre le comportement, cela dit, cette apparente méfiance risquait fort de ne pas être suffisante pour que la serdaigle ne se fasse pas embobiner par sa comparse (car quoi qu'elle en dise, il lui en fallait peu). La preuve, dès les premiers mots qu'Elena prononça, Luna sentit un peu de sa rancoeur fondre comme neige au soleil. Luna était loin d'être une sans coeur, et le simple fait d'entendre Elena dire qu'elle déprimait provoquait chez la jeune fille un élan de compassion.. Sans doute parce que le cafard, en ce moment, elle connaissait. C'était bien pour ça qu'elle s'enfermait dans les cuisines, pour manger son pudding.

    Elle ne baissait pas complètement sa garde, mais un peu quand même. Si Elena déprimait, elle n'allait pas l'enfoncer encore plus. D'ailleurs, son cafard expliquait peut-être son humeur changeante, et la diversité de ses attitudes à son égard. Luna était aussi du genre à changer d'humeur comme de chemises, elle ne pouvait pas faire trop de reproches à Lena. Peut-être était-ce une bonne chose qu'elles se retrouvent là, par hasard (hum), alors que Lena n'allait pas très bien. C'était peut-être le moment de reprendre les choses à zéro. Elles étaient parties sur de mauvaises bases, toutes les deux, peut-être qu'elles pourraient oublier toutes ces histoires et repartir du bon pied (oui bon, ça fait couple qui se rabiboche, dit comme ça).

    Luna, curieuse, se demandait ce qui avait bien pu arriver à Lena pour qu'elle n'aille pas bien. C'est vrai, autant Luna avait ses raisons, déjà elle était tordue et inadaptée, et en plus elle était complètement perdue dans une époque qui n'était pas la sienne, et son père lui manquait terriblement... Mais Lena, elle, avait l'air d'avoir tout pour elle, elle était ravissante, de toute évidence, elle avait des amis et n'était pas impopulaire... Lena était très certainement le genre de fille que Luna aurait rêvé d'être (bien évidemment, elle n'était pas au courant de tout ce qui pouvait bien se cacher sous cette surface). Cependant, ça ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas de problèmes, après tout, Luna ne pouvait pas savoir. C'est vrai, ça faisait plusieurs semaines qu'elles partageaient la même chambre, et pourtant, Luna ne savait pas grand chose sur Elena... Dommage, dommage. Tiens, peut-être que leur petite conversation, loin du brouhaha quotidien des salles de cours et de la salle commune leur permettrait de faire plus ample connaissance!

    Luna se décida donc à ne pas se montrer aussi sèche et désagréable qu'elle pensait l'être en voyant débarquer Lena et accorda même à cette dernière un léger sourire qui se voulait compatissant.


    "Je t'en prie, assied-toi!"

    Elle tapota la place libre à côté d'elle du bout de ses doigts afin d'inviter Lena à s'y installer.

    "Y'a des journées comme ça." Elle marqua une pause. "Je mange du pudding". Vive l'info! Pourtant, Lena était pas aveugle. "Le pudding, ça soigne le cafard."

    Elle avait prononcé cette phrase d'un ton quasi philosophique, mais c'était parce que pour elle, cette affirmation avait valeur d'inaliénable véracité philosophique, le genre d'affirmation indiscutable devant laquelle on était obligé de se plier sans broncher, parce que c'est comme ça que ça fonctionne. Mais c'est qu'elle le pensait, évidemment! Pourquoi ne le penserait-elle pas? Le pudding, depuis qu'elle était toute petite, avait toujours été la solution à ses gros chagrins. Une bonne cuillerée de pudding à la vanille et ça y était, Luna était prête à rebondir sur ses deux pieds, un grand sourire aux lèvres. Depuis qu'elle était arrivée ici, l'"effet pudding" fonctionnait un peu moins, peut-être qu'elle en mangeait trop. A force d'abuser du pudding, elle n'en ressentait plus les effets. Mais pour Lena, qui ne devait pas être une pudding-addict, peut-être qu'en faire une cure ne serait pas une mauvaise idée.
    Luna fit donc glisser son assiette en direction de Lena.


