AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au milieu des gobelins [pv Flynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 2 Aoû - 17:52


Au milieu des gobelins
T

rès tôt — c'est à dire dès son entrée dans l'âge adulte (qui arrive toujours beaucoup trop vite) — Caelan avait éprouvé une sorte de répulsion à l'adresse des gobelins qui ne s'était pas arrangée depuis. Parce qu'ils étaient en soi laids, repoussants, et tout sauf agréables ? Non, pas vraiment. Oh, ça y contribuait sans doute, quelque part, mais ce n'était pas cela. Petite, quand elle avait accompagné son père à Gringotts pour la première fois, ils l'avaient un peu impressionné, mais c'était absolument tout. Mais depuis qu'elle devait gérer ses comptes et avait découvert les joies du découvert, avoir affaire à quelque gobelin que ce soit lui filait le bourdon. Caelan n'était pas une acheteuse compulsive, mais on ne pouvait pas dire qu'elle soit très économe non plus. De manière générale, elle finissait ses mois de justesse, et le mois suivant servait à compenser le mois précédent... Tant qu'elle courait les routes contre Grindelwald et ses sbires, c'était le cadet de ses préoccupations, mais depuis qu'elle avait entrepris de reprendre le cours d'une vie normale (ce qui n'allait pas durer bien longtemps, au passage), c'était une autre paire de manche. C'était bien beau de quitter son boulot, histoire de se détacher un peu, mais son compte en banque en avait pâti. Certes, elle avait accepté de devenir professeur de vol sur balai par passion, mais il fallait quand même reconnaître qu'elle y trouverait un intérêt économique non négligeable.

Elle avait serré les dents tout au long du rendez-vous, s'entendre rabâcher par son interlocuteur qu'elle était à sec, ça n'avait rien de plaisant. Il pensait vraiment lui apprendre quelque chose, là ? Ce n'est pas comme si elle n'était pas pertinemment au courant de cela. Elle écoutait donc en donnant l'air de rien, de temps à autres, elle tentait de ponctuer les choses d'une pointe d'humour, mais, manifestement, les gobelins, ces saletés, n'étaient pas réceptifs à ses saillies drôlatiques (outre le fait que son sens de l'humour était en vérité très discutable). Elle n'avait donc plus qu'à écouter réprimandes sur réprimandes, acquiesçer à tout, et attendre que le temps passe. Le rendez-vous avait sans doute duré quinze minutes mais elles lui avaient semblé s'étaler sur une heure, et elle ne dissimula pas du tout son soulagement quand l'autre lui lâcha enfin la grappe, poussant un large soupir qui n'avait pas grand chose de poli ou d'élégant. Ma foi, tant pis. Les regards en coin qu'il lui adressait ne l'étaient pas davantage après tout. Quoi ? Elle n'allait pas changer sa manière de se coiffer et de s'habiller sous le prétexte qu'elle ne convenait pas à ce bidule aux oreilles longues.

Pas forcément de bonne humeur, mais contente d'en avoir fini, Caelan traversait d'un pas vif l'entrée de Gringotts, impatiente de s'éloigner de cet enfer. Alors qu'elle progressait aussi rapidement que possible vers la sortie, elle reconnut une silhouette familière.

-Flynn !
Dans la plus totale absence de discrétion (qui lui valut le "chut" renfrogné d'un gobelin quelconque), elle fit signe à Flynn tout en l'interpellant. Pouvait-on dire que tous les deux étaient amis ? Mmm.. des connaissances, plutôt. C'était avec l'épouse de Flynn, que Caelan avait été très amie, et c'était pour cette raison qu'elle ne pouvait pas faire mine de ne pas l'avoir vu. Ils ne s'étaient pas revus depuis le décès d'Elisabeth. Il faut dire que ça n'avait pas été une très bonne période pour Caelan non plus. Comment vas-tu ? Ça fait un bail !



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 30 Aoû - 17:15

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Comme tout sorcier qui se respectait, Flynn avait un compte chez Gringotts, la banque des sorciers. Evidemment, comme bien d’autre, le jeune homme devait s’y rendre régulièrement pour retirer de l’argent afin de faire ses achats. Il n’avait pas trop de souci d’argent, même si par moment les temps avait été plus rude que les autres. Mais d’une manière générale, le journaliste s’en sortait assez bien. Outre le fait qu’il avait un salaire décent en tant qu’employé de la Gazette des Sorciers, il avait aussi quelques économies d’autrefois. Mais ce n’était pas pour autant qu’il n’avait pas besoin de travailler pour vivre. Ce n’était vraiment pas rien de recevoir son salaire tous les mois, il en avait besoin quand même. Surtout qu’il n’avait pas l’intention de vivre sur ses économies jusqu’à la fin de ses jours (comme s’il était déjà un petit vieux). Flynn se rendait donc à la banque, parce qu’il avait quelques achats à faire. Le jeune homme allait devoir bientôt se rendre à un repas de famille pour l’anniversaire de sa mère. Cela ne l’enchantait pas vraiment (il fallait dire qu’il avait eu tendance à jouer les asociaux depuis le décès de sa femme), il n’avait aucune envie d’affronter les autres membres de sa famille pour qui il n’avait aucune affinité et surtout, il n’avait aucune idée de quoi prendre pour faire plaisir à sa mère. Il se prenait sans doute la tête pour rien, mais le journaliste avait quand même envie d’offrir quelque chose à sa mère qui lui fasse sincèrement plaisir. Qu’il ne se contente pas d’un petit truc afin de ne pas venir les mains vides. Mais avant toute chose, il fallait qu’il aille récupérer quelques Gallions dans son coffre. Cela ne l’enchantait pas plus que cela non plus de se rendre à Gringotts, mais quand il le fallait, il le fallait.

Quand Flynn passa la porte, il ne fit pas attention à ce qu’il y avait autour de lui. Il se contentait simplement d’avancer, jusqu’à ce qu’on l’interpelle par son prénom. Le journaliste leva son regard et ce dernier tomba sur Caelan. Cela faisait des années qu’il n’avait pas croisé son chemin. Quand elle s’approcha de lui, il afficha un sourire. Evidemment, sa petite interpellation n’avait pas plus aux gobelins, mais cela Flynn n’en avait que faire.

« Caelan ! » Prononça-t-il à son arrivé, d’une manière plus discrète que la jeune femme tout de même. Une manière comme une autre, de sa part, pour lui signifiait qu’il ne l’avait pas oublié depuis ces années. Parce que cela faisait un bail qu’ils ne s’étaient pas vus effectivement. En même temps, la jeune femme était une amie d’Elizabeth alors forcément, Flynn n’avait pas forcément fait d’effort pour garder contact. Il s’en voulait pour cela, comme pour beaucoup de chose. « Ça fait un moment oui ! » Il ne pouvait évidemment pas dire le contraire. « Je vais bien et toi ? Qu'est-ce que tu deviens ? »

Il n’allait pas trop mal en tout cas. Comme d’habitude, il avait connu mieux, mais il avait connu bien pire quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 30 Aoû - 17:41


Au milieu des gobelins
C'

était étrange que de retrouver ainsi Flynn, et de parler avec lui seul à seul. La dernière fois qu'ils en avaient eu l'occasion, ce devait avoir été lors de l'enterrement d'Elisabeth, autant dire que ce n'était pas là les meilleures circonstances pour bavarder légèrement. Et le reste du temps... eh bien, l'épouse de l'homme était toujours avec eux, ces circonstances étaient inédites, mais pas déplaisantes. Cela permettait à Caelan de constater que son interlocuteur remontait la pente. Quand il lui disait aller bien, elle voulait croire que ce n'était pas un mensonge, ou en tous cas, que ça n'en était pas complètement un. Tant mieux. Elle s'en voulait, pour tout dire, de ne pas avoir vraiment pris la peine de contacter Flynn pour prendre de ses nouvelles, quand bien même elle avait pourtant été très proche de sa défunte épouse. Elle avait des circonstances atténuantes, c'est sûr (les Wardens n'avaient pas eu la vie facile, dans le même temps), mais cela n'excusait rien, mais elle tentait bien réparer la situation, d'autant que son interlocuteur semblait parfaitement enclin à discuter avec elle, lui demandant même ce qu'elle devenait. Une chance pour eux, il y avait du nouveau, dernièrement, dans la vie de Caelan. Elle pourrait ainsi ne pas se contenter d'un simple "tu sais, la routine", sachant que la routine d'un Auror d'élite n'en est pas forcément une au sens strict du terme, mais que l'on est jamais autorisé à entrer dans les détails, logique plus qu'élémentaire.

-Eh bien, figure-toi que j'ai été engagée comme prof de vol à Poudlard. Moi, professeur, t'imagines un peu ça ?


Flynn, qui connaissait bien son  caractère (qui n'avait pas outre mesure changé), savait cette tendance prononcée chez elle à ne rien prendre au sérieux (ou à faire semblant, en tous cas), alors, professeur, c'était pas forcément le métier qu'on lui aurait soupçonné, ceci dit, Auror non plus, de prime abord. Au moins, elle arrivait à se débrouiller plus que convenablement sur un balai, elle n'avait pas volé ce nouveau poste, quand même plus tranquille et bien moins dangereux... Au moins, on ne risquait pas de voir la grande majorité de ses collègues mourir à la moindre occasion. Caelan hésita à retourner la question à Flynn. C'était un peu délicat, quand on savait qu'un sujet de conversation ou un autre pourrait réveiller de mauvais souvenirs ou rouvrir des plaies en voie de cicatrisation. Caelan devait y aller avec des pincettes. Le problème ? Prendre des pincettes, Caelan connaissait pas. Il fallait donc espérer qu'elle ne commettrait pas trop de bourdes tout de même.

