AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut qu'on parle (Raziel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Il faut qu'on parle (Raziel)   Ven 18 Sep - 14:48

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Cela arrivait par moment que Raziel s’absente sans que Gabrielle ne sache réellement où il se trouvait, en temps normal cela ne la dérangeait pas. La jeune femme savait parfaitement que son époux avait des affaires à régler concernant sa famille, en dehors de ses cours. Evidemment, elle ne réalisait pas quel genre d’affaire cela pouvait être. Elle était à mille lieues d’imaginer ce que son mari faisait de son temps libre comme cela, des allégeances qu’il avait. D’ordinaire, elle ne se posait vraiment pas de question, puisque depuis qu’elle vivait avec Raziel, elle avait simplement l’impression de vivre une vie de rêve. Il y avait eu le mariage bien sûr, cela n’avait pas été une partie de plaisir, mais en dehors de cela tout était parfait. Et cela allait le devenir encore plus au vu de la nouvelle que la jeune femme venait d’avoir, pas hibou de Sainte Mangouste. Un large sourire était apparu sur son visage et maintenant, elle attendait le retour de Raziel avec une grande impatience. Malheureusement, elle n’avait aucune idée de l’endroit où il se trouvait et surtout, quand il allait rentrer. Elle ne savait rien, mais peut-être qu’Evi était au courant elle. Elle la chercha dans la maison, la trouvant finalement dans l’une des chambres en train de changer les draps (ce qui était parfaitement inutile puisque personne ne dormait dans cette chambre, mais bon elle n’allait rien dire).

« Evi, est-ce que tu sais quand Raziel va rentrer ? »

La petite elfe de maison se contenta d’un signe de la tête pour répondre à la jeune femme, qui décida de la laisser tranquille. Depuis le mariage, les relations avec la française et l’elfe de maison étaient de mieux en mieux. Principalement parce que la créature considérait la jeune femme comme sa vraie maitresse maintenant et que cette dernière s’arrangeait pour ne pas l’ennuyer. Elle ne cherchait plus autant à faire du ménage ou autre, afin de laisser la petite créature s’en occuper. Ainsi, tout allait pour le mieux. Même si Gabrielle était encore mal à l’aise avec l’idée d’avoir une domestique présente pour tout faire, mais c’était ça d’être rentrée dans la famille Rookwood, il fallait s’y faire. Tant que l’elfe ne s’amusait pas à prendre sa place de mère…

Gabrielle redescendit dans le salon, attendant donc avec impatience que l’homme qu’elle avait épousé rentre. Elle s’installa dans un canapé, espérant parvenir un lire un peu. C’était incroyable comme dans ces moment-là, elle ne parvenait à s’occuper l’esprit suffisamment pour ne pas s’ennuyer. Elle avait vraiment besoin de se trouver une occupation autre que d’attendre constamment son époux chez eux, quand il était occupé par ses propres occupations. Et à force, la jeune femme était en train de se demander si elle ne devrait pas sortir un peu pour passer le temps. Mais non, elle n’avait pas envie de rater le moment où Raziel allait rentrer chez eux, parce qu’elle avait une chose plus qu’importante à lui dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Lun 21 Sep - 12:31


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Planté au milieu du salon, Raziel observait l'homme qui s'y tenait à genoux, le regard implorant alors que 2 autres silhouettes noires aux visages cachés par des capuches, comme lui en cet instant, pointaient eux aussi leurs baguettes menaçantes sur lui.

La sentence était tombée une heure plus tôt et se devait d'être exécutée sur le champ. L'homme à genou avait rendu quelques petits services aux mages noirs mais depuis peu, il s'était montré gourmand et avait appuyé ses demandes de menaces de divulgation. Un agissement des plus stupides, c'était certain. Mais en  même temps, ce n'était pas pour sa grande intelligence qu'il avait été choisit comme larbin.

Au sol, l'homme pleurait en les suppliant de l'épargner et dans le fond, Raziel avait pitié pour lui. Mais il représentait une véritable menace pour lui et les siens alors, il ne s'interposa pas quand l'Avada Kedavra fusa de la baguette de son voisin dont la voix lui était une des plus familière au monde. Et pour cause, une fois le traitre mort, Loriel abaissa sa capuche et se tourna vers son cadet avec un sourire rayonnant.

Une bonne chose de faite ! Et si on allait fêter ça autour d'un verre ?

Le troisième membre de leur petit groupe acquiesça aussitôt, aussi festif que Loriel mais Raziel, lui, ne cessait de regarder le corps étendu parterre.

Allez-y sans moi, je ne veux pas rentrer trop tard. Vous comprendrez quand vous vous serait aussi fait passer la corde au cou, se força-t-il à plaisanter. Mais si le ton et le sourire y était, le coeur lui, était loin d'y être.

Leur ami se laissa berner mais Loriel glissa aussitôt un regard vers son cadet.

Vas-y déjà, je dois vite parler d'un truc à mon frère et je te rejoins
, lança-t-il à celui qui ne se fit pas prier pour s'en aller, non sans menacer Loriel de boire sa part d'alcool s'il tardait à arriver.

Une fois seuls, Loriel attrapa son petit frère par la nuque et, dans un geste dont il le gratifiait depuis leur enfance, appuya son front au sien.

On a fait ce qu'il fallait Raz. Cet enfoiré nous aurait dénoncé aux Aurors.


Cette simple idée remit d'aplomb Raziel. Finir à Azkaban lui déplaisait mais il pourrait s'y faire. Après tout, il méritait de payer pour tout cela. Mais il était hors de question qu'il laisse sa famille avoir des ennuis et se faire arrêter. Qu'adviendrait-il de Gabrielle s'il se faisait arrêter ? Il préférait ne même pas y penser.

Tu as raison, lui répondit-il avec un air bien plus assuré. Loriel avait toujours raison à ce niveau-là. Mais il faut quand même que je rentre... Gabrielle est vite devenue une véritable Madame Rookwood concernant mes sorties nocturnes, plaisanta-t-il avant de donner une accolade à son frère pour prendre congé de lui.

Quelques minutes plus tard, Raziel transplanait devant chez lui. Après s'être débarrassé de sa cape, rattrapée au vol par une Evi au taquet qui lui annonça que « Madame demande après vous Monsieur ».

sans attendre, Raziel prit la direction du salon et vînt déposer un baiser sur les boucles blondes avant de se servir un verre de whisky.

Désolé mon Ange, Loriel m'a retenu plus longtemps que prévu. On a pas vu le temps passer.

Levant son verre de whisky à ses lèvres, Raziel culpabilisa un peu de déjà parvenir à mentir avec un tel aplomb à sa femme, la seule personne à qui il n'était pas censé mentir. Mais que pouvait-il faire d'autre dans le fond ? Il lui cachait la vérité depuis le tout premier jour.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Lun 19 Oct - 12:22

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Un large sourire s’afficha sur le visage de Gabrielle quand elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir, signe que Raziel était de retour. Elle aurait pu se lever pour le rejoindre, mais elle se contenta d’attendre dans le salon. Elle n’avait pas envie qu’il s’imagine qu’elle avait trop attendu après lui (même si c’était le cas), mais elle n’avait pas envie de devenir la femme casse pied, alors qu’ils venaient à peine de se marier. Même si en réalité, il fallait bien avouer que la jeune femme avait été légèrement agacée que son époux ne soit pas là. Elle savait très bien que l’homme avait son travail et des obligations familiales, mais elle commençait malheureusement à se poser de plus en plus de questions. Sans doute à cause des quelques visites de sorciers qu’elle ne connaissait pas et qui lui rendait visite. Clyde dans un premier temps, même si elle pensait encore qu’il était venu simplement pour le cadeau de mariage, avec qui elle avait eu une conversation sur ces sorciers de sang pur qui étaient capables de tout pour préserver leurs sangs (la jeune femme repensait à la pauvre sœur de l’homme, c’était atroce…). Et puis, il y avait eu ce Dimitri Borodine, plus étrange que toutes les autres personnes que Gabrielle avait eu l’occasion de rencontrer. Raziel la retrouva dans le salon, déposant ses lèvres sur sa tête avant d’aller se servir un verre. Il s’excusa affirmant que Loriel, son frère, l’avait retenu plus longtemps que prévu et qu’ils n’avaient pas vu le temps passer. Gabrielle souriait à son mari, mais elle ne put s’empêcher de se poser des questions quand même. Et elle ne manqua pas de les poser directement à son époux.

