AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A grapiller les derniers desserts [pv Danny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Jeu 15 Avr - 0:42

    Luna se sentait piégée. Elle était quasiment sûre que Daniel ne pensait pas à mal, en lui posant toutes ces questions, n’empêche que si elle bafouillait trop, si elle ne trouvait pas de réponses correctes, elle allait être démasquée... Et démasquer les autres, par la même occasion. Elle ne préférait même pas imaginer ce que penserait Harry si tout était gâché par sa faute. Bon, en même temps, cette histoire avait pas du tout été préméditée, si elle faisait une gaffe, on pourrait pas dire que c’était sa faute... Ouais, elle essayait de se convaincre elle-même, là. Elle préférait. Evidemment, elle aurait pu se contenter d’éviter Daniel, de dire qu’elle avait autre chose à faire, et de faire en sorte de plus jamais le recroiser. Mais si elle devait être sincère avec elle-même, elle devait bien s’avouer qu’elle n’en avait pas envie. Daniel était sympa avec elle, y’en avait pas beaucoup, des gens sympas avec elle, alors oui, elle avait envie de rester avec lui, de papoter avec quelqu’un qui soit gentil avec elle, et peu importe si ça compromettait leur secret. Oui elle était peut-être égoïste, mais eux aussi, ils l’étaient, à rester là, entre eux, Luna avait la sensation qu’ils oubliaient progressivement son existence. Luna n’allait pas s’exiler du reste du monde pour éviter que leur secret soit divulgué. Surtout qu’il était très peu probable qu’il le soit un jour, il fallait avoir une imagination débordante pour réussir à mettre le doigt sur la nature de leur secret. C’est vrai, elle-même n’arrivait toujours pas à croire à ce qui lui arrivait.

    Du coup, elle accepta de descendre dans la grande salle avec Daniel, si le pauvre n’avait même pas mangé, c’était plus que nécessaire, pas de doute à cela. Luna, elle, n’avait pas très faim, elle s’était déjà goinfrée d’éclairs plus tôt dans les cuisines. Mais elle avait toujours de la place pour un peu plus. Puis c’était une façon de continuer la conversation un peu plus longtemps, et plus au chaud. Alors qu’ils descendaient les escaliers, se dirigeant vers la grande salle, Daniel lui posa une des questions que la jeune fille avait craint qu’on lui pose. Que devait-elle répondre? Est-ce que Daniel avait déjà parlé à quelqu’un d’autre? Elle savait pas quoi répondre... Mais elle choisit une réponse pratique. Il valait mieux choisir un pays anglophone. Alors... mmm... l’Amérique?


    « On était à l’académie de Salem. »

    Ouf, elle s’était souvenue de l’école. Ils ne parlèrent pas jusqu’à ce qu’ils soient arrivés dans la grande salle. Daniel avait vu juste, il n’y avait quasiment plus personnes dans la grandes salle, juste deux élèves de poufsouffle, apparemment en grande conversation, et qui ne se souciaient pas de leur venue. Les desserts sur les tables avaient tous été bien entamés, et menacer de quitter les tables à tous moments, aussi Luna pressa-t-elle Daniel à s’installer à la table la plus proche... qu’était la table des serpentards. Dingue! Jamais elle n’aurait pensé qu’elle s’installerait à cette table, et elle y était... Et finalement, ce n’était pas bien différent de la table des serdaigles.

    « Je pensais que c’était plus vert dans ce coin de la pièce. Vert sombre... »

    Enygmatique, comme réflexion, comme souvent. De peur que les plats ne lui échappent, elle remplit son assiette plus que nécessaire, alors qu’elle n’avait pas faim. Des choux à la crème, du gâteau au chocolat, quelques fruits, des bonbons à la menthe, de la mousse au chocolat.

    « Le plaisir de manger à sa faim... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Jeu 15 Avr - 15:23

L’institut de Salem. Mouais. Danny allait devoir vérifier ça de plus près. Ou bien déjà en informer Tom, prendre des initiatives, ça plairait peut-être à Tom, mais la vérité, c’était que Danny était bien infichu de prendre des initiatives. Il avait souvent des idées dans la tête (sisi), et il le trouvait bien, parfois, mais il les mettait jamais à exécution. Une raison simple à cela, il avait peur de faire un truc mal. Alors il préférait obéir aveuglément à Tommy, il était devenu un robot, un petit chien, qui obéissait aux ordres et réflechissait pas. C’était peut-être pas une bonne chose, à force de pas réfléchir, il allait finir par perdre son cerveau. Mais prendre des initiatives, c’est risquer de faire des gaffes, et ça, jamais de la vie, hors de question, niet, et tout le tintouin.