-Ça te dis d'aller boire un verre ? C'est moi qui offre !


Bon, en toute logique, et comme le lui avait si bien rabâché le gobelin avec lequel elle venait de s'entretenir, elle était à sec, et c'était pas vraiment le moment d'offrir un verre à la première connaissance venue, mais peu importe, quelques gallions de plus ou de moins... au stade où elle en était, c'était loin de faire une différence majeure, pour ne pas dire que ça n'en faisait absolument aucune. De toute manière, il était hors de question qu'ils restent à bavarder ici, le regard insistant des gobelins sur eux commençait à plus que profondément l'agacer, ils seraient quand même mieux installés confortablement dans un pub quelconque.

-Enfin, si t'as rien de mieux à faire, bien sûr.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 20 Sep - 14:56

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
C’était vraiment étrange de se retrouver devant Caelan. Cela faisait très longtemps que les deux sorciers n’avaient pas eu l’occasion de se voir, en fait la dernière fois devait dater de l’enterrement de la femme de Flynn. Evidemment, le jeune journaliste pensa à ce détail, mais il n’avait pas pour autant envie de dévaler de nouveau la pente. Elisabeth était morte et ils ne pouvaient rien faire contre cela, ça ne servait à rien de vivre dans le passé. Même si c’était difficile par moment, il n’y avait pas d’autre choix que d’aller de l’avant. Flynn n’avait donc pas envie de tourner sa rencontre avec Caelan autour de ce qui les liait autrefois (même si ce n’était pas évident puisqu’ils se connaissaient par le biais de sa défunte épouse), mais il ne voulait pas chercher à abréger la rencontre non plus. Il aurait pu et au fond, c’était sans doute pour s’éviter de mauvais souvenir qu’il n’avait pas spécialement pris la peine de recontacter la jeune femme, mais il n’avait aucune envie de se défiler maintenant. Surtout qu’en réalité, il appréciait vraiment de pouvoir la revoir et passer un peu te temps en sa compagnie. Caelan lui apprit alors qu’elle était maintenant professeur de vol, il ne cacha pas sa surprise en l’apprenant.

« J’ai un peu de mal à l’imaginer en effet ! »

Dit-il sans aucune méchanceté évidemment. Mais il connaissait bien le caractère de la jeune femme et il ne s’était vraiment pas attendu à ce qu’elle lui apprenne être professeur à l’école de magie maintenant. Il se demandait bien à quoi pouvait ressembler les cours de vol qu’elle donnait, quoi que c’était toujours mieux qu’une autre matière. Il n’y avait aucun doute qu’elle était un bon professeur, mais cela ne lui ressemblait pas vraiment. Cependant, Flynn était content pour la jeune femme. Elle semblait satisfaite de son emploi en tout cas alors il ne pouvait que l’être. Il ne s’empêchait d’ailleurs pas de sourire pour le montrer. Et finalement, Caelan l’invita à boire un verre.

« Avec grand plaisir et je n’ai rien de mieux à faire non. »

Techniquement, il devait toujours trouver le cadeau pour l’anniversaire de sa mère, mais franchement ça allait pouvoir attendre. Le jeune homme n’avait aucune envie de perdre l’occasion de passer un peu de temps avec Caelan. Le fait qu’ils ne s’étaient pas contactés pendant tout ce temps prouvait qu’ils ne le feraient peut-être pas après. Alors c’était l’occasion de repasser du temps ensemble (même si en réalité, c’était bien la première fois qu’ils passaient du temps seul à seul), de prendre des nouvelles et de simplement passer un bon moment en bonne compagnie. Flynn avait eu trop tendance à se couper du monde depuis le décès de sa femme, il était temps qu’il s’ouvre de nouveau. Tout comme il avait repris l’écriture, c’était bien qu’il reprenne un peu le contact humain.

« Je te suis. »

C’était même mieux qu’ils discutent ailleurs que dans le hall de cette banque remplit de gobelin qui était en train de les observer méchamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mer 23 Sep - 20:28


Au milieu des gobelins
C

aelan ne prit pas ombrage de la remarque de Flynn quand à sa nomination toute neuve au poste de professeur de vol sur balai à Poudlard (en même temps, le contraire aurait été hypocrite de sa part). Elle comprenait sa surprise, puisque la jeune femme avait eu la même au moment où Purdey l'avait proposée à ce poste, et encore maintenant, alors qu'elle était pourtant installée à Poudlard, elle avait tout le mal du monde à croire qu'elle était bel et bien professeur, et pouvait se présenter de cette façon sans mentir. C'était à peu près la chose la plus palpitante et passionnante de sa vie, en ce moment (un comble quand on savait le nombre de combats auxquels elle avait participé et ce qu'avait été son quotidien - pour le moins mouvementé - ces dernières années. Mais c'était elle qui l'avait décidé, après tout). Ceci dit, sitôt qu'elle et Flynn se retrouveraient tous les deux autour d'un verre, il ne faisait aucun doute que la jeune femme trouverait mille choses à dire et serait intarrissable, bavarde comme elle l'était. Surtout qu'elle et Flynn avaient de nombreuses années à rattraper. Caelan était vraiment contente qu'il accepte de boire un verre avec elle, car il en faudrait certainement plus d'un pour apprécier le temps perdu. Dommage, comme les amitiés se dégradent, parfois, alors que même quand Caelan ne voyait jamais Flynn sans son épouse, tous deux avaient toujours été et naturellement très complices.

Caelan ouvrit donc la marche et jeta un oeil au dehors, réfléchissant à l'endroit où ils pourraient boire un verre. Les pubs n'étaient pas légion sur le chemin de traverse même, et Caelan n'aimait pas outre mesure le Chaudron baveur. Trop enfumé, et surtout, trop de risques d'y croiser des gens qu'elle connaissait. Non pas qu'elle veuille à tout prix éviter des visages connus (elle était naturellement très sociable), mais elle n'avait pas envie que ses retrouvailles avec Flynn se retrouvent parasitées par la présence d'autres personnes. Elle prit donc le parti de les conduire jusqu'à un petit café de Londres où elle avait ses habitudes, et qui préparait le meilleur cappuccino qu'elle connaissait. Une fois qu'ils furent installés, Caelan ne manqua pas de repartir à l'attaque et d'inonder son interlocuteur de questions et de paroles.

-Alors, qu'est-ce que tu me racontes de beau ? Quoi de neuf depuis tout ce temps ?

Car oui, elle avait parlé d'elle, mais le plus intéressant, c'était tout de même de savoir comment il allait, lui. Elle était contente de voir, en tous cas, qu'il semblait allait pour le mieux. On ne pouvait pas dire que, la dernière fois qu'ils s'étaient vu, cela avait été le cas. En même temps, ils s'étaient vu à l'enterrement de la défunte épouse de Flynn, les conditions étaient alors loin, bien loin d'être idéales.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Lun 19 Oct - 23:27

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn suivit donc Caelan, pour qu’ils puissent aller boire un verre ensemble. L’homme devait bien avouer qu’il appréciait l’idée de pouvoir passer du temps en compagnie de la jeune femme, afin de rattraper un peu le temps perdu. Depuis le décès de sa femme, il n’avait vraiment pas été très assidu du point de vu sociale. Quand il n’avait pas été forcé, il avait principalement fait l’autruche. Ce n’était pas contre Caelan qu’il n’ait jamais pris contact avec elle pour la revoir, elle était loin d’être la seule. Mais le journaliste était sincèrement heureux de la revoir aujourd’hui, après tout ce temps qui lui avait quand même permis d’aller mieux. Il allait mieux oui, même si ce n’était pas encore facile tous les jours et que ça ne le serait sans doute jamais, il avait bien mieux. Il reprenait une vie normale et il la savourait même avec grand plaisir. Alors qu’à une époque il se serait contenté de rester cloitré chez lui, ce n’était plus du tout le cas. Caelan choisit un café de Londres pour qu’ils puissent boire un verre ensemble, Flynn devait bien avouer qu’il appréciait d’être sortie du chemin de traverse. Il y avait beaucoup moins de risque de croiser quelqu’un qu’on connaissait. Même si Flynn reprenait du poil de la bête, il restait encore par moment un asocial.

Ils s’installèrent et Caelan ne manqua pas d’assaillir de question sur ce qu’il devenait. En effet, il était peut-être temps qu’il parle un peu de lui, maintenant qu’elle avait parlé d’elle en lui apprenant qu’elle était à présent professeur de vol à Poudlard. Flynn avait cependant toujours un peu plus de mal à le faire. Parce que sa vie était compliquée ces derniers temps. Mais pour Caelan, il pouvait aisément le faire, du moins plus facilement.