« Vous avez fait quoi ? »

Ce n’était évidemment pas ce qu’elle avait eu envie de dire à son mari pendant tout ce long moment d’attente, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se montrer curieuse. Qu’est-ce qu’il faisait avec son frère en effet ? Elle ne savait pas vraiment ce que Raziel faisait de son temps libre en compagnie de son aîné. En temps normal, elle ne cherchait pas à savoir d’ailleurs, mais là elle avait le sentiment d’avoir besoin de poser la question. Peut-être pour se rassurer sur quelque chose de complètement idiot, elle n’en savait trop rien. Une manière comme une autre de vraiment poser de bonne base avant qu’elle n’aborde directement le sujet qu’elle avait envie de discuter avec son époux, celui qui lui faisait déjà battre fortement le cœur. Evi arriva dans le salon, avec une tasse de thé que Gabrielle lui avait demandé. La jeune femme l’attrapa, remerciant la petite elfe qui s’en alla s’occuper comme elle le faisait d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 11 Nov - 17:34


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Quelques temps avant le mariage, Loriel avait essayé de faire peur à Raziel en lui parlant de la routine ennuyeuse de la vie d'homme marié et des épouses devenant soudainement très curieuses et suspicieuses. Une routine des plus mortelle aux yeux de son aîné mais Raziel, contrairement à ce que Loriel avait prédit, ne se lassait pas de cette vie calme et douce auprès de Gabrielle. Il n'avait jamais été un coureur ni un grand fêtard contrairement à son frère et ce genre de moment, tranquilles, auprès de sa femme était exactement ce qu'il avait toujours voulu.

Toutefois Loriel avait eu raison sur un point, Gabrielle était devenue curieuse. Mais Raziel ne lui en portait pas rigueur. Il se doutait bien que la vie loin de ses amis ne devait pas toujours être facile pour elle et il espérait sincèrement qu'elle s'en fasse des nouveaux et qu'elle trouve une occupation. Non pas parce qu'il craignait de l'avoir sur le dos mais bel et bien pour elle, pour qu'elle se sente bien dans sa nouvelle vie.

Oh on a discuté, répondit-il avec une sincérité désarmante qui le rongeait intérieurement. Tu sais, du travail, des affaires familiales, des conquêtes de Loriel. Surtout de ses conquêtes à dire vrai, précisa-t-il avec un petit sourire amusé.

Il vida alors le reste de son verre et vînt s'installer auprès de son épouse, passant un bras autour de ses épaules pour se caler contre elle. Il ressentait le besoin viscéral de respirer son odeur, de ressentir son contacte. Elle l'ignorait mais elle seule avait le pouvoir de chasser les démons qui le hantaient en permanence. Il n'y avait qu'auprès d'elle qu'il ressentait une certaine quiétude, même relative. Gabrielle était son havre de paix dans son monde de noirceur et se ne fut que lorsqu'il ferma les yeux en nichant son visage dans ses boucles soyeuses que la vision de l'homme assassiné devant lui un peu plus tôt s'estompa enfin.

Je t'aime tellement, murmura-t-il doucement avant de se redresser afin de lui laisser plus de liberté de mouvement avec sa tasse de thé, laissant toutefois son bras derrière elle, lui caressant doucement les cheveux.

Et toi, tu as fais quoi aujourd'hui ?
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Ven 4 Déc - 19:35

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Gabrielle n’aimait pas se montrer trop curieuse comme cela, elle n’aimait pas commencer à douter de son époux. Sauf qu’elle n’y pouvait vraiment rien. Depuis sa conversation avec Dimitri Borodine, la jeune femme ne pouvait que se poser des questions. Elle se demandait ce que son mari devait faire pour ce sorcier, le rôle qu’il jouait pour lui et qui n’avait visiblement rien à voir avec son travail à l’école de magie. Est-ce que c’était pour cela qu’il s’absentait parfois avec son frère ? Gabrielle n’aimait pas ça, mais elle devait poser ces questions à son époux sinon elle allait simplement se prendre la tête. Elle ne voulait pas passer son temps à se poser des questions, surtout en cet instant où elle avait cette chose à annoncer à son époux. Elle se contenta de lui adresser un léger sourire quand il mentionna ce qu’ils avaient fait avec Loriel, principalement parler des conquêtes de ce dernier. Elle voulait le croire, mais il y avait encore cette étrange impression dans son estomac. L’homme se leva alors, pour venir s’installer à ses côtés et la prendre dans ses bras. Gabrielle le laissa entièrement faire, profitant de cet instant de chaleur. Elle aimait le sentir tout contre elle. Elle ferma les yeux pendant quelques secondes, savourant cet instant, avant de les ouvrir de nouveau quand Raziel lui affirma l’aimer.

« Je t’aime aussi. »

Lui dit-elle doucement, souriant. Elle l’aimait bien sûr, plus que tout. Ce n’était pas pour rien que la jeune femme avait décidé de quitter son pays afin de venir s’installer chez Raziel, pour l’épouser et donc rejoindre cette grande famille qui ne ressemblait vraiment en rien à ses convictions. Ce n’était pas vraiment facile pour elle en réalité, mais elle était quand même heureuse parce qu’elle était avec celui qui faisait battre son cœur. Il suffisait qu’elle pose ses yeux sur lui pour que son cœur s’emballe d’ailleurs et elle savait que ce dernier allait s’emballer encore plus prochainement. C’était sans doute le moment parfait pour parler de ce qu’elle devait parler avec Raziel, surtout qu’il lui demandait ce qu’elle avait fait de sa journée. Elle avait passé son temps à attendre le moment où il allait rentrer chez eux. Sauf qu’elle ne pouvait pas le faire maintenant, pas tout de suite. Elle avait encore autre chose en tête, qu’elle devait se retirer de l’esprit avant de vraiment aller sur autre chose.

« Un certain Dimitri Borodine est passé. »
Elle marqua une pause, posant sa tasse de thé sur la table basse avant de reprendre. « Ça te dit quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 9 Déc - 14:29


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Peu à peu, les images du meurtre dont Raziel avait été le témoin – et le complice accessoirement – se dissipèrent alors qu'il caressait les cheveux de Gabrielle. Tout ça, ce qu'il se retrouvait obligé de faire pour les Walpurgis, il était bien décidé à laissé tout cela loin des portes de leur manoir. Ici, entre ses murs, il n'y avait que sa vie avec Gabrielle qui comptait. Leur amour, leur future famille et rien d'autre. La dernière chose qu'il voulait était de voir cette part si sombre de sa vie venir s'installer ici avec eux. Malheureusement, et il allait hélas le découvrir bien trop vite, on ne faisait pas toujours comme on le voulait et ce, même si on était presque un maniaque du contrôle comme l'était, dans le fond, Raziel Rookwood. En cet instant, il n'avait pas encore la moindre idée de la tournure qu'allait prendre les événements. Il était encore juste ce professeur de Poudlard qui s'était arrêté pour boire un verre avec son frère en rentrant du travail et qui, à présent, savourait d'être auprès de sa jeune et ravissante épouse.

