AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux sources (Melody :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Retour aux sources (Melody :3)   Ven 14 Aoû - 16:03

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Cela n’avait pas été difficile, on ne pouvait donc pas vraiment dire que Bonnie avait vraiment du mérite, mais elle avait bel et bien obtenue son elfe de maison. Puisque son cher et tendre n’avait pas l’intention de bouger ses fesses (pour changer), la jeune femme avait été voir elle-même la mère de ce dernier. Bonnie n’avait pas de scrupule à demander quelque chose à ses parents ou à ceux de Clyde, puisqu’ils devaient quand même veiller à leur confort c’était la moindre des choses après ce qu’ils avaient obligé les deux jeunes gens à faire (se marier franchement…), mais la jeune femme n’appréciait pas forcément avoir une discussion avec eux. Parce que généralement, les sujets revenaient toujours aux mêmes points. Cette fois-ci n’avait pas fait exception à la règle, encore une fois la jeune femme avait entendu parler d’une progéniture future. Et puis quoi encore sérieux ? Il était hors de question pour Bonnie qu’elle devienne une poule pondeuse et encore moins des enfants de Clyde, il ne fallait pas exagérer quand même. Elle n’avait rien pu faire contre l’union, mais elle ne pouvait pas les forcer à la faire avoir des enfants. Et par chance, Clyde était du même avis. Clairement, Bonnie se rendait bien compte de la « chance » qu’elle avait. Celui qu’elle avait épousé avait la fâcheuse manie de lui taper sur le système, mais au moins ils étaient en accord sur de nombreux sujets. Chacun vivait sa vie comme il l’entendait (même si l’habitude de Clyde à laisser ses déchets traînaient l’agaçait fortement, d’où l’elfe de maison) et ils ne forçaient pas l’autre à faire quelque chose de déplaisant. Du moins en principe, Bonnie devait bien avouer qu’elle appréciait quand même quand ils se prenaient la tête, cela mettait un peu de piment à ses journées. Tant que Clyde ne la forçait pas à pondre donc et lui permettait de faire ce qu’elle voulait de ses journées, elle considèrerait qu’elle ne s’en sortait pas trop mal.

Donc après cette entrevue avec la mère de Clyde, qui lui avait même parlé pendant de longue minute des prénoms qu’elle trouvait joli, Bonnie avait bien besoin de se changer les idées. Et donc, de ne pas rentrer directement chez elle afin de retrouver celui qu’elle avait épousé affalé sur leur canapé à boire l’une de ses nombreuses bouteilles de la journée. La jeune femme avait envie de faire autre chose avant de retrouver son merveilleux chez elle où elle se sentait si bien (ironie quand tu nous tiens…). Bonnie décida donc de se rendre à Pré-au-Lard et plus précisément, aux Trois Balais. Ca lui rappelait un peu l’époque, pas si lointaine, où elle était encore étudiante à l’école de magie. Elle devait bien avouer qu’elle était un peu nostalgique de cette période, quand elle n’avait pas ces « soucis » d’adulte. Quand elle se contentait de vivre sa petite vie d’adolescente, quoi qu’elle peinait encore grandement à se considérer comme une adulte maintenant. Donc comme elle aimait l’adolescente qu’elle était encore, elle s’installa au comptoir et commanda une bierraubeurre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Sam 15 Aoû - 14:42


Retour aux sources
N

ormalement, Melody ne devrait pas être ici. Mais s'il était un lieu où la bleue et bronze ne devait pas être, et une chose qu'elle ne devait normalement pas faire, vous serez assurés qu'elle ira au premier et fera le second. Il y avait certains interdits qu'elle se plaisait à transcender plus pour le challenge que cela représentait que pour ce qu'il y avait à la clé, alors il ne fallait pas forcément être surpris de la voir faire l'école buissonnière et de la retrouver à Pré-au-lard, plus précisément aux Trois-Balais. Bon, pour le coup, elle ne s'était pas spécialement rendue ici par goût du challenge, c'était plutôt par habitude. Elle connaissait, grâce à Sebastian, la grande majorité des passages secrets de Poudlard qui menaient au village sorcier, rien de plus facile pour elle que de s'y rendre, à loisir, chaque fois qu'elle le souhaitait, ce n'était plus vraiment une épreuve, à ce stade, plutôt une promenade de santé, avec juste le petit arrière-goût d'interdit qui va bien pour vous donner envie d'y revenir une nouvelle fois.

Pourquoi se trouvait-elle à Pré-au-lard, alors ? Tout simplement parce qu'elle avait besoin de prendre l'air et de se changer les idées. Non pas qu'elle aille mal. Cela avait été le cas, à un moment donné. Et plus longtemps qu'il ne faudrait, même, mais à présent, elle allait vraiment mieux. Elle avait fait le deuil de Morgan, s'était faite à l'idée que Sebastian ne donnerait plus de nouvelles... Elle avait envoyé au diable Linus, Yuûki, et toutes ses histoires de coeurs brisés en se disant que la belle Lexie serait bien capable de le réduire en miette, elle aussi, mais qu'elle n'avait pas vraiment de mal à accepter d'en payer le prix, juste pour un baiser d'elle. Restait une chose dont elle se remettait difficilement, Lysandre. Et pour cause. Décider d'ignorer définitivement quelqu'un, c'était simple sur le principe, mais quand ce quelqu'un était votre soeur jumelle, forcément, cela compliquait un peu l'affaire, la compliquait beaucoup, même, d'autant que toutes les deux partageaient toujours le même dortoir, et passaient toujours leurs vacances ensemble. D'ailleurs, à l'approche des vacances d'été, et même si la jeune femme avait hâte, la perspective de jouer les courants d'air pour voir Lysandre le moins possible l'ennuyait déjà.

Et c'était pour oublier cette considération en particulier que la bleue et bronze avait décidé de se rendre aux Trois-balais. Aller boire un verre seule, même si c'était un verre de bierraubeurre, c'était sans doute un peu triste, mais elle s'en fichait un peu. Ce n'était pas comme si elle n'était venue que pour cela, après tout. Elle avait d'abord fait du lèche-vitrine et cédé à quelque folie dépensière, dévalisant surtout Zonko, mine inépuisable quand on était un membre de la Guilde qui se respecte. Alors qu'elle poussait la porte des Trois-balais, elle reconnut une figure connue, et un sourire s'afficha sur son visage. Certes, Bonnie et elle avaient trop d'années d'écart pour être les meilleures amies du monde, mais elles avaient tout de même été très proches. Melody la considérait un peu comme une grande soeur, et un véritable modèle, aussi. Elle ne put donc pas résister à l'envie d'aller s'asseoir à côté d'elle.

-Salut. Si je m'attendais à te trouver ici ! Ça fait une éternité ! Comment tu vas ?









code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 14 Sep - 17:50

Melody & Bonnie
Retour aux sources
C’était un peu triste peut-être de se retrouver seule au comptoir des Trois Balais pour boire un verre, mais Bonnie n’en avait que faire. Elle n’avait de toute façon pas envie de rentrer chez elle tout de suite, alors elle était aussi bien ici. Et ça lui rappelait des souvenirs. Elle pourrait envoyer un message à une amie pour qu’elle la rejoigne, mais en même temps elle n’était pas trop mal. Et finalement, cela n’aurait servi à rien puisque la sorcière ne resta pas seule très longtemps. Elle n’avait pas prêté attention à la personne qui avait passé la porte du pub avant qu’elle ne s’approche d’elle. C’était Melody, qui reçue un grand sourire de la part de Bonnie quand elle la reconnu.

« Melody !! »

Dit-elle vivement avant de se lever et de prendre la jeune femme dans ses bras, ne cachant rien de la joie qu’elle ressentait en la revoyant. Cela faisait vraiment très longtemps que les sorcières ne s’étaient pas vues, ce qui n’était pas spécialement étonnant malheureusement. Bonnie était une sorcière adulte maintenant, elle avait quitté l’école de magie et donc les contacts qu’elle avait avec les élèves encore là-bas. Elle avait déjà du mal à garder contact avec ses camarades également sortie de l’école, elle ne pensait pas vraiment capable d’y arriver avec ceux encore sur place. Surtout qu’au final, Melody et elle avaient une grande différence d’âge. Elles n’étaient évidemment pas les meilleures amies du monde, mais elles s’entendaient quand même très bien. Bonnie était la plus jeune de sa famille et la bleue et bronze lui donnait un peu le sentiment d’avoir une petite sœur.

« Ca fait super longtemps oui ! » Confirma-t-elle. En même temps, ce n’était pas bien facile pour elles de se voir. « Ça va, je vis ma petite vie d’adulte. Et toi comment tu vas ? Ça se passe bien les cours ? Tu dois avoir hâte aux vacances qui approchent. »

Bonnie se souvenait toujours qu’en fin d’année, elle avait de plus en plus hâte aux vacances. Même si cela signifiait qu’elle rentrait chez elle. Bonnie se sentait toujours bien à Poudlard, elle y avait ses amis et sa vie en quelque sorte. Cependant, faire une pause dans les cours et surtout se débarrasser des examens, c’était quand même très bien. En tout cas, à première vue, elle semblait aller bien. Bonnie espérait en tout cas que Melody allait bien, elle était le genre de personne à qui la sorcière voulait du bien.

