AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can go the distance. ▬ Eva & Pommy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Ven 20 Nov - 19:53

Tout en marchant dans la rue, je me demande encore plusieurs fois si c'est une bonne idée d'aller là où je me rends. Ce n'est pas que ce soit un endroit effrayant ou inhospitalier, mais je ne m'y sent pas à ma place. Je n'ai jamais été vraiment proche de la jeune femme à laquelle je rends visite aujourd'hui. En fait, je ne suis pas certaine de me souvenir de son visage. Certes, normalement Luna devrait lui avoir parlé de moi avant que je ne débarque, mais j'ai toujours un peu de mal à faire confiance à mon amie. Ou plutôt à sa mémoire. Se sera-t-elle souvenu de sa mission ? Mon éducation fait que je n'arrive pas à voir mon prochain acte comme quelque chose de civilisé. On ne sonne pas chez une inconnue sans avoir été invitée. Mais ais-je le choix ? Non. Enfin si, techniquement je pourrais choisir de faire volte-face et oublier toute cette histoire, mais je ne serais plus capable de me regarder dans un miroir après ça. J'ai pris ma décision et je compte m'y tenir autant que possible. Et puis cette Pomona, elle ne peut pas être si terrible. Ce doit être une personne très humaine pour avoir une telle influence sur un groupe tel que celui que je souhaite rejoindre. Ou alors c'est moi qui suis un peu naïve. Il n'est pas impossible que Luna se soit mise à déteindre sur moi. Quoiqu'en y réfléchissant bien, je découvre des derniers temps que mon amie est bien moins naïve qu'elle ne laisse croire aux autres.

Me voici devant la porte. Je scrute le panneau de bois en hésitant une fois encore. Une fois que j'aurai frappé dessus, je ne pourrai plus faire marche arrière. Je décide donc d'y songer une fois encore. En m'avançant sur cette voie, je prends un grand nombre de risques qui perturberont ma petite vie tranquille. Est-ce- vraiment ce que je souhaite ? Ce serait probablement plus sage de fermer les yeux sur les atrocités qui m'entourent et rêver d'une vie de famille à la campagne. Le soucis, c'est que je ne suis pas si sage que ça. J'ai toujours eu un caractère plutôt affirmé et un sens de la justice disproportionné. Ce sont là des qualités pour une personne, je suppose. Pourtant cela m'a souvent apporté beaucoup de problèmes, notamment avec mes camarades. Être une justicière ne plaît pas toujours à tout le monde. Fronçant les sourcils, je décide de me jeter à l'eau. Façon de parler, bien sûr. Levant la main, je saisis le heurtoir entre mes doigts et le fait claquer contre le battant. Ceci fait, j'arrange ma tenue et me racle la gorge, préférant m'assurer d'être présentable. Il ne me reste plus qu'à attendre que l'on m'ouvre la porte.


Dernière édition par Evangeline Mathews le Lun 28 Déc - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mer 25 Nov - 12:46

L'appartement de Henry (qui était plus clairement celui de Pomona à ce stade que celui de son oncle, puisque ce dernier n'y mettait presque jamais les pieds - cela devait faire un mois qu'elle ne l'avait pas vu) était certes impeccablement rangé puisque Pomona, maniaque, ne tolérait pas la présence du moindre grain de poussière (et en ce sens, l'emménagement de Pomona avait été salutaire à Henry, car les lieux avaient été un vrai capharnaüm avant son installation), mais on ne pouvait pas en dire autant du bureau auquel la jeune femme était présentement attablée.

Sur la surface de ce bureau, un assemblage de documents et de photographies auxquels elle s'appliquait à mettre autant d'ordre que possible (mais pour le moment, les choses étaient aussi embrouillées visuellement que dans son esprit). Elle savait que, à présent que Jedusor n'était plus à Poudlard, il serait compliqué de suivre ses progression, pour cela, elle comptait sur Armyanski.

En attendant, elle se tenait à jour autant que possible, glanait toutes les informations qu'elle pouvait auprès des Aurors du ministère, et elle épluchait tous les articles de presses qui lui semblaient suspects ou liés à l'organisation de Jedusor, qui allait forcément prendre de l'ampleur, à présent.

C'était alors qu'elle se trouvait affairée à cette tâche qu'elle entendit toquer à la porte. Pomona se raidit légèrement. Il était de moins en moins rare qu'elle reçoive de la visite, les membres de la résistance allaient et venaient, l'appartement était plus ou moins leur quartier général. Mais ils avaient pour habitude de l'avertir.

Là, elle n'attendait personne. Et comme elle savait pertinemment que certaines visites peuvent être plus que mauvaises, voire funestes, elle s'inquiéta forcément.

Elle se releva, s'approcha de la porte et observa à travers le judas qui se trouvait de l'autre côté. Elle se sentit soulagée quand elle vit qu'il s'agisse d'Evangeline Matthews. Non pas qu'elle ait la moindre affinité avec elle. En fait, elles ne s'étaient jamais vraiment parlées, toutes les deux, même si elles s'étaient côtoyées plusieurs années à Poudlard.

Mais elle avait une raison d'être ici, et une bonne. Luna lui avait parlé d'elle, elle voulait se joindre à la résistance. Alors, bien sûr, elle était la bienvenue. Plus ils seraient nombreux, mieux cela vaudrait pour eux tous, et plus leur combat serait efficace.

Elle ouvrit donc, et accueillit la jeune femme à l'intérieur.

"Bonjour Evangeline, entre, je t'en prie."


Elle invita son invitée surprise à la suivre jusqu'au salon, on elle lui proposa de s'asseoir avant de le faire à son tour.

"Luna m'a parlé de toi."
précisa-t-elle pour briser directement la glace et pouvoir rentrer plus rapidement dans le vif du sujet. "J'aimerais en savoir plus sur ce qui t'as motivée à venir ici."

