AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où allons-nous ? (Hermione)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Où allons-nous ? (Hermione)   Mer 4 Nov - 21:18

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
La fin de l'année n'avait jamais été aussi proche qu'en cet instant, Harry aurait vraiment aimé que le temps s'arrête et qu'il ne s'écoule pas aussi vite. Mais généralement, quand on n'avait pas envie que quelque chose arrive, c'était à cet instant que le temps s'écoulait bien plus rapidement encore. La fin de l'année arrivait donc, sans qu'Harry n'ait vraiment le sentiment d'avoir accompli ce qu'il devait faire. Tom était toujours à la tête de ces mangemorts en herbe et il n'avait clairement pas pris de l'avance sur lui. Même s'il y avait quand même des détails qui lui faisaient croire qu'il pouvait quand même toucher à son but à un moment donné, ce n'était vraiment pas aussi vite qu'il aurait voulu. Maintenant, ils allaient bientôt devoir quitter l'école de magie (quand ils auraient terminé définitivement les examens dont Harry n'en avait vraiment que faire, il fallait bien l'avouer) et entrer dans le monde des adultes. Le jeune homme ne savait vraiment pas ce qu'ils allaient pouvoir faire. Harry ne savait même pas où ils allaient pouvoir vivre, s'ils allaient continuer à vivre ensemble. Est-ce qu'ils devaient faire comme si de rien n'était ? Est-ce qu'ils devaient se trouver un travail et vivre comme n'importe quel jeune adulte sortant de l'école de magie ? Ils n'étaient pas comme les autres, mais puisqu'ils n'avaient pas encore pu rentrer chez eux, il fallait bien qu'ils se fondent dans la masse. Et ce n'était pas sur les autres qu'ils devaient compter pour survivre. En gros, le survivant était vraiment remplit de diverses questions qui ne l'aidaient pas plus à trouver le sommeil ces derniers jours. Il se sentait fatigué et sur les nerfs. Il ne savait même pas ce que les choses allaient donner concernant Ginny une fois qu'il allait quitter l'école de magie.

Ce matin-là, Harry n'était donc pas vraiment en forme quand il se rendit à la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner en compagnie de ses amis. Il resta silencieux pendant un long moment, se contentant d'avaler le peu qu'il pouvait de nourriture. Il n'avait vraiment plus envie de continuer à jouer la mascarade, alors que la table des Serpentard était remplit de futur mage noir. Des personnes qui allaient suivre les ordres de ce taré de Tom (au bout d'un moment, il était impossible de croire que ça pouvait tourner rond dans la tête de Voldemort) et qui allaient cause des ravages dans le monde. Des sorciers qui allaient en tuer d'autre, des parents, des frères, des amis... Harry était tellement perdu dans ses pensées qu'il remarqua à peine une partie du groupe de voyageur quitter la table pour suivre le courant de cette journée banale, qui ne devrait pas en etre une. Il se retrouva seul avec Hermione, assise en face de lui.

« Ron m'a fait une crise de jalousie. »
Dit-il en s'adressant à son amie, ne prenant pas la peine d'appeler leur ami commun par son faux nom. Il ne pensait pas que d'autres les écoutaient et au pire, ce n'était rien. « Il pense que je te tourne autour. »

Si Harry pouvait éviter d'être au milieu de leur histoire qui ne se concluait pas, ça l'arrangerait. Il n'avait aucune envie que le rouquin lui fasse la tête, comme il savait si bien le faire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Mer 4 Nov - 22:15


Où allons-nous ?
C

e n'était pas une nouveauté, il n'était pas rare de voir Hermione intensément plongée dans sa lecture, même durant les repas, où elle ne levait les yeux de ses bouquins qu'à de très rares reprises, le temps d'avaler quelques bouchées de nourriture. Cette fois-ci ne faisait pas exception. La jeune femme avait beau dire et répéter que la donne avait changée, et l'ordre de leurs priorités également, par voie de conséquence, il n'empêche que, à l'approche des ASPIC, elle n'avait tout de même pas pu s'empêcher de consacrer du temps à des révisions qu'elle avait pourtant qualifiées il y a peu d'inutiles. Quoique... on ne sait jamais. Si une part d'elle espérait tout de même qu'elle et tous les voyageurs retourneraient un jour à l'époque, il y avait toujours cette facette très pragmatique (et dominante) de sa personne qui ne cessait de songer qu'ils ne repartiraient peut-être jamais, et dans ce cas-là, envisager l'avenir, c'était peut-être aussi faire l'effort de réussir ses examens ? Bon, c'était en partie de fausses excuses, à la vérité, la rouge et or était tout simplement incapable, il fallait bien qu'elle le reconnaisse à ce stade, de se rendre à un examen sans maîtriser son sujet sur le bout des doigts. Elle était donc tant et si bien plongée dans sa lecture, qu'elle ne constata pas le départ des autres, ni ne remarqua qu'il ne restait, au final, plus qu'elle et Harry. Elle ne le réalisa que lorsque ce dernier lui adressa la parole, lui faisait d'autant plus brutalement lever les yeux de son livre qu'elle ne s'était absolument pas attendue à ce qu'il entame la conversation de la sorte.

-Oh...
Elle referma son livre avec précaution. C'est complètement absurde, il sait bien qu'on... Elle ne finit pas sa phrase. Pourquoi commencerait-elle à se justifier auprès de son meilleur ami. Il était le mieux placé pour savoir que, même s'il s'avérait qu'ils passaient beaucoup de temps ensemble ces derniers temps, il n'y avait rien de plus que de l'amitié entre eux. Désolée pour ça... j'irai parler à Ron. Harry n'avait pas à jouer les intermédiaires entre eux deux, même si la perspective de parler à Ron angoissait évidemment Hermione. Et en même temps, le savoir jaloux ne lui déplaisait pas. Bref, ce petit jeu durait depuis trop longtemps de toute manière. Elle préféra ne pas s'attarder sur le sujet, elle était déjà certaine que ses joues avaient virées au rose vif. Elle préféra donc se concentrer sur un autre sujet, qui évidemment l'intéressait tout autant. Ça va ?

Et beaucoup d'autres interrogations étaient concentrées dans ce "ça va ?" Parce qu'avec l'imminence des vacances scolaires, l'un comme l'autre ne pouvaient exactement aller. Il y avait encore beaucoup de questions qui n'avaient pas trouvé leur réponse. Et qui devaient en trouver le plus rapidement possible.




code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Ven 27 Nov - 14:17

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Harry aurait sans doute pu lancer une conversation différente, mais en même temps, il était sans doute mieux qu'Hermione soit au courant de ce que Ron lui avait dit dernièrement. Quand ils avaient été faire un tour de vol et que son meilleur ami avait commencé à le mettre en garde sur le fait qu'il tournait autour d'Hermione, Harry avait de suite pensé au fait qu'il devrait en parler à Hermione. Parce qu'il savait parfaitement ce qu'elle ressentait pour lui, tout comme il savait ce que lui ressentait pour elle. Il n'avait pas vraiment envie de faire trop longtemps les hiboux non plus, même s'il n'avait pas l'intention de pousser son amie à agir. Elle faisait ce qu'elle voulait, il tenait simplement à lui informer que Ron se faisait de fausses idées, au point de faire des crises de jalousie. Le survivant n'avait pas spécialement envie de se disputer de nouveau avec son meilleur ami (ils avaient déjà suffisamment donné avant), surtout pas pour cela. Hermione sembla aussi étonnée que lui en tout cas, affirmant que c'était complètement absurde. En effet, ils savaient tous les deux qu'il n'y avait rien à imaginer. Ils n'étaient que des amis et quand on connaissait tous les détails on savait parfaitement qu'ils ne ressentaient rien pour l'un ou l'autre, même s'ils passaient beaucoup de temps ensemble ces derniers temps. Cela n'avait rien à voir avec ce que Ron avait bien pu s'imaginer en tout cas.