« Raconte-moi tout, c’est comment Poudlard maintenant ? »

Cela ne faisait pas si longtemps que ça que Bonnie avait quitté l’école de magie, mais elle avait vraiment le sentiment que ça faisait une éternité. Elle ne pouvait donc pas s’empêcher de se dire que quelque chose avait changé à l’école de magie, alors qu’en réalité il n’y avait sans doute vraiment aucune différence. Après tout, ce n’était pas comme si la sorcière avait terminé ses études il y a dix ans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Jeu 17 Sep - 19:41


Retour aux sources
L'

enthousiasme dont Bonnie fit preuve en la voyant, alors qu'elle s'exclamait et la serrait dans ses bras, faisait chaud au coeur de Melody. Cela faisait presque un an que Bonnie avait quitté l'école de sorcellerie. Depuis, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elles aient gardé contact, toutes les deux, mais pour autant, Melody aimait beaucoup Bonnie, et sentir qu'elle avait autant de plaisir à la revoir que l'inverse lui faisait grand bien. Elles seraient bien mieux l'une et l'autre à papoter ensemble (et les deux bavardes qu'elles étaient étaient bien capables de tenir une conversation des heures durant, intarissables qu'elles étaient quand il était question de prendre la parole) qu'à chacune rester attablées au comptoir à ne parler à personne. Bonnie et Melody qui resteraient emmurées dans le silence, quel ennui ! C'était vraiment loin de leur ressembler, à l'une comme à l'autre. En plus, après tout ce temps, toutes les deux avaient forcément beaucoup de choses à se dire.

Bonnie lui donna donc de ses nouvelles, elle vivait sa vie "d'adulte", comme elle disait. Ce mot, "adulte", ne su faire autrement que la faire grimacer, comme à chaque fois qu'elle l'entendait. Le perspective de quitter le monde de l'adolescence pour mener une vie d'adulte l'ennuyait au plus haut point. En tous cas, la vision qu'elle avait du monde adulte lui inspirait un profond frisson d'horreur, c'était si sérieux, si... restreint... Elle qui avait soif de liberté ne se voyait pas cantonnée à une vie où le champ des possibles diminuerait, où les portes se fermeraient une à une sous son nez.. Ça arriverait sûrement, mais ça l'agaçait profondément. Et dire que Bonnie était en plein dedans. Un appartement, un mari, une vie en apparence bien rangée. Tout ce que Melody haïssait. La bleue et bronze avait du mal à croire que Bonnie sache se satisfaire de tout cela. En fait, elle était même persuadée du contraire. Sinon, pourquoi lui poserait-elle tant de questions sur Poudlard ? C'était en tous cas de cette manière que Melody interprétait ses questions.

-Moi ça va très bien.
affirma-t-elle dans un sourire. Et elle était heureuse de pouvoir répondre à cette question sincèrement, ça faisait longtemps que ça n'avait pas été le cas. Et les cours, tu sais... enfin, je suis toujours aussi sage et attentive, tu penses bien. Sage et attentive, personne ne connaissant Melody ne pouvait y croire, pour preuve, elle se trouvait ici en cet instant, alors qu'elle devrait en théorie assister à un cours (forcément barbant et long) d'histoire de la magie. J'ai assez hâte d'être aux vacances, ouais, mais en même temps, Poudlard va me manquer. L'école a pas franchement eu le temps de changer depuis ton départ, mais bon, l'été va être long, sans certaines personnes. Elle pensait à la Guilde et à ses membres, bien sûr, mais aussi et surtout, elle pensait à Lexie, Lexie dont elle n'avait rien le droit de dire mais qu'elle appréhendait de ne pas voir pendant deux mois, perdue dans la pauvre et ridicule île écossaise où vivait ses parents, avec Lysandre pour seule compagnie... Enfin, y'a du nouveau quand même, on a changé de directeur, mais j't'avoue que j'ai pas vu la différence, pour le moment. Et elle espérait que ça allait durer. L'incompétence de Dippet avait, il faut bien l'admettre, bien arrangé les affaires de la Guilde, jusque-là. Et toi alors, ta vie d'adulte, ça se passe comment ? Et avec ta loque de mari ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mar 13 Oct - 9:47

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Quand il s’agissait de tenir une conversation, Bonnie était une championne. Et elle savait qu’en présence de Melody, elle n’avait aucune raison de se retenir de parler (ce qu’elle faisait rarement, mais par moment elle n’avait pas le choix). Les deux amies s’entendaient parfaitement sur ce point et puisqu’elles ne s’étaient pas vu depuis longtemps, elles avaient énormément de chose à se raconter. On ne pouvait pas dire que Bonnie avait vraiment fait l’effort de garder contact avec ses camarades de Poudlard encore dans l’école de magie, mais ce n’était vraiment pas simple en réalité. Cette année avait été remplit de bonnes et de moins bonnes choses, elle avait été vraiment occupé. Et puis tout simplement, elle était entrée dans cette vie d’adulte qui ne lui plaisait pas tant que cela au fond. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait envie d’entendre Melody parler de l’école, la ramenant un peu en arrière dans le temps. Bonnie était contente d’entendre la jeune femme lui affirmer qu’elle allait très bien, sentant vraiment de la sincérité dans ses paroles. Mais surtout, elle était heureuse de voir qu’elle n’avait pas changé. Son sourire s’agrandit quand elle mentionna les cours et le fait qu’elle était toujours aussi sage et attentive. Le fait qu’elle se trouve actuellement dans le pub du village voulait bien dire qu’elle ne l’était pas, ce n’était pas une sortie officielle. L’ancienne élève reconnaissait bien là la bleue et bronze.

« Certaines personnes ? » Demanda malicieusement Bonnie quand Melody en fit référence. Elle avait bien envie de savoir à qui la jeune femme pouvait bien penser, une manière pour elle de jouer les curieuses. Cela pouvait être simplement ses amis, mais c’était peut-être plus et la jeune femme avait vraiment envie de savoir. On ne la retenait pas quand il s’agissait de se montrer curieuse et parfois un peu trop.

Poudlard dans son ensemble n’avait donc pas trop changé, ça n’étonnait pas spécialement Bonnie finalement. Après tout, elle n’avait quitté l’école de magie que depuis un peu moins d’un an. Mais ça avait été une année bien remplit pour elle, alors forcément elle avait le sentiment que ça faisait plus. Surtout, il fallait bien l’avouer, que Poudlard lui manquait vraiment.

« Ma loque de mari doit sans doute être en train de faire ce qu’il sait faire de mieux… rien du tout. » Elle rit à sa remarque, même si c’était justement l’attitude de Clyde qui l’agaçait le plus. Elle n’avait vraiment jamais vu quelqu’un d’aussi mou que lui. D’un point de vu général bien sûr, elle n’avait aucune idée de comment les choses pouvaient bien se passer dans son pantalon et elle n’avait aucune envie de le savoir. « C’est cool la vie d’adulte, on est… adulte. » Elle marqua une pause, avant de finalement reprendre avec beaucoup moins d’enthousiasme. « En fait, je dois t’avouer que la vie à Poudlard me manque. C’est sympa d’être adulte mais, ce n’est pas comme je l’aurais voulu. » Elle afficha un léger sourire. « J’ai pas trop à me plaindre, je n’ai pas besoin de travailler, mon idiot de mari me fout suffisamment la paix pour que je puisse faire ce que j’ai envie. A part mes parents qui ne m’ont jamais autant embêté que depuis que je suis une « femme », c’est assez tranquille. Peut-être un peu trop en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mar 13 Oct - 17:24


Retour aux sources
B

ien malgré elle, Bonnie ne put s'empêcher de rougir légèrement quand Bonnie reprit son "certaines personnes" comme si elle avait comprit qu'il y avait quelques personnes en particulier. Voilà qui ne devait pas vraiment la crédibiliser quand elle se fendit d'un "ouais, mes amis, quoi", qui ne devait pas être vraiment convaincant. Elle devait reconnaître que c'était bien là le seul point noir de sa relation encore très récente (mais pour autant très intense) avec Lexie : elle ne pouvait en parler à personne. Et pourtant, elle se sentait si bien avec la jeune femme, leur relation avait pris une tournure si exceptionnelle, qu'elle avait vraiment du mal à ne pas se confier, y compris à Brook et à Brittany, qui ne seraient pas forcément à même de comprendre, et dont elle ne voulait pas perdre l'amitié. De même pour Bonnie. Melody l'adorait, elle tenait vraiment beaucoup à elle, mais elle ne se voyait pas lui apprendre sa récente idylle avec sa camarade de Serpentard, elle risquait trop gros. Alors, tant pis si elle n'était pas vraiment crédible, elle n'irait pas au-delà de ce demi-mensonge. Après tout, c'était vrai tout de même que d'autres de ses camarades, les membres de la guilde, tout particulièrement, allaient terriblement lui manquer durant ses vacances.

Fort heureusement, elle pouvait compter sur Bonnie pour ne jamais s'attarder sur un seul sujet. La jeune femme était tout autant si ce n'est plus bavarde que la bleue et bronze, et entre elles, il ne fallait pas s'attendre au moindre moment de silence, elles étaient tout à fait capable de se parler non stop des heures durant, sans avoir à forcer la recherche d'un sujet de conversation digne de ce nom. La jeune femme lui raconta donc sa vie d'adulte "responsable", son mari était toujours cette loque innomable que Melody avait quelques fois croisée dans les couloirs de Poudlard. Il est vrai qu'on faisait aisément plus éveillé et dynamique que cette larve de Clyde Hornby. Bonnie semblait mitigée par rapport à sa vie d'adulte. D'un côté, elle semblait plutôt libre. L'avantage d'un mari comme Clyde, c'est qu'il vous lâchait les basques et vous laissait vivre votre vie, d'un autre côté, elle avait l'air de s'ennuyer. Pour cela, Melody n'hésitait pas à la plaindre : l'ennui était son ennui mortel, ce n'était pas pour rien qu'elle passait tout son temps à essayer de pimenter son existence, en repoussant ses limites toujours un tout petit peu plus loin que précédemment.