Ils trouvèrent une grande salle toute vide ou presque quand ils furent enfin en bas. Daniel avait jamais vu la grande salle dans cet état. Il allait toujours manger à la même heure que tout le monde, et partait à la même heure que tout le monde. Donc là, pas de doute, il avait jamais vu la grande salle dans tout c‘t’état. Une première. Il sourit en voyant que Luna s’installait chez les serpentards, il n’avait jamais vu deux personnes de maisons différentes s’installer à la même table, et en tous cas surtout pas à la table des serpentards. D’ailleurs, Danny espérait qu’aucun élèves allait débarquer tout à coup, où sa réputation allait prendre un coup sur la tronche. Mieux valait pas. Bref, en attendant, il aimait bien le principe, si Aulne s’installait à leur table, c’est qu’elle avait confiance. Lourde erreur, ma chère. Mais trop tard.

Aulne avait rempli excessivement son assiette, Danny en déduit que la blondinette avait eu la gentillesse d’embarquer sa part avec, et il se servit donc de deux-trois choux à la crême, qu’il avala avec bonheur. Il avait l’impression de pas avoir bouffé depuis des lustres. Bon sang que ça faisait du bien! Il aurait eu du mal à dormir sans rien dans l’estomac. Il écoutait les déblatérations d’Aulne à moitié, elle était quand même carrément bizarre, quand elle s’y mettait.


" Tu sais, Aulne, faut pas diaboliser notre maison, on y trouve des gens sympa aussi, parfois! "

C’était complètement faux. La maison serpentard comportait les plus grand tordus que la terre ait jamais porté, il y en avait pas un pour rattraper l’autre, mais elle avait pas à le savoir, ça! Surtout pas, d’ailleurs.
Daniel se servit d’un deuxième chou avant de reprendre :


"Alors, l’Amérique, c’est comment?"


Il la lâcherait pas, jamais! Il était certain qu’en insistant bien et longtemps, elle cracherait le morceau. Elle avait l’air si faible, tellement impressionnable, c’était même trop facile, il était sûr que c’était avec Aulne que les choses allaient avancer rapidement, plus qu’avec les autres. Elle allait s’en mordre les doigts, la petite. Dis donc, il aimait ça, manipuler, il s’en rendait de plus en plus compte, au contact d’Aulne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Ven 16 Avr - 10:42

    Daniel était rassurant. Il lui sortait une vérité à laquelle elle n'avait jamais réfléchi avant d'arriver ici, tous les serpentards n'étaient peut-être pas des sans-cœur, elle commençait à le croire. A son époque, ils l’étaient tous, pourtant, enfin elle en avait eu l’impression. Ils étaient les premiers à se moquer d’elle, à la traîner dans les boues. Elle ne comptait plus le nombre de noms d’oiseaux qu’ils lui avaient attribué. Elle, elle avait appris à ne pas écouter, à fermer les yeux et à les laisser parler... Mais ici, ce n’était pas pareil. Bien sûr, il y en avait toujours pour lui balancer des injures à la figure, mais elle avait fait aussi la rencontre de serpentards sympathiques, Olive, par exemple. Elle doutait bien sûr du fait qu’elles deviennent les meilleures amies du monde, mais au moins, elle s’était montrée gentilles avec elle, et Luna lui était reconnaissante, d’autant plus qu’elle avait fait sa rencontre à un moment où la jeune fille n’était pas au meilleur de sa forme. Et maintenant, elle avait fait le rencontre de Daniel, et Daniel, lui aussi s’était montré particulièrement sympathique avec elle, et continuait de l’être. Oui, Luna était assise à la table des serpentards, et elle n’avait pas honte, et n’était pas non plus mal à l’aise, elle était juste bien, elle partageait un repas avec... un ami? C’était agréable, comme idée, partager un repas avec un ami.
    Elle esquissa un sourire.


    « Je m’en rend compte, maintenant. »

    Puis elle ajouta, après avoir marqué une pause.

