AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 34 cm de bois de Noyer et Crin de Licorne
Camp: Neutre
Avatar: Zachary Quinto

Message#Sujet: Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.   Dim 6 Déc - 13:14

Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.


Dans un voyage, le plus long est de franchir le seuil.





Il ne comprenait pas. Ça, c'était un fait avéré. Ils n'étaient pas venus. Ça aussi c'était avéré. Les six jeunes n'avaient pas mis le moindre pied au Ministère de la Magie hier. De toute la journée. Il le savait, car la première chose qu'il avait faite lorsque l'absence des voyageurs avait commencé à trop l'inquiéter avait été d'aller demander à la sorcière d'accueil si elle les avait vu passer. Peut être qu'ils s'étaient perdus. Le chemin pour parvenir au département des mystères n'était pas le plus simple du monde, et Jacob n'avait pas pris la peine d'expliquer en détail le chemin la dernière fois qu'il avait mené Harry et Hermione à son bureau. Mais non. Aucun ne s'était identifié. Ni Harry, ni Hermione, ni même les quatre autres n'étaient venus.

Il avait alors pensé à un retard. Et il avait patienté. C'est après une heure à tourné en rond, faisant des aller - retour entre l'accueil et son bureau que Jacob s'était rendu à l'évidence. Ils ne viendraient pas. Mais même à ce moment, il n'avait pas mis leur volonté en doute. Après tout, ils devaient vouloir retourner à leur époque plus que tout au monde, non ? Quelque chose avait dû arriver. Un contre temps. Sûrement. Alors il avait attendu un hibou de leur part. Une quelconque explication. Quelque chose lui permettant de comprendre. Mais rien. Et à l'incompréhension s'était ajouté un brin d'inquiétude.

Jacob avait presque été soulagé lorsque le directeur de son service lui avait demandé de se rendre à Poudlard pour tirer l'affaire au clair. Christian Cloudman avait l'air assez contrarié. Sans doute aurait-il voulu que ce problème soit enfin réglé. Malheureusement, il leur faudrait à tous attendre à présent une année entière…

Cela faisait bien trop d'années qu'il n'avait pas remis les pieds au château. Avoir transplané à Pré-au-lard lui avait fait revenir en mémoire les journées qu'il avait passé lors des sorties scolaires avec Liv. Fronçant les sourcils, Jacob s'efforça de faire disparaître ce souvenir et accéléra le pas. Joshua avait raison. Il était plus que temps qu'il passe à autre chose. Mais son cœur ne semblait pas vraiment d'accord avec son cerveau par moment…

Il avait franchit les portes, puis s'était dirigé vers la grande salle. Vu l'heure, les élèves devaient être en train de prendre leur petit déjeuner… Ou du moins, une partie d'entre eux. Restait à espérer que les deux seuls visages qu'il connaissait du groupe des voyageurs temporels soient parmi eux. Ils arborait les couleurs de Gryffondor à leur entretien. Hélas, il n'y avait nulle trace d'eux à la table… Balayant les bancs du regard, Jacob élimina les plus jeunes. Deux têtes rousses retinrent son attention. Ils avaient l'air de la même tranche d'âge qu'Harry et Hermione. Peut être les connaissaient-ils. Et sinon, et bien, il irait demander au corps professoral un peu d'aide, voilà tout.

Il s'approcha des deux jeunes et tapota l'épaule du jeune homme, demandant son attention.


- Excusez moi de vous déranger, je cherche deux élèves de cette école. William Black et Prudence Johnson. Vous les connaissez ? Vous savez où ils peuvent être ? puis, prenant conscience qu'il ne s'était pas présenté, il reprit et leur tendit la main pour les saluer. Jacob Hoover, du Département des Mystères.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 676
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.   Mer 13 Jan - 21:12


Ron était assis dans la grande salle, à la table des gryffondors, il était là pour son petit déjeuner. Et pour une fois, il était en compagnie de Ginny, il n'était que tous les deux, c'était assez rare depuis quelques temps. Il avait bien envie de parler avec sa sœur. De s'assurer qu'elle allait vraiment mieux. Il voulait savoir ce qu'elle comptait faire pour la suite, resterait-elle à Poudlard ou pas.
Il tendit le bras pour prendre le pot de confiture et commença à étaler sur sa tartine, avant de poser la question à sa jeune sœur.