-Tu sais quoi ? Tu devrais faire un truc complètement dingue. Genre un tour du monde, un truc du genre. T'es libre, tu peux aller ou tu veux quand tu veux.
C'était une vision très idyllique des choses, Bonnie n'était peut-être pas si libre que ça, mais la bleue et bronze le croyait. Qu'est-ce qu'ils te font, tes parents, pour t'embêter ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 2 Nov - 21:47

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie ne se perdit pas vraiment sur le sujet des « certaines personnes » qui allaient manquer à Melody. La jeune femme ne fut pas spécialement convaincante quand elle affirma que c’était ses amis qui allaient lui manquer, mais elle ne chercha pas à en savoir plus. De toute façon, si la bleue et bronze avait l’intention de lui en parler, elle le ferait sans doute. Techniquement parlant, les deux femmes ne se devaient aucune vérité et n’avaient pas besoin d’être complètement sincère l’une de l’autre, même si elles n’avaient pas vraiment de raison de mentir (du moins c’était ce que la jeune adulte se disait). De toute façon, elles parlaient d’autre chose maintenant. Bonnie n’était pas du genre à se perdre dans les détails d’une conversation de toute façon, elle pouvait aisément passer du coq à l’âne. En plus, elle était suffisamment bavarde pour lancer plusieurs sujets en même temps, ce qu’elle ne manqua pas de faire. Elle aimait bien parler d’elle en plus, il fallait bien l’avouer. Si on donnait la possibilité à Bonnie de se « plaindre » de sa vie, elle ne manquait pas l’occasion de le faire. Même si, comme elle le disait, elle n’avait pas tant que cela de raison de se plaindre. Melody lui suggéra alors de faire un truc dingue, comme un tour du monde. Elle n’y avait pas pensé en effet, elle se demandait même pourquoi elle n’y avait pas déjà pensé.

« J’avoue que je devrais en profiter, je sais même pas pourquoi je n’y ai pas pensé. Enfin, je rentre à peine d’une semaine de vacances à l’étranger et c’était vraiment agréable. Je devrais envisager ça tient ! Et pourquoi tu ne viendrais pas le faire avec moi ? »


Elle ne disait pas cela à la légère, elle ne parlait jamais à la légère quand c’était comme cela. Elle se disait vraiment qu’elle pourrait faire ce genre de chose complètement dingue avec Melody, qui avait quand même un caractère similaire au sien. Evidemment, ce n’était pas si évident que cela pour elle de partir. Ce n’était pas comme si elle pouvait abandonner son « foyer » pour partir pendant plusieurs mois, voire année. Elle était persuadé que Clyde ne l’embêterait pas trop (quoi qu’elle puisse bien être surprise par lui), mais ses parents ne la laisseraient jamais faire. Ce n’était pas pour rien qu’ils avaient voulu la « marier » si vite.

« Ce sont des parents alors tu sais… ils veulent que je fonde ma famille, ce genre de chose. » Bonnie afficha une grimace qu’elle exagéra évidemment beaucoup. « C’est hors de question que je leur donne cette satisfaction ! »

Par chance, celui qu’elle avait pour mari était sur la même longueur d’onde sur ce détail. Elle n’avait donc pas trop à s’en faire le concernant, mais ça n’empêchait pas sa mère de continuer encore et encore de lui en parler. Comme si elle pensait pouvoir avoir entièrement la main sur le destin de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mar 3 Nov - 20:05


Retour aux sources
L

a situation de Bonnie n'était pas idéale, c'est certain, mariée à un homme qu'elle n'aimait pas, contrainte à une vie qu'on pouvait considérer comme un peu cloisonnée, mais la bleue et bronze choisissait de porter un autre regard sur son interlocutrice et sur son existence. Certes, elle n'aimait pas son mari, mais au moins, il lui foutait une paix royale, il lui laissait faire ce qu'elle voulait, elle gardait une grande liberté. Melody se disait que c'était certainement ce qui pourrait lui arriver de mieux dans l'avenir. Certes, elle avait quelques ambitions professionnelles, elle aimerait évoluer dans le milieu de la mode, ce n'était pas sans raison qu'il jouait ainsi des aiguilles sans arrêt, mais elle savait bien que ses aspirations avaient toutes les chances d'être tuées dans l'oeuf. Alors, quitte à devenir femme au foyer comme à peu près toutes les femmes à leur époque, elle espérait bien avoir un mari qui l'ignorerait et lui laisserait faire ce qu'elle voulait... et aimer qui elle voulait. Ses préférences ne seraient jamais comprises ni acceptées, elle le savait bien, alors autant trouver un partenaire qui accepterait de faire illusion avec elle. En définitive, Clyde Hornby était peut-être, en ce sens là, la perle rare. Et c'était un constat effectivement effrayant. Oui, Melody, de son point de vue extérieur et naïf, enviait la vie de Bonnie. Elle l'imaginait capable de tout plaquer (pour ce qu'il y avait à plaquer) du jour au lendemain pour faire le tour du monde. L'idée avait l'air de véritablement enthousiasmer la jeune femme. Et la bleue et bronze adorerait la suivre dans une entreprise aussi folle. Sauf que, bien sûr, du haut de ses quinze ans, personne ne lui laisserait faire une chose pareille.

-C'est mes parents à moi qui me piqueraient une crise, si je leur disais partir faire le tour du monde, comme ça, du jour au lendemain.
plaisanta-t-elle, même si c'était effectivement la vérité, ses parents criseraient bel et bien.

N'empêche que, un jour ou l'autre, elle espérait bien avoir ce genre d'opportunité. Ça faisait partie de ses rêves les plus fous, découvrir d'autres vies, d'autres cultures, d'autres paysages, s'imprégner d'atmosphère différentes. Ça l'inspirerait peut-être pour ses créations, d'ailleurs (si elle devait se trouvait des excuses). Ceci dit, même si elle adorait passer du temps avec Bonnie, si elle devait accomplir ce rêve un jour, elle savait très bien en compagnie de qui elle apprécierait de le faire.

-Toujours là pour nous brider, les vieux, hein ?
ajouta-t-elle en souriant, pour rebondir sur ce que Bonnie lui disait. En même temps, heureusement que t'as pas l'intention d'obéir au tien, rien qu'à l'idée de t'imaginer avec des marmots, j'ai des frissons d'angoisse.

Elle exagérait un peu, c'est sûr, n'empêche qu'elle n'imaginait vraiment pas Bonnie en train de pouponner. Quoique si les gosses de Bonnie étaient à moitié Clyde (beurk), ils devraient passer leur temps à pioncer.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mer 25 Nov - 11:31

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Evidemment que l'idée de faire le tour du monde était tout bonnement infaisable pour Bonnie, comme pour Melody. Même si la bleue et bronze n'avait pas la liberté de Bonnie concernant sa famille, cette dernière n'était pas beaucoup plus libre finalement. Ses parents n'accepteraient jamais de la laisser partir comme cela, sur un coup de tête, pour faire le tour du monde. Ils ne la laisseraient jamais abandonner son "foyer" pour ce genre de rêve, à moins qu'elle décide de le faire avec Clyde. Et ça, Bonnie ne voulait même pas l'envisager une seule seconde. Déjà qu'elle parvenait difficilement à le supporter quand elle rentrait chez elle de ses longues journée d'occupation en dehors de leurs appartements, ce n'était pas pour se le coltiner de cette manière. Par chance, son très cher et tendre époux était bien le genre d'homme à ne vouloir pas sortir de chez lui, alors partir en voyage ce n'était pas envisageable. Bonnie ne se retint pas de sourire et de rire quand Melody fit remarquer que les parents étaient toujours présents pour les brider, c'était tellement ça. Mais en même temps, c’était sans doute le cas de tous les parents du monde. Les deux jeunes femmes n'étaient clairement pas les seules dans ce cas-là. Le nombre de mariages arrangés était parlant sur ce sujet. Bonnie n'était pas la seule qu'on avait forcé à épouser un sorcier de sang pur afin de perpétrer la lignée de sorcier, elle avait juste eu un peu de chance de tomber sur Clyde. Est-ce qu'elle l'avouerait à celui qu'elle avait épousé ? Jamais de la vie. Il ne fallait pas compte sur elle pour lui dire ce qu'elle pensait, même s'il devait penser la même chose. Ils se prenaient la tête, ils se supportaient difficilement (du moins concernant Bonnie, Clyde ne semblait jamais se prendre la tête...), mais au moins ils se foutaient une paix royale sur les sujets importants. Comme celui que la sorcière abordait avec son amie.

« M'en parle pas, ça me donne envie de vomir d'imaginer. » Bonnie n'avait vraiment pas envie de répondre aux attentes de ses parents - sa mère surtout - sur le fait de remplir ses devoirs conjugaux afin de fonder sa famille. « Quoi que la partie marmots n'est pas la pire au final, quand on y réfléchit. » Après tout, Bonnie n'était pas en soit contre l'idée d'un jour avoir des enfants. Elle n'y avait jamais vraiment pensée, elle n'en avait aucune envie, mais elle ne pouvait pas savoir ce que son esprit et son corps allaient penser dans le futur. Elle était encore jeune après tout, c'était normale qu'elle n'en ait que faire en cet instant. Même s'il y avait une chose qui était sur et certaine. « C'est surtout la partie conception, si tu vois ce que je veux dire. » Bonnie afficha une grimace un peu exagéré pour illustrer son propos. « Il est hors de question qu'un jour, je le laisse me toucher. »

Et par chance, encore une fois, Clyde était sur la même longueur d'onde. Elle ne pouvait que saluer ce détail, vraiment. Parce qu'elle n'avait pas à réfuter des avances, sauf quand Clyde s'amuser à la taquiner (ce qui arrivait souvent).