Le nom de Borodine soudainement prononcé par la douce voix de Gabrielle lui fit à peu près l'effet d'un violent coup de fouet à même la peau. Pourquoi est-ce que cet espèce d'enfoiré de Borodine était passé chez eux ? Il devait bien se douter qu'en journée, Raziel serait à Poudlard et non pas chez lui. Ou alors peut-être que justement, il le savait pertinemment et que c'était exactement pour cela qu'il était passé.

Malgré lui, Raziel se tendit et se releva. Il faisait son possible pour paraître détendu mais cette visite le rendait réellement nerveux. L'air de rien, pour avoir l'air de s'être levé pour une bonne raison, il se resservit un verre. Borodine n'avait jamais vraiment été un ami de Raziel mais en cet instant, le jeune Rookwood avait particulièrement envie de lui faire passer son envie de venir chez lui en son absence à l'aide de quelques Doloris bien placés.

Dimitri est un vieil ami de ma famille. Particulièrement de mon père en fait.

Ce qui n'était pas un mensonge après tout. Alors pourquoi est-ce qu'avec cette simple, et véridique, explication il avait déjà l'impression de trahir Gabrielle ?

Mais j'avoue ne pas voir pourquoi est-ce qu'il passerait chez nous.

Ce qui, une fois de plus était la vérité. Il n'y avait aucune raison pour que Borodine vienne ici. S'il voulait lui parler, il savait comment le contacter et où le retrouver. Le plus souvent dans le manoir principal du clan Rookwood, la demeure de William.

Est-ce qu'il t'a dit ce qu'il voulait ?, demanda-t-il en se tournant à nouveau vers Gabrielle tout en vidant d'un trait son second whisky.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Lun 18 Jan - 21:46

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Quand Gabrielle aborda le sujet de Dimitri Borodine, la jeune femme sentit son époux se tendre. Il se releva et la française voyait parfaitement qu’il n’était pas du tout à l’aise. A force, la jeune femme connaissait quand même son mari et elle voyait bien qu’il n’était pas du tout à l’aise maintenant qu’elle avait mentionnait le nom de ce soit disant vieil ami de la famille et surtout du père Rookwood. Les yeux de Gabrielle ne quittaient pas son époux, qui vidait son deuxième verre d’alcool. La jeune femme ne savait pas du tout ce qu’il avait fait de sa soirée, mais elle voyait bien qu’il n’était pas au meilleur de sa forme. Cela lui faisait peur, parce qu’elle craignait de découvrir quelque chose qui n’allait pas lui plaire. Elle ne pouvait pas s’empêcher de se questionner depuis la visite de Dimitri Borodine, ainsi que celle de Clyde Hornby. Elle avait besoin maintenant d’avoir confirmation sur les doutes qu’elle avait, parce qu’elle voyait bien qu’il y avait quelque chose. Il suffisait de regarder l’attitude de Raziel, c’était la première fois qu’elle le voyait aussi tendu et pourtant ils avaient quand même traversé des moments ensemble.

Raziel lui affirma qu’il ne voyait pas pourquoi Dimitri était passé chez eux, en effet Gabrielle se posait aussi la question. L’homme n’avait pas manqué d’être vraiment énigmatique, elle n’avait aucune idée de la réelle raison qui l’avait poussé à venir chez eux. Il lui avait donné un message, pour son époux, bien sûr, mais elle n’était pas pour autant plus avancée. La jeune femme ne répondit pas de suite à la question de son époux, se contentant de le regarder.

« Il m’a demandé de te transmettre un message… » Dit-elle doucement, avait de baisser son regard vers le sol. « Il voulait que tu saches qu’il avait plusieurs affaires urgentes à régler avec toi, que tu n’avais pas vraiment été à la hauteur… »

Gabrielle avait la gorge un peu serrée en disant ces mots, elle ne savait vraiment pas quoi penser de tout cela. Elle ne savait pas du tout ce que ces « affaires urgentes » signifiaient, ce qu’il avait voulu entendre par cela. Dans quoi est-ce que son époux était plongé ? Elle craignait bien trop la réponse, mais elle avait quand même besoin de le savoir. S’il y avait quelque chose à savoir, elle voulait être au courant. Parce que Raziel était son mari et qu’ils allaient fonder une famille (même si pour le moment, le jeune homme n’était pas encore au courant de tous les détails), alors il était normal qu’elle sache tout ce qui pouvait tracasser l’homme.

« Raziel… » La jeune femme releva son regard vers son époux. « S’il y a quelque chose que tu as à me dire, dis le moi. Tu sais bien que tu peux tout me dire. » Elle se redressa à son tour, venant se positionner devant lui en attrapant ses mains. « Dis-moi ce qu’il y a. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 20 Jan - 20:23


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Alors qu'il luttait silencieusement pour garder un air calme, Raziel sentait peu à peu la panique monter en lui. La colère aussi. Une colère sourde qu'il couvait depuis des années. Cette colère due au fait qu'il avait toujours eu l'impression d'être un otage de sa propre destinée. Il avait eu le sentiment que les choses allaient un peu mieux en rencontrant et épousant Gabrielle. Pour une fois, il avait fait ce que lui voulait, il avait eut la maîtrise des événements. Mais il avait été idiot de se laisser aller à croire que tout irait bien désormais, qu'il pourrait cacher un secret aussi énorme à sa femme.

Il était aussi en colère contre lui-même parce que dans le fond, c'était aussi sa faute. C'est lui qui avait été trop faible pour oser s'opposer à son père, pour couper les ponts et partir vivre sa propre vie de son côté, loin de tout ça. Mais il n'avait pas pu se résigner à couper les ponts avec sa mère et son frère, cela avait été au dessus de ses forces. Alors il avait cédé, tout simplement. Et voilà le résultat.

Ce fut finalement quand Gabrielle lui transmit le message de Borodine et qu'elle le questionna sur le sens de tout cela que le calme apparent de Raziel céda. Il lui fallut une bonne seconde pour réaliser qu'il avait serré le verre vide qu'il tenait dans la main tellement fort que ce dernier avait cédé, lui faisant une entaille dans la partie charnue de la paume.

Merde, marmonna-t-il en reculant d'un pas, se dégageant par là même de l'emprise de Gabrielle tout en jetant un coup d'oeil pour vérifier qu'un éclat de verre ne l'avait pas blessé. Evi, la petite elfe de maison, arriva instantanément pour ramasser les débris et pour une rare fois, Raziel ne lui accorda aucune attention, se contentant de s'éloigner et se laissa tomber dans un fauteuil, son regard rivé sur le sang qui commençait à goutter sur le plancher.

Le verre brisé, sa main blessée, le sang coulant de sa blessure, tout ses éléments prenaient à ses yeux des allures de cynique métaphore sur sa vie qui était sur le point elle aussi de voler en éclat. A cela s'ajouta sournoisement l'image du traître à la cause que Loriel avait tué sous ses yeux à peine moins d'une heure plus tôt.

Ce fut trop pour lui. Il avait tenu bon jusque là mais c'était parce qu'il n'avait jamais rien eu à perdre. Aujourd'hui tout était différent, il avait désormais tout à perdre.

Il ne remarqua les larmes qui se mirent à couler le long de ses joues que lorsque ses épaules furent secouer de sanglots silencieux. Mais il s'efforça rapidement de se reprendre.

Je suis tellement désolé..., articula-t-il difficilement avant de relever ses yeux baignés de larmes sur Gabrielle. J'ai tout fait pour te garder en dehors de tout ça. C'est ma croix à porter, pas la tienne.

Raziel marqua une petite pause en regardant Evi quitter silencieusement la pièce avec un air toute inquiète. Et pour cause, la petite créature n'ignorait rien des agissements de la famille, elle.

Une fois seuls, Raziel leva à nouveau son regard sur Gabrielle, prit une profonde inspiration et se lança.