"Dis-moi, tu vas rester à Poudlard l'année prochaine?" demanda-t-il en souriant, puis il mit la première bouchée de sa tartine dans sa bouche et se mit à mâcher. Il aimait beaucoup la confiture d'abricots. Il ne savait pas ce qu'elle avait décidé, mais il aimerait bien avoir sa petite sœur à ses côtés pour la protéger, mais en même temps depuis que Dumbledore était au courant, peut-être que c'était à Poudlard qu'elle serait le plus en sécurité. Aprés tout le vieux professeur a toujours était celui qui faisait peur à Tu-Sais-Qui. Mais c'était sans doute à Ginny de choisir ce qu'elle voulait faire.

Soudain, Ron sentit quelqu'un lui tapota l'épaule, il se retourna pour faire face à un homme, grand, brun, et qui s'imposait un peu. Ron avala son morceau de tartine, pendant que l'homme était entrain de se présenter. Il cherchait Harry et Hermione, et venait du département des mystères. Ron se dit qu'il avait peut-être des nouvelles pour eux, qu'ils allaient peut-être enfin rentrée à leur époque. Il jeta un coup d’œil vers sa sœur, et reporta son attention sur l'employé du Ministère. Tant pis pour son petit déjeuner, cette conversation était plus importante.
"Je suis Carter Striff, nous sommes aussi concerné par vous savez quoi" fit Ron, qui ne voulait pas trop que les autres entendent leurs conversations, mais cette façon de parler serait sans doute encore plus étrange aux oreilles des curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 493
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Harry
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Meredith Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, chêne, croc de manticore
Camp: Bien
Avatar: Bonnie Wright

Message#Sujet: Re: Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.   Mar 19 Jan - 23:43

La fin de l'année approchait à grands pas, et Ginny était loin d'en être mécontente. C'est vrai, elle savait très bien que la situation allait prendre de l'ampleur et serait plus difficile pour tout le monde ces prochains temps, mais en même temps, elle était contente de quitter Poudlard une bonne fois pour toutes, ou le Poudlard de cette époque, en tous cas. Elle n'aurait jamais cru ça. Elle aimait l'école de magie, elle pensait qu'elle la quitterait forcément avec un pincement au coeur. Mais non, ce n'était pas le cas du tout, elle était soulagée de ne plus avoir, bientôt, à fouler au pied les mêmes couloirs que Tom Jedusor, poursuivre le combat à distance, entouré du reste de la résistance, serait beaucoup plus simple pour elle, alors oui, elle était vraiment très enthousiasmée par la situation, et elle lui donnait même envie d'être optimiste pour la suite. Bon, ce qui l'aurait vraiment rendue optimiste, ça aurait été de savoir la vérité, d'apprendre qu'il y avait un moyen de rentrer chez eux... ce qui l'aurait vraiment rendue heureuse, c'est qu'on l'ait prévenue, et qu'à la date attendue, ils aient dit au revoir à cette date de malheur. Bien sûr, Gin n'avait pas à réfléchir à sa réponse quand Ron lui demanda ce qu'ils allaient faire l'année suivante alors qu'ils mangeaient tous les deux ensemble dans la grande salle.

"À ton avis, je vous s..."
uis, bien sûr. Sauf qu'elle n'eut pas le temps de prononcer ces mots. Quelqu'un venait de les aborder.

Un homme du nom de Jacob Hoover, qui cherchait à parler à Harry et Hermione. Un employé du département des mystères. Évidemment, Ginny et Ron savaient forcément de quoi il était question, comme Ron le fit bien comprendre. Ginny regarda autour d'elle avant de se présenter. Avec ce type, inutile de se présenter sous son faux-nom, selon elle.

"Ginny Weasley."
se présenta-t-elle après s'être assurée que personne ne l'entendait. "Je crois qu'on ferait mieux d'aller parler ailleurs." suggéra-t-elle.

Dans la grande salle, elle trouvait que c'était beaucoup trop risqué. Elle devinait de quoi l'homme voulait leur parler (même si elle trouvait assez étrange qu'il ne cherche qu'Harry et Hermione, elle, Ron, Neville et Luna étaient tout aussi concernés par l'affaire - déjà, rien que ça, ça sentait mauvais) exactement, et dans ce cas, mieux valait s'éloigner de toutes les oreilles indiscrète, dans la grande salle, elles pululaient forcément. Gin se leva aussitôt pour initier le mouvement, il faut dire qu'elle avait hâte de savoir ce que cet homme pouvait bien avoir à leur dire. Si ça se trouve, ils avaient enfin une solution à leur problème, et il n'y avait pas une minute à perdre, dans ce cas. Elle ne se doutait pas encore que les problèmes ne faisaient que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il n'est rien qui ait un goût plus amer que la vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: La grande salle.
-