« Bon et si on arrêtait un peu de parler de moi ! »
S'exclama-t-elle finalement, se disant qu'il était peut-être temps de changer de sujet. C'était donner bien trop d'importance à son mari que de parler autant de lui. « Comment ça va coter coeur ? »

Elle n'avait évidemment pas oublié la petite phrase que son amie avait prononcé précédemment, même si elle n'avait pas répondu sur le coup. Et c'était justement pour cela qu'elle relançait un peu le sujet, se disant que ça devait concerner des histoires de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Ven 27 Nov - 14:25


Retour aux sources
M

elody étant évidemment plus jeune que Bonnie, l'idée de devenir mère un jour ne l'effleurait pas une seule seconde, loin s'en faut, et pour elle, les enfants étaient une sorte de marmaille bruillante, fatigante et bagarreuse qui s'agitait dans tous les coins et qui nécessitaient une dépense hallucinantes aussi bien de temps et d'argent que d'énergie. Vu comme c'était parti, par ailleurs, il valait mieux que la bleue et bronze ne change jamais d'opinion sur la question, car la déception pourrait bien être au rendez-vous, à ce moment-ci, puisqu'elle ne vivrait manifestement jamais la même vie sentimentale que beaucoup d'autres, ne se marierait donc pas, et aurait encore moins d'enfants. Alors forcément, quand l'une de ses amies proches, même si plus âgées qu'elle, évoquait l'idée d'avoir des gosses, ça avait de quoi la... perturber. Ceci dit, ce n'était pas demain la veille que la jeune femme aurait des enfants, de toute manière, étant donné que, pour cela, il faudrait qu'elle laisse Clyde la toucher. Beurk. À cette simple pensée, Melody afficha une grimace de profond dégoût. Oui, Mel savait ce qu'elle voulait dire par "conception", et à ses yeux, imaginer qui que ce soit faire quoi que ce soit avec Clyde Hornby était un véritable supplice, parce qu'elle ne savait se figurer l'époux de Bonnie autrement que comme une espace de grosse limace gluante qui rampait constamment dans sa propre crasse.

-J'espère bien !
répliqua-t-elle, amusée. Manquerait plus que ça ! Si un jour j'apprends que t'as fait... je sais pas quoi... avec lui, je te fais interner à Sainte-Mangouste direct !

Elle prenait le parti de plaisanter concernant cette situation, mais le tout n'était pas si amusant que cela, en vérité, et la bleue et bronze plaignait quand même Bonnie. On rêve tous de rencontrer le grand amour, et au lieu de ça, on l'avait mariée à Clyde Hornby, et même si elle finissait par tomber amoureuse dans sa vie, elle serait accusée d'adultère si elle laissait parler ses sentiments. Oui, vraiment, mieux valait en rire qu'en pleurer, car pour peu que l'on y réfléchissait un peu, la situation était immédiatement déplorable. Après, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Melody était d'un tempérament optimiste (et il valait mieux, au vu de sa propre situation sentimentale), elle voulait croire que son interlocutrice obtiendrait tout ce qu'elle désirait dans la vie. C'était une battante, une fille volontaire, impossible qu'elle ne puisse pas avoir le monde à ses pieds. Bonnie décidait de faire dévier la conversation sur un autre sujet, sauf que Melody se serait bien abstenue de s'entendre poser des questions. Non pas qu'elle soit pudique de façon générale, mais là, la situation était différente. Bonnie était ouverte d'esprit, elle comprendrait peut-être... Mais Melody n'avait pas envie de prendre le moindre risque.

-Oh bah tu sais, depuis Linus... je papillonne, on va dire.
Elle devrait peut-être s'arrêter là. Sauf qu'à chaque fois, elle trouvait que c'était injuste de reléguer une relation si forte pour elle au second plan. Et je suis avec quelqu'un, ça se passe bien, et avant que tu me harcèles de questions, je t'en dirais pas plus.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 21 Déc - 20:58

Melody & Bonnie
Retour aux sources
La situation n’était en réalité pas vraiment drôle, mais en même temps il valait bien mieux en rire qu’en pleurer. Bonnie n’avait aucune envie de s’apitoyer sur son sort, même si elle avait sans doute de nombreuses raisons de le faire. Elle n’était pas non plus le plus à plaindre au final, alors il valait mieux qu’elles se contentent simplement de plaisanter de cette situation. Même si vraiment, ça lui donnait la nausée rien que de penser laisser Clyde poser ses mains sur elle, elle n’avait aucune envie de prendre ce détail autrement qu’à la légère. Parce qu’elle savait que de toute façon, elle n’allait jamais le laisser faire. Il était hors de question qu’elle fasse quoi que ce soit avec l’homme qu’on l’avait forcé à épouser, afin de fonder cette famille qu’on attendait tant de sa part. De toute façon, Bonnie avait bien trop l’esprit de contradiction pour ça. Plus on lui demandait de fonder une famille, moins elle avait envie de le faire. Autant dire que ce n’était vraiment pas de cette manière qu’il fallait faire avec elle. Bonnie ne manqua pas de rire franchement aux propos de son amie, elle adorait vraiment le sens de l’humour de Melody. Même si bien sûr, elle espérait quand même qu’il y ait un peu de sérieux.

« Je savais que je pouvais compter sur toi ! »

Parce qu’en réalité, s’il s’avérait qu’un jour elle avait fait cela avec Clyde, elle préférait vraiment que Melody décide de l’interner directement à Sainte Mangouste. Il valait sans doute mieux qu’elle soit internée rapidement, si jamais c’était le cas. Mais Bonnie savait parfaitement que même si elle devenait complètement folle, elle ne laisserait pas ce genre de chose arriver. Et maintenant que Bonnie et Melody avait longuement parlé de ce qu’elle devenait, la femme mariée ne manquait pas de vouloir s’intéresser un peu plus à la bleue et bronze. Spécifiquement sur les histoires de cœur bien sûr, parce que c’était un peu le thème après tout. Elle avait bien envie de savoir où en était Melody, depuis tout ce temps où elles ne s’étaient pas vu. Après tout, Bonnie ratait énormément de potin depuis qu’elle avait quitté l’école de magie. Dans un premier temps, au vu des propos de Melody, Bonnie crut que la jeune femme n’avait pas trouvé chaussure à son pied. Mais quand elle reprit la parole finalement, elle affirma qu’elle était avec quelqu’un, que ça se passait bien, mais qu’elle n’allait rien dire de plus.

« Mais pourquoi ? Ce n’est pas juste ! »
Lança-t-elle d’une voix plus forte, sans cacher le fait qu’elle se sentait vraiment vexée que son amie ne souhaite pas lui en dire plus. Evidemment, elle ne se doutait pas une seule seconde pourquoi elle ne voulait rien dire. Si elle l’avait su, elle l’aurait compris. Ou plutôt, elle serait sans nul doute incapable de comprendre vraiment la situation de Melody. « Tu as commencé à parler, tu ne peux pas t’arrêter maintenant et me laisser sur ma faim quand même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Sam 26 Déc - 16:17


Retour aux sources
O

h, mais Melody avait beau plaisanter, elle considérait bel et bien que ce serait une infamie s’il venait ne serait-ce qu’à l’esprit de Bonnie de fonder une famille avec l’homme qu’on l’avait obligée à épouser. À ce moment là, la jeune femme serait convaincue qu’elle avait été lobotomisée, alors pas question, certainement pas ! Bon, elle n’irait peut-être pas jusqu’à exiger l’internement de son amie à Sainte-Mangouste, non, mais elle se ferait quand même très sérieusement du souci pour sa santé mentale. Melody lui adressa donc un sourire qui, si elle avait pris la peine de parler, aurait pu signifier qu’elle serait toujours là pour veiller dans des situations d’urgence comme celle-ci. Que Bonnie soit pour toujours collée aux basques de cet abruti flegmatique de Clyde Hornby, c’était une chose, qu’elle se vautre dans la luxure avec cet incapable, c’en était une autre, et même si elle n’avait techniquement pas son mot à dire là-dessus, elle ferait tout de même tout son possible pour que le couple n’accomplisse jamais ses devoirs conjugaux.

Même si le sujet en question avait quelque chose de… un rien rébarbatif, dirons-nous, il aurait peut-être mieux valu s’y cantonner quand même, étant donné ce qui devait se dérouler ensuite. Bon, Melody l’avait cherché, en même temps. Elle était bien placée pour connaître le caractère de Bonnie, toutes deux en avaient de particulièrement similaires, l’une comme l’autre. Et si Bonnie lui avait appris avoir rencontré quelqu’un et être bien avec cette personne, elle ne se serait très clairement pas contentée de ça et aurait sans nul doute insisté jusqu’à tirer les vers du nez de son interlocutrice. Oh, si ça ne tenait qu’à elle, si la société était faite différemment, Melody n’hésiterait pas un seul instant. Elle avait tant envie, en vérité, de partager avec son interlocutrice le récit de ses amours toutes neuves, mais dont elle ne saurait déjà pas se passer. Malheureusement, le nom de Lexie n’avait guère le droit de s’échapper de ses lèvres. Elle pensait Bonnie ouverte d’esprit, mais comment être certaine qu’elle le soit assez ? Dans tous les cas, la bleue et bronze ne se voyait pas compromettre un tel secret. D’autant que cela la mettrait, autant qu’elle, dans l’embarras.

-J’ai rien le droit de te dire.
répliqua-t-elle d’un ton qu’elle voulait léger, afin d’éviter que Bonnie ne se mette tout à coup à imaginer tout et n’importe quoi (si c’était vraiment possible). Je te jure, j’adorerais t’en dire plus, mais c’est un secret. Tu me connais, je ne trahirais jamais un secret, et encore moins quand c’est le mien.

Faire tant de mystères ne ferait peut-être qu’attiser plus encore la curiosité de son interlocutrice, mais tant pis, si elle avait voulu échapper aux questions de Bonnie, elle aurait dû prétendre n’être avec personne… seulement, c’était une chose qu’il lui était impossible de dire. Elle aimait bien trop Lexie pour reléguer leur histoire au second plan, comme si de rien n’était, comme s’il ne s’agissait de rien. En faire un secret fort et sérieux, cela se rapprochait déjà bien plus de la réalité de ce qu’elle vivait.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Sam 6 Fév - 23:52

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie avait envie de savoir, encore plus avec le fait que Melody lui affirme qu’elle ne lui dirait rien de plus. La jeune femme ne cachait pas le fait qu’elle était vraiment curieuse et qu’elle n’avait aucun souci à s’immiscer dans la vie des autres. Elle ne pensait pas que Melody pouvait avoir des secrets pour elle, après tout elles se disaient tout jusqu’à présent. Enfin, c’était ce que la jeune femme pensait. Mais apparemment, la bleue et bronze ne pouvait vraiment rien dire à son ancienne camarade. Bonnie n’avait pas pu s’empêcher de questionner un peu plus son amie, de lui demander et d’attendre de sa part une réponse, mais elle se contenta de lui affirmer qu’elle ne pouvait rien lui dire. La jeune femme poussa un long soupire, n’appréciant vraiment pas les propos de Melody. Elle n’avait rien le droit de lui dire ? Vraiment ? Elle ne voyait pas en quoi la jeune femme devait cacher quelque chose par rapport à cette nouvelle relation qu’elle avait mentionné un instant. Et pourquoi est-ce qu’elle lui en avait dit un peu, pour ensuite lui affirmer qu’elle ne pouvait pas dire plus. Bonnie aurait vraiment aimé ne rien savoir, il se serait sentit moins frustrée. Melody reprit la parole, disant qu’elle adorait lui en dire plus mais qu’elle ne pouvait vraiment pas. Et elle était vraiment du genre à garder ses secrets.