Inutile de tourner autour du pot. Evangeline était pragmatique, elle aussi, cette attitude ne devrait pas lui déplaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mer 2 Déc - 19:57

Invitée à entrer, je suis Pomona à l'intérieur de l'appartement. L'espace d'une seconde, je regarde ce qui m'entoure. L'endroit est simplement décoré mais avec un goût distingué. C'est d'ailleurs ce que je ressens également dans l'attitude de la femme devant moi. De la distinction, de l'élégance, mais de la simplicité également. Elle diffère de l'idée que je m'étais faite d'elle et c'est une bonne chose. Je crains moins la personne qui me fait face actuellement que celle imaginée plus tôt. Silencieuse, je suis Pomona jusque dans le salon. Une fois encore, j'analyse rapidement l'endroit. Confortable, teinté de couleur chaudes...et pourtant quelque chose dans cet endroit me déplaît pour une raison que j'ignore. N'étant pas venue pour faire ce genre d'étude, je chasse ce ressenti à l'arrière de mon cerveau afin de laisser de l'espace pour notre conversation. Acceptant bien volontiers sa proposition, je m'installe sur le canapé, bien droite, prenant très peu de place. Comme je m'y attendais, c'est mon hôte qui brise la glace en abordant le sujet directement. Un petit sourire s'étire sur mes lèvres malgré moi. J'aime cette attitude. Elle ne perd pas de temps, elle sait ce qu'elle veut entendre. Je suis rassurée d'apprendre que Luna lui a parlé de moi et il me tarde de défendre moi-même mes objectifs ainsi que mon opinion. Avec assurance et calme, je pose mon regard vert feuille dans le sien. Toute mon appréhension s'est évaporée dans l'air. Il ne me reste plus que ma détermination.

« Je suis ici parce que je souhaite apporter mon aide à ceux dont je crois la cause juste. Rien de plus, rien de moins. » Dis-je sur un ton posé.

Lentement, je croise mes jambes et pose mes mains jointes sur mon genou. J'imagine que je vais devoir répondre à d'autres questions et écouter de longues explications sur le réel but à atteindre, mais je ne suis pas réellement inquiète. Je sais pourquoi je suis ici et je sais que j'ai ce qu'il faut pour aider un minimum. De plus, je fais confiance à Luna. J'ai appris à écouter ses paroles malgré leur absurdité occasionnelle. Je ne suis pas ici par hasard.

« J'ai toujours eu une profonde attirance pour la justice et le livre arbitre...et je n'aime pas du tout le monde tel qu'il est actuellement. Je veux changer les choses. Je veux que chaque seconde compte. » Je marque une pause et plisse légèrement les yeux, comme pour tenter de lire les pensées enfouies de Pomona. « Est-ce une raison satisfaisante ? »


Dernière édition par Evangeline Mathews le Lun 28 Déc - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Ven 11 Déc - 12:49

« Je suis ici parce que je souhaite apporter mon aide à ceux dont je crois la cause juste. Rien de plus, rien de moins. »

Elle semblait vraiment sincère. Pomona trouvait en elle une détermination qui lui était familière, parce qu'elle devait animer tous les membres de la Résistance (à l'exception de Clyde, peut-être, encore qu'il était capable d'en surprendre plus d'un, la jeune femme en avait la conviction).

Elle voulait apporter sa pierre à l'édifice, par soucis de justice, tout simplement. ce semblait normal, ce semblait logique, et un motif à ce point désintéressé était peut-être le meilleur que l'on puisse invoquer. Pomona ne pouvait elle-même prétendre en avoir eu d'aussi nobles quand elle et Miyria avaient fondé cette organisation contre Jedusor. Si elle n'avait pas été personnellement la cible du futur seigneur des ténèbres, il est possible qu'elle serait restée la même, prostrée dans son coin, grattant frénétiquement ses notes dans son carnet qu'elle n'avait pas ouvert depuis si longtemps, à présent.

Elle avait beaucoup changé, depuis qu'elle avait quitté Poudlard, c'était un fait. Mais c'était un fait également que son implication dans la Résistance y était pour beaucoup, elle y consacrait tant de temps en parallèle de son travail (auquel elle consacrait beaucoup de temps également), qu'elle ne savait plus trop ce qu'elle pouvait bien faire de sa vie avant cela. Lire, peut-être... Il lui semblait qu'il y avait une éternité qu'elle n'avait pas lu pour le simple plaisir de lire.

« J'ai toujours eu une profonde attirance pour la justice et le livre arbitre...et je n'aime pas du tout le monde tel qu'il est actuellement. Je veux changer les choses. Je veux que chaque seconde compte. Est-ce une raison satisfaisante ? »


Elle appuyait sa soif de justice, de liberté, de changement. Autant de valeurs que Pomona ne pouvait que cautionner, et qu'elle défendait plus qu'elle ne s'en serait cru capable il n'y a pas si longtemps. Elle était passée du statut d'observatrice à celui d'actrice sans elle-même trop comprendre ce que cela était arrivé.

Au fond, quelqu'un comme Evangeline aurait peut-être fait un chef de file plus convaincant. Mais les choses ne s'étaient pas déroulées ainsi. C'était à elle qu'incombait ce rôle désormais.

Pomona hocha doucement la tête en signe d'approbation.

"C'est la meilleure des raisons."
affirma-t-elle simplement avant de reprendre, après une légère pause. "Qu'est-ce que Luna t'as dit, exactement, sur nos activités ?"

Car c'était une belle chose que de venir ici animée d'un sens aigu de la justice, mais ce dernier pouvait ne pas suffire face aux arguments dissuasifs qu'on pouvait lui opposer.

Pomona voulait juste s'assurer qu'Evangeline, avant de signer quoi que ce soit (même si l'accord, dans le cas de la Résistance, était verbal, un contrat de confiance, en vérité), avait bien conscience de ce qui l'attendait si elle les rejoignait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Lun 4 Jan - 15:01

Plus les minutes passent et plus je me sens à l'aise dans ce salon malgré la curieuse situation dans laquelle je me trouve actuellement. Peut-être est-ce dû à l'attitude posée de Pomona ou à la satisfaction que je ressens en faisant ce que j'estime juste. J'ai pas mal hésité avant de venir frapper à la porte de cet appartement, mais maintenant je suis contente de l'avoir fait. Un mince sourire se dessine sur mes lèvres quand mon interlocutrice affirme que ma raison, au delà d'être satisfaisante, lui semble être la meilleure des raisons de s'embarquer dans ce genre d'histoire. Pour ma part, je ne pense pas être si différente d'elle. Je me sens même inférieure à sa personne car elle est là depuis plus longtemps et je doute que l'on puisse arriver là où elle se trouve sans avoir d'excellentes qualités humaines. Sa question suivante ne me surprend aucunement dans le sens où elle était inévitable. Pomona ne peut pas se confier aussi facilement à moi sans savoir d'abord où se situe la limite de mes connaissances concernant leur petite activité secrète. J'aurais agit de cette façon également si j'avais été à sa place.

« Eh bien je sais qu'elle s'appelle Luna et non pas Aulne, que ses camarades et elle-même ne sont pas vraiment ce qu'ils semblent être et que vous avez organisé une sorte de...groupe activiste. » Je dis en prenant une mine songeuse. Je ne crois pas avoir oublié quoi que ce soit. « Le fait est qu'elle n'est pas vraiment entrée dans les détails. » Je conclus en faisant un petit sourire.