Borodine est le dirigeant des Neo-Grindelwaldien Gaby. Le suivre est devenu un héritage familial. Un fardot devrais-je plutôt dire... Gabrielle je...

Raziel ne trouvait pas les mots. Il voulait la ménager le plus possible, la faire souffrir le moins possible mais il ne savait pas quels mots utiliser pour atténuer l'horreur de sa révélation.

Je n'ai jamais voulu ça... Cette violence, cette horreur...Mais je n'ai pas eu le courage de m'opposer à mon père et maintenant...

Et maintenant il en était là. Ni plus ni moins.

Et j'ai aussi été faible en préférant te le cacher parce que j'avais peur de te perdre...

 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Sam 20 Fév - 14:56

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Gabrielle observait attentivement Raziel, qui semblait encore bien calme. Elle avait besoin de savoir ce que les paroles de Borodine avaient voulu dire, ce qu'il y avait derrière tout cela. La jeune femme se posait des questions et elle avait peur des réponses à ces dernières - puisqu'elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir sa petite idée - mais elle voulait savoir. Il était hors de question qu'elle reste dans l'ignorance, qu'elle fasse comme si de rien n'était. Surtout qu'elle voulait bien que ça perturbait quand même son mari, elle le connaissait assez pour cela. Elle en eu plus la preuve d'ailleurs, quand le verre dans la main de Raziel explosa sous la pression de sa poigne. Gabrielle sursauté à ce moment-là, avant qu'il ne s'en rende compte et s'éloigne. Evi fit rapidement son apparition pour ramasser les morceaux, Gabrielle lui accorda un léger regard avant de relever ses yeux vers son époux qui partait s'installer dans un fauteuil, la main en sang. La française ne bougea pas, elle ne lâchait pas du regard son mari voyant des larmes couler à présent de ses yeux. Elle comprenait bien que c'était quelque chose de grave et au fond, elle devait bien avouer qu'elle avait quand même un peu peur. Peur de découvrir une face caché de son époux, peur des conséquences que cela allait avoir. Instinctivement, alors que Gabrielle attendait que Raziel reprenne la parole, elle posa ses mains sur son ventre. Quelle conséquence est-ce que cela allait avoir sur l'avenir ?

Finalement, l'homme reprit la parole, s'excusant tout d'abord affirmant ensuite qu'il avait tout fait pour la garder en dehors de cette histoire, puisque ce n'était pas sa croix mais la sienne. Gabrielle ne dit rien, elle ne détourna pas son regard quand l'elfe de maison s'en alla avec les débris de verre. Elle reviendrait sans doute ensuite pour nettoyer le sang, pour le moment elle devait sentir qu'il fallait que les deux jeunes époux soient seuls. Raziel reprit alors la parole et les révélations tombèrent. Ainsi donc, Dimitri Borodine était le dirigeant des Néo-Grindelwaldien. Evidemment, la sorcière connaissait parfaitement cette organisation de mage noir, il était souvent question d'eux dans la Gazette des Sorciers. Elle avait ce qu'ils prônaient, ce qu'ils faisaient sous cette idée et elle comprenait donc parfaitement ce que cela signifiait pour Raziel. Si Borodine avait des affaires à voir avec l'homme, c'était qu'il était sous ses ordres... Son époux le confirma d'ailleurs, déclarant que c'était un fardeau familial. Gabrielle n'avait pas de mal à le croire, cela ne l'étonnait malheureusement pas que son beau-père soit un adepte de cette violence puisqu'il prônait le sang pur meilleur que les moldus. Elle n'avait simplement pas imaginé les conséquences de tout cela. Pendant quelques seconde, la française ne dit rien, se contentant d'observer son mari. Elle voyait bien qu'il était sincère, elle le connaissait assez pour ça. Finalement, elle attrapa un mouchoir en tissu blanc et s'approcha de l'homme, s'accroupissant à ses côtés pour le déposer sur sa main blessé, ce qui le teinta rapidement de rouge.

« Oh Raziel, tu ne dois pas avoir peur de me parler. » Elle leva son regard vers celui de son mari, serrant plus fermement sa main. « Je suis ta femme et ton fardeau et autant le tien que le mien. » Elle afficha un léger sourire, pour lui montrer sa sincérité. « Je sais qui tu es, je sais ce que tu es et je sais que ce n'est pas toi. » Il était sous les ordres de cet homme, de toute évidence, mais elle savait qu'il n'était pas capable d'accepter toute cette violence (même s'il n'avait pas le choix). « Je peux comprendre que tu ais été incapable de t'opposer à ton père... Je serais bien incapable cependant de comprendre ce que vous... » Ce que vous faites, puisqu'il était évident que Raziel agissait, même si au vu des paroles de Borodine, il décevait son supérieur. « Mais tu es mon époux et je serais toujours là pour toi. » Elle se redressa et posa une de ses mains sur la joue de l'homme. « Nous serons toujours là pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Jeu 10 Mar - 14:13


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Raziel s'était attendu à une crise, des cris, des larmes peut-être même des bibelots volant à travers la pièce avant de venir s'écraser au sol et il aurait parfaitement comprit cette réaction. Après tout, il l'aurait plus que amplement mérité. Il lui avait mentit, lui avait caché l'ignoble vérité à son sujet et elle l'avait en prime apprit de ce qui était certainement une des pires manières qu'il soit. Mais Gabrielle n'eut aucune de ses réactions. Elle restait si calme qu'il n'osait pas relever le regard sur elle de peur de lire du dégoût dans le sien.

De son côté, Raziel se sentait réellement mal. Ses larmes n'avaient rien de simulées et il culpabilisait énormément d'avoir caché la vérité à Gabrielle depuis le tout début. Car il était déjà l'un des sbire de Borodine avant même leur rencontre, cela n'était pas arrivé dans sa vie entre deux. Il avait toujours su de quoi il en retournait. Et donc il avait toujours eu conscience de lui mentir.

Mais il avait oublié un détail important. Il n'avait pas juste épousé une femme magnifique, il avait épousé un véritable ange ! Loin de lui balancer ses fautes à la figure, Gabrielle vînt le réconforter alors que lui-même estimait être loin de le mérité. Elle savait maintenant la vérité et – aux articles paraissant régulièrement dans la Gazette – elle savait très certainement qu'ils ne se contentaient pas de se retrouver pour jour aux cartes. Mais au moins pour sa défense, Raziel faisait son possible pour participer le moins possible. Et c'était ce qui lui avait d'ailleurs valut ce coup dans le dos de cet enfoiré de Borodine ! Ça, Raziel était bien décidé à le lui faire payer, ignorant alors encore que son chef allait se faire évincer sous peu par un gamin, une véritable humiliation qui plairait plutôt au plus jeune des Rookwood.

Je ne sais pas comment tu fais, avoua-t-il à Gabrielle en relevant enfin son regard sur elle avec un petit sourire triste. Je ne mérite pas une épouse aussi merveilleuse, ajouta-t-il avec sincérité et même avec une pointe de fierté. Car oui, depuis le tout premier jour Raziel n'avait jamais cessé d'être fier d'avoir cet jolie serveuse française pour épouse quand bien même la plus grande partie de son entourage aurait voulu le voir épouser une fille de son rang.

Tout en s'appliquant à ne pas la salir avec le sang qui lui coulait de la main, il posa sa main libre lui aussi sur sa joue pour l'embrasser tendrement tout en murmurant un « merci » contre ses lèvres. Merci de ne pas le flageller pour lui avoir mentit et de se montrer si compréhensive. Mais ce n'était pas pour autant qu'il voulait lui infliger ce fardeau. Il restait décidé à la maintenir le plus à l'écart possible de cette partie si sombre de sa vie.

Après un tendre baiser, il appuya son front au sien, fermant les yeux tout en savourant la douceur de la peau de sa joue sous ses doigts alors qu'il repensait à ses paroles. C'est alors que sa dernière phrase lui revînt en mémoire.