Bonnie poussa un nouveau soupire, elle pouvait difficilement contredire la jeune femme. Melody était vraiment une tombe quand il s’agissait des secrets, elle ne pouvait pas lui reprocher ça quand même. C’était une qualité après tout, ce qu’elle appréciait sincèrement chez son amie. Mais quand même, ça l’ennuyait grandement de ne pas pouvoir en savoir plus sur l’idylle de la jeune femme. La seule chose qu’elle devait se contenter de savoir, c’était qu’elle était avec quelqu’un et que ça se passait bien.

« C’est vraiment pas juste. » Dit-elle dans un air boudeur, poussant un nouveau soupir. Elle n’avait pas l’intention d’insister d’avantage, même si ça lui demandait quand même un énorme effort. Parce qu’elle était très curieuse et qu’elle avait envie de sa voir. C’était simplement pour la jeune femme qu’elle ne faisait pas tout un cirque, parce qu’elle appréciait bien trop Melody pour ça. « Mais tu sais, si tu sors avec un gars marié, je ne te jugerais pas. »

Bon, elle disait cela parce qu’elle voulait un peu pousser son amie à parler quand même, mais sans donner trop l’air de la forcer. Il n’y avait pas beaucoup de raison qui pouvait pousser la jeune femme à ne rien dire de sa relation, aussi bien qu’elle puisse se passer. Mais, Bonnie était bien loin d’imaginer que cela avait un rapport sur la nature direct de la personne qu’elle aimait, qui n’était pas un homme comme elle était en train de s’imaginer. Elle pensait à un homme marié, ou quelqu’un qu’elle n’assumait pas d’aimer. Elle ne pouvait pas s’imaginer qu’elle puisse aimer une fille, parce qu’elle était ouverte d’esprit, mais Bonnie ne l’était peut-être pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 8 Fév - 21:32


Retour aux sources
M

elody ne pouvait en rien reprocher l’attitude de Bonnie. Et pour cause, si les rôles avaient été inversés, il ne faisait pas l’ombre d’un doute qu’elle l’aurait également harcelée jusqu’à ce qu’elle finisse par cracher le morceau, et à plus forte raison qu’elle se dirait que son interlocutrice finirait forcément par céder. Après tout, quel si grand secret Melody Farnsworth pourrait-elle bien avoir pour ainsi ne rien vouloir dire ? Généralement, quand elle adoptait une telle attitude, ce n’était pas dans l’intention de faire de la rétention d’information, mais avec le souhait de faire mariner la personne à laquelle elle s’adressait jusqu’à enfin la libérer de tant d’attente et de frustration. Cette fois, même si c’était sérieusement tentant, elle ne pouvait rien dire. Et pourtant, au fond, la bleue et bronze se disait que Bonnie, ouverte d’esprit comme elle l’était, serait peut-être l’une des rares personnes de son entourage susceptible de la comprendre, d’entendre ce qu’elle avait à dire, et la véracité de ses sentiments sans la juger trop rapidement ou encore la taxer de dégénérée mentale comme d’autres ne s’en priveraient sans doute pas. Mais elle ne pouvait pas, définitivement pas. Et si elle lâchait, même accidentellement, le morceau à son entourage ? Melody s’en moquait bien, que sa réputation s’en voit ruinée, ce n’est pas vraiment comme si elle en possédait une au départ, de réputation. Mais elle le vivrait bien plus mal, si c’était sur Lexie que tout cela devait retomber, et même si Bonnie était la plus agréable des sangs purs qu’on puisse imaginer, elle vivait tout de même dans leur sillage, et ces cercles étaient suffisamment restreints pour que l’information finisse par se propager, ce qui serait le pire scénario envisageable. Non, décidément, elle ne pouvait pas.

-Un homme marié ? T’en as, de l’imagination, toi.
répliqua-t-elle.

Il faut dire que cette proposition lui semblait complètement absurde. Du haut de ses presque seize ans, elle ne parvenait pas ç s’imaginer que cela puisse arriver. Homme marié, elle associait cela à « vieux », et pourtant, il n’y avait rien de plus faux. Après tout, Bonnie était mariée et elle n’était pas tellement plus âgée qu’elle. Et elle apprendrait bien vite que Lexie n’aurait pas attendu sa majorité pour se voir fiancée. Contre son gré, certes, mais pour ce que ça changerait à la difficulté de la situation.

-T’as beaucoup de mariés infidèles dans ton entourage, ou bien ?

À commencer par elle-même, peut-être (c’est en tous cas ce que ne manquait pas de sous-entendre le sourire malicieux qu’elle lui adressa au moment de prononcer ces mots. Si ce devait être le cas, il est certain que Melody l’encouragerait. Quelles autres options, avec un tel bon à rien de mari ?
…Oui, bon, je vous l’accorde, elle était complètement en train de détourner la conversation, mais c’était un fait et elle n’en démordrait pas. Elle ne pouvait rien dire. Elle ne pouvait pas, c’était ainsi. Et l’insatiable curiosité de son interlocutrice allait devoir se contenter de cet état de fait, qui ne lui plairait sans doute pas.



code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 7 Mar - 14:23

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie avait envie de savoir, elle n’y pouvait rien. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi Melody faisait à ce point des mystères. Evidemment, si elle devait apprendre la vérité, elle le comprendrait, mais la jeune femme était bien loin d’imaginer une telle situation. L’idée même que son amie puisse être attirée par les personnes de même sexe qu’elle ne l’effleurait pas du tout. Le plus souvent, ce genre de secret était dû aux soucis de sang, d’âge ou de vie sociale. Un homme marié était la solution la plus « logique » qui lui était venu, marié et vieux peut-être. Melody avait beau avoir un sang pur, elle ne faisait pas partie des familles comme Bonnie, ne cherchant pas à se mêler aux moldus. Cela étonnerait beaucoup Bonnie d’apprendre que son amie se retrouvait mariée de force comme elle l’avait été. Elle n’imaginait donc pas que le sang soit un souci, alors elle pensait à un homme marié. Et si elle en parlait à voix haute, c’était dans la simple idée qu’elle finisse par lui cracher le morceau. Elle n’y pouvait rien, elle était curieuse et avait envie de savoir. Mais visiblement, Melody n’était pas avec un homme marié. Bon… qu’est-ce que ça pouvait bien être alors ? Ce n’était pas juste quelqu’un de fiancé, peut-être juste un vieux ? Oui, Bonnie avait de l’imagination, mais clairement pas assez pour envisager la possibilité donc que le secret de Melody était une femme.

« Tu sais les mariages arrangés, ça pousse souvent les gens à être infidèles. » Dit-elle dans un sourire amusé, quand Melody la questionna un peu plus sur les infidélités de son entourage. La jeune femme avait bien vue le sourire malicieux de la bleue et bronze, se doutant de ce qui trottait dans son esprit. Elle se demandait si Bonnie n’était pas concernée et c’était une manière de détourner la conversation. Elle n’allait pas se laisser voir, même si elle avait l’intention de laisser Melody cogiter un peu. Ce fut bien pour cette raison qu’elle laissa un temps avant de reprendre la parole, laissant le loisir à la bleue et bronze d’imaginer ce qu’elle voulait. « Mais je ne fais pas partie du lot. »

Bonnie n’était pas infidèle non, même si elle ne savait pas vraiment si on pouvait parler de fidélité dans son cas. Ce n’était pas parce qu’elle était techniquement mariée à Clyde qu’elle considérait de lui devoir la fidélité. Quoi qu’en même temps, ça la perturbait un peu d’imaginer que Clyde puisse faire de l’exercice avec des femmes, mais elle n’était évidemment pas jalouse. Quelle idée.

« Il a quel âge alors ? »
Demanda-t-elle de plus belle, n’aillant pas l’intention de la laisser changer de sujet comme ça. « Et t’avises pas de détourner la conversation encore une fois. »

Bonnie avait envie de savoir et pour cela, elle ne manquait pas de se montrer particulièrement lourde. Mais elle ne se doutait pas que Melody ne pouvait vraiment rien lui dire, elle osait croire qu’elle allait finir par craquer juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 7 Mar - 20:01


Retour aux sources
M

elody avait cru avoir visé juste, et son sourire malicieux s'était agrandi quand Bonnie avait affirmé que les mariages arrangés poussaient souvent les gens à être infidèles. Franchement, est-ce que ça ne ressemblait pas à un aveu, ça ? D'accord, il n'y avait normalement pas à se réjouir de quelque infidélité que ce soit, mais le cas de Bonnie était tout de même particulier, bien assez particulier pour qu'on puisse lui souhaiter de trouver l'amour avec un autre que son mari. Melody était une grande romantique dans l'âme, elle en avait d'ailleurs fait les frais à plus d'une reprise, donnant son cœur beaucoup trop rapidement. Elle n'avait pas été moins rapide avec Lexie pour autant, d'ailleurs. Mais elle était convaincue que, avec elle, c'était complètement différent. Leur histoire ne pouvait être comparée à aucune autre. Mais une fois encore, peut-être était-elle juste trop romantique. Dans tous les cas, puisqu'elle était sûre et certaine d'avoir trouvé le grand amour, elle ne pouvait que souhaiter à son amie d'éprouver un jour la même chose. Et elle doutait vraiment qu'elle puisse vivre un jour une chose pareille avec un impotent comme Clyde Hornby, incapable de faire quoi que ce soit de ses dix doigts. Alors oui, si elle pouvait trouver le bonheur avec un autre homme, Melody serait vraiment contente pour elle. Mais non, le soufflet retomba bien vite, et Melody perdit son sourire. D'autant que, si elle pensait être parvenue à faire dévier le sujet, il semblait que Bonnie n'était pas prête d'arrêter d'insister. Elle aurait dû s'en douter. Elles avaient le même caractère, elles ne lâchaient jamais rien.