« Ouais je sais... » Se contenta-t-il d'affirmer avant d'adresser un sourire à la jeune femme quand elle lui dit qu'elle allait lui parler.

Harry trouvait que c'était quand même une très bonne idée qu'elle décide d'aller lui parler. Il ne savait pas vraiment ce que cela pourrait donner, mais ça ne pouvait pas faire du mal en tout cas. Au moins, il fallait s'arranger pour que Ron arrête de s'imaginer quoi que ce soit (même si le fait que son meilleur ami sorte avec sa soeur ne pouvait que lui faire comprendre le truc quand même). Hermione lui demanda alors comment il allait, Harry comprenait bien qu'elle ne se contentait pas de lui poser la question comme ça. Il y avait bien plus de signification dans ses deux mots. Harry le savait bien, tout comme Hermione devait clairement se douter de la réponse. Est-ce qu'il pouvait aller bien dans cette situation ?

« Pas vraiment. » Répondit-il, se disant que cela ne servait vraiment à rien qu'il décide de lui mentir sur ce qu'il ressentait vraiment. Il n'allait pas fort non, mais il ne risquait pas d'aller fort avant un long moment. « Comme d'habitude. »

Il adressa un léger sourire à Hermione, même si le coeur n'y était pas entièrement. On ne pouvait pas dire non plus qu'Harry allait si mal que cela, il devait bien reconnaitre que par moment il pouvait même se sentir un peu bien. Sauf que ces histoires ne pouvaient pas disparaitre de son esprit bien longtemps, qu'il revenait toujours à la même chose. Au fait qu'ils étaient dans le passé, qu'ils se trouvaient avec un Voldemort pas encore connu de tous et qu'ils avaient peut-être une chance de faire quelque chose. Sauf qu'ils n'étaient pas encore prêt à arriver à quoi que ce soit
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Sam 28 Nov - 12:46


Où allons-nous ?
L

a réponse de Harry, même si elle n'avait pas grand chose d'encourageante, n'étonna pas vraiment Hermione, en réalité, elle ne l'aurait pas cru s'il s'était contenté de lui dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes et qu'elle n'avait pas à s'inquiéter. Ce n'était pas ce qu'elle attendait de lui, elle attendait à ce qu'il fasse preuve avec elle de la plus totale honnêteté, car ce serait seulement de cette manière qu'ils parviendraient à faire de leurs problèmes une force supplémentaire pour vaincre Jedusor. Ça n'allait pas vraiment bien, et c'était habituel. C'était logique, depuis les débuts de leur voyage temporel, on pouvait dire que la vie avait une fâcheuse tendance à les malmener, et la situation avait peu de chances de s'améliorer dans les temps à venir, alors qu'ils allaient pour de bon quitter Poudlard, et qu'ils allaient devoir envisager une façon complètement différente de s'organiser. Tout était à reconsidérer. Ils allaient devoir travailler, tout de même. Comment, sinon, supporter financièrement le temps que durerait encore leur "expérience" ? Déjà que plus d'une question se posait pour la suite. Tant de questions, à vrai dire, qu'Hermione ne savait toujours par quoi commencer.

-J'ai beaucoup réfléchi à la manière dont on devra procéder une fois dehors.
répondit-elle, s'abstenant évidemment de tout commentaire et ne s'attardant pas à préciser que, elle aussi, pourrait aller nettement mieux étant donné les circonstances. Dans un premier temps, le mieux sera de faire comme l'an dernier, de retourner chez Miyria. Sa maison est restée déserte depuis son départ, et on a encore les clés. Bien sûr, si elle et son père devaient rentrer à l'improviste, ça compliquerait les choses, mais ça vaut mieux que rien...

Elle réfléchissait à la situation depuis un moment, déjà, et c'est tout ce qui lui venait en tête, elle ne savait pas trop quoi proposer d'autre. Ce ne serait qu'une solution temporaire - et relativement illégale - mais ce serait déjà une bonne façon de faire. Et Miyria approuverait, si elle n'avait pas dû quitter l'Angleterre du jour au lendemain, Hermione en était certaine. La maison était vaste, c'était parfait pour eux six. Qui sait, ils pourraient autrement compter sur la générosité d'autres rebelles ? Mais c'était plus délicat, maintenant qu'ils ne partaient pas que pour deux mois seulement, mais pour beaucoup plus longtemps.

-Je vais chercher du travail, aussi.


Même si ce serait sûrement un travail ingrat, étant donné le peu de cas qu'on accordait aux femmes dans la société de cette époque. Mais même un poste de femme de ménage serait déjà ça de gallions apportés à la communauté. Elle se penchait sur les détails matériels plutôt que sur leurs plans divers et variés, simplement parce que s'ils ne se montraient pas pragmatiques, ils ne pourraient pas non plus lutter convenablement.




code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Jeu 24 Déc - 11:51

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Harry aurait très bien pu retourner la question à Hermione, pour savoir comment elle allait, mais il savait aussi que ce n’était pas vraiment utile. Parce qu’il savait parfaitement ce qu’elle allait répondre, la même chose que lui. Ils ne pouvaient pas vraiment aller bien au vu des circonstances. Ils ne pouvaient vraiment pas être au meilleur de leur forme et il était évident que les choses n’allaient pas s’arranger avec le temps. Parce qu’ils étaient sur le point de quitter Poudlard et qu’il y avait la date de leur retour qui approchait. Ils ne pouvaient pas partir de suite, Harry en avait la ferme certitude. Il ne pouvait pas partir maintenant alors que Tom Jedusor n’était pas encore arrêté. Et donc forcément, il fallait penser au futur. Cela n’étonna pas spécialement le survivant d’entendre sa meilleure amie lui dire qu’elle avait beaucoup réfléchir à comment ils devaient s’organiser une fois qu’ils seraient dehors. Ce n’était pas la même chose que l’année dernière, ils devaient penser plus loin. Parce qu’ils n’allaient pas pouvoir compter sur Poudlard pour subvenir à leurs besoins. Harry écouta alors les propos de la jeune femme, trouvant son idée parfaite. Même s’il y avait toujours l’optique que Miyria puisse rentrer avec son père, ils avaient quand même une solution temporaire en vue.

« En espérant qu’on ait trouvé une autre solution avant que ça n’arrive. »

Même si pour l’instant, ils n’avaient en effet pas énormément de solution. Pour cela du moins, ils devaient travailler et Hermione était de cet avis, puisqu’elle affirma qu’elle allait chercher du travail. Harry se doutait bien que ça n’allait pas être très facile pour elle au vu de la société dans laquelle ils se trouvaient. Et en même temps, ça n’allait pas être aussi facile pour le jeune Potter non plus. Ici, il n’était personne comparé au futur.