    « Libère toi des joncheruines, ami, et découvre ce que cache le ronflak. »

    Création personnelle. La classe, non?

    Un ami un peu curieux, quand même. Si c’était bien, les Etats-unis? Elle en savait rien, elle y avait jamais mis les pieds, elle en connaissait seulement les lieux communs : Hollywood, New York, la statut de la liberté, le pont de San Fransisco, la maison blanche.... Si elle commençait à blablater là-dessus, elle n’allait pas être crédible, c’était sûr. Mais qu’est-ce qu’elle pouvait dire, alors? Elle avait choisi les Etats-unis parce qu’il y avait la proximité de la langue, mais pour ce qui était des détails... Si elle avait parlé de la france, au moins elle aurait eu des trucs à dire. Son père était partis à Lille pendant les grandes vacances, quand elle avait douze ans. Son père avait appris qu’un nid de feutrènilles y avait était retrouvé, alors forcément, ils avaient sauté sur l’occasion. Il n’avaient pas vu le nid, au final, mais ils avaient visité la ville, et c’était très joli... Mais trop tard. Et de toute manière, elle connaissait pas un mot de français, si ce n’était « merci » et « bonjour ». Elle fit de son mieux pour composer une réponse correcte.


    « Grand... Sincèrement, c’est pas ce que je préfère. L’Amérique, c’est vraiment pas le meilleur endroit où je me suis trouvée. Les gens sont plus pressés, moins accueillants. Salem doit accueillir énormément d’élèves, du coup l’école et gigantesque. J’avoue que je préfère Poudlard. C’est plus petit, plus convivial. »

    A ce sujet, elle se disait qu’elle ne prenait pas beaucoup de risques. C’était un fait, le nombre de sorciers américains était forcément plus grand que celui de sorciers britanniques, donc l’école de magie devait logiquement être plus grande, et Luna n’aimait pas les endroits où il y avait trop de mondes, trop de regards qui se posent sur elle, ça lui donnait des frissons rien que d’y penser. Une réponse plausible, quoi qu’exhaustive. C’était déjà mieux que rien. Histoire de dissiper le malaise, et de justifier le silence qui suivit sa remarque, elle avala d’un trait un éclair au café. Délicieux. ça se mange sans faim, ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Mer 21 Avr - 19:49

Libère toi des quoi? ... et découvre ce que cache le quoi? Cette fille devait fumer, ou ne pas bouffer que des girolles. Pas possible, autant, un discours comme çui-là, Danny pouvait très bien en tenir quand il avait trois grammes dans le sang, mais aucun individu normalement constitué ne faisait ce genre de remarques sans être un minimum défoncé. Pas spécialement étonnant qand même, puisque c’était Aulne, déjà surnommée la folldingue dans les hautes sphères serpentardiennes, qui vnait de parler. Danny pouvait pas s’empêcher, malgré tout, de se demander si elle était pas un tiot peu consciente de l’idiotie de ce qu’elle disait. P’têt que tout le monde avait tort, qu’ils avaient rien compris, et qu’en fait elle était juste vachement subtile, qu’elle vannait tout le monde depuis le début et que personne avait compris. Il suggérait, hein! Mais il était pas franchement convaincu par ses propres suggestions. Elle était tordue, définitif. Mais Dany aimait quand elle sortait ce genre de remarques out of nowhere, ça la rendait plus vulnérable, déjà qu’elle avait pas à se forcer pour en avoir l’air. Et il trouvait ça marrant, d’ailleurs, il sourit d’une oreille à l’autre, en mode banane, à sa remarque. Certains trouvaient ça flippant, lui il trouvait ça cool. Il aimait ce qui était flippant, la preuve, il adorait Tom.