Tu entend qui en disant nous seront toujours là ?, lui demanda-t-il dans un presque murmure et clairement l'esprit encore ailleurs.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mar 26 Avr - 15:07

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Gabrielle comprenait parfaitement la crainte de son époux de lui parler de son secret, mais elle regrettait vraiment qu’il ne lui ait rien dit avant. Non pas que cela la dérange vraiment, mais elle aurait aimé pouvoir le soutenir depuis le début. Ils étaient mariés, c’était normal qu’ils partagent tout. La jeune femme n’était pas le genre d’épouse à rester à l’écart de la vie de son mari, se contentant simplement d’être une parfaite femme au foyer ou plus précisément une noble de bonne figure. Non, elle n’avait aucune envie que Raziel souffre ou connaisse des soucis sans être au courant, elle voulait être là pour lui. Même si ce n’était vraiment pas appréciable d’entendre que son mari faisait partie d’un groupe de mage noir extrémiste. Mais Gabrielle connaissait suffisamment Raziel pour savoir qu’il n’avait pas cette âme-là, qu’il n’était pas comme son père. Il n’avait simplement pas le choix, comme il venait de le lui dire. Il n’était pas facile de s’opposer au patriarche Rookwood, surtout quand on était l’un de ses enfants. C’était malheureusement l’héritage familial, mais Gabrielle avait dans l’espoir de parvenir à changer les choses. Elle ne savait pas comment, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire que Raziel méritait bien mieux que d’être le sous-fifre d’un homme tel que Borodine qu’elle avait eu la « joie » de rencontrer.

« Tu me mérites complètement. »

Répondit-elle dans un léger sourire quand Raziel affirma qu’il ne méritait pas une épouse telle qu’elle et pourtant, si il le méritait complètement. Raziel se trouvait sur un chemin noir de par sa famille, mais Gabrielle parvenait à lire la bonté dans l’âme de son époux. Elle l’aimait pour ça, parce qu’il y avait quelque chose de différent chez lui, il n’était pas comme les autres. Il était bien plus pur, même s’il ne se considérerait sans doute jamais comme ça. Gabrielle savourant d’autant plus les lèvres de son époux contre les siennes, avant qu’il ne la remercie. Il n’avait pas besoin de le faire, elle l’aimait, c’était normal. Elle aurait pu s’énerver parce qu’il lui avait mentit et honnêtement, elle aurait vraiment préféré qu’il ne le fasse pas, mais ça ne changeait rien au fait qu’elle aimait. Ils n’étaient pas simplement deux personnes se fréquentant comme au début, ils étaient deux époux et une future famille. Gabrielle avait épousé Raziel pour le meilleur et pour le pire. Gabrielle afficha un sourire un peu plus franc quand, alors qu’ils avaient leur front l’un contre l’autre, Raziel lui demandait ce qu’elle voulait dire pas le « nous » qu’elle avait prononcé précédemment.

« Je serais toujours là pour toi. »
Répondit-elle dans un premier temps, déposant de nouveau ses lèvres sur celles de son époux pour l’embrasser. Elle prit la main de son mari qui se trouvait toujours sur sa joue pour venir la poser sur son ventre. « Et notre enfant sera toujours là pour toi aussi. »

Ce n’était pas forcément le bon moment pour cette révélation. Quoi qu’en fait, c’était peut-être le meilleur moment. Dans tous les cas, c’était dit maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mar 10 Mai - 13:04


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Que Gabrielle soit enfin au courant de son secret était un grand soulagement pour Raziel. Bien qu'il ne l'aurait pensé à dire vrai. Il était parti dans l'ide de garder cela pour lui le plus longtemps possible. Car oui, il ne se faisait pas d'illusions il savait très bien que Gabrielle aurait fini par le découvrir tôt ou tard et d'une manière ou d'une autre. Mais qu'elle le découvre si tôt n'était dans le fond peut-être pas si mal que cela.

Il lui avait caché la vérité de peur de sa réaction et de la voir partir. Il s'apercevait maintenant avec une honte certaine qu'il l'avait mal jugée. Gabrielle était bien plus forte qu'elle ne le laissait paraître et ça, même lui avait parfois tendance à l'oublier. Tout comme il avait parfois trop tendance à ne pas faire assez confiance en l'amour qu'elle lui portait. Il craignait toujours qu'un jour elle se fatigue de ce riche héritier à la vie bourgeoise et qu'elle ne veuille repartir à sa vie d’antan, plus simple et facile.

Elle n'était bien sûr pas la première femme de Mage noir à accepter cet état de fait mais aux yeux de Raziel, les choses étaient bien différentes. Autour de lui, la plupart des mariages étaient des unions arrangées entres deux personnes de même rang afin d'assurer la lignée des sang-purs tout comme les héritages. Ainsi, mariées à des hommes qu'elles respectaient éventuellement bien plus qu'elles n'aimaient, la plupart des épouses faisaient tout simplement avec. Ce qui n'était pas leur cas à eux. Raziel avait bataillé pour faire accepter sa décision d'épouser Gabrielle et de son côté, il aurait été normal qu'elle prenne les mensonges et non-dits de son époux pour un acte de trahison.

Réconforter par les propos de sa femme, Raziel se détendit peu à peu. Certes, il avait bien envie de flanquer son poing dans la tronche de Borodine pour lui apprendre à ne plus venir se mêler à sa vie de couple mais le pire était passé à présent.

Tout à son soulagement, Raziel n'était plus très concentré et quand Gabrielle leur parla de leur enfant, il répondit un simple « hum hum » tout en caressant son ventre sans s'en rendre compte.

Il fallut tout de même bien 4 ou 5 secondes pour qu'il suspende tout à coup son geste et qu'il rouvre les yeux. Et bien 2 secondes supplémentaires pour qu'il réagisse en se redressant pour regarder les yeux de Gabrielle, son ventre, ses yeux, son ventre, ses yeux... Et ENFIN réaliser pour de bon.

No... Notre enfant ? Tu... Tu es enceinte ?

Raziel lui-même réalisait à quel point sa question était stupide après s'être entendu la poser.

On va avoir un bébé ?


Il s'agissait plus d’une exclamation que d'une question à dire vrai et à peine eut-il finit sa phrase qu'il se leva pour prendre Gabrielle dans ses bras et la soulever de terre. Cette révélation venait de balayer d'un coup toute ses craintes et tensions. Bien entendu, il savait déjà que les choses ne s'arrangeraient pas d'elle-même mais dans l'immédiat, il se fichait royalement de Borodine et de sa clique. Il allait être papa, c'était tout ce qui comptait !
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 15 Juin - 0:34

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Maintenant que la discussion compliquée était passée, Gabrielle savourait l’instant. Elle s’était douté pendant un temps qu’il y avait quelque chose et Raziel le lui avait confirmé, il était un mage noir parce qu’il n’avait pas d’autre choix. La jeune française croyait en la sincérité de son époux, elle savait qu’il ne lui mentait pas. S’il affirmait qu’il n’avait pas le choix, c’était le cas. Et ça ne l’étonnait même pas en fait, parce qu’elle connaissait les sorciers de sang pur. Elle savait qu’ils avaient des idées bien tranchées, qu’ils n’étaient pas forcément très ouverts. Ce n’était donc pas spécialement étonnant que les membres de ces familles se retrouvent obligés de participer aux mauvaises actions des mauvais sorciers. Raziel était quelqu’un de bien, il était simplement né dans une mauvaise famille. Gabrielle ne savait pas vraiment comment les choses allaient évoluer, mais de toute façon elle n’avait pas l’intention de s’éloigner de l’homme qu’elle aimait. Surtout pas alors qu’elle portait leur enfant.