« Je vais chercher aussi. »
Harry avait une idée toute tracée de ce qu’il voulait faire, mais ce n’était pas certain qu’il y parvienne. Et pour l’instant, l’urgent était qu’ils parviennent à gagner de l’argent. « J’ai croisé McGonagall une fois, elle m’a dit qu’elle pouvait m’aider si je voulais. » Le jeune homme ne savait pas vraiment si elle allait parvenir à l’aider et il ne comprenait toujours pas l’intérêt de la jeune femme là-dedans, mais il allait quand même essayer. C’était mieux que rien. Même si Harry préfèrerait, à choisir, se concentrer plus sur Jedusor et ses sbires que sur du travail. « Je vais voir ce que ça donne… »

De toute façon, il était de plus en plus clair que les voyageurs allaient devoir se trouver un travail. Même s’ils parvenaient rapidement à arrêter le futur plus grand seigneur des ténèbres, ils allaient devoir patienter un peu avant de pouvoir rentrer chez eux. En attendant, ils devaient donc parvenir à se nourrir et peut-être se chercher un autre endroit où vivre. La solution qu’ils avaient n’était pas idéal, ils risquaient d’avoir des soucis. Autant prévenir que guérir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Lun 28 Déc - 10:11


Où allons-nous ?
L

Hermione avait bien conscience de ne proposer qu’une solution précaire à leur problème, mais en de telles circonstances, que faire d’autres que de se contenter des moyens du bord ? Et ils étaient loin d’être si nombreux que cela… Oui, Miyria et son père pourraient bien revenir à n’importe quel moment, mais dans ce cas, Hermione voulait croire que Miyria prendrait leur défense et leur donnerait le temps et l’occasion de se retourner… Q uoi qu’il lui semblait de plus en plus improbable qu’ils recroisent, à un moment ou à un autre, le chemin de la jeune femme. Pomona, celle qui aurait dû être la plus renseignée la concernant, semblait sans nouvelles (à moins qu’elle ne dissimule ces nouvelles à tous), elle semblait bien décidée à mener la résistance seule, plus d’un an que Miyria était aux abonnés absents, ils devraient être relativement tranquilles. Ils ne pouvaient espérer mieux tant qu’ils ne seraient pas capables de se financer eux-mêmes, quoi qu’il en soit. Et à ce sujet, il semblait urgent qu’ils trouvent un travail. Pas tous, peut-être, la cause qu’ils avaient choisi de défendre nécessitait un investissement constant. Si certains pouvaient y être complètement, ce ne serait pas plus mal. Mais ils étaient six, six bouches à nourrir, loger, blanchir. Harry apprit vouloir, lui aussi, chercher un travail. C’était une excellente chose, d’autant qu’il semblait – miraculeusement – disposer d’une piste pour le moins sérieuse. Hermione ne manqua d’ailleurs pas d’afficher sa surprise en apprenant la nouvelle. Non pas qu’elle imagine Harry incapable de trouver un travail, même dans ces temps troubles, loin de là, c’était plutôt l’identité de sa bienfaitrice qui attisait la sincère surprise de la jeune femme. Il avait croisé McGonagall, et cette dernière lui avait proposé son aide, comme elle ne manquerait pas dans le futur. La coïncidence n’était-elle pas des plus troublantes ?

-Tu as rencontré McGonagall ?
demanda-t-elle, incrédule, bien qu’elle n’ait nul besoin de confirmation pour savoir que c’était bel et bien le cas. Elle réfléchit rapidement. Quel âge pouvait avoir McGonagall à l’heure actuelle ? Sans doute pas plus de la vingtaine. Quelle étrange rencontre cela devait être. Et tu ne m’as rien dit ! ajouta-t-elle d’un ton de reproche qui n’en était pas complètement un. À l’heure actuelle, ils ne pouvaient pas vraiment se reprocher d’omettre de se communiquer certaines informations, trop de sujets graves et délicats étaient à traiter dans le même temps. Qu’est-ce que vous vous êtes dit ? C’est étrange qu’elle te propose son aide comme ça, non ?

Hermione se montrait certainement trop défiante, mais elle devait reconnaître que cette situation l’intriguait sérieusement. Bon, s’ils avaient véritablement l’opportunité d’être aidé par une femme aussi brillante, ils n’allaient pas cracher dessus, mais tout de même, c’était proprement singulier que de l’imaginer. S’ils pouvaient la compter comme une alliée, néanmoins, c’était une excellente chose, sans compter que si cela pouvait apporter du travail à Harry, cela pourrait encore faciliter les choses, au moins pour Harry, car Hermione n’avait pas encore la moindre idée de la manière dont elle allait s’y prendre pour sa part.



code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Dim 7 Fév - 14:58

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Harry n’avait en effet pas pris la peine de parler de McGonagall à Hermione (et aux autres), après leurs rencontres. Non pas qu’il n’avait pas eu envie de leur en parler, mais l’information était passé un peu à la trappe. Il y avait tellement de chose dans la tête du survivant, il se demandait vraiment comment il faisait pour ne pas devenir complètement dingue à force. Une information avait remplacé celle de sa rencontre avec le futur professeur de métamorphose, parce qu’au fond, il n’avait pas jugé ça bien utile. Ils s’étaient croisés dans les couloirs de l’école de magie, ils avaient discuté un peu, ça n’allait pas vraiment plus loin. Du moins, pas plus loin que l’aide qu’elle lui avait effectivement proposé de lui apporter. Sur le moment, Harry n’y avait pas vraiment songé parce qu’il n’avait pas cru avait complètement besoin de travailler. Il avait espéré vivement pouvoir arrêter Tom avant la fin de l’année scolaire, malheureusement c’était un espoir perdu à présent. Hermione ne manqua pas donc d’exprimer sa surprise en apprenant la nouvelle, lui reprochant même de ne lui avoir rien dit. Harry se contenta de lui adresser un sourire désolé, ce n’était vraiment pas contre elle. Bien au contraire, elle était sans doute celle à qui il disait le plus de chose. Ce n’était pas pour rien que les autres voyageurs avaient tendance à trouver qu’ils faisaient bandes à part. C’était un peu le cas, ça allait l’être encore plus prochainement.

« J’ai trouvé ça étrange aussi. »
Avoua-t-il. C’était effectivement le cas, il avait même posé directement la question à la jeune femme (qu’il avait vraiment du mal à considérer jeune). « Je lui ai demandé pourquoi elle voulait m’aider et elle m’a simplement répondu qu’elle avait tendance à aider les autres, parce qu’elle avait manqué de main tendue de son côté. » Est-ce qu’il pouvait la croire ? Harry ne savait pas vraiment, mais il était évident qu’une femme dans cette époque n’avait pas beaucoup d’occasion d’être aidée dans le monde professionnel. Si elles n’étaient pas mariées et femmes au foyer, elles étaient souvent mal vu. « Je l’ai croisé par hasard dans les couloirs de l’école, elle venait de parler à Dumbledore… »

Sur le moment, Harry ne s’était posé plus de question que ça. Il avait été un peu intrigué, bien sûr, mais il n’avait pas pu croire qu’elle avait provoqué cette rencontre. Il avait vraiment cru qu’elle était là simplement parce qu’elle allait peut-être devenir professeur, ce qu’il savait être le cas effectivement.