« Je travaille toujours à la Gazette des Sorciers. » Autant dire qu’il travaillait et c’était déjà une grande information au vue de la situation. Il n’avait pas grand-chose à dire d’autre à ce sujet en réalité, il se contentait d’écrire ce qu’on lui demandait et voilà tout. Il aimait son travail de journaliste bien sûr, mais ce n’était clairement pas aussi impression que ce que pouvait faire un Auror par exemple. « Sinon, pas grand-chose. Je poursuis mon petit bout de chemin. » Il n’y avait vraiment rien de passionnant dans sa vie. La seule chose vraiment importante était sans doute qu’il parvenait à remonter la pente après la mort de sa femme, mais il n’avait pas besoin de dire des mots pour que cela se voie. « J’écris un peu à mes heures perdues. »

C’était à peu près tout ce qu’il pouvait dire sur lui au final. Au fond, c’était déjà pas mal. Parce que dans ces petites informations, il y en avait de plus grande. Mais Flynn n’avait pas spécialement envie de trop s’épancher sur lui.

« Et toi alors, comment ça se passe les cours à Poudlard ? »

Il préférait en effet largement discuter de la vie de la jeune femme qu’il avait sous les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mer 21 Oct - 17:43


Au milieu des gobelins
F

lynn ne donna pas à Caelan des informations bien précises sur ce qu'il devenait à présent. Rien d'anormal à cela, à la vérité. Rien d'anormal du tout, même, c'était un lieu commun : plus on attend avant de revoir une personne, plus on devrait avoir de choses à lui dire sur soi, moins on sait quoi raconter. Et Caelan voulait bien se contenter des informations qu'on lui communiquait, d'autant que ces informations en question ne manquaient pas d'être importantes tout de même. Pour Caelan, elles signifiaient que Flynn allait de l'avant, et c'était tout ce qu'elle pouvait lui souhaiter, il avait reprit son travail à la gazette du sorcier, et c'était une bonne chose. La jeune femme n'était pas sans savoir combien ce travail lui plaisait, et s'il pouvait au moins faire ce qu'il aimait, c'était le principal (on ne pouvait pas dire que Caelan ait vraiment suivi son exemple, non pas qu'elle n'aimait pas enseigner à Poudlard, mais ce nouveau travail était tout de même aux antipodes de ce qu'elle s'était imaginée faire un jour dans sa vie). De plus, il avait repris l'écriture, et c'était une meilleure chose encore. Caelan le savait doué pour l'écriture. Elle avait lu tous ses articles dans la Gazette du Sorcier, et elle les trouvait tous brillamment écrit. Et puis, l'art est le meilleur des exutoires. En tous cas, toutes ces informations, même si encore superficielles, faisaient plaisir à entendre. Flynn ne donnait pas de lui l'image d'un homme en train de se morfondre, incapable de tirer un trait sur le passé, mais celle d'un homme déterminé à tirer le meilleur parti des épreuves qu'il avait subies. En cela, il avait sans doute mieux réussi que Caelan elle-même.

-Oh tu sais, j'ai commencé il y a pas longtemps, donc... l'avantage, c'est que je suis pas obligée de passer des heures à apprendre aux premières années comment tenir droit sur leurs balais.
C'était l'avantage de passer directement après Purdey, elle était visiblement une enseignante du tonnerre, et avec elle les élèves filaient droit, elle lui avait pour le moins prémâché le travail, ce serait sans doute moins une partie de plaisir à la rentrée de septembre. Les serpentards sont toujours une bonne bande de tête à claque, les serdaigles de vrais lèches-bottes... et quand je passe trop de temps à Poudlard, j'ai l'impression de régresser et de ne jamais en être partie. Et pourtant, Merlin sait qu'il s'en était passé, des choses, depuis, et pas que des belles. En tous cas, ça me change du boulot d'Auror, mais c'est pas désagréable. C'est plus... serein...

Et c'était ce qu'elle cherchait, au fond, la sérénité. C'est pour cela qu'elle avait décidé d'arrêter, comme à peu près tous les autres (Christopher serait presque l'exception, et encore se cantonnait-il à un travail de bureau, à présent)... Elle ne pouvait s'empêcher, malgré tout, de ressentir une certaine frustration en prononçant cet adjectif... "serein"... Sa vie avait été si mouvementée... Et maintenant, rien. C'était bien... et en même temps, une partie d'elle-même, qui devait-être profondément masochiste, regrettait ce temps révolu, auquel elle avait renoncé d'elle-même.

-Qu'est-ce que tu écris ? Un roman ?




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 1 Nov - 13:11

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn devait bien avouer qu’il appréciait d’entendre Caelan parler de son travail, afin de ne pas trop se pencher sur sa propre vie. Le jeune homme n’avait vraiment pas le sentiment d’avoir grand-chose d’intéressant à raconter sur sa vie. Il avait repris du poil de la bête, mais au final sa vie était vraiment banale. Si on enlevait le fait qu’il avait appris des choses sur une certaine personne, mais il ne souhaitait pas y penser de trop. Parce qu’il se connaissait suffisamment curieux pour vouloir chercher plus profondément, sauf que pour le coup, sa raison le poussait à rester sage. L’homme écouta donc attentivement le récit de Caelan sur la manière dont les cours se déroulaient. L’avantage d’arriver en fin d’année était en effet qu’elle n’avait pas besoin de se pencher de trop sur les bases. Flynn ne se retint pas de sourire pendant tout le discourt de la jeune femme, trouvant cela amusant de l’entendre parler des maisons. Poudlard était tellement loin dans l’esprit du journaliste – en même temps, cela faisait un moment qu’il avait quitté l’école de magie, coup de vieux en approche – il se demandait vraiment ce que cela faisait d’y retourner une fois adulte. Il avait énormément de bons souvenirs dans ce château, comme sa rencontre avec Elizabeth par exemple. Il rangeait cela maintenant dans les bons souvenirs qu’il parvenait à se rappeler sans déprimer, il n’avait pas le choix. Il fallait vraiment qu’il aille de l’avant et il semblait y arriver finalement.

« C’est beaucoup moins dangereux. »
Compléta-t-il quand Caelan utilisa le terme de serein pour définir son nouveau travail, comparé à celui qu’elle exerçait autrefois. On pouvait difficilement comparer le métier d’Auror à celui de professeur de Vol. Flynn voulait bien croire que la jeune femme pouvait ressentir une certaine frustration, mais avoir un travail sans risque était quand même une bonne chose (même si ça n’enlevait rien au fait que la vie était parfois injuste). « Quoi qu’un première année sur un balai, ça peut être vraiment dangereux. » Ajouta-t-il dans un rire. Flynn se souvenait parfaitement de sa première année à l’école de magie, quand il avait commencé les cours de vol. Cela n’avait pas été bien glorieux. L’homme était plus quelqu’un d’esprit que physique, cela se voyait dans de nombreux domaine, dont le vol sur balai. « J’aimerais bien retourner une fois à Poudlard, voir ce que ça donne aujourd’hui. »

Quand il repensait à l’école de magie, le journaliste ne pouvait pas s’empêcher de repenser à ce qu’il avait vécu depuis la fin de ses études. Et le temps avançait finalement très rapidement – nouveau coup de vieux – sans pour autant qu’il ait vraiment le sentiment d’avoir fait grand-chose de son existence. Du moins pour le moment, il pouvait encore changer ça. Et c’était sans doute pour cela qu’il s’était mis enfin sérieusement à l’écriture, sujet que Caelan ne manqua pas d’aborder de nouveau.

« Oui, un roman. » Dit-il dans un premier temps, souriant. « Ça fait longtemps que j’avais envie de me lancer, il est temps je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 1 Nov - 14:22


Au milieu des gobelins
O

ui, c'est sûr, c'était beaucoup moins dangereux, Flynn avait tout à fait raison, et c'était bien pour cela que la jeune femme avait décidé, en premier lieu, d'abandonner le métier d'Auror. Parce qu'elle ne supporterait plus de perdre d'autres frères d'armes et amis, parce qu'elle était allée au bout de son propre combat... En tous cas, c'est ce dont elle essayait de se convaincre, même si elle doutait plus qu'elle ne voulait bien le reconnaître de manière générale. Des doutes qu'elle dissimulait derrière quelques sourires et son habituelle bonne humeur. Elle pouvait se plaire dans son nouveau métier, elle devait saisir l'opportunité que lui avait accordé Purdey, et c'était la seule chose qui devait importer. Il fallait qu'elle laisse le passé derrière elle et qu'elle se tourne vers l'avenir. Comme Flynn s'appliquait à le faire lui-même de son côté. En mémoire de ceux qu'ils avaient perdu, ils devaient continuer à vivre, c'était primordial. Elle rit de bon coeur quand son interlocuteur fit remarquer qu'il pouvait être tout à fait dangereux de se retrouver face à un premier année sur son balai. Ça, elle ne pouvait pas le contredire. Certains de ses élèves, et pourtant, elle les avait pris en charge en cours de route, étaient de véritables catastrophes. Certains étaient faits pour le vol sur balai, d'autres non.