    "Tiens! Tu en veux?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Jeu 15 Avr - 18:55

Le Pudding
La faim justifie les moyens, mais on a rarement les moyens quand on a faim...
Jacques Sternberg

•••

Du pudding... Beurk. Elena détestait le pudding, comme toutes les personnes censées des deux mondes connus. Un truc gluant à la vanille bsolumant écoeurant... Et dieu seul sait combien Lena adorait la vanille ! mais là, elle trouvait ça gâché. Malheureusement pour elle, Aulna semblait vouloir qu'elle y goûte. Zut. Comment refuser ? Honnêtement elle lui aurait volontier renversé dans la tronche. Seul hic à ce plan diabolique : Tom. Le jeune homme n'apprécierait surement pas du tout que Lena manque à sa promesse. Non pas qu'elle eu peur d'un garçon moins âgé qu'elle, mais il y avait quelque chose de...maléfique chez Tom Jedusor. Une aura noire presque palpable de cruauté et de besoin de puissance. Pour le besoin de puissance et de prouer sa valeur, au moins, ils étaient deux. Alors... Manger le pudding ? Refuser poliment ? Tiens oui ! En voilà une idée ! Pourquoi n'y avait elle pas pensé plus tôt ? Quelle idiote de première...

<< Non merci... Je ne suis pas vraiment fan du pudding. >>

Peut être Aulne allait elle se sentir mal à l'aise de ce refus. Peut être même allait elle se sentir à part puisqu'elle serait seule à manger quelque chose. Et je devais avouer que je commençais à avor un méchant creux au bide... Mais que manger ? Je n connaissais pas les elfes de maison, et je les trouvait si répugnants que je n'avais pas du tout envie de leu parler... Que faire ? Demander à Aulne ? Oui. Voilà ce que j'allais faire.

<< Il n'y a rien d'autre à manger ici ? Excuse moi e ne viens pas souvent alors je ne sais pas trop... >>

Jouer la jeune fille un peu perdue, prendre une mine de chen battu. Ca marchait à tout le cops, alors pourquoi pas maintenant hein ? Elena avait un don pour se faire plaindre, elle n'allait tout de même pas ne pas s'en servir sous prétexte que c'était pas moral, allons donc ! Et puis maintenant qu'elle y pensait, elle avait vraiment faim... Avec ses devoirs et la renontre avec Tom puis Olive, elle n'avait eu que trop peu le temps de se nourrir crrectement ces derniers jours. Allait elle se l'avouer ? Aulne n'était pas si désagréable que ça... Attention ne pas se méprendre ! Lena ne pouvait toujours pas se la voir ! Mais c'était toujours mieux que les diners en famille avec ses sales moldus de parents... Beurk... Horribles.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3993
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Dim 18 Avr - 12:52

    Oh... Elle n’aimait pas le pudding. Dommage, Luna en raffolait, elle. Elle avait du mal à concevoir, d’ailleurs, que quelqu’un puisse ne pas aimer le pudding! C’était excellent, ça glissait tout seul dans la gorge, même quand on avait un mal de gorge carabiné. Et c’était tellement bon!! En plus, y’en avait pour absolument tous les goûts : pudding au chocolat, pudding à la framboise, pudding au café, au pralin.... Une infinité de choix. Luna concevait davantage le fait qu’on aimait pas une sorte de pudding que le fait qu’on puisse n’aimer aucune sorte de pudding. Impossible. Elena foutait en l’air toutes ses théories gastronomiques sur le bienfait universel du pudding. M’enfin, elle allait pas en vouloir à Lena pour si peu, elle était juste un peu déçue. Il aurait été plus sympathique qu’elles aient des goûts en commun, fussent-ils aussi minimes que la joie gourmade de saliver devant un gigantesque pudding à la vanille. Bon, tant pis, c’était pas grave non plus, elle pourrait en manger plus, du coup, fallait voir le bon côté des choses.

    « Ah... » se contenta-t-elle de dire, tentant de masquer sa petite déception, parce qu’être déçue pour ça, ça peut vraiment paraître stupide.