« Tu crois que c’est… plus qu’une coïncidence ? »

Maintenant qu’il y repensait, en effet c’était quand même vraiment étrange. Cette rencontre au hasard et cette main tendue pour l’aider à sa sortie d’école. Enfin, dans tous les cas, le jeune homme avait bien l’intention d’en profiter. Ils ne pouvaient pas partir de suite – c’était une évidence – il devait donc trouver un travail pour qu’ils puissent vivre. Ils n’allaient malheureusement plus pouvoir compter sur Poudlard.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Lun 8 Fév - 22:42


Où allons-nous ?
I

l ne fallait pas sombrer dans la paranoïa, toute situation un tant soit peu étrange ne devait pas commencer à être immédiatement taxée de suspecte, ou ils n’allaient jamais s’en sortir. Mais ça, c’était bien sûr plus facile à dire qu’à faire. Tous les voyageurs temporels, autant qu’ils étaient, à des échelles différentes, seulement, se trouvaient sérieusement sur les nerfs, et forcément, il en découlait qu’ils avaient du mal à ne pas voir du danger où il n’y avait qu’une simple coïncidence. Il se pouvait tout à fait que la rencontre de McGonagall avec Harry ne soit qu’un pur hasard… mais voilà, Hermione tenterait véritablement de s’en convaincre qu’elle n’y parviendrait pas. McGonagall n’était même pas encore enseignante à Poudlard, elle n’avait jamais rencontré Harry avant, elle ne savait rien de son histoire… Elle n’avait techniquement pas de raisons de lui proposer son aide. Alors oui, il s’agissait peut-être d’une offre complètement désintéressée, de pur et simple altruisme, parce qu’elle avait manqué de mains tendues pour sa part.. Peut-être… mais quand même… Hermione tiqua pour de bon quand Harry ajouta qu’elle sortait alors du bureau de Dumbledore. Oui, non, là, la coïncidence était tout de même énorme… non ?

-Je ne sais pas…
répondit-elle tout d’abord à l’adresse de Harry. Parce que le fait est qu’elle ne pouvait effectivement être sûre de rien, au-delà de ce que cette situation l’invitait immanquablement à penser. Non, elle n’en savait rien… mais quand même… C’est un peu trop gros, non ? Ou alors, c’était elle qui ne savait plus accepter la notion même de hasard. Je ne serais pas vraiment surprise si Dumbledore avait demandé à Minerva de veiller sur toi, surtout alors qu’on s’apprête à quitter Poudlard.

… Et qu’ils ne seraient plus sous le regard direct du futur directeur de l’école de magie. Car cela aussi ne serait pas surprenant. Il veillait peut-être sur eux à distance depuis le tout début. Ce serait loin d’être une hypothèse complètement impensable.

-Mais si c’est le cas, c’est plutôt une bonne chose, j’imagine.
Même si elle n’aimait pas particulièrement apprendre que l’on prenait des décisions les concernant dans leurs dos. Ils avaient peut-être trouvé une nouvelle alliée, quoi qu’à distance. On peut faire confiance à Dumbledore et McGonagall, et on va avoir besoin de tout le soutien possible. Surtout que le cours des événements risquait de se précipiter très largement. Et alors, il deviendrait impératif qu’ils soient prêts. Ils y parviendraient plus aisément s’ils unissaient leurs forces à d’autres. Il faut que tu demandes à la revoir, que tu profites de sa proposition. Si c’est vraiment le cas, il faut qu’on lui fasse admettre la vérité.

« Il faut. Il faut. Il faut. » Beaucoup d’impératifs, il est vrai, mais qui ne semblaient pas du tout superflus à Hermione qui, finalement – c’est assez évident –, décidait d’observer cette nouvelle avec le plus grand sérieux. Elle était certaine que Harry ne penserait pas différemment d’elle. Et si cela pouvait leur permettre au demeurant de disposer d’un nouvel atout dans leurs manches, il ne fallait pas qu’ils s’en privent.




code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Lun 7 Mar - 21:22

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Maintenant qu’Harry discutait de sa rencontre avec Minerva McGonagall, il se rendait bien compte que c’était étrange. Il ne s’en était pas spécialement rendu compte avant, quoi qu’il s’était quand même posé quelques questions, mais en effet la coïncidence était quand même un peu grosse. La femme sortait d’un rendez-vous avec Dumbledore et elle tombait sur lui, elle lui avait demandé de visiter un peu l’école en sa compagnie – alors qu’elle avait quand même quitté l’école peu de temps avant – et ils avaient discuté au point qu’elle lui avait proposé de l’aider dans sa futur recherche d’emploi. D’accord, ce n’était pas du tout une coïncidence, ce n’était pas possible. Hermione avait vraiment raison, Dumbledore avait peut-être demandé au futur professeur de Poudlard de garder un œil sur lui, raison pour laquelle elle avait entamé cette conversation avec lui. Est-ce qu’elle savait quelque chose sur leur situation ? Harry espérait que non, mais il imaginait quand même mal Dumbledore raconter des détails à McGonagall. Il ne voulait déjà pas connaitre trop de détail sur le futur de son propre chef, autant dire qu’il n’était pas du genre à en dire trop aux autres. Harry se doutait donc que sa meilleure amie avait raison, même si ça l’agaçait un peu que l’homme prenne des décisions à sa place dans son dos. Ce qu’il allait faire en plus avec ses amis, mais c’était autre chose. C’était forcément autre chose, c’était lui qui prenait la décision, il parvenait quand même difficilement à taire sa mauvaise foi.

Harry poussa donc un soupir, ça l’agaçait un peu – en partie de ne pas avoir eu la réflexion comme sa meilleure amie aussi – mais il savait aussi qu’il ne pouvait pas laisser passer cette chance non plus. Si McGonagall pouvait l’aider à avoir un travail à la fin de ses études, il ne pouvait pas refuser cette main tendue. Il était important qu’une partie des voyageurs au moins travail, afin qu’ils gagnent un peu d’argent quand même, Harry ne pouvait donc pas refuser cette. Surtout si elle lui permettait d’entrer dans le bureau des Aurors, c’était une manière comme une autre d’avancer en plus dans l’action pour arrêter Tom. Enfin, ils verraient bien quand Harry retrouverait McGonagall, puisque c’était son intention. Le jeune homme était parfaitement d’accord avec Hermione sur ce point.

« Dès qu’on sort de l’école, je lui envoie un hibou. »
Il devait se servir de sa proposition pour entrer au ministère en effet, même s’il n’y avait pas que cela évidemment. Il allait faire en sorte de lui faire cracher la vérité en effet, même s’il ne savait pas encore comment il allait le faire. « En tout cas, je te laisse imaginer à quel point c’est étrange de lui parler… elle est à peine plus âgée que nous. Elle a l’air… normal. »

Harry afficha un sourire amusé, c’était vraiment étrange de discuter avec une McGonagall qui n’était pas le vieux professeur de l’école de magie, avec son air sévère. C’était vraiment perturbant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Lun 7 Mar - 22:01


Où allons-nous ?
H

ermione approuva d'un léger signe de tête quand Harry affirma qu'il enverrait un hibou à McGonagall dès qu'ils auraient quitté Poudlard, ce qui n'allait plus tarder à se produire. Il ne pouvait de manière générale pas passer à côté d'une possibilité d'emploi, encore moins si elle lui était proposée par McGonagall en personne. Au moins pouvaient-ils être certain de pouvoir lui faire entièrement confiance (sans compter que la jeune femme était en effet convaincue que la jeune femme avait été commanditée par Dumbledore - sans vraiment de preuve, juste une intuition). Et puisqu'elle travaillait au ministère, cela leur permettrait d'y avoir un pied (en plus de Pomona, qui y travaillait déjà, et au bureau des Aurors, ce qui était plus pratique encore pour eux), ce qui était toujours bon à prendre. Pour sa part, elle n'était pas certaine de pouvoir compter sur ce genre de coups de pouce inattendu (mais c'était sans compter son entretien en futur avec Porpentina Dragonneau - comme quoi, ils avaient quand même un peu de chance dans leur malheur).