En même temps, je ne lui ai pas demandé de m'en dire plus, ce soir là. J'étais déjà en plein insomnie et je n'avais pas le courage d'assimiler davantage d'informations. À présent, je regrette un peu de ne pas l'avoir questionnée, même si elle ne m'aurait probablement pas répondu. Il faut croire que la semi-folie de Luna fait surtout partie de ses qualités plutôt que de ses défauts? j'ai appris à aimer cette attitude un peu simplette et innocente qui cache si bien son coeur gros comme une pastèque. Sans elle, je ne serais pas là et je n'aurais pas d'objectif capable de me fatiguer l'esprit. C'est probablement un peu égoïste, mais au fond, je suis aussi ici pour moi-même. J'espère que rester active me permettra de dormir le soir. Je n'en peux plus de tourner en rond comme une bête en cage. J'ai besoin de bouger, de penser, de déployer mes ailes. J'ignore si Pomona pourrait comprendre ce sentiment et honnêtement je doute que cela l’intéresse. C'est donc avec patience que j'attends des précisions sur mon potentiel futur rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Jeu 7 Jan - 17:34


« Eh bien je sais qu'elle s'appelle Luna et non pas Aulne, que ses camarades et elle-même ne sont pas vraiment ce qu'ils semblent être et que vous avez organisé une sorte de...groupe activiste. »

Pomona notait et analysait mentalement les informations communiquées par son interlocutrice à mesure qu'elles lui étaient données. Armée de son pragmatisme habituel.

Elle savait donc qu'Aulne était un nom d'emprunt, et qu'il en était de même pour le reste de ses camarades, qu'ils avaient un secret et n'étaient pas ce qu'ils donnaient l'air d'être.

Cela signifiait-il qu'elle connaissait la nature de ce secret ? Pomona n'en savait rien. Evangeline pouvait avoir pris le parti de demeurer naturellement évasive, mais son opinion penchait davantage vers l'hypothèse que Luna ne lui ait rien dit, qu'elle l'ait informée du minimum pour lui mettre la puce à l'oreille et éveiller sa curiosité, sans pour autant entrer dans d'encombrants détails.

Si c'était bel et bien le cas, Pomona lui en était gré, car il n'y avait pas pire méthode que de dévoiler ses cartes en entier d'un seul coup. Tout d'abord, il fallait s'assurer que la bleue et bronze était bel et bien cet atout non négligeable à glisser au fond de sa manche, être certain qu'on pouvait lui faire entièrement confiance sans s'exposer ensuite à des déconvenues sévères.

Elle savait également qu'un groupe activiste avait été fondé pour lutter contre les plus grandes injustices. Celles qui s'incarnaient si brillamment en un seul être humain que l'on pouvait douter sérieusement du fait qu'il le soit vraiment - humain. Au fond, elle ne savait presque rien. Et en même temps elle savait tout. C'était idéal ainsi. Pour débuter.

« Le fait est qu'elle n'est pas vraiment entrée dans les détails. »

Evangeline confirmait oralement ce qui avait donc été prêté à penser jusqu'alors, et que Pomona avait pensé en effet. Elle voyait à la surface des choses, mais n'avait pas encore pu explorer plus en profondeur la situation.

Et donc, de toute évidence, les détails en question, c'était à elle de les exposer. Soit, c'était dans l'ordre des choses. Mais il y en avait tant et tant qu'il fallait bien reconnaître qu'il était difficile de savoir par où débuter très exactement.

Pomona prit le parti le plus simple - et sans doute le plus efficace - : commencer par le commencement.

"Avant toute chose, il faut que tu aies bien conscience de ce à quoi tu t'exposes."
Ce qui pouvait être difficile quand on ne disposait que de quelques pièces du puzzle et pas du dessin complet. "Ce n'est pas un jeu, les enjeux sont réels, mais les risques aussi." Elle marqua une pause, plantant son regard dans le sien. "Si tu t'engages auprès de nous, c'est ta vie que tu engages."

Le ton de sa voix était des plus sérieux. Solennel, même. On pourrait lui reprocher d'en faire trop, mais c'était à ses yeux ce que les circonstances exigeaient d'elle.

Et ce n'était pas faux, loin de là, fallait-il encore une preuve que leurs vies pourraient être directement menacées ? Après Myrtle, Olivia, Morgan... Dippet, même ?


"Avant de t'en apprendre plus, je veux être certaine que tu en es bien consciente. Si tu ne veux pas prendre de tels risques, je ne te le reprocherai pas, tu pourras sortir d'ici et reprendre le cours de ta vie comme si de rien n'était, sinon... tu n'auras plus qu'à me poser toutes les questions que tu souhaites."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Jeu 14 Jan - 14:44

Lentement, je décroise mes jambes avant de les recroiser dans l'autre sens. Je ne fais ceci que lorsque je réfléchis. C'est une sorte de tic. Je ne m'en rend plus vraiment compte avec le temps et je suppose que c'est davantage dérangeant pour mon entourage que pour moi-même. Je hoche la tête en écoutant attentivement les avertissements et conseils de Pomona. Au fond, elle a raison de me mettre en garde même si j'avoue trouver ce sentiment d'incertitude dérangeant dans mon propre esprit. Elle installe le doute là où je n'avais que des convictions et des motivations que je croyais inébranlables. La lumière qu'elle fait briller inconsciemment sur mes fissures me déplaît, cependant je n'en montre rien. Je n'ai pas envie d'avoir peur, même si n'importe quelle personne à ma place serait stupide de ne pas avoir peur. Or, je ne suis pas stupide. peut-être suis-je tout simplement trop fière pour admettre que je peux moi aussi avoir des doutes. Oui, voilà, c'est ça. Trop de fierté.

Dans le silence qui s'est installé dans le salon, je peux entendre le tic-tac d'une horloge que je ne parviens pas à localiser dans la pièce. Je peux sentir le sang battre dans mes veines tant je suis immobile. Suis-je sûre de ce que je suis en train de faire ? Ais-je réellement envie de prendre des risques de mort ? Un véritable héros dirait oui sans hésiter, mais je ne suis pas ce genre de personne, même si j'aimerais l'être. Je suis humaine, j'ai mes faiblesses. Je me racle la gorge pour m'assurer que ma voix ne sera pas éteinte en prenant la parole.