-Ouais, j'aime les métiers à haut risque.
plaisanta-t-elle, quoi qu'on ne puisse nier le fond de vérité qu'il y avait dans ses propos. Je te laisserai me remplacer, un de ces quatre, si Poudlard te manque tant. ajouta-t-elle d'un ton égal, tout en comprenant, néanmoins, à quoi pensait Flynn. Ça avait été très étrange, pour Caelan, de remettre les pieds dans cette écoles qui l'avait accueillie sept années durant. Cela faisait remonter de vieux souvenirs à la surface. Et l'école de magie, en soi, n'avait pas vraiment changé. Si ce n'est que la plupart de ses anciens professeurs avaient pris leur retraite (mis à part Dumbledore et Slughorn, qui semblaient ce qu'il y a de plus indétrônables) à ce jour. Autrement, l'ambiance était toujours la même, à peu de choses près... Si, les élèves changeaient quand même un peu, Caelan ne se souvenait pas d'avoir été si petite un jour. Ni si irrévérencieuse. Certains élèves ne manquaient vraiment pas de toupet, il faut le dire. Plus sérieusement, je devrais pas avoir trop de mal à te faire rentrer à l'école en douce, un de ces quatre, si jamais ça te tente. Et elle était sérieuse. Elle trouverait ça drôle d'arpenter ainsi les couloirs de l'école de magie (de nuit, évidemment, pour ne pas être dérangés par les élèves) en compagnie de Flynn. Ça te donnera peut-être de l'inspiration pour ton roman, qui sait ? D'ailleurs, pour en revenir au roman, car Caelan était évidemment curieuse. D'ailleurs, tu as déjà bien avancé ? Ça parle de quoi ? ... Tu me fais lire ?

C'est fou, ça faisait très longtemps qu'ils ne s'étaient pas parlés, tous les deux, mais elle avait le sentiment que leur dernière conversation datait d'hier. C'était si simple de parler avec Flynn.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Ven 20 Nov - 20:27

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn plaisantait bien sûr quand il parlait du danger que les premières années de Poudlard pouvaient bien représenter pour les professeurs, mais en même temps il y avait un fond de sérieux quand même. Quand il repensait à ses premiers temps à l’école de magie, Flynn n’avait pas le souvenir d’avoir été bien glorieux en réalité. Il n’était pas doué dans l’utilisation pratique de la magie, comme le vol sur balai. Il était bien plus théorique que praticien, donc ce n’était pas vraiment étonnant. Le jeune homme rit jaune à la remarque de la jeune femme, sur le fait qu’elle pouvait très bien lui laisser sa place une fois si l’école de magie lui manquait. Non, à ses yeux ce n’était pas vraiment ce qu’il avait voulu dire. Être un professeur, même par intérim, ce n’était vraiment pas son truc. Même s’il ne retirait pas ce qu’il avait dit, il était quand même curieux de savoir à quoi pouvait bien ressembler Poudlard maintenant, même si quelque chose lui disait que ça n’avait pas trop changé. C’était lui-même qui avait changé surtout, donc il aurait une autre vision de l’école.

Il appréciait bien plus d’entendre Caelan lui dire qu’elle pourrait très bien le faire entrer en douce dans l’école de magie. Il sourit à cette remarque d’ailleurs, trouvant l’idée bien plus qu’agréable. Ca donnait un côté encore plus intéressant le côté « en douce », le fait qu’ils n’étaient pas censé faire une telle chose.

« Carrément ! »

Et Flynn aurait aimé qu’elle se contente de continuer sur cette lancée plutôt que de bifurquer sur son roman. Le jeune homme n’avait aucun souci à en parler, mais il était quand même plutôt gêné. Ce n’était pas vraiment son truc de parler de lui-même et encore moins de ce sujet précis, sauf que Caelan était plus que curieuse. Flynn sourit un peu, il n’était même pas surpris de cette manière qu’elle avait de lui poser une tonne de question. Il était clair qu’il n’allait pas s’en sortir si facilement avec elle, elle n’allait pas le lâcher. Il l’observa un instant sans rien dire, se contentant de la regarder dans les yeux.

« J’ai un peu avancé et je ne t’en dirais pas plus. »
Flynn n’était pas vraiment sûr de lui, il doutait clairement de ses capacités à écrire. Il avait beau travailler dans l’écriture, ce n’était pas la même chose de relater des faits dans un journal que d’écrire une fiction. Le jeune homme avait donc un peu honte et il ne savait pas si c’était une bonne chose qu’il en parle et qu’il fasse lire les choses. « Mais si tu veux, tu pourras passer chez moi pour lire. »

Il ne pouvait pas entièrement le lui refuser après tout, ce n’était pas son genre. Et puis, il devait bien avouer qu’il avait bien envie de connaitre un peu le sentiment de la jeune femme sur ce qu’il écrivait, elle était l’une des seules personnes à qui il pourrait vraiment faire confiance. Et cela malgré les années qui étaient passées sans qu’ils ne se voient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Sam 21 Nov - 14:20


Au milieu des gobelins
L'

enthousiasme de Flynn à l'idée de retourner à Poudlard dans l'ignorance générale fit grand plaisir à Caelan, qui appréciait vraiment de constater qu'il avait reprit du poil de la bête et allait beaucoup mieux. En tous cas, il en donnait tout l'air. Si ce n'était pas le cas, il cachait très bien son jeu. Elle voulait croire qu'il n'en était rien, elle ne pourrait s'empêcher de le lui reprocher s'il lui cachait la douleur encore prégnante du deuil. Elle préférait voir dans leur conversation des signe encourageants et optimistes, ceux d'une page qui se tourne, non pas pour être oubliée, mais pour transformer le négatif en expérience positive, qui vous donne la force de voir l'avenir. Donc oui, Caelan comptait bien mettre son projet à exécution et inviter bel et bien son ami à lui faire revisiter à Poudlard en catimini, histoire de connaître l'éventualité de rencontrer des problèmes tout à fait inutiles, puisqu'elle aurait très bien pu le faire venir à l'école de façon très officielle, mais du coup beaucoup plus ennuyeuse. Complètement ennuyeuse, même. Elle sourit donc en hochant la tête pour lui confirmer qu'elle tiendrait parole et qu'elle le ferait, tout comme elle se promettait intérieurement de se montrer beaucoup plus présente pour son interlocuteur qu'elle ne l'avait été depuis le départ d'Elizabeth. Vraiment, elle regrettait son attitude. Même si ça n'avait vraiment pas été volontaire et qu'elle ait toujours eu une pensée affectueuse pour Flynn.

Le sujet dériva alors sur le livre que l'homme était en train d'écrire, et Caelan ne pu s'empêcher de pousser une sorte de grommellement frustré quand son interlocuteur lui dit qu'il ne répondrait pas à ses questions. Ah, ces auteurs qui faisaient toujours tant de mystère ! Y'avait de quoi vous rendre positivement dingue. Il avait un peu avancé, elle ne saurait rien de plus. Voilà qui était bien trop peu pour le professeur de Quidditch, dont on avait émoussé la curiosité le tout pour le laisser sur la touche. Ceci dit, la jeune femme retrouva son sourire quand Flynn lui proposa de passer chez lui pour lire son manuscrit. Ah ça, c'est sûr, lire directement le manuscrit, c'était quand même mieux que d'en entendre le résumé, et elle était flattée qu'il ait suffisamment confiance en elle pour lui octroyer ce privilège. Comme elle appréciait, également, ces promesses successives de se revoir beaucoup plus régulièrement. Ils avaient vraiment beaucoup de temps à rattraper.

-Ah bah si je peux lire, c'est encore mieux !
s'exclama-t-elle avec grand enthousiasme. Juré, je serai un juge im-par-tial. Ça, ça voulait dire qu'elle ne le serait pas du tout, incapable d'être objective, elle trouverait certainement son roman très bon, quels que soient sa forme et son fond. Sans compter qu'elle n'avaient des notions littéraires que peu développées, elle ne pourrait prétendre apporter un jugement d'une grande intelligence. Tu habites où, maintenant ? Toujours au même endroit ?

La question lui était arrivée naturellement, quand il lui avait parlé d'aller chez lui, et comme souvent, ce ne fut qu'après avoir parlé qu'elle se dit que sa question était sûrement indiscrète. Mais c'était trop tard. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, il vivait encore là où il avait établi son nid douillet avec sa famille. Il avait sans doute déménagé, depuis. Elle le lui espérait, en tous cas.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 22 Nov - 18:24

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn n’avait aucun mal à voir le fait que Caelan était déçue qu’il décide de ne pas en dire plus sur son roman. En même temps, le journaliste n’était pas vraiment à l’aise avec l’idée de devoir raconter ce qu’il avait l’intention d’écrire. Ce n’était pas vraiment son genre de se pencher sur ces détails, de parler de lui comme cela et encore moins de son projet. Il ne savait pas vraiment comment il devait faire, alors le mieux était en effet de faire venir la jeune femme directement chez lui pour qu’elle lise. Cela ne le dérangeait pas d’avoir un avis, bien au contraire il en aurait grand besoin, mais elle lui donnerait le sien plus facilement en lisant le manuscrit. Et puis au fond, il devait bien avouer qu’il avait bien envie de revoir la jeune femme plus souvent qu’avant. Pendant un long moment, les deux sorciers ne s’étaient pas vus du tout. Ils n’avaient pas passé de temps ensemble depuis la mort d’Elizabeth. C’était dommage, parce qu’ils s’entendaient si bien autrefois. Evidemment, c’était parce qu’ils étaient tous les deux proches de la jeune femme décédée aujourd’hui, mais quand même. Flynn était persuadé qu’ils pouvaient reprendre une relation normale tous les deux, ils devaient simplement ne pas laisser le temps tout gâcher. Ils devaient donc se revoir et à Poudlard ou chez lui, c’était de bon moyen. Flynn ne croyait évidemment pas une seule seconde quand Caelan lui affirma qu’elle allait être un juge impartial. Non pas qu’il ne l’a croyait pas capable de l’être, mais quelque chose lui disait qu’elle ne le serait pas. En même temps, ce n’était pas vraiment ce qu’il lui demandait. En lui permettant de lire ce qu’il écrivait, il espérait simplement avoir un avis de sa part tout simplement.