Hermione esquissa un sourire quand Harry lui laissa imaginer comme cette rencontre avait dû être étrange. La jeune femme n'en doutait pas le moins du monde. Ils avaient toujours connu Minerva McGonagall comme cette force de la nature déjà bien âgée, à la main de fer, à l'autorité naturelle, cette véritable force de la nature qui semblait ne jamais avoir été jeune tant elle donnait une image de stabilité qui n'avait pas eu d'avant et n'aurait pas d'après. Un peu comme Dumbledore... mais puisqu'il était déjà relativement âgé à cette époque, cela ne choquait pas trop... Alors que Minerva McGonagall devait effectivement être une toute jeune femme d'une vingtaine d'années seulement, avec, forcément, des preuves à faire encore, loin de s'imaginer le respect qu'elle imposerait à ses élèves dans le futur... loin de s'imaginer, sans doute, même, qu'elle quitterait son emploi au ministère de la magie pour devenir professeur de métamorphose.

-J'imagine que ce doit être étrange, oui.
confirma-t-elle. J'aimerais vraiment la voir. Elle doit déjà être très intéressante. Et plus accessible, sans doute. Tu sais qu'elle a été lauréate du prix du Meilleur Jeune Espoir décerné par le Mensuel de la métamorphose à la fin de sa septième année ? Et une très bonne joueuse de Quidditch, aussi.

Et tout ça, comment elle l'avait su ? Elle l'avait lu, bien sûr. Autant d'informations découvertes sur le tard qui avait augmenté son estime de McGonagall qui faute d'être encore une dame, devait déjà être une jeune femme hors normes. Le genre d'exemple qu'Hermione ne pouvait que demander à suivre, et qui à ses yeux prouvaient encore que, même si elle était plus jeune et devait avoir l'air bien plus "normale" (mais son cursus brillant prouvait déjà qu'elle ne l'était pas complètement), elle pourrait être un soutien incontestable pour eux. Dans tous les cas, il n'en était pas un seul qu'ils pouvaient se permettre de refuser.



code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Ven 22 Avr - 15:05

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Harry n’avait pas vraiment le choix que de contacter McGonagall le plus rapidement possible une fois qu’ils auraient quitté Poudlard, parce qu’elle pouvait s’avérer être une alliée de taille. Le jeune homme avait besoin d’un travail – parce qu’il n’allait pas rentrer chez lui, comme cela aurait été possible s’il ne prenait pas la décision de rester dans le seul but de tuer Jedusor avant de rentrer – il ne pouvait pas refuser une main tendue. Le jeune homme avait parfaitement conscience que les relations étaient importantes, que c’était une manière comme une autre de parvenir à ses fins, mais qui pouvait grandement accélérer les choses. Harry ne se voyait pas vraiment faire autre chose que travailler au bureau des Aurors, parce que c’était ce dont il avait envie de faire depuis bien longtemps. Il était né pour ça en quelque sorte, dès le moment où Voldemort avait décidé de détruire sa vie en se détruisant lui-même. Il était destiné à arrêter Voldemort, il était peut-être destiné à revenir dans le passé pour le faire plus efficacement, pour sauver les personnes qui avaient bien trop souffert à cause de lui… pour sauver ses parents. Enfin, dans tous les cas, Harry allait avoir besoin d’un travail alors il ne pouvait refuser une main tendue.

Même si, comme il le précisait à Hermione, la situation était quand même un peu particulière avec McGonagall. Harry avait énormément de respect pour son professeur de métamorphose, même si dans les premiers temps il avait vraiment trouille de cette femme. Elle était juste, elle attirait le respect et elle était clairement digne de la place qu’elle occupait. Harry avait énormément confiance en elle, sans doute autant qu’en Dumbledore, peut-être même plus en fait. Même si le jeune homme allait lui envoyer un message principalement pour son souci de travail, il savait qu’il pouvait envisager de l’enrôler un peu dans sa cause. Surtout, comme Hermione l’avait si bien dit, si Dumbledore lui avait demandé de le surveiller. Cela ne serait guère étonnant, autant dire qu’ils ne pouvaient pas ignorer ce détail non plus.

« Non je savais pas du tout… » Parce que contrairement à Hermione, le jeune homme ne passait pas son temps à lire des livres sur tout et n’importe quoi. Bon, en même temps, c’était quand même par moment très utile. La jeune femme avait montré plusieurs fois que ses connaissances tirées de livre pouvait les sortir de situation compliquée. Mais puisqu’elle lisait tout, Harry n’avait pas besoin de le faire. « Mais c’est plus le fait de la voir jeune qui est étrange. »

Harry ne pouvait pas nier le fait qu’elle était sans doute une femme intéressante, mais il n’avait pas vraiment la même façon de voir les choses que sa meilleure amie. Il s’était retrouvé en face d’une McGonagall d’une vingtaine d’année, qui n’avait rien à voir physiquement avec celle qu’il connaissait comme professeur de métamorphose dans son présent. Quand les voyageurs s’étaient retrouvés pour la première fois en face de Dumbledore, ils avaient quand même vu un vieil homme. Minerva, ça n’avait rien à voir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Sam 23 Avr - 16:52


Où allons-nous ?
A

u fond, il était normal que Harry ne sache rien des informations qu'Hermione venait de lui communiquer, d'autant que ces dernières n'avaient absolument rien de primordiales, en définitive. Il n'y avait qu'Hermione, qui voulait sans cesse tout savoir sur tout, pour ainsi plonger le nez dans à peu près tous les bouquins existants sur approximativement tous les sujets possibles, de crainte que certaines choses lui échappent. Certes, l'expérience livresque lui avait donné la preuve qu'elle pouvait très bien continuer de la sorte, et que ce n'était pas du temps gâché, mais il fallait quand même admettre que, en terme de priorités, il y avait sans doute sujet plus important que de savoir quels exploits Minerva McGonagall avait accompli dans sa jeunesse (jeunesse on ne peut plus actuelle pour l'heure, de fait)... elle ne pensait pas vraiment que ça pourrait leur servir à quoi que ce soit, si ce n'est de confirmer le fait que cette (jeune) femme était infiniment brillante et que ce ne pouvait qu'être une chance et un privilège pour eux que d'avoir l'opportunité de la compter parmi leurs alliés... Même si son rôle dans cette histoire, leur histoire, restait globalement flou pour le moment. Dans tous les cas, elle ne pouvait que deviner qu'une Minerva âgée de vingt ans à tout casser devait être troublant. Minerva McGonagall, c'était un peu comme Dumbledore, il était difficile de concevoir qu'elle ait un jour ou l'autre pu être jeune, comme si l'âge et la sagesse lui incombant leur avait été administré d!s la naissance. Puisque Dumbledore, bien que plus jeune, était encore bien reconnaissable à cette époque, il est certain qu'il ne faisait que conformer ce mythe. Ce n'était pas le cas du futur professeur de métamorphose... Et Hermione n'avait que d'autant plus hâte de faire sa connaissance, en dépit du trouble que cela pourrait lui provoquer (et des désastres temporels que cela engendrerait ? Pensez-vous ! S'ils étaient encore à cela près, ça se saurait !).