Cet enfant que la jeune femme avait dans son ventre et qu’elle tentait d’apprendre l’existence à son époux. Elle avait pris la main de son mari pour la poser sur son ventre, parlant de leur enfant, mais il ne sembla pas percuter de suite. Il était complètement perdu dans ses pensées. Les secondes qui s’écoulèrent semblèrent particulièrement longue pour la jeune française, qui attendait évidemment une réaction de son époux. Mais Raziel ne disait rien, il se contentait de frotter son ventre et de murmurer. Jusqu’à ce qu’il ouvre enfin les yeux, réalisant sans doute ce qu’elle venait de lui dire. Elle pensait avoir été claire, mais ça n’avait pas été le cas apparemment. Gabrielle ne lâcha pas son époux du regard pendant qu’il terminait de réaliser ce qu’elle venait de lui dire. Elle était enceinte oui ! Gabrielle afficha un grand sourire quand Raziel pris enfin la parole, réalisant donc définitivement ce qu’elle venait de dire. Elle était enceinte oui, ils allaient avoir un bébé. Le sourire de la jeune femme s’agrandit encore, elle fit plusieurs signes de la tête, avant que l’homme ne se lève pour de bon et qu’il la soulève du sol pour la prendre dans ses bras.

Gabrielle se sentait tellement mieux d’un coup, c’était comme si elle venait d’enlever un énorme poids de ses épaules. Même s’ils n’avaient clairement pas arrangé leur situation, même si Raziel était toujours un mage noir, mais ce n’était pas grave. Ils allaient être parents et c’était la seule chose qui comptait à ses yeux pour le moment. Gabrielle s’empara vivement des lèvres de son époux, l’embrassant avant passion et surtout avec amour.

« Oui, nous allons avoir un bébé ! »

Et ça ne pouvait qu’être un beau jour non ? Malgré tout, ils avaient le droit d’être heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Ven 1 Juil - 21:45


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Dans toute sa vie, Raziel avait toujours été maître de ses sentiments. Un peu trop d'ailleurs, sa vie ayant vite prit une certaine platitude constante. Il s'y était habitué et avait même apprit à l'aimer car celui lui donnait le sentiment de garder une certaine emprise sur son existence. Il n'y avait pas vraiment de haut ni vraiment de bas, il s'était contenter de traverser les années.

Puis il avait rencontré Gabrielle et à partir de là, tout avait changé. Avant elle, il avait déjà eu des petites-amies mais les sentiments qu'il avait immédiatement éprouvé pour la jolie française n'avait absolument rien de comparable avec tout ce qu'il avait vécu jusque-là. Il découvrait ce qu'était réellement l'amour et avec lui, ses montagnes russes émotionnelles.

Ce soir en était l'exemple même. Il avait expérimenté en un temps record la colère, la honte et la détresse avant de soudainement devenir l'homme le plus heureux du monde ! Un changement des plus radical et déconcertant mais cela ne lui déplaisait pas.

Avoir des enfants avec Gabrielle était son rêve depuis le jour même de leur rencontre. Contrairement à beaucoup de sorciers de son rang, Raziel ne se souciait guère d'avoir absolument au moins un fils. Filles ou garçons, celui lui était égal tant qu'ils naîtraient de son union avec celle qu'il aimait tellement. En vérité, il avait l'envie d'avoir une petite fille dans l'espoir qu'elle soit aussi belle et douce que sa maman. Mais un garçon avec qui faire « des trucs de garçons » lui plairait tout autant.

Au moment où les lèvres de Gaby trouvèrent les siennes, Raziel répondit à son baiser avec passion, la serrant dans ses bras.

Cela n'était pas exactement une grande surprise. Après tout, ils étaient mariés et... mettaient tout en oeuvre pour avoir rapidement un premier enfant. Ce petit bout de chou était donc tout ce qu'il y avait de plus désiré, tout du moins par le futur papa en tout cas. Mais quand bien même, maintenant c'était du concret, il ou elle était là, caché bien à l'abri dans le ventre de Gaby.

Après un long baiser, Raz écarta doucement son visage tout en gardant son épouse dans ses bras, admirant une fois de plus les traits délicat de son visage. Il ne s'en lassait pas et pouvait passer des heures à l'admirer mais à présent, il lui trouvait un petit éclat encore plus radieux que d'habitude.

Tu ne m'en veux pas alors ?, lui demanda-t-il d'une petite voix. Il pouvait comprendre qu'elle puisse être déçue par ses mensonges par omission et elle aurait raison de l'être mais Raziel avait peur plus que tout de la voir préférer fuir loin de leur demeure avec ce petit être innocent qu'elle portait en elle.

Je ferais mon possible pour le protéger de tout ça, je te le promet, ajouta-t-il doucement en posant son regard sur le ventre encore si plat de Gabrielle. Il était sincère. S'il avait été élevé dans l'idée de la suprématie des sangs purs et forcé de rejoindre les Mages noirs, Raziel n'avait pas l'intention d'imposer à son tour cela à ses enfants, en déplaise à son père.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Lun 1 Aoû - 10:23

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Gabrielle aimait sentit les lèvres de son époux sur les siennes, surtout après ce qu’ils venaient de vivre. Non pas qu’ils aient vécu vraiment l’enfer non plus, mais c’était la première fois qu’ils avaient une conversation de ce genre. Ils avaient déjà eu des conversations graves et sérieuses bien sûr, mais ils n’avaient pas eu autant de montagne russe dans leurs sentiments. Mais par chance, Gabrielle et Raziel s’aimaient et c’était le plus important. La vie était loin d’être facile, mais au moins ils étaient ensemble tous les deux et c’était le principal. Ils s’aimaient et dans le ventre de la jeune femme, il y avait le fruit de leur amour. Gabrielle avait envie de croire qu’ils pouvaient quand même être heureux. Elle ne pouvait pas nier qu’apprendre que son époux était un mage noir, que toute sa belle-famille faisait aussi partie de l’organisation, l’angoissait un peu. Mais en même temps, elle connaissait assez Raziel pour savoir qu’il n’était pas comme son père, qu’il n’était pas aussi violent et noir que sa famille. Gabrielle avait parfaitement confiance en son mari, elle savait qu’il ne lui mentait pas. Même si bien sûr, ça n’arrangeait pas vraiment la situation. Ils allaient avoir un enfant dans cette ambiance, mais la jeune femme n’avait de toute façon aucune envie de changer sa situation. Pas pour l’heure en tout cas, pas alors qu’elle se trouvait dans les bras de son mari et qu’elle se sentait heureux de lui apprendre qu’ils allaient avoir un enfant. A deux, ils étaient de toute façon bien plus forts. A deux, ils pouvaient passer toutes les épreuves.

« Non, je ne t’en veux pas… »

Elle ne pouvait pas lui en vouloir non, parce qu’elle comprenait bien ce qu’il vivait. Le jeune homme avait pris le choix de ne pas lui parler de tout cela, il aurait dû le faire avant, mais la jeune femme pouvait de toute façon comprendre. Parce qu’il se retrouvait quand même dans une situation particulière, avec une famille particulière. Elle pouvait comprendre donc et elle n’avait pas l’intention d’en vouloir à son époux, ils n’avaient pas besoin de ça de toute façon. Gabrielle ne voulait pas que la situation soit tendue entre eux, pas alors qu’ils avaient quand même toutes les raisons du monde d’être bien. Parce qu’ils allaient avoir un enfant ensemble et que c’était ce qu’ils attendaient depuis le jour de leur mariage. Même avant d’ailleurs, mais il avait été évident qu’ils ne pouvaient pas fonder une famille avant leur mariage. Gabrielle posa de nouveau ses lèvres sur celle de son mari et quand leurs lèvres se séparèrent, elle posa ses mains sur ses joues.