Daniel essayait de trouver le vrai, le faux, tout ça... Dur dur, Par moments, Aulne était vraiment convaincante. Puis, quand Danny y réfléchissait, il était forcé d’admettre qu’il savait pas très bien pourquoi elle mentirait. Qui pourrait avoir un secret lourd à ce point? Au point d’inventer des mensonges aussi gros. Oui mais. Oui mais. C’était un mensonge gigantesque, énorme, quand même. A certains moments, c’était à peine pas si elle avait de grosses flèches à la main avec marqué « MENSONGE » dessus. C’était à n’y rien comprendre. Danny était un peu paumé. Mais fallait pas se laisser avoir par sa bouille d’ange et ses remarques naïves. Et si toutes ses histoires de joncheruines, c’était rien que pour endormir sa confiance, hein? Et le pire, c’est que ça marchait presque. Elle avait pas l’air de casser des briques, mais c’était peut-être juste un méga comédienne (du genre balèze). ça expliquerait ses excès, sa façon de se trimballer en chaussons roses, ce pourquoi on l’avait jamais interné alors que Danny était certain qu’elle se serait bien plu dans un asile.

« Ouais. J’suppose. »

Il marqua une pause, il fallait pas abandonner en si bon chemin, mais il fallait qu’il arrête d’insister, ou elle aurait plus confiance, surtout si en fait c’était une menteuse ultra machiavélique qui trompait son monde sans le moindre scrupule.


« Alors, tu te plais à Poudlard? »


C’était vachement innocent, comme question, ça l’impressionait lui-même, tiens! Mais il pourrait du coup rebondir facilement sur autre chose. Bon il savait pas comment, mais il allait bien trouver. C’était un génie après tout! Mais oui mais oui! En attendant qu’Aulne daigne répondre, il s’avala une immense gorgée de jus de citrouille.. ça donnait soif de parler, comme ça, sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Mar 4 Mai - 21:35

    Est-ce qu'elle se plaisait à Poudlard? La question sonnait bizarrement à son oreille. Après tout, elle était à Poudlard depuis quatre ans, et depuis tout ce temps, elle avait eu le temps de s'habituer aux décors, au paysages, elle connaissait à peu près chaque pièce, chaque mur, chaque tableau accroché aux pierres., chaque escaliers. Bon, pas tous, bien sûr, il y en avait trop, mais elle connaissait mieux Poudlard qu'Aulne n'était supposée le connaître, assez pour savoir qu'elle s'y plaisait. Elle aimait Poudlard, elle aimait arpenter les couloirs du château, elle aimait le peu de connaissances qu'elle s'y était faite. Oui elle se plaisait à Poudlard, et ça faisait longtemps qu'elle le savait. Luna préférait entendre la question différemment, puisque même si elle connaissait les lieux depuis longtemps, elle avait l'impression de redécouvrir Poudlard. Oh, en soi le château n'avait absolument pas changé, il ne changerait sans doute jamais, d'ailleurs, mais tous ces nouveaux visages, ces nouvelles rencontres, lui donnaient l'impression d'avoir atteri dans un endroit totalement différent, lointain... dépaysant. Et elle était en train de se demander... Est-ce qu'elle ne préférait pas l'époque où elle avait débarqué?

    Oui, c'est vrai, son père lui manquait, toujours un peu plus, elle aurait aimé que Ginny et les autres soient plus présents, et elle était passée par une horrible phase de dépression, mais elle avait maintenant le sentiment que tout s'arrangeait. C'est vrai, elle s'était fait plus d'amis en quelques semaines qu'elle n'avait réussi à en avoir dans toute son existence, Clelia, Taylor, Yseult, Olive, Lena (quand elle voulait bien), et maintenant Daniel... Daniel. Que penser de lui? Elle avait eu un certain à priori à son sujet, surtout parce que la première fois qu'elle l'avait vu, il s'était montré particulièrement désagréable. Mais maintenant... Elle appréciait beaucoup cette façon qu'il avait de s'intéresser à elle, jusqu'à accepter de potentiellement se compromettre en l'admettant à la table des serpentards... Il n'avait pas l'air de la trouver bizarre. D'accord, par moment, il semblait un peu réticent quant à ses réflexions, mais jamais au point de se moquer ouvertement d'elle. Elle aimait bien tout ce temps qu'elle avait pu passer en compagnie de Daniel. Et elle trouvait ça bizarre. Pas qu'elle apprécie la compagnie de quelqu'un, ça ça lui arrivait tout le temps, et souvent à ses dépens, c'était la façon dont elle se sentait quand elle parlait avec Daniel. Juste un peu trop bien. C'était agréable, elle avait le sentiment d'avoir la tête vide. Le problème, c'était qu'avoir la tête vide en compagnie d'un serpentard potentiellement dangereux, c'était pas franchement une bonne idée. Bref euh... On en était où? Ah oui... Poudlard.