-Je m'en doute.
approuva-t-elle, qui aurait aimé être là pour observer la scène de ses propres yeux. À dire vrai, je suis surprise que nous n'ayons pas rencontré plus de... personnes de notre époque, disons, ici.

En deux ans, ils n'avaient jamais croisé qu'Albus Dumbledore (et à présent Minerva McGonagall) et Voldemort, cela faisait bien peu en comparaison du nombre conséquent de rencontres qu'ils avaient pu faire. Certes, il fallait tabler sur des personnes âgées de presque soixante-dix ans... mais quand bien même. Hermione n'aurait pas été vraiment surprise de rencontrer quelques ancêtres de Luna, Neville ou Ron et Ginny (passons sur les ancêtres de Harry, le seul qui, à la base, n'était pas supposé avoir de famille - autant dire qu'il s'était rattrapé dans les grandes largeurs)... Bien sûr, elle ne pouvait pas parler pour elle-même, ce n'était pas comme si ils avaient l'occasion de côtoyer si souvent le monde des sorciers, mais quand même... Enfin, au fond, ce n'était pas mal. Ils avaient déjà créé tant de paradoxe temporels en si peu d'années, ne pas leur donner l'opportunité de causer plus de désastre ne pouvait en soi qu'être une bonne chose.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Dim 22 Mai - 13:05

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
C’était effectivement vraiment perturbant de tomber sur une Minerva McGonagall à peine plus âgée que soit. Harry n’avait eu de son image qu’une femme d’un certain âge, sévère mais juste, qui imposait clairement le respect. Elle en imposait autant plus jeune, mais elle était juste… jeune. C’était suffisent pour être perturbé de toute façon. Mais bon, le survivant s’y était un peu préparé quand même. Même s’ils n’avaient pas eu de trop gros chocs en voyant Dumbledore, ils se doutaient bien que les protagonistes seraient bien plus jeune. Comme Jedusor par exemple, même si Harry avait déjà eu l’occasion de voir son image quand il avait visité les souvenirs dans son journal. Harry avait bien envie qu’Hermione rencontre aussi McGonagall, qu’elle puisse voir à quoi ressemblait leur sévère professeur de métamorphose dans les années 40. Franchement, le survivant pouvait même considérer qu’elle était une jolie jeune femme, ce qui était encore plus perturbant en fait. Si le futur professeur devenait un alliée de taille, peut-être que les autres voyageurs allaient avoir l’occasion de la rencontrer. Harry avait vraiment envie de voir ça, puisqu’ils n’avaient effectivement pas eu beaucoup l’occasion de croiser des personnes de leurs époques. En dehors de Dumbledore qui n’avait pas vraiment changé, Jedusor qui était un jeune homme aux allures humaines – bien plus que dans le futur quand même – et Hagrid et McGonagall qui étaient jeunes, ils n’avaient effectivement pas rencontré grand monde. Si on enlevait évidemment la famille d’Harry. Mais le jeune homme n’avait pas vraiment de raison d’être perturbé, puisqu’il n’avait aucune idée de ce à quoi ses ancêtres pouvaient bien ressembler. Il le savait à peine pour ses parents déjà…

« Vu ce qu’on a provoqué avec notre présence, c’est peut-être pas plus mal. » Ils avaient en effet pas mal changé de chose. « Imagine McGonagall quand on fera notre entrée à Poudlard à onze ans et qu’elle nous verra, elle va avoir un air de déjà-vu. »

Si elle ne découvrait évidemment pas entre temps ce qu’ils étaient, qu’ils venaient du futur. Mais il y avait déjà beaucoup trop de personne au courant, ils devaient se montrer bien plus prudent pour ne pas continuer à changer trop le destin. La seule chose qui devait changer avant qu’ils ne partent, c’était la force de Voldemort. Le destin de nombreuses personnes allait se voir modifier, de nombreuses vies allaient être différentes, mais c’était pour le mieux de tout le monde. Même si c’était dangereux, Harry ne pouvait qu’avoir envie de prendre le risque. Le monde allait se porter bien mieux sans un mage noir tel que Voldemort pour y causer du tort.

« Il doit bien y avoir les grands-parents de Ron et Ginny dans le coin aussi. » Ce qui était le cas, même si Harry ne le savait pas. « Tu as jamais eu envie de rencontrer tes ancêtres toi ? »

Harry était celui qui côtoyait le plus ses ancêtres, par conséquence. Lui qui n’avait eu aucune famille dans le présent, en avait une grande ici.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Mar 24 Mai - 19:15


Où allons-nous ?
H

arry n'avait pas tort, étant donné la pagaille totale qu'ils devaient mettre dans le futur (qui jusqu'alors avait été leur présent) par leur seule présence depuis qu'ils avaient fait leur bond dans le temps, ce n'était certainement pas un mal qu'ils n'aient rencontré qu'un nombre limité de personnes connues dans cette époque spécifique. Ils en avaient déjà rencontré bien trop, en définitive, et ils en avaient radicalement modifié le visage d'un monde qui ne leur serait plus du tout connu quand ils y retourneraient. Hermione ne pouvait en avoir l'assurance certaine, mais elle était convaincue que l'époque de laquelle il venait devait avoir changé à plus d'un titre, ne serait-ce que parce que leur seule présence avait entraîné la mort et non l'emprisonnement de Gellert Grindelwald, avec toutes les conséquences qui s'en étaient suivi. Oui, il valait sans doute mieux qu'ils évitent de jouer plus encore avec les paradoxes temporels, à ce stade, quoi qu'Hermione, qui avait prôné la prudence et la discrétion pendant un long moment, n'abordait plus vraiment les choses avec une telle mentalité. Puisqu'ils avaient déjà changé radicalement le cours des événements, il valait sans doute mieux ne pas se voiler la face et faire les choses jusqu'au bout. Leurs destinées personnelles s'en verraient complètement modifiées, c'est vrai, mais ce pouvait être en mieux, et c'est tout ce qui comptait. Si, en contrepartie, McGonagall, dans l'avenir, croisait leurs regards et les reconnaissait, ce n'était qu'une maigre contrepartie de ce qu'ils auraient - fallait-il l'espérer - accompli.

En effet, Harry avait raison, il devait y avoir plusieurs de leurs descendants pour traîner dans les parages, à commencer par les grands-parents de Ron et Ginny... La grand-mère de Neville, aussi, sans doute (bizarrement, Hermione n'imaginait pas vraiment le jeune homme chercher à tous prix à croiser la route de cette dernière, même bien plus jeune). Et quelque part dans le monde moldu, les grands-parents Granger devaient également, en effet, mener tranquillement leur petite vie. La jeune femme mentirait en affirmant que l'idée émise par son meilleur ami ne lui avait pas effleuré l'esprit, mais elle n'était pas certaine que ce soit là une expérience qu'elle veuille tenter, pas tant pour elle, même, que pour les principaux concernés, il suffisait de voir comme le destin de Rhian avait basculé depuis qu'il connaissait la vérité. Et Louisa Sparkley, à un moment ou à un autre, l'apprendrait aussi, sans doute, mieux valait qu'elle les maintienne à l'écart de tout cela, surtout si l'on prenait en compte le danger imminent.