« Je sais très bien tout ça. » Dit-elle d’un ton doux dans le but de rassurer Raziel. Elle savait bien qu’il avait envie de la protéger et de protéger leur enfant, celui qui allait arriver dans ce monde dans une famille de mage noir adepte du sang pur et de l’anti moldu. Gabrielle avait parfaitement confiance en son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 14 Sep - 14:28


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Gabrielle était un ange, un véritable ange tombé du ciel et Raziel était sûr d'une chose, il ne méritait pas d'avoir une femme aussi fantastique. N'importe qui d'autre aurait piquer une crise, l'aurait peut-être même quitté et soyons franc, il y aurait largement eu de quoi. Mais pas Gabrielle. Pourtant, la nouvelle avait dû être difficile pour elle, surtout au vue de la situation avec sa grossesse, et pourtant elle restait là, douce et compréhensive. Elle ne lui en voulait même pas alors que lui-même peinait à se regarder dans la glace le matin.

Dans un élan d'affection, Raziel serra Gabrielle contre lui, passant doucement une main dans sa chevelure soyeuse. Il nicha son visage dans le creux de son épaule et respira profondément l'odeur de son cou. Il aimait cette femme plus que tout au monde et tout ce qu'il voulait c'était son bonheur. Une vie facile et heureuse... Et il avait tout fait pour la lui offrir. Il ne voulait pas l'impliquer dans la part d'ombre et de violence de son existence, la garder le plus éloigner possible de tout cela. Elle et l'enfant innocent qu'elle portait. Lui mentir et lui cacher la vérité n'avait pas été une bonne idée, il en avait conscience mais cela ne l'empêchait pas de continuer à tout faire pour compartimenter ces deux parties de sa vie.

Ça remonte à quand la dernière fois que je t'ai dis à quel point tu es une femme merveilleuse ma chérie ?, demanda-t-il avec un petit sourire malicieux et le retour de la petite lueur pétillante dans son regard.

Il avait retrouvé le sourire et sa bonne humeur. Ils allaient avoir un bébé, c'était de loin le plus important à ses yeux pour le moment. Raziel espérait une petite fille pour qu'elle soit aussi belle et douce que sa maman. Bien sûr, un garçon le rendrait tout aussi heureux mais contrairement au reste de sa famille, il ne voulait pas absolument faire perdurer son nom au travers d'au moins un héritier masculin. Et puis, ce petit bébé ne serait que le premier, il n'avait pas l'intention de s'arrêter là. Il voulait une famille nombreuse, que leur manoir tellement trop silencieux résonne de rires et de cris d'enfants.

Raziel attrapa la main de Gabrielle et la fit tournoyer sur elle même avant devenir appuyer son front au sien.

Tu sais quoi ? Aux prochaines vacances je t'emmène en voyage. Rien que toi, moi et lui, dit-il en désignant le nombril de Gabrielle. Où tu voudras !
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Jeu 10 Nov - 11:59

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Un large sourire vint se déposer sur le visage de Gabrielle quand Raziel lui demanda depuis combien de temps il ne lui avait pas dit qu’elle était une femme merveilleuse. La jeune femme n’avait pas besoin de ce genre de compliment, mais elle devait bien avouer que ça lui faisait plaisir bien sûr. Elle appréciait que son époux puisse la considérer merveilleuse, puisque si elle avait envie de l’être c’était simplement pour lui. La jeune française avait bien conscience que tout n’allait pas être facile. Parce que si elle avait eu des doutes depuis la visite de Dimitri Borodine, elle venait d’avoir la confirmation des activités de sa belle-famille auprès des mages noirs. Autant dire qu’elle ne se sentait pas vraiment à l’aise avec tout cela, surtout pas alors qu’elle était enceinte. Parce que la jeune femme ne se faisait pas d’illusion, l’enfant qu’elle portait devrait sans doute porter le fardeau familial, au même titre que son père. Raziel n’était pas un sorcier comme les autres, il ne ressemblait pas aux membres de sa famille. La jeune femme savait parfaitement que son époux suivait les traces de sa famille simplement parce qu’il n’avait pas le choix et malheureusement, elle ne pouvait pas s’empêcher de craindre que son enfant n’ait pas le choix non plus. Mais bon, ils avaient le temps de voir venir et Gabrielle avait vraiment envie de pouvoir profiter de cette bonne nouvelle avec son époux. Ils allaient être parents et c’était sans doute le plus beau cadeau qu’on pouvait leur faire. Ils s’aimaient, ils étaient mariés et ils allaient fonder leur famille. Il n’y avait aucune raison qu’ils ne soient pas heureux, ils pouvaient bien laisser les ombres un peu à l’écart pendant un temps.

Gabrielle profita de l’étreinte de son époux, se serrant plus encore contre lui. Elle était vraiment heureuse qu’il prenne ainsi la nouvelle, qu’ils puissent se réjouir de cette nouvelle. La jeune femme se mit à rire quand son époux la fit tournoyer autour de lui, en tenant ses mains. C’était vraiment merveilleux de le voir aussi heureux, elle se sentait tellement heureuse en cet instant. Elle aimait voir le regard pétillant de son mari, son sourire s’étirer sur ses lèvres. Elle aimait le voir heureux, parce que c’était ce qu’il méritait le plus, être heureux. C’était ce qu’ils méritaient tous les deux, être heureux ensemble. Et c’était le cas, parce qu’ils allaient devenir parents et qu’il n’y avait pas plus beau cadeau du ciel. Le cœur de la jeune femme s’emballa quand Raziel lui affirma qu’il l’emmenait en voyage pendant les prochaines vacances, où elle voulait.

« N’importe où me va. Tant que je suis avec toi, je suis heureuse. » Et elle le pensait vraiment. Ils pouvaient partir n’importe où, l’important était qu’ils soient ensemble. « Je me sens tellement heureuse. » Dit-elle avant de venir s’emparer des lèvres de son mari et de reprendre. « Je t’aime tellement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Sam 12 Nov - 18:46


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Raziel sentait peu à peu un poids quitter ses épaules. Il s'était sentit tellement accablé un peu plus tôt quand il avait dû avouer toute la vérité à Gabrielle. Non pas parce qu'il s'était senti au pied du mur, ni même par honte, mais parce qu'il avait craint plus que tout de la décevoir, de voir de la tristesse, peut-être même probablement du dégoût dans son regard. Il s'en fichait de passer pour un monstre aux yeux des autres, il en avait d'ailleurs l'habitude étant donné qu'il jouait à merveille son rôle de mage noir convaincu auprès des autres, mais il n'aurait pas supporté que Gabrielle le voit ainsi elle aussi. Il avait juste oublié, durant un instant, qu'il avait épousé un ange. Toutefois, ce n'était pas pour autant qu'il estimait à présent que tout lui serrait toujours ainsi pardonné. Il était hors de question pour lui d'abuser de la gentillesse et de la douceur de sa femme. Il lui en était juste terriblement reconnaissant.

Mais à présent que cela était passé, pour le moment, toute son attention se focalisait enfin sur l'autre grande nouvelle du jour. Une nouvelle bien plus joyeuse et magique : ils allaient avoir un enfant !

Cela avait toujours été le rêve de Raziel, de fonder une famille. Il ne comptait d'ailleurs pas s'arrêter là ! Si cela n'en tenait qu'à lui, il serait prêt à avoir assez d'enfants pour pouvoir monter sa propre équipe de Quidditch. Surtout s'ils héritaient tous des traits de leur maman. Ou alors avec un petit rebelle quand même dans le tas, histoire d'avoir quand un même des enfants tirant un peu plus de lui.

Quoi qu'il en soit, tout ce qui comptait dans l'immédiat c'était leur famille, leur famille à eux deux, pas juste la sienne. Les choses ne seraient pas forcément évidente, d'autant que Raziel comptait bien tout faire pour tenir ses enfants à l'écart du monde des mages noirs, ce qui allait inévitablement créer de sérieuses tensions avec son père, mais cela en valait la peine. Il trouverait bien une solution, il en trouvait toujours une.