    "Je crois que j'aime beaucoup Poudlard. Enormément, même. Plus que les autres endroits où j'ai été." Luna poussa un léger soupir. "Si je dois m'en aller quelque part ailleurs, ça va me manquer..."

    Elle l'avait dit. Quoi qu'il puisse arriver dans les jours, les semaines, les mois à venir (elle n'avait aucune idée de combien de temps ils resteraient encore ici), elle était certaine que les moments qu'elle aurait passé ici ne lui sortiraient pas de la tête. Bizarre, cette envie qu'elle avait soudainement d'être à deux endroits en même temps, amener son père ici, supplier Ginny de rester auprès d'elle, parce que même si la rouquine s'en moquait sans doute, pour Luna, Ginny était sa meilleure amie.
    Bref. Luna avala un gigantesque morceau de pain, avec l'air presque convaincu que ce geste empêcherait son cerveau de trop réfléchir.


    "On m'a toujours dit qu'il fallait pas donner de pains aux pigeons. Quand ils boivent de l'eau, le pain gonfle dans leur estomac et ça explose."

    Pourquoi une image aussi gore lui était venu en tête, elle savait pas trop. Son père lui avait dit ça, et ça l'avait marqué, depuis, elle évitait consciencieusement de boire de l'eau quand elle prenait du pain. Elle s'en était souvenu, et elle aimait partager ce qu'elle pensait, même quand c'était stupide.

    "J'aime pas vraiment les pigeons, c'est vraiment inutile."


    La vérité sort de la bouche de Luna, parfois. C'est vrai quoi! Les pigeons, c'est franchement inutile, dites pas le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Mer 5 Mai - 23:20

Il rêvait pas, là, hein? Luna était bien en train de lui causer tranquillement de pigeons qui explosent? Daniel trouvait ça répugnant. Et pourtant il était habitué aux trucs répugnants, et sadique sur les bords, les estomacs qui explosent, ça lui posait généralement pas problème, mais là il était en train de manger, quoi! Bon, les pigeons, rien à fiche, c'est débile, et pas jojo, mais mince quoi, pas à table! Danny dû faire un effort pour pas grimacer. Beurk. Ouais, clairement et définitivement beurk. Fallait p'têt qu'ils parlent d'autre chose. En fait, il fallait surtout qu'il glane encore quelques infos, plus il en aurait, plus il avait de chances d'obtenir les appréciation de Tom, lui faire décocher ne serait-ce qu'un sourire lui ferait tellement mais tellement plaisir.... Mais il fallait pas rêver, il faudrait vraiment qu'il trouve un truc bien démentiel pour que Tom donne l'impression d'être peut-être qui sait vaguement heureux.

"J'aime pas les pigeons non plus."

Oui bon. Il avait pas trouvé quoi dire d'autre, hein! En même temps, qu'est-ce que tu veux dire d'autre? Il allait pas débattre sur les pigeons qui explosent. Puis tout le monde serait d'accord là-dessus, les pigeons c'est moche, ça pue et ça sert à rien. Bref bref bref. Il croqua dans une pomme, c'était sa façon d'expliquer pourquoi il était silencieux, parce qu'en vérité, ça cogitait un max dans sa petite cervelle. Il fallait qu'il trouve une question à lui poser, fallait qu'il ait de quoi rendre Tommy fier, quoi. Merde, merde merde, il avait l'impression que sa tête était toute vide, il était pas franchement doué pour l'impro. C'était le genre impulsif, le danny, mais quand il s'agissait d'agir vite en réfléchissant quand même (ça il le faisait vraiment rarement), y'avait plus personne ou presque. Alors quoi? Fallait qu'il reste subtil, et la subtilité, c'était pas son truc. Surtout qu'il voyait pas du tout comment tourner les choses sans avoir l'air suspicieux. Dur dur, la vie de larbin, parfois.

"Euh..." Il avala son bout de pomme. "Y'a une question que je me pose. Pourquoi on vous a proposé de venir à Poudlard? J'veux dire... Enfin vous devez être au courant, y'a eu tout cette histoire avec la chambre des secrets, l'école a failli fermer, tout ça... C'était pas franchement stratégique de vous faire venir ici maintenant."