-17 ans.
répliqua-t-elle, sans se rendre compte que Bonnie restait arrêtée sur l'idée d'une personne plus âgée (oui, Lexie l'était, mais d'un an, on n'allait quand même pas chipoter).

Elle n'avait volontairement pas utilisé de pronoms personnels. Elle ne voulait surtout pas que son interlocutrice puisse se douter de quoi que ce soit. Elle aurait aimé être parfaitement sincère, c'était nul d'avoir un secret qu'on ne peut pas partager. Mais c'était comme ça, et c'était, après tout, ce qui faisait la beauté de son histoire, une beauté qui n'était donnée à voir qu'aux principales concernées de cette histoire qui, Melody l'espérait, n'aurait jamais de faim.

-Et je ne change pas de sujets, je m'intéresse à ta vie, c'est pas pareil.


Bon, en fait si, elle changeait carrément de sujet. Et d'ailleurs, elle recommençait de nouveau. Pas le choix. Elle ne pouvait VRAIMENT rien dire, pas comme les fois où elle se faisait juste prier pour céder finalement.

-Tu sais, je te jugerais pas, si tu devais fréquenter quelqu'un d'autre.
Au contraire, c'est tout ce que je te souhaite. Elle parvint à esquisser un nouveau sourire malicieux. Y'a pas au moins quelqu'un qui t'intéresse un peu ?


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mer 20 Avr - 15:44

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie avait conscience qu'elle devrait sans doute arrêter d'insister encore et encore pour que Melody lui en dise plus sur son histoire, mais elle n'y parvenait pas. Elle comprenait bien que la bleue et bronze avait un secret, qu'elle ne pouvait rien dire, mais la jeune femme avait envie de savoir. Elle lâcherait peut-être l'affaire, au bout d'un moment, mais pour l'instant elle avait quand même envie d'insister. Elle savait que Melody ne pouvait rien lui dire, mais quand même... ce n'était vraiment pas juste. Alors forcément, Bonnie se faisait vraiment des films. Peut-être que celui (un homme, évidemment, comment imaginer une femme ?) qui avait volé le coeur de son amie était marié, vieux, ou elle ne savait quoi encore. Alors, la jeune femme tentait d'obtenir quelques informations par ci, par là, tant que la Serdaigle ne détournait pas la conversation. Ce qu'elle faisait encore et encore. Mais Bonnie eut quand même le loisir d'apprendre que le joli coeur avait dix-sept ans. Soit... elle toisa son amie du regard pendant quelques seconde, se demandant si elle disait la vérité. Si cet homme avait cet âge, en dehors du fait qu'il était un jeune homme et non un homme, Bonnie ne voyait aucun mal à ce que son amie sorte avec. Alors qu'est-ce qui poussait la bleue et bronze à garder le secret ? Pourquoi elle ne pouvait rien lui dire ? En plus, il semblait clair que la jeune femme ne cherchait pas simplement à se faire prier, elle ne semblait vraiment pas pouvoir le lui dire. Bonnie poussa un soupir, en plus elle changeait encore de sujet en affirmant qu'elle se contentait de s'intéresser à sa vie.

"J'ai du mal à te croire, tu vois."
Bonnie afficha un sourire avant de reprendre. Melody affirmait qu'elle ne lui en voudrait pas si elle fréquentait quelqu'un d'autre que son mari. En même temps, Bonnie n'était pas étonné par ça, elle savait que son amie la comprendrait. Et puis, quand on connaissait son mari, on le comprenait encore plus. "Non, il n'y a personne." Et c'était la pure vérité. La jeune femme n'était intéressée par personne d'autre... pour le moment. "Mais si jamais ça arrive..." Elle marqua une pause stratégique, sans lâcher du regard son amie devant elle. "Je ne te dirais peut-être rien du tout."

Et voila, si Melody ne lui disait pas ses secrets, elle n'avait pas forcément de raison de le faire de son côté aussi. Bon, en vérité, elle serait bien incapable de se taire et de ne rien lui dire. Parce qu'elle était bien trop bavarde en un sens et qu'elle aurait trop envie de tout lui raconter, puisqu'elle vivrait enfin quelque chose d'intéressant dans sa vie. Parce qu'actuellement, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait du peps dans son existence et encore moins dans son mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Sam 23 Avr - 12:13


Retour aux sources
E

lle avait du mal à le croire, certes, et Melody pouvait parfaitement le comprendre étant donné le mal fou que la demoiselle se donnait pour ne rien dire à son interlocutrice. Et l'envie l'en démangeait pourtant sérieusement, d'autant qu'elle pensait que, parmi ses amis, Bonnie serait peut-être celle qui serait suffisamment ouverte d'esprit pour pouvoir comprendre. Tant pis, elle n'allait pour le moment rien lui donner d'autre qu'un âge, et elle devrait faire avec, que cela lui plaise ou non. La bleue et bronze ne lui en laisserait quoi qu'il en soit pas le choix, puisqu'elle était tenue au secret au-delà du simple caprice. Tant pis... Même si c'était quand même très frustrant. Elle était convaincue qu'elle vexerait presque Bonnie, à se montrer à ce point secrète, ce n'était pourtant pas faute de vouloir cracher le morceau. Elle n'avait pas envie que son amie s'imagine pour autant que la bleue et bronze ne la considère pas comme étant digne de confiance. Elle l'était bel et bien à ses yeux, mais elle vivait une situation qui la dépassait de très loin. S'il fallait une preuve que les sentiments ne sont pas une chose qui se commande, sa relation avec Lexie en donnerait la certitude claire et nette. Ça leur était tombé dessus sans qu'elles ne puissent rien y faire (ni ne veuillent y faire quoi que ce soit, tout simplement)... Comme cela arriverait peut-être à Bonnie, qui un jour trouverait un homme à substituer à son crétin de mari, un homme qui saurait voir toutes ses qualités (ce que Clyde ne parvenait sans doute pas à faire parce que le simple fait de garder ses paupières entrouvertes devait lui demander un considérable effort). Il n'y avait personne, disait-elle, et elle lui faisait même un léger chantage en affirmant que, si la situation devait évoluer et tourner en ce sens, elle ne lui en dirait rien du tout ni ne lui communiquerait de nom. Ça, c'était bas. Vraiment très bas. Ceci dit, c'était de bonne guerre, et ce genre de mini chantage savait effectivement faire son petit effet sur Melody, qui sentait bien que, si la situation devait se présenter de la sorte, elle ne supporterait tout bonnement pas que Bonnie tienne sa langue... Et au fond, elle espérait que ce genre de situation se présenterait à Bonnie. Melody, qui aimait de toutes ses forces et ne pouvait que croire en ce que cela pouvait avoir d'important de connaître ça, n'avait pas envie que ce sentiment échappe à Bonnie sous l'unique (et peu valable) prétexte que le mollusque qui lui servait d'époux était un mollasson et une chiffe molle.

-C'est déloyal, ça.
répliqua-t-elle dans une léger sourire amusé. Bon... Si ça arrive... tu auras le droit de connaître mon secret. répondit-elle, et sincèrement, en plus.

C'était à la fois une manière d'encourager Bonnie à ne pas se complaire dans un mariage qui ne valait pas la peine qu'elle lui sacrifie sa vie sentimentale, et aussi une façon de se dire que, un jour ou l'autre, elle pourrait se décharger de son secret en compagnie d'une personne de confiance. Car, après tout, si Bonnie décidait de sauter le pas de l'adultère, elle agirait aussi non-conformément aux règles de la morale que Melody le ferait elle-même. Quelle que soit la façon dont Bonnie entendrait ses révélations, elle serait tenue au secret par la force des choses... C'était quand même un comble que de devoir en arriver là, alors qu'elle ne se verrait pas de raison de se montrer à ce point secrète avec son interlocutrice, mais c'était ainsi.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Sam 21 Mai - 16:26

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie avait parfaitement conscience qu’elle était déloyale et en réalité, elle le faisait un peu exprès justement. Ce n’était pas vraiment pas juste que Melody lui raconte rien et qu’elle doive, elle, le faire si jamais quelque chose de ce genre devait arriver dans sa vie. En même temps, Bonnie disait cela, mais elle savait parfaitement qu’elle serait incapable de se taire. Il était évident que si elle devait un jour goûter à l’adultère – ce qui n’était pas encore au programme, mais on ne savait jamais – elle ne pourrait pas en parler à tout le monde. Ce n’était pas le genre de chose dont on pouvait vraiment se venter, même quand on avait un Clyde Hornby comme époux. Donc, elle ne pourrait le faire qu’avec des personnes de confiance et Melody faisait partie des personnes en qui elle avait vraiment confiance (même si Bonnie commençait à se demander vraiment si elle avait la confiance de la bleue et bronze, mais bon). Elle serait donc bien incapable de ne rien lui dire, au contraire. Elle serait sans doute la première au courant, avec James. Et en même temps, c’était avec ces deux personnes là qu’elle avait mentionné l’idée d’un adultère possible…

Melody affirma alors que si jamais ça arrivait – donc qu’elle trompait son mari, elle avait vraiment des amis qui la poussait à avoir des idées non conventionnelles – elle aurait le droit de connaître son secret. Bonnie aurait vraiment aimé que son petit chantage affectif marche et qu’elle finisse par tout lui dire maintenant, mais elle comprenait bien que la jeune femme n’avait aucune envie (ou possibilité) de le faire maintenant. Mais à force, Bonnie commençait vraiment à croire que c’était une relation dramatique. Quelque chose qui poussait Melody à ne lui apprendre son secret que si elle en avait un aussi, un qui ne conviendrait pas à la société évidemment et à sa famille.