« C'est une décision que je ne souhaite pas prendre à la légère. Un part de moi savait quels seraient les enjeux en venant ici mais...je suppose que j'espérais quelque part que je pourrais changer les choses sans m'exposer au danger. » Je laisse échapper un petit rire nerveux qui ne me ressemble absolument pas. « C'est idiot, n'est-ce-pas ? » Je demande à Pomona avec un sourire désolé.

Je ne souhaite pas lui faire perdre son temps... C'est juste plus difficile que prévu de donner une réponse claire. Je n'avais pas envisagée la possibilité que mon courage se ferait la malle. Pourtant je veux être forte. Je veux répondre oui. Je veux m'engager à ses côtés et aider mon amie Luna à aller mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Ven 22 Jan - 11:21


La situation était ce qu'elle était et donc grave, Pomona ne s'exprimait pas de la sorte pour effrayer ou impressionner son interlocutrice, elle s'exprimait ainsi parce qu'Evangeline, si elle décidait de s'engager auprès de la Résistance, devait le faire en toute connaissance de cause et en ayant calculé pleinement les risques.

Non, son propos n'était pas abusif, il était seulement nécessaire. Car il y avait eu mort d'homme, des tortures et des sacrifices. Ce poids, cette épée de Damoclès que la jeune femme souvent sentait peser sur elle, elle savait d'où cela lui venait, elle savait avoir la charge d'une responsabilité terrifiante, et par instants, il était impossible pour elle de ne pas se sentir dépassée par elle, tout simplement.

Son avertissement avait visiblement été pris au sérieux, car Pomona crut constater qu'Evangeline n'était peut-être plus tout à fait certaine de ce qu'elle désirait. Au fond, c'était bien ainsi, qu'elle réfléchisse dès maintenant à l'ampleur de la situation et en tire les conséquences plutôt qu'elle ne se décide quand il serait bien évidemment trop tard. Il était encore temps pour la bleue et bronze de reculer, à dire vrai, la jeune femme ne s'en formaliserait pas. Les plus grands idéaux méritent d'être défendus, c'est vrai, mais toute vie humaine mérite de l'être tout autant, Evangeline avait le droit de trouver la sienne précieuse, personne n'avait à la blâmer pour cela.

Evangeline prit donc la parole, lui avouant l'espoir qu'elle nourrissait de pouvoir s'investir sans pour autant se brûler les ailes. Ce n'était pas une promesse que Pomona pouvait faire à son interlocutrice. Ça ne dépendait pas d'elle. Même en lui confiant des missions à distance, même en tentant de l'exposer le moins possible au danger. Les risques seraient toujours là. Il n'y avait aucune garanti de les éviter. Et on ne pouvait qu'en avoir l'intime certitude quand on savait à qui on avait affaire, et pertinemment.


« C'est une décision que je ne souhaite pas prendre à la légère. Un part de moi savait quels seraient les enjeux en venant ici mais...je suppose que j'espérais quelque part que je pourrais changer les choses sans m'exposer au danger. C'est idiot, n'est-ce-pas ? »

"Non, ce n'est pas idiot."
affirma-t-elle.

Elle ne trouvait effectivement pas cela idiot, c'était normal, et Pomona avait pensé la même chose, un temps. Elle avait voulu observer sans intervenir. Puis elle avait cru pouvoir intervenir sans essuyer les pots cassé. Elle l'avait chèrement payé. Mais moins chèrement que d'autres.


"Crois-moi, je suis la première à vouloir que notre combat soit sans risque, mais je ne pourrai pas te promettre la moindre sécurité. Plusieurs personnes, déjà, ont payé de leur vie la cause que nous défendons."
Elle marqua une pause. "Je n'ai pas voulu engager la mienne, quand j'ai commencé, ni celle de quiconque, d'ailleurs, je ne me rendais pas compte..." Elle poussa un soupir, elle n'avait peut-être pas enclenché la machine, mais, sans le vouloir, elle en était bel et bien devenu un rouage essentiel, elle ne pouvait autoriser la mécanique à se briser, quelles que puissent être ses appréhensions et ses craintes. "Si je devais tout recommencer, j'ignore si j'accepterais de porter à nouveau ce fardeau." Même si, au fond, et malgré l'effort et la fatigue, il avait fini par faire partie d'elle. "En tous cas, je ne l'imposerai jamais à personne qui n'y consente. Alors si tu veux du temps pour y réfléchir, je comprendrais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Jeu 11 Fév - 13:26

Une vague de soulagement étrange me bouscule quand Pomona affirme que ma réaction n'est pas idiote, au contraire. Je ne suis pas du genre à faire confiance immédiatement aux gens, mais quelque chose chez cette fille influence mes pensées, c'est évident. Il m'arrive une chose incroyable que je ne pensais pas possible jusqu'à maintenant : l'avis de quelqu'un compte à mes yeux. Je me surprends à avoir envie d'aider Pomona et de lui apporter quelque chose. Peut-être est-ce pompeux de songer que je pourrais apporter à cette jeune femme quelque chose qu'elle n'a pas, car au fond, elle semble avoir tout ce qu'il faut pour être là où elle se trouve. Maintenant que j'y pense, peut-être que la seule chose qui lui manque, c'est des personnes sur qui compter. Elle en a déjà, mais je pars du principe que l'on en a jamais trop. Un mince sourire attristé et nostalgique s'étire sur mes lèvres et je hoche lentement la tête en assimilant ses dires. C'est vrai, beaucoup de personnes sont mortes. Certaines même que je considérais comme des amis et des modèles. Parfois il m'arrive d'oublier qu'ils ne sont plus là.

« Oui c'est vrai. Trop de gens ont payé le prix cher pour leur juste cause... » Je dis en regardant Pomona dans les yeux.

Je me sens ensuite déstabilisée par ce que j'apprends. J'ai du mal à avaler que Pomona a été comme moi un jour, à hésiter sur le chemin à parcourir. Quand je la regarde, je vois de la détermination et de l'humilité. Difficile de croire qu'elle a pu jadis désirer s'engager sans prendre le moindre risque. Elle est pourtant très intelligente de ce que je peux en voir. Et très observatrice, de surcroît. Je plisse légèrement les yeux, analysant l'expression sur le visage de Pomona. Son soupir, je le prends comme de la fatigue. De la fatigue que seuls ceux ayant une lourde charge sur les épaules peuvent comprendre. J'en arrive à ressentir beaucoup de compassion envers elle. Je la trouve incroyablement forte, car au final elle n'est pas énormément plus âgée que moi et elle se retrouve aux rênes d'une guerre inquiétante. Les derniers mots de Pomona achèvent de me convaincre. Mon sourire devient moins triste et je pose délicatement ma main sur la sienne, non sans vraiment savoir si c'est vraiment convenable.