-J'avoue que je suis curieuse de savoir à quoi peut ressembler leur vie, maintenant.
reconnut-elle dans un léger sourire. Mais je crois que je préfère encore n'avoir aucun contact avec... ma famille.

Leurs situations étaient très différentes, il faut dire. Hermione pouvait comprendre que Harry éprouve, même inconsciemment, le besoin de renouer avec sa famille par l'intermédiaire de Purdey, Louisa, Rhian et Cenlyn. C'était normal, puisqu'il ne les avait jamais connus, et que ce serait peut-être la seule occasion qu'il aurait de les connaître. Mais Hermione, elle, connaissait ses grands-parents, elle avait pu passer chaque fête de Noël en leur compagnie, elle avait pu leur rendre visite régulièrement, partager de vrais moments de complicité avec eux, elle n'avait pas vraiment envie de troquer ces souvenirs contre une réalité différente. Même si parfois, n'avoir aucun repère familial auquel se raccrocher était une épreuve. Harry et Hermione poursuivaient des cheminements inverses, oui. Quand Harry retrouvait sa famille, Hermione avait un peu le sentiment de perdre la sienne.

-Je me rattraperai à notre retour.
ajouta-t-elle avec un sourire un peu forcé.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Jeu 30 Juin - 10:51

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
Des voyageurs temporels, il était évident que c'était Harry qui avait le plus de contact avec sa famille. Mais en même temps, les évènements étaient un peu particulier de son côté. Le jeune homme n'avait pas forcément cherché à provoquer le contact entre Rhian et lui. Même si le contact avec Purdey s'était fait, sans qu'il ne cherche vraiment à le faire (mais évidemment, elle n'avait pas pu faire autrement que se confronter à un Potter), il avait tenté de s'éloigner le plus possible de ses grands-parents. Mais ça n'avait pas vraiment marché comme il l'aurait voulu et en soit, ce n'était pas forcément désagréable. Il était évident qu'Harry n'allait pas passer quelques jours dans la maison des Potter, à profiter de la vie et de sa famille, comme si de rien n'était. Rhian était bien trop perturbé comme cela pour en rajouter une couche et quelque chose lui disait que Cenlyn n'allait pas forcément le laisser faire. Ce n'était pas son intention non, mais en même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier qu'il appréciait un peu de connaître sa famille. Parce qu'il ne connaissait personne dans le futur (ou dans le présent, c'était un peu le fouillis de ce côté-là), il ne connaissait aucun Potter. Il n'avait pas eu la chance de pouvoir aller chez ses grands-parents pendant les vacances, de recevoir des cadeaux de leur part, d'avoir une vie de famille normale. Harry avait dû se contenter des Dursley et bon... il n'y avait pas forcément besoin de revenir sur ce qu'il avait vécu. Inconsciemment, le jeune homme ne pouvait donc pas s'empêcher d'avoir un intérêt dans sa famille, même si ce n'était pas forcément une bonne chose. Alors, il se demandait si Hermione n'avait pas envie de rencontrer ses grands-parents, de voir comment ils vivaient à cette époque, qui ils étaient quand ils étaient jeunes. Ce qui était le cas oui, même si elle se montrait bien plus raisonnable. Finalement, leurs situations s'étaient complètement inversées. Dans le futur, Harry n'aurait pas vraiment de famille (on retire définitivement la tante, l'oncle et le cousin de la famille) alors qu'Hermione en avait une. Maintenant, le jeune Potter avait la chance de pouvoir profiter un peu d'elle pendant qu'Hermione était bien plus seule. Et elle allait encore devoir l'être pendant un an de plus...

« J'en suis certain. » Répondit-il dans un fin sourire, posant sa main sur l'épaule de son ami dans un geste de réconfort. Elle allait se rattraper, c'était évident. Elle allait pouvoir profiter de sa famille et de cette nouvelle vie qu'ils allaient avoir, sans l'ombre d'un mage noir pour assombrir tout cela. Pas de pierre philosophale à protéger, pas de chambre des secrets à visiter, pas de Sirius Black en prison, pas de Cedric Diggory mort pendant le tournoi... Tout allait être différent. « Tu sais, par moment, je me dis que si on arrive à faire ce qu'on doit faire. » Tuer Voldemort donc, avant qu'il ne devienne trop puissant et le plus grand mage noir de tous les temps, mince affaire. « Je vais peut-être avoir l'occasion de revoir Rhian et Louisa quand on rentrera. Même si ça va être bizarre. »

Bon, les grands-parents Potter n'étaient pas morts à cause de Voldemort, mais on ne sait jamais ? Au moins, Harry se permettait de croire qu'il allait pouvoir retrouver ses parents, ou plutôt trouver puisqu'il n'avait jamais eu l'occasion de vivre vraiment avec eux.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Jeu 30 Juin - 23:56


Où allons-nous ?
Q

uand Hermione reverrait-elle sa famille ? Elle n'en savait rien, et à dire vrai, elle préférait ne pas trop y penser. Elle songeait que, quoi qu'il en soit, c'était une chose à laquelle il ne valait mieux pas trop réfléchir. Si cela arrivait rapidement, tant mieux... Sinon... Ils faisaient ce qu'ils avaient à faire, leurs intérêts personnels ne pesaient que peu dans la balance en de telles circonstances. Chaque jour qui passait, et qui devrait pourtant la rapprocher du moment où elle reverrait son père et sa mère, elle avait le sentiment qu'elle s'éloignait d'eux un peu plus... Ce n'était pas des considérations très agréables, mais c'était ainsi. Elle s'était faite une raison, pour le moment du moins. Si elle devait regarder vers le futur, ce devait être dans l'espoir d'y trouver une paix rétablie, une époque où Lord Voldemort serait de l'histoire ancienne, pas pour elle-même et pour ce que cela pourrait impliquer pour les Granger. Au fond, sa chance, à elle, en quelque sorte, c'est que tous moldus qu'ils étaient, ses parents seraient sans doute moins concernés par les grands bouleversements que l'avenir allait rencontrer. Elle n'ajouta aucun commentaire sur sa propre famille et laissa son meilleur ami poursuivre, un léger sourire aux lèvres quand il évoqua qu'il verrait peut-être ses grands-parents avec... une apparence de grands-parents, s'ils parvenaient à leur but. Il pourrait revoir toute sa famille. Il pourrait enfin bénéficier de l'amour de James et Lily, ces parents exemplaires dont il avait tant entendu parler sans jamais les connaître. C'est sûr, c'est lui qui y gagnerait sans doute le plus. Enfin, lui et Neville... Et le monde magique en général. Le monde tout court. Il se porterait forcément mieux sans Jedusor... Même si le décès de Grindelwald semblait avoir prouvé que l'histoire était en répétition constante. Ils anéantiraient la source d'un mal, mais sans doute pas les maux.

-Pour eux aussi, ce sera étrange.