    La question que posa ensuite Elena fit sourire Luna. Elle trouvait ça amusant, oui, elles étaient aux cuisines, les odeurs de nourriture leur arrivait de toutes parts aux narines. Il était évident, qu’il y avait d’autres choses à manger ici! D’ailleurs Luna avait été assez surprise en se rendant compte qu’ils avaient à leur proposer à peu près tout ce qui était comestible, elle avait essayé de piéger les elfes de maisons plusieurs fois, en leur demandant des plats parfois improbables, à chaque fois les elfes s’étaient exécutées, et brillamment. Luna était convaincus qu’elles étaient capables de tout cuisiner, et de rendre tout délicieux.


    « Demande leur! » fit-elle en désignant les elfes, qui s’activaient sans arrêt aux fourneaux, d’un signe de tête. « Elles ont de tout. »

    Son attitude aurait sans doute déplu à Hermione et à son obsession de SALE, mais Luna, elle, était comme beaucoup d’autres, elle aimait toutes les créatures magiques, les elfes de maisons y compris, mais elle était également convaincue que les elfes de maison étaient nées ainsi, en aimant servir autrui, et étaient malheureux en ne le faisant pas (sauf si, bien sûr, autrui s’avérait être parfaitement insupportable, dans ce cas elle compatissait). Elle ne voyait donc aucune raison de culpabiliser, et se disait même la première à respecter toutes les créatures existant en ce bas monde, en leur demandant à manger, elle était convaincue de leur faire plaisir, alors bon...
    Elle replongea une nouvelle fois sa cuillère dans sa mixture gélatineuse préférée, un léger sourire aux lèvres.


    « C’est dommage que tu n’aimes pas le pudding... » Ouais, elle aimait revenir sur des trucs qui n’avaient plus aucun rapport. «Le pudding, ça nourrit l’âme. Ou le coeur. Je sais plus. » elle fronça les sourcils, essayant de se remémorer. « Mon père dit tout le temps ça. C’est la seule chose qu’il cuisine bien. J’crois que c’est pour ça que j’aime autant le pudding. »

    Elle poussa un léger soupir, accompagné d’un sourire rêveur. Elle disait vrai. Sa mère adorait cuisiner, elle leur préparait toujours des tonnes de plats qu’elle trouvait délicieux mais qui étaient assez... originaux. Sa mère avait toujours adoré les expériences farfelues, et c’était pareil pour la cuisine, elle aimait mélanger les saveurs, aux risques et périls de ses petits plats, mais Luna, en règle générale, adorait les plats de sa maman. Après son mort, son père n’avait pas pris la relève, pour combler le vide, il préférait consacrer le plus clair de son temps au « chicaneur ». De toute manière, il avait jamais été doué en cuisine. Le premier repas qu’ils avaient mangé ensemble après... l’événement, c’était un « repas pudding », et depuis, c’était devenu une tradition culinaire. De toute manière, dès que Xenophilius Lovegood s’essayait à autre chose, c’était une catastrophe, le pudding était une valeur sûre, et Luna ne s’en lassait pas. Comment pouvait-on ne pas se lasser du pudding. Bizarrement, se remémorer tout ça ne l’attristait pas, ça lui plaisait assez, si elle fermait les yeux, elle pourrait même s’imaginer qu’elle mangeait du pudding chez elle, à son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Jeu 29 Avr - 19:28

Un Vrai Repas de Reine
" Chaque repas que l'on fait est un repas de moins à faire "
- Vladimir Jankélévitch -
•••

Vraiment de plus en plus bizarre cette Aulne Quibber... Elena ignorait si c'était son côté radoteur ou bien son attitude je-m'en-foutiste qui l'énervait le plus. Bref. Parler aux elfes ? Bof bof... Franchement, ce n'était pas du tout prévu dans son programme. Ces petits êtres non-higiéniques et puants restaient surement les créatures les plus irrespectueuses du monde magique. Un seul avantage chez ces crapauds : ils s'occupaient de toutes les corvées que personne ne voudraient faire. Néanmoins si Aulne les appréciait, il allait falloir à Lena le courage de...* Gloups *...les supporter.

< Hum d'accord... Je vais leur demander >>

Oh non mais quelle honte ! Parler à ces...choses, c'était au dessus de ses moyens. Et pourtant, en imaginant la déception et la colère de Tom Jedusor, elle passa bien aisément ce cap.