« Je n'ai pas besoin de plus de temps. J'ai pris ma décision et je vais participer. Tu m'as ouvert les yeux en étant honnête. Merci. » Je dis avec un regard bienveillant.

Tous mes doutes se sont envolés. Je veux être de la partie et je veux tout savoir de ce que j'ai raté jusqu'à présent ainsi que la marche à suivre. Il est temps pour moi de sortir du cocon et de battre des ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Dim 14 Fév - 14:25


« Oui c'est vrai. Trop de gens ont payé le prix cher pour leur juste cause... »

Pomona ne put que hocher doucement la tête à ce constat. La cause était juste, oui, et pour la défendre, ils payaient tous pourtant une contrepartie sévère. Toujours injuste, bien souvent violente.

Pomona avait perdu plusieurs proches, au nom de cette cause étrange... Du moins aussi proches qu'ils pouvaient l'être de Pomona, qui n'avait jamais éprouvé d'affection sincère et profonde que pour Miyria. Miyria que toutes ces histoires avaient indirectement éloignées d'elle, également.

Ses conseils, son esprit affuté, sa persévérance, lui manquaient. Elle lui manquait. Et c'était une blessure gardée en elle que chaque jour passés à désormais jouer seule les chefs de file lui rappelait cruellement. Pomona avait tenté d'acquérir les mêmes qualités à sa place, elle avait appris à se sentir seule dans la multitude, alors même qu'ils étaient de plus en plus nombreux à grossir les rangs de la Résistance. Il y avait toujours un vide. Que la lutte devait combler, quelque part.

Pomona retint un mouvement de recul quand Evangeline déposa sa main sur la sienne. Le geste était symbolique, le refuser l'aurait été tout autant. Il n'empêche qu'elle n'était jamais très à l'aise, et ce avec le moindre contact physique. Au fond, c'était très certainement bon signe.

« Je n'ai pas besoin de plus de temps. J'ai pris ma décision et je vais participer. Tu m'as ouvert les yeux en étant honnête. Merci. »


Pomona ne savait pas trop ce qu'elle avait pu dire pour finalement convaincre Evangeline, mais un sourire légèrement satisfait s'afficha sur ses lèvres. Plus nombreux ils étaient dans la Résistance, mieux c'était. Et Evangeline ainsi que son brillant esprit seraient bien loin d'être inutiles à leur cause, elle pourrait même être un élément essentiel.

Pomona hocha doucement la tête, finalement. La décision de la bleue et bronze était prise. Maintenant, elle ne pourrait plus revenir en arrière.


"Alors bienvenue dans la Résistance."
répondit Pomona. "J'imagine que tu as de nombreuses questions à me poser. Je t'écoute, c'est le moment."

Elle pourrait lui faire d'emblée le topo général sur la situation, mais ce serait là une démarche longue et fastidieuse. Elle préférait laisser la jeune femme l'interroger au gré de sa curiosité, le résultat en serait certainement bien plus constructif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Lun 29 Fév - 14:52

Le mouvement de surprise et de recul avorté par Pomona ne m'échappe pas, mais pour ne pas la mettre plus mal à l'aise qu'elle ne l'est déjà, j'agis comme si je n'avais rien vu et laisse ma main sur la sienne encore quelques secondes avant de la retirer délicatement. Je ne savais pas que mon interlocutrice était du genre à ne pas apprécier les contacts physiques, mais ça ne me dérange pas, je peux aisément la comprendre. À l'avenir, je ferai plus attention à ne pas envahir son espace personnel. Il est vrai que certaines personnes sont ainsi et ce n'est pas à moi de dire si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Je respecte simplement cet état d'esprit. Mon mince sourire reste figé sur mon visage, sincère. Pour la première fois depuis longtemps, je sens que j'ai fait le bon choix.

« Merci. Je ferai de mon mieux. » Je réponds à son accueil.

Je hoche la tête en réponse aux paroles suivantes de Pomona. En effet, il me reste encore beaucoup de choses à savoir pour pouvoir les aider et la plupart des informations qui me manquent concernent l'une de mes meilleures amies. Au final, je ne sais pas grand chose sur Luna et sur ses camarades, sinon qu'ils ne sont pas tellement de chez nous et s'efforcent à cacher leur véritable identité. De quoi ont-ils si peur ? Quel est notre ennemi commun ? En quoi puis-je les aider ? Je suis prête à tout entendre pourvu que je ne sois pas laissée sur la touche. Je veux participer.

« Tout d'abord, j'aimerais en savoir plus sur ce que nous affrontons... Et également sur Luna et ses amis. Pourquoi cachent-ils leur identité ? Viennent-ils de si loin ? » Je demande.

Je ne désire pas brusquer Pomona mais il y a beaucoup d'informations qui me manquent pour être efficace, alors ça fait effectivement beaucoup de questions à poser en même temps. Réalisant que je suis une fois de plus emportée par ma curiosité maladive et ma soif de savoir, je me racle la gorge en rougissant.

« Pardon, je parle trop vite...» Je m'excuse, confuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mer 9 Mar - 16:13



« Merci. Je ferai de mon mieux. »

Pomona hocha la tête. Elle pouvait la croire sans mal, car elle lisait dans son regard une détermination familière, une lueur qui devait habiter tout membre de la Résistance un tant soit peu investi à la cause.

L'intention d'Evangéline de lutter contre les injustices, de prouver son investissement de tout mettre en oeuvre pour arrêter le mal dans sa course, était assez flagrante, et le chef de file de la Résistance n'avait pas de raison de la remettre en cause.

Il est vrai qu'elle aurait pu répliquer que faire de son mieux n'était pas suffisant, que certaines situations allaient leur imposer de transcender leurs propres limites, mais donner le meilleur de soi était déjà un premier pas. Inutile d'alarmer Evangéline avec des discours de la sorte. En situation, elle ne mettrait pas longtemps à comprendre de quoi il retournait, et de l'investissement qu'exigeait le fait de rejoindre la Résistance, et qui pouvait se traduire par un infini dépassement de soi.

Pour le moment, elle préférait lui laisser le loisir de lui poser toutes les questions qui devaient lui traverser l'esprit, devinant qu'elles devaient être nombreuses et dont les réponses en entraîneraient peut-être d'autres. Ce serait déjà un bon début. Et en effet, les questions, bientôt, fusèrent.