Bon, il avait réussi à dire un truc pas trop trop bête, nan? Il en était pas peu fière, tiens. Sérieux. D'ailleurs, c'était vachement pertinent, comme question, en fait. C'était franchement pas le bon moment pour décider de débarquer à Poudlard, fallait dire ce qui était. Une gamine était morte dans le château l'année d'avant, et le potentiel meurtrier n'était même pas allé en prison, au final. Franchement, si Danny était le parent d'Aulne ou n'importe lequel des nouveaux, il aurait jamais amené son gosse se faire peut-être massacrer par un serial killer bourru et demi-géant. Dan' pensait pas que tous leurs parents étaient des gros sadiques, donc à partir de là, bon voilà quoi, hein!! Encore un truc qu'il allait ptêt tirer au clair du coup... Ou pas, mais au moins ça le ramenait à la raison qui l'avait conduit à -mon dieu- manger avec une serdaigle à la table des serpentards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3977
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Jeu 6 Mai - 23:15

    Piégée. Voilà, Luna se sentait complètement piégée. L'instant d'avant elle se serait livrée à Daniel sans concessions, maintenant, elle avait peur. Elle ne lui en voulait pas d'être curieux ou de chercher à en savoir plus, elle avait même tendance à trouver ça légitime, d'autant plus que la question était on ne peut plus pertinente. Elle avait pas du tout pensé à ça. En fait, elle ne savait même pas que les incidents de la chambre des secrets avaient eu lieu l'année précédente. Oui, elle savait qu'elles avaient eu lieu, les autres lui avaient tout de même fait un topo sur les circonstances dans lesquelles Ginny et Harry avaient pour la première fois fait connaissance avec Jedusor., mais elle ne savait pas quand, ne connaissait pas les détails... Elle se sentait vraiment étrangère à tout ça. Sans doute était-ce la raison pour laquelle elle n'arrivait pas à avoir les mêmes à priori que les autres au sujet de Tom Jedusor, il ne l'effrayait pas. Au contraire, il l'intriguait avant tout. Bref... Si elle avait su, elle aurait peut-être mieux réfléchi à sa réponse. Quoique peut-être pas, dans le fond. Elle comprenait parfaitement pourquoi Daniel trouvait ça étrange, elle ne lui en voulait pas, mais elle aurait espéré qu'il ait à présent écarté toute suspicion. De toute évidence, il lui faudrait plus de temps qu'à elle pour considérer qu'ils pouvaient devenir amis... Et elle devait admettre qu'elle était un peu... déçue. Il n'y était pour rien, c'était normal qu'il reste méfiant. Mais là, elle aurait voulu que elle et Daniel se rencontrent dans des circonstances plus simples, où elle n'ait pas à mentir comme ça. Elle aurait bien voulu lui dire "bonjour, moi c'est Luna Lovegood", mais non, il ne saurait jamais son vrai nom... Il s'en foutait peut-être, d'ailleurs.

    "Je... c'est vrai, c'est bizarre quand on y pense. Mais tout va bien, maintenant, à Poudlard, alors..."

    C'était confus et elle n'avais pas pu s'empêcher de balbutier. Il allait douter, c'était certain. Elle se sentait comme un oiseau en cage... Elle avait une boule dans le ventre et des fourmis dans la gorge. Elle allait s'attraper un gros rhume ça n'allait pas tarder. Elle chercha un moment le moyen de changer de sujet, mais si elle se montrait évasive, ça risquerait d'être louche, non? Une de ses digressions habituelles n'y changeraient rien, apparemment, puisqu'à chaque fois qu'elle en faisait, il les évitait soigneusement. Pourquoi elle se sentait aussi mal? ^Bien, puis mal, puis bien, puis mal. C'était sans fin. Elle se disait que ça devait être parce qu'elle n'avait pas l'habitude de contrôler autant ce qu'elle disait, d'habitude, elle laissait les choses qui lui passaient par la tête sortir de sa bouche, et c'était franchement beaucoup plus simple. Elle plaignait les gens qui devaient mentir à longueur du temps, calculer sans cesse. Elle ne faisait ça que depuis quelques semaines et elle trouvait déjà ça tellement fatiguant.