« Bon… » Reprit Bonnie, en croisant ses bras. « Je suppose que je n’ai pas vraiment le choix alors ? » La jeune femme se fatiguait rarement, elle pourrait très bien insister encore et encore auprès de son amie pour qu’elle finisse par craquer et lui avouer son secret. Mais à force, la sorcière comprenait bien qu’elle ne pouvait pas le faire et elle n’avait pas non plus envie de se mettre Melody à dos. Elle se connaissait, elle avait tendance à être trop pénible. « D’accord, si jamais ça m’arrive je viendrais t’en parler. Mais il faudra que tu me parles un peu plus de ton bel âtre. » Au final, c’était un deal plutôt honnête. « Mais ne t’attends pas à ce que je vienne rapidement t’en parler. Ce n’est pas du tout d’actualité. »

Et puis, il fallait bien avouer, Bonnie ne cherchait pas non plus à ce que ça le soit. Elle aimerait bien tomber amoureuse un jour, sentir son cœur palpiter en pensant à quelqu’un, mais elle ne cherchait pas vraiment. Elle allait simplement laisser ça lui tomber dessus si ça devait arriver, sinon… elle ferait sans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 23 Mai - 16:15


Retour aux sources
N

on, en effet, Bonnie n'avait pas vraiment le choix, en réalité, parce que Melody ne l'avait pas non plus. Que ça lui plaise ou non, elle n'avait pas la possibilité de lui apprendre la vérité, il faudrait qu'elle se contente de ça. La bleue et bronze se sentait mi-soulagée, mi-déçue de la réponse de son interlocutrice. Soulagée parce qu'elle appréciait que la jeune femme n'insiste plus davantage sur le sujet, déçue parce qu'elle savait que si quelqu'un aurait pu favorablement recueillir ses confidences, c'était bien elle. Mais elle ne pouvait pas prendre un tel risque, c'était impossible. Non, Bonnie n'avait pas le choix, et Melody non plus, la situation était ainsi, avec un peu de chance, les mœurs évolueraient de sorte qu'elle était pourrait tout lui avouer sans plus craindre le jugement de qui que ce soit. Mais elle en doutait fort. Ce serait peut-être pour les générations suivantes, pas pour elle... Et ce n'était pas si grave, du moment qu'elle-même réussissait quand même à vivre ce qu'elle souhaitait vivre, au-delà de la peur et des tabous. Au fond, ce parfum d'interdit ne faisait qu'intensifier l'importance qu'elle donnait à sa relation avec Lexie, elle ne changerait ça pour rien au monde. Au fond, Melody se surprenait à espérer que son amie vive une relation extraconjugale, pour vivre un peu le bonheur d'être amoureuse au-delà de sa relation maritale catastrophique, mais aussi pour pouvoir lui confier ce qu'elle avait sur le cœur, pour lui apprendre que son bellâtre était en fait une belle demoiselle, qui faisait battre son cœur plus vite que la moyenne. Sauf qu'elle devrait apparemment attendre un bon moment, il semblait que ce ne soit pas du tout à l'ordre du jour. Dommage. Mais après ça pouvait très rapidement changer, en un claquement de doigts.

-Oh, ça peut arriver vite, tu sais. Un jour, ça te tombera dessus sans que tu t'en rendes compte.


Elle devait sembler bien bête et naïve à s'exprimer de la sorte, mais elle le pensait dur comme fer, et pour cause, elle l'avait vécu, avec Lexie. Elle avait toujours été attirée par elle, mais ce qu'elles vivaient finalement, c'était au-delà de tout ce qu'elle avait vécu, de tout ce qu'elle aurait pensé vivre un jour, ça l'avait pris aux tripes, au cœur, et elle n'avait pas pu s'en défaire. Elle n'avait pas voulu s'en défaire non plus. Elle savait que ce n'était peut-être pas quelque chose qui arrivait à tout le monde. Elle était sans doute chanceuse mais si quelqu'un méritait de vivre ça, c'était bien Bonnie. Même si les choses n'allaient pas forcément être simples avec son sinistre abruti de mari. Si elle devait prendre en considération ce qu'elle pensait, elle n'était pas sortie de l'auberge. Qu'elle vive pour elle, tant pis pour les risques.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mer 29 Juin - 21:13

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Bonnie n’avait pas le choix apparemment, elle ferait avec. Elle comprenait bien que Melody n’avait pas envie – ou qu’elle ne pouvait pas, mais ça revenait presque aux mêmes pour la jeune femme – lui parler de sa relation. Il devait y avoir une bonne raison pour qu’elle ne le veuille pas, mais elle n’en saurait pas plus. Elle n’avait plus qu’à attendre qu’un jour elle tombe amoureuse pour que Melody n’ait plus aucune raison de ne rien lui dire. Ce qui ne risquait pas d’arriver. La jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle avait quand même envie de ressentir ça un jour, peut-être, que son cœur se mettre à battre pour quelqu’un. On lui parlait souvent de ce que cela faisait d’être amoureuse, mais elle n’avait aucune idée de ce que c’était. Jamais encore elle n’avait eu de sentiment pour quelqu’un et elle ne pensait vraiment pas que ça arriverait un jour. Elle avait un peu le sentiment que c’était trop tard de toute façon. Non pas qu’elle puisse croire que son cœur était définitivement fermé, mais c’était juste que la situation était trop compliquée. Par moment, Bonnie se mettait à rêver d’une vie différente et elle aurait aimé pouvoir épouser quelqu’un qu’elle aurait aimé plutôt que de se retrouver à vivre avec Clyde. Mais bon, en même temps, elle n’avait rien fait pour éviter ce mariage aussi. De toute façon, elle était loin d’avoir quelqu’un en vue donc elle ne pensait pas que ça arriverait avant un moment. Même si, comme Melody le disait si bien, ça pouvait nous tomber dessus sans qu’on ne l’y attende.

« Comme toi ? » Demanda-t-elle dans un sourire en coin, se disant que peut-être que Melody parlait d’expérience. Si elle disait ça comme ça, c’était peut-être parce qu’elle l’avait connu. De son côté, Bonnie ne savait pas vraiment si elle allait vivre ça et surtout, si elle avait envie de le faire. C’était quand même compliqué, parce qu’elle savait parfaitement que si jamais elle devait tomber amoureuse ça n’allait pas être une partie de plaisir. « Bon, je te promet que je ne te poserai plus de question sur ton joli coeur, mais quand même je suis particulièrement frustrée là. » Autant qu’elle en rajoute une petite couche histoire de. « Tu n’as pas des petits potins à me raconter pour compenser ? Sur n’importe qui, je prends tout ce que tu as ! »

Bonnie n’avait pas l’occasion de voir Melody bien souvent, alors avec un peu de chance elle allait avoir quelque chose de croustillant à raconter sur quelqu’un d’autre. Ou pas, mais au moins ça serait peut-être l’occasion de changer un peu de sujet. Parce que s’ils continuaient de tourner autour du même sujet, Bonnie allait vraiment regretter de ne pas en savoir plus sur la personne qui avait volé le cœur de son ami et dont elle ne connaissait rien du tout. Elle pouvait vraiment imaginer tout et n’importe quoi, même si elle était bien loin d’imaginer la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Jeu 30 Juin - 16:21


Retour aux sources
M

elody ne put s'empêcher de sourire, sans doute un peu naïvement, quand Bonnie lui demanda si elle parlait d'expérience, quand elle affirmait que l'amour lui tomberait sans doute dessus sans qu'elle s'y attende. Oui, c'était bien ça, comme elle. Bon, en même temps, Melody était un cœur d'artichaut, elle s'était souvent crue amoureuse sans le moindre fondement, juste parce qu'elle était romantique et qu'elle avait de l'amour à distribuer. Ceci dit, avec Lexie, ça avait été différent. Avec Lexie, l'évidence avait été totale. Oui, Melody aurait pu avoir pour elle la même sorte d'inclination qu'elle avait ressenti pour Linus, parce qu'elle la trouvait sympathique et séduisante, mais non, ça allait au-delà de ça... Quand elles étaient ensemble, il se passait un truc, un vrai, le genre qu'elle était bien incapable de décrire. C'était... non, ça ne s'expliquait pas. Dire que c'était magique, pour des sorciers, c'était rendre la chose trop banale. Mais en tous cas, c'était juste... chimique, logique, elles auraient voulu y échapper qu'elles n'y seraient pas parvenues. Mais en même temps, il aurait été parfaitement idiot que de vouloir y échapper, inutile de le préciser. Bon au moins, Bonnie semblait avoir lâché l'affaire. Melody regrettait vraiment de la laisser ainsi en rade de potins sur sa vie sentimentale alors qu'il y avait manifestement des choses croustillantes à raconter, mais tant pis, c'était comme ça... Un jour, peut-être. Quand elle aussi aurait un secret à partager (et au fond, Melody le souhaitait à Bonnie, ce serait une autre affaire). En échange, donc, Bonnie voulait d'autres potins. La jeune femme, qui était avide de ragots, devrait bien trouver de quoi satisfaire Bonnie, non ? Melody fouilla dans son esprit, bon qu'est-ce qu'elle pouvait trouver de vraiment "défrustrant"... Au pire, elle allait se cantonner au histoires de cœur qui faisaient les meilleurs bruits de couloirs de tout Poudlard.

"C'est des noms qui te diront peut-être plus rien, maintenant, c'est que ça fait longtemps que t'as quitté le navire, t'es une vieille, tu le sais, ça !"
À vrai dire, elle ne l'était pas du tout, et ça ne faisait pas vraiment si longtemps, mais la jeune femme appréciait de taquiner son interlocutrice. "Apparemment, il se passerait quelque chose entre Murray et Sturridge, Carlson les aurait vu se rouler des patins près des toilettes du deuxième étage, tu vois le romantisme."

