AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
[Last] Jacob Hoover
▌ Messages : 273
Humeur :
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 34 cm de bois de Noyer et Crin de Licorne
Camp: Neutre
Avatar: Zachary Quinto

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Empty
Message#Sujet: Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou   Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Icon_minitimeDim 16 Aoû - 16:06

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ?


Je prend un chemin, je fais demi tour, je m’arrête, je regarde à gauche, à droite, je tire à pile ou face pour pouvoir avancer.





Métro. Boulot. Dodo.
Et on pourrait pas passer tout de suite à dodo ?
Non ? Sûr ?

Ok. Tant pis.

Parce que, parlons clairement, en ce moment, ça commence vraiment à manquer à notre Jacob. Car le weekend, c'est bien. C'est une invention magnifique, qui permet aux gens du commun de vivre leur vie à eux un moment, au lieu de se tuer à la tâche au boulot. Oui. Sauf que quand on travaille le weekend en plus de la semaine, qu'on dors peu, et qu'en plus, on se coltine un décalage horaire …

Passons.

C'était bien lui, arrivé tout droit de la salle d'arrivée internationale du Niveau 5. Jacob Hoover, qui sortait sans se faire prier du département de la coopération magique internationale, heureux d'avoir mis le point final à cette paperasse administrative inutile à ses yeux. Jacob Hoover, dont le costume aurait eut besoin d'un bon repassage. Jacob Hoover, ses cernes sous les yeux et ses valises à la main.

Il était entré dans l'ascenseur, avait faillit loupé son étage et était glissé in-extrémis entre les battants de l'engin qui se refermaient sur lui à la façon des vikings rencontrant des saxons sur une plage de Northumbrie.

Qu'allait-il faire ? Nul doute que le bon sens voudrait qu'il rentre chez lui piquer un bon somme. Et sans doute que ce serait ce que ses collègues lui conseilleraient lorsqu'ils l'apercevraient. Mais non. A vrai dire, Jacob était en quelque sorte passé de l'autre côté de la fatigue. Il avait atteint le point où l'on pense qu'il n'est plus possible de rien faire et que l'on va s'affaler d'une minute à l'autre sur la table, avant de se rendre compte qu'en fait non.
Aller voir son supérieur ? Demander une audience au premier Ministre pour demander à rencontrer les voyageurs, ainsi qu'il en était venu à les appeler ? Ce ne fut ni l'un ni l'autre, l'habitude menant le fonctionnaire directement à son bureau… Ou plutôt à la salle qu'il occupait depuis un certains temps avec son stagiaire et où il passait ses journées… avant de partir aux Etats-Unis à la recherche d'informations.

Il avait poussé la porte en s'attendant à tomber sur Caleb. Et c'était le cas. Son stagiaire était là. Un fin sourire s'étala sur ses lèvres. Avec le temps, il avait appris à apprécier le jeune homme volontaire qui planchait avec lui sur l'affaire.


- Salut salut. le salua t-il d'une voix mi-endormie mi-blagueuse.

Oh, il se doutait un peu que son état était lamentable. Mais il avait à faire. Le reste attendrait. Il se débarrassa dans un coin de la valise qui contenait ses affaires personnelles, avant de rejoindre l'un des bureaux où il déposa doucement la mallette contenant les innombrables parchemins griffonnés au cours de ses dernières recherches.


- Alors, quoi de beau ?

Il ne demandait pas à Caleb comment il allait, non. Certes, cela aurait pu l'intéresser. Mais en d'autres circonstances, et en d'autres lieux. Plus l'affaire durait, et plus Jacob s'y enfonçait malheureusement profondément. Oublier de manger. De dormir. Et bien sûr, la politesse la plus rudimentaire. Son quoi de beau faisait en outre référence à l'affaire qui les concernait tous les deux. Et rien de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Caleb I. Lestrange
▌ Messages : 718
Humeur :
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Right_bar_bleue

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Empty
Message#Sujet: Re: Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou   Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Icon_minitimeVen 25 Sep - 10:28