    "Hum..." Dire un truc... dire un truc. Fuir ses responsabilités. Tiens, c'était pas mal, ça non? Bizarre, bizarre... Elle voulait à la fois continuer cette conversation, et en même temps y mettre un terme le plus rapidement possible. Tout ça c'était trop nouveau... Cette confusion étrange. Elle ferait peut-être mieux d'y aller. Elle passa encore plusieurs secondes à se trahir elle-même, le regard fuyant, ses pupilles allant rapidement de gauche à droite. Puis enfin, elle choisit la facilité. Ce qu'elle faisait rarement, mais cette conversation avait l'art de la mettre mal à l'aise. Et elle avait la soudaine envie d'être toute seule, même si la compagnie de Daniel était loin de la déranger. Elle regarda donc sa montre, et écarquilla ses yeux exorbités. "Houlaa!! Il se fait tard j'ai... j'ai des devoirs en retard."

    Elle se sentait nul. Et elle était parfaitement consciente du fait qu'elle n'était absolument pas crédible. Tant pis, d'ailleurs il valait mieux qu'elle parte avant d'être grillée définitivement. Elle se leva d'un bond, le regard toujours aussi fou, presque terrorisé.

    "Euh... Merci... Bonsoir."

    Et sans un mot de plus, et surtout sans regarder la réaction de Daniel, Luna quitta la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1592
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Hum... célibataire.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Message#Sujet: Re: A grapiller les derniers desserts [pv Danny]   Ven 7 Mai - 10:56

Et voilà, VOILA, là, franchement, plus de doute, c'était louche, ultra louche. La réaction d'Aulne était vraiment pas normale. Sa réponse était vraiment pas crédible, elle avait pas arrêté de bafouiller et de regarder dans tous les sens comme si un serial killer l'attendait sous une table pour la buter. Dommage, il aurait p'têt dû faire preuve de plus de tact, en fait, parce que là il avait carrément grillé toutes ses chances d'en apprendre plus aujourd'hui. Mais au moins, il pouvait dire à Tom sans se tromper qu'il y avait un truc qui clochait, et qu'il allait définitivement falloir tirer les choses au clair. Elle avait peur de quelque chose, et c'était bon signe, nan? Si elle avait peur, si elle s'enfuyait, c'était p'têt parce qu'elle se sentait sur le point de céder. Apparemment, elle avait confiance en Danny (uhu quelle idée!), si il n'apprenait pas tout cette fois ci, ce serait que partie remise. En tous cas, il retrouverait pas Tom sans rien avoir à lui dire, c'était déjà ça. Il esperait juste qu'Aulne avait pas perdu confiance en lui, ça la foutrait mal, ces heures perdues à se les geler dans une tour et à bouffer comme un porc pour rien... Surtout pas! Non, elle avait l'air surtout gênée. Fallait qu'il rattrape encore le coup avant qu'elle s'en aille, même si c'était clair et net que la conversation était finie.

"Bonne chance."

C'était quoi leur manie de faire leurs devoirs à tous, tout d'un coup! Nan mais oh! Il y croyait pas vraiment, bon. C'était marrant de voir quelqu'un fuir devant lui. Fallait croire qu'il était carrément effrayant. Avant qu'elle s'en aille, il ajouta :

"J'étais content de faire ta connaissance. On se reverra bientôt, j'espère?"

Aulne avait déjà disparu hors de la grande salle, mais Dan' était sûr qu'elle l'avait entendu. Si elle croyait qu'il l'appréciait (et c'était pas faux, il la trouvait marrant), elle reviendrait vers lui, p'têt. Il finit seul dans la grande salle. Il s'y était jamais retrouvé seul, c'est la qu'on réalisait que la grande salle était vachement grande, en fait. Il avait un sourire heureux sur les lèvres. Il avait hâte d'annoncer à Tom qu'il avait enquêté et que ça avait marché, encore plus parce que le grand manitou lui avait déjà fait comprendre que pour lui cette histoire traînait en longueur. Il finit sa pomme. Au moment où il avait croqué le dernier morceau, tous les plats avaient disparu des différentes tables. C'était comme si on lui demandait avec insistance de s'en aller. Bah, il avait plus rien à faire ici de toute manière. Il jeta son trognon dans une assiette et quitta la salle à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A grapiller les derniers desserts [pv Danny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A grapiller les derniers desserts [pv Danny]
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique
» Les derniers Vikings
» Danny's Movies
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-