« Toujours au même endroit oui. » Répondit-il dans un fin sourire, ne se laissant pas submerger par ce qui pouvait le faire retomber au fond du gouffre. « Dans cette grande maison vide. »

Bon, ce n’était évidemment pas comme cela qu’il allait s’en sortir, mais ça allait quand même. Le journaliste n’avait de toute façon pas le choix que de faire avec et il avait réussi à remonter la pente. Cela n’était pas évident tous les jours, mais il n’avait pas envie de retomber dans l’obscurité de son deuil. Il devait passer au-dessus de cela, parce qu’il avait bien mieux à faire. Le jeune homme ne pouvait pas passer le reste de son existence à pleurer sa femme disparu, ce n’était pas ce qu’elle aurait voulu.

« Tu peux venir quand tu veux. »

Et il espérait vraiment que la jeune femme allait le faire. Flynn s’était bien trop refermé sur lui-même avec toutes ces histoires, il était temps qu’il s’ouvre de nouveau au monde. Il n’y avait rien de mieux que de reprendre vraiment contact avec des amis qu’on avait perdu de vue pendant un long moment. En tout cas, le journaliste avait l’intention de se montrer bien plus digne de l’amitié de Caelan qu’il ne l’avait été jusqu’à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 22 Nov - 18:45


Au milieu des gobelins
A

u fond, même si Flynn ne lui donnait pas non plus l'air d'être un dépressif chronique au fin fond du gouffre, la jeune femme aurait tout de même préféré entendre une autre réponse de sa part. N'importe quelle réponse aurait fait l'affaire, en vérité, à part celle qu'il lui donna. Il aurait même pu lui annoncer vivre dans un appartement ridiculement vide et ignoblement miteux, elle aurait préféré, parce que ce n'était pas en vivant au beau milieu de ses souvenirs qu'on pouvait faire l'impasse. Il vivait toujours au même endroit, "cette grande maison vide" imprégnée, forcément, du souvenir de cette famille qui n'existait à présent plus. Caelan songea à se montrer particulièrement intrusive en lui demandant pourquoi il n'avait pas déménagé, si ce n'était pas trop difficile de vivre encore à cet endroit, mais si elle était souvent sans gêne, même elle avait ses limites. Et puis, elle pouvait parler, elle-même. Pour quelqu'un qui prétendait vouloir faire une croix sur le passé, elle serait quand même la première à reprendre les armes auprès de l'Ysbridion. Bref, elle n'était pas un exemple dans ce domaine, c'est certain. Quand elle l'entendit lui proposer de venir quand elle voulait, elle comprit qu'il devait s'y sentir bien seul, dans cette grande maison vide. Elle n'avait certes pas fait beaucoup d'efforts de son côté pour le voir, mais elle pensait également qu'il s'était isolé des autres volontairement. À nouveau, elle pouvait comprendre. À la mort d'Afanen, son premier réflexe avait était de s'éloigner de tous ceux qui lui faisaient trop penser à elle. Mauvaise idée. Quand vous perdez quelqu'un, tout le monde vous fait penser à cette personne. Elle comptait bien prendre sa proposition au pied de la lettre, donc, à elle aussi, ça lui ferait bien de voir du monde, de toute manière.

-Y'a à manger chez toi ?
demanda-t-elle d'un ton malicieux. Parce que je meurs de faim, alors si t'as de quoi, je prends ton invitation tout de suite.

Bon, c'est vrai, elle avait faim... Mais ce n'était jamais qu'un prétexte. Même si tous les placards de Flynn étaient vides, elle avait bien envie de retourner dans cette maison, même si ce serait étrange d'y retourner sans Elizabeth. Elle avait fini son verre, et même si leur conversation n'aurait eu le temps de durer que quelques instants, normalement, avant qu'ils ne reprennent le cours de leurs vie, la jeune femme avait bien envie de prolonger cette discussion. La jeune femme appréciait de passer du temps avec Flynn, elle avait le sentiment de n'avoir jamais été à ce point à l'aise avec lui, même à l'époque. Elle appréciait tout simplement le moment qu'ils partageaient, et elle avait envie de le prolonger, même si c'était assez impoli que de s'inviter chez autrui, comme ça. En même temps, le tact et la bienséance n'avaient jamais été le for de Caelan. Elle agissait à l'instinct, voilà tout.

-Et comme ça, plus d'excuses pour ne pas me montrer ce que tu as écris.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mer 16 Déc - 20:03

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Quand Flynn avait affirmé à Caelan qu’elle pouvait passer quand elle le voulait, il le pensait sincèrement. Comme il l’avait dit, cette maison qu’il possédait lui semblait bien vide par moment. En même temps, après la mort d’Elizabeth, le jeune homme s’était pas mal renfermé sur lui-même. Il n’avait donc pas vraiment cherché à garder contact avec ses proches. Maintenant, il s’en voulait, mais sur le moment ça avait semblé être une bonne chose pour lui. Il tentait de s’ouvrir de nouveau aux autres, ce qui était un bon exercice avec Caelan. Il souhaitait vraiment que la jeune femme ne se retienne pas de venir le voir, même à l’improviste. Cependant, il ne s’attendait vraiment pas à ce qu’elle lui propose de le faire de suite. Quand elle lui demanda si elle avait à manger chez lui, le journaliste ne comprit pas de suite où elle voulait en venir. Jusqu’à ce qu’elle lui affirma qu’elle avait faim, ce qui lui tira un sourire. On pouvait dire que la jeune femme ne manquait pas de toupet, c’était évident, mais en même temps c’était ce qu’il aimait chez elle. Sur ce point, le journaliste était vraiment différent. Il n’avait pas vraiment le caractère de s’inviter comme ça chez les gens, de prendre des libertés. Ce qui ne manquait pas de le refermer sur lui-même évidemment.

« Tu ne perds vraiment pas le nord toi. »

Elle en profitait en plus, pour relancer le sujet de ce qu’il écrivait. Autant dire que Flynn avait peu de chance d’y échapper en cet instant. Parce qu’il ne se voyait pas refuser cette proposition, en grande partie parce qu’il avait envie. Il passait un bon moment en sa compagnie et il n’avait pas spécialement envie que ce dernier s’arrête. Alors c’était sans doute la meilleure occasion pour prolonger un peu les choses, même si l’inviter dans la maison qu’il avait habité avec Elizabeth n’était pas forcément une très bonne idée. Cela allait faire forcément revenir de nombreux souvenir, même si c’était déjà le cas rien qu’en la voyant. Ils ne s’étaient pas vu depuis l’enterrement de la femme et le fait que Flynn pense à elle, était bien la preuve que les souvenirs revenaient. Un peu plus, un peu moins, ce n’était rien.

« On doit pouvoir trouver quelque chose à manger au fond de mes placards oui. » Répondit-il en plaisantant bien sûr. Il savait qu’il avait de quoi manger chez lui, il avait quand même la présence d’esprit de remplir ses placards pour se nourrir. Il avait de quoi offrir à manger à la jeune femme alors. « Je peux même cuisiner. »

Il avait bien été obligé de cuisiner tout seul pour se nourrir aussi. C’était ça de devoir un jour commencer à se débrouiller vraiment tout seul. Non pas qu’il pensait qu’une femme devait forcément être au fourneau pendant que l’homme travaillait, c’était simplement qu’Elizabeth était un vrai cordon bleu et qu’elle adorait cuisiner. Mais de son côté, il se débrouillait quand même bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Dim 20 Déc - 12:49


Au milieu des gobelins
L

e sourire de Caelan s'élargit quand son interlocuteur lui fit remarquer qu'elle ne perdait pas le nord. Effectivement. On pouvait lui reprocher son culot manifeste et son absence de gêne, parfois, mais la jeune femme préférait considérer que sa spontanéité faisait partie de ses atouts. Les personnes qui passaient leur temps à tourner autour du pot, et qui n'osaient pas, tout simplement, l'agaçaient terriblement. La vie ne valait d'être vécue à ses yeux que lorsqu'on prenait des risques, et acceptait, tout simplement, de foncer dans le tas, quitte à le regretter plus tard (bref, une philosophie de vie bien à l'inverse du choix qu'elle avait fait de quitter les Aurors, mais la situation était forcément différente dès lors que des vies humaines étaient en jeu). Dans tous les cas, Caelan ne regrettait pas de s'inviter ainsi chez Flynn, et pas seulement parce qu'elle avait faim ou envie de lire ce que le journaliste avait écrit (même si ces deux informations étaient parfaitement véridiques), aussi parce qu'elle était heureuse de le retrouver, et qu'elle n'avait pas envie qu'ils mettent un terme à leur conversation sous le prétexte de tracer tous les des chemins différents. Au sens propre comme au figuré, d'ailleurs. Ils pouvaient bien faire un bout de route ensemble, après tout. Bien sûr, Caelan ne se serait pas imposée davantage si son interlocuteur s'était montré réfractaire à sa proposition, elle n'aurait pas insisté, et elle n'en aurait pas prit ombrage. Mais cette idée allait lui plaire. Il parla même de cuisiner. Que demande le peuple ?