« Tout d'abord, j'aimerais en savoir plus sur ce que nous affrontons... Et également sur Luna et ses amis. Pourquoi cachent-ils leur identité ? Viennent-ils de si loin ? »

Ses questions étaient logiques, elles étaient les plus évidentes, même si y répondre de façon concise ne serait pas des plus simple. Mais il était essentiel qu'Evangeline sache. Pour pouvoir comprendre contre quoi elle se battait et ce qu'elle défendait.

« Pardon, je parle trop vite...»


Un peu, mais Pomona ne s'en formalisa pas. Bien au contraire, c'était même tout à fait normal, vu les circonstances.

"Ce que nous affrontons est un groupe de mages noirs appelés les mangemorts, dirigé par un élève qui vient tout juste de quitter Poudlard : Tom Jedusor."
Elle savait forcément de qui il s'agissait, le jeune homme avait sa réputation dans l'école de magie. "Ce peut ne pas sembler être grand chose, comme ça, mais ils se sont déjà rendus coupables de plus d'une atrocité, et ce n'est qu'un début..." Elle marqua une pause. La suite allait sans doute être plus difficile encore à avaler pour Evangéline. "Luna et les autres viennent du futur." Oui, elle risquait fort de passer pour une illuminée. "Grindelwald est un enfant de choeur en comparaison de ce que Jedusor s'apprête à devenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Ven 11 Mar - 14:36

Le regard posé sur Pomona, le cerveau bouillonnant d'impatience, les oreilles bien ouvertes, j'attends des réponses aux multiples questions que je viens de formuler. J'avoue être incapable de me retenir lorsqu'il est question d'apprendre de nouvelles choses. il m'arrive même parfois de manquer de tact tant je désire savoir des choses. Fort heureusement, je ne crois pas avoir été trop loin avec Pomona puisqu'elle ne se formalise pas de mon bavardage incessant. Je hoche la tête avec sérieux lorsque mon interlocutrice me donne l'information la plus capitale, qui est également celle que j'attendais avec le plus de hâte. Mes sourcils se froncent progressivement au rythme de ses paroles. Des mages noirs dirigés par Tom Jedusor ? Je n'ai pas personnellement fréquenté cet élève d'un an mon aîné, mais je me souviens parfaitement de son visage et de sa réputation. Son excellente réputation. Chouchou de ses professeurs, préfet plusieurs fois désigné, élève studieux et calme... J’éprouve quelques difficultés à le visualiser en mage noir. Si ce que Pomona me dit est vrai - et je ne doute pas que ce soit le cas - il me semble évident que Tom est un sacré sociopathe. Il faut avoir un esprit très spécial pour avoir l'air si parfait en étant si mauvais.

Pour le moment, je préfère ne pas commenter les informations que Pomona accepte de me donner. Je veux assimiler le tout avant d'émettre des hypothèses. Pourtant, en entendant la révélation sur Luna et ses amis, je ne peux m'empêcher de penser que j'aurais dû poser d'autres questions sur Tom. Maintenant c'est trop tard, mon cerveau est sur le point d'entrer en surchauffe. Le futur ? Sérieusement ? Le FUTUR ?! Je soupire en passant une main sur mon visage. Ben ça alors, si je m'attendais... C'est incroyable. L'espace d'un instant, je dévisage Pomona comme si elle venait de me raconter une mauvaise blague que je n'aurais pas comprise. Mais non. Elle est très sérieuse. Mon dos bascule lourdement en arrière et rencontre le dossier du fauteuil. Sa phrase suivante m'atteint beaucoup moins que les précédentes. Mon esprit est chamboulé.

« Du futur... mais comment... » Je songe à voix haute.

Je secoue la tête comme pour remettre mon cerveau à l'endroit. Mon regard qui s'était un instant perdu dans le vague se re-fixe sur Pomona. Je dois garder la tête froide. Ce n'est pas le moment de réfléchir au pourquoi du comment. C'est comme ça.

« Alors dans le futur, Tom fait d'horribles choses ? Et notre but serait finalement de l'arrêter avant qu'il devienne ce que Luna et ses amis ont connu ? » Je demande.

En fait, je pense avoir tout compris, mais je ressens le besoin d'entendre la voix calme de Pomona me le confirmer. Il faut admettre que c'est tiré par les cheveux comme histoire, même si je suis assez disposée à y croire.


Dernière édition par Evangeline Mathews le Mer 23 Mar - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mar 22 Mar - 16:27


La réaction d'Evangéline ne se fit pas attendre, et elle ressembla en tous points à ce que la jeune femme avait pu imaginer. Si on lui avait appris de la sorte qu'elle venait d'accepter d'arrêter un futur mage noir diabolique avec un groupe d'adolescents venus du futur, elle aurait sûrement pris la suite.

Pomona avait eu l'"opportunité", elle, de découvrir la situation graduellement. Il y avait eu ces années d'observations, à griffonner dans son carnet, puis les preuves des méfaits de l'ennemi. Puis le procès de Luna. La vérité avait été distillée au fur et à mesure, si bien que la jeune femme avait eu le temps de s'y faire, et même de l'accepter sans rien avoir à redire.

Son interlocutrice, elle, se prenait cette situation en pleine figure, elle n'avait pas eu le temps de s'y préparer. Elle avait voulu agir et comprendre, elle était servie. Seulement, les faits étaient parfois plus invraisemblables que les plus totales des supputations.

« Du futur... mais comment... »


Comment l'expliquer. Elle n'en savait trop rien. Même le ministère de la magie (à ce moment là, du moins) n'avait su trouver d'explication logique à cette situation. C'était ainsi, c'est tout, et si c'était difficile à entendre, invraisemblable au possible, c'était malheureusement vrai.

Elle n'eut de toute manière pas le temps de donner la moindre explication qui aurait sans doute paru encore plus vaseuse (ajouter cette histoire de salle du temps qui n'existait même pas encore au ministère, ce n'était vraiment pas gagné pour se faire comprendre).

« Alors dans le futur, Tom fait d'horribles choses ? Et notre but serait finalement de l'arrêter avant qu'il devienne ce que Luna et ses amis ont connu ? »


Pomona se sentit soulagée qu'Evangéline semble capable de se contenter de cette explication, quand bien même elle pouvait aisément passer pour absurde.

La jeune femme hocha doucement la tête, affichant toujours la même mine sérieuse. C'était un résumé simpliste d'une situation qui comportait des imbrications bien plus complexes, mais c'était encore la meilleure manière de la résumé, car elle comportait l'information la plus importante, celle qui devait être retenue au-delà de toutes les autres : Tom Jedusor, l'ennemi, était très dangereux. Et il devait être vaincu.