<< Excusez moi, mais pourrais-je avoir quelque chose de plus... Salé ? >>

A sa grande surprise, les elfes firent un sourire amical et lui préparèrent un repas digne de ce qui devait se trouver sur la table des Serdaigles dans la Grande Salle. Il y avait devant elle du rotis, du poulet, des fèves, du riz, du pain, des pâtés... Et tout sentait si délicieusement bon... Dans un élan de générosité, j'en proposais à ma voisine de table.

<< T'en veux Aulne ? >>

Finallement, elle n'était pas si terrible cette jeune Serdaigle. Bizarre oui, tête en l'air oui, ridicule oui, mais pas terrible. J'avais du mal à imaginer que Aulne Quibber puisse être un véritable danger le jour où il faudrait l'éliminer. Par contre, ses camarades, eux, ils étaient dangereux. Oh que oui ! Surtout ce jeune brun là qui observait sans arret Tom au déjeuner... Avec ses petites lunettes rondes et sa curieue cicatrice. On aurait dit un éclair...

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3993
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Mar 4 Mai - 23:59

    Luna était heureuse, elle avait le sentiment que le courant commençait à passer avec Lena. Luna se sentait presque entièrement en confiance, c'était à peine si elle se souvenait encore des coups bas de sa nouvelle amie, et des heures qu'elle avait pu passer à ruminer contre elle et son attitude, qu'elle avait trouvé profondément déplorable. Au revoir la méfiance, les dernières barrières invisibles que Luna avait dressée autour d'elle pour se protéger de la potentielle malveillance de Lena s'étaient effondrées, au grand bonheur de la jeune fille. Elle aimait pas rester méfiante comme ça, constamment. Elle avait pas l'habitude des secrets, d'habitude, elle disait ce qu'elle pensait, et la question était réglée, elle ne voyait pas l'intérêt de cacher des choses aux autres. Sauf que là, ce n'était pas possible, qu'elle le veuille ou non, son voyage à elle et aux autres s'accompagnait d'un secret, un secret qui l'obligeait à rester sur ses gardes. Et ce n'était tellement pas elle, tellement pas son genre, de ne jamais pouvoir entièrement être elle-même. Mais elle ne l'était définitivement pas. Si elle l'était, les gens ne l'appelleraient pas Aulne, mais Luna... C'était fichu d'avance. Oh, elle adorait Aulne, c'était certain, elle avait l'impression d'être devenu quelqu'un d'autre, quelqu'un que les gens étaient plus susceptibles d'aimer, et elle adorait ça.... Mais elle restait Luna, quoi qu'il arrive, et elle avait peur de perdre Luna, à force de mentir... De se mentir, peut-être. Accorder sa confiance à quelqu'un d'autre, c'était se permettre de redevenir un peu elle-même... Même si ce n'était pas totalement.

    Elle était ravie que Lena lui propose à manger, c'est comme si elle venait d'allumer un calumet, et qu'elle proposait à Luna de le fumer avec elle... Peut-être qu'elles pourraient enfin faire la paix. Bon, Luna aimait pas fumer, et supportait déjà pas l'odeur de la cigarette, mais manger, ça, elle appréciait, et même si elle était en pleine ingestion de pudding, et que mélanger pudding et poulet était certainement déconseillé par tout diététicien digne de ce nom, elle acquiesça à la proposition de Lena. Elle était trop heureuse de ce pas que la jeune fille faisait vers elle. Tant pis pour le pudding, et même si c'était son plat préféré. Il fallait partager le plat de l'amitié. Oui, elle aimait les jolies métaphores qui servent à rien.


    "Avec plaisir! Ce rôti a l'air drôlement bon."

    Et en effet, Luna mourait d'envie de faire honneur à ce nouveau plat. Sacrifier sa pauvre part de pudding ne lui paraissait plus si difficile, et tant pis si passer du sucré au salé n'était que très peu protocolaire. Elle demanda à l'elfe le plus proche de lui amener une nouvelle assiette, ce que l'elfe s'empressa de faire, à grand renfort de diverses courbettes. Luna remplit généreusement son assiette de rôti et de fèves... Elle n'avait plus très faim, mais toutes ces odeurs alléchantes venaient titiller sa gourmandise. Son estomac trouverait bien une petite place pour caser tout ça... C'était son boulot, après tout, qu'il bosse, un peu! elle porta la fourchette à sa bouche et savoura avec plaisir une bouchée de riz.