-Tu veux dire que, pour une fois, je pourrais manger un vrai repas ?
Bon, elle plaisantait. Mais presque pas. Caelan ne cuisinait pas, jamais. Ou alors en faisant le strict minimum et en ne faisant jamais dans la fantaisie culinaire. Les quelques fois où elle avait pu essayer, parce qu'elle avait des invités, par exemple (et c'était l'unique exemple), le résultat n'avait été à la hauteur des espérances de ersonne. Et pourtant, personne n'avait de hautes espérances la concernant. Enfin, ne te donne pas trop de mal, quand même.

Parce que, en vérité, il pouvait bien lui servir un verre d'eau que ça lui conviendrait très bien. L'essentiel pour elle, c'était ces retrouvailles entre amis. Et elle était heureuse de constater que le spectre d'Elizabeth ne planait pas sur leur conversation. Bien sûr, Caelan pensait inévitablement à elle en présence de Flynn, mais le sourire n'était pas douloureux, elle se rendait compte que tous les deux savaient très aisément passer un bon moment ensemble sans ressasser le passé et s'appesantir sur leurs sorts. C'était vraiment agréable.

-Alors, on y va ?
demanda-t-elle d'un ton décidé et enthousiaste en lui prenant le bras, sans la moindre arrière-pensée, ou aucune qui fut consciente, du moins. Caelan était quelqu'un de très tactile, de manière générale, et si elle pouvait parler très spontanément et sans filtre, elle agissait de la même manière, selon l'impulsion du moment. Elle savait très bien où Flynn allait le conduire, puisqu'il n'avait pas déménagé, mais elle avait tout de même hâte de voir ce qu'il avait fait de l'appartement, s'il était resté tel quel ou non.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mer 3 Fév - 17:02

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Si Flynn n’avait vraiment pas eu envie que Caelan vienne chez lui, pour qu’ils puissent continuer cette petite conversation, il l’aurait dit. Ou pas, il n’avait peut-être pas le même caractère que la jeune femme et il ne disait peut-être pas toujours ce qu’il pensait (du moins, il n’avait pas autant moyen de s’imposer). Mais bon, dans tous les cas, cela lui faisait plaisir de conduire la jeune femme chez lui et de pouvoir poursuivre ce moment. Cela faisait vraiment longtemps qu’il n’avait pas pu passer un peu de temps avec Caelan, s’ils ne s’étaient pas croisés cela aurait continué encore pendant longtemps. Flynn s’en voulait un peu d’attendre de croiser des personnes pour se rappeler de leurs existences (quoi qu’il ne les oubliait pas, mais c’était une façon de dire), depuis la mort de sa femme il n’était vraiment pas assez ouvert. Il s’était bien trop renfermé sur lui-même, oubliant un peu de vivre par moment. Mais son deuil avait été fait, depuis un moment maintenant, il était temps qu’il reprenne pleinement du poil de la bête et qu’il arrête de jouer les solitaires.

Le sourire de Flynn se fit un peu plus grand et plus sincère quand Caelan lui demanda si elle allait pouvoir manger un vrai repas. Dans son souvenir, il ne lui semblait pas en effet qu’elle soit du genre à passer des heures au fourneau. A la base, ce n’était pas son cas non plus, mais le jeune homme avait bien dû s’y mettre quand il s’était retrouvé tout seul. Il ne se considérait pas comme un cordon bleu non plus, mais il ne se débrouillait pas trop mal. Du moins, il cuisinait quelque chose de mangeable, c’était quand même déjà pas mal.

« Ne te fais pas trop d’espoir non plus, tu n’as pas encore goûté. »

Bon, il était temps qu’ils y aillent donc. Flynn sourit de nouveau quand Caelan lui attrapa le bras. Le jeune homme devait bien avouer qu’il avait un peu oublié à quel point elle était naturelle. C’était sans doute ce qu’il appréciait le plus chez elle, elle ne se posait vraiment pas autant de question que lui, c’était une évidence. Flynn conduisit donc la jeune femme jusqu’à chez lui. Elle connaissait déjà l’endroit, elle avait déjà eu l’occasion de le voir quand Elizabeth était encore en vie. Flynn trouvait un peu étrange de passer la porte de sa demeure avec Caelan, mais il n’avait pas envie de se laisser entraîner par les fantômes du passé. Même si ce n’était pas vraiment évident, puisque rien n’avait changé depuis le décès de sa femme. A deux ou trois détails près, son lieu de vie ressemblait exactement à celui que Caelan avait déjà eu l’occasion de voir (c’était pour dire).

« Installes toi, fais comme chez toi. »
Dit Flynn, simplement à son invitée. Sans rien ajouter de plus, il s’éclipsa un instant dans la pièce qui lui servait de bureau, avant d’en ressortir rapidement, un paquet de feuille dans la main. Il y avait une dizaine de page écrite à la main, qu’il tendit à la jeune femme. Elle n’avait pas besoin de trop le forcer au final, mais en même temps il devait bien avouer qu’il avait envie d’avoir un avis extérieur. Sauf qu’il avait confiance en peu de personne, Caelan en faisait partie. « Tu seras indulgente ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Jeu 4 Fév - 23:56


Au milieu des gobelins
L

Caelan s’abstint de faire remarquer à Flynn (qui ne pouvait rien en savoir, ceci dit, mais peut-être aurait-il l’occasion de le découvrir, à l’avenir) que, quoi qu’il en soit, et même si ses compétences en cuisine devaient être les plus médiocres au monde, elles seraient toujours et forcément de meilleure qualité que les siennes. En cuisine, Caelan était un véritable danger, il n’y avait aucun aliment qu’elle ne sache pas cramer, sursaler, ou rendre insipide, une catastrophe totale. C’est certain, elle n’avait absolument rien d’une femme d’intérieur (d’aucuns feront remarquer que ce n’était sans doute pas pour rien qu’elle n’était toujours pas mariée – mais à cela, elle ne manquerait pas de répondre qu’elle avait été particulièrement occupée ces dernières années. Enfin… C’était toujours une bonne excuse). Alors elle ne se faisait pas trop de souci quant à ce que le journaliste pourrait bien lui proposer. De toutes les manières, elle lui faisait entièrement confiance. Le bon petit plat chez lui, ce n’était jamais qu’un prétexte, un prétexte pour passer plus de temps avec lui, tout simplement parce qu’elle ne réalisait que maintenant qu’il lui avait manqué et qu’ils s’entendaient parfaitement bien, tout simplement parce qu’elle ne voyait pas l’intérêt de se priver quand la discussion était si bien amorcée. Il la conduisit donc chez lui. Ce chez lui qui avait été chez eux. Caelan admirait décidément que Flynn vive encore au même endroit, même si c’était un peu triste, quelque part. Trop de fantômes, trop de souvenirs. Caelan qui devait gérer ses propres fantômes au quotidien, ceux de ses compagnons d’armes tombés au combat, celui d’Afanen, aurait bien eu peine à prendre la même décision que lui. Mais peut-être avait-il besoin de rester encore là. Pour se sentir proche de sa femme et de sa fille.

Caelan prit l’invitation de Flynn au pied de la lettre et se mit effectivement à l’aise. Bon, elle ne fit pas non plus « comme chez elle » (elle n’était déjà pas convaincue que Flynn puisse vraiment faire « comme chez lui » dans un endroit qui rappelait encore tant sa vie passée, mais elle n’avait pas son mot à dire là-dessus), mais elle prit place sans plus attendre sur un fauteuil qui n’était pas confortable que d’allure et s’y enfonça largement. Flynn disparut quelques secondes, le temps de revenir armé de son texte manuscrit que la jeune femme s’empressa de récupérer, avide de découvrir le contenu de ces pages (ce n’était pas si souvent que la lecture éveillait en elle tant d’enthousiasme).

-Moi, indulgente ? Tu plaisantes, je serai sans pitié.
Répondit-elle avec ironie. Bien sûr que non, même si elle ne devait pas aimer ce qu’elle lirait, elle serait bien incapable de juger trop cruellement son ouvrage. Mais elle n’en aurait sans doute pas besoin, en définitive. Parce que Flynn écrivait vraiment bien. Après quelques minutes de lecture silencieuse, elle reprit la parole. Flynn, j’espère vraiment pour toi que tu cuisines comme un pied, je trouverais profondément injuste que tu saches tout faire.

Parce qu’en termes d’écriture, il n’avait vraiment rien à prouver à quiconque.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Ven 4 Mar - 16:15

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Avoir un avis extérieur sur son travail ne ferait évidemment pas de mal à Flynn, bien au contraire. Concernant ses articles, il pouvait avoir la critique de son supérieur, mais personne encore n’avait lu son manuscrit. Il n’était pas encore beaucoup avancé, mais c’était peut-être justement le moment que quelqu’un le lise. Et Flynn n’avait pas confiance en grand monde. S’il donnait ces feuilles à Caelan, c’était bien parce qu’il lui faisait confiance et qu’il avait envie d’avoir son avis. Mais il trouvait ça un peu étrange de tendre son manuscrit à quelqu’un, ça rendait les choses bien plus concrètes. Il ne se contentait pas d’écrire, assit sur son bureau quand il était seul chez lui, pour passer le temps. Il avait des ambitions qu’il devait assumer maintenant, surtout avec le pas qu’il venait de franchir. Quelqu’un était en train de lire ce qu’il avait écrit, afin de lui faire une critique. Flynn était trop mal à l’aise pour se contenter simplement de regarder l’ancienne Auror lire ce qu’il avait écrit, il ne pouvait pas attendre sans rien faire. Alors Flynn se dirigea vers la cuisine afin de préparer de quoi manger, comme ils avaient prévu, pendant qu’elle terminait de lire. Il avait besoin de s’occuper l’esprit et de ne pas trop songer au fait qu’elle lisait bel et bien les quelques mots qu’il avait écrit sur ces pages, ce début d’histoire qui sortait de son imaginaire. Mais ça ne marchait pas vraiment, Flynn était capable d’entendre à chaque fois qu’elle changeait de page et il sentait son cœur battre plus rapidement encore.