On pourrait retourner en France, tu en dis quoi ? Aller voir ta famille pour leur annoncer de vive voix la bonne nouvelle ?


Gabrielle ne se plaignait jamais mais Raziel se disait souvent que cela ne devait pas toujours être facile pour elle d'avoir changé de pays pour le suivre en Angleterre. D'autant qu'il passait ses journées à Poudlard, la laissant seule tous les jours de la semaine. Enfin elle avait Evi mais elle restait un elfe de maison.

Étrangement, Raziel était plus enthousiaste à l'idée d'annoncer la nouvelle à la famille de Gabrielle qu'à la sienne. Il entendait déjà ses parents parler sans cesse du fait qu'ils auraient un fils, un héritier mâle ! C'était une chose primordiale dans sa famille alors même que Raziel, pourtant, espérait déjà avoir au contraire une fille. Une jolie petite fille qui serait le portrait de sa maman.
 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 439
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Mer 11 Jan - 20:55

Raziel & Gabrielle
Il faut qu'on parle.
Gabrielle savait parfaitement que son futur n’allait peut-être pas être entièrement rose, pour eux deux. Elle savait qu’ils allaient surement avoir des ennuis, sa grossesse n’aidant pas vraiment par rapport à ce qu’elle venait de découvrir sur son époux et sa belle-famille. Mais la française n’avait pas envie de penser à tout cela, elle n’avait pas envie de se préoccuper de ça pour le moment. Raziel venait de lui avouer son allégeance, elle n’était pas vraiment rassurée, mais au moins ils étaient ensemble et c’était le principal. Tant qu’ils étaient tous les deux, tant qu’ils allaient être ensemble avec leur enfant, ils allaient être heureux. Gabrielle avait envie de croire qu’ils allaient être heureux, même si ça n’allait pas être facile. En tout cas, pour l’heure, la jeune femme ne voulait juste pas y penser et se contenter de profiter du moment présent. Elle avait envie de profiter du bonheur de cette grossesse en compagnie de son époux, de pouvoir se réjouir de cette nouvelle avec lui, sans l’ombre d’un souci. Ils allaient rapidement venir à eux, ils n’avaient pas besoin de se prendre la tête tout de suite non plus.

L’idée de quitter un peu leur maison et de partir en voyage était une bonne idée à ses yeux en effet. Gabrielle considérait qu’ils avaient besoin de se retrouver avec Raziel, qu’ils avaient besoin de se ressourcer un peu. Depuis qu’ils étaient mariés, ils n’avaient pas pu passer tout leur temps ensemble. C’était normal, Raziel avait un métier prenant et il ne pouvait pas s’absenter trop longtemps. Mais les vacances approchaient, ils allaient enfin pouvoir partir un peu et Gabrielle devait bien avouer qu’elle avait envie de prendre un peu l’air. Elle avait envie de voir autre chose, tant qu’elle était en compagnie de l’homme qu’elle aimait. Et ce dernier ne manqua pas d’idée.

« J’adorerais ! »
S’exclama-t-elle quand Raziel proposa d’aller en France, afin de pouvoir passer un peu de temps avec sa famille et leur annoncer la bonne nouvelle de vive voix. La jeune femme appréciait cette idée oui, parce qu’elle ne pouvait pas nier le fait que sa famille lui manquait. Elle faisait sans eux, parce qu’elle était heureuse aux côtés de Raziel et que sa place était auprès de son époux, mais ils lui manquaient quand même. « Je trouve que c’est une superbe idée. »

Elle ne pouvait que trouver que c’était une bonne idée en même temps, Raziel proposait qu’ils aillent voir sa famille alors elle ne pouvait qu’apprécier. Ça allait leur faire du bien de pouvoir s’éloigner un peu de tout cela. La jeune femme s’empara une nouvelle fois des lèvres de son époux pour le remercier, parce qu’elle savait qu’il faisait ça en partie pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 221
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Un ange

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de sycomore, 25cm, plutôt souple, un crin de licorne.
Camp: Mal
Avatar: Tom Hiddleston

Message#Sujet: Re: Il faut qu'on parle (Raziel)   Sam 1 Avr - 11:21


 
Il faut qu'on parle
Madame & Monsieur Rookwood
Malgré la tournure difficile de la conversation, Raziel était en cet instant le plus heureux des hommes. Dans le fond, il avait tout ce dont il avait toujours rêvé : Une femme merveilleuse, un boulot qui lui plaisait et il allait devenir papa.

La seule ombre au tableau restait finalement sa propre famille qu’il se trouvait contraint d’imposer à Gabrielle sans qu’elle n’ai rien demandé. Les choses auraient certainement été plus simples s’il avait suivit les désirs de ses parents et avait épousé la fille d’une des familles amies à la sienne mais il avait fréquenter ses filles, il avait même eu des relations amoureuses avec certaines d’entre elles, avait songé parfois au fait que celle-ci ou celle-là pourrait devenir la nouvelle Madame Rookwood mais tout cela avait disparu dès l’instant où il avait rencontré Gabrielle. Il avait immédiatement comprit que c’était avec elle qu’il voulait faire sa vie et non pas avec une riche héritière venant d’une autre famille de mages noirs. Raziel espérait juste que, pour une fois, ses parents resteraient un minimum à leur place au lieu de vouloir dicter sa vie. Il avait remarqué un léger changement depuis son mariage. A priori, il était considéré à présent comme un homme à part entière, capable de se gérer lui-même et sa future petite famille. Ou alors était-ce parce que son allégeance ne semblait jamais faiblir, même si la vérité était tout autre. Mais Raziel n’était pas totalement dupe, il connaissait son père mieux que personne, il savait qu’il ne fallait absolument jamais baisser sa garde face à William Rookwood. La relation père-fils avait toujours été comme une longue et périlleuse partie d’échec dans laquelle Rookwood père avait toujours pensé avoir le dessus, ignorant que son fils lui mentait et le manipulait depuis des années. Cependant, l’arrivée de l’enfant risquerait d’ébranler dangereusement la partie.

Mais tout cela, Raziel préférait le garder pour lui. Il ne voulait pas inquiéter Gabrielle d’avantage. Son père, il s’en occuperait, comme toujours, lui laissant croire que son fils cadet était à la botte des mages noirs comme on le lui demandait. Il espérait juste que cela suffirait… Au moins pour les premières années. Pour la suite, si ‘enfant était bien un garçon, quand il serait en âge de rejoindre les rangs, cela serait une autre histoire… C’était du moins ainsi que Raziel voyait les choses.

Quoi qu’il en soit, pour le moment, Raziel voulait uniquement se concentrer sur son épouse et le petit être qui grandissait en elle, rien d’autre.

Le sourire radieux de la jeune femme le fit littéralement fondre, comme toujours. C’était ce même sourire qu’elle lui avait adressé à l’instant de leur rencontre et qui l’avait instantanément conquis.

Parfait ! Alors dans ce cas…, commença-t-il en levant la main de Gabrielle assez haut pour lui permettre de faire une pirouette avant de la prendre dans ses bras, Vendredi, dès que j’ai donné mon dernier cours je passe te prendre… Et on s’en va pour le weekend !

Les derniers mots furent prononcés en français avec cet accent particulier qu’avait toujours les anglais voulant parler dans la langue de Molière. Bien que Raziel maitrisait plutôt bien cette langue – le plurilinguisme étant de mise dans des familles comme la sienne – il gardait des lacunes et surtout ce fameux accent dont il n’avait jamais réussi à se défaire et sur lequel il était bien décidé à travailler s’il ne voulait pas que Mini Rookwood se moque de lui plus tard.

 

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il faut qu'on parle (Raziel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Rookwood (Godric's Hollow)
-