"Il n'a pas attendu le futur pour agir de façon horrible. Mais oui. Aussi improbable cela puisse-t-il paraître, c'est ça, en effet."
approuva-t-elle. "Je comprendrais que tu ne me crois pas. Je ne dispose malheureusement que de notre parole pour te convaincre."

Elle se disait que ce serait suffisant, car si son interlocutrice semblait sonnée, certes, elle avait toujours l'air convaincue, malgré tout. Le temps lui apprendrait sûrement mieux que Pomona elle-même à cerner l'ennemi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mer 23 Mar - 13:43

Je ne pensais pas qu'il serait si difficile de croire Pomona. Aux dires de Luna, je peux lui faire confiance et boire ses paroles, alors pourquoi est-ce si dur ? Je crois simplement que mon esprit trop rationnel a du mal à concevoir l'inexplicable. Je dois accepter l'idée que les voyages temporels sont possibles d'une façon ou d'une autre, que l'une de mes meilleurs amies vient d'un futur lointain où je n'existe probablement plus depuis longtemps, que Tom Jedusor que je croyais immaculé n'a d'innocent que le visage... Et que malgré ce que je pourrai dire ou penser, la vérité se trouve dans les quelques points que je viens de citer. Je demeure silencieuse un instant, essayant d'avaler la pilule. Pourtant, je veux y croire et je veux apporter mon aide, mais il faut reconnaître que ça fait beaucoup à digérer en une seule fois. J'écoute attentivement Pomona confirmer mon résumé de la situation actuelle. Je me crispe un peu lorsqu'elle ajoute qu'il n'a pas attendu le futur pour faire d'horribles choses. Oui, à en juger par les derniers événements, s'il en est effectivement l'auteur, il est clair que l'action ne lui fait pas peur. Il est même déjà rudement impliqué.

« Je comprends mieux l'attitude de Luna et de ses amis. » Dis-je sur un ton sombre.

Je ne peux pas m'empêcher d'imaginer toutes les épreuves que mes camarades ont du affronter pour se retrouver ici, si loin de chez eux et de leurs familles. La déchirure a du être pénible, douloureuse, traumatisante. Mes pensées s'envolent vers Luna dont je ne peux qu'admirer le courage à présent que je connais la vérité. Qu'il a du lui en falloir, de la motivation, pour garder un si lourd secret et continuer à vivre avec le sourire parmi nous à Poudlard. Ais-je seulement le droit d'être encore considérée comme son amie, moi qui me prétends si maline mais n'ai pas pu voir à quel point elle souffrait ? Je n'en suis pas certaine. Le visage fermé je secoue la tête lorsque Pomona envisage que je me rétracte sur ma décision de rejoindre la résistance. Lorsque je relève les yeux, c'est avec détermination.

« Non je te crois. Et j'en suis. » Je déclare avec conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mar 5 Avr - 11:45


« Je comprends mieux l'attitude de Luna et de ses amis. »


Pomona hocha simplement la tête. Il est vrai que, quand on avait connaissance de la vérité, et qu'on arrivait à l'admettre pour vraie, bien des choses faisaient sens. Le comportement singulier des "nouveaux de Poudlard" (qui ne méritaient plus ce titre depuis bien longtemps), les incohérences dans leur attitude et les informations qu'ils délivraient aux uns et aux autres... L'hypothèse d'un secret se faisait jour bien vite, mais comment deviner qu'il puisse être de cette ampleur ?

Pomona trouvait que son interlocutrice appréciait l'information de manière particulièrement sereine. Cela n'avait pas été le cas pour elle. Mais elle n'en était pas mécontente, elle préférait ne pas avoir à se justifier de cette vérité qui, par ailleurs, ne la concernait pas directement, même si elle concernait forcément la Résistance, puisque leur ennemi commun, dont ces révélations n'avaient fait que confirmer la dangerosité, ne pouvait que les rapprocher les uns et les autres.

« Non je te crois. Et j'en suis. »


Il y avait une véritable détermination dans son regard et dans le ton de sa voix. C'était exactement le genre de réactions qu'elle voulait susciter, parce que c'était de cette détermination que dépendrait leur succès ou leurs échecs.

Elle la croyait, la jeune femme n'aurait pas à se justifier davantage (ce qui lui convenait très bien, car elle n'aurait pas su quels autres arguments employer). Elle ne reculait pas face au danger, et c'était une excellente chose.

Pomona acquiesça, Evangeline trouverait rapidement sa place au sein de la résistance, elle en était certaine. Ce qu'elle affichait de volonté en était une preuve certaine.


"À la bonne heure."
répondit-elle de son ton toujours résolument neutre. Elle marqua une légère pause avant de reprendre. "Nous prenons nos décisions ensemble et nous nous réunissons régulièrement, mais chacun s'attribue la tâche qui lui paraît dans ses cordes pour nous permettre de progresser. Certaines sont... plus dangereuses que d'autres, tout dépend... Et l'on n'est jamais à l'abri d'un imprévu." Une nouvelle pause, puis elle reprit. "J'aurais peut-être une mission à t'attribuer."

Bien sûr, Evangéline serait en droit d'accepter ou non, de prendre ses propres décisions, de faire preuve d'initiative, tant qu'elle n'empiétait pas sur la volonté du groupe et s'en référait à ce dernier. Il était dangereux d'agir en solo, même avec la meilleure volonté du monde, dans ces circonstances.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mar 3 Mai - 14:05

Je suis assez ravie que ma réponse soit celle que Pomona espérait entendre, même si dans le fond je n'ai pas parlé dans ce but. Son avis - bien qu'important - n'arrive qu'en seconde position, loin derrière ma première motivation : le besoin d'apporter mon aide. Le souvenir des sourires chaleureux de Luna est encore vif dans mon esprit et je ne peux m'empêcher de haïr ses opposants à présent que je connais la vérité. Comme ce doit être dur d'être si proche et pourtant si loin de chez soi... Luna a-t-elle des personnes à son époque qui lui manquent ? Je me demande à quoi pouvait bien ressembler sa vie d'avant. Ou plutôt d'après, si l'on suit l'ordre chronologique des choses. Je soupire discrètement et hoche la tête à cette simple pensée. Oui, mon amie mérite de retrouver son époque et de survivre à l'ombre que Tom Jedusor déploie sur le monde en ce même instant.

« Je suis prête à m'investir à deux-cent pour cent. Donne moi une mission et je la mènerai à son terme. » Dis-je à Pomona avec un calme qui ne suffit pas à cacher la détermination de mes paroles.