Ceci dit, Melody trouvait toujours ça plutôt mignon quand un couple se formait, peu importe qui et peu importe les circonstances (enfin presque peu importe, en fait), c'était beau, l'amour, voilà. Et la bleue et bronze était prête à l'encourager en presque toutes circonstances (mais presque seulement, il ne faut pas abuser non plus). Elle en avait plus encore la certitude depuis qu'elle était amoureuse.

"Y'a deux trois mariages de sangs purs de prévus, aussi."


Mais ça, bizarrement, ça la réjouissait beaucoup moins, pas plus que Bonnie sans doute, qui en avait fait les frais.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Ven 29 Juil - 13:34

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Puisque Melody ne pouvait pas satisfaire la curiosité de Bonnie quand à sa propre histoire de coeur - ce que la jeune femme regrettait sincèrement, mais elle avait promis de ne plus revenir sur ce sujet - elle pouvait quand même donner quelques potins à son amie non ? Même si bien sûr, la jeune sorcière n'était plus vraiment au courant de qui était qui à l'école de magie. Ou du moins, ceux qui avaient le monopole des potins ne lui disaient pas forcément quelque chose, parce que quand elle était encore à l'école de magie, ils étaient plus jeunes. Même si bon, cela ne faisait pas si longtemps que ça qu'elle avait quitté les bancs de l'école, même si ça lui semblait bien plus loin que ça. Fallait dire aussi qu'elle avait vécu beaucoup de chose depuis qu'elle se trouvait "femme adulte". Entre son mariage, son installation avec Clyde et ce qui avait suivit, elle n'avait pas vu le temps passer. Encore heureux qu'elle n'avait que ça à raconter par contre. Bonnie ne put s'empêcher de tirer la langue à son amie - un geste certes un peu gamin, mais c'était de circonstance - quand Melody précisa qu'elle était une vieille. Ça va bien oui, elle ne l'était pas tant que ça. Même si bien sûr, la bleue et bronze se contentait simplement de la taquiner un peu, ce qui était bien agréable. Melody lui manquait cruellement en temps normal, elles n'avaient pas la possibilité de se voir autant qu'avant. La jeune femme affirma donc qu'il y avait une rumeur qui courrait entre deux élèves de l'école qui auraient été vu près des toilettes en train de se rouler des pelles.

"Eh bah, ils ne sont pas vraiment exigeant ces deux là." Lança Bonnie, un grand sourire aux lèvres. Qu'est-ce que Poudlard lui manquait, la vie d'adulte c'était tellement ennuyeux. Même si le monde des adultes avait ses propres lots de potins aussi. "Ils pourraient trouver un endroit plus sympa quand même."

Bon, Bonnie disait ça, mais de son côté, elle n'avait jamais cherché à trouver un endroit "correct" pour fréquenter avec qui que ce soit pendant ses études. Cependant, ces potins n'étaient pas les seuls que Melody lui raconta. Elle vint à aborder le sujet des mariages entre sorciers de sang-pur. Bizarrement, c'était quelque chose que Bonnie n'appréciait pas vraiment. Quand ces sorciers n'en avaient que faire, grand bien leur fasse. Mais elle ne savait que trop bien ce que cela faisait de se retrouver forcer à épouser quelqu'un qu'on aimait pas du tout.

"Autant que ça déjà." Bonnie répondait sur un ton léger, mais ce n'était pas vraiment quelque chose qu'elle souhaitait aux autres. "En même temps, je sais pas si tu as entendu parler de ça, mais il y a une Black qui a décidé d'envoyer bouler sa famille pour aller s'enticher d'un Weasley." Et elle ne reprochait pas du tout ce geste à Cedrella, bien au contraire, elle l'admirait un peu pour ça. "Alors, ils doivent avoir envie de compenser. En s'y prenant plus tôt pour éviter les soucis." Bonnie marqua une pause. "Tu sais qui est concerné ?"

Elle demandait, mais en même temps il y avait de forte chance que sa mère lui en parle de son côté. Elle adorait les histoires de mariage arrangé dans les familles... bizarrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Mer 3 Aoû - 14:30


Retour aux sources
M

elody, à peine eut-elle évoqué les mariages entre sangs purs qui s'organisaient déjà parmi certains élèves de Poudlard, songea qu'elle aurait vraiment dû en rester aux histoires de patins roulés secrètement derrière les portes des toilettes pour filles. Ce genre de potin ne rappelaient pas à de sujets difficiles ou désagréables... Contrairement à celui des mariages arrangés, qui n'étaient finalement pas plus agréables pour Melody que pour Bonnie. Comme d'habitude, elle n'avait pas suffisamment réfléchi avant de parler. Bonnie n'avait peut-être pas spécialement envie de revenir là-dessus (et la bleue et bronze commençait à l'espérer parce qu'elle s'était engagée sans le vouloir sur un terrain des plus glissants), alors qu'elle-même avait vécu la même situation il n'y a pas si longtemps que cela. Elle aussi avait appartenu au nombre de ces élèves dont on avait scellé le sort en leur attribuant d'avance un fiancé qu'il allait falloir apprendre à tolérer faute d'espérer l'aimer un jour... Mais Bonnie ne semblait pas vraiment lui tenir rigueur du sujet de conversation choisi, au contraire, elle continuait de s'adresser à elle d'un ton très léger.

Bonnie évoqua le couple improbable Weasley-Black qui s'était formé dernièrement. Melody hocha la tête pour lui signifier qu'elle avait effectivement entendu parler de cette histoire. Par l'intermédiaire de Lexie, d'ailleurs. Même si la famille de la bleue et bronze était de sang pur, il est certain que ce n'était pas auprès des Farnsworth qu'elle aurait pu récolter de si précieux ragots, qui concernaient plus largement la haute société magique, la seule par ailleurs à pouvoir à ce point s'offusquer du comportement de Cedrella Black, alors que Weasley avait au moins le "mérite" (si elle se fiait à leurs exigences) de ne pas avoir de sang moldu coulant dans ses veines. Elle avait apprécié d'entendre cette histoire, à vrai dire. Elle l'avait trouvée encourageante, rassurante. Si une Black avait ainsi pu échapper à ses noces, Lexie parviendrait peut-être à échapper aux siennes ? Certes, la différence entre leurs situations, c'était que Lexie n'était sans doute pas prête à voir toute sa famille la renier, et que Melody avait ce désavantage certain sur Septimus Weasley d'être née avec deux chromosomes X au lieu d'un.

-Je sais qu'il y a un Black, justement, qui doit se marier
, dit-elle en faisant de son mieux pour prendre l'air détaché en répondant à la question de Bonnie, quand bien même elle sentait un nœud se former insidieusement au creux de sa gorge. Orion, je sais pas si tu vois qui c'est ? Elle marqua une pause. Avec Lexie Hepburn...

Et là, son timbre s'était fait si sombre et si amer qu'elle doutait fort que son absence totale d'enthousiasme ait pu passer inaperçu. En parler avec quelqu'un d'autre que sa petite amie, ça rendait l'information encore plus sûre et plus réelle. Donc plus inacceptable encore.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Retour aux sources (Melody :3)   Lun 19 Sep - 19:53

Melody & Bonnie
Retour aux sources
Le sujet des mariages arrangé était forcément un peu délicat pour Bonnie, mais en même temps ce n’était pas comme si elle ne pouvait jamais en entendre parler. Les mariages arrangés faisaient partie de son existence pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait pas du tout choisi de se marier avec Clyde. Mais si Melody ne lui en parlait pas, la blonde savait parfaitement que c’était sa mère qui allait le faire. Bizarrement, c’était quelque chose que Madame Adams adorait au point de vouloir en parler longuement avec sa fille, quand elle ne lui parlait pas de son envie de devenir grand-mère. Et concrètement, Bonnie préférait largement quand sa mère se penchait sur les mariages des autres. Au moins, la jeune femme se disait qu’elle n’était pas la seule à subir les décisions idiotes de ses parents. Quoi que bon, en même temps, la décision de ses parents n’avaient pas été si idiote que cela. Quand bien même la jeune femme aurait bien aimé ne pas avoir besoin de se coltiner le moindre mari (et elle allait encore plus le regretter bientôt), elle savait parfaitement qu’elle aurait pu tomber sur pire. Donc, même si elle adorait se plaindre et qu’elle n’avait pas l’intention de défendre Clyde, elle savait parfaitement qu’elle n’était pas la plus à plaindre dans tout cela.

En tout cas, il semblait évident que les mariages arrangés n’étaient pas prêt de s’arrêter au vu des informations que lui donnait Melody. Trois mariages arrangés étaient en préparation et qui plus est, il y avait un Black dans l’affaire. Orion Black qui allait épouser Lexie Hepburn, elle n’en avait pas entendu parler, mais elle se doutait que de toute façon ça lui serait venu à sa connaissance à un moment où à un autre. Et bien sûr, elle connaissait ces sorciers de sang pur de connaissance, parce que les familles de sang pur se connaissaient toute plus ou moins. En soit, la nouvelle n’était pas si incroyable que cela, mais la manière dont Melody lui appris la chose ne manqua pas de la rendre un peu curieuse quand même. Sans que Bonnie ne se doute une seule seconde que ça avait un rapport direct avec la conversation qu’elles venaient de terminé et qui ne devait normalement pas revenir aussi rapidement dans leur discussion.

« Eh bien, ça a l’air de te rendre heureuse en tout cas. » La charia-t-elle donc, ne réalisant vraiment pas qu’elle mettait justement les pieds dans le plat, avant de reprendre. « Je vois qui s’est, ça m’étonne pas qu’ils décident déjà de fiancer des Black. Ils doivent avoir envie de redorer un peu leur image. » Parce que mine de rien, c’était famille était la plus grande des familles de sang pur. « A ta réaction, je pourrais presque croire que ton don juan n’est autre qu’Orion Black. »

Ajouta-t-elle alors sur le ton de la plaisanterie. Elle ne pouvait, évidemment, pas envisager une seule seconde qu’elle avait presque raison et que ce n’était pas du fiancé, mais de la fiancée dont Melody était amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retour aux sources (Melody :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-