Jacob devait rentrer aujourd'hui. Je ne peux pas prétendre être quelqu'un de complètement autonome quand on sait que je me suis toujours arrangé, pour chaque aspect de ma vie, pour être quelque peu dépendant. Dépendant de ma famille et des ses idéaux, sur lesquels s'est ensuite fondée toute ma vie sociale, dépendant de l'homme à qui j'ai prêté serment sur l'honneur de servir les intérêts, même les plus obscurs (surtout les plus obscurs), une marque sur l'avant-bras pour témoignage. Dépendant, aussi, dans mon travail, de mon supérieur. je n'en suis pas vraiment fier, il faut bien le croire, mais ce constat est de plus en plus sûr, ces temps derniers, et assez oppressant, même. Cela ne veut pas dire pour autant que je ne sais rien faire de mes dix doigts, je vous arrête tout de suite. Je ne me considère pas plus bête qu'un autre (j'ai même la prétention de me penser bien loin de l'être en comparaison de beaucoup de mes semblables), je ne reste jamais inactif, je sais faire preuve d'initiative. Durant l'absence de M. Hoover, je n'ai pas chômé, je me suis donné à cent pour cent dans l'espoir de faire progresser nos travaux. J'y consacre tant de temps qu'il est heureux que mon épouse séjourne à Poudlard en semaine, elle se serait sans doute lassée de mes retours tardifs à la maison. J'ai d'autant plus d'intérêt à me concentrer sur mon travail au ministère que cela m'évite de me pencher trop longuement sur les soucis qui me tourmentent. Ce n'est pour autant pas bien efficace. J'aurais aimé faire des progrès majeurs d'ici le retour de mon supérieur. Malheureusement non. Je piétine, et ce n'est pas faute, pourtant, de m'être investi entièrement dans mes recherches. J'ai le sentiment qu'il n'y a pas un bouquin que je n'ai pas lu au point de la connaître à présent par coeur. Jacob rentre aujourd'hui. Et je regrette vraiment de ne rien avoir à lui communiquer de probant ou d'utile.

Quand il arrive au bureau, je lui adresse un sourire de convenance, à le voir ainsi, je comprends qu'il accuse le contrecoups de son voyage, et d'une fatigue importante. Je me sens épuisé, moi ? Eh bien, je pense que M. Hoover adorerait avoir mon quota d'heures de sommeil. Il me demande des nouvelles. Je sais ce qu'il attend. Il veut savoir mes progrès. Et je m'exaspère d'avoir si peu à lui communiquer.

-Rien de bien concluant.
j'admets alors en soupirant avant de récupérer sur mon bureau un carnet noirci par mon écriture, que je tends à mon interlocuteur. J'ai consigné mes recherches et mes observations, je doute qu'elles soient de grande utilité, mais...

Mais sait-on jamais, que son interlocuteur y pose un regard neuf pourrait ne pas faire de mal. Au moins, cela prouvera que je ne me suis pas tourné les pouces durant son absence, quoique j'éprouve la même frustration que si je l'avais fait.

-Et vous ? Comment s'est passé votre voyage ?


Tout comme il ne m'a pas demandé les nouveautés pour que je lui détaille ma vie par le menu, je n'attends pas de lui qu'il me parle paysage et culture locale. J'espère que, pour sa part, il aura accédé à des résultats concluants.

_________________
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Tumblr_m07whkLwmE1qjx6jmo1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
[Last] Jacob Hoover
▌ Messages : 273
Humeur :
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 34 cm de bois de Noyer et Crin de Licorne
Camp: Neutre
Avatar: Zachary Quinto

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Empty
Message#Sujet: Re: Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou   Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Icon_minitimeMer 18 Nov - 20:29

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ?


Je prend un chemin, je fais demi tour, je m’arrête, je regarde à gauche, à droite, je tire à pile ou face pour pouvoir avancer.





-Rien de bien concluant.

Ah. L'entrée en matière de son stagiaire n'augure rien de palpitant donc. Jacob ne peut s'empêcher de relever le soupir de Caleb. Ses avancées n'ont pas l'air de l'enthousiasmer beaucoup. Et en cela, Jacob le comprend. Lorsqu'on piétine, que l'on à l'impression de faire du sur place et que les heures de travail qu'on investi nous reviennent toujours vides de résultat, c'est toujours frustrant.

Un court instant, Jacob réfléchit au fait qu'il ne fait sûrement pas le meilleur des tuteurs. Il aurait dû se trouver à ses côtés pour ses débuts, pas partir à l'autre bout du monde en le laissant se débrouiller tout seul, avec seulement quelques contacts par semaines pour faire le point…


- J'ai consigné mes recherches et mes observations, je doute qu'elles soient de grande utilité, mais...

Se débrouiller, et leur faire gagner un temps précieux sûrement. Car les pages qu'il feuillette rapidement ont l'air bien organisées. Nul doute que si une idée quelconque vienne à faire son apparition chez le jeune, il saurait retrouver son travail en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et Jacob ne doute pas non plus qu'il arriverait à s'y retrouver lui-même après l'avoir lu plus en profondeur. Il hoche rapidement la tête devant ce qu'il considère comme une grande qualité. Lui-même n'en est pas instinctivement pourvu. Il lui a fallut se forcer pour classer correctement chaque affaire sur laquelle il avait travaillé. C'était quelque chose qu'il faisait mécaniquement à présent, mais toujours lorsqu'il en avait terminé avec (ou qu'il fallait la laisser à un collègue).


-Et vous ? Comment s'est passé votre voyage ?

Il glissa le carnet de Caleb sur le bureau pour farfouiller ensuite dans la mallette posée en face de lui. Le parchemin qu'il en tira fut ensuite déroulé et un pot d'encre posé à l'une des extrémités pour éviter que le document ne roule sur lui-même.
De l'index, le Langue-de-plomb désigna plusieurs symboles au fur et à mesure qu'il parlait.