Peut-être suis-je belliqueuse. Peut-être suis trop sûre de moi-même. Je suppose que chaque personne en ce monde doit avoir ses propres faiblesses. La mienne semblait être la curiosité lorsque j'étais étudiante, mais à présent que je fais face à un gouffre, je ne possède plus qu'une seule faille : l'aveuglement que me procure l'envie de bien faire. En me voyant prête à sauter dans la fosse aux lions, je ne me reconnais que très peu. Étais-je vraiment destinée à devenir cette femme rebelle et active ? Un mois en arrière, je ne l'aurais pas cru. A présent, je trouve que la question a une raison d'être posée. Je fronce les sourcils. Qui suis-je réellement ? Peut-être qu'il serait plus sage de me demander qui j'aurais été si Tom Jedusor n'avait pas bouleversé mon monde. Une savante pacifiste, probablement. Cet avenir, déjà, glisse entre mes doigts comme de la fumée. Adieu, rêves enfantins. Bonjour dure réalité de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Mer 4 Mai - 15:31


« Je suis prête à m'investir à deux-cent pour cent. Donne moi une mission et je la mènerai à son terme. »

Cette réponse n'avait pas grand chose pour surprendre Pomona. Sans bien connaître encore Evangeline, elle pensait quand même avoir cerné certains traits caractéristiques de sa personnalité, et parmi eux, une détermination sans faille, qui était à présent mise au service de la cause qu'elle défendait.

Les paroles ne valent pas toujours les actes, Pomona était bien loin de l'ignorer, mais elle ne doutait pas vraiment du fait que ces promesses faites à l'oral trouveraient leur confirmation dans les faits, tout simplement parce que Pomona voyait en face d'elle une jeune femme prête à faire ses preuves, qui ne demandait qu'à étancher des une soif de justice malheureusement conséquente, par la force d'événements dont ils faisaient tous les frais.

Elle serait à la hauteur, elle en était certaine, et si cette première mission était, quelque part, l'épreuve des flammes pour l'ancienne bleue et bronze, il était loin de s'agir pour autant d'un piège ou d'un rite initiatique. La confiance était l'une des pierres angulaires de la Résistance, c'était sa force et sa faiblesse mais Pomona ne transigerait pas sur cette valeur-ci, qui était peut-être la plus importante entre toutes, pour garantir la cohésion du groupe et des résultats valables à leurs actions.


"J'aimerais que tu te renseignes sur un terme spécifique."


Peut-être Evangéline serait-elle déçue, peut-être s'attendait-elle à foncer droit dans la bataille quand on lui demandait plutôt de s'attarder sur foule de livres poussiéreux, mais avant que de foncer tête baissée à l'assaut du danger, il fallait savoir rassembler ses armes, c'est ce à quoi ils actaient au sein de la résistance, avec, au grand dam de Pomona, au moins une longueur de retard sur l'ennemi.

Mais c'était justement ce retard qui exigeait qu'ils fassent preuve d'autant de zèle. Quand il frapperaient, ce serait armés de toutes les connaissances nécessaires, et Evangeline, qui lui en semblait avide (ce n'était pas pour rien qu'elle lui confiait spécifiquement cette mission), devrait être capable d'explorer des sources qui ne l'avaient pas encore été, par manque de possibilités ou d'idées.

Elle nota précisément le mot concerné sur une page d'un carnet à proximité, qu'elle tendit aussitôt à la jeune femme, afin qu'il soit bien orthographiée. De son écriture fine et serrée, on pouvait lire le mot : "Horcruxe".

"Il faut qu'on sache de quoi il s'agit, c'est vraiment important."


Elle insistait bien sur ce point pour que la jeune femme ne se sente pas lésée. Pomona s'était évertuée à trouver plus d'informations sans y parvenir, un oeil neuf sur ces recherches, et aussi scrupuleux que celui de son interlocutrice, ne ferait pas de mal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: I can go the distance. ▬ Eva & Pommy   Jeu 16 Juin - 15:31

Silencieuse, je porte toute mon attention sur Pomona. Lorsqu'elle décide enfin de me donner une mission, un frisson de stress et d'excitation remonte le long de ma colone vertébrale. Je veux faire mes preuves, je m'investirai donc à 100% dans ce que la jeune femme me chargera de faire. Je me sens malgré tout soulagée en découvrant la nature de cette obligation. Des recherches ? Voilà qui me semble à la fois calme et dans mes cordes. Faire le rat de bibliothèque, fouiller dans des archives sans dormir pendant des jours, c'est déjà ce que je fais au quotidien. J'espère pouvoir trouver l'origine et la définition de ce terme tellement secret. Horcruxe...ce nom n'éveille rien en moi, sinon une curieuse inquiétude infondée. J'imagine que Pomona ne me l'a pas fait parvenir par écrit pour rien, alors je me retiens de le prononcer à haute voix. D'un hochement de tête, je confirme déjà ma réponse.

« Pas de problème, je devrais pouvoir trouver ça assez rapidement. » Dis-je simplement.

Ne trouvant pas grand chose à ajouter et ressentant l'envie écrasante de me mettre au travail, je me lève du fauteuil. Je ne compte pas m'attarder chez Pomona, puisqu'il est clair que nous ne sommes pas amies. Je la respecte, c'est à peu près tout ce qu'il y a à savoir pour le moment. L'affection n'est pas nécessaire pour pouvoir travailler ensemble. Il suffit de partager un but et des moyens communs. Je serre la main de ma collègue avec sincérité et un petit sourire de connivence avant de quitter les lieux. Sur le chemin du retour, je serre pensivement le petit bout de papier entre mes doigts, à l'abri dans ma poche. " C'est vraiment important " a dit Pomona. Je me demande ce qui peut avoir une telle répercutions dans la signification d'un si petit mot. Je me le répète sans cesse en marchant, à chaque pas, comme une rengaine. Horcruxe...horcruxe... Qu'est-ce donc qu'un horcruxe ?

[ Voilà voilà, c'est tout pour moi Merci pour ce rp, je l'ai adoré ! Vivement la réunion pour continuer cette aventure Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I can go the distance. ▬ Eva & Pommy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un défilé de mal en points (pv Pommy & Tomychou)
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
» ▬ Liste des pouvoirs - humains -
» ♦ Gabrielle de Vendôme ▬ « Une fille pure, si naïve et angélique va voir quelques plumes tomber de ses ailes. »‏‏‏‏
» James Rutherford ▬ Présentation
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Fitz
-