    "Excellent!" Elle poussa un soupir extatique. "Pourquoi tu avais le cafard?"

    Ou comment revenir sur un sujet oublié il y a un siècle. Mais en fait, ça l'avait quand même intrigué, ça, et maintenant qu'elle avait le sentiment qu'elles étaient plus en confiance, elle pouvait peut-être se permettre de poser des questions plus délicates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Lun 17 Mai - 16:11

A. Normal
" Te souviens tu du nom de la personne à qui appartenait ce cerveau...? " " Oui, il était écrit A. Normal. " " Tu es en train de me dire que j'ai mit un cerveau anormal dans un corps de deux mètre de haut sur un mètre cinquante de large ?! "
- Frankenstein Junior -
•••

Etrange. Vraiment très étrange. Aulne semblait être passée d'un extrême à l'autre. De la méfiance à la confince absolue, de la haine à l'amitié. Etait-ce donc si simple que ça ans l vie de tous les jours chez les gens " normaux " ? Puis soudain, Lena se rendit compte de l'absurdité de ses pensées. Aulne Quibber était tout SAUF une personne normale. Elle aurait même dit qu'il n'y avait personne dans tout le chateau aussi foufou et anormal que cette blondinette exentrique. ena se mit à la détailler avc plus de précision, maintenant qu'elle en avait la possibilité. Ses cheveux étaient d'un blond si clair, un blond platine qui se mariait bien avec le teint très pâle de son visage angélique. Ses yeux bleus/gris étaient grands et lumineux, plutôt jolis quand on y pensait... Et elle songea qu'il était bien dommage qu'elle soit si bizarre, car elle aurait vraiment pu plaire aux autres élèves sinon. La voix douce et chantante de Aulne la tira de ses pensées.

<< Avec plaisir! Ce rôti a l'air drôlement bon. >>

Et Lena ne pouvait pas vraiment lui donner tors. Le poulet rôti dégageait un parfum envoutant, divin. Sa chair était tendre et sa peau craquante légèrement salée. On pouvait sentir que la volaille avait été rôtie dans un jus caramélisé aux petits oignons. Hmm... Un vrai régal pour leus papilles. L'estomac d'Elena poussa un grognement, réclamant sa part du butin. Elle se servit généreusement d'un peu de tout, y plongea sa fourchette et savoura chaque bouchée avec plaisir. Etonnament, c'était le même plat que celui qui se trouvait dans la grande salle, et pourtant il avait un gout bien plus prononcé, une tendresse plus intense, chaque saveur était une explosion de plaisir. Pour Lena qui aimait la bonne nourriture, ce repas était une véritable bénédiction venue du ciel. Aulne fut visiblement du même avis, car sa voix l'interompit de nouveau dans ses commentaires intérieurs.

<< Excellent ! >>

Puis elle poussa un soupir, reprenant le sujet qui avait lancé leur première discussion, à la plus grande surprise de Lena.

<< Pourquoi tu avais le cafard ? >>

Comment une fille aussi fofolle pouvait-elle toujours poser des questions aussi perspicaces ? Comment savait elle quoi demander ? Avait elle plus d'esprit qu'elle ne le montrait au grand jour ou avait elle tout simplement la capacité de lire dans son esprit pour y déceler la peur de cett interrogation gênante. Bon... Que répondre ? Improviser restait encore la meilleure des solutions. La meilleure... et puis après mûre réflexion, la seule.

<< Je ne m'entends pas vraiment avec les autres Serdaigles et j'ai des soucis familiaux assez importants... >>

Dans ces " soucis familiaux assez importants ", se trouvait en première place son envie démesurée de mettre fin à la vie de ses parents pour aller vivre chez sa tante Pearl. Mais ça, il était préférable de ne pas le dire... A moins de vouloir affronter le regard assassin de Tom Jedusor...