- On est finalement arrivé à quelque chose qui tient la route. On a renoncé à se prendre la tête avec les jours, les mois, l'heure, le lieu … Les variables ont été fixées ici. Par défaut sur les valeurs présentes au moment où on lance l'utilisation de l'objet. Seule l'année reste flottante. Le mieux reste de conserver le modèle du sablier, comme avec les retourneurs de temps habituels, comme on en avait parlé avant que je ne parte.

Il détailla ensuite les différentes parties de l'équation arithmantique à Caleb, insistant parfois sur une partie un peu compliquée qui leur avait donnée du fil à retordre. Puis, il finit par reprendre son souffle, laissant à son collègue le temps d'assimiler les nouveautés. Un léger sourire flottait sur ses lèvres lorsqu'il conclut finalement.

- Alors ? Certaines parties de ton travail semblent se raccrocher à l'équation ?

C'était possible. Elle avait bien changé depuis. Et si certaines parties en avaient été complexifiées, d'autres au contraire étaient à présent bien plus simple à appréhender. Le laissant à sa réflexion, Jacob reprit le carnet sur lequel ses doigts tapotaient depuis qu'il avait fini de parler et l'ouvrit, commençant à lire franchement les mots alignés par Caleb.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Caleb I. Lestrange
▌ Messages : 718
Humeur :
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Right_bar_bleue

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Empty
Message#Sujet: Re: Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou   Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Icon_minitimeVen 4 Déc - 12:20

C'est avec la plus grande des attentions que j'écoute mon supérieur me faire l'inventaire de ses découvertes et de ses progrès. Je garde mon attention focalisée sur les indications notées sur le parchemin qu'il pointe du doigt à différents endroits au fil de son discours, tout en ne manquant pas une miette de ce qu'il m'apprend. Son discours est par instant très technique et complexe, mais je suis vraiment satisfait de non seulement le comprendre, mais de trouver des coïncidences avec mes propres travaux. À dire vrai, je me sens même saisi d'un réel enthousiasme, parce que j'ai vraiment l'impression que nous allons aboutir à ce sur quoi nous travaillons depuis presque une année entière. Oui, il n'y a que quelques détails à rectifier, et le rendu sera moins précis que ce à quoi nous voulions aboutir au départ, mais étant donné le tour de maître que nous cherchons à accomplir, je pense qu'on peut dire sans aucune difficulté que nous pourrons être fiers de nous quand nous aurons atteint le résultat que nous escomptons depuis un moment déjà. Et oui, je nous sens vraiment proches de réussir, et mon agacement de tout à l'heure à l'idée de ne pas être arrivé à grand chose s'estompe peu à peu. Mon travail et mes recherches, en l'absence de M. Hoover, n'auront finalement pas été vains. C'est réconfortant. Je n'ai rien contre le travail acharné, non, mais je le préfère tout de même largement quand on obtient de réels résultats.

Mais, l'espace de quelques fractions de secondes, j'hésite. Ce n'est pas parce que je doutes de mes trouvailles (j'ai la prétention de penser n'avoir fait aucune erreur), c'est que je sais quelle sera l'étape suivante : les voyageurs temporels pourront rentrer chez eux. Si leur venue au départ était une erreur totale, leur départ en serait peut-être une aussi. Je suis partagé entre deux devoirs et de respects égaux, celui qui j'adresse à mon maître, et celui que j'adresse à mon supérieur. C'est peut-être le moment de prouver que je peux inspirer bien assez de confiance pour accéder à un autre titre que celui de stagiaire. Sachant que je ne peux pas me permettre de laisser planer sur nous un silence trop long, sous peine de passer pour un parfait idiot qui ne sait pas du tout de quoi il parle. Alors finalement, je récupère mon carnet, et je fouille à l'intérieur jusqu'à trouver la page qui m'intéresse.

-Je crois qu'on tient quelque chose, oui.
me permets-je de répondre, peut-être avec un peu trop de confiance, mais après tout, autant en faire preuve, à ce stade. Il faudra revérifier les calculs, bien sûr, mais je suis sûr que nous pouvons parvenir à un résultat viable.

Et je pense effectivement que c'est le cas. Nous allons peut-être accuser une sévère déception, et il va falloir que j'ai au plus vite une conversation avec mon maître, mais pour l'heure, j'ai joué la carte de la sincérité, un sursaut d'orgueil. Je le brime bien souvent, mais il reste là, et par instants, c'est aussi agréable de savoir qu'il ne s'est pas évaporé.



_________________
Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Tumblr_m07whkLwmE1qjx6jmo1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Empty
Message#Sujet: Re: Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou   Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Et donc là on est jeudi, t'es sûr ? } Calou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Martelly : des solutions seront connues ce jeudi au plus tard
» L'Abyss :: 40K :: Mercredi (14) ou Jeudi (15)
» atelier conversation du jeudi 12 mars
» Paris - Roubaix (WT) => Jeudi 20h
» Pique-nique -jeudi 07 octobre - 21H
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 9
-