Par elle ne savait quel accès d'optimisme (il en fallait bien dans leur situation), elle avait décidé de parler de la situation au futur. Il fallait que ça marche, de toute façon, ils ne pouvaient pas poursuivre ainsi en vain, ça devait fonctionner, d'une manière ou d'une autre, quel qu'elle puisse être.

-Au moins, ils sauront d'avance qu'ils pourront être fier de leur petit-fils,
ajouta-t-elle avec un sourire complice.

Ça, elle le pensait bel et bien. Harry était trop impulsif, il ne prenait pas toujours les bonnes décisions, et il avait la fâcheuse tendance de se mettre en danger sans arrêt. Mais il était surtout volontaire, sûr de lui, juste, courageux, et prêt à tout pour défendre les causes qui semblaient certes perdues d'avance, mais qui méritaient qu'on se batte pour elles. S'ils étaient à même de réellement comprendre ce qui leur arrivait, ils lui seraient déjà reconnaissants maintenant. Seraient fiers de lui.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1027
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Ven 29 Juil - 16:22

Hermione & Harry
Où allons-nous ?
La situation n'allait pas manquer d'être différente quand ils allaient rentrer chez eux, parce qu'il n'y avait aucune raison qu'ils rentrent sans avoir fini ce qu'ils avaient commencé ici. De toute façon, trop de personne était au courant de leur existence et de ce qui allait se passer dans le futur pour qu'ils partent sans rien changer. Jedusor ne prendrait pas le risque de laisser Harry naître, alors il ne manquerait pas une occasion de s'en prendre à ses grands-parents. Le survivant n'avait aucune idée de la manière dont ils allaient retrouver leur futur s'ils ne changeaient pas un peu le cours des évènements. Alors, ils devaient le changer. Ils devaient s'arranger pour que Voldemort ne soit jamais le grand mage noir que le monde allait connaître. La base même du mal, cette haine des sorciers contre les moldus n'allait pas disparaître, c'était évident. Il y aurait toujours des mages noirs, toujours des personnes incapables d'accepter les autres, mais au moins il n'y aurait pas de Voldemort. C'était déjà une bonne chose, parce qu'il était évident que les temps sombre n'étaient présent qu'à cause de ce dernier. Le monde allait se porter bien mieux sans lui et égoïstement, Harry ne pouvait pas s'empêcher de se dire que sa propre vie allait être bien plus agréable sans lui. Celle de Neville aussi, qui n'aurait pas de raison de perdre ses parents (même s'ils n'étaient pas mort, mais c'était un peu pareil). Rien ne pouvait garantir le futur qu'ils allaient trouver, mais Harry voulait avoir un peu d'optimisme. En même temps, c'était son truc, il ne pouvait pas s'empêcher de foncer tête baissé en ne réalisant pas forcément les conséquences de ses actes.

Même si, tout ça allait forcément être étrange. Le survivant ne put s'empêcher d'afficher un nouveau sourire en entendant Hermione affirmer que ça allait être étrange pour ses grands-parents aussi de le revoir. Cette manière de le dire comme si ça allait vraiment arriver ne manquait pas de lui faire plaisir. Il avait vraiment envie de croire qu'un jour, il allait pouvoir avoir une vraie vie de famille. Le sourire d'Harry s'agrandit encore plus quand Hermione affirma que ses grands-parents allaient pouvoir être fier de lui. Il appréciait le compliment bien sûr, mais il ne pouvait pas être aussi certain que sa meilleure amie.

"J'espère."

Peut-être qu'ils ne le seraient pas, pour une raison ou une autre. Il n'allait peut-être pas réussir à être digne de leur fierté. Mais Harry voulait quand même espérer l'être, comme il espérait que ses parents allaient être fiers de lui. Qu'ils pourraient au moins se retrouver et qu'Harry allait enfin vraiment rencontrer James et Lily Potter dont il avait tant entendu parler, sans pouvoir avoir le moindre souvenir d'eux.

"Bon, il est temps qu'on aille en cours quand même..."

Ce n'était pas une partie de plaisir, mais tant qu'ils étaient à Poudlard, ils n'avaient pas vraiment le choix.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Où allons-nous ? (Hermione)   Mer 3 Aoû - 16:48


Où allons-nous ?
H

ermione savait que ce n'était pas par fausse humilité que son interlocuteur se contentait d'espérer pouvoir faire la fierté de sa famille, là où la jeune femme se permettait d'exprimer des certitudes, elle comprenait parfaitement que Harry veuille pour sa part se contenter d'un souhait. Hermione ne pouvait prétendre savoir ce qui se tramait exactement dans l'esprit de son interlocuteur, ce serait mentir, mais depuis le temps qu'elle passait le plus clair de son temps avec son meilleur ami, elle voulait croire le connaître suffisamment pour avoir une idée plutôt claire de son état d'esprit en cet instant.

Elle ne pouvait pas se mettre à sa place, personne ne le pouvait, sans doute. Elle, elle avait eu la chance de grandir auprès de ses deux parents, elle avait eu la chance de vivre auprès d'une véritable famille, soudée et unie. Harry, lui, n'avait jamais eu ce privilège. Tout ce qu'on lui avait accordé, c'était des familles de substitution : les Weasley, Dumbledore, Sirius... Elle aussi, osait-elle le croire... (évidemment, elle ne parlait pas des Dursley, ils étaient complètement hors concours). C'était certes mieux que de n'être pas entouré du tout, mais ce n'était tout de même pas la même chose que de se retrouver avec ceux de sa chair, ceux de son sang. Avec ce voyage temporel, avec la présence de Purdey Potter, de ses deux enfants et de Louisa Sparkley, il avait découvert directement ce que c'était que d'être en présence directe de membres de sa famille, et forcément, elle imaginait qu'il ne pouvait que vouloir les rendre fier, lui qui n'avait jamais pu avoir la certitude que ses parents, d'où qu'ils se trouvent, soient vraiment fiers de lui et de ses choix (même si ça ne faisait aucun doute aux yeux d'Hermione).

Pour la rouge et or, il était certain que, le moment venu, il ferait bel et bien la fierté de sa famille. Il avait la volonté, la détermination, et le courage. Il avait de ces qualités en abondance, même, et il était prêt à tout pour protéger les siens, comment ne pas lui en être reconnaissant ? Enfin, il aurait tout le temps pour cela (et en même temps, le temps leur était malgré tout compté). En attendant, il était l'heure de laisser cette conversation de côté et de revenir à la normale. Elle jeta un rapide coup d'œil à sa montre : il avait parfaitement raison, en effet, il était grand temps pour eux de se rendre en cours. À cette époque comme à n'importe quelle autre, Hermione ne supportait pas d'arriver en retard en classe. C'était tout de même un comble que ce soit Harry qui doive la rappeler à ces obligations, mais il est vrai qu'ils avaient tout de même eu bien d'autres préoccupations.

-Oui, tu as raison, allons-y
, approuva-t-elle dans un léger sourire avant de se lever de sa chaise.

Retour à la normale. En tous cas temporairement.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Où allons-nous ? (Hermione)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Où allons-nous ? (Hermione)
» Allons-nous avaler cette fois-ci la couleuvre
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]
» Non Inultus Premor IV Qu'allons nous faire ?
» Allons-nous un jour trouver la sortie ? [Pv Pelage d'Emeraude]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-