* Gloups.. *

< Je t'ai vue entrer dans les cuisines et... Je me suis dit que je te devais bien des excuses même si ça ne doit pas être suffisant vu ce que je t'ai infligé. >>

Jolie tournure de phrase. En fait, c'était même très bien joué ! Quel cerveau diabolique cette Lena... Elle le vallait bien.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3993
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   Lun 17 Mai - 21:06

    Luna avait voulu savoir, eh bien elle savait, maintenant, ça n'allait pas fort, pour Lena, et même si Luna n'était pas une fine psychologue dans l'âme, loin s'en faut, elle voulut malgré tout prêter une oreille attentive à la jeune fille, et une épaule pour pleurer si besoin. Pourquoi ça? Tout simplement parce que quand ça va mal, c'est bien d'avoir quelqu'un auprès de soi. Et elle, elle en avait jamais eu. Si bien sûr, y'avait son père, mais est-ce que ça compte, ça? Tout le monde a un père. Enfin, presque. Lena avait étrangement l'air d'être dans un cas de figure relativement semblable au sien Luna savait très bien ce que c'était, de ne pas être appréciée de ses semblables, ce qu'elle ne savait pas, par contre, c'était que si Luna n'était pas appréciée des serdaigles, c'était surtout parce qu'elle ne les appréciait pas, et qu'elle leur préférait de loin certains verts et argents. ça, Luna était loin de s'en douter, pour elle, tout le monde était bien dans la maison qui lui avait été attribuée. Après tout, le choixpeau ne se trompait jamais, non? Peut-être que si, au final, quoi que Luna en pense. Lena comprenait donc la situation de Lena, même si à ses yeux, c'était sûr qu'on se faisait des ennemis quand on balançait des trucs verdâtres à la figure des gens sans raisons. Luna n'était pas appréciée de grand monde non plus. De manière générale, les gens avaient plutôt tendance à la fuir (allez savoir pourquoi). Elle savait ce que c'était d'être un peu isolée, même si avec le temps, elle avait appris à vivre avec... Vu sa situation, cela dit, elle ne pouvait sans doute pas être vraiment de bon conseil vis à vis de Lena. Et pour ce qui était de sa famille, c'était pareil. Luna avait toujours maintenu de bons rapports avec sa famille. Bon d'accord, sa famille se résumait à son père, sa mère étant morte il y a un moment, maintenant, et n'ayant ni frère ni soeur. Bon elle avait bien quelques oncles, tantes, cousins et cousines de ci de là, mais elle ne les voyait que très rarement, parce que pour la plupart ils évitaient son père (une fois de plus, allez savoir pourquoi) ou bien ils étaient en pleine exploration dans elle ne savait quel pays reculé qu'elle aurait en tous cas voulu visiter. Non, Luna n'était pas de bon conseil, et même quand il s'agissait de situations qu'elle pouvait connaître. Et pourtant, elle se sentait obligée de palier à la tristesse de son interlocutrice.

    "Ben euh... Je suis là, moi!"

    Marrant... Elle n'avait jamais eu à prononcer cette phrase de toute sa vie. Elle la trouvait un peu... Classique? Mais elle était sincère. Elle avait jamais eu à dire ça à quelqu'un avant. Et c'était un peu bizarre. C'était pas rien, mine de rien, de s'engager à être là pour quelqu'un. Comme quoi, oui, elle changeait rapidement d'avis, et elle en venait presque à dire, maintenant, que Lena était bel et bien son amie. Son amie? Pour de vrai? Ou est-ce qu'elle allait trop vite? Oh et puis, elle aimait pas réfléchir. Lena venait de s'excuser, Luna n'était pas du tout du genre rancunier, si Lena était dans une mauvaise passe, elle allait pas enfoncer le clou.

    "Il n'y a pas de problèmes, t'en fais pas..."

    Elle marqua une pause. L'ambiance était trop pesante, il fallait arranger ça. Luna se souvenait de ce conte, que sa mère lui racontait souvent avant qu'elle s'endorme. Elle était toujours beaucoup mieux, après ça.

    "Tu connais l'histoire du nargole et du herisson?"

    Ben oui, pourquoi pas? Puisqu'elle, elle allait mieux quand elle l'entendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: boulimie nargolique [pv lena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

boulimie nargolique [pv lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» boulimie nargolique [pv lena]
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Les cuisines.
-