Finalement, une fois le repas prêts (il s’était contenté de faire cuire des pâtes avec de la sauce, il ne fallait pas lui en demander trop non plus), il revint dans le salon avec de quoi servir le repas. Ils n’avaient pas forcément besoin de se montrer trop conventionnelle, Flynn ne pensait pas que cela dérange beaucoup Caelan de manger sur la table du salon. Flynn posa le plat sur la table d’ailleurs, au moment où l’ancienne Auror reprit la parole. Il ne put s’empêcher de sourire un peu à sa remarque, il ne s’attendait pas vraiment à ça.

« A toi d’en juger. » Lui dit-il simplement, en lui désignant d’un signe de la main qu’elle pouvait se servir. « Tu aimes alors ? »

Il parlait évidemment de la lecture qu’elle venait de faire. Les propos de la jeune femme le poussaient à croire qu’elle avait aimé, sinon elle n’aurait pas dit ça, mais le journaliste avait vraiment besoin de l’entendre le lui dire clairement. Peut-être qu’elle affirmait ça simplement parce que c’était mauvais et qu’elle n’avait trouvé que l’humour pour ne pas aborder vraiment le sujet ? Flynn se faisait évidemment des idées, mais il était particulièrement stressé et peu sûr de lui en cet instant précis. C’était la première fois qu’il montrait ce qu’il avait commencé à écrire à quelqu’un, il espérait ne pas tomber trop de haut. Il y avait forcément des choses à corriger, mais il espérait quand même que ce n’était pas trop mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Sam 5 Mar - 19:04


Au milieu des gobelins
C

aelan posa avec la plus grande précaution le manuscrit de Flynn sur le côté afin que ce dernier ne se retrouve pas malencontreusement taché de sauce (avec Caelan, c'était une hypothèse à envisager). Elle apprécia qu'il apporte directement les assiettes dans le salon, elle n'aurait pas vraiment aimé être invitée à dîner directement à table, tout de suite, la situation aurait pu prendre des tournures étriquées qui n'étaient pas le moins du monde nécessaire. Ici, sur la table face à laquelle elle se trouvait déjà, c'était tout de même bien plus convivial. Comme l'était leur échange depuis ses débuts. Elle détacha alors un temps son attention du texte en question pour rapprocher l'assiette d'elle et y plonger une fourchette gourmande. Bon, ce n'était pas de la grande cuisine, mais c'était quand même particulièrement efficace pour elle. Merlin, que ça faisait du bien de manger quand on avait faim. Le plat aurait pu être dans ses cordes (et étant donné les talents culinaires très limités de Caelan, ça voulait tout dire), il est vrai, mais il se laissait apprécier malgré tout. La jeune femme ne pourrait donc prétendre que Flynn ne savait pas cuisiner. Il allait falloir qu'elle lui trouve un défaut ailleurs. Ou pas, après tout. Même si elle ne pouvait déjà plus tenir la comparaison, elle qui ne savait ni écrire, ni cuisiner. Enfin... au moins, elle savait tenir sur un balai. Et se battre en duel, ça devait compter.

-Ça manque peut-être un peu de sel.
le taquina-t-elle dans un sourire en coin.

En plus non, elle trouvait le plat plutôt bien assaisonné, mais c'était une façon de faire mariner un peu son interlocuteur. Bien sûr, elle savait qu'il lui demandait son opinion sur son manuscrit et non sur ses pâtes à la sauce tomate. Mais tout de même, ça avait été trop tentant. Sans compter qu'elle ne le faisait jamais lambiner que gentiment, car sa réaction de tout à l'heure ne pouvait pas franchement laisser supposer qu'elle n'ait pas aimé. Quoi qu'elle pouvait comprendre qu'il veuille entendre confirmation. Ce manuscrit devait lui tenir à cœur. Et ça se ressentait. Qu'il y avait mis tout son cœur.

-J'adore.
ajouta-t-elle alors plus sérieusement, afin de rassurer Flynn une bonne fois pour toutes son interlocuteur, même si elle n'était peut-être pas le meilleur juge qu'il puisse trouver. Pour ce que mon opinion de lectrice peut valoir, je trouve ça vraiment excellent, Flynn. Certes, elle lisait peu, ça ne devait pas l'empêcher de reconnaître un texte de qualité quand elle en voyait un, non ? Tu me laissera lire la suite, j'espère ?

Parce qu'elle avait envie de savoir la suite, oui, bien évidemment. Mais sa question sous-entendait également, sans qu'elle l'admette complètement elle-même, qu'ils auraient comme cela un prétexte pour se revoir. Elle n'avait plus envie d'attendre de le croiser par hasard pour passer du temps avec lui, après tout, ils passaient un bon moment, là, non ?



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mar 12 Avr - 23:56

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn ne parlait évidemment pas des pâtes qu’il avait pris la peine de cuisiner pour satisfaire l’estomac de Caelan, mais la jeune femme ne manqua pas l’occasion de le taquiner un peu. Elle lui affirma donc que cela manquait un peu de sel. C’était possible en plus, même si le jeune homme n’avait pas vraiment l’intention d’en rajouter pour son assiette. Flynn ne pensait pas être un cordon bleu, mais il avait bien été obligé de se débrouiller un peu au décès d’Elizabeth, qui était celle qui cuisinait autrefois. Il était passé de la cuisine de sa mère à celle de sa femme, mais ensuite il avait été obligé quand même de s’y mettre. Il ne savait pas faire grand-chose, mais des pâtes à la sauce tomate c’était quand même dans son rayon. Flynn appréciait de voir Caelan manger son assiette avec appétit, cela prouvait que c’était quand même mangeable. Mais en même temps, le journaliste attendait surtout plus de précision concernant sa lecture. C’était la première fois que le jeune homme laissait quelqu’un lire son manuscrit et il devait bien avouer qu’il était quand même particulièrement angoissé. Alors la réaction précédente de la jeune femme ne lui suffisait pas, il avait besoin de plus de détail, il avait besoin d’entendre plus d’argument. Caelan reprit alors, affirmant qu’elle adorait. Flynn ne saurait dire à quel point il était soulagé en cet instant d’entendre ces mots, ça lui faisait un bien fou. Flynn ne considérait pas que l’opinion de la jeune femme puisse être moins importante que celle d’un autre. Evidemment, l’ex Auror n’avait rien à voir avec un directeur de maison d’édition, mais c’était quand même très appréciable d’entendre dire que c’était plaisant de lire ce qu’il avait écrit et plus encore de savoir qu’elle avait envie de connaitre la suite. Le sourire de Flynn ne manqua pas de s’agrandit à cette réflexion.

« Si tu es sages je te laisserais la lire oui. »

Il disait ça évidemment dans le but de la taquiner, comme elle l’avait fait précédemment avec lui. Il n’y avait pas de raison qu’elle réplique après tout. Il avait l’intention de lui laisser lire la suite oui, il n’allait pas lui donner le début sans lui permettre d’avoir la suite ensuite. Le jeune homme ne savait pas en plus s’il aurait vraiment le courage de faire lire ces lignes à quelqu’un d’autre, avant qu’il ne l’ait achevé et qu’il envisage – éventuellement – de se faire publier. Il fallait déjà qu’il arrive à le terminer, ce qui n’était pas vraiment évident.

« Tu seras ma lectrice attitrée, celle qui lira en avant-première ce que j’écrirais. Peut-être que tu seras la seule du coup. »

Parce que d’ici qu’il arrive à terminer son roman (il était quand même pas mal occupé avec son métier de journaliste), il y avait du temps. Et ensuite, Flynn ne savait vraiment pas s’il aurait le courage de faire la moindre démarche pour rendre tout ça officielle. C’était déjà un effort de sa part de laisser Caelan lire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mar 19 Avr - 21:25


Au milieu des gobelins
I

l est certain que, si Flynn voulait vraiment avoir une lectrice attitrée pour avoir un retour constructif et construit sur son travail, le mieux n'était certainement pas de faire appel à la lectrice du dimanche qu'était Caelan. Oh, ça lui arrivait de lire, à ses heures perdues, mais il était claire qu'elle n'était pas la meilleure juge pour ce qui était d'apprécier la qualité strictement littéraire d'un manuscrit, loin s'en faut. Elle avait adoré le passage qu'elle avait eu le privilège de lire, elle n'avait pas besoin de faire semblant à ce sujet, mais ce n'était pas pour autant qu'elle était la mieux placée pour lui donner les conseils adéquats ou orienter son travail d'écriture. Ceci dit, ce dont Flynn avait besoin pour poursuivre, ce n'était peut-être pas tant d'une opinion objective et détaillée de son ouvrage, mais d'une opinion plus subjective et émotionnelle, que Caelan possédait bel et bien, quil'encourage à poursuivre sur la voie dans laquelle elle s'était lancée. Dans tous les cas, Caelan répondrait présente. Pas seulement par amitié pour Flynn, qu'elle était décidément très heureuse d'avoir retrouvé, plus encore qu'elle ne l'aurait imaginé quand son regard avait croisé le sien à Gringotts, mais parce qu'elle avait sincèrement envie de voir la suite. Un talent comme celui-là, ça devait s'encourager, et Flynn avait clairement du talent (pour autant qu'elle puisse en juger).

-J'accepte cet honneur avec grand plaisir.
affirma-t-elle non sans un sourire exagérément flatté aux lèvres. Mais crois-moi, tu ne mettras pas longtemps avant de te trouver une horde de lecteurs fanatiques. Et je plaisante pas, quand je dis ça.

Enfin si, elle plaisantait quand même un peu, car quand bien même Flynn finissait par être publié et à avoir le succès qu'il méritait, ce n'était pas forcément pour autant qu'il se verrait harcelé par une horde de lecteurs fanatiques. Mais sait-on jamais, ceci dit. En tous cas, Caelan serait parmi eux, et elle serait ravie de pouvoir affirmer qu'elle avait tenu ce manuscrit entre les mains avant tous les autres (ça et se vanter de sa relation privilégiée avec son auteur - relation qui deviendrait d'autant plus privilégiée à l'avenir, mais elle n'en avait pas encore conscience alors). Elle comptait bien prendre ce rôle très à cœur et harceler constamment Flynn pour avoir ses chapitres à venir... Et puis, ça lui donnerait un bon prétexte pour le revoir...

-Et pour information, je suis toujours d'une sagesse exemplaire.

Bon, ça, même s'ils ne connaissaient pas tout l'un de l'autre, il ne pouvait pas se laisser avoir par ce point précis, elle en était convaincue. Et elle trouvait, de fait, d'autant plus amusant de souligner cette information qui était, bien évidemment, mensongère. Elle n'était pas quelqu'un de sage, et cela se découvrait bien vite chez elle, sans avoir à creuser bien longtemps sous la surface, il faut bien le reconnaître.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 781
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Mer 18 Mai - 18:27

Caelan & Flynn
Au milieu des gobelins
Flynn ne pensait pas vraiment pouvoir être publié un jour, mais c'était surtout parce qu'il n'avait pas vraiment confiance en lui. Il écrivait sans savoir si cela pourrait plaire un jour. En soit, il n'avait pas besoin d'écrire pour les autres, il pouvait très bien écrire pour lui d'abord. Mais quand même, quand on écrivait, on avait quand même toujours le fin espoir que quelqu'un lise et aime ce qu'on écrivait. C'était donc vraiment agréable de savoir que Caelan aimait ce qu'elle venait de lire. Même si l'ancienne Auror n'était peut-être pas la plus objective et qu'elle n'avait pas la vision de professionnelle de la lecture, Flynn appréciait sincèrement de savoir qu'il avait pu lui plaire. Son avis comptait énormément pour lui, il s'en rendait compte en cet instant. Il ne se rendait juste pas compte de ce qui était en train de se produire, il allait avoir besoin d'un peu plus de temps pour réellement le comprendre et encore plus pour passer un cap. Pour l'heure, il était juste heureux qu'elle ait aimé ce qu'il avait écrit et qu'elle accepte de devenir sa lectrice attitré. Flynn savait parfaitement que s'il traînait un peu – ce qui risquait vraiment d'arriver, il se connaissait – elle ne manquerait pas de le booster pour qu'il se bouge. C'était en partie pour cela que le journaliste lui demandait d'être sa lectrice première, parce qu'il connaissait quand même son caractère et qu'il se doutait qu'elle n'allait pas le laisser flâner n'importe comment. Il avait besoin de quelqu'un pour le motiver. Caelan allait être parfaite dans ce rôle, il n'en doutait pas une seule seconde. Le sourire de Flynn se fit plus grand quand elle plaisanta sur le fait qu'il trouverait bientôt une horde de lectrice fan. Il n'y croyait pas trop non, mais c'était pas mal de rêver un peu. Quoi qu'en fait, le jeune homme n'en avait que faire de se retrouver avec des groupies, ce n'était vraiment pas ce qu'il recherchait dans le lancement de ce projet. Il voulait simplement être reconnu pour son talent d'écriture, même si actuellement il ne pensait pas du tout avoir un talent. Mais ça encore, c'était toujours parce qu'il avait ce grand souci de confiance en lui et qu'il était incapable de croire en ses capacités. Ça n'allait pas s'arranger de sitôt en plus.

« J'ai comme un peu de mal à le croire bizarrement. »
Affirma-t-il quand Caelan lui confirma qu'elle était toujours d'une sagesse exemplaire. Ouais, il n'y croyait pas une seule seconde. Mais Flynn n'était pas vraiment difficile, il n'aurait pas vraiment de raison de ne pas lui donner la suite. « Mais il va bien falloir que tu le sois, si tu veux lire le reste. »

Reprit-il dans le simple but de la taquiner. Ce moment qu'il était en train de passer avec Caelan était vraiment agréable, cela faisait longtemps que le jeune homme ne s'était pas sentit à ce point détendu. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas plaisanté avec quelqu'un comme ça, lui permettant un peu de changer de son quotidien. Ça n'allait pas durer, bien sûr, mais il n'en savait rien encore. Comment pouvait-il à l'heure actuelle deviner les tournants qu'allaient prendre son existence prochainement et qui allaient avoir un grand rapport avec la jeune femme qui se trouvait présentement devant elle, et qu'il venait à peine de retrouver. Des tournants agréables pour certain, beaucoup moins pour d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 803
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   Jeu 19 Mai - 19:21


Au milieu des gobelins
C

aelan esquissa un sourire en coin quand Flynn affirma qu'il avait du mal à le croire quand elle affirma qu'elle était une sagesse exemplaire. C'était tout à fait vrai, s'il y avait bien un adjectif qui ne pouvait pas correspondre à la jeune femme, c'était "sage", si elle avait su se tenir, ne serait-ce qu'un peu, il est sûr et certain qu'elle n'aurait pas suivi les chemins qu'elle avait empruntés, qu'elle n'aurait pas fait les mêmes choix de vie. Tenez, même quand elle prenait des décisions sages en elle-même, comme le fait de mettre de côté sa carrière d'Auror, elle finissait par tout gâcher en revenant sur ces mêmes décisions. Il faut croire que c'était tout simplement plus fort qu'elle. Non, elle n'arriverait pas à se montrer sage, pas même pour faire plaisir à Flynn, mais elle pourrait s'en donner suffisamment l'air pour qu'il lui laisse lire la suite de ses écrits. Elle y tenait vraiment, oui, et pas uniquement pour lui faire plaisir, vraiment pas, mais tout simplement parce qu'il écrivait bien et qu'elle voulait connaître la suite. Bon, c'est sûr, elle n'aurait pas posé le même regard sur ce manuscrit s'il n'en avait pas été l'auteur, mais quand bien même. Normalement, elle avait suffisamment d'objectivité pour le décréter. Après tout, ils ne s'étaient pas vus depuis une éternité, et ils n'étaient pas supposés être des amis si proches que ça... même si, à parler ainsi avec lui comme ils le faisaient, Caelan ne pouvait s'empêcher d'avoir le sentiment qu'ils étaient des amis de toujours, qu'ils avaient toujours eu l'habitude de se retrouver avec ou sans Elizabeth... raison pour laquelle la jeune femme appréciait tant de s'être trouvée un prétexte digne de ce nom afin de revoir Flyn en toute impunité.

-Tout ce que tu voudras.
répliqua-t-elle, convaincue que, quoi qu'il en soit, son interlocuteur ne saurait résister à ses supplications s'il lui venait à l'esprit de lui dissimuler le reste de ses écrits.

Caelan, pour la première fois depuis qu'elle avait croisé Flynn, jeta un œil à sa montre. C'est qu'au départ, elle devait seulement se contenter de faire un tour à la banque, rien de plus, avant de rentrer chez elle. Et le temps avait filé à une vitesse folle. Elle ne l'avait pas vu passer. Et pour cause, elle se sentait bien en présence de Flynn. Et si elle n'avait pas réalisé avoir déjà abusé beaucoup de son temps, elle se serait encore éternisé, mais il fallait en tout savoir se limiter. Enfin, il paraît.

-Mince, j'avais pas vu l'heure !
dit-elle avant de lever les yeux vers Flynn. Il faut que j'y aille. Elle se releva, et fouilla dans le fond de son sac à la recherche d'un papier et d'un crayon avec lesquels écrire. Elle se rabattit finalement sur un vieux crayon et un ticket de caisse usé. Elle y griffonna rapidement son adresse. Bon, dès que tu voudras me faire lire la suite... Ou autre... c'est mon adresse.

Il l'avait peut-être, son adresse, puisqu'Elizabeth l'avait, mais sait-on jamais, il n'avait aucune raison d'avoir ajouté les amis de sa défunte femme à son carnet d'adresse. Et peut-être, d'ailleurs, serait-il content de la voir partir et ne chercherait-il pas à la joindre. Il avait toutes les cartes en main, que ce soit le cas ou non... Et elle devait bien avouer espérer qu'il voudrait la revoir.



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Au milieu des gobelins [pv Flynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au milieu des gobelins [pv Flynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il y a des Raciste dans le Staff, des raciste des Gobelins!
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Listes et demandes de métiers Orques & Gobelins
» Régiment de Gnoblars ou de Gobelins ?
» Forum Orques et Gobelins.